DEMAIN LES CONGOLAIS VONT ENFIN VOTER MAIS SELON QUELLES MODALITÉS ? QU'IMPORTE, ALLEZ VOTER MASSIVEMENT POUR L'OPPOSITION !

Aller en bas

DEMAIN LES CONGOLAIS VONT ENFIN VOTER MAIS SELON QUELLES MODALITÉS ? QU'IMPORTE, ALLEZ VOTER MASSIVEMENT POUR L'OPPOSITION !

Message  ndonzwau le 30/12/2018, 1:15 am

Demain les Congolais vont (probablement) voter mais la seule question qui vaille à quelques heures du début du scrutin : quelles élections aurons nous ? Transparentes, équitables et apaisées ou ne resteront-elles fidèles qu'à celles trafiquées auxquelles nous a habitués ce régime ?

Le scrutin est pour le coup importantissime, nous le savons tous, il permettra (ou pas) une alternance enfin démocratique et pacifique dans un pays qui n'en a presque jamais connu en 58 ans de souveraineté et qui de plus vit depuis deux décennies une autocratie jour après jour plus implacable et une dépendance étrangère singulière vu l'entrée qui a été celle du régime en place.
Voilà l'enjeu !      

Pour tout vous dire, je m'étais tu exprès un moment parce que je n’en pouvais plus d’assister impuissant au passage en force quasiment toujours assuré de ce régime. Aujourd'hui c'est encore plus inacceptable avec un Nangaa qui fait ce qu’il veut parce qu'investi par le régime de tous les pouvoirs, il impose des calendriers et retire des circonscriptions des élections sans s’en référer à personne ou à des lois existantes. on le voit suffisant, satisfait de mener le processus électoral à sa guise donc perversement au profit du pouvoir qu’il sert.
Je n’en pouvais plus d’autant que pour le moment je ne vois encore pas de force qui lui résister. Longtemps j’ai cru qu’une opposition responsable pouvait se constituer en un front uni solide pour lui porter efficacement la contradiction mais rien n’y a fait, elle s’est divisée ou s’est laissée facilement diviser pour des profits immédiats plutôt que pour ce bien commun qu’elle pouvait atteindre en combattant uni ce pouvoir arbitraire et criminel.

Dernièrement lorsque j’ai vu l’opposition drainer des marées humaines dans sa campagne et que le dauphin était relativement boudé, je me suis mis à espérer en une démonstration de force de l’opposition qui allait limiter les capacités de tricherie du régime mais à chaque fois celui-ci se montre encore plus diaboliquement rusé pour contrer d’une façon ou une autre autre le succès de l’opposition sur le terrain. Ça été les entraves tyranniques impensables à la campagne de Fayulu au Maniema et au Katanga, la suspension unilatérale de la campagne à Kinshasa, le report du 23 au 30 et maintenant le report à mars 19 des bastions acquis à l’opposition, le retrait récent de machines et la réduction des bureaux de vote toujours dans les bastions acquis à l’opposition.
Avec tous ces stratagèmes la Ceni va nous sortir Shadary vainqueur quasiment sans tricher.

Je n’en peux plus de cette impuissance face à un régime arbitraire et criminel qui n'a de place nulle part et cela pendant que je me dis qu’il n’était pas impossible d’obtenir l’union de l’opposition qui aurait pu être une arme redoutable contre l’autocratie…
Jusque quand allons-nous échouer de faire face à ce régime ; voilà ma colère…
Et maintenant à quel genre de scrutin allons-nous assister ?
La dernière saillie du régime via Nangaa qui a refusé de souscrire aux amendements pourtant démocratiques de deux principaux candidats de l'opposition dans la médiation de la SADC qui proposait un pacte de bonne conduite pour ces élections, n'augure rien de bon.
Tout observateur sérieux et honnête qui a sondé la volonté des Congolais à travers cette campagne voit sans discussion la victoire d'un opposant et plus vraisemblablement Fayulu qui a crevé davantage le plafond que son rival Tshilombo mais hélas à moins d'un miracle dû notamment à une surveillance plus ténue de toutes les opérations de vote par les observateurs, témoins et électeurs, la Ceni va encore tricher et faire gagner le trop imparfait dauphin...

Demain est quand même autre jour, pouvons-nous en attendre des bonnes surprises ?
En attendant convions nos Compatriotes à aller voter massivement demain pour un candidat de l'opposition bien sûr !
A nos armes, rien ne nous sera donné ; à nous d'y aller déterminés et courageux même au prix d'immenses sacrifices, des contestations inévitables nous attendent. Vous êtes ainsi appelés à défendre votre vote notamment par la surveillance des opérations si vous le pouvez, la seule arme à notre portée mais une arme décisive...
On en reparlera demain et dans la suite...


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEMAIN LES CONGOLAIS VONT ENFIN VOTER MAIS SELON QUELLES MODALITÉS ? QU'IMPORTE, ALLEZ VOTER MASSIVEMENT POUR L'OPPOSITION !

Message  ndonzwau le 1/1/2019, 5:24 pm

Même si aucune voix officielle dedans et surtout dehors n'ose l'affirmer ouvertement, même si ces élections se sont déroulées globalement dans le calme, la vérité est que le scrutin du 30 décembre a été CHAOTIQUE.

Des bureaux de vote qui ne peuvent ouvrir à temps, des bureaux introuvables parce que supprimés à la dernière minute ou planqués dans des endroits prohibés, des bureaux avec des listes d’électeurs incomplètes ou falsifiées et finalement un pourcentage important des citoyens qui n'ont pu voté, des machines à voter avec des pannes en cascades, des témoins et observateurs interdits d'assister aux opérations, des achats de vote et des intimidations pour voter le candidat du pouvoir jusque dans le Nord Est des groupes armés qui ont fait irruption dans les bureaux de vote pour imposer celui de Shadary, des PV non en règle pour falsifier les résultats, des dépouillements à huis-clos avec l'aide des forces de l’ordre vendus, etc, etc, etc … ; la liste des dysfonctionnements est longue.

Le black-out continue, aujourd’hui Internet et RFI sont coupés exprès pour soustraire aux regards extérieurs la remontée des résultats et ainsi les tripatouiller à leur guise, la diffusion des résultats en direct étant accessible par le Net.

Un amateurisme abyssal lorsque l'on sait que seuls 60% du matériel électoral étaient prêts surtout qu'en raison d'une souveraineté bien ombrageuse le régime s'est passé de l'assistance extérieure dont la Monusco sur place qui aurait rendu des services utiles à la Ceni pour l'organisation de ces élections.

Une tricherie à grande échelle et un chaos électoral jamais connus dans le pays aux fins d’imposer de force le candidat du pouvoir surtout que celui-ci était rejeté de toute part et que les deux principaux candidats de l’opposition attiraient des marées humaines lors de la campagne malgré des entraves arbitraires du régime surtout pour Fayulu.
Le plan, proclamer Shadary vainqueur contre la vérité des urnes !


Questions :
1° L'opposition a-t-elle eu tort de s'engager dans ces élections alors qu'elle en connaissait l’immense risque de fraude surtout avec ces machines introduites exprès pour tricher et un fichier électoral corrompu avec des électeurs fictifs ?
2° Que va-t-elle faire maintenant que cette fraude se confirme ?
3° En attendant sa confirmation l’opposition doit-elle quand-même agir comme si le processus pouvait être validé, récupéré ?
Dans ce cas là question reste la même : que doit-elle faire, qu'est-elle capable de faire ?
Autant des questions auxquelles les réponses ne sont pas acquises de suite.

Sinon, on ne le dira jamais assez : l'immense faute commise par l'opposition est de n'avoir pas été capable de s'unir, de s’être divisée pour des motivations et objectifs secondaires d’être chacun de son côté le « patron », donc en somme pour des postes et leurs poches. L'unité était pourtant la première arme de destruction massive de la kanambie : leur démonstration de force aurait alors privé celle-ci de beaucoup de ses capacités de tricherie.
Comment, pourquoi l'opposition n’y est-elle pas arrivée ? Peut-être que l'avenir nous en révélera quelques dessous sordides…

À plus, d'ici là, mes meilleurs vœux à tous et à notre cher pays pour 2019 !!!

Compatriotiquement!

PS

J'ai oublié d'ajouter à mon tableau rapide le rôle crucial qu'est appelée à jouer l'Eglise Catholique dans la situation présente. Non seulement elle dispose de la plus grande mission de surveillance avec ses 40000 observateurs mais aussi parce qu'elle a toujours représenté dans notre pays une institution qui participe à la régulation de la vie nationale. Par la voix expresse de l'abbé Nshiole, elle a commencé à nous donner les rapports venant de ses observateurs confirmant à l'occasion les multiples dysfonctionnements qui émaillent ce processus.
Jusqu'où ira-t-elle, jusqu'à contester clairement des résultats qui lui paraissent frauduleux, et à quel moment ? Voilà l'autre clé de la situation mais il semble d'ores et déjà que 'JK' menace personnellement l'abbé Nshole au cas où il lui tiendrait tête. Je n'ai pas suivi leur dernier communiqué et avoue ne pas savoir vous dire où nous en sommes...
Et que va faire le CLC ?

Ailleurs il y'a cette Monusco avec une Cheffe de plus en plus aphone quand elle n'approuve pas carrément ce qui se passe comme si tout se passait bien...
Guterres a-t-il transformé l'ONU en une simple chambre d'enregistrement ou Dame Zerrouigui est pour le statu quo qui sied aux régimes autoritaires comme dans son Algérie natale ?
A suiivre...



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEMAIN LES CONGOLAIS VONT ENFIN VOTER MAIS SELON QUELLES MODALITÉS ? QU'IMPORTE, ALLEZ VOTER MASSIVEMENT POUR L'OPPOSITION !

Message  ndonzwau le 2/1/2019, 12:46 am

Un scénario encore plus diabolique se préparerait, le labo rwando-kanambiste est passé maître sur ce terrain et les pauvres Kongomani n'y verront que du feu surtout qu'une bonne partie d'entre eux ne se préoccupe que d'avoir leur part à la mangeoire.
Certains se sont peut-être demandé ce que signifiait l'Alliance de Tshilombo avec l'ennemi d'avant, notre Kamerheon national toujours un pied dedans un autre dehors pour servir ses folles ambitions et les intérêts des siens.
Cherchez encore peut-être que vous trouverez un jour si vous vous dessillez vos yeux de BMW et de fanatique ethno-regional.


En effet le régime est en partie pris à son propre piège, mais en partie seulement car il a toujours un tour dans son sac...
Concé et acculé à accepter la défaite du dauphin que tout le pays a boudé publiquement lors de la campagne et encore plus dans les urnes, le régime s'apprêterait à sortir des résultats potables à même de satisfaire les moins exigeants.
Une victoire de Tshilombo à la clé avec autour de 40%, une deuxième place à Shadary autour de 30% et une troisième place à Fayulu autour de 20%.


Ces résultats ne sont pas bien sûr fidèles à la vérité des urnes, ils ont été fabriqués soigneusement par le laboratoire de la kanambie.
Leur signification : faire admettre une vraisemblable sortie de 'JK' du sérail mais entre-temps un deal secret a été conclu avec Tshilombo surtout via son acolyte d'aujourd'hui Kamerheon. Ne vous fiez pas aux gesticulations visibles contre le régime, fiez-vous plutôt à certains sous-entendus comme "mon pouvoir ne pratiquera pas la chasse aux sorcières".
La signification : pas de quartier contre le camp de Katumbi devenu le pire ennemi de 'JK' et représenté ici par Fayulu.

Vous avez compris : certains vont admettre le plan parce qu'ils pensent que Tshilombo peut bien avoir gagné, ce n'est pas vraiment le problème, le problème est que les résultats ont été arrangés au profit final du régime

En attendant, les rêveurs Kongomani qui croyaient l'heure venue pour bouter dehors l'occupant rwandais attendront encore ou pauvres BMW qu'ils seraient, ils se satisferont de leur entrée à la mangeoire surtout que beaucoup ne manquent de pratiquer l'ethno-regionalisme et ils seront servis.

Je me suis permis de vous faire part ici de ce scénario qui reste diabolique car se sert des leçons d'une défaite pour la convertir en (demi) victoire. L'info est sûre, elle peut évoluer mais pour le moment elle tient la côte.
A BON ENTENDEUR............

Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 4/1/2019, 8:46 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEMAIN LES CONGOLAIS VONT ENFIN VOTER MAIS SELON QUELLES MODALITÉS ? QU'IMPORTE, ALLEZ VOTER MASSIVEMENT POUR L'OPPOSITION !

Message  ndonzwau le 2/1/2019, 4:53 pm

ndonzwau a écrit:Un scénario encore plus diabolique se préparerait, le labo rwando-kanambiste est passé maître sur ce terrain et les pauvres Kongomani n'y verront que du feu surtout qu'une bonne partie d'entre eux ne se préoccupe que d'avoir leur part à la mangeoire.
Certains se sont peut-être demandé ce que signifiait l'Alliance de Tshilombo avec l'ennemi d'avant, notre Kamerheon national toujours un pied dedans un autre dehors pour servir ses folles ambitions et les intérêts des siens.
Cherchez encore peut-être que vous trouverez un jour si vous vous dessillez vos yeux de BMW et de fanatique ethno-regional.


En effet le régime est en partie pris à son propre piège, mais en partie seulement car il a toujours un tour dans son sac...
Concé et acculé à accepter la défaite du dauphin que tout le pays a boudé publiquement lors de la campagne et encore plus dans les urnes, le régime s'apprêterait à sortir des résultats potables à même de satisfaire les moins exigeants.
Une victoire de Tshilombo à la clé avec autour de 40%, une deuxième place à Shadary autour de 30% et une troisième place à Fayulu autour de 20%.


Ces résultats ne sont pas bien sûr fidèles à la vérité des urnes, ils ont été fabriqués soigneusement par le laboratoire de la kanambie.
Leur signification : faire admettre une vraisemblable sortie de 'JK' du sérail mais entre-temps un deal secret a été conclu avec Tshilombo surtout via son acolyte d'aujourd'hui Kamerheon. Ne vous fiez pas aux gesticulations visibles contre le régime, fiez-vous plutôt à certains sous-entendus comme "mon pouvoir ne pratiquera pas la chasse aux sorcières".
La signification : pas de quartier contre le camp de Katumbi devenu le pire ennemi de 'JK' et représenté ici par Fayulu.

Vous avez compris : certains vont admettre le plan parce qu'ils pensent que Tshilombo peut bien avoir gagné, ce n'est pas vraiment le problème, le problème est que les résultats ont été arrangés au profit final du régime

En attendant, les rêveurs Kongomani qui croyaient l'heure venue pour bouter dehors l'occupant rwandais attendront encore ou pauvres BMW qu'ils seraient, ils se satisferont de leur entrée à la mangeoire surtout que beaucoup ne manquent de pratiquer l'ethno-regionalisme et ils seront servis.

Je me suis permis de vous faire part ici de ce scénario qui reste diabolique car se sert des leçons d'une défaite pour la convertir en (demi) victoire. L'info est sûre, elle peut évoluer mais pour le moment elle tient la côte.
A BON ENTENDEUR............

Compatriotiquement!

PS

On me souffle qu'en fait si le scénario existe, c’est un projet d’extrême choix qui reste dans les tiroirs. Le régime entend toujours opérer son passage en force en imposant Shadary vainqueur malgré son échec dans les urnes et les cœurs des Congolais.
En effet non seulement les faucons du pouvoir ne veulent abandonner mais du côté de CACH, la base et ses représentants très présents à l'Udps n'entendent pas non plus transiger avec leur réelle victoire selon eux.
Nous sommes repartis sur le plan essentiel de la kanambie quitte à contenir tout chaos que provoquerait le peuple…

Compatriotiquement



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 4/1/2019, 8:47 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEMAIN LES CONGOLAIS VONT ENFIN VOTER MAIS SELON QUELLES MODALITÉS ? QU'IMPORTE, ALLEZ VOTER MASSIVEMENT POUR L'OPPOSITION !

Message  ndonzwau le 4/1/2019, 8:37 pm

La situation se corse davantage dans notre pays globalement parce que les "forces du mal vont affrontant directement les "forces du bien" : un véritable  "Armageddon" forcément explosif avec des conséquences aujourd'hui difficiles à prévoir !
En effet lorsque à 4 jours du scrutin la Ceni dans laquelle le pays a englouti au moins 1,5 Milliards de dollars pour s'acheter des machines sophistiquées censées nous faciliter les opérations de dépouillements et de comptages nous proclame sans honte qu'elle n'est qu'à 20% de compilation alors qu'en même temps l'austère Cenco affirme forte de ses 4000 observateurs éparpillés à travers le pays qu'elle, connait déjà le vainqueur ; ce qu'il y'a maldonne, que d'un côté on feint exprès de nous cacher des résultats qu'ils connaissent déjà. Affrontement en vue...


Voilà le sens du retard que la Ceni s'octroie et la motivation derrière le black-out décidé par le régime avec la coupure d'Internet, de RFI et certaines chaines de l'opposition (CCTV...) : trafiquer entre-temps les résultats au profit du pouvoir.
Voilà aussi d'où viennent les menaces du régime via son griot et héraut Mende envers les journalistes (étrangers) qui selon lui s'empressent de donner les résultats alors que c'est à la Ceni seule de les publier...
Mais que va-t-elle dire et faire lorsque la Cenco lui dit en pleine figure, qu'elle, connait déjà les résultats bureau par bureau et lui demande de publier des chiffres conformes à la vérité des urnes ?
Confrontation en vue entre le mensonge et la Vérité, entre le passage en force dictatorial et la démocratie !


En pratique la tâche du régime menteur qui tient toujours à passer en force en imposant son ndakala alors que la seule donnée incontestable à ce niveau est qu'il a été battu à plate couture par les candidats de l'opposition (il est de notoriété des observateurs et témoins que c'est Fayulu le premier, Tshilombo le second et Shadary n'est que troisième) va s'avérer tout aussi compliquée parce que la vigilance du Congolais qui a voté a accru et qu'elle est aidée par la position des Cathos.
Mieux, l'UA qui à son sommet semble nous a produit une Commission sur place désireuse de la vérité des urnes en même temps que l'Onu jusque-là plutôt silencieuse avec une Cheffe se sa mission locale la Monusco trop conciliante sur place a convoqué ce jour une Réunion à huis-clos du Conseil de Sécurité sur les élections en RDC.
Les USA, eux, après avoir clairement dénoncés l'irrégularité des scrutins, menacent les tricheurs des sanctions...

Autant d'un coté des signaux tantôt en faveur tantôt montrant un réveil d'attention envers les victimes Congolaises d'élections bâclées à dessein et de l'autre une autocratie qui continue son arbitraire et sa perversité.
Que va-t-il en sortir surtout si contrairement à 2011 la Cenco va plus loin en publiant clairement ses chiffres - souvenez-vous en 2011 Monsengwo s'est arrêter à proclamer que "les résultats n'avaient été conformes ni à la vérité ni à la justice" - ?
La désignation de force par le pouvoir de son dauphin donnera-t-elle lieu à des contestations explosives à même d'embraser dangereusement le pays et la région, provoquera-t-elle une réaction musclée de la CI qui jusque-là restée attentiste ou indifférente ???

Ailleurs un vainqueur de l'opposition aura la lourde tache de désamianter le pays perclus d'institutions loyales à l'ancien régime, l'Armée, la Police, les Services Secrets, la Justice, les forces économiques..., la reprise en main de ces secteurs est pourtant indispensable...
En aura-t-il ou sera-t-il capable de s'en donner les moyens car démanteler le kanambisme c'est aussi s'attaquer aux réseaux rwandas et rwandophones divers et astucieusement implantés partout dans notre Zaïre/Congo.
Bon, cela à la limite est un défi plus laborieux qui exigera forcément du temps et pour le moment une étape plus que symbolique s'impose : vaincre et faire accepter sa défaite au pouvoir en place.

La suite...


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEMAIN LES CONGOLAIS VONT ENFIN VOTER MAIS SELON QUELLES MODALITÉS ? QU'IMPORTE, ALLEZ VOTER MASSIVEMENT POUR L'OPPOSITION !

Message  ndonzwau le 13/1/2019, 4:24 am

Enseignements des derniers scrutins !

Pour moi les derniers scrutins ont apporté deux enseignements principaux fort opportuns tant s'ils s'entrechoquent aujourd'hui ils sont dans l’état à la fois nouveaux et réactualisés ils mettent au jour l’état profond du pays, son fonctionnement étatique et celui de toute notre société à partir duquel nous pouvons raisonablement  « rêver » des solutions possibles.
Vous l'aurez compris, je reste convaincu que nous pataugeons encore au sein d'une « gouvernance inefficace et perverse » de laquelle ces élections auraient pu nous donner un début de sortie.

1° Le BESOIN DE CHANGEMENT
des Congolais illustré par l’échec cuisant du dauphin au point que le régime pourtant maître en 'passages en force' n'a pu le sauver – il s'est résolu juste à le placer troisième avec des voix en plus tant les siennes étaient combien lilliputiennes rhedibitoires quant au bilan de ce régime.
« La continuité », personne n'en veut, les Congolais rejettent très majoritairement le régime en place, son bilan pour eux est globalement négatif !

En réponse à cette demande unanime, le pouvoir a quasiment fait la sourde oreille en ne respectant que très partiellement la VÉRITÉ DES URNES.
C'est le sens de ses négociations avec Tshilombo qui ont abouti à sa « NOMINATION COMME PR », c'est aussi le sens de cette « autre nomination d’une majorité législative » qui entérine un hold-up électoral càd la reprise en main de tout l’imperium que le vote populaire a tenté d'arracher.

Qui peut raisonnablement croire en effet que des électeurs qui ont rejeté en bloc son premier representant à la présidentielle aient par la suite voté en masse aux législatives pour le même système honni ?
C'est du traficottage à découvert !
Bref la victoire de Tshilombo et législative du régime sont bel et bien politiques et non électorales comme elles l'auraient dû être. A quoi bon alors avoir organisé les élections et y avoir participé, celles-ci ne se justifient-elles pas pour leur rôle régulateur du politique ?

3° La suite !?
- Fayulu et les siens particulièrement lésés ont tous leurs droits de porter officiellement et ostensiblement la contestation. Que la Cenco et d'autres organisations qui s’étaient portées garantes pour « observer » ces scrutins fournissent leurs rapports, quoi de plus normal. Mon dégoût à ce stade est que vu le contexte de la loi du plus fort qui est le nôtre, les recours auprès d'une CC inféodée n'auront jamais complètement gain de cause.

Déjà la Cenco refuse d'aller jusqu’au bout de ces révélations, craignant de passer pour un acteur politique et la Ceni multiplie chantages et rodomontades – elle a signifié au CS que soit on prenait ses chiffres pour argent comptant, soit alors on annulait purement et simplement les élections ou encore par maints artifices elle entreprend de déconsidérer la qualité de l'observation de la Cenco.
Ainsi donc quelles que soient la combativité de Fayulu et l'authenticité de ses griefs, il ne sortira rien de juste de ses réclamations.

- Il y'a ensuite Ia mise en place et le fonctionnement des institutions issues de ces scrutins volés. C’est comme du déjà vu sauf que cette fois on va faire face à une alliance incongrue entre un vieux comptenteur et son bourreau d'alors.
En réalité rien vraiment de nouveau sous le soleil tant le promu ligoté par son pacte castateur en amont et par la dépossession planifiée d'une majorité législative, va en fait comme dit l'autre « régner sans gouverner ».

Ailleurs, le même arbitraire feint ou ouvert du plus fort, la même dépendance aux voisins occupants, ses commanditaires, le même saccage des richesses du pays au profit du pouvoir et de sa clientèle interne et externe, etc, etc… S'y ajoute simplement la place à la mangeoire des « nouveaux partenaires » (dixit Tshilombo lui-même) que sont l'Udps et l'Unc (plus exactement Tshilombo et Kamerhe et leurs entourages !)

Au-delà, tout ce cirque démontre la médiocrité de notre classe politique, en comparaison par exemple de celle qu'on peut voir au Rwanda : elle est trop opportuniste, incapable d'une vision de long terme, d’accorder la priorité aux devenir et bien communs, toujours rivée à ses profits individuels et corporatistes immédiats. Plus lucide, elle aurait pu empêcher en amont que ces élections n'en deviennent qu'une parodie.

Je n’oublie pas ce peuple courageux à subir tout mais qui n'en est pas moins aux abonnés absents une fois sur deux dès qu'il s'agit d'agir collectivement, soit qu'il manque de ses leaders responsables, lucides et courageux qui puissent décisivement l’aiguillonner, soit qu'il est de nature encore trop attentiste et peu habitué à l’impératif sens du collectif dans une société moderne surtout justement quand ça va moins bien.
Et ne parlons pas de la fameuse CI : elle ne nous sera utile que lorsque nous serons assez forts pour la solliciter en pleine souveraineté gagnante.

Enfin je n'aurais de cesse répéter ma vive crainte qu'après que la vérité des urnes ait été autant malmenée une fois de plus à l'issue de ses scrutins, la lancinante revendication de changement des Congolais passe sous la trappe pour longtemps. Les Congolais attendaient plus que jamais que ces élections charnières de fin de mandat leur apportent un nouveau leadership qui fasse que leur pays si richement doté les fasse enfin mieux vivre que ce qu'ils végètent jusque-là. Non plus seulement la politique politicienne à la petite semaine pour se partager les parts à la mangeoire mais quel pays confronté à une autocratie aussi prédatrice et une occupation féroce s'en est contenté pour se libérer ?

Voilà le véritable enjeu de notre sauvetage.
Est-ce notre nouveau PR est conscient de ce défi et porté à l'affronter incessamment malgré la compromission de son arrivée ?  Est-ce qu’il tiendra comme prioritaire cette attente de ses Compatriotes d’une autre et meilleure gouvernance qui fera que son mandat leur apporte le plus qu'il leur manquait jusque-là ? Si c’est oui, c'est déjà un bon espoir.

Voilà vite brossé un diagnostic du moment où l'on peut entrevoir en creux les « solutions possibles » !

Compatriotiquement



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEMAIN LES CONGOLAIS VONT ENFIN VOTER MAIS SELON QUELLES MODALITÉS ? QU'IMPORTE, ALLEZ VOTER MASSIVEMENT POUR L'OPPOSITION !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum