peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 6/5/2010, 9:00 am

Salut chers compatriotes,
peuple congolais, gouvernants comme gouvernés,
Il vaut mieux éviter la pathologie du pouvoir avec un peu de patience. Nous sommes dans une phase critique de notre jeune démocratie, comme l’âge de la maturation biologique, pour tout apprentissage existe une étape que la psychologie génétique appelle phase critique. La dépense d’énergie exigée d’un enfant pour faire un apprentissage trop précoce et démesurée peut créer un effet pervers. Et il est possible que l’exigence soit telle que l’enfant n’accède pas à l’apprentissage en question, intériorisant par contre des sentiments d’incapacité, d’infériorité, de manque de confiance en lui et de révolte. Cette réalité est la même pour l’apprentissage démocratique au Congo, il n’y a pas des recette communes applicables dans tous les pays. La MONUC devrait encore prendre du temps, pareil pour notre démocratie qui devrait aussi se pratiquer aisément et lentement. En éducation, perdre du temps équivaut souvent à en gagner, disait jean Jacques Rousseau. Nos autorités ne devraient pas se verser dans l’excès de l’autoritarisme, ni dans l’excès de la démocratie au début, il vaut mieux promouvoir le processus du juste milieu. Par exemple,on ne peut pas combattre des groupes insurgés pour le moment au Congo sans recourir à la monuc, sans recourir a des mesures d’exceptions telle le couvre-feu. Mais ces mesures d’urgences devraient être fondées sur la loi, pour être efficaces et éviter l’arbitraire. Il faut pour le moment au congo de l’autoritarisme, mais pas l’autoritarisme absolu comme avec Mobutu et Laurent kabila.
En apprentissage on ne peut pas tout avoir. Seulement, éviter toute rivalité inconstitutionnelle entre le législatif, l’exécutif, et le judiciaire. vaut mieux élargir certains pouvoirs, comme le pouvoir exécutif, car l’exécutif plus puissant peut fonctionner simultanément avec les pouvoirs législatifs et judiciaires. l’autoritarisme absolu appliqué par le feu Laurent désiré kabila entre 1996-1997 en dit beaucoup : on a assisté a des scène horribles, des guerres et de l’anarchie. C’est ainsi que devient importante l’alternative semi-démocratique ( le juste milieu). Cette étape très glissante demande toujours l’intelligence et la compréhension des dirigeants, et des dirigés… sans quoi, nous risquons l’échec de retomber dans l’autoritarisme absolu. Cela exige un travail social de conscientisation des individus comme je ne cesse de le faire depuis mon baptême du feu aux législatives de 2006; Travail qui devait être accompagné d’une politique étrangère très efficace qui coopère avec des États démocratiques, et enfin, l’amour de son pays. Nous devrons comprendre que la démocratie ne se décrète pas, c’est tout un processus d’élaboration.
Mon intervention dans cette phase crique de notre démocratie, n’a pas pour ambition de choquer les uns et les autres, j’ai voulu faire saisir l’importance de favoriser une approche plutôt pragmatique que dogmatique sur la capacité du congo de se démocratiser. Car, il y a des des grandes imprévisibilités au processus du changement social, il est même aberrant de classer le gouvernement actuel comme antidémocratique, alors qu’il sont avancés dans certains domaines diversifiés. Il y a certain domaines qui sont libérés partiellement. Libérer partiellement signifie que le régime subi la pression de son environnement interne et externe, c’est une voie qui s’élabore vers une véritable démocratie pluraliste et constitutionnaliste, ceci contribue inconsciemment a la chute du régime en place. Il joue avec le feu car l’accès a la démocratie est comme une réponse au mode de production postindustriel inhérente à l’information et la communication. Par exemple, le développement du multimédia au Congo est un domaine illustratif de cette semi-libération du système, car ce multimédia influe sur le militantisme des individus qui suivent la tv5, france2, cnn, bbc, tf1 sur internet, cellulaire… Les gens voient comment sont gérées des sociétés avancées et comment se révoltent les autres. l’internet, le cellulaire embarquent tout le monde sur la voie de la démocratisation qui exige la transparence. Avant le Mobutisme avait tous les moyens de couper les congolais de toutes les infos extérieures, avec le président kabila c’est devenu impossible.
Les gens n’ont même pas plus besoins des antennes parabolique vétustes de l’état pour être informés. Nous sommes en voie vers des conflits institutionnalisés, soyons patients avec la rue rien que la rue, pas des armes.
J’exprime avec toute franchise ma réalité de choses , observés sur le terrain en tant que ancien candidat député en 2006, sur des connaissances universitaires et évènements médiatiques. J’ai défendu les mêmes idées a l’arrivée de kabila, parce qu’avec les armes c’était un recul catastrophique des avantages déjà acquis avec l’udps dans la culture de la rue. c’était une erreur grave car le sol était déjà fertilisé par l’udps. Alors, soutenons le processus actuel , tous ensemble en refusant la culture barbare des armes, car vous devriez le savoir, tous les militaires sont des barbares (disaient les romains). Pour les gouvernants, je suis toujours prêt à vous apporter mon audite pour servir mon peuple car nous sommes condamnés à travailler tous sur un même matériel scientifique plus au moins vérifié, fiable comme en statistique et enquêtes sur le terrain. Nous essayons tous de comprendre sans tenir le savoir suprême que croient avoir les hommes aux armes. je vous remercie et le débat reste toujours ouvert sans être acte de foi.
http://lord-mbakam.skyrock.com/
mbakama@hotmail.com


Dernière édition par LORD MBAKAMA le 18/11/2011, 3:29 pm, édité 3 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  mongo elombe le 6/5/2010, 2:23 pm

Likambo ya mabele slogan de LORD MBAKAMA clin d'oeil à tes écrits en face, LORD" la rue rien que la rue" pas en RDC suka suka les ignares qui tiennent les armes ordres où pas tireront sur le peuple c'est leurs natures mais comme les miracles existent que Dieu t'entende.

C'est vrai que MENDE et consort ne sont plus maître de l'information mais nous congolais sommes amorphes, il est temps que du discours on passe aux actes pacifiques..........internationnalement.

Nous avons des hommes capables de redorer le blason RDC mais pour le moment une minorité d'opportunistes tuent la RDC en toute impunité

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 6/5/2010, 3:38 pm

C’est ainsi que devient importante l’alternative semi-démocratique (le juste milieu).
Bonjour Lord,

Il faudrait que vous expliquiez ça : la semi-démocratie ! Comment est-ce que ça fonctionne ? Quand faut-il être démocrate et quand faut-il ne pas l'être ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Hiro-Hito le 6/5/2010, 4:02 pm

Hmm votre discours la
Je dois avouer q je suis perdu, devrais-je comprendre q vous nous suggerez de combattre le feu avec du feu? (dictature par autoritarisme) soit c moi qui ne comprends pas c q vous voulez dire par Autoritarisme
Un autre point, qd vous dites "Soutenons ensemble ce processus", de ql processus faites vous allusion?
Ma conclusion est q vous pouvez avoir des idees nobles, mais je ne vois pas encore des propositions concretes pour eviter qu'on aille a l'extreme une fois l'elan est pris, on risque de partir d'une dictature a une autre, car l'autoritarisme n'est vraiment pas tres eloigne du Totalitarisme ou de la dictature

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  kula. le 6/5/2010, 4:27 pm

Hum Hiro, na cadre ya systeme ya deux ba bords...kie kie kie...voici ma reaction en rapport avec les propos de Lord na palais wana mosusu...kie kie kie...

"Ndeko Henrija,

Lord Mbakana est un vieux singe a qui on apprend pas a faire des grimaces en lisant ses propos on s'est pose la question de savoir pourquoi lui un vieux singe se comporte en novice quand il parle de l'autoritarisme et de la semi-democratie voila un nouveau truc tout chaud qui vient de sortir du moins pour moi...

Lord Mbakana ne se moque-t-il pas du Congolais quand il dit ceci ?

"Nos autorités ne devraient pas se verser dans l’excès de l’autoritarisme, ni dans l’excès de la démocratie au début, il vaut mieux promouvoir le processus du juste milieu. Par exemple,on ne peut pas combattre des groupes insurgés pour le moment au Congo sans recourir à la monuc, sans recourir a des mesures d’exceptions telle le couvre-feu. Mais ces mesures d’urgences devraient être fondées sur la loi, pour être efficaces et éviter l’arbitraire. Il faut pour le moment au congo de l’autoritarisme, mais pas l’autoritarisme absolu comme avec Mobutu et Laurent kabila".

A ce que l'on sache il n'existe pas une autoritarisme a la Mobutu ou a la Kabila.
L'autoritarisme est un regime qui confisque la liberte individuel et impose sa vision des choses un point un trait donc une dictature avec un tyran a sa tete .

Alors la politique du juste milieu comme le prone notre ami n'a aucun sens car ou on va a droite ou a droite, chaud ou froid...

Quand la rue est descendue le 16-02-1992 elle n'a pas demande une semi-democratie, le 04 Janvier 1959 idem...

En un mot le Congolais doit-il se conteter de 50% pour qu'il soit heureux ??????

Kokamwa penza"...

Cette notion de "semi-democratie" donne le tournis a plus d'un...

Lord enfonce encore le clou en disant ceci :
"Salut mon Kula et merci en même temps de votre motion.
Ceci étant, c'est sous l'autoritarisme total que des despotes ont construit l'Espagne et la chine. Comparé à ces 2 précédents pays, le Congo est de loin libéré

Encore, c'est sous l'autoritarisme partiel que les dirigeants de la petro monarchie sont entrain de construire leurs pays : l'Arabie saoudite, la Syrie, la Libye... voire certains pays de l'Amérique latine. Pourquoi ? parce qu'ils sont intelligents et réfléchis, et c'est ça la politique du juste milieu.

Je suis avide de justice, c'est la raison pour laquelle je suis en politique, car c'est en politique qu'on peut vraiment changer une société. Mon message est minimaliste sans prétention à avoir épuisé toute la vérité, rien avoir avec un discours messianique ou on y croit ou on y croit pas (totalitarisme, MPR). Seulement, je tiens à ramener nos cerveau à domicile sans arme à la main. Il y a une dimension culturelle chez tous les humains qu'il faut prendre en compte : LE DÉSIR CULTUREL , CONDITION MEILLEURE POUR L'ÉPANOUISSEMENT DE LA VIE HUMAINE. c'est la forme la plus élevée de la vie humaine parce que le DÉSIR marche ensemble avec l'éthique. Mais mon frère, cette paix ne s'obtiendra pas par les armes, demande moi pourquoi ? parce que tous les militaires sont des barbares, le combat des hommes aux armes au Congo vise beaucoup plus L'UTILITARISME, c'est-à-dire, UN BESOIN lié au corps et au survie du corps; les BESOINS par excellence de congolais en armes c'est : BONNE BOUFFE (FAIM), POUVOIR, VILLA, BIEN-ÊTRE MATÉRIEL.... Cependant, le peuple congolais ne veut plus être limité au seul LE BESOIN car il se voit être mutilé. La richesse ou le bien-être matériel ne sont pas le but ultime de l'action politique, simplement c'est la condition. Par contre c'est l'excellence comparée au DÉSIR qui en est le but ultime de l'action politique. Nous trouvons certains congolais qui pleurent même sur internet de leur patriotisme (), est-ce-que c'est vrai ? Ne pleurent-t-ils pas parce qu'on leur avait fait des promesses de BESOINS: poste ministériel, villa, hammer.... qu'ils ont ratés, à cause qu'ils soient chassé brusquement du pouvoir par l'autre parti dirigeant ? Moi je ne crois pas que les politiciens en armes au Congo viennent pour l'utilitarisme comme aussi une exigence éthique de la justice distributive (satisfaction des besoins de tous) dans le sens de l'économie des européens je ne peux pas leur croire même une seconde L'exemple de l'afdl, de Dadishow en guinée, de BEMBA qui a lui même dit aux congolais de l'udps : ...si vous sortez marcher le 30 juin nous allons tirer sur vous... Alors pour ne citer que ceux là, pourquoi ne pourrions-nous pas composer en toute intelligence avec ces sorciers en armes au pouvoir ? , eux que nous connaissons depuis ??? Pour être efficace dans la rue du congo, nous avons besoin des adhérents potentiels dans ce mouvement social: tous les hommes en armes, tous les leaders en armes et de tous les mouvements associatifs congolais de partout au monde.
C'est ainsi que je dois dire merci à HENRIDJA pour cette relation d'aide, de la sensibilisation de notre peuple sur nos forums congolais. Ton légendaire minimalisme sur ce cite paie et continuera a payer et, c'est ça être citoyen. Merci à tous"

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Hiro-Hito le 6/5/2010, 5:07 pm

kie kie kie, Brother, you know we still have unfinished business you and I
Bon, en lisant la premiere intervention de notre cher Lord Mbakama Kuba Kingdom, je ne pouvais m'empecher de penser q'il donnait l'impression de jetter l'eponge, donc l'histoire du Likambu ya mabele avait pris fin en 2006
En lisant ce q vous venez encore de mettre ici, je suis persuade q'il a fini par voir qlqch de bon ds ce mm regime qu'il a combattu. C qui est tres tres dangereux, car il risque d'utiliser ses connaissances pour justifier le mal, coe les Mende et autres

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Admin le 6/5/2010, 5:11 pm

Hiro-Hito a écrit: kie kie kie, Brother, you know we still have unfinished business you and I
Bon, en lisant la premiere intervention de notre cher Lord Mbakama Kuba Kingdom, je ne pouvais m'empecher de penser q'il donnait l'impression de jetter l'eponge, donc l'histoire du Likambu ya mabele avait pris fin en 2006
En lisant ce q vous venez encore de mettre ici, je suis persuade q'il a fini par voir qlqch de bon ds ce mm regime qu'il a combattu. C qui est tres tres dangereux, car il risque d'utiliser ses connaissances pour justifier le mal, coe les Mende et autres
Smile

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 6/5/2010, 5:42 pm

Disons qu'il se prononce contre la conquête du pouvoir par les armes. Pour le reste, ce serait un cheminement qui n'est pas nouveau.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Tsippora le 6/5/2010, 7:06 pm

J'extrapole peut-être mais j'ai l'impression qu'il se satisfait de l'autoritarisme qui semble s'installer définitivement et non partiellement, en RDC.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 6/5/2010, 7:19 pm

Si au moins il pouvait nous dire quels biens on en a récolté jusque là.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 6/5/2010, 8:34 pm

Salut à tous,
LIKAMBO NA MABELE demeurera jusqu'à ma mort un slogan pour défendre notre territoire contre les proxenes dont les armes servent pour eux de servir de tuteurs aux étrangers. Car ces hommes en armes ne viennent jamais seuls sans le soutien humains et ou matériel de barbares (quelqu'un avec qui il est difficile de s'entendre et de communiquer).
Suivez : http://www.youtube.com/watch?v=szD9gsJKArU

par contre, je ne suis pas pour un nationalisme culturel basé sur le sang, des passions religieuses.....
Je veux une NATION SUBJECTIVE : avec l'idée du progrès et développement, le rêve de vouloir vivre en commun, le projet de nation civilisation avec un regards tourné vers l'avenir, bref un nationalisme électif ou l'on se reconnait dans la culture d'accueil, assimilation comme logique d'intérêt général, raison, lumières, douceur décence, scepticisme, esprit bourgeois ou société civile sans pulsion et passion. Mais pas une nation objective avec un regard tourné vers le passé : race, sang, culture, bouffon sauvage, sanglant et terrifiant : tutsi/hutu, massacre shabien/kasaien, ex yougoslavie...

Pour ceux qui sont inquiets sur mon idéal politique, je reste toujours attaché à mes valeurs : incorruptible, pragmatique, minimaliste et enfin progressiste. Je n'ai changé d'aucun iota, seulement je suis contre la politique des armes et de chaises vide qui ne paie pas. C'est ainsi que j'ai exprimé le même sentiment à Tshisekedi il y a de cela 7 ans :
LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE L'UDPS MONSIEUR TSHISEKEDI WA MULUMBA
Date: Thu, 22 May 2003 20:14:26 -0400
May 22, 2003
Objet : Demande de reconnaître la décision de la commission de suivi.
Monsieur le Président,
En tant que membre de l'udps et futur responsable dans la politique du congo, je me permets de vous écrire au sujet de vos responsabilités politiques en ce moment décisif de notre histoire. C'est après une longue réflexion morale que m'est venu cette exhortation.
En effet, vos vertues, monsieur le Président, devraient avant tout être publiques, c'est-à-dire, votre excellence doit se manifester par des valeurs héroïques relatives à la justice. Toutes ces valeurs, toutefois, sont conçues à l'intérieur de certaines limites qui les préservent de toute démesure par excès ou par défaut. C'est ainsi, monsieur le Président, votre action humaine devrait être soumise à l'équilibre. La vie publique, à mon avis, doit être définit comme en mathématique sous forme d'une égalité proportionnelle : à chacun selon ses mérites.
Nous reconnaissons en vous des valeurs trop attachées à la culture des textes contre celle d'oralité, cet attachement est avant tout une conscience intérieure qui fait de vous un héros de l'histoire de la démocratie au Congo. Cependant, la vie politique tout comme l'éthique est moins donc une affaire de conscience intérieure que de constat objectif. Il y a aux yeux de tous les juristes ce constat objectif qui est la nomination de l'ex rebelle en tête de l'opposition politique, une nomination qui résulte d'une erreur d'intention ignorante, car le statut social ne suffit plus à définir l'excellence. La mort de Socrate a mise en lumière le risque pour le sage de vivre au milieu de ceux qui ne le sont pas, mais il faut le courir. Donc comme disait La Rochefoucauld, nous pourrions conclure en disant que "ce serait une grande folie que de vouloir être sage tout seul". Pour différentes raisons évoquées ci-dessus, je vous demanderais, s'il vous plaît, d'accepter modis operendi de se conformer à la décision de la commission de suivi, voire de ce qui en découlera de celle de la soit-disante commission internationale de suivi, mais sans toutefois approuver la nomination de l'ex rebelle.
Il ne reste à la république que l'attente de votre déclaration en expliquant à cette dernière ce que l'udps sous-entend centimes : LES LOIS POUR SE GOUVERNER. Pour autant que la politique doit se composer avec les désirs égoïstes des individus, elle ne peut dévenir conscience-tshisekediste, mais cela ne peut justifier que vous vous détourniez de ce pouvoir de transition, car l'allégorie de la caverne rappelle que le sage doit revenir au milieu des autres, vous le savez comme moi, que Socrate a poursuivi jusqu'à la fin de sa vie son enseignement sur l'agora. Vous êtes un garde fou très crucial face à cette transition qui déborde le champ étroitement juridique, mais avec votre présence il deviendra pensable d'imaginer une transition fondée sur des (lois). Ne fut ce qu'être à la chambre de députés pourra changer pas mal des choses. L'importance de votre présence tiendra aussi bien à votre qualité qu'à votre vigilance des textes.
Voilà ainsi, comment est constitué un dispositif de ma rationalité en bref : -Vous faites une déclaration qui constatera le démarrage de la transition; -Vous fixez votre date de retour à kinshasa (votre présence mettra fin à la danse des souris);-Arriver à kinshasa, vous négociez la place de l'udps au gouvernement et au parlement. Avec toutes mes considérations, je vous adresse, Monsieur le Président, mes très fidèles affections.
LORD MBAKAMA : Il faut savoir aborder l'adversité avec bonne HUMEUR

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Hiro-Hito le 6/5/2010, 8:56 pm

Salut à tous,
LIKAMBO NA MABELE demeurera jusqu'à ma mort un slogan pour défendre notre territoire contre les proxenes dont les armes servent pour eux de servir de tuteurs aux étrangers. Car ces hommes en armes ne viennent jamais seuls sans le soutien humains et ou matériel de barbares (quelqu'un avec qui il est difficile de s'entendre et de communiquer).
Suivez : [url=http://www.youtube.com/watch?v=szD9gsJKArU]http://www.youtube.com/watch?v=szD9gsJKArU[/url]

Ndeko Lord
Je pensais et suis sur ne pas etre le seul, q ce slogan qui passait au mm moment q celui de Bemba, je cite "Mwana Mboka" et de ceux qui disait soit "Mopaya aza mopaya, aza mwana Mboka te" etait contre ces pseudo-Congolais, entre autre, Kabila, Ruberwa, Nkundabatware...
En lisant le paragraphe ci-haut, Je me dis q mm si mon interpretation de ce slogan ne s'accordait pas avec le message q vous vehiculiez a l'epoque, il y a au moins un denominateur commun, Nous ne pouvons epargner Kabila de ce lot de gens qui se sont servis ou se servent des armes.
Maintenant pour rentrer ds l'esprit du posting initial, Si Kabila adoptait l'autoritarisme partielle (Jusq la, j'ose croire q'il y a une difference selon vous, entre ce regime et la Dictature ou le Totalitarisme), Je disais, si Kabila devait suivre vos conseils (premier posting) q sera la place du slogan "Likambu ya mabele" devrais-je ajouter "Sangwema"?

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 7/5/2010, 9:23 pm

Mon HIRO-HITO,
Qu'est-ce que j'en connais de la vie de kabila ? rien du tout. devant sa vie passée je suis frère a misère. Seulement je sais qu'il est président du Congo élu démocratiquement. Nous devrons, selon Socrate, vivre avec les institutions qui nous gouvernent ( mauvaises ou bonnes soient-elles, car elles sont là avec nous.
Quant à Bemba avec muana congo ? je n'en sais rien de son idée en deuxième degrés. Seulement c'est un patriotisme non discriminatoire qui mobilisait le peuple à l'unissons ( à ce que je sache ). Moi je suis un homme politique qui a une philosophie politique différente de celle de BEMBA. Pour moi, un congolais c'est pas un SANG mais une IDÉE, UN PROJET, UN DEVOUEMENT (c'est ça likambo na mabele). Je ne veux pas qu'on en fasse une escroquerie intellectuelle comme l'avait faite Élisabeth dans certaines publications posthumes de son frère Frédérique Nietzsche : plagia, dérives ainsi que le rôle néfaste sur les œuvres de son frère. Attention je suis encore vivant mo HIRO-HITO.

LIKAMBO NA MABELE prone un nationalisme électif qui consiste seulement à se reconnaitre dans sa culture d'accueil Comme le cas de Michael jean Gouverneure générale du Canada.

LIKAMBO NA MABELE c'est la raison, la lumière, la douceur, la décence, la détente, l'esprit, le civil, la bourgeoisie, l'universel, l'assimilation. Ce slogan est l'ennemi juré de pulsions et passions. Il est anti démoniaque, anti héroïsme, anti fermeture, anti style, anti forme, anti attitude, anti gout, anti sauvagerie..

C'est une nation idéale que vise LIKAMBO NA MBELE. Une nation qui n'est ni un sang, ni même un sol, mais une IDÉE DU PROGRES ET DEVELOPPEMENT. Bref, une nation subjective : "vouloir vivre en commun, rêver ensemble et projeter des choses ensemble avec un regard tourné vers l'avenir.
C'est dangereux une nation objective fondée sur des critères objectifs tels que SANG, RACE avec un regard tourné vers le passé.

Etes-vous partisan catégorique d'un idéal civilisateur qui fait annexion et digestion avec d'autres ou partisant d'une culture nationale prête aux affrontement avec d'autres cultures ?
vous préférez quoi entre les 2 ? merci mbakama@hotmail.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 8/5/2010, 9:54 pm

Tsippora a écrit:J'extrapole peut-être mais j'ai l'impression qu'il se satisfait de l'autoritarisme qui semble s'installer définitivement et non partiellement, en RDC.

Je suis vraiment imcompris. Pas grave, je m'explique pour enfin éclairer la lanterne.
Au fait, Je suis conscient que dans le contexte actuel de l'économie des sociétés ouvertes, seule la transparence à travers des concertations et des compromis entraine le développement économique et social des sociétés. Une société qui n'a pas la capacité d'adaptation à un environnement global de son système politique met un frein à son développement. L transparence est synonyme de tolérance, de dialogue, de rationalité limitée, de communication, de libre pansée de la liberté et de la manifestation de ses connaissances. Cependant, refuser aux élites intellectuelles le droit de se manifester librement : c'est refuser leur accès au pouvoir, c'est limiter la mobilité sociale, c'est provoquer des troubles politiques, c'est faire fuir les investisseurs économiques du pays, c'est créer le chômage en exportant les emplois ailleurs, c'est créer trop d'inputs (exigence et soutien) en perdant le soutien de la population, c'est pousser les dissidents à profiter de conquérir le pouvoir par les armes pour finir comme le cas du Congo aujourd'hui aboutir à la débâcle économique avec des répétitions destructives des hommes en armes pour satisfaire LE BESOIN : LA FAIM. Je ne dis pas qu'on doit prendre trop du temps dans l'autoritarisme politique comme l'Espagne et la Russie, mais je suis en droit de penser qu'un régime démocratique total dans le contexte actuel du Congo peut affronter des abus dans l'élaboration de politique économiques performantes meme si nous savons que c'est un systeme predisposé à une politique economique plus efficace que celle d'un regime autoritaire, mais il n'existe pas les paramettres absolus de prouver cette efficacité.
NB. En fait, pour jean-baif Lord MBAKAMA, la vraie opposition pour construire son pays n'est pas celle entre L'État démocratique et l'État autoritaire! mais entre l'État de droit et l'État arbitraire, qu'ils soient démocratique élus ou pas. Je veux que vous compreniez bien ma pensée : Tous les systèmes sont mauvais ou non, à mon avis, selon qu'ils s'adaptent, ou non, aux nouvelles valeurs. Dans n'importe quel système on peut toujours construire son pays, à condition qu'il concorde avec son environnement global. A titre d'exemple, l'Europe était construite et, plus ou moins développée avant même l'arrivée de la démocratie pluraliste, développement réalise par le fait que, tous les systèmes à l'époque étaient autoritaires, la plupart des élites au pouvoir partout au monde partageaient les mêmes valeurs. Mais aujourd'hui nous avons d'autres valeurs : internet, cell phone, voire l'éclusier structurel tel que l'onu qui oblige à la transparence démocratique, on ne peut pas s'en passer. Beaucoup de congolais veulent retourner au passer, mais non ! pas question des armes, des chaises vides... il faut seulement instaurer un débat rationnel sur des divergences plutôt que de s'inscrire comme Kula et certains ici dans la répétition de la tradition en prônant le dénouement par la force et chaises vide.
Pourquoi renfermez-vous toujours le pays dans les méthodes montrueuses après le départ de chaque dictateur ? pour moi, chaises vide et armes c'est de l'immobilisme politique qui enfreint l'avancement (afdl, mlc, rcd-goma, aujord'hui Dongo avec le enyele...) Apres le départ d'un dictateur, La stabilisation politique de l'État est essentielle, sans trop se soucier de la forme que prend l'économie après la dictature. Le pragmatisme est que maintenant, nous devrions faire la part des choses entre les alternatives à appliquer, c'est-à-dire, opter un autoritarisme limité comme alternative à l'autoritarisme absolu. Effectivement, une démocratie limitée pourra marquer un pas vers un système politique pluraliste. Le changement procède comme le développement de l'enfant, qui suit un cours normal, veut dire, chaque age a son univers propre, c'est ainsi qu'il faut se référer à un développement considéré comme normal. Chaque pays ne peut se comprendre que par rapport et en fonction de son histoire personnelle, de la façon dont il a traversé son passé (moi je comprends le congo par lumumba, l'udps, le mpr, 'union sacrée l'afdl, le mlc, la rcd). Donc, le juste milieu please car , je le répète, faire un apprentissage très précoce et démesurée peut créer un effet pervers, et qu'il soit possible que l'exigence soit-elle que l'enfant n'accède plus à l'apprentissage en question, en nous sommes en politique et face aux hommes ayant trop de litiges avec le peuple, croyez-vous qu'ils cèdent complement sans garantie ? pas d'hypocrisie, personne ni vous ni non plus moi-meme. Il faut negocier et savoir pardonner. Merci à tous, A suivre est que c'est pas un acte de foi. mbakama@hotmail.com

http://www.deredactie.be/permalink/1.1157555).

http://www.rtbf.be/info/media/video_jt-19h30?id=1408013&mediaset=rtbfinfo--homeinfo&type=video

http://www.rtl.be/videos/video/371691.aspx?CategoryID=495

http://jt.france2.fr/20h/


Dernière édition par LORD MBAKAMA le 20/11/2011, 7:31 am, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 9/5/2010, 12:05 am

Monsieur Lord,

Sans être complètement d'accord avec les bienfaits que vous attribuez à l'autoritarisme, c'est que d'abord chez nous, nous avons en soi un gouvernement faible tant politiquement que militairement, qui n'use de l'autoritarisme non pour développer le pays mais pour son maintien au pouvoir et la satisfaction de quelques besoin personnels.

Les motivations entre les princes européens d'antan auxquels vous faites allusion et nos princes qui nous dirigent aujourd'hui ne sont pas les mêmes. Les princes européens pensaient en fonction de la grandeur de leurs pays et ne pouvaient regarder impuissant leurs pays se faire envahir par quelques groupuscules qui violent, en plus, leurs femmes. Nos princes ne pensent qu'à ce qu'ils peuvent tirer du pays. C'est un autoritarisme nuisible à moins que vous nous présentiez des preuves du contraire.

Néron avait incendié Rome que dans l'idée de rebâtir une ville plus grandiose et l'autoritarisme russe était basé sur une certaine conception de la société et a produit quelques biens. Il n'en est rien chez nous.

Comment de plus ne pas vouloir prendre les armes pour mettre fin aux viols des Congolaises dans le Kivu.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 9/5/2010, 4:50 pm

......Comment de plus ne pas vouloir prendre les armes pour mettre fin aux viols des Congolaises dans le Kivu......


Mais kabila avait pris les armes n'est-ce pas ? Ruberua n'est-ce Pas ? bemba n'est-ce pas ? inyele avec de milliers des compatriotes sans abris au congo brazza, n'est-ce pas ? kizenga, Mulele....

Mon compatriote Hiro, Nous remarquons aujourd'hui que des guerres perdues ou gagnées, des conflits de succession et de soulèvement des masses ne sont pas parvenues à éradiquer la dictature au congo, sauf dans quelques rares pays en développement.
Mais comment expliquer ce phénomène ?
mais moi j'ai une réponse : c'est parce que nous n'avons jamais une action critique sur notre tradition.
c'est à partir du moment ou nous avons une action critique sur notre tradition que nous pourrions être capable d'assister à un dépassement, que nous pourrions nous inscrire dans l'histoire nouvelle et dans la continuité consciente de l'altérité du congo projetée vers l'avenir. Par contre, au congo tout comme dans beaucoup de pays du tiers monde, entre autres africains et musulmans, on retourne toujours au passé pour dénouer par force les conflits séculaires: répétition de la tradition avec échec sur échec. Encore une fois mon hiro chaque pays ne peut se développer et se comprendre qu'en fonction de son histoire personnelle, de la façon don il a traversé son passé. Les blancs appliquent cette leçon pour leur développement mais n'attendent pas ça de nous. Ce qu'ils attendent de nous, ce que nous prenions des armes qui ne sont vendues nullement dans des pays développés. [email=//mbakama@hotmail.com]mbakama@hotmail.com[/email] Merci


Dernière édition par LORD MBAKAMA le 21/7/2016, 11:19 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Troll le 9/5/2010, 5:14 pm

La guerre

Nous ne serons que des perdants dans une guerre ou des "guerres"..toujours! Troll s´oppose toujours á une guerre entre "congolais" même pour imposer la démocratie

La démocratie ne peut s´instaurer que par "la démocratie" et une aide active de l´Occident serait toujours une bonne chose pour nous.

Observez comment l´UE ameliore la démocratie dans des pays comme la Grece, le Portugal..ou les ex pays communistes..

Mr Lord devrait de dire que nous sommes sur la même planète que l´Occident..l´histoire de l´Occident est aussi notre histoire..car si la démocratie marche et ameliore les choses en Grande Bretagne, le même principe peut s´appliquer au Congo et faire avancer les choses au lieu de citer Mulele, Gizenga ou Kabila..

La situation actuelle s´explique aussi par une sorte d´hésitation...entre le retour vers la dictature et la démocratie totale

Observez par vous même comment la "Présidence" devient de plus en plus l´unique pouvoir au pays..et comment le rôle du Parlement est reduit de plus en plus ..tout comme le gouvernement devient pratiquement invisible car les "conseillers" du Président valent plus que les ministres..

Nous avons plus que jamais des congolais qui sont decidés á appliquer les règles de la démocratie comme en Europe...pour faire avancer le pays..et non des politiciens qui pensent inventer la roue en repetant les idioties de Mobutu

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 9/5/2010, 8:06 pm

Monsieur Lord,

Pourriez-vous nous répondre simplement sans user de langages des politiciens. Qu'est-ce que l'autoritarisme nous apporte de bon et qu'est-ce qu'il a construit de bon jusqu'à présent au Congo ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  COFAX le 10/5/2010, 2:11 am

Bonsoir, je m'incruste ds le debat ; vous avez tous raison. Mais l'heure est à la construction du pays, laissons kabila faire ses deux mandats, et esperer qu'on va lui fouttre la paix pour finir deux ou trois des ses cinq chantiers.
Ce n'est pas la dictature ou la democratie qui developpe un pays, c'est son niveau intellectuel et l'energie que chaque citoyen met au service de la nation. Cofax.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 10/5/2010, 3:03 am

COFAX a écrit:Bonsoir, je m'incruste ds le debat ; vous avez tous raison. Mais l'heure est à la construction du pays, laissons kabila faire ses deux mandats, et esperer qu'on va lui fouttre la paix pour finir deux ou trois des ses cinq chantiers.
Ce n'est pas la dictature ou la democratie qui developpe un pays, c'est son niveau intellectuel et l'energie que chaque citoyen met au service de la nation. Cofax.
Vous avez tout à fait raison COFAX, " Ce n'est pas la dictature ou la democratie qui developpe un pays, c'est son niveau intellectuel " à l'image de son chef ! Voyons voir ce qu'il adviendra de son niveau après ses deux mandats !

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Mwana ya Congo le 10/5/2010, 11:50 am

Cher LORD...

Le probleme ne se pose pas au niveau de la democratie, mais de la GOUVERNANCE... et de la responsabilité de l'homme politik Congolais quant a l'education de la base !

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Decamo Fils le 10/5/2010, 12:32 pm

COFAX a écrit:Bonsoir, je m'incruste ds le debat ; vous avez tous raison. Mais l'heure est à la construction du pays, laissons kabila faire ses deux mandats, et esperer qu'on va lui fouttre la paix pour finir deux ou trois des ses cinq chantiers.
Ce n'est pas la dictature ou la democratie qui developpe un pays, c'est son niveau intellectuel et l'energie que chaque citoyen met au service de la nation. Cofax.

Qu'ai-je lu ci-dessus que j'ai mis en gras?

Je ne savais que Kabila a ete vote pour deux mandats. Cette maniere de penser et d'ecrire lui foutre la paix denote d'un esprit congolais ou la seule participation s'arrete au bulletin de vote dans un ballot.

Pour revenir a Lord,

J'ai lu son premier posting mais son langage n'est pas tres clair pour que le fond de sa pensee soit saisi.

Quelle est la these qu'il defend? Une politique de juste milieu: mi-autoritarisme mi-democratie. Je dois avouer que c'est une premiere.

En fait, Lord devrait nous dire pourquoi sa pensee evolue maintenant dans ce sens. Quelles sont ses observations sur terrain qui le poussent a prescrire un tel remede?

Lord pense comme Olivier Kamitatu dont la revision de la Constitution porte sur le renforcement du pouvoir du president de la Republique. C'est une forme de semi-autoritarisme.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 10/5/2010, 12:53 pm

Decamo Fils a écrit:Pour revenir a Lord, J'ai lu son premier posting mais son langage n'est pas tres clair pour que le fond de sa pensee soit saisi.
En effet.

Mwana ya Congo a écrit:Cher LORD...

Le probleme ne se pose pas au niveau de la democratie, mais de la GOUVERNANCE... et de la responsabilité de l'homme politik Congolais quant a l'education de la base !
C'est là où je voulais en arriver. Tu m'as pris de cours cher frère !

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Troll le 10/5/2010, 2:00 pm

Mr COFAX

Quelle contradiction comment osez-vous parler de la "démocratie" en offrant á Kanambe un second mandat avant même la campagne électorale l´an prochain

En terme de démocratie, ne faut-il pas "exiger" un bilan et des explications á Kanambe avant l´autoriser á être candidat l´an prochain ..

Ce n´est pas en laissant en paix un Président que les congolais obtiendront la démocratie..au contraire, une exigeance de bilan, d´explications constantes c´est serait réellement la démocratie que nous voulons voir prendre racine au Congo

Regime présidentiel

Mais pourquoi pas Á condition d´augmenter les critères sur les candidats Présidents..tout comme de rendre le Président "responsable" devant le Parlement Au moins, les congolas auront le plaisir de voir leur président s´expliquer chaque fois devant le Parlement..et ne pas se cacher sous les jambes des ministres et conseillers

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:57 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum