Lu pour vous.

Page 5 sur 20 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 3/5/2010, 4:07 pm

Les travailleurs congolais réclament l’application
du SMIG



Lundi, 03 Mai 2010 13:59





Les travailleuses et travailleurs congolais ont, entre autres préoccupations,
exigé l’application du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du
barème de Mbudi, lors du défilé samedi sur le boulevard triomphal à Kinshasa,
devant le vice-Premier ministre en charge du Travail et de la Prévoyance
sociale, François-Joseph Mobutu Nzanga, représentant le Chef de l’Etat Joseph
Kabila Kabange.
C’est le message essentiel véhiculé sur les banderoles et
autres calicots portés par différentes composantes du monde du travail, qui ont
pris part au défilé de plus de trois heures organisé à l’occasion de la fête du
1er mai. Les différentes délégations des travailleurs ont également renouvelé
leur confiance au Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange qui, en élevant le
ministère de l’Emploi au niveau de la vice-Primature, souligne l’importance
qu’il accorde à ce secteur vital de la nation.


Le syndicat «Action»
appelle le gouvernement à réserver l’exclusivité des petites activités
économiques aux nationaux

Le président du syndicat « Action », Michel
Diumu a lancé un appel au gouvernement à réserver l’exclusivité des petites
activités économiques aux nationaux, en marge des festivités de la journée
internationale du Travail, célébrée le 1er mai de chaque année. M. Diumu a
justifié son appel par le fait que des opérateurs économiques expatriés ont fait
de ces activités leurs principales occupations, privant les Congolais
d’emplois. Il a demandé au gouvernement de mettre en œuvre les lois protégeant
les opérateurs nationaux et pousser les étrangers à apporter des capitaux frais,
afin de donner du travail aux Congolais et ainsi développer le pays. M. Diumu a
invité les travailleurs congolais à signer des contrats de travail avec leurs
employeurs afin d’éviter des abus constatés dans ce domaine. Il a demandé aux
travailleurs congolais de s’affilier à un syndicat afin d’être encadrés et
défendus pour sécuriser leur emploi et aux Congolais sans emploi de se faire
enregistrer à l’ONEM (Office national de l’emploi) et à s’identifier à
l’inspection générale du travail. Il a relevé la non application effective du
SMIG (Salaire minimum interprofessionnel garanti) et la réforme timide des
entreprises du Portefeuille de l’Etat par le non respect du calendrier. Outre
ces revendications, le syndicat « Action » pour le développement se propose de
créer un environnement dans lequel les travailleurs se mobilisent pour obtenir
un logement meilleur, la création des coopératives et des mutuelles de santé. Le
président de la délégation syndicale de l’Institut national de la sécurité
sociale (INSS), Christian Ntungila a, pour sa part, invité le gouvernement à
appuyer son entreprise dans son action de sécurité sociale et l’hygiène, en
particulier, et toutes les entreprises congolaises, en général. M. Ntungila l’a
déclaré samedi à l’ACP en marge du défilé organisé sur le boulevard Triomphal à
l’occasion des festivités de la journée internationale du Travail, demandant
également l’amélioration des conditions sociales des travailleurs congolais. «
Si nous voulons accroître la production, nous devons améliorer les conditions de
travail », a dit en substance M. Ntungila, ajoutant que la réussite des cinq
chantiers dépend aussi de ce préalable. Il a enfin, plaidé pour la promulgation
de la loi organique de la sécurité sociale, en demandant au gouvernement
d’appuyer l’INSS en dons, legs ainsi que biens matériels et services.
http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=4268%3Ales-travailleurs-congolais-reclament-lapplication-du-smig&catid=2%3Aacp&lang=fr

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 3/5/2010, 5:30 pm

La MALEDICTIONS ES PREDECESSEURS.Abidjan.net


Dans la rubrique "je partage", pour ceux qui ne comprennent rien à l’art du dénigrement, je vous offre cette petite merveille pêchée qq part, sur la “malédiction du prédécesseur”. Une "malédiction" qui touche aussi bien le bâtiment que la politique en passant par les médecins…bref tous les corps de métier. On dit merci qui ?

On rencontre dans la vie quotidienne des comportements généralisés très mystérieux si on y regarde de près. Comme cette loi non écrite mais que vous pouvez vérifier tous les jours en de nombreux domaines : les prédécesseurs sont des salauds. Pendons-les.

1. DANS L’IMMOBILIER
Avez-vous jamais entendu quelqu’un dire: “On a aménagé dans un nouvel appartement. Il était parfait, il n’y avait rien à faire, ceux qui y habitaient avant nous étaient propres, méticuleux et avaient bon goût” ? Ne mentez pas, c’est impossible. Ce qu’on entend TOUJOURS, c’est “T’aurais vu la merde qu’ils avaient laissée! Des murs crades, des peintures qu’avaient pas été faites depuis dix ans, et alors arrangé, t’imagine pas. Comment des gens peuvent vivre dans de telles horreurs ?” Il est extrêmement rare que le nouvel occupant d’un logement loué ou acheté n ‘éprouve pas le besoin de tout refaire, repeindre, voire restructurer. C’est normal, direz-vous, on ne peut pas vivre dans le décor d’un autre, ce serait de ne pas le faire qui étonnerait. C’est un ressort psychologique bien humain, un genre de syndrome d’appropriation, d’accord, mais vous remarquerez qu’il n ‘est jamais posé comme ça, simplement : je transforme les lieux à mon goût. Non c’est toujours : ceux qui vivaient là étaient des porcs avec un goût de chiotte, comme si l’appropriation nécessitait d’avoir la haine des occupants précédents, et de balayer jusqu’à la moindre trace de leur passage avec une énergie qui relève plus de l’exorcisme que de la logique.

2. CHEZ LES ARTISANS
Prenez n’importe quel artisan, par exemple un plombier qui vient chez vous pour une quelconque intervention. En avez-vous entendu beaucoup déclarer: “Votre installation est impeccable. Celui qui est venu avant moi était un vrai pro, rien à dire” ? C’est systématiquement l’inverse: “J ‘aimerais pas connaître le charlot qui vous a installé ça. C’est pas du boulot, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise, faudrait tout refaire.” C’est exactement la même chose qu’affirme un électricien après un électricien, un maçon après un maçon, un menuisier après un menuisier, etc. On y retrouve la même ambiguïté : ce n ‘est pas le simple appât du gain ou le désir de pousser le client à la consommation, c’est une sorte de principe général. Dans ce dénigrement obligé du travail de l’autre, le précédent a toujours tort, d’autant plus gravement qu’il n’est pas là pour répondre ou s’expliquer, le moindre défaut prend des allures de sabotage. “Comment qu’il vous a bâclé ça, le salopard ! Vous risquiez un accident, ça aurait pu être dangereux !” Et les fois rarissimes où le prédécesseur a manifestement obéi aux règles de l’art, qu’on ne peut pas lui attribuer un travail mal fini ou imparfait, le reproche est alors inverse : “Elle risquait pas de s’envoler, votre (porte, prise, baignoire, armoire) ! S’il a été aussi généreux sur le béton que sur la facture, ça a dû vous revenir cher. y en a qu’ont du temps à perdre.”

3. CHEZ LES DENTISTES
Cette loi occulte ne s’arrête pas aux artisans, on la retrouve sur toute l’échelle professionnelle, jusqu’aux professions libérales. A mi-chemin entre l’homme de l’art et l’homme de science, le dentiste n’échappe pas à la vindicte du prédécesseur, mais avec des termes plus mesurés. “Il devait être un peu pressé, le confrère, quand il vous a fait ce travail, c’est à se demander comment ça a tenu tout ce temps.” Ou bien “C’est un dentiste du coin qui vous a fait ça ? Vraiment ?” accompagné d’une petite mimique d’étonnement. Chirurgiens ou simples généralistes développent le même comportement que les plombiers, mais ils ont une limite : la puissance du réflexe corporatiste qui les empêche de critiquer ouvertement le travail d’un confrère. Ils ont donc recours aux euphémismes, aux litotes. “Qui vous a opéré, vous dites ?” et la réponse qui provoque un “Ah” laconique, suivi d'un silence plus inquiétant que la pire des condamnations, lequel se conclut par “Vous auriez mieux fait de venir me voir plus tôt.” Vous, la voix tremblante d’angoisse : “Pourquoi ? il ne m’a pas bien soigné ?” Le verdict est toujours indulgent : “Ce n’était peut-être pas opportun de vous opérer si prématurément. Enfin, ça dépend des écoles... “ Ou bien: “Il n’a pas vu le X et le Y, mais ce n’est peut-être pas de sa faute, puisqu’à l’époque vous n’aviez pas de Z. L’ennui c’est qu’il va falloir recommencer l’opération et partir sur un autre traitement.”

4. CHEZ TOUS LES AUTRES, ET SURTOUT LES POLITICIENS
Des enseignants entre eux : “Je ne sais pas ce que les élèves de ma classe ont eu comme prof l’année dernière, mais tu verrais le désastre! Faut tout reprendre de zéro” aux saltimbanques qui investissent une salle quand les spectacles se succèdent “Dans quel état ils nous ont laissé la scène, ces bâtards ! Et les loges !”, en passant par les avocats “Il n’a jamais ouvert votre dossier! Il va falloir recommencer toute la procédure !", la malédiction du prédécesseur est un réflexe universel. Mais le must de ce comportement atavique, c’est bien sûr en politique. Si on se mettait à dire du bien de son prédécesseur, la politique n’aurait plus de sens. “Je remplace Murf, mais croyez-moi, il a fait du bon travail, je ne ferai pas mieux que lui. Sa gestion était saine et ses décisions pleines de bon sens. On le regrettera.” La pénurie, la gabegie, les erreurs et le gâchis, c’est toujours à cause du prédécesseur, Et tout en déplorant à la moindre occasion la gestion catastrophique dont il a hérité, en rejetant systématiquement la responsabilité de la première difficulté sur l’impéritie de l’équipe précédente, le politicien arrivé aux affaires entreprend aussitôt et avec enthousiasme de préparer la pénurie, la gabegie, les erreurs et le gâchis que lui reprochera son successeur.•

Bruno Léandri

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Tonton Ricos le 3/5/2010, 5:56 pm

Mboka oyo RDC ekobonga te. Comment des travailleurs Congolais qui vivent dans la misère, peuvent ils renouveler leur confiance au chef de l'état,surtout un 1er mai,alors que partout dans le monde,cette journée est consacrée aux revendications pour les meilleurs conditions de travail
J'aurai encore compris,si la veille,on leur avait annoncé la mise en application des accords de Mbudi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Arafat le 3/5/2010, 7:29 pm

Tonton Ricos a écrit:Mboka oyo RDC ekobonga te. Comment des travailleurs Congolais qui vivent dans la misère, peuvent ils renouveler leur confiance au chef de l'état,surtout un 1er mai,alors que partout dans le monde,cette journée est consacrée aux revendications pour les meilleurs conditions de travail
J'aurai encore compris,si la veille,on leur avait annoncé la mise en application des accords de Mbudi.
Le premier ministre avait déjà dit (en 2009) que ce n´était pas possible d´appliquer les accords de Mbudi à cause d´un budget non conséquent.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Tonton Ricos le 4/5/2010, 8:53 am

Muzito est un incompétent notoire;complice dans la sauvegarde du peuple Congolais dans la misère.
S'il y avait de la bonne gouvernance en RDC,le pays ne rencontrerai pas toutes les difficultés qu'ils ont sur le plan économique et social.
Pourquoi le barème salarial ne pourrait pas etre du meme niveau que le Congo d'en face


Dernière édition par Tonton Ricos le 5/5/2010, 5:38 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 5/5/2010, 3:37 pm

La grève en Grèce dégénère, trois morts à Athènes


Réactions (60) Le figaro

De violents incidents ont éclaté en marge de la manifestation des quelque 35.000 salariés du privé et du public qui protestent contre les mesures d'austérité mercredi. Les personnes tuées se trouvaient dans la succursale d'une banque incendiée.
» DOSSIER SPECIAL: La Grèce, un défi pour l'Europe
=================================================




Mba grecs kanda esila teeeeeee.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 6/5/2010, 1:18 pm

COOPERATION - Le Royaume Uni réaffirme le partenariat avec la
RDC



Jeudi, 06 Mai 2010 00:00





L'aide britannique à la RDC est soutenue par un programme de coopération de
deux cent millions de dollars mis en place.
La rencontre, le 5 mai 2010, entre le vice-Premier ministre et ministre congolais du Travail, de l'Emploi et
de la prévoyance sociale, Mobutu Nzanga, et l'ambassadeur de la Grande Bretagne
en RDC, Neil Wigan, a principalement tourné autour du programme de coopération
entre ces deux pays. Pour le diplomate britannique, les relations entre son pays
et la RDC sont définies dans le grand programme de coopération qui s'appuie sur
un montant global de deux cents millions de dollars américains.


http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=4415%3Acooperation-le-royaume-uni-reaffirme-le-partenariat-avec-la-rdc&catid=8%3Adepeche-de-brazzaville&lang=fr


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 7/5/2010, 11:29 pm

Kinshasa enfouit ses immondices dans les marécages



Faute de centre de traitement des ordures, la capitale congolaise déverse et enfouit ses déchets sur des terrains marécageux bordant le fleuve Congo. Une solution qui perturbe la vie des riverains habitués à y pêcher et pollue l’air ambiant.
Un peu en amont du beach Ngobila, le port fluvial où se font les traversées entre Kinshasa et Brazzaville, Kingabwa est un vaste quartier populaire qui borde le fleuve Congo. De petits ports privés vétustes y sont installés sur des terrains souvent marécageux. Sur l’un des sites, Mandrandele, toutes sortes de petites activités foisonnent : des pirogues de pêcheurs bravent le courant pour ramener du poisson, des marchands de bois s’affairent à écouler leur marchandise... C’est ici que le Programme d’assainissement urbain de Kinshasa (Pauk), vient déverser des ordures collectées dans trois des 24 communes de la capitale de la Rd Congo. "Chaque jour, des véhicules de 10 t déversent 500 m³ de déchets sur ce site de 3 ha", précise Pierre Mindela, qui s’occupe de la décharge.
Financé par l’Union européenne, le Pauk a démarré en novembre 2009. Mais le choix du site comme centrale de dépôt des déchets de la ville ne s’est pas fait sans mal. Dès le début, les riverains ont vivement protesté dénonçant la pollution de l’environnement. L’air est en effet devenu irrespirable. Des odeurs répugnantes se répandent partout à chaque passage des véhicules du Pauk. On n’y circule plus sans se boucher le nez. "Nous nous réfugions dans nos maisons pour ne pas respirer cette puanteur", raconte Eugène Bayinga. Les habitants du quartier se plaignent accusant ces immondices d'être à l'origine de la recrudescence des maladies comme la fièvre typhoïde et le paludisme. suite sur mediacongo.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 7/5/2010, 11:50 pm

v
Honorable président,
Honorables députés,
.
Après avoir suivi les réponses de madame la ministre, inutile de dire qu’elles ne m’ont pas convaincu !
Honorable Président,
Je voudrais rassurer madame la ministre que la présente question orale ne culminera pas en une motion de défiance .Par empirisme, je sais comment les motions contre les membres du gouvernement finissent. ! Mais je voudrais la convier à un échange fructueux, je l’espère, sur l’orthodoxie dans la gestion de la chose publique.
En effet, Lorsque tout observateur scrute le bilan de l’action de madame la ministre, il ne peut qu’être étonné du peu de résultats obtenus en dépit des campagnes publicitaires menées par la tonitruante ministre du Portefeuille.

Honorable Président,

M’interrogeant sur la déstructuration des entreprises du Portefeuille de l’État, je suis d’avis que cet état de fait est principalement du aux trois facteurs que voici :
1. une absence de vision cohérente des actions à mener pour rentabiliser le patrimoine de l’Etat investi dans ces entreprises,
2. une gestion opaque des actifs mobiliers de l’Etat,
3. et le trafic d’influence ou la pratique prononcée de favoritisme et de népotisme dans la gestion au détriment des intérêts bien compris de la république !

Je m’explique !

L’absence d’une vision de promotion et de rentabilisation des actifs mobiliers de l’Etat apparait nettement comme une évidence car malgré toutes les explications de madame la ministre, les résultats brillent par leur absence et ce, d’autant plus que l’on se trouve dans un domaine où quantitativement tout comme qualitativement tout est mesurable ! A mon sens, il n’y a eu ces 4 dernières années aucune évolution substantielle

Honorable Président,

En examinant la trame de la transaction Moto Gold(Kibali gold), je note que madame la ministre a violé la loi sur le désengagement de l’Etat; une loi dont elle est venue elle-même faire la promotion ici devant les députés ! Et, ce, à plusieurs égards :

Sur la forme, d’abord
Les formalités substantielles prescrites par la loi n’ont pas été observées :
• La décision du conseil des ministres approuvant le désengagement par voie non concurrentielle n’existe pas ; cette transaction s’est faite de gré-à-gré !
• Le rapport d’évaluation du Copirep préalable à toute action de désengagement tel qu’exigé par la loi n’existe pas non plus
• L’information du parlement, sauf confirmation par le bureau, n’a pas été faite ainsi que la loi l’exige !
• Le plan de redressement préalable au désengagement est inexistant!
• Pire, son collègue chargé du secteur minier n’a même pas été consulté !

Sur le fond, ensuite
Le recours à la procédure de gré-à-gré a sérieusement préjudicié l’Etat :

Tenez !

Une simple consultation sur Google du site « Le projet Kibali » nous renseigne que les réserves/ ressources totales de ces gisements sont évaluées à 28.030.920 onces dont les réserves probables de 5.439.906 d’une teneur de 4%, les ressources certifiées ou mesurées de 11.201.609 d’une teneur de 3,10% et les ressources déduites (c-à-d les ressources extrapolées à partir des ressources certifiées ou mesurées) de 11.369.404 d’une teneur de 3,30% pour une valeur in situ, selon AngloGold Ashanti et RandGold, de Usd 30.863.552.080, sachant que l’once est cotée à Usd 1101,84 !

Dans cette transaction, madame la ministre a fait perdre à l’Etat près de 2,7 milliards usd !

Parce que madame la ministre savait ou aurait du savoir que les résultats des sondages de confirmation des réserves des gisements du CAMP CHAUFFEUR, PAKAKA et DORUBA, jusqu’il y a peu propriétés exclusives de l’OKIMO et qui furent l’objet d’un Contrat d’Assistance Technique et Financière controversé passé avec BORGAKIM en 2003, estimaient les potentialités de ces mines à plus de 19 millions d’once d’or ! Elle n’aurait pas dû avaliser le transfert de ces trois joyaux de l’OKIMO à MOTO GOLD (prédécesseur de KIBALI GOLD), privant ainsi l’OKIMO de la possibilité d’exercer sa fonction d’opérateur minier public et le réduisant à une simple entreprise de participation !

Bien plus, le principe de précaution aurait dû pousser madame la ministre à demander une expertise indépendante qui lui aurait permis de connaitre la valeur approximative du bien qu’elle vendait !

Au contraire, paresse ou collusion, elle accepte avec le concours rémunéré de la BNP et l’assistance du CSP en lieu et place de l’organe légal, le Copirep, le prix de 113 millions usd comme valeur des actions cédées de Kilo Moto !
C’est ici l’occasion de rendre un hommage appuyé à monsieur Victor Kasongo Shomari qui, non seulement, avait une vision correcte de la question mais a su, en son temps, aussi résister aux diverses pressions !

Pire, le rapatriement de ces 113 millions Usd s’est effectué à travers la Rawbank. Une banque totalement privée dans laquelle l’Etat congolais n’a aucune action ! Alors que la RDC est par ailleurs actionnaire dans des banques telles que la BCDC, la Congolaise des banques ! Mieux, la république dispose de ses propres comptes à la banque centrale !

Savez – vous, chers collègues, pourquoi madame la ministre a choisi la Rawbank ? D’abord, parce que dans cette banque travaille un certain Etienne Mabunda ! Et ensuite, je vous laisse deviner !

Messieurs les banquiers, si vous voulez bénéficier des fonds provenant de la vente des actifs de l’Etat, vous avez intérêt à engager un membre de la famille de la ministre du Portefeuille !

Voilà comment se prennent les décisions d’Etat !

Il n’est dès lors pas étonnant que le premier ministre se trompe en déclarant que la part contributive de la province orientale est de 1% du PIB national. Il est supérieur à 1% . Honorable président, Merci de bien vouloir demander au premier ministre d’actualiser ses chiffres.

En ce qui concerne l’opacité dans la gestion du secteur du Portefeuille, je m’attarderais principalement sur deux cas : la Cinat et la Miba, le cas de SODEFOR ayant déjà fait l’objet d’un développement magistral de mon ainé, le prof .Katanga

Sur la Cinat, je voudrais pour la première fois rendre hommage au cabinet du chef de l’état qui a refusé de valider la transaction Lafarge ! Et pour cause !
Pour mémoire, Madame la ministre a, sur ce dossier, décidé d’instruire le COPIREP de procéder au lancement d’un avis d’appel d’offre en vue de la recherche d’un partenaire cet effet. Ce qu’elle a sciemment omis de faire dans le dossier Kilo Moto !

Mais les partenaires traditionnels de la Cinat ont été écartés de manière cavalière par Mme la ministre en les obligeant à répondre en un mois à l’appel d’offre alors que la loi interne des actionnaires fixe à 6 mois la faculté des actionnaires à exercer leur droit de préemption !

C’est ici le lieu de se demander pourquoi cibler la CINAT, qui se trouve distante de 10 Km d’un autre producteur « CILU », alors que le ciment manque cruellement dans d’autres régions du pays ainsi que le souligne le premier ministre dans sa lettre référencée RDC/GC/PM/097/2009 du 14 janvier 2009 ?

Dans sa décision de retenir l’offre de la firme Lafarge, madame la ministre n’a pas fidèle à ses habitudes procédé à une expertise indépendante et contradictoire avant de retenir comme valeur de référence des actions Cinat, les chiffres proposés par l’acheteur Lafarge !

Madame la ministre n’a même pas remarqué que l’offre formulée par Lafarge n’était pas conforme à son propre cahier de charges qui prône un apport en capital alors que Lafarge propose un prêt convertible en participations.

Bien plus, madame la ministre peut-elle affirmer au regard des propositions formulées par Lafarge dans ses lettres respectives du 11 janvier et du 26 février 2010 ( lesquelles consistent à voir Lafarge contrôler (i) 90% du capital de CINAT et à diluer la participation de l’Etat à 0% en contrepartie du paiement de US$ 45 millions ou (ii) 65% du capital de CINAT en contrepartie du paiement de US$ 45 millions dont US$ 15 millions seraient injectés par l’Etat dans CINAT, à diluer l’Etat à 26%, à demander à l’Etat de faire effacer les dettes fiscales et des entreprises et établissements publiques sur la CINAT !) que l’offre de Lafarge est restée constante ? Dans la négative, pourquoi, dès lors, vouloir à tout prix faire adjuger l’appel d’offres à Lafarge alors que manifestement les principes de bonne gouvernance et de transparence commandent que l’appel d’offres soit purement et simplement annulée au profit de la solution de recapitalisation de l’entreprise par les actionnaires proposée par le Conseil d’Administration de CINAT lors de sa réunion du 24 mai 2008; solution qui aurait permis au pays d’éviter la crise du ciment et dont l’avantage est de valoriser l’entreprise et par voie de conséquence les participations de l’Etat !

Mesdames et messieurs les députés, cela s’appelle gérer la chose publique sous le gouvernement Muzito dans lequel chaque ministre se comporte comme il l’entend étant donné que les conseils des ministres se tiennent suivant la convenance ou l’humeur du premier ministre qui est trop occupé à surveiller ses chantiers!

Le groupe Lafarge vient de formuler une nouvelle offre ; l’occasion est offerte à madame la ministre de rectifier le tir !

Honorable Président,

La situation de la MIBA appelle de tous les responsables de notre pays une attention particulière. Il est inadmissible que cette unité de production, qui, jadis, a fait la fierté de la RDC et du Kasaï particulièrement se trouve dans un état de déliquescence aussi prononcée. Loin de moi, l’idée d’en attribuer toute la responsabilité à la ministre Mabunda !

Cependant, quelques actes posés par Mme la ministre m’interpellent ;

Tenez !

Après avoir exigé et obtenu le départ de tous les représentants de l’Etat dans les organes collégiaux de la MIBA, madame la ministre ne les a pas remplacés par d’autres mandataires au su, pourtant, de la situation de cette société qui nécessite le concours de tous, actionnaires privés et mandataires de l’Etat ! Au lieu de cela, elle laisse la gestion de la Miba à Madame TUSSE seule !,

Résultats :
Près de la moitié du personnel MIBA dégraissé a été transféré à la fonction publique en vertu d’on ne sait quel principe !

La gestion quotidienne des finances de la MIBA s’effectue à partir du Cabinet de madame la ministre par des autorisations de décaissement ; ce qui ne répond à aucune nécessité de gestion !

Madame la ministre s’illustre pour la Miba par une pratique sui generis : celle de financer la MIBA en autorisant des prêts à court terme (cas prêt RAWBANK) , pratique qui conduit à la décapitalisation de cette société au vu des taux d’intérêts très onéreux alors qu’une simple ligne de crédit aurait été moins lourde pour la MIBA

Et cerise sur le gâteau ! le règlement mitigé du litige EMAXON , ce litige a conduit l’Etat à débourser 25 millions USD en lieu et place des USD 14 millions négociés entre parties et faisant l’objet de la lettre de garantie et d’engagement du Gouvernement de la république .

Il existe un faisceau d’indices convergents de trafic d’influence, de népotisme et d’enrichissement sans cause contre Mme la ministre du Portefeuille.

En effet, Comme tout ministre de la république, à son entrée en fonction, Madame la ministre doit avoir déposé à la Cour suprême une déclaration de son patrimoine, conformément à l’article 99 de la Constitution.
Je suis curieux de savoir si les actions qu’elle a confiées en gestion à la grosse firme de courtage en bourse Haywood Securities Inc. établie à Vancouver, Canada, sur burrard street au numéro 200-400, sont bien renseignées sur sa déclaration de patrimoine telle qu’exigée par la constitution de la république !

L’origine des fonds, soit 1,5 millions Usd selon des sources crédibles au 29 juin 2009, qui ont servi à l’acquisition des valeurs mobilières gérées par madame charleen Janda de la firme Haywood serait hautement instructive !
De même, celle des actions que Mme la Ministre détenait dans Katanga mining, soit 500 mille dollars Us !
Pour preuve de son éthique politique, Mme la ministre peut elle confirmer à la représentation nationale qu’elle s’est chaque fois déportée de toutes les séances du gouvernement ayant traité du dossier Katanga Mining dont elle fut actionnaire et administrateur ? Je n’en suis pas certain !
La parcelle sise sur avenue du comité urbain, commune de la Gombe, dans laquelle une construction à plusieurs étages serait en cours est-elle également indiquée dans sa déclaration de patrimoine ? Pas certain !
Madame la ministre s’est faite la championne de la rigueur dans la gestion !
Seul problème : cette rigueur s’applique aux autres mais pas pour elle ni pour ses proches !

Le précédent Adg de la Sonas Herman Mbonyo a subi cette rigueur de manière opportune il faut le reconnaitre !
Révoqué par madame la ministre sous les applaudissements de l’opinion pour entre autres griefs engagements irréguliers et abusifs, pourtant il a suffi de gratter un peu pour s’apercevoir que Mme la ministre elle même est, pour reprendre une expression remise à la mode par le ministre Mende, auteur intellectuel, si pas co-auteur, de cette contravention aux règles de bonne gouvernance !

Tenez !

Elle avait fait pression sur l’Adg Mbonyo pour engager sa sœur, le Dr Mabunda, au grade de directeur à la Sonas au mépris de la convention collective de cette entreprise !
Tout comme elle exerce actuellement une forte pression sur la Socir et les services du titre foncier pour acquérir le terrain, ex-succession Ngalula, adjacent à la résidence de fonction du Pad à Moanda dont pourtant la Socir détient un certificat d’enregistrement.

Mieux !

Alors que le chef de l’état, président de la république et chef des armées n’a pas nommé des membres de sa famille à une fonction exécutive de l’état ;
Alors que l’honorable président de l’assemblée nationale et, par ailleurs, puissant Sg du PPRD, n’a pas osé nommer son épouse ou ses frères ne fût- ce que comme intendant de notre chambre,

Mais Mme la ministre l’a fait !

Après que son mari ait été administrateur dans frontière mining, Mme la ministre l’ a imposé comme PCA de Socopé sans lui faire passer les mêmes tests qu’elle avait imaginés pour tous les autres mandataires de l’Etat. La désignation de son mari est sans doute une action de rentabilisation du portefeuille de l’Etat !
Imaginez, honorable Président, qu’un conflit social survienne à Socope ! Dans quel cadre, le PCA de SOCOPE, ministre consort du portefeuille présentera-t-il à la ministre du Portefeuille ce dossier ? Sous les alcôves ou au bureau ?
Cette nomination ne vise- t- elle pas à valider ex-post la forfaiture qui consiste à dépouiller la succession litho de ses avoirs immobiliers ex- pemarco dans le bas Congo avec le concours des entreprises Ledya ? Je m’interroge !

Avis aux candidats mandataires de l’état : vous connaissez maintenant le profil idéal pour être sûr de devenir mandataire de l’état !
Honorable président,
L’année dernière, à l’occasion de la forte grève qui a secoué la SNCC suite au non- paiement des salaires, usant de son autorité de ministre de tutelle de la Gécamines, Mme la ministre a convaincu la direction de la Gécamines de payer à la SNCC une partie de sa créance afin de lui permettre d’apurer un mois d’arriérés de salaires.
Trois millions Usd ont été décaissés à cet effet par la Gécamines et remis à Mme la ministre mais seulement 2,7 millions seraient entrés dans les caisses de la SNCC sur le dangereux parcours entre la gcm et la sncc !
Ainsi vogue la république !

Honorable Président,

Cette année, notre pays célèbre son cinquantenaire !
L’âge de la maturité pour un homme, dit-on ! Cela est aussi valable pour un pays, je pense.

N’est-il pas curieux de noter qu’à chaque fois que Mme la ministre est confronté dans son secteur à un problème de compétence, elle recourt systématiquement à une expertise étrangère ! Mais de quelle compétence cet Aurélien ngonga, camerounais de sa nationalité, dispose- t- il que les congolais n’ont pas ? Hier, c’était progosa, Me Pétillon de triste mémoire (bcze)…
Une dernière nébuleuse que je perçois est la rétrocession DGRAD sur les participations de l’Etat qui est collectée et gérée de manière privative par la ministre en dehors du comptable public affecté au ministère du Portefeuille ; Ces rétrocessions servent à acheter entre autres des billets d’avions, factures de restaurant du ministre consort, cad le mari de madame la ministre
Madame Teza, membre du cabinet du Portefeuille, est chargée de collecter jetons de présence et émoluments de tout membre de son cabinet ainsi que du conseil supérieur du portefeuille désigné à représenter l’Etat dans les organes délibérants des entreprises publiques et mixtes.

Tous ces fonds servent aussi de cagnotte à Madame la ministre
Ainsi que je l’ai annoncé à l’entame de ma conclusion, et mû par l’expérience, je sollicite de notre auguste assemblée la mise en place d’une commission d’enquête pour établir de manière irréfutable tous les faits relevés ci-haut afin que la tolérance zéro ne frappe pas seulement de petits délinquants !

Même les Kuluna en jupon doivent aussi en faire les frais!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 7/5/2010, 11:51 pm

Par Fidèle BABALA (Député national/MLC Kinshasa, le 28 avril 2010)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 7/5/2010, 11:56 pm

mongo elombe a écrit:
Honorable président,
Honorables députés,
.
Après avoir suivi les réponses de madame la ministre, inutile de dire qu’elles ne m’ont pas convaincu !
Honorable Président,
Je voudrais rassurer madame la ministre que la présente question orale ne culminera pas en une motion de défiance .Par empirisme, je sais comment les motions contre les membres du gouvernement finissent. ! Mais je voudrais la convier à un échange fructueux, je l’espère, sur l’orthodoxie dans la gestion de la chose publique.
En effet, Lorsque tout observateur scrute le bilan de l’action de madame la ministre, il ne peut qu’être étonné du peu de résultats obtenus en dépit des campagnes publicitaires menées par la tonitruante ministre du Portefeuille.

Honorable Président,

M’interrogeant sur la déstructuration des entreprises du Portefeuille de l’État, je suis d’avis que cet état de fait est principalement du aux trois facteurs que voici :
1. une absence de vision cohérente des actions à mener pour rentabiliser le patrimoine de l’Etat investi dans ces entreprises,
2. une gestion opaque des actifs mobiliers de l’Etat,
3. et le trafic d’influence ou la pratique prononcée de favoritisme et de népotisme dans la gestion au détriment des intérêts bien compris de la république !

Je m’explique !

L’absence d’une vision de promotion et de rentabilisation des actifs mobiliers de l’Etat apparait nettement comme une évidence car malgré toutes les explications de madame la ministre, les résultats brillent par leur absence et ce, d’autant plus que l’on se trouve dans un domaine où quantitativement tout comme qualitativement tout est mesurable ! A mon sens, il n’y a eu ces 4 dernières années aucune évolution substantielle

Honorable Président,

En examinant la trame de la transaction Moto Gold(Kibali gold), je note que madame la ministre a violé la loi sur le désengagement de l’Etat; une loi dont elle est venue elle-même faire la promotion ici devant les députés ! Et, ce, à plusieurs égards :

Sur la forme, d’abord
Les formalités substantielles prescrites par la loi n’ont pas été observées :
• La décision du conseil des ministres approuvant le désengagement par voie non concurrentielle n’existe pas ; cette transaction s’est faite de gré-à-gré !
• Le rapport d’évaluation du Copirep préalable à toute action de désengagement tel qu’exigé par la loi n’existe pas non plus
• L’information du parlement, sauf confirmation par le bureau, n’a pas été faite ainsi que la loi l’exige !
• Le plan de redressement préalable au désengagement est inexistant!
• Pire, son collègue chargé du secteur minier n’a même pas été consulté !

Sur le fond, ensuite
Le recours à la procédure de gré-à-gré a sérieusement préjudicié l’Etat :

Tenez !

Une simple consultation sur Google du site « Le projet Kibali » nous renseigne que les réserves/ ressources totales de ces gisements sont évaluées à 28.030.920 onces dont les réserves probables de 5.439.906 d’une teneur de 4%, les ressources certifiées ou mesurées de 11.201.609 d’une teneur de 3,10% et les ressources déduites (c-à-d les ressources extrapolées à partir des ressources certifiées ou mesurées) de 11.369.404 d’une teneur de 3,30% pour une valeur in situ, selon AngloGold Ashanti et RandGold, de Usd 30.863.552.080, sachant que l’once est cotée à Usd 1101,84 !

Dans cette transaction, madame la ministre a fait perdre à l’Etat près de 2,7 milliards usd !

Parce que madame la ministre savait ou aurait du savoir que les résultats des sondages de confirmation des réserves des gisements du CAMP CHAUFFEUR, PAKAKA et DORUBA, jusqu’il y a peu propriétés exclusives de l’OKIMO et qui furent l’objet d’un Contrat d’Assistance Technique et Financière controversé passé avec BORGAKIM en 2003, estimaient les potentialités de ces mines à plus de 19 millions d’once d’or ! Elle n’aurait pas dû avaliser le transfert de ces trois joyaux de l’OKIMO à MOTO GOLD (prédécesseur de KIBALI GOLD), privant ainsi l’OKIMO de la possibilité d’exercer sa fonction d’opérateur minier public et le réduisant à une simple entreprise de participation !

Bien plus, le principe de précaution aurait dû pousser madame la ministre à demander une expertise indépendante qui lui aurait permis de connaitre la valeur approximative du bien qu’elle vendait !

Au contraire, paresse ou collusion, elle accepte avec le concours rémunéré de la BNP et l’assistance du CSP en lieu et place de l’organe légal, le Copirep, le prix de 113 millions usd comme valeur des actions cédées de Kilo Moto !
C’est ici l’occasion de rendre un hommage appuyé à monsieur Victor Kasongo Shomari qui, non seulement, avait une vision correcte de la question mais a su, en son temps, aussi résister aux diverses pressions !

Pire, le rapatriement de ces 113 millions Usd s’est effectué à travers la Rawbank. Une banque totalement privée dans laquelle l’Etat congolais n’a aucune action ! Alors que la RDC est par ailleurs actionnaire dans des banques telles que la BCDC, la Congolaise des banques ! Mieux, la république dispose de ses propres comptes à la banque centrale !

Savez – vous, chers collègues, pourquoi madame la ministre a choisi la Rawbank ? D’abord, parce que dans cette banque travaille un certain Etienne Mabunda ! Et ensuite, je vous laisse deviner !

Messieurs les banquiers, si vous voulez bénéficier des fonds provenant de la vente des actifs de l’Etat, vous avez intérêt à engager un membre de la famille de la ministre du Portefeuille !

Voilà comment se prennent les décisions d’Etat !

Il n’est dès lors pas étonnant que le premier ministre se trompe en déclarant que la part contributive de la province orientale est de 1% du PIB national. Il est supérieur à 1% . Honorable président, Merci de bien vouloir demander au premier ministre d’actualiser ses chiffres.

En ce qui concerne l’opacité dans la gestion du secteur du Portefeuille, je m’attarderais principalement sur deux cas : la Cinat et la Miba, le cas de SODEFOR ayant déjà fait l’objet d’un développement magistral de mon ainé, le prof .Katanga

Sur la Cinat, je voudrais pour la première fois rendre hommage au cabinet du chef de l’état qui a refusé de valider la transaction Lafarge ! Et pour cause !
Pour mémoire, Madame la ministre a, sur ce dossier, décidé d’instruire le COPIREP de procéder au lancement d’un avis d’appel d’offre en vue de la recherche d’un partenaire cet effet. Ce qu’elle a sciemment omis de faire dans le dossier Kilo Moto !

Mais les partenaires traditionnels de la Cinat ont été écartés de manière cavalière par Mme la ministre en les obligeant à répondre en un mois à l’appel d’offre alors que la loi interne des actionnaires fixe à 6 mois la faculté des actionnaires à exercer leur droit de préemption !

C’est ici le lieu de se demander pourquoi cibler la CINAT, qui se trouve distante de 10 Km d’un autre producteur « CILU », alors que le ciment manque cruellement dans d’autres régions du pays ainsi que le souligne le premier ministre dans sa lettre référencée RDC/GC/PM/097/2009 du 14 janvier 2009 ?

Dans sa décision de retenir l’offre de la firme Lafarge, madame la ministre n’a pas fidèle à ses habitudes procédé à une expertise indépendante et contradictoire avant de retenir comme valeur de référence des actions Cinat, les chiffres proposés par l’acheteur Lafarge !

Madame la ministre n’a même pas remarqué que l’offre formulée par Lafarge n’était pas conforme à son propre cahier de charges qui prône un apport en capital alors que Lafarge propose un prêt convertible en participations.

Bien plus, madame la ministre peut-elle affirmer au regard des propositions formulées par Lafarge dans ses lettres respectives du 11 janvier et du 26 février 2010 ( lesquelles consistent à voir Lafarge contrôler (i) 90% du capital de CINAT et à diluer la participation de l’Etat à 0% en contrepartie du paiement de US$ 45 millions ou (ii) 65% du capital de CINAT en contrepartie du paiement de US$ 45 millions dont US$ 15 millions seraient injectés par l’Etat dans CINAT, à diluer l’Etat à 26%, à demander à l’Etat de faire effacer les dettes fiscales et des entreprises et établissements publiques sur la CINAT !) que l’offre de Lafarge est restée constante ? Dans la négative, pourquoi, dès lors, vouloir à tout prix faire adjuger l’appel d’offres à Lafarge alors que manifestement les principes de bonne gouvernance et de transparence commandent que l’appel d’offres soit purement et simplement annulée au profit de la solution de recapitalisation de l’entreprise par les actionnaires proposée par le Conseil d’Administration de CINAT lors de sa réunion du 24 mai 2008; solution qui aurait permis au pays d’éviter la crise du ciment et dont l’avantage est de valoriser l’entreprise et par voie de conséquence les participations de l’Etat !

Mesdames et messieurs les députés, cela s’appelle gérer la chose publique sous le gouvernement Muzito dans lequel chaque ministre se comporte comme il l’entend étant donné que les conseils des ministres se tiennent suivant la convenance ou l’humeur du premier ministre qui est trop occupé à surveiller ses chantiers!

Le groupe Lafarge vient de formuler une nouvelle offre ; l’occasion est offerte à madame la ministre de rectifier le tir !

Honorable Président,

La situation de la MIBA appelle de tous les responsables de notre pays une attention particulière. Il est inadmissible que cette unité de production, qui, jadis, a fait la fierté de la RDC et du Kasaï particulièrement se trouve dans un état de déliquescence aussi prononcée. Loin de moi, l’idée d’en attribuer toute la responsabilité à la ministre Mabunda !

Cependant, quelques actes posés par Mme la ministre m’interpellent ;

Tenez !

Après avoir exigé et obtenu le départ de tous les représentants de l’Etat dans les organes collégiaux de la MIBA, madame la ministre ne les a pas remplacés par d’autres mandataires au su, pourtant, de la situation de cette société qui nécessite le concours de tous, actionnaires privés et mandataires de l’Etat ! Au lieu de cela, elle laisse la gestion de la Miba à Madame TUSSE seule !,

Résultats :
Près de la moitié du personnel MIBA dégraissé a été transféré à la fonction publique en vertu d’on ne sait quel principe !

La gestion quotidienne des finances de la MIBA s’effectue à partir du Cabinet de madame la ministre par des autorisations de décaissement ; ce qui ne répond à aucune nécessité de gestion !

Madame la ministre s’illustre pour la Miba par une pratique sui generis : celle de financer la MIBA en autorisant des prêts à court terme (cas prêt RAWBANK) , pratique qui conduit à la décapitalisation de cette société au vu des taux d’intérêts très onéreux alors qu’une simple ligne de crédit aurait été moins lourde pour la MIBA

Et cerise sur le gâteau ! le règlement mitigé du litige EMAXON , ce litige a conduit l’Etat à débourser 25 millions USD en lieu et place des USD 14 millions négociés entre parties et faisant l’objet de la lettre de garantie et d’engagement du Gouvernement de la république .

Il existe un faisceau d’indices convergents de trafic d’influence, de népotisme et d’enrichissement sans cause contre Mme la ministre du Portefeuille.

En effet, Comme tout ministre de la république, à son entrée en fonction, Madame la ministre doit avoir déposé à la Cour suprême une déclaration de son patrimoine, conformément à l’article 99 de la Constitution.
Je suis curieux de savoir si les actions qu’elle a confiées en gestion à la grosse firme de courtage en bourse Haywood Securities Inc. établie à Vancouver, Canada, sur burrard street au numéro 200-400, sont bien renseignées sur sa déclaration de patrimoine telle qu’exigée par la constitution de la république !

L’origine des fonds, soit 1,5 millions Usd selon des sources crédibles au 29 juin 2009, qui ont servi à l’acquisition des valeurs mobilières gérées par madame charleen Janda de la firme Haywood serait hautement instructive !
De même, celle des actions que Mme la Ministre détenait dans Katanga mining, soit 500 mille dollars Us !
Pour preuve de son éthique politique, Mme la ministre peut elle confirmer à la représentation nationale qu’elle s’est chaque fois déportée de toutes les séances du gouvernement ayant traité du dossier Katanga Mining dont elle fut actionnaire et administrateur ? Je n’en suis pas certain !
La parcelle sise sur avenue du comité urbain, commune de la Gombe, dans laquelle une construction à plusieurs étages serait en cours est-elle également indiquée dans sa déclaration de patrimoine ? Pas certain !
Madame la ministre s’est faite la championne de la rigueur dans la gestion !
Seul problème : cette rigueur s’applique aux autres mais pas pour elle ni pour ses proches !

Le précédent Adg de la Sonas Herman Mbonyo a subi cette rigueur de manière opportune il faut le reconnaitre !
Révoqué par madame la ministre sous les applaudissements de l’opinion pour entre autres griefs engagements irréguliers et abusifs, pourtant il a suffi de gratter un peu pour s’apercevoir que Mme la ministre elle même est, pour reprendre une expression remise à la mode par le ministre Mende, auteur intellectuel, si pas co-auteur, de cette contravention aux règles de bonne gouvernance !

Tenez !

Elle avait fait pression sur l’Adg Mbonyo pour engager sa sœur, le Dr Mabunda, au grade de directeur à la Sonas au mépris de la convention collective de cette entreprise !
Tout comme elle exerce actuellement une forte pression sur la Socir et les services du titre foncier pour acquérir le terrain, ex-succession Ngalula, adjacent à la résidence de fonction du Pad à Moanda dont pourtant la Socir détient un certificat d’enregistrement.

Mieux !

Alors que le chef de l’état, président de la république et chef des armées n’a pas nommé des membres de sa famille à une fonction exécutive de l’état ;
Alors que l’honorable président de l’assemblée nationale et, par ailleurs, puissant Sg du PPRD, n’a pas osé nommer son épouse ou ses frères ne fût- ce que comme intendant de notre chambre,

Mais Mme la ministre l’a fait !

Après que son mari ait été administrateur dans frontière mining, Mme la ministre l’ a imposé comme PCA de Socopé sans lui faire passer les mêmes tests qu’elle avait imaginés pour tous les autres mandataires de l’Etat. La désignation de son mari est sans doute une action de rentabilisation du portefeuille de l’Etat !
Imaginez, honorable Président, qu’un conflit social survienne à Socope ! Dans quel cadre, le PCA de SOCOPE, ministre consort du portefeuille présentera-t-il à la ministre du Portefeuille ce dossier ? Sous les alcôves ou au bureau ?
Cette nomination ne vise- t- elle pas à valider ex-post la forfaiture qui consiste à dépouiller la succession litho de ses avoirs immobiliers ex- pemarco dans le bas Congo avec le concours des entreprises Ledya ? Je m’interroge !

Avis aux candidats mandataires de l’état : vous connaissez maintenant le profil idéal pour être sûr de devenir mandataire de l’état !
Honorable président,
L’année dernière, à l’occasion de la forte grève qui a secoué la SNCC suite au non- paiement des salaires, usant de son autorité de ministre de tutelle de la Gécamines, Mme la ministre a convaincu la direction de la Gécamines de payer à la SNCC une partie de sa créance afin de lui permettre d’apurer un mois d’arriérés de salaires.
Trois millions Usd ont été décaissés à cet effet par la Gécamines et remis à Mme la ministre mais seulement 2,7 millions seraient entrés dans les caisses de la SNCC sur le dangereux parcours entre la gcm et la sncc !
Ainsi vogue la république !

Honorable Président,

Cette année, notre pays célèbre son cinquantenaire !
L’âge de la maturité pour un homme, dit-on ! Cela est aussi valable pour un pays, je pense.

N’est-il pas curieux de noter qu’à chaque fois que Mme la ministre est confronté dans son secteur à un problème de compétence, elle recourt systématiquement à une expertise étrangère ! Mais de quelle compétence cet Aurélien ngonga, camerounais de sa nationalité, dispose- t- il que les congolais n’ont pas ? Hier, c’était progosa, Me Pétillon de triste mémoire (bcze)…
Une dernière nébuleuse que je perçois est la rétrocession DGRAD sur les participations de l’Etat qui est collectée et gérée de manière privative par la ministre en dehors du comptable public affecté au ministère du Portefeuille ; Ces rétrocessions servent à acheter entre autres des billets d’avions, factures de restaurant du ministre consort, cad le mari de madame la ministre
Madame Teza, membre du cabinet du Portefeuille, est chargée de collecter jetons de présence et émoluments de tout membre de son cabinet ainsi que du conseil supérieur du portefeuille désigné à représenter l’Etat dans les organes délibérants des entreprises publiques et mixtes.

Tous ces fonds servent aussi de cagnotte à Madame la ministre
Ainsi que je l’ai annoncé à l’entame de ma conclusion, et mû par l’expérience, je sollicite de notre auguste assemblée la mise en place d’une commission d’enquête pour établir de manière irréfutable tous les faits relevés ci-haut afin que la tolérance zéro ne frappe pas seulement de petits délinquants !

Même les Kuluna en jupon doivent aussi en faire les frais!



Sis ......

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 8/5/2010, 4:59 pm


Elections 2011 : l’AMP contre l’AMP

La gestion des ambitions dans la famille politique du chef de l’Etat continue de
faire des vagues. Le partage des responsabilités a créé des frustrations entre
les partis membres de la majorité présidentielle (AMP) et leurs alliés. Les
mécontentements qui sourdaient de l’intérieur du gros édifice au pouvoir ont
fini par éclater sur la place publique. Donnant lieu à toutes les supputations
en cette veille des échéances de 2011. Des leaders qui se réclament proches du
président de la République exigent leur part du gâteau et font un chantage
subtil sur fond de menaces à peine voilées relativement à leur soutien à la
prochaine campagne électorale. C’est le cas d’une trentaine de députés nationaux
du Sud-Kivu, tous membres de l’AMP. Dans un mémorandum remis au Premier
ministre, le 26 avril dernier, ils expriment leurs frustrations résumées en neuf
points, à savoir la question sécuritaire, les manœuvres d’asphyxie et
d’exclusion de l’élite sud-kivutienne, la nouvelle tentative d’occupation du
Sud-Kivu, la déstabilisation des gouverneurs du Sud-Kivu, la xénophobie à
l’égard des Sud-Kivutiens évoluant au Katanga, les cinq chantiers, l’ancien
Bureau de l’Assemblée nationale, la création de nouvelles entités et le départ
de la MONUC. Le chantage apparaît dès le premier paragraphe de leur document
lorsqu’ils rappellent que le Sud-Kivu a voté à plus de 96% l’actuel chef de
l’Etat mais qu’ils ont la conviction que leur province est la mal aimée du
gouvernement. Aussi se disent-ils rongés par une très profonde frustration, eux
qui passaient au lendemain des élections de 2006-2008 pour le premier pilier et
les alliés sûrs du chef de l’Etat. Autrement dit, ils s’attendaient à la part du
lion et non au menu fretin qui leur a été servi jusqu’à ce jour malgré des
promesses non tenues. Cette démarche semble suivre un cheminement qui ne trompe
pas sur les intentions des signataires. D’autant que d’eux, l’honorable Modeste
Bahati, avait déjà devancé ses collègues en introduisant, le 18 mars 2010,
auprès du chef de l’Etat ce qu’il a appelé une « note d’information » dont
l’objet est assez indicatif : « climat politique après le dernier remaniement du
gouvernement ». Dans ce document, l’élu du Sud-Kivu ne fait pas de cadeau au
tandem PPRD-PALU auquel il reproche de s’être octroyé 23 postes au Gouvernement
(17 au PPRD et 6 au Palu) alors que les deux partis ne totalisent que 157
députés sur les 385 que compte la coalition majoritaire. Ces frustrations
émergent au moment où, du côté de l’opposition, on enregistre la même mélodie.
Que faut-il en déduire ? La carte électorale en perspective des échéances 2011
ne semble dessinée au préalable. Au contraire, sa lecture se corserait même au
point que des reconfigurations ne sont pas à exclure si jamais les uns et les
autres ne jouaient pas franc jeu. A tout prendre, la majorité au pouvoir
ressemble à un truc machin confectionné pour la circonstance sans qu’il y ait
une mise en commun des idéaux politiques et sociaux sur la gestion de la res
publica. Conséquence : en 2011, l’AMP pourrait avoir en face d’elle l’AMP. Lire
dans cette édition le mémo des députés du Sud-Kivu du 26 avril 2010 au Premier
ministre, chef du gouvernement

Mémorandum des députés nationaux du Sud-Kivu adressé à Son
Excellence Monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement central de la
RDC


http://www.mediacongo.net/show.asp?doc=15269

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 8/5/2010, 5:09 pm

Merci ma sista adorée, tala mwana ya Cher n'importe quoi, il y a des enfants qu'il faut assassiner à la naissance si on le savait........


v
La fille de Cher est officiellement devenue un homme !


le 07/05/2010 15h36 Photo : Starface PHOTOS DE Cher »


C'est officiel, la fille de Cher a changé de sexe ! Hier, un juge de Santa Monica a garanti à Chastity Sun Bono de changer son nom et son sexe sur ses papiers d'identité, après l'opération de changement de sexe subie par l'enfant de la star de Believe. Maintenant, il faudra l'appelez Chaz Salvatore !

"C'est un premier pas important dans la transition de Chaz, qui lui permettra de changer une variété de choses sur ses documents officiels, afin de montrer qui il est vraiment", a déclaré Kristina Wertz, directrice du Transgender Law Center au magazine The

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 8/5/2010, 5:12 pm

Sis ,
You're welcome.
C'est vraiment triste..!


mongo elombe a écrit:Merci ma sista adorée, tala mwana ya Cher n'importe quoi, il y a des enfants qu'il faut assassiner à la naissance si on le savait........


v
La fille de Cher est officiellement devenue un homme !


le 07/05/2010 15h36 Photo : Starface PHOTOS DE Cher »


C'est officiel, la fille de Cher a changé de sexe ! Hier, un juge de Santa Monica a garanti à Chastity Sun Bono de changer son nom et son sexe sur ses papiers d'identité, après l'opération de changement de sexe subie par l'enfant de la star de Believe. Maintenant, il faudra l'appelez Chaz Salvatore !

"C'est un premier pas important dans la transition de Chaz, qui lui permettra de changer une variété de choses sur ses documents officiels, afin de montrer qui il est vraiment", a déclaré Kristina Wertz, directrice du Transgender Law Center au magazine The

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 10/5/2010, 11:33 am

Le Congo a été mis en coupe réglé par tous les acteurs du conflit Kagame y compris.
Avec trois différences :

— C'est le régime kagamiste, de concert avec son ancien protecteur ougandais, qui a commencé la guerre au Congo-Zaïre ;

— Le régime kagamiste a mené une campagne d'extermination des réfugiés hutus du Congo, extermination qui était un objectif en soi, alors que les autres massacres ont été commis pour faciliter le pillage des ressources ;

— La zone contrôlée par le régime kagamiste et ses alliés est la plus vaste, celle où le plus de crimes ont été commis.

Sinon :

'Cliquez Ici'

Le Rwanda a justifié la présence continue de ses forces armées par des raisons de sécurité alors que leur objectif réel à long terme consiste, pour reprendre les termes employés par le Bureau Congo de l’APR, à « se procurer des biens ». Les dirigeants rwandais ont réussi à convaincre la communauté internationale que leur présence militaire dans l’est de la République démocratique du Congo a pour objet de protéger le pays contre des groupes hostiles qui se trouvent en République démocratique du Congo et qui, selon eux, se préparent activement à envahir le Rwanda.

Le Groupe d’experts a de nombreuses preuves du contraire. Il détient par exemple une lettre datée du 26 mai 2000, dans laquelle Jean-Pierre Ondekane, Premier Vice-Président et chef du Haut Commandement militaire pour le RCD-Goma, engage toutes les unités de l’armée à entretenir de bonnes relations « avec nos frères » les Interahamwe et Maï Maï, et « les laisser au besoin exploiter le sous-sol pour leur survie ».

Des membres importants d’un groupe congolais hutu, Benemugabohumwe, ont récemment commencé à encourager les Hutus qui vivent dans la République démocratique du Congo et dont certains font partie de groupes d’opposition, à oeuvrer plutôt pour la cause du Rwanda en République démocratique du Congo. Eugène Serufuli, Gouverneur de la province du Nord-Kivu appartenant au RCD-Goma et apparemment lui-même Hutu, a donné son appui à une ONG, Tous pour la paix et la démocratie (TPD), pour encourager les Hutus de tous bords à se rallier aux Rwandais. Leur objectif, tel qu’il était décrit dans une circulaire datée du 16 avril 2002, publiée dans le Nord Kivu Reveil, était de « prêter son allégeance au Rwanda en s’associant à ses efforts pour contrôler l’est de la République démocratique du Congo.

Un combattant interahamwe âgé de 30 ans vivant dans la région de Bukavu a décrit la situation comme suit lors d’une entrevue enregistrée avec un représentant de l’ONU au début de 2002.

« Nous ne nous sommes pas beaucoup battus avec l’APR au cours des deux dernières années. Nous pensons qu’ils sont fatigués de cette guerre, comme nous. De toute façon, ils ne sont pas au Congo pour nous chasser, comme ils le prétendent. Je les ai vu exploiter les mines d’or et de coltan ici; nous voyons comment ils volent la population. C’est pour cette raison qu’ils sont ici. Les soldats de l’APR viennent et tirent en l’air, et pillent les maisons des villageois, mais ils ne nous attaquent plus. Si vous avez de la chance et avez un grand frère dans l’APR, il arrivera peut-être à vous trouver quelques provisions et des munitions. »



=============================================================================================================

Lue sur le forum du Monde rubrique politique Française après les régionales, titre ; Encore raté les commentaires intérressants à prendre et à en laisser.......

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 11/5/2010, 3:41 pm

Plutôt discret jusque là Obama est monté au créneau appelant les Chinois à la responsabilité. Le président américain a rappelé à ses collègues dirigeants que les pays industrialisés sont également tributaires de la volonté de leurs citoyens à contribuer à sauver le climat. «Dans les pays développés, nous devons faire preuve de volonté politique afin de mobiliser les pays en voie de développement ». Puis s’adressant directement à la Chine : « s’il n’y a pas de principe de réciprocité dans ce processus, il sera difficile d’avancer de façon significative ».

Pourtant le président américain s’est révélé beaucoup moins ambitieux que ses homologues européens, prônant des « tentatives de résolution en dehors de ce cadre multilatéral » avant de dire à Sarkozy : «Nous ne pouvons pas rester jusqu’à demain. Parce que nous avons tous des affaires importantes à régler». Un enterrement de première classe…

Le Spiegel estime ainsi qu’Obama s’est révélé un allié objectif de la Chine et n’a jamais fait du sommet de Copenhague une de ses priorités : « il ne pouvait pas en tirer des bénéfices en termes de politique intérieure. Au contraire, il aurait pu braquer une partie du Congrès sur cette question là ». Un pari risqué au moment où Obama s'apprêtait à jouer une partie difficile sur la réforme de la sécurité sociale.

Avant de quitter le sommet, He Yafei s’est même permis de donner une dernière leçon aux occidentaux: « les gens ont tendance à oublier d'où ils viennent. Au cours des 200 dernières années de l'industrialisation, ce sont ces pays développés qui ont contribué à plus de 80% des émissions. C’est celui qui est à l’origine du problème qui est responsable de la catastrophe à laquelle nous faisons face ».
Une façon de renvoyer les occidentaux à leurs chères études et une leçon d’histoire à méditer sur le trajet du retour. Rude pour ces occidentaux qui voyaient déjà à Copenhague la préfiguration d'un gouvernement mondial, acté par quelques signatures. Force est de constater que le chemin sera long. Très long. (mariane)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 11/5/2010, 3:48 pm

A la manière des archives de la Stasi régulièrement exhumées et qui dévoilaient les secrets du « bouclier » est-allemand, cette semaine le journal allemand Spiegel a divulgué un document qui fait la lumière sur l’achoppement des négociations sur le climat à Copenhague. La rédaction de l'hebdomadaire s'est procurée l'enregistrement inédit d'une réunion tenue à huis clos le 18 décembre entre 25 des plus grands leaders mondiaux, à l'écart de la salle de conférence officielle. Un document qui explique comment ce qui devait être « la conférence la plus importante depuis la seconde guerre mondiale », selon l’expression de Gordon brown, a viré au fiasco diplomatique.

Selon le magazine allemand, c'est pendant ce huis clos que les chances de voir aboutir un accord contraignant se sont évanouies.
On savait que la Chine avait largement contribué à l'échec de Copenhague, le Spiegel raconte dans le détail le déroulement des négociations.
L’article commence par décrire une « sortie » de Nicolas Sarkozy. Face au blocage chinois sur l’engagement des Etats de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80%, n’y tenant plus le président Français aurait dit ses quatre vérités à He Yafei, le vice-ministre des affaires étrangères chinois et représentant du pays à Copenhague.

« Je le dis avec tout le respect que je vous dois et en toute amitié. Mais c’est tout à fait inacceptable. La Chine sera bientôt la plus grande puissance économique du monde. Et elle dit au monde : ces engagements s’appliquent à vous mais pas à nous » a lâché Sarkozy.
Déjà, l’absence à cette réunion du premier ministre chinois, Wen Jiabao a été perçue comme un affront diplomatique, mais surtout interprétée par les observateurs comme le basculement vers un nouvel ordre mondial : l’impuissance de l’occident face à l’intransigeance des Asiatiques.


Le diplomate chinois bloque les négociations( C'est le début vue que heure moko, je n'arrive pas à tout copier,e n'st pas nouveau boyebiiiii).Mariane.



=============================================================================================================



Un présdent c'est quelqu'un qui se bat pour son pays et non pour lui où l'intérêt d'un autre pays. Comprenne qui comprendra....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 12/5/2010, 8:50 pm

Le Tribunal de Paix de
Boma condamne Justine Mpoyo Kasa-Vubu à 14 mois de servitude pénale
principale



Justine Mpoyo Kasa-Vubu, l’une des filles du défunt premier Président de
la république, Joseph Kasa-Vubu a été condamnée par le tribunal de
paix de Boma à 14 mois de servitude pénale principale et elle doit
payer 150.000Francs Fiscaux à titre de dommage et intérêt pour destruction
méchante des photos de famille qui ornaient la maison du feux Kasa-Vubu à
Boma.
Moins qu’on peut l’ima­giner, les Kasa-Vubu, en­fants de feu l’ancien
Prési­dent de la République, Jo­seph Kasa-Vubu, se vouent une haine viscérale.
Ils sont inconciliables et il ne serait pas surprenant d’appren­dre, tôt ou
tard, que la guerre des ondes et les pro­cès en cours débouchent sur une guerre
de coutelas.
http://newscongokin.bulono.com/?p=97

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 20/5/2010, 5:39 pm

v
Un deuxième lot de semoule de maïs japonais disponible à Kinshasa



publié il y a 3 heures, 32 minutes, sous Économie. Vous pouvez suivre les réponses à cet article grâce au RSS 2.0.


La RDC a réceptionné en début de semaine plus de 10 mille tonnes de semoule de maïs, don du peuple japonais. C’est le deuxième lot après celui de décembre 2009. Le secrétariat du fonds de contrepartie, une structure du ministère du plan, est chargé de la vente de cette semoule. Le prix du sac de 25 Kgs à la livraison est passé de 13 à 14 dollars américains auprès des revendeurs. Pourquoi vendre un don ? Pourquoi le prix du sac a-t-il été revu à la hausse?
Le directeur du fonds de contrepartie répond à ces questions. Dieudonné Boyenga est interrogé par Daniel Tambinzoni. radio okapi.

===============================================================================================================

Comme si on avait pas de terre pour cultiver du maïs et en plus ça va profiter à qui??????? grrrrrrrr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 21/5/2010, 4:18 pm

19.05.10 PROFANATION DES MORTS AU PAYS DE JOSEPH KABILA





Au pays de Kabila, plus précisément dans la ville d’André Kimbuta, il
n’existe ni respect pour les morts, ni respect pour les cimetières. La
violation de la dignité humaine ne s’arrête plus aux seuls vivants, elle
s’étend désormais jusqu’à ceux qui sont censés reposer en paix. Le film du
professeur belge Filip De Boeck en est une excellente illustration.



En effet, ce film qui a, d’une part, rapporté du succès lors de sa
projection, notamment à l’occasion du Festival du Film africain, dans la ville
de Leuven, en Belgique n’a pas, d’autre part, manqué d’indigner plus d’un à
cause de l’absence de dignité dans le traitement réservé aux morts dans la
ville de Kinshasa. Et ce, à l’insouciance béante des autorités compétentes. Si
même les morts ne sont pas respectés, où réside encore la moralité dans ce pays
de Kabila ?
« What’s the value of life when everything around
you is crumbling? When you are constantly exposed to hunger, illness and
arbitrary violence?”
(Quelle est la valeur de la vie
dès lors que tout s’écroule autour de vous? Quand vous êtes constamment exposé
à la faim, la maladie et la violence arbitraire ?), s’interroge le réalisateur.
« Mboka ekufi », « the Land has died »…



http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=3&newsid=167665&Actualiteit=selected

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 21/5/2010, 5:54 pm

v
Plus d'un millier de manifestants à Cannes contre le film «Hors-la-loi»


Plusieurs élus UMP, des anciens combattants, des représentants d’associations de harkis ou de pieds-noirs et des membres du Front

=============================================================================================================

L'histoire afreicaine n'est vrai que quand ce sont les occidentaux qui en parlent, le député à la base de cette mascarade n'a jamais vue le film mais comme c'est fait par un arabe on tue le film avant de l'avoir vue grrrrrrr.Pris sur le site de libération.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 22/5/2010, 8:25 pm

v
UA: défi de la paix en Afrique, une flamme à la RDC






A l’occasion de la 8ème réunion, vendredi 21 mai à Kinshasa, le groupe des sages de l’Union africaine (UA) a décerné la flamme de la paix au gouvernement congolais. La cérémonie s’est déroulée en présence de quelques membres du gouvernement.Selon Yvette Ngandu, coordinatrice du secrétariat du groupe des sages, la flamme de la paix se situe dans le contexte de l’année de la paix déclarée par les chefs d’Etat pour pouvoir accélérer un certain nombre de décisions politiques qu’ils avaient prises mais qui n’ont jamais été mises en œuvre.
Le groupe a, par ailleurs, examiné les conclusions et les recommandations de l’atelier sur la problématique des femmes et des enfants dans les conflits armés qui s’est clôturé jeudi.


Parmi les 20 recommandations adoptées, indique Yvette Ngandu, figure l’idée de mettre en place un manuel qui serait disséminé et partagé avec toutes les sociétés civiles et les différentes personnes concernées par cette problématique pour que soient connus les mécanismes mis à leur disposition.
En général, ces mécanismes restent connus des experts.

Donc, il faut assurer qu’il y ait une certaine vulgarisation, pour que, par exemple, les procédures judiciaires puissent être connues, que les femmes et les enfants qui sont confrontés à ces problèmes puissent connaître leurs droits et les instruments auxquels ils peuvent faire appel pour essayer de réduire leur vulnérabilité.

Copyright Radio Okapi

=================================================================================================================

Heureusement que le ridicule ne tue pas.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 24/5/2010, 4:18 pm

source : KABILA KABANGE 2011.



Nous avons crée ce site pour mobiliser et sensibiliser les congolaises et congolais se trouvant au pays ou a l'étranger , car 2011 c'est d'ici peu de temps .
Nous appelons tous le congolais de se mobiliser comme une seul personne derrière notre guide joseph KABILA KABANGE , pour faire barrage aux soit disant patriotes , aux faux combattants , aux faux bana mboka et surtout aux pseudo politiciens qui n'ont rien trouver de mieux a offrir aux congolais que de les distraire en organisant des manifestations et des messes noir bidon pendant que le guide joseph KABILA KABANGE et le gouvernement sont entrains d'élaborer un grand travail dur pour offrir la pacification et l'unification aux congolaises et congolais
Congolaises et congolais ou que vous soyez mobilisons nous pour la réélection de notre guide joseph KABILA KABANGE , l'homme qui a réussi a pacifier et a unifier note beau pays



Vive joseph KABILA KABANGE le candidat potentiel pour nous filles et fils du Congo
Vive la réussite du 5 chantiers
Vive la république démocratique du Congo
Vive notre seul et unique candidat joseph KABILA KABANGE
Vive 2011

YA BISO CANDIDAT joseph KABILA KABANGE NZAMBE ATINDA YO
BA DONGOLO MISO BOKANISI BOKOLONGA BOZALI KOMIKOSA
KOLOBA EZALAKA BIEN MAIS MOSALA NDE
Joseph KABILA KABANGE AZALI KOLOBA PE AZALI KOSALA
MOTO OYO AZALI NA MAKI ABUNDAKA TE PE ASUANA KA TE

YES WE CAN

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 27/5/2010, 11:27 am

FLASH: L'aéroport de Lubumbashi est bouclé !!!
Joseph Kabila négocie déja secretement son exil
en Corée du Sud, en Chine et dans un pays arabe (non-encore-identifié). Ceci pour ...le cas ou ! Il est vrai que l'administratrion Obama et l'ONU lui ont déja clairement suggéré de partir en douceur. Ses parrains rwandais, zimbabwéen et angolais ne sont plus disposés a prendre des risques en RDC. Les troubles anticipés au Katanga, a l'Equateur et au Bas-Congo ont fini par convaincre Joseph Kabila de mettre sur pied un << Plan B >> d'évacuation d'urgence. Les aéroports de Goma, Luano (Lubumbashi) et N'djili (Kinshasa) sont désormais sous tres haute surveillance ou meme en alerte. Des mouvements politico-militaires de la diaspora, en prévision de la chute du regime Kabila, préparent déja un gouvernement. Que deviendront les cadres du PPRD-PALU-UDEMO face a un peuple libéré et assoiffé de revanche? La course au pouvoir au Congo a donc commencé !
congonet radio???????????

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  lino le 27/5/2010, 3:42 pm


AMP : les secrets de la rencontre d’hier à Kingakati - Joseph Kabila très fâché !

Quant au dossier du CLP qui vient d'être porté sur les fonts baptismaux, Joseph Kabila n'est pas allé par quatre chemins pour faire savoir que la mise sur pied d'un sous plate-forme au sein d'une plate-forme est un acte nul et de nul effet.
Motif : les initiateurs du CLP n'ont jamais reçu mandat de l'autorité morale de l'AMP. Très en colère à l'endroit de tous ceux qui affirment parler en son nom, mais à son insu, Kabila a accordé à Kamitatu, Mbusa et consorts jusqu'au 4 juin prochain, jour de son anniversaire, pour que ceux-ci lui apportent un cadeau en lui faisant part de la dissolution de leur plate-forme.

http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=5140%3Aamp-les-secrets-de-la-rencontre-dhier-a-kingakati-joseph-kabila-tres-fache-&catid=11%3Aforum-des-as〈=fr

Six Députés sur les 10 que compte le RCD/K-ML se sont désolidarisés de l’actuel Ministre de Décentralisation, leur Chef de parti, en refusant catégoriquement d’adhérer au Centre Libéral et Patriotique, CLP, lancé la veille par la bande de quatre, à savoir Olivier Kamitatu Etsu, José Endundo Bononge, Antipas Mbusa Nyamwisi et Modeste Bahati Lukwebo, auxquels se sont ajoutés Simon Mboso Kiamputu et Mboso Nkodia Mpwanga

http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=5112%3Afini-la-blague-a-lamp-kabila-menace-de-frapper-kamitatu-et-consorts-kinshasa-le-27052010&catid=28%3Ala-prosperite〈=fr

Et pour finir, il a demandé aux uns et aux autres de privilégier les intérêts de la population au lieu de leurs intérêts égoïstes, les remettant aussi au respect des engagements pris quand ils ont librement adhéré à l’Amp
http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=5121%3Acrise-au-sein-de-lamp-kamitatu-endundo-mbusa-et-bahati-rappeles-a-lordre-par-joseph-kabila&catid=30%3Ala-republique〈=fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 20 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum