Lu pour vous.

Page 18 sur 20 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 7/4/2013, 11:45 am

Des Congolais payés pour applaudir Sassou Nguesso à son arrivée à Paris


Le président du Congo Denis Sassou Ngesso arrive ce week-end à Paris pour une visite officielle de cinq jours. Comme à son habitude, il aura droit à un bain de foule à son arrivée samedi à l’aéroport du Bourget. Un accueil pas tout à fait désintéressé à en juger par cette vidéo qui montre un rabatteur essayant de recruter des supporters du président congolais moyennant rémunération.

Sur la vidéo, postée sur YouTube par un ressortissant congolais installé en France, un jeune homme propose de l’argent à des personnes pour qu’ils se rendent à l’aéroport samedi accueillir le président. Les images ont été filmées à Paris Gare du Nord, le 4 avril, à l’insu du rabatteur.



Hollande reçoit un tueur et un dictateur comme Sassou N'guesso, qui a le droit de parcourir la France, soit disant le pays de droit de l'homme. Ce n'est pas propre. Comme disait Thomas Sankara; ces assassins de la patrie ont tachés la France de leurs mains et de leurs pieds couverts de sang. Et tout ceux qui les applaudissent et qui leur ont permit de poser ces actes; porteront l’entière responsabilité aujourd'hui, demain et toujours.
http://observers.france24.com/fr/content/20130405-congolais-payes-applaudir-sassou-nguesso-son-arrivee-paris-france-corruption




_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 8/4/2013, 4:02 pm

Margaret Thatcher dies of stroke aged 87
Baroness Thatcher, Britain's greatest post-war prime minister, has died at the age of 87 after suffering a stroke, her family has announced
.



By Gordon Rayner, and Steven Swinford12:57PM BST 08 Apr 2013
Her son, Sir Mark, and daughter Carol confirmed that she died this morning.
Lord Bell, her spokesman, said: "It is with great sadness that Mark and Carol Thatcher announced that their mother Baroness Thatcher died peacefully following a stroke this morning.A further statement will be made later."
Known as the Iron Lady, Margaret Thatcher governed Britain from 1979 to 1990.
She will go down in history not only as Britain's first female prime minister, but as the woman who transformed Britain's economy in addition to being a formidable rival on the international stage.
Lady Thatcher was the only British prime minister to leave behind a set of ideas about the role of the state which other leaders and nations strove to copy and apply.


L'ancien premier ministre britannique Margaret Thatcher est décédée lundi à l'âge de 87 ans, selon son porte-parole. Aussi appelée "la dame de fer", elle est l'une des figures britanniques majeures de l'histoire politique récente.
Née Margaret Hilda Roberts en 1925 à Grantham en Angleterre et issue de la classe moyenne, elle fait des études scientifiques de chimie à l'université d'Oxford, puis se tourne vers le droit, avant d'entamer une carrière politique fulgurante.
En 1959, la conservatrice entre pour la première fois à la Chambre des communes.
Elle y devient porte-parole de son parti de 1964 à 1970, puis entre au gouvernement comme ministre de l'Éducation de 1970 à 1974. Après la défaite des conservateurs aux élections de 1974, elle prend la direction du parti, qu'elle gardera jusqu'en 1990.
C'est dans un contexte marqué par une crise à la fois économique, sociale, politique et culturelle que Margaret Thatcher mène les conservateurs à la victoire le 3 mai 1979, devenant ainsi la première femme à diriger le gouvernement d'un pays occidental.
Chantre du libéralisme, ses positions ont permis de relancer l'économie britannique, même au détriment de certains acquis sociaux.
Se décrivant elle-même comme "un dirigeant politique de convictions", elle n'infléchit jamais sa ligne de conduite sous la menace. Elle ne pliera ni face aux dirty protests et à la grève de la faim des paramilitaires de l'IRA en 1981, ni lors de la grève des mineurs britanniques de 84.
En octobre 1984, lors du congrès annuel du parti conservateur, elle et certains membres de son gouvernement échappent de peu à la mort lors d’un attentat attribué à l'IRA.
A l'international, sa politique était marquée par un atlantisme certain, et son amitié avec Ronald Reagan. Dès son entrée en fonction en 1979, Margaret Thatcher freine le processus d'intégration européenne. Elle exige un rabais des contributions britanniques au budget européen. Ce qu'elle finira par obtenir en 1984.
Mais elle s'illustre aussi par son inflexibilité dans la guerre des Malouines en 1982. Une inflexibilité qui a partiellement contribué à asseoir son surnom de Dame de Fer.
Le sobriquet, décerné par le journal soviétique L'Étoile Rouge en janvier 1976 pour stigmatiser son anticommunisme, devint rapidement au contraire un atout politique et contribua à sa réélection.
Néanmoins, en novembre 90, son ministre Geoffrey Howe démissionne pour protester contre sa politique européenne. L'ancien ministre de la Défense, Michael Heseltine, fait alors acte de candidature pour diriger le parti. Mise en ballotage, la dame de fer annonce alors sa démission du leadership conservateur, invoquant la nécessité d'amener du sang neuf pour remporter la victoire lors des échéances électorales.
Après sa démission en 1990, elle est nommée "baronne Thatcher of Kesteven", et siège depuis lors à la Chambre des lords. Avec ses 11 ans et demi au pouvoir, elle détient le record de longévité pour un premier ministre britannique au XXe siècle.
C'est aussi la première femme à devenir premier ministre en Europe, et à ce jour, la seule femme à avoir dirigé un parti politique britannique.
Avec son charisme politique indéniable, c'est aussi l'une des personnalités britanniques les plus significatives dans l'histoire politique récente. Elle est également l'une des figures les plus admirées et aussi l'une des plus détestées.


http://www.bbc.co.uk/afrique/monde/2013/04/130408_thatcher_death.shtml

R.I.P

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Tsippora le 11/4/2013, 5:46 am

Dikembe Mutombo poursuivit par une hotesse de l'air suite au deal d'or au Kivu, sur lequel Bosco Ntaganda les a doublés en complicité avec Joka.


FLIGHT ATTENDANT:
Dikembe Mutombo Got Me
BUSTED in the Congo
BREAKING NEWSEx-NBA star Dikembe Mutombo's outrageous caper to score millions in a shady gold deal got a flight attendant arrested for SIX weeks in the Congo ... according to a new lawsuit filed by the woman.

We won't wade too deep into details, but basically Mutombo was allegedly hoping to score $10 million by flipping Congolese gold -- and it all went haywire when wanted warlord Bosco Ntaganda got involved.

According to her suit, flight attendant Kelly Shannon was part of the crew aboard the plane Mutombo chartered to fly his associates and $7 million to pick up the gold ... back in February 2011.

In the docs, Shannon says their departure from the Congo was delayed for 2 days, and when the gold was finally being loaded onto the plane ... armed guards showed up, arrested everyone, and held them at a hotel for the next 42 days.

Mutombo (aka Dikembe Mutombo Mpolondo Mukamba Jean-Jacques Wamutombo) was never on the flight, but Shannon's lawsuit accuses him of being reckless for sending her and the crew into a situation he knew would be dangerous.

Shannon claims she's suffered severe emotional trauma and post-traumatic stress disorder -- and she's demanding unspecified damages.

By the way, Mutombo reportedly took a HUGE bath on the gold deal ... his money wound up in Ntaganda's hands.


Read more: http://www.tmz.com#ixzz2Q7RGkdDl
Visit the TMZ Store: http://tmzstore.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 13/4/2013, 7:36 pm

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EFyVlpAkEpOaccBbmc.shtml

Trés intelligents les chinois mba grands stratèges.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 16/4/2013, 8:15 pm

Vive la FRANCE où la réussite d'un étranger qui pourtant travaille pour eux dérange bon vent au USA.

http://paris-ile-de-france.france3.fr/2013/04/16/le-chirurgien-redha-souilamas-quitte-l-hopital-pompidou-235893.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Admin le 16/4/2013, 9:48 pm


Sénégal: Karim Wade a passé sa première nuit en prison avec six "complices"

http://fr.news.yahoo.com/sénégal-karim-wade-passé-première-nuit-prison-six-113638486.html
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 19/4/2013, 2:55 pm

Notes :
La république des Moulins à vent
Opinion de Ddacoudre


Si je devais qualifier notre république au regard de l’information médiatique je dirais qu'elle est devenu la république des faits divers et des affaires. Deux champs de prédilections de la vie médiatique et des débats politiques qui régulièrement brassent de l'air sur des faits certes réels mais qui ne sont pas la ligne d'une particulière dégradation de la république. Seulement celle d'une augmentation de la population, de celle de l'augmentation des tentations, de celle de l’avènement de situations nouvelles engendrées par le développement des Savoirs et Technologies depuis les années 50 qui ont atteint une courbe exponentielle dont on ne sait où elle s'arrêtera, et qui exige d’adapter notre législation aux effets pervers qu’ils engendrent.


La plupart des citoyens baignent dans une ignorance quantitative et qualitative de fait car ils ne disposent pas d'un enseignement leur permettant d'appréhender toutes ces évolutions de manière didactique pour disposer d'un certain discernement. Ils restent soumis aux flots des informations disponibles sur le net, car peu d'entre eux lisent des ouvrages informatifs ou spécialisés parce que leur quotidien les entraine dans la consommation de leur existence. Loin de toutes ces évolutions devenues affaires d’initiés et de spécialistes en tout genre que nous voyons courir les médias, dans des choix souvent très sélectifs correspondant à notre mode de pensée en vigueur, les citoyens se focalisent sur ce qui est disponible. C'est-à-dire une information de masse médiatique essentiellement insignifiante et très sélective de ses choix qu'elle passe en boucle quasi identique et produit de fait un effet loupe qui nous porte à croire que la vie ou l'information essentielle est ce que rapporte une information médiocre faite de voyeurisme et de story stelling émotionnels.


Hier mon fils de trente ans me disait qu'à la Une des journaux il n'avait connu que les faits divers et les affaires croustillantes des uns et des autres. C'est ainsi que toute une génération de citoyens n'ont comme image de la république que celle que leur renvoie l'information médiatique qu'écoutent 96% des citoyens et dont 58% n'y font pas confiance. Ce n'est pas pour autant que le contenu de l'information médiatique change, car elle poursuit un but, non un complot ourdi par un être malveillant, mais par une information qui soit assimilable par tout un chacun et corresponde à leur quotidien et non à ce qui est essentiel au déroulement de leur existence qui reste l'occupation d'organisations associatives en tout genre, qui sont sollicitées en fonction d'un fait divers ou affaire qui surgit sélectivement dans l'intrication d'intérêts d'acteurs politiques.


Pour autant notre république s'est-elle démoralisé, nous n'avons pas d'indicateurs pour justifier cela, est c'est à tort que les citoyens prennent l'information loupe médiatique suggestive pour une mesure de probité de la classe politique, réagissant sans recul ni analyse dans un jeu de brassage de vent pour que ceux qui y ont un intérêt d'acteurs politiques trouvent de quoi alimenter leur moulin à vent. Et ça fonctionne ! Ça fonctionne au point d'en arriver à dire " tous pourris". Ça fonctionne au point de nourrir l'abstention. Ça fonctionne au point de mettre en danger la démocratie par des mesures sans cesses plus totalitaires et arbitraires du contrôle de la vie privé des citoyens. Mesures qui sont la caractéristique de toute dictature et contraire à la déclaration universelle des droits de l'homme, et que réclament à corps et à cri, tous ceux qui s'indignent périodiquement en respirant l'air des moulins à vent médiatiques que d'aucun prennent pour le reflet de la république.


Nous ne sommes donc pas devant une démoralisation de la vie politique car de telles affaires et faits divers peuplent les lignes des journaux d'antan, sauf qu'ils ne faisaient pas la UNE qui se consacrait aux débats d'idées.


Nous vivons un étrange paradoxe, celui d'avoir des citoyens plus instruits qualitativement et plus ignorants quantitativement, dans ce grand écart c'est le plus petit dénominateur commun qui les réunit, et il est devenu incontournable c'est l'activité sécuritaire, qui à en abuser par une instrumentalisation politique deviendra suicidaire. Nous sommes dans cette voie, et ceux qui envisagent pour pallier à cette république supposée démoralisatrice la création d'une assemblée constituante sont assurés de nous pondre une constitution sur le plus petit dénominateur commun, à savoir une dictature.
Pourquoi pas?

Pris sur le site Tout sauf SARKOZY le dernier paragraphe nous irait bien en RDC.
















Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  ndonzwau le 19/4/2013, 4:22 pm

"WikiLeaks : le cocktail africain
° http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2727p012-014.xml0/usa-diplomatie-mouammar-kaddafi-ben-aliwikileaks-le-cocktail-africain.html
Plus de deux ans après avoir mis en ligne des centaines de documents confidentiels émanant du département d'État amér° icain, l'organisation de Julian Assange récidive. Sélection de quelques "pépites" continentales(...)"

"WikiLeaks - RDC : Comment Joseph Kabila a été fait roi
° http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2727p012-014.xml12/usa-rd-congo-joseph-kabila-rdcwikileaks-rdc-comment-joseph-kabila-a-ete-fait-roi.html
Douze ans déjà qu'il est à la tête de la RDC ... Et pourtant, au départ, Joseph Kabila a beaucoup hésité à succéder à son père, Laurent-Désiré Kabila, assassiné le 16 janvier 2001. Selon un document secret envoyé depuis l'ambassade des États-Unis à Kinshasa au département d'État dix jours plus tard, deux hommes - Georges Buse Falay, directeur de cabinet du défunt président, et Jean Mbuyu, son adjoint - ont joué « un rôle déterminant » pour convaincre le jeune homme, alors âgé de 29 ans. À leurs yeux, Joseph Kabila, chef d'état-major des forces terrestres, était « la seule personne » qui pouvait être acceptée par toutes les tendances au sein du gouvernement et de l'armée.

Réticent
À l'époque, expliquent les deux hommes à l'un de leurs contacts au sein de l'ambassade américaine à Kinshasa, trois autres prétendants convoitaient le fauteuil de président : Gaëtan Kakuji, Mwenze Kongolo et Abdoulaye Yerodia Ndombasi. « La tâche n'était [donc] pas facile », puisqu'il fallait les amener à « accepter Joseph ». Si les deux derniers ont vite cédé, d'âpres négociations ont fini par persuader le premier de renoncer à ses « aspirations présidentielles ». Cet obstacle levé, « la dernière difficulté restait de convaincre Kabila lui-même » de jouer le jeu. « La démarche s'était révélée plus difficile que prévu parce qu'il était initialement très réticent », raconte Mbuyu, toujours cité dans le câble. Il n'aurait « pas donné d'explications » à ses hésitations, mais Mbuyu pense qu'« il se préoccupait probablement d'abord de sa sécurité personnelle ». Lorsqu'ils eurent enfin son accord, Georges Buse Falay et Jean Mbuyu convoquèrent le Conseil des ministres pour leur présenter Kabila. « Voici votre nouveau président », annoncèrent-ils aux membres du gouvernement. « Il y a eu très peu de discussion » dans la salle, précise Mbuyu. Les vingt-trois autres ministres se contentaient de regarder Kakuji, Mwenze et Yerodia pour voir s'ils approuvaient ou non le choix. « Le deal fut scellé lorsque ces trois figures clés exprimèrent leur soutien » à Kabila, conclut Mbuyu.

Aujourd'hui, ce dernier est conseiller spécial du président Kabila. Georges Buse Falay, lui, après avoir été son ministre, s'est retiré en Afrique du Sud. Pressenti pour être Premier ministre lors du dernier remaniement, il a regagné momentanément le pays, début 2012, mais le choix du chef s'est finalement porté sur Augustin Matata Ponyo."

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 19/4/2013, 9:15 pm



Par Jean-Pierre Boris
A Kinshasa, les experts financiers s'arrachent les cheveux. Les entreprises minières ont déclaré avoir versé environ 800 millions de dollars au Trésor public en 2010. Mais l'inspection des Finances ne trouve trace que de 720 millions de dollars. Il en manque 88 très exactement, sur la trace desquels sont partis les spécialistes locaux de l'Initiative pour la transparence des industries extractives.



http://www.rfi.fr/emission/20130418-rdc

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 22/4/2013, 8:21 pm

RD Congo : « Pays cherche Président »,… désespérément

Le Président Joseph Kabila finit son dernier mandat en 2016, mais le temps commence à être long. L’homme traîne un bilan de 12 ans au pouvoir extrêmement médiocre en matière de développement économique, de sécurité et de défense nationale. Au point de donner l’impression, au quotidien, de laisser tout sombrer. Le Congo est, en effet, secoué par des évènements à peine croyables qui donnent à penser que, finalement, il n’y a plus personne aux commandes du pays. Il devient même urgent d’envisager de combler rapidement le « vide » au sommet de l’Etat, ce que la Mission des Nations unies essaie d’entreprendre, sur le plan de la sécurité, et plusieurs « conseillers occidentaux » affectés à différents ministères clés.

http://mobile.agoravox.fr/actualites/international/article/rd-congo-pays-cherche-president-134652

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  ndonzwau le 22/4/2013, 10:30 pm

Mathilde a écrit:RD Congo : « Pays cherche Président »,… désespérément

Le Président Joseph Kabila finit son dernier mandat en 2016, mais le temps commence à être long. L’homme traîne un bilan de 12 ans au pouvoir extrêmement médiocre en matière de développement économique, de sécurité et de défense nationale. Au point de donner l’impression, au quotidien, de laisser tout sombrer. Le Congo est, en effet, secoué par des évènements à peine croyables qui donnent à penser que, finalement, il n’y a plus personne aux commandes du pays. Il devient même urgent d’envisager de combler rapidement le « vide » au sommet de l’Etat, ce que la Mission des Nations unies essaie d’entreprendre, sur le plan de la sécurité, et plusieurs « conseillers occidentaux » affectés à différents ministères clés.

http://mobile.agoravox.fr/actualites/international/article/rd-congo-pays-cherche-president-134652
Sauf peut-être le titre qui ferait penser à une initiative nouvelle en cours pour changer de suite de Président alors que la perspective n’est encore ici que d’abord théorique pour le moment au moins, même si elle est la plus logique pour le Congo, cette analyse est pertinente à nous rafraichir la mémoire…
Aussi permettez-o de l’afficher in extenso pour l’avoir devant les yeux !


"RD Congo : « Pays cherche Président »,… désespérément
° http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/rd-congo-pays-cherche-president-134652
Le Président Joseph Kabila finit son dernier mandat en 2016, mais le temps commence à être long. L’homme traîne un bilan de 12 ans au pouvoir extrêmement médiocre en matière de développement économique, de sécurité et de défense nationale. Au point de donner l’impression, au quotidien, de laisser tout sombrer. Le Congo est, en effet, secoué par des évènements à peine croyables qui donnent à penser que, finalement, il n’y a plus personne aux commandes du pays. Il devient même urgent d’envisager de combler rapidement le « vide » au sommet de l’Etat, ce que la Mission des Nations unies essaie d’entreprendre, sur le plan de la sécurité, et plusieurs « conseillers occidentaux » affectés à différents ministères clés.

Sécurité et défense nationale : un terrain vague ?

Le Congo part en miette au vu des évènements dans le Katanga, le Kivu et la Province orientale.

Des Mai-Mai s’emparent de la deuxième ville du pays
Le 23 mars dernier, les habitants de Lubumbashi, deuxième ville du pays et capitale de la province stratégique du Katanga, n’en ont pas cru leurs yeux en voyant débouler sur la ville une foule des Maï-Maï Bakata-Katanga. Les miliciens avaient donc réussi à traverser d’un bout à l’autre, une province grande comme la France pour s’emparer de la deuxième ville du pays. Et dire que cette pagaille s’est produite dans la région d’origine du Chef de l’Etat (biographie officielle[1]). Joseph Kabila n’a donc plus d’autorité dans sa « propre » région d’origine devenue le foyer des inciviques capables de semer une telle pagaille.
Le Katanga, poumon économique du Congo, est pourtant une région où se concentrent des intérêts vitaux (mines de cuivre, cobalt, étain, uranium, manganèse, charbon,…) pour le Congo, les multinationales et les grandes puissances préoccupées par la sécurité des sources d’approvisionnement en produits minéraux.

Quel est donc ce pays dont une province aussi riche et stratégique, terre d’origine du chef de l’Etat, peut être à ce point traversée comme un terrain vague par des miliciens juste armés de quelques fusils, de bâtons et d’armes blanches dans la totale inaction des autorités ?
Tous les Présidents africains peuvent tout perdre sauf le contrôle de la sécurité dans leurs régions d’origine. Kadhafi est mort réfugié dans sa région de Syrte. Ainsi Joseph Kabila, s’il devait être sérieusement mis en difficulté à Kinshasa, n’aurait plus de région au Congo où il pourrait se mettre à l’abri au milieu des « siens ».

Le M23 fait ce qu’il veut dans le Kivu
Le Katanga n’est pas la seule province stratégique du Congo confrontée à cette « inexistence » de l’Etat. Le 20 novembre 2012, les miliciens du M23 s’étaient emparés de Goma, la capitale de la province stratégique du Nord-Kivu, dont le sous-sol renfermerait jusqu’à 80 % des réserves mondiales du coltan, le précieux métal utilisé dans la fabrication des téléphones portables. L’armée nationale avait quitté la ville sans combattre. Depuis, les miliciens tiennent toujours leurs positions, retirés à quelques kilomètres seulement de la ville, sur demande du Conseil de sécurité de l’ONU. Et les journalistes qui reviennent de la région font état d’une armée nationale complètement à l’abandon pendant que les « ennemis » se renforcent militairement. Ils peuvent donc, à tout moment attaquer et mettre en déroute une armée dont le commandant suprême s’appelle Joseph Kabila (article 83 de la Constitution). Le commandant suprême d’une armée malade et qui ne s’en occupe même plus. Depuis, celle-ci fait littéralement n’importe quoi (cas du viol de 126 femmes à Minova ).

Quel est ce Président au monde, dont une des régions regorgerait d’une richesse aussi précieuse mais qui choisirait de ne rien faire pour en assurer le contrôle ? Le Président Angolais, confronté à l’insécurité dans l’enclave du Kabinda, riche « seulement » en pétrole, y avait envoyé les meilleures unités de l’armée angolaise. Joseph Kabila, lui, a choisi d’attendre… attendre la brigade de l’ONU dont on sait pertinemment qu’elle n’obtiendra aucun résultat. C’est sûrement le seul chef d’Etat qui croit que le territoire national peut être défendu par des soldats étrangers, et non par des soldats nationaux.

La Province Orientale s’érode
Le Kivu et le Katanga ne sont pas, hélas, les seules régions confrontées au vide sécuritaire. Dans la province Orientale, riche en or et en diamant, le gouvernement de Kinshasa ne sait plus comment venir à bout d’au moins trois seigneurs de guerre qui sèment la désolation. Un certain Cobra Matata du FRPI, le tristement célèbre Joseph Kony de la LRA et un certain Morgan connu pour avoir notamment massacré des okapis. A chaque exaction, ces groupes armés laissent les habitants dans le sentiment d’un vide d’Etat absolument tragique.
Si un Président ne peut pas toujours protéger sa population, il entreprend au moins de contrôler le territoire national, surtout quand celui-ci regorge d’autant de richesses. Mobutu consacra toute son énergie à défendre le territoire nationale. Sous Joseph Kabila, le Congo a les allures d’un terrain vague dans lequel n’importe quelle force extérieure ou intérieure peut sévir sous le regard impuissant des autorités. Sans les casques bleus, le pays serait une sorte de vaste Somalie au centre de l’Afrique. Et tout porte à croire que d’ici à 2016, le régime ne sera toujours pas en mesure de garantir la sécurité et la défense nationale. D’ailleurs, à l’ONU, on ne se fait plus d’illusion. On a prolongé le mandat des casques bleus pour la nième fois et les Congolais ne voient même pas comment les forces de l’ONU pourraient quitter le Congo et laisser la population entre les mains des « autorités pareilles ».

Economie et social : le paradoxe d’un pays richissime avec un peuple misérable

Faites comme Chavez et les émirs !
Le Congo est réputé pour être un des rares pays du monde disposant d’immenses richesses minières, en quantité (premières réserves mondiales du coltan, du cobalt,…) et par leur diversité (plus de 50 types de roches minérales y ont été découverts : coltan, cuivre, or diamant, pétrole, uranium,….). On estime le potentiel minier du Congo à 24 mille milliards de dollars, c’est-à-dire largement plus que les réserves pétrolières de l’Arabie Saoudite[2]. Sans compter le potentiel agricole d’un pays entièrement vert, fertile, traversé par de grands fleuves et rivières ; et couvert au 2/3 par la forêt équatoriale (2ème poumon de la planète après la forêt amazonienne).
Comme n’importe quel dirigeant d’un pays dans une telle situation (Arabie Saoudite, Qatar, Venezuela), les dirigeants congolais ont juste à vendre les produits du sol et du sous-sol et procéder comme Hugo Chavez et les émirs des monarchies pétrolières (payer les salaires, équiper les écoles, les hôpitaux, les administrations publiques ; construire les routes,…). Bref « utiliser » tout bêtement les recettes tirées de la vente de leurs « richesses naturelles » dans l’intérêt de la population.

Pays le plus pauvre du monde
Mais rien. Rien de tout cela ne se produit au Congo de Kabila comme l’illustre le rapport du PNUD. Le Congo est tout dernier au classement mondiale de la pauvreté (186ème sur 186 pays, voir rapport 2013 du PNUD, page 209[3]). Les salaires sont ridicules, quand ils sont payés, jusque dans l’entourage du Président de la République. Des anecdotes à peine croyables sont régulièrement rapportées. Il arrive que des soldats affectés à la sécurité du Président Kabila, demandent « un peu d’argent » aux visiteurs venus à la rencontre du Chef de l’Etat. Problème de salaire ou de mentalité ?

Changement démocratique, « printemps congolais », quel scenario ?
On en est donc là en présence d’un régime calamiteux. Même les puissances étrangères qui ont imposé Joseph Kabila à la tête du Congo se rendent compte que l’homme ne fait pas du tout l’affaire. Ainsi chaque jour qui passe mène les Congolais, accablés par la misère et un pouvoir-qui-ne-marche-pas, dans l’envie de tout renverser et basculer dans un scenario entre la prise de la Bastille et le printemps arabe.

En attendant, tout le monde découvre en regardant autour de soi des Congolais toujours plus nombreux dans les files d’attente devant les administrations instruisant les demandes d’asile. La RD Congo est parmi les pays fournissant le plus grand nombre de demandeurs d’asiles dans le monde. Une situation qui se produit lorsqu’un pays n’est plus gouverné ou se trouve livré à la prédation de « dirigeants » irresponsables. Ainsi le monde entier a l’impression qu’il doit s’occuper du Congo et de sa population confrontée aux problèmes de survie (demandeurs d’asile, réfugiés, exilés économiques), aux problèmes sociaux (plus de 200 ONG aident les Congolais de l’intérieur) et aux problèmes de sécurité nationale (la communauté internationale verse 1,5 milliard de dollars pour financer la force de l’ONU dans un pays dont les autorités ne s’occupent plus de l’armée nationale).

Le Congo et les Congolais ne devraient pas représenter un tel « poids » pour la solidarité internationale. Le régime de Joseph Kabila, dont on retient ce tableau calamiteux, apparait ainsi comme une faute politique majeure des puissances occidentales qui l’ont imposé[4] au peuple congolais.
Boniface MUSAVULI

[1] Joseph Kabila, dont les origines font encore débat, est, selon la biographie officielle, fils de l’ancien Président Laurent-Désiré Kabila qui était d’ethnie luba (nord du Katanga) par son père et lunda (sud du Katanga) par sa mère.
[2] Selon le magazine britannique New African, dans un article intitulé « The curse of coltan (« La ruée vers le coltan ») le potentiel minier du Congo s’élève à 24 mille milliards de dollars, largement plus que les réserves pétrolières de l’Arabie Saoudite (18 mille milliards).
[3] http://hdr.undp.org/en/media/HDR_20...
[4] Pierre Péan, Carnage - Les guerres secrètes des grandes puissances en Afrique, Éditions Fayard novembre 2010, p. 418."
Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 24/4/2013, 11:21 am



Nous avons un président mais ce sont les autres qui hausse le ton pour dénoncer ce qui ne pas?????




Attaques des populations civiles
Kivu : le CICR hausse le ton !
Kinshasa, le 24/04/2013



*En visite de travail à Kinshasa, le Président du Comité International de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer a appelé toutes les forces armées opérant dans la partie Est de la République Démocratique du Congo à la cessation des attaques et violences à l’endroit des populations civiles.
Un appel de cœur lancé à l’heure où les efforts pour le retour et la consolidation de la paix dans cette région sont annihilés par la recrudescence de la violence. C’était hier, mardi 23 avril 2013, au cours d’une conférence de presse, à la délégation du CICR en RDC, dans la commune de Gombe.

Après Kinshasa, le Président du CICR se rend ce matin à Goma, pour s’enquérir de la situation des populations victimes des conflits armés. Peter Maurer en a profité pour visiter les installations de la Prison Centrale de Makala. Il s’est dit, à la suite de cette visite, préoccupé par la sous-alimentation et l’accès difficile aux soins de santé des détenus et la surpopulation de la prison.

Au regard du tableau sombre de la situation à l’Est de la RDC, marquée, entre autres, par la recrudescence des tensions intercommunautaires, la fragmentation des groupes armés, l’enrôlement des enfants dans les groupes armées, le Président du CICR a indiqué que son organisation entend apporter une réponse rapide et adéquate aux besoins des populations civiles victimes des conflits.

En liminaire, Peter Maurer a exprimé les préoccupations de son organisation sur la dégradation de la situation humanitaire dans la partie Est de la RDC et le non respect du Droit International Humanitaire par les porteurs d’armes. Il a présenté un tableau sombre de la situation : recrudescence des tensions intercommunautaires, fragmentation des groupes armés, enrôlement des enfants dans les groupes armées, grave violation du DIH, une spirale de violences et de souffrances des populations, attaques des structures médicales.

Bref, une situation humanitaire extrêmement volatile due à la constellation des violences. Face à cette situation, le Président du CICR a indiqué que son organisation entend apporter une réponse rapide et adéquate aux besoins des populations civiles victimes des conflits. En amont, il organise des séances de diffusion sur le DIH à l’intention des porteurs d’armes. L’idée est de les sensibiliser sur le respect et la protection des populations civiles lors des conflits armés. En aval, cette organisation soutient des programmes d’assistance aux blessés de guerre et notamment, des personnes qui souffrent des traumatismes tant physiques que psychologiques par la suite de violences sexuelles.

En outre, le Numéro 1 du CICR a dévoilé les objectifs de sa visite en RDC. Il s’agit de palper la situation humanitaire et les réalisations du CICR afin de préparer une extension budgétaire en faveur de la RDC. Les moyens supplémentaires à solliciter auprès de donateurs serviront à appuyer les activités médicales. Le coût global de cette extension budgétaire n’a pas été révélé.

La RDC est l’une des plus grandes actions du CICR à travers le monde, a-t-il déclaré. Des perspectives meilleures pour le retour de la paix dans les Kivu Faisant part aux médias de retombées de ses contacts avec les autorités congolaises notamment, les Présidents de deux Chambres du Parlement, le Premier Ministre et la Ministre de la Justice et Droits humains, il a indiqué qu’ils ont défini les pistes et projets de coopération. Aussi, ont-ils entrevu, des perspectives meilleures pour le retour de la paix et la stabilité dans la région du Kivu.

Ces entrevues, a-t-il souligné, lui ont permis de se faire une idée nette et claire des actions à mener prochainement en faveur de la RDC. Dans la droite ligne des missions régaliennes du CICR, Peter Maurer a visité les installations de la Prison Centrale de Makala. Il s’est dit à la suite de cette visite préoccupé par la sous-alimentation et accès difficiles aux soins de santé des détenus et la surpopulation de la prison. Des échanges avec la Ministre de la Justice ont tourné sur cette question et celle relative au dysfonctionnement du système judiciaire rd-congolais.

La Pros.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  djino le 30/4/2013, 6:24 pm

Le Général Banza serait détenu au Camp Tshatshi

C’est un son propre capitaine de la Garde Républicaine qui l’aurait menotté. Tout serait parti d’un incident au niveau de l’avenue Batetela dans la commune de la Gombe à Kinshasa. Suite à un accident de circulation provoqué par le neveu du général Banza, les policiers de la circulation routière descendus sur le lieu, tenteront sans succès de faire le constat, impossible d’interpeller le neveu, celui-ci dans une intense intimidation, aurait menacé ces roulages. Alertés, les éléments de l’inspectorat général, aussi tôt arrivés vont alors maitrisé « l’intouchable neveu ».

Après la fouille de son véhicule, ces agents vont découvrir une importante somme d’argent, plus de 500 mille dollars. Interrogé sur l’origine de cette somme, ce dernier affirmera « qu’il soutirait cela d’une cave souterraine où son oncle, le général Banza, amassait toute sa fortune ». Pendant plus de 7 ans, le général-responsable de la garde républicaine, la brigade chargée de la sécurité présidentielle détournait les primes des militaires sans en être inquiété.

Il mettait tout son butin dans une cave souterraine de sa résidence. Very Happy Very Happy

L’information sera transmise directement à J. Kabila qui décidera de l’envoi des éléments de la discipline militaire, enquêter à la résidence du général. Étonnante découverte, le peloton va découvrir un immense trésor, jalousement gardé dans la cave. Toute une banque, on estime à plus de 900 millions de dollars Very Happy Very Happy , l’homme a fait fortune derrière le dos des pauvres militaires Congolais.

Général-Patron, le n°1 de la sécurité présidentielle, malgré les multiples rapports des auditeurs militaires, et des ONG, était « un intouchable ».

Vachement furax, se sentant trahi, J .Kabila va ordonner l’arrestation de son intime général, et d’après les informations que nous avons, l’ange gardien du Raïs serait détenu depuis 3 jours dans un petit cachot militaire au Camp Tshatshi. « L’insecte qui ronge le fruit se trouve toujours à l’intérieur ».

Pendant que les officiers Ex Faz croupissent dans misère, vivent dans des conditions inhumaines. D’autres officiers FARDC par ailleurs sous le « label du Raïs » s’enrichissent en détournant, pillant l’argent des contribuables congolais.

Du jamais vu ! Nous avons aujourd’hui des officiers clochardisés, le général LIKULIA, le savant, l’un d’architectes du droit pénal Congolais, est condamné de courir derrière certains députés pour quelques billets de francs congolais. Il était même incapable de se procurer un billet d’avion afin d’assister aux funérailles do son fils, Aimé LIKULIA à Paris.

Au camp militaire KOKOLO, nous avons des colonels vivant dans un même toit aux cotés des officiers subalternes et caporaux.

Paradoxe : Pendant que l’épouse du colonel BEM cherche quelques tiges de légumes, l’épouse du lieutenant chargé de la sécurité d’un indo-pakistanais prépare un gros poulet apporté par son mari.

Comment le jeune officier aura du respect et considération à l’égard de ce colonel ?

C’est la mort dans l’âme que je vous relate tout ça.

Et quand je pense au feu général Mbunza Mabe, « l’héros oublié » ô Congo !.

Lu POUR VOUS !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 2/5/2013, 2:47 pm


Aminata Traoré : mesquinerie colonialiste
Ahmed HALFAOUI
Cette presse à l’affût, qui ne laisse rien passer de la moindre anicroche qui concerne, fussent-ils au fin fond de l’anonymat, certains « militants des droits de l’homme », n’a rien vu de ce qui a été infligé à Aminata Traoré. La raison en est qu’Aminata n’est pas labellisée par ces ONG attelées à « démocratiser » les Arabes, ceux qui leur ressemblent et tout ce qui est indigène. Elle a aussi et surtout le défaut de se battre pour des droits humains identifiables, qui ne figurent pas dans la nomenclature éthérée du NDI ou de Freedom House, ni n’en est une salariée.

Pour Aminata, les droits économiques, politiques et sociaux sont liés, une tout autre conception des choses qu’elle enseigne à qui veut comprendre le monde : « Il n’y a pas d’un côté une Europe des valeurs et du progrès et de l’autre une Afrique des ténèbres et des malheurs. Cette vision… vole en éclats dès l’instant où l’on touche du doigt les mécanismes de la domination, de la paupérisation et de l’exclusion. »

C’est à ce titre que le gouvernement français, occupé à « démocratiser » le Mali, lui a interdit de répondre aux invitations de la Fondation Rosa-Luxemburg, du journal Prokla et de l’association AfricAvenir, afin d’apporter sa contribution à une conférence à Berlin, du 17 au 19 avril, sur le thème « Le Mali à la croisée des chemins, après l’intervention militaire et avant les élections ».

Elle a été ministre de la Culture du Mali entre 1997 et 2000, poste duquel elle a démissionné. Elle a aussi écrit des livres, dont L’Afrique humiliée où elle souligne la responsabilité de la mondialisation impérialiste dans les crises en Afrique. Elle devenue une voix africaine qui dérange.
Écoutons-la : « Nous, peuples d’Afrique, autrefois colonisés et à présent recolonisés à la faveur du capitalisme mondialisé, ne cessons de nous demander : ‘’Que sommes-nous devenus ?" »

Lorsque les bruits de bottes se sont fait entendre, elle a mobilisé autant qu’elle a pu pour empêcher que l’armée française envahisse son pays et n’a pas cessé de prôner une solution entre Maliens : « Que les chèvres se battent entre elles dans l’enclos est préférable à l’inter-médiation de l’hyène » (proverbe bamanan).

Démasquant les arguments des interventionnistes, elle disait : « La demande de déploiement de troupes africaines au nord du Mali, transmise par la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et l’Union africaine (UA) aux Nations unies, repose sur un diagnostic délibérément biaisé et illégitime. »

Quand, sous la dictée de la France, le pouvoir putschiste a décidé d’organiser des élections en juillet prochain, elle a dit l’évidence. Elle a signalé qu’il était impossible de le faire en pleine guerre et dans des délais aussi courts. C’est ce qui lui a valu de se voir refuser, par le consulat français à Bamako, le visa d’entrée dans l’espace Schengen.
Le consulat d’Allemagne a fini par lui délivrer un sauf-conduit, en lui précisant qu’elle devait quitter le territoire allemand le 19 avril. Lors de son retour, interdite d’escale en France, elle a dû passer par Istanbul et Dakar. Pour finir, le consul allemand l’a convoquée pour s’assurer du respect de sa consigne et la presse des « droits de l’homme » n’aura rien relevé.

URL de cet article 20357
http://www.legrandsoir.info/aminata-traore-mesquinerie-colonialiste.html

2 commenter
Ahmed HALFAOUI
L’humanité en voie d’être décérébrée
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Chez les colons il ne faut pas être noir et dire le contraire de ce que les colons veulent sinon...

Aminata ce n'est pas grave reste comme tu es, ils ne te mettront pas à genoux pour ceux qui applaudissent l'intervention de la FRANCE au MALI documenter vous....Ils sont en même temps pyromanes et pompiers.

Kidal c'est une ville au Mali où les militaires maliens n'ont pas le droit de mettre leurs pieds mais les français y sont avec les rebelles du MNLA ça veut dire quoi? C'était juste une parenthèse.

Afrique réveille toi...........
Aucune protestation d'un dirigeant africain mawa mingi.........

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 2/5/2013, 3:38 pm

BOLIVIE • USAID go home
La Razón |
2 mai 2013
| 0














YES WE CAN kiee eux au moins des courageux, oui on peut dire merde à ceux qui ne nous respecte pas.........





La foule, rassemblée pour le 1er mai sur la place Murillo de la Paz, a applaudi la décision du président Evo Morales d'expulser l'USAID, l'agence américaine pour le développement international, rapporte le quotidien. Morales a accusé l'USAID "d'ingérence" dans des organisations paysannes de Bolivie. Le président a également annoncé des mesures sociales et économiques. "A ces paroles, il a mêlé des critiques contre le gouvernement américain à qui il a demandé le respect de la région latino-américaine", écrit le quotidien

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 3/5/2013, 11:09 am



http://www.legrandsoir.info/l-occident-a-la-reconquete-de-l-afrique.html


Cette intervention directe des armées des États membres de l’Otan dans les guerres africaines, avec un rôle clé pour Africom, ne fera que s’accroître au cours des années à venir. Par ailleurs, Africom est également impliqué dans un nombre spectaculairement croissant de programmes de collaboration militaire avec des armées africaines, sous la forme de formation et d’exercices en commun. Le but est de prendre pied au sein de ces armées et de faire mener le plus possible les guerres qui auront lieu en Afrique par des armées africaines — mais, naturellement, toujours en fonction des intérêts des États-Unis.

Cette stratégie, Washington l’applique depuis des années déjà dans deux pays qui sont très importants sur le plan géostratégique : la Somalie et la République démocratique du Congo. Les armées, respectivement, de l’Éthiopie, de l’Ouganda et du Rwanda se chargent sur place du boulot. Aujourd’hui, les États-Unis passent à la vitesse supérieure dans le travail préparatoire de ce genre d’interventions. En 2012, une brigade de l’armée américaine a reçu la mission de mener des activités dans pas moins de 35 pays africains, un nombre record.

Cette tentative de soumettre militairement l’Afrique afin de contrôler l’influence économique de la Chine et des autres économies émergentes s’effectue sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme. Et c’est ainsi que nous en arrivons au mouvement intégriste islamique et à ce que les médias ont appelé le « Printemps arabe ».

Mohamed Hassan

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  djino le 3/5/2013, 5:26 pm

LA FIN DES TYRANS et l'HISTOIRE VA SE REPETER EN RDC



Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  djino le 6/5/2013, 1:26 pm

Les FARDC continuent à méditer sur leur projet : L’arrestation de «Joseph KABILA»

Le Géneral BANZA DIEUDONNE VS AMISI TANGO FORT !

Il y a un risque réel d'affrontement entre les Pro-Banza et les Bana MOURA , pour cause l'arrestation du Général et la perquisition qui s'en est suivie... Les inspections de la Police ont récupérés plus de 6.000.000 de dollars dans se caves selon ces derniers alors que le général BANZA Se dit piégé par Joseph pour l'écarté

Résulat Logique : Colère des autres Officiers et ils se demandent pourquoi les Généraux Traitres Odékané et Amisi Tango fort passent des jours paisibles ...

Attendons de voir : Une chose est sûre : Les Officiers des FARDC n'ont plus confiance à Joseph depuis les négociations avec les M-23 et les accords de Kampala ....

Lisez :


http://afrique.kongotimes.info/rdc/armee-police/5783-fardc-continuent-mediter-leur-projet-arrestation-joseph-kabila-militaires-proches-general-banza-colere.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 6/5/2013, 7:07 pm

djino a écrit:Les FARDC continuent à méditer sur leur projet : L’arrestation de «Joseph KABILA»

Le Géneral BANZA DIEUDONNE VS AMISI TANGO FORT !

Il y a un risque réel d'affrontement entre les Pro-Banza et les Bana MOURA , pour cause l'arrestation du Général et la perquisition qui s'en est suivie... Les inspections de la Police ont récupérés plus de 6.000.000 de dollars dans se caves selon ces derniers alors que le général BANZA Se dit piégé par Joseph pour l'écarté

Résulat Logique : Colère des autres Officiers et ils se demandent pourquoi les Généraux Traitres Odékané et Amisi Tango fort passent des jours paisibles ...

Attendons de voir : Une chose est sûre : Les Officiers des FARDC n'ont plus confiance à Joseph depuis les négociations avec les M-23 et les accords de Kampala ....

Lisez :


http://afrique.kongotimes.info/rdc/armee-police/5783-fardc-continuent-mediter-leur-projet-arrestation-joseph-kabila-militaires-proches-general-banza-colere.html


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 21/5/2013, 3:37 pm

La population de Sake a été alertée par une prostituée qui criait dans sa chambre contre l’escroquerie d’un soldat tanzanien

La population de Sake, une localité située à 28 km de Goma aété alertée par une prostituée qui criait dans sa chambre contre l’escroquerie d’un soldat tanzanien de la Brigade d’intervention qui ne voulait pas honorer les services rendus.

En fait, le soldat tanzanien, après avoir assouvi sa soif bestio-sexuelle, a voulu se sauver sans honorer sa facture de 50 $ initialement convenue. C’est en s’opposant au départ indu de l’ignoble client que celui-ci a commencé à agresser la victime, comme pour tenter de la dissuader de réclamer son dû. Cela poussera la victime à crier au secours.



Read more at http://congosynthese.com/actu.aspx?Id=869#FOK8scpLVJILCi6L.99


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  djino le 22/5/2013, 5:06 pm

Observez ce que Kabila et ces Officiers boivent : Ils boivent soit du Coca en Boite ou du Fanta en Boite ou de l'eau .... Very Happy Very Happy Very Happy

Pendant que la population est clochardisée par la Primus, la Skol, La Mpakassa et Soupou na Tolo et autres alcool ... Very Happy Very Happy Very Happy

Et on s'étonne de l'insécurité grandissante à Kin, parceque la consonmation des drogues dures et de l'alcool ést encouragée et sponsorisé par Kabila ... Very Happy Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 23/5/2013, 10:30 pm

http://www.alterinfo.net/Vaccin-pentavalent-en-Inde-aussi-des-medecins-s-inquietent-et-s-indignent_a90330.html

J'avais refusée le vaccin de l'hépatite et le HN1le jour où mon médecin m'avait dit qu'il ne se vaccinerai pas et sa famille non plus et il m'avait dit de ne pas le faire et on ne s'est pas fait vacciner.

Il y a 3 ans en vacances en RCI, j'écoutai la radio et on informait les gens qu'il fallait se vacciner (le vaccin contre la grippe H1N1)et on donnait les dates et les endroits, j'ai dit à ma belle-famille que personne ne devait y aller et je suis allée dans le centre où les gens devaient se présenter dans la ville c'est une petite ville.

J'ai trouvée une française le genre colonialiste parlait aux gens comme des cons, j'ai fais dire dans leurs patois aux gens de ne pas se faire vacciner et j'ai demandée à la toubab le pourquoi du vaccin puisque ça avait fait polémique en France et que tout le monde ne s'était pas vacciner , elle m'a demander qui j'étais et les ânes d'ivoiriens qui ne voyaient que la peau blanche :vieille mère affaire là c'est quoi même... Je m'explique pour eux je suis une emmerdeuse qui vient de France palabre, le médecin Ivoirien s'en mêle( bordel )une partie s'en va et certains se sont fait vacciner.

Moi je me méfie de certains vaccins qu'ils nous envoient en afrique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 20 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum