TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER !

Aller en bas

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Empty TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER !

Message  ndonzwau le 12/11/2019, 3:31 am

TSHISEKEDI à Paris ! Est-ce la meute chaleureuse qui l'accueille ici et ailleurs au contraire des 'Bandoki' qu'il a dénichés suffira-t-elle à écarter le frein réel que représente sa coalition dont il minimise ici stratégiquement l'impact ? Osons espérer qu'il s'en est autrement donné les moyens pour le réussir !!!

Après la Belgique, notre Président Voyageur ne pouvait s’empêcher une visite dans l’autre pays d’Europe qui compte beaucoup pour le Congo, la France. On sait que bien avant sa visite en Belgique, il y’avait discussion, commencer par la France ou la Belgique ? Une écoute de l’histoire et une certaine continuité diplomatique ont prévalu : d’abord la Belgique et après avoir différé son arrivée question agenda, une occasion a été tout trouvée pour venir en France. Une invitation d’honneur par Macron à son Forum pour la Paix pendant lequel les deux présidents auront des têtes-à-têtes importants.

La France et la Belgique sont les deux pays d’Europe les plus proches du Congo, disais-je, historiquement, culturellement, diplomatiquement et commercialement et ce sont deux pays où l’on compte encore une nombreuse diaspora. « Félix » l’a rencontrée spécialement et officiellement à Aubervilliers à côté de Paris dans une salle comble avec une assistance toute acquise à sa cause, un peu plus qu’il n’en faut pour un PR mais plutôt pour un Chef de file partisan. C’est pour moi la première remarque négative même si elle reflète une réalité incontournable : comme partout un PR a aussi une origine et une base, juste à ne pas trop s’en servir pour qu’il n’en devienne pas un gourou, une ‘autorité morale’ comme on l’accepte bêtement chez-nous…

Mes autres remarques tiennent au contenu même de son discours, de sa véritable signification et de ses conséquences !

1° Sur la veine du premier constat d’un public très partisan, j’ai été heurté par des allusions dénégatoires du Président de ses adversaires politiques alors qu’en même temps il voulait se targuer d’être le Chef de tous les Congolais. Plus d’une fois il a attaqué quasi gratuitement ses adversaires politiques comme leur reprochant de lui en vouloir passionnellement voire tribalement. « Bandoki », c’est beaucoup trop pour des adversaires ou rivaux politiques ! Dans tous les cas, qu’importe la relativité ou la justesse de ses raisons, un tel discours risque de finir par diviser plutôt que rassembler, le contraire de l’unité indispensable qu’il nous promeut. Dommage ! Il est temps qu’il en prenne conscience surtout que son auditoire plus UDPS que Congo renforce désavantageusement cette réalité…

2° J’en profite pour m’interroger à côté : quid spécifiquement des contestataires de Tshisekedi qui n’ont pas manqué de manifester leur désapprobation dans la rue et ailleurs ? D’emblée, le moins qu’on puisse dire est qu’on approuve ou pas leurs méthodes et leur diagnostic, c’est d’abord leur droit de contester la ligne suivie par Tshisekedi et les conditions de son avènement au pouvoir, fût-il aujourd’hui le président de fait de notre pays. Ainsi si l’on a aujourd’hui moins de raisons – sauf miracle d’un soulèvement populaire inédit contre – de renier catégoriquement un PR reconnu dedans et dehors, les pro-Tshisekedi n’ont pas plus le droit que d’autres d’imposer à tous les Congolais leur ligne de conduite. Les anti-Tshisekedi ont donc le droit de s’exprimer dans la limite du respect de l’ordre comme le PR en place a le devoir de leur prouver sa légitimité par une gestion bénéfique à tout le pays.

3° « Justice doit être faite, mais pas n’importe comment (…). Je pense que nous instaurerons un jour un tribunal pour les crimes commis au Congo. Et ce tribunal sera institué au Congo.  » a dit Tshisekedi. Personnellement je crois que la justice et l’impunité au Congo nécessitent d’abord de trôner en principe imparable et de représenter une volonté politique intransigeante plutôt que de les conditionner à des précautions structurelles. Ces dernières, importantes soient-elles ne seront encouragées que les premiers sinon gare au Tribunal au Congo pour les crimes commis au Congo qui vite participera du chapeler de bonnes intentions…

4° « Nos voyages ont déjà ramené plus d’un milliard de dollars au Congo », dixit Tshisekedi. Je ne chercherai même pas à le vérifier tant c’est là une défense pro-domo manifeste, les comptes sont vite faits. Il est une évidence que ses voyages sont plus nombreux qu’il n’en faut et beaucoup trop coûteux. Plus généralement on a la regrettable impression que Tshisekedi minimise sa gestion dispendieuse en hôtels, avions, suites et cabinet pléthoriques qu’il gratifie des voitures coûteuses (là où un Kagame supprime les véhicules de fonction pour une gestion plus rigoureuse du budget de son pays). Un respect des prévisions budgétaires aujourd’hui explosées reste incontournable…

5° Un point autrement plus problématique : c’est cette indifférence stratégique des accrocs à sa coalition avec ‘JK’ et son FCC. Tant mieux pour lui même si ça lui permet de passer un cap mais sa base et la majorité des Congolais qui la désavouent ne parlent pas en l’air. En sortira-t-il à terme un libre exercice de sa fonction pour un Président en plus qui entend apporter un changement de gouvernance ? Pas de crise, nous dit notre Président, on veut le croire mais désolé, la réalité devant nous est autre, les désaccords de la base et de la population ont la chance de bousculer utilement un de ces jours le haut qui ne veut l’accepter stratégiquement. Pas avec une guerre politicienne socialement meurtrière qui déstabiliserait le pays, espérons-le.

6° Personnellement je ne trouve pas nécessaire de m’étaler sur les mérites de son adresse et de sa visite car au final si l’assurance dont Tshisekedi a fait particulièrement montre sied à un Président, nous ne pouvons d’abord que lui souhaiter qu’elle la transmette dans ses réalisations effectives. Ses nombreuses et ambitieuses promesses ainsi que les débuts de leurs réalisations qu’il vante de bonne guerre sont les bienvenues mais le vrai succès de son mandat ne sera accompli que dans le temps. Quel est le pourcentage de celles qui à mi-mandat et mieux à fin-mandat sera effectivement comptabilisé ? Si notre PR nécessite d’avoir à ses côtés quelques thuriféraires inconditionnels il aura besoin de plus d’esprits critiques qui lui font remarquer certains manques car personne n’ignore la difficulté de la tâche qui nécessite bien des précautions. il ne serait donc pas suspect d’affirmer d’ores et déjà au vu de ce qu’on le voit faire jusqu’ici que Tshisekedi se devrait d’abattre plus de travail pour ses dossiers, faire preuve davantage d’intelligence et d’audace pour réaliser ses bons vœux de changement : au-delà des dispositifs qui lui permettraient de s’émanciper de son encombrant partenaire, il n’a pas d’autre choix que de se montrer plus diligent pour de nombreuses réformes dont le pays a besoin. Et osons espérer que la France qu’il visite aujourd’hui et toute la CI lui apporteront l’aide nécessaire à la gestion de ce cher, vaste et compliqué pays dans le respect de sa souveraineté loin de l’isolement irréaliste qui a été le nôtre depuis quelques années. Voilà !



"Invité d’honneur à Paris, Tshisekedi sort la RDC de son isolement
° https://afrique.lalibre.be/43114/invite-dhonneur-a-paris-tshisekedi-sort-la-rdc-de-son-isolement/

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Félix_denis_nyakeru_tshisekedi_11112019-690x450

Invité d’honneur du Forum sur la paix de Paris, le nouveau président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, multiplie les voyages à l’étranger pour sortir son immense pays de l’isolement, au nom de son développement et de la stabilité en Afrique centrale. Le président Tshisekedi est attendu de lundi à mercredi en France puis en Allemagne pour réparer et consolider les liens entre Kinshasa et l’Europe, après une visite officielle en Belgique, l’ancien colonisateur, en septembre.

En chemin, il s’est arrêté en Ouganda pour évoquer avec son voisin, le président Yoweri Museveni, la question stratégique de la lutte contre les groupes armés dans l’est de la RDC.
Ce réchauffement des relations avec Kampala avait été précédé dès mars-avril par le rétablissement des liens de bon voisinage avec le Rwanda, autre pays directement concerné par la sécurité et la stabilité dans la région des Grands lacs.
Depuis son investiture le 24 janvier, le président congolais a visité plus de 20 pays, dont certains plusieurs fois, pour des rencontres bilatérales ou multilatérales.
Il a commencé par l’Afrique (Angola, Rwanda, Ethiopie), puis les Etats-Unis, le Japon, la Belgique, la Russie et même… la Serbie, pays assez peu tourné vers le continent.

Le contraste est saisissant avec son prédécesseur Joseph Kabila, qui hésitait à quitter la RDC par peur des tensions politiques à la fin de son règne entre 2015 et 2018 (report des élections en 2016, manifestations, répression sanglante).
Kabila s’accrochant au pouvoir, les Etats-Unis et l’Union européenne (UE) ont sanctionné son régime. Kinshasa s’est braqué en retour avec l’expulsion de l’ambassadeur de l’UE, le refus d’observateurs étrangers pour les élections de décembre 2018 notamment.
« Le pays a souffert ces deux ou trois dernières années d’une forme d’isolement liée à la rupture entre l’ancien régime et ses partenaires », constate l’ambassadeur itinérant de l’actuel chef de l’Etat, Nicolas Kazadi. « Il fallait rétablir les liens aussi bien bilatéraux que multilatéraux, ainsi qu’en direction des institutions financières », ajoute-t-il.
A ce titre, le Fonds monétaire international (FMI) a dépêché deux missions en RDC en juin et novembre, une première depuis 2015. Kinshasa espère que le FMI lui accordera un programme et des facilités de crédit d’ici la fin de l’année.
Snobé par Kabila en 2018, le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a été reçu par M. Tshisekedi début septembre à Kinshasa et la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) s’apprête à renouveler son mandat en RDC malgré les urgences ailleurs sur le continent.

La diplomatie apparaît aussi comme une arme à usage interne pour le président de la République, qui gouverne en coalition avec les forces de son prédécesseur, ultra-majoritaires au Parlement.
Mais en RDC, les déplacements multiples du président font grincer quelques dents.
« Le président de la République itinérant Félix Tshisekedi a entamé ce dimanche matin une visite officielle en #RDC », ironisait le mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) début octobre. Lucha suggérait au président de consacrer plus de temps entre deux voyages à l’étranger aux questions intérieures, à commencer par le grand chantier de la gratuité de l’enseignement primaire.
La Lucha dénonce aussi les délégations pléthoriques qui accompagnent le président, avançant le chiffre de 117 personnes pour son dernier déplacement en Ouganda.

Au 31 mai, la présidence congolaise avait déjà « consommé près de 98%  » de son budget 2019, selon le magazine Jeune Afrique citant un document du ministère du Budget.
Ces déplacements agacent même parmi les partisans du président. « Dans les provinces, tout le monde l’attend. Il va commencer à visiter les provinces en 2021 ou 2022? », réagit Julia, pourtant militante pro-Tshisekedi.
Depuis avril, le président Tshisekedi a effectué une douzaine de déplacements à l’intérieur de la RDC, principalement à l’est, où la lutte contre les groupes armés implique aussi de bonnes relations avec l’Ouganda et le Rwanda"


"Invité d’honneur au Forum sur la paix de Paris, Félix Tshisekedi veut sortir la RDC de son isolement
Le chef de l’Etat congolais est attendu en France puis en Allemagne pour consolider les liens entre Kinshasa et l’Europe, après une visite officielle en Belgique.

° https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/11/11/invite-d-honneur-au-forum-sur-la-paix-de-paris-felix-tshisekedi-veut-sortir-la-rdc-de-son-isolement_6018742_3212.html

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! C3ab9f8_i0kuuvSXYXm8X6APSbKlhCja
Le président congolais Félix Tshisekedi au siège de l’ONU, à New York, le 26 septembre 2019. Carlo Allegri / REUTERS

Invité d’honneur du Forum sur la paix de Paris, le nouveau président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, multiplie les voyages à l’étranger pour sortir son immense pays de l’isolement, au nom de son développement et de la stabilité en Afrique centrale. Le président Tshisekedi est attendu du lundi 11 au mercredi 13 novembre en France puis en Allemagne pour consolider les liens entre Kinshasa et l’Europe, après une visite officielle en Belgique, l’ancien colonisateur, en septembre.

En chemin, il s’est arrêté en Ouganda pour évoquer avec son voisin le président Yoweri Museveni la question stratégique de la lutte contre les groupes armés dans l’est de la RDC. Ce réchauffement des relations avec Kampala avait été précédé dès mars-avril par le rétablissement des liens de bon voisinage avec le Rwanda, autre pays directement concerné par la sécurité et la stabilité dans la région des Grands Lacs.
Depuis son investiture le 24 janvier, le président congolais a visité plus de vingt pays, dont certains plusieurs fois, pour des rencontres bilatérales ou multilatérales. Il a commencé par l’Afrique (Angola, Rwanda, Ethiopie), puis les Etats-Unis, le Japon, la Belgique, la Russie et même la Serbie, pays assez peu tourné vers le continent.
Le contraste est saisissant avec son prédécesseur Joseph Kabila, qui hésitait à quitter la RDC par peur des tensions politiques à la fin de son règne entre 2015 et 2018 (report des élections en 2016, manifestations, répression sanglante). Joseph Kabila s’accrochant au pouvoir, les Etats-Unis et l’Union européenne (UE) ont sanctionné son régime. Kinshasa s’est braqué en retour avec l’expulsion de l’ambassadeur de l’UE et le refus d’observateurs étrangers pour les élections de décembre 2018 notamment.

« Rétablir les liens bilatéraux et multilatéraux »

« Le pays a souffert ces deux ou trois dernières années d’une forme d’isolement liée à la rupture entre l’ancien régime et ses partenaires », constate l’ambassadeur itinérant de l’actuel chef de l’Etat, Nicolas Kazadi. « Il fallait rétablir les liens aussi bien bilatéraux que multilatéraux, ainsi qu’en direction des institutions financières », ajoute-t-il.
A ce titre, le Fonds monétaire international (FMI) a dépêché deux missions en RDC en juin et novembre, une première depuis 2015. Kinshasa espère que le FMI lui accordera un programme et des facilités de crédit d’ici à la fin de l’année. Snobé par Joseph Kabila en 2018, le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a été reçu par M. Tshisekedi début septembre à Kinshasa et la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) s’apprête à renouveler son mandat en RDC malgré les urgences ailleurs sur le continent.

La diplomatie apparaît aussi comme une arme à usage interne pour le président de la République, qui gouverne en coalition avec les forces de son prédécesseur, ultra-majoritaires au Parlement. Aux Etats-Unis début avril, le secrétaire d’Etat Mike Pompeo avait soutenu son « programme de changement, axé sur la lutte contre la corruption, le renforcement de la gouvernance, la promotion des droits humains ».
A Washington, le président congolais avait lui-même demandé l’aide des Etats-Unis et affirmé sa volonté de « déboulonner le système dictatorial qui était en place » en RDC. Ces déclarations lui avaient valu un rappel à l’ordre de ses alliés pro-Kabila, qui avaient dénoncé des « attaques gratuites ».

Délégations pléthoriques

En RDC, les déplacements multiples du président font grincer quelques dents. « Le président de la République itinérant Félix Tshisekedi a entamé ce dimanche matin une visite officielle en RDC », ironisait le mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) début octobre.
Lucha suggérait au président de consacrer plus de temps entre deux voyages à l’étranger aux questions intérieures, à commencer par le grand chantier de la gratuité de l’enseignement primaire. Lucha dénonce aussi les délégations pléthoriques qui accompagnent le président, avançant le chiffre de 117 personnes pour son dernier déplacement en Ouganda.  

Au 31 mai, la présidence congolaise avait déjà « consommé près de 98 % » de son budget 2019, selon le magazine Jeune Afrique citant un document du ministère du budget. Ces déplacements agacent même parmi les partisans du président. « Dans les provinces, tout le monde l’attend. Il va commencer à visiter les provinces en 2021 ou 2022 ? », réagit Julia, pourtant militante pro-Tshisekedi.
Depuis avril, le président Tshisekedi a effectué une douzaine de déplacements à l’intérieur de la RDC, principalement à l’est, où la lutte contre les groupes armés implique aussi de bonnes relations avec l’Ouganda et le Rwanda."

En République démocratique du Congo, le partage risqué du pouvoir
A Bukavu, le président Tshisekedi se dit « prêt à mourir pour la paix » dans l’est de la RDC



"Félix Tshisekedi à Paris: mobilisation et contre-mobilisation
° https://actualite.cd/2019/11/10/felix-tshisekedi-paris-mobilisation-et-contre-mobilisation

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Fatshi%20paris%20

L’arrivée de Félix Tshisekedi, ce dimanche 10 novembre à Paris, mobilise une grande partie de la diaspora congolaise. Pendant que certains s’acti
vent pour réserver au chef de l’Etat congolais un accueil chaleureux, d’autres s’arrangent pour une manifestation contre sa visite officielle en France.


Le samedi 9 novembre l'effervescence gagne déjà certains quartiers de Paris. A Château Rouge, épicentre de la communauté africaine dans la capitale française, les pro-Tshisekedi se divisent en plusieurs groupes pour amplifier l’appel à l'accueil de Félix Tshisekedi. Il est 10 heures et demi, 6 degrés, indique le thermomètre. Bien qu'agressif, le froid de l’automne n’empêche pas les partisans de Tshisekedi de maintenir la mobilisation dans la rue pour préparer l’arrivée du président congolais.
“En huit mois seulement de son accession au pouvoir, Tshisekedi fait déjà preuve de compétence. Nous sommes contents de son travail. Il a de bons projets pour l’émergence de la RDC. Il mérite le soutien de tous les Congolais sans exception”, s’exprime Hariss Kalala. Âgé d'environ une trentaine d’années, Hariss vit en France depuis deux ans. Il est membre de l’une des associations mobilisatrices pour l'accueil de Félix Tshisekedi à Paris. Certaines de ces associations avaient commencé à battre le rappel depuis fin-octobre. Elles organisaient des ateliers de réflexion, non seulement pour étudier les manières possibles d’offrir à Tshisekedi un accueil digne de son rang, mais aussi de s’organiser pour pouvoir étouffer la mobilisation d’autres collectifs de Congolais hostiles à la première visite officielle du chef de l’Etat congolais en France.

La contre-mobilisation

“Les “Mpangistanais” (ndlr militants hostils au pouvoir de Tshisekedi) se mobilisent aussi. Il y en a même qui vont traverser de Bruxelles pour manifester ici à Paris. Nous sommes obligés de faire échouer leurs plans”, ajoute-t-il d’un ton rassurant. La réaction de ce jeune congolais résidant en France fait suite à l’appel à manifester d’une partie de la communauté congolaise en Europe contre l’arrivée de Félix Tshisekedi. Cette contre-mobilisation se passe essentiellement sur des réseaux sociaux. Notamment une vidéo publiée sur Facebook le 20 octobre dernier. On y voit une vingtaine de jeunes congolais réunis à Paris pour appeler à des manifestations en marge de l’arrivée Félix Tshisekedi en France.

“ Ces gens-là n’aiment pas le changement. Kabila que nous combattions n’est plus là. Maintenant ce qu’ils veulent nous ne savons pas. Donc nous n’avons qu’à empêcher leur mobilisation. Nous devons être plus nombreux qu’eux pour que leurs voix ne soient pas entendues”, commente Hariss pendant qu’il dirige un groupe de jeunes qui circulent d’une rue à l'autre, dans ce quartier situé au 18ème arrondissement, pour placarder les affiches de Tshisekedi et distribuer des dépliants appelant à l’accueil du président congolais.
En mi-septembre dernier lors du passage à Bruxelles de Félix Tshisekedi, des heurts avaient été constatés entre les pro et les anti-Fatshi. Pour son arrivée à Paris prévue le 11 novembre prochain, Félix Tshisekedi demeure au centre d’une division de la communauté congolaise en Europe. Le chef de l’Etat congolais devrait participer à la deuxième édition du forum de Paris sur la paix qui se déroulera du 11 au 13 novembre 2019. Un tête-à-tête avec la diaspora congolaise est également prévue le jour de son arrivée à Event Center, espace situé à la porte de la Villette dans le 19e arrondissement de Paris où se tiennent des congrès et salons."


"RDC : Tshisekedi à Paris en VRP du "Congo nouveau"
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-tshisekedi-a-paris-en-vrp-du-congo-nouveau/
Ramener la paix, rendre justice, construire les infrastructures... Le président congolais a déroulé son programme de changement devant les Congolais de l'extérieur qui le voient déjà briguer un second mandat.

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Meeting-Tshisekedi6-1-1024x581
Félix Tshisekedi devant la diaspora à Paris le 11 novembre 2019 :copyright: Ch. Rigaud – Afrikarabia

L’opération séduction se poursuit pour Félix Tshisekedi auprès de sa diaspora en Europe. Après Bruxelles en septembre, le nouveau président congolais est à Paris. En marge du Forum pour la Paix, organisé dans la capitale par Emmanuel Macron, Félix Tshisekedi a souhaité rencontrer les Congolais de France. Le meeting se tenait aux docks d’Aubervilliers, où quelques « combattants » qui dénonçaient l’alliance contre-nature du président congolais avec Joseph Kabila, ont été tenus à distance par la police. A l’intérieur d’une salle chauffée à blanc, c’est aux cris de « Fatshi Béton », en référence aux grands travaux promis par le président congolais, que plusieurs milliers de Congolais étaient venus soutenir leur poulain.

«Rentrez ! »

Le chef de l’Etat a martelé une nouvelle fois son unique message à destination de la diaspora en Europe : « rentrez au pays ! ». Félix Tshisekedi compte en effet sur les Congolais de l’extérieur pour « redresser le pays ». « Je serai à l’aise si vous rentrez dans votre pays pour le relever » a confié le président. Son discours sur le nécessaire retour à la paix a été particulièrement applaudi : « Je ne m’arrêterai jamais tant que la paix ne sera pas revenu dans l’ensemble du pays ». Le président a salué « notre vaillante armée » qui a lancé « une grande offensive pour reconquérir les territoires occupés par les ennemis qui en veulent à nos minerais ». Là encore, la foule a exulté.

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Meeting-Tshisekedi3
Plusieurs milliers de Congolais de la diaspora sont venus écouter Félix Tshisekedi à Paris :copyright: Ch. Rigaud – Afrikarabia

Un tribunal pour les crimes commis au Congo

Alors que de nombreux Congolais avaient reproché à Félix Tshisekedi sa volonté de ne pas « fouiner dans le passé » pour punir les crimes commis au Congo avant sa prise de fonction, le président s’est montré plus offensif à Paris. « Pour ceux qui veulent que justice soit faite… oui, justice doit être faite, mais pas n’importe comment » ajoute Tshisekedi avant d’y mettre un bémol : « Si je me lance dans une telle entreprise, est-ce que je pourrai encore servir le Congo et les Congolais ? Je ne crois pas. C’est pourquoi je vais renforcer les pouvoirs de la justice (…) dans le présent, comme dans le passé ! ». Et sur la lourde thématique de l’impunité, Félix Tshisekedi a fait un pas supplémentaire vers la création « un jour, d’un tribunal pénal pour les crimes commis au Congo »… toute la nuance semblé résidé dans le « un jour ».

Infrastructures, gratuité de l’enseignement

Le président a ensuite endossé le costume de « Fatshi Béton », le « bâtisseur », en rappelant son programme des 100 jours sur la construction de nouvelles infrastructures. Le président a annoncé la signature prochaine de la construction du port en eaux profondes de Banana. Idem pour la construction du pont route-rail entre Kinshasa et Brazzaville… même si le texte de l’accord est encore à l’étude. Le président a reconnu des difficultés dans la mise en place de la gratuité de l’enseignement à cause « des maigres moyens que nous avons », mais le cap sera maintenu.

« Pas de trahison »

Sur le plan politique, Félix Tshisekedi s’est une nouvelle fois justifié de son alliance avec Joseph Kabila, encore contestée au sein de sa propre formation. « Il n’y a pas eu de triche » aux élections et « pas de trahison » en s’alliant avec le FCC de l’ex-président Kabila qui est arrivé en tête des législatives. « Nous avons même très bien réussi » a expliqué Félix Tshisekedi. « CACH représente seulement 10% des députés alors que nous avons 35% des ministres au gouvernement ».

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Meeting-Tshisekedi1
« Fatshi Béton », le surnom donné à Félix Tshisekedi :copyright: Ch. Rigaud – Afrikarabia

Trop de voyages présidentiels ?

Le président s’est enfin exprimé sur la polémique de ses voyages à répétition aux quatre coins de la planète. « Ces voyages ne sont pas des vacances » a rétorqué Félix Tshisekedi. « Avec mes collaborateurs, je cherche des investisseurs, je les rassure pour qu’ils créent des emplois au Congo. Nous avons déjà ramené plus d’1,5 milliard grâce à ces voyages qui n’ont même pas coûté 50 millions de dollars ». Une manière d’avouer que le nouveau président est encore à la recherche de financements et de légitimité à l’étranger.

Deuxième mandat ?

Pour clôturer son message à la diaspora, Félix Tshisekedi a promis « un Congo qui doit changer (…) un Congo nouveau ! ». Un message bien reçu par ses soutiens venus l’applaudir à Paris. « On a confiance en lui » nous confie dans la salle un Congolais de diaspora. « Mais il y a encore beaucoup à faire et il lui faudra beaucoup d’argent et de temps pour vraiment changer le Congo ». Et une petite musique s’en même installée au début du meeting : celle de la nécessité d’un deuxième mandat de Félix Tshisekedi pour justement avoir le temps de réformer et reconstruire le pays. « Second mandat ! » a scandé plusieurs fois la foule. Mais pour l’élire une nouvelle fois, tempère une congolaise installée au premier rang, il faudrait encore que la diaspora puisse avoir le droit de vote… une promesse du candidat Tshisekedi que les Congolais de l’extérieur attendent encore."


"RDC : Félix Tshisekedi à Paris pour participer au Forum sur la paix"
° https://www.radiookapi.net/2019/11/11/actualite/politique/rdc-felix-tshisekedi-paris-pour-participer-au-forum-sur-la-paix

"France: Félix Tshisekedi accueilli avec pompe par la diaspora RD Congoalaise"
° https://linterview.cd/france-felix-tshisekedi-accueilli-avec-pompe-par-la-diaspora-rd-congoalaise/


"« Oui, justice doit être faite, mais pas n’importe comment (…). Je pense que nous instaurerons un jour un tribunal pour les crimes commis au Congo » (Tshisekedi)"
° https://actualite.cd/2019/11/11/oui-justice-doit-etre-faite-mais-pas-nimporte-comment-je-pense-que-nous-instaurerons-un


"RDC : « Nos voyages ont déjà ramené plus d’un milliard de dollars au Congo » (Félix Tshisekedi)"
° https://actualite.cd/2019/11/11/rdc-nos-voyages-ont-deja-ramene-plus-dun-milliard-de-dollars-au-congo-felix-tshisekedi



"FATSHI FACE AUX CONGOLAIS DE PARIS : LA RAISON DE SA COALITION AVEC JOSEPH KABILA"



"T'LA! DU 11.11 : LA TSHIBILIE SAURA-T-ELLE RESISTER AUX DISSENSSIONS FCC - UDPS ?"



"ACTU EXPLIQUEE 11.11 : FATSHI TRAITE MUZITO ET LAMUKA DE SORCIERS A PARIS + LA TSHIBILIE TANGUE"





Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 13/11/2019, 12:15 am, édité 2 fois

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Empty Re: TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER !

Message  ndonzwau le 12/11/2019, 9:33 pm


"RDC : Félix Tshisekedi en opération reconquête à Paris
° https://information.tv5monde.com/afrique/rdc-felix-tshisekedi-en-operation-reconquete-paris-331528
TV5MONDE DIRECT A voir...
Invité d'honneur du Forum sur la Paix de Paris, le président congolais a choisi la France comme deuxième destination européenne, après la Belgique en septembre dernier. Avant d'être reçu par le président Macron, Félix Tshisekedi est allé à la rencontre de la diaspora congolaise lundi 11 novembre. Reportage."


"Paris: « Fatshi » passe sous silence la crise au sein de la coalition CACH-FCC
° http://www.congoindependant.com/paris-fatshi-passe-sous-silence-la-crise-au-sein-de-la-coalition-cach-fcc/
Lundi 11 novembre, le président Felix Tshisekedi a été reçu à l’Elysée avec d’autres homologues africains. Il a été accueilli par le président Emmanuel Macron (Photo). Les deux hommes devraient avoir un têt-à-tête ce mardi. Pendant ce temps, les conversations à Kinshasa et dans le « Grand Katanga », tournent autour des actes de vandalisme opérés, par des « inconnus », sur l’effigie de « Joseph Kabila » et celle du président Felix Tshisekedi Tshilombo. Au PPRD, l’UDPS est au banc des accusés. Lundi, le chef de l’Etat congolais s’est adressé à plusieurs milliers de Congolais de la diaspora. Une assistance apparemment acquise, dans sa grande majorité, à l’orateur du jour. « Fatshi » a évoqué plusieurs questions touchant à la politique intérieure. Sauf, une. Il s’agit de la crise qui couve au sein de la coalition CACH-FCC en général et l’UDPS et le PPRD en particulier.

« Nzambe aponi yo osalela ye, na nzoto pe na motema ne yo mobimba, Nzambe aponi yo ». Traduction: « Dieu t’a choisi pour le servir avec ton corps et ton cœur, Dieu t’a choisi… ». C’est par ce chant religieux que « Felix » a été ovationné par une foule très enthousiaste. Pour la petite histoire, le 25 avril 1990, des militants de l’UDPS avaient entonné cette même « mélopée » devant la résidence d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba à Limeté. Le président de l’UDPS venait de retrouver la liberté après plusieurs mois passés en « résidence surveillée ».

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Fatshi-discours-aubervilliers-300x170
Le président Fatshi durant son discours à Aubervilliers

Combien étaient-ils? Quatre mille? Cinq mille? Une certitude: les Congolais sont venus très nombreux de France et des pays environnants (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni etc.) pour écouter le président Felix Tshisekedi dans cette grande salle située à Aubervilliers, dans la banlieue de Paris.
Cette « forte mobilisation » n’a pu empêcher le président « Fatshi » d’exulter: « Par cette mobilisation, vous envoyez un message clair à ceux qui pensent que le pouvoir que j’incarne n’émane pas du peuple ». Sourire aux lèvres, il ajoute: « Je peux dire avec assurance maintenant que je suis le Président de tous les Congolais ».
Le chef de l’Etat congolais et quelques homologues du continent se trouvent à Paris sur invitation du président français Emmanuel Macron. Selon « Fatshi », le locataire de l’Elysée lui a fait l’honneur de prendre la parole « au nom de l’Afrique » dans le cadre du « Forum pour la paix » qui débute ce mardi 12 novembre dans la capitale française.
Tout au long de son harangue, l’ex-opposant  semblait comme « tourmenté » par ses « anciens amis » de la coalition « LAMUKA » en général et le duo Martin Fayulu-Adolphe Muzito en particulier. Aussi, a-t-il envoyé, à plusieurs reprises, des messages à peine subliminaux en direction de ces ex-camarades. « Je dois vous dire en vous regardant dans les yeux pour tordre le cou aux spéculations qui sont répandues au sujet de la coalition CACH-FCC ».

« HAUTE TRAHISON » A GENÈVE

Après la publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle le 10 janvier dernier, Felix Tshisekedi, proclamé « Président élu », avait rendu un hommage un peu trop appuyé à « Joseph Kabila », présenté comme un « partenaire ». Cet étalage de considération fut interprété, plus à raison qu’à tort, comme une « déviation » par rapport aux valeurs défendues par l’UDPS et son leader mythique Etienne Tshisekedi. « A aucun moment, nous avons trahi notre pays ni notre engagement, ni nos idéaux, tonne-t-il. Vous devez être fiers parce que nous n’avons pas triché ».
Pour Fatshi, le CACH avait estimé bon de faire alliance avec le FCC non seulement par respect de la légalité mais surtout par réalisme politique. Et ce pour ne pas laisser la mouvance kabiliste gouverner, seule, le pays. « Nous n’avions pas eu le choix. Notre regroupement politique ne pouvait pas réunir la majorité à l’Assemblée nationale », résume-t-il. Il justifie cette option par le fait que l’UDPS et l’UNC ne pouvaient pas « aller vers des amis » avec lesquels elles avaient « fait un bout de chemin » jusqu’à être « victimes d’une haute trahison à Genève ».

Le 2 novembre dernier, le chef de l’Etat congolais et son prédécesseur se sont entretenus à N’sele, près de Kinshasa. Les deux « alliés » ont pris l’habitude de se rencontrer pour « éteindre le feu » allumé ici et là par leurs partisans respectifs. Cette fois, le « pyromane » s’appelle Emmanuel Ramazani Shadary? Celui-ci  avait  qualifié l’UDPS de « parti-milice » tout en dénonçant la gestion du pays. C’était le 22 octobre lors du mini-congrès du PPRD à Lubumbashi

LA CRISE COUVE ENTRE LE CACH ET LE FCC

Le 10 novembre, un autre incident est intervenu. Il s’agit de la destruction de l’effigie de « Kabila » à Kolwezi. Le portrait géant du président Felix Tshisekedi a subi le même sort. Sur les réseaux sociaux, on a vu des individus déchirer le portrait de l’ex-président juste en face de l’hôtel Memling, en plein centre des affaires de la capitale. Un lieu où des barbouzes de l’ANR (Agence nationale de renseignements) ont l’habitude de faire le guet.

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Jm-kabund-300x225
Jean Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire General de l’UDPS en congé, 1er vice-résident de l’Assemblée nationale

Sur son compte Twitter @kabund_jmkkrock, Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l’UDPS et 1er vice-président de l’Assemblée nationale écrit: « Brûler l’effigie du chef de l’Etat dont la personne est inviolable sous la barbe du Progouv (Ndlr: gouverneur de province), des responsables de l’ANR et de la police est inacceptable. Par conséquent, nous avons (CACH) arrêté toutes discussions avec le FCC, jusqu’à ce que les responsabilités soient établies ». Vous avez bien entendu: le dialogue est suspendu entre les deux camps.

Malin comme un singe, le gouverneur du Lualaba, le très kabiliste Richard Muyej, s’est empressé de « sermonner », sans grande conviction, ceux qui ont, selon lui,  vandalisé les portraits des deux hommes d’Etat. « C’est une honte pour un parti qui se dit démocratique de déchirer les effigies des chefs d’Etat ». Il adresse le même blâme à ceux qui ont s’en sont pris au portrait de Fatshi « par représailles ». Et pourtant à Kolwezi, on pouvait encore apercevoir des posters géants à la gloire du « raïs ».
Que fera « Felix » qui assure que la politique menée par le Premier ministre Ilunga Ilunkamba procède de sa vision? Va-t-il « désavouer » Kabund ou suivre la voie tracée par son bras droit?
Porte-parole des « Combattants » de l’UDPS, Fils Mukoko a accusé « Kabila » d’avoir lui-même monté cette « opération » arguant que « l’UDPS est un parti qui prône la non-violence ».
Depuis son investiture le 24 janvier, le président Tshisekedi Tshilombo a effectué plusieurs voyages à l’étranger. Cette situation est critiquée notamment du fait de son côté budgétivore. « Ces voyages ont déjà rapporté combien au pays? », s’interrogent certains journalistes kinois. « Femmes aimez vos maris comme Fatshi aime l’avion », renchérit un internaute sur les réseaux sociaux.

LES REFORMES TARDENT

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Fatshi-voyages-300x169
Le président en route pour un voyage à l’étranger

A en croire « Felix », toutes ces critiques le laissent indifférent. Il lui arrive même de ricaner de la polémique suscitée par ses voyages. « Ces voyages ne sont pas du tout des vacances. Je fais un travail avec mes collaborateurs pour attirer les investisseurs, souligne-t-il. Nous avons déjà ramené un milliard et demi de dollar pour le pays ».
Sur un ton empreint de défi, il lance: « Nous allons continuer. Nous n’allons pas écouter ces mauvaises langues qui avaient promis de tout faire pour que les investisseurs ne viennent pas au Congo ».
Pour être bien compris, il conclut son speech en lingala: « Voilà ba-ndoki oyo bazali koloka Congo. Biso tokanisaki que baza bandeko. Nzoka nde baza ba nguna ». Traduction littérale: « Voilà les ensorceleurs qui sont occupés à jeter un mauvais sort sur le Congo. Nous les avons considérés comme les nôtres alors qu’ils étaient nos ennemis ».
Après avoir traité ses ex-camarades – devenus ses meilleurs détracteurs – d’ennemis, Fatshi s’est contredit en clamant: « Je suis le Président de tous les Congolais. Les bons et les mauvais ».

Lundi 11 novembre, nombreux sont les Congolais et autres observateurs qui sont restés sur leur faim à la sortie de la grande salle à Aubervilliers. Ces derniers espéraient entendre le président Fatshi donner sa position sur le climat délétère qui règne au sein de la coalition CACH-FCC.
A tort ou à raison, certains observateurs continuent à croire mordicus que Fatshi ne détient qu’une apparence du pouvoir. Ils tiennent pour preuves les ordonnances présidentielles qui sont inappliquées sur décision d’un ministre. Pire, Les réformes tardent à s’enclencher tant au niveau de l’appareil judiciaire, de l’armée, de la police que des services de renseignements. Sans omettre, les entreprises du portefeuille de l’Etat."

° https://www.afrik.com/rdc-felix-tshisekedi-n-a-toujours-pas-un-sherpa-a-la-francophonie


"Discussion "très cordiale" et "constructive" entre Sophie Wilmès et le président congolais Félix Tshisekedi
° https://www.rtbf.be/info/monde/detail_discussion-tres-cordiale-et-constructive-entre-mme-wilmes-et-le-president-tshisekedi?id=10363494


 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! 8a7ee4db1723ff28d7828211d1630f78-1573535634

Discussion "très cordiale" et "constructive" entre Mme Wilmès et le président Tshisekedi - :copyright: Tous droits réservés

La Première ministre belge Sophie Wilmès et le président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ont eu dimanche soir à Paris une discussion "très cordiale" et "constructive" lors d'un échange informel au palais de l'Elysée, a indiqué l'entourage de la cheffe du gouvernement fédéral.

Félix Tshisekedi, qui a accédé à la présidence de la République démocratique du Congo (RDC) le 24 janvier dernier, au terme d'élections contestées, est l'invité d'honneur du Forum sur la paix organisé à Paris par le président français Emmanuel Macron à l'occasion du 101e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale.
"Ce forum a pour vocation chaque année de réunir les uns et les autres pour promouvoir des actions concrètes, pour que ce travail de paix avance un peu plus", avait annoncé M. Macron l'an dernier, lors de la première édition de l'événement.
Ce Forum 2019, qui se tient mardi et mercredi à la Grande Halle de La Villette, entend en particulier mettre la gouvernance mondiale au coeur du débat en proposant un format d'interactions modernes entre décideurs politiques et associations ou citoyens porteurs de projets.

Emmanuel Macron a reçu dès lundi soir une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement étrangers lors d'un dîner à l'Élysée.
Sophie Wilmès était installée à la table du président français, aux côtés de Félix Tshisekedi. "Ils ont eu l'opportunité d'échanger de la manière informelle et la discussion était très cordiale et constructive", a précisé l'entourage de la Première ministre à l'agence Belga."


"Paris: Macron, von der Leyen et Tshisekedi têtes d'affiche ce mardi au Forum sur la Paix
° https://www.bfmtv.com/actualite/parismacron-von-der-leyen-et-tshisekedi-tetes-d-affiche-ce-mardi-au-forum-sur-la-paix-1804446.html

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! 401469fa05c55135392b59dd4fa1d
Emmanuel Macron et Ursula Von der Leyen au Forum sur la paix ce mardi  - Michel Euler / POOL / AP / AFP

Les projets et débats couvriront un spectre large, mettant en exergue la place des jeunes dans la prise de décision politique. Une dizaine de projets seront retenus et accompagnés durant un an, avec un soutien médiatique et éventuellement financier.

Une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus mardi au Forum de Paris sur la Paix pour défendre le multilatéralisme face à la montée des "égoïsmes nationaux" dans un monde de plus en plus fracturé, y compris entre alliés atlantistes.
Les présidents français Emmanuel Macron et congolais Félix Tshisekedi, la présidente désignée de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le vice-président chinois Wang Qishan donneront le coup d'envoi de cette deuxième édition du Forum, dont la création avait coïncidé en 2018 avec le Centenaire de la fin de la Grande guerre.

Macron très attendu après ses propos sur l'Otan

Emmanuel Macron sera très attendu après ses propos controversés sur l'Otan en état de "mort cérébrale" en raison du manque de coordination entre les Etats-Unis et l'Europe et du comportement unilatéral de la Turquie, membre de l'Alliance atlantique, en Syrie.
Ursula von der Leyen lui a déjà répondu en qualifiant l'Otan d'alliance "remarquable". Loin de son habituel ton policé, la chancelière allemande Angela Merkel a quant à elle déploré le "jugement intempestif" du président français.
La présidente de la Commission Européenne a ouvert ce mardi matin le Forum en français en appelant une "Commission Européenne réellement géopolitique".
S'il offre une tribune aux dirigeants de la planète, le Forum sur la Paix entend néanmoins se démarquer de celui de Davos, le rendez-vous économique le plus politique de la planète, ou de la traditionnelle Conférence de Munich sur la Sécurité.

Des "solutions pour une meilleure organisation de la planète"

Il se veut avant tout un lieu d'échange entre États, organisations internationales, ONG, entreprises et société civile afin de présenter des "solutions pour une meilleure organisation de la planète", expliquent ses organisateurs.
"Nous sommes confrontés à un défi de gouvernance entre l'ampleur globale des problèmes auxquels nous avons à faire face et la capacité du système international tel qu'il est structuré aujourd'hui de les traiter correctement", relève le président du Forum et ex-directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), Pascal Lamy.
Changement climatique, inégalités, désinformation, cybercriminalité... face à tous ces défis, le Forum de Paris ambitionne d'être un relais d'actions concrètes et de "bonnes pratiques".

"On veut donner la priorité non pas aux discussions, aux colloques mais à la recherche de solutions. On va ainsi montrer, exposer, soumettre à débat une centaine de projets" portés par des ONG, des organisations internationales ou des Etats, souligne Pascal Lamy.
Les chefs d'Etat - notamment africains (Mali, Tchad, Niger, Liberia, Sierra Leone, Cameroun...) - et de gouvernement (Belgique, Tunisie, Somalie..) présents ainsi que le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres seront invités à découvrir ces projets dans les allées de la Grande Halle de La Villette, dans le nord de la capitale.
Combat contre le travail des enfants dans les mines de cobalt en République démocratique du Congo, protection de la biodiversité dans l'Himalaya, logiciel pour localiser les violences sexistes en temps réel au Pérou, accès à une information fiable au Sahel ou au Pakistan... les projets et débats couvriront un spectre large, mettant en exergue la place des jeunes dans la prise de décision politique.

Une dizaine de projets seront retenus et accompagnés

A l'issue du Forum, une dizaine de projets seront retenus et accompagnés durant un an, avec un soutien médiatique et éventuellement financier.
"Ce que le Forum de Paris veut devenir petit à petit, c'est ce processus d'incubation. L'idée à terme, c'est d'en faire la plateforme mondiale de porteurs de projets", ambitionne Pascal Lamy.
Alexandra Jaegy avec AFP"


"Forum de Paris sur la paix : une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus
° https://francais.rt.com/international/67772-forum-de-paris-sur-la-paix-trentaine-chefs-etat-et-gouvernement-attendus

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! 5dc9d0da6f7ccc59775edff7
:copyright: GONZALO FUENTES Source: AFP
Emmanuel Macron prononce un discours lors de la première édition du Forum de Paris sur la paix, le 11 novembre 2018 (image d'illustration). AddThis Sharing Buttons

Une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement prennent part, ce 12 novembre, à la deuxième édition du Forum de Paris sur la paix. La conférence entend promouvoir le multilatéralisme dans un contexte géopolitique difficile.
La Grande Halle de la Villette accueille les 12 et 13 novembre la deuxième édition du Forum de Paris sur la paix. La veille, «une soirée d’avant-première réservée aux membres de la communauté du Forum» a été organisée en présence notamment du secrétaire général des Nations unies (ONU), Antonio Guterres.
Aux côtés d’Emmanuel Macron, le chef de l'Etat congolais, Félix Tshisekedi, la présidente désignée de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le vice-président chinois Wang Qishan donneront le coup d'envoi de cette conférence diplomatique dont l’objectif affiché est, entre autres, de «défendre le multilatéralisme face à la montée des "égoïsmes nationaux" dans un monde de plus en plus fracturé». Le Forum abordera, au cours d’une série de débats, des problématiques relatives au changement climatique, aux inégalités socio-économiques, à la cybercriminalité ou encore à la désinformation.

Une absence américaine remarquée

En tout, une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement seront présents dont le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. A contrario, aucun officiel américain n’a fait le déplacement. Une absence qui fait écho aux nombreux points de divergence qui subsistent actuellement entre Paris et Washington sur certains dossiers épineux.


 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! 5dc4488987f3ec06fb396cba
Pour Macron, Moscou doit s'allier avec l'Europe pour ne pas devenir le «vassal de la Chine»

Il y a encore quelques jours, le 6 novembre, le chef d'Etat français avait, depuis Pékin, réaffirmé avec son homologue chinois son «soutien ferme» à l'accord de 2015 sur le changement climatique, deux jours après l’officialisation du retrait américain. «Je déplore les choix qui sont faits par quelques autres, et je veux les voir comme des choix marginaux», avait notamment déclaré Emmanuel Macron.
Sans la nommer, le président français n’avait également pas mâché ses mots sur la politique protectionniste menée par la président américain en dénonçant le recours «à l’action unilatérale, à l’utilisation de l’arme tarifaire, à la loi du plus fort».
A ces désaccords, s’ajoute celui portant sur le dossier du nucléaire iranien qu'Emmanuel Macron a tenté, en vain, de résoudre en organisant une médiation entre Hassan Rohani et Donald Trump en marge de la 74e Assemblée générale des Nations unies qui s'est tenue à New York en septembre dernier.

Une clarification française sur l’OTAN ?

Se présentant en chantre du multilatéralisme, Emmanuel Macron sera particulièrement attendu sur ses récents propos sur l’Alliance atlantique. Dans un entretien accordé à The Economist, le chef d'Etat français avait émis un jugement particulièrement sévère sur l'état de l’organisation militaire. «Ce qu’on est en train de vivre, c’est la mort cérébrale de l’OTAN», avait-il notamment déclaré après avoir déploré le désengagement américain vis-à-vis de ses alliés de l'Alliance atlantique et le comportement de la Turquie, également membre de l'organisation militaire.
Ecartant un revirement de la stratégie française en matière de défense, le président français avait appelé à «clarifier maintenant quelles sont [ses] finalités stratégique» tout en plaidant à nouveau pour «muscler» l'Europe de la Défense – une idée pourtant peu appréciée par l'allié américain.

Lire aussi :
 «La fin de l’hégémonie occidentale sur le monde» : le discours de Macron aux ambassadeurs


"EN DIRECT: SUIVEZ LE DISCOURS DU PRESIDENT FELIX TSHISEKEDI A PARIS FATSHI BETON



"ANALYSE DU DISCOURS DE FELIX TSHISEKEDI A PARIS"



"Analyse du 12 novembre 2019:Décryptage du discours de F.Tshisekedi à Paris(Aubervilliers)


 
° https://www.bfmtv.com/actualite/parismacron-von-der-leyen-et-tshisekedi-tetes-d-affiche-ce-mardi-au-forum-sur-la-paix-1804446.html
° https://interkinois.net/forum-de-la-paix-a-paris-felix-tshisekedi-convie-a-un-diner-aux-elysees-avec-son-homologue-francais-e-macron
° https://laprosperite.online/index.php/nation/3456-apres-accra-et-kampala-felix-tshisekedi-cap-sur-paris-et-berlin


"La Grande Interview : Félix Tshisekedi
° https://francais.rt.com/magazines/la-grande-interview/67418-felix-tshisekedi





Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Empty Re: TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER !

Message  ndonzwau le 13/11/2019, 4:46 am


"Paris: les quatre vérités de Félix Tshisekedi devant les Congolais de l’étranger (CongoForum)
° https://www.congoforum.be/fr/2019/11/paris-les-quatre-verites-de-felix-tshisekedi-devant-les-congolais-de-letranger-congoforum/
PARIS – Coalition FCC, Lamuka, ses voyages et ses réalisations. Le chef de l’Etat congolais a été très offensif dans son speech devant la diaspora congolaise à Paris.
Le lundi 11 novembre 2019, le président congolais Félix-Antoine Tshisekedi a échangé pendant environ quarante-cinq minutes avec les Congolais de la diaspora qui étaient venus en masse pour l’écouter dans la banlieue Nord parisienne, à Aubervilliers.

Invité par le président français Emmanuel Macron pour assister au forum sur la paix qui débute ce mardi 12 novembre, Félix-Antoine Tshisekedi a profité de l’ occasion pour communiquer avec ses sympathisants. Dans son discours, le successeur de Joseph Kabila est revenue sur la polémique entretenue au sein de l’opinion sur ses nombreux déplacements à l’étranger. Pour lui, ces déplacements ont permis de rapporter au pays plus d’un milliards 500 millions USD et aussi de prendre des contacts avec des investisseurs pour venir dans son pays.

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Tshi-2

Ce 11 novembre coïncidant avec le premier anniversaire du deal avorté à Genève, Fatshi en a profité pour lancer un pic à certains de ses anciens amis de Lamuka qu’il qualifie de « sorciers » qui avaient parié pour que les investisseurs ne viennent pas au Congo. « A Genève, j’ai été victime d’une trahison. Je n’ai trahi personne en signant une coalition avec le FCC », a-t-il déclaré.
Le chef de l’état a aussi vanté ses projets et ses réalisations, dix mois après sa prise de fonction. Il a notamment parlé de la gratuité de l’enseignement, la construction de nombreuses routes, le chantier du numérique et du social ainsi que les négociations sur le contrat du port en eau profonde de Banana.
« Nous allons très bientôt signer le contrat pour la construction du port en eau profonde de Banana. Les discussions sont très avancées, les partenaires sont là. Et nous allons avancer avec eux. Nous allons aussi très bientôt jeter les bases de l’accord de construction du pont-route-rail entre Brazzaville et Kinshasa. Le rail qui va passer dessus va aller jusqu’au port d’Ilebo. Avec le rail qui fait Matadi-Kinshasa, nous pouvons continuer sur Banana et relier donc Banana au centre de la RDC », a annoncé Tshisekedi
Après cela, sur fond de la fanfare de la garde d’honneur, Félix-Antoine Tshisekedi a été accueilli sur le perron de l’Élysée par Emmanuel Macron."


"Forum de Paris sur la Paix : Félix Tshisekedi en quête de soutiens pour lutter contre l’insécurité dans l’Est
° https://www.jeuneafrique.com/855290/politique/forum-de-paris-sur-la-paix-felix-tshisekedi-en-quete-de-soutiens-pour-lutter-contre-linsecurite-dans-lest/
Après une première visite européenne à Bruxelles en septembre, Félix Tshisekedi, invité d’honneur du Forum de Paris sur la Paix, poursuit en France son opération reconquête diplomatique après les critiques suscitées par son élection. Parmi les axes évoqués : la coopération contre les groupes armés dans l'Est du pays.
Malgré un important retard dû à des soucis d’organisation au Forum de Paris sur la paix, Emmanuel Macron et Félix Tshisekedi ont pu s’entretenir comme prévu en tête-à-tête, ce mardi après-midi à l’Élysée. Au menu des discussions figurait notamment les questions de santé et d’éducation. Les deux présidents ont aussi abordé un sujet crucial pour Félix Tshisekedi, celui de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC.

« Agenda commun »

À la sortie de l’échange, Emmanuel Macron a ainsi insisté sur l’importance « d’une coopération en matière de renseignement et de la coopération militaire à l’Est » et évoqué la possibilité d’une « opération diplomatique pour sanctionner les leaders [des groupes armés dans l’Est de la RDC] dans le cadre des Nations unies. »
Invité en début de journée à s’exprimer en ouverture du Forum de Paris sur la Paix, aux côtés d’Emmanuel Macron, Ursula von der Leyen, présidente-élue de la Commission européenne et du vice-président chinois Wang Qishan, le président congolais a insisté sur la situation sécuritaire en cours en RDC, estimant que son pays avait « payé le prix fort de l’insécurité. »
Affirmant qu’il était possible d’avoir un « agenda commun » su[...]"


"Paris : Félix Tshisekedi annonce la signature imminente de l’accord pour la construction du port de Banana
° https://www.radiookapi.net/2019/11/12/actualite/politique/paris-felix-tshisekedi-annonce-la-signature-imminente-de-laccord-pour
Le chef de l’Etat congolais s’est adressé lundi 11 novembre pendant une demi-heure aux Congolais venus nombreux l’écouter à Aubervilliers, dans la banlieue Nord de Paris. Félix Tshisekedi a annoncé, par la même occasion, qu’un accord est en voie d’être signé pour la construction du port de Banana.
Il a aussi présenté aux Congolais réunis à Paris ses projets et ses réalisations depuis son accession au pouvoir en janvier de cette année.


« Nous allons très bientôt signer le contrat pour la construction du port en eau profonde de Banana. Les discussions sont très avancées, les partenaires sont là. Et nous allons avancer avec eux. Nous allons aussi très bientôt jeter les bases de l’accord de construction du pont-route-rail entre Brazzaville et Kinshasa. Le rail qui va passer dessus va aller jusqu’au port d’Ilebo. Avec le rail qui fait Matadi-Kinshasa, nous pouvons continuer sur Banana et relier donc Banana au centre de la RDC », a annoncé Félix Tshisekedi.
Vous pouvez écouter un extrait des propos de Félix Tshisekedi :

  • play
  • stop
  • mute
  • max volume

00:00  01:29

  • repeat

Télécharger
Concernant la polémique entretenue au sein de l’opinion sur ses fréquents déplacements à l’Etranger, Felix Tshisekedi a déclaré que c’est pour ramener des investisseurs. D’après le président de la République, ces voyages qui n’ont pas coûté 50 millions USD ont permis de rapporter au pays plus d’un milliards 500 millions USD.
Le président de la RDC va prendre part à Paris ce mardi au 2ème Forum pour la paix qui va traiter des questions de gouvernance mondiale et de multilatéralisme sur invitation d’Emmanuel Macron. Felix Tshisekedi prendra la parole à ce forum au nom de ces pairs africains.
Félix-Antoine Tshisekedi a été reçu à l'Élysée le même lundi dans la soirée par Emmanuel Macron."


"La France annonce 65 millions d'euros d'aides à la RDC
° http://www.rfi.fr/afrique/20191112-france-rdc-65-millions-euros-aides
A l'issue d'une rencontre avec son homologue congolais Félix Tshisekedi, le président français Emmanuel Macron a annoncé que la France allait aider la RDC à hauteur de 65 millions d’euros dans le cadre d’un contrat de développement et de désendettement du pays.

Paris va accompagner le travail de modernisation et de transformation entrepris par Félix Tshisekedi, a annoncé Emmanuel Macron. La France va d’abord aider le pays à lutter contre les groupes armés, notamment à l’Est. La coopération se fera en matière de renseignement, mais elle sera aussi militaire. Paris entend également mener une action diplomatique dans le cadre des Nations unies, pour sanctionner les leaders de ces groupes. Sur ce volet sécuritaire, Emmanuel Macron a dit souhaiter que tous les pays de la région s’engagent au côté du président congolais, et en particulier le Rwanda et l’Ouganda.

La France va également apporter son aide en matière d’éducation. Vingt-trois millions seront débloqués pour accompagner le projet de gratuité de l’éducation. Paris s’investira en priorité sur la formation des maîtres. La France continuera également à soutenir le pays sur les questions de santé. « La stabilisation, la reconstruction du système de santé dans toutes les régions aux côtés du président Tshisekedi est un point pour nous très important », a déclaré Emmanuel Macron. Le président français a assuré que la France multiplierait les actions concrètes dans de nombreux autres domaines tels que l’agriculture, l’environnement ou encore la francophonie.
Le président Tshisekedi s’est de son côté félicité de voir que la France « revienne en pointe dans tous ces domaines ». Le président congolais reviendra dans l’Hexagone en juin prochain pour le sommet Afrique-France. Emmanuel Macron a quant à lui répondu favorablement à l’invitation de Félix Tshisekedi. Il se rendra ainsi en RDC l’an prochain."


" RDC : Macron annonce un soutien militaire français contre les groupes armés de l'est
° https://actu.orange.fr/france/rdc-macron-annonce-un-soutien-militaire-francais-contre-les-groupes-armes-de-l-est-magic-CNT000001lgwmT.html
C'était l'un des objectifs de la tournée européenne du nouveau président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi.
Après avoir visité de nombreux pays dont certains plusieurs fois, le nouveau président de la République Démocratique du Congo a enfin obtenu de l'aide d'un pays européen dans la lutte que le pays mène contre les groupes armés de l'est, depuis octobre 2014.[...]"


"Le tour du monde de FATSHI rentable ou pas rentable ?
° https://www.forumdesas.org/spip.php?article22686
Ceci n'est pas un scoop. Le Président de la république voyage beaucoup. Beaucoup trop même aux yeux de certains de ses compatriotes. Au point que cela fait…polémique. En particulier sur le retour sur investissement de ce qui a tout l'air d'un tour du monde entamé par le nouveau Raïs dès le seuil de son mandat. D'autant que ces déplacements incessants du chef de l'Etat ont un coût qui se décline forcément en plusieurs millions de dollars. S'invitant au débat, l'intéressé qui séjourne en France soutient plutôt que ses nombreux safaris sont financièrement rentables pour le pays. Abonnés dans leur large majorité au chômage et à la précarité, les Congolais ne demandent pas mieux. Eux qui ont dû faire leur la citation du dirigeant chinois Deng Xiaoping selon laquelle "peu importe que le chat soit gris ou noir, pourvu qu'il attrape les souris". Le hic, c'est que les dividendes annoncés par le Président ne sont pas encore visibles. Du moins à l'œil nu. Peut-être faudra-t-il des microscopes pour voir le " milliard " de dollars des retombées des périples présidentiels. Rassasiés d'annonces, d'intentions généreuses et de promesses des lendemains qui chantent ; les Congolais ne tiennent pour argent comptant-au propre comme au figuré- que le concret. De ce point de vue, l'enthousiasme du Présidentiel sonne comme "prématuré". Car d'expérience entre les annonces de soutien, d'aide, d'investissement et leur mise en œuvre, beaucoup d'eau coule généralement sous le pont.

Au point même d'endommager le pont ! Entre l'instant où les partenaires déclarent ouvrir les vannes des dollars ou des euros et le moment où ces espèces sonnantes et trébuchantes coulent au robinet, il se passe souvent beaucoup de temps. Voire une éternité que finit par engloutir la marmaille de conditionnalités difficiles à remplir. Dans la meilleure des hypothèses, les sommes clamées depuis les capitales occidentales sont largement en deçà des ressources que le pays " bénéficiaire " reçoit réellement. Les Rd congolais -pas seulement- connaissent cette musique par cœur. Tant mieux, si cette fois-ci les assurances himalayennes accoucheront d'autre chose que d'une souris. Tant mieux si à l'arrivée, les résultats seront à la hauteur de la battue planétaire de FATSHI. Reste qu'en la matière le nécessaire doute méthodique cher à René Descartes commande plutôt que le pays compte davantage sur son génie et ses ressources propres que sur d'hypothétiques soutiens extérieurs. Surtout que pour un pays à nul autre pareil comme la RDC, coopération avec certains partenaires traditionnels et souveraineté nationale font rarement bon ménage."


"Paris – Forum pour la paix : Félix Tshisekedi affirme que la RDC est engagée dans “une lutte acharnée contre les antivaleurs”
° https://www.actu-30.info/paris-forum-pour-la-paix-felix-tshisekedi-affirme-que-la-rdc-est-engagee-dans-une-lutte-acharnee-contre-les-antivaleurs/
Dans son adresse, lors du Forum pour la paix ouvert ce mardi 12 novembre à Paris, le président Félix Tshisekedi a rappelé l’implication de la RDC dans la consolidation de la paix et aussi la contribution de son pays dans la recherche des solutions aux différents défs qui menacent l’humanité.

“Pour gagner la paix, chaque homme, chaqu’État doit s’interroger sur sa contribution à la solution des défis qui menacent l’humanité, notre patrimoine commun”, a dit le chef de l’État congolais.
Tout en saluant l’engagement des congolais dans la culture de la paix, il a également affirmé avoir engagé la population de son pays dans une lutte acharnée contre les antivaleurs.
“Pour revenir au cas de mon pays, je voudrais ici saluer la bravoure de notre peuple qui a subi dans sa chaire et sur son sol un condensé d’horreurs dû à l’absence de la paix. Mais, malgré cela, sa force de résilience et son attachement aux valeurs de la paix sont restées intactes. C’est pourquoi, nous l’avons engagé dans une lutte acharnée contre les antivaleurs”, a-t-il ajouté.
Signalons que plusieurs chefs d’État prennent à ce forum sur la paix initié par le président français, Emmanuel Macron."


"Forum de Paris sur la paix: Europe et Chine pour de nouvelles alliances"
° https://www.challenges.fr/politique/forum-de-paris-sur-la-paix-europe-et-chine-pour-de-nouvelles-alliances_684427
° https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/direct-discours-emmanuel-macron-forum-paris-paix-multilateralisme-president_3699127.html
° https://information.tv5monde.com/info/forum-sur-la-paix-paris-un-incubateur-de-bonnes-idees-contre-les-egoismes-nationaux-331631

° https://lepotentielonline.net/2019/11/12/felix-tshisekedi-a-la-diaspora-congolaise-de-paris-mes-voyages-ont-deja-ramene-au-pays-plus-dun-milliard-de-dollars/
° https://lepotentielonline.net/2019/11/12/cardinal-ambongo-sur-fasthi-il-donne-des-signes-de-bonne-foi/
° https://www.wab-infos.com/infos/actualites-rdc/rdc-tshisekedi-aux-congolais-de-france-je-serai-a-laise-si-vous-rentrez-dans-votre-pays-pour-le-relever/


"Menaces et provocations du FCC : La patience de Tshisekedi a des limites 
° https://lepotentielonline.net/2019/11/12/menaces-et-provocations-du-fcc-la-patience-de-tshisekedi-a-des-limites/
Le président de la République prend l’opinion tant nationale qu’internationale à témoin
Entre le CACH du chef de l’Etat Félix Tshisekedi et le FCC de Joseph Kabila, c’est l’hypocrisie qui règne. L’on tente juste de sauver les apparences alors que sous  leur coalition sourd un volcan à même d’entrer en éruption à tout moment. L’objectif du FCC est connu : faire échouer Félix Tshisekedi pour une  récupération probable du trône présidentiel en 2023. Les menaces et autres provocations de ses principaux ténors mettent à nu son plan d’attaque. Pendant ce temps, Fatshi consolide sa toile diplomatique et peut surprendre en rebondissant  pour remettre les pendules à l’heure.
Le Potentiel
« Je suis pleinement président ». C’est la déclaration fracassante faite par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi lors d’une interview accordée dernièrement à France 24 et RFI. Dans l’opinion, cette déclaration a eu l’effet d’un coup de tonnerre entendu comme un terme à toutes les rumeurs qui présentaient Fatshi comme un président faible, inféodé à Joseph Kabila, autorité morale du FCC[...]"

"Le silence de Fatshi
° https://lepotentielonline.net/2019/11/12/le-silence-de-fatshi/
Depuis quelques temps, les relations entre le FCC et le CACH ne sont pas au beau fixe. Il suffit de voir leurs provocations de ces derniers jours pour s’en rendre compte. L’UDPS de Félix Tshisekedi et le PPRD de Joseph Kabila sont sur une pente glissante. Ténors de l’actuelle coalition au pouvoir, ces deux partis politiques étonnent plus d’une personne. Ils se comportent comme si de rien n’était. Et pourtant, ils ne se supportent pas mutuellement. C’est de l’hypocrisie pure et simple.
Le Potentiel
        
Comment peut-on évoluer dans un tel environnement politique ? A qui profite le jeu ? Ces deux interrogations taraudent l’esprit des Congolais qui veulent voir leurs conditions existentielles s’améliorer. Curieusement, on est en face d’une classe politique insouciante de la misère de son peuple. Elle se comporte comme si les Congolais vivaient dans de bonnes conditions. Au lieu de s’attaquer à l’essentiel, la coalition au pouvoir multiplie des stratégies allant dans le sens de bloquer la machine !
Incroyable ! Mais, vrai. Les scènes vécues le week-end dernier à Kolwezi et Kinshasa ne sont pas de nature à privilégier la paix au pays. Bien au contraire, ces actes provocateurs constituent un mauvais présage. Ils sont comparables à un arbre qui cache la forêt. Face à cette situation aux conséquences néfastes, les responsables des partis concernés doivent prendre des précautions. Ils ont le devoir d’inviter leurs militants à l’ordre et la discipline. En déchirant les effigies de l’ancien et actuel président de la République, les présumés auteurs de cet acte énervent la loi de notre pays.
L’heure n’est pas propice à la distraction. Encore moins au blocage. La RDC a besoin de la paix et de la concorde nationale pour son développement. Pour y arriver, les deux camps sont obligés d’éviter le jeu de cache-cache s’ils aiment le Congo et sa population. De son côté, Félix Tshisekedi doit jouer à la prudence. Qu’il ne cède pas au piège qu’on cherche à lui tendre. Que son silence soit une attitude de sagesse. Sinon, on risque de lui faire porter le chapeau en cas de dérapage"


"RDC : Qui recherche une autre dictature ?
° https://laprosperiteonline.net/2019/11/12/rdc-qui-recherche-une-autre-dictature/
*La RDC, notre pays est actuellement gouverné par une coalition politique unissant le FCC, regroupement composé par le PPRD et les partis venus  rejoindre la mouvance Kabiliste au cours de la dernière législature, au CACH, organisation de plusieurs partis venant en appui de l’UDPS du Président Félix Tshisekedi.La coalition FCC/CACH subit depuis sa mise en place, au sortir des élections du 30 décembre 2018, des attaques venant des bases respectives, mal préparées, des partis politiques phares de la coalition : l’UDPS et le PPRD. Et voilà qu’arrive l’actuelle guerre des affiches. A cette épreuve, qui s’explique par les nombreuses années d’antagonisme exacerbé entre les deux mouvements politiques, s’ajoutait l’hostilité de certains lobbys étrangers pour qui l’effacement définitif du souverainiste Joseph Kabila apparaissait comme la condition de leur reprise en main de l’exploitation de la RD Congo.
Pour ces milieux, tant internes qu’externes, les élections de décembre 2018 n’ayant pas abouti à la sortie absolue et définitive de Joseph Kabila de la scène politique congolaise, elles n’ont donc servi à rien. Le travail de sape contre les institutions devait se poursuivre et même s’accentuer. C’est dans ce sens qu’il convient de comprendre l’offensive anti-Kabila actuelle afin de nous y opposer avec toutes nos forces, toutes nos intelligences.[...]"


"Ping-pong !
° https://laprosperiteonline.net/2019/11/12/ping-pong-2/
Avec ce climat de brouille, il est difficile, vraiment difficile pour que le pays de Lumumba-Mzee soit dirigé convenablement par une coalition gouvernementale FCC-CACH, autrefois jugée de coalition ‘’contrenature’’. Puisque, à l’heure où la RD Congo expérimente sa toute première alternance démocratique au sommet de l’Etat, des querelles s’intensifient. Et, le temps vivable cède immédiatement  son siège à la morosité extériorisée par ceux qui sont considérés comme des ennemis du peuple. Attendez ! A ce jour, la tension est encore vive entre le FCC et le CACH sur toutes lignes. Alors que les deux groupes gèrent ensemble le pays, les discussions entre eux seraient interrompues, d’après Jean-Marc Kabund, coordonnateur de la plateforme présidentielle, après la vidéo montrant des jeunes arborant la bannière du PPRD qui consument une effigie de Félix Tshisekedi, à Kolwezi. A cet effet, Néhémie Mwilanya, coordonnateur du FCC,  a d’ailleurs lancé un appel au calme appelant  les leaders politiques à plus de responsabilité.[...]"



"FELIX TSHISEKEDI A LA CONFERENCE DE PAIX A PARIS"




Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Empty Re: TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER !

Message  ndonzwau le 15/11/2019, 1:18 am

L'alliance CACH (UDPS) FCC, parlons-en !

Le Président Tshisekedi d'abord entre les lignes puis plus ouvertement nous dit que tout y va pour le mieux comme dans les meilleurs des mondes tout en nous suggérant que ce partenariat plutôt contre nature était inévitable - sans le dire il nous en révèle pas ses origines louches, un deal qu'il a été obligé de conclure vu le résultat réel sorti des urnes. Le plus paradoxal est que l'assurance présidentielle volontariste n'empêche pas encore des tensions violentes des bases des deux partenaires - l'affaire des effigies brûlées et ses suites en est le dernier témoin.
Qu'en dire alors franchement ?

D'abord peut-être que sauf pour des leaders quelque peu inflexibles voir butés (Etienne Tshisekedi ?), les retournements participent des pratiques humaines des plus respectables où à un moment on peut-être obligé de faire la paix - avec qui d'autre sinon ses anciens ennemis ? Que Tshisekedi ait été obligé ou acculé de pactiser avec 'JK' que deux mois plus tôt il ne cessait de vouer aux gémonies n'est donc pas tant une forfaiture, cela peut témoigner d'une certaine intelligence tactique sauf en revanche à ne pas s'attaquer suffisant à ceux qui quelque part ne continuent que l'histoire de divergences politiques d'hier qui étaient aussi les siennes. Cela dit, ce revirement est bel et bien le produit d'un rapport de force qui quoi qu'en dise le président Congolais est encore en faveur de son prédécesseur dans la mesure où il détient les léviers du pouvoir, légaux ou empiriques. Une idylle réelle ou symbolique est alors née entre l'actuel président et son prédécesseur et le premier continue à le justifier et le pratiquer comme le second à l'entretenir à dessein.

N'empêche que le mariage était bel et bien de raison plutôt que d'amour et la cohabitation laborieuse, au point qu'il a fallu pour tout des tractations interminables : élections des sénateurs, des gouverneurs, nomination d'un PM et d'un Gouvernement, etc, etc et cela continue dans les relations toujours inflammables entre les bases car la réalité est que pour celles-ci surtout du côté de l'Udps et pour une majorité de la population, 'JK' et son FCC représentent un régime ancien honni. Bilan globalement négatif avec bien des cadavres dans les placards. Et plus dirimant, tous ceux-là voudraient voir leur nouveau PR avoir les mains libres pour appliquer sa politique de changement alors qu'en face son encombrant partenaire ne cesse de lui planter les bâtons dans les roues.

Aujourd'hui Tshisekedi nous joue tactiquement l'amour parfait mais quelle suite en prévoir ? Lui et tous ceux qui l'approuvent inconditionnellement peuvent nous assurer que son partenariat pour le moins chahuté vu du bas n'empêchera pas son mandat de réussir et ne seraient que des "bandoki" ceux qui s'interrogent sur une alliance susceptible d'imposer un statu-quo ou une marche en arrière avec une crise politico-institutionnelle et des violences civiles; mais que voyons-nous exactement ?

D'un côté Kabund toujours SG ai de l'Udps et Vice Président à l'AN très remonté à la suite des fameuses effigies brûlées de son Patron met en garde son partennaire de l'envoyer en exil ou en prison (à l'exemple de l'Angolais Dos Santos et du Sud-Africain Zuma !) jusqu'à user des allusions macabres - il ne voudrait pas que certains "apprennent à nager dans le fleuve Congo". Il s'est même fendu d'une suspension des discussions, mais lesquelles et en a-t-il les moyens à son niveau ?
De l'autre, c'est Mwilanya et d'autres du FCC qui réagissent aussi vigoureusement en menaçant Kabund des pires conséquences d'avoir été aussi désobligeant envers leur 'autorité (im)morale' tout en le traitant de quasi-analphabète et d'immature politique.

Sommes-nous toujours dans le "tout va bien entre eux et l'absence de nuisance de la part du FCC" vantés par le Président ? C'est vrai que la vision et les pratiques d'en haut ne sont pas toujours celles d'en bas mais quand même...

Ailleurs notons qu'au décours de la visite de Tshisekedi chez Macron qui lui a assuré un soutien militaire - l'aspect militaire n'était-il pas aussi ou d'abord la raison de son voyage ? - les Yankees se sont signalés peut-être pas par hasard en réitérant tout leur soutien à Tshisekedi dans son projet de changement avec la lutte contre la corruption mais Pham, l'Envoyé Spécial et Hammer l'Ambassadeur n'ont pas manqué de rappeler les limites de leur aide militaire en raison de la persistance au front et au commandement de notre armée des officiers sanctionnés par eux (corruptions, violations des droits humains, facteurs de menaces pour le processus démocratique et de danger pour la paix et la sécurité dans la région...). C'est dire autrement qu'ils y reprochent Tshisekedi de les avoir gardés en place, pourquoi d'autre sinon d'abord parce que son deal et partenariat avec son prédécesseur l'en empêchent ?

A la fin, contrairement aux assurances de notre Tshilombo National, il y'a à craindre que la fameuse alliance FCC-CACH dont volontiers il minimise publiquement l'impact quand il ne la magnifie pas continue à poser des problèmes du libre et plein exercice de sa fonction. Si les nombreuses réactions à cette scène obéissent à des chapelles personnelles, on voudrait en attendre qu'elles rendent davantage visibles et solvables les défis essentiels de notre gouvernance dont l'autorité politique doit rester comptable. Osons donc espérer que le premier responsable qu'est le PR prendra mieux conscience de l'immense chantier qui est le sien : au-delà de son deal et de sa gestion volontiers tactique aujourd'hui et demain,on attend qu'il se donne les moyens de travailler au mieux pour le changement qu'il nous a promis et que tout Congolais attend légitimement.
         


"Félix Tshisekedi : "Il n'y a pas de dualisme du pouvoir, mon prédécesseur ne me gêne en rien"
° https://7sur7.cd/index.php/2019/11/14/felix-tshisekedi-il-ny-pas-de-dualisme-du-pouvoir-mon-predecesseur-ne-me-gene-en-rien
En marge du Forum Économique International des Amériques (Conférence de Paris), le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s'est exprimé le mercredi 13 novembre 2019 sur ses relations avec son prédécesseur Joseph Kabila.
Et à ce sujet, le président Tshisekedi a affirmé qu'il n'y a pas de dualisme du pouvoir en République Démocratique du Congo.

"Il n’y a pas de dualisme du pouvoir! (...) Mon prédécesseur ne me gêne en rien! Le Congo est inscrit dans le cycle de l'alternance. La dictature, les mandats indéfinis, c’est fini!", a dit Félix Tshisekedi.
S'agissant du développement de son pays, le chef de l'État a indiqué que l'autre défi est celui des infrastructures.
"Nous avons développé des partenariats public-privé et sommes demandeurs de nouveaux investisseurs pour ces défis", a souligné Félix Tshisekedi."

"Tension entre FCC et CACH : Voici la réaction du chef de l'État
° https://7sur7.cd/index.php/2019/11/14/tension-entre-fcc-et-cach-voici-la-reaction-du-chef-de-letat
Le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s'est exprimé depuis la France sur les tensions qui sévissent actuellement au sein de la coalition au pouvoir FCC-CACH.
Dans une interview accordée à la presse mercredi 13 novembre dernier en marge du Forum Économique International des Amériques (Conférence de Paris), Félix Tshisekedi qui répondait à une question à ce sujet, a indiqué qu'il est optimiste sur l'avenir de cette coalition.


Cependant, le président de la République Démocratique du Congo a précisé qu'il était normal que des telles situations arrivent car, dit-il, il y a peu ils étaient des belligérants.
"Nous sommes en alliance, en coalition comme on dit. Ça se passe bien, évidemment il y a des hauts et des bas parce qu'il faut pas l'oublier nous étions il y a encore très peu de temps des belligérants. Aujourd'hui, le peuple Congolais a décidé de nous mettre ensemble par les résultats des élections, nous sommes obligés de composer pour la République Démocratique du Congo et sereinement, dans l'intérêt de notre peuple. Donc, moi je reste très optimiste quant à l'avenir de notre coalition, mais en même temps ces soubresauts ne peuvent qu'arriver, ils sont inhérents à toute organisation c'est normal", a dit le président de la République.

La déchirure des effigies de Félix Tshisekedi et de Joseph Kabila par des militants du PPRD et de l'UDPS à Kolwezi (Lualaba) a été l'élément déclencheur de la tension qui sévit actuellement au sein de la coalition FCC-CACH.
N'ayant pas apprécié ce geste, Jean-Marc Kabund président intérimaire de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, (UDPS), a annoncé le 10 novembre dernier la suspension des discussions avec leur allié le FCC jusqu'à ce que les responsabilités soient établies.
Quelques jours après, soit le 12 novembre, s'adressant aux militants du parti présidentiel à Kinshasa à l'occasion de la journée dédiée à la base, Jean-Marc Kabund a "sévèrement" mis en garde le FCC qu'il a appelé à respecter le chef de l'État ainsi que la coalition Cap pour le Changement, (CACH).
Les propos tenus par Kabund au cours de cette activité n'ont pas laissé indifférent le Front Commun pour le Congo, (FCC). Dans un communiqué publié le même jour dans la soirée, la conférence des présidents de la plateforme de l'ex président Kabila a, par l'entremise de son coordonnateur national Néhémie Mwilanya, indiqué qu'elle était prête à répondre de façon active et militante à toutes les provocations"

"Libre opinion: PPRD-UDPS. Mes questions
° http://www.congoindependant.com/libre-opinion-pprd-udps-mes-questions/
Tout les opposait et leur adversité a été longue. Jusqu’à sa mort, nul n’aura entendu Etienne Tshisekedi dire des gentillesses à l’endroit de Laurent-Désiré Kabila ni de son fils et successeur Joseph. A l’image du père, Félix Tshisekedi ne ratait pas l’occasion de décocher, chaque fois qu’un micro lui était tendu, des critiques acerbes, des propos malveillants à l’égard de Joseph Kabila qu’il traitait « d’imposteur ». Les images de cercueils de six militants de l’Udps, ceints de drapeaux du parti et exposés à sa permanence de Limete en 2016, résument à elles seules les décennies d’hostilités entre la « kabilie » et la « tshisekedie ». Puis vinrent la « victoire » électorale de Félix Tshisekedi, contestée par le candidat Martin Fayulu et la coalition Lamuka, mais étonnamment acceptée avec élégance et bienveillance par les kabilistes, et l’annonce officielle d’un accord de coalition (était-ce l’aboutissement des contacts secrets d’Ibiza et de Venise de 2015 et 2016?) entre les deux familles politiques, le Fcc et le Cach, sous les respectifs leaderships, hasard de l’Histoire, des fils biologiques des défunts « frères ennemis » Laurent-Désiré Kabila et Etienne Tshisekedi. Qui l’eût cru! Mais ne s’en étonneraient que ceux qui ignorent la logique de la réalité qui n’appelle à la réconciliation que ceux qui se sont fait la guerre, qui se sont haïs: on ne négocie qu’avec l’ennemi, dit l’adage. Et arriva la concrétisation du « deal », la passation « pacifique » du pouvoir. On a vu, en ce jour solennel de 24 janvier 2019, le sortant Joseph Kabila, tout beau, débarrassé, pour l’occasion, de sa volumineuse touffe de cheveux et de son hirsute barbe poivre et sel, sourires détendus. Et l’entrant Félix Tshisekedi, torse enserré par le gilet pare-balles qui a amplifié sa forte et naturelle corpulence, qui n’arrêtait de renvoyer sourires et regards tendres à son « frère » et nouvel allié. Les caméras ont zoomé à répétition leur complice conversation, des réciproques et agréables mots – ça en avait tout l’air – que les deux nouveaux « amis » n’arrêtaient pas de se souffler aux oreilles. Puis arriva le clou de l’événement, le serment du nouveau chef de l’Etat et la transmission des symboles et signes du pays et de l’impérium: le drapeau national, le livre de la Constitution et la cocarde présidentielle que le magistrat suprême sortant fit porter en bandoulière à celui qui, dès cet instant, tenait en ses mains les destinées du pays. Des phrases gentilles et…élogieuses à l’endroit du désormais « sénateur à vie » parsemèrent le discours de circonstance du nouvel occupant du Palais de la Nation. Les images avaient fait le tour de la planète. Le spectacle était beau.

Mais les belles choses, comme la rose, ne durent malheureusement pas longtemps. Et voilà qu’aussitôt après des longues et compliquées tractations qui ont abouti à la formation de leur gouvernement de coalition Fcc-Cach, que l’on entend revenir, de part et d’autre, et à l’étonnement de l’opinion, des propos agressifs d’une époque que le « deal » était censé avoir maintenus au passé, des quolibets que des « coalisés » ne peuvent normalement pas s’envoyer, sort politique commun lié et devoir de réussite de leur actuel mandat gouvernemental obligeant. Qu’est-ce qui a soudainement gâché l’atmosphère qui tend à compromettre l’existence de la coalition?[...]"


"Le Gouvernement travaille, la Majorité se chamaille
° https://www.forumdesas.org/spip.php?article22742
Drôle de division de travail au sein du pouvoir CACH-FCC. Les deux chefs de file se parlent. Leurs acolytes se toisent et s'invectivent. Le chef de l'Etat appelle à l'apaisement, son plénipotentiaire dans les discussions avec le FC C et président ai de son parti hausse le ton. Le Gouvernement travaille. Sa propre majorité se chamaille à longueur de journée.
Des propos, des communiqués qui n'ont rien à envier à des déclarations de guerre sortent des états-majors des… coalisés. Le Premier ministre réunit journellement nombre de ministres de deux camps dont les formations politiques sont sur le pied de guerre !

A cette allure, la nécessaire cohésion et solidarité gouvernementale risque de faire les frais de cette atmosphère guerrière. Dieu merci, jusqu'ici le Premier ministre maintient le cap sur l'essentiel. Lui, qui entre deux dossiers, reçoit les caucus des parlementaires province par province. But de l'exercice : enrichir sa banque de données sur le Congo profond de manière à adapter la thérapie en fonction des spécificités de chaque province. Ilunga Ilunkamba a aussi devant lui un sacré challenge : le projet de budget pour l'exercice 2020, étape cruciale dans l'optique de la mise en œuvre effective des politiques publiques du Gouvernement FCC-CACH.
Problème, jusqu'à quand Ilunga Ilunkamba tiendra-t-il et assurera-t-il la normalité ?[...]"

"Halte !
° https://lepotentielonline.net/2019/11/13/halte/
L’avènement de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo à la magistrature suprême en République démocratique du Congo a ouvert une nouvelle ère politique. Des promesses d’investissements se multiplient. Une lueur d’espoir gagnait déjà du terrain. Hélas ! Un décor de blocage vient d’être planté par les deux forces politiques au pouvoir. Il s’agit de la coalition FCC-CACH, représentée principalement par l’UDPS pour le CACH et le PPRD pour le FCC.
Le Potentiel

Depuis la tenue de son congrès à Lubumbashi, le PPRD ne cesse de provoquer son allié au pouvoir (UDPS), parti de l’actuel président de la République.  Des escalades verbales et autres destructions méchantes des effigies des leaders politiques sont recensées au nombre de dérives observées ces derniers temps.  A qui profite ce jeu mesquin ? En tout cas, pas au peuple congolais, rétorque un observateur de la scène politique congolaise.[...]"

"COALITION AU POUVOIR
FCC-CACH : arrêter les inconséquences !

° https://www.forumdesas.org/spip.php?article22744
La coalition FCC-CACH n'a pas fini d'offrir aux Congolais des scènes de théâtre ubuesques signées généralement par leurs bases respectives. Comment est-ce possible quand on sait qu'une base d'un parti politique, c'est l'ensemble de ses militants. Mais attention. Ces militants sont derrière leurs leaders qui les guident et non le contraire. Autrement, c'est le règne du chaos.[...]"

"RDC/ Jean-Marc Kabund : ” Nous sommes une machine. On peut renverser à tout moment. Que le FCC ne nous pousse pas à fouiner dans le passé “
° https://24hcongo.net/rdc-jean-marc-kabund-nous-sommes-une-machine-on-peut-renverser-a-tout-moment-que-le-fcc-ne-nous-pousse-pas-a-fouiner-dans-le-passe/

"RDC: nouvelle poussée de tensions au sein de la coalition au pouvoir
° http://www.rfi.fr/afrique/20191111-rdc-nouvelle-poussee-tensions-sein-coalition-pouvoir
En République démocratique du Congo, les escarmouches se poursuivent entre partisans de l’ancien et du nouveau président. De Kinshasa au Lualaba, en passant par les réseaux sociaux, les militants des deux camps multiplient les actes d’hostilité, mettant à mal l’image de la coalition au pouvoir.

Des affiches géantes à l’effigie de l’ex-président Joseph Kabila, pour un meeting programmé ‪le 14 décembre prochain à Kinshasa, ont été détruites à deux pas du palais du Peuple, en plein cœur de la capitale. Les images, qui ont circulé sur les réseaux sociaux, ne sont pas restées sans conséquence.
En effet, ce week-end, à plus de 2 000 kilomètres de là, à Kolwezi, dans la province du Lualaba, des sympathisants de l’ancien chef de l’État, excédés par le geste des Kinois, ont à leur tour mis le feu à l’effigie de l’actuel président Félix Tshisekedi.
Les deux partis pourraient se considérer comme quittes, mais dans les états-majors, le ton monte. Pour le parti présidentiel, l’UDPS, il est inadmissible que la personne du président subisse un tel outrage au vu et au su des autorités de la province du Lualaba, acquises à l’ancien chef d’État.

Son numéro un, Jean-Marc Kabund, le vice-président de l’Assemblée nationale annonce même, dans un tweet, l’arrêt de toutes discussions entre Cach de Félix Tshisekedi et le FCC de Joseph Kabila jusqu’à ce que les responsabilités dans cette affaire soient établies.
Si le coordonnateur de la coalition pro-kabila, Néhémie Mwilanya, appelle à l’apaisement, à Kolwezi, des membres du FCC appellent à la démission les ministres provinciaux issus des deux principaux partis de Cach."

"RDC : nouvelles dissensions au sein de l’alliance Tshisekedi-Kabila
° https://www.jeuneafrique.com/854684/politique/rdc-nouvelles-dissensions-au-sein-de-lalliance-tshisekedi-kabila/
Des tensions ont éclaté le 10 novembre au sein de la coalition au pouvoir en RDC, qui réunit les forces de l'actuel chef de l'État Félix Tshisekedi et de son prédécesseur Joseph Kabila.

Le responsable du parti de Félix Tshisekedi et de sa coalition Cap pour le changement (Cach), Jean-Marc Kabund, a annoncé l’arrêt de « toutes discussions » avec le Front commun pour le Congo (FCC) pro-Kabila.
Vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund accuse des individus d’avoir brûlé une affiche de Félix Tshisekedi à Kolwezi (sud-est), sur la base d’une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. Dans son tweet, il juge « inacceptable » que l’affiche ait été brûlée au nez et à la barbe « des responsables de l’ANR (les renseignements) et de la police ».

« Nous avons arrêté toutes discussions avec le FCC »

« Par conséquent, nous avons (CACH) arrêté toutes discussions avec le FCC, jusqu’à ce que les responsabilités soient établies », ajoute-t-il.
 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! HfST7LpA_normal

 Kabund  @kabund_jmkkrock


@Bruler l'effigie du Chef de l'Etat dont la personne est inviolable sous la barbe du Progouv,des responsables de l'ANR et de la police est inacceptable. Par conséquent, Nous avons(CACH) arrêtés toutes discussions avec le FCC, jusqu'à ce que les responsabilités soient établies.
Le gouverneur pro-Kabila de la province, Richard Muyej, a affirmé que des portraits de Joseph Kabila ont également été déchirés. Il a qualifié ces atteintes aux effigies de Félix Tshisekedi et Joseph Kabila de « coup de folie qui doit s’arrêter tout de suite, puisqu’à Kolwezi nous avons besoin de la paix ».

« Il ne faut pas jouer avec le feu »

« Il ne faut pas jouer avec le feu », a-t-il ajouté dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, agitant le spectre des violences communautaires qui ont déchiré le Katanga au début des années 90, et qui avaient visé les Lubas, la communauté d’origine du président Tshisekedi.
« Le FCC condamne les actes répréhensibles de ces dernières 72h posés par les militants des différents bords », a également déclaré son porte-parole, l’ex-directeur de cabinet de Joseph Kabila, Nehemie Mwilanya.
Si l’investiture de l’ex-opposant Tshisekedi le 24 janvier a marqué la première transition pacifique dans l’histoire de la RDC, son prédécesseur reste incontournable. Il conserve une vaste majorité au Parlement, le poste de Premier ministre, les 2/3 des ministères au sein du gouvernement, et la majorité des postes de gouverneurs dans les 26 provinces."

"Tension en RDC : Joseph Kabila et Félix Tshisekedi vont tirer les conséquences de leur coalition (FCC-CACH)
° https://lepotentielonline.net/2019/11/13/tension-en-rdc-joseph-kabila-et-felix-tshisekedi-vont-tirer-les-consequences-de-leur-coalition-fcc-cach/
Les violons ne s’accordent plus entre le FCC et le CACH. Fini l’hypocrisie qui régnait dans leur coalition. Les tensions ne font que monter d’un cran. Les deux plateformes au pouvoir ont dévoilé ses armes. Pour le FCC, l’objectif est connu : pousser Félix Tshisekedi à ne pas réussir son mandat.  Une stratégie démasquée par le CACH, lequel ne tarde pas à recadrer ses collègues. Même si ces deux personnalités ne se prononcent pas, toutefois l’opinion sait que la guerre s’est ouverte entre ces deux plateformes. C’est à Jkk et à Fatshi de tirer les conséquences, car depuis longtemps l’opinion tant nationale qu’internationale s’oppose à ce mariage.  
      
Vu la guerre acharnée entre les deux plateformes au pouvoir, Joseph Kabila et Félix Tshisekedi ont le mot à dire pour désamorcer les tensions qui ne font que monter d’un cran chaque jour. En réagissant aux propos « musclés » Jean Marc Kabund, président intérimaire de l’Union pour le progrès social (UDPS), le coordonnateur du FCC, Néhémie Mwilanya, n’a pas voulu porter les gants et il a déclaré que « le FCC répondra de façon active et militante à toutes les provocations ». Le plateforme de Joseph Kabila a appris avec indignation les propos tenus par Jean-Marc Kabund, suite à la tension entre FCC et CACH.
Quant au FCC, les propos tenus par Kabund à l’occasion de son meeting sont de nature injurieuse à l’égard tant de Joseph Kabila que d’autres membres de cette famille politique. Il estime que ces propos peuvent plonger le pays dans une grave crise politique et institutionnelle dont « il ne mesure pas les conséquences par manque de maturité politique ».

Jean Marc Kabund a déclaré que « notre bonne foi est jusqu’à ce jour déclarée. Il ne faudrait pas que d’autres blagues et bêtises nous poussent à aller fouiner. Nous sommes une machine politique, nous pouvons tout changer à la minute. Je ne voudrais pas que les gens disent demain Kabund a tué la coalition. Nous ne pouvons pas accepter qu’un individu ou un groupe d’individus puissent blaguer avec notre pouvoir. Nous à l’UDPS, nous ne changerons jamais, nous demeurons le rouleau compresseur. Sur notre passage, nous allons détruire tout le monde qui tenterait de blaguer avec nous ».
Entre-temps, les discussions entre les deux camps sont même interrompues, a affirmé Jean-Marc Kabund, suite à la vidéo montrant des jeunes arborant la bannière du Parti du Peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) qui brûlent une effigie de Félix Tshisekedi, à Kolwezi. En clair, les tensions sont encore vives entre le FCC et le CACH.

Sur ces entrefaites, Félix Tshisekedi est entrain de consolider sa toile diplomatique et pourra surprendre en rebondissant afin de remettre les pendules à l’heure. Dans cette logique, il a gagné la confiance de plusieurs pays. Ses voyages revêtent d’une grande importance.     
Par ailleurs l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) recommande au chef de l’État, Félix Tshisekedi de convoquer, de manière anticipée, les élections législatives nationales. Cela en vue de baisser les tensions.  Pour l’ACAJ, le pays n’a d’autres choix que de recourir au peuple afin de se choisir les nouveaux députés qui travailleront pour son bien, étant donné que rien ne marche présentement au niveau de la coalition parlementaire. L’ONG pense que la convocation de ces élections s’avère une piste judicieuse de sortie de cette crise après avoir observé plusieurs « semblants de réconciliation » dans les deux camps."

"RDC: tensions au sein de la coalition Tshisekedi/Kabila
° https://afrique.lalibre.be/43118/rdc-tensions-au-sein-de-la-coalition-tshisekedi-kabila/



"En RDC, l’UDPS appelle à la vigilance après l’affaire des effigies brûlées
° http://www.rfi.fr/afrique/20191113-rdc-kabund-udps-vigilance-effigies-brulees-tshisekedi
Le président de l’UDPS, le parti présidentiel, et actuel vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund, a rassemblé ses militants le mardi 12 novembre. Il a adressé une mise en garde à ses partenaires de la coalition pro-Kabila alors qu’il y a actuellement une montée en tension au sein de la coalition Cach-FCC.

L’UDPS appelle à la vigilance après l’affaire des effigies brûlées de Félix Tshisekedi. À Kinshasa, des affiches annonçant un meeting de Joseph Kabila avaient été brûlées. En représailles à Kolwezi, ce sont celles de l’actuel président qui avaient été brûlées. En conséquence, l’UDPS avait annoncé la suspension des discussions entre les coalitions du nouveau et de l’ancien chef de l’État.
De son côté, le président intérimaire de l’UDPS mobilise ses partisans. À 16 heures, il monte sur le podium face à des militants chauffés à blanc. Ils attendent le président de leur parti depuis 6h. Le général Kabund, c’est comme ça qu’ils le surnomment, demande aux « combattants » de l’UDPS d’être vigilants : « Soyons en alerte maximale ! Parfois, nos partenaires se comportent en partenaires, parfois en adversaires. Et d’autres fois où nous ne savons plus s’ils sont nos partenaires ou nos adversaires ».
Il s’adresse justement au Front Commun pour le Congo (FCC) du « partenaire » Joseph Kabila et le met en garde. Il rappelle qu’en Angola et en Afrique du Sud, les anciens chefs d’État ou leurs entourages connaissent des ennuis judiciaires depuis qu’ils ont quitté le pouvoir : « Il ne faut pas que certaines bêtises et certaines blagues nous poussent à aller fouiner ». Cette phrase est une référence à la promesse de son autorité morale, Félix Tshisekedi, de « ne pas fouiner dans le passé » pour ce qui est de la gestion du régime Kabila.

« Des propos outranciers »

Suite aux propos tenus dans l'après-midi, la coalition pro-kabila (FCC) a réagi dans la soirée à la rhétorique du parti présidentielle. Le FCC condamne les propos de Jean-Marc Kabund. Des propos qu'ils jugent « outranciers, provocateurs et irresponsables, diffamatoires et injurieux à l’egard de son autorité morale et de l’ensemble de ses membres ». À l’issue d’une réunion de la conférence des présidents du Front Commun pour le Congo, l'ancien ministre Michel Bongongo lit une déclaration commune du FCC :
« Le FCC condamne avec la dernière énergie les propos outranciers, provocateurs, irresponsables, diffamatoires et injurieux, à l’égard de son autorité morale et de l’ensemble de ses membres. Propos de nature à plonger le pays dans une grave crise politique et institutionnelle, dont il ne mesure pas les conséquences par manque de maturité politique. Le FCC rappelle que la République démocratique du Congo ne peut se passer de l’unité de tous ses fils et filles, incarnée à ce jour par l’accord de la coalition qui existe entre le FCC et le Cach, en vue de garantir la stabilité et la paix. Le FCC demeure saisi de la question et promet d’y réserver des suites appropriées sur le plan institutionnel »."
►À lire aussi : La France annonce 65 millions d'euros d'aides à la RDC

"RDC/Brûlure effigie Félix Tshisekedi: Jean-Marc Kabund annonce l’arrêt des discussions avec le FCC
° https://linterview.cd/rdc-brulure-effigie-felix-tshisekedi-jean-marc-kabund-annonce-larret-des-discussions-avec-le-fcc/
L’élu national et président intérimaire de l’Union pour la démocratie et le progrès social “UDPS” Jean-Marc Kabund-A-Kabund a réagi via son compte Twitter au sujet de la brûlure samedi dernier, de l’effigie du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi, en ville de Kolwezi, chef-lieu du Lualaba.
Le président ad interim de ce parti présidentiel a donc à cette occasion, annoncé que son regroupement politique Cap pour le changement (CACH) dont il est coordonnateur, met fin aux discussions avec le Front commun pour le Congo (FCC). Ce, jusqu’à l’établissement des responsabilités des personnes qui ont saboté l’effigie de Félix Tshisekedi.


« Brûler l’effigie du Chef de l’Etat dont la personne est inviolable sous la barbe du gouverneur, des responsables de l’ANR et de la police est inacceptable. Par conséquent, Nous avons(CACH), arrêtés toutes discussions avec le FCC, jusqu’à ce que les responsabilités soient établies », a écrit Kabund-A-Kabund."

"Arrêt de "toutes discussions" avec le Front Commun pour le Congo
° https://www.voaafrique.com/a/rdc-arr%C3%AAt-de-toutes-discussions-avec-le-front-commun-pour-le-congo/5160987.html
° https://7sur7.cd/index.php/2019/11/13/rdc-ludps-eric-ngalula-soutient-la-position-de-kabund-et-rappelle-au-fcc-que-cach-la

"Kabund face à la base de l’UDPS: “ je mets en garde le FCC pour la dernière fois, prochainement nous allons passer à l’acte ”
° https://linterview.cd/kabund-face-a-la-base-de-ludps-je-met-en-garde-le-fcc-pour-la-derniere-fois-prochainement-nous-allons-passer-a-lacte/

"RDC: FCC-CACH, malaise !
° https://election-net.com/drc/rdc-fcc-cach-coalition-ou-cadeau-empoisonne-pour-les-membres/


"Effigies de Tshisekedi et Kabila brûlées : "évitons de jetter l'huile sur le feu", appelle Serge Kadima
° https://www.politico.cd/actualite/2019/11/10/effigies-de-tshisekedi-et-kabila-brulees-evitons-de-jeter-lhuile-sur-le-feu-appelle-serge-kadima.html
° https://7sur7.cd/index.php/2019/11/13/rdc-tshombela-la-coalition-fcc-cach-ne-cherchons-pas-allumer-le-feu-la-ou-il-ne-fallait
° https://7sur7.cd/index.php/2019/11/11/effigies-de-tshisekedi-brulees-ludps-mwene-ditu-parle-dune-jalousie-de-mauvais-gout-par
"Nouvelle tension entre militants de la coalition FCC-CACH : le député Nzekuye en appelle à l’implication des leaders de deux camps pour calmer la situation
° https://actualite.cd/2019/11/09/nouvelle-tension-entre-militants-de-la-coalition-fcc-cach-le-depute-nzekuye-en-appelle
° https://7sur7.cd/index.php/2019/11/13/rdc-la-nouvelle-dynamique-de-la-societe-civile-invite-les-dirigeants-du-fcc-cach-faire

"Cohabitation problématique entre FCC et CACH : l’ACAJ demande à Tshisekedi de convoquer les « législatives anticipées »
° https://cas-info.ca/2019/11/cohabitation-problematique-entre-fcc-et-cach-lacaj-demande-a-tshisekedi-de-convoquer-les-legislatives-anticipees/
° https://lepotentielonline.net/2019/11/13/malaise-fcc-cach-acaj-suggere-au-chef-de-letat-de-convoquer-des-elections-legislatives-anticipees/
"RDC : le sénateur Tshikez Diemu appelle la coalition FCC-CACH à la paix
° https://www.radiookapi.net/2019/11/11/actualite/politique/rdc-le-senateur-tshikez-diemu-appelle-la-coalition-fcc-cach-la-paix


"Tensions FCC-CACH : Jean Claude Katende s’en prend à Kabila « Il doit savoir qu’entre lui et Félix, le peuple choisira Félix »
° https://cas-info.ca/2019/11/tensions-fcc-cach-jean-claude-katende-sen-prend-a-kabila-il-doit-savoir-quentre-lui-et-felix-le-peuple-choisira-felix/

"Kabund : "je ne veux pas que demain des gens apprennent à nager dans le fleuve Congo"
° https://www.politico.cd/encontinu/2019/11/13/kabund-je-ne-veux-pas-que-demain-des-gens-apprennent-a-nager-dans-le-fleuve-congo.html

"RDC : Néhémie Mwilanya condamne les extrémistes de deux camps et appelle au sens de responsabilité
° https://ouraganfm.com/?RDC-Nehemie-Mwilanya-condamne-les-extremistes-de-deux-camps-et-appelle-au-sens

"RDC : le FCC juge “irresponsables” les propos tenus par Kabund contre Kabila
° https://congoprofond.net/rdc-le-fcc-juge-irresponsables-les-propos-tenus-par-kabund-contre-kabila/
Dans un communiqué parvenu a Congoprofond.net ce mercredi 13 novembre 2019, la conférence des présidents du Front Commun pour le Congo( FCC) condamne les propos “outranciers, diffamatoires, irresponsables et injurieux” tenus par Kabund contre Joseph Kabila.
Le FCC dit avoir appris avec “indignation” les propos tenus par Jean-Marc Kabund, président a.i de l’UDPS, lors de la journée spéciale de la base organisée mardi à Kinshasa.
“Le FCC condamne avec la dernière énergie les propos outranciers, provocateurs, irresponsables, diffamatoires et injurieux à l’égard de son autorité morale et de l’ensemble de ses membres. Propos de nature à plonger le pays dans une grave crise politique et institutionnelle dont il ne mesure pas les conséquences par manque de maturité politique”, peut-on lire dans ce communiqué du FCC.


Par conséquent, le FCC promet de répondre de façon “active” à toute provocation d’où qu’elle vienne.
“Le FCC reste attentif à la suite des évènements et répondra de façon active et militante à toute provocation d’où qu’elle vienne”, rapporte ce communiqué signé Néhémie Mwilanya, coordonnateur du FCC.
Le FCC ne peut se passer, poursuit-il, de l’unité de tous ses fils et filles incarnée à ce jour par l’accord de coalition qui existe entre le FCC et le CACH en vue de garantir la stabilité et la paix.
Pour rappel, après les attaques contre les effigies du chef de l’État à Kolwezi, le président a.i de l’UDPS, avait mis en garde le FCC."

"Néhémie Mwilanya craint une grave crise politique suite aux propos de Kabund, tenus par « manque de maturité «"
° https://cas-info.ca/2019/11/nehemie-mwilanya-craint-une-grave-crise-politique-suite-aux-propos-de-kabund-tenus-par-manque-de-maturite-2/

"Le FCC dénonce et met en garde Jean-Marc Kabund"
° https://www.politico.cd/encontinu/2019/11/13/le-fcc-denonce-et-met-en-garde-jean-marc-kabund.html

"Réactions de Mwilanya aux propos de Kabund : "Le FCC répondra de façon active et militante à toutes les provocations"
° https://www.diaspordc.com/reactions-de-mwilanya-aux-propos-de-kabund-le-fcc-repondra-de-facon-active-et-militante-a-toutes-les-provocations/

"RDC: le FCC promet de réserver à Jean-Marc Kabund des réponses appropriées sur le plan institutionnel"
° https://linterview.cd/rdc-le-fcc-promet-de-reserver-a-jean-marc-kabund-des-reponses-appropriees-sur-le-plan-institutionnel/
° https://7sur7.cd/2019/11/13/rdc-le-fcc-condamne-les-propos-outranciers-diffamatoires-irresponsables-et-injurieux



"ACTU EXPLIQUEE DU 13.11 - TSHIBILIE : KABUND MENACE D'ENVOYER J. KABILA ET SON FCC EN EXIL




"“Guerre” autour des effigies déchirées : ” FCC/CACH, vous gaspillez inutilement le temps du peuple !”( Par Richie LONTULUNGU, Directeur Exécutif de la Haute Académie de la Société civile)"
° https://congoprofond.net/guerre-autour-des-effigies-dechirees-fcc-cach-vous-gaspillez-inutilement-le-temps-du-peuple-par-richie-lontulungu-directeur-executif-de-la-haute-academie-de-la-societe-civile/

"Tensions FCC-CACH : la Monusco appelle les deux parties à résoudre leurs différends pour faire avancer le programme du gouvernement"
° https://actualite.cd/2019/11/14/tensions-fcc-cach-la-monusco-appelle-les-deux-parties-resoudre-leurs-differends-pour

"Proposition d’ACAJ de convoquer les législatives anticipées : “simple déclaration avec le risque d'être qualifié de politique et tendancieuse”, réagit AETA"
° https://actualite.cd/2019/11/14/proposition-dacaj-de-convoquer-les-legislatives-anticipees-simple-declaration-avec-le

"Shadary : "le PPRD contrôle tout dans la majeure partie des institutions, J. Kabila est un acteur politique fort, très très fort"
° https://www.diaspordc.com/shadary-le-pprd-controle-tout-dans-la-majeure-partie-des-institutions-j-kabila-est-un-acteur-politique-fort-tres-tres-fort/

"Le PPRD et ses alliés du FCC rassurés de gagner les élections à tous les niveaux, foi de Shadary"
° https://www.diaspordc.com/le-pprd-et-ses-allies-du-fcc-rassures-de-gagner-les-elections-a-tous-les-niveaux-foi-de-shadary/

"FCC-CACH : les faucons poussent leur chef à la rupture"
° https://lepotentielonline.net/2019/11/13/fcc-cach-les-faucons-poussent-leur-chef-a-la-rupture/

"Tension FCC-CACH : l’UNC de Kamerhe se désolidarise de propos de JM Kabund"
° https://4pouvoir.cd/2019/11/tension-fcc-cach-lunc-de-kamerhe-se-desolidarise-de-propos-de-jm-kabund/

"RDC: le FCC compte se réunir incessamment pour évaluer le rapport avec le CACH (Constant Mutamba)"
° https://4pouvoir.cd/2019/11/rdc-le-fcc-compte-se-reunir-incessamment-pour-evaluer-le-rapport-avec-le-cach-constant-mutamba/

"La coalition FCC-CACH en difficulté : quelques images de Félix Tshisekedi viennent de raviver la polémique"
° https://4pouvoir.cd/2019/11/la-coalition-fcc-cach-en-difficulte-quelques-images-de-felix-tshisekedi-viennent-de-raviver-la-polemique/

"« Jean-Marc Kabund n’a pas insulté Joseph Kabila » (Kabuya)"
° http://topcongofm.net/jean-marc-kabund-na-pas-insulte-joseph-kabila-kabuya/

"Programme d’urgence de Fayulu : LAMUKA va travailler avec FCC-CACH pour l’intérêt de la nation (A.Muzito)"
° https://4pouvoir.cd/2019/11/programme-durgence-de-fayulu-lamuka-va-travailler-avec-fcc-cach-pour-linteret-de-la-nation-a-muzito/

"Coalition FCC-CACH : « laissez-nous le temps et vous verrez », Félix Tshisekedi assure que les attitudes vont s’améliorer"
° https://4pouvoir.cd/2019/11/coalition-fcc-cach-laissez-nous-le-temps-et-vous-verrez-felix-tshisekedi-assure-que-les-attitudes-vont-sameliorer/


"Cardinal Ambongo à propos de la tension entre FCC et CACH : « Vous avez signé un accord, mais soyez cohérents envers vous-mêmes »"
° https://actualite.cd/2019/11/12/cardinal-ambongo-propos-de-la-tension-entre-fcc-et-cach-vous-avez-signe-un-accord-mais

"RDC : HRW dénonce les tentatives de levée des sanctions contre 14 proches de Joseph Kabila"[/color][/size][/b]
° https://4pouvoir.cd/2019/11/rdc-hrw-denonce-les-tentatives-de-levee-des-sanctions-contre-14-proches-de-joseph-kabila/

"RDC : Kamerhe encense les fruits d'innombrables voyages de Tshisekedi dont les coûts, "n'ont pas encore dépassé 15 millions USD"
° https://www.diaspordc.com/rdc-kamerhe-ascence-les-fruits-dinnombrables-voyages-de-tshisekedi-dont-les-couts-nont-pas-encore-depasse-15-millions-usd/
"Les acquis des voyages à l'étranger de Félix Tshisekedi (Kazadi)- Topcongo"
° https://www.mediacongo.net/article-actualite-59481_les_acquis_des_voyages_a_l_etranger_de_felix_tshisekedi_kazadi.html


"RDC : les États-Unis se disent limiter à soutenir les FARDC à cause de la présence des militaires sous sanctions"
° https://4pouvoir.cd/2019/11/rdc-les-etats-unis-se-disent-limiter-a-soutenir-les-fardc-a-cause-de-la-presence-des-militaires-sous-sanctions/
° https://www.politico.cd/actualite/2019/10/23/la-situation-en-republique-democratique-du-congo-continue-de-representer-une-menace-inhabituelle-et-extraordinaire-pour-la-politique-etrangere-des-etats-unis-donald-trump.html
"Les Etats-Unis continueront d’utiliser l’arme des sanctions contre l’impunité"
° https://afrique.lalibre.be/43200/rdc-les-etats-unis-continueront-dutiliser-larme-des-sanctions-contre-limpunite/
"Les Etats-Unis saluent les mesures importantes prises par Félix Tshisekedi pour apporter le changement"
° https://www.radiookapi.net/2019/11/12/actualite/politique/rdc-les-etats-unis-saluent-les-mesures-importantes-prises-par-felix
"FARDC : Washington exige le nettoyage de la chaine de commandement"
° https://www.lephareonline.net/fardc-washington-exige-le-nettoyage-de-la-chaine-de-commandement/


° https://www.laprunellerdc.info/2019/11/13/rdc-le-fcc-accuse-kabund-de-vouloir-plonger-le-pays-dans-une-grave-crise-politique-et-institutionnelle-et-lui-promet-une-reponse-militante-et-active/
° http://www.adiac-congo.com/content/politique-nationale-la-coalition-fcc-cach-au-bord-du-precipice-108441
° https://4pouvoir.cd/2019/11/rdc-kabila-est-un-acteur-politique-fort-tres-fort-ramazani-shadary-sest-adresse-aux-cadres-du-pprd/
° https://ouraganfm.com/?RDC-Kabund-met-en-garde-le-FCC


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Empty Re: TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER !

Message  ndonzwau le 17/11/2019, 10:54 pm

TSHISEKEDI A BERLIN APRÈS PARIS !

L'Allemagne bien plus industrieuse et plus dérieuse que la France et peut-être aussi moins habituée à l'Afrique volontiers folklorique ne s(est pas précipitée à promettre monts et merveilles ou à débourser de suite quelques millions à Tshisekedi qui lui a rendu visite. C'est seulement "dans six mois que Merkel enverra une mission au Congo pour un état de lieux sur le terrain afin de savoir ce qui devra alors être fait, après les efforts éventuellement consentis par le président Tshisekedi", ajoute-t-elle, mais aussi "parce que seul le Congo peut résoudre ses problèmes". La Chancelière allemande insiste ainsi que "l'Allemagne et l'UE veulent être "des partenaires du Congo qui le soutiennent là il y'a demande".
Notre Président a-t-il bien retenu cette leçon de responsabilité et de discipline gestionnaire ? Osons l'espérer !

Autre détail à lors de cette escale allemande de notre Président quasi-insolite à noter : alors qu'il était reçu par les autorités politiques, le Président allemand, la Chancelière... ou échangeait avec les opérateurs économiques, Tshisekedi s'est cru le devoir de vanter la bonne santé de ses relations avec son prédécesseur devenu son partenaire au pouvoir et de glorifier ses mérites quand il n'assure pas son immunité. Pourquoi avait-il tant besoin de le souligner ? Les hostilités en cours entre les 'troupes' de l'Udps et celles du FCC donnant à penser même à l'étranger qu'il en était déstabilisé l'ont sans doute poussé à se justifier. Mais cette saillie suffira-t-il à effacer une brouille manifeste au sein de la coalition ainsi que la présence encombrante de son prédécesseur ? Ce conflit effectif nécessite bel et bien d'une façon ou d'une autre une solution. Quoique semble tempérer Mme Merkel, nous savons bien qu'elle et les autres chancelleries étrangères voudraient bien que Tshisekedi soit capable de vite sortir de cet imbroglio...

   

"Félix Tshisekedi en visite de 72 heures en Allemagne»
° https://lepotentielonline.net/2019/11/15/felix-tshisekedi-en-visite-de-72-heures-en-allemagne/

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Felix-tshisekedi-et-la-chancelière-allemande-715x400

Au cours de sa visite de travail de 72 heures en Allemagne, le président de la République va rencontrer tous les gratins de la sphère politique allemande dont la chancelière Angela Merkel. Première économie de l’Union européenne, l’Allemagne peut être dans le premier cercle des pays qui peuvent accompagner le développement de la République démocratique du Congo durant ce premier quinquennat de Félix Tshisekedi. Le chef de l’État parcourt le monde en quête principalement des investissements devant appuyer la transformation des immenses potentialités de la RDC en vraie richesse économique profitable aux 80 millions des Congolais.
Amédée MK

Le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et arrivé à Berlin en Allemagne, le jeudi 14 novembre, pour une visite de travail de 72 heures, rapporte la presse présidentielle. Aussitôt après son accueil avec honneurs militaires à l’aéroport de Berlin, le Président de république a été reçu au Bundestag, le parlement allemand, par son président Wolfgang Schäuble.
Ce tête-à-tête de près 20 minutes a permis aux deux personnalités d’évoquer les questions d’intérêt commun entre l’Allemagne et la RDC. Toujours au Bundestag, à l’initiative de la Fondation Frietrich Ebert, le Chef de l’État a été reçu par les parlementaires Allemands du groupe d’amitié germano-africain.
Devant ses interlocuteurs, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a développé sa vision pour le Congo, l’Afrique et le reste du monde dans le cadre d’un partenariat mutuellement avantageux. Le Président de République devrait rencontrer en fin d’après-midi les hommes d’affaires allemands, intéressés par l’énorme potentiel d’investissement en RDC.

Première puissance économique d’Europe,  l’Allemagne suit de très près les actions du Chef de l’État congolais et sa volonté d’entretenir un partenariat privilégié avec l’Allemagne, comment la presse présidentielle. L’un des moments forts de cette visite de travail germanique sera la rencontre avec la Chancelière allemande Angela Merkel.
Le renforcement de la coopération bilatérale, l’appui substantiel ainsi que les domaines de la coopération figurent parmi les sujets des échanges en tête à tête. Pour rappel, le Chef de l’État est allé répondre à l’invitation lui adressée par le gouvernement allemand.
Il y a deux mois, le ministre allemand des affaires étrangères,  à  la tête d’une forte délégation,  avait effectué un aller-retour à Kinshasa pour rencontrer Félix Tshisekedi et lui déposer l’invitation du gouvernement allemand."


"Felix Tshisekedi à Berlin : deux jours pour convaincre - 14.11.2019
° https://www.dw.com/fr/felix-tshisekedi-%C3%A0-berlin-deux-jours-pour-convaincre/a-51256693
Felix Tshisekedi est en visite officielle dans la capitale allemande. Outre des entretiens politiques, le président de la RDC a lancé une offensive de charme auprès des investisseurs allemands.
Écouter l'audio  02:07
Suivez le récit de notre correspondant à Berlin

La Belgique, la France et aujourd'hui l'Allemagne, troisième pays auquel Félix Tshisekedi rend visite depuis sa prise de pouvoir en janvier dernier. Dans une ambiance très bienveillante, le président congolais a affiché le ton de ce voyage : séduire les investisseurs allemands encore très frileux à l'idée de s'engager dans un pays au potentiel gigantesque mais encore trop instable.
"Nous sommes un pays très grand, au cœur de l'Afrique qui peut, de par sa taille, relier l'Océan atlantique à l'Océan indien", a-t-il tenu à préciser. "Il n'y a que les capitaux extérieurs, les capitaux frais, qui peuvent venir nous aider à bâtir ces infrastructures."

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! K2wG2HVd_normal
 Présidence RDC  TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! 1f1e8-1f1e9  ✔  @Presidence_RDC
#RDC 14.11.19 #Allemagne Arrivé ce matin pour une visite de travail de deux jours, le Chef de l’Etat a commencé son programme par un entretien avec le Président du Parlement allemand Wolfgang Schäuble. Puis un séance de travail avec les parlementaires du groupe Afrique.

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! EJVMoq3XkAAYI8h?format=jpg&name=360x360  TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! EJVMoq7WsAIg8bZ?format=jpg&name=360x360

Créer la surprise 

Toujours dans cette optique d'opération de séduction, Félix Tshisekedi a même surpris en annonçant une possible interdiction de l'exportation du bois congolais, sur le modèle gabonais.
"Ils ont tout simplement mis fin à l'exploitation forestière anarchique" a expliqué le président congolais. "Maintenant, ils interdisent toute exportation du bois gabonais. Parce qu'ils veulent en contrepartie en contrôler l'exploitation et même la transformation. Donc tout va se faire au Gabon. Et ça a eu pour incidence d'attirer au moins 80 entreprises étrangères. Je crois que c'est comme ça que nous allons réussir à mieux gérer cette exploitation."

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! 50318818_404
En septembre, Heiko Maas le ministre allemand des Affaires étrangères s'était rendu à Kinshasa

Eviter les sujets délicats 

Un ton nouveau qui pourrait faire réfléchir les investisseurs allemands. D'autant que les sujets qui fâchent ont été éludés. Comme la corruption, les violences au Kivu ou encore la coalition formée par les partisans de Félix Tshisekedi et de Joseph Kabila qui se déchire.
Le président est venu à Berlin pour parler d'avenir. Avec cette critique acerbe sur la dépendance de son pays face à l'exploitation minière : "Le Congo a énormément souffert et je ne vous apprends rien là-dessus, de guerres et de bien d'autres choses, pour un domaine qui finalement ne nous a pas donné grand-chose. Que ce soit en emplois ou en richesses. Voilà pourquoi nous voulons diversifier notre économie en allant sur l'agriculture génératrice d'emplois mais également de richesses."
Vendredi, Félix Tshiseskedi est attendu à la chancellerie, où il s'entretiendra avec la chancelière Angela Merkel."

"Félix Tshisekedi est arrivé en Allemagne - 14 novembre 2019
° https://actualite.cd/2019/11/14/felix-tshisekedi-est-arrive-en-allemagne
Après le séjour parisien, Félix Tshisekedi est arrivé, ce jeudi avant-midi, à Berlin, en Allemagne, pour une visite de deux jours. C’est le troisième pays européen que le président congolais visite officiellement, après la Belgique et la France.
A Berlin, Félix Tshisekedi s’est entretenu avec le président du Parlement allemand Wolfgang Schäuble. Il est prévu aussi un tête-à-tête avec la chancelière Angela Merkel."


"RDC : l’Allemagne va diligenter une mission à Kinshasa pour faire un état des lieux en vue de relancer la coopération entre les deux pays
° https://actualite.cd/2019/11/15/rdc-lallemagne-va-diligenter-une-mission-kinshasa-pour-faire-un-etat-des-lieux-en-vue-de
Au terme d’un tête-à-tête avec Félix Tshisekedi ce vendredi 15 novembre à Berlin, la Chancelière allemande, Angela Merkel a annoncé une mission de son pays dans six mois à Kinshasa pour faire un état des lieux sur terrain en vue de relancer la coopération économique entre les deux pays.
"« C’est le début d’une nouvelle histoire, nouveau chapitre. J’ai proposé que soit fait dans 6 mois un état des lieux afin état  . Nous voulons être un partenaire avec l’Union Européenne de la RDC et soutenir là où il y a demande car seule le Congo peut résoudre ses problèmes », a déclaré Angela Merkel en conférence de presse conjointe avec Félix Tshisekedi.
Déjà jeudi, le président Félix Tshsiekedi a échangé avec les investisseurs allemands du secteur des mines. Avec l’industriel allemand Der-BDI et DIHK-News, une autre branche du patronat allemand regroupant 76 chambres de commerces, Félix Tshisekedi a parlé notamment de la possibilité de transformer les minerais congolais au pays même avant son exportation afin de donner une valeur ajoutée à l’économie nationale. L’Allemagne pourra aussi investir dans le rail en RDC avec la construction de 10000Km de chemin de fer, selon le ministre de l’industrie Julien Paluku qui est dans la suite du chef de l’Etat."


"RDC : Félix Tshisekedi reçu ce jeudi par le président du parlement allemand
° https://4pouvoir.cd/2019/11/rdc-felix-tshisekedi-recu-ce-jeudi-par-le-president-du-parlement-allemand/

"RDC/Allemagne : Angela Merkel organise un cérémonial d’honneur pour F. Tshisekedi
° https://congoprofond.net/rdc-allemagne-angela-merkel-organise-un-ceremonial-dhonneur-pour-f-tshisekedi/
° https://www.mediacongo.net/article-actualite-59579_allemagne_felix_tshisekedi_recu_par_angela_merkel.html

"En Allemagne, Félix Tshisekedi reçoit les félicitations de la Chancelière Merkel
° https://l-frii.com/en-allemagne-felix-tshisekedi-recoit-les-felicitations-de-la-chanceliere-merkel/

"Devant les hommes d’affaires et parlementaires allemands : Félix Tshisekedi développe sa vision pour le Congo, l’Afrique et le reste du monde
° https://laprosperiteonline.net/2019/11/15/devant-les-hommes-daffaires-et-parlementaires-allemands-felix-tshisekedi-developpe-sa-vision-pour-le-congo-lafrique-et-le-reste-du-monde/

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Image003-6-39qc2t6gse63kqmaavf8ju

*Le chef de l’État, Félix Tshisekedi est arrivé à Berlin, en Allemagne, ce jeudi 14 novembre 2019 pour une visite de travail de 72 heures. Aussitôt après son accueil avec honneurs militaires à l’aéroport de Berlin, le Président de la République a été reçu au Bundestag, le parlement allemand, par son président Wolfgang schäuble. Ce tête-à-tête de près 20 minutes a permis aux deux personnalités d’évoquer les questions d’intérêt commun entre l’Allemagne et la RDC. Toujours au Bundestag, à l’initiative de la Fondation Frietrich Ebert, le chef de l’Etat a été reçu par les parlementaires Allemands du groupe d’amitié germano-africain. Devant ses interlocuteurs, Tshisekedi Tshilombo a développé sa vision pour le Congo, l’Afrique et le reste du monde, dans le cadre d’un partenariat mutuellement avantageux.

Le Président de République a rencontré en fin d’après-midi les hommes d’affaires allemands très intéressés par l’énorme potentiel d’investissement en RDC.
Félix Tshisekedi a échangé sur sa vision pour le développement du Congo avec les membres de la Fédération de l’Industrie Allemande BDI et de la Fédération des Chambres de Commerce et d’Industries Allemandes DIHK. BDI est la plus grande association industrielle d’Allemagne, elle est le porte-parole de l’Industrie allemande. La DIHK regroupe 79 chambres de commerce et d’industrie et représente ainsi 3,5 millions d’entreprises. Au cours d’un dîner d’Affaires, le Chef de l’Etat a échangé avec les membres de l’Association des Entreprises Allemandes en Afrique Afrika Verein. L’Association des Entreprises Allemandes en Afrique regroupe plus de 550 entreprises qui s’intéressent au commerce extérieur et à la coopération économique avec les pays du continent africain. Afrika Verein s’engage à donner une nouvelle image de l’Afrique en Allemagne.

Première puissance économique d’Europe, l’Allemagne suit de très près les actions du chef de l’Etat congolais et sa volonté d’entretenir un partenariat privilégié avec l’Allemagne.
L’un des moments forts de cette visite de travail germanique sera la rencontre avec la Chancelière allemande, Angela Merkel.
Le renforcement de la coopération bilatérale, l’appui substantiel ainsi que les domaines de la coopération figurent parmi les sujets des échanges en tête-à-tête.
Pour rappel, le chef de l’Etat est allé répondre à l’invitation lui adressée par le gouvernement allemand. Il y a deux mois, le ministre allemand des affaires étrangères, à la tête d’une forte délégation, avait effectué un aller-retour à Kinshasa pour rencontrer le Président de la République Félix Tshisekedi et lui déposer l’invitation du gouvernement allemand.

La diplomatie au beau fixe

Cette visite survient après le voyage du Chef de l’Etat à Paris, en France où il a pris part au Forum pour la paix et la sécurité. Aussi, a-t-il été reçu par le Président Macron qui a annoncé une aide à hauteur de 65 millions d’euros à la RDC et s’est engagé à accompagner le travail de modernisation et de transformation entrepris par son homologue Félix Tshisekedi.
La France va d’abord aider le pays à lutter contre les groupes armés notamment, à l’Est du pays. La coopération se fera en matière de renseignement mais aussi elle sera militaire, a souligné le Président français.
En même temps, Paris entend mener une action diplomatique, dans le cadre des Nations Unies, pour sanctionner les leaders de ces groupes. Sur ce volet sécuritaire, Emmanuel Macron a dit souhaiter que tous les pays de la sous-région s’engagent aux côtés du président Félix Tshisekedi et, en particulier le Rwanda et l’Ouganda."


"Félix Tshisekedi échange avec des industriels allemands sur les possibilités d’investir en RDC - 15/11/2019
° https://www.radiookapi.net/2019/11/15/actualite/politique/felix-tshisekedi-echange-avec-des-industriels-allemands-sur-les
° https://laprosperiteonline.net/2019/11/15/devant-les-hommes-daffaires-et-parlementaires-allemands-felix-tshisekedi-developpe-sa-vision-pour-le-congo-lafrique-et-le-reste-du-monde/
° https://deskeco.com/2019/11/15/berlin-felix-tshisekedi-echange-avec-des-industriels-allemands
° https://www.radiookapi.net/2019/11/15/actualite/politique/berlin-felix-tshisekedi-invite-les-allemands-investir-en-rdc
° https://www.radiookapi.net/2019/11/15/actualite/politique/felix-tshisekedi-echange-avec-des-industriels-allemands-sur-les
° https://www.radiookapi.net/2019/11/14/actualite/politique/rdc-felix-antoine-tshisekedi-en-visite-de-travail-en-allemagne
° https://www.radiookapi.net/mot-cle/operateurs-economiques-allemands
° https://www.mediacongo.net/article-actualite-59579_allemagne_felix_tshisekedi_recu_par_angela_merkel.html


"Félix Tshisekedi aux Congolais d'Allemagne : « Le Congo est de retour »
° http://www.cheikfitanews.net/2019/11/felix-tshisekedi-aux-congolais-d-allemagne-le-congo-est-de-retour.html

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Ob_22dada_felix-et-denise-a-berlin
Par Alphonsine Bakambamba & Cheik FITA
Berlin-Bruxelles, le 15 novembre 2019
 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Ob_fe4634_alpha-cheik

Vendredi 15 novembre 2019 de 18h45 à 19h 15 à l'hôtel Adlon Kempisky de Berlin, le Président Félix Tshisekedi s'est adressé aux membres de la communauté congolaise d'Allemagne afin de leur rendre compte des raisons qui ont motivé son voyage en Allemagne.
Pour Tshisekedi, l'Allemagne n'est pas n'importe quel pays, elle est le moteur de l'Europe. Ensuite Berlin sa capitale a un lien avec l'histoire de la RD Congo, étant la ville où, en 1885, les frontières du Congo furent tracées.
Le Président Tshisekedi a déclaré que dans ses différents contacts avec les milieux politiques et économiques allemands, il a perçu une grande attente de la part des Allemands pour accompagner la RD Congo dans sa marche vers le développement. Et le Président congolais leur a promis que si la RD Congo était soutenue, il ferait d'elle « l’Allemagne d'Afrique ». Et c'est une mission qu'il s'est assignée pour les cinq ans de son mandat.
Tshisekedi voudrait voir tournée la page d'un Congo caractérisé par les divisions, les guerres non choisies, les crises politiques incessantes qui paralysent la marche du pays, la corruption, le tribalisme, la jalousie, la haine...
« Il faudrait se débarrasser de tous ces vieux démons ». martèlera-t-il.

À ceux qui disent qu'il « voyage pour quémander et solliciter la pitié », Tshisekedi répond : « soit ce sont des ignorants, soit ce sont des ndoki » car dira-t-il, mêmes les pays les plus puissants cherchent des partenariats.
Félix Tshisekedi voudrait rompre avec le cliché d'un Congo qui est considéré comme un trou noir. Oui affirmera-t-il : « Le Congo est de retour ». « DRC is Back » comme diraient les anglo-saxons.
Le Président congolais relevera une grande inquiétude cependant :
Pour que cela passe du vœu à la réalité, il faut une chose : le changement des mentalités,

  • l'amour pour notre pays,
  • l'amour pour nos compatriotes,
  • et ne pas décourager les efforts de ceux qui viennent investir leur argent par des tracasseries, la demande des dessous de table,

Pour cela, le Président Tshisekedi compte renforcer l'ANAPI, Agence Nationale pour la Promotion Industrielle. Il créera à la présidence une cellule pour la promotion du climat des affaires.
Le Président Tshisekedi a terminé son allocution par des remerciements à l'intention de l'assistance venue très nombreuse l'écouter, en insistant sur la venue en RD Congo des Congolais de l'extérieur afin de contribuer au développement du pays, en apportant chacun l'expertise acquise dans les pays d'accueil, insistant aussi sur le fait que chaque congolais qui vit en Allemagne doit se considérer comme un ambassadeur du Congo dans ce qu'il fait dans son pays de résidence.
Comme dans tous les pays où le Président Tshisekedi est passé, l'auditoire était toute acquise à sa cause, réagissant souvent avec beaucoup d'enthousiasmes aux différentes propositions du Chef de l’État.
Signe d'un espoir longtemps attendu ?
 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Ob_979217_whatsapp-image-2019-11-15-at-17-36-48
 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Ob_058c93_whatsapp-image-2019-11-15-at-18-33-44
 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Ob_df54e3_whatsapp-image-2019-11-15-at-18-33-44


"Tshisekedi en Allemagne : "Kabila a le droit de rester au Congo et ce n'est pas le rôle du Président Tshisekedi d'engager des poursuites contre lui ou de le pourchasser"
° https://mbote.cd/tshisekedi-en-allemagne-kabila-a-le-droit-de-rester-au-congo-et-ce-nest-pas-le-role-du-president-tshisekedi-dengager-des-poursuites-contre-lui-ou-de-le-pourchasser/
Au cours d'une conférence de presse tenue conjointement entre Angela Merkel et le président Tshisekedi ce vendredi 15 novembre 2019 après une séance de travail à Berlin, Fatshi a évoqué sa relation avec son prédécesseur Joseph Kabila.
"Le courant passe bien entre moi et Kabila. Il a une expérience avérée de la gestion du pays, et quelques fois nous organisons des rencontres pour parler du pays, et nous parlons aussi de la coalition et de la gestion du pays, a-t-il déclaré.
Et de poursuivre : "Kabila a le droit de rester au Congo et ce n'est pas le rôle du président Tshisekedi d'engager des poursuites contre lui ou de le pourchasser", a-t-il ajouté.[...]"
"À Berlin, Félix Tshisekedi évoque sa relation avec son prédécesseur : « le courant passe bien entre moi et Kabila »
° https://4pouvoir.cd/2019/11/a-berlin-felix-tshisekedi-evoque-sa-relation-avec-son-predecesseur-le-courant-passe-bien-entre-moi-et-kabila/
° https://4pouvoir.cd/2019/11/liberation-des-prisonniers-politiques-la-chanceliere-allemande-congratule-felix-tshisekedi/


"Tshisekedi à Berlin : "Je ferai de la RDC l'Allemagne de l’Afrique et ce n’est pas une vaine promesse" - 16/11/2019
° https://www.7sur7.cd/2019/11/16/tshisekedi-berlin-je-ferai-de-la-rdc-lallemagne-de-lafrique-et-ce-nest-pas-une-vaine
° https://linterview.cd/f-tshisekedi-devant-la-diaspora-a-berlin-je-ferai-de-la-rdc-lallemagne-de-lafrique/
° https://www.rtbf.be/info/monde/detail_rdc-l-epidemie-d-ebola-devrait-etre-eradiquee-d-ici-a-la-fin-de-l-annee-estime-felix-tshisekedi?id=10366619
° http://www.kinshasatimes.cd/felix-tshisekedi-devant-la-diaspora-a-berlin-je-suis-venu-ici-parce-que-lallemagne-nest-pas-nimporte-quel-pays-cest-le-moteur-de-leurope/


"RDC : « Ce n’est pas le rôle du président Félix Tshisekedi de pourchasser Joseph Kabila »
° https://www.radiookapi.net/2019/11/15/actualite/politique/rdc-ce-nest-pas-le-role-du-president-felix-tshisekedi-de-pourchasser



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Empty Re: TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER !

Message  ndonzwau le 18/11/2019, 5:19 am


"Tshisekedi au-delà des tapis rouges
° https://www.politico.cd/actualite/la-une/2019/11/16/tshisekedi-au-dela-des-tapis-rouges.html
La grande offensive diplomatique, entamée par le président Félix Tshisekedi depuis son élection à la tête du pays, rencontre une communauté internationale sceptique, réclamant des reformes, avant d’opérer un retour en République démocratique du Congo.

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! EJawvfQWkAAbuU-

Tapis rouge, honneurs militaires. La grande Allemagne, poumon économique et moteur de l’Europe n’a pas lésiné sur les moyens pour accueillir Félix Tshisekedi, le nouvel homme fort de la République démocratique du Congo. Sous ce froid qui oblige le Chef de l’Etat congolais à mettre un manteau, Angela Merkel, sort le grand jeu à  Berlin. La victoire diplomatique est totale pour Tshisekedi. Jamais, depuis fort longtemps, un leader du Congo n’était accueilli avait tant de respect et de considération au cœur du vieux continent même.

Au-delà des tapis rouges

Mais ces belles images – qui font chaud au cœur à Kinshasa – vont vite être rattrapées par la rigueur allemande. Réputée de couper dans le vif, Mme Merkel ne fait pas semblant. A Félix Tshisekedi, elle lance d’abord une carotte : “Je me réjouis de l’amélioration de la situation en RDC par les réformes du président Tshisekedi. Fini les prisonniers politiques, cela nous permet d’initier des nouvelles relations avec ce pays. Une aide au développement mais aussi une coopération économique » ; avant de sortir le bâton : « C’est le début d’une nouvelle histoire, nouveau chapitre. J’ai proposé que soit fait dans 6 mois un état des lieux afin de savoir ce qui devra alors être fait après les efforts éventuellement consentis par le président Tshisekedi. Nous voulons être un partenaire avec l’Union Européenne de la RDC et soutenir là où il y a demande, car seul le Congo peut résoudre ses problèmes. »

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! HXhAwu82_normal
POLITICO.CD  ✔  @politicocd
#RDC Fanfare, tapis rouge et garde d'honneur pour Félix Tshisekedi à l'Elysée https://www.politico.cd/actualite/la-une/2019/11/11/fanfare-tapis-rouge-et-garde-dhonneur-pour-felix-tshisekedi-a-lelysee.html …

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! EJHyiwfXYAASudA?format=jpg&name=small
 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! HXhAwu82_normal
POLITICO.CD  ✔  @politicocd
@fatshi13 accueilli au bas du perron de l'@Elysee ce lundi soir. #RDC

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! VXUaD6y_Hsf2knT2?format=jpg&name=small  

Félix Tshisekedi tire de l’Allemagne la reconnaissance de son pouvoir, qui ne fait plus aucun doute. Mais la sortie de la Chancelière allemande coïncide étrangement à celle, longtemps plus tôt, de l’ambassadeur américain en RDC, Mike Hammer. En visite à Bukavu dans la province du sud-Kivu en avril dernier, l’Ambassadeur le plus apprécié à Kinshasa avait lancé une phrase qui ferra foncer les sourcils au Congo «Il n’y aura pas d’investissement américain en RDC  à cause de l’insécurité et la corruption ». Cette situation serait à la base du refus de l’arrivée des investisseurs américains au pays «L’insécurité et la corruption sont des éléments qui ne contribuent pas à l’économie du pays et rendent difficile  la venue des investisseurs américains. »

Des retombées sur les bouts des doigts

Les Etats-Unis, comme la Belgique, la France et l’Allemagne et même la Russie ont tous en effet déroulé le tapis rouge à Tshisekedi. Mais à chaque fois, si des accords sont annoncés, notamment dans les domaines de coopération militaires pour la France et la Belgique, ou encore dans l’aide humanitaire, il n’y a quasiment pas eu d’accords commerciaux d’envergure.
 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! HXhAwu82_normal
POLITICO.CD  ✔  @politicocd
Felix #Tshisekedi à #Poutine"Vous êtes le premier leader politique du monde à m’avoir félicité pour mon accession au pouvoir" (VIDEO) https://www.politico.cd/actualite/la-une/2019/10/23/vous-etes-le-premier-leader-politique-du-monde-a-mavoir-felicite-pour-mon-accession-au-pouvoir-felix-tshisekedi-a-poutine-video.html …

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! EHlN3FsWwAIVJNL?format=jpg&name=small

En France, Félix Tshisekedi, dans une salle remplie de la diaspora congolaise euphorique, a annoncé comme bilan de ses multiples voyages, 1,5 milliards de dollars notamment issus de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire international pour soutenir ses grands projets, dont la gratuité de l’Enseignement de base courageusement lancée cette année, alors qu’elle est inscrite depuis 15 ans dans la constitution. Mais en réalité, ni la Banque Mondiale, ni le FMI n’ont officialisé ces fonds. Par ailleurs, si ces fonds sont annoncés, ils ne sont pas sans conditions.
La Banque mondiale a effectivement annoncé qu’elle pourrait fournir jusqu’à 5 milliards de dollars à la République démocratique du Congo au cours des cinq prochaines années. Mais l’Institution de Breton Woods pose des conditions.  Elle propose de soutenir certaines parties du programme du gouvernement, “mais pas à n’importe quel prix“, a déclaré Jean-Christophe Carret, directeur national de la Banque mondiale pour la RDC, dans une interview accordée à Kinshasa à Bloomberg. “Nous aiderons s’ils sont crédibles dans leur volonté de réformer beaucoup de choses dans l’économie.

Le monde attend des réformes

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! NAvnHPBH_normal

 Mike “Nzita” Hammer  ✔  @USAmbDRC


Cette semaine, j'ai discuté avec le Président Tshisekedi des moyens par lesquels les États-Unis peuvent l'aider à lutter contre la corruption en #RDC. Voyez ici certains des programmes que notre Bureau INL peut utiliser pour appuyer les efforts congolais. https://twitter.com/USAenFrancais/status/1091671374643503104 …

 USA en Français  ✔  @USAenFrancais
Le @StateINL collabore avec plus de 90 pays, contribuant à établir des institutions de justice pénale transparentes et efficaces et à promouvoir l’état de droit, prévenir la #corruption et faire payer les corrompus. #UniscontrelaCorruption @ONUDC http://ow.ly/L2XL30n3MlC 



L’aide du prêteur basé à Washington dépendra de l’engagement du gouvernement à augmenter les revenus et à améliorer la gestion dans tous les domaines, notamment de la santé à l’éducation, en passant par l’industrie minière, a déclaré M. Carret. « La Banque mondiale demande également au gouvernement de réduire le nombre d’exemptions fiscales accordées à diverses entreprises », a-t-il déclaré.
De son côté, le FMI envisage  certes un nouveau partenariat financier avec la RDC à la suite de la reprise des discussions entre les deux parties, obtenue par le président Félix Tshisekedi. Mais le Conseil d’administration du FMI a achevé ses consultations, au titre de l’article IV, avec la RDC le 3 septembre dernier, annonçant une série de recommandations au gouvernement congolais. Parmi les recommandations, le FMI appelle les autorités congolaises à s’activer dans la mise en place des mesures pour la lutter contre la corruption en RDC.  “Les administrateurs ont convenu que la lutte contre la corruption et l’amélioration de la gouvernance étaient essentiels pour renforcer l’efficacité des dépenses publiques et les perspectives de croissance“, fait savoir un communiqué du FMI.
Pour renforcer la transparence et la responsabilisation dans la gestion des ressources naturelles, les Administrateurs du FMI ont également appelé à la “mise en adjudication publique des actifs miniers, à la publication de tous les contrats miniers, à la divulgation de la propriété réelle des contractants et à la publication des états financiers vérifiés des entreprises d’État

La RDC n’est pas “encore” prête

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! HXhAwu82_normal
 POLITICO.CD  ✔  @politicocd
#RDC Félix Tshisekedi reçoit la délégation du FMI à Kinshasa https://www.politico.cd/encontinu/2019/06/05/felix-tshisekedi-recoit-la-delegation-du-fmi-a-kinshasa.html …

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! D8Ul9OLU8AAfYdd?format=jpg&name=small

Le FMI a renoué avec la RDC pour la première fois depuis 2015. Le réchauffement a été rendu possible grâce à la rencontre du président Félix Tshisekedi et Christine Lagarde, alors présidente du FMI, à Washington en avril dernier. Après quinze jours de mission en RDC, une équipe du FMI a rendu le 5 juin son rapport sur la situation du pays, dans lequel elle préconise des ajustements de politiques économiques et financières. Dirigée par Mauricio Villafuerte, cette mission souligne que « la stabilité macroéconomique [de la RDC] a continué à se consolider en 2018 grâce aux politiques macroéconomiques prudentes mises en place depuis mi-2017 ». Selon son rapport, « la croissance des activités non minières devrait plus que doubler en 2019 », en raison de la hausse des investissements publics et de l’optimisme post-électoral.
Du côté du FMI, ou de celui de la Banque Mondiale et même dans les coopérations bilatérales, les partenaires restent tous prudents même après l’offensive du président Tshisekedi. D’autant plus qu’au pays, aucune réforme viable n’a été entamée. Les querelles politiques touchent de plus en plus le secteur économique. Au début de son mandat, le président Tshisekedi a signé un décret nommant des
Le FMI a renoué avec la RDC pour la première fois depuis 2015. Le réchauffement a été rendu possible grâce à la rencontre du président Félix Tshisekedi et Christine Lagarde, alors présidente du FMI, à Washington en avril dernier. Après quinze jours de mission en RDC, une équipe du FMI a rendu le 5 juin son rapport sur la situation du pays, dans lequel elle préconise des ajustements de politiques économiques et financières. Dirigée par Mauricio Villafuerte, cette mission souligne que « la stabilité macroéconomique [de la RDC] a continué à se consolider en 2018 grâce aux politiques macroéconomiques prudentes mises en place depuis mi-2017 ». Selon son rapport, « la croissance des activités non minières devrait plus que doubler en 2019 », en raison de la hausse des investissements publics et de l’optimisme post-électoral.

Du côté du FMI, ou de celui de la Banque Mondiale et même dans les coopérations bilatérales, les partenaires restent tous prudents même après l’offensive du président Tshisekedi. D’autant plus qu’au pays, aucune réforme viable n’a été entamée. Les querelles politiques touchent de plus en plus le secteur économique. Au début de son mandat, le président Tshisekedi a signé un décret nommant des nouveaux responsables à la tête de la Gécamines, la compagnie minière publique, mais ce décret a été bloqué par la ministre du Portefeuille, issu du camp politique de l’ancien président Joseph Kabila, qui n’en voulait pas. Depuis, ce décret n’a jamais été mis en place.Ceci symbolise les nombreux problèmes qui gangrènent la RDC sur le plan structurel, et dont l’international redoute. Alors que ses tournées sont dénoncées au pays, jugées trop coûteuses, Félix Tshisekedi est suspendu aux promesses sous conditions de ses bailleurs. Une situation qui risque de compliquer la suite du mandat du président congolais."


"Félix Tshisekedi mise sur la diplomatie pour sortir la RDC de son isolement - 12/11/2019
° https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/politique-africaine/felix-tshisekedi-mise-sur-la-diplomatie-pour-sortir-la-rdc-de-son-isolement_3698573.htm
Depuis son investiture en janvier 2019, le président congolais a visité plus de vingt pays, dont certains plusieurs fois, pour des rencontres bilatérales ou multilatérales.

Le président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi est en visite à Paris, où il participe au "Forum pour la paix", une conférence diplomatique qui se tient du 11 au 13 novembre 2019 en présence d'une trentaine de dirigeants internationaux.

Consolider les liens avec l'Europe

Belgique, France et Allemagne… Félix Tshisekedi enchaîne les visites sur le Vieux Continent pour se rapprocher de ses partenaires européens. Le président de la RDC veut visiblement "sortir de l’isolement dont le pays a souffert ces dernières années", comme le souligne à l'AFP son ambassadeur itinérant Nicolas Kazadi. Les relations entre le Congo et l’Union européenne étaient très tendues à la fin du régime de son successeur Joseph Kabila qui s’accrochait au pouvoir.

Obtenir de l'aide

En multipliant les rencontres avec les dirigeants occidentaux, le président Tshisekedi espère obtenir le soutien nécessaire pour mettre en œuvre les réformes promises. Pour cela, il mise notamment sur des prêts du FMI. En avril dernier, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo s’était prononcé ouvertement en faveur du "programme de changement" axé notamment sur "la bonne gouvernance" et "la lutte contre la corruption", en réponse à l’appel à l'aide lancé par le nouveau président congolais lors de sa visite à Washington.
Felix Tshisekedi avait alors promis de "déboulonner le système dictatorial". Une petite phrase qui lui avait valu les critiques du camp Kabila.

Un ancien régime pesant 

Depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2019, Félix Tshisekedi s'est rendu dans une vingtaine de pays en Afrique, puis aux Etats-Unis, au Japon et en Europe. Ces multiples déplacements ne sont pas toujours compris dans son pays où des dossiers importants comme celui de la gratuité de l’enseignement primaire restent en suspens. Le mouvement citoyen Lutte pour le changement interpelle "le président itinérant" pour lui demander de consacrer plus de temps à la politique intérieure.
L’ancien opposant Félix Tshisekedi dirige le pays dans le cadre d'une coalition avec son prédécesseur Joseph Kabila. Sa marge de manœuvre est pour le moins très réduite."

° https://www.liberation.fr/planete/2019/11/14/felix-tshisekedi-a-paris-le-congo-fait-encore-peur_1763285


"Félix Tshisekedi : «L’Afrique en général doit cesser d’être un problème pour le monde»
° https://laprosperiteonline.net/2019/11/14/felix-tshisekedi-lafrique-en-general-doit-cesser-detre-un-probleme-pour-le-monde/
‘’Je peux vous rassurer que la République Démocratique du Congo répondra présente au rendez-vous du donner et du recevoir, en ce qui concerne la paix et le développement durable dans le monde‘’, a déclaré Félix Tshisekedi à Emmanuel Macron, lors de son adresse à l’occasion du Forum pour la paix et la sécurité à Paris, en France. Il est ainsi convaincu que la RDC, aujourd’hui déstabilisée dans sa partie Est, va très vite devenir une partie importante de solution aux défis majeurs auxquels le monde est confronté actuellement. En dehors de ces assises, Félix Tshisekedi a été reçu à l’Elysée par son homologue, pour la 2ème fois consécutive en l’espace de 48 heures. Pour le mardi dernier, il s’est agit d’une rencontre pour évoquer des questions bilatérales. A l’issue de ce tête-à-tête, le Président Macron a annoncé une aide à hauteur de 65 millions d’euros et s’est engagé à accompagner le travail de modernisation et de transformation entrepris par son homologue Félix Tshisekedi.

La France va d’abord aider le pays à lutter contre les groupes armés notamment à l’Est du pays. La coopération se fera en matière de renseignement mais aussi elle sera militaire, a souligné le Président français.
En même temps, Paris entend mener une action diplomatique, dans le cadre des Nations Unies, pour sanctionner les leaders dans ces groupes. Sur ce volet sécuritaire, Emmanuel Macron a dit souhaiter que tous les pays de la sous-région s’engagent aux côtés du président Félix Tshisekedi et, en particulier avec le Rwanda et l’Ouganda.
‘’L’Afrique en général, avec sa position géostratégique, sa population jeune et ses ressources naturelles doit cesser d’être un problème pour le monde, mais plutôt devenir un maillon important de la solution aux problèmes du monde‘’, a soutenu le chef de l’Etat rd-congolais au Forum pour la paix.

Avec la manière

Cependant, pour gagner la paix et la préserver face aux guerres, conflits mais aussi le terrorisme qui ronge dans le monde, Félix Tshisekedi propose une véritable coalition mondiale pour le rétablissement de la paix, ingrédient nécessaire pour le développement du monde.
Aussi, convaincu de l’efficacité de la solution militaire, il pense qu’il faudrait élaborer tout un programme de sensibilisation des populations et du dialogue entre les différentes communautés. ‘’La solution militaire s’impose pour combattre les groupes armés, certes mais en plus de cela il faut répondre aux questions de la jeunesse qui a besoin de plus d’encadrement, de la démocratie et d’emplois‘’, a-t-il souligné.

La gratuité de l’enseignement a aussi été encouragée par la France qui a décidé d’apporter son aide substantielle. 23 millions d’euros seront débloqués pour la gratuité de l’enseignement et devraient surtout appuyer la formation des enseignants de l’EPST.
La santé, l’agriculture, l’environnement et la francophonie sont aussi des domaines de coopération franco- congolaise. Le Président de la République s’est félicité de cet engagement de la France.
Les deux chefs d’Etat ont convenu de se retrouver à nouveau à Paris en juin 2020 lors du sommet France-Afrique et à Kinshasa au cours de la même année."

ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR FÉLIX-ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO «FORUM POUR LA PAIX ET LA SÉCURITÉ»
France / Paris, Mardi 12 Novembre 2019

Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République Française,
Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,
Monsieur le Président du Forum de Paris pour la Paix,
Mesdames et Messieurs,
Monsieur le Président de la République Française, je vous remercie de m’avoir associé à cette initiative louable qui va nous donner l’occasion d’échanger sur les voies et moyens d’établir une paix durable dans le monde.
Nous sommes aujourd’hui confrontés à l’un des plus grands défis de notre temps, celui de gagner la paix, de la conserver et de la transmettre aux générations futures.
Pour gagner la paix, chaque homme, chaque État doit s’interroger sur sa contribution à la solution des défis qui menacent l’humanité, notre patrimoine commun. Car la paix ce n’est pas seulement le silence des armes, mais c’est aussi l’apport des réponses aux problèmes liés à la jeunesse, à la famine, au dérèglement climatique et aux problèmes de santé publique comme les épidémies à virus.
Pour préserver la paix, nous devons partager avec les autres, engager un débat sur les solutions évoquées par les uns et les autres.
Ainsi, il est possible d’avoir un agenda commun, intégrant un certain nombre des valeurs transversales et donnant à l’homme et à la planète, la primauté de nos efforts.
Nous sommes bel et bien devant un défi majeur, qui ne peut souffrir d’aucune négligence, d’aucun faux-fuyant, et j’ajouterai, d’aucune solution superficielle.
Les guerres, les conflits, le terrorisme dans le monde et l’insécurité doivent cesser. Il suffit de le vouloir ensemble, et nous y parviendrons.
Car, il y va de notre responsabilité commune et l’histoire nous jugera.
Je serais tenté ici de proposer une véritable coalition mondiale pour le rétablissement de la paix, ingrédient nécessaire pour le développement du monde.

Mesdames et Messieurs,
Point n’est besoin de rappeler à cette auguste assemblée qu’aucun continent n’est épargné par l’insécurité. Vous conviendrez avec moi que je ne saurais en cinq minutes revenir sur le cas de chaque continent.
C’est pourquoi, je voudrais me concentrer sur l’Afrique et la République
Démocratique du Congo, mon pays.
Aujourd’hui, l’Afrique plus que tous les autres continents du monde, est secouée par des conflits, des guerres et par le terrorisme.
Il y a moins des dix ans, l’Afrique de l’Ouest connaissait la paix et s’était dotée, à travers la CEDEAO, d’un outil sécuritaire de dissuasion et de prévention de tout conflit.
Aujourd’hui, nous y déplorons le terrorisme de Boko Aram.
L’Afrique de l’Est n’est pas épargnée, les terroristes Shebab sèment la mort et la désolation.
L’Afrique Centrale connait aussi des conflits au Tchad, en Centrafrique, au Sud-Soudan. La République Démocratique du Congo, située au carrefour de plusieurs communautés sous-régionales peut être considérée comme le pays qui en a payé le prix le plus fort.
Les efforts ont été fournis pour la pacification du pays et aujourd’hui cinq provinces seulement, grâce aux Forces Armées de la RDC et la collaboration de la MONUSCO, restent encore frappées par l’insécurité.
Tout en étant convaincu de l’efficacité de la solution militaire, je pense qu’il faudrait aussi élaborer tout un programme de sensibilisation des populations et du dialogue entre les différentes communautés.
La solution militaire s’impose pour combattre les groupes armés, certes mais en plus de cela il faut répondre aux questions de la jeunesse qui a besoin de plus d’encadrement, de la démocratie et d’emplois.
L’Afrique en général, avec sa position géostratégique, sa population jeune et ses ressources naturelles doit cesser d’être un problème pour le monde, mais plutôt devenir un maillon important de la solution aux problèmes du monde.

Mesdames et Messieurs,
Pour revenir au cas de mon pays, je voudrais ici saluer la bravoure de notre peuple qui a subi dans sa chair et sur son sol un condensé d’horreurs dû à l’absence de la paix. Mais, malgré cela, sa force de résilience et son attachement aux valeurs de la paix sont restées intactes.
C’est pourquoi, nous l’avons engagé dans une lutte acharnée contre les antivaleurs.
La République Démocratique du Congo, aujourd’hui déstabilisée dans sa partie Est, va très vite devenir une partie importante de solution aux défis majeurs auxquels le monde est confronté actuellement.
En effet, le bassin du Congo et son grand massif forestier contribueront à la lutte contre le réchauffement climatique, thème cher à mon estimé homologue, Emmanuel Macron ici présent ; ses terres arables, bien exploitées, peuvent résorber deux fois le déficit alimentaire mondial ; ses eaux douces représentant 53 % de l’Afrique et 13 % du monde, son potentiel énergétique évalué à 100.000 Mgw dont 44.000 pour le seul site d’ Inga, son sol très riche en minerais stratégiques, sont autant d’atouts pour contribuer à la paix et à la stabilité du monde.

Mesdames et Messieurs,
Je peux vous rassurer que la République Démocratique du Congo répondra présente au rendez-vous du donner et du recevoir, en ce qui concerne la paix et le développement durable dans le monde.
Je vous remercie."



"RDC : la Suède disposée à poursuivre son accompagnement dans la réalisation de différents projets
° https://laprosperiteonline.net/2019/11/15/rdc-la-suede-disposee-a-poursuivre-son-accompagnement-dans-la-realisation-de-differents-projets/
En visite officielle de travail en République Démocratique du Congo durant quatre jours, le ministre suédois de la coopération internationale, Peter Eriksson, a été reçu ce jeudi 14 novembre 2019 par le Vice-ministre à la coopération internationale et régionale, Me Valéry Mukasa. A Kinshasa, il a également rencontré le Premier ministre Ilunga Ilunkamba et d’autres partenaires avant de s’envoler à Goma, au Nord-Kivu pour le reste de sa mission. Il ressort des différents échanges que la Suède soutien les opérations militaires menées contre les groupes armés dans l’Est de la RDC, la politique de lutte contre la corruption et l’impunité exécutée par le gouvernement congolais. Cependant, la RDC a des nombreux défis à relever, reconnaît l’homme d’Etat Suédois. Ce dernier affiche également la volonté de la Suède d’accompagner le gouvernement Ilunkamba dans la recherche des ressources nécessaires pour la réalisation des différents projets. Cela va se manifester notamment, par le renforcement de la collecte des impôts et du secteur de la Justice.

La coopération suédoise est active en RDC depuis plusieurs années, à travers plusieurs programmes d’interventions dans les domaines humanitaire et de développement, ainsi que la situation sécuritaire à l’Est du pays. En perspectives, plusieurs projets d’intérêts communs bénéfiques aux deux pays sont en cours d’évaluation par les deux parties. Notamment, le programme de réduction de la corruption et l’appui aux médias et à la presse libre et indépendante dans le cadre de l’ouverture de la démocratie. Toujours dans la même direction, le ministre suédois a signalé que son pays est déjà en concertation avec le gouvernement congolais sur la possibilité de coopérer dans le secteur de la gouvernance, la démocratie, la paix et la sécurité dans l’est du Congo. ‘’La Suède restera toujours aux côtés de la RDC par des appuis dans le renforcement de la démocratie et le respect des Droits de l’Homme‘’, rassure Peter Eriksson qui a passé deux jours à Kinshasa pour discuter de la situation politique et de l’avenir de la Coopération entre la RDC et la Suède.
‘’Avec le Premier ministre, nous allons maintenant travailler sur le sujet de la corruption dans le domaine judiciaire et celui des impôts ensemble entre la Suède et la RDC. On a parlé du soutien de la Suède qui est déjà très grand, on s’est dit qu’on pouvait l’élargir si on voit une différence par rapport à la corruption, l’impunité, la démocratie, les droits de l’homme et la liberté de la presse‘’.
Peter Eriksson a déclaré que le Congo est un pays fantastique avec plusieurs opportunités et des grands défis à relever. A cette occasion, il a salué la nouvelle vision du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, qui vise la lutte contre la corruption pour la bonne gouvernance en RDC, précisant que c’est un élément important qui créer un environnement propice pour les investisseurs étrangers.

A bas la corruption et l’impunité

La Suède apporte son appui financier et technique pour renforcer le programme de lutte contre la corruption, de réduction des violences sexuelles et appui aussi le secteur de la Santé dans la lutte contre Ebola en RDC. En ce qui concerne l’appui de la Suède, le ministre suédois a annoncé qu’un budget d’investissement sera octroyé à la RDC pour renforcer son secteur minier pour la transparence. A cette occasion, le Vice-ministre de la Coopération internationale et Régionale, Me Valéry Mukasa a mentionné le fait que la coopération permet d’élargir l’assiette budgétaire du gouvernement congolais en vue de relever des défis majeurs pour le développement et l’amélioration des conditions des vies de la population congolaise, grâce aux partenaires de confiance.
‘’C’est nous qui avons sollicité que le FMI, la Banque mondiale et les autres partenaires puisent nous accompagner et s’il y a des conditions auxquelles nous devons accéder afin de mériter leur confiance, nous ne pouvons que le faire. Nous sommes confiants et allons faire le maximum en ce qui nous concerne pour atteindre cela. Le Gouvernement s’appui d’abord sur son budget au regard des différents défis que nous avons. Il est relativement faible, raison pour laquelle nous nous sommes tournés vers l’extérieur pour que nous puissions élargir notre assiette et répondre aux besoins qui sont les nôtres‘’, a-t-il souligné.
Le vice-ministre a également évoqué la question du retrait de la Monusco qui, malgré son appui en matière de sécurité, doit partir progressivement. ‘’Et tout naturellement, il faut que nous assurions nous-mêmes la sécurité de notre pays‘’.
Aussi, la question du meurtre de deux experts de l’ONU, Zaïda Catalan et Michael Sharp assassinés dans des conditions non encore élucidées  en RDC, a été soulevée. Aux prises avec les médias, Peter Eriksson a précisé que la question reste toujours ouverte et que tout monde travaille afin que ce problème soit clos. ‘’Certains ont été arrêtés et la plupart sont encore libres. Il y a un changement lent, mais qui promet‘’, dit-il."


"Des fanatiques congolais jouent avec le feu - Par Jean-Pierre Mbelu
° http://www.ingeta.com/des-fanatiques-congolais-jouent-avec-le-feu/
Il se joue, au Congo-Kinshasa, des scènes préparant un avenir chaotique. La défaite de la pensée semble avoir créé d’immenses espaces pour le fanatisme, l’abrutissement et l’assujettissement des pans entiers des masses populaires congolaises. Incapables de de tirer les conséquences à moyen et long terme des élections-pièges-à-cons organisées l’année dernière (2018), ces compatriotes réduits au rang de simples applaudisseurs de « leurs gourous » seraient, à mon avis, en train de jouer avec le feu.
Organisés en bandes, ils s’insultent à longueur des journées, s’attaquent à mains nues ou avec des armes blanches, se constituent en milices ou fomentent des émeutes, etc. Idolâtres, ils ont fait des effigies de « leurs gourous » des « objets sacrés » pour une campagne électorale interminable. Y toucher constituer de plus en plus un motif un « crime de lèse majesté ».

Partisans de l’immédiatisme et gourous idolâtrés

Ce fanatisme de la base fait fi des rencontres organisées par « les gourous idolâtrés » entre eux. Il est tout à fait insensible aux rencontres entre ces « gourous idolâtrés » sillonnant le monde et « leurs parrains », ces « petites mains du capital », soucieuses de la balkanisation et de l’implosion du pays de Lumumba.
Ces fanatiques, toutes tendances confondues, jouent avec le feu ! Partisans de l’immédiatisme et du « Congo-Kinshasa » vu comme une île, ils s’excitent en se laissant prendre par certains petits slogans et certaines promesses vides de sens. Cette excitation entretenue pourrait mettre le feu aux poudres dans un avenir pas très lointain si « leurs partis politiques » ou « leurs plate-formes » ne se transforment pas réellement en des espaces de civisme, de lutte contre l’ensauvagement et des lieux de re-civilisation.

De temps en temps, l’excitation de ces fanatiques ressemble au délire ! Ils applaudissent à tout casser même quand les propos tenus par « leurs gourous idolâtrés » sont compromettant pour l’avenir du pays. Et leur approche de l’histoire immédiate exclut une lecture avisée, lucide de la marche réelle du monde. Elle est semblable à celle d’avant la chute du mur de Berlin et de l’avènement lent mais sûr du monde multipolaire.

Quid de Beni et Minembwe ?

C’est vrai. Plusieurs de nos compatriotes ont besoin de voir notre pays se développer, se transformer, devenir un véritable Etat, une véritable nation ; un Etat comptant parmi les plus grands du monde. De ce souhait à l’excitation fanatique et au délire compromettant pour le devenir collectif, il y a un pas qu’un minimum d’info-formation, d’éducation, d’apprentissage en commun devrait nous garder de franchir!
A l’allure où vont les choses, il ne serait pas exclu que le fanatisme et le culte de la personnalité, au Congo-Kinshasa, transforment leurs adeptes en véritables fossoyeurs inconscients de la res publica.

Dans un avenir pas très lointain.
Les choses iraient mieux si toute cette énergie était dépensée pour Beni, Minembwe et d’autres causes nobles ! Que nenni ! Elle est dépensée au service de l’idolâtrie dans un pays où 80% de la population affirment  »connaître Dieu », prier et lire la Bible. Ces compatriotes liraient la Bible et ne seraient pas capables de savoir à quoi mène  »le culte des idoles » ! Eza pasi ne mawa !
Et pendant ce temps, « leurs gourous idolâtrés » s’organisent pour devenir « une superclasse congolaise » riche, unie et au service du fondamentalisme du marché dérégulé ! Eza pasi na mawa !"


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

 TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER ! Empty Re: TSHISEKEDI A PARIS ! EST-CE LA MEUTE CHALEUREUSE QUI L'ACCUEILLE AU CONTRAIRE DES 'BANDOKI' SUFFIRA-T-ELLE A ÉCARTER LE FREIN RÉEL DE SA COALITION QU'IL MINIMISE STRATÉGIQUEMENT ? OSONS L’ESPÉRER !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum