Lu pour vous.

Page 4 sur 20 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  El-chaman le 15/4/2010, 5:42 pm

[quote="laelce_luz del Cielo"]
Samson esk ba date ya Bible ekokani na ya sikoyo,lool je connais l'histoire mais Samson nde suki naye ya bomwana
ezalaki na pouvoir tango bakati ye yango ba longolaki pouvoir pe wana Nzambe alakaki ye, condition ezalaki te suki ebota na mutu
mais bakata ye yango nde te.Eteya yo Yakitenge,
na leki,[quote]
Kieeeeee.....omoni que obosana nayo histoire ya Samson na Dalila ?
Condition bien sur ezalaki"suki"ekatama té.Tangu bakataka ye suki,pouvoir naye esilaki.Après ba kanga ye,ba nionga yé...mais tangu kaka suki naye ekolaki mua muke.
Malgré akomaki aveugle a bonza chateau oyo esika bazalaki.Bon toza na spiritualité té,mais na politicus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  lino le 15/4/2010, 5:47 pm

Un don de Joseph Kabila divise humanitaires et sinistrés à Mbandaka
Les familles déplacées par l’avancée des insurgés Enyele accusent les secouristes de vouloir s’accaparer le don de Joseph Kabila. A son passage dans la province de l’Equateur, le chef de l’Etat avait fait un don en vivres et non vivres aux sinistrés. Le bureau provincial de la Croix-Rouge rejette ces accusations.
Ferdinand Kamberhe, ministre des Affaires sociales et de la Solidarité humanitaire, avait chargé la Croix-Rouge et Caritas de distribuer la donation.
Ces organisations humanitaires ont organisé lundi une rencontre préparatoire avec les bénéficiaires.
Ces derniers se disent surpris par le nombre impressionnant de personnes figurant sur les listes.

http://radiookapi.net/actualite/2010/04/15/un-don-de-joseph-kabila-divise-humanitaires-et-sinistres-a-mbandaka/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 15/4/2010, 6:12 pm

Albert et Paola s'offrent une nuit de plus au Congo



var id2 = '0.9209844035002661';




Le Roi et la Reine passeront finalement trois nuits à Kinshasa, à la fin du mois de juin
prochain, à l'occasion du 50e anniversaire du Congo, a affirmé le quotidien
Le Soir dans son édition de jeudi.

Le 10 mars dernier, le
gouvernement fédéral donnait son feu vert au couple royal. Il était, alors,
question d'un déplacement de trois jours, avec deux nuits sur
place.

Albert II et Paola partiront finalement le 28 juin et rentreront
le 1er juillet.

Les souverains ne voyageront évidemment pas seuls. La
délégation, que le gouvernement Leterme souhaite "limitée", comprendra, dixit
Le Soir, le Premier ministre, mais aussi le ministre des Affaires
étrangères, Steven Vanackere (CD&V), le ministre de la Coopération au
développement, Charles Michel (MR), et le ministre de la Défense, Pieter De Crem
(CD&V).

Pour équilibrer cette représentation politiquement,
conformément à la demande de certains membres du kern, il a été décidé
tacitement que les vice-Premiers pouvaient être du voyage.

Didier Reynders n'embarquera pas dans l'Airbus royal, Charles Michel représentera donc
seul le MR au Congo. Laurette Onkelinx n'a pas non plus l'intention de se rendre
à Kinshasa. Au cabinet de la vice-Première, on souligne du reste que le PS sera
bien représenté, puisque Rudy Demotte, doublement ministre-président, sera bel
et bien présent à Kinshasa.

Joëlle Milquet, pour sa part, hésite encore.
(belga
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1530/Tetes-Couronnees/article/detail/1092937/2010/04/15/Albert-et-Paola-s-offrent-une-nuit-de-plus-au-Congo.dhtml

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Invité le 15/4/2010, 7:48 pm

Lool El Chaman,
wana ekomi na spiritualité opesa explication kasi,
Mais bon soki to landeli nionso ici il y a eu enlevement d'un docteur Español pendant une periode de temp
et après entre gouv. Congolais et Español en passant par les mm Enyele bayokani bamisi le mr.
Maintenant ba exageration viendront de tout part,soki bakataki ye suki,soki ba latisaki ye sac ya makala eeh
soki abandaki kolela eeh,soki ba futaki rançon eeh,etc..nionso wana ekomi nango kaka ba les ont dit,à part son propre temoignage azala pe sincère,l'affaire est déjà clos sikoyo ekomi ba groupe ou mouvement politique soki bako linga ko profiter nango aah.
a+


[quote="?+?=1R"][quote="laelce_luz del Cielo"]
Samson esk ba date ya Bible ekokani na ya sikoyo,lool je connais l'histoire mais Samson nde suki naye ya bomwana
ezalaki na pouvoir tango bakati ye yango ba longolaki pouvoir pe wana Nzambe alakaki ye, condition ezalaki te suki ebota na mutu
mais bakata ye yango nde te.Eteya yo Yakitenge,
na leki,

Kieeeeee.....omoni que obosana nayo histoire ya Samson na Dalila ?
Condition bien sur ezalaki"suki"ekatama té.Tangu bakataka ye suki,pouvoir naye esilaki.Après ba kanga ye,ba nionga yé...mais tangu kaka suki naye ekolaki mua muke.
Malgré akomaki aveugle a bonza chateau oyo esika bazalaki.Bon toza na spiritualité té,mais na politicus...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 16/4/2010, 4:58 pm

J'ai pris ça quelque part pour que ndoki wana na cnmm atia mba commentaires na ye ya bolole mpo eza molaï nakati yango kieeeeee en 3 parties.


Joseph KABILA : Une « humiliation » pour les congolais !

31/03/2010 12:13:00 KongoTimes!
Font size:
Joseph KABILA, alias, Rais CHEGUEVARA, President de la République démocratique du Congo (RDC)


Dans un pays où la femme n'est pas respectée, elle est violée à plusieurs reprises, les enfants sont violés, ce n'est pas un pays qui est bénis. Par ce que, la femme est une maman, même un enfant de 3 ans est toujours une maman. Donc, nous devons les respectées. Une femme en République Démocratique du Congo (RDC), n'est pas du tout respectée. Une maman de 80 ans est violée, un enfant de 2 ans est violé... Et il y a aucune possibilité de réparation. Comme si c'était normal.
Les armées de pays proche, Rwanda, Ouganda, Angola, elles sont entrées et ces sont installées au Congo. Si les armées étrangères entre dans votre pays sans autorisation préalable, cela veut dire que vous êtes sans valeur, vous êtes dirigé par un gouvernement irresponsable et, un président incompétent et incapable d'assumer ces responsabilités. Nous avons des militaires, des officiers bien formés de par tout au monde (Etats Unis, Israël, Belgique, France, etc.) et ils ne font riens jusqu'a aujourd'hui pour sauver le pays.
Ayant constaté la désaffection grandissante parmi ses propres forces militaires et ses services de renseignement, le Président Kabila ne s’est entouré que de l’élite loyale des forces spéciales angolaises.

Depuis l’arrivée au pouvoir de Joseph Kabila en 2001, l'élite de la « Garde Républicaine (GR) », contrôlée directement par le Président en dehors de la chaîne de commandement militaire ou de tout contrôle civil ou judiciaire, a été étendue à quelque 15.000 élites, lourdement armés, forces déployées à tous les endroits stratégiques du pays. Les sources des services du renseignement au Congo-Kinshasa stipulent que le GR est principalement composé de l'élite des Forces spéciales angolaises, avec un nombre symbolique de congolais afin de sauver la face.
En 2005, il a été signalé que le plus proche détachement de sécurité de la « Garde présidentielle » de Kabila a été un contingent de 50 soldats d'élite, détaché des « Forces de défense » du Zimbabwe sous le commandement du lieutenant-colonel Richard Sauta, un 5e dan (rang) Tae Kwan Do expert formé en Corée du Nord.

Kabila a également déplacé tous les dépôts de munitions hors des bases militaires congolais des « FARDC » à Kinshasa tandis que les « FARDC » rwandais ( « ex-CNDP ») et les troupes angolaises demeurent lourdement armés et fournies.
En Mars 2007, lors de la bataille meurtrière de Kinshasa contre Jean-Pierre Bemba et les soldats loyalistes du « MLC », les troupes angolaises ont soutenu Kabila. Exaspérées par les attaques du « MLC » qui ont coûté la vie de quelques 23 Angolais, dont un officier supérieur, les forces angolaises ont impitoyablement riposté, provoquant d'énormes pertes civiles ; des milliers de corps ont été enlevés et déversés dans des fosses communes et dans le fleuve Congo. À l'époque, le Président Dos Santos a convaincu le Président Denis Sassou-Nguesso du Congo-Brazzaville d’empêcher les soldats « ex-FAZ » réfugiés à Brazzaville de traverser le fleuve Congo pour rejoindre le combat du « MLC ».
La Constitution congolaise : Un « document personnalisé »


Si vous aimez votre pays, Messieurs les députés, aimez les peuples congolais, aimez vos enfants. Vous étés le premier à avoir trahir le Congo. Nous avons eu un parlement de transition, avec des députés congolais et souvent de père et de mère, ils étaient majoritaires. Ils ont sortis une constitution, ou on pouvait lire à l'article 72, de la constitution de la 3ieme république: " Un enfant de 30 ans, peut devenir un chef de l'état, peut devenir président de la république. " Et tout cela pour faire plaisir à quelqu'un.

Une constitution ne peut pas être un « document personnalisé ». C'est la loi cadre d'un pays. Mais, au Congo, la loi cadre a été personnalisée en faveur d'un individu, qui aujourd'hui nous à apporter non pas les bonheurs, mais beaucoup de malheurs.
Compatriotes congolais, n'ayez plus peur pour votre destin. Joseph KABILA fait parti de la première invasion du Congo. Invasion qui a été condamnée par le Nations Unis. Et celui qui est aujourd'hui devenu le président de la république. Alors, on se plaint pourquoi ? Ces sont les congolais qui ont soutenu cette constitution, qui fait que Mr KABILA a pu en profiter.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 16/4/2010, 5:02 pm

Joseph KABILA : Une « humiliation » pour les congolais ! suite et fin.

31/03/2010 12:13:00 KongoTimes!
Font size:
Joseph KABILA, alias, Rais CHEGUEVARA, President de la République démocratique du Congo (RDC)


La Cour Suprême de Justice « corrompu »


Les magistrats de la cour suprême de justice, sans vérifier l'originalité de documents qui ont été présentés, sans vérifier la nationalité de Joseph KABILA, elle a déclaré qu'il était congolais. Alors que, il a fallu une enquête sérieuse, au nom du destin congolais et au nom de l'intérêt général de la république. Ça n'a pas été fait.
Les députés actuels ainsi que les sénateurs, ont la responsabilité aujourd'hui de produire la loi électorale. Et de corriger par le faite même la loi électorale de 2006. Par ce qu’en 2006, je vous rappel pour la campagne présidentielle, on avait prévu simplement une seule loi, pour un pays qui à 2.345.000 km2. Déjà pour la ville de Kinshasa, un mois était insuffisant. Ils l'ont fait pourquoi ? Pour favoriser ce qui était au pouvoir. S'il y avait des candidats à la présidence de la république, c'est par ce que le peuple congolais a dis que, 1+4 = 0. Nous avons été surpris de voir que, finalement c'étais 1+4 ou c'était 1+2, de 1+4 qui ont fait que, finalement au deuxième tour il y a eu deux belligérants.
Au sommet de Sun City en Afrique du Sud, plusieurs congolais qui ont pris part à ce forum avaient suggère que,« ceux qui allaient mener la transition, qu'ils ne soient pas candidats aux éléctions présidentielles. » Mais, ils n'étaient pas écoutés. Et cela était pour protéger l'intérêt général. Mais finalement, depuis l'Afrique du Sud, depuis 2002, c'est l'intérêt personnel qui gère le Congo et jusqu'aujourd'hui.
Debout compatriotes congolais


Chers compatriotes, nous avons l'obligation de changer de mentalités. Nous sommes nous même autodestructeur de notre propre destin. Et je tiens à ce que, nous puisons changer.
Nous avons dis la foi passé, qu’il nous faut absolument un recensement de population, savoir qui est congolais et qui n'est pas congolais. Et c'est un droit du Congo en tant qu’un état souverain. Nous devons savoir qui est qui, et qui n'est pas congolais, c'est important. Au tant plus qu'aujourd'hui, nous avons des armées étrangères sur le territoire national avec leurs femmes et leurs enfants. Ça c'est passe ou ? Ça c'est passe au Congo.
On nous à imposer toute ces souffrances... Et nous devons faire tout pour que, tout cela cesse. Et cela cessera grâce à chacun de vous, grâce à chacun nous, qui veut que les choses changes. Que chaque congolais sache que, le pays est en train de partir. Et ça reviens à chaque congolais de faire quelque chose pour que notre pays reviens entre nos mains. Des rivières sont vendues et nos enfants sont chassés de ces rivières. Par ce qu’il y a de mines dans ces rivières. Nous avons que, la terre comme richesse. Et même cette terre est en train de partir. Comment peut-on être congolais et soutenir un tel président ?
Source : Jeune FRANCAIS, Facebook et Keith HARMON SNOW

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Brebis du Ha'mashiah le 16/4/2010, 5:08 pm

mongo elombe a écrit:J'ai pris ça quelque part pour que ndoki wana na cnmm atia mba commentaires na ye ya bolole mpo eza molaï nakati yango kieeeeee en 3 parties.


Joseph KABILA : Une « humiliation » pour les congolais !

31/03/2010 12:13:00 KongoTimes!
Font size:
Joseph KABILA, alias, Rais CHEGUEVARA, President de la République démocratique du Congo (RDC)


Dans un pays où la femme n'est pas respectée, elle est violée à plusieurs reprises, les enfants sont violés, ce n'est pas un pays qui est bénis. Par ce que, la femme est une maman, même un enfant de 3 ans est toujours une maman. Donc, nous devons les respectées. Une femme en République Démocratique du Congo (RDC), n'est pas du tout respectée. Une maman de 80 ans est violée, un enfant de 2 ans est violé... Et il y a aucune possibilité de réparation. Comme si c'était normal.
Les armées de pays proche, Rwanda, Ouganda, Angola, elles sont entrées et ces sont installées au Congo. Si les armées étrangères entre dans votre pays sans autorisation préalable, cela veut dire que vous êtes sans valeur, vous êtes dirigé par un gouvernement irresponsable et, un président incompétent et incapable d'assumer ces responsabilités. Nous avons des militaires, des officiers bien formés de par tout au monde (Etats Unis, Israël, Belgique, France, etc.) et ils ne font riens jusqu'a aujourd'hui pour sauver le pays.
Ayant constaté la désaffection grandissante parmi ses propres forces militaires et ses services de renseignement, le Président Kabila ne s’est entouré que de l’élite loyale des forces spéciales angolaises.

Depuis l’arrivée au pouvoir de Joseph Kabila en 2001, l'élite de la « Garde Républicaine (GR) », contrôlée directement par le Président en dehors de la chaîne de commandement militaire ou de tout contrôle civil ou judiciaire, a été étendue à quelque 15.000 élites, lourdement armés, forces déployées à tous les endroits stratégiques du pays. Les sources des services du renseignement au Congo-Kinshasa stipulent que le GR est principalement composé de l'élite des Forces spéciales angolaises, avec un nombre symbolique de congolais afin de sauver la face.
En 2005, il a été signalé que le plus proche détachement de sécurité de la « Garde présidentielle » de Kabila a été un contingent de 50 soldats d'élite, détaché des « Forces de défense » du Zimbabwe sous le commandement du lieutenant-colonel Richard Sauta, un 5e dan (rang) Tae Kwan Do expert formé en Corée du Nord.

Kabila a également déplacé tous les dépôts de munitions hors des bases militaires congolais des « FARDC » à Kinshasa tandis que les « FARDC » rwandais ( « ex-CNDP ») et les troupes angolaises demeurent lourdement armés et fournies.
En Mars 2007, lors de la bataille meurtrière de Kinshasa contre Jean-Pierre Bemba et les soldats loyalistes du « MLC », les troupes angolaises ont soutenu Kabila. Exaspérées par les attaques du « MLC » qui ont coûté la vie de quelques 23 Angolais, dont un officier supérieur, les forces angolaises ont impitoyablement riposté, provoquant d'énormes pertes civiles ; des milliers de corps ont été enlevés et déversés dans des fosses communes et dans le fleuve Congo. À l'époque, le Président Dos Santos a convaincu le Président Denis Sassou-Nguesso du Congo-Brazzaville d’empêcher les soldats « ex-FAZ » réfugiés à Brazzaville de traverser le fleuve Congo pour rejoindre le combat du « MLC ».
La Constitution congolaise : Un « document personnalisé »


Si vous aimez votre pays, Messieurs les députés, aimez les peuples congolais, aimez vos enfants. Vous étés le premier à avoir trahir le Congo. Nous avons eu un parlement de transition, avec des députés congolais et souvent de père et de mère, ils étaient majoritaires. Ils ont sortis une constitution, ou on pouvait lire à l'article 72, de la constitution de la 3ieme république: " Un enfant de 30 ans, peut devenir un chef de l'état, peut devenir président de la république. " Et tout cela pour faire plaisir à quelqu'un.

Une constitution ne peut pas être un « document personnalisé ». C'est la loi cadre d'un pays. Mais, au Congo, la loi cadre a été personnalisée en faveur d'un individu, qui aujourd'hui nous à apporter non pas les bonheurs, mais beaucoup de malheurs.
Compatriotes congolais, n'ayez plus peur pour votre destin. Joseph KABILA fait parti de la première invasion du Congo. Invasion qui a été condamnée par le Nations Unis. Et celui qui est aujourd'hui devenu le président de la république. Alors, on se plaint pourquoi ? Ces sont les congolais qui ont soutenu cette constitution, qui fait que Mr KABILA a pu en profiter.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 16/4/2010, 6:29 pm

La République démocratique du Congo abrite plus d’espèces d’animaux que n’importe quel autre pays d’Afrique. Une réorganisation complète du secteur touristique en ferait une source de richesse plus importante que l’extraction de minerais. Mais les efforts à fournir paraissent immenses car la guerre civile et le braconnage ont ravagé toutes les réserves du pays.
Les experts environnementaux mentionnent trois mécanismes pour relancer ou promouvoir le tourisme en RDC :

  • Mettre un terme à l’insécurité résiduelle en dotant les gardes-chasse de l’Institut congolais de Conservation de la Nature (ICCN) d’armes et de munitions pour faire face aux braconniers,


  • Faire un état des lieux précis du potentiel touristique du pays,


  • Et réhabiliter toutes les infrastructures touristiques (hôtels et restaurants, mais aussi routes, avions et pistes d’atterrissage), et privatiser certains sites.

Sur le papier, les atouts de la nature congolaise sont nombreux la suite sur médiacongo.
==============================================================================================================

Pour moi ce n'est pas une priorité il y a plus urgent que ça makambo mosusu natangakak epesaka nga nkele moyen tseee

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 16/4/2010, 7:54 pm

Le gouvernement et la Banque Centrale du Congo au centre d'un scandale financier
de fonds " vautours"


Écrit par Joseph ILUNGA


Le Congo des Kabila est fier de compter parmi les pays pauvres très endettés et
espère ainsi atteindre le point d'achèvement de l'Initiative PPTE ( pays pauvres
très endettés) en vue de bénéficier de l'effacement d'une grande partie de sa
dette.

Mais, pour y parvenir, le Congo à démocratiser
doit prouver au FMI et à la Banque Mondiale qu'elle a réussi à mettre en oeuvre
les sept déclencheurs que sont la stabilité macroéconomique, l'utilisation de
l'épargne budgétaire, la gestion des dépenses publiques, la bonne gouvernance et
la prestation des services dans les secteurs priorotaires, les secteurs sociaux
de base et la gestion de la dette.



Officiellement, le gouvernement est
satisfait de la mise en oeuvre de sept déclencheurs du Point
d'achèvement PPTE. C'est la très offcielle Agence congolaise de presse
qui l' a annoncé après une réunion d'évaluation que le premier ministre
Adolphe Muzito a tenue mardi 13 avril courant à Kinshasa avec les
partenaires de la RDC, à savoir les ambassadeurs des pays de l'Union
européenne, ceux du Canada et des USA ainsi que les représentants du
FMI et de la Banque Mondiale.

Si l'élégance diplomatique a prévalu au
cours de la réunion du mardi 13 avril, des observateurs signalent que
la RDC est mal engagée et que les partenaires qui ont pris part à la
réunion ne sont pas sans savoir que d'aucuns au coeur du pouvoir
congolais reccourent aux fonds dits vautours pour s'enrichir sans cause
et que donc la bonne gouvernance relève encore du monde des idées.

En effet, ainsi que le soulignait BBC
Afrique dans son édition du 12 avril courant, les "fonds vautours" sont
accusés d'être des prédateurs implacables. Une nouvelle loi en Grande
Brétagne interdit les fonds d'investissement "vautours" qui réalisent
des profits énormes en spéculant sur les dettes de pays pauvres.

Le principe est simple. En fait, ces
fonds achètent à bas prix les créances de pays pauvres avant de
se pourvoir en justice pour réclamer le remboursement de la totalité
des sommes dûes. Michael Sheehan, homme d'affaires américain, avait
profité de l'Initiative PPTE en achetant les créances de la Zambie
datant des années 70 pour un montant de 3 millions de dollars
américains. Par la suite, il avait menacé de paralyser l'économie
zambienne en trainant en justice tous ceux qui conclueraient des
transactions avec la pays à moins qu'ils lui versent au préalable 55
millions de dollars américains. Il ne s'était pas arrêté en si bon
chemin. Il avait ensuite intenté un procès contre la Zambie devant les
tribunaux britanniques qui lui avait permis d'empôcher 15 millions de
dollars américains selon une enquête de la chaine de télévision BBC2.




http://www.congoone.net/one/index.php?option=com_content&view=article&id=156:le-gouvernement-et-la-banque-centrale-du-congo-au-centre-dun-scandale-financier-de-fonds-q-vautoursq&catid=25:actualites&Itemid=27

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 16/4/2010, 8:21 pm

monucMission de l'ONU en RD CongoUN Mission in DR Congo
Division de l’Information Publique


Bureau du Porte-parole et des Relations avec les Médias
Déclaration du Porte-parole de la MONUC relative à l’attaque
de la ville de Mbandaka les 4 et 5 avril 2010


Kinshasa, 14 avril 2010 — La MONUC a bien noté la déclaration du Ministre de la communication et des médias, porte-parole du Gouvernement le vendredi 9 avril 2010 à propos de l'attaque meurtrière perpétrée à Mbandaka le 4 avril dernier, qui a fait au moins 10 morts parmi les membres des forces de sécurité congolaises, 21 tués, 38 capturés et 1 blessé parmi les assaillants, 2 morts au sein de la population civile et trois personnes associées à la MONUC, à savoir un casque bleu ghanéen et deux civils.
Au moment de cette attaque, environ 96 pour cent de son effectif militaire était déployé à l'Est de la RDC conformément aux souhaits du gouvernement congolais et en conformité avec le mandat du Conseil de Sécurité. Son effectif à Mbandaka était simplement de 45 soldats.
Les autorités congolaises se sont félicitées de l’aide de la MONUC aux forces de sécurité congolaises depuis le commencement de la violence en Equateur l’année dernière. Jusqu'à présent, aucune instance militaire ou civile n'a ni mis en cause l'action des casques bleus, ni fourni des informations semblables à celles qui ont été rendues publiques par le Ministre de la communication et des médias. Ces derniers ont tout fait, dans les limites de leurs moyens, pour protéger les civils et pour appuyer les efforts des FARDC à Mbandaka.
La MONUC continue à coopérer avec les autorités pour faire le suivi de ces incidents dans le but de mieux renforcer les efforts de celles-ci pour s’acquitter de leurs responsabilités et protéger et rassurer la population civile à Mbandaka.
Au vu de la gravité de cette attaque et des pertes en vies humaines, la Mission onusienne avait déjà lancé une enquête sur cet incident inattendu pour déterminer les faits et savoir si des mesures auraient pu être prises pour prévenir la perte des vies humaines et les dégâts qui ont touché aussi bien la population congolaise que le personnel international qui la sert.
Les affirmations et accusations du porte-parole du Gouvernement sont extrêmement graves et portent atteinte à l’honneur du personnel de la MONUC, qui mettra tout en oeuvre pour vérifier les faits mais en évitant toute polémique. Les résultats de l’enquête en cours seront rendus publics en toute transparence.
Kinshasa, le 14 avril 2010
********
Bureau


http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=2&newsid=166778&Actualiteit=selected

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 18/4/2010, 7:59 am

Les habitants du quartier « Camp Luka », dans la commune de Ngaliema, coincé entre ‘Joli-parc’ et la commune de Kintambo au Nord et par la commune de Bandalungwa à l’Est – avec une population estimée à 117.869 habitants – n’ont d’autre alternative pour assouvir leur soif que de consommer une eau provenant d’une source de proximité, voisine de leur cimetière. On retrouve fréquemment dans cette eau des restes des cadavres humains déterrés et emportés par les éboulements ou les eaux de pluies. Cette nouvelle macabre ressort d’un exposé et des illustrations présentés par une organisation non gouvernementale de développement dénommée : « Réseau des femmes du secteur de l’eau, hygiène, assainissement et protection de l’environnement » lors de sa conférence sur le sous-thème : « Calvaire de l’Eau des populations périphériques de Kinshasa ». C’était le mercredi, 14 avril 2010, au salon « Congo » du Grand Hôtel Kinshasa.
En effet, depuis le mardi 13 avril 2010, il se tient en cet endroit, un atelier de quatre jours, allant du 13 au 16 avril 2010, sur les 2èmes Journées Portes Ouvertes (JPO) de l’Eau et de l’Assainissement qui ont pour thème général : « Investir dans le secteur de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement ». Elles sont organisées par le Comité national d’action de l’eau et de l’assainissement (CNAEA) sous le parrainage des ministères de l’Energie, du Plan et du Développement rural. La deuxième journée a connu plusieurs exposés des acteurs publics et privés du secteur de l’eau et de l’assainissement. Intervenant dans ce cadre précis, cette ONG a présenté son étude sur les difficultés d’approvisionnement en eau potable dans ce quartier. Selon elle, le manque d’urbanisation, le rythme rapide de la croissance démographique, les faibles revenus de la population posent de sérieux problèmes de desserte en eau potable. L’eau consommée par la population provient des puits non couverts, des sources non aménagées et parfois à multiples usages (lessive, vaisselle, etc.)

La suite sur congoforum, y a t'il un ministre et que fait il????????? c'est encore la faute de MOBUTU. MENDE critiquait les ONG et si elles n'étaent pas là???????

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  El-chaman le 18/4/2010, 12:22 pm

Vraiment ce monsieur K est une humiliation pour les Congolais(es) que nous sommes.
Et l'honneur de Rwandais,Ougandais,Burundais envahisseurs qu'ils(elles)sont.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 19/4/2010, 10:24 am

Congo
Michaëlle Jean poursuit sa tournée africaine




http://www2.canoe.com/infos/international/archives/2010/04/20100418-155242.html





<table border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width="248"><tr><td>

</td></tr><tr><td class="vignette2">
</td></tr></table>



KINSHASA, Congo - La gouverneure générale Michaëlle Jean s'est rendue au
Congo, dimanche, alors que certaines indications laissent croire que le Canada
pourrait assumer un rôle militaire plus important dans le pays africain déchiré
par les conflits.
Une décision doit être prise d'ici quelques semaines quant à savoir si le
Canada prendra la direction d'une force de maintien de la paix de l'ONU et
dépêchera au Congo davantage que les 12 soldats qui s'y trouvent déjà.
On estime à cinq millions le nombre de personnes qui ont perdu la vie dans
les différents conflits impliquant diverses armées et milices congolaises avec
en arrière-plan le contrôle des ressources minières du pays.
Durant son séjour au Congo, il est prévu que la gouverneure générale
rencontre des casques bleus et des dirigeants du pays. Toutefois, elle portera
surtout attention à la violence contre les femmes.
Lors d'une allocution en présence de parlementaires, Mme Jean abordera la
question de l'épidémie de viols qui sévit dans la république du Congo. Elle doit
également rencontrer des femmes ayant été victimes de sévices sexuels.
À la suite d'une cérémonie officielle d'accueil à l'aéroport de Kinshasa, Mme
Jean devait s'entretenir avec le conseiller spécial de l'ONU en matière de
violence sexuelle.
Le Congo est le deuxième pays à l'itinéraire de la tournée africaine
entreprise la semaine dernière par la gouverneure générale, après le Sénégal et
avant le Rwanda et la République du Cap-Vert.


Dernière édition par Mathilde le 19/4/2010, 2:13 pm, édité 1 fois

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Troll le 19/4/2010, 1:49 pm

..VIOLENCE Á LA FEMME


Violence á la femme depuis l´invasion du Congo par le Rwanda, l Ouganda, le Burundi et l´Angola..Violence á la femme..après H Clinton, Margot Walström (socialiste très populaire en Suède qui devait devenir PM..mais qui a toujours refusée) et voici la boss du Canada (afro ) qui vient soulever une fois de plus cette blessure immense dans le coeur des congolais..

Violence á la femme, cette "femme" qui est la base de nos existences au Congo..quel honneur nous reste-t-il avec ces violences á la femme au Congo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 22/4/2010, 10:41 pm

RDC: 10 heures de marche, 50 kg de charge, la dure vie des porteurs de
Bisie


Publié le 22 avril 2010 - 12:16pm





Visage grimaçant et transpirant, corps penché en
avant, mains au front tenant la lanière du sac de 50 kg posé sur le dos: sur les
50 km du sentier en forêt reliant la mine de Bisie, dans l'est de la RDC, à la
première route, les porteurs de cassitérite ont la vie dure.
Chaque jour, entre 200 et 450 sacs de ce principal minerai d'étain, utilisé
notamment dans l'industrie électronique, partent ainsi à dos d'homme, depuis le
carré minier jusqu'à Njingala, le village le plus proche disposant d'une
route.


http://www.rnw.nl/afrique/bulletin/rdc-10-heures-de-marche-50-kg-de-charge-la-dure-vie-des-porteurs-de-bisie

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 24/4/2010, 6:42 pm

Haut plateaux: les Mai Mai d’Idi Amin prennent un préfet d’école en otage



radio okapi



Des Mai Mai qui écument le Sud Kivu

Le préfet d’une école secondaire des hauts plateaux d’Uvira est entre les mains des Mai Mai du groupe Idi Amin depuis vendredi dernier. Les Mai Mai lui reprochent t d’avoir incité les élèves de son école à la révolte, il y a 4 jours.
Au cours de cette révolte qui le drapeau de la coalition a été détruit et deux élèves ont été tués par balles des Mai Mai.
Le préfet a été appréhendé par un autre groupe réfractaire à l’intégration, les FRF, pendant qu’il voulait échapper aux poursuites lancées contre lui depuis le début de la semaine. Les FRF l’ont conduit immédiatement auprès du chef Mai Mai Idi Amin qui le recherchait.
La société civile de Rubuga craint pour la sécurité de ce chef d’établissement. Le groupe Mai Mai Idi Amin le considère comme instigateur du débordement des élèves. Ceux-ci auraient saboté les symboles de l’USDR (Parti des patriotes congolais pour la révolution), en déchirant le drapeau de ce mouvement. Les élèves protestaient contre la perturbation des cours suite aux affrontements entre les FARDC et les Mai Mai réfractaires à l’intégration. Deux élèves ont été tués par balles.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 24/4/2010, 6:43 pm

Insécurité: 7 000 ménages des déplacés bloqués à Kitshanga



Radio okapi.



Déplacés au Nord Kivu (Archives)

Plus de 7 mille ménages de déplacés ne peuvent pas retourner dans leurs villages d’origine. Ils sont donc bloqués à cause de l’insécurité dans l’agglomération de Kitshanga, à cheval entre les territoires de Masisi et de Rutshuru, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Goma.
Ces déplacés demandent la sécurisation de leurs villages d’origine pour leur retour. Ils ont présenté cette doléance au représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies en RDC, en visite de travail dans ce secteur.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 24/4/2010, 6:46 pm

v
Jacques Kazadi, un homme d’affaires, abattu à Kinshasa



Radio okapi


Le meurtre a eu lieu vendredi à 21 heures dans la commune de Kintambo, aux croisements des avenues Bangala et Kivu. Selon les premiers témoignages, Jacques Kazadi, mieux connu sous le nom de Jacques Business, a été abattu à bout portant par des hommes armés non autrement identifiés.
L’inspecteur provincial de la police de Kinshasa confirme cet assassinat. Le général Dieudonné Oleko annonce l’arrestation de deux suspects, présumés auteurs de ce meurtre. Il en explique les circonstances:
<BLOCKQUOTE>
Effectivement, M. Kazadi a été abattu la nuit dernière à bord de son véhicule. D’après le récit, il est parti de chez lui pour se rendre quelque part où il était appelé par un ami. Mais en cours de route, il a été attaqué, tué par des malfrats.</BLOCKQUOTE>
Le général Oleko annonce par ailleurs l’arrestation de deux de ces malfrats. Il regrette qu’on ait ôté la vie à un jeune homme qui se débrouille.
L’inspecteur provincial de la police réfute une implication quelconque de la police dans cet assassinat. Car, selon lui, la tendance est de croire que la police est là et qu’elle ne fait rien. « Il n’ y a aucun pays au monde où on ne connaît pas des cas pareils, malheureusement, cela arrive chez

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  taty le 25/4/2010, 12:08 am

LES VRAIS PARENTS BIOLOGIQUES D'HYPPOLITE KANAMBE AKA JOSEPH KABILA(KABOLA)




vieux mokrekese

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 26/4/2010, 1:53 pm

congoforum.

Selon une source judiciaire, la Guinée accuse le Congo d'avoir "arrêté, détenu et expulsé arbitrairement" M. Diallo et demande le remboursement des créances dûes à M. Diallo, fondateur-associé des sociétés Africom-Zaïre et Africontainers-Zaïre.La Guinée soutien que Amadou Sadio Diallo a été détenu pendant plus d'un an en 1988 avant d'être expulsé en 1996.Au niveau de la Cour, la Guinée accuse la RDCongo d'avoir violé le droit international relatif à la protection diplomatique ainsi que le principe du traitement des ressortissants étrangers.

La Guinée entend donc établir une protection diplomatique pour défendre les droits de son citoyen.

Pour la RDCongo, M. Diallo constituait une "menace à l'ordre public" du Zaire, devenu en 1997 la République Démocratique du Congo, à la mort du dictateur Mobutu Sese Seko.Selon les autorités congolaises l'ordre d'expulsion de M. Diallo a été signé par le chef du gouvernement zairois de l'époque, M. Kengo Wa Dondo le 31 octobre 1995.Selon ce décret , l’expulsion était motivée par le fait que «la présence et la conduite [de M. Diallo] avaient compromis et continu[ai]ent de compromettre l’ordre public zaïrois, spécialement en matière économique, financière et monétaire».

Le 31 janvier 1996,M.Diallo, qui avait fait l’objet d’une arrestation préalable, "fut renvoyé du territoire zaïrois et reconduit en Guinée par la voie aérienne", se défend la RDCongo.

L'affaire poursuit son cours à la Haye où plusieurs témoins sont attendus dans les prochains jours, par les deux parties devant la Cour internationale de justice.

En novembre 2006, la cour a entendu les exceptions préliminaires soulevées par la RDC portant sur la recevabilité de la requête .Le 24 mai 2007, la cour a déclaré que la requête de la Guinée était recevable en ce qu’elle a trait à la protection des droits de M. Diallo en tant qu’individu et en tant qu’associé des sociétés Africom-Zaïre et Africontainers-Zaïre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 28/4/2010, 11:36 am

Les «kabilologues» s’arrachent les cheveux pour comprendre la motivation ayant déterminé le «raïs», alias la «haute hiérarchie», à entériner la pétition lancée par quelques opportunistes élus kivutiens pour se payer le «scalp» du gouverneur de la province du Sud Kivu, Louis-Léonce Chirimwami Muderhwa.

D’aucuns objecteront que le «Gouv’» "Louis-Léonce" est accusé de mégestion, d’absence de transparence dans la passation des marchés publics. Il lui est même reproché la «recrudescence de l’insécurité» et le «décalage entre les promesses et les attentes de la population». Que dire alors du gouverneur de l’Equateur Jean-Claude Baende qui continue à garder son fauteuil bralant malgré des griefs quasi-identiques? Un Arabe dira: "Qui veut noyer son chien, l’accuse d’avoir pissé sur les murs de la mosquée".

Selon mon ami qui sait tout sur tout et tout sur rien, des analystes proches des milieux bashi à Kin et à Bukavu ne s’expliquent pas non plus la cause du «lâchage» de ce premier magistrat provincial. Un homme qui passe pour un membre du PPRD bon teint. Muderhwa, était, dit-on, très apprécié par les responsables de la Monuc. Selon mon ami, par ces temps qui courent, il vaut mieux éviter d’être complimenté par les personnes physiques ou morales que la «haute hiérarchie» abhorre. C’est un secret de Polichinelle de dire qu’Alan Doss et ses casques bleus ne sont plus en odeur de sainteté dans la «Kabilie». D’après mon ami, l’éviction de «Louis-Léonce» étonne également du fait qu’il était le «protégé» de Jaynet. Il semble qu’entre le «Gouv Muderhwa» et la présidente de la Fondation Mzee LD Kabila, les relations avaient dépassé le simple cadre de l’amitié…

A en croire mon ami, le «dossier Muderhwa» est déjà archivé. Classé ! Le PPRD lui cherche un successeur. A Bukavu, les députés provinciaux se débattent comme des beaux diables dans un bénitier afin de dissuader le tout-puissant Augustin Katumba Mwanke à faire comme à son habitude en désignant depuis Kin le successeur du gouverneur éjecté. «Nous aurions souhaité que vous nous laissiez nous-mêmes faire le choix de celui qui va être à la tête de notre province». C’est le message non anonyme qu’un certain «Pascal» a adressé à Evariste Boshab en sa qualité de secrétaire général du parti kabiliste. Deux noms sont même proposés sous forme de «ticket» pour occuper le gouvernorat et vice-gouvernorat. Il s’agirait respectivement des députés provinciaux Mukubaganyi Mulume et Assanda Mwenebatu Joseph.

Mon ami qui sait décidément tout sur tout et tout sur rien assure que le «raïs» et AK (Augustin Katumba) ont déjà dégoté «l’oiseau rare» capable de relayer, dans cette province martyre, l’Opération «Tolérance zéro», la lutte contre l’impunité au Sud Kivu et les «Cinq chantiers du chef de l’Etat». Nom : Cishambo Ruhoya. Prénom : Marcellin. Né à Nyangezi, ancien conseiller politique et diplomatique de l’«Autorité morale» de l’AMP alias la "haute hiérarchie", «Marcellin» est issu de l’ethnie Shi. L’après Muderhwa commence bien… congoindependant.

===============================================================================================================

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 29/4/2010, 9:41 pm

Aussitôt rentré de Bamako, au Mali - Moïse Katumbi
inspecte les chaussées en réhabilitation



Jeudi, 29 Avril 2010 12:06







Après le match de football qui a opposé son équipe, le Tout
Puissant Mazembe Englebert à l’Ac Djoliba de Bamako, en huitièmes de finale de
la Caf Champions League, le gouverneur du Katanga Moïse Katumbi Chapwe est
rentré au chef-lieu de la province lundi 26 avril 2010.

Immédiatement après l’atterrissage de l’avion qui l’a ramené du Mali et malgré la fatigue
accumulée durant plus de 8 heures et demie de vol, le gouverneur s’est mis à
inspecter quelques chantiers de la capitale du cuivre. Il a visité, notamment,
les travaux exécutés par l’entreprise chinoise Crec 7 qui vont de l’avenue Biayi
jusqu’au terminus Golfe, en passant par le pont jeté sur la rivière Lubumbashi
jusqu’à l’avenue de la Libération et l’avenue Tshinyama.

Au cours de cette visite d’inspection, le gouverneur a admiré les prouesses que réalise un
engin chinois. Doté d’une nouvelle technologie de recyclage des matériaux de
chaussée, il décompose ces matériaux, harmonise le gravier avant de stabiliser la chaussée avec du ciment…

De nombreux observateurs et curieux présents le long du parcours emprunté par le chef de l’exécutif provincial, se sont
déclarés très contents de l’avoir à la tête de leur province.
Plus particulièrement pour les nombreuses réalisations dont il est l’auteur tant dans
la capitale du cuivre qu’à travers la province du Katanga.

Interrogé à son tour par la presse, Moïse Katumbi a déclaré qu’être gouverneur de province
est loin d’être une sinécure, c’est plutôt une charge qui exige non seulement de
l’endurance mais aussi la présence partout où se fait le travail. Le repos,
a-t-il conclu, n’est pas un élément de son emploi du temps.

http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=4128%3Aaussitot-rentre-de-bamako-au-mali-moise-katumbi-inspecte-les-chaussees-en-rehabilitation&catid=30%3Ala-republique〈=fr

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Mathilde le 30/4/2010, 11:55 am

Kinshasa: l'autorité urbaine interdit la circulation des mineurs au-delà de 19 h
30'



Le ministre provincial de la Santé de Kinshasa, Kokolo Taty a lu hier un message de
sensibilisation Zéro enfant de la rue. C'était dans une des salles de conférence
de l'Hôtel de Ville et ce dans le cadre de la célébration de la fête du
cinquantenaire d'indépendance de la République démocratique du Congo.
Ainsi, le ministre a ordonné aux parents de récupérer leurs enfants qui traînent en
dehors des toits parentaux. Il a demandé aux organismes nationaux et
internationaux de tout mettre en œuvre pour que les enfants vivant hors
familles, regagnent celles-ci.

Parlant au nom du gouverneur de la ville, M. Kokolo a pris la responsabilité de rappeler aux parents et à tout enfant
habitant la ville de Kinshasa qu'à partir de ce message, la circulation des
enfants doit se limiter à 19 h 30' et au-delà de cette heure, l'Etat prendra ses
responsabilités.

Pour ceux qui sont ou qui vivent dans des abris de
fortune, l'heure a sonné ou chacun d'eux doit choisir soit de rentrer dans la
famille soit partout ailleurs, mais plus dans la rue.

Pair ailleurs, il est demandé aux chefs d'avenue, de quartier, aux bourgmestres de collaborer avec
les assistants sociaux, les églises de leur ressort, les relais communautaires
et la police pour assurer la médiation avec les parents qui refuseraient encore
leur propre progéniture de changer d'avis et de reprendre leurs
enfants.

A la date du 30 juin, notre ville servira de modèle sur ce point
précis et chaque enfant fêtera dans sa famille, a conclu le ministre provincial de la Santé.

Pathou Kinzala N'Kuka



http://www.mediacongo.net/show.asp?doc=15218
N'importe quoi depuis le temps ke bana bazali na bala bala...

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 30/4/2010, 1:19 pm

Une autre lecture de ce qu'il y a au dessus, la ville doit être clean pour le cinquanteanire de notre non indépendance.......pourquoi maintenant, pourquoi certains gossent dorment dehors??????? Y a t'ils des structures pour les accueillir?? dans le cas où il n'y en ait pas ,ils les mettront en prison, où les déporter dans d'autres provinces???? mawa plein........l'argent qu'ils vont dépenser pour un non événement auraient servis à ce des structures d'accueils au lieu d'attendre que les ong fassent ce qu'ils ne font pas.

L’Exécutif provincial de la Ville de Kinshasa a décidé de débarrasser la Capitale de tous les enfants de la rue. Ce, avant les festivités du Cinquantenaire de l’Indépendance de la République Démocratique du Congo. Il a sommé tous les parents de récupérer la suite sur le site de la prospérité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  mongo elombe le 30/4/2010, 6:45 pm

Depuis une semaine, le Premier ministre de la République très démocratique du Congo fait face à un tir groupé des "honorables nationaux" de l’opposition. Le démocrate chrétien Gilbert Kiakwama kia Kiziki a tiré les premières salves en blâmant Muzito de consacrer toute l’énergie de l’exécutif national à la réfection de quelques routes dans le cadre des fameux «Cinq chantiers du chef de l’Etat», rebaptisés les «Cinq chantiers de la République». Le MLC Jean-Lucien Bussa a lancé quelques «missiles sol-sol» en direction du «Premier». Il a accusé Muzito d’enrichissement illicite et d’avoir institutionnalisé la corruption. Quelle infamie ! On se croirait revenu dix-huit années auparavant lors des «déballages» de la Conférence nationale souveraine.

Selon mon ami qui sait tout sur tout et tout sur rien à Kinshasa-les-immondices, l’interpellation du "Premier" n’est qu’une «comédie du pouvoir». «Les députés, explique-t-il, font semblant de contrôler le gouvernement alors qu’ils sont incapables de faire tomber Muzito tant que l’"autorité morale de l’AMP" n’aura pas donné l’onction. Les députés se livrent à de la musculation devant les camera pour faire croire à l’opinion que le Pouvoir législatif existe.» Pour mon ami, Muzito n’est certes pas blanc comme neige, mais il n’est qu’un «poids mouche» face au «raïs». Mon ami avoue ne pas comprendre l’acharnement sur «Ngwashi Adolphe» alors que le locataire du palais de la nation est, comme disent les Kinois, «plus pire» que lui.

Ayant compris mon incrédulité, mon ami de donner trois exemples. Le premier concerne les travaux de modernisation du Boulevard du 30 juin. Selon lui, un kilomètre de route macadamisée ou goudronnée coûte plus ou moins 400.000 dollars américains. Les travaux sur ce Boulevard s’étendent sur six kilomètres. «Pouvez-vous m’expliquer, s’enrage-t-il, pourquoi le Trésor public a déjà déboursé 64 millions de dollars pour les 6 kilomètres du Boulevard du 30 juin ? Qui a ordonné le paiement ? Le Premier ministre peut-il sortir un tel montant sans l’aval du chef de l’Etat?» Selon mon ami, la réfection du Boulevard du 30 juin devait durer 90 jours. Cela fait déjà 18 mois que ça dure.

Le deuxième cas concerne la société «Mike Promotions». Cette entreprise appartiendrait à un certain Mike Mutombo. L’homme serait très proche du «raïs». Selon mon ami qui sait décidément tout sur tout et tout sur rien, il y a encore peu la «haute hiérarchie» veillait personnellement afin que tous les marchés d’entretien des routes soient confiés à «Mike». Il faut être naïf pour croire que le «raïs» était animé par l’amour du prochain. Une affaire de plusieurs millions de dollars. Les députés parlent de dix millions de dollars encaissés par cette entreprise.

Le dernier exemple concerne la Banque Congolaise que dirige le Franco-Libanais Roger Alfred Yaghi. Selon mon ami, «Roger» fait partie des «amis intimes» du «raïs». Il paraît que la haute hiérarchie compte sur ses amis originaires du pays du cèdre, pour trouver, «par tous les moyens», le financement nécessaire y compris par le blanchiment de narcodollars pour l’organisation matérielle des élections présidentielles et législatives de 2011. Pour ceux qui ne le savent pas, «le pays du cèdre» est l’autre appellation du Liban. Pour ceux qui ne le savent pas également, le contrat CTC-Ofida qui s’est soldé par un fiasco financier pour la République très démocratique du Congo a été initié par «Roger». Il a par la suite intéressé le «raïs». C’est ainsi que celui-ci avait ordonné aux ministres du Budget, du Portefeuille et des Finances d’aller, toutes affaires cessantes, contresigner cette convention-bidon.

Pour mon ami, le Premier ministre Adolphe Muzito doit partir un jour. Sauf que la véritable rupture avec la mauvaise gouvernance et la corruption institutionnalisée n’interviendra que lorsque le «raïs» et son clan d’affairiste seront «hors d’état de nuire».

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lu pour vous.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 20 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum