peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  mongo elombe le 26/12/2010, 6:32 pm

Voici un exemple de démocratie apparement ça marche dans ses 3 ^les dont fait partie les Comores.
Ils ont des élections tout les 6 mois, je vais me documenter pour comprendre le système et voir ce que eux pensent ce qui est sûre, il n'y a plus de coup d'état.
=============================================================================

La présidence tournante est un mode de fonctionnement, où le président d'une institution est désigné temporairement, en fonction de paramètres dépendant de sa nationalité, de son origine, de son territoire. Il n'y a pas de vote. En général, tout est prévu plusieurs années à l'avance. Chaque pays (ou communauté...) sait quand ce sera à son tour d'être président.

Le plus souvent ce type de présidence est utilisé dans les organisations internationales. Le président est, à l'origine, le représentant d'un pays dans cette institution. Ce type de présidence peut aussi être utilisé dans des pays où il y a des tensions entre communautés.



Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  ndonzwau le 29/12/2010, 8:56 pm

"Afrique et Démocratie : un couple antinomique ?
par Georges N'zambi, Universitaire
° http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2010/12/06/afrique-et-democratie-un-couple-antinomique_1449316_3232.html
L'embrouillamini électoral ivoirien sur fond de déni de démocratie et son corollaire le risque d'implosion de la Côte-d'Ivoire remet plus que jamais à l'ordre du jour la sempiternelle interrogation sur la capacité de l'Afrique à faire sienne les principes de la démocratie.

Jacques Chirac alors président du RPR fut en effet le premier homme politique français à affirmer, au début des années 90, en réaction à l'injonction démocratique du sommet de la Baule que « l'héritage des lumières » ne pouvait s'acclimater avec la culture africaine, dominée par l'instinct tribal. En raison de cette faiblesse structurelle et en l'absence de clivages idéologiques, la démocratisation de l'Afrique ne pouvait que déboucher sur le chaos, le désordre ; un luxe que les pays africains ne pouvaient s'accorder.

Vingt après, cette vision prémonitoire, vilipendée par l'intelligentsia africaine, prend une autre résonance à la lumière des turpitudes électorales récurrentes en Afrique. Faut-il néanmoins donner raison à l'ancien Président de la République ? la réponse à cette interrogation mérite une nuance très prononcée. Tout d'abord, l'aspiration démocratique des peuples est une réalité incontestablement universelle. De ce fait, le sommet de la Baule initié par François Mitterrand au lendemain de la chute du Mur de Berlin a ouvert des perspectives porteuses d'espérance en matière de liberté d'expression du suffrage universel des peuples africains. Néanmoins, le bilan à tirer de ce processus apparaît à bien des égards très mitigé. L’Afrique subsaharienne a vu émerger à la faveur de ce processus des démocraties véritables. Le Bénin, le Ghana, le Mali et dans une certaine mesure le Sénégal font figures d'exemples. La libéralisation du champ politique y a contribué à la diversification de l'offre politique ainsi qu'à la consolidation des institutions démocratiques de sorte que l'alternance politique y est devenue une réalité forte tangible. À l'inverse dans l'immense majorité des pays, les processus électoraux ont connu diverses infortunes. Ils ont été soit interrompus par des coups d'État sur fond de restauration autoritaire ou soit simplement instrumentalisés par les pouvoirs sortants dans l'unique but de s'auto-accorder une légitimité populaire. La pratique démocratique en Afrique a, hélas montré que « le pouvoir sortant, bénéficiant du large soutien de tout l'appareil d'État, pouvait à loisir dicter l'issue d'un scrutin » ; « on prête au demeurant à un ancien Chef d'État africain d'avoir affirmé on n'organise pas les élections pour les perdre » ; le dame ivoirien tire donc sa source dans cette incapacité des tenants du pouvoir à penser la démocratie en terme d'alternance politique. « Moi ou le chaos » telle est la justification éhontée de la longévité de certaines magistratures érigées en « présidence à vie ». Plus tragique encore est la tendance d'une transmission héréditaire du pouvoir qui semble progressivement s'imposer. L'ex Zaïre, le Togo, puis récemment le Gabon ont manifestement indiqué le chemin. Le panurgisme ambiant risque donc de contribuer à brève échéance à l'allongement de la liste de pays émules. Les chances de voir l'Afrique noire devenir véritablement démocratique à brève échéance sont aussi incertaines que sont ses perspectives de développement, et ce d'autant plus que les motivations de ses dirigeants ne sont pas toujours guidées par l'intérêt général. La récente tournure judiciaire française de « l'affaire des biens mal acquis » impliquant certains Chefs d'État africains témoigne à bon escient de cette réalité. Ces dérives dommageables risquent de perdurer indéfiniment tant que l'accès au pouvoir demeurera le plus sûr moyen pour les gouvernants ainsi qu'à leurs proches de bénéficier d'une amélioration exponentielle de leur situation patrimoniale personnelle. Le rôle de l'occident dans la perpétuation de ces régimes est éloquent et empreint d'hypocrisie. Bien souvent le réalisme politique a souvent été mis en avant pour justifier la fréquentation de certains régimes peu recommandables. Cette duplicité des pays du Nord a contribué à l'émergence d'un sentiment anti-occident que certains hommes politiques ont tenté d'exacerber pour asseoir leur légitimité. L'imbroglio ivoirien est sans aucun doute une occasion inespérée pour l'Occident d'affirmer sa vocation à soutenir les processus démocratiques en Afrique. « L’Afrique noire est mal partie » affirmait René Dumont dans les années 60 ; malgré le temps qui a passé cette affirmation afro-pessimiste demeure une réalité cruellement d'actualité, et ce, au grand désespoir des populations africaines. Celles-ci profondément éprises de » l'idéal des lumières » voit en lui la porte de salut susceptible de la mener vers des lendemains meilleurs.

L'histoire a toutefois montré qu'aucun régime autocratique ne pouvait indéfiniment s'imposer contre la volonté souveraine du peuple ; celui-ci finit toujours par triompher de ses oppresseurs. L'espoir d'émancipation est ainsi permis aux peuples d'Afrique !"



° http://www.fraternet.com/magazine/in_0809.htm
° http://unpan1.un.org/intradoc/groups/public/documents/CAFRAD/UNPAN008698.pdf
° http://www.laviedesidees.fr/Les-experiences-democratiques-en.html
° http://www.grioo.com/info5669.html
° http://www.politique-africaine.com/numeros/pdf/077072.pdf
° http://www.oboulo.com/democratie-afrique-57979.html
° http://www.africa-union.org/Official_documents/Treaties_Conventions_fr/Charte%20africaine%20de%20la%20Democratie.pdf
° http://www.la-constitution-en-afrique.org/article-29817811.html
° http://www.slate.fr/story/32109/espoir-democratie-afrique-politique
° http://www.politique-africaine.com/numeros/pdf/043005.pdf
° http://laregledujeu.org/gakunzi/2010/12/18/138/afrique-democratie-et-interrogations/

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 30/12/2010, 2:04 pm

.............L'histoire a
toutefois montré qu'aucun régime autocratique ne pouvait indéfiniment
s'imposer contre la volonté souveraine du peuple ; celui-ci finit
toujours par triompher de ses oppresseurs. L'espoir d'émancipation est
ainsi permis aux peuples d'Afrique !"
......

Tu sais quoi mon ndonzwau, c'est ce bout de phrase ci-haut qui définit tout. soyons patients car pour l'essentiel, ces régimes subissent déjà des pressions incontournables dues au développement technologique moderne.

L'apprentissage s'accompagne toujours des dégâts, mais c'est un processus normal.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 12/1/2011, 3:18 pm

ce qui se passe au Congo depuis hier au parlement vous inspire quoi par rapport à ce sujet ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 18/11/2011, 3:27 pm

LORD MBAKAMA a écrit:Salut à tous,
LIKAMBO NA MABELE demeurera jusqu'à ma mort un slogan pour défendre notre territoire contre les proxenes dont les armes servent pour eux de servir de tuteurs aux étrangers. Car ces hommes en armes ne viennent jamais seuls sans le soutien humains et ou matériel de barbares (quelqu'un avec qui il est difficile de s'entendre et de communiquer).
Suivez : http://www.youtube.com/watch?v=szD9gsJKArU

par contre, je ne suis pas pour un nationalisme culturel basé sur le sang, des passions religieuses.....
Je veux une NATION SUBJECTIVE : avec l'idée du progrès et développement, le rêve de vouloir vivre en commun, le projet de nation civilisation avec un regards tourné vers l'avenir, bref un nationalisme électif ou l'on se reconnait dans la culture d'accueil, assimilation comme logique d'intérêt général, raison, lumières, douceur décence, scepticisme, esprit bourgeois ou société civile sans pulsion et passion. Mais pas une nation objective avec un regard tourné vers le passé : race, sang, culture, bouffon sauvage, sanglant et terrifiant : tutsi/hutu, massacre shabien/kasaien, ex yougoslavie...

Pour ceux qui sont inquiets sur mon idéal politique, je reste toujours attaché à mes valeurs : incorruptible, pragmatique, minimaliste et enfin progressiste. Je n'ai changé d'aucun iota, seulement je suis contre la politique des armes et de chaises vide qui ne paie pas. C'est ainsi que j'ai exprimé le même sentiment à Tshisekedi il y a de cela 7 ans :
LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE L'UDPS MONSIEUR TSHISEKEDI WA MULUMBA
Date: Thu, 22 May 2003 20:14:26 -0400
May 22, 2003
Objet : Demande de reconnaître la décision de la commission de suivi.
Monsieur le Président,
En tant que membre de l'udps et futur responsable dans la politique du congo, je me permets de vous écrire au sujet de vos responsabilités politiques en ce moment décisif de notre histoire. C'est après une longue réflexion morale que m'est venu cette exhortation.
En effet, vos vertues, monsieur le Président, devraient avant tout être publiques, c'est-à-dire, votre excellence doit se manifester par des valeurs héroïques relatives à la justice. Toutes ces valeurs, toutefois, sont conçues à l'intérieur de certaines limites qui les préservent de toute démesure par excès ou par défaut. C'est ainsi, monsieur le Président, votre action humaine devrait être soumise à l'équilibre. La vie publique, à mon avis, doit être définit comme en mathématique sous forme d'une égalité proportionnelle : à chacun selon ses mérites.
Nous reconnaissons en vous des valeurs trop attachées à la culture des textes contre celle d'oralité, cet attachement est avant tout une conscience intérieure qui fait de vous un héros de l'histoire de la démocratie au Congo. Cependant, la vie politique tout comme l'éthique est moins donc une affaire de conscience intérieure que de constat objectif. Il y a aux yeux de tous les juristes ce constat objectif qui est la nomination de l'ex rebelle en tête de l'opposition politique, une nomination qui résulte d'une erreur d'intention ignorante, car le statut social ne suffit plus à définir l'excellence. La mort de Socrate a mise en lumière le risque pour le sage de vivre au milieu de ceux qui ne le sont pas, mais il faut le courir. Donc comme disait La Rochefoucauld, nous pourrions conclure en disant que "ce serait une grande folie que de vouloir être sage tout seul". Pour différentes raisons évoquées ci-dessus, je vous demanderais, s'il vous plaît, d'accepter modis operendi de se conformer à la décision de la commission de suivi, voire de ce qui en découlera de celle de la soit-disante commission internationale de suivi, mais sans toutefois approuver la nomination de l'ex rebelle.
Il ne reste à la république que l'attente de votre déclaration en expliquant à cette dernière ce que l'udps sous-entend centimes : LES LOIS POUR SE GOUVERNER. Pour autant que la politique doit se composer avec les désirs égoïstes des individus, elle ne peut dévenir conscience-tshisekediste, mais cela ne peut justifier que vous vous détourniez de ce pouvoir de transition, car l'allégorie de la caverne rappelle que le sage doit revenir au milieu des autres, vous le savez comme moi, que Socrate a poursuivi jusqu'à la fin de sa vie son enseignement sur l'agora. Vous êtes un garde fou très crucial face à cette transition qui déborde le champ étroitement juridique, mais avec votre présence il deviendra pensable d'imaginer une transition fondée sur des (lois). Ne fut ce qu'être à la chambre de députés pourra changer pas mal des choses. L'importance de votre présence tiendra aussi bien à votre qualité qu'à votre vigilance des textes.
Voilà ainsi, comment est constitué un dispositif de ma rationalité en bref : -Vous faites une déclaration qui constatera le démarrage de la transition; -Vous fixez votre date de retour à kinshasa (votre présence mettra fin à la danse des souris);-Arriver à kinshasa, vous négociez la place de l'udps au gouvernement et au parlement. Avec toutes mes considérations, je vous adresse, Monsieur le Président, mes très fidèles affections.
LORD MBAKAMA : Il faut savoir aborder l'adversité avec bonne HUMEUR


J'essayerai de finir cette thèse avec l’arrivée de ya TSHITSHI au pouvoir
http://lord-mbakam.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 28/10/2012, 3:56 pm

Admin a écrit:
COFAX a écrit:Bonjour,
Moi je suis d'accord pour que kabila fasse deux mandats. Pour rébatir un pays tel que le congo, cinq ans c'est peu, il lui faut donc deux mandats. lui foutre la paix veut dire le laisser travailler. Cofax.

COFAX,

Il est vrai que dans un certain contexte il faut au moins 2 mandats pour mener à bien une politique de reconstruction comme la RDC en a bien besoin. Cependant lors du premier mandat, la population devrait pouvoir en apprécier les prémisses. Malheureusement la gestion calamiteuse de Kabila et ses ministres s’aggrave au jour le jour, et leur laisser encore 5 ans, ça va engouffrer davantage ce pays.

aLLONS-Y DIT.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Cavalier le 28/10/2012, 5:52 pm

LORD MBAKAMA a écrit:Salut chers compatriotes,
peuple congolais, gouvernants comme gouvernés,
Il vaut mieux éviter la pathologie du pouvoir avec un peu de patience. Nous sommes dans une phase critique de notre jeune démocratie, comme l’âge de la maturation biologique, pour tout apprentissage existe une étape que la psychologie génétique appelle phase critique. La dépense d’énergie exigée d’un enfant pour faire un apprentissage trop précoce et démesurée peut créer un effet pervers.

Et il est possible que l’exigence soit telle que l’enfant n’accède pas à l’apprentissage en question, intériorisant par contre des sentiments d’incapacité, d’infériorité, de manque de confiance en lui et de révolte. Cette réalité est la même pour l’apprentissage démocratique au Congo, il n’y a pas des recette communes applicables dans tous les pays.

Salut chers compatriotes,
peuple congolais, gouvernants comme gouvernés,
Il vaut mieux éviter la pathologie du pouvoir avec un peu de patience. Nous sommes dans une phase critique de notre jeune démocratie, comme l’âge de la maturation biologique, pour tout apprentissage existe une étape que la psychologie génétique appelle phase critique. La dépense d’énergie exigée d’un enfant pour faire un apprentissage trop précoce et démesurée peut créer un effet pervers.

Salut Compatriote Mbakama,

Je vais repondre a ta lecture tranche par tranche pour ne pas me perdre dans de petits details superflus et ou debordants

Mon frere Lord, je commencerais par te dire ceci:

Il n'est pas facile de gerer plusieurs pays au sein d'un meme pays. Je dis cela parce que j'ai la nette impression que le jour ou la fameuse bebe democratie de notre jeune patrie va passer ne fut ce qu'a son adolescence, la RDC actuelle aurait une geographique differente. On se rapelle encore de l'etendue que regorgeait LE ROYAUME KONGO avant l'arrivee des colons. Aujourd'hui ns avons Le ZAIRE, LECONGO BRAZZA-VILLE, L'ANGOLA en incluant LE CABINDA, une partie du GABON. Au fait c'etait tout UN EMPIRE qui se developpa apres plusieurs migrations bantoues du VIIe au XVe siècles dans une zone peuplee de pygmee Baka, mais selon une source Portugaise de 1624 il aurait fonde au XIIIe siecle.

Puis entre XIX & XX Siecles il y eut L'EMPIRE LUNDA qui comprenait Le Katanga,L'Angola Oriental et puis le La partie Nord de La Zambie Actuelle.

Ilfaut aussi noter l'existance d'autres ROYAUMES tels que LE ROYAUME M'SIRI, LES ROYUAMES DANS LA REGION D'UELE,ainsi que de PUISSANTES PRINCIPAUTES TRIBALES(Mongo, Ngbandi, Bemba...).

Juste pour Reouvrir une petite page de L'HISTOIRE.

Ce que je veux dire par la, cette meme democratie, si bebe qu'elle soit, au fur et a mesure qu'elle grandirait, elle grandirait avec ses multiples problemes territoriaux et ethniques. C-a-d il ne faut guere ecarter la notion de la souverainete ethnique. Le peuple n'est pas dupe...Une seule ethnie ou tribut ne peut pas gouverner injustement l'ensemble du territoire CONGOLAIS...Cette situation est le danger primordial qui guette et si les choses contnineuent a se paufiner dans l'etat actuel des choses, va provoquer La SCISSION districtorale.

Il suffit d'observer la realite actuelle en pensant en dehors de la boite...Mr NGBANDA REPRESENTE LE MOUVEMENT DES RESISTANTS COMBATTANTS DE LA DIASPORA CONGOLAISE TOUTE ENTIERE...MR TSHISEKEDI WA MULUMBA est le Leader de l'OPPOSITION INTEGRALE ET INTELLECTUELLE. KABILA REPRESENTE L'INFILTRATION RWANDAISE ET DIFFERENTS COLLABOS.

Tous ces LeadersPolitiques pour ne citer que ceux la, constituent toute une ecole d'initiation...Ils ont des acolytes et leurs ideologies vont grandir de paire avec la meme bebe democratie...DONC TOMORROW IS A BIG DAY, AS FAR AS RDC STORY IS CONCERNED...

A suivre pour le reste de ton enonce...

Et salues la ou tu te trouves.

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Cavalier le 29/10/2012, 1:26 am

LORD MBAKAMA a écrit:Salut chers compatriotes,
peuple congolais, gouvernants comme gouvernés,
Il vaut mieux éviter la pathologie du pouvoir avec un peu de patience. Nous sommes dans une phase critique de notre jeune démocratie, comme l’âge de la maturation biologique, pour tout apprentissage existe une étape que la psychologie génétique appelle phase critique. Et il est possible que l’exigence soit telle que l’enfant n’accède pas à l’apprentissage en question, intériorisant par contre des sentiments d’incapacité, d’infériorité, de manque de confiance en lui et de révolte.

Cette réalité est la même pour l’apprentissage démocratique au Congo, il n’y a pas des recette communes applicables dans tous les pays.

Nos autorités ne devraient pas se verser dans l’excès de l’autoritarisme, ni dans l’excès de la démocratie au début, il vaut mieux promouvoir le processus du juste milieu. Il faut pour le moment au congo de l’autoritarisme, mais pas l’autoritarisme absolu comme avec Mobutu et Laurent kabila.


l’autoritarisme absolu appliqué par le feu Laurent désiré kabila entre 1996-1997 en dit beaucoup : on a assisté a des scène horribles, des guerres et de l’anarchie. C’est ainsi que devient importante l’alternative semi-démocratique ( le juste milieu).

Cette étape très glissante demande toujours l’intelligence et la compréhension des dirigeants, et des dirigés… sans quoi, nous risquons l’échec de retomber dans l’autoritarisme absolu. Nous devrons comprendre que la démocratie ne se décrète pas, c’est tout un processus d’élaboration.


Mon intervention dans cette phase crique de notre démocratie, n’a pas pour ambition de choquer les uns et les autres, j’ai voulu faire saisir l’importance de favoriser une approche plutôt pragmatique que dogmatique sur la capacité du congo de se démocratiser. Car, il y a des des grandes imprévisibilités au processus du changement social, il est même aberrant de classer le gouvernement actuel comme antidémocratique, alors qu’il sont avancés dans certains domaines diversifiés.

Il y a certain domaines qui sont libérés partiellement. Libérer partiellement signifie que le régime subi la pression de son environnement interne et externe, c’est une voie qui s’élabore vers une véritable démocratie pluraliste et constitutionnaliste, ceci contribue inconsciemment a la chute du régime en place.

mbakama@hotmail.com
Merci, merci encore une fois Monsieur MBAKAMA.

J'admets que je suis d'accord avec vs dans certaines parties de votre enonce.

Mais en vs lisant je ne peux m'empecher de me poser quelques questions que voici:

Lorsque vs parlez de lapathologie du Pouvoir que l'on doit eviter, de quel Pouvoir faites-vs allusion Question

Ca c'est 1, de 2:

A quoi ns servirait CET Autoritarisme modere que vs pronez dans vos ecrits, d'autant plus que l'on sait tres bien que Notre pays ainsi d'autres pays du Globe sont L'EMPRISE DU TOTALITARIANISME OCCIDENTAL? Question ?? Question

Le totalitarisme est le système politique des régimes à parti unique, n'admettant aucune opposition organisée, dans lequel l'État tend à confisquer la totalité des activités de la société. Concept forgé au XXe siècle, durant l'entre-deux-guerres, le totalitarisme signifie étymologiquement « système tendant à la totalité[1] ».

IN ENGLISH

Totalitarianism (or totalitarian rule) is a political system where the state holds total authority over the society and seeks to control all aspects of public and private life wherever necessary.[1]

Le totalitarisme tel qu'il est ainsi décrit par Hannah Arendt n'est pas tant un « régime » politique qu'une « dynamique » autodestructive reposant sur une dissolution des structures sociales.

Je tiens a souligner que Le Totalitarisme etait aussi un systeme prone par le fasciste Italien,Mussolini et aussi du fameux Leader NAZI ADOLPHE HITLER...

Les sociétés totalitaires se distinguent par la promesse d'un « paradis », la fin de l'histoire ou la pureté de la race par exemple, et fédèrent la masse contre un ennemi objectif. Celui-ci est autant extérieur qu'intérieur et sera susceptible de changer, suivant l'interprétation des lois de l'Histoire (lutte des classes) ou de la Nature (lutte des races) à l'instant « t ». Les sociétés totalitaires créent un mouvement perpétuel et paranoïaque de surveillance, de délation et de retournement. Les polices et les unités spéciales se multiplient et se concurrencent dans la plus grande confusion.

Donc a tous ceux la qui revent encore qu'il existait un so-called Humanitarian Brotherhood, to think again.

Et aussi a tous ceux et celles la qui jusqu'ade nos jours croient aux nombreuse promesses detenues par de nombreuses institutions religieuses, DE REFLECHIR...VS ETES BIEN AVERTI Idea

VOILA Monsieur MBAKAMA ce que je voulais exprimer ici. Merci bien

SOURCE: http://fr.wikipedia.org/wiki/Totalitarisme


_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 9/12/2012, 4:38 pm

Merci mr CAVALIER,
Très rapidement je réponds ta première inquiétude : la PATHOLOGIE DU POUVOIR dont il est question à éviter dans ce cas, c'est de l'autoritarisme absolu à la MPR parti Etat, ce régime monstrueux dont on a tous décrié parce que ses textes n'ont pas inscrit la contradiction et la désobéissance civile..... Alors que l'actuel système s'inscrit constitutionnellement dans la logique de John Loch qui admet des protestation une fois que le contrat social ne pas respecté par les dirigeants.

Constatons-le quand même ! que nous ne sommes plus dans le Léviathan de Thomas Hobbes qui interdisait contractuellement aux citoyens de protester les lois même injustes une fois le contrat social déjà signé par tous. Cette logique macabre chère aussi à Socrate, Aristote, Marx, Hegel, Mobutu et récemment en Egypte Mohamed Morsi dans ses pouvoirs renforcés , d'ailleurs qu'il vient d'abandonner depuis cette nuit!! Very Happy Laughing
Moralité, la bicyclette au Congo avance et gardons seulement l’équilibre : ça trébuche de trop, je sais, mais ne la forçons pas trop au risque de tomber ! ni non plus la freiner brusquement au risque de l'abandonner!!! Il faut la semie-democratie, l'autoritarisme partiel sans l'excès de l’autoritarisme, ni non plus l'excès de la démocratie au début, il vaut mieux promouvoir le processus du juste milieu.
Si il y'a le désordre actuellement au congo, c'est aussi parce qu'on a pas d'autorités fortes quelque part, un leadership coriace.


Par rapport à ton deuxième désidératas,
vous dites que l'autoritarisme est un régime destructeur ! bien sur vous avez une partie de pertinence et, c'est la raison pour la quelle j’insiste sur le concept SEMI_AUTORITARISME! c'est sont des courant différents. Admettons que ça soit ainsi, mais t'oublie que l’Europe entière avec toute son industrialisation et sites magnifiques a été construite sous des régimes autoritaire ? même que je ne partage pas l'avis de ces vieux monarques, n’empêche de vanter aussi leurs mérites et bienfaits ? l'exemple le plus frappant est de l'Espagne avec ces beaux châteaux construits sous une dictature monstrueuse, on a rien vu de destructeur.
Mais moi, là n'est pas mon cas, je ne suis pas pour le totalitarisme qui est de loin mon favoris. Ce que je veux, c'est un leadership fort comme au brésil bien que démocratique, le clientélisme politique existe toujours.
CAVALIER, tu dis ......Les sociétés totalitaires se distinguent par la promesse d'un « paradis », la fin de l'histoire ou la pureté de la race par exemple, et fédèrent la masse contre un ennemi objectif....
Mais Karl Marx aussi était dans cette même logique d'un paradis terrestre (utopique) !! un extrémiste gauchiste à mourir, mais n'empêche qu'il soit considéré par les terriens comme la bienfaisance-elle-même!, la référence même de droit de l’homme à la dignité humaine, l'homme de la morale pure comme Emmanuel Kante !!!!
Bon tout est discutable... à suivre

LA RUE RIEN QUE LA RUE pona LIKAMBO NA MABELE

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  regarder et bien voir le 10/12/2012, 6:26 pm

La democratie est elle viable en RDC?

Le premier drame est que la democratie dont on parle est un mot tout simplement ou une realite' qu'on nous propose de suivre? Souvent les hommes peuvent employer un mot pour se positionner d'avantage ou renforcer leur forfait en le revetant de la raison, d'ou` ce mot democratie.

Pour revenir a` la question, le probleme est qu'il ne faut pas imiter mal les choses. Quoique le mot democratie peut paraitre plaisant, mais tout depend de circonstance, de temps, des objectifs et des besoins. Ainsi pour atteindre la democratie reelle, il doit y avoir des prealables: une imposition d'un nouvel ordre d'un bon chef(appeler ca dictature peut etre, mais moi j l'appelerai rationalite'), instauration et application de la justice, ecartement de tous ceux qui ont servi d'aventuriers au detriment de la nation. Et alors instaurer la democratie au vrai sens du mot et en fonction de notre culture et de notre histoire. Ce n'est qu'avec ces prealables que la democratie au Congo peut etre viable, sinon ce sera un instrument pour nous maintenir dans le neo-colonialisme.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 10/12/2012, 8:56 pm

djino a écrit:

Merci DJINO pour ce document très édifiant pour tous les acteur et tous les activistes progressistes.
Tous les stratèges de la vie politique devront se servir de ces méthodes enfin de déjouer de visées
totalitaires voire expansionnistes dans le cas du Congo.

Quand à regarder et bien voir :
...........Et alors instaurer la démocratie au vrai sens du mot et en fonction de notre culture et de notre histoire.......bien signé REGARDER ET BIEN VOIR
sakolo papa, olingi oloba nini ? par démocratie en fonction de notre culture et histoire ?

LIKAMBO NA MABELE

LA RUE RIEN QUE LA RUE

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 11/12/2012, 5:46 am

LORD MBAKAMA a écrit:......Comment de plus ne pas vouloir prendre les armes pour mettre fin aux viols des Congolaises dans le Kivu......


Mais kabila avait pris les armes n'est-ce pas ? Ruberua n'est-ce Pas ? bemba n'est-ce pas ? inyele avec de milliers des compatriotes sans abris au congo brazza, n'est-ce pas ? kizenga, Mulele....

Mon compatriote Hiro, Nous remarquons aujourd'hui que des guerres perdues ou gagnées, des conflits de succession et de soulèvement des masses ne sont pas parvenues à éradiquer la dictature au congo, sauf dans quelques rares pays en développement.
Mais comment expliquer ce phénomène ?
mais moi j'ai une réponse : c'est parce que nous n'avons jamais une action critique sur notre tradition.
c'est à partir du moment ou nous avons une action critique sur notre tradition que nous pourrions être capable d'assister à un dépassement, que nous pourrions nous inscrire dans l'histoire nouvelle et dans la continuité consciente de l'altérité du congo projetée vers l'avenir. Par contre, au congo tout comme dans beaucoup de pays du tiers monde, entre autres africains et musulmans, on retourne toujours au passé pour dénouer par force les conflits séculaires: répétition de la tradition avec échec sur échec. Encore une fois mon hiro chaque pays ne peut se développer et se comprendre qu'en fonction de son histoire personnelle, de la façon don il a traversé son passé. Les blancs appliquent cette leçon pour leur développement mais n'attendent pas ça de nous. Ce qu'ils attendent de nous, ce que nous prenions des armes qui ne sont vendues nullement dans des pays développés. mbakama@hotmail.com Merci

REGADER ET BIEN VOIR,
la réponse ci-dessus donnée à HIRO au mois de mai explique t-elle bien ce que tu sous-entends ?

Ce papa en vidéo ci-dessous pense-t-il comme toi ? :


Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 10/12/2014, 2:40 pm

devoir de memoire, des annees apres on dit quoi de la democratie en afrique ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  regarder et bien voir le 10/12/2014, 9:28 pm

Au Congo-kinshasa, la democratie est mal incorporee', mal assimilee', mal cadree', ainsi elle n est pas viable. La democratie reussit seulement quand on a a` faire aux gens civilises', matures et modernes. Appliquer la democratie avec des semis-sauvages, des inciviques et des parvenus, cest de la peine perdue sans resultat. Exemple: accord-cadre une solution efficace, mais comme ca a ete' adresse' aux aventuriers, ils bricolent, prennent a` la legere, sont complaisants dans le travail. A la fin ils vous presentent les concertations nationales faites a` leur maniere et entendement en toute mediocrite' et ils vous disent " voila nous avons la capacite' d ecoute, nous avons obei et suivi l accord-cadre, nous sommes de vrais democrates." Du n importe quoi, ca cest la rue ca`, rien d autre que la rue.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 11/12/2014, 6:32 am

regarder et bien voir a écrit:Au Congo-kinshasa, la democratie est mal incorporee', mal assimilee', mal cadree', ainsi elle n est pas viable. La democratie reussit seulement quand on a a` faire aux gens civilises', matures et modernes. Appliquer la democratie avec des semis-sauvages, des inciviques et des parvenus, cest de la peine perdue sans resultat. Exemple: accord-cadre une solution efficace, mais comme ca a ete' adresse' aux aventuriers, ils bricolent, prennent a` la legere, sont complaisants dans le travail. A la fin ils vous presentent les concertations nationales faites a` leur maniere et entendement en toute mediocrite' et ils vous disent " voila nous avons la capacite' d ecoute, nous avons obei et suivi l accord-cadre, nous sommes de vrais democrates."  Du n importe quoi, ca cest la rue ca`, rien d autre que la rue.

@  toujours égal a lui-même mon Regarder et bien voir !!! tu as tout exprimé en synthético- analytico- synthétique !!!
bravo l'intellectuel mon frère.
... La democratie reussit seulement quand on a a` faire aux gens civilises', matures et modernes. Appliquer la democratie avec des semis-sauvages, des inciviques et des parvenus, cest de la peine perdue sans resultat...

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Cavalier le 10/3/2016, 5:31 am

Cavalier a écrit:
LORD MBAKAMA a écrit:Salut chers compatriotes,
peuple congolais, gouvernants comme gouvernés,
Il vaut mieux éviter la pathologie du pouvoir avec un peu de patience. Nous sommes dans une phase critique de notre jeune démocratie, comme l’âge de la maturation biologique, pour tout apprentissage existe une étape que la psychologie génétique appelle phase critique. La dépense d’énergie exigée d’un enfant pour faire un apprentissage trop précoce et démesurée peut créer un effet pervers.

Et il est possible que l’exigence soit telle que l’enfant n’accède pas à l’apprentissage en question, intériorisant par contre des sentiments d’incapacité, d’infériorité, de manque de confiance en lui et de révolte. Cette réalité est la même pour l’apprentissage démocratique au Congo, il n’y a pas des recette communes applicables dans tous les pays.

Salut chers compatriotes,
peuple congolais, gouvernants comme gouvernés,
Il vaut mieux éviter la pathologie du pouvoir avec un peu de patience. Nous sommes dans une phase critique de notre jeune démocratie, comme l’âge de la maturation biologique, pour tout apprentissage existe une étape que la psychologie génétique appelle phase critique. La dépense d’énergie exigée d’un enfant pour faire un apprentissage trop précoce et démesurée peut créer un effet pervers.

Salut Compatriote Mbakama,

Je vais repondre a ta lecture tranche par tranche pour ne pas me perdre dans de petits details superflus et ou debordants

Mon frere Lord, je commencerais par te dire ceci:

Il n'est pas facile de gerer plusieurs pays au sein d'un meme pays. Je dis cela parce que j'ai la nette impression que le jour ou la fameuse bebe democratie de notre jeune patrie va passer ne fut ce qu'a son adolescence, la RDC actuelle aurait une geographique differente.  On se rapelle encore de l'etendue que regorgeait LE ROYAUME KONGO avant l'arrivee des colons.  Aujourd'hui ns avons Le ZAIRE, LECONGO BRAZZA-VILLE, L'ANGOLA en incluant LE CABINDA, une partie du GABON.  Au fait c'etait tout UN EMPIRE qui se developpa apres plusieurs migrations bantoues du VIIe au XVe siècles dans une zone peuplee de pygmee Baka, mais selon une source Portugaise de 1624 il aurait fonde au XIIIe siecle.

Puis entre XIX & XX Siecles il y eut L'EMPIRE LUNDA qui comprenait Le Katanga,L'Angola Oriental et puis le La partie Nord de La Zambie Actuelle.

Ilfaut aussi noter l'existance d'autres ROYAUMES tels que LE ROYAUME M'SIRI, LES ROYUAMES DANS LA REGION D'UELE,ainsi que de  PUISSANTES PRINCIPAUTES TRIBALES(Mongo, Ngbandi, Bemba...).

Juste pour Reouvrir une petite page de L'HISTOIRE.

Ce que je veux dire par la, cette meme democratie, si bebe qu'elle soit, au fur et a mesure qu'elle grandirait, elle grandirait avec ses multiples problemes territoriaux et ethniques.  C-a-d il ne faut guere ecarter la notion de la souverainete ethnique.  Le peuple n'est pas dupe...Une seule ethnie ou tribut ne peut pas gouverner injustement l'ensemble du territoire CONGOLAIS...Cette situation est le danger primordial qui guette et si les choses contnineuent a se paufiner dans l'etat actuel des choses, va provoquer La SCISSION districtorale.

Il suffit d'observer la realite actuelle en pensant en dehors de la boite...Mr NGBANDA REPRESENTE LE MOUVEMENT DES RESISTANTS COMBATTANTS DE LA DIASPORA CONGOLAISE TOUTE ENTIERE...MR TSHISEKEDI WA MULUMBA est le Leader de l'OPPOSITION INTEGRALE ET INTELLECTUELLE.  KABILA REPRESENTE L'INFILTRATION RWANDAISE ET DIFFERENTS COLLABOS.

Tous ces LeadersPolitiques pour ne citer que ceux la, constituent toute une ecole d'initiation...Ils ont des acolytes et leurs ideologies vont grandir de paire avec la meme bebe democratie...DONC TOMORROW IS A BIG DAY, AS FAR AS RDC STORY IS CONCERNED...

A suivre pour le reste de ton enonce...

Et salues la ou tu te trouves.
Tiens, Ou En Sommes-Nous Aujourd'Hui Question

Selon Les Occidentaux, LA RDC EST UN NON ETAT...L'Instauration d'un Etat de Droit NE PEUT QU'ETRE RENDUE POSSIBLE A TRAVERS L'EXISTANCE D'UNE OU DES INSTITUTIONS FORTES...

Or ns savons tres bien que depuis que LA RDC a acquis son entre guillemets, INDEPENDANDE, il n'y a jamais eu UNE INSTITUTION POLITIQUE ASSEZ FIABLE...Le Premier Gouvernement avec L President Joseph Kasa-Vubu a laisse la place au Gouvernement de Marechal Mobutu avec SON
MPR PARTI ETAT qui etait une Institution Politique autour duquel toutes les activites politiques. socio-economiques tournaient...Aujourd'hui qu'en est-IL DU MPR Question Puis vient le tour de M'zee Laurent Desire Kabila avec son AFDL...Ce qui est ironique, son successeur qui est suppose etre son fils a fabrique une autre Institution Politique, LE PPRD...

Et dans L'Opposition ns avons UDPS, puis le reste des partis d'Opposition...

Mais, Quelle cette INSTITUTION POLITIQUE INDEPENDANTE QUI EST AU DESSU DE LA MELEE QUI AURAIT LA COMPETENCE D'INSTAURER UN ETAT DE DROIT Question

Car dans un Etat de Droit, Le president n'est qu'un des Joueurs dans L'Equipe...Il peut etre remplace, mais Il n'a pas un Pouvoir absolu...L'Armee ne lui apprtient pas, il est remunere comme tout autre Citoyen...Ce n'est pas a lui d'offir des voitures ou d'autres biens materiels aux Sportifs, aux artistes en cas de Victoire ou d'exploits...Car il y a Le Minsitere du Sport &bde la culture...L'ARGENT DU pays, c'est LA CAISSE DE L'ETAT...

VOILA EN TOUT CAS COMMENT LES CHOSES SONT SUPPOSEES DE FONCTIONNER DANS UN ETAT DE DROIT.

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 11/3/2016, 3:30 am

donc mon cavalier, elle arrive ou pas cette democratie ? quand alors...

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Cavalier le 17/3/2016, 8:28 am

LORD MBAKAMA a écrit:donc mon cavalier, elle arrive ou pas  cette democratie ? quand alors...
Mon LORD, A vrai dire, si La Democratie est definie etant que Le Pouvoir du Peuple, pour Le Peuple et Par Le Peuple...Que dire de notre NATION vis-à-vis de cette definition Question

En
RDC, Ns sommes plutot dans une Anarchie organisee, Un chaos Politique ou il n'y a pas de place pour laisser croitre une democratie.

Sinon Pourquoi parler de GLissement en ce moment ci Question Pourquoi parler Manifestation au cas ou Le gouvernement Kabila ne respectait pas La Constitution Question Car dans une democratie se probleme ne se poserait meme pas Question

Le Vrai probelme chez Nous, c'est Le Respect et La Conservation des Valeurs Nobles...
La RDC n'a aucun sens de Respect des Valeurs...C'est un pays a un gouvernement immoral, qui n'a aucun plan pour son Peuple...Car ce n'est pas Le Gouvernement qui instaure Le Systeme Democratique, mais plutot Des InSTITUTIONS...Or chez nous il n'existe pas encore d'InSTITUTIONS FIABLES Capables d'Etablir La Democratie...


_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:39 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum