ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  KOTA le 28/11/2011, 1:20 pm

De Charlie Mingiedi Mbala N'zeteke


FLASH!FLASH!FLASH! DEUX VEHICULES DE LA CENI ONT ETE BRULES AU BEL AIR C/KAMPEMBA A LUBUMBASHI...PARCE QU'ILS Y AVAIENT DES BULLETINS DE VOTE OU ON AVAIT DEJA VOTE LE NUMERO 3. LA POPULATION A BIEN FAIT SON BOULOT!

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  KOTA le 28/11/2011, 1:27 pm





TEMOIN TRESOR MBUYI :



Je suis presentement à lubumbashi au centre de votes de l'école Twendeleye.

Il est 12h15' et aucun bureau de vote sur les 25 qui sont ici n'a encore ouvert ses portes.

La population se décourage déjà. Il est à noter que nous avons des preuves de bulletins de vote brulés au bel air sur l'avenue des flamboyants coin chaussée.Ces dits bulletins étaient déjà cochés pour le N*3



*********************************************

Lubumbashi s'est libere de la Fraude ce matin! Cette Pick up jeep possedait les bulletins de vote deja crocher pour le No 3 mais Dieu qui a choisi ya Tshitshi les a confus! Le peuple l'a brulee

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  KOTA le 28/11/2011, 1:57 pm

SEKEBANZA/ KONGO CENTRAL



NOS TEMOINS PRESENTS AU BUREAU DE VOTE DE SEKE BANZA AU CENTRE CATHOLIQUE SIGNALENT UN CAS DE PROBABLE CORRUPTION D UN PRESIDENT D UN BUREAUD E VOTE, M. NZAKALA, QUI, APRES AVOIR DISCUTER DISCRETEMENT AVEC 4 INDIVIDUS, EN APPARTE, ILS LES A FAIT OTER SANS CARTE D ELECTEUR MAIS SIMPLES CARTES DE SERVICE DE JOURNALISTES. CES 4 JOURNALISTES QUI VIENNENT DE MATADI SONT DES PROCHES DU CANDIDAT PPRD MUVUNGU FORMOSA.



APRES AVOIR DENONCE CALMEMENT L IRREGULARITE DE LA PROCEDURE DE VOTE PRES DU DIT PRESIDENT DE BUREAU NZAKALA, LES TEMOINS DE LA DC ONT ETE ELOIGNES DU BUREAU DE VOTE. ILS ONT SAISI LE RESPOSNABLE DE LA CENI SEKEBANZA QUI S EST DIT SAISI DU PROBLEME. N EMEPCHE QUE LE VOTE SE DEROULE MAINTENANT SANS TEMOINS CAR LES TEMOINS DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE ETAIENT LES SEULS PRESENTS SUR PLACE.

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  Mathilde le 28/11/2011, 2:06 pm


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  KOTA le 28/11/2011, 2:12 pm

Les bulletins de vote sans la photo ni le nom d'Etienne Tshisekedi à Mbujimayi

Nous venons de recevoir, ce lundi 28 octobre 2011 à 8h du matin, un coup de téléphone d'un compatriote qui est à Mbujimayi (Kasaï Oriental). Selon ce compatriote, la population s'est rendue nombreuse aux bureaux de vote dès ce matin. Mais à la grande surprise générale, la population a découvert que dans plusieurs bureaux de vote, la photo et le nom d'Etienne Tshisekedi ne figurent même pas sur les bulletins de vote.

Sur certains bulletins de vote, il y a tout juste un plastic sur la place du candidat numéro 11 (le numéro normalement attribué au Président Etienne Tshisekedi). La population demande quel nom se trouve derrière ce plastic, les agents de la CENI présents dans ces bureaux de vote ne répondent pas à cette question. C'est très probablement le nom de "joseph kabila" qui est écrit derrière ce plastic. Au moment de comptage après la fermeture des bureaux, les agents de la CENI pourront ainsi décoller ce plastic pour faire apparaître le nom de "joseph kabila" et comptabiliser ce vote en son nom.

Toujours à Mbuji-Mayi, nombreux bureaux de vote ne sont pas ouverts jusqu'à ce moment (10h). C'est pour que les bureaux de vote soient définitivement fermés dès qu'il est 18h et qu'on dise que la population a refusé de venir voter.

Que tous ceux qui veulent vérifier cette information m'appellent (0032-485-270-866) pour que je leur donne le numéro du téléphone de celui qui m'a donné cette information et qui est à Mbuji-Mayi : il est prêt à confirmer cette vérité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  FLEUR DE LYS le 28/11/2011, 2:19 pm

Mathilde a écrit:

muana mama mathinda,
MOPAYA ZOBA... makambo ezali minene ma chere, tala bango na bango bakomi komi fundana. match eza mabe na minute oyo na kin.
7x si ou jamais..!!! tozo talela kaka. 2lys

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  KOTA le 28/11/2011, 2:20 pm

Kinshasa, Kimbanseke : Au centre de vote situé avenue Ndjoko, le matériel électoral n'est pas encore installé, et les électeurs attendent. Autre problème : les listes électorales ont été déchirées par des inconnus, et les électeurs ont donc du mal à retrouver leurs noms. source RADIO OKAPI

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  KOTA le 28/11/2011, 2:23 pm

A BUKAVU, la frontiere de Ruzuzu1 est ouverte et des gens y traversent tranquillement en plein jour d elections. Les frontieres, toutes, devraient etre fermees

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  Mathilde le 28/11/2011, 2:23 pm

FLEUR DE LYS a écrit:
Mathilde a écrit:

muana mama mathinda,
MOPAYA ZOBA... makambo ezali minene ma chere, tala bango na bango bakomi komi fundana. match eza mabe na minute oyo na kin.
7x si ou jamais..!!! tozo talela kaka. 2lys

Hello Mwana mama, Very Happy
Kaka ndenge olobi ya mbala oyo ekobeba....ata ko bazalaka zoba yango....
Evil or Very Mad Twisted Evil Twisted Evil

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  Mathilde le 28/11/2011, 2:27 pm

"Ca va commencer quand ?" s'interrogent les électeurs congolais



De Habibou BANGRE (AFP) – il y a 1 heure

KINSHASA — Le patron de la commission électorale, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda, avait imploré dimanche "dame la pluie" de ne pas perturber la fête démocratique". Il n'a pas été entendu: il pleut à seaux sur Kinshasa en ce lundi d'élection en République démocratique du Congo.

A Kinshasa, comme dans le reste du pays, premières émotions, premiers énervements aussi, à la hauteur de l'enjeu: élire, si possible démocratiquement, le prochain président et 500 députés.

Décalage horaire oblige dans ce pays équatorial gigantesque, grand comme 4 fois la France, c'est Lubumbashi, la capitale de la province minière du Katanga (sud-est) qui a ouvert le bal électoral à 04H00 GMT. Plus de 32 millions de Congolais sont appelés à voter.

C'est là que l'unique incident sérieux s'est produit à l'aube: un convoi de camionnettes remplies de bulletins a été attaqué par des hommes armés.

Visiblement, l'ombre de la fraude plane toujours sur ce scrutin préparé dans la douleur depuis des mois par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Au complexe scolaire Imara les opérations ont débuté à 06H02 (04H02 GMT). Dehors une douzaine d'électeurs attendaient déjà.

En revanche, ça coince à l'école Jean Calvin. Les agents de la Céni n'ont pas encore reçu le matériel électoral. "On est là depuis 05H00 du matin", témoigne dépité le chef du bureau Jean-Clément Tshibangu.

L'abbé Benoit Tambwe, 50 ans a plus de chance: une demi-heure après l'ouverture de son bureau il sort le pouce noir d'encre indélébile anti-fraude. "Il n'y a pas eu de problème, tout se passe bien. J'avais repéré mon candidat page 13, j'ai fait une croix en face de sa figure".

Plus au nord, au Kasaï Oriental, le fief du leader d'opposition Etienne Tshisekedi, ça grogne aussi à Mbuji Mayi, la capitale provinciale. Dans un bureau Patrick Kalombo Tshilobo vitupère: "Il y a des centaines de gens qui attendent, mais pas de bulletins, pas d'urnes, pas d'isoloirs!".

A Kinshasa détrempée, les gens pataugent à l'extérieur des bureaux. A l'intérieur aussi.

Au centre de vote 10189 du collège Saint-Georges, Hélène Manbanda, une agente de la Céni de 22 ans et haute comme trois pommes, s'affaire à guider ceux qui cherchent leurs noms sur les listes. "Il fallait faire ça hier!" lance-t-elle à une dame.

Les listes auraient dû être affichées depuis un mois, elles l'ont été seulement ces derniers jours.

Avant de démarrer, tel un magicien qui retourne une boîte pour montrer qu'elle n'est pas truquée, le président du bureau a montré sous toutes les coutures une urne transparente aux premiers votants.

Après son propre nom, il faut arriver à trouver celui de son candidat dans l'énorme bulletin législatif: un pavé de 14 pages, format journal avec 1.424 noms et autant de photos en couleur !

Au bureau de Kakambaré, toujours à Kinshasa, un vieillard ne s'en sort pas. Il épluche le document, trouve, plie enfin son "bulletin journal" en deux, n'arrive pas à le glisser dans l'urne, le re-plie, et ça rentre. Il est content... sauf qu'il s'est trompé. Il a utilisé un seul bulletin pour la présidentielle et les législatives. Il recommence tout en bougonnant.

Un couple âgé ne s'en tire pas mieux avec ce "méga-bulletin". Agacé un agent électoral leur demande de se presser.

Retour au bureau Saint-Georges, pour une guéguerre ubuesque entre témoins des partis politiques. Une table seule table est prévue pour deux témoins, mais une quinzaine de personnes exigent une place. Le chef du bureau propose un roulement de 30 minutes chacun. Rien à faire. "Moi, je suis venu pour mon candidat, pas pour celui des autres!", lance l'un d'eux. A l'extérieur la foule grossit et s'énerge. "Ca va commencer quand? Quel cafouillage!" rouspète Jules, un fonctionnaire de 40 ans.

Arrivé le premier à six heures moins le quart, il a voté une heure et demie plus tard.

Copyright © 2011 AFP. Tous droits réservés


http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iVuCfA2MpltWd2tVSIF6MFVowcRA?docId=CNG.bf3f5d7549f2a65395d70041055d47f5.e1

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  taty le 28/11/2011, 2:31 pm

PREPARONS-NOUS POUR LA BATAILLE FINALE CAR CHOSE...KANAMBE(KABILA) SERA PROCLAMÉ PRÉSIDENT ; QU'ON LE VEUILLE OU PAS. NE LACHONS PAS PRISE.


tatiôtétatoux

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  FLEUR DE LYS le 28/11/2011, 2:39 pm

taty a écrit:PREPARONS-NOUS POUR LA BATAILLE FINALE CAR CHOSE...KANAMBE(KABILA) SERA PROCLAMÉ PRÉSIDENT ; QU'ON LE VEUILLE OU PAS. NE LACHONS PAS PRISE.


tatiôtétatoux

noko taty,
salut mon frere? selon ba infos oyo nga naza na yango, LA CIA .. bako assassine le ptit bonhomme avant publication ya ba resultats.

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  KOTA le 28/11/2011, 2:47 pm

TRES TRES GRAVE:





LUBUMBASHI, INSTITUT NJANJA, LE BUREAU DE VOTE A ETE ATTAQUE PAR DES HOMMES ARMES - DES MAY MAY SELON L APPRECIATION DES TEMOINS - LES ELECTEURS ONT ETE DISPERSES ET LE BUREAU DE VOTE A ETE INCENDIE PAR CES INCONNUS ARMES, AVEC LES BULLETINS DE TOUS CEUX QUI AVAIENT DEJA VOTE.

CEUX QUI N AVAIENT PAS VOTE ONT ETE DISPERSES A COUPS DE BALLES. L ON NE SAIT PAS S IL Y A DES BLESSES PARMIS LA POPULATION QUI ETAIT PAISIBLEMENT PRETE DE FAIRE SON DEVOIR CIVIQUE.



TJRS A LUBUMBASHI, AU BUREAU DE VOTE SITUE A L ECOLE JEAN CALVIN, LES ELECTEURS ONT ETE AUSSI DISPERSES PAR DES HOMMES QUI ONT TIRES DES BALLES POUR ELOIGNER LES ELECTEURS.

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  taty le 28/11/2011, 2:48 pm

Fleur de Lys, salut ! Ce serait une bonne chose que le mecton(Kanambe Kabilaa) soit assassiné mais ce qui est sûr cabinet molili baza ko tenir na oyo bango balingi esalema.
Biso pe toko bunda kaka.

tatilôtétatoux

FLEUR DE LYS a écrit:
taty a écrit:PREPARONS-NOUS POUR LA BATAILLE FINALE CAR CHOSE...KANAMBE(KABILA) SERA PROCLAMÉ PRÉSIDENT ; QU'ON LE VEUILLE OU PAS. NE LACHONS PAS PRISE.


tatiôtétatoux

noko taty,
salut mon frere? selon ba infos oyo nga naza na yango, LA CIA .. bako assassine le ptit bonhomme avant publication ya ba resultats.

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  FLEUR DE LYS le 28/11/2011, 2:51 pm

KOTA a écrit:TRES TRES GRAVE:





LUBUMBASHI, INSTITUT NJANJA, LE BUREAU DE VOTE A ETE ATTAQUE PAR DES HOMMES ARMES - DES MAY MAY SELON L APPRECIATION DES TEMOINS - LES ELECTEURS ONT ETE DISPERSES ET LE BUREAU DE VOTE A ETE INCENDIE PAR CES INCONNUS ARMES, AVEC LES BULLETINS DE TOUS CEUX QUI AVAIENT DEJA VOTE.

CEUX QUI N AVAIENT PAS VOTE ONT ETE DISPERSES A COUPS DE BALLES. L ON NE SAIT PAS S IL Y A DES BLESSES PARMIS LA POPULATION QUI ETAIT PAISIBLEMENT PRETE DE FAIRE SON DEVOIR CIVIQUE.



TJRS A LUBUMBASHI, AU BUREAU DE VOTE SITUE A L ECOLE JEAN CALVIN, LES ELECTEURS ONT ETE AUSSI DISPERSES PAR DES HOMMES QUI ONT TIRES DES BALLES POUR ELOIGNER LES ELECTEURS.



merci pour l'effort oncle. ton frere 2lys

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  KOTA le 28/11/2011, 2:58 pm

Alexey Mutombo Tshiambamba
au moment je vs ecrit à Tembo aucun bureau de vote n'est ouvert et en colère de peur qu'elle ne pusse pas voter

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  djino le 28/11/2011, 2:58 pm

Kinshasa, Maluku : Dans le quartier de Mbankana, le centre installé dans l'enceinte de l'institut pédagogique de la Lufimi a ouvert depuis 6 heures malgré la pluie. Le matériel est disponible et le vote a bien commencé. Notre correspondant a visité 13 autres bureaux, dans lesquels le vote a également commencé. La seule difficulté jusqu'à présent provient des témoins des partis politiques qui veulent accéder au même moment dans les bureaux.

11h24 Idiofa, Bandundu : Au bureau de vote W, les opérations ont démarré avec retard à 7h30. Le matériel est disponible. Le vote a commencé, plus de 500 personnes attendent devant le bureau.

11h14 Mwene-Ditu, Kasaï-Oriental : La pluie a retardé de deux heures le début des opérations de vote, qui ont donc commencé à 8 heures. Un grand engouement est observé dans les centres visités par notre correspondant. Les agents de la CENI ont passé la nuit dans les bureaux. Les seuls incidents sont liés aux électeurs qui ne retrouvent pas leurs noms sur les listes électorales affichées devant les bureaux de vote. Les agents électoraux leur demandent d'aller voter dans d'autres centres, ce qui crée du mécontentement.

11h12 Tshikapa, Kasaï Occidental : Au centre de vote installé dans l'enceinte de l'école primaire Tuaka Disanga, les électeurs ne cessent d'affluer depuis 6 heures. Certains électeurs ne retrouvent pas leurs noms sur les listes électorales, ce qui crée une petite confusion devant certains bureaux. Certains bureaux manquent également des listes de vote par procuration. Les agents électoraux sont obligés d'utiliser des feuilles de papier pour établir ces listes. 500 personnes environ attendent devant chaque bureau.

10h50 Kinshasa, Masina : Au centre de vote situé dans le collège Boniface, une grande flaque d'eau devant le site empêche les électeurs d'y accéder.

10h50 Kinshasa, Kimbanseke : Au centre de vote situé avenue Ndjoko, le matériel électoral n'est pas encore installé, et les électeurs attendent. Autre problème : les listes électorales ont été déchirées par des inconnus, et les électeurs ont donc du mal à retrouver leurs noms.

10h49 Kinshasa, Kimbanseke : Au centre de vote EP Kingansani, engouement des électeurs malgré la pluie. Un peu d'agitation et de bousculade dues à cet engouement mais sans incident majeur. Un agent de police est présent devant chaque bureau, mais aucun n'a dû intervenir jusqu'à présent. Les témoins des partis sont bien représentés, notamment de l'UDPS et du PPRD, ainsi que des observateurs nationaux indépendants.


10h44

Kasongo, Maniema : Au centre de vote installé dans le complexe scolaire Axam, le vote a débuté à 6h. Des files d'électeurs sont observées. Tout le matériel électoral est disponible. 239 électeurs ont déjà voté sur les 2 183 électeurs inscrits dans ce centre qui compte 4 bureaux de vote. Dans les autres bureaux visités par notre correspondant, l'engouement est également important et aucun incident n'a été enregistré jusqu'à présent.


10h39

Kinshasa, Kitambo : Dans les centres de vote de cette commune, l'ambiance est un peu morose, les électeurs se font attendre, sans doute à cause de la pluie. Seuls des témoins des partis et des observateurs sont présents. Dans l'un des centres de cette commune visité par notre journaliste, seuls une cinquantaine de personnes seraient venues voter depuis ce matin, alors que plus de 10 000 électeurs sont inscrits dans ce centre. Des observateurs internationaux de la SADC, de l'Union européenne, et de l'ambassade des Etats-Unis sont passés dans cette commune.


10h34

Mbanza-Ngungu, Bas-Congo : Le site de vote de la paroisse Ste Therese, avec 4 centres de vote, a ouvert ses bureaux entre 6h15 et 7h15. Dans les autres centres visités, les bureaux ont ouvert entre 7 h et 8h. Un certain nombre d'électeurs cherchent encore où aller voter. Des observateurs nationaux sont présents, ainsi que des observateurs internationaux (2 observateurs de la SADEC et 2 de l'Union Européeenne).


10h28

Kinshasa, Gombe : La pluie tombe fortement ce matin. Au complexe scolaire Anuarite, où environ 7000 électeurs sont inscrits, la pluie perturbe le bon déroulement du vote. Des centaines d'électeurs étaient présents mais se sont dispersés lorsque la pluie est tombée. Les observateurs nationaux et internationaux sont présents, ainsi que les témoins des partis. Les principales difficultés jusqu'à présent, à part la pluie, sont celles des électeurs qui ne retrouvent pas leurs noms sur les listes de vote.


10h22

Uvira, Sud-Kivu : A l'institut Ekima, les électeurs sont nombreux, les bureaux ont été ouverts à 6 heures et l'ambiance est bon enfant. Dans la vingtaine d'autres bureaux visités par notre correspondant, les électeurs sont nombreux. La forte présence de témoins des partis politiques a engendré quelques bousculades dans certains bureaux.


10h19

Bandundu ville, Bandundu : Au centre du site lycée Matondo, les opérations de vote ont commencé à 7h30. Plus d'une centaine de témoins des partis politiques sont présents dans ce centre. Il n'y a bien entendu pas assez de place pour les accueillir tous dans chaque bureau, ce qui a créé quelque désordre. Des petits groupes de témoins ont donc été organisés par la CENI pour assurer une rotation plus ordonnée dans chaque bureau. Pas d'incident majeur jusque là.


10h16

Kananga, Kasaï Occidental : Une observatrice nationale de RENOSEC a été tabassée par des électeurs. Selon le secrétaire exécutif de ce réseau au Kasaï Occidental, les électeurs qui attendaient de voter à ce bureau situé dans l'école primaire Appolo la soupçonnaient de tricherie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  KOTA le 28/11/2011, 3:00 pm

A Masina SIFORCO, au centre de vote n° 10410, situé au Collège Saint Boniface, la population a suspendu sa participation à l'élection parce qu'on ne leur remet que les bulletins de vote des législatives et non des présidentielles... les gens réclament qu'on leur remette aussi les bulletins des présidentielles... je viens de signaler la situation au vice-président de la CENI ... »Je viens de contacter un compatriote sur place au pays à Masina SIFORCO. Il m’a confirmé cette information : 30 bureaux sans bulletins de votre pour la présidentielle. Certains électeurs sont découragés.

J.-P. Mbelu

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  djino le 28/11/2011, 3:04 pm

Lubumbashi, Katanga : Des coups de feu ont été entendus dans certains coins de la ville. Un bureau de vote a été attaqué et incendié par des hommes armés dans l'école Njanja, commune de Kampemba. Ils auraient emporté les urnes. Nos journalistes sur place indiquent également que des tirs ont été entendus du côté du centre de vote Jean Calvin sur l'avenue de la révolution.

12h54 Kananga, Kasaï-Occidental : Une très vive tension est observée depuis le début de matinée dans les centres de vote de Kananga. Les électeurs se sont réunis tôt par milliers, mais ils ont de grandes difficultés à voter. Certains bureaux manquent de kits électoraux. Des électeurs ne retrouvent pas leurs noms sur les listes électorales. Les électeurs ont réagi violemment face à cette situation dans le centre de Bakole. Ils ont incendié le bureau et lynché l'un des présidents du centre.

12h43 Lodja, Kasaï-Oriental : Le centre de vote situé dans l'institut Okundji a seulement ouvert vers 11h10, en raison d'une arrivé tardive du matériel électoral. Le vote se déroule dans une certaine précipitation. Dans les cinq autres bureaux visités par notre correspondant, le vote se déroule normalement.

12h39 INFORMATION POUR TOUS NOS INTERNAUTES : notre service de streaming pour écouter Radio Okapi en direct sur le site web est désormais rétabli.

12h28 Bunia, Province orientale : Dans les bureaux de vote du centre-ville de Bunia, les électeurs circulent par milliers. Le matériel est en place, et les témoins et observateurs sont présents. Cependant, de nombreux électeurs doivent parcourir de grandes distances d'un centre à un autre pour trouver leur nom sur les listes électorales. Par ailleurs, des témoins dans 5 localités du Nord de Bunia signalaient qu'à 10 heures le matériel électoral n'avait pas encore été réceptionné.


12h27 Nyabibwe, Sud-Kivu : Le bureau de vote visité par notre correspondant a ouvert avec 45 minutes de retard à cause de la pluie. Le vote a donc commencé à 6h45, mais tout le matériel électoral n'est pas disponible. Il manque les listes d'émargement, listes des radiés, listes de vote par dérogation ainsi que les listes d'électeurs radiés et omis. Dans les autres bureaux visités, les opérations se déroulent avec une certaine lenteur. Les noms de beaucoup d'électeurs ne figurent pas sur les listes affichées.


12h15 Goma, Nord-Kivu : La plupart des bureaux ont ouvert à l'heure dans la ville. Cependant, un incident sérieux est survenu au centre de vote situé dans le complexe scolaire La Joie. Des électeurs ont dénoncé un bourrage des urnes. Selon la CENI il s'agissait d'un malentendu, dû au fait que les témoins des partis, observateurs et journalistes sont autorisés par la procédure à voter avant les autres électeurs. La police a cependant tiré pour disperser la foule. Le bilan actuel fait état d'un blessé suite à ces tirs.


12h09
Kambove, Katanga : Le centre de vote de Nehema est ouvert depuis 6 heures. Tout le matériel électoral est disponible et le vote se déroule bien. Des longues files d'électeurs étaient observées en début de matinée devant les bureaux.


11h53

--

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  KOTA le 28/11/2011, 3:17 pm





2° JEEP BRULEE A BEL AIR LUBUMBASHI PAR LA POPULATION

Lubumbashi s'est libere de la Fraude ce matin! Cette Pick up jeep possedait les bulletins de vote deja crocher pour le No 3 mais Dieu qui a choisi ya Tshitshi les a confus! Le peuple l'a brulee

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  KOTA le 28/11/2011, 3:47 pm

ROGER LUMBALA :"A MBUJI MAYI,
LES BULETINS PRESIDENTIELS NE SONT PAS ENCORE DANS TOUS LES BUREAUX DE VOTE MAIS CERTAINS SE TROUVENT ENTRE LES MAINS D UN PROVISEUR D ECOLE DEJA COCHES EN FAVEUR DU NUMERO 3, ET IL A ETE TABASSE PAR LA POPULATION;
NOUS SOMMES EN POSSESSION A LA RLTV MBUJI MAYI, DE 600 BULLETINS DEJA VOTES POUR LE NUMERO 3 ET CERTAINS BULETINS SONT MAL IMPRIMES, LE VISAGE DE MR TSHISKE...DI N EST PAS VISIBLE NI SOM NOM; LA POPULATION EST TRES MONTEE. UNE DAME A ETE TABASSEE AUSSI CAR ELLE DETENAIT DES BULLETINS VOTES POUR NGOY KASANJI.
A TSHILENGE DES BULLETINS DEJA COCHES POUR RAYMOND TSHIBANDA (2 CARTONS) ONT AUSSI ETE SAISIS.
LA LUTTA CONTINUA"

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  KOTA le 28/11/2011, 3:51 pm

Le vote du 28 novembre 2011 est une epreuve
GRAND KIVU au quartier Keshero le vote à tardé de commencer car les urnes sont arrivées au centre sans couvercles.La population était en colère et soupçonnait une fraudeurs.Jusque 10 heures du matin aucune personne n avait voté .

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  Amara le 28/11/2011, 3:53 pm

http://www.bbc.co.uk/news/world-africa-15910554

DR Congo votes amid fears of violence
Polls have opened for the Democratic Republic of Congo's general elections, after a run-up marred by violence and logistical difficulties.

There are some reports of delays due to a lack of polling material and voters unable to cast their ballots.

Tensions are high after opposition leader Etienne Tshisekedi, 78, accused President Joseph Kabila, 40, of planning to rig the election.

It is the second poll since the end of wars which left four million dead.

At least three people were killed on Saturday in election clashes, leading to a police ban on final campaign rallies in this mineral-rich country, which is two-thirds the size of Western Europe.

Ahead of the vote, international organisations appealed for calm.

Some 22,000 UN peacekeepers are stationed around the country and are expected to help prevent any outbreaks of violence.

Helicopter deliveries
Election officials have been scrambling to get ballot papers distributed to all 60,000 of the polling stations in this vast country which has very little transport infrastructure.

In many inaccessible areas, voting material was delivered by helicopter.

Continue reading the main story
DR Congo polls at a glance

More than 30 million voters
More than 19,000 parliamentary candidates
500 parliamentary seats
MPs paid $6,000 (£3,887) a month
The Kinshasa ballot will be a 56-page booklet of more than 1,500 candidates
11 presidential candidates
4,000 tonnes of ballot papers
61 helicopters and 20 planes are delivering the election material
Vote around the country
Cycling to power in DR Congo?
Railways mirror Congo's decline
Despite calls for the election to be delayed to give time to improve the preparations, election officials said on Sunday that everything was 99% ready.

Polling stations opened at 0600 local time. Because of the time difference in this continent-sized country, this was 0400 GMT in eastern areas and an hour later in the west.

The BBC's Christophe Pons in Kinshasa says all the voting material is in place at the polling stations he has visited and the election is proceeding smoothly although not many voters are braving the heavy rains.

However, the AP news agency reports that voting has been delayed due to a lack of ink in some areas, while some voters have told the BBC they have been unable to cast their ballots - either because they cannot find their names on the electoral register, or because someone had already voted in their place.

The BBC's Mamadou Moussa Ba in the south-eastern mining capital of Lubumbashi says that two vehicles carrying election materials were attacked overnight just outside the city by unknown gunmen.

Two people were wounded and all the voting equipment destroyed.

In all, 11 candidates are running for president and more than 18,000 are vying for seats in the 500-member parliament.

In some areas, the ballot paper runs to several pages and resembles a newspaper because there are so many parliamentary candidates.

This is likely to cause some confusion in a country where one-third of adults cannot read or write.

On Sunday, Mr Tshisekedi called off a rally which would have contravened the ban on political gatherings imposed after his supporters came to blows with those of President Kabila on Saturday, leaving three people dead.

Continue reading the main story

In pictures: Campaign clashes
Mr Tshisekedi had vowed to ignore the ban and became locked in a seven-hour stand-off with police at Kinshasa airport on Sunday. It ended when he agreed to call off the rally.

Scuffles erupted and police fired tear gas and live ammunition to break up the crowds.

The European Union observer mission criticised both the police and the various candidates over the pre-election violence.

Delaying Mr Tshisekedi from leaving the airport had been "a serious impediment" to his right to campaign, the mission said.

The United Nations too, criticised the security forces.

"The security forces should refrain from any acts that could heighten tensions and create any difficulties on the eve of elections," Reuters news agency quoted Mounoubai Madnodje, spokesman for the UN peacekeeping mission in DR Congo, as saying.

The last election, in 2006, was marred by weeks of street battles led by supporters of the losing candidate, Jean-Pierre Bemba.

A former rebel leader, he is now on trial at the International Criminal Court in The Hague.

BBC East Africa correspondent Will Ross says that whether it is peaceful or not this time will depend to a great extent on the behaviour of the candidates and whether the losers are willing to accept defeat.


Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  regarder et bien voir. le 28/11/2011, 4:04 pm

Voici le resultat de 5 ans de preparation des elections. La Ceni nous presente la fraude planifie'e, le bricolage, l'amateurisme et la mediocrite'. Ceux qui soutiennent kabila me donnent vraiment de la nause'e, ils veulent que le pays reste un marche' ou` les choses se font a` l'inverse comme on le voit aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELECTIONS: ECHOS DU CONGO

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum