Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Page 6 sur 20 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  Decamo Fils le 14/10/2009, 2:50 pm

*CNMM a écrit:
Jeune Afrique a écrit:
Justice : Jean-Pierre BEMBA GOMBO, vrai-faux indigent
(Jeune Afrique du 11 au 17 Octobre 2009)

La situation financière de Jean-Pierre BEMBA GOMBO, l’ancien vice-président congolais, se complique.
Fin septembre, ses avocats
Mes Pierre Legros et Karim Kahn ( qui défendit l’ex-dictateur libérien Charles Taylor jusqu’en 2007 ) ont démissionné. ...
Le premier s’est borné à expliquer que l’équipe de ... ...

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2544p008-009.xml1/-CPI-Jean-Pierre-Bemba-avocat-fortune-Justice---Jean-Pierre-Bemba-vrai-faux-indigent.html

Quand l'ex procureur par un zele mal eclaire pour plaire a ton maitre Kanambe fait bloquer les avoirs du presume pour lui oter tout moyen de se defendre, quand les comptes bancaires de sa femme et de ses enfants subissent le meme sort, comment ne pas comprendre que cette situation lui arrive.

Ses avocats ne peuvent donc que demissionner parce qu'ils n'ont plus percu leurs emoluments. C'est normal.

On s'acharne sur un Congolais accuse dans une affaire en RCA, mais aucune arrestation d'un Etranger sur la tragedie de la RDC.Rien que de menus fretins. Ou sont Nkunda, Mutebusi et autres?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  ndonzwau le 14/10/2009, 3:42 pm

Decamo Fils a écrit:
*CNMM a écrit:
Jeune Afrique a écrit:
Justice : Jean-Pierre BEMBA GOMBO, vrai-faux indigent
(Jeune Afrique du 11 au 17 Octobre 2009)

La situation financière de Jean-Pierre BEMBA GOMBO, l’ancien vice-président congolais, se complique.
Fin septembre, ses avocats
Mes Pierre Legros et Karim Kahn ( qui défendit l’ex-dictateur libérien Charles Taylor jusqu’en 2007 ) ont démissionné. ...
Le premier s’est borné à expliquer que l’équipe de ... ...

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2544p008-009.xml1/-CPI-Jean-Pierre-Bemba-avocat-fortune-Justice---Jean-Pierre-Bemba-vrai-faux-indigent.html

Quand l'ex procureur par un zele mal eclaire pour plaire a ton maitre Kanambe fait bloquer les avoirs du presume pour lui oter tout moyen de se defendre, quand les comptes bancaires de sa femme et de ses enfants subissent le meme sort, comment ne pas comprendre que cette situation lui arrive.

Ses avocats ne peuvent donc que demissionner parce qu'ils n'ont plus percu leurs emoluments. C'est normal.

On s'acharne sur un Congolais accuse dans une affaire en RCA, mais aucune arrestation d'un Etranger sur la tragedie de la RDC.Rien que de menus fretins. Ou sont Nkunda, Mutebusi et autres?
"Le cas Bemba"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=5024

"Vous avez dit présomption d’innocence ?"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=4987



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  *CNMM le 14/10/2009, 5:41 pm

*CNMM a écrit:
Jeune Afrique a écrit:
Justice : Jean-Pierre BEMBA GOMBO, vrai-faux indigent
(Jeune Afrique du 11 au 17 Octobre 2009)

La situation financière de Jean-Pierre BEMBA GOMBO, l’ancien vice-président congolais, se complique.
Fin septembre, ses avocats
Mes Pierre Legros et Karim Kahn ( qui défendit l’ex-dictateur libérien Charles Taylor jusqu’en 2007 ) ont démissionné. ...
Le premier s’est borné à expliquer que l’équipe de ... ...

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2544p008-009.xml1/-CPI-Jean-Pierre-Bemba-avocat-fortune-Justice---Jean-Pierre-Bemba-vrai-faux-indigent.html
Decamo Fils a écrit:
Quand l'ex procureur par un zele mal eclaire pour plaire a ton maitre Kanambe fait bloquer les avoirs du presume pour lui oter tout moyen de se defendre, quand les comptes bancaires de sa femme et de ses enfants subissent le meme sort, comment ne pas comprendre que cette situation lui arrive.

Ses avocats ne peuvent donc que demissionner parce qu'ils n'ont plus percu leurs emoluments. C'est normal.

On s'acharne sur un Congolais accuse dans une affaire en RCA, mais aucune arrestation d'un Etranger sur la tragedie de la RDC.
Rien que de menus fretins.
Ou sont Nkunda, Mutebusi et autres?
mboka ekufi a écrit:

BAW (NDLR : BAUDOUIN AMBA WETSHI),

c’est un faux debat parce que même si l’on a confisqué les biens et les comptes de Bemba (NDLR : Jean-Pierre P BEMBA GOMBO) ainsi que ceux de sa femme ,
le Vieux defunt Jeannot (NDLR : SOLONA BEMBA-Père) a beaucoup des comptes en Europe, le gérant de ses bien ne peut manquer des moyens pour honorer les honoraires des avocats.
Meme le MLC ne manque des moyens pour le faire.

Parlons d’autres choses (!...)

mboka ekufi [mbokaekufi@yahoo.fr] 13/10/2009 12:14:02
http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=5024

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  Hiro-Hito le 14/10/2009, 5:46 pm

Je suis contraint de voir aussi les choses coe Amba Wetshi q CNMM cite. A part le defunt pere, Bemba a des freres et soeurs qui ne sont pas kmm pauvres. La femme de Bemba, il parrait qu'elle a grandi ds l'opulence, si sa famille ne peut aider, elle doit kmm avoir des gens qu'elle peut contacter pour avoir de l'argent. Et les connaissances q Bemba s'est tisse depuis tt ce tps? Qcqi se passe?

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  Troll le 14/10/2009, 6:58 pm

"CPI"

La CPI commence par saisir les avoirs de Bemba et en même temps affirme ne pas vouloir assister Bemba en payant ses avocats
C´est si simple que cela..Lui priver des avocats serait de toute les manières juridiquement impossible..car il a droit á une assistance juridique ..principe garantie par le DROIT ...

En plus, c´est la même CPI dont les juges "negocient" avec Bemba en demandant des "garanties" au cas où il est liberé de ne pas exiger des sommes très importantes comme dedomagement de la part du CPI..

Pendant ce temps

Pendant ce temps, selon Jeune Afrique Patassé réside maintenant en Lybie..pays qui n´est pas membre de la CPI et ne va jamais accepter de transferer Patasse á La Haye si la CPI le demande

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  *CNMM le 17/10/2009, 12:37 pm

Groupe L'Avenir a écrit:
Jean-Pierre BEMBA GOMBO asphyxié :
Le leader du MLC abandonné par ses avocats

(L'Avenir Quotidien 16/10/2009)
*Les avocats autres que Congolais ont jeté l’éponge, l’un pour cause que même sans lui, le nombre d’avocats lui paraissait suffisant tandis que l’autre a fait savoir que ses honoraires n’étaient plus versés.
*En attendant, tous les biens de Jean-Pierre BEMBA GOMBO dont les comptes, même ceux de ses enfants, sont ...
http://www.africatime.com/rdc/nouvelle.asp?no_nouvelle=485038&no_categorie=

Revenir en haut Aller en bas

STOP À LA RÉCRÉATION ! FINIE L'IMPUNITÉ !

Message  *CNMM le 27/10/2009, 3:16 am

CONGO NET RADIO / Lambert NGOI a écrit:
Jean-Pierre BEMBA GOMBO NE QUITTERA PAS LA PRISON !


<table border=0 cellSpacing=0 cellPadding=0><tr><td>INTERVIEW EXCLUSIVE SUR CONGONETRADIO</TD></TR>
<tr><td>
</TD></TR></TABLE>



 4/09/2009: La CPI vient d'accorder une importante interview exclusive a Congonet Radio.


Il y a peu ou pas de chance que JP Bemba soit libéré.
Son proces pourrait durer 4 ans.

- Des questions directes et pertinentes ont été posées.


- Des reponses precises et percutantes ont été données.

Voici un extrait (
cliquez ci-dessous )
www.congonetradio.com/cpi-bemba-interview2-intro.html

<table border=0 cellSpacing=0 cellPadding=0 width=500><tr><td width=1></TD>
<td width=289>Diffusion de l'interview intégrale sur Congonet Radio
le samedi 5 Septembre 2009 de 16H a 17H00 GMT
</TD>
<td width=6></TD></TR>
<tr><td width=1></TD>
<td width=289>ECOUTEZ >>></TD>
<td width=6></TD></TR></TABLE>

Commentaire de Congonet Radio:
Si une solution politique n'est pas trouvée a Kinshasa, Jean-Pierre BEMBA GOMBO pourrait passer 20 a 30 ans en prison a la Haye.

Le dossier contre M. JP BEMBA GOMBO est juridiquement trop lourd.
Les crimes sont reels.
Il les a lui-meme publiquement reconnus a la radio et plus tard tente de s'amender en punissant ses troupes fautives.
Jean-Pierre BEMBA GOMBO ne peut-etre sauve par ses partisans que si des concertations ou "evenements" politiques surviennent a Kinshasa.
QUESTION: Qui initiera, forcera et imposera la solution politique au Congo?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  mongo elombe le 31/10/2009, 5:24 pm

Kinshasa, 31/10/2009 / Politique
Le leader du Mlc Jean Pierre Bemba va devoir déclarer à la CPI ses biens et son patrimoine, y compris la part d’héritage des biens de son père et vendre sa villa de Portugal pour constituer les moyens de préparer sa défense.

Les choses sembles de plus en plus sombres pour le leader du MLC Jean Pierre Bemba Gombo détenu à la Haye. La Chambre de première instance III vient de décider la liquidation des avoirs de M. Bemba, contraint également à vendre sa villa du Portugal pour faire face aux frais que nécessite la préparation de sa défense.

Cette décision a été rendue publique le 20 octobre dernier pour régler la situation financière du leader du Mlc, et son implication pour la préparation de sa défense, a indiqué le chargé de communication de la CPI/Kinshasa, Paul Madidi, au cours de son point de presse tenu vendredi au siège de cette institution à Kinshasa.

« Jean Pierre Bemba avait fait une demande en indulgence à la Cour. La demande n’a pas été acceptée en tant que telle, parce qu’après avoir évalué ses biens qu’il avait présentés, il est apparu que M. Bemba n’est pas une personne indulgente à la différence de Thomas Lubanga, Germain Katanga et Matthieu Ngundjolo qui bénéficient d’une aide judiciaire non remboursable de la part de la Cour. », a précisé Paul Madidi.

Ce dernier a souligné que, « M. Bemba doit prendre en charge ses avocats. Etant donné qu’un de ses comptes qui était ouvert par lequel on payé ses avocats, est resté vide. Il appartenait à la Cour de donner des moyens à sa défense. Ces moyens doivent lui être remboursés ».

Cependant, la Chambre a ordonné au greffier de verser à l’équipe de la défense une somme mensuelle de 30.150 euros avec effet rétroactif jusqu’au mois de mars 2009 et ce versement devra continuer jusqu’à ce que les circonstances soient modifiées.

Avant de verser cette sommes, leader du MLC va devoir déclarer ses biens et son patrimoine, y compris son héritage sur les biens de son père à la Cour et de déclarer les biens dont il dispose.

Le prévenu Bemba devra également signer des documents accordant au greffe le droit de vendre sa villa du Portugal et d’être remboursée des sommes qui seront payés à sa défense.

Cette décision a été prise conformément aux droits de l’accusé de disposer du temps et des facilités nécessaires pour préparer sa défense et à la responsabilité de la Cour et du greffier en particulier, dans l’usage des ressources de la CPI.

En prenant une telle décision, la Chambre était consciente de risque d’entamer l’image de la Cour, en accordant de l’aide judiciaire à une personne riche comme M. Bemba.

Hygin Mandiangu (hyginzoka@yahoo.fr) / MMC


-------------------------------------------------------------------------------

Lue sur digitalpropagande

Revenir en haut Aller en bas

TOLERANCE ZERO : FINIE la RECREATION ! FINIE L'IMPUNITE !

Message  *CNMM le 31/10/2009, 6:57 pm

HYGIN MANDIANGU a écrit:
RDC - Kinshasa, samedi 31/10/2009
"Jean-Pierre BEMBA GOMBO obligé par la CPI à liquider ses avoirs et à vendre la villa qu’il avait acquise au Portugal

Le leader du MLC Jean Pierre BEMBA GOMBO va devoir déclarer à la CPI ses biens et son patrimoine, y compris la part d’héritage des biens de son père et vendre sa villa de Portugal pour constituer les moyens de préparer sa défense..."

http://www.digitalcongo.net/UserFiles/image/Photos%202007/Leaders_poliques/bemba_grattant.jpg

Sources & Auteurs :
Hygin MANDIANGU (
hyginzoka@yahoo.fr ) / MMC
http://www.digitalcongo.net/article/62148

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  ndonzwau le 5/11/2009, 10:32 pm

"CPI: ouverture du procès de Jean-Pierre Bemba le 27 avril 2010
° http://www.izf.net/upload/AFP/francais/special/afrique/AFP.php?content=091105173841.9nxcm51r.html
LA HAYE (AFP) - jeudi 05 novembre 2009 - 18h38 - Le procès pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité de l'ancien vice-président de la République démocratique du Congo (RDC) Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 27 avril 2010 devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, a annoncé jeudi celle-ci.
"La Chambre de première instance III de la Cour pénale internationale (CPI) a fixé la date douverture du procès dans laffaire Le Procureur c. Jean-Pierre Bemba Gombo au mardi 27 avril 2010", a indiqué la CPI dans un communiqué.

Jean-Pierre Bemba, 47 ans, est accusé notamment de meurtres, viols et pillages commis par sa milice, le Mouvement de libération du Congo (MLC), entre octobre 2002 et mars 2003 en Centrafrique. La milice était venue y appuyer le président centrafricain de l'époque, Ange-Félix Patassé, pour contrer un coup d'Etat.
Une juge de la CPI avait ordonné le 14 août la libération provisoire de M. Bemba dans l'attente de son procès mais ordonné son maintien en détention à La Haye tant que la Cour n'aurait pas décidé quel Etat l'accueillerait.
Le procureur de la CPI Luis Moreno-Ocampo avait immédiatement interjeté appel de cette décision. Le 3 septembre, la remise en liberté provisoire de M. Bemba a été suspendue par la chambre d'appel, dans l'attente d'une décision sur le fond.
Des audiences destinées à recueillir les "observations" de six Etats (Belgique, France, Portugal, Italie, Allemagne et Afrique du sud) proposés par M. Bemba pour l'accueillir, et à déterminer les conditions de son séjour sur leur territoire, ont été reportées.

Jean-Pierre Bemba, qui a fui la RDC en avril 2007 après avoir perdu la présidentielle de 2006 face au président actuel Joseph Kabila, avait été arrêté le 24 mai 2008 à Bruxelles par les autorités belges en exécution d'un mandat d'arrêt délivré par la CPI. Il avait été remis à la Cour et transféré à son siège à La Haye le 3 juillet 2008.
Au cours des audiences de confirmation des charges du 12 au 15 janvier, ses avocats avaient exclu toute responsabilité de l'ancien vice-président congolais dans les crimes commis par sa milice. Ils avaient mis en cause l'ex-président centrafricain Ange-Félix Patassé.
Le procès de Jean-Pierre Bemba devrait être le troisième procès de la CPI, le premier tribunal international permanent chargé de juger les auteurs de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité et de génocides."




Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  Admin le 5/11/2009, 10:42 pm

Nouvelle reprise par RFI ...

http://appablog.wordpress.com/2009/11/05/la-fidh-appelle-a-la-delivrance-par-la-cour-penale-internationale-dautres-mandats-darret-sur-la-situation-en-republique-centrafricaine/

« Afin de démontrer le sérieux et l’impartialité de son travail sur la RCA mais également pour prouver que nul grand criminel ne peut échapper à la justice, le Procureur de la CPI doit délivrer d’autres mandats d’arrêts contre les présumés auteurs des crimes les plus graves commis en RCA. Ceci répond au souhait des centrafricains, victimes de toutes les parties au conflit », a déclaré Souhayr Belhassen, présidente de la FIDH.

L’ancien président de la République et chef des armées, Ange-Félix Patassé, au pouvoir lorsque des crimes d’une extrême gravité, notamment des viols massifs, ont été commis contre la population civile en 2002/2003, revient en République centrafricaine (RCA) après 6 années d’exil au Togo. La FIDH souligne à cette occasion sa responsabilité présumée, ainsi que celle d’Abdoulaye Miskine, chef de l’Unité de la sécurité présidentielle, de Jean-Pierre Bemba Gombo, président du Mouvement de Libération du Congo (MLC) et de François Bozizé, chef rebelle, pour les exécutions, viols, pillages et autres graves violations des droits de l’Homme et du droit international humanitaire commis par des hommes placés sous leur autorité à cette époque. La FIDH soutient que Jean-Pierre Bemba Gombo ne doit pas être le seul suspect à répondre devant la Cour pénale internationale (CPI) des crimes les plus graves commis en République centrafricaine.

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  mongo elombe le 6/11/2009, 9:51 am

D'accord avec la FIDH moi j'ai l'impression que MORENO est payé pour que BEMBA paie seul et payé quoi???

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  Inspecteur Bill de Bundes le 6/11/2009, 2:07 pm

Le procès de JPBG s´ouvrira le 27 avril 2010,
et durera peut être jusqu´aprés les Congolais auront élus
leur président pour le prochain 5 ans.

http://french.news.cn/afrique/2009-11/06/c_1381179.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  Invité le 6/11/2009, 4:55 pm

C une strategie pour le faire oublier ds la politique?
C triste c k le pouvoir peut arriver à rendre malheureux non
seulment les innoncent tomber pendant la guerre.pero bueno
asi van las cosas.


Inspecteur Bill de Bundes a écrit:Le procès de JPBG s´ouvrira le 27 avril 2010,
et durera peut être jusqu´aprés les Congolais auront élus
leur président pour le prochain 5 ans.

http://french.news.cn/afrique/2009-11/06/c_1381179.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  Tonton Ricos le 6/11/2009, 5:03 pm

Pensez à Nelson Mandela qui a passé plus de 20 ans en prison dans des conditions très dure qu'à La Haye.Meme s'il est condamné,rien ne sera perdu definitivement pour lui,pour qu'il revienne à la politique,sur le devant de la scène.
Seule la mort peut l'en écarter definitivement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  ndonzwau le 7/11/2009, 8:13 pm

"Questions directes à Paul Nsapu,
Secrétaire général, pour l’Afrique, de la FIDH.

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=5095
Président du conseil d’administration de l’association congolaise «La ligue des électeurs», Paul Nsapu Mukulu est un des secrétaires généraux de la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme) en charge du continent africain. Il a bien voulu accorder un entretien à Congoindependant afin de commenter la teneur du communiqué daté 5 novembre 2009 par lequel la FIDH demande à la CPI (Cour pénale internationale) de délivrer d’autres mandats d’arrêts sur la situation en République Centrafricaine. Les destinataires de ces mandats sont nommément désignés : l’ancien président de la République Centrafricaine et chef des armées (sic!), Ange-Félix Patassé «au pouvoir lorsque des crimes d’une extrême gravité, notamment des viols massifs, on été commis contre la population civile en 2002/2003 (…)», note le texte. Et d’ajouter : «La FIDH souligne à cette occasion sa responsabilité présumée, ainsi que celle d’Abdoulaye Miskine, chef de l’Unité de la sécurité présidentielle, de Jean-Pierre Bemba Gombo, président du Mouvement de libération du Congo (MLC) et de François Bozizé, chef rebelle, pour les exécutions, viols, pillages et autres graves violations des droits de l’Homme et du droit international humanitaire commis par des hommes placés sous leur autorité à cette époque. La FIDH soutient que Jean-Pierre Bemba Gombo ne doit pas être le seul suspect à répondre devant la Cour pénale (CPI) des crimes les plus graves commis en République Centrafricaine.» Le dernier mot dans ce communiqué revient à Souhayr Belhassen, présidente de la FIDH : "Afin de démontrer le sérieux et l’impartialité de son travail sur la RCA mais également pour prouver que nul grand criminel ne peut échapper à la justice, le Procureur de la CPI doit délivrer d’autres mandats d’arrêts contre les présumés auteurs des crimes les plus graves commis en RCA. Ceci répond au souhait des Centrfaricains, victimes de toutes les parties au conflit".

Pourquoi la FIDH demande à la CPI - dix-sept mois après l’arrestation de Jean-Pierre Bemba - de lancer des mandats d’arrêt à l’encontre de l’ancien président Ange-Felix Patassé, de l’ancien chef de l’Unité de la sécurité présidentielle Abdoulaye Miskine et de l’actuel président François Bozizé alors que cette juridiction internationale a été saisie par la Fédération depuis 2004 sur ce dossier?...

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=5096


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  Inspecteur Bill de Bundes le 9/11/2009, 5:52 pm

...La Messe de Bemba est-alle déjá dite avant même sa célebration ?
On le saura lorsque la vérité va éclater concernant les déclarations de Jacob Zuma".
L´afrique du sud n´a jamais été saisit pour recevoir JPBG.

http://www.7sur7.cd/index.php?page=une_00


Dernière édition par Inspecteur Bill de Bundes le 10/11/2009, 11:37 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  taty le 9/11/2009, 8:15 pm

Lisez cet article pour découvrir comment on essaye par tous les moyens de noyer Bemba en inventant n'importe quoi: http://www.syfia.info/index.php5?view=articles&action=voir&idArticle=5206

Ca fait très mal de lire des mensonges pareils. Il faudra qu'on achémine cette dame à la CPI.

(Syfia Centrafrique) Une Centrafricaine, enlevée à 16 ans à Bangui et enrôlée de force dans la rébellion de Jean-Pierre Bemba, est de retour dans son pays. Au moment où ce dernier comparaît devant la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre, elle témoigne des atrocités qu’elle a endurées et qu’elle aussi parfois été obligée de commettre.

En septembre dernier, Christine* a regagné la Centrafrique après six ans passés dans la rébellion du Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba en RD Congo et dans l’armée régulière congolaise dans le cadre du programme DDR (Désarmement, démobilisation, réintégration). Enlevée à Bangui à 16 ans par le MLC venu en Centrafrique à la rescousse du régime d’Ange-Félix Patassé, elle a été violée, contrainte de prendre les armes, de tuer et de se nourrir de chair humaine...

tatilôtétatoux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  ndonzwau le 10/11/2009, 1:14 am

"Le cas Bemba
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2547p038-040.xml0/-CPI-proces-Jean-Pierre-Bemba-MLC-Le-cas-Bemba.html
Détenu depuis un an et demi, l’ex-vice président du Congo et chef de guerre n’a toujours pas été jugé. La CPI ne veut rien négliger, son procès est aussi celui où se joue la crédibilité de la justice internationale..."
° http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20091105T173833Z/-CPI-RDCongo-Jean-Pierre-Bemba-MLC-Ouverture-du-proces-de-Bemba-le-27-avril-2010.html


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  Troll le 10/11/2009, 9:12 pm

"FIDH"..CREDIBILITE OU CHANGEMENT DE LA DIRECTION..DU VENT

Dans un article publié sur www.africatime.com on est tout simplement "renversé" en lisant comment la fameuse "FIDH" á la base du procès de Bemba retrouve la memoire

En effet, selon cette info FIDH rechercherait un peu de crédibilité en se souvenant que Bemba ne peut-être "responsable" de la présence de ses hommes..car "invités" par le président en fonction en RCA..dont la CPI n´a jamais eu l´intention de convoquer..ou inviter ..

De même que la FIDH se souvient subitement que l ´actuel président de la RCA devrait en principe se retrouver avec Bemba comme "temoin" ou..responsable des crimes car ayant renversé un Président élu démocratiquement ..

Ce procès semble se compliquer sans doute, car en s´approchant de la "vérité"..on a peur de voir la vérité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  Tonton Ricos le 12/11/2009, 10:39 am

Le president Sud-Africain Jacob Zuma a declaré que la CPI n'a jamais transmis à son pays,la demande de residence de JP Bemba suite à l'acceptation de sa liberation provisoire.
Alors que la CPI avait justifié sa non liberation par le fait que tous les pays sollicité avait refusé de l'accueillir.
Ses avocats devrait se pencher sur cette declaration pour demander des explications à la cour penal international,ce qui constitut une violation de liberté pour une personne non condamnée.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  ndonzwau le 12/11/2009, 11:41 pm

"Mbandaka : élection du gouverneur,
le suspense à un jour du scrutin

° http://www.radiookapi.net/index.php?i=53&l=0&c=0&a=25438&da=&hi=0&of=5&s=&m=2&k=0&r=all&sc=0&id_a=0&ar=0&br=qst
Plus qu’un jour nous sépare de l’élection du nouveau gouverneur de la province de l’Equateur. Election prévue ce vendredi 13 novembre. La campagne électorale s’est clôturée mercredi, avec la présentation par chacun de cinq candidats en lice, de son plan d'action, rapporte radiookapi.net
Apaisée, mais peu mouvementée ! Voila l’ambiance qui a prévalu à Mbandaka pendant la campagne électorale de lundi à mercredi dernier. Peu avant minuit, certains candidats poursuivaient encore des contacts avec les députés provinciaux, ainsi que des réunions stratégiques dans leurs états-majors.
Chacun a animé une conférence-débat avec les députés et la presse locale sur son projet de société. La plupart des candidats se sont engagés à relever le défi de la pauvreté de l’Equateur qui constitue un paradoxe avec les immenses potentialités de la province. Pour cela, ils misent notamment sur la relance de l’agriculture, le crédit carbone, la bonne gouvernance et l’unité de l’Equateur.

Pendant la campagne, les plateformes et associations de la société civile ont également haussé le ton. Notamment le parlement des jeunes, la synergie des ONG des droits de l’Homme et la commission justice et paix de l’Eglise catholique. Ils insistent sur le profil d’un gouverneur compétent, visionnaire, rassembleur, respectueux des droits de la population et soucieux du développement de la province.
Sur le plan sécuritaire, tout s’est déroulé normalement. Aucun incident majeur n’a été mentionné par les cinq candidats, en dépit de l’arrestation de quelques vélos taximen. Ce jeudi, le gouverneur intérimaire a tenu une réunion du comité de sécurité. Guy Inenge demande aux candidats d’enlever leur banderoles et affiches. Il demande aussi à la population de vaquer normalement à ses occupations et d’éviter des attroupements pendant l’élection prévue ce vendredi.
Pour rappel, 5 candidats ont été retenus par la Commission électorale indépendance pour la course au gouvernorat de l'Equateur : Jean Lucien Busa du MLC, Engbanda, le professeur Bongongo Ikoli, Gabriel Bolenge et le vice-gouverneur sortant Claude Baende. Cette élection fait suite à la déchéance de l'ancien gouverneur José Makila par un arrêt de la Cour suprême de justice. José Makila était, en janvier dernier, déchu par une motion de défiance de l'assemblée provinciale de l'Equateur. Il avait alors introduit une requête à la Cour suprême de justice."



"RDC / Province de l’Équateur :
SOS Danger: enlèvements à Dongo

° http://www.aparecordc.org/forum//galerie//documents/12579615072767.pdf
Les médias congolais étant condamnés à ne relayer que ce qui plaît au pouvoir en place en RDC, la rédaction de l’oeil du Patriote continue comme à son habitude, à relayer et à informer les congolais sur tout ce que le pouvoir d’occupation installé à Kinshasa tente de dissimuler à tout prix à l’opinion public national et international. C’est pour cette raison que L’oeil du Patriote relaie le communiqué ci-dessous, transmis ce jour, par les insurgés de Dongo qui dévoilent les dessous des arrestations orchestrées à Dongo et aux environs, et tant vantées par le gouvernement congolais. Notre correspondant donne des précisons sur les personnes arrêtées et les circonstances de leur rafle. Encore un épisode qui en dit long sur les méthodes de notre imposteur national. A la lumière des faits, l’oeil du patriote appelle vivement les ONG de défense des Droits de l’Homme à se saisir rapidement de ce dossier, plusieurs vies sont à nouveau en danger. Paris le 11 Novembre 2009 La rédaction/ L’OEIL DU PATRIOTE ======================================================================
COMMUNIQUE
Inquiétude au sujet du sort réservé aux jeunes commerçants
enlevés à Dongo par les autorités congolaises

La dernière rafle organisée par les autorités congolaises à Dongo et les environs alors que les insurgés s’étaient déjà retirés de la ville suscite beaucoup d’inquiétude au sein de la population et risque de coûter cher à notre communauté. En effet ce que le ministre Lambert Mende avait affirmé être l’arrestation d’une centaine de jeunes drogués, dans la bourgade de Dongo ne correspond pas, une fois de plus, à la réalité des faits.
Les jeunes dits drogués ont été arrêtés lorsque le convoi de l’armée a quitté Gemena pour se rendre à Dongo. Et pour la plupart, ce sont de jeunes commerçants. Pas un seul élément armé ne figure parmi eux. Les insurgés de Dongo mettent monsieur Mende au défi de prouver le contraire à la face du monde. Certes, il est capable de fabriquer des éléments armés, comme ils en ont l’habitude. L’exemple du pasteur Fernando Kutino est là pour l’attester. Notre crainte est de voir ces jeunes êtres passés par les armes. Surtout que le cas de Dongo tombe sous le coup de la politique d’extermination des ressortissants de la province de l’Equateur. Notre communauté, nos anciens, nos parents, comptent sur la compréhension de toutes les personnes soucieuses du respect de la vie humaine, en RDC et au sein de la Communauté internationale, pour éviter à nos jeunes frères le pogrom programmé par les « libérateurs » héritiers de l’’AFDL.
Fait à Dongo, le 11 novembre 2009
Ambroise LOBALA MOKOBE
Correspondant particulier"



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  mongo elombe le 12/11/2009, 11:54 pm

Ndonzwau boni???????onon

On a voulue la mort politique de BEMBA et ça va se faire parceque MORENO est payé pour ça, j'en suis convaincue.

Aucun de ceux qui le cotoyais ne veut le voir debout donc silence total, c'est àa la politique mais les miracles existent;

J'écoutais PATASSE sur RFI aucun remords ce qui le préoccuppe redevenir président de la RCA.

Nous aurions pù aider BEMBA même si il n'a pas été parfait mais nous blablattons donc attendons la fin du feuilleton.


Comme je l'ai écris ce qui se passe à MBANDAKA juste une mascarade, les candidats se battent pour leurs intérêts comme KABILA et les opportunistes de sa cour.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  lino le 19/11/2009, 3:19 pm


Jeudi, le 19 Novembre 2009
Après la chute de l’Equateur

MLC : Liliane Bemba passe à l'offensive !

Dernier bastion de l'opposition constitutionnelle, la chute de l'Equateur s'est gravement fait ressentir à La Haye. Dans le ressac d'une irrémédiable déconfiture politique, Jean-Pierre Bemba était inconsolable toute la journée du vendredi 13 novembre. Il est resté prostré dans sa cellule tout le week-end. Refusant carrément de prendre part à toute activité avec les autres codétenus. C'est la visite de Liliane Bemba le dimanche suivant la catastrophe qui l'a un tant soit peu remis d'aplomb.

Armée d'un solide plan de redressement de la situation, elle est venue lui redonner l'espoir dont il avait tant besoin. Le parti va très mal. Le couple l'a constaté sans effort. Il faut une thérapie de choc. Mais avant tout un diagnostic sans complaisance Le MLC souffre d'un manque criant de leadership. C'est à ce niveau qu'il convient d'intervenir sans délai. L'épouse du chairman s'est portée garante. Elle s'active désormais à monter une stratégie qui lui permettra de couvrir l'immense vide laissé par Jean-Pierre Bemba au parti. Il n'est donc pas surprenant de la voir très prochainement jouer un rôle déterminant dans l'antichambre du MLC. Rien à voir en tout cas avec toute fonction officielle. Juste une présence morale dissuasive et fédératrice. Ce sera elle désormais la voix autorisée pour parler au nom du leader. En l'absence de Papa Jeannot qui jouait merveilleusement ce rôle, c'est elle qui va assumer le nouveau leadership.

Ce n'est pas que l'actuel équipe dirigeante du parti a démérité. Le vrai problème, c'est que seule la personne de Bemba fait autorité au parti. Un François Mwamba a beau parler, beau donner des ordres, on n'en fait pas cas.

Pour qu'on le croit, il doit exclusivement parler au nom du président national. Même alors, il est difficile et souvent impossible d'attester du transfert d'autorité à chaque nouvelle directive. Il y a un véritable dilemme. Celui-ci paralyse de facto le leadership du secrétaire général. Ce dernier peut parler - et parle - au nom du chef, il s'en trouvera toujours quelqu'un pour le contredire. De mauvaise foi simplement. D'autant plus que François Mwamba n'est pas le seul à garder un contact direct avec Bemba.

Lui ou elle

Si l'on peut douter de l'authenticité des ordres venus du secrétariat général, qui en revanche pourrait se permettre de remettre en cause Liliane Bemba ? Cette dernière est donc en passe de devenir une sorte de porte-parole privée du chairman. Ses déclarations viendront dorénavant apporter le poids nécessaire à l'actuel leadership en ballottage. Il sera dès lors suicidaire de s'inscrire en faux contre la vision qu'elle aura appuyée.

Dans un premier temps, elle interviendra par voie de presse. Avec le temps, elle pourra de tems en temps fouler le sol congolais. L'occasion sera mise à profit pour galvaniser les foules. Mais par-dessus tout, elle va jouer un véritable rôle de catalyseur. Autant que faire se peut, elle va se mettre à l'écoute de toutes les sensibilités en gestation au sein du parti.

Des indiscrétions signalent que elle s'est déjà jetée dans la danse. Depuis la date fatidique du 13 novembre, elle est au téléphone avec plusieurs cadres bien ciblés. On la connaissait très réservée jusque là. L'opinion publique congolaise va s'habituer à la redécouvrir bientôt. Pour sa part, le secrétaire général du parti en a déjà fait l'expérience personnelle.* Dès les premières minutes de la débâcle, elle l'avait appelé : « Que s'est-il passé, Papa François ? ». Elle entretient des relations teintées de profond respect avec la 2éme autorité du parti. Chaque fois que l'occasion lui en est offerte, elle ne manque pas de l'appeler affectueusement « Papa François ».

Répondant à sa lancinante interrogation, le Secrétaire général lui a fait une relation détaillée des circonstances ayant abouti à l'échec. Il n'y avait plus rien à faire. L'irréparable s'était déjà accompli. Le parti, toutes ses instances dirigeantes entendues, en commençant par la présidence nationale, n'avait pas pris toute la mesure de la situation. Il le paye cash.

Fondement solide

Entre Liliane Bemba, née Carioca et Jean-Pierre, c'est plus qu'une simple histoire d'union matrimoniale. L'épouse a souvent été aux côtés de son mari comme un guide spirituel. C'est elle qui, la première, fait un rêve prémonitoire. Bemba accède à la magistrature suprême.

Elle en parle à son époux. Ce dernier n'en fait aucun cas. A l'époque, il n'est qu'un simple homme d'affaire, nostalgique de la période de gloire sous Mobutu. Lui et son épouse vivent en exil. Puis, comme le destin sait tisser ses liens, Bemba se retrouve à la tête d'une aventure militaire à l'Equateur. Pour la première fois, il commence à prendre au sérieux le pouvoir spirituel de Liliane. A ce propos, il fait une saisissante relation dans son autobiographie, « le choix de la liberté ».

Comme dans la Rome antique où un dirigeant n'entreprenait rien sans consulter l'oracle, Bemba ne fait rien sans s'en référer à son épouse. C'est elle son véritable rempart dans l'adversité qu'il traverse. Quoi de plus normal qu'elle prenne un peu plus de place dans l'entreprise politique de son époux ?






La plume libre de LINO:
Cela me rappel une autre femme ,mariéé à un
homme politique sud africain:WINNIE MANDELA .
L'histoire va t elle se repeter ? Wait and see...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  Inspecteur Bill de Bundes le 19/11/2009, 4:43 pm





Upss, kosenga nga te, je croyais que c´était Mbilia bell,
suis-je le seul à faire cette remarque ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sénateur JP Bemba serait arrêté.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:37 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 20 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum