La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Troll le 6/5/2012, 9:06 pm

Smile alien pale 52%

Thomas Hollande..et Segolene Royale.. pour fêter la première reaction No sublime et ironie familliale What a Face

Tire toi pauv´mec Exclamation 17 ans après F Mitterand, celui que Sarko traitait de "nul" remporte l´élection Arrow

Quelles consequences pour la RDC Suspect Question La France de FH serait-elle differente du "bling-bling" de Sarko dans la crise démocratique et sécuritaire que traverse la RDC Question

cette justice dont parle souvent FH concerne-t-elle aussi la RDC Question Wink Razz

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Admin le 6/5/2012, 9:44 pm

Bon... Je suis contant de la défaite de l'assassin de Kadhaffi et des milliers d'ivoiriens!

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  mongo elombe le 6/5/2012, 10:04 pm

HOLLANDE est élu, il n'y a rien a attendre, OBAMA ça ne vous rappelle rien???? Il est grand temps de se décoloniser mentalement et que les africains grandissent et se prennent en main, nous n'avons pas besoin de tuteur mais plutôt grandir et s'affirmer.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Troll le 6/5/2012, 10:35 pm

..IL PARLE, IL S´ADRESSE AUX ELECTEURS

C´est cela qu´aimerait voir au Congo, un Président élu qui prend parole et s´adresse aux congolais le jour de la victoire

Après la tricherie et la fraude, les congolais n´ont pas été surpris du silence immense de l´imposteur et tricheur..On sait en avance qu´il ne sait pas comment s´adresser aux congolais Very Happy Razz Razz

Mama Mongo

Tant que la RDC va exister sur la même planète que la France ou ..les USA, ces pays vont influencer de loin ou de près le destin des millions des congolais Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
L´élection de FH en France aura un impact au Congo..pour le meilleur et le pire Sleep Sleep Nous avons eu Sarko qui soutenait ouvertement le Rwanda et disait ouvertement que les richesses du Congo devaient "partagées" avec nos agresseurs drunken
Cette élection coincide avec la crise de la fraude et une guerre qui commence à l´Est.. Sarko s´était opposé á toute intervention militaire de l´UE au Kivu..Qui sait si FH ne va pas se retrouver face á cette question si Kagame se decide á destabiliser une fois de trop le Kivu

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  lino le 6/5/2012, 11:24 pm

Troll a écrit:..IL PARLE, IL S´ADRESSE AUX ELECTEURS

C´est cela qu´aimerait voir au Congo, un Président élu qui prend parole et s´adresse aux congolais le jour de la victoire

Après la tricherie et la fraude, les congolais n´ont pas été surpris du silence immense de l´imposteur et tricheur..On sait en avance qu´il ne sait pas comment s´adresser aux congolais Very Happy Razz Razz

Mama Mongo

Tant que la RDC va exister sur la même planète que la France ou ..les USA, ces pays vont influencer de loin ou de près le destin des millions des congolais Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
L´élection de FH en France aura un impact au Congo..pour le meilleur et le pire Sleep Sleep Nous avons eu Sarko qui soutenait ouvertement le Rwanda et disait ouvertement que les richesses du Congo devaient "partagées" avec nos agresseurs drunken
Cette élection coincide avec la crise de la fraude et une guerre qui commence à l´Est.. Sarko s´était opposé á toute intervention militaire de l´UE au Kivu..Qui sait si FH ne va pas se retrouver face á cette question si Kagame se decide á destabiliser une fois de trop le Kivu
Dans une interview accordée depuis l'Afrique du Sud à une télévision congolaise, François Hollande,le dirigeant du parti socialiste (PS) a appelé ses militants à ouvrir eux-même les portes des prisons, si leurs camarades, arrêtés lors de récentes manifestations, n'étaient pas libérés demain.

Lors de l'entretien, le principal dirigeant de l'opposition française a également déclaré qu'ils se considérait déjà comme le président du pays, bien que les élections ne soient prévues que le 6 mai.

François hollande a estimé que la majorité étant avec lui, et la démocratie consistant à donner le pouvoir à la majorité, il se considérait déjà comme le chef de l'Etat
. Shocked Shocked Shocked

http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2011/11/111107_rdctshisekedi.shtml

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Troll le 6/5/2012, 11:39 pm

Very Happy
Mr Lino

Non, seulement Tshitshi a eu le plus des voix des électeurs, mais il avait aussi la majorité écrasante aux législatives..

Ceux qui continuent de defendre la tricherie devraient sans doute regarder comme les élections se font dans une démocratie..
Voyez-vous des chars et des militaires dans les rues de Paris Question
Ne suivez vous pas en direct le perdant et le gagnant Question
Ne voyez-vous toute la classe politique se prononcer en direct á la télé sans exclusion..même madame Lepen a pu parler Laughing

Avez-vous vu le président élu du Congo faire des discours le jour de sa victoire frauduleuse Rolling Eyes Question

Nous esperons que FH ne va manquer de rappeler cette fraude et cette tricherie en refusant de venir á une rencontre de la Francophonie au pays de la tricherie et de la fraude

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Logique le 6/5/2012, 11:41 pm

Quand je pense a tout nos vaillants "combattants" qui militaient pour le compte de Marine Lepen... Et voir aujourd'hui comment la victoire de François Hollande est devenu du coup synonyme de changement dans leurs bouches..... Heureusement que la honte ne tue pas....! Evil or Very Mad Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  henrija1 le 7/5/2012, 1:22 am

FELICITATIONS à F. HOLLANDE qui me semble assez honnete et humaniste. Surtout quand, dans son beau discours, il a évoqué le besoin de démocratie pour les autres peuples cela m'a fait pensé qu'il ne sera pas totalement indifférent aux soucis des congolais. Et dire que pendant quelques instant j'ai pris en pitié N. SARKOZY qui lui aussi s'est efforcé de faire parler son coeur dans son discours. Malheureusement les belles paroles ne peuvent effacer les faits vecus de nos propres yeux, comme le fait que SARKOZY s'est précipité d' imposer OUATTARA aux ivoiriens et a fait tuer KHADAFI, assez de preuves pour montrer la malhonneteté et l'arrogance de ce mec. Et c'est à croire que ses amis politiques ont perdu, eux aussi le sens de la réalité lorsque, pour défendre Sarkozy, ils s'en prennent à ceux qui le traitent de malhonnete et clament ainsi l'honneteté de leur ami. Il se peut bien qu'être honnête vis-à-vis de la France signifie faire preuve de beaucoup de malhonneteté vis-à-vis des autres peuples. Mais même si je puis accepter le fait de priviléger les intérêt de sa nation, je ne puis cautionner la provocation, les intrigues des pirates, la volonté affihée de colonniser, de dominer, de soumettre qu'affichait ce mec .....

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  ndonzwau le 7/5/2012, 2:57 am

Je viens juste de rentrer de Solférino et de la Bastille !
Un grand moment de joie : l'alternance et surtout l'alternative ne peuvent représenter qu'une saine respiration en démocratie et encore mieux lorsque c'est la gauche car moi je n'ai aucun scrupule à me réclamer de gauche, celle qui a en priorité la justice sociale plutôt que les seules fabrication et conservation des rentes...

Maintenant les choses sérieuses vont commencer : il faut une gauche pragmatique mais audacieuse, réformiste pour la France qui en a bien besoin après le volontarisme néolibéral, zigzagant et bling-bling de Sarkozy et en cette période de crise mais aussi dans le monde et surtout en Afrique où la France a autre chose à faire que couvrir les potentats, les pillages et les viols intéressés des souverainetés !
Ce sera bien rude d'accomplir tout ça : bon courage au Président Hollande, félicitations !!!
Vive la France, vive l'utile coopération franco-africaine, franco-Congolaise !!!


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  ndonzwau le 7/5/2012, 4:12 am

PS

"La belle leçon de démocratie apaisée venue de France
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7276
Une page est tournée ce dimanche 6 mai 2012 en France. L’Hexagone a un nouveau Président de la République. Il s’appelle François Hollande (51,70%). C’est un événement historique. Hollande devient ainsi le deuxième homme de gauche (socialiste), après François Mitterrand, à diriger cette grande nation depuis l’instauration de la Vème République inaugurée en 1958 par le général Charles de Gaule. La passation de pouvoir pourrait avoir lieu le 16 mai prochain.

Le président sortant Nicolas Sarkozy (48,30%) a été le premier à reconnaître, dimanche soir, la victoire de son adversaire. "Le peuple français a fait son choix", "C’est un choix démocratique" a-t-il déclaré devant ses partisans. Il a aussitôt téléphoné à son successeur pour "lui souhaiter bonne chance". Aux militants de l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) qui faisait du chahut au prononcé du patronyme du nouveau locataire de l’Elysée, Sarkozy les a invité à "donner une meilleure image de la France" en respectant le nouveau Président. Et d’ajouter sur un ton empreint de gravité : "Je porte la responsabilité de cette défaite".
Président élu, François Hollande s’est adressé, depuis Tulle, en Correzze, à ses partisans ainsi qu’aux habitants de son fief et à travers eux au "peuple de France". "Je salue Nicolas Sarkozy qui mérite notre respect", a-t-il dit. "Je suis au service de la France". Une France qu’il voudrait "rassemblée".


Ce qui s’est passé dimanche 6 mai n’a rien de bien surprenant dans cette nation de vieille tradition démocratique où le mot "République" a tout son sens. Par République, on entend ici un Etat impartial. Un Etat au service du bien commun s’articulant sur des institutions fortes et non sur des hommes forts. A preuve, les résultats définifs de la présidentielle seront donnés par le ministère de l’Intérieur qui est encore dirigé par un "sarkoziste" en l’occurrence Claude Guéant.
Bien que doté des pouvoirs dignes d’un "monarque républicain", le chef d’Etat français - contrairement aux potentats africains - ne dispose pas de l’appareil judiciaire, de l’armée et des forces dites de sécurité à sa guise. Ici, le pouvoir n’est pas un bien personnel au service d’un homme ou d’un "clan". Le pouvoir est avant tout une force au service d’une idée. Une idée axée sur la justice et la liberté. Ainsi que l’égalité et l’amélioration des conditions sociales de la population. Bref, le progrès économique et social. D’aucuns pourraient ergoter que "la démocratie est un processus". Et que "l’Afrique a besoin de temps pour faire l’apprentissage".

Six mois après l’élection présidentielle et les législatives dans la très mal nommée République... démocratique du Congo, le pays vit dans un climat de ni paix ni guerre. Le challenger du président sortant est assigné de facto à résidence par une escouade des sicaires de la garde présidentielle. Et pourtant. Cela fait vingt-deux ans que les Zaïro-Congolais peinent à donner un élan à leur "processus démocratique". Il y a plus de reculs que d’avancées rien qu’en matière d’exercice des droits et libertés.
Une chose paraît sûre ce dimanche 6 mai 2012 : Nicolas Sarkozy ne fera pas déployer des chars et des véhicules blindés autour de la résidence de Francois Hollande à Tulle. Le ministère de l’Intérieur - pouvoir organisateur des élections - ne procédéra pas aux bourrages des urnes pour "changer l’ordre d’arrivée" des prétendants. Quelle belle leçon de démocratie apaisée et d’esprit républicain venue de France!
Ce dimanche 6 mai 2012, il y avait de quoi à éprouver une certaine honte d’être Africain et Congolais. Les Etats africains dirigés par des potentats brutaux, incompétents et jouisseurs sont ainsi relegués au "Moyen Age politique". La balle se trouve désormais dans le camp des démocrates africains. Il s’agit de conjurer la fatalité en tournant "la roue démocratique" qui n’est plus à inventer. En tous cas, le nouveau chef d’Etat français semble la même ambition. Il a affirmé sa ferme volonté de "porter", au-delà des frontières de son pays, les valeurs chères à la République française que sont "la paix, la liberté, le droit des peuples à s’émanciper des dictatures et la lutte contre la corruption...""

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  ndonzwau le 7/5/2012, 5:30 am

PPS

Pour un dernier mot sur la politique française, voici deux excellents éditos l'un de Joffrin du Nouvelobs, magazine de la gauche (caviar?), s'il en est; l'autre de Barbier dans L'Express, plutôt du centre-droit !


"Victoire de François Hollande : Non, on ne rêve pas !
° http://tempsreel.nouvelobs.com/laurent-joffrin/20120506.OBS4816/victoire-de-francois-hollande-non-on-ne-reve-pas.html
La gauche de nouveau, la gauche enfin, la gauche dans la joie, malgré la crise… Un New Deal à la française : voilà ce que l’on attend aujourd’hui de François Hollande.
Il faut parfois laisser parler son émotion … On a beau savoir qu’il n’y aura pas d’illusion lyrique, de grand soir des réprouvés, d’état de grâce mitterrandien, on a beau se rappeler que les Français ont dit non au passé plus que oui à l’avenir, on a beau se dire qu’on aura le temps des cerises avec celui des noyaux, cela fait tout de même chaud au cœur .
La gauche de nouveau, la gauche enfin, la gauche dans la joie, malgré la crise… Comme un chromo de 36, un souvenir de 81, un rappel de 97, avec un zeste de Commune, un salut à Jaurès, une pensée pour Mendès, une rose pour Mitterrand, tous ces souvenirs sépia qui remontent dans la conscience, sur un air de Marseillaise et quelques notes d’Internationale. Nous sommes dans l’Histoire, la belle histoire du peuple républicain. Derrière ce vote, comme une troupe de légende, on aperçoit, même confusément, même de très loin, les silhouettes de Danton et de Camille Desmoulins, celle de Lamartine et de Victor Hugo, celle de Jaurès et de Blum, celle des soldats de l’an II, des ouvriers de la commune et des militants du Front populaire, le grand héritage du mouvement ouvrier. Pour un soir, pour un jour, laissons parler nos sentiments.

Rien ne sera simple, rien ne sera facile, rien ne sera donné, mais il flotte dans l’air, l’espace d’un moment, un parfum d’espérance et de fraternité. Plus de justice pour les humbles, moins d’arrogance chez les puissants : on a l’exigence modeste, mais qu’on nous laisse cet espoir-là, qui justifie dix ans d’attente. Et puis soyons francs : il y a aussi un soulagement. Le vaincu a droit au respect. Mais on ne se voyait pas tirer encore cinq ans…
Il faut saluer le vainqueur, qui a mérité sa victoire. "Hollande président ? On croit rêver!", disait Laurent Fabius, condescendant. Non, on ne rêve pas. Ambition souriante et gentillesse d’acier on fait plus que force et que rage d’éléphant, Hollande le courtois a passé en revue tous les jeunes et les vieux ambitieux, taillé sa route sans férir, maîtrisé les épreuves, bien parlé et bien manœuvré, pour conduire la gauche à bon port. Il y a deux ans, il courait seul les rédactions sur son scooter, sa réforme fiscale sous le bras, technique et austère à souhait, tempérant par l’humour la présomption de sa démarche, lui qui ne dépassait pas 3% dans les intentions de vote. Une grande intelligence, une rare ténacité : les rivaux trop sûrs d’eux avaient négligé ces qualités-là, pourtant évidentes à qui le connaissait. Pour l’avoir sous-estimé, ils ont tous mordu la poussière. Sarkozy fut la dernière victime. ..

Enfin, les ennuis commencent, comme disait Blum ? A coup sûr. L’épée de Damoclès de la finance n’a pas disparu avec la droite ; l’économie tourne au ralenti, fabriquant surtout des chômeurs ; un peuple maltraité par la mondialisation est tenté par le repli sur le pré-carré national. Marine Le Pen a battu son record de voix et c’est en brandissant l’idée de frontière contre l’immigration que Nicolas Sarkozy a refait une partie de son retard. On sent la France au bord d’une réaction nationaliste comparable à celle des années 30. La nation si bien analysée par Jean Daniel dans son dernier livre est la meilleure et la pire des choses. Elle peut devenir la pire, si le gouvernement de gauche ne donne pas un sens, une direction, à la France du nouveau siècle.
Comment surmonter ces obstacles ? Par une rupture de style, d’abord. Elle est prévue. Un pouvoir à la fois ferme et proche, à l’opposé de l’agitation clinquante qui occupe la scène depuis cinq ans, un pouvoir sobre qui incarne par sa manière la volonté de mettre fin aux privilèges, de demander à tous de participer à l’effort commun. Il faut reprendre l’appel de John Kennedy et organiser le sursaut civique : ne vous demandez pas ce que la République peut faire pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour la République.

Il y faudra ensuite une action immédiate, intense et ordonnée, qui marque la rupture. Quelque chose comme les sept mois de Mendès au pouvoir ou - rêvons un peu – comme un New Deal à la française. Prenant le pouvoir quatre ans après le krach financier, Franklin Roosevelt, politicien aimable et disert, avait mené une guerre-éclair contre la crise, multiplié les réformes et rendu l’espoir à son peuple. On attend à peu près la même chose de François Hollande : un New Deal français. Allons vers le sommet, c’est la seule issue dans une France qui s’enfonce.
Il faut tout faire tout de suite, en tout cas le plus possible, la réforme bancaire, la réforme fiscale, la relance du pouvoir d’achat, la réforme de la démocratie et quelques autres. C’est le seul héritage qu’on retiendra de Sarkozy : l’énergie. La lenteur consentie, c’est l’échec assuré. A nous Danton ! De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace !
Il ne faut pas se laisser enfermer dans un programme, aussi raisonnable soit-il. Pour redresser le pays, il faut un pouvoir de salut public, inflexible et pragmatique à la fois. Une relance européenne, une réforme française : tout cela est bel et bon. Mais il ne faut pas reculer devant la confrontation avec les féodalités financières ou les dogmatismes de Bruxelles. Ni devant les mesures douloureuses : il faudra bien rendre l’Etat plus efficace et moins coûteux, sauf à succomber sous le poids de la dette ; il faudra bien encourager l’entreprise, qui crée les emplois ; il faudra bien fluidifier le marché du travail, qui protège les protégés et humilie les exclus de l’emploi. Dans l’urgence, les tabous de la gauche doivent céder autant que les préjugés de la droite. C’est le jour de gloire, c’est le jour de gauche. Mais la patrie est en danger. Salut public !"



"Lettre à François Hollande, par Christophe Barbier
° http://www.lexpress.fr/actualite/politique/lettre-a-francois-hollande-par-christophe-barbier_1111793.html
Le candidat PS a été élu président de la République. Si, de François Hollande, les Français "n'attendent aucun miracle, ils ne toléreront aucune défausse, aucune dérobade."
Sa légitimité est incontestable, mais il est tout aussi incontestable que si François Hollande a été élu, c'est d'abord parce que Nicolas Sarkozy a été battu. Ce qu'il fera de sa victoire dira quel président il est.
Monsieur le président,


Votre nette victoire ne peut vous dissimuler une vérité en forme de lapalissade: si vous avez été élu, c'est d'abord parce que Nicolas Sarkozy a été battu. Certes, votre légitimité est incontestable, par-delà votre score, et nul ne saurait vous ôter le titre de 7e président de la Ve République. Mais les circonstances d'une élection donnent toujours la fragrance du mandat, et le vôtre commence dans un certain parfum de doute.
En vous accordant leurs suffrages, les Français ont voulu d'abord en finir avec le pouvoir sortant, en finir avec un homme, en finir avec un clan. Depuis Valéry Giscard d'Estaing en 1981, aucun président n'avait ainsi brouillé son équation personnelle et faussé son rapport au peuple. Nicolas Sarkozy a été puni dans les urnes pour son style, pour avoir été le président qu'il fut, et peut-être plus encore pour n'avoir pas été le président qu'on attendait. Si le Fouquet's et la croisière en yacht ne furent que des symboles funestes et des polémiques fumeuses, l'affaire de l'Epad, avec son népotisme présumé, a profondément choqué l'opinion, ainsi que l'étroite affiliation des services secrets au cercle intime du président.

Après l'hyperprésidence, l'hypoprésidence?
Nicolas Sarkozy est également châtié, chassé, pour l'échec de sa politique. L'homme du "Travailler plus pour gagner plus", du chômage en baisse et du pouvoir d'achat en hausse, a été écrasé par la crise. Sa politique fiscale, destinée à injecter des richesses dans l'économie française? Une litanie de privilèges qu'il a tenté - trop peu et trop tard - de corriger. Sa lutte contre le chômage? Un cautère sur une jambe de bois. Ses réformes courageuses, vouées à préparer la France pour l'avenir? Des souffrances supplémentaires pour les travailleurs. Il y a une grande injustice dans ce verdict implacable de l'opinion, et les années futures rendront peut-être grâce au réformisme volontariste de Sarkozy comme les années 1980 ont vite réhabilité la rigueur giscardo-barriste. Néanmoins, la facture électorale précède toujours le jugement de l'Histoire. Vous avez, en toute logique, combattu cette politique pendant cinq ans, mais c'est son absence de résultats que les Français ont sanctionnée, pas ses fondements.
Dans la volonté de changement exprimée dimanche par le peuple, il y a aussi comme un exorcisme: liquider le président qui a été contaminé par la crise, le remplacer, avec détermination mais sans illusions, par quelque chose de neuf, quelque chose qui n'a pas encore été essayé. Vous.
Enfin, le retour de la gauche au pouvoir a bénéficié de la sagesse démocratique des Français, attachés à l'alternance naturelle. Depuis dix ans, la droite a monopolisé l'exécutif. Depuis dix-sept ans, elle occupe l'Elysée. Et si les électeurs ont confié à la gauche la quasi-totalité des autres pouvoirs - grandes villes, départements, régions, Sénat - afin d'instaurer une sorte de cohabitation verticale, ils ont senti que le temps était venu de ne plus laisser les mêmes gérer les affaires de l'Etat.

"Ni Surcouf ni Magellan, vous voilà à bon port, avec dans vos voiles une brise d'espoir"
Monsieur le président, ces réserves n'entament en rien votre mérite, tant une victoire présidentielle n'est jamais le fruit du hasard ni de la chance. Votre travail, votre constance, votre habileté forcent l'admiration. Toutes ces circonstances favorables, toutes ces hypothèses si faciles à décrire après le scrutin, vous les avez pensées, calculées, intégrées. Dans cette météo brumeuse qui baigna la fin du quinquennat Sarkozy et la longue campagne électorale, vous avez été un marin avisé, loin du "capitaine de pédalo" brocardé par Jean-Luc Mélenchon, mais loin aussi du corsaire audacieux ou du découvreur visionnaire.
Ni Surcouf ni Magellan, vous voilà à bon port, avec dans vos voiles une brise d'espoir, mais en vos cales une cargaison de mystères.
Le premier mystère, c'est vous. Si vous n'avez pas remporté une victoire par défaut, vous avez remporté une victoire par absence de défaut. Telle une savonnette, vous avez échappé à tous les traquenards organisés par la droite... et par la gauche. Vous n'avez pas soulevé en vos meetings de ferveur remarquable, vous avez imité François Mitterrand sans rééditer 1981, et si vous avez proclamé en slogan "le changement, c'est maintenant", vous vous êtes bien gardé de promettre de "changer la vie". Parce qu'il n'y a pas, dans votre élection, d'illusion démesurée, il n'y aura pas, dans votre mandat, de désillusion cruelle. Pas de lendemains qui chantent, pas même d'aujourd'hui qui fredonne. Vous incarnez le socialisme vacciné.

"Ne serez-vous pas trop faible, trop modeste, trop banal?"
Pourtant, les déçus du hollandisme viendront, et peut-être plus vite que prévu. Déçus par votre personne, d'abord. Nul ne vous soupçonne, homme sans démesure, de vouloir quitter l'habit du simple, du sobre et du sage pour céder aux excès de puissance: tout est possible dans cette tour d'ivoire et d'ivresse qu'est l'Elysée, mais votre parcours et votre caractère valent brevet de "normalité". Et même de "normalitude", tant vous avez inventé là une quasi-hygiène du pouvoir labellisée Hollande. C'est plutôt l'excès inverse qui inquiète: ne serez-vous pas trop faible, trop modeste, trop banal? On attend de vous une grande autorité sur votre famille politique, prompte aux embardées idéologiques, une sévérité implacable sur le gouvernement, attelage impétueux sous tous les régimes, et une fermeté de décision que vous n'avez guère démontrée au fil de votre carrière partisane. Votre absence de tout ministère, cette "virginité exécutive" dénoncée par la droite, fut un atout durant la campagne: vous n'avez pas sur les mains le sang de l'échec. A partir d'aujourd'hui, elle est un handicap, et ce serait un comble pour la France, après avoir souffert d'une hyperprésidence, de se plaindre d'une hypoprésidence...

La crise empêche désormais tout état de grâce
L'inquiétude vient enfin, Monsieur le président, de votre programme. Le renier serait périlleux, l'appliquer sera dangereux.
Si vous trahissez vos promesses, la France qui souffre, de ses nerfs comme dans sa chair, ne vous laissera pas faire. Si vous n'avez versé ni dans l'irénisme ni dans le messianisme, vous avez pris date pour plus de justice sociale et plus d'efficacité économique, notamment contre le chômage. Si les décisions ne viennent pas de suite, si les résultats n'arrivent pas vite, la colère populaire vous cueillera à l'automne. A votre gauche, de faux amis n'attendent que ça, et le mélenchonisme douché dans les urnes brûle de trouver sa revanche dans la rue. Dans l'opposition, une droite en reconstruction, tentée d'aller très à droite, ne vous accordera pas plus de cent jours de répit. La crise a mis fin à la tradition de l'état de grâce, ces "stock-options" du politique. Prenez comme une chance de n'avoir rien à perdre, surtout pas une minute.

Une nouvelle Europe est nécessaire
Agir, donc. Cependant, votre programme ne laisse pas d'inquiéter. L'Etat est en faillite, les spéculateurs sont en embuscade, le monde vous regarde. Il ne s'agit pas de dépenser moins, il s'agit de dépenser beaucoup moins, et vite. Des augmentations promises pour diverses allocations aux 60 000 postes prévus dans l'Education, la liste de ce qui n'est pas raisonnable est fort longue. Il vous faut faire en deux mois, vous le savez très bien, ce que la gauche mitterrandienne fit en deux ans, de 1981 à 1983. Pour réussir ce saut périlleux arrière, vous avez un trapèze - l'audit des finances publiques que vous allez commander - mais pas de filet. Faites en sorte que les Français partent en vacances lucides. Mécontents, peut-être, mais lucides...

"Monsieur le président, l'Europe est au bord de la débandade, et votre exigence de renégociation du traité en cours est, déjà, obsolète"
Monsieur le président, l'Europe est au bord de la débandade, et votre exigence de renégociation du traité en cours est, déjà, obsolète. C'est une refondation bien plus ambitieuse dont nous avons besoin, et c'est là votre ardente mission. Une nouvelle Europe est indispensable, au nom de la croissance - vous avez raison sur ce point - mais surtout par les chemins de la convergence des politiques et de l'affirmation d'une gouvernance continentale. Vous êtes le "fils" de Jacques Delors, vous êtes l'ancien collaborateur de François Mitterrand, vous êtes le disciple de Pierre Mendès France: ne décevez pas! C'est en étant plus grande qu'elle-même que la France est la France, c'est en inventant la nation européenne, en un fédéralisme raisonné et fervent, que l'Union peut se sauver, c'est en accomplissant cette mission que vous serez un président pour l'Histoire. Ne patientez ni ne spéculez en vue d'une victoire sociale-démocrate outre-Rhin : jetez-vous dans l'aventure du couple franco-allemand, parce que de lui dépend la prospérité de demain, et de la prospérité de demain dépend la paix d'après-demain.

Les Français ne toléreront aucune dérobade
Le monde est en révolution: les puissants du passé s'effondrent lentement, les rois du futur poussent sans tarder. Si l'Europe survit à sa crise actuelle, qui est une crise de civilisation drapée dans les oripeaux d'une crise économique, alors la France, son fer de lance, pourra demeurer parmi les grandes nations et bâtir un nouvel ordre mondial. C'est cela, rien de moins, que la situation exige de vous. Il faudra jauger les périls, apprendre à ne pas laisser faire, être assez avisé pour éviter les mauvaises guerres et assez courageux pour engager la France dans celles qui seront justes. Ici, Nicolas Sarkozy comme Jacques Chirac ont laissé un bon bilan, meilleur peut-être que celui de François Mitterrand. Quitter l'Afghanistan le plus vite possible est une décision facile: saurez- vous prendre les plus difficiles?
Monsieur le président, vous ne pouvez effacer le mandat précédent, vous ne pouvez faire que Nicolas Sarkozy n'a pas existé. S'il a froissé, bousculé, blessé le corps social français, par ses mots, son style et ses décisions, il a aussi incarné la modernité: celle de la réforme possible et celle du sursaut nécessaire, celle, également, de la présence au plus près des événements et des citoyens. Avec le quinquennat, le président arbitre est mort et le chef de l'Etat cumule désormais la responsabilité du long terme et la charge du quotidien, quelle que soit sa vision de l'administration ou du rôle des ministres. Si les Français n'attendent de vous aucun miracle, ils ne toléreront aucune défausse, aucune dérobade. De tout, aujourd'hui, vous êtes comptable devant nous. Et ce statut-là n'a vraiment rien de "normal".



"Election de François Hollande : qu'en disent les Africains ?"
° http://www.rfi.fr/afrique/20120507-presidentielle-reactions-election-francois-hollande-afrique-boni-yayi

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Arafat le 7/5/2012, 8:29 am

Troll a écrit:
Mama Mongo
Vu du Nord de l´Europe, la France est un pays vraiment en retard...qui est existerait toujours dans son passé glorieux avec des chateaux de Louis IV ou Napoleon..
Les étrangers votent aux municipales (Communes) en Suède, cela n´influence pas grand chose sur la gestion des "Communes" qui ont la forme des États féderaux..
Ce n´est pas ce qu´on pense en France, admettons par exemple que la majorité des conseillers municipaux soient de la "confession musulmane", ils pourront en effet décider d´imposer la viande halal dans toutes les écoles communales ou encore établir des horaires différentes à la piscine pour des hommes et des femmes. C´est en effet le risque : que le vote des étrangers soit transformé en vote communautaire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Troll le 7/5/2012, 11:36 am

Mbuta Arafat lol!

Même majoritaires, les musulmans ne peuvent pas modifier la constitution en France
En France, la religion appartient au domaine du "privé" et AUCUNE religion ne peut imposer ses principes dans la gestion de l´État.

La France qui a un passé des guerres des réligions..ne peut certainement pas laisser une religion recommencer les abus de l´Église Catholique ..

Il est aussi impossible d´imaginer des "musulmans" atteindre une quelconque majorité au niveau locale en France lol! Ceux qui pratiquent l´Islam savent en avance qu´on ne peut pas imposer des principes et des rituels dans un pays où la majorité ne pratique pas la même religion lol! study

Mauvaise interpretation de l´islam..et pire de la Constitution en France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Arafat le 7/5/2012, 11:59 am

Sir Troll,
Il n´est point question ici d´une quelconque modification de la constitution française . Ce n´est pas l´état français qui gère les écoles ou les collèges et suite à la politique de la décentralisation, ce sont les régions et les conseils généraux qui s´en occupent, par conséquent ce n´est pas un ministre de l´éducation nationale qui décidera de la bonne marche d´une école X ou Y, lorsque le conseil municipal prend une décision en ce qui concerne la gérance d´une école communale , l´état français n´a aucun mot à dire. Les exemples que j´avais cités (viande halal ou horaires de piscine) ont bel et bien été evoqués par ceux qui s´opposent aux votes des immigrés.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  djino le 7/5/2012, 12:00 pm

Les votes ont tous lieu dans des SALLES de Classe qui étaient toutes équipés des isoloires, 10 par bureau de Poste. Les assesseurs étaient tous attablés de deux côtés de la salle. Les électeurs avaient déjà dans leur carte , Le lieu, le numéro du bureau ainsi que la circonscription.

Dans le hall pas de Policiers en uniforme, pas de soldats pour renconner, pas de file d'attente ...

En entrant dans la salle, deux personnes vous désignaient les bulletins à tirer, prenaient la carte, vérifaient la liste et pendant ce temps, vous vous dirigiez dans l'isoloir avec une envellope et un bulletin à glisser dans l'urne.

Au bout de chaque 4 heures les resultats étaient envoyés par terminaux portables au centre de compliation qui en arrivant, sur place un logiciel de calcul repartissait les chiffres et les estimations étaient établies dans la seconde qui suivaient les arrivés des décomptes...

Ce n'est pas de la magie ! Chez nous ce sont des choses qui peuvent se faire :

Nous avons les écoles, les isoloirs, les envellopes et les téléphones portables !

Nous avons vu NGOY MUKUNZA allez "observer" les Elections en URSS mais il aurait dû venir en France aya Kotala tse !

Sarkho est parti, mais les affaires vont le poursuivre : Il sera traîné en Justice. Personne de l'UMP ne peux empêcher le Justice de faire son travail comme c'est le cas avec BOSCO TANGANDA : affraid affraid affraid

Quand on voit que le PPRD s'oppose à l'extradistion de BOSCO TANGANDA au CPI , KABILA est en train de se foutre le doigt dans l'oeil . Sarkho parti Hollande ne regardera plus le Congo de la même façon que SARKHO.... J'ai beaucoup regretté le manque de visibilité des Combattants à la BASTILLE : Tous les drapeaux Africains et Magrébens étaient là mais sauf CONGOLAIS ! Nous avons manqué un vrai rende'z vous de VISIBILITE ! Ingeta !

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Arafat le 7/5/2012, 12:03 pm

djino a écrit:
Nous avons vu NGOY MUKUNZA allez "observer" les Elections en URSS mais il aurait dû venir en France aya Kotala tse !
Bino ba combattants, bokobonga lisusu te Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  djino le 7/5/2012, 12:20 pm

Arafat a écrit:
Bino ba combattants, bokobonga lisusu te[/i] Evil or Very Mad

Un proverbe de chez Nous dit : "Kioula ka Mbisi ku dia KO !" Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Arafat le 7/5/2012, 12:31 pm

djino a écrit:
Arafat a écrit:
Bino ba combattants, bokobonga lisusu te[/i] Evil or Very Mad

Un proverbe de chez Nous dit : "Kioula ka Mbisi ku dia KO !" Very Happy
Tout à fait. Very Happy Very Happy Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  djino le 7/5/2012, 1:06 pm

Voici la vidéo de Sarkhozy et de Kagame !!

http://vimeo.com/15868112

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Troll le 7/5/2012, 2:16 pm

Evil or Very Mad Mais mbuta Arafat

En France on parle de l´école de la République..c´est le gouvernement central qui gère et decide sur les écoles officielles..
Vous vous souvenez de la crise de la "voile" dans les écoles Question
C´est faux d´affirmer que les "régions" decident sur les écoles..qui sont financées par le budget de l´État sunny Like a Star @ heaven

Cette histoire de viande "Halal" est fausse aussi..ce que les gens ne peuvent pas admettre que l´aspect "commercial" de la vente du viande Halal ou Kosher ( pour les juifs).
Entre nous les musulmans et les juifs ne répresentent pas..quand même 50 % de la population en France..alors comment expliquer que l´industrie des ventes des viandes peut tout simplement se mettre au service de ces deux communautés affraid clown Question ..

L´école laique en France date de quand mr Arafat Question ..quand FH affirme defendre la laicité..lol

Ces genres des questions ne se posent pas dans les pays Nordiques où l´atheisme est tel que..tous ceux qui parlent de leur religion sont une minorité..Vous ne verez jamais des gens prier dans la rue dans les villes de la Suède, la police ne peut jamais l´autoriser..

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  ndonzwau le 8/5/2012, 4:37 am

"François Hollande à l’Elysée, quel regard pour l’Afrique"
° http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_article=122897&id_edition=100110
° http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_article=122895&id_edition=100110

"Victoire de Hollande : quand le continent rêve d'enterrer la Françafrique
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120507175317/france-afrique-cameroun-nicolas-sarkozyvictoire-de-hollande-quand-le-continent-reve-d-enterrer-la-francafrique.html
Comme Nicolas Sarkozy en son temps, François Hollande a promis de mettre fin à la "Françafrique" et d'instaurer des rapports sains entre l'Hexagone et les pays du continent. Ses actes seront-ils à la hauteur des espoirs suscités par ses paroles ?'(...)"
° http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2674p068-074.xml1/france-immigration-nicolas-sarkozy-psfrancois-hollande-peut-il-rompre-avec-la-francafrique.html
° http://www.rfi.fr/afrique/20120507-algerie-france
° http://www.rfi.fr/afrique/20120507-victoire-francois-hollande-vers-fin-francafrique

"(...)François Hollande aura en tout cas bientôt une décision lourde de symbole à prendre: participer ou non au sommet de la Francophonie prévu en octobre en République démocratique du Congo (RDC), où une présidentielle très largement contestée a eu lieu fin 2011."
° http://www.jeuneafrique.com/actu/20120507T140434Z20120507T140432Z/l-afrique-espere-la-fin-de-la-francafrique-avec-l-arrivee-de-hollande.html

"Election de François Hollande: qu'en disent les Africains ?"
° http://www.rfi.fr/afrique/20120507-presidentielle-reactions-election-francois-hollande-afrique-boni-yayi
° http://fr.allafrica.com/stories/201205070473.html
° http://www.rfi.fr/emission/20120507-victoire-francois-hollande-vue-afrique

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  ndonzwau le 10/5/2012, 6:53 am

"DIALOGUE
Numéro spécial : Elections françaises "

° http://www.congoforum.be/upldocs/2012%20N-%209%20Electionpr%C3%A9s.%20f%C3%A7se.pdf

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  lino le 15/5/2012, 11:57 pm









Jean-Marc Ayrault est nommé Premier ministre



Le député-maire de Nantes Jean-Marc Ayrault, 62 ans, nommé mardi Premier ministre par François Hollande, occupe depuis 1997 le poste stratégique de président du groupe des députés PS et apparentés à l’Assemblée nationale.

N’ayant jamais siégé au gouvernement, comme le nouveau président, peu connu des Français hors de Nantes dont il est maire depuis 1989, cet ex-professeur d’allemand met en avant le fait d’avoir été associé aux grandes décisions du gouvernement Jospin entre 1997 et 2002.

http://www.liberation.fr/politiques/2012/05/15/jean-marc-ayrault-est-nomme-premier-ministre_818892


La première rencontre Hollande-Merkel sous le signe de la Grèce



http://www.lexpress.fr/actualite/politique/en-direct-la-folle-journee-de-francois-hollande_1114589.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Admin le 16/5/2012, 10:55 pm

On peut dire que la France multiraciale fait des progrès! 4 ministres colorés

http://fr.wikipedia.org/wiki/Christiane_Taubira





http://fr.wikipedia.org/wiki/Najat_Vallaud-Belkacem





http://fr.wikipedia.org/wiki/Victorin_Lurel




http://fr.wikipedia.org/wiki/Yamina_Benguigui



Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Tsippora le 16/5/2012, 11:32 pm

Mr Ndo, ça doit vous consoler un peu quand même, non? Very Happy C'est courageux de la part de Hollande, d'autant qu'ils n'ont jamais occupé de postes ministériels auparavent (du moins à ma connaissance).
Admin a écrit:On peut dire que la France multiraciale fait des progrès! 4 ministres colorés

http://fr.wikipedia.org/wiki/Christiane_Taubira





http://fr.wikipedia.org/wiki/Najat_Vallaud-Belkacem





http://fr.wikipedia.org/wiki/Victorin_Lurel




http://fr.wikipedia.org/wiki/Yamina_Benguigui


Revenir en haut Aller en bas

Re: La France tremble: la gauche á la majorité au Senat !

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:37 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum