Le cadavre d’un singe divise une famille à Yolo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le cadavre d’un singe divise une famille à Yolo

Message  taty le 6/11/2008, 12:24 am

Kinshasa, 05/11/2008 /

Nous sommes à Yolo Sud, non loin de l’avenue Ezo. Une famille élevait un singe, Kiki. D’un pelage gris avec des tâches blanches au visage, ce singe que Papa M.K avait ramené de son séjour à Mbandaka était devenu la mascotte de tout le quartier. Qu’il était gentil et intéressant, ce bon et espiègle Kiki. Il se promenait librement dans les parcelles voisines sans que quelqu’un lui jette la pierre. On aimait bien le nourrir dans le quartier. Il avait une façon particulière d’accueillir « ses frères » de la maison et il donnait une touche particulière à la vie familiale. Mais, voici que le samedi dernier le deuil vint frapper à la porte de cette famille. Kiki était au coin de la véranda, immobile.

Recroquevillé sur lui même, il semblait dormir. Oui, il dormait pour l’éternité. Ne le voyant pas bouger des heures durant, M.K tenta vainement de le réveiller, il réalisa vite, la mort dans l’âme que Kiki, tout raide, était mort. La nouvelle fit l’effet de la poudre. Tout le quartier était en émoi. On lisait la tristesse dans les visages de ceux qui venaient rendre les derniers hommages à ce fidèle compagnon de l’homme. Mais si cette nouvelle faisait pleurer les âmes sensibles, le cousin de M.K qui habite les environs, eut une réaction bizarre dès qu’il fut informé de la nouvelle. Il débarqua sur le « lieu mortuaire» avec un grand couteau.

On ne lisait pas la tristesse sur son visage rayonnant pour des raisons que vous saurez tout à l’heure. Dès qu’il entra dans la parcelle où un attroupement s’était formé autour de Kiki, il lança d’un ton sec à son cousin « Où est Kiki ? Puisqu’il est mort, vous n’allez pas l’enterrer…Soyons sérieux, ce n’est qu’un animal… Avec la crise qui sévit dans notre pays, sa chaire nous servira de repas …. ». Il n’avait pas terminé son discours que M.K., tout furieux, eut une réaction brutale et qualifia son cousin de sorcier. « Tu veux manger cet animal qui s’attachait à toi et à tes enfants ? ». Ce dernier ne voulait rien entendre et tenait à dépecer l’animal. «Toi à Mbandaka, tu raffolais le singe à la mwambe, pourquoi veux-tu m’empêcher de manger celui ci… » C‘était sans compter sur le lien affectif que cette famille avait tissé avec cet animal.

Comme un seul homme, tous les habitants de la parcelle repoussèrent ce cousin « cannibale ». Une vive altercation s’ensuivit devant la parcelle. Le cousin réalisa le courroux de la meute, confus, il rentra les mains bredouilles et Kiki fut enterré dans la parcelle très tard dans la soirée, car le jeter exposait son corps à la marmite.



Ne Kongo/Forum des As.



tatilôtétatoux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cadavre d’un singe divise une famille à Yolo

Message  Tonton Ricos le 6/11/2008, 10:52 am

Ce cousin ne s'est pas posé la question de savoir de quoi Kiki est mort.Surement qu'il avait une maladie.Lorsque l'on sait qu'un singe malade transmet facilement sa maladie à l'homme,ce cousin aurait pris le risque d'etre enterreé lui à la place de Kiki.
La crise qui sevit au Congo,nous apprend chaque jour,des histoires impensable.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum