Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  taty le 21/11/2008, 5:06 pm

Est-ce ca la démoclaris... pardon la démocratie ??? Qu'ils arrêtent toute la population alors, comme ca ils pourront bien gouverner Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad. Depuis toujours nous ne cessons de le répéter, il faut un coup de force pour nous libérer de Kanambe. Au cas contraire, il faut oublier les prochaines présidentielles de 2011. Ca sera comme partout ailleurs où il y a des dictateurs. Régardez le Zimbabwe, le Togo etc... C'est celui qui est au pouvoir qui se maintient...par la force quelque soit l'issu du scrutin. On verra bien (si rien ne se passe contre ce garnement).
Où a-t-on déjà vu un président de la république aller installer se bureaux au parlement !!! Et surtout déloger le président de ce dernier de son bureau !!!
Aaaaaaaaaah ! La Kanambie ne cessera de nous surprendre.


KINSHASA, 20 nov 2008 - Trois journalistes d'une chaîne de télévision indépendante privée émettant à Kinshasa ont été arrêtés dans la capitale de la République démocratique du Congo par les services de renseignements après avoir diffusé l'interview d'un opposant, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

"Des hommes armés ont fait irruption hier (mercredi) vers 20H30 (19H30 GMT) dans les locaux de Raga TV" à Kinshasa, a déclaré à l'AFP un employé de Raga TV, qui a requis l'anonymat.

"Ils ont arrêté le directeur des programmes Mbuyi Bwebwe, ainsi que deux régisseurs d'antenne, Jules Mpata et Faustin Bwana Kawa", les emmenant vers une destination inconnue, a-t-il ajouté.

L'association nationale des entreprises audiovisuelles privées (Aneap) a confirmé cette information.

Les arrestations sont intervenues après la diffusion par Raga TV, au cours de son journal télévisé de mercredi soir, d'une interview d'un opposant, a expliqué l'employé de Raga TV.

"Ceux qui sont venus arrêter les journalistes ont affirmé que nous avons diffusé une interview de Roger Lumbala (député de l'opposition) qui a tenu des propos discourtois envers le président (Joseph) Kabila", a-t-il précisé.

Parlementaire et président d'un petit parti de l'opposition, M. Lumbala s'était exprimé sur Raga TV à propos de l'aménagement au parlement d'un bureau pour le président Kabila. Cet aménagement a soulevé un tollé dans les rangs de l'opposition.

"Je n'ai pas tenu des propos discourtois envers le chef de l'Etat et je ne l'ai pas insulté", a réagi M. Lumbala, interrogé par l'AFP.

"Il y a confusion dans l'esprit des gens qui sont avec le président Kabila en ce qui concerne la séparation des trois pouvoirs et de leurs bâtiments", a-t-il estimé.

"On ne peut pas accepter que le président du pouvoir exécutif puisse prendre place dans le bâtiment du pouvoir législatif", a souligné M. Lumbala, se disant "victime" de menaces de mort de la part d'inconnus.

En septembre, un journaliste de la télévision privée Global TV, Daudet Lukombo, avait été arrêté et inculpé pour "incitation à la rébellion" après avoir diffusé des images de la conférence de presse d'un député de l'opposition. Il avait été libéré quelques jours plus tard.


tatilôtétatoux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  King David le 22/11/2008, 3:26 am

Vital Kamerhe : « Le chef de l'Etat va s'installer momentanément au siège du parlement»


Kinshasa | 19 Novembre 2008 à 07:55:19


Déclaration faite par le président de l'assemblée nationale mardi lors d'un point de presse tenue à Kinshasa. Vital Kamerhe, sans donner avec précision la durée de l'aménagement du président Kabila, indique que c'est dans le cadre des consultations avec les parlementaires sur la restauration de la paix à l'Est de la RDC. Vital Kamerhe souligne qu'il a cédé son bureau pour des raisons de sécurité et de commodité et que la présence du chef de l'Etat n'est nullement anticonstitutionnelle.
[url=http://congodiaspora.forumdediscussions.com/javascript:affichage_popup('../files/image_file_1008.jpg','Vital Kamerhe');][/url]


Vital Kamerhe : « Je ne voudrais pas que les gens croient que le président

de la République m'aurait appelé pour me dire : je viens occuper votre
bureau et à partir d'aujourd'hui, ce n'est plus votre bureau. Ça c'est faux.
Ce qui est vrai, c'est que le président de la République a voulu faire des
consultations, mais dans le local situé à l'entrée du palais du peuple.
Et, je me suis dit, puisqu'il s'agit des consultations, j'ai proposé au
président de la République de tenir ses consultations dans mon bureau qui
remplit toutes les normes, aussi bien sur le plan sécuritaire que autre.
Consultations qu'il avait annoncées dans son message à la nation pour une
union sacrée de toutes les forces politiques et sociales du Congo au moment
où le pays est menacé. Ceci est du reste conforme à la demande de députés et
sénateurs. Si c'était pour rétablir le bureau j'allais être le premier à lui
dire : non, Monsieur le président, l'article 5 du règlement intérieur interdit
à quiconque de venir violer les installations du Parlement. »

Copyright Radio Okapi

http://www.radiookapi.net/index.php?i=53&a=21119

http://www.radiookapi.net/index.php?i=63&hi=16


Même s'il s'agit des consultations, pourquoi le président de la République doit-il
s'installer au Parlement? Et lorsqueles consultations se rendront au niveau des partis
politiques de l'opposition, par mesure de commodité, occupera-t-il aussi les bureaux
des présidents de ces partis? Prendra-t-il aussi possession des bureaux des bourgmestres
de nos communes?

L'explication de Kamere ne tient pas la route, surtout lorsqu'on sait que la Présidene de
la République est une grande entreprise composée de directeurs, conseillers, secrétaires,
et agents de sécurité. Un seul local ne peut suffire au président de la République.

Le deuxième inconvénient sera sans conteste la présence continue de la sécurité du Chef de
l'État dansles parages du Palais du Peuple. Les députés ne pourront plus se mouvoir à leur
guise comme d'habitude. Ils dovent se soumettre aux fouilles corporelles et à toutes les
nuisances. Bref, ils ne seront plus sereins.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 1/2/2012, 9:04 pm

Alerte
Un journaliste interpellé par les services de sécurité pour avoir relayé un appel de l'opposition


(JED/IFEX) - Kinshasa, le 1er février 2012 - Edouard Diyi, directeur de Kasaï Horizon Radio Télévision (KHRT), une chaîne privée émettant à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Occidental (centre de la RDC), a été longuement entendu, mardi 31 janvier 2012, au poste local de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR). Diyi a été accusé de « mobiliser la population en faveur du mot d’ordre de la grève générale » lancé par M. Etienne Tshisekedi, président de la République autoproclamé à l’issue des présidentielles controversées du 28 novembre 2011 qui ont consacré la victoire du président sortant Joseph Kabila.

Selon les témoignages recueillis par JED, Diyi a animé, dimanche 29 janvier 2012, une émission intitulée « Muyiki » (ce qui signifie conversation) au cours de laquelle un de ses invités a condamné le mot d’ordre de la grève générale lancé par M. Tshisekedi. Et, le lundi 30 janvier 2012 au matin, le journaliste a réalisé une interview téléphonique avec M. Valentin Mubake, cadre de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS, parti de l’opposant Tshisekedi) qui a expliqué à la population le bienfondé du mot d’ordre de grève générale.

Edouard Diyi a été entendu sur procès verbal pendant plus de sept heures à l’ANR autour de cette émission avant de regagner son domicile vers 17 heures locales grâce à l’intervention de quelques membres de la profession.

Contacté par JED, Diyi a déclaré que le responsable local de l’ANR lui a interdit de faire passer sur les ondes de KHRT les supporters et dirigeants de l’UDPS. « Il m’a aussi été demandé de présenter à l’ANR les documents de la radio dans les prochains jours. Pour le chef de l’ANR, je dois choisir d’être vedette ou martyr. Si je continue à faire passer à la radio les nouvelles de l’UDPS la radio sera fermée », a-t-il ajouté.

Journaliste en danger (JED) condamne vigoureusement cette immixtion des services de sécurité dans le travail de la presse.

JED rappelle que l’ANR n’a ni mandat, ni qualité d’interdire à un média de diffuser les nouvelles d’un parti de l’opposition, et encore moins d’exiger à un média les documents de son fonctionnement.


http://www.ifex.org/democratic_republic_of_congo/2012/02/01/diyi_interpelle/fr/

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 3/5/2013, 9:22 pm

L'extermination des journalistes Congolais par le pouvoir de Joseph Kabila Kanambirize se poursuit


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  KOTA le 3/5/2013, 9:55 pm

LIBEREZ LE JOURNALISTE VERDICK MITUNTWA, CHARGE DE PRESSE DE LA DEMOCRTATIE CHRETIENNE, ENLEVE PAR L ANR LE 18/01/2013 ET DEPUIS DETENU AU SECRET POUR ETRE TRANSFERE A NDOLO OU IL CROUPIT MAINTENANT POUR UNE ACCUSATION RIDICULE D ATTEINTE A LA SECURITE DE L ETAT.

LA RDC A BESOIN DE LIBERTE D EXPRESSION

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  KOTA le 3/5/2013, 10:09 pm

LES CANCRES DE LA LIBERTE DE LA PRESSE EN AFRIQUE, SELON REPORTERS SANS FRONTIERES














Le projet : Cancres de la liberté de la presse (sommet France-Afrique)
Client : Reporters sans frontières (Organisation internationale de défense de la liberté de la presse)

Client de la campagne d’affichage en Europe: Reporters sans frontières
Campagne de sensiblisation “père noël”




par manga mobile via DC NEWS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 20/5/2013, 2:07 pm

Direct.cd suspend ses publications pour protester contre l’assassinat des journalistes en RDC

Communiqué
A Bunia, dans l’Ituri (Est de la RDC), le journaliste Guylain Chanjabo a été retrouvé mort vendredi 17 mai. Il avait disparu depuis le 5 mai dernier. Son corps était dans un tel état de décomposition que la Croix Rouge a dû l’enterrer là où il a été retrouvé.

Guylain Chanjabo n’est malheureusement pas le premier à être tué, surtout dans ce coin du pays. Et nous pensons que si rien n’est fait, il ne sera le dernier.

Un jour peut-être, si rien n’est fait, Direct.cd, les journalistes de Direct.cd, connaîtront le même sort.

Si rien n’est fait, nous cesserons ainsi d’exister, de vous informer, de faire notre travail.

Si rien n’est fait, il n’existera plus de liberté, plus de République, plus de droits.

Comme ce lundi, où nous protesterons contre cette criminalité, nous cesserons d’actualiser le site, pour vous, le temps d’une journée, le temps que vous soyez interpellés du danger qui nous guette tous.

L’acte est certes désespéré. Mais, sincère.

Puissent ceux capables de faire quelque chose intervenir. La liberté est en péril, la République aussi.

En mémoire de notre frère, méconnu, Guylain Chanjabo, paix à son âme.


Benjamin Litsani Choukran, Rédacteur en Chef, Direct.cd

http://direct.cd/2013/05/20/direct-cd-suspend-ses-publications-pour-protester-contre-lassassinat-des-journalistes-en-rdc.html

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  mongo elombe le 20/5/2013, 8:08 pm

Ca va encore durer combien de temps la terreur pour faire peur et faire taire et nos députés font quoi, nos sénateurs et tout ceux qui sont soi disant aux services du peuples combien de morts encore???MAWA PLEIN.........

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 19/10/2013, 4:35 pm

Trafic d’influence : Un député provincial enlève un journaliste à Kinshasa !


Journaliste en danger (JED) prend acte de la libération inconditionnelle, jeudi 17 octobre 2013 vers 18 heures 30’ de Mag Mikombe, journaliste au quotidien « Le Palmarès » et collaborateur au journal « Echo du Sud », tous paraissant à Kinshasa, capitale de la RDC. Le journaliste a été détenu successivement au cachot de la police nationale congolaise situé sur l’avenue colonel Ebeya et au commissariat de l’Hôtel de ville de Kinshasa. Mikombe a été enlevé et détenu sur ordre de M. Roger Nsingi, Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa à la suite de la publication, lundi 7 octobre 2013, par le journal « Echo du Sud » d’un article, le mettant en cause dans la gestion de l’Assemblée provinciale, signé nommément par un autre journaliste.

Un officier de police judiciaire ordonne la libération du journaliste Mag Mikombe après avoir constaté l’illégalité de sa détention.

Contacté par JED après sa libération, Mikombe a déclaré qu’un Opj du commissariat de la police de l’Hôtel de ville de Kinshasa a décidé de le libérer pour ne pas cautionner l’illégalité de sa détention au-delà de 48 heures. « L’OPJ m’a dit que si le plaignant voulait poursuivre l’affaire, il doit en faire la demande pour que le dossier soit transféré au parquet », a dit le journaliste.

Dans une lettre adressée, jeudi 17 octobre 2013, à M. Roger Nsingi, JED lui a exprimé sa totale désapprobation contre l’enlèvement, puis la détention, en toute illégalité de Mag Mikombe par des hommes armés agissant sous ses ordres.

Pour JED, cet enlèvement du journaliste est un acte gravissime d’abus de pouvoir et de trafic d’influence, indigne d’un homme de loi et d’un Représentant du peuple.

JED a estimé que, quelle que soit la faute qu’aurait commise le journaliste, M. Roger Nsingi n’avait pas le droit de se faire justice et d’instrumentaliser les services de l’Etat à son profit.



http://voicedafrique.com/2013/10/19/trafic-dinfluence-un-depute-provincial-enleve-un-journaliste-a-kinshasa/

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 22/8/2014, 5:52 pm

Mike Mukebayi aux arrêts depuis ce matin...



La rédaction du journal «CONGONEWS» porte à la connaissance du public que le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, via son frère le Sénateur François Kaniki, a fait arrêter Mike Mukebayi Nkoso, directeur du bihebdomadaire dans la matinée de jeudi 21 août dans sa résidence.

Cette arrestation fait suite à plusieurs menaces que l’archevêque métropolitain de Kinshasa, par le truchement de son frère, avait proféré à l’endroit de Mike Mukebayi. Le Directeur du journal est actuellement détenu dans les installations du Palais de la justice où il doit être entendu.

A cette même occasion, John Tshingombe Lukusa, directeur de publication vient d’entrer en clandestinité après de multiples intimidations de la part du prince de l’Eglise catholique romaine de Kinshasa.

La rédaction de «CONGONEWS» prend à témoin l’opinion tant nationale qu’internationale sur tout ce qui arriverait, comme malheurs directs et indirects, à ses deux hauts responsables. Elle profite, par ailleurs, pour lancer un appel à la mobilisation générale à toute la corporation pour contrer les ennemis de la vérité et du peuple congolais.
La rédaction


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Admin le 22/8/2014, 8:26 pm

RDC: vives réactions après l'arrestation du directeur de «Congo News»

http://www.rfi.fr/afrique/20140822-rdc-arrestation-directeur-journal-congo-news/

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 22/8/2014, 8:27 pm

Kinshasa : Canal Kin TV dénonce l’enlèvement de la journaliste Thythy Bolumbu



Canal Kin Télévision dénonce l’enlèvement de sa journaliste, Thythy Bolumbu, depuis mercredi 20 août dernier. Selon un communiqué de la chaîne de télévision, la journaliste a été aperçue la dernière fois lorsqu’elle quittait sa rédaction ce jour à 18h pour rentrer chez elle, au quartier Binza Ozone, à Ngaliema. Ses parents affirment qu’elle n’est jamais arrivée. Selon le communiqué, Thythy Bolumbu a brièvement communiqué par téléphone avec sa mère le lendemain de sa disparition, affirmant qu’elle avait été arrêtée et conduite dans le camp Tshathi.
Le journaliste ne savait cependant déterminer avec exactitude l’endroit ou elle se trouvait.
Contacté par la chaine Canal Kin télévision, les responsables du camp Tshatshi affirme n’avoir aucun détenu répondant à cette identité.
Canal Kin télévision appelle donc les autorités nationales et les associations de défense des droits de l’homme à s’investir pour retrouver cette journaliste.


Read more at http://www.congosynthese.com/news_reader.aspx?Id=7268#kF3QR3KmGiAY0ew8.99

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  NgongaEbeti le 22/8/2014, 10:52 pm

Admin a écrit:RDC: vives réactions après l'arrestation du directeur de «Congo News»

http://www.rfi.fr/afrique/20140822-rdc-arrestation-directeur-journal-congo-news/

Quoi? Mike Mukebayi aux arrets? Bine que je ne partager pas totallement ses positions, j'aime bien son style et apprecie son talent. Il faut absoulement qu'il soit libéré surtout qu'il ne semble pas avoir commis le moindre crime. Monsengwo et sa famille doivent aussi apprendre a accepter les critiques. Eux qui sont les spécialistes des injures, calomnies et mensonges ne font, par cet exemple, que démontrer leur esprit démagogique et dictatorial. Ils passent leur temps a raconter des histoires sur Joseph Kabila et jamais ils n'ont été ne fut-ce qu'interpeler pour ca.

En tout cas, le sit-in risquera d'etre chaud. Si j'étais a Kin en ce moment, j'allais me joindre a ces journalistes. Mike Mukebayi n'a jamais ete inquiété pour ses opinions. Il est un des journalistes récurents sur Télé50 de Jean-Maris Kassamba. He needs to be freed now!!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  zobattants le 23/8/2014, 3:43 am

Monsengwo? L'espoir de l'opposition... le prelat qui sait avec conviction que Tshisekedi a gagne a l' election de 2011??
ILs menacent les journalistes?!?!?
 Razz  Razz  Razz  Razz  Razz  Razz  Razz 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 23/8/2014, 12:08 pm

Pire que Mende tu meurs… Evil or Very Mad  Twisted Evil 
Le méga ministre de médias congolais passe la serpillière
Il y a des signes de la dictature qui ne trompent jamais. Le ministère de médias ou encore de l'information est la structure de propagande et de manipulation que l'on ne trouve que dans un système despote.

En RD-Congo, un pays qui porte mal son nom (République Démocratique), ce ministère est confié à Lambert Mende Omalanga, un ex-rebelle du RCD-Goma, le fameux mouvement pro-rwandais, père du CNDP et grand-père du M23, tous accusés des violations graves des droits humains à l'est de la RD-Congo.

Contrairement aux gouvernements précédents, ce ministère sous Mende s'est vu restructuré et forci. Mende ne s'occupe pas seulement des médias, mais aussi des relations avec le parlement et initiation à la nouvelle citoyenneté. Avez-vous entendu nouvelle citoyenneté ? Il est aussi le porte-parole du gouvernement. Déjà, le poste et le passé de l'homme disent tout.
Pour une première fois dans l'histoire de la presse congolaise, 61 journaux ont été suspendus sans avertissement, le 21 août 2014, par le méga ministre. L'homme, connu pour son arrogance, ainsi que son allure digne d'un commandant de Gestapo, n'est pas à sa première tentative de musèlement de la presse. Parmi les faits qui le rendent tristement célèbre y figure aussi le nombre record des journalistes congolais séquestrés sous son mandat.
Pas plus tard qu'un jour avant son arrêté suspendant 61 organes de presse, Thythy Bolumbu, journaliste d'une télévision kinoise, canal kin, est enlevée puis conduit dans le cachot privé de la garde présidentielle au camp Tshatshi. Le jour de la publication de l'arreté, Mukebayi Nkoso, un autre journaliste est arrêté sur ordre d'un Sénateur pro-pouvoir et gardé au parquet des grandes instances de la Gombe. Alors que nous publions cet article, Barbara, une journaliste de Congo Web TV est entrée en clandestinité par ce que lui-même, monsieur le ministre leur la mettre au gnouf.

Ceci n'est qu'un signal que Mende envoie aux journalistes. Alors que le gouvernement, avec le moyen de l'État s'en va en campagne pour faire modifier la constitution afin de donner à Kabila un troisième mandat à la tête de la RD Congo, le geste de Mende n'est pas un fait du hasard. La saga ne fait que commencer
.



Article 1er : Sont interdits de publication sur toute l’étendu de la République Démocratique du Congo les journaux suivants :
N
1 LE CLIMAT TROPICAL Jean Roger Z130ro WOLIMO
2 LE TELEGRAMME DU CONGO Antoine NGUIDJOL
3 L GAZETTE DE L'ORIENT
4 LA DEPECHE Papy Serge MACKAYA KHOUMBOU
5 LE REFLEXE KONGOLO Léon
6 LA VERITE Nicky MPOYI MUJINGA
7 LE POPULAIRE GROUPE LE POPULAIRE
8 LE REGARD CROISE BBDRC LE GROUPE BRAVE DU ROI
9 LE MONITOR Pascal MULUMBA
10 L'EXPRESSION Patrick NGBANG LETA
11 SPECIAL REPORT Isaac NGWENZA EBENGO
12 L'AUTO ROUTE Patrick IHETE BOKOLETAKA
13 ECHOS DU CONGO MIFUNDU YEMWENI
14 LA VIE ECONOMIQUE Jean-Claude MPUTU LUEYA
15 JEUNE CONGO Alphonse BAYENGU
16 LA CITE AFRICAINE Albert NTALADI MBEWA M
17 RD CONGO NEWS Hugues Michel MUKEBAYI NKOSO
18 CONGO NEWS Hugues Michel MUKEBAYI NKOSO
19 MWATANEWS Camille NANGA
20 GEOPOLIS HEBDO Willy KALENGAY
21 L'EXPLORATEUR Samuel MININGU
22 APPRENTIS SORCIERS TABUNGENA LESSAPASSILI
23 L'ARBRE A PALABRE Bruno KASHAMA
24 A PROPOS MUZADI KALALA
25 AGENCE PRESSE ASSOCIE FAMBON P. DEMA
26 AVIS D'AFRIQUE LINA MWATSHINUMA
27 ATLANTA MAZAZ KALUMBA NZIKO
28 AVOCAT DU PEUPLE Ibrahim LINGO
29 ALERTE Jean-Marie KANKU BUNGU
30 AGENCE DE PRESSE D'INFORMATION (APIS) Joseph KIALA
31 AGENCE INTER CONGO MEDIAS BUITI LUMISA
32 ACTION Edouard BALENDA
33 AMBASSADEURS POUR CHRIST EGLISE DU CHRIST AU CONGO
34 ATMOSPHERE BONKALE ILONGA Pie-Leon
35 AGENCE PRESSE DE SANTE
36 AFRI-JEUNES Edouard MUKENDI KAFUNDA
37 AFRICA VISION MAWEZI IMWANA KABANDA
38 ASTRE Justin KALALA
39 AUDIENCE PUBLIQUE
40 BASKETBALL AFRIQUE CENTRALE MATOPE Christophe
41 BELLISSIMA MUAMBA Josée
42 BET NA BETO ZANOA NE NANGA
43 CINQUANTENAIRE Daniel Cassinon MPYI MUTAMBAYI
44 COMBATTANT Pierre NDOMBE MUNDELE
45 CONGO VISION KANZ NTIMAMI
46 CONGO INFO
47 CLIMANT TEMPERE MASINI TAMBU
48 CURIEUX KIKATA NGIMA KUBA
49 CROIX DE GOLGOTHA KAYBENG BENGI Justin Joel
50 CONGO VOX BASONGA-B-ALOU DONNEDIEU
51 CIEL EST MON ESPERANCE Albert OKUKA KATHAKO
52 CIEL BLEU
53 CHRETIEN MAGAZINE TSHIBINGU MADIAYI
54 CONGO
55 COCORICO
56 COSMOS Tresor
57 COMMUTATEUR KILOLO
58 DEMOCRATE BABENA LUBANA Astride
59 DEBOUT CONGOLAIS PHAKA Faustin
60 DIGNITE Lean-Luc MUTOKAMBALA
61 DEMOCRATE WAYI


Article 2 : le Secrétaire Général aux Médias est chargé de l'exécution du présent arrêté qui entre en vigueur à la date de sa signature.




http://sagegayala.com/journaux_suspendu.html

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  King David le 24/8/2014, 2:58 am

NgongaEbeti a écrit:
Quoi? Mike Mukebayi aux arrets? Bine que je ne partager pas totallement ses positions, j'aime bien son style et apprecie son talent. Il faut absoulement qu'il soit libéré surtout qu'il ne semble pas avoir commis le moindre crime. Monsengwo et sa famille doivent aussi apprendre a accepter les critiques. Eux qui sont les spécialistes des injures, calomnies et mensonges ne font, par cet exemple, que démontrer leur esprit démagogique et dictatorial. Ils passent leur temps a raconter des histoires sur Joseph Kabila et jamais ils n'ont été ne fut-ce qu'interpeler pour ca.

En tout cas, le sit-in risquera d'etre chaud. Si j'étais a Kin en ce moment, j'allais me joindre a ces journalistes. Mike Mukebayi n'a jamais ete inquiété pour ses opinions. Il est un des journalistes récurents sur Télé50 de Jean-Maris Kassamba. He needs to be freed now!!!!

Hypocrite!
Il faut se demander comment dans un pays démocratique, une personne ou une famille fasse arrêter un individu par les forces de l'ordre républicaines et aucune autorité ne trouve rien à dire.
Dans tous les cas, au Canada, même le Premier ministre Mr Harper ne peut pas donner l'ordre à la police d'arrêter une personne qui lui aurait manqué de respect.
Mr Obama lui-même n'a fait arrêter personne parmi ceux qui doutaient de sa nationalité. Lorsque des individus font coffrer des concitoyens par les poulets de la République, ça devient une jungle.
Ceux qui veulent descendre à Kinshasa pour manifester contre l'arrestation de Mike, doivent en fait manifester contre le manque de droit en RDC et celui qui en est responsable n'est personne d'autre que le "Rat-hissé".

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 24/8/2014, 5:39 pm

JOEL CADET NDANGA réagit sur la mesure de Lambert Mende de suspendre son journal


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 26/8/2014, 5:07 pm

Kidnapping de l'Honorable Ewanga à la Cour Suprême de Justice







_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 28/8/2014, 1:07 pm

Réaction des opposants : Arrestation et transfert de Mike Mukebayi à Makala.


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 30/8/2014, 2:06 pm

Affaire Arrestation arbitraire du journaliste Mike Mukebayi : Les journalistes congolais mobilisés.



_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 1/9/2014, 11:37 pm

VIVE L'ÉTAT DE DROIT VERSION KANAMBE !
Evil or Very Mad  Twisted Evil

RDC : mauvaise nouvelle pour Congo News




Lundi 1er septembre, la Chambre du conseil de RDC a placé Mike Mukebayi en détention préventive. L’éditeur du journal Congo News est poursuivi pour diffamation. Auparavant, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, avait interdit de parution ce même journal avec 60  autres médias qui n’avaient pas d’autorisation de diffusion.
Mike Mukebayi restera quinze jours supplémentaires au moins à la prison centrale de Makala à Kinshasa. Ainsi en a décidé, ce lundi 1er septembre, la Chambre du conseil de RDC qui a placé l’éditeur du journal Congo News en détention préventive. Arrêté le 21  août, ce dernier est poursuivi pour "imputation dommageable" (l’équivalent de la diffamation) après la publication, le 18  juillet dernier, d’un article intitulé "Honte et opprobre à un cardinal vendu". Il risque au maximum un an de prison ou une amende de 250  dollars environ.
L’article qui fait polémique visait directement Laurent Monsengwo Pasinya. Selon Congo News, le cardinal de Kinshasa se serait "fait graisser la patte par le régime" pour se taire et aurait "passé un deal avec Joseph Kabila". Objectif, toujours d’après ce même journal, que "l’ami" du cardinal, Léon Kengo wa Dondo, actuel président du sénat, conserve toutes ses chances comme Premier ministre dans le futur gouvernement d’union nationale.
Le 25  août, dans un communiqué, l’Archidiocèse de Kinshasa parle "de mensonges et de confusions" et nie toute implication. Un des avocats de l’éditeur de Congo News, Me Papy Mbaki dénonce, lui, des irrégularités dans la procédure  : "Notre client a été arrêté sur base d’un mandat d’amener émis contre le directeur de publication, pas contre lui-même. Par ailleurs, le parquet n’a pas identifié le plaignant Richard Vianney."  Mike Mukebayi et ses défenseurs estiment que derrière ce nom se cacheraient le cardinal et son petit frère, le sénateur François Kaniki. Celui-ci a en effet annoncé son intention de saisir la justice pour "dénonciation calomnieuse et injure publique".
Hasard du calendrier  ?
Presque au même moment, le 21  août, Congo News a été interdit de parution avec 60  autres médias pour ne pas avoir d’autorisation de diffusion. Hasard du calendrier ou acharnement  ? La question fait rire Lambert Mende, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, auteur de l’arrêté en question : "Congo News existe depuis dix ans et n’a jamais accompli les formalités administratives légales ! Ces deux affaires sont totalement différentes. En ce qui concerne la liste des médias interdits de parution, nous la publions maintenant que nous avons mené des enquêtes approfondies pendant un an".
Certains médias ciblés dans cette liste estiment y figurer parce qu’ils sont étiquetés comme étant de l’opposition. "Faux !", rétorque le ministre Mende. Journaliste, coordinateur de l’agence de presse Pax infos, Raoul Biletshi semble renvoyer les deux parties dos à dos : "Les débats autour de la révision constitutionnelle divisent opposition et majorité par médias interposés. Il n’est donc pas exclu que le pouvoir soit tenté de garder une mainmise sur les médias. Mais, certains journaux existent sur le marché parfois depuis plusieurs années sans autorisation de publication et font peu de cas des règles d’éthique et de déontologie..."


http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140901191341/liberte-de-la-presse-laurent-monsengwo-pasinya-lambert-mende-justice-rdc-medias-rdc-mauvaise-nouvelle-pour-congo-news.html

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 19/9/2014, 12:02 am

Affaire Mike Mukebayi : les Monsengwo, nouveaux bras séculiers de la Kabilie / 18-09-2014 15:20:13




Alors que tout le monde voit derrière l'arrestation du journaliste Mike Mukebayi la publication de l'article controversé sur le cardinal Monsengwo, chaque jour qui passe, le pan du voile qui cache la vérité se lève. Si on pouvait encore douter que le prélat catholique se soit réellement fait graisser la patte avec le 1 million US reçu du gouvernement via Vodacom, il est aujourd`hui évident qu'il n'est plus qu'un bras séculier du pouvoir de Kinshasa.
La dent à Washington

Tout commence au sommet USA-Afrique auquel le journaliste et éditeur de CongoNews a pris part. Le gouvernement congolais qui avait déjà maille à partir avec les américains, comptait sur ce sommet pour envoyer une image apaisante à son peuple. La sortie coude à coude, de John Kerry et de Joseph Kabila, lors du point de presse du 4 août à Washington était l'événement auquel la presse congolaise invitée devait centraliser son message. Tous les tabloïdes kinois, même le site de la Radio Okapi, station de la mission onusienne en RDC, revenaient sur les mots de Kerry : « Nous sommes très reconnaissants pour les efforts qu'il a faits et pour son leadership qui ont été nécessaires pour traiter les problèmes des FDLR et du M23. Avec l'aide de la Monusco, ces efforts ont contribué au désarmement. Ce processus se poursuit et c'est ce qui apporte la paix et la stabilité dans la région». A l'unisson tous racontent que l'entretien entre le président congolais et le secrétaire d'État américain n'a porté que sur "le développement économique et l'avenir". En d'autres mots, le leadership de Kabila est confirmé, la question de la date butoir de 2016 est réglée. Seules, la paix qu'a ramenée Kabila et la prospérité de la région intéressent Washington.
Contrairement à cet unique son de cloche, Mukebayi et son journal ont décidé de prendre leur distance. Dans une publication faite depuis Washington, le journal promet à ses lecteurs toute la vérité sur ce sommet. Et pour éviter toute interprétation malsaine, Mukebayi va publier, quelques jours plus tard, l'intégralité de la conférence de presse de Russ Feingold, l'envoyé spécial de président américain en RDC dans laquelle ce dernier affirme clairement que rencontre entre Kerry et Kabila n'a tourné qu'autour de la fin du mandat de Kabila.
C'est suite à cette publication que le pouvoir de Kinshasa aurait décidé de museler à jamais ce journaliste qui se sert trop de sa liberté. D'abord, dans la foulé, Lambert Mende, le ministre de l'information congolaise, suspend les deux journaux appartenant à Mike Mukebayi avant que le frère du prélat, un sénateur et ex- magistrat, réputé pour ses méthodes de répression non orthodoxe, entre en scène.
Monsengwo tente de corrompre.

Il est vrai qu'entre Mukebayi et Monsengwo c'est du "je t'aime, moi non plus". Tout est parti de la publication par le journal du serment de Monsengwo dans lequel il rejetait totalement les recommandations des concertations nationales devant ses fidèles au centre Lindonge. Monsengwo qui, sournoisement s'était déjà fait graisser la patte par le régime pour adhérer aux conclusions des concertations nationales, n'a pas apprécié la publication de CongoNews. En bon prélat, il a tente pacifiquement de trouver un arrangement avec la rédaction du journal pour qu'elle introduise un errata, dans une prochaine publication. En gros, Monsengwo demande à Mukebayi t'atténuer ses propos en disant, par exemple : « qu'il y a à boire et à manger dans les recommandations des assises du Palais du peuple, selon Monsengwo. » Très indépendant, la rédaction de CongoNews refusa l'offre du religieux. Bien au contraire, elle met ses fins limiers aux trousses du cardinal pour comprendre son revirement soudain. C'est là que la rédaction tombera sur l'affaire Vodacom. Et l'article qui vient assommer définitivement l'archevêque est mis sur le marché sous le titre de : « Honte et opprobre à Laurent Monsengwo Pasinya ». On peut lire : « Le cardinal a cru longtemps tromper l'opinion, le peuple de Dieu sur son deal passé avec Joseph Kabila. Léon Kengo wa Dondo y a été mêlé, en amont, dans le calcul que son ami d'archevêque se taise pour ne pas compromettre la matérialisation du gouvernement de cohésion nationale. Honte et opprobre pour le primat de l'Église catholique romaine en RD-Congo pour avoir prêté son visage et sa voix à un spot publicitaire de Vodacom. Montant perçu: un million de dollars sous couvert d'assistance à l'Église ».
Et lorsque sortait cet article, Mukebayi était déjà dans la ligne de mire du gouvernement qui cherchait déjà à le punir pour son article de Washington. C'est ainsi que la Kabilie découvre aux Monsengwo une qualité rare. Ils seraient donc meilleurs sous la toge de magistrat que de religieux. En effet, le frère de l'archevêque, le sénateur Kaniki, a fait ses preuves lorsqu'il était magistrat. Au parquet où il a exercé sa profession on dit de lui qu'il peut requérir une peine de mort pour une affaire civile. Exagéré, mais cela n'est pas loin de la nature de Kaniki qui se dit aussi chef coutumier, donc revêtu d'un pouvoir ancestral et mystique.
De la toge blanche à la toge noire

Depuis le premier article, Kaniki essayait d'intimider le journal. Ses menaces de morts par voie téléphonique, message électronique ou personne interposée, n'ont pas effrayé Mukebayi. A la publication du deuxième article, Kaniki offre ses services à la Kabilie pour démontrer que les propos publiés par le journal ne venaient pas de son frère. Il actionne sa machine répressive mise en berne depuis peu. Mukebayi est cueilli de son lit à l'aube du 21 aout par des hommes armés. Gardé quelques jours au parquet où Kaniki fut roi, il est conduit, en toute violation de la procédure judiciaire au centre pénitentiaire de Makala. Le code des procédures pénales stipule clairement que la détention d'un présumé criminel est une mesure exceptionnelle qui doit remplir une de quatre conditions : identité douteuse du présumé coupable, sa résidence non connue, la crainte de sa fuite ou de dissimilation des éléments du crime. Mike Mukebayi qui était arrêté chez lui ou qui pouvait rester aux USA, est rentré au pays sous les menaces afin de regarder ses bourreaux dans les yeux.
Qu'est-ce que Kaniki reproche-t-il officiellement à Mukebayi ? A-t-il été cité dans un article du journal CongoNews ? Est-il le justicier de son frère. Monsengwo a beau nier de ne pas être impliqué dans ce travail de musèlement de la presse congolaise avant la modification de la constitution et l'installation d'un gouvernement issu des concertations, il ne pourra même pas convaincre ses propres fidèles.
««  Rentrer à la page d'accueill  »»

Ecrit par le 18 septembre 2014 , Par Sage-F Gayala


http://sagegayala.com/mukebayi.html

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 13/10/2014, 9:52 am


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  KOTA le 7/11/2014, 9:47 pm

Pour diffusion immédiate
RD Congo – Alerte

Kinshasa, le 5 novembre 2014
Goma : Un journaliste amputé d’une jambe après avoir été victime d’une attaque meurtrière
Journaliste en danger (JED) exprime sa grande compassion à l’endroit de Philémon Gira, journaliste à la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), chaîne provinciale de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu (Est de la RDC), qui vient d’être amputé d’une jambe à la suite d’une attaque armée subie quelques jours auparavant.
JED demande aux autorités congolaises, et à toutes les personnes de bonne volonté de pouvoir apporter leur appui moral ou matériel à ce professionnel des médias désormais placé dans l’incapacité de pouvoir exercer sa profession, ainsi qu’à sa famille.
Selon les informations parvenues à JED, Philémon Gira a été amputé de sa jambe gauche, lundi 3 novembre 2014, par ses médecins au centre hospitalier CBCA/BETHSAIDA-NDOSO où il est encore interné depuis l’attaque armée dont il a été victime. Les médecins ont expliqué à ses proches que telle était la solution ultime pour sauver la vie du journaliste.
Pour rappel, Philémon Gira, reporter-cameraman à la RTNC/Goma, a été grièvement blessé par trois balles tirées à bout portant, samedi 25 octobre 2014, non loin de son domicile, par un groupe d’hommes armés qui l’avaient pris en filature depuis sa rédaction. Ses assaillants lui ont juste ravi son sac contenant sa caméra et des cassettes des enregistrements, avant de s’enfuir en le laissant pour mort. Le journaliste atteint à la jambe et saignant abondamment a été secouru par des passants qui l’ont conduit dans un Centre hospitalier.
Lors de la célébration, dimanche 2 novembre 2014, de la Journée Internationale pour la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes, JED a réitéré son appel pressent aux autorités provinciales pour des enquêtes urgentes et approfondies afin de retrouver les auteurs de cette tentative d’assassinat d’un journaliste.

Pour tout contact :
Journaliste en Danger (JED)
374, avenue Colonel Mondjiba, complexe Utexafrica, galerie Saint Pierre, Commune de Ngaliema
Kinshasa/RD Congo
Téléphone : +(243) 99 99 96 353, +(243) 81 99 96 353
jedkin@jed-afrique.org
www.jed-afrique.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Mathilde le 12/4/2015, 12:33 am



Mike Mukebayi a été condamné, le 16 mars 2015, par le Tribunal de paix de Kinshasa/Gombe à onze mois d’emprisonnement et au paiement d’une amende de 100.000 Francs congolais (l’équivalent de 109 dollars américains) pour imputations dommageables. Le journaliste a été également condamné d’office au paiement à titre de dommages-intérêts de 100.000 Francs congolais au Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya


http://www.societecivile.cd/node/4918

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrestations de 3 journalistes de télévision privée en Kanambie.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:18 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum