KINSHASA A L’HEURE DE L’ENFER DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: KINSHASA A L’HEURE DE L’ENFER DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE

Message  Decamo Fils le 24/6/2010, 4:07 pm

Il faut que le pouvoir soit vrai et dise la verite aux citoyens.

Les images que tu nous presentes sont celles du JTLF. Il y a donc lieu d'exercer le sens critique.

Selon mes informations:

1. avenue komoriko et cela Sessanga l'a dit au cours d'une emission sur Digital Congo sans contradiction, est une oeuvre de la Banque Mondiale. Donc le gouvernement congolais n'a rien a voir la-dessus.

2. Kindele: cette erosion que j'ai vue moi-meme a dure plus de deux ans avant que les travaux ne commencent. Les communautes religieuses catholiques installees dans la cite de Kimwenza et qui sont des usagers de cette route ont approche le gouvernement pour financer les travaux quand le trou cause par l'erosion etait encore plus maitrisable. ON a attendu plus de deux ans et les choses se sont empirees. Mais quand la BM vient financer, le gouvernement accepte. Les fils et filles du pays, en initiative privee, sont interdis d'agir. Comprends-tu cette logique?

3. L'erosion de Binza. C'est la cooperation internationale.

Le plus dur est a faire par la BM mais du tape l'oeil, c'est ce que notre president et sa clique adorent faire. Vision mokuse.

Si l'heritage de Mobutu est trop lourd pour vous, soyez humble et renoncez au pouvoir. Mais cela vous ne le ferez pas pcq le pouvoir est une source d'accomplissement personnel.

La Suisse ne rendra pas les 20 millions de Mobutu. Qui est au pouvoir? C'est Kabila et l'AMP qui comme toi passent le plus clair de leur temps a citer Mobutu mais quand vient l'occasion de recuperer l'argent laisse par Mobutu, ils sont incapables parce que le fils Mobutu est leur allie. Hypocrites. Cessez alors de citer le nom de Mobutu. Quand le Premier Ministre fait cadeau a sa fille d'une paire de basket de 20.000 dollars americains, Mobutu est a blamer.

Budget limite par la faute de qui? Cette fuite de ressources dont parle l'ambassadrice et que bien avant elle, bcp ont deja denonce, ne pouvez-vous pas commencer par la?

En 4 ans. On ne vous demande de resoudre tous les problemes en 4 ans. On vous demandait d'etre assez methodique et de donner priorite au secteur pouvant relancer l'economie. Si vous aviez compris cela, vous n'honoriez pas passer votre temps a digerer la nourriture consommee a la victoire de 2006, a donner la primature a un senile qui passait son temps a dormir, a un president de faire le mort au lieu de travailler. Les echeances s'approchant, tout s'accelere. Et s'il n'y avait pas le cinquantenaire, qu'auriez-vous fait? Rien. Plutot continuez ce que vous avez herite de Mobutu: le detournement de deniers publics pour construire des hotels, spolier des terrains pour eriger des complexes. Les elections, vous vous adonnez en desordre a tous les travaux, sans methode dans le but d'impressionner. Voila tout.

En 4 ans, le jeune president trouve bon de secher les grandes reunions politiques mais se sent a l'aise en allant a des manifestations sportives. Absence au sommet sur l'environnement, France-Afrique, Union Africaine mais presence a l'ouverture de la Coupe du Monde, Jeux Olympiques etc.

Critiquer les chefs de communes. Leur avez-vous donne le budget consequent avec un programme precis? Je ne les blame pas car ils sont encore des personnes nommees par le pouvoir qui devrait organiser les elections locales pour que les communes aient des chefs elus a qui la population demanderait des comptes. Dans le contexte actuel, ces chefs nommes ne rendent compte qu'a l'autorite morale de l'AMP. Rendre compte a celle-ci c'est lui apporter des recettes et non lui dire que par ces recettes je fais construire un pont.
Meme si Katumbi pour moi n'est pas le modele du gouverneur, vous avez depuis Kin freine son elan et sa fougue en faisant le chantre a l'image de ce que tu fais ici. Mais que voulez-vous au juste?

Revenir en haut Aller en bas

Re: KINSHASA A L’HEURE DE L’ENFER DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE

Message  kinmasta le 24/6/2010, 4:30 pm

lino a écrit:
kinmasta a écrit:
STOP, faut arrêter les conneries, la phrase veut tout dire, comme quand Sarkozy parle d'accompagner l'Afrique "sur le secteur privé", ils nous prennent pour des cons ? Où il est écrit que pour qu'un pays africain "connaisse une véritable croissance économique" doit faire appel à des sociétés "Européennes" qui plus est "de partout" sauf de chez nous ?! On est aussi incapables que ça ? Aussi bête et ignorant que ça ?!

Kinmasta,

Il ne faut mettre des barrières inutiles à la circulation des capitaux,c'est l'erreur qu'à commis Mobutu au nom d'un orgueil mal placé.Jusqu'à preuve du contraire je ne connais aucun industriel congolais dans l'automobile,l'électronique et d'autres technologie de pointe.
La Chine est devenu ce qu'elle est grâce à son ouverture des capitaux du monde entier,devenant ainsi l'atelier du monde.Ce que peut faire aussi la RDC au niveau africain
.

Si ton (vu que tu soutiens) gouvernement actuel investissait un peu plus dans les écoles et universités afin d'être ultra-compétant sur ces secteurs là... Qu'elle s'inspire du modèle indien

Revenir en haut Aller en bas

Re: KINSHASA A L’HEURE DE L’ENFER DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE

Message  lino le 24/6/2010, 5:00 pm

D.F.

D'après toi la banque mondiale fait des cadeaux???Ce sont des dettes que la RDC doit rembourser.Dans la coopération international c'est toujours donnant-donnant.La PM Mozito et son équipe tente de résoudre ce problème de la dette avec le point d'achèvement PPTE.Dette laissé par Mobutu et sa clique dont le peuple congolais n'a jamais bénéficié.S'il n y avait pas eu cet accord avec la chine,la RDC serait encore sous les caprice de la FMI et na BM pour financer ses 5 chantiers.
L'ambassadrice ne parle pas des fuites des ressources mais de ces mauvaises pratiques héritées de 32 ans de Mobutu dans la fraude des vignettes ,des douanes,des coops,etc...que le gouvernement essais d'éradiquer .Et elle souligne qu'il y a des progrès.
En 4 ans le gouvernement a lancé des bases des travaux sur les axes prioritaires à résoudre ,même sur les routes à l'intérieur de la RDC vers bas Congo ou vers bandundu.
On va nous dire encore que financé par une banque telle,mais les banques ne font jamais des cadeaux,ce sont des prêts remboursables.
Même quand le gouvernement fait des bonnes choses qui profitent à tout les congolais y compris à ceux de l'opposition,vous critiquez toujours,même katumbi n'est même pas un modèle.Que voulez vous alors???

Revenir en haut Aller en bas

Re: KINSHASA A L’HEURE DE L’ENFER DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE

Message  Invité le 24/6/2010, 5:18 pm

Les petites et moyennes entreprise c ceux la qui sont negligé et pourtant c le premier pas avant de faire venir les grandes prck les PME vont donner la main d'oeuvre avec une petite formation c bon pour creer des emplois.Il n'y a pas des formation en RDC un etudiant en Medecine doit avoir une certaine formacion pratique avant de devenir titulaire voila bazo boma batu,si le gouvernement appui aux dispensaire coe on dit chez nous limite aussi ba oyo ezo bota neti ba ngumba et que ba dispensaire oyo eko zala enregistré eza naba moyent moko ya bien pona ko aider ba stagiaire en ce moment une compagnie ya munene eko koka ko sala hopital ya munene pona kozwa bango na musala avec une certaine experience et ainsi de suite neti kaka effecto domino c un exemple,mais si on ignore la petite entreprise pour sauter na oyo ya minene eko zala bcp depense et moin de travailleur formé et plus des chomeur et aussi bako koka kosala yango ebele te(ba societe),c mon pt. de vu.
Exemple musus avant reebok aya na compagnie naye eko zala bien akuta kamwa compagni moko esalaka deja ba sapatu na RDC coe sa eko eviter reebok aya naba materiel nionso c qui coute una pasta ou trop cher,pour dire eza bien Congolais emeka ko tombola bana mboka prck creativité eza,talent eza ezo zanga kaka un coup de pouce.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: KINSHASA A L’HEURE DE L’ENFER DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE

Message  lino le 24/6/2010, 5:47 pm

laelce_luz del Cielo a écrit:
Exemple musus
avant reebok aya na compagnie naye eko zala bien akuta kamwa compagni
moko esalaka deja ba sapatu na RDC coe sa eko eviter reebok aya naba
materiel nionso c qui coute una pasta ou trop cher,pour dire eza bien
Congolais emeka ko tombola bana mboka prck creativité eza,talent eza ezo
zanga kaka un coup de pouce.
Laelcé,
C'est aussi une question ya mentalité.Congolais azalaka nationaliste kaka concernant sa musique.Mais pour l'habillement ou les chaussures,le congolais préfère ba griffes ya mindele.Peut être que du coté des pagnes que les congolaises consomment des produits locaux.
Ce qui nous manque c'est aussi le gout du risque.Les gens ont l'argent pour construire des flats hôtels,mais personne ne peut prendre le
risque d'acheter des machines à coudre et faire des prêtes à porter des"libaya ou boubou"pour les congolaises ou encore des machines pour fabriquer des chaussures made in Congo.
Il y avais BATA qui fabriquaient es chaussures et d'autres fabriquaient des chaussettes,des sous vêtements et les congolais qui ont des moyens n'ont jamais pris la relève laissé par les belges.
Acheter des machines et monter des PME n'est pas encore encré dans nos mentalité,espérons que les mentalités des entrepreneurs et des consommateurs vont changer .

Revenir en haut Aller en bas

Re: KINSHASA A L’HEURE DE L’ENFER DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE

Message  Decamo Fils le 25/6/2010, 10:51 am

lino a écrit:D.F.

D'après toi la banque mondiale fait des cadeaux???Ce sont des dettes que la RDC doit rembourser.Dans la coopération international c'est toujours donnant-donnant.La PM Mozito et son équipe tente de résoudre ce problème de la dette avec le point d'achèvement PPTE.Dette laissé par Mobutu et sa clique dont le peuple congolais n'a jamais bénéficié.S'il n y avait pas eu cet accord avec la chine,la RDC serait encore sous les caprice de la FMI et na BM pour financer ses 5 chantiers.
L'ambassadrice ne parle pas des fuites des ressources mais de ces mauvaises pratiques héritées de 32 ans de Mobutu dans la fraude des vignettes ,des douanes,des coops,etc...que le gouvernement essais d'éradiquer .Et elle souligne qu'il y a des progrès.
En 4 ans le gouvernement a lancé des bases des travaux sur les axes prioritaires à résoudre ,même sur les routes à l'intérieur de la RDC vers bas Congo ou vers bandundu.
On va nous dire encore que financé par une banque telle,mais les banques ne font jamais des cadeaux,ce sont des prêts remboursables.
Même quand le gouvernement fait des bonnes choses qui profitent à tout les congolais y compris à ceux de l'opposition,vous critiquez toujours,même katumbi n'est même pas un modèle.Que voulez vous alors???

Lino,

j'admire ta tenacite a sauver a tout prix les actes de l'AMP. C'est ainsi que l'on reconnait le vrai chantre d'une cour royale.

Ta maniere de repondre au coup au coup fait que tu fais perdre la quintessence de la discussion. A la fin on ne sait sur quoi on discute. Si on doit poursuivre le debat sur chaque fenetre que tu ouvres, on tirera en longueur toute discussion qui deviendra en fait plusieurs discussions. Tu me rappelles cet etudiant congolais en DEA qui dans sa these a exploite toutes les digressions au point que son promoteur lui a dit qu'il lui etait impossible de corriger la these pcq elle abordait plusieurs sujets a la fois.

C'est un peu comme dans ton dernier posting. Si je dois te suivre, je me serai oblige de parler de la BM, de Katumbi. J'etais deja tombe dans ce piege.

Mais je constate que tu restes coherent sur les points suivants:

A chaque remise en question, tu cites Mobutu. Pour disculper le pouvoir que tu soutiens. Le pouvoir actuel n'y est pour rien. Il est innocent. On prend acte.

On doit arreter de critiquer pcq ce gouvernement travaille pour nous tous. C'est note.

Bonne chance

Revenir en haut Aller en bas

Re: KINSHASA A L’HEURE DE L’ENFER DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE

Message  mongo elombe le 25/6/2010, 10:52 am

DF, tu fais parti des aigris bienvenue au club

Revenir en haut Aller en bas

Re: KINSHASA A L’HEURE DE L’ENFER DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE

Message  Mathilde le 25/6/2010, 1:11 pm

L'ambassadrice des Pays-Bas se lâche


Une station de l'entreprise congolaise de distribution de carburant Cobil, à Lumumbashi.

Une corruption massive, l'un des pires climat des affaires du monde :
la diplomate néerlandaise en poste à Kinshasa, Ellen Berends-Vergunst,
a dressé un portrait peu élogieux de la RD Congo à l'occasion de son
départ, mercredi.
Pour son discours de départ, l’ambassadrice des Pays-Bas en RD Congo a
eu la main lourde : de la politique à l’économie, tout y est passé, ou presque.

Ellen Berends-Vergunst a ainsi fustigé le climat des affaires dans le
pays, estimant qu’il s’agissait de l’un des « pires au monde » (le
rapport « Doing Business 2010 » de la Banque Mondiale classe la RD
Congo 182e sur 183).


L'ambassadrice des Pays-Bas se lâche RD Congo, Politique : Jeuneafrique.com

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: KINSHASA A L’HEURE DE L’ENFER DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE

Message  ndonzwau le 12/7/2010, 12:28 am

"Justice congolaise :
La famille Prigogine dénonce une maffia militaro-financière

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=5783
Dans une lettre ouverte adressée à Joseph Kabila, la famille de l’homme d’affaires kivutien Albert Prigogine (Ngezayo Safari) interpelle le chef de l’Etat congolais sur l’existence d’une «maffia militaro-financière» qui a pris le contrôle de l’appareil d’Etat. D’où l’incapacité des hommes des lois à accomplir avec efficacité leur travail de dire le droit. Aussi, proposent-ils la mise sur pied d’une «cellule» chargée de lutter contre «l’impunité» composée des magistrats du parquet et ceux de l’auditorat militaire..."


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: KINSHASA A L’HEURE DE L’ENFER DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE

Message  KOTA le 26/2/2015, 6:31 pm

LA RDC A PERDU 17 MILLIARDS USD DEPUIS 2013: VOILA OU DISPARAIT LA FAMEUSE CROISSANCE MACRO-ECONOMIQUE DONT LE CONGOLAIS N’ONT JAMAIS PROFITE
par FreeDiomi le 26 février 2015
    
Le Pr Stefaan MARYSSE: « Depuis 2013, la RDC a perdu 17 milliards »

Stefaan MARYSSE, professeur belge émérite à l’Institut de politique de développement et de gestion de l’université d’Anvers et directeur de l’Expertise en Afrique centrale maîtrise les sujets liés à l’économie politique dans la région des Grands Lacs. Ses constats interpellent, surtout à propos de l’évasion des profits en secteur minier.



Partager sur
26 février 2015
Stefaan MARYSSE, professeur émérite à l’université d’Anvers, en Belgique.

Extraits:
Est-ce que l’actuel code minier profite plus aux investisseurs étrangers qu’à l’État congolais ? Si c’est le cas, ce code est-il bon ?
Ce code minier est bon. Il faut savoir que le Congo sortait d’une période extrêmement difficile et que personne ne voulait plus investir dans ce pays. Il fallait un code minier extrêmement libéral, même si cela dépend d’un contrat à un autre. En fait, tous les contrats prévoient que l’on doit amortir le capital que l’on a investi. Pendant ce temps-là, il y a trop peu de retombées pour les taxes. On fait donc des taux de profits conséquents, mais qui ne rapportent pas assez à l’État. C’est un problème. L’autre problème c’est la concentration des rentes qui est décidée par un petit cercle dans le pays. Cela amène toujours des cercles influents de personnes qui ont accès à ces ressources. En fait, c’est aussi la base politique d’un pays parce que ce sont des négociations sur des grands contrats qui sont conclus par peu de personnes et où la transparence n’est pas la priorité. Et là vous renforcez un tout petit peu ce qu’on appelle la mauvaise gouvernance. La rente minière va ainsi dans toutes les directions, sauf au Trésor public.
Au sein de ces « décideurs » occultes il y a sans doute des Congolais associés à des étrangers ?
Bien sûr. Quand on regarde les quelques transactions qui sont bien documentées, dans différents cercles, on peut affirmer qu’il n’y a pas de corruption sans corrupteur. Et donc, dans ce jeu-là, il y a toujours des centres de décision opaques, secrètes. Peut-être que cela plaît encore au Congo. En fait, un secret au Congo n’est jamais un secret pour très longtemps. Cela fait que l’on a quand même connu une certaine publicité autour des circuits de ces ventes d’actifs.
Vous avez parlé de sociétés qui basées dans des paradis fiscaux comme les îles Vierges…
Oui, ce sont de sociétés qui sont intermédiaires. On connaît, par exemple, de sources qui sont assez fiables, comment s’est passée la vente d’actifs, par la Gécamines, de la Société minière de Kabolela et de Kipese (SMKK). Il s’agissait d’une vente de 50% à une compagnie kazakhe qui s’appelle Eurasian Natural Resources Corporation (ENRC). Au prix du marché, ils ont payé 75 millions de dollars pour cet actif minier. Mais l’autre moitié des actions que la Gécamines avait a été vendue à deux compagnies dans les îles Vierges à 15 millions de dollars. Donc, d’un côté la Gécamines a reçu 15 millions de la part de la compagnie minière, mais les deux compagnies sont installées aux îles Vierges et on ne connaît pas le vrai propriétaire. Une fois qu’ils ont acquis cela à 15 millions de dollars, il y a eu une nouvelle vente ENRC, la compagnie kazakhe, à 75 millions de dollars. Ces deux compagnies aux îles Vierges ont empoché à peu près 60 millions de dollars comme profit. Est-ce que ce profit va revenir au Congo ? Est-ce qu’il restera à l’extérieur ? On n’en sait rien.
CES TROUS NOIRS QUI PENALISENT L’ETAT CONGOLAIS
Il y a une expression que vous utilisez volontiers. C’est « trou noir ». Qu’entendez-vous par là ?
Oui. Le trou noir c’est lorsque quelque chose disparaît sans laisser de trace et reste introuvable. Il y a une grande opacité, il n’y a pas de transparence. Cela veut dire qu’il y a un manque à gagner pour l’État congolais à cause de certaines pratiques.
Lesquelles ?
Il y a d’abord la vente d’actifs miniers. Ensuite, l’absence des dividendes que devait toucher la Gécamines et qui n’entrent pas non plus dans les caisses de l’État pour des raisons surtout liées au passé de la Gécamines qui doit se reconstituer et, donc, veut retenir cet argent pour se reconstituer. Cela doit déboucher sur quelque chose. On se demande alors si la Gécamines peut avoir deux rôles à la fois, c’est-à-dire être courtier du sol congolais pour le compte du gouvernement et en même temps devenir de nouveau un producteur. Elle ne l’a pas été dans le passé. On mise donc sur une chose dont on ne sait pas si elle va aboutir.
Le troisième volet, ce sont toutes les pratiques des grandes entreprises internationales pour dissimiler les profits. On peut le faire par différents moyens parce que ces gens-là ont toute la connaissance et l’information. Ils peuvent sous-évaluer le chiffre d’affaires, ce qui diminue les taxes. Ils peuvent surestimer, surfacturer les coûts, cela diminue le profit. Évidemment, il y a d’autres possibilités, comme le fait de faire ressortir les profits dans les pays où l’on taxe moins. Ce qui veut dire, on a calculé ensemble avec Claudine TSHIMANGA, que la rente minière qui reviendrait à l’Etat devait au moins être deux fois plus élevée que ce qu’elle est aujourd’hui. Nous croyons facilement que l’on peut arriver à trois fois la rente minière que le gouvernement touche aujourd’hui.

Vous dites qu’à cause des profits rapatriés, le pays perd depuis 2013 entre 14 et 17 milliards de dollars…

Ce qu’on voit maintenant, selon les estimations du Fonds monétaire international (FMI), c’est qu’à partir de 2013, les rapatriements des profits sont plus grands que les nouveaux investissements qui entrent au pays et cette tendance s’amplifiera jusqu’en 2019. Et le pays perd. Si l’on prend la valeur actuelle de ces flux d’argent, il y a une perte nette de 17 milliards de dollars. Quand on le compare même avec les estimations les plus grandes d’argent que l’on a perdu dans la vente d’actifs, cette hémorragie légale des profits rapatriés pour le pays est beaucoup plus importante.

Est-ce que l’État congolais a les moyens d’inverser la tendance ?
Je crois que le problème n’est pas seulement que les grandes entreprises peuvent s’en aller. Comme le pays n’a pas un tissu d’entreprises en aval et en amont, elles ont très peu de possibilités de réinvestir l’argent au Congo. Donc, ils partent. Autre chose serait que le gouvernement, peut-être appuyé par les institutions financières internationales, peut discuter de la manière dont cette manne financière pourrait être utilisée pour le développement du pays.
http://democratiechretienne.org/2015/02/26/la-rdc-a-perdu-17-milliards-usd-depuis-2013-voila-ou-disparait-la-fameuse-croissance-macro-economique-dont-le-congolais-nont-jamais-profite/

Revenir en haut Aller en bas

Re: KINSHASA A L’HEURE DE L’ENFER DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum