Mfumu Ntoto & la 3e voix

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Mathilde le 19/9/2013, 10:30 am

DEBAT CHAUD sur les concertations : Le changement de position de Mfumu Ntoto et des opposants


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Mwana Ya Lola le 19/9/2013, 11:51 am

Libre Examen a écrit:On les assez entendus les uns les autres, nos politiciens dits de l'opposition. Il n'y a pas meilleurs arguments que le sien, il n'y a pas meilleures voies que ceux chacun propose particulièrement. On l'a compris. Et c'est bien humain même si, en vérité, il n'y a rien de ce qu'ils disent qui n'ait jamais été dit auparavant.

Mails voilà que je suis d'accord avec Sir Troll. Je veux des sacrifices. Je veux du sang. Je veux leurs sangs.

Je ne veux pas de ceux qui vont mourir dans leurs lits  comme Alain Moloto , ou  bientôt, comme Etienne Tshisekedi.

Du sang, s'il-vous-plait ! Je veux bien que trop parler peut tuer mais ne mourrait pas comme ça tout de même. Laissez les vidéos aux combattants.

Faites-nous plaisir. Sacrifiez-vous pour le Congo. Ne mourrez pas dans vos lits.


 
Admin a écrit:C vrai qu'on les a assez entendus ... mais que faut-il faire maintenant? Ne plus les entendre? Les recommander le mutisme comme le fait président élu?
Vous voulez du sang? Y en a pas assez dans l'est du Congo?
... juste des questions mon cher ami ArrowQuestion
djino a écrit:
Floribert CHEBEYA a donné de son sang, Bon sang ! Et son sacrifice a - t - il été suivit d'effet escompté ?

Armand TUNGULU a donné du sang frais, qui des combattants a osé bravé Kabila en lui faisant le 1/3 de ce qu'à fait Armand TUNGULU ?

Mzee KABILA a donné de son sang, qui des M17 n'ose se lever pour demander un vrai "procès" pour les 117 détenus et surtout pour libérer Eddy KAPEND et rétablir la vérité ??

BOTETI a donné de son sang et les auteurs de sa mort et le sang coule encore .... Ceux qui meurent chaque Jour et qui donnent de leur Sang ne sont ils pas assez ? Hein Admin loba nanu
 

M'enfin !

Vous aurez tout de même compris que je reprenais tout simplement, à ma façon habituelle bien sûr, Sir Troll qui réagissant aux propos de Vital Kamerhe selon lesquels qu'il serait prêt à se sacrifier pour le Congo, s'est saisi de l'occasion pour affirmer qu'Etienne Tshisekedi ne donnera jamais sa vie pour le Congo et qu'il va mourir tranquillement dans son lit.

En fait, je ne fais que demander à nos politiciens de joindre la parole à l'acte. Ils accompliraient ainsi le vœu tant attendu de Troll. Ils relèveraient en même temps le défi que Troll veut te voir accomplir.

Pour sûr qu'Armand Tungulu a sacrifié sa vie. A-t-il fait ce sacrifice de façon réfléchie. Nous pouvons toujours en débattre. Ce qui est sûr, est qu'en ce qui me concerne, je ne conseillerai jamais à qui que ce soit d'agir comme Armand Tungulu a agi. Quand donc je dis que je veux du sang, c'est une figure de style pour frapper les esprits mais en même temps montrer aussi le simplisme de l'acte qu'on demande à un politicien de poser pour simplement montrer qu'il est prêt à se donner en sacrifice pour le Congo.

Je ne demanderai à aucun opposant d'aller se mettre devant un peloton d'exécution (j'emploie encore une image forte). Ce serait tout simplement un acte de suicide.

Nous savons fort bien que Mobutu qui a régné et a profité du Congo pendant 32 ans a fui devant l'avancée de Laurent Désiré Kabila et est allé mourir dans un lit loin de son pays.

Nous savons qu'un fameux ministre de Mobutu avait juré qu'ils se sacrifieraient jusqu'au dernier homme pendant l'avancée de Laurent Désiré Kabila mais qu'il avait fui et est aujourd'hui ministre de Joseph Kabila.

Nous savons que Kengo wa Dondo avait aussi fui et aurait même déclaré, selon radio bendélé, qu'il était au Zaïre au service d'un ami. Mais aujourd'hui,  il est rentré dans les pays de son ami où il occupe des hautes fonctions et y a même été candidat à présidence. Et nous reconnaissons tous ses qualités que Sir Troll a pris bien soin de nous nous rappeler.

Et, il y en a bien d'autres dans ce cas, qui ont fui et qui aujourd'hui se retrouvent tranquillement dans le sillage du pouvoir.

Je ne peux donc pas demander aux politiciens de façon légère de sortir et d'aller se faire tirer dessus juste pour le besoin d'une démonstration. A quoi cela servirait-il ? Je n'en vois pas l'utilité.

Que faudrait-il donc qu'ils fassent ? Je sais que nous différons d’avis sur ce qu’il faut faire. Mais voici tout de même ce que je pense qu’il faudrait qu’il fasse.

S’ils sont réellement persuadés que Joseph Kabila a triché et que beaucoup de députés ont aussi triché, ils doivent quitter l’assemblée nationale et déclarer publiquement qu’ils ne reconnaissent pas Joseph Kabila comme président du Congo. (Je pense que ceci est, par ailleurs, important pour recréer la confiance entre la population et les leaders de l’opposition car la population pense que ceux-ci ne pensent qu’à leurs poches. Ceci servira encore comme exemple de modèle à suivre).

Ils doivent mobiliser la population en organisant des meetings populaires pour dénoncer le pouvoir et la préparer aussi pour les prochaines échéances électorales. Si le pouvoir ne peut pas permettre une telle expression publique aux politiciens de l’opposition, il faut commencer à se poser des questions sur la tenue d’élections justes. Les manipulations des lois pour permettre à Joseph Kabila de se représenter ne me posent pas tellement problème. Ce sont ce genre de manœuvres qui peuvent aussi arriver dans des pays démocratiques. L’essentiel pour ma part est de s’assurer que les élections soient justes car je suis persuadé que n’importe qui de tous les candidats potentiels à la présidence de l’opposition est en mesure de battre Joseph Kabila dans des élections libres.

L’on sait tous que certains leaders de l’opposition peuvent tout dire sans en être inquiété le moins du monde par le pouvoir, ce qui commence à susciter certaines questions.

Pourquoi Diomi est en prison ? Serait-ce parce qu’il n’a pas accepté de légitimer Joseph Kabila ? Et pourquoi certains autres peuvent tout dire sans aller en prison ?

Joseph Kabila choisit-il ses opposants ?

Quant aux nombreux morts congolais, je dirai simplement qu’ils sont des victimes des politiques de nos politiciens. Ce sont nos politiciens qui entretiennent la continuation de la situation que nous vivons. Et comme tel, ils sont complices de leurs morts.

Et sur Laurent Désiré Kabila, je ne peux pas voir sa mort comme un sacrifice de sa part pour le Congo. Il a été victime de ses propres machinations. C’est lui qui nous est venu avec les Rwandais et, d’après certains, serait impliqué dans l’assassinat d’André Kisase Ngandu qui était son compagnon dans l’AFDL.
Le seul qui peut tout dire sans aller en prison et qui en même temps à légitimer le pouvoir de Kabila, c'est Kamhere.

Pour ce qui est des meetings populaires, ils sont interdits à Kinshasa et dans toutes les grandes villes.

Évidemment, il est tentant de faire un parallélisme avec les années 90 ou l'opposition bravaient le pouvoir, mais il y a une différence majeure: la Communauté internationale qui avait lâché Mobutu ne l'a pas encore fait avec Kabila. D'autant plus que le Tshisekedi n'est plus aussi jeune.

Ce rôle d'agitation par la rue devait normalement être tenu par Kamhere et les autres, vu qu'ils sont encore jeunes, mais ce dernier préfère les salons climatisés.

Ainsi, le seul qui commençait a installer les germes d'une contestation par la rue était Diomi, le pouvoir l'a très vite compris...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Libre Examen le 19/9/2013, 1:42 pm

Tsippora a écrit:Bonsoir LE, j'espere que tout va pour le mieux Wink 
Libre Examen a écrit:
Tsippora a écrit:Hahahah il me semblait aussi...Razz Plus serieusement, j'apprecie vos analyses et m'etonne toujours de vous voir defendre vos positions avec beaucoup de conviction. Au plaisir de vous lire !
ndonzwau a écrit:
Tsippora a écrit:Pour une rare fois je suis d'accord avec vous, mbuta Ndonzawu Very Happy 
Mbote, Ma Tshippo, kalaaaah, vous m'avez manqué !

Erreur, néanmoins ci-dessus : ce n'est malheureusement pas moi, pas encore, qui sait, ça viendra un jour, que vous devez féliciter... Je n'ai rien dit, encore jamais rien dit qui mérite votre insigne approbation, comme vous dites...


Compatriotiquement!
Oh la laaaa ! Mais qui-va-là !
Ca ne peut que mieux aller de vous lire chère dame !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Libre Examen le 19/9/2013, 2:49 pm

Tsippora a écrit:Mbuta Ndo; Je voulais dire que je me rejouis de voir que vous continuez a participer activement au forum (je tenais a clarifier pour eviter une mauvaise comprehension de mes propos). Bref, moi j'ai jete l'eponge Very Happy 
Tsippora a écrit:Hahahah il me semblait aussi...Razz Plus serieusement, j'apprecie vos analyses et m'etonne toujours de vous voir defendre vos positions avec beaucoup de conviction. Au plaisir de vous lire !
ndonzwau a écrit:
Tsippora a écrit:Pour une rare fois je suis d'accord avec vous, mbuta Ndonzawu Very Happy 
Mbote, Ma Tshippo, kalaaaah, vous m'avez manqué !

Erreur, néanmoins ci-dessus : ce n'est malheureusement pas moi, pas encore, qui sait, ça viendra un jour, que vous devez féliciter... Je n'ai rien dit, encore jamais rien dit qui mérite votre insigne approbation, comme vous dites...


Compatriotiquement!

Oh ma chère à qui le dites-vous !

Si vous pouviez seulement savoir le nombre de fois que j'ai jeté l'éponge, me suis ravisé par la suite et m'en suis retourné pour aller la ramasser, vous ne le croiriez sûrement pas. Mais je peux vous livrer un autre secret. Je vais encore la jeter cette éponge. Encore et encore et encore... Mais je vais aussi vous assurer que je vais encore aller la ramasser. Encore et encore et encore...

Peut-il y avoir un amour plus grand !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Admin le 19/9/2013, 2:52 pm

Libre Examen a écrit:
Tsippora a écrit:Mbuta Ndo; Je voulais dire que je me rejouis de voir que vous continuez a participer activement au forum (je tenais a clarifier pour eviter une mauvaise comprehension de mes propos). Bref, moi j'ai jete l'eponge Very Happy 
Tsippora a écrit:Hahahah il me semblait aussi...Razz Plus serieusement, j'apprecie vos analyses et m'etonne toujours de vous voir defendre vos positions avec beaucoup de conviction. Au plaisir de vous lire !
ndonzwau a écrit:
Tsippora a écrit:Pour une rare fois je suis d'accord avec vous, mbuta Ndonzawu Very Happy 
Mbote, Ma Tshippo, kalaaaah, vous m'avez manqué !

Erreur, néanmoins ci-dessus : ce n'est malheureusement pas moi, pas encore, qui sait, ça viendra un jour, que vous devez féliciter... Je n'ai rien dit, encore jamais rien dit qui mérite votre insigne approbation, comme vous dites...


Compatriotiquement!
Oh ma chère à qui le dites-vous !

Si vous pouviez seulement savoir le nombre de fois que j'ai jeté l'éponge, me suis ravisé par la suite et m'en suis retourné pour aller la ramasser, vous ne le croiriez sûrement pas. Mais je peux vous livrer un autre secret. Je vais encore la jeter cette éponge. Encore et encore et encore... Mais je vais aussi vous assurer que je vais encore aller la ramasser. Encore et encore et encore...

Peut-il y avoir un amour plus grand !
Very Happy 

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  ndonzwau le 19/9/2013, 3:54 pm

Mwana Ya Lola a écrit:
Libre Examen a écrit:On les assez entendus les uns les autres, nos politiciens dits de l'opposition. Il n'y a pas meilleurs arguments que le sien, il n'y a pas meilleures voies que ceux chacun propose particulièrement. On l'a compris. Et c'est bien humain même si, en vérité, il n'y a rien de ce qu'ils disent qui n'ait jamais été dit auparavant.

Mails voilà que je suis d'accord avec Sir Troll. Je veux des sacrifices. Je veux du sang. Je veux leurs sangs.

Je ne veux pas de ceux qui vont mourir dans leurs lits  comme Alain Moloto , ou  bientôt, comme Etienne Tshisekedi.

Du sang, s'il-vous-plait ! Je veux bien que trop parler peut tuer mais ne mourrait pas comme ça tout de même. Laissez les vidéos aux combattants.

Faites-nous plaisir. Sacrifiez-vous pour le Congo. Ne mourrez pas dans vos lits.


 
Admin a écrit:C vrai qu'on les a assez entendus ... mais que faut-il faire maintenant? Ne plus les entendre? Les recommander le mutisme comme le fait président élu?
Vous voulez du sang? Y en a pas assez dans l'est du Congo?
... juste des questions mon cher ami ArrowQuestion
djino a écrit:
Floribert CHEBEYA a donné de son sang, Bon sang ! Et son sacrifice a - t - il été suivit d'effet escompté ?

Armand TUNGULU a donné du sang frais, qui des combattants a osé bravé Kabila en lui faisant le 1/3 de ce qu'à fait Armand TUNGULU ?

Mzee KABILA a donné de son sang, qui des M17 n'ose se lever pour demander un vrai "procès" pour les 117 détenus et surtout pour libérer Eddy KAPEND et rétablir la vérité ??

BOTETI a donné de son sang et les auteurs de sa mort et le sang coule encore .... Ceux qui meurent chaque Jour et qui donnent de leur Sang ne sont ils pas assez ? Hein Admin loba nanu
 

M'enfin !

Vous aurez tout de même compris que je reprenais tout simplement, à ma façon habituelle bien sûr, Sir Troll qui réagissant aux propos de Vital Kamerhe selon lesquels qu'il serait prêt à se sacrifier pour le Congo, s'est saisi de l'occasion pour affirmer qu'Etienne Tshisekedi ne donnera jamais sa vie pour le Congo et qu'il va mourir tranquillement dans son lit.

En fait, je ne fais que demander à nos politiciens de joindre la parole à l'acte. Ils accompliraient ainsi le vœu tant attendu de Troll. Ils relèveraient en même temps le défi que Troll veut te voir accomplir.

Pour sûr qu'Armand Tungulu a sacrifié sa vie. A-t-il fait ce sacrifice de façon réfléchie. Nous pouvons toujours en débattre. Ce qui est sûr, est qu'en ce qui me concerne, je ne conseillerai jamais à qui que ce soit d'agir comme Armand Tungulu a agi. Quand donc je dis que je veux du sang, c'est une figure de style pour frapper les esprits mais en même temps montrer aussi le simplisme de l'acte qu'on demande à un politicien de poser pour simplement montrer qu'il est prêt à se donner en sacrifice pour le Congo.

Je ne demanderai à aucun opposant d'aller se mettre devant un peloton d'exécution (j'emploie encore une image forte). Ce serait tout simplement un acte de suicide.

Nous savons fort bien que Mobutu qui a régné et a profité du Congo pendant 32 ans a fui devant l'avancée de Laurent Désiré Kabila et est allé mourir dans un lit loin de son pays.

Nous savons qu'un fameux ministre de Mobutu avait juré qu'ils se sacrifieraient jusqu'au dernier homme pendant l'avancée de Laurent Désiré Kabila mais qu'il avait fui et est aujourd'hui ministre de Joseph Kabila.

Nous savons que Kengo wa Dondo avait aussi fui et aurait même déclaré, selon radio bendélé, qu'il était au Zaïre au service d'un ami. Mais aujourd'hui,  il est rentré dans les pays de son ami où il occupe des hautes fonctions et y a même été candidat à présidence. Et nous reconnaissons tous ses qualités que Sir Troll a pris bien soin de nous nous rappeler.

Et, il y en a bien d'autres dans ce cas, qui ont fui et qui aujourd'hui se retrouvent tranquillement dans le sillage du pouvoir.

Je ne peux donc pas demander aux politiciens de façon légère de sortir et d'aller se faire tirer dessus juste pour le besoin d'une démonstration. A quoi cela servirait-il ? Je n'en vois pas l'utilité.

Que faudrait-il donc qu'ils fassent ? Je sais que nous différons d’avis sur ce qu’il faut faire. Mais voici tout de même ce que je pense qu’il faudrait qu’il fasse.

S’ils sont réellement persuadés que Joseph Kabila a triché et que beaucoup de députés ont aussi triché, ils doivent quitter l’assemblée nationale et déclarer publiquement qu’ils ne reconnaissent pas Joseph Kabila comme président du Congo. (Je pense que ceci est, par ailleurs, important pour recréer la confiance entre la population et les leaders de l’opposition car la population pense que ceux-ci ne pensent qu’à leurs poches. Ceci servira encore comme exemple de modèle à suivre).

Ils doivent mobiliser la population en organisant des meetings populaires pour dénoncer le pouvoir et la préparer aussi pour les prochaines échéances électorales. Si le pouvoir ne peut pas permettre une telle expression publique aux politiciens de l’opposition, il faut commencer à se poser des questions sur la tenue d’élections justes. Les manipulations des lois pour permettre à Joseph Kabila de se représenter ne me posent pas tellement problème. Ce sont ce genre de manœuvres qui peuvent aussi arriver dans des pays démocratiques. L’essentiel pour ma part est de s’assurer que les élections soient justes car je suis persuadé que n’importe qui de tous les candidats potentiels à la présidence de l’opposition est en mesure de battre Joseph Kabila dans des élections libres.

L’on sait tous que certains leaders de l’opposition peuvent tout dire sans en être inquiété le moins du monde par le pouvoir, ce qui commence à susciter certaines questions.

Pourquoi Diomi est en prison ? Serait-ce parce qu’il n’a pas accepté de légitimer Joseph Kabila ? Et pourquoi certains autres peuvent tout dire sans aller en prison ?

Joseph Kabila choisit-il ses opposants ?

Quant aux nombreux morts congolais, je dirai simplement qu’ils sont des victimes des politiques de nos politiciens. Ce sont nos politiciens qui entretiennent la continuation de la situation que nous vivons. Et comme tel, ils sont complices de leurs morts.

Et sur Laurent Désiré Kabila, je ne peux pas voir sa mort comme un sacrifice de sa part pour le Congo. Il a été victime de ses propres machinations. C’est lui qui nous est venu avec les Rwandais et, d’après certains, serait impliqué dans l’assassinat d’André Kisase Ngandu qui était son compagnon dans l’AFDL.
Le seul qui peut tout dire sans aller en prison et qui en même temps à légitimer le pouvoir de Kabila, c'est Kamhere.

Pour ce qui est des meetings populaires, ils sont interdits à Kinshasa et dans toutes les grandes villes.

Évidemment, il est tentant de faire un parallélisme avec les années 90 ou l'opposition bravaient le pouvoir, mais il y a une différence majeure: la Communauté internationale qui avait lâché Mobutu ne l'a pas encore fait avec Kabila. D'autant plus que le Tshisekedi n'est plus aussi jeune.

Ce rôle d'agitation par la rue devait normalement être tenu par Kamhere et les autres, vu qu'ils sont encore jeunes, mais ce dernier préfère les salons climatisés.

Ainsi, le seul qui commençait a installer les germes d'une contestation par la rue était Diomi, le pouvoir l'a très vite compris...
Moi aussi j'approuve la contestation dans la rue, je rêve même pis j'ai rêvé plus d'une fois ici très ouvertement d'un soulèvement populaire qui n'a pas eu l'heur de plaire à plus d'un; passons...

Plus sérieusement, au delà de nos préjugés (légitimes !) et de toutes nos réfutations savantes et affectives, si la vraie réponse était à ce propos qu'un leader politique aurait aussi toute opportunité de s'interroger des limites de cet exercice vu ses difficultés, ses échecs passés et prévisibles et choisisse une autre manière d'opérer...

Compatriotiquement!  

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Arafat le 19/9/2013, 4:03 pm

Libre Examen a écrit:
Pour sûr qu'Armand Tungulu a sacrifié sa vie. A-t-il fait ce sacrifice de façon réfléchie. Nous pouvons toujours en débattre. Ce qui est sûr, est qu'en ce qui me concerne, je ne conseillerai jamais à qui que ce soit d'agir comme Armand Tungulu a agi.
Tout à fait LE, j´avais à l´epoque tenu pratiquement le même language et fait par ailleurs la même réflexion mais beaucoup, sous certainement l´effet de l´émotion m´avaient qualifié de poltron, peureux, trouillard etc....et que le pays n´avancerait jamais disaient-ils avec des gens qui avaient la même analyse que moi, j´ai failli même me faire broyer les testicules. Mad Mad Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  ndonzwau le 19/9/2013, 4:12 pm

Libre Examen a écrit:
Tsippora a écrit:Mbuta Ndo; Je voulais dire que je me rejouis de voir que vous continuez a participer activement au forum (je tenais a clarifier pour eviter une mauvaise comprehension de mes propos). Bref, moi j'ai jete l'eponge Very Happy 
Tsippora a écrit:Hahahah il me semblait aussi...Razz Plus serieusement, j'apprecie vos analyses et m'etonne toujours de vous voir defendre vos positions avec beaucoup de conviction. Au plaisir de vous lire !
ndonzwau a écrit:
Tsippora a écrit:Pour une rare fois je suis d'accord avec vous, mbuta Ndonzawu Very Happy 
Mbote, Ma Tshippo, kalaaaah, vous m'avez manqué !

Erreur, néanmoins ci-dessus : ce n'est malheureusement pas moi, pas encore, qui sait, ça viendra un jour, que vous devez féliciter... Je n'ai rien dit, encore jamais rien dit qui mérite votre insigne approbation, comme vous dites...


Compatriotiquement!
Oh ma chère à qui le dites-vous !

Si vous pouviez seulement savoir le nombre de fois que j'ai jeté l'éponge, me suis ravisé par la suite et m'en suis retourné pour aller la ramasser, vous ne le croiriez sûrement pas. Mais je peux vous livrer un autre secret. Je vais encore la jeter cette éponge. Encore et encore et encore... Mais je vais aussi vous assurer que je vais encore aller la ramasser. Encore et encore et encore...

Peut-il y avoir un amour plus grand !
Ma Tsippo,

Vous avez jeté l’éponge, nous dites-vous ; que je vous comprends ! Mais si vous me permettez, je me hasarderais à préciser quand-même à votre place  à l’attention des forumeurs qui vous auraient mal compris, c'est possible : telle que je la connais, Ma Tsippo a jeté l’éponge de participer activement au forum (qui tournerait en rond !?) mais ne jetterait jamais l’éponge pour se préoccuper de la situation de son pays…

Alors, le forum ne tournerait-il qu’en rond ?
Nous sommes tous ici des "politiques" en tant que citoyens "conscients et quelque peu actifs" mais pour presque tous, moi encore bien moins que Ma Tsippo (qui a eu le courage d’en tâter) nous ne sommes pas des "politiciens" mais je ne fâcherais personne en révélant que la dure situation du pays a rendu beaucoup d’entre nous des "politiciens résignés, refoulés ou ratés"…
Je veux sous-entendre aussi par-là que peut-être une des seules façons qui nous reste de "faire la politique", càd de continuer à nous préoccuper des conditions difficiles de nos concitoyens c’est d'émettre nos tentatives de diagnostics et des thérapeutiques sur les problèmes du pays, d’en discuter sur un forum, quel que soit son peu d’impact effectif, quelles que soient l’impasse et les divergences de nos avis… Tout fait nombre…

Enfin j’ajouterais juste que peu d’entre nous sont dupes de l’échec, de l’immobilisme et pire de notre direction politique mais c’est notre pays : devons-nous cesser "d’aboyer parce que la caravane kanambiste continue de nous passer dessus" de plus belle ?
Qui sait, un chien, quelques chiens… arriveront-ils un jour de grimper jusqu’à en mordre mortellement les hautains occupants et arrêter enfin sa folle marche meurtrière ?

Moi aussi selon les sujets et les moments, le dépit et le fatalisme me submergent mais je n’ai pas cessé l’illusion de croire que vaut mieux parler de temps à autre sur le forum que me taire… Dans tous les cas pas encore, hélas !


Compatriotiquement !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Libre Examen le 19/9/2013, 7:09 pm

ndonzwau a écrit:[...]
Plus sérieusement, au delà de nos préjugés (légitimes !) et de toutes nos réfutations savantes et affectives, si la vraie réponse était à ce propos qu'un leader politique aurait aussi toute opportunité de s'interroger des limites de cet exercice vu ses difficultés, ses échecs passés et prévisibles et choisisse une autre manière d'opérer...

Compatriotiquement!  
Plus sérieusement encore, si nous-mêmes ne nous focalisions pas sur les manières d’opérer d’un seul leader politique pour lui attribuer la responsabilité de tous les échecs, mais considérions toutes les manières d’opérer auxquelles les différents leaders politiques ont recouru jusqu’à présent pour en dégager une vue d’ensemble et, peut-être, explorer la manière d’opérer qui n’a pas encore était utilisée. Car, il faut bien reconnaitre : on a jamais eu qu’un seul leader politique. Nous en avions toujours eu plusieurs à la fois et en même temps. Chacun avait et a sa manière d’opérer. Pour une appréciation objective toutes les manières d’opérer de tous ces différents leaders politiques doivent être également considérées. A moins qu’il ne soit établi d’avance que les causes des échecs sont imputables aux manières d’opérer d’un seul leader politique. Il me semble bien que c’est cela qu’on peut appeler préjugé légitime !

Il est aussi bien entendu qu’un leader politique devrait toujours se remettre en question. Point de doute là-dessus. Cette remise en question peut, par exemple, le conduire à renoncer à tous les principes et les valeurs qu’il défend et altérer en conséquence sa manière d’opérer. Cette remise en question peut tout aussi bien le conduire à réaffirmer les principes et valeurs qu’il défend, et l’affermir conséquemment dans sa manière d’opérer. Ce manque de changement dans la manière d'opérer peut expliquer les échecs d'un tel leader politique. Mais c'est bien là un échec individuel. Ce facteur à lui seul ne peut expliquer un échec collectif puisque d'autres leaders politiques ne sont pas restés les bras croisés. Il y en a sûrement qui ont changé leurs manières d'opérer.

Je conviens qu'il est difficile sinon impossible en matières sociales de pouvoir isoler un facteur pour pouvoir en mesurer l'impact globalement. Mais on peut bien à travers une analyse longitudinale, commençant, par exemple, à la période de la création de l’UDPS parce qu’elle coïnciderait avec la période où les revendications démocratiques ont été portés sur la place publique, mettre l’accent sur les manières d’opérer de tous les leader politiques de l’opposition les plus influents que nous avons connus  pour pouvoir avoir une idée d'ensemble expliquant pourquoi nous en sommes là. Cela bien sûr, nous devrons nous en convenir, ne sera pas exempt de nos préjugés légitimes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  ndonzwau le 20/9/2013, 1:12 am

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:[...]
Plus sérieusement, au delà de nos préjugés (légitimes !) et de toutes nos réfutations savantes et affectives, si la vraie réponse était à ce propos qu'un leader politique aurait aussi toute opportunité de s'interroger des limites de cet exercice vu ses difficultés, ses échecs passés et prévisibles et choisisse une autre manière d'opérer...

Compatriotiquement!  
Plus sérieusement encore, si nous-mêmes ne nous focalisions pas sur les manières d’opérer d’un seul leader politique pour lui attribuer la responsabilité de tous les échecs, mais considérions toutes les manières d’opérer auxquelles les différents leaders politiques ont recouru jusqu’à présent pour en dégager une vue d’ensemble et, peut-être, explorer la manière d’opérer qui n’a pas encore était utilisée. Car, il faut bien reconnaitre : on a jamais eu qu’un seul leader politique. Nous en avions toujours eu plusieurs à la fois et en même temps. Chacun avait et a sa manière d’opérer. Pour une appréciation objective toutes les manières d’opérer de tous ces différents leaders politiques doivent être également considérées. A moins qu’il ne soit établi d’avance que les causes des échecs sont imputables aux manières d’opérer d’un seul leader politique. Il me semble bien que c’est cela qu’on peut appeler préjugé légitime !

Il est aussi bien entendu qu’un leader politique devrait toujours se remettre en question. Point de doute là-dessus. Cette remise en question peut, par exemple, le conduire à renoncer à tous les principes et les valeurs qu’il défend et altérer en conséquence sa manière d’opérer. Cette remise en question peut tout aussi bien le conduire à réaffirmer les principes et valeurs qu’il défend, et l’affermir conséquemment dans sa manière d’opérer. Ce manque de changement dans la manière d'opérer peut expliquer les échecs d'un tel leader politique. Mais c'est bien là un échec individuel. Ce facteur à lui seul ne peut expliquer un échec collectif puisque d'autres leaders politiques ne sont pas restés les bras croisés. Il y en a sûrement qui ont changé leurs manières d'opérer.

Je conviens qu'il est difficile sinon impossible en matières sociales de pouvoir isoler un facteur pour pouvoir en mesurer l'impact globalement. Mais on peut bien à travers une analyse longitudinale, commençant, par exemple, à la période de la création de l’UDPS parce qu’elle coïnciderait avec la période où les revendications démocratiques ont été portés sur la place publique, mettre l’accent sur les manières d’opérer de tous les leader politiques de l’opposition les plus influents que nous avons connus  pour pouvoir avoir une idée d'ensemble expliquant pourquoi nous en sommes là. Cela bien sûr, nous devrons nous en convenir, ne sera pas exempt de nos préjugés légitimes.
Estimé LE,

Si vous permettez : n'est-il pas trop lourd à porter ce registre défensif que vous affectionnez et cette tendance à personnaliser à outrance le débat ???
Calmos, cher ami, dédramatisez, dédramatisez...; personne ne vous a attaqué à ma connaissance et il n'y a aucune police de la pensée que je sache entre nous... Désolé !


Sinon pénétrante réflexion dont il ne nous reste plus qu'à attendre la suite...

Juste un point : d'où nous sortez-vous l'étonnante déduction ci dessous ? Je n'y comprends rien !

Libre Examen a écrit:"(...A moins qu’il ne soit établi d’avance que les causes des échecs sont imputables aux manières d’opérer d’un seul leader politique. Il me semble bien que c’est cela qu’on peut appeler préjugé légitime !(...)"
Un "préjugé légitime" était bêtement pour moi un jugement d'une personne ou d'une situation consciemment ou inconsciemment eu égard à ce qu'on en a connu dans le passé mais quel est ce chemin curieux que vous lui faites emprunter ?

Et par quelle porte magique est entrée l'Udps (et même entre les lignes Tshisekedi) ici ? Cela m'échappe un peu !
Une analyse généraliste semble vous avoir provoqué une illustration peu innocente...

Bon, c'était bien sûr votre curieux "libre examen", souffrez que de mon côté ce soit aussi mon "très libre examen"; je n'en attends pas de suite sinon celle de votre analyse si brillamment entamée !


Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 20/9/2013, 2:20 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Libre Examen le 20/9/2013, 2:15 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:[...]
Plus sérieusement, au delà de nos préjugés (légitimes !) et de toutes nos réfutations savantes et affectives, si la vraie réponse était à ce propos qu'un leader politique aurait aussi toute opportunité de s'interroger des limites de cet exercice vu ses difficultés, ses échecs passés et prévisibles et choisisse une autre manière d'opérer...

Compatriotiquement!  
Plus sérieusement encore, si nous-mêmes ne nous focalisions pas sur les manières d’opérer d’un seul leader politique pour lui attribuer la responsabilité de tous les échecs, mais considérions toutes les manières d’opérer auxquelles les différents leaders politiques ont recouru jusqu’à présent pour en dégager une vue d’ensemble et, peut-être, explorer la manière d’opérer qui n’a pas encore était utilisée. Car, il faut bien reconnaitre : on a jamais eu qu’un seul leader politique. Nous en avions toujours eu plusieurs à la fois et en même temps. Chacun avait et a sa manière d’opérer. Pour une appréciation objective toutes les manières d’opérer de tous ces différents leaders politiques doivent être également considérées. A moins qu’il ne soit établi d’avance que les causes des échecs sont imputables aux manières d’opérer d’un seul leader politique. Il me semble bien que c’est cela qu’on peut appeler préjugé légitime !

Il est aussi bien entendu qu’un leader politique devrait toujours se remettre en question. Point de doute là-dessus. Cette remise en question peut, par exemple, le conduire à renoncer à tous les principes et les valeurs qu’il défend et altérer en conséquence sa manière d’opérer. Cette remise en question peut tout aussi bien le conduire à réaffirmer les principes et valeurs qu’il défend, et l’affermir conséquemment dans sa manière d’opérer. Ce manque de changement dans la manière d'opérer peut expliquer les échecs d'un tel leader politique. Mais c'est bien là un échec individuel. Ce facteur à lui seul ne peut expliquer un échec collectif puisque d'autres leaders politiques ne sont pas restés les bras croisés. Il y en a sûrement qui ont changé leurs manières d'opérer.

Je conviens qu'il est difficile sinon impossible en matières sociales de pouvoir isoler un facteur pour pouvoir en mesurer l'impact globalement. Mais on peut bien à travers une analyse longitudinale, commençant, par exemple, à la période de la création de l’UDPS parce qu’elle coïnciderait avec la période où les revendications démocratiques ont été portés sur la place publique, mettre l’accent sur les manières d’opérer de tous les leader politiques de l’opposition les plus influents que nous avons connus  pour pouvoir avoir une idée d'ensemble expliquant pourquoi nous en sommes là. Cela bien sûr, nous devrons nous en convenir, ne sera pas exempt de nos préjugés légitimes.
Estimé LE,

Si vous permettez : n'est ce pas trop lourd à porter ce registre défensif que vous affectionnez et cette tendance à personnaliser à outrance le débat ???
Calmos, cher ami, dédramatisez, dédramatisez...; personne ne vous a attaqué à ma connaissance et il n'y a aucune police de la pensée que je sache entre nous...

Sinon pénétrante réflexion dont il ne nous reste plus qu'à attendre la suite...

Juste un point : d'où nous sortez-vous l'étonnante déduction ci dessous ? Je n'y comprends rien !

Libre Examen a écrit:"(...A moins qu’il ne soit établi d’avance que les causes des échecs sont imputables aux manières d’opérer d’un seul leader politique. Il me semble bien que c’est cela qu’on peut appeler préjugé légitime !(...)"
Un "préjugé légitime" était bêtement pour moi un jugement d'une personne ou d'une situation consciemment ou inconsciemment eu égard à ce qu'on en a connu dans le passé mais quel est ce chemin curieux que vous lui faites emprunter ?

Et par quelle porte magique est entrée l'Udps (et même entre les lignes Tshisekedi) ici ? Cela m'échappe un peu !
Une analyse généraliste semble vous avoir provoqué une illustration peu innocente...

Bon, c'était bien sûr votre curieux "libre examen", souffrez que de mon côté ce soit aussi mon "très libre examen"; je n'en attends pas de suite sinon celle de votre analyse si brillamment entamée !


Compatriotiquement!
Quel passage à l’offensive contre ce que vous qualifiez de mon registre défensif ! Vous rendez-vous  compte cher  estimé (parce que c’est réciproque) Dom que vous n’aviez fait que parler de moi et que vous ne vous êtes pas prononcé sur la validité de la démarche que j’ai proposée. C’est bien cela qui est dramatique, à mon sens.

Vous ai-je mal compris que vous vouliez nous engager dans un questionnement qui aurait abouti à trouver une nouvelle manière d’opérer qui n’aurait jamais été expérimenté jusqu’alors par nos leaders politiques de l’opposition ?

Votre vraie réponse est-elle déjà toute trouvée ?

Si vous trouvez que ma démarche n’est pas valide, au moins réfutez la en disant pourquoi. Vous vous êtes plutôt limité à vous lancer dans une tirade sur moi. Cher Dom, attaquez-vous au message, ne passez pas autant de temps à vous attaquer au messager. Car s’attaquer au messager, c’est cela faire de la personnalisation.

Mais je vous comprends. Il est de ces gens qui, par nature, accusent toujours les autres de ceux qu’eux-mêmes sont. Je veux bien que vous ne pouvez pas voir ce qui est dans vos propres yeux.

J’ai, en proposant ma démarche, proposé aussi qu’on commence ce questionnement des manières d’opérer de nos leaders à partir d’un moment de notre histoire qui, à ce que j’ai compris, ne vous convient parce que vous ne pouvez pas détacher ce moment de la personne d’Etienne Tshisekedi. Ce qui est une objection compréhensible. Pourquoi dès lors, cher Dom, ne proposeriez-vous pas un moment que vous jugez plus pertinent ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  ndonzwau le 20/9/2013, 3:51 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:[...]
Plus sérieusement, au delà de nos préjugés (légitimes !) et de toutes nos réfutations savantes et affectives, si la vraie réponse était à ce propos qu'un leader politique aurait aussi toute opportunité de s'interroger des limites de cet exercice vu ses difficultés, ses échecs passés et prévisibles et choisisse une autre manière d'opérer...

Compatriotiquement!  
Plus sérieusement encore, si nous-mêmes ne nous focalisions pas sur les manières d’opérer d’un seul leader politique pour lui attribuer la responsabilité de tous les échecs, mais considérions toutes les manières d’opérer auxquelles les différents leaders politiques ont recouru jusqu’à présent pour en dégager une vue d’ensemble et, peut-être, explorer la manière d’opérer qui n’a pas encore était utilisée. Car, il faut bien reconnaitre : on a jamais eu qu’un seul leader politique. Nous en avions toujours eu plusieurs à la fois et en même temps. Chacun avait et a sa manière d’opérer. Pour une appréciation objective toutes les manières d’opérer de tous ces différents leaders politiques doivent être également considérées. A moins qu’il ne soit établi d’avance que les causes des échecs sont imputables aux manières d’opérer d’un seul leader politique. Il me semble bien que c’est cela qu’on peut appeler préjugé légitime !

Il est aussi bien entendu qu’un leader politique devrait toujours se remettre en question. Point de doute là-dessus. Cette remise en question peut, par exemple, le conduire à renoncer à tous les principes et les valeurs qu’il défend et altérer en conséquence sa manière d’opérer. Cette remise en question peut tout aussi bien le conduire à réaffirmer les principes et valeurs qu’il défend, et l’affermir conséquemment dans sa manière d’opérer. Ce manque de changement dans la manière d'opérer peut expliquer les échecs d'un tel leader politique. Mais c'est bien là un échec individuel. Ce facteur à lui seul ne peut expliquer un échec collectif puisque d'autres leaders politiques ne sont pas restés les bras croisés. Il y en a sûrement qui ont changé leurs manières d'opérer.

Je conviens qu'il est difficile sinon impossible en matières sociales de pouvoir isoler un facteur pour pouvoir en mesurer l'impact globalement. Mais on peut bien à travers une analyse longitudinale, commençant, par exemple, à la période de la création de l’UDPS parce qu’elle coïnciderait avec la période où les revendications démocratiques ont été portés sur la place publique, mettre l’accent sur les manières d’opérer de tous les leader politiques de l’opposition les plus influents que nous avons connus  pour pouvoir avoir une idée d'ensemble expliquant pourquoi nous en sommes là. Cela bien sûr, nous devrons nous en convenir, ne sera pas exempt de nos préjugés légitimes.
Estimé LE,

Si vous permettez : n'est ce pas trop lourd à porter ce registre défensif que vous affectionnez et cette tendance à personnaliser à outrance le débat ???
Calmos, cher ami, dédramatisez, dédramatisez...; personne ne vous a attaqué à ma connaissance et il n'y a aucune police de la pensée que je sache entre nous...Désolé !


Sinon pénétrante réflexion dont il ne nous reste plus qu'à attendre la suite...

Juste un point : d'où nous sortez-vous l'étonnante déduction ci dessous ? Je n'y comprends rien !

Libre Examen a écrit:"(...A moins qu’il ne soit établi d’avance que les causes des échecs sont imputables aux manières d’opérer d’un seul leader politique. Il me semble bien que c’est cela qu’on peut appeler préjugé légitime !(...)"
Un "préjugé légitime" était bêtement pour moi un jugement d'une personne ou d'une situation consciemment ou inconsciemment eu égard à ce qu'on en a connu dans le passé mais quel est ce chemin curieux que vous lui faites emprunter ?

Et par quelle porte magique est entrée l'Udps (et même entre les lignes Tshisekedi) ici ? Cela m'échappe un peu !
Une analyse généraliste semble vous avoir provoqué une illustration peu innocente...

Bon, c'était bien sûr votre curieux "libre examen", souffrez que de mon côté ce soit aussi mon "très libre examen"; je n'en attends pas de suite sinon celle de votre analyse si brillamment entamée !


Compatriotiquement!
Quel passage à l’offensive contre ce que vous qualifiez de mon registre défensif ! Vous rendez-vous  compte cher  estimé (parce que c’est réciproque) Dom que vous n’aviez fait que parler de moi et que vous ne vous êtes pas prononcé sur la validité de la démarche que j’ai proposée. C’est bien cela qui est dramatique, à mon sens.

Vous ai-je mal compris que vous vouliez nous engager dans un questionnement qui aurait abouti à trouver une nouvelle manière d’opérer qui n’aurait jamais été expérimenté jusqu’alors par nos leaders politiques de l’opposition ?

Votre vraie réponse est-elle déjà toute trouvée ?

Si vous trouvez que ma démarche n’est pas valide, au moins réfutez la en disant pourquoi. Vous êtes plutôt limité à vous lancer dans une tirade sur moi. Cher Dom, attaquez-vous au message, ne passez pas autant de temps à vous attaquer au messager. Car s’attaquer au messager, c’est cela faire de la personnalisation.

Mais je vous comprends. Il est de ces gens qui, par nature, accusent toujours les autres de ceux qu’eux-mêmes sont. Je veux bien que vous ne pouvez pas voir ce qui est dans vos propres yeux.

J’ai, en proposant ma démarche, proposé aussi qu’on commence ce questionnement des manières d’opérer de nos leaders à partir d’un moment de notre histoire qui, à ce que j’ai compris, ne vous convient parce que vous ne pouvez pas détacher ce moment de la personne d’Etienne Tshisekedi. Ce qui est une objection compréhensible. Pourquoi dès lors, cher Dom, ne proposeriez-vous pas un moment que vous jugez plus pertinent ?
Encore une fois, LE, je n'accuse personne; je hais le tribunal ! Si je me trompe sur votre propension défensive, si je suis le premier à vous dire que vous semblez affectionner à vous croire attaqué personnellement partout, je serai le dernier... Dont acte, ce n'était alors de ma part qu'une mauvaise parenthèse (maladroite et injuste ! mais pas inamicale, croyez-moi !) ! Désolé sincèrement !

Revenons à l'essentiel, votre brillante thèse que je saisis toujours difficilement, d'autant que tout à votre plaidoyer, vous semblez n'avoir rien vu de ce que j'en ai dit qui constituait les 2/3 de ma réponse !
Faudra-t-il peut-être que je vous relise et relise...Qu'à cela ne tienne, toujours est-il qu'à l'instant ma petite tête en attend toujours davantage d'explications et ses conclusions car moi je ne m'étais avisé que de tenter de comprendre ce que peut signifier le comportement d'un homme politique en place de notre meute à excommunier illico... De façon généraliste et sans encore de jugement de valeur même si en préambule j'en ai acclamé un, la mobilisation populaire !

Je crains que vous l'ayez oublié et m'entraîniez dans une sorte de polémique où je ne trouve pas ma place, de plus faisant fi de mon intérêt et de ma satisfaction face à votre analyse !
Ainsi je comprends mal votre "offensive (défensive ?)" là où une sereine démonstration eût suffi !
Je ne me retrouve pas du tout, alors pas du tout dans les propos que vous me prêtez... Où voyez-vous par exemple Tshisekedi dans ces 2 phrases qui ont provoqué votre envolée ?

ndonzwau a écrit:Moi aussi j'approuve la contestation dans la rue, je rêve même pis j'ai rêvé plus d'une fois ici très ouvertement d'un soulèvement populaire qui n'a pas eu l'heur de plaire à plus d'un; passons...
Plus sérieusement, au delà de nos préjugés (légitimes !) et de toutes nos réfutations savantes et affectives, si la vraie réponse était à ce propos qu'un leader politique aurait aussi toute opportunité de s'interroger des limites de cet exercice vu ses difficultés, ses échecs passés et prévisibles et choisisse une autre manière d'opérer... !  
 Les aurais-je émis "à l'insu de mon plein gré" que mon plein gré les récuserait de suite !
Sincèrement je vois votre trouvaille inquiétante et ahurissante ! Soit !


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Libre Examen le 20/9/2013, 4:03 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:[...]
Plus sérieusement, au delà de nos préjugés (légitimes !) et de toutes nos réfutations savantes et affectives, si la vraie réponse était à ce propos qu'un leader politique aurait aussi toute opportunité de s'interroger des limites de cet exercice vu ses difficultés, ses échecs passés et prévisibles et choisisse une autre manière d'opérer...

Compatriotiquement!  
Plus sérieusement encore, si nous-mêmes ne nous focalisions pas sur les manières d’opérer d’un seul leader politique pour lui attribuer la responsabilité de tous les échecs, mais considérions toutes les manières d’opérer auxquelles les différents leaders politiques ont recouru jusqu’à présent pour en dégager une vue d’ensemble et, peut-être, explorer la manière d’opérer qui n’a pas encore était utilisée. Car, il faut bien reconnaitre : on a jamais eu qu’un seul leader politique. Nous en avions toujours eu plusieurs à la fois et en même temps. Chacun avait et a sa manière d’opérer. Pour une appréciation objective toutes les manières d’opérer de tous ces différents leaders politiques doivent être également considérées. A moins qu’il ne soit établi d’avance que les causes des échecs sont imputables aux manières d’opérer d’un seul leader politique. Il me semble bien que c’est cela qu’on peut appeler préjugé légitime !

Il est aussi bien entendu qu’un leader politique devrait toujours se remettre en question. Point de doute là-dessus. Cette remise en question peut, par exemple, le conduire à renoncer à tous les principes et les valeurs qu’il défend et altérer en conséquence sa manière d’opérer. Cette remise en question peut tout aussi bien le conduire à réaffirmer les principes et valeurs qu’il défend, et l’affermir conséquemment dans sa manière d’opérer. Ce manque de changement dans la manière d'opérer peut expliquer les échecs d'un tel leader politique. Mais c'est bien là un échec individuel. Ce facteur à lui seul ne peut expliquer un échec collectif puisque d'autres leaders politiques ne sont pas restés les bras croisés. Il y en a sûrement qui ont changé leurs manières d'opérer.

Je conviens qu'il est difficile sinon impossible en matières sociales de pouvoir isoler un facteur pour pouvoir en mesurer l'impact globalement. Mais on peut bien à travers une analyse longitudinale, commençant, par exemple, à la période de la création de l’UDPS parce qu’elle coïnciderait avec la période où les revendications démocratiques ont été portés sur la place publique, mettre l’accent sur les manières d’opérer de tous les leader politiques de l’opposition les plus influents que nous avons connus  pour pouvoir avoir une idée d'ensemble expliquant pourquoi nous en sommes là. Cela bien sûr, nous devrons nous en convenir, ne sera pas exempt de nos préjugés légitimes.
Estimé LE,

Si vous permettez : n'est ce pas trop lourd à porter ce registre défensif que vous affectionnez et cette tendance à personnaliser à outrance le débat ???
Calmos, cher ami, dédramatisez, dédramatisez...; personne ne vous a attaqué à ma connaissance et il n'y a aucune police de la pensée que je sache entre nous...Désolé !


Sinon pénétrante réflexion dont il ne nous reste plus qu'à attendre la suite...

Juste un point : d'où nous sortez-vous l'étonnante déduction ci dessous ? Je n'y comprends rien !

Libre Examen a écrit:"(...A moins qu’il ne soit établi d’avance que les causes des échecs sont imputables aux manières d’opérer d’un seul leader politique. Il me semble bien que c’est cela qu’on peut appeler préjugé légitime !(...)"
Un "préjugé légitime" était bêtement pour moi un jugement d'une personne ou d'une situation consciemment ou inconsciemment eu égard à ce qu'on en a connu dans le passé mais quel est ce chemin curieux que vous lui faites emprunter ?

Et par quelle porte magique est entrée l'Udps (et même entre les lignes Tshisekedi) ici ? Cela m'échappe un peu !
Une analyse généraliste semble vous avoir provoqué une illustration peu innocente...

Bon, c'était bien sûr votre curieux "libre examen", souffrez que de mon côté ce soit aussi mon "très libre examen"; je n'en attends pas de suite sinon celle de votre analyse si brillamment entamée !


Compatriotiquement!
Quel passage à l’offensive contre ce que vous qualifiez de mon registre défensif ! Vous rendez-vous  compte cher  estimé (parce que c’est réciproque) Dom que vous n’aviez fait que parler de moi et que vous ne vous êtes pas prononcé sur la validité de la démarche que j’ai proposée. C’est bien cela qui est dramatique, à mon sens.

Vous ai-je mal compris que vous vouliez nous engager dans un questionnement qui aurait abouti à trouver une nouvelle manière d’opérer qui n’aurait jamais été expérimenté jusqu’alors par nos leaders politiques de l’opposition ?

Votre vraie réponse est-elle déjà toute trouvée ?

Si vous trouvez que ma démarche n’est pas valide, au moins réfutez la en disant pourquoi. Vous êtes plutôt limité à vous lancer dans une tirade sur moi. Cher Dom, attaquez-vous au message, ne passez pas autant de temps à vous attaquer au messager. Car s’attaquer au messager, c’est cela faire de la personnalisation.

Mais je vous comprends. Il est de ces gens qui, par nature, accusent toujours les autres de ceux qu’eux-mêmes sont. Je veux bien que vous ne pouvez pas voir ce qui est dans vos propres yeux.

J’ai, en proposant ma démarche, proposé aussi qu’on commence ce questionnement des manières d’opérer de nos leaders à partir d’un moment de notre histoire qui, à ce que j’ai compris, ne vous convient parce que vous ne pouvez pas détacher ce moment de la personne d’Etienne Tshisekedi. Ce qui est une objection compréhensible. Pourquoi dès lors, cher Dom, ne proposeriez-vous pas un moment que vous jugez plus pertinent ?
Encore une fois, LE, je n'accuse personne; je hais le tribunal ! Si je me trompe sur votre propension défensive, si je suis le premier à vous dire que vous semblez affectionner à vous croire attaqué personnellement partout, je serai le dernier... Dont acte, ce n'était alors de ma part qu'une mauvaise parenthèse (maladroite et injuste ! mais pas inamicale, croyez-moi !) ! Désolé sincèrement !

Revenons à l'essentiel, votre brillante thèse que je saisis toujours difficilement, d'autant que tout à votre plaidoyer, vous semblez n'avoir rien vu de ce que j'en ai dit qui constituait les 2/3 de ma réponse !
Faudra-t-il peut-être que je vous relise et relise...Qu'à cela ne tienne, toujours est-il qu'à l'instant ma petite tête en attend toujours davantage d'explications et ses conclusions car moi je ne m'étais avisé que de tenter de comprendre ce que peut signifier le comportement d'un homme politique en place de notre meute à excommunier illico... De façon généraliste et sans encore de jugement de valeur même si en préambule j'en ai acclamé un, la mobilisation populaire !

Je crains que vous l'ayez oublié et m'entraîniez dans une sorte de polémique où je ne trouve pas ma place, de plus faisant fi de mon intérêt et de ma satisfaction face à votre analyse !
Ainsi je comprends mal votre "offensive (défensive ?)" là où une sereine démonstration eût suffi !
Je ne me retrouve pas du tout, alors pas du tout dans les propos que vous me prêtez... Où voyez-vous par exemple Tshisekedi dans ces 2 phrases qui ont provoqué votre envolée ?

ndonzwau a écrit:Moi aussi j'approuve la contestation dans la rue, je rêve même pis j'ai rêvé plus d'une fois ici très ouvertement d'un soulèvement populaire qui n'a pas eu l'heur de plaire à plus d'un; passons...
Plus sérieusement, au delà de nos préjugés (légitimes !) et de toutes nos réfutations savantes et affectives, si la vraie réponse était à ce propos qu'un leader politique aurait aussi toute opportunité de s'interroger des limites de cet exercice vu ses difficultés, ses échecs passés et prévisibles et choisisse une autre manière d'opérer... !  
 Les aurais-je émis "à l'insu de mon plein gré" que mon plein gré les récuserait de suite !
Sincèrement je vois votre trouvaille inquiétante et ahurissante ! Soit !


Compatriotiquement!
Cher Dom,

Je vous renverrai à votre propre question : Où voyez-vous le nom d'Etienne Tshisekedi dans la démarche que j'ai proposée ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  ndonzwau le 20/9/2013, 6:41 pm

Arrêtez, LE, de vous consumer hors objet, je vous supplie !
Bien désolé je ne suis pas là; vous ne m'entraînerez donc pas vers une accessoire polémique... Je connais assez la chanson; j'ai déjà donné... Évitons donc tous de perdre notre temps...

Occupez-vous plutôt, selon moi, à nous expliciter votre théorie car si les autres l'ont comprise moi je ne la saisis pas encore...
Je vous demanderais juste pour ma part de ne pas perdre de vue que votre analyse est partie de ces 2 phrases qui répondaient de façon générale à une stigmatisation du non-recours à une mobilisation populaire :
ndonzwau a écrit:Moi aussi j'approuve la contestation dans la rue, je rêve même pis j'ai rêvé plus d'une fois ici très ouvertement d'un soulèvement populaire qui n'a pas eu l'heur de plaire à plus d'un; passons...
Plus sérieusement, au delà de nos préjugés (légitimes !) et de toutes nos réfutations savantes et affectives, si la vraie réponse était à ce propos qu'un leader politique aurait aussi toute opportunité de s'interroger des limites de cet exercice vu ses difficultés, ses échecs passés et prévisibles et choisisse une autre manière d'opérer... !  
C'est tout et aussi limpide !
Merci à l'avance de votre compréhension

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Libre Examen le 20/9/2013, 7:18 pm

ndonzwau a écrit:Arrêtez, LE, de vous consumer hors objet, je vous supplie !
Bien désolé je ne suis pas là; vous ne m'entraînerez donc pas vers une accessoire polémique... Je connais assez la chanson; j'ai déjà donné... Évitons donc tous de perdre notre temps...

Occupez-vous plutôt, selon moi, à nous expliciter votre théorie car si les autres l'ont comprise moi je ne la saisis pas encore...
Je vous demanderais juste pour ma part de ne pas perdre de vue que votre analyse est partie de ces 2 phrases qui répondaient de façon générale à une stigmatisation du non-recours à une mobilisation populaire :

ndonzwau a écrit:Moi aussi j'approuve la contestation dans la rue, je rêve même pis j'ai rêvé plus d'une fois ici très ouvertement d'un soulèvement populaire qui n'a pas eu l'heur de plaire à plus d'un; passons...
Plus sérieusement, au delà de nos préjugés (légitimes !) et de toutes nos réfutations savantes et affectives, si la vraie réponse était à ce propos qu'un leader politique aurait aussi toute opportunité de s'interroger des limites de cet exercice vu ses difficultés, ses échecs passés et prévisibles et choisisse une autre manière d'opérer... !  
C'est tout et aussi limpide !
Merci à l'avance de votre compréhension

Compatriotiquement!
Cher Dom,

Ca n’est pas parce que vous prétendez que je vous entraine dans une polémique accessoire que cela soit vrai et implique que c’est moi qui ai commencé la dite polémique. C'est une stratégie bien connues : on répète une chose qui n’est pas vraie, et on finit par se convaincre soi-même et, quelques autres, que c’est vrai.

Ma proposition demeure fort simple. Elle suggérait tout simplement d’examiner toutes les manières d’opérer de tous les leaders politiques de l’opposition qui ont milité et militent pour le changement; et de cet examen en trouver éventuellement une qui n’a jamais été utilisée et, peut-être, la mettre à l’essai pour voir quel résultat pourrait en provenir.

C'est tout aussi simple et c'est tout aussi limpide.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Tsippora le 21/9/2013, 5:18 pm

Laughing Laughing Laughing LE, moi je vous ai tres bien compris et votre demarche est des plus logiques et tout a fait a propos. dommage que mbuta Ndo ne ce soit attarde qu'a un seul point...Pour en revenir a ceux qui pretendent pouvoir se sacrifier pour le pays, eh bien n'est-il pas temps d'arreter de parler et d'agir? On dirait qu'on prefere les vendeurs de reves aux gens qui, reconnaissant leurs limites, preferent ne pas s'engager dans une strategie perdue d'avance.

La difficulte que j'ai avec ce forum, c'est que tout le monde campe dans sa position, et certains sont meme prets a faire usage d'acrobaties olympiennes pour ne pas reconnaitre qu'ils etaient peut-etre a cote de la plaque, et persistent dans des analyses farfelues et franchement absurdes; ce qui n'apporte rien et au contraire, decourage une participation constructive au debat. Il y a bcp de gens que j'aime bien ici mais on dirait que certains sont tellement deconnectes de la realite, qu'ils restent dans l'abstrait, l'ideal inatteignable, comme pour provoquer une reaction epidermique chez leurs interlocuteurs.

A defaut de participer activement, je vais au moins vous lire pour avoir une autre perspective de l'actualite du pays.

Et oui Mr Ndo, j'ai ose flirter avec la politique et je sais que je recommencerai encore, meme si l'experience n'a pas ete fructueuse. Je crois sincerement que la classe politique et notre conception de la politique de maniere generale, sont le principal frein au developpement de ce pays. sinon, comment expliquer que toutes les institutions soient immobilisees pour des soit-disant concertations qui sont le resultat de la fraude massive aux elections, et que le trcheur national puisse sans gene, imposer les parametres de ces discussions?

la priorite selon moi, est l'education civique. Lorsque le citoyen aura compris son importance dans ce systeme qui l;utilse et l'abuse, le cafards qui les representent et qui croient lui etre superieurs - incluant le 1er d'entre eux et sa tendre epouse - on n'acceptera plus la mediocrite dont fait etalage notre CRASSE politique.

En passant, Joseph vient de ceder deux blocs petroliers a son roi Leopold personnel, Dan Gertler, qu'on estime a 2 milliards de barils de reserves. Il y a un projet de loi sur la gestion des hydrocarbures en ce moment au parlement et une ONG a meme propose des modifications a ce projet de loi pour que les redevances profitent aux Congolais et non aux barons du regime et a leurs amis. C'est cela le travail des parlementaires, s'assurer de proteger l'interet general et voter des lois qui garantiront la protection des ressources de l'Etat, peu importe qui se trouve au pouvoir. Et les Congolais que nous sommes devraient s'y interesser aussi...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  ndonzwau le 21/9/2013, 6:27 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:Arrêtez, LE, de vous consumer hors objet, je vous supplie !
Bien désolé je ne suis pas là; vous ne m'entraînerez donc pas vers une accessoire polémique... Je connais assez la chanson; j'ai déjà donné... Évitons donc tous de perdre notre temps...

Occupez-vous plutôt, selon moi, à nous expliciter votre théorie car si les autres l'ont comprise moi je ne la saisis pas encore...
Je vous demanderais juste pour ma part de ne pas perdre de vue que votre analyse est partie de ces 2 phrases qui répondaient de façon générale à une stigmatisation du non-recours à une mobilisation populaire :

ndonzwau a écrit:Moi aussi j'approuve la contestation dans la rue, je rêve même pis j'ai rêvé plus d'une fois ici très ouvertement d'un soulèvement populaire qui n'a pas eu l'heur de plaire à plus d'un; passons...
Plus sérieusement, au delà de nos préjugés (légitimes !) et de toutes nos réfutations savantes et affectives, si la vraie réponse était à ce propos qu'un leader politique aurait aussi toute opportunité de s'interroger des limites de cet exercice vu ses difficultés, ses échecs passés et prévisibles et choisisse une autre manière d'opérer... !  
C'est tout et aussi limpide !
Merci à l'avance de votre compréhension

Compatriotiquement!
Cher Dom,

Ca n’est pas parce que vous prétendez que je vous entraine dans une polémique accessoire que cela soit vrai et implique que c’est moi qui ai commencé la dite polémique. C'est une stratégie bien connues : on répète une chose qui n’est pas vraie, et on finit par se convaincre soi-même et, quelques autres, que c’est vrai.

Ma proposition demeure fort simple. Elle suggérait tout simplement d’examiner toutes les manières d’opérer de tous les leaders politiques de l’opposition qui ont milité et militent pour le changement; et de cet examen en trouver éventuellement une qui n’a jamais été utilisée et, peut-être, la mettre à l’essai pour voir quel résultat pourrait en provenir.

C'est tout aussi simple et c'est tout aussi limpide.
Merci quand-même, LE !!!

Sinon je regrette, je ne comprends pas mieux votre thèse même après l'avoir élaguéé des scories que j'avais stigmatisées ci-haut...
Ou pour le dire autrement j'en attends un constat plus concret et surtout vos déductions ou vos conclusions !

Pour moi toute votre analyse est trop générale, si théorique qu'on peut y plaquer n'importe quelle réalité !
Quelle est par exemple cette manière d'opérer possible qui ne l'a pas encore été alors que nos politiciens   en utilisent chacun une à sa manière ce qui nous en donne déjà une bonne panoplie... Ou encore est-ce sont les tactiques comme telles qui sont importantes ou leur contenu, le projet précis qu'elles portent ? Etc, etc...
Bref, j'attends de votre projet plus de matière pour mieux le comprendre...
Voilà, ce n'est pas encore, hélas, assez simple et limpide pour moi, désolé !


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  ndonzwau le 21/9/2013, 6:38 pm

Tsippora a écrit:Laughing Laughing Laughing LE, moi je vous ai tres bien compris et votre demarche est des plus logiques et tout a fait a propos. dommage que mbuta Ndo ne ce soit attarde qu'a un seul point...Pour en revenir a ceux qui pretendent pouvoir se sacrifier pour le pays, eh bien n'est-il pas temps d'arreter de parler et d'agir? On dirait qu'on prefere les vendeurs de reves aux gens qui, reconnaissant leurs limites, preferent ne pas s'engager dans une strategie perdue d'avance.

La difficulte que j'ai avec ce forum, c'est que tout le monde campe dans sa position, et certains sont meme prets a faire usage d'acrobaties olympiennes pour ne pas reconnaitre qu'ils etaient peut-etre a cote de la plaque, et persistent dans des analyses farfelues et franchement absurdes; ce qui n'apporte rien et au contraire, decourage une participation constructive au debat. Il y a bcp de gens que j'aime bien ici mais on dirait que certains sont tellement deconnectes de la realite, qu'ils restent dans l'abstrait, l'ideal inatteignable, comme pour provoquer une reaction epidermique chez leurs interlocuteurs.

A defaut de participer activement, je vais au moins vous lire pour avoir une autre perspective de l'actualite du pays.

Et oui Mr Ndo, j'ai ose flirter avec la politique et je sais que je recommencerai encore, meme si l'experience n'a pas ete fructueuse. Je crois sincerement que la classe politique et notre conception de la politique de maniere generale, sont le principal frein au developpement de ce pays. sinon, comment expliquer que toutes les institutions soient immobilisees pour des soit-disant concertations qui sont le resultat de la fraude massive aux elections, et que le trcheur national puisse sans gene, imposer les parametres de ces discussions?

la priorite selon moi, est l'education civique. Lorsque le citoyen aura compris son importance dans ce systeme qui l;utilse et l'abuse, le cafards qui les representent et qui croient lui etre superieurs - incluant le 1er d'entre eux et sa tendre epouse - on n'acceptera plus la mediocrite dont fait etalage notre CRASSE politique.

En passant, Joseph vient de ceder deux blocs petroliers a son roi Leopold personnel, Dan Gertler, qu'on estime a 2 milliards de barils de reserves. Il y a un projet de loi sur la gestion des hydrocarbures en ce moment au parlement et une ONG a meme propose des modifications a ce projet de loi pour que les redevances profitent aux Congolais et non aux barons du regime et a leurs amis. C'est cela le travail des parlementaires, s'assurer de proteger l'interet general et voter des lois qui garantiront la protection des ressources de l'Etat, peu importe qui se trouve au pouvoir. Et les Congolais que nous sommes devraient s'y interesser aussi...
MaTsippo,

Plutôt à plus; ça sera mieux comme ça !!!

confused Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Question Question Exclamation Idea Exclamation Question Question Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes confused 


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Mathilde le 22/9/2013, 1:05 pm

Mfumu Ntoto donne le compte rendu des concertations de cette semaine,.CONGOMIKILI


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  ndonzwau le 22/9/2013, 11:58 pm

Mathilde a écrit:Mfumu Ntoto donne le compte rendu des concertations de cette semaine,.CONGOMIKILI

J'ai écouté d'une oreille la première moitié de la communication de Mfumu Ntoto (quel patronyme ! et j'en ai compris qu'il justifie quelque part sa participation par la parole qu'il y a prise après moult bagarres !
La question qu'on peut lui poser et qu'on doit se poser : ses revendications en seront-elles pour autant retenues ?
C'est le malheur de ce dialogue/concertations raté !


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  regarder et bien voir le 25/9/2013, 4:25 pm

Je ne suis pas d'accord avec ceux qui s'attaquent a` Mfumu Ntoto disant qu'il ne devait pas participer aux concertations. Chacun doit etre libre de porter son jugeement et de poursuivre ses actions. Cette histoire d'un groupe de gens de decider sur un oui ou un non sans consulter les autres, puis exigeant aux autres de faire de meme, n'est pas du tout democratique.

Seulement en partant, j'aimerais que Mfumu Ntoto arrive a` nous dire avant la fin de ces assises que "voila` ce que nous etions chercher, ne nous a pas ete obtenu par mauvaise foi, ainsi nous quittons." Comme ca c'est avoir les kabilistes au cou enfin de compte. Mais si il arrivait que Mfumu ntoto et les autres finissent les concertations et a` la fin rien de bon en sort et qu'il y aurait d'autres avantages pour Kabila dans la suite, la` Mfumu Ntoto se heurterait politiquement, et c'est ce que je ne souheterais pas.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Mathilde le 26/9/2013, 2:09 am

Exclusivité, point de presse: Mfumu Ntoto chassé des concertations ,..CONGOMIKILI


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Mathilde le 11/10/2013, 5:05 pm

Exclusivité: Débat CHOC entre Mfumu Ntoto et Daniel Mwana Nteba ,..CONGOMIKILI


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  regarder et bien voir le 11/10/2013, 9:34 pm

Mathilde a écrit:Exclusivité: Débat CHOC entre Mfumu Ntoto et Daniel Mwana Nteba ,..CONGOMIKILI

Moi je ne comprends pas, pourquoi soit un autre opposant, soit le journaliste soit Mfumu Ntoto lui-meme sont ou creent des tensions entre les opposants invites' entr-eux sur les plateaux de television? Mfumu Toto et Daniel sont tous dans l'Opposition, en principe il ne devait pas avoir des tensions visibles comme ca pendant l'emission malgre' qu'il y a divergences de pensees' ou de procedures. C'est triste et c'est un probleme tres grave de voir des opposants s'attaquer entre eux. Ceux qui ont des numeros de telephone de certains opposants, ayez l'habitude de les appeler et de les corriger dans ce sens, peut-etre en se faisant ils finiront par comprendre ca. C'est aussi ca la cause de la victoire de la Mouvance a` chaque circonstance ou evenement

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Hiro-Hito le 11/10/2013, 10:40 pm

J'ai a mon avis apprecie le debat, Je suis fier de ces deux car, ils prouvent q cette nouvelle generation est forte, et composee des tetes bien faites.
Par contre coe ce sujet concerne Mfumu Ntoto, Je pense q vous me permettez de lui faire une observation.
Etant geniteur d'un nouveau courant, J'ai tjr du mal a comprendre pkoi il se considere de l'opposition. Il fait bien son travail de critiquer ceux qui sont au pouvoir, mais un tel courant devait etre au milieu, c'est a dire pret a porter main forte aux gouvernants en cas d'initiatives louables et critiquer coe il le fait.
Ceci me pousse a croire qu'il faut maintenant une 4eme voie (voix, je ne sais pas), celle des independants, des gens qui savent q ce pays nous appartient, et q'il a besoin de nous malgres la mauvaise fois de ceux qui sont a la tete, des gens capables de les aider pour q demain nous laissions un pays meilleurs a nos enfants.
C'est un simple concept, car rien ne prouve q ceux qui sont au pouvoir accepteront la main tendue, s'il le faut

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mfumu Ntoto & la 3e voix

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:15 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum