TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Libre Examen le 11/7/2011, 4:10 pm

Arafat a écrit:
Libre Examen a écrit:
Arafat a écrit:
Libre Examen a écrit:
Arafat a écrit:
Libre Examen a écrit:
Qui pourrait en témoigner ? Qui pourrait vous voir ne plus lire ? Vous êtes en effet seul avec votre conscience. Je comprends tout dépend de ce qu'on entend par participation. Lire, ce n'est pas participer. Lire et répondre c'est participer. Comme quoi, il y a des pensées qu'il vaut mieux ne pas exprimer et ne méritent qu'action.
Parfois, la parole est d'argent et le silence est d'or. Laughing
A quoi servirait-il de participer à une cacophonie? Eût-il fallu que j´ajoutasse aussi l´incompréhension sur l´incompréhension? Dans ce contexte, mieux serait de ne se contenter que d´une simple lecture.
Comme on dit chez nous : Wazola vila mu nza yayi, vidisa ntoto miaku ye lusansu luaku vedire si tu veux disparaître et te perdre dans ce monde, perd ta terre et ton identité.
Je sais Arafat, il y a de ces gens qui comprennent tout toujours mieux que tous les autres alors ils prennent de la hauteur et doivent le faire savoir avant de se contenter d'une simple lecture. Ce qui est sans doute une façon très efficace de ne pas ajouter à la cacophonie.
Je ne peux pas vous en vouloir de ne pas avoir compris ce que j´ai dit ou de l´avoir volontairement transformé. Il n´est point question ici de X qui comprendrait mieux que Y. Quand chacun campe sur ses positions, il ne peut en resulter que de la cacophonie. J´avais crû que l´exposition de Mbuta Ndozuau était claire.
Tout est à votre honneur.
Ka diambu ko et comme on dit chez nous : Mamona kigala, ka mamona nkundu ko vedire ce que voit le lézard n´est pas ce que voit la girafe.........Chacun à sa vision.
Bien sûr, chez vous n'est pas chez nous et chez nous n'est pas chez vous. Je ne l'entendrai jamais assez. Mais chez vous c'est chez Ndozuau, chez Ndozuau c'est chez vous. Tout est en harmonie. Pas de cacophonie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Arafat le 11/7/2011, 4:20 pm

Tout à fait, c´est votre droit d´en tirer les conclusions que vous voudrez et comme on dit chez nous : Mu nua mpunuaku, kafula muyosi ko vedire on ne siffle pas avec la bouche de son voisin.

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Libre Examen le 11/7/2011, 4:30 pm

Arafat a écrit:Tout à fait, c´est votre droit d´en tirer les conclusions que vous voudrez et comme on dit chez nous : Mu nua mpunuaku, kafula muyosi ko vedire on ne siffle pas avec la bouche de son voisin.
J'espere qu'on arrêtera de m'intenter de procès d'intention pour usage de ce droit puisque tout simplement n'étant pas de chez vous.

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  lino le 11/7/2011, 8:01 pm

Hiro-Hito a écrit:q Mende le vuvuzela du regime nous dise comment et ou ecq les combattants de l'UDPS ont trouve ce corps, car il n'y avait pas des morts le lundi passe.
Le jet des pierres n'est q'une reaction, il y a eu une action q les gens coe Lino ne veront jamais, en plus de l'action qui a causee tt ceci, on peut bien voir les policiers lancer des pierres aussi, soit c sont les combattants de l'UDPS en tenu des policiers lool. Tunisie eza musika te
HH,
Même en France (ceux qui ont aussi formé nos policiers) il y a aussi des policiers qui lancent des pierres avec précision



et po na Tunisie,ce n'est sont pas tous les Congolais qui sont derrière Tshitshi ,la MP et alliés ont aussi leurs fanatiques qui vont se battre contre ceux de l'UDPS x comme à Lubumbashi.Arrête de rêver...
Sleep Sleep Sleep



Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  lino le 11/7/2011, 8:18 pm

Calcul a écrit:Cava,
ne te laisse pas avaler par ce collabo ignorant de mauvais gout qui ne sait même pas que Koffi Olominde est ami à Kagame Paul du Rwanda qui est le Maitre de Kanambe le Rwandais au pouvoir en RDC notre beau pays.
Tika kosilisa temps nayo na ko discuter na Rwandais wana ya Lino, alembaka te, bafutaka ye kaka mpo alanda ba Congolais partout même na ba forums, azali bisika nyoso oyo bazali ko critiquer ndeko naye Kanambe.
Soki ngay nazali Rwandais ce que yo ozali Centrafricain...

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Tsippora le 11/7/2011, 9:03 pm

MyC, j'ai lu et relu tes critiques ci-après et je ne comprends toujours pas ce qui te pousse à des superlatifs aussi désobligeants. Soit tu n'as pas compris l'essence même du discours de Tshitshi ou bien ta mauvaise foi t'aveugle tellement que tu es incapable de prendre un peu de hauteur par rapport à tes propres biais et d'évaluer non seulement le contenu du discours mais le contexte dans lequel il a été tenu. Pour ta gouverne, Tshitshi n'est pas en campagne électorale, surtout pas à l'étranger où la diaspora n'a pas le droit de voter.

Secundo, il souhaite fédérer les forces vives de l'opposition et se présenter à la tête d'une coalition qui serait issue de ces négociations. Comment peut-il, en l'occurrence, présenter un programme alors que la coalition qui ferait de lui un candidat à la présidentielle n'a pas encore pris forme? Il ne parle pas au nom de l'UDPS au cas où cela t'aurait échappé, mais en fonction du rôle qu'il souhaite jouer, afin de s'attaquer, avec ses alliés, au chantier ultime: le reconstruction d'un État SOUVERAIN, dont la première étape est la réappropriation du pays par ses enfants. Je t'ai lu et relu et je ne vois rien dans ce que tu dis qui supporte tes affirmations injurieuses sur le manque de vision et pire encore, sur le "vide" (rien de moins Laughing ) d'Etienne Tshisekedi.

Ma position sur cet homme est connue et je ne crois pas qu'il soit le candidat idéal pour la restauration d'un État en ruines, un État inexistant sur tous les plans, à part peut-être dans notre conscience collective. Par contre, l'alternative parmi les candidats actuels est encore plus désepérant. Pour moi, nous devons faire ce que l'on peut avec ce que l'on a. Mais je devine déjà sur qui porterait ton choix MYC....

Méfiez-vous des vendeurs de rêves qui vous présentent des photocopies de programmes, sans jamais aborder le sujet de la forfaiture macabre qu'ils ont fabriquée et qui a contribué à faire tomber les derniers vestiges d'un État digne de ce nom. Le Congo ne s'appartient pas, et la restauration d'un État est la condition sine qua none de son développement.

Encore une fois, je trouve dommage que l'émotion aie pris le dessus sur les faits, sur la dure réalité qui est celle du Congo, où nous devons toujours nous contenter du moindre mal. Concentrons-nous sur ce qui nous uni et nous pourrons séparer le bon grain de l'ivraie...

Mwana ya Congo a écrit:TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE :

J’ai suivi les interviews de Tshisekedi au Canada, à Londres, aux Etats Unis et je vous jure que j’ai été profondément déçu. C’est un homme non seulement sans vision et Irréaliste, mais aussi VIDE qui vit dans les illusions. Il n’a aucune vision de la réalité.
En effet, lorsque vous faites une analyse de ses interviews, de ses conférences sans partie pris avec objectivités (interviews encore disponible sur le site de l’UDPS), vous serrez surpris d’être déçu.
Des exemples :
- Lorsqu’on lui pose la question de savoir comment est-ce qu’il compte attirer les investisseurs, la réponse : INSTAURATION D’UN ETAT DE DROIT
- Comment est-ce qu’il compte instaurer un Etat de droit? Aucune reponse claire
- Comment est-ce qu’il compte gagner les élections, aucune stratégie claire
- Comment est-ce qu’il compte garantir une élection transparente : sa réponse reste basé sur sa popularité à Kinshasa et a l’étranger comme si la popularité fait de lui un vainqueur…
- Tshisekedi pense que si Kabila gagne, ca ne sera que par la tricherie mais il ne donne aucune garantie qui prouve qu’il a la majorité des voix
- Comment ferait il pour combattre la pauvreté, sa réponse c’est l’instauration d’un Etat de droit
- Mr Tshisekedi pense que le proces Shebbeya ne devrait pas se passer au Congo
- Mr Tshisekedi pense que son intégrité serait un exemple pour combattre la corruption et l’injustice sociale
- Mr Tshisekedi pense que 70% des congolais ne croient pas que Vital K est un opposant
- Mr Tshisekedi pense créer un gouvernement de transition sans Kabila au cas où il n’y aurait pas d’élections
- Comment compte t il créer une armée républicaine, sa réponse : instauration d’un Etat de droit
- Comment compte t il relever l’économie, sa réponse : Instauration d’un Etat de droit
Ses interventions manquent d’objectivités et de diplomatie. Il dit des choses qui font plaisir a ceux qui l’écoutent mais rien de consistant.

En fait, Tshisekedi n’est qu’un mythe… Pouvons-nous trouver mieux ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Mwana ya Congo le 11/7/2011, 9:17 pm

lool ndeko L E. vous etes grave..
bien en lisant les interventions je suis aussi insatisfait que en ecoutant Tshitshi

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Libre Examen le 11/7/2011, 9:39 pm

Mwana ya Congo a écrit:lool ndeko L E. vous etes grave..
bien en lisant les interventions je suis aussi insatisfait que en ecoutant Tshitshi
MYC,

Je ne garantis pas que je puisse vous satisfaire en quoi que ce soit mais si vous avez l'amabilitié de m'expliquer en quoi je suis grave, peut-être que je saurai vous répondre. Mais soyez rassuré, nous ne vivons pas dans une société unanimiste et je ne m'attends pas à ce que ma réponse puisse vous satisfaire à tout coup. Je ne suis pas de ceux qui sont capables de satisfaire tout le monde en tout temps et je ne pense pas que tout le monde puisse me satisfaire en tout temps non plus. Et c'est bien ainsi. Mais je sais qu'il arrive aussi que nous soyons d'accord sur certains points. Je suis donc très conscient de ne pas toujours avoir raison. Et je n'ai pas cette prétention.

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Cavalier le 11/7/2011, 10:36 pm

Tsippora a écrit:MyC, j'ai lu et relu tes critiques ci-après et je ne comprends toujours pas ce qui te pousse à des superlatifs aussi désobligeants. Soit tu n'as pas compris l'essence même du discours de Tshitshi ou bien ta mauvaise foi t'aveugle tellement que tu es incapable de prendre un peu de hauteur par rapport à tes propres biais et d'évaluer non seulement le contenu du discours mais le contexte dans lequel il a été tenu. Pour ta gouverne, Tshitshi n'est pas en campagne électorale, surtout pas à l'étranger où la diaspora n'a pas le droit de voter.

Secundo, il souhaite fédérer les forces vives de l'opposition et se présenter à la tête d'une coalition qui serait issue de ces négociations. Comment peut-il, en l'occurrence, présenter un programme alors que la coalition qui ferait de lui un candidat à la présidentielle n'a pas encore pris forme? Il ne parle pas au nom de l'UDPS au cas où cela t'aurait échappé, mais en fonction du rôle qu'il souhaite jouer, afin de s'attaquer, avec ses alliés, au chantier ultime: le reconstruction d'un État SOUVERAIN, dont la première étape est la réappropriation du pays par ses enfants. Je t'ai lu et relu et je ne vois rien dans ce que tu dis qui supporte tes affirmations injurieuses sur le manque de vision et pire encore, sur le "vide" (rien de moins Laughing ) d'Etienne Tshisekedi.

Ma position sur cet homme est connue et je ne crois pas qu'il soit le candidat idéal pour la restauration d'un État en ruines, un État inexistant sur tous les plans, à part peut-être dans notre conscience collective. Par contre, l'alternative parmi les candidats actuels est encore plus désepérant. Pour moi, nous devons faire ce que l'on peut avec ce que l'on a. Mais je devine déjà sur qui porterait ton choix MYC....

Méfiez-vous des vendeurs de rêves qui vous présentent des photocopies de programmes, sans jamais aborder le sujet de la forfaiture macabre qu'ils ont fabriquée et qui a contribué à faire tomber les derniers vestiges d'un État digne de ce nom. Le Congo ne s'appartient pas, et la restauration d'un État est la condition sine qua none de son développement.

Encore une fois, je trouve dommage que l'émotion aie pris le dessus sur les faits, sur la dure réalité qui est celle du Congo, où nous devons toujours nous contenter du moindre mal. Concentrons-nous sur ce qui nous uni et nous pourrons séparer le bon grain de l'ivraie...
Best Posting of the day Tsippo, LE CONGO NE S'APPARTIENT PAS[b]

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Mwana ya Congo le 11/7/2011, 11:09 pm

en tt cas... TSIP je doute fort que tu m'aies lu. mais bon chacun est libre de penser ce qu il veut

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Libre Examen le 11/7/2011, 11:57 pm

Mwana ya Congo a écrit:en tt cas... TSIP je doute fort que tu m'aies lu. mais bon chacun est libre de penser ce qu il veut
Pas étonnant, lorsque chacun pense détenir le monopole de la vérité et de la compréhension, et décrète que l'autre ne comprend rien.

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  ndonzwau le 12/7/2011, 1:58 am

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:(...)Et je vais ajouter ceci, LE : la passion que je vois souvent ici autour de Tshisekedi me
dérange beaucoup ! On croirait qu'il serait la propriété de certains, toujours les mêmes
obligés au nom de je ne sais quelle parenté de venir automatiquement, systématiquement...
le défendre comme s'il avait besoin d'être défendu par des groupies !
Ya Tshitshi se défend ou doit se défendre tout seul ou plutôt ses actes, ses propos... sont
là pour le défendre ! Il faut 'éloigner de cette attitude plus passionnelles qu'objective
autour de l'Udps et Tshisekedi qui les a longtemps confinés à un mouvement clanique où
par exemple toujours les baluba étaient obligés à toujours le soutenir !
Je me trompe peut-être mais c'est cette fâcheuse impression que je vois souvent sur lui ici
et par exemple sur ce sujet !

(...)

Compatriotiquement!
Cher Dom,
En est-il autrement de tous les autres chefs et partis ? Ou l’opprobre ne retomberait qu’aux seuls balubas ? Voudriez-vous dire que pendant plus de trente ans les balubas ont empêché tout autre leader d’émerger.
Je ne pourrai point vous dire comment ça se fait que de toutes les tribus du Congo qu’un muluba émerge comme leader. Vous avez sûrement la réponse juste comme vous en êtes bien convaincu. C’est par solidaritét clanique propre aux balubas à l'exclusion de tout autre clan. Qu’y puis-je moi contre ce pêché originel ?
Mais qu'en est-il de ce concept géopolitique plus acceptable de l'Est et de l'Ouest ? Le Centre y trouve-t-il une place ?
On devrait peut-être faire un recensement pour connaître le rassemblement le plus représentatif de tous les clans du Congo ? Serait-ce le PPRD ? Les balubas y sont-ils ? Peut-être bien qu'on pourrait les retrouver dans le parti de Bundu dia Kongo. Qui sait ? En parlant de clan !
Quoi qu'il en soit, au moins on ne pourrait nier que comme tous les autres Congolais, les balubas se retrouvent représenté dans bon nombre des partis et n’y jouent pas de moindre rôles. Ils ne manqueront donc pas, si ça peut vous consoler, de lutter les uns contre les autres.
En ce qui me concerne, je sais au moins comment j’ai réagi et je réagis par rapport à certains faits. J’ai réagi contre le fait que Tshisekedi ait donné comme mot d’ordre à la population d’accepter la corruption mais de faire le bon choix au moment du vote. Je ne suis pas d'accord qu'il commence à jouer le jeu de ceux qui émettent de doutes sur la nationalité de Joseph Kabila. Et maintenant, je déplore le fait qu’il laisse chanter ya Tshitshi zongisa ya na Rwanda. Pour moi, c’est plus qu’indicatif que des détails qu’il va nous donner sur son fameux Etat de droit qu'il veut établir. Et je crois que c’est mal parti.
Voilà pour moi l'essentiel de ce qui dicte mes choix, les principres qui sous-tendent les actions des uns et des autres qu'il soit Kabila, Kamerhe ou Tshisekedi; et non le fait qu'un muluba, quels que soit les motifs qu'on lui attribue, n'ait le droit de soutenir Tshisekedi. Cela relève bien sûr de votre seule conscience.
!Quelques points, cher LE, pour clore comme d'autres cette discussion qui patine et n'apporte
à mon avis aucune réponse, en attendant que Tshisekedi (j'en parle parce que c'est lui
que perso j'ai choisi comme porte-étendard de l'opposition dont je souhaite la victoire)
vienne la clore en nous dévoilant son programme, ses priorités, les moyens dont il va
user pour reconstruire le pays !
Je vois un début de réponse à la fin de votre intervention, que ne l'auriez-vous fait plus tôt ,il y aurait
déjà eu meilleure matière à alimenter le débat, au lieu de faire "votre victime" : "personne ne décrète"
que l'autre est incapable de comprendre"; nous sommes dans une discussion; Ca ne vous va pas
du tout, vous avez bien meilleurs atouts pour "vous défendre"; qui a quelque jugeote le sait bien ici ! Soit !

En effet, même si ce n'est pas faute de programmes que ceux qui l'ont précédé ont échoué,
un prétendant à la Magistrature Suprême ne peut néanmoins s'en dispenser et y aller encore une fois
en navigation à vue, en "essais et erreurs" (expression que j'ai utilisée ici plus d'une fois pour
qualifier la gestion actuelle et que je viens de revoir)
Nous sommes peut-être trop impatients mais les élections sont prévues pour dans 3 mois;
il est plus que temps que les différents états-majors peaufinent leurs projets et stratégies !
Même s'il faut croire que du côté de Tshisekedi bien de choses sont prêtes,les citoyens
et électeurs ont le devoir et même le droit d'en exiger la "publication" des précisions...
Kanku qui passe légitimement pour un membre important de l'opposition venait de le dire ci-dessus !

Je n'ai eu aucune intention de faire ici le jugement des baluba en tant que baluba,
je n'y vois aucun intérêt et n'en ai d'ailleurs aucune capacité, je laisse ça
aux sociologues, anthropologues et historiens dont c'est le métier et à la limite aux originaires;
je faisais la critique du fonctionnement de l'Udps et de Tshisekedi que n'importe qui d'entre nous
a observé ici là et qui lui a valu pas toujours à tort certains reproches d'ethnisme excessif...

Qu'on voit le même système chez d'autres, pourquoi pas; s'il se confirme chez un autre leader
qui se prétend national et aussi prégnant je le condamnerai tout autant !
J'en parle personnellement aussi librement parce que c'est une base qui n'a jamais été ma référence
et un sujet qui ne sert pas d'approche privilégiée dans mon observation car je sais qu'il existe
dans les faits ici là et surtout plus il y a méconnaissance mutuelle et que malgré çà les leaders
politiques qui l'instrumentalisent à foison sont condamnés à ne pas faire l'histoire du pays !

Maintenant, LE, si le prisme ethnique n'est pas votre angle de vue, tant mieux; mais cela ne veut pas
dire que mon observation sur un certain entourage de Tshisekedi ou certaines de ses pratiques
soient nulles et non avenues; ce n'est pas ma conscience, ce sont des faits à "jauger" !
De façon générale, si comme je dis je donne pas cher à un leader et un parti trop "ethnistes"
et m'en détourne volontiers pour ne pas dire que le disqualifie pour cette immaturité culturelle
politique, je sais par ailleurs que nos différentes "ethnies" ont ici là des moeurs différentes
qui transpirent encore chez les leaders nationaux selon la force des différentes "cultures" !
Et cela d'autant qu'en temps de faillite générale de l'Etat, de crise générale du pays, les creusets
de sociabilisation publique en ont encore souffert au profit d'une instrumentalisation
politique exacerbée de ces différences ! Je ne désespère pas pour autant d'une unité nationale !


En effet quels ont été ces lieux de bonne socialisation ?
1° Léo, la capitale avec son melting-pote depuis la colonisation et son lingala...
2° l'armée aussi longtemps qu'elle a été préservée avec son lingala aussi ...
la musique zaïro-congolaise moderne et son lingala encore une fois...
3° l'école et surtout l'Université quand elle était encore saine...
4° la bonne période mobutiste qui quoi qu'on en dise avait coopté par le haut les collaborateurs
de toutes les régions et avait insufflé pendant la péroiode de paix et de prospérité un réel
sentiment national...
5° un itinéraire commun depuis 140 ans...
Etc, etc...
Autant de creusets qui s'ils ne fonctionnent pas aussi bien avec notre crise socio-politique
endémique peuvent encore servir comme ce sentimental national qui a aidé à pousser dehors
les envahisseurs rwandais en 1998 de Kinshasa et le ferait encore mieux si une direction
plus responsable prenait la tête du pays pour un meilleur-être et une cohésion nationale !
Voilà une raison de plus de ne m'attarder, cher LE, sur mon prétendu "procès" des baluba !
Je ne les crois pas plus pervers que d'autres au point de se suicider dans un particularisme
qui ne pourrait apporter à terme que des bénéfices passagers ! Je n'accorderais donc que peu
d'attention à un sujet qui pour moi ne peut s'avérer qu'une impasse pour n'importe qui,
il y aura donc un moment que tout celui qui l'instrumentalise s'il est logique y trouvera
des limites qui s'imposent, ne comptera qu'une meilleure gestion nationale s'il està ce niveau,
locale pour des gestionnaires régionaux !
Voilà !

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  ndonzwau le 12/7/2011, 2:44 am

PS
Permettez-moi, cher Admin, qu'en conclusion de cette discussion (en fait que ne peuvent clore
que les différents états-majors comme je l'ai dit plus haut) je mette in extenso cet éclairage
de Kanku et son forum car à mon avis il nous met sur la voie de la réponse que nous attendons !


"Opposition: Kanku félicite les partis participants au 1er Forum d\'échange
sur les projets de société !

° http://www.laprosperiteonline.net/show.php?id=8114&rubrique=La%20Une
L’initiative prise par Clément Kanku en organisant le premier forum de l’Opposition sous le thème « Quelle alternative pour le Congo en 2011 ?» a tenu toutes ses promesses. En effet, différents partis politique de l’Opposition ont défilé, tour à tour, du vendredi 8 au samedi 9 juillet 2011, au siège du Mouvement pour le Renouveau (MR), à Lingwala, en vue de présenter leurs projets de gouvernance. « Nous osons croire qu’aussi bien la communauté nationale qu’internationale savent désormais ce que l’Opposition va offrir au peuple congolais quand elle sera aux affaires. Autant de programmes, autant d’idées, c’est ce qui fait la richesse de notre famille politique », a déclaré Clément Kanku Bukasa wa Tshibuabua, très satisfait, à la clôture du forum. Pour le Coordonnateur de l’Union pour la Nation, le moment d’échange qui a eu lieu, doit être mis à profit pour la conception d’un programme commun de gouvernance qui sera la somme de tous les programmes. Le souci dans cette initiative, a-t-il affirmé, est d’offrir une vision claire et cohérente de ce que l’Opposition va faire, une fois aux affaires. « En effet, l’Opposition ne peut se permettre de venir aux affaires sans programme, tel que nous avons vu avec ceux qui constituent la majorité aujourd’hui. Nous ne pouvons pas nous permettre d’arriver aux affaires pour improviser et surtout nous livrer à une méthode d’essai et erreur », a ajouté Clément Kanku, avant de dire que garder les mêmes dirigeants, c’est enfoncer davantage le pays dans le gouffre. Mais, faire un choix judicieux, c’est permettre au peuple congolais de vivre une nouvelle gouvernance basée sur les valeurs républicaines, sur la compétence et l’intérêt général. . Projets de société Pour la vie meilleure à laquelle les congolais ont droit, le Mouvement pour le Renouveau a présenté un projet de société qui englobe tous les aspects de la vie sociale et économique. Ce projet de société du MR, s’intitule ‘Le chemin de la nouvelle espérance’. Pour que le peuple puisse reconquérir sa dignité, le MR a planifié des stratégies pour la relance dans les domaines agricole, éducationnel, culturel, judiciaire, énergétique, sanitaire, économique et autres : aucun secteur n’a été omis. Le Front National pour un Nouveau Type de Congolais (FNTC) de Kalele Ka-Bila Matthieu, l’UNC de Vital Kamerhe, la troisième Voix de Mfumu Ntoto, la LIDEC, l’USA, l’AVK et les FONUS sont parmi les partis qui ont, eux aussi, défendu leurs projets de société. L’Opposition doit prendre ses responsabilités Invité au forum, le Vice-président de la Ceni, M. Jacques Djoli y était afin d’éclairer la lanterne de l’Opposition quant aux irrégularités que ne cesse de dénoncer l’Opposition dans des mémorandums. Pour sa part, il demandé à l’opposition de toujours placer ses témoins là où se déroulent les opérations électorales. Sinon, les opposants doivent s’organiser pour qu’il y ait des observateurs ou témoins dans les 70 mille bureaux de vote. « Chacun doit assurer son rôle », a-t-il dit. "

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Libre Examen le 12/7/2011, 3:39 am

Tsippora a écrit:(...)Méfiez-vous des vendeurs de rêves qui vous présentent des photocopies de programmes, sans jamais aborder le sujet de la forfaiture macabre qu'ils ont fabriquée et qui a contribué à faire tomber les derniers vestiges d'un État digne de ce nom.(...)
Que ne penses-tu si bien dire. Je te gage qu’on nous prendrait tous de la diaspora autant que nous sommes, et j'en connais beaucoup qui sont très appréciés dans leur travail, et l'on nous transposerait tous au Congo avec en prime le meilleur programme qui soit, que nous ne ferons pas mieux, avec la classe politique congolaise actuelle et les valeurs qui la gouvernent, que ceux de notre qui sont au pays. Nous ne sommes pas mieux que nos compatriotes qui sont au pays.

Il ne manque pas de bonne volontés et des compétences au Congo. Elles sont annihilées pas la classe politique congolaise. Combien de fois n'avions-nous pas entendu des réflexions du genre : Yo mutu okobongisa Congo ! Et l'on nous fait croire qu'il faut, au plus vite, impérativement, nous présenter un programme pour adresser ça.

Et le plus instructif sur nous-mêmes, ce que nous soyons là à déblatérer sur un vieil homme à la santé précaire, mis à la touche pendant longtemps à se faire soigner au lieu de parler des jeunes loups qui, normalement, devraient avoir occupé cet espace laissé vacant pendant si longtemps.

Où étaient-ils donc ? Et pourquoi ne montrent-ils leurs dents que maintenant ? Serait-ce seulement la perspective de…. qui les intéresse ?

Evidemment, il y a des postes à négocier, des tickets à exiger !

Je ne doute donc point, quant à moi, que tous ces gens soient capables, qu'ils soient du gouvernement ou de l'opposition, de nous concocter des programmes dignes, j'aurai donc préféré que l'opposition nous propose une réflexion sur elle-même. En quoi va-t-elle être différente de la majorité actuelle. J'aurai aimé qu'elle nous propose un code de conduite. J'aurai préféré qu'elle nous dise quels sont les avantages qu'ils vont s'accorder. J'aurai préféré qu'ils nous disent s'ils trouvent sain qu'un député ou un ministre touche 6000$ par mois pendant qu'un médecin ne touche que 500$ par mois et peut rester impayé pendant des mois. Vont-ils se mérier encore des 4X4 ? etc.

Voilà ce sur quoi, j'espère que la campagne va porter.

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  ndonzwau le 12/7/2011, 1:00 pm

Tsippora a écrit:(...)Méfiez-vous des vendeurs de rêves qui vous présentent des photocopies de programmes, sans jamais aborder le sujet de la forfaiture macabre qu'ils ont fabriquée et qui a contribué à faire tomber les derniers vestiges d'un État digne de ce nom.(...) [/br]
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:(...)[b] ............................................................................................
(...)
Compatriotiquement!
Cher Dom,.
ndonzwau a écrit: ...........................................................................................
1° En effet, même si ce n'est pas faute de programmes que ceux qui l'ont précédé ont échoué,
un prétendant à la Magistrature Suprême ne peut néanmoins s'en dispenser et y aller encore une fois
en navigation à vue, en "essais et erreurs" (expression que j'ai utilisée ici plus d'une fois pour
qualifier la gestion actuelle et que je viens de revoir)

(.................................................................................................................................................)

Compatriotiquement!
Libre Examen a écrit:.....................................................................
Il ne manque pas de bonne volontés et des compétences au Congo. Elles sont annihilées pas la classe politique congolaise. Combien de fois n'avions-nous pas entendu des réflexions du genre : Yo mutu okobongisa Congo ! Et l'on nous fait croire qu'il faut, au plus vite, impérativement, nous présenter un programme pour adresser ça........................................................

Evidemment, il y a des postes à négocier, des tickets à exiger !
Je ne doute donc point, quant à moi, que tous ces gens soient capables, qu'ils soient du gouvernement ou de l'opposition, de nous concocter des programmes dignes, j'aurai donc préféré que l'opposition nous propose une réflexion sur elle-même. En quoi va-t-elle être différente de la majorité actuelle. J'aurai aimé qu'elle nous propose un code de conduite. J'aurai préféré qu'elle nous dise quels sont les avantages qu'ils vont s'accorder. J'aurai préféré qu'ils nous disent s'ils trouvent sain qu'un député ou un ministre touche 6000$ par mois pendant qu'un médecin ne touche que 500$ par mois et peut rester impayé pendant des mois. Vont-ils se mérier encore des 4X4 ? etc.
Voilà ce sur quoi, j'espère que la campagne va porter.
ndonzwau a écrit:
N'empêche, comme je dis plus haut, qu'un programme de gouvernement nous est indispensable;
ou entre-temps quelque esquisse qui le préfigure un peu mieux que certains nous percevons encore mal !
Pour le reste; réflexions diverses, code de conduite, projet de société, professions de foi ou que sais-je...
sont ces éléments que nous attendons tous et qui peuvent faire partie ou fortifier un programme
mais paradoxalement croyez-vous que parce que vous les appelez d'une autre manière que cela
leur donne plus de chances d'être exécuté, respecté ?
On en reviendrait donc à notre point de départ : vaut mieux que les dirigeants nouveaux nous
convainquent d'un canevas plus précis qu'ils ont en tête pour redresser le pays quitte
à les guetter à l'œuvre pour l'appliquer !
Sinon, à part quelques nuances, vous avez bien commencé par répondre à nos questions;
que n'y auriez-vous pas pensé plus tôt, LE, disais-je, en place de ce niet préalable que vous opposiez
à nos préoccupations qui a tourné en polémique sans issue; sinon, disais-je encore :



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  ndonzwau le 12/7/2011, 4:09 pm

PS

" Conférence de Presse de Etienne Tshisekedi :
Dans tous les cas de figure Kabila doit partir déclare-t-il à Bruxelles.

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=178715&Actualiteit=selected
La conférence du 9 juillet a commencé dans les locaux de l’ULB dans une ambiance bon enfant. En attendant l’intervention du leader de l’UDPS certains commentaient les récentes actualités en RDC d’autres clamaient haut et fort leur soutien au chef de file de l’opposition congolaise.
Des associations étaient invitées à divers titres. L’association Aprodec a présenté les statistiques de la dernière élection présidentielle de 2006 et l’évolution du processus électoral en cours. Selon leurs estimations si des élections présidentielles, libres et transparentes ont lieu prochainement, Etienne TDHISEKEDI en sortira vainqueur.
RENADHOC a fait une longue énumération des violations des droits de l’homme au Congo, notamment les viols des femmes à l’Est du pays, mettant en évidence que la République Démocratique du Congo est devenu le premier dans le classement mondial des pays où il ne fait pas bon vivre quand on est une femme. Et cela devant l’Afghanistan. L’association réclame la mobilisation de tous les congolais afin d’enrayer cette honteuse situation.
D’autres associations de la diaspora politique ont pris la parole pour exprimer leur volonté de voir arriver des changements politiques et sociaux en RDC.

À 17h, à l’annonce de l’arrivée d’Etienne TSHISEKEDI. L’entrée dans l’hémicycle du « Leader Maximo » comme le nomme ses partisans plongea l’assemblée dans un enthousiasme et une émotion indescriptible. Il est certain que les personnes présentes affirmeront avec fierté « j’y étais ».
Après les présentations d’usage faite par le représentant de l’UDPS Bénélux, Etienne TSHISEKEDI a pris la parole. Il demanda d’abord un temps de prière animé par un pasteur congolais venu du Canada ainsi qu’une minute de silence pour toutes les victimes en RDC.
Son intervention commença par le détail des objectifs à réaliser dans les prochains 10 ans pour rattraper les 50 ans de régression sociale, économique et politique subie par le peuple congolais.
* Premièrement créer un état de droit où doit régner l’ordre, la justice et l’égalité pour tous
* Bâtir une économie saine et transparente
* Doter le pays des infrastructures nécessaires au bien être de son peuple :
o Infrastructures routières
o Infrastructures sanitaires
o Infrastructures scolaires
o …
* Créer une armée digne de ce nom
* Installer un climat propice aux bonnes relations avec les pays voisins
L’orateur a conclu : « Il est temps qu’après plus de30 ans de lutte pour son bien être que le peuple congolais prenne lui-même son destin en main. Je suis là
Lors de la séance de question réponses. J’épinglerai à titre d’exemple le bémol sur son âge, frein potentiel pour un programme de 10 ans auquel il répondit en affirmation son espérance en une longue vie.
En réponse à une inquiétude partagée par un grand nombre sur des irrégularités possibles lors du prochain scrutin, il a affirmé haut et fort : « dans tous les cas de figure, Kabila doit partir. Le changement est inéluctable et il partira. »
L’intervention d’Etienne TSHISEKEDI s’est clôturée par le traditionnel chant de ses partisans « N’zambe a poni yo » (Dieu t’a choisi)"


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Libre Examen le 12/7/2011, 4:56 pm

ndonzwau a écrit:
N'empêche, comme je dis plus haut, qu'un programme de gouvernement nous est indispensable;
ou entre-temps quelque esquisse qui le préfigure un peu mieux que certains nous percevons encore mal !
Pour le reste; réflexions diverses, code de conduite, projet de société, professions de foi ou que sais-je...
sont ces éléments que nous attendons tous et qui peuvent faire partie ou fortifier un programme
mais paradoxalement croyez-vous que parce que vous les appelez d'une autre manière que cela
leur donne plus de chances d'être exécuté, respecté ?
On en reviendrait donc à notre point de départ : vaut mieux que les dirigeants nouveaux nous
convainquent d'un canevas plus précis qu'ils ont en tête pour redresser le pays quitte
à les guetter à l'œuvre pour l'appliquer !
Sinon, à part quelques nuances, vous avez bien commencé par répondre à nos questions;
que n'y auriez-vous pas pensé plus tôt, LE, disais-je, en place de ce niet préalable que vous opposiez
à nos préoccupations qui a tourné en polémique sans issue; sinon, disais-je encore :



Compatriotiquement!

Dom,

Je n'ai rien dit d'autres que je n'ai dit lors de ma première intervention que voici :

Libre Examen a écrit:
Admin a écrit:(...)Ce qu’il nous fait c’est un vrai programme (...)

Qu’on me permette donc d’ajouter mon grain de sel. Ceux qui me lisent ici sur CD savent plus ou moins ma position à ce sujet. Je la réitère. Je ne crois pas que ce sont des programmes qui nous sortiront de là où nous sommes. Qu’on me comprenne bien. je n’en nie pas l’utilité mais je crois que le mal est ailleurs. Et il est plus profond que l’exécution d’un programme.

Que n’avions-nous pas eu comme programmes depuis l’indépendance jusqu’à aujourd’hui ? Tous les programmes, aussi bien élaborés les uns que les autres, que nous les ayons nous-mêmes conçus ou qu’on nous les ait imposés, ont échoué. En guise d’illustration, j’en nommerai tout simplement deux : le plan Mobutu et les programmes d’ajustement structurel.

Il nous faudrait, je pense, nous interroger sincèrement sur les raisons des échecs de ces programmes. Connaissant ces raisons, nous pouvons alors nous y attaquer et peut-être commencer à réussir à mettre en œuvre et à réaliser nos programmes

Je pense que les raisons de ces échecs résident, d’une part, essentiellement en notre conception du pouvoir, en notre façon de l’exercer avec pour seul objectif la poursuite de la satisfaction des besoins personnels purement primaires par opposition à toute considération du bien-être et devenir collectif et, d’autre part, les conséquences que nous encourons suite à nos actions au cours de cet exercice du pouvoir.

De fait, le pouvoir, chez nous, nous permet tout et nous permet même de disposer des personnes parce que tout simplement celles-ci seraient dans une position inférieure. Et, comme chacun de nous, à son niveau, dispose d’un peu de pouvoir, cela fait en sorte que notre pouvoir face à l’Etat devient illimité. Nous ne devons plus rien à l’Etat si ce n’est à la personne qui a plus de pouvoir que soi. Il s’ensuit logiquement que celui qui a le pouvoir sur tout le monde peut tout faire. Conséquemment, nous vivons tous dans un état d’impunité tant que la course à la satisfaction de nos propres besoins primaires n’entrent pas en collision avec celle de ceux qui ont plus de pouvoir que nous.

Comment dès lors nous en sortir ? Ma réponse est assez simpliste pour ne pas dire vide mais je l’ose quand même. Il nous faut nous engager nous tous dans une lutte contre notre conception du pouvoir et notre exercice du pouvoir qui autorise tout. Nous devons en déterminer les limites, nous les imposer à nous-mêmes, aux nôtres et tous les autres, bref à toute personne sans exception. C’est - ironiquement, je le réalise - instaurer ou imposer un Etat de droit.

Et dans l’état actuel du Congo, cela ne peut venir que d’en haut. Il s’agit d’une ancienne culture à tuer et d’une nouvelle à faire naître, à nourrir et à sauvegarder. Il s’agit d’une éducation à entreprendre et à continuellement soutenir.

Mon programme serait donc simple. Permettez-moi cette image. Il s’agit que Kamerhe meurt et naisse en Lula, que les hommes politiques congolais et femmes politiques congolaises qu’il choisirait meurent et naissent en hommes politiques brésiliens et femmes politiques brésiliennes que Lula avait choisi. Volià la condition de réussite de tout programme ou de toute vision vide ou plein.

Je sais. C’est facile à dire mais difficile à réaliser. C’est ça notre défi. Nous changer.

Dom,

Peut-être que nous nous lisons tous avec des idées arrêtées sans essayer de nous comprendre les uns les autres alors que nous sommes d'accord sur plusieurs points. Plusieurs de ceux qui sont intevenus ici ont tout simplement fait savoir qu'ils n'étaient pas d'accord avec l'intitulé de MYC mais certains ont crû bon de le justifier MYC. C'est ce qui est en bon en démocratie de pouvoir dire tout ce qui nous passe par la tête. Je me rappelle Obama blaguant lors d'un town hall qu'il tenait comment les gens sont libre en démocratie de le qualifier d'idiot mais cela ne veut pas dire que tout le monde doit accepter qui'on qualifie Obama d'idiot. Voilà à mons sens ce que plusieurs ont exprimé par rapport à l'intitulé de ce sujet.


Dernière édition par Libre Examen le 12/7/2011, 7:28 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Tsippora le 12/7/2011, 6:43 pm

AMEN, Libre Examen. Tu as tout dit!!!

Cependant, encore une fois, je suis profondément choquée qu'on nous ramène l'arguement tribal. Ça me dépasse, je n'y comprends rien du tout!!!

Libre Examen a écrit: Dom,

Peut-être que nous nous lisons tous avec des idées arrêtées sans essayer de nous comprendre les uns les autres alors que nous sommes d'accord sur plusieurs points. Plusieurs de ceux qui sont intevenus ici ont tout simplement fait savoir qu'ils n'étaient pas d'accord avec l'intitulé de MYC mais certains ont crû bon de le justifier MYC. C'est ce qui est en bon en démocratie de pouvoir dire tout ce qui nous passe par la tête. Je me rappelle Obama blaguant lors d'un town hall qu'il tenait comment les gens sont libre en démocratie de le qualifier d'idiot mais cela ne veut pas dire que tout le monde doit accepter qui'on qualifie Obama d'idiot. Voilà à mons sens ce que plusieurs ont exprimé par rapport à l'intitulé de ce sujet.

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  ndonzwau le 12/7/2011, 8:29 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
N'empêche, comme je dis plus haut, qu'un programme de gouvernement nous est indispensable;
ou entre-temps quelque esquisse qui le préfigure un peu mieux que certains nous percevons encore mal !
Pour le reste; réflexions diverses, code de conduite, projet de société, professions de foi ou que sais-je...
sont ces éléments que nous attendons tous et qui peuvent faire partie ou fortifier un programme
mais paradoxalement croyez-vous que parce que vous les appelez d'une autre manière que cela
leur donne plus de chances d'être exécuté, respecté ?
On en reviendrait donc à notre point de départ : vaut mieux que les dirigeants nouveaux nous
convainquent d'un canevas plus précis qu'ils ont en tête pour redresser le pays quitte
à les guetter à l'œuvre pour l'appliquer !
Sinon, à part quelques nuances, vous avez bien commencé par répondre à nos questions;
que n'y auriez-vous pas pensé plus tôt, LE, disais-je, en place de ce niet préalable que vous opposiez
à nos préoccupations qui a tourné en polémique sans issue; sinon, disais-je encore :



Compatriotiquement!

Dom,

Je n'ai rien d'autres que je n'ai dit lors de ma première intervention que voici :

Libre Examen a écrit:
Admin a écrit:(...)Ce qu’il nous fait c’est un vrai programme (...)

Qu’on me permette donc d’ajouter mon grain de sel. Ceux qui me lisent ici sur CD savent plus ou moins ma position à ce sujet. Je la réitère. Je ne crois pas que ce sont des programmes qui nous sortiront de là où nous sommes. Qu’on me comprenne bien. je n’en nie pas l’utilité mais je crois que le mal est ailleurs. Et il est plus profond que l’exécution d’un programme.
Que n’avions-nous pas eu comme programmes depuis l’indépendance jusqu’à aujourd’hui ? Tous les programmes, aussi bien élaborés les uns que les autres, que nous les ayons nous-mêmes conçus ou qu’on nous les ait imposés, ont échoué. En guise d’illustration, j’en nommerai tout simplement deux : le plan Mobutu et les programmes d’ajustement structurel.
Il nous faudrait, je pense, nous interroger sincèrement sur les raisons des échecs de ces programmes. Connaissant ces raisons, nous pouvons alors nous y attaquer et peut-être commencer à réussir à mettre en œuvre et à réaliser nos programmes
Je pense que les raisons de ces échecs résident, d’une part, essentiellement en notre conception du pouvoir, en notre façon de l’exercer avec pour seul objectif la poursuite de la satisfaction des besoins personnels purement primaires par opposition à toute considération du bien-être et devenir collectif et, d’autre part, les conséquences que nous encourons suite à nos actions au cours de cet exercice du pouvoir.
De fait, le pouvoir, chez nous, nous permet tout et nous permet même de disposer des personnes parce que tout simplement celles-ci seraient dans une position inférieure. Et, comme chacun de nous, à son niveau, dispose d’un peu de pouvoir, cela fait en sorte que notre pouvoir face à l’Etat devient illimité. Nous ne devons plus rien à l’Etat si ce n’est à la personne qui a plus de pouvoir que soi. Il s’ensuit logiquement que celui qui a le pouvoir sur tout le monde peut tout faire. Conséquemment, nous vivons tous dans un état d’impunité tant que la course à la satisfaction de nos propres besoins primaires n’entrent pas en collision avec celle de ceux qui ont plus de pouvoir que nous.
Comment dès lors nous en sortir ? Ma réponse est assez simpliste pour ne pas dire vide mais je l’ose quand même. Il nous faut nous engager nous tous dans une lutte contre notre conception du pouvoir et notre exercice du pouvoir qui autorise tout. Nous devons en déterminer les limites, nous les imposer à nous-mêmes, aux nôtres et tous les autres, bref à toute personne sans exception. C’est - ironiquement, je le réalise - instaurer ou imposer un Etat de droit.
Et dans l’état actuel du Congo, cela ne peut venir que d’en haut. Il s’agit d’une ancienne culture à tuer et d’une nouvelle à faire naître, à nourrir et à sauvegarder. Il s’agit d’une éducation à entreprendre et à continuellement soutenir.
Mon programme serait donc simple. Permettez-moi cette image. Il s’agit que Kamerhe meurt et naisse en Lula, que les hommes politiques congolais et femmes politiques congolaises qu’il choisirait meurent et naissent en hommes politiques brésiliens et femmes politiques brésiliennes que Lula avait choisi. Volià la condition de réussite de tout programme ou de toute vision vide ou plein.
Je sais. C’est facile à dire mais difficile à réaliser. C’est ça notre défi. Nous changer.

Dom,

Peut-être que nous nous lisons tous avec des idées arrêtées sans essayer de nous comprendre les uns les autres alors que nous sommes d'accord sur plusieurs points. Plusieurs de ceux qui sont intevenus ici ont tout simplement fait savoir qu'ils n'étaient pas d'accord avec l'intitulé de MYC mais certains ont crû bon de le justifier MYC. C'est ce qui est en bon en démocratie de pouvoir dire tout ce qui nous passe par la tête. Je me rappelle Obama blaguant lors d'un town hall qu'il tenait comment les gens sont libre en démocratie de le qualifier d'idiot mais cela ne veut pas dire que tout le monde doit accepter qui'on qualifie Obama d'idiot. Voilà à mons sens ce que plusieurs ont exprimé par rapport à l'intitulé de ce sujet.
Essayons d'être un peu plus réglo, LE, plutôt que poursuivre une vaine polémique
qui peut satisfaire à bon compte nos égo mais qui cache la réalité de la discussion passée!
"Mutu abangisa moninga te", comme disait Ya Mungul; relisons-nous au besoin !


D'abord non vous en avez dit dans la suite un peu plus que ces généralités (que personne
d'ailleurs ne vous a contestées, si je ne m'abuse), notamment vous y avez ajouté
une critique précise sur Tshisekedi et avez commencé à dégager de ces interviews ce
que peut-être un début de programme et je vous ai donné acte de cette évolution...
Perso, c'est vous qui m'avez interpellé le premier et pas moi : vous vous ruez sur mon étonnement
de ceux qui écartaient sans sommation la demande des précisions sur le programme de Tshisekedi
(et c'est justement le fond de ce sujet tel que je l'ai interprété...) ! Et sur ce que j'ai lu ici,
ceux qui étaient partiellement d'accord avec MyC l'ont moins suivi sur ses termes que sur ce fond
alors que les opposants non seulement surfaient sur sa formulation excessive mais aussi
ne reconnaissaient nulle pertinence à son interrogation !
Voilà la matière de cette polémique que j'ai largement vu déraper et dénoncer !
Je persiste et signe : tout ce que vous dites là que j'approuve largement ne peut, à mon avis,
vous autoriser légitimement et personne à un désaveu de ceux demandent un plan d'action de
sa fonction future !
Enfin j'espère que maintenant que vous de votre côté vous commencez à bien me lire, j'espère,
(il n'est en effet question ni d'un refus de la différence d'opinion ni d'un simple commentaire à la place de
Tshisekedi mais bien d'une réponse indispensable de sa part, attendue de beaucoup de nos concitoyens),
nous allons clore ainsi la conclusion (comme je l'ai répété depuis le début) : si les termes de MyC
sont excessifs il n'en demeure pas moins que le fond de de son interpellation et la question posée
restent d'actualité car même sur le dernier CR de Bruxelles, le comment de ses actions reste
en interrogation...


Ma Tshippo,

Soyons réglo aussi; où y'a-t-il un "argument tribal"l ?
Qui l'aurait invoqué pour assoir sa démonstration : celui qui le pratique ou celui qui le dénonce ?
C'est dans ma bouche au contraire un argument qu'aucun politicien ne peut amener sur la scène; relisez-moi bien
et surtout prenez un peu de reculs et relisez les différentes interventions ici telles que j'ai essayé
de les analyser sous cet angle avant d'être surprise qu'on vous en parle de façon moins détachée,
passionnelle et vicieuse !!!
Pourquoi êtes-vous choquée par cette évocation et c'est parce que c'est une chimère
que j'ai inventée ou le silence vaut pardon et l'observation et la parole crime ?
Entre celui qui le pratique, en parle et celui qui peut réagir à sa manière, croyez-moi quelque
(psych)analyse même de comptoir n'est pas toujours inutile pour distribuer les charges !!! Soit...
Nous ne sommes pas nombreux, je m'en suis rendu déjà bien compte, à parler du "tribalisme
aussi librement ! Croyez-moi, sil je commettais quelque délit de ce côté, vous m'aurez entendu
en parler plus passionéllement et plus méchamment !

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Libre Examen le 12/7/2011, 9:00 pm

ndonzwau a écrit:(...) Essayons d'être un peu plus réglo, LE, plutôt que poursuivre une vaine polémique
qui peut satisfaire à bon compte nos égo mais qui cache la réalité de la discussion passée!
"Mutu abangisa moninga te", comme disait Ya Mungul; relisons-nous au besoin ! (...)


Compatriotiquement!

Soyons donc "réglo", chacun à sa manière, en droite ligne, bien sûr, avec Ya Mungul "Mutu abangisa moninga te". Bref, j'ai réagi à votre procès d'intention à l'égard de ceux qui ont pris position pour Tshisekedi, procès qui a, plus tard, cumulé en accusation de tribalisme, de clanisme.

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Troll le 12/7/2011, 10:07 pm

Libre Examen a écrit:

Soyons donc "réglo", chacun à sa manière, en droite ligne, bien sûr, avec Ya Mungul "Mutu abangisa moninga te". Bref, j'ai réagi à votre procès d'intention à l'égard de ceux qui ont pris position pour Tshisekedi, procès qui a, plus tard, cumulé en accusation de tribalisme, de clanisme.

Mr Librexamen

Troll se decouvre subitement..membre du même clan que Tshitshi No Allons donc, un peu d´effort intellectuel monsieurs lol!

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Admin le 12/7/2011, 10:47 pm

Il y en a vraiment qui font de la polémique un véritable sport.

80% de ceux qui ont intervenu sur ce sujet affirment tous souhaiter voir Etienne Tshisekedi au pouvoir. Le fait de souhaiter de voir ne serait-ce qu’un programme qui nous ferait rêver serait donc un blasphème ??? Un péché?

Personne ici n’est à mesure de nous dire comment l’Udps compte régler l’insécurité dans l’est.
Comment régler le problème de nos frontières
Le projet de société de l’Udps annonce l’instauration du fédéralisme. Quel est le plan? A quoi cela va ressembler?
C’est quoi le projet économique de l’Udps?
Combien de temps faudra-t- il à l’Udps pour instaurer un état de droit? Comment le faire sans au préalable changer le fonctionnement de l’État, sans changer les salaires des fonctionnaires, policiers et militaires? Et surtout les dirigeants à la tête de ces institutions. Et sur quelle base juridique faire ces changements?

Toutes ces questions demeureront sans réponse parce que l’Udps n’en parle pas, Il n’y a rien … vide comme le dit MYC.

Quand je le dis cela m’enlève pas la qualité de "sympathisan" de Tshitshi... bien au contraire je l’ai dit plusieurs fois, je ne doute pas de ses bonnes intentions mais que dire des autres membres du parti? J’en dirai pas autant de tous ceux qui l’entourent? Beltchika aujourd’hui accusé d’avoir reçu de l’argent de Kabila était pas si longtemps président intérimaire du parti.

Étant donné donc que cette confiance semble être exclusivement reposée sur la personne de Tshisekedi, qu’arrivera-t-il après lui? Il est vieux et avec une santé à risque, il finira peut-être un mandat mais sera difficilement de la partie après ça. Comment les choses vont se passer ?

Donc plus que jamais ces inquiétudes sont légitimes ...

Tout ça me pousse à chercher autre chose au-delà de la confiance en la personne de Tshisekedi. C’est autre chose c’est un plan! Un programme!

Arrêtons de nous traiter de tous les noms simplement parce qu’on veut avoir de la viande! C’est la moindre des choses tout de même.
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Tsippora le 13/7/2011, 3:44 am

Dear Mr Ndo, je ne dénonce pas "l'argument tribal", je le constate et m'en désole! Vos propos ci-après me laissent perplexe. Je ne suis pas sure d'avoir compris qui étaient les groupies, qui défendent leur frere tribal dans ce forum...Quoiqu'il en soit, le titre de ce sujet n'avait rien pour susciter une discussion apaisée.
ndonzwau a écrit:
(...)Et je vais ajouter ceci, LE : la passion que je vois souvent ici autour de Tshisekedi me
dérange beaucoup ! On croirait qu'il serait la propriété de certains, toujours les mêmes
obligés au nom de je ne sais quelle parenté de venir automatiquement, systématiquement...
le défendre comme s'il avait besoin d'être défendu par des groupies !
Ya Tshitshi se défend ou doit se défendre tout seul ou plutôt ses actes, ses propos... sont
là pour le défendre ! Il faut 'éloigner de cette attitude plus passionnelles qu'objective
autour de l'Udps et Tshisekedi qui les a longtemps confinés à un mouvement clanique où
par exemple toujours les baluba étaient obligés à toujours le soutenir !
Je me trompe peut-être mais c'est cette fâcheuse impression que je vois souvent sur lui ici
et par exemple sur ce sujet !
(...)

Compatriotiquement!


ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
N'empêche, comme je dis plus haut, qu'un programme de gouvernement nous est indispensable;
ou entre-temps quelque esquisse qui le préfigure un peu mieux que certains nous percevons encore mal !
Pour le reste; réflexions diverses, code de conduite, projet de société, professions de foi ou que sais-je...
sont ces éléments que nous attendons tous et qui peuvent faire partie ou fortifier un programme
mais paradoxalement croyez-vous que parce que vous les appelez d'une autre manière que cela
leur donne plus de chances d'être exécuté, respecté ?
On en reviendrait donc à notre point de départ : vaut mieux que les dirigeants nouveaux nous
convainquent d'un canevas plus précis qu'ils ont en tête pour redresser le pays quitte
à les guetter à l'œuvre pour l'appliquer !
Sinon, à part quelques nuances, vous avez bien commencé par répondre à nos questions;
que n'y auriez-vous pas pensé plus tôt, LE, disais-je, en place de ce niet préalable que vous opposiez
à nos préoccupations qui a tourné en polémique sans issue; sinon, disais-je encore :



Compatriotiquement!

Dom,

Je n'ai rien d'autres que je n'ai dit lors de ma première intervention que voici :

Libre Examen a écrit:
Admin a écrit:(...)Ce qu’il nous fait c’est un vrai programme (...)

Qu’on me permette donc d’ajouter mon grain de sel. Ceux qui me lisent ici sur CD savent plus ou moins ma position à ce sujet. Je la réitère. Je ne crois pas que ce sont des programmes qui nous sortiront de là où nous sommes. Qu’on me comprenne bien. je n’en nie pas l’utilité mais je crois que le mal est ailleurs. Et il est plus profond que l’exécution d’un programme.
Que n’avions-nous pas eu comme programmes depuis l’indépendance jusqu’à aujourd’hui ? Tous les programmes, aussi bien élaborés les uns que les autres, que nous les ayons nous-mêmes conçus ou qu’on nous les ait imposés, ont échoué. En guise d’illustration, j’en nommerai tout simplement deux : le plan Mobutu et les programmes d’ajustement structurel.
Il nous faudrait, je pense, nous interroger sincèrement sur les raisons des échecs de ces programmes. Connaissant ces raisons, nous pouvons alors nous y attaquer et peut-être commencer à réussir à mettre en œuvre et à réaliser nos programmes
Je pense que les raisons de ces échecs résident, d’une part, essentiellement en notre conception du pouvoir, en notre façon de l’exercer avec pour seul objectif la poursuite de la satisfaction des besoins personnels purement primaires par opposition à toute considération du bien-être et devenir collectif et, d’autre part, les conséquences que nous encourons suite à nos actions au cours de cet exercice du pouvoir.
De fait, le pouvoir, chez nous, nous permet tout et nous permet même de disposer des personnes parce que tout simplement celles-ci seraient dans une position inférieure. Et, comme chacun de nous, à son niveau, dispose d’un peu de pouvoir, cela fait en sorte que notre pouvoir face à l’Etat devient illimité. Nous ne devons plus rien à l’Etat si ce n’est à la personne qui a plus de pouvoir que soi. Il s’ensuit logiquement que celui qui a le pouvoir sur tout le monde peut tout faire. Conséquemment, nous vivons tous dans un état d’impunité tant que la course à la satisfaction de nos propres besoins primaires n’entrent pas en collision avec celle de ceux qui ont plus de pouvoir que nous.
Comment dès lors nous en sortir ? Ma réponse est assez simpliste pour ne pas dire vide mais je l’ose quand même. Il nous faut nous engager nous tous dans une lutte contre notre conception du pouvoir et notre exercice du pouvoir qui autorise tout. Nous devons en déterminer les limites, nous les imposer à nous-mêmes, aux nôtres et tous les autres, bref à toute personne sans exception. C’est - ironiquement, je le réalise - instaurer ou imposer un Etat de droit.
Et dans l’état actuel du Congo, cela ne peut venir que d’en haut. Il s’agit d’une ancienne culture à tuer et d’une nouvelle à faire naître, à nourrir et à sauvegarder. Il s’agit d’une éducation à entreprendre et à continuellement soutenir.
Mon programme serait donc simple. Permettez-moi cette image. Il s’agit que Kamerhe meurt et naisse en Lula, que les hommes politiques congolais et femmes politiques congolaises qu’il choisirait meurent et naissent en hommes politiques brésiliens et femmes politiques brésiliennes que Lula avait choisi. Volià la condition de réussite de tout programme ou de toute vision vide ou plein.
Je sais. C’est facile à dire mais difficile à réaliser. C’est ça notre défi. Nous changer.

Dom,

Peut-être que nous nous lisons tous avec des idées arrêtées sans essayer de nous comprendre les uns les autres alors que nous sommes d'accord sur plusieurs points. Plusieurs de ceux qui sont intevenus ici ont tout simplement fait savoir qu'ils n'étaient pas d'accord avec l'intitulé de MYC mais certains ont crû bon de le justifier MYC. C'est ce qui est en bon en démocratie de pouvoir dire tout ce qui nous passe par la tête. Je me rappelle Obama blaguant lors d'un town hall qu'il tenait comment les gens sont libre en démocratie de le qualifier d'idiot mais cela ne veut pas dire que tout le monde doit accepter qui'on qualifie Obama d'idiot. Voilà à mons sens ce que plusieurs ont exprimé par rapport à l'intitulé de ce sujet.
Essayons d'être un peu plus réglo, LE, plutôt que poursuivre une vaine polémique
qui peut satisfaire à bon compte nos égo mais qui cache la réalité de la discussion passée!
"Mutu abangisa moninga te", comme disait Ya Mungul; relisons-nous au besoin !


D'abord non vous en avez dit dans la suite un peu plus que ces généralités (que personne
d'ailleurs ne vous a contestées, si je ne m'abuse), notamment vous y avez ajouté
une critique précise sur Tshisekedi et avez commencé à dégager de ces interviews ce
que peut-être un début de programme et je vous ai donné acte de cette évolution...
Perso, c'est vous qui m'avez interpellé le premier et pas moi : vous vous ruez sur mon étonnement
de ceux qui écartaient sans sommation la demande des précisions sur le programme de Tshisekedi
(et c'est justement le fond de ce sujet tel que je l'ai interprété...) ! Et sur ce que j'ai lu ici,
ceux qui étaient partiellement d'accord avec MyC l'ont moins suivi sur ses termes que sur ce fond
alors que les opposants non seulement surfaient sur sa formulation excessive mais aussi
ne reconnaissaient nulle pertinence à son interrogation !
Voilà la matière de cette polémique que j'ai largement vu déraper et dénoncer !
Je persiste et signe : tout ce que vous dites là que j'approuve largement ne peut, à mon avis,
vous autoriser légitimement et personne à un désaveu de ceux demandent un plan d'action de
sa fonction future !
Enfin j'espère que maintenant que vous de votre côté vous commencez à bien me lire, j'espère,
(il n'est en effet question ni d'un refus de la différence d'opinion ni d'un simple commentaire à la place de
Tshisekedi mais bien d'une réponse indispensable de sa part, attendue de beaucoup de nos concitoyens),
nous allons clore ainsi la conclusion (comme je l'ai répété depuis le début) : si les termes de MyC
sont excessifs il n'en demeure pas moins que le fond de de son interpellation et la question posée
restent d'actualité car même sur le dernier CR de Bruxelles, le comment de ses actions reste
en interrogation...


Ma Tshippo,

Soyons réglo aussi; où y'a-t-il un "argument tribal"l ?
Qui l'aurait invoqué pour assoir sa démonstration : celui qui le pratique ou celui qui le dénonce ?
C'est dans ma bouche au contraire un argument qu'aucun politicien ne peut amener sur la scène; relisez-moi bien
et surtout prenez un peu de reculs et relisez les différentes interventions ici telles que j'ai essayé
de les analyser sous cet angle avant d'être surprise qu'on vous en parle de façon moins détachée,
passionnelle et vicieuse !!!
Pourquoi êtes-vous choquée par cette évocation et c'est parce que c'est une chimère
que j'ai inventée ou le silence vaut pardon et l'observation et la parole crime ?
Entre celui qui le pratique, en parle et celui qui peut réagir à sa manière, croyez-moi quelque
(psych)analyse même de comptoir n'est pas toujours inutile pour distribuer les charges !!! Soit...
Nous ne sommes pas nombreux, je m'en suis rendu déjà bien compte, à parler du "tribalisme
aussi librement ! Croyez-moi, sil je commettais quelque délit de ce côté, vous m'aurez entendu
en parler plus passionéllement et plus méchamment !

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Tsippora le 13/7/2011, 3:53 am

Admin, je comprends ton souci mais à ma connaissance, Tshitshi fait sa tournée sous la houlette du mouvement Tshisekedi for President, et non en tant que président de l'UDPS. Pourquoi t'attends-tu à un programme de l'UDPS? La coalition n'est pas encore formée d'où le manque de programme, à moins que je ne me trompe. Nous sommes tous impatients mais ce n'est pas pour autant que les affirmations de MyC devraient être passées sous silence! C'est tellement fort et surtout, sans aucun rapport avec les faits qu'il énumère que perso j'ai mis ça sur le compte du "character assassination". Un homme sans vision, vide? Nous avons tous une tête bien faite dans ce forum et quand on vient avec des affirmations aussi gratuites, la moindre des choses est de les étayer par des arguments solides.

Admin a écrit:Il y en a vraiment qui font de la polémique un véritable sport.

80% de ceux qui ont intervenu sur ce sujet affirment tous souhaiter voir Etienne Tshisekedi au pouvoir. Le fait de souhaiter de voir ne serait-ce qu’un programme qui nous ferait rêver serait donc un blasphème ??? Un péché?

Personne ici n’est à mesure de nous dire comment l’Udps compte régler l’insécurité dans l’est.
Comment régler le problème de nos frontières
Le projet de société de l’Udps annonce l’instauration du fédéralisme. Quel est le plan? A quoi cela va ressembler?
C’est quoi le projet économique de l’Udps?
Combien de temps faudra-t- il à l’Udps pour instaurer un état de droit? Comment le faire sans au préalable changer le fonctionnement de l’État, sans changer les salaires des fonctionnaires, policiers et militaires? Et surtout les dirigeants à la tête de ces institutions. Et sur quelle base juridique faire ces changements?

Toutes ces questions demeureront sans réponse parce que l’Udps n’en parle pas, Il n’y a rien … vide comme le dit MYC.

Quand je le dis cela m’enlève pas la qualité de "sympathisan" de Tshitshi... bien au contraire je l’ai dit plusieurs fois, je ne doute pas de ses bonnes intentions mais que dire des autres membres du parti? J’en dirai pas autant de tous ceux qui l’entourent? Beltchika aujourd’hui accusé d’avoir reçu de l’argent de Kabila était pas si longtemps président intérimaire du parti.

Étant donné donc que cette confiance semble être exclusivement reposée sur la personne de Tshisekedi, qu’arrivera-t-il après lui? Il est vieux et avec une santé à risque, il finira peut-être un mandat mais sera difficilement de la partie après ça. Comment les choses vont se passer ?

Donc plus que jamais ces inquiétudes sont légitimes ...

Tout ça me pousse à chercher autre chose au-delà de la confiance en la personne de Tshisekedi. C’est autre chose c’est un plan! Un programme!

Arrêtons de nous traiter de tous les noms simplement parce qu’on veut avoir de la viande! C’est la moindre des choses tout de même.

Revenir en haut Aller en bas

Re: TSHISEKEDI UN HOMME SANS VISION ET VIDE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum