Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Arafat le 27/9/2009, 6:27 pm

C´est un Lambert Mende apparemment dans l´embarras, irrité et surtout très agressif qui tentait de justifier la mise en place de cette commission voulue par le président de la république. On comprend sa gêne quand on sait que quelques jours plus tôt, il avait tenté de nier l´evidence, heureusement que l´affirmation du président du sénat a poussé le gouvernement congolais à se prononcer sur ce sujet. Il est à noter que l´émission fût brusquement interrompue sans aucune justification et l´orsqu´elle reprit quelques instants plus tard, on parlait déjà d´un autre sujet. Avait-on voulu "zapper" délibérément cette affaire qui faisait tant de bruits et mettait beaucoup de gens dans l´embarras?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  mongo elombe le 27/9/2009, 6:50 pm

Le ridicule ne tue pas et il est congolais c'est ça qui est DRAMATIQUE.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  mongo elombe le 27/9/2009, 7:03 pm

Ainsi va la RDC au lieu d'étudier comment moderniser la RDC, où donner de l'eau, électricité, augmenter les salaires, on cherche à cautionner une dérive dictatoriale qui servira toujours les mêmes.

Lue dur Radio OKAPI.
============================================================================


Pour l’opposition institutionnelle de la province du Katanga, la démarche initiée par le chef de l’Etat est illégale. « Il est reconnu au président de la République de s’adresser au Sénat et à l’Assemblée nationale pour une éventuelle modification de la Constitution. C’est son droit. Mais aller par une commission, c’est ce que nous avons appelé la violation constante de la Constitution. Trop c’est trop », s’est révolté Jean Raymond Muyumba Maila, porte-parole de cette opposition. Celui-ci de renchérir : « Depuis que la Constitution est là, elle n’a jamais été appliquée, sinon être violée du matin au soir. Alors, autant qu’on fasse un coup d’Etat politique, neutraliser les institutions et faire une Constitution sur mesure, alors en ce moment là, on aura peut-être la paix. Nous saurons que nous sommes dans un régime tout à fait dictatorial, soit que le président de la République démissionne, en ce moment là je crois, et la République et le peuple lui seront reconnaissants. Ce serait beaucoup plus clair au lieu de nous vendre des illusions de la démocratie. »

Du côté de PPRD Katanga, le parti présidentiel, l’on estime que l’opposition politique entretient en son sein la cacophonie et s’agite pour rien. Pour le PPRD Katanga, le chef de l’Etat, garant de la Constitution, connaît bien toutes les procédures qui mènent à réaménager ou à réviser quelques dispositions. Tout se fera donc de manière régulière et légale, et même si un groupe est appelé à se réunir pour réfléchir, le moment venu, l’une ou l’autre chambre du Parlement sera saisie pour amorcer toute procédure de réaménagement ou de la révision de certaines dispositions de la Constitution, assure-t-on à la direction provinciale du PPRD Katanga.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Admin le 27/9/2009, 9:45 pm

ARAFAT a écrit:C´est un Lambert Mende apparemment dans l´embarras, irrité et surtout très agressif qui tentait de justifier la mise en place de cette commission voulue par le président de la république. On comprend sa gêne quand on sait que quelques jours plus tôt, il avait tenté de nier l´evidence, heureusement que l´affirmation du président du sénat a poussé le gouvernement congolais à se prononcer sur ce sujet. Il est à noter que l´émission fût brusquement interrompue sans aucune justification et l´orsqu´elle reprit quelques instants plus tard, on parlait déjà d´un autre sujet. Avait-on voulu "zapper" délibérément cette affaire qui faisait tant de bruits et mettait beaucoup de gens dans l´embarras?
Arafat mon frere Mende est un des gars le plus dangereux du clan Kabila, il y en a qui sont la pour l'argent mais ce mr est la pour une ideologie, et ca c'est plus grave
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  mongo elombe le 27/9/2009, 11:06 pm

Lino olobaki intifada et cie olobi ninieeeeeeeeeeee

Revenir en haut Aller en bas

TO BOYI LOKUTA ! TO BOYI HYPOCRISIE ! TO BOYI KINDOKI !

Message  *CNMM le 27/9/2009, 11:51 pm

mongo elombe a écrit:
Ainsi va la RDC au lieu d'étudier comment moderniser la RDC, où donner de l'eau, électricité, augmenter les salaires, on cherche à cautionner une dérive dictatoriale qui servira toujours les mêmes.
Lue dur Radio OKAPI.
============================================================================
Pour l’opposition institutionnelle de la province du Katanga, la démarche initiée par le chef de l’Etat est illégale.
« Il est reconnu au président de la République de s’adresser au Sénat et à l’Assemblée nationale pour une éventuelle modification de la Constitution.
C’est son droit.
Mais aller par une commission, c’est ce que nous avons appelé la violation constante de la Constitution.
Trop c’est trop », s’est révolté Jean Raymond Muyumba Maila, porte-parole de cette opposition.
Celui-ci de renchérir : « Depuis que la Constitution est là, elle n’a jamais été appliquée, sinon être violée du matin au soir.
Alors, autant qu’on fasse un coup d’Etat politique, neutraliser les institutions et faire une Constitution sur mesure, alors en ce moment là, on aura peut-être la paix.
Nous saurons que nous sommes dans un régime tout à fait dictatorial, soit que le président de la République démissionne, en ce moment là je crois, et la République et le peuple lui seront reconnaissants.
Ce serait beaucoup plus clair au lieu de nous vendre des illusions de la démocratie.»

Du côté de PPRD Katanga, le Parti Présidentiel, l’on estime que l’Opposition Politique entretient en son sein la cacophonie et s’agite pour rien.


Pour le PPRD Katanga, le Chef de l’Etat, garant de la Constitution, connaît bien toutes les procédures qui mènent à réaménager ou à réviser quelques dispositions.

Tout se fera donc de manière régulière et légale, et même si un groupe est appelé à se réunir pour réfléchir, le moment venu, l’une ou l’autre Chambre du Parlement sera saisie pour amorcer toute procédure de réaménagement ou de la révision de certaines dispositions de la Constitution, assure-t-on à la direction provinciale du PPRD Katanga.


http://www.radiookapi.net/index.php?i=53&l=0&c=0&a=24874&da=&hi=0&of=3&s=&m=2&k=0&r=all&sc=0&id_a=0&ar=0&br=qst

http://congodiaspora.forumdediscussions.com/actualite-vie-et-societe-f1/kabila-veut-installer-une-dictature-au-congo-t1978.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  ndonzwau le 28/9/2009, 1:19 am

Admin a écrit:
ARAFAT a écrit:C´est un Lambert Mende apparemment dans l´embarras, irrité et surtout très agressif qui tentait de justifier la mise en place de cette commission voulue par le président de la république. On comprend sa gêne quand on sait que quelques jours plus tôt, il avait tenté de nier l´evidence, heureusement que l´affirmation du président du sénat a poussé le gouvernement congolais à se prononcer sur ce sujet. Il est à noter que l´émission fût brusquement interrompue sans aucune justification et l´orsqu´elle reprit quelques instants plus tard, on parlait déjà d´un autre sujet. Avait-on voulu "zapper" délibérément cette affaire qui faisait tant de bruits et mettait beaucoup de gens dans l´embarras?
Arafat mon frere Mende est un des gars le plus dangereux du clan Kabila, il y en a qui sont la pour l'argent mais ce mr est la pour une ideologie, et ca c'est plus grave
Je ne sais pas si Mende est plus idéologique que cupide, il est dans tous les cas dangereux :
son discours démagogique sur cette "interview" où le journaliste a magré lui (? ; disons
en passant qu'un meilleur français l'aurait mieux servi) réussi à le confronter à ses propres
contradictions, une réponse plus déroutante après l'autre, démontre que la vérité, la réalité
des préoccupations et toutes les soufrances des populations ne le concernent pas, seul
lui importe de sauver sa face et celle de ceux qu'il promeut...

Quelques exemples !

# Mende utilise à rebours une qualification qui est "mienne" (= Kanambe traÏne toujours à
ses pattes cette malédiction atavique(sic) à "criminaliser" même ses bonnes
actions tant il est...) en disant que ceux qui s'interrogent sur cette ubuesque affaire,
"criminaliseraient" la possibilité de révision Constitutionnelle, bien constitutionnelle alors
que c'est parce que ce pouvoir "criminalise" lui-même un acte légal en le faisant en catimini
et sur des points moins indiqués qu'il nous inquiète tous... Comme s'il voudrait nous envoûter
comme par enchantement d'effacer de nos oreilles le déni d'existence de sa bouche
il y a 24h de la même commission dont comme par hasard il vante aujourd'hui la présence...

# Embarassé, il n'a plus rien dans le fond à reprocher au scoop de Rfi qu'il s'entremêle encore
les réponses pour donner en exemple le même point (la pronvicialisation de nouveaux
territoires prévue dans la Constitution) pour se rertracter piteusement lorsqu'on
lui évoque l'autre point de la durée du mandat présidenteel; on en arrive à avoir pitié
de ses justifications embarassées... Quel gâchis d'un fils du pays dont on sent
qu'il aurait mieux servi...

# Plus loin c'est d'abord l'évaluation par les experts qui avait primauté pour revenir sur
le Président et toutes les autres institutions qui seraient au dessus des experts...
Il termine même sur un "lynchage médiatique" : mais lynchage de qui ? D'un Mende
ministre et grand porte-parole du gouvernement et du pouvoir en place ?
Eh ben alors quel paradoxe ou quel renversement "symbolique" des "pouvoirs " :
Mende se sentirait enfin victime de lynchage médiatique ? Tant mieux si c'est vrai,
tant il est dangereux...



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Hiro-Hito le 28/9/2009, 6:31 am

Bien parle Ndonzwau, et concernant la comparaison faite par Wilco, sur la cupidite et l'ideologie de Mende, Moi je pense q l'ancien animateur du JMPR, le fait par cupidite.
On peut voir q'il n'est pas a l'aise, j'aurai souhaite qu'on lui pose la question sur ses declarations d'il y a qlq jours. Car je sais au moins qu'il aurait eu du mal a nous faire croire q'il n'etait pas au courant alors q c ca son travail. Kie kie kie, Mende...na soni.
Coe je le disais autrefois, il est tps q l'opposition ouvre l'oeil, car etant minoritaire au parlement, il est fort possible qu'on revive la mm histoire avec le referendum...

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36
avatar
Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Vieux Bord le 28/9/2009, 8:54 am

les congolais de la dispora, signons une petition contre cette demarche alors

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Arafat le 28/9/2009, 9:24 am

On
peut voir q'il n'est pas a l'aise, j'aurai souhaite qu'on lui pose la
question sur ses declarations d'il y a qlq jours. Car je sais au moins
qu'il aurait eu du mal a nous faire croire q'il n'etait pas au courant
alors q c ca son travail. Kie kie kie, Mende...na soni.
kie kie kie, c´est la première fois que je vois Mende être malmené de la sorte, la RTNC l´avait aussi bien senti et je suppose que c´est la raison pour laquelle l´émission avait été brouillée, on ne va quand même pas humilier son ministre de tutelle.

Embarassé, il n'a plus rien dans le fond à reprocher au scoop de Rfi qu'il s'entremêle encore
les réponses pour donner en exemple le même point (la pronvicialisation de nouveaux
territoires prévue dans la Constitution) pour se rertracter piteusement lorsqu'on
lui évoque l'autre point de la durée du mandat présidenteel
C´était là le comble du ridicule et je pense que l´attitude de Mende traduit toute la gêne que ressent la majorité présidentielle dans cette histoire, vu les ambitions des uns et des autres personne au sein de l´AMP ne souhaiterait d´ailleurs cette révision. Il y a des points sur lesquels on peut discuter avait dit un membre de l´AMP, surtout qu´on ne touche pas aux points que la constitution a elle-même verouillé (entendez-par là la durée du mandat présidentiel) et de conclure en disant :Savez-vous ce qui est arrivé à Adam et Eve?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Decamo Fils le 28/9/2009, 11:04 am

Enfin le gouvernement parle. C'est assez ambigu.

Qui a initie cette commission? Le chef du gouvernement i.e le PM Adolphe Muzito? Non, c'est le chef de l'Etat. Dans ce cas qui devrait parler? Le porte-parole du gouvernement ou le porte-parole de la presidence?

Je trouve repugnantes les sorties mediatiques de Lambert Mende qui me semble defend plus la presidence que reellement le gouvernement.

Je n'etais pas si fou en me posant la question lors de la premiere declaration truffee de mensonge de Lambert Mende, niant l'existence de ladite commission. Sous quel mandat avait-il parle? Confond-t-il la rapidite de reaction a la precipitation. Une telle information devrait etre traitee avec professionnalisme avant toute prise de parole en public. On n'a pas appris la lecon de declarations a l'emporte-piece qui indique le desordre regnant dans les institutions.

Le gouvernement agit dans un "diametralement oppose". Du gouvernement Gizenga qui s'etait etabli une reputation de gouvernement aphone, mediocre en communication, le gouvernement Muzito abuse de la communication. Le contenu de propos rapportes par Mende indique que le gouvernement passe le plus clair de son temps a faire la boxe, a rendre coup par coup au lieu de communiquer effectivement. Dans les pays francophones, principalement en RDC, la communication rime avec le beau-parler, l'utilisation pour impressionner des mots et tournures. C'est la marque laissee par Sakombi que fidelement suit Lambert Mende. Beaucoup sont prets a applaudire dans ce sens. Un homme comme Bongeli, on dira de lui qu'il n'est pas bon pour la communication parce qu'il ne possede pas de verve oratoire. Mende abuse de la communication. Il parle mais on se demande s'il parle pour lui-meme en prenant des initiatives ou il induit en erreur le gouvernement Muzito ou s'il parle pour le gouvernement?

Le gouvernement a parle, il reconnait l'existence de cette commission. Merci a la RFI. C'est une demonstration de la force de medias comme "watchdog". Une chose est de reconnaitre l'existence, une autre est de nous informer de sa tache, de sa mission. L'information a heurte les bons esprits non pas a cause de la formation de cette commission en toute opacite mais a cause des points inscrits dans des discussions. Le mandat presidentiel et l'entree du chef de l'Etat dans le CSM. Qu'en est-il? Ces points sont-ils ceux qui font l'objet de discussions dans cette commission?

Kengo a certes livre une info qui a pris au depourvu le gouvernement. Heureusement pour lui qu'il est du centre comme il l'a proclame lui-meme. On ne peut qu'imaginer ce qui serait advenu de lui s'il etait membre de l'AMP. Si seulement nous avions un politicien non-membre de l'AMP a la tete de l'Assemblee Nationale. Cependant, l'info de Kengo est partielle. En effet, il a parle d'une commission qui regroupe au stade actuel de ses travaux des experts. Qui sont ces experts? Pouvons-nous les connaitre? A la presse congolaise de faire son travail qu'elle ne fera malheureusement pas. Et c'est dommage. Kengo a ajoute en s'adressant aux senateurs: "je n'en suis pas plus informe que vous". Ca fait peur une telle declaration. Nous avons la une preuve que les choses evoluent dans l'ombre parce qu'elles ne sont pas de nature a susciter l'adhesion de la nation. Meme les grands responsables politiques ne sont pas tenus au courant des affaires tres importantes de la nation. Il y a vraiment lieu de craindre pour nous tous.

Cette affaire devrait nous reveiller de notre attentisme. Il faudrait des maintenant penser des actions, des mouvements ou que nous soyons afin de faire echec a une entreprise qui risque de nous couter tres cher.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Decamo Fils le 28/9/2009, 11:53 am

Je me rejouis du fait que j'ai mene une analyse sur Lambert Mende qu'un compatriote journaliste dans Congo edition a percu de la meme maniere.

L'article intitule "“Les déshonorables et les médiocrates”, un film avec des acteurs congolais et des réalisateurs occidentaux, est a trouver dans le lien-ci: http://congoedition.com/2.0/index.php?option=com_content&view=article&id=215:les-deshonorables-et-les-mediocrates-un-film-avec-des-acteurs-congolais-et-des-realisateurs-occidentaux&catid=13:featured-news

Il faut seulement etre de la diaspora pour ecrire sur de telles verites. A Kinshasa, on adopte la langue de bois parce qu'on a peur de represailles. Personne dans un organe de presse en RDC n'osera critiquer le mode operatoire du porte-parole du gouvernement, de la presidence ou du pays tout entier.

Ainsi l'article dont je fais mention dit de Mende:"Je me disais comment se fait-il lorsqu’on montre nos « honorables » sur écran, ils ont tendance premièrement à dire des choses « insensées », parfois même ils se contredisent « grossièrement » "dans" le petit écran. La logique et le raisonement ne sont "visibles" dans nous reunions. Les textes n'ont aucune vie, sont des lettres mortes, "mortes nées". Le « tout » donne l’air d’un théâtre sans metteur en scène, ou tout s’improvise. Je me suis immédiatement rappelé de Lambert Mende, ce porte parole du gouvernement congolais qui parle "trop", même pour un ministre d’information. Il y a des moments ou je me demande comment même fonctionne son ministère ? Est ce qu’il vérifie les infos qu’il divulgue, pas pour le gouvernement, mais pour sa propre réputation ? On a l’impression que dés qu’une information lui est soumise, il « court » en convoquant expéditivement une conférence de presse pour la « dévoiler ». Le dernier "cas" en date fut son « démenti » de l’information selon laquelle une commission était mise en place pour réviser le budget. Son « non » catégorique fut rendu « nul » juste 24 heures plutard par le président du sénat Kengo qui déclara qu’une commission œuvrant dans ce sens existait bel et bien… A nous, de nous poser la question de savoir qu’est ce se passe avec ces gens ? Ont-ils une réputation ou pas? On se souvient combien Colin Powell insista sur la véracité de la présence des armes de destruction massive avant de faire son discours à l’Onu en faveur de la guerre d’Iraq ; cette imprudence est devenue la « tache noire » de sa carrière politico-militaire, pourtant une des plus brillantes de l’histoire de l’armée américaine.

J'ai aime le passage ou il parle du journal Le Potentiel. Il rejoint ainsi Ndonzwau dans sa critique contre ce journal devenu desormais tres equilibriste au point de sacrifier ou plutot de nuire a sa reputation: La classe politique congolaise nous a de tout temps habitué à une constante : biaiser le débat, l’orienter vers le dérisoire, l’anodin, alors que le peuple, lui, attend des réponses à l’essentiel. Les journaux même de la trempe du potentiel nous ont habitué à des titres sensationnels mais creux, souvent redondants : Tolérance Zéro, les portes de la prison seront ouvertes... le grand retour du Congo de la géopolitique, Les Usa ont choisi Kinshasa... guerre au sein de l’opposition, la visite de tous les enjeux… Tout cela démontre la superficialité de leurs démarches, par conséquent le manque de virulence et de pertinence dans leurs propos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Arafat le 28/9/2009, 12:06 pm

Je me suis immédiatement rappelé de Lambert Mende, ce porte parole du gouvernement congolais qui parle "trop", même pour un ministre d’information. Il y a des moments ou je me demande comment mêmefonctionne son ministère ? Est ce qu’il vérifie les infos qu’il divulgue, pas pour le gouvernement, mais pour sa propre réputation ? On
a l’impression que dés qu’une information lui est soumise, il « court »en convoquant expéditivement une conférence de presse pour la «dévoiler ». Le dernier "cas" en date fut son « démenti » de l’information selon laquelle une commission était mise en place pour réviser le budget. Son « non » catégorique fut rendu « nul » juste 24 heures plutard par le président du sénat Kengo qui déclara qu’unecommission œuvrant dans ce sens existait bel et bien… A nous, de nous
poser la question de savoir qu’est ce se passe avec ces gens ? Ont-ils une réputation ou pas?
C´est ce qui arrive quand on veut à tout prix defendre et couvrir le président de la république, on doit se sacrifier, servir de fusible pour le chef. Mais à contrario, je ne pense pas que tous ces points de presse soient de sa propre initiative. Il parle en sa qualité de "porte-parole" du gouvernement, je présume qu´il obtient le feu vert soit de la primature (je ne pense pas trop) mais surtout de la présidence (à travers le cabinet du président de la république) avant de s´exprimer ainsi publiquement au nom du gouvernement congolais.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Mwana ya Congo le 28/9/2009, 12:26 pm

Du gouvernement Gizenga qui s'etait etabli une reputation de gouvernement aphone, mediocre en communication, le gouvernement Muzito abuse de la communication.

Tres drole
c'est vraie en plus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Decamo Fils le 28/9/2009, 12:29 pm

[quote="ARAFAT"]
je ne pense pas que tous ces points de presse soient de sa propre initiative. Il parle en sa qualité de "porte-parole" du gouvernement, je présume qu´il obtient le feu vert soit de la primature (je ne pense pas trop) mais surtout de la présidence (à travers le cabinet du président de la république) avant de s´exprimer ainsi publiquement au nom du gouvernement congolais.

Arafat,

j'aimerais bien penser que ses conferences de presse ne soient pas de l'initiative de Mende. Mais lorsque je l'ecoute, je pense directement a Sakombi Inongo aka frere Jacob. Certes, il peut avoir le feu du PM mais il y a forte chance qu'il y ajoute beaucoup du sien. Je ne pense pas que le contenu de ses propos est revise ou dicte par Muzito. Celui-ci est un neophyte en politique compare a Mende. Connaissant notre mentalite de Bantous ou l'anciennete est l'argument d'autorite, je ne vois pas Muzito en train de sermonner Mende ou de le remettre a sa place. Et je puis meme parier que meme si le gouvernement, en l'occurence le PM n'est pas d'accord avec ce que Mende raconte a la place publique, il ne saura penser a le lui faire remarquer pour le "cool down". Qu'a dit le PM sur cette commission? Surement que la question n'est pas de son obedience comme beaucoup d'autres.

Ce qui est plus grave est que si Mende parle au nom du gouvernement apres avoir le feu vert de la presidence. Est-il alors porte-parole de la presidence mais il fait passer ses messages au nom du gouvernement? OU il est au service de Kabila en portant la casquette de ministre? Nous ne sommes pas encore au bout de nos peines. A-t-on combattu Mobutu pour produire un autre monstre et ses acolytes?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Arafat le 28/9/2009, 12:49 pm

Ce qui est plus grave est que si Mende parle au nom du gouvernement apres avoir le feu vert de la presidence. Est-il alors porte-parole de la presidence mais il fait passer ses messages au nom du gouvernement? OU il est au service de Kabila en portant la casquette de ministre? Nous ne sommes pas encore au bout de nos peines.
A-t-on combattu Mobutu pour produire un autre monstre et ses acolytes?
Au fait c´est par respect qu´on fait allusion au premier ministre, nous savons tous que Mende est au service de Kabila et ce, dans le cadre de l´AMP et il n´a pas besoin d´avoir l´aval du PM pour tenir une conférence de presse et parler ainsi au nom du gouvernement, Muzito n´est pas de l´AMP et le PALU ne forme qu´une coalition avec l´AMP d´où l´intérêt de Lambert Mende de s´adresser directement aux instances de l´AMP que de passer par le PM.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Decamo Fils le 28/9/2009, 1:20 pm

ARAFAT a écrit:
Ce qui est plus grave est que si Mende parle au nom du gouvernement apres avoir le feu vert de la presidence. Est-il alors porte-parole de la presidence mais il fait passer ses messages au nom du gouvernement? OU il est au service de Kabila en portant la casquette de ministre? Nous ne sommes pas encore au bout de nos peines.
A-t-on combattu Mobutu pour produire un autre monstre et ses acolytes?
Au fait c´est par respect qu´on fait allusion au premier ministre, nous savons tous que Mende est au service de Kabila et ce, dans le cadre de l´AMP et il n´a pas besoin d´avoir l´aval du PM pour tenir une conférence de presse et parler ainsi au nom du gouvernement, Muzito n´est pas de l´AMP et le PALU ne forme qu´une coalition avec l´AMP d´où l´intérêt de Lambert Mende de s´adresser directement aux instances de l´AMP que de passer par le PM.

C'est un vrai magasin portugais notre politique.

Ainsi, il n'y a pas de distinction entre l'AMP et les institutions.

C'est un secret de polichinelle que de dire que Muzito est un paravent. Il n'a pas de charisme pour etre la ou il est. Un accord politique est la seule explication.

Dois-je m'en etonner? Nenni. Nous avions ete sous cette coupe durant le mobutisme. Quand les ex mobutistes entourent Kabila, ils puisent dans leur experience pour l'aider a diriger. Quelle est leur experience? c'est le mobutisme. La plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu'elle a. Les ex mobutistes n'ont que leur mobutisme a proposer a Kabila: propagande, mots creux, vides de sens, culte de personnalite, mensonge, actions d'eclat ou trompe l'oeil, brimades de la presse, concussion, trafic d'influence, enlevements, detournements de deniers publics, matraquage de la presse, des opposants etc.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  lino le 28/9/2009, 3:21 pm

Point de vue de l'opposition parlementaire


télé france kinshasa
http://www.tfktv.com/

La faiblesse,la corruption et la désunion au sein de l'opposition RDC aura coe conscequence que le PPRD puisse se tailler une constitution à sa mésure par UN HOLD UP POLITIQUE et s'emparer du pouvoir.
Mettant ainsi fin au reve de voir un jour JP BEMBA ,TSHISEKEDI ou un membre de l'opposition devenir président RDC.C'est un jeu d'intelligence et de strategie que doit adopter l'opposition politique.Le PPRD multiplie la création des petits partis alliés juste pr affaiblir l'opposition.
C'est la communauté internationale qui s'en inquiète plus que notre chère opposition.
La prochaine étape sera peut etre le controle du CENI aux yeux et à la barbe de tous les acteurs politiques.
C'est le moment pour l'opposition de se reveiller et ne pas se faire couper l 'herbe sous ses pieds si elle veut garder l'ALTERNANCE et incarner LE CHANGEMENT qui est dans les moeurs RDC. ns n'aimons pas la monotonie.



OPPOSITION ...TOSENGI NDE VIGILENCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Arafat le 28/9/2009, 4:10 pm

Les ex mobutistes n'ont que leur mobutisme a
proposer a Kabila: propagande, mots creux, vides de sens, culte de personnalite, mensonge, actions d'eclat ou trompe l'oeil, brimades de la presse, concussion, trafic d'influence, enlevements, detournements de deniers publics, matraquage de la presse, des opposants etc
Je reconnais en effet un certain Emile Bongeli dans cette description, on dirait la sosie de N´djoku Eyobaba.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Hiro-Hito le 28/9/2009, 5:33 pm

Bon debat, et il y a eu des points pertinants qui ont ete souleves ici.
Mes souhaits:
* Q Muzito se dissocie des actes de Mende, a la fin, coe il est le chef du gouvernement, il risque d'etre tenu pour responsable. Coe pour paraphraser Decamo Fils, je dis, la tache du Porte parole du gouvernement, semble ne pas etre bien definie.
* Les elus qui representent le peuple, ont la charge d'informer la population, pour q s'il arrivait qu'elle tranche, q'elle sache au moins ou se mettre cette fois-ci, pour eviter l'idiotie qui a emmene a l'adoption de cette constitution
* L'opposition doit se preparer a contribuer positivement a la modification si possible de cette constitution. Sinon, elle doit aussi preparer la masse a contrer tt action qui puisse donner plus des chances a cette dictature.
* Le fameux Kamerhe, s'il s'etait converti coe on nous disait ici, sa plate-forme doit surement avoir des intentions de briguer la magistrature supreme, c koi la suite?

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36
avatar
Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Troll le 28/9/2009, 6:45 pm

"MINISTRE DE L`INFORMATION"

C´est la base de tout..car dans les États démocratiques, cette fonction n´existe pas ..Ainsi, Mende qui a tant lutté pour faire retarder l´application de la Constitution qui "institue" une "commission de l´audiovisuelle" comme "autorité de réference" en matière d´information au Congo démontre plus que jamais combien cette fonction de "ministre de l´information" s´oppose á la démocratie ..

Voici un "ministre" contredit pas un "Président du Senat" qui ne demissione pas qui ne s´attaque pas au Président du senat..mais qui dans un passé recent defendait la sanction contre RFI en coupant tout simplement le signal de cette radio ..

LE "SERMENT" DU PRESIDENT DE LA RDC

Étrange, en revisitant l´histoire recente du Congo, on retrouve les images d´un "Président" qui est entré en fonction en pretant un SERMENT
Dans ce serment, il promettait de "PROTEGER" la Constitution..et de "DEFENDRE" la Constitution

Nous n´allons pas "revisiter" les violations constantes et permanentes de la Constitution par Joseph...Ainsi, il n´est pas celui qui "defend" la Constitution..
Mais, cette action recente démontre que les congolais ne peuvent pas s´attendre á le voir "PROTEGER" la Constitution, car il tente visiblement de "detruire" la Constitution..

Cette histoire n´est qu´á son début..et démontre pourquoi Mende avait coupé le SIGNAL de RFI.. ..mais il démontre en même temps, qu´il ecoute toujours cette radio..et passe sur le site de cette radio

KENGO

Que souhaite Kengo en contredisant Mende c´est une page á part..mais le message a passé car en Occident on va regarder plus attentivement Joseph

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Arafat le 28/9/2009, 7:38 pm

Que souhaite Kengo en contredisant Mende c´est une page á part..mais le message a passé car en Occident on va regarder plus attentivement Joseph
Depuis quand Kengo était-il au courant de la mise en place de cette commission? Je pense dès le début vu que 2 membres du sénat aussi en font partie. Je pense sincèrement qu´il n´avait aucune intention d´humilier ou de contredire publiquement Mende, mais étant sénateur, un élu du peuple, il ne devait justement pas mentir ce même peuple qu´il est censé représenter. J´ai eu l´impression qu´il a divulgué cette information à contrecoeur et en plus c´était en plein séance et il ne devait surtout pas prendre le risque de couvrir un secret qui ne l´était plus vu que RFI avait déjà vendu la mèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Troll le 29/9/2009, 3:14 pm

Mr ARAFAT

Observez que Kengo CONFIRME l´info de la RFI..après l´intervention honteuse de mr MENDE ..En plus, Kengo informe les membres du SENAT que les "deux experts du Senat" ne sont pas des senateurs Il prend soin d´indiquer que ces deux "experts" n´étant pas des senateurs, le Senat n´est pas impliqué dans cette commission

Notez en passant que Kengo est un juriste de formation..et sait exactement de quoi il parle..tandis que Mende un ministre sans "conscience" devait se sentir "humilié" par cette contradiction du Président du Senat (sans doute à l´orgine de la fuite! )..

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  C.Ryma le 29/9/2009, 9:29 pm

Avec toutes ces bêtises, c’est à se demandé si nous avons vraiment une constitution. La majorité des articles de ce torchon sont violés chaque jour. Cela commençant par les bases telles que le droit à l’éducation pour tous, le droit a la sécurité, etc. Sans oublier l’histoire des 40 % a la source.

Les gens sont entrain de criée que le président ne peut pas revoir l’article sur la durée et le renouvellement du mandat présidentiel, car l’article 220 interdit le changement de cette section de la constitution. Mais il y a-t-il un article de la constitution dit que l’article 220 ne peut être modifié ? Il suffit qu’on décide de changer l’article 220 et le tour sera joué. Une constitution écrit a la hâte, sans étude profonde ! ....et on dit qu’on a des juriste au Congo !

Pfffff R.D.C eloko ya makasi. J’espère que l’opposition et le peuple ne laissera pas cette incidents aller plus loin.

Du désordre!!!!!!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Hiro-Hito le 29/9/2009, 10:16 pm

Good catch Ryma

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36
avatar
Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commission d´évaluation de la constitution : enfin le gouvernement en parle

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum