Le depute Martin Fayulu(Interview)

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  zalapauser le 26/3/2010, 4:37 pm

Salut les internautes,

voici un congolais de la diaspora. Qui a dit que les congolais de la diaspora sont des tonneaux vides? Le bilan est globalement negatif mais les aveugles comme CNN et Lino vous diront que les 5 chantiers sont en marche.

Questions directes à Martin Fayulu

</FONT>
Martin Fayulu Madidi.


Agé de 53 ans, Martin Fayulu Madidi est député provincial de la Ville-province de Kinshasa. Economiste de formation spécialisé dans le management, «Martin» vient du secteur privé. Il a servi durant vingt ans dans le groupe Mobil Corporation et ExxonMobil. Outre le Congo, il a travaillé aux Etats-Unis, en France, en Côte d’Ivoire, au Kenya, au Nigeria, au Mali. Directeur général d’ExxonMobil Ethiopie a été sa dernière fonction. Avant d’être élu député national et provincial en 2006, Fayulu a fait un parcours politique : membre de la Conférence nationale souveraine, membre du Haut conseil de la République-Parlement de transition. Il est le président du parti «ECIDé» (Engagement pour la Citoyenneté et le Développement). De passage à Bruxelles, Martin Fayulu a bien voulu nous accorder un entretien.
Vous êtes de passage à Bruxelles. Ici, la voie publique est bien entretenue. Il suffit de tourner le robinet dans votre chambre d’hôtel pour que l’eau coule. Deux ou trois fois par semaine, les éboueurs ramassent les ordures ménagères et les services communaux assurent la propreté et la sécurité des quartiers. Face à cette description, quel sentiment éprouve le député provincial de Kinshasa que vous êtes ?

J’éprouve trois sentiments : la honte, la défaite et le manque de sens de responsabilité. Manque de sens de responsabilité dans le chef des gouvernants aussi bien à Kinshasa qu’au niveau national.

Vous faites partie de décideurs…

Naturellement. Tous les Congolais sont responsables de nos lacunes. Mais chacun doit assumer sa part de responsabilité. Nous avons été élus députés provinciaux en 2006. C’est au début de l’année 2007 que notre assemblée a commencé ses travaux par l’élection du gouverneur. Nous pouvons dire que depuis ce vote, plus rien n’a été fait. L’échec est total. Cet échec je l’attribue à 90% au gouvernement provincial de Kinshasa. Je m’explique. Le gouvernement provincial est arrivé avec un programme d’action élaboré par les Kinois eux-mêmes dans le cadre des «états-généraux» présidés par le père Martin Ekwa.

Pourquoi ce programme n’a-t-il pas été appliqué ?

Il y a deux raisons. D’une part l’incompétence et de l’autre la cupidité des responsables provinciaux. Certains ont cru que l’exercice d’une parcelle de pouvoir constitue l’occasion de s’enrichir et non de servir les habitants de la capitale selon le programme établi. Conséquence : les finances de la ville-province ne sont pas bien gérées. Je tiens à vous dire que l’assemblée provinciale, elle, s’est acquittée de sa mission.

Selon vous, la réfection des grandes artères de la capitale constituait-elle une priorité ?

Les infrastructures constituent sans conteste une priorité. Si, en revanche, vous me posez la question de savoir si la réfection ou la modernisation des boulevards du 30 juin et Lumumba et celle des avenues des Huileries et de Libération était une priorité, ma réponse est : Non ! Les priorités sont ailleurs. Jusqu’à ce jour, mes collègues et moi ne savons rien de ce qui se fait sur ces artères de la capitale. Même si certains travaux sont effectués sous l’impulsion du gouvernement central, j’ai du mal à comprendre que la question n’ait jamais fait l’objet d’un débat au sein de l’assemblée provinciale. J’ai dit que les priorités ont ailleurs. Il y a des avenues dont la réfection paraît plus qu’utile pour décongestionner la capitale. C’est le cas notamment de l’avenue Kulumba qui va de Kingabwa-Poids lourds jusqu’au Quartier III à Masina. La réfection de cette route aurait permis à la capitale de s’enrichir de deux accès dans sa partie orientale. On peut citer également l’avenue Kasa Vubu à partir de Ngiri Ngiri et Kimbangu, c’est l’avenue Elengesa qui aboutit sur By-Pass. Il en est de même de l’avenue Kikwit qui part de l’Echangeur de Limete pour sortir entre Ngaba et Camp Mombele, via les avenues Elengesa et Libération. J’ai soulevé le débat à l’assemblée provinciale en demandant au gouverneur d’expliquer le sort réservé au Plan général d’aménagement de la ville Kinshasa et la nature des travaux effectués sur le boulevard du 30 juin. Je considère, pour ma part, que ces travaux effectués ne constituent que du «tape à l’œil». Ce sont des travaux inutiles. Allonger la largeur du boulevard est une chose, l’entretenir en est une autre. La preuve est là, plusieurs édifices publics sont entrain de dépérir faute de maintenance : la Cité de la Radio, les immeubles CCIZ, Sozacom, Botour et les deux Galeries présidentielles. Le gouvernement central et le gouvernement provincial viennent de fournir la preuve qu’ils ignorent les vrais problèmes qui se posent à Kinshasa.

Quelle était la durée initiale des travaux sur le boulevard du 30 juin ?

Au départ, il était question de 90 jours. Cela fait plus treize mois depuis que les travaux ont débuté. En vérité, il n’existe aucun plan. Il y a un vrai problème de planification. J’espère que le boulevard du 30 juin sera réfectionné avant les festivités commémoratives du 50ème anniversaire de la proclamation de l’indépendance.

Sur le boulevard Lumumba, des stations service ont été sommées de «déménager» mettant au chômage plusieurs travailleurs. Qu’en dites-vous ?

Il n’y a pas que les cas des travailleurs privés de leur emploi. Il y a eu des accidents mortels sur le boulevard du 30 juin. On dénombre pas moins de 200 personnes tuées suite à des accidents de circulation. Chaque jour, il y a des accidents. Et personne ne s’en préoccupe.

Que font les parlementaires provinciaux censés représentés et défendre les intérêts des Kinois ?

Les parlementaires font leur travail en interpellant ceux qui gouvernent. Je vous signale qu’interrogé à ce sujet par une chaîne de télévision, un membre du gouvernement a déclaré (je le cite) : «On ne fait pas des omelettes sans casser des œufs». Je ne peux m’empêcher de répéter qu’il y a un réel problème de planification. Les projets sont improvisés. A titre d’exemple, au niveau de la ville de Kinshasa, je n’ai pas eu connaissance d’un budget prévu pour financer la réfection de l’avenue des Huileries. Le gouvernement provincial procède actuellement au rétablissement de l’éclairage public dans la capitale. Ce projet a-t-il été budgétisé ? Vous pouvez convenir que cette situation ne constitue nullement la meilleure façon de gérer une Cité.

A vous entendre parler, on est tenté de conclure que les élections générales de 2006 n’ont pas servi à grand chose dans la mesure où l’assemblée provinciale de Kinshasa n’a aucun pouvoir face à l’exécutif provincial …

La situation qui prévaut dans la capitale n’est pas unique en son genre. Les mêmes réalités sont observables ailleurs dans le pays. C’est ici que je voudrais attirer l’attention de mes concitoyens sur le fait que les gouverneurs des provinces ont presque pris les assemblées provinciales «en otage».

Pouvez-vous être plus explicite ?

Je veux dire que les assemblées provinciales travaillent de connivence avec les gouverneurs. Il est de ce fait difficile de faire aboutir une motion ou de poser une simple question au gouverneur. Inutile de parler de motion pour faire démettre celui-ci. A titre d’exemple, les habitants de Kinshasa ont payé récemment la taxe routière dans le cadre de la «campagne vignette 2007-2008». Pas moins de quatre millions de dollars américains ont été récoltés. Où est passé cet argent ? En violation de la loi en vigueur, le ministre provincial des Finances a ouvert des «comptes spéciaux» pour loger ces recettes. Quelques mois plus tard, le même ministre a tiré des chèques à partir de ces comptes.

Qui sont les bénéficiaires de ces chèques ?

C’est une des questions posées à ce ministre. Les parlementaires attendent toujours les réponses…

N’avez-vous pas le sentiment que depuis l’installation des assemblées provinciales, il y a plus de trois ans, les questions portant sur les finances occupent l’essentiel des activités des parlementaires ?

De quoi voulez-vous qu’on parle ? L’argent reste une question cruciale. La corruption sévit tant au niveau provincial que national.

Quand est-ce que les parlementaires vont s’occuper enfin de l’amélioration de la qualité de vie de la population ?

Il faut bien reconnaître que l’argent constitue la «grande faiblesse» du citoyen congolais. Tout le monde veut devenir «riche». Tout le monde veut posséder des biens même s’il n’a pas travaillé. Sans labeur, sans la moindre justification, les gens veulent amasser de l’argent. Dans ce pays, la corruption s’est érigée en système de gestion. Et tous ceux qui ne se conforment pas aux «normes locales» sont considérés comme des «marginaux». C’est pour toutes ces raisons que les Congolais doivent se réveiller. Il est temps que ceux qui veulent le Changement cessent de se complaire dans une posture d’observateurs passifs. Ils doivent s’engager dans les formations politiques les plus sérieuses.

N’avez-vous pas l’impression, vingt années après le lancement du processus démocratique, que les Congolais sont «fatigués» de la politique et des politiciens ?

Les Congolais ne doivent pas démissionner. La construction d’un Etat ne se fait pas en deux ou trois jours. C’est une œuvre de longue haleine. Il y a toujours une courbe d’apprentissage. Il est vrai que l’apprentissage ne doit pas durer éternellement. Il est connu de tous que notre pays souffre d’un déficit de leadership. Notre élite a démissionné. La population s’est désengagée. Un groupe d’individus engagé et décidé, suffit pour changer les choses. Un exemple : il y a peu de temps, les Kinois ne portaient pas de ceinture de sécurité. Allez y voir maintenant. Tous les conducteurs et les passagers attachent leurs ceintures de sécurité. De même, les voyageurs font la queue pour embarquer dans les bus et taxi bus. Ce qui n’était pas le cas auparavant.

Si je vous comprends, c’est l’impunité qui est à la base du laisser-aller ?

L’absence de leadership entraîne l’absence de la sanction et la démission de l’autorité. Un autre exemple. Le code de conduite de l’agent public oblige celui-ci (député, sénateur, ministre, président de la République etc.) à faire une déclaration de son patrimoine. Combien de mandataires politiques ont pu observer cette règle ?

La question serait plutôt de connaître la sanction infligée aux récalcitrants ?

La loi indique clairement l’autorité habilitée à sanctionner. Mais la réalité est là : personne ne sanctionne personne. Un cas concret : un ministre provincial est suspecté de mauvaise gestion. Qui doit infliger la sanction ? C’est l’assemblée provinciale. Le député provincial que je suis prend langue avec d’autres collègues afin de réunir un quorum de cinq signatures. Une motion de défiance est aussitôt rédigée et acceptée au niveau de l’assemblée. Après l’expédition de ladite motion au ministre concerné l’invitant à fournir ses explications, j’apprends à ma grande surprise que trois des cinq députés se sont rétractés. Ils ont retiré leurs signatures. Un tel retrait n’est prévu par aucun texte légal. En revanche, la motion peut être retirée en bloc à l’initiative des cinq signataires. La motion a fini par être retirée.

On parle de plus en plus de la révision de la Constitution de la RD Congo. Qu’en pensez-vous ?

La Constitution a prévu des mécanismes de sa révision. La raison est simple : c’est une œuvre humaine qui est par définition perfectible. La Constitution de la RD Congo dit clairement dans son exposé de motifs mais aussi à son article 220 qu’il y a des dispositions à ne pas modifier. C’est le cas notamment des dispositions relatives au nombre et à la durée de mandats du Président de la République. Il me semble que cinq ou dix ans, c’est amplement suffisant. Tout homme atteint son niveau d’incompétence à un moment donné. C’est fini le temps où l’on faisait 32 ans au pouvoir. En cinq ans, il faut montrer à la population de quoi vous êtes capable. Ce n’est qu’après que cette même population pourra vous renouveler sa confiance. Nous devons cesser de croire qu’il y a des hommes providentiels.

Près de quatre années après l’élection présidentielle de 2006, quel est votre analyse du bilan du «président élu» Joseph Kabila ?

Le bilan est globalement négatif. Le président Kabila est venu avec un programme qu’il a baptisé «Les Cinq chantiers du chef de l’Etat». Désormais, on parle des «Cinq chantiers de la République». A savoir : l’éducation, la santé, l’eau et l’électricité, l’infrastructure et la bonne gouvernance. Primo : l’éducation. L’enseignement a atteint son niveau le plus bas. La formation des étudiants est plus que lacunaire. Secundo : l’eau et l’électricité. Le Congo qui avait un taux de couverture, en eau et électricité, le plus élevé de la moyenne des pays d’Afrique subsaharienne, atteint à peine 20% de couverture. Aujourd’hui même la commune de la Gombe n’a pas d’électricité.

Les «kabilistes» pourraient objecter que le phénomène a commencé sous le régime de Mobutu…

Soyons sérieux ! Monsieur {Gilbert} Tshiongo qui vient d’être nommé ministre de l’Energie, n’était-il pas le PDG très respecté de notre Régie de distribution d’eau sous le régime Mobutu ? Je ne suis pas entrain de faire l’apologie de l’ancien régime. Je voudrais simplement vous dire que lorsque j’ai terminé mes études en France, la Regideso, dirigée alors par M. Tshiongo, était portée en haute estime par les dirigeants de la Lyonnaise des eaux. Il en est de même de la Société nationale d’électricité (SNEL). Tertio : la santé. Où en sommes-nous aujourd’hui ? S’agissant enfin de la bonne gouvernance, tout le monde parle de «Tolérance zéro». Que dire des hommes et femmes, devenus ministre ou Premier ministre, et qui se retrouvent dès le lendemain à la tête d’une immense fortune ? Combien gagnent-ils ? Comment ont-ils pu en un temps record posséder autant de biens ? Lorsque les professeurs d’universités exigent un salaire de 2.000 dollars, le gouvernement leur répond qu’il n’y a pas d’argent. Que dire de toutes ces missions inutiles à l’étranger? Comme je l’ai dit précédemment, le bilan est négatif. Les Congolais doivent se ressaisir pour réfléchir sur l’avenir. Il faut une planification. Nous avons pourtant un ministre du Plan. Que fait-il ?

A propos justement de l’actuel ministre du Plan, il a déclaré dans une interview accordée à «Jeune Afrique» que «le chef de l’Etat doit avoir plus de pouvoir» tout en souhaitant l’avènement d’un «régime présidentiel». Quelle est votre réaction ?

Je suis surpris d’entendre le président d’un parti politique - qui est par ailleurs membre de la coalition gouvernementale - faire une telle déclaration. Cherchait-il à encenser ou flatter «quelqu’un»? Le Parlement n’est-elle pas la seule institution qui doit avoir «plus de pouvoir» pour contrôler l’exécutif ?

Vous avez parlé de «bilan globalement négatif». Apparemment, ce n’est pas l’avis du ministre du Plan qui escompte voir l’actuel chef de l’Etat «remporter» l’élection présidentielle de 2011 «dès le premier tour, (…)»

Tout le monde a le droit de rêver. L’acteur politique ne peut travailler que dans ce sens là. Lorsque j’évoque un bilan globalement négatif, je suis entrain de vous parler des réalités actuelles. Demain, nous irons tous en campagne pour solliciter le suffrage du corps électoral. Nous aurons l’occasion d’expliquer ce qui va et ce qui ne va pas. Nous expliquerons également notre vision de la société congolaise de demain. Ce pays n’appartient pas à quelques individus. Il appartient aux 68 millions des Congolais. Des Congolais qui ont les mêmes droits et devoirs.

Le président Joseph Kabila demande le départ de la Monuc. Quel est votre avis ?

La Monuc partira un jour. Je ne pense pas que ce départ doit avoir lieu maintenant. Notre pays a encore besoin de la logistique de la Monuc comme ce fut le cas lors des élections de 2006. La Monuc doit par ailleurs garantir les conditions minimales de sécurité à tous les candidats devant battre campagne aux quatre coins de la République. A mon avis, les forces onusiennes doivent rester au Congo durant une période d’au moins une année après l’installation des institutions issues des urnes. Pourquoi n’a-t-on pas exigé le départ de la Monuc hier ? Et pourtant les problèmes du pays sont loin d’être résolus. Aujourd’hui, le Congo continue à être secoué par la violence faite aux femmes ; les partis politiques ne parviennent pas à jouir d’espace de liberté pour s’exprimer librement. Près de quatre années après les élections générales de 2006, on assiste à des restrictions des libertés. Comment peut-on, dès lors, demander le départ de la Monuc ?

Il semble que le gouvernement congolais tient à financer par ses fonds propres les élections législatives et présidentielles. Les élections locales pourraient être prises en charge par la «communauté internationale». Qu’en dites-vous ?

Voilà une démonstration de notre irresponsabilité. Comment va-t-on organiser ces consultations politiques sans refaire le fichier électoral et sans les cartes d’identité ? Les élections doivent commencer par les locales. Celles-ci seront suivies par les législatives provinciales et nationales. L’élection présidentielle, à deux tours, viendrait boucler la boucle.

Le 24 avril prochain, le processus démocratique au Congo aura vingt ans. Selon vous, qu’est ce qui a changé au cours de ces deux décennies ?

Le fait de se présenter aux élections constitue en soi un changement. D’autre part, il y a des institutions qui sont en place au niveau national et provincial. Il faut maintenant espérer que ces institutions auront à coeur d’assumer leurs missions avec responsabilité. Les Congolais devraient célébrer ces vingt années. Je vous signale que le 16 février dernier, nous avons voulu célébrer dans la méditation le sacrifice consenti par nos frères et sœurs qui ont payé de leur vie le 16 février 1992 au nom de la démocratie. Une marche organisée le 16 février à Kinshasa a été réprimée. Les autorités ont sans doute cru que c’était une manifestation organisée par l’opposition. Et pourtant les autorités urbaines ont été informées par écrit.

Quel est, selon vous, le profil que devrait avoir le futur chef de l’Etat congolais ?

Le futur président de la République doit être un homme qui incarne des valeurs. L’amour de la patrie, c’est la première valeur. Il doit aimer le pays et ses citoyens. L’éducation constitue la seconde valeur. Le futur président doit être un homme éduqué, doté d’une expérience politique et d’un sens de leadership. Un homme capable d’avoir une vision pour montrer le chemin. Enfin, le futur président doit craindre Dieu.
Voici un autre article.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Troll le 26/3/2010, 7:13 pm

..MERCI pour l´information

5 chantiers

1. Education

Puisque l´un des chantiers concernait l´éducation..On ne retrouve pas des traces d´un effort d´investissement dans ce domaine..Au contraire, ceux des congolais qui sont curieux vont retrouver un fait étrange: pendant le gouvernement Gizenga, l´actuel PM Muzito, a,ors ministre du Plan avait proposé la reduction du % du budget reservé á l´education..et c´est chose faite Quand ce parlementaire parle de "l´éducation" du futur Président..on comprend

2. Eau et l´électricité

On a oublié que l´eau..c´est á dire fournir de l´eau potable aux congolais faisait partie du programme politik de Joseph En effet, comme le fait remarquer ce parlementaire, la RDC a regressée tout simplement car la Regideso qui était un exemple d´innovation en Afrique a tout simplement regressée..la Regideso si riche qu´elle pouvait construire un immeuble moderne sur le blv du 30 juin n´est qu´un ombre aprés 4 ans Croyez-vous que les congolais vont oublier de demander l´absence de l´eau á la fin du mandat de Joseph

La SNEL, puissance continentale si pas mondiale avec son barrage d´Inga et des nombreux barrages ou des potentialités enormes dans ce domaine..n´a pas des performances á afficher á un an de la fin du mandat de Joseph...dans la capitale et même dans les quartiers des "riches", les delestages démontrent sans doute que cette priorité de Joseph est une farce tout simplement...On ne trouve aucune mention de l´électricité dans les contrats Chinois..L´Afrique du Sud dont la production de l´or est en chute libre á cause de l´absence de l´électricité pouvait pourtant s´impliquer activement dans la SNEL... Avons-nous vu les sanctions penales contre l´actuel Président de l´Assemblée qui avait detourné les millions de la SNEL C´est la preuve..

3. La santé

Nous attendons toujours des innovations dans ce domaine..Quand Obama est entrain de gagner cette longue lutte datée des années de Roosvelt..la RDC ne peut même pas rêver d´une couverture "sociale" car la santé est oubliée depuis 4 ans..Au contraire, on annonce que l´an 2010 est l´année du sociale..sans pour autant démontrer par un % du budget..combien ce "sociale" a pu devenir une priorité..

4 Infrastructure (s)

Mr King David peut vous raconter l´histoire du "pavillon du Président" á l´aéroport de Ndjili..quand le beton de la piste se casse depuis des années et les Belges qui vont venir fêter le 30 juin vont tomber á la renverse en retrouvant un aéroport daté des années `50 toujours en service alors qu´on rafistole un "pavillon" pour un Président
Ce parlementaire "Kinois" démontre plus que mieux que les "priorités" dans la capitale ont été escamotées..Pire, les congolais vont RIRE quand ils vont apprendre que Joseph promettait un chemin de fer entre Kin et Ilebo Et ceux du Kivu se moque de lui en disant comment il peut être aussi ignorant et ne se rend même pas compte que les routes des Chinois sont en terre battue avec une mince couche de goudron


5 La bonne gouvernance

Le FMI et la BM allaient annuler la dette exterieure de la RDC ( 11 milliards de dollars) au cours de ce mois de Mars..Savez-vous pourquoi la dette reste..jusqu´au mois de Juin Ce que Joseph pense que la "bonne gouvernance" signifie que lui le Président devient responsable des finances de l´Etat á la place de son PM..Ainsi la Présidence gere le budget national, contrôle la banque centrale ect..
Pire, 4 ans après les congolais ne savent toujours pas où sont passées les revisions des contrats miniers sensées offrir " de l´espace " aux Chinois qui devaient quand même recevoir les minerais promis avant de financer les sentiers
Bonne gouvernance La plus grande de toutes les farces de Joseph sans doute


Avez-vous retrouvés le "social", la "sécurité" ou la "défense" du territoire nationale parmis les 5 chantiers ? Non certainement, ce que l´éducation d´un Président de la République est un facteur incontournable..dans une démocratie..

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Tsippora le 26/3/2010, 7:26 pm

C'est rafraichissant de lire une analyse aussi juste et eclairee! Je sais que c'est comme une idee fixe chez moi, mais nous devons prendre nos responsabilites. Et M. Fayulu l,exprime tres bien dans les extraits suivants, sans rejeter la faute a Mobutu ou a quiconque. Il fait partie du systeme et ne s'exclut pas de ce bilan negatif. Ca prend du courage mais surtout, de l'honnetete!

J’éprouve trois sentiments : la honte, la défaite et le manque de sens de responsabilité. Manque de sens de responsabilité dans le chef des gouvernants aussi bien à Kinshasa qu’au niveau national.

Vous faites partie de décideurs…

Naturellement. Tous les Congolais sont responsables de nos lacunes. Mais chacun doit assumer sa part de responsabilité. Nous avons été élus députés provinciaux en 2006. C’est au début de l’année 2007 que notre assemblée a commencé ses travaux par l’élection du gouverneur. Nous pouvons dire que depuis ce vote, plus rien n’a été fait. L’échec est total. Cet échec je l’attribue à 90% au gouvernement provincial de Kinshasa. Je m’explique. Le gouvernement provincial est arrivé avec un programme d’action élaboré par les Kinois eux-mêmes dans le cadre des «états-généraux» présidés par le père Martin Ekwa.

Pourquoi ce programme n’a-t-il pas été appliqué ?

Il y a deux raisons. D’une part l’incompétence et de l’autre la cupidité des responsables provinciaux. Certains ont cru que l’exercice d’une parcelle de pouvoir constitue l’occasion de s’enrichir et non de servir les habitants de la capitale selon le programme établi. Conséquence : les finances de la ville-province ne sont pas bien gérées. Je tiens à vous dire que l’assemblée provinciale, elle, s’est acquittée de sa mission.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  lino le 26/3/2010, 7:52 pm

zalapauser a écrit:Salut les internautes,

voici un congolais de la diaspora. Qui a dit que les congolais de la diaspora sont des tonneaux vides? Le bilan est globalement negatif mais les aveugles comme CNN et Lino vous diront que les 5 chantiers sont en marche.

Nous avons été élus députés provinciaux en 2006. C’est au début de l’année 2007 que notre assemblée a commencé ses travaux par l’élection du gouverneur. Nous pouvons dire que depuis ce vote, plus rien n’a été fait. L’échec est total. Cet échec je l’attribue à 90% au gouvernement provincial de Kinshasa.

Martin Fayulu Madidi.
Encore un corrompu qui rejette la faute aux autres alors que lui même fait parti des dirigeants destructeurs.
Il est élu que fait il pour les électeurs de sa base qui lui ont donné ce Job de député???
Combien des dollars ont ils reçu pour vendre le fauteuil de gouverneur à Kimbuta???
Ils ont reçu plein pouvoir du souverain premier ,n'est ce pas de la trahison d'avoir laisser l'opposition diriger la ville???
Maintenant Il cherche à se justifier pour chercher un autre mandat,c'est vraiment prendre des électeurs pour des cons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Tsippora le 26/3/2010, 7:58 pm

Lino, votre tour de presenter un bilan approche a grands pas. Jusqu'a present, c'est la faute a tout le monde sauf on sait qui. C'est pathetique, pour ne pas dire malhonnete silent
lino a écrit:
zalapauser a écrit:Salut les internautes,

voici un congolais de la diaspora. Qui a dit que les congolais de la diaspora sont des tonneaux vides? Le bilan est globalement negatif mais les aveugles comme CNN et Lino vous diront que les 5 chantiers sont en marche.

Nous avons été élus députés provinciaux en 2006. C’est au début de l’année 2007 que notre assemblée a commencé ses travaux par l’élection du gouverneur. Nous pouvons dire que depuis ce vote, plus rien n’a été fait. L’échec est total. Cet échec je l’attribue à 90% au gouvernement provincial de Kinshasa.

Martin Fayulu Madidi.
Encore un corrompu qui rejette la faute aux autres alors que lui même fait parti des dirigeants destructeurs.
Il est élu que fait il pour les électeurs de sa base qui lui ont donné ce Job de député???
Combien des dollars ont ils reçu pour vendre le fauteuil de gouverneur à Kimbuta???
Ils ont reçu plein pouvoir du souverain premier ,n'est ce pas de la trahison d'avoir laisser l'opposition diriger la ville???
Maintenant Il cherche à se justifier pour chercher un autre mandat,c'est vraiment prendre des électeurs pour des cons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  lino le 26/3/2010, 8:19 pm

[quote="Tsippora"]Lino, votre tour de presenter un bilan approche a grands pas. Jusqu'a present, c'est la faute a tout le monde sauf on sait qui. C'est pathetique, pour ne pas dire malhonnete silent
lino a écrit:
Tu trouve que ce député est honnête ???Il t a convaincu???ce n'est pas étonnant qu'on reprennent les mêmes et on recommence.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Tsippora le 26/3/2010, 8:59 pm

Laughing Laughing Laughing Joseph lui est honnete, le seul d'ailleurs a vraiment oeuvrer pour la refondation du Congo. Amen![quote="lino"]
Tsippora a écrit:Lino, votre tour de presenter un bilan approche a grands pas. Jusqu'a present, c'est la faute a tout le monde sauf on sait qui. C'est pathetique, pour ne pas dire malhonnete silent
lino a écrit:
Tu trouve que ce député est honnête ???Il t a convaincu???ce n'est pas étonnant qu'on reprennent les mêmes et on recommence.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Troll le 26/3/2010, 9:21 pm

Mr LINO

Vous qui soutenez tant la théorie des sacs de riz.. pourquoi ne pas CONTREDIRE cet opposant Après tout, ce monsieur est un OPPOSANT et vous qui pretendez apporter un autre son de la cloche devriez démontrer qu´il est..un mendiant affamé ou un demagogue..

Nous qui sommes dans l´opposition attendons de vous mr Linon un débat CONTRADICTOIRE où vous defendez votre camp avec des arguments solides et verifiables

Commencez par démontrer que les 5 Chantiers marchent si bien á 1 an de la fin du mandat á abordant chaque chantier Mais, tant que vous plognez dans la diversion en parlant de la "corruption" de l´opposition..comme si c´est l´opposition qui est au pouvoir tala kaka..

Pouvez-vous contredire ce kinois qui affirment que la Regideso "avec Mobutu" placait l´ex Zaire parmis les pays trés en avance en Afrique..était même notée en Europe

Pouvez-vous contredire ce monsieur quand il affirme que les travaux qui devaient durer 90 jours ont debordés et on ne connait pas les coûts de ces "chantiers"

Pouvez-vous commenter un peu les propos de ce kinois qui affirme que le "profil du futur Président" devait contenir un certain niveau des études

Alllons, nous attendons quand même une attitude politik active de votre part..Les sacs de riz comme stratégie serait sans doute un souvenir lointain face á des declarations politik des opposants de ce calibre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  *CNMM le 27/3/2010, 12:40 am

Sergent TROLL a écrit:
"...Nous qui sommes dans opposition attendons de vous mr Linon un débat CONTRADICTOIRE où vous defendez votre camp avec des arguments solides et verifiables..."

Cool *CNMM a écrit:
On aura tout lu et entendu avec cet ex-sergent de la GaCi de Baramoto & Mobutu, alias TROLL !

Voilà un Monsieur qui se vante sans cesse d'être :
- SUÉDOIS, EUROPÉEN;
- candidat au passeport USA,
qui méprise sa race Noire, son continent Africain d'origine,
qui a honte d'être né MUYAKA RDCongolais de l'ex-colonie Belge
mais parcontre est très fier de s'être naturalisé "OCCIDENTAL" , etc
et vient nous dire qu'il est "OPPOSANT RDCONGOLAIS" !

Question Est-il "OPPOSANT RDCONGOLAIS" D'OÙ ?
Question Est-il "OPPOSANT RDCONGOLAIS" À QUI ?
Question Est-il "OPPOSANT RDCONGOLAIS" À QUOI ?
Question Est-il "OPPOSANT RDCONGOLAIS" POURQUOI ?
Question Est-il "OPPOSANT RDCONGOLAIS" COMMENT ?
Question Est-il "OPPOSANT RDCONGOLAIS" CONTRE QUI ?
Question Est-il "OPPOSANT RDCONGOLAIS" CONTRE QUOI ?
Question Est-il "OPPOSANT RDCONGOLAIS" POUR QUELLE CAUSE ?
Question Est-il "OPPOSANT RDCONGOLAIS" en vertu de quelle "ALCHIMIE" ?

Il ignore :
- que le Parlement de la Ville Province de Kinshasa est à MAJORITÉ acquise à l"Union pour la Nation" (UN), du reste fort dominée par le MLC/J-P BEMBA GOMBO ;
- que l'AMP est Minoritaire dans l'Assemblée Provinciale de Kinshasa et
- que le MLC/JP BEMBA GOMBO peut à tout moment faire tomber le Gouvernement d'André KIMBUTA !

Question Pourquoi ne les font-ils pas plutôt que radoter des délirantes incantations contre "KANAMBÉ", André KIMBUTA et l'AMP sur le NET à longueur des journées !

Question Qu'est-ce qui empêche le MLC/JPBG et l'UN de renverser André KIMBUTA comme les autres Assemblées Provinciales de la RDC l'ont fait ?

On a connu l'inversion des valeurs à partir du régime de Mobutu où le vol, la débauche, la paresse, l'incivisme, les mensonges, etc étaient devenus des qualités encensées par la Population abroutie par le MPR et la JMPR

Ce serait fort désespérant si l'on y ajoutait, aujourd'hui, la glorification de "l'IMBÉCILITÉ" au seul prix de haïr celui ou plutôt ce qu'ils appellent eux "KANAMBÉ"...
En effet, la mode, aujourd'hui, hélas ! est d'insulter, d'injurier, de calomnier, de maudire "KANAMBE" pour paraître :

NOBEL ALCHIMISTE ;
SAVANT ALCHIMISTE ;
LEADER ALCHIMISTE ;
PATRIOTE ALCHIMISTE ;
OPPOSANT ALCHIMISTE ;
RÉSISTANT ALCHIMISTE ;
POLITICIEN ALCHIMISTE ;
DÉMOCRATE ALCHIMISTE ;
LIBÉRATEUR ALCHIMISTE ;
INTELLIGENT ALCHIMISTE ;
GESTIONAIRE ALCHIMISTE ;
RÉPUBLICAIN ALCHIMISTE ;
COMBATTANT ALCHIMISTE ;
UNE LUMIÈRE ALCHIMISTE ;
UN FIN STRATÈGE ALCHIMISTE ;
UN SAINT HOMME ALCHIMISTE ;
UNE SAINTE FEMME ALCHIMISTE ;
EXCELLENT MANAGER ALCHIMISTE ;
RÉVÉREND ARCHIBISCHOP ALCHIMISTE,...

Quelle MÉDIOCRITÉ !

Cool *CNMM

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Mathilde le 22/7/2013, 5:03 pm


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Mathilde le 5/12/2013, 11:23 pm

MARTIN FAYULU "Faisons attention car Kabila prépare un scénario à la Vladimir Putin"


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Mathilde le 11/3/2014, 10:42 am


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Mathilde le 16/3/2014, 12:00 am

Lu pour vous !!



SOS: Martin Fayulu arrêté et détenu à la police de Ndjili ce samedi 15/03/13
Alors que la population congolaise est déterminée à voir le changement et signe massivement la pétition lancée par Martin Fayulu , les Fac et Sauvons le Congo pour demander le départ de Malu Malu à la tête de la Ceni, les hommes au service de Kabila continuent à utiliser tous les moyens pour bloquer cette opération.
Fayulu vient d’être arrêté et détenu à la police de Ndjili sur ordre du colonel Thierry Kalenga, le commandant du district de Tshangu qui a donné à ses agents l’ordre de le fouiller . La police au service de Joseph Kabila a récupéré plus de 200 feuilles et a confisqué un document avec plus de 2400 signatures récoltées aujourd’hui.
Où va le Congo avec cette barbarie policière ?
Poète Robert Kabemba
Manchester/ Angleterre

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  KOTA le 16/3/2014, 12:45 pm

MARTIN FAYULU, PARTICIPANT A LA CONFERENCE DE PRESSE DU COLLECTIF DES AVOCATS DE DIOMI NDONGALA, INTERVIEW DONNEE PEU AVANT SA BREVE ARRESTATION A NDJILI

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  mongo elombe le 19/3/2014, 11:38 pm

Eux aussi congolais alamuki :

7sur7 | Le Plus grand site d'info en RDCongo

Katanga : pétition contre tout changement de la Constitution


Publié le mercredi 19 mars 2014 09:32


La Société civile de Likasi a initié une pétition contre tout changement ou modification de la constitution en RDC. Le porte-parole de la coordination du cadre de concertation de cette structure, Paul Kisimba, l’a annoncé lundi 17 mars à l’issue d’une réunion avec ses équipes. Cette pétition s’oppose aussi à l’élection des députés provinciaux au suffrage indirect. «Cette pétition demande à la population de dire non au changement de notre constitution. Et même de ses articles. Nous ne voulons pas que ça puisse subir une certaine révision.
Surtout l’article 167 en rapport avec les élections provinciales, qui parle des élections au suffrage indirect», a-t-il expliqué. La pétition de la Société civile s’oppose aussi à l’initiative de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), dans sa feuille de route, de procéder aux élections provinciales par suffrage indirect, a affirmé Paul Kisimba.
«Nous voulons que les élections, à la base, se tiennent réellement parce que c’est ce qui doit impulser le développement. Voila pourquoi nous lançons maintenant cette pétition afin que toute la population de Likasi, territoire de Kambove, signe afin qu’on ne puisse pas toucher à notre constitution», a-t-il ajouté.
Plusieurs médias, dont certains internationaux, relaient depuis lundi 17 mars une information selon laquelle la Majorité au pouvoir réfléchirait aux moyens de maintenir au pouvoir l’actuel chef de l’Etat, Joseph Kabila, à l’expiration de son second mandat en 2016.

Intervenant sur les ondes de Radio Okapi, le secrétaire national du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD), Claude Mashala, a annoncé avoir initié une pétition pour changer la constitution de la RDC.
Ce haut cadre du parti présidentiel estime qu’il faut ouvrir la voie à plusieurs mandats au chef de l’Etat, Joseph Kabila, afin de lui permettre d’achever son programme de gouvernance dénommé « révolution de la modernité ».
Claude Mashala, qui se définit comme un «Kabiliste de l’aile dure et pure», a en outre prévenu que l’organisation de la prochaine élection présidentielle, attendu en 2016, est techniquement impossible.




Share on facebook Share on twitter Share on email Share on print More Sharing Services
1
Comments (23)

+5 # MUTOTO 19-03-2014 09:52
Quand je vois ce genre de position de la part de la société civile au Katanga, je me sens très fière d'être KATANGAIS. Ce qui est important pour nous, c'est la RDC. Pas les individus. Kabila a encore une chasse de se rattraper et sortir la tête haute en quittant calmement le pouvoir en 2016. Ca sera encore une autre fierté pour le Katanga.
Répondre | Répondre en citant | Citer


-1 # NIOTA 19-03-2014 15:30
MUTOTO

MR J.KABILA N'A JAMAIS DIT QU'IL RESTERA APRES 2016. CE SONT LES ZAIROIS A LA MENTALITE DES 32 ANNEES DU MPR QUI S'AGITENT INUTILLEMENT. J.KABILA EST UN HOMME DE PAROLE, ET IL RESPECTERA LE PEUPLE QUI L'A ELU. VOILA POURQUOI IL EST CALME ET FOCALISER AUX CHOSES PLUS IMPORTANTES DONT LE CONGO A BESOIN.
CES KATANGAIS AUSSI COMMENCE A EXAGERER, MAIS UNE CONSTITUTION DOIT S'ADAPTER A CERTAINES CHOSE DANS CERTAINS CAS. LA DIASPORA VEUT LA DOUBLE NATIONALITE, OK; MAIS IL FAUT DEVEROUILLER LA CONSTITUTION POUR LE FAIRE; EN ENGLETERRE LA CONSTITUTION A CHANGER PLUSIEURS FOIS POUR S'ADAPTER AUX REGLES DE L'UNION EUROPEENNE; L'OPPOSITION N'EN FAIS PAS UN DILEME; POUR LA PROTECTION DE L'ENFANT ILS ONT DU CHANGER LA CONSTITUTION POUR LA PROTECTION DES ENFANT CONTRE LES PEDOPHILES, LES JEUNES DE MOINS DE 16 ANS AUSSI QUI COMMETTENT DES CRIMES, LA AUSSI LA CONSTITUTION A CHANGER. MWEYE BA KATANGAIS MUACHE BA TROUBLES INUTILES, ON SAIT QUI VOUS POUSSENT.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # Bernard 19-03-2014 10:23
Bien dit, Mutoto. Si JKK accepte de rendre le tablier en 2016, il sera acclamé. Même ceux qui l'insultent aujourd'hui vont se taire ou oublier (dans une certaine mesure). Mais, à voir comment les choses se passent, le comportement et les déclarations des membres de sa famille politique, je crains qu'il ne soit tenté de rester au pouvoir au moins aussi longtemps que le Maréchal.
Répondre | Répondre en citant | Citer


+2 # stephano kindu 19-03-2014 10:35
Mashala est un reveur; il veut defendre l'indefendable; si le ridicule pouvait tuer; il serait mort hier dans le studio de la radio okapi pendant l'emission dialogue entre congolais. IL est sorti completement ridicule, et a bout d'argument. Il compare les affaires publiques a un match de foot, est ce lui l'arbitre???
N'a t il jamais vu un bon joueur remplacé, a plus forte raison un veterand a sombre passé comme Joseph kabila; ils finiront leur match au stade AMAHORO de Kigali pendant que en rdc nous serons entrain de reconstruire notre nation meurtrie par leur conglomera d'aventuriers de la majorité mecanique (MP de Minaku et Kabila).
Répondre | Répondre en citant | Citer


-1 # imurani Sappros 19-03-2014 12:34
Mon frère Stephano Kindu, poussons d'abord la réflexion très loin, Est-ce que Claude Mashala n'a pas droit de réfléchir dans ce sens là. l'actuelle constitution a tellement d'erreur acceptons d'abord ça. évitons la passion. Comment les gens s'agitent-ils? une simple réflexion. Acceptez la différence. la Constitution n'est pas une bible. même la bible les musulmans de l'utilisent pas...
Répondre | Répondre en citant | Citer


+1 # Patriote 19-03-2014 10:47
Bravo chers patriotes de la société civile, multiplions des initiatives pour solliciter l'expression populaire en fin de faire partir ces aventuriers du pouvoir. Bien fait pour avoir emboiter les pas à Fayulu et les autres. INGETAAAA
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # MIAMIA 19-03-2014 11:21
Bravo Monsieur MASHALA, tu est un vrai congolais qui aime son pays mais je me pose la question de savoir si vous avez votre famille ici en Rdc,car un jour vous vous apparierez avec ta famille et manquant où sont passés vos souliers et cela en fouillant. Je demande à tout la population de la Rdc de se mobiliser à un seul homme pour bouter tous ces dinosaures dehors à la fin de leur mandat. Nous tenons aussi à vous rappeler que nous attendons au tournant. Référez-vous à l'histoire de MOBUTU. Et si vous contournez cette Démocratie que vous mêmes vous avez prôné, vous serez vous mêmes perdants Nous vous le rassurons. Trop c'est trop dit-on.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # jr 19-03-2014 11:22
Le Peuple R.D.Congolais doit se prendre en charge comme nous le demandait MZE KABILA au cas où les individus actuellement au pouvoir chercheraient à tripatouiller l'actuelle Constitution pour continuer à piller les richesses du Pays avec la complicité de DAN GERTLER; vente des gisements miniers à des Sociétés Fictives immatriculées aux îles Vierges et Caïmans.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # ROBESPIERRE 19-03-2014 11:26
MASHALA est entrain de songer dans sa cupidité, un jour il le regrettera et cela n'est pas loin c'est tout proche. Courage Courage, ne lâcher pas.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # COOOOOOOOOOOOOL 19-03-2014 13:15
Il n'y a aucune comparaison à faire entre MOBUTU et KABILA. MOBUTU a fait 32ans au pouvoir sans avoir jamais gagner une election. ce genre de comparaison nous enerve et risque de ne pas vous laisser le pouvoir en 2016. Faisons attention et n'oubliez pas qu'un General ne peut pas se soumettre devant des civils pererux comme les opposants congolais. Allez d'abord faire une formation militaire, combattez à bout portant et puis nous allons vous lasser l'imperium, l'inverse c'est UN GRAND REVE.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # ckkd 19-03-2014 15:22
COOOOOOOOOOOOOL a raison, kabila c'est un militaire, lui demander de laisser le pouvoir c'est un reve, donc il lui faut une réaction de sa taille.regardez partout, tous les presidents militaires ont cherché à valider leur pouvoir par une election et jamais ils ont quitté le pouvoir que par la mort telle quelle soit.ofongoli biso memoire...ba kata katanga ont compris...on les attend venir kata congo
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # ckkd 19-03-2014 15:24
kashala, le mari de tshala mwana?c'est un malade mental.CNPP oyé
Répondre | Répondre en citant | Citer


+1 # ckkd 19-03-2014 15:27
chers tous, les refugiés "congolais" au rwanda veulent retourner au congo dr, est-ce un plan "nord et sud kivu" à la crimée des rwandais et les congolais d'outre mer au pouvoir au congo rd?
Répondre | Répondre en citant | Citer


-2 # NIOTA 19-03-2014 15:35
APRES CE GOUVERNEMENT, CA SERA LE K.O. SI LE CONGO TIENT ENCORE, C'EST GRACE A 3 PERSONES. MR MATATA PONIO, MR J.KABIAL, ET MR KATUMBI. GRACE A UN PRESIDENT QUI A UN COMPORTEMENT ET UN MENTAL TRES FORT AUSSI. SINON, ON NE SERAIT MEME PAS LA OU NOUS SOMMES AUJOURD'HUI.
APRES 2016 AVEC UN NOUVEAU GOUVERNEMENT ET SI MATATA PAR, TOKOLELA NA MONOKO YA MBOKA SANS BLAGUE. L'AVENIR NOUS LE DIRA.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # GRACE 19-03-2014 18:37
Manque a ECRIRE
Répondre | Répondre en citant | Citer


+1 # monga 19-03-2014 15:56
E Claude mashala ce qui ds ce pays un aventurier,oppo rtuniste flatteur politique.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # Alidor Sema 19-03-2014 18:13
Un cireur de bottes sans foi ni loi a la solde de son parrain-direct Boshab !
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # JPRK 19-03-2014 16:33
IMURANI SAPRO cher amie la constitution actuelle est correct pour le moment tout le monde a droit de dire ce qu' il pense mais vu le délais du mandat présidentiel touche a sa fin vous commencer a s'agiter comme ca pour quoi la constitution sera amende après la remise du tablier par monsieur KABILA
Répondre | Répondre en citant | Citer


+1 # muj 19-03-2014 16:47
Oui, les Katangais suivez les conseils de Mukungiblia.... .l'ex kadogo n'a jamais été l'un des vôtres....
un imposteur ....
soutenez la patrie que ce pion de kagame
Répondre | Répondre en citant | Citer


-1 # NIOTA 19-03-2014 18:21
MUJ

CONTINUER KO REVER; IL EST LE FILS DE M'ZEE
NOS PARENTS SE CONNAISSENT TRES BIEN ET SACHE QUE M'ZEE ETAIT DEJA CELEBRE AU KATANGA DEPUIS LES ANNEEES 60.
Répondre | Répondre en citant | Citer


+1 # GRACE 19-03-2014 18:38
C'est toi qui rêve
Répondre | Répondre en citant | Citer


-1 # NIOTA 19-03-2014 18:31
MUJ

MUKUNGUBULA EST CONNU AU KATANGA DEPUIS LONGTEMPS, VOUS VENEZ A PEINE DE LE DECOUVRIR. BEAUCOUPS DE KATANGAIS N'AIMENT PAS MUKUNGUBILA A CAUSE DES DEGATS QU'IL A COMIT DANS SON EGLISE, IL A ETE CONDAMNER PAR BEAUCOUPS A CAUSE DES DIVORCES QU'IL A CAUSER. LUI MEME A BEAUCOUPS DE FEMMMES, ET VOUS PRENNEZ CA POUR UN EXAMPLE?
Répondre | Répondre en citant | Citer


+1 # Vuvuzela 19-03-2014 18:36
Niota t'es un couteau a double tranchant, de foi tu soutiens la revision constitutionnel d'un article bien verouillé de moment tu change, on ne sait pas comment te classé, et tu prends souvent des exemples bidons, tu compare l'incomparable. Les profs qui t'ont enseigné doivent etre furieux s'ils pouvaient tes reconnaitre pcq tu demontre ton incapacité de bien tenir un debat avec des reflexions abominables, vraiment yo osila soni, soki batu ba koki conseiller eko sala bien, pcq je ne sais pas comment te qualifier, avec respect mais je peut appelé cas chauve souris"NGEMBO" ou bien "MAMI WATA" pcq t'es ni poisson ni animal; reflechis niota avant de commenté stp, ko yokisa ba congolaise soni té. J kabila doit juste respecter la constitution et le peuple congolais cela va ds le sens de la democratie.
Répondre | Répondre en citant | Citer

Rafraîchir la liste des commentaires
S’abonner au flux RSS pour les commentaires de cet article.
Ajouter un Commentaire
Nom



1000 Caractères restants


Rafraîchir


Enregistrer
JComments
Share on facebook Share on twitter Share on email Share on print More Sharing Services
1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  mongo elombe le 19/3/2014, 11:41 pm

Eux aussi congolais alamuki :

7sur7 | Le Plus grand site d'info en RDCongo

Katanga : pétition contre tout changement de la Constitution


Publié le mercredi 19 mars 2014 09:32


La Société civile de Likasi a initié une pétition contre tout changement ou modification de la constitution en RDC. Le porte-parole de la coordination du cadre de concertation de cette structure, Paul Kisimba, l’a annoncé lundi 17 mars à l’issue d’une réunion avec ses équipes. Cette pétition s’oppose aussi à l’élection des députés provinciaux au suffrage indirect. «Cette pétition demande à la population de dire non au changement de notre constitution. Et même de ses articles. Nous ne voulons pas que ça puisse subir une certaine révision.
Surtout l’article 167 en rapport avec les élections provinciales, qui parle des élections au suffrage indirect», a-t-il expliqué. La pétition de la Société civile s’oppose aussi à l’initiative de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), dans sa feuille de route, de procéder aux élections provinciales par suffrage indirect, a affirmé Paul Kisimba.
«Nous voulons que les élections, à la base, se tiennent réellement parce que c’est ce qui doit impulser le développement. Voila pourquoi nous lançons maintenant cette pétition afin que toute la population de Likasi, territoire de Kambove, signe afin qu’on ne puisse pas toucher à notre constitution», a-t-il ajouté.
Plusieurs médias, dont certains internationaux, relaient depuis lundi 17 mars une information selon laquelle la Majorité au pouvoir réfléchirait aux moyens de maintenir au pouvoir l’actuel chef de l’Etat, Joseph Kabila, à l’expiration de son second mandat en 2016.

Intervenant sur les ondes de Radio Okapi, le secrétaire national du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD), Claude Mashala, a annoncé avoir initié une pétition pour changer la constitution de la RDC.
Ce haut cadre du parti présidentiel estime qu’il faut ouvrir la voie à plusieurs mandats au chef de l’Etat, Joseph Kabila, afin de lui permettre d’achever son programme de gouvernance dénommé « révolution de la modernité ».
Claude Mashala, qui se définit comme un «Kabiliste de l’aile dure et pure», a en outre prévenu que l’organisation de la prochaine élection présidentielle, attendu en 2016, est techniquement impossible.




Share on facebook Share on twitter Share on email Share on print More Sharing Services
1
Comments (23)

+5 # MUTOTO 19-03-2014 09:52
Quand je vois ce genre de position de la part de la société civile au Katanga, je me sens très fière d'être KATANGAIS. Ce qui est important pour nous, c'est la RDC. Pas les individus. Kabila a encore une chasse de se rattraper et sortir la tête haute en quittant calmement le pouvoir en 2016. Ca sera encore une autre fierté pour le Katanga.
Répondre | Répondre en citant | Citer


-1 # NIOTA 19-03-2014 15:30
MUTOTO

MR J.KABILA N'A JAMAIS DIT QU'IL RESTERA APRES 2016. CE SONT LES ZAIROIS A LA MENTALITE DES 32 ANNEES DU MPR QUI S'AGITENT INUTILLEMENT. J.KABILA EST UN HOMME DE PAROLE, ET IL RESPECTERA LE PEUPLE QUI L'A ELU. VOILA POURQUOI IL EST CALME ET FOCALISER AUX CHOSES PLUS IMPORTANTES DONT LE CONGO A BESOIN.
CES KATANGAIS AUSSI COMMENCE A EXAGERER, MAIS UNE CONSTITUTION DOIT S'ADAPTER A CERTAINES CHOSE DANS CERTAINS CAS. LA DIASPORA VEUT LA DOUBLE NATIONALITE, OK; MAIS IL FAUT DEVEROUILLER LA CONSTITUTION POUR LE FAIRE; EN ENGLETERRE LA CONSTITUTION A CHANGER PLUSIEURS FOIS POUR S'ADAPTER AUX REGLES DE L'UNION EUROPEENNE; L'OPPOSITION N'EN FAIS PAS UN DILEME; POUR LA PROTECTION DE L'ENFANT ILS ONT DU CHANGER LA CONSTITUTION POUR LA PROTECTION DES ENFANT CONTRE LES PEDOPHILES, LES JEUNES DE MOINS DE 16 ANS AUSSI QUI COMMETTENT DES CRIMES, LA AUSSI LA CONSTITUTION A CHANGER. MWEYE BA KATANGAIS MUACHE BA TROUBLES INUTILES, ON SAIT QUI VOUS POUSSENT.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # Bernard 19-03-2014 10:23
Bien dit, Mutoto. Si JKK accepte de rendre le tablier en 2016, il sera acclamé. Même ceux qui l'insultent aujourd'hui vont se taire ou oublier (dans une certaine mesure). Mais, à voir comment les choses se passent, le comportement et les déclarations des membres de sa famille politique, je crains qu'il ne soit tenté de rester au pouvoir au moins aussi longtemps que le Maréchal.
Répondre | Répondre en citant | Citer


+2 # stephano kindu 19-03-2014 10:35
Mashala est un reveur; il veut defendre l'indefendable; si le ridicule pouvait tuer; il serait mort hier dans le studio de la radio okapi pendant l'emission dialogue entre congolais. IL est sorti completement ridicule, et a bout d'argument. Il compare les affaires publiques a un match de foot, est ce lui l'arbitre???
N'a t il jamais vu un bon joueur remplacé, a plus forte raison un veterand a sombre passé comme Joseph kabila; ils finiront leur match au stade AMAHORO de Kigali pendant que en rdc nous serons entrain de reconstruire notre nation meurtrie par leur conglomera d'aventuriers de la majorité mecanique (MP de Minaku et Kabila).
Répondre | Répondre en citant | Citer


-1 # imurani Sappros 19-03-2014 12:34
Mon frère Stephano Kindu, poussons d'abord la réflexion très loin, Est-ce que Claude Mashala n'a pas droit de réfléchir dans ce sens là. l'actuelle constitution a tellement d'erreur acceptons d'abord ça. évitons la passion. Comment les gens s'agitent-ils? une simple réflexion. Acceptez la différence. la Constitution n'est pas une bible. même la bible les musulmans de l'utilisent pas...
Répondre | Répondre en citant | Citer


+1 # Patriote 19-03-2014 10:47
Bravo chers patriotes de la société civile, multiplions des initiatives pour solliciter l'expression populaire en fin de faire partir ces aventuriers du pouvoir. Bien fait pour avoir emboiter les pas à Fayulu et les autres. INGETAAAA
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # MIAMIA 19-03-2014 11:21
Bravo Monsieur MASHALA, tu est un vrai congolais qui aime son pays mais je me pose la question de savoir si vous avez votre famille ici en Rdc,car un jour vous vous apparierez avec ta famille et manquant où sont passés vos souliers et cela en fouillant. Je demande à tout la population de la Rdc de se mobiliser à un seul homme pour bouter tous ces dinosaures dehors à la fin de leur mandat. Nous tenons aussi à vous rappeler que nous attendons au tournant. Référez-vous à l'histoire de MOBUTU. Et si vous contournez cette Démocratie que vous mêmes vous avez prôné, vous serez vous mêmes perdants Nous vous le rassurons. Trop c'est trop dit-on.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # jr 19-03-2014 11:22
Le Peuple R.D.Congolais doit se prendre en charge comme nous le demandait MZE KABILA au cas où les individus actuellement au pouvoir chercheraient à tripatouiller l'actuelle Constitution pour continuer à piller les richesses du Pays avec la complicité de DAN GERTLER; vente des gisements miniers à des Sociétés Fictives immatriculées aux îles Vierges et Caïmans.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # ROBESPIERRE 19-03-2014 11:26
MASHALA est entrain de songer dans sa cupidité, un jour il le regrettera et cela n'est pas loin c'est tout proche. Courage Courage, ne lâcher pas.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # COOOOOOOOOOOOOL 19-03-2014 13:15
Il n'y a aucune comparaison à faire entre MOBUTU et KABILA. MOBUTU a fait 32ans au pouvoir sans avoir jamais gagner une election. ce genre de comparaison nous enerve et risque de ne pas vous laisser le pouvoir en 2016. Faisons attention et n'oubliez pas qu'un General ne peut pas se soumettre devant des civils pererux comme les opposants congolais. Allez d'abord faire une formation militaire, combattez à bout portant et puis nous allons vous lasser l'imperium, l'inverse c'est UN GRAND REVE.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # ckkd 19-03-2014 15:22
COOOOOOOOOOOOOL a raison, kabila c'est un militaire, lui demander de laisser le pouvoir c'est un reve, donc il lui faut une réaction de sa taille.regardez partout, tous les presidents militaires ont cherché à valider leur pouvoir par une election et jamais ils ont quitté le pouvoir que par la mort telle quelle soit.ofongoli biso memoire...ba kata katanga ont compris...on les attend venir kata congo
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # ckkd 19-03-2014 15:24
kashala, le mari de tshala mwana?c'est un malade mental.CNPP oyé
Répondre | Répondre en citant | Citer


+1 # ckkd 19-03-2014 15:27
chers tous, les refugiés "congolais" au rwanda veulent retourner au congo dr, est-ce un plan "nord et sud kivu" à la crimée des rwandais et les congolais d'outre mer au pouvoir au congo rd?
Répondre | Répondre en citant | Citer


-2 # NIOTA 19-03-2014 15:35
APRES CE GOUVERNEMENT, CA SERA LE K.O. SI LE CONGO TIENT ENCORE, C'EST GRACE A 3 PERSONES. MR MATATA PONIO, MR J.KABIAL, ET MR KATUMBI. GRACE A UN PRESIDENT QUI A UN COMPORTEMENT ET UN MENTAL TRES FORT AUSSI. SINON, ON NE SERAIT MEME PAS LA OU NOUS SOMMES AUJOURD'HUI.
APRES 2016 AVEC UN NOUVEAU GOUVERNEMENT ET SI MATATA PAR, TOKOLELA NA MONOKO YA MBOKA SANS BLAGUE. L'AVENIR NOUS LE DIRA.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # GRACE 19-03-2014 18:37
Manque a ECRIRE
Répondre | Répondre en citant | Citer


+1 # monga 19-03-2014 15:56
E Claude mashala ce qui ds ce pays un aventurier,oppo rtuniste flatteur politique.
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # Alidor Sema 19-03-2014 18:13
Un cireur de bottes sans foi ni loi a la solde de son parrain-direct Boshab !
Répondre | Répondre en citant | Citer


0 # JPRK 19-03-2014 16:33
IMURANI SAPRO cher amie la constitution actuelle est correct pour le moment tout le monde a droit de dire ce qu' il pense mais vu le délais du mandat présidentiel touche a sa fin vous commencer a s'agiter comme ca pour quoi la constitution sera amende après la remise du tablier par monsieur KABILA
Répondre | Répondre en citant | Citer


+1 # muj 19-03-2014 16:47
Oui, les Katangais suivez les conseils de Mukungiblia.... .l'ex kadogo n'a jamais été l'un des vôtres....
un imposteur ....
soutenez la patrie que ce pion de kagame
Répondre | Répondre en citant | Citer


-1 # NIOTA 19-03-2014 18:21
MUJ

CONTINUER KO REVER; IL EST LE FILS DE M'ZEE
NOS PARENTS SE CONNAISSENT TRES BIEN ET SACHE QUE M'ZEE ETAIT DEJA CELEBRE AU KATANGA DEPUIS LES ANNEEES 60.
Répondre | Répondre en citant | Citer


+1 # GRACE 19-03-2014 18:38
C'est toi qui rêve
Répondre | Répondre en citant | Citer


-1 # NIOTA 19-03-2014 18:31
MUJ

MUKUNGUBULA EST CONNU AU KATANGA DEPUIS LONGTEMPS, VOUS VENEZ A PEINE DE LE DECOUVRIR. BEAUCOUPS DE KATANGAIS N'AIMENT PAS MUKUNGUBILA A CAUSE DES DEGATS QU'IL A COMIT DANS SON EGLISE, IL A ETE CONDAMNER PAR BEAUCOUPS A CAUSE DES DIVORCES QU'IL A CAUSER. LUI MEME A BEAUCOUPS DE FEMMMES, ET VOUS PRENNEZ CA POUR UN EXAMPLE?
Répondre | Répondre en citant | Citer


+1 # Vuvuzela 19-03-2014 18:36
Niota t'es un couteau a double tranchant, de foi tu soutiens la revision constitutionnel d'un article bien verouillé de moment tu change, on ne sait pas comment te classé, et tu prends souvent des exemples bidons, tu compare l'incomparable. Les profs qui t'ont enseigné doivent etre furieux s'ils pouvaient tes reconnaitre pcq tu demontre ton incapacité de bien tenir un debat avec des reflexions abominables, vraiment yo osila soni, soki batu ba koki conseiller eko sala bien, pcq je ne sais pas comment te qualifier, avec respect mais je peut appelé cas chauve souris"NGEMBO" ou bien "MAMI WATA" pcq t'es ni poisson ni animal; reflechis niota avant de commenté stp, ko yokisa ba congolaise soni té. J kabila doit juste respecter la constitution et le peuple congolais cela va ds le sens de la democratie.






1000 Caractères restants






Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Mathilde le 21/3/2014, 7:31 pm

Tokomi wapi na Martin Fayulu, analyse sur l' actualité politique, SAUVONS LA RDC


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Tsippora le 21/3/2014, 10:30 pm

Martin Fayulu me fait penser a David, seul contre Goliath. Pendant qu'il s'epoumone a attirer l'attention sur 2016, que font nos autres opposants? L'Udps est embourbee dans des histoires de personnalisation du pouvoir et se mure dans son mutisme habituel (si au moins ils etaient actifs sur le plan tactique!) et Kamerhe joue aux martyrs pour s'attirer la sympathie des electeurs. Ahoui, j'oubliais Kengo qui souffle le chaud et le froid et cherche a se faufiler par tous les moyens d'un cote et de l'autre.

Soni na mawa pona ba soit-disant opposants na biso.

Mathilde a écrit:Tokomi wapi na Martin Fayulu, analyse sur l' actualité politique, SAUVONS LA RDC

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Admin le 14/9/2014, 2:09 pm

Plus on avance plus les actes vont faire la différence
 Razz



Comment Fayulu qui se veut opposant, peut demander aux gens de ne pas marcher, s’est interrogé Joseph Kapika, l’un des responsables de l’Udps d’Etienne Tshisekedi

http://7sur7.cd/new/martin-fayulu-desavoue-les-militants-lopposition-radicale/
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Troll le 14/9/2014, 5:39 pm

..Thomas Luhaka et J Makila y compris F Mwamba

Sur le site d´APARECO..Ngbanda parle subtilement des "traitres" du MLC..que Joé Kanambe lui même avait donné les noms á JPBemba Very Happy Very Happy
Cette fois ici, sur le site de Telé Tshangu, on annonce T Luhaka comme "ministre dans le futur gouvernement"..y compris J Makila sans oublier F Mwamba Surprised Surprised

On dirait que Kanambe se prepare au cas où Bemba peut quitter la prison au mois d´octobre...en mettant des ex membres influents du MLC dans un gouvernement fantoche.. @ @ @ @

WAIT AND SEE alien pale

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  KOTA le 14/9/2014, 9:06 pm

Non, les problèmes avec Kamhere ne font que se multiplier: Kapika émarge des budgets de Vitalo: cela est connu ouvertement par tous et crée un grand problème et malaise à l Udps...Hier, rejoignant Limete, pour des raisons inconnues, Vitalo a été caillassé par les militants de l Udps....

De quel droit pouvait - il associer d autres organisations à la marche sans consulter personne?

Il continue a élaborer des textes qui ne sont approuvés par personne et il les impose aux autres partenaires...
De plus, des proches d Ewanga disent que celui-ci a été piégé: que faisaient - ils des hauts fonctionnaires de l Anr à l Hotel Invest apres la condamnation de Bertrand? On lui a fait croire qu il aurait passé sa peine à l Invest mais...cela a fait vite scandale...A vous de deviner qui conduisait la négociation avec les services de sécurité...

En realité Vitalo est maintenant isolé.

Ewanga a été sacrifié pour des intérêts obscurs et il en est conscient.
Vitalo n avait pas été invité à Washington: il aurait du participer au meeting de l opposition mais il a demandé à Fayulu - au dernier moment - de lui procurer une invitation en tant que membre de la délégation et certainement pas le "chef". Arrivé à Washington, il prétendait être le chef de délégation et son discours se concentre sur les garanties a donner à Kabila pour son départ...Pas un mot avec les officiels américains sur l arrestation d Ewanga.

On souligne à son intention que l actuelle Constitution reconnait déjà la place de sénateur a vie pour les anciens chefs d état mais lui insiste pour l adoption d une loi: est-il déjà dans la logique d un changement de Constitution?

L Udps doit faire le nettoyage dans ses écuries et Felix cela l a déjà compris, ayant maintenant un cadre exacte de la situation.

Fayulu a péché de naïveté en s associant avec Vitalo mais il a compris la leçon: l unité ne peut être une excuse pour l infiltration dangereuse ou bien pour servir d ascenseur à ceux qui jouent sans respect et avec aucun gène à la PRIMA DONNA.

Ecoutez la dernière interview de Honore Ngbanda : la plan est :
1. contrôler la majorité par des rwadophones;
2. contrôler l opposition parlementaire par Kengo;
3. contrôler l opposition extra-parlementaire par....Vitalo.

Cela vient de terminator.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Jim KK le 14/9/2014, 9:42 pm

Quel bordel !!!

Opposants contre opposants.

Opposants contre la majorité et advienne que pourra.

Opposants contre leur pays le Congo.

Majorité contre les opposants et advienne que pourra.

La classe politique congolaise et pourrie. C´est vraiment déshonorant. Shocked Shocked Shocked Shocked

Congo mawa !!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Admin le 14/9/2014, 10:55 pm

Jim KK a écrit:Quel bordel !!!

Opposants contre opposants.

Opposants contre la majorité et advienne que pourra.

Opposants contre leur pays le Congo.

Majorité contre les opposants et advienne que pourra.

La classe politique congolaise et pourrie. C´est vraiment déshonorant. Shocked  Shocked  Shocked  Shocked

Congo mawa !!!


Tu n'as pas totalement tort
En réalité les intérêts égoïstes des individus passent avant la nation.
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Admin le 14/9/2014, 11:01 pm

KOTA a écrit:Non, les problèmes avec Kamhere ne font que se multiplier: Kapika émarge des budgets de Vitalo: cela est connu ouvertement par tous et crée un grand problème et malaise à l Udps...Hier, rejoignant Limete, pour des raisons inconnues, Vitalo a été caillassé par les militants de l Udps....

De quel droit pouvait - il associer d autres organisations à la marche sans consulter personne?

Il continue a élaborer des textes qui ne sont approuvés par personne et il les impose aux autres partenaires...
De plus, des proches d Ewanga disent que celui-ci  a été piégé: que faisaient - ils des hauts fonctionnaires de l Anr à l Hotel Invest apres la condamnation de Bertrand? On lui a fait croire qu il aurait passé sa peine à l Invest mais...cela a fait vite scandale...A vous de deviner qui conduisait la négociation avec les services de sécurité...

En realité Vitalo est maintenant isolé.

Ewanga a été sacrifié pour des intérêts obscurs et il en est conscient.
Vitalo n avait pas été invité à Washington: il aurait du participer au meeting de l opposition mais il a demandé à Fayulu - au dernier moment -  de lui procurer une invitation en tant que membre de la délégation et certainement pas le "chef". Arrivé à Washington, il prétendait  être le chef de délégation et son discours se concentre sur les garanties a donner à Kabila pour son départ...Pas un mot avec les officiels américains sur l arrestation d Ewanga.

On  souligne à son intention que l actuelle Constitution reconnait déjà la place de sénateur a vie pour les anciens chefs d état mais lui insiste pour l adoption d une loi: est-il déjà dans la logique d un changement de Constitution?

L Udps doit faire le nettoyage dans ses écuries et Felix cela l a déjà compris, ayant maintenant un cadre exacte de la situation.

Fayulu a péché de naïveté en s associant avec Vitalo mais il a compris la leçon: l unité ne peut être une excuse pour l infiltration dangereuse ou bien pour servir d ascenseur à ceux qui jouent sans respect et  avec aucun gène  à la PRIMA DONNA.

Ecoutez la dernière interview de Honore Ngbanda : la plan est :
1. contrôler la majorité par des rwadophones;
2. contrôler l opposition parlementaire par Kengo;
3. contrôler l opposition extra-parlementaire par....Vitalo.

Cela vient de terminator.....
Vraiment !? Mgwanda est devenu la source crédible? C'est pitoyable!
Kamerhe caillassé ... Des mensonges encore des mensonges pauvres congolais  Razz Kabila est peut-être mieux finalement  Wink


Dernière édition par Admin le 14/9/2014, 11:13 pm, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  zobattants le 14/9/2014, 11:06 pm

Classe pourrie. Seuls Ndonzwau, Kota, Mathilde, Tsippo croient encore en cette classe d'opposants corrompus...
Kabila et sa bande de patriotes essaient de vous faire comprendre quíl ne faut pas suivre a l'aveuglette ces gens,mais non, ils decident de les suivrent "like Lambs on a slaughter"
Notre Dizzy Manzeku aka Ndonzwau, se leve pieusement chaque matin et s'agenouille a cote de son lit afin de mediter sur l'evangile selon Ngbanda. il n y a que lui qui croit aux ballivernes de l'archie bishop Ngbanda et de son scribe Candide Okeke...

Razz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le depute Martin Fayulu(Interview)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum