CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Jim KK le 13/12/2011, 11:37 pm

Elections RDC: Reynders attend les résultats définitifs, espère la transparence de la CSJ
Belga

Mis en ligne le 13/12/2011

"On attend les résultats définitifs", qui doivent être proclamés samedi par la Cour suprême de Justice.
Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a réaffirmé mardi attendre la publication des résultats définitifs de l'élection présidentielle du 28 novembre en République démocratique du Congo (RDC) avant de porter un jugement définitif sur ce scrutin, tout en n'excluant pas de se rendre à Kinshasa pour l'investiture du président élu, dans une semaine. "On attend les résultats définitifs", qui doivent être proclamés samedi par la Cour suprême de Justice (CSJ), a-t-il déclaré en commission des relations extérieures largement consacrée à la situation en RDC où les résultats "provisoires" de la présidentielle donnent le chef de l'Etat sortant, Joseph Kabila, vainqueur, face à l'opposant historique Etienne Tshisekedi - qui conteste ces résultats et s'est proclamé "président élu" de la RDC en dénonçant des fraudes.
"Notre souci, c'est de vérifier que le choix des Congolais, l'ordre des candidats, soit traduit dans la réalité", a indiqué le nouveau chef de la diplomatie belge, en réponse à de nombreuses questions de députés, dont plusieurs de différents partis se sont rendus comme observateurs en RDC lors de ces scrutins présidentiel et législatif.

Plusieurs parlementaires ont, tout comme M. Reynders, dit avoir constaté que si les élections elles-mêmes se sont globalement bien déroulées le 28 novembre - et les deux jours suivants dans les derniers bureaux de vote -, des irrégularités plus graves ont été relevées lors de la collecte et de la compilation des résultats, avec la perte des procès-verbaux rédigés dans plusieurs centaines de bureaux.

Le ministre a toutefois souligné qu'aucune des missions d'observation nationales et internationales n'avait conclu qu'il y avait lieu de contester l'ordre dans lequel la Céni avait classé les candidats (le président sortant Joseph Kabila en tête, avec quelque 49% des suffrages, suivi par l'opposant Etienne Tshisekedi, avec 32,33%).

Il s'est réjoui du fait que la Commission électorale nationale indépendante (Céni) avait fini par publier les résultats bureau par bureau, à la demande de nombreux partenaires internationaux, dont la Belgique, et de certains candidats. La Cour suprême de Justice (CSJ) doit proclamer samedi, le 17 décembre, les résultats définitifs après examen des recours, avec une investiture du nouveau chef de l'Etat prévue le mardi 20 décembre prochain.

M. Reynders a dit son espoir que ces recours se déroulent de la manière "la plus transparente possible", un message qu'il a répété dans la matinée à son homologue congolais, Alexis Thambwe Mwanba, lors d'une rencontre à Bruxelles.

Jusqu'à présent, seul Vital Kamerhe, arrivé en troisième position dans la course à la présidence derrière Joseph Kabila et Etienne Tshisekedi, a déposé un recours auprès de la CSJ. Basketball Basketball Basketball

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Troll le 13/12/2011, 11:49 pm

[quote="Jim KK"]
Déclaration de l’UE sur le processus électoral en RDC
Kinshasa, 13/12/2011 / Politique

L’UE appelle à la responsabilité des forces de sécurité ainsi que de tous les candidats et des acteurs politiques pour maintenir un climat apaisé.

Laughing
Comme si les "forces de sécurité" étaient independantes et n´étaient pas sous les ordres exclusif du candidat nr 3 affraid


L’UE invite la CENI à poursuivre toute action assurant la transparence du processus, pour que la crédibilité des résultats soit assurée.

Madame de l´UE, c´est un peu tard..cette exigeance de la transparence quand la crédibilité n´a pas été au rendez-vous Sad

La publication par la CENI des résultats bureau de vote par bureau de vote constitue une mesure appropriée pour rehausser la transparence du décompte des bulletins de vote et du processus électoral dans son ensemble.

Ngoy Mulunda a semble-t-il distribué un CD..où on ne retrouve pas les compilations ou les pv bureau par bureau...au contraire, il continue d´affirmer que tout est "parfait" et les propos d´un Monsengwo n´a aucune valeur What a Face

sunny Toute contestation éventuelle devrait se faire par les voies légales, y compris les moyens de recours juridiques dans des procédures transparentes et crédibles. Le recours à des voies non pacifiques engagerait leur responsabilité personnelle.

affraid affraid L'Union européenne rappelle que les autorités de la République démocratique du Congo sont au premier chef garantes de la sécurité de la population. L'Union européenne restera attentive à la poursuite du processus y inclus en ce qui concerne les élections législatives.

Mr Jim
On dirait que l´UE lance une menace..et se reserve le droit..de ne pas reconnaitre Joé..même si la CSJ oublie sa fraude affraid What a Face

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  link le 14/12/2011, 12:22 am

Les observateurs européens très critiques sur la crédibilité des élections en RDC

http://www.rfi.fr/afrique/20111213-observateurs-europeens-tres-critiques-credibilite-elections-rdc

La mission d'observateurs de l'Union européenne a publié ce mardi soir 13 décembre un rapport sur les élections du 28 novembre qui officiellement donnent la victoire au président sortant Joseph Kabila face à l'opposant Etienne Tshisekedi. Ce rapport de l'Union européenne est très critique sur ces élections et sur leur crédibilité.

Ce nouveau rapport de la mission d’observation de l’Union européenne ajoute des éléments supplémentaires à celui qu’avait émis le Centre Carter samedi dernier. L’UE déplore le manque de transparence et les irrégularités dans la collecte, la compilation et la publication des résultats.

Le rapport vise particulièrement le travail des centres de compilation des résultats et dit : « qu’en contradiction avec la loi électorale, le bureau de la Céni a demandé à plusieurs centres de compilation de ne pas afficher immédiatement les résultats de compilation mais de les envoyer d’abord au siège de la Céni pour un " contrôle de cohérence " ».

Les observateurs européens ont été les témoins de cette entorse à la loi à Mbandaka, Goma, Kinshasa, Kisangani, Lubumbashi. Le rapport dénonce aussi le fait que les témoins des partis politiques et les observateurs se sont vus refuser l’accès au centre national de traitement des résultats.

Il est écrit aussi que « plusieurs résultats de bureaux de vote rendus publics le soir du dépouillement et observés par les équipes sur le terrain, notamment à Lubumbashi, ne correspondent pas avec ceux publiés par la Céni ».

Enfin la mission européenne ne donne pas de solution, elle note simplement que plusieurs candidats demandent l’annulation devant la Cour suprême de justice ; et qu’il est de la responsabilité des acteurs congolais d’identifier les solutions à la situation actuelle.

kabila a triché. Il n'y a plus aucun doute là-dessus mais les occidentaux nous renvoient à nous-mêmes, mais que faire face à un kabila armé et une population pas très motivée à changer les choses par elle-même à cause de la peur; donc, j'en conclue que si les congolais acceptent cette réélection frauduleuse, eh bien les occidentaux n'auront d'autre choix que d'avaliser.

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  mongo elombe le 14/12/2011, 12:31 am

kabila a triché. Il n'y a plus aucun doute là-dessus mais les occidentaux nous renvoient à nous-mêmes, mais que faire face à un kabila armé et une population pas très motivée à changer les choses par elle-même à cause de la peur; donc, j'en conclue que si les congolais acceptent cette réélection frauduleuse, eh bien les occidentaux n'auront d'autre choix que d'avaliser.


EQUATION EZA MAKASI KABILA à l'armée, les communications, le fric, des traîtres à sa solde, le congolais n'a que la rue et la rue vedire des morts en cascade puisque les militaires ne veulent pas mettre balle à terre et la cominter pour ceux qui attendent leurs bénédictions nous laissent nous débrouiller comme des adultes.

Ils dénoncent tous les fraudes mais je n'entends nul part qu'il faut faire un recomptage des voix où condamner KABILA.

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  ndonzwau le 14/12/2011, 12:42 am

Jim KK a écrit:Entre Monsengwo et Marini nani azo loba verité???

Congo mawa!
Vous parlez sérieusement ou vous avez en secret un dessein noir qui passe par pertes et profits
des dizaines de morts de vos frères et soeurs Congolais qui sont tombés depuis le début de ses élections ?
Je vous souhaiterais alors de ne pas compter un proche parmi ces victimes car alors le rendre
coupable de sa mort serait le dernier acte d'une inhumanité qu'un jour vous regetterez...

Marini contre Monsengwo ? Je rêve ou quoi ?
A partir de quelle base Marini confirmerait quoi que ce soit de valide dans ses élections ?
A partir des lectures saintes, des oracles de sa sainteté de Pasteur ou de ses fréquentations
avec le pouvoir, dites-moi ?

Si soutenir un camp doit vous ôter toute humanité, toute objectivité alors je plains tous ceux comme
vous qui sont obligés de vendre leur raison et leur âme pour chercher à avoir raison malgré leur bouffonerie;
même les griots des rois savaient jadis faire la part de l'esbrouffe, de la légende et des faits réels...
Vous voilà un très dangereux griot du roi, même pas son bouffon, c'est dire !

Vous m'avez déçu au plus haut point, cher Mr JKK, à poser une question si surréaliste : qui de Marini
et de Monsengwo a raison ? Vous êtes desepérement le seul à ne pas le savoir d'ou parlent les deux;
comment voulez-vous alors qu'on vous accorde la moindre confiance ?
Passons; ça sent trop le crime gratuit, le dégré zéro de l"humanité pensante; pas vous Mr JKK...

Congo mawa, mawa ekotikala seko po na bandeko batiki nzela ya bolingo ya mboka po balanda
mikonzi ba oyo mboka eyei sima na bomengo na kimokonzi ya bango !
Congo mawa po na bana na ye balandi nzela wana lokola yo ndeko !!!

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Troll le 14/12/2011, 12:49 am

www.lesoir.be 21:24

LA MISSION D´OBSERVATION DE L´UE Very Happy

....L´absence d´observation lors de la consolidation des résultats au Centre national de traitement de la CENI á Kinshasa ne peut qu´affecter la confiance dans les résultats annoncés et leur crédibilité.... pale Laughing

On dirait mupepe ezo ya makasi..qui peut nous expliquer le sens de ce message fort des observateurs de l´UE What a Face Question Razz

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  King David le 14/12/2011, 1:22 am

Jim KK a écrit:Entre Monsengwo et Marini nani azo loba verité???

Congo mawa!
Comme l'a dit le compatriote Ndonzwau, c'est incroyable que vous posiez une pareille question. Je vous ai dit plusieurs fois, cher Mr JKK que vous avez tous les droits de soutenir n'importe quel candidat, mais surtout, ne vous attaquez pas à la nation congolaise. Ne pas reconnaître qu'il y a fraudes massives de Joseph Kabila et complicité de Ngoy Mulunda est malhonnête de votre part.
Néanmoins, je vais répondre à votre question.
Marini se base sur un bureau où il a été électeur. il a vu de nombreux congolais voter pour Joseph Kabila. Un bureau sur 63.000, avouons que c'est trop peu.

Monsengwo, outre les 30.000 observateurs catholiques disséminés dans environ 30.000 bureaux, les rapports des observateurs étrangers et nationaux disent la même chose que lui.

Maintenant cher monsieur, j'aimerais vous posez aussi quelques questions:

Je vous ai vu il y a quelques jours, nous faire cours des Mathématiques 101, vous devriez être donc très à l'aise.

1.- Comment expliquer que le Katanga qui a environ 5.000.000 d'habitants ait environ 4.000.000 d'électeurs inscrits tandis que Kinshasa avec environ 10.000.000 d'habitants n'ait que 3.000.000 d'électeurs inscrits? Donc y aurait-il au Katanga plus d'adultes et à Kinshasa plus d'enfants de moins de 18 ans?

2.- Pouvez-vous me dire ce qui signifie le taux de vote de 100,14% au Katanga?

3.- Toujours au Katanga (Manono et autres...), sur environ 196.000 inscrits, il y a eu environ 197.000 votants. La différence a voté avec quel document?
D'autre part, comment expliquer que dans ces contrées, outre les morts qui sont venus s'ajouter aux effectifs, il n'y a personne qui a été empêché, malade, découragé, etc...

Avec tout ceci, si vous n'êtes pas convaincu des fraudes, alors vous avez un gros problème. Mawa nde eza na mopanzi na bino po bondimi koteka mboka na mbongo oyo bazo pesa bino. Yebaka mokolo ezali bokofuta yango

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  ndonzwau le 14/12/2011, 4:21 am

"RDC/résultats élection: "manque de transparence" et "irrégularités" pour l'UE
° http://www.lalibre.be/actu/international/article/706251/rdcresultats-election-manque-de-transparence-et-irregularites-pour-l-ue.html
L'abscence d'observateurs lors de la consolidation des résultats au Centre national de traitement de la Commission électorale à Kinshasa "ne peut qu'affecter la confiance dans les résultats annoncés et leur crédibilité", note la Mission d'observation électorale de l'UE.

La Mission d'observation de l'Union européenne pour la présidentielle en RD Congo a déploré mardi le "manque de transparence et les irrégularités", de la collecte à la publication des résultats donnant la victoire à Joseph Kabila et rejetés par l'opposition.
L'absence d'observateurs lors de la consolidation des résultats au Centre national de traitement de la Commission électorale à Kinshasa "ne peut qu'affecter la confiance dans les résultats annoncés et leur crédibilité", note la Mission d'observation électorale de l'UE (MOE-UE), ajoutant que la publication des résultats provisoires "reste caractérisée par un manque de transparence".

Les résultats par bureau de vote (BV) publiés par la Céni, "ne comprennent pas les procès-verbaux de chaque BV établis à la fin du dépouillement. ces résultats ne reprenent que la saisie informatisée des PV, réalisés au sein des Centres locaux de compilation (CLCR dans 169 circonscriptions), parfois sans témoins", explique la MOE-UE, qui a déployé 147 observateurs.
"Plusieurs résultats de BV rendus publics le soir du dépouillement (...), notamment à Lubumbashi, ne correspondent pas avec ceux publiés par la Céni", ajoute-t-elle dans un communiqué.
Selon la mission, les résultats de 4.875 bureaux de vote, dont 2.020 à Kinshasa, n'ont "pas été comptabilisés", soit 7,63% des 64.000 bureaux répartis sur le territoire. Ces bureaux non comptés "représentent 1,6 million d'électeurs". Selon la Céni, Joseph Kabila a obtenu 48,95% des suffrages contre 32,33% à à l'opposant Etienne Tshisekedi, qui a rejeté "en bloc" ce résultat et s'est autoproclamé "président élu" de la RDC. D'autres candidats ont demandé l'annulation du scrutin.

L'affichage public des résultats au niveau des territoires "a connu plusieurs entorses qui obligent à poser la question de la crédibilité des résultats de plusieurs CLCR", relève la MOE-UE.
Les procédures de compilation des résultats, selon la même source, "ont été jugées peu transparentes" au Katanga, dans le Sud-Kivu, à Kinshasa et dans la Province orientale, où des observateurs et témoins de partis politiques "ont été empêchés d'observer l'ensemble des étapes de la compilation".
"En contradiction avec la loi électorale, le bureau de la Céni a demandé à plusieurs CLCR de ne pas afficher immédiatement les résultats de la compilation mais de les envoyer d'abord au siège de la Céni afin de réaliser un contrôle de cohérence", souligne la mission de l'UE, qui cite notamment les cas de Kinshasa, Lubumbashi, Kisangani ou Goma.
La MOE-UE constate aussi que "3,2 millions d'électeurs ont voté sur des listes de dérogations ou d'omis (car leur nom manquait sur les listes des bureaux), soit plus de 17% du total des votants", alors que ce taux était de 8% environ en 2006 lors du précédent scrutin présidentiel.

"Il est de la responsabilité des acteurs politiques et des institutions congolaises de mener leur propre examen des résultats des élections et d'identifier les solutions à la situation actuelle", a déclaré le chef de la MOE-UE, la députée bulgare Mariya Nedelcheva, citée dans le communiqué.
Samedi, la mission d'observation du Centre Carter a jugé que le processus électoral "manquait de crédibilité" en relevant des "irrégularité graves". Le président de la Céni, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda, a qualifié la déclaration du Centre Carter de "nulle et sans effet".
La Cour suprême doit proclamer samedi les résultats officiels de la présidentielle du 28 novembre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Admin le 14/12/2011, 4:40 am

Mgr Monsegwo Pasinya a justifié l’intervention de l’Église par son obligation morale d’« offrir son aide à la justice pour établir la vérité des urnes là où ont été ses observateurs ».

http://www.secours-catholique.org/actualite/election-presidentielle-au-congo-l-eglise-en-appelle-a-la,10534.html
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  taty le 14/12/2011, 11:04 am

Jim KK a écrit:Entre Monsengwo et Marini nani azo loba verité???

Congo mawa!

Déclaration d'un ami :

Monseigneur Marini Bodho est un voleur qui a ete chasse par des croyants dont ma propre mere a l'Eglise Protestante au Congo, a cote de l'Universite Protestante du Congo. Il avait detourne l'argent de l'eglise et en plus de la corruption qu'il en avait ete coupable. Donc, il faudrait que les Congolais arretent de donner carte blanche a ces "prelats"

Ses mots n'ont aucune valeur morale. Il n'est pas different d'un vulgaire voleur des poules au marche. C'est un flatteur en plus qui n'arretait pas de demander des aides financiers. Ma mere depuis n'y va plus, malgre la revocation de ce voleur de Marini Bodho.


Z.K.

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Mathilde le 14/12/2011, 11:07 am


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Arafat le 14/12/2011, 11:15 am

Troll a écrit:www.lesoir.be 21:24

LA MISSION D´OBSERVATION DE L´UE Very Happy

....L´absence d´observation lors de la consolidation des résultats au Centre national de traitement de la CENI á Kinshasa ne peut qu´affecter la confiance dans les résultats annoncés et leur crédibilité.... pale Laughing

On dirait mupepe ezo ya makasi..qui peut nous expliquer le sens de ce message fort des observateurs de l´UE What a Face Question Razz
Sir Troll,
Nous risquons de nous perdre dans toutes ces déclarations, je prends en exemple ce paragraphe tiré de la déclaration de Didier Reynders, le ministre belge des affaires étrangères. Pour certains, c´est donc la CENI qui a le dernier mot.
Le ministre a toutefois souligné qu'aucune des missions d'observation nationales et internationales n'avait conclu qu'il y avait lieu de contester l'ordre dans lequel la Céni avait classé les candidats (le président sortant Joseph Kabila en tête, avec quelque 49% des suffrages, suivi par l'opposant Etienne Tshisekedi, avec 32,33%).

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  ndonzwau le 20/12/2011, 12:44 am

La Libre Belgique emmenée par sa spécialiste du Congo, MFC, est devenue une fidèle défenseuse
du Congo en Belgique, (bien contrairement au Soir avec CB) !
Voici un florilège seulement pour aujourd'hui de son combat pour un Congo libre, démocratique
et un appel à la Belgique officielle d'écouter le cri légitime des Congolais !!!


"Édito: Congo, la bonne décision
° http://www.lalibre.be/actu/international/article/707708/edito-congo-la-bonne-decision.html
Contrairement à ce qui avait été un moment envisagé, le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, n’assistera pas, mardi, à la prestation de serment de Joseph Kabila, proclamé vainqueur de la présidentielle par la Cour suprême de justice de Kinshasa, vendredi dernier.
Il n’ira pas parce qu’en raison des irrégularités qui ont émaillé le processus électoral, il regrette que cette Cour suprême - réputée acquise au président Kabila - "n’ait pas usé de ses prérogatives pour un examen plus approfondi, critique et indépendant des résultats" de la Commission électorale (Ceni, présidée par un parent de Joseph Kabila), les confirmant à la virgule près.

Le nouveau ministre, en poste depuis le 6 décembre seulement, a pris la bonne décision. Il redresse ainsi un peu l’image de la Belgique, gravement écornée par la pleutrerie ou la coupable indifférence de son prédécesseur, Steven Vanackere, qui n’avait rien vu des violations de la loi électorale avant le scrutin, rien vu des irrégularités - pourtant abondamment rapportées par les observateurs et les ONG - pendant le vote, rien vu des anomalies, elles aussi très documentées, dans le comptage des voix.
Son honteux silence faisait de notre pays le complice des fraudes. Didier Reynders, par son refus de se rendre à Kinshasa mardi, rappelle que nos démocraties reposent sur certaines valeurs, notamment la condamnation de la tricherie et la solidarité avec les populations dont notre pays se dit l’ami.
Accessoirement, il freine ainsi la dégringolade de la réputation de la Belgique sur la scène internationale comme spécialiste du Congo."


"Des chars à Kinshasa après les propos de Tshisekedi
° http://www.lalibre.be/actu/international/article/707781/des-chars-a-kinshasa-apres-les-propos-de-tshisekedi.html
A la veille de l'investiture du président de la République du Congo (RDC) Joseph Kabila après sa réélection contestée, des chars ont pris position lundi à Kinshasa à la suite des déclarations de son rival Etienne Tshisekedi, autoproclamé "président élu" et qui veut aussi prêter serment cette semaine.
Lundi matin Kinshasa était à nouveau quadrillée par la police et l'armée, comme le 9 décembre après l'annonce des résultats provisoires de la présidentielle à un tour du 28 novembre qui avait déclenché des violences dans la capitale. Mais cette fois des chars de la Garde républicaine ont aussi été positionnés en différents lieux, ont constaté des journalistes de l'AFP.

La police est très présente dans le quartier populaire de Limete (banlieue est) où se trouve le siège de l'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), le parti de M. Thisekedi qui a sa maison non loin. Quelques militants de l'UDPS y ont été dispersés à coup de grenades lacrymogènes dans la matinée, a constaté l'AFP. "C'est pour la population que ces chars sont là. C'est pour l'aider à se mouvoir aisément. Et pour sécuriser les visiteurs importants" attendus pour l'investiture et la prestation de serment du président Kabila mardi matin, a assuré le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, à la radio Okapi, parrainée par l'ONU.
L'éternel opposant Etienne Tshisekedi, 79 ans, rejette depuis le début le résultat de l'élection, confirmés par la Cour suprême et le donnant perdant face à M. Kabila, 40 ans, réélu pour cinq ans avec 48,95% des suffrages contre 32,33% à son rival, lors d'un scrutin marqué par de multiples irrégularités. A Limete, la maison de l'opposant autoproclamé "président élu" depuis le 9 décembre, est devenue sa "présidence de la République".
Sous un abri dans son jardin, assis à une table, le drapeau congolais hissé derrière lui, le leader de l'UDPS a soufflé le chaud et le froid dimanche dans une déclaration aux Congolais. Il a demandé à la population de rester calme "parce que quelqu'un qui est vainqueur ne s'agite pas", et s'est refusé à appeler à des manifestations, contredisant l'UDPS qui avait évoqué des "marches pacifiques".

M. Tshisekedi a annoncé qu'il allait prêter serment vendredi dans le stade des Martyrs de Kinshasa, près duquel des chars avaient pris place lundi, avant d'affirmer que le gouvernement était "démis", et d'enjoindre soldats, policiers et fonctionnaires de "n'obéir qu'à (son) autorité légitime". Il a même appelé à capturer Joseph Kabila, qualifié de "fauteur en eaux troubles", promettant une "récompense très importante" à celui qui "l'amènera ici ligoté".
La réaction du camp Kabila a été immédiate: "énième vaste blague" d'un opposant "fatigué politiquement", "mauvais perdant", qui "ne peut plus mobiliser la population", a répondu Aubin Minaku, secrétaire général de la Majorité présidentielle (MP). M. Tshisekedi est "en train d'exercer une réelle rébellion contre les institutions", "c'est un appel infractionnel, criminel (...) pour que le sang coule. Nous ne pouvons le tolérer", a prévenu M. Minaku. [b]"Tshisekedi recherche un déferlement populaire afin qu'il y ait des bévues du côté de la police (...), nous avons pris des dispositions, la police ne tombera pas dans ce piège"[/b], a ajouté le chef de la MP.
Pour le directeur du programme Afrique centrale à l'ONG International Crisis Group (ICG), Thierry Vircoulon, "c'est excessif de dire que c'est un appel à la rébellion, c'est plutôt le retour d'une technique politique qui a malheureusement fait la preuve de son inefficacité". Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a lancé lundi un "message de dialogue et d'abstention de toute violence" des deux côtés. A Bruxelles, le nouveau chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, avait regretté samedi dans un communiqué l'absence d'"examen plus approfondi, critique et indépendant des résultats" par la CSJ. Il a renoncé à se rendre à Kinshasa - comme il l'avait un moment envisagé - pour la prestation de serment du président Kabila prévue mardi."



"L’ANR au service d’un candidat
° http://www.lalibre.be/actu/international/article/707608/l-anr-au-service-d-un-candidat.html
Le Renseignement travaille depuis mi-2010 pour le candidat Kabila.

Un vent favorable nous a fait parvenir un document interne à l’ANR (Agence nationale de renseignement du Congo). Il s’agit du texte d’un exposé prononcé le 19 août 2010 - soit un an et demi avant la présidentielle - par le directeur provincial de l’ANR pour Kinshasa, Jules Katumbwe Bin Mutindi.
Dans un raccourci saisissant, le cadre explique à ses subordonnés que "l a démocratie se définit par l’exercice du pouvoir par le souverain primaire qui s’exprime par les élections des gouvernants. C’est pourquoi les élections libres, démocratiques et transparentes de 2006 nous ont permis aujourd’hui de vivre le changement intervenu dans tous les secteurs de la vie nationale. Ainsi, pour la continuité des œuvres dont l’auteur est le chef de l’Etat, notre institution doit s’investir pour la réélection de Joseph Kabila Kabange à la prochaine présidentielle ainsi que celle des membres de sa famille politique dans toutes les institutions républicaines".
Le cadre explique à ses troupes qu’elles doivent "devancer les événements et saisir le taureau par les cornes en peaufinant les stratégies qui assureront la victoire du chef de l’Etat et des membres de sa famille politique aux élections générales ".

Suit un calendrier de tâches à remplir par différents services. La plupart relèvent du travail normal d’un service de renseignement. On y note toutefois quelques instructions moins classiques comme "suivre et contrôler les médias" ; "prendre en charge toutes les représentations diplomatiques et celles des organisations du système des Nations unies en vue de connaître les contacts étrangers des candidats tant à la présidentielle qu’aux législatives nationales" ; "infiltrer toutes les représentations pour démasquer les activités pouvant déstabiliser l’élection du chef de l’Etat et des membres de sa famille politique".
La division des Renseignements généraux doit "identifier les endroits stratégiques pour l’affichage des panneaux, pancartes, calicots et autres matériels de propagande" ; "infilter les états-majors des autres candidats tant à la présidentielle qu’aux législatives pour détecter leurs stratégies. Déployer des agents-taupes dans ces états-majors, qui fourniront quotidiennement les informations sur les candidats rivaux".

La division études et analyses est chargée de "rédiger les thèmes et messages susceptibles d’être mentionnés sur les panneaux, pancartes, banderoles, calicots ou autres matériels pour la campagne électorale du chef de l’Etat et des membres de sa famille politique. Analyser les thèmes et messages d’autres candidats afin de chercher les éléments pour la contradiction" ; aider les états-majors électoraux pro-Kabila à "rectifier les erreurs et (...) les orienter sur la voie de la victoire électorale" tandis que, chez leurs rivaux, l’ANR devra "déceler les failles et les points forts afin de monter une parade contre leurs éléments et éventuellement monter des contre-stratégies pour les battre".
Dans l’ensemble, résume le cadre de l’ANR, "nous devons nous mobiliser pour cette journée (d’élections présidentielle et législatives) afin d’encadrer et de conduire les électeurs aux urnes pour voter le chef de l’Etat (sic) et les candidats députés nationaux de sa famille politique", tout en chargeant la division de contre-espionnage de "prendre en charge les observateurs étrangers". La même technique devra être appliquée lors des élections provinciales de 2012 et des locales de 2013, ajoute l’orateur. Et de conclure : "En vous donnant ces assignations, j’ose croire que chacun d’entre nous s’attellera à ce travail afin de prouver notre loyauté au chef de l’Etat et à sa famille politique."

Un court document du département EM/DSI - avec cachet de l’ANR - présidence de la République - du18 août 2011, indique de son côté une "cartographie sécuritaire des circonscriptions électorales" de la capitale, précisant, pour ces quatre circonscriptions, en rubrique "Observations", qu’elles comportent chacune un "risque d’un vote sanction contre le pouvoir en place"."
Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  KOTA le 20/12/2011, 1:01 am

EGLISE NOTRE DAME DE LA GRACE A BINZA UPN – A KINSHASA – A SUBI DES DEGATS IMPORTANTS PROVOQUES PAR UN CHAR DE COMBAT

Posted on 19 décembre 2011by http://dc-kin.net
L EGLISE NOTRE DAME DE LA GRACE A BINZA UPN – A KINSHASA – A SUBI DES DEGATS IMPORTANTS PROVOQUES PAR UN CHAR DE COMBAT QUI A DEFONCE LES MURS ET LE PROTAIL DE L ENTREE DE CE LIEU SACRE. CE CHAR S EST PAR LA SUITE POSITIONNE EN PROXIMITE DE L EGLISE.
SOMMES-NOUS REVENUS A L EPOQUE DES CHRETIENS MASSACRES PAR LES PAYENS ?
VERITE ET JUSTICE POUR LE CONGO DC








http://fsddc.wordpress.com/2011/12/19/eglise-notre-dame-de-la-grace-a-binza-upn-a-kinshasa-a-subi-des-degats-importants-provoques-par-un-char-de-combat/

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Tehuti le 13/1/2012, 4:14 pm



Cardinal Mosengo demande au pouvoir de l'imposteur Kabila qui se maintien par défi à démissionner

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  LORD MBAKAMA le 13/1/2012, 5:20 pm

Tehuti a écrit:

Cardinal Mosengo demande au pouvoir de l'imposteur Kabila qui se maintien par défi à démissionner

FAUX :
http://www.groupelavenir.cd/spip.php?article43758

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Congomoko le 13/1/2012, 5:56 pm

LORD MBAKAMA a écrit:
Tehuti a écrit:

Cardinal Mosengo demande au pouvoir de l'imposteur Kabila qui se maintien par défi à démissionner

FAUX :
http://www.groupelavenir.cd/spip.php?article43758


LORD,
Tout le monde a la même lecture sauf toi, les evêques quoi que diplômates sont clairs et ils l'ont dit, ils ne sont pas là pour demander à un président de démissionner, et ce n'est pas leur rôle.
Ils témoignent simplement ce qu'ils ont vu, c'est à dire les tricheries,bourrages d'urnes le violences ainsi que les tendences du vrai vainqueur, ils en concluent que les resultats de la présidentielles donnés par la CENI ne sont pas crédibles , ni véridiques, de ceci découle que ce n'est pas la Cenco qui doit dire qui a gagné car c'est du ressort de la CENI à qui la Cenco demande de corriger ce qu'elle qualifie de mensonges(éléction de Kabila) ou de démissionner (car ils ont menti), c'est clair comme l'eau de roche.

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Mathilde le 14/1/2012, 2:57 am

Exclusivité: Conférence de presse de l’ UDPS
January 13, 2012 9:20 am


http://congomikili.com/exclusivite-conference-de-presse-de-l-udps.html

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Mathilde le 14/1/2012, 11:59 am




_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Mathilde le 14/1/2012, 3:57 pm

Exclusivité: La messe de vérité de Laurent Monsengwo

http://congomikili.com/exclusivite-la-messe-de-verite-de-laurent-monsengwo.html

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Mathilde le 15/1/2012, 1:58 am

RDC : L'Eglise conteste les élections.

http://www.tv5.org/TV5Site/afrique/



_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  lino le 15/1/2012, 11:59 pm

Mosengwo doit d'abord convaincre le MLC qu' en 2006 malu malu avait bien organisé les élections et que JP MBEMBA avait bien perdu.
Lelo MALU MALU akomi mutu malamu???


Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  KOTA le 1/2/2012, 9:09 pm

http://wp.me/p18AQh-CJ
RDC – Un février de tous les dangers?

Publié le 1 février 2012by http://dc-kin.net

RDC – Un février de tous les dangers?


le 1 février 2012


Deux versions se croisent sur Etienne Tshisekedi wa Mulumba et le cardinal Lament Monsengwo Pasinya. D’un côté celle d’Eugène Diomi Ndongala (page 3) et de l’autre, la thèse de l’opposant en exil Alphonse Tshiyoyo Mufoncol (page 4). Le second s’interroge sur une éventuelle guerre de leadership entre les deux hommes quant au combat à livrer contre Joseph Kabila que l’un et l’autre considère comme mal élu, sinon pas élu du tout....

SUITE:

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARDINAL LAURENT MONSENGWO: “les resultats des élections ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice”

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum