Message au compatriote

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 24/3/2012, 1:31 pm

Chers compatriotes,

Je n'ai que de l'amour dans mon coeur pour ces gentils combattants, qui pensent détenir SEULS le secret de l'amour de notre pays. Aussi longtemps que je le pourrais, j'interviendrai toujours dans nos fora pour les dissuader à un autre comportement. Ne trompons pas nos propres consciences... On n'est jamais à l'aise quand on est mise en examen; surtout lorsque le contrôle judiciaire qui en ressort est strict. Ce n'est pas un triomphe, pour un femme, de passer 72 heures en détention. Devant un monde que l'on voudrait tromper, pour se montrer invulnérable, on saurait peut-être faire semblant, mais la vérité est ailleurs.

Pendant que certains trouvent à mentir sur le contenu du dossier qui vise ces gentils combattants, ils peuvent se rendre à l'évidence que d'autres aussi le suivent de très près. Le dossier est lourd, les personnes mises en examen risquent une lourde condamnation. Ce n'est pas une joie pour l'humble Papy TAMBA de voir les congolais se retrouver dans cette situation. Aussi voudrais-je les interpeller à revenir à la raison. Nos gentils combattants sont devenus la proie facile des politiciens véreux, qui ont mis en eux les sentiments de toute puissance que l'ordre républicain est entrain de détruire. Le combat politique peut-être mené autrement...

1. Ils ont cru, et croient encore au discours de Ngbanda sur la nationalité du Chef de l'Etat, sur les évènements de l'est. Un discours hérité par le Président de l'UDPS, qu'un membre, parmi les personnes interpellées, a cité dans le dossier sous examen. En quoi faisant? Ngbanda est réputé dans ses confusions, le Président de l'UDPS encore plus. Attribuant la nationalité rwandaise au Chef de l'Etat, il le présentait aussi comme étant le cousin de Ngoy MULUNDA. Devons-nous déduire que nous sommes tous des rwandais? L'un d'eux a même écrit un papier sur moi, me présentant comme Tutshi rwandais, cousin du Directeur de la Police nationale. A ses yeux, tout ce qu'il y a de mauvais sur cette terre, doit-être attribué à l'humble Papy TAMBA. C'est grave!
2. Ils sont aujourd'hui ignorés, traités comme des chiffons par leurs propres maîtres. Lisanga BONGANGA qui a appelé le Chef de l'Etat "Kanambe" à Aulnay Sous Bois en France, à la satisfaction de son auditoire, est incapable de répéter le même mot au pays. Dans une émission sur RLTV, il a cité le nom du Chef de l'Etat 7 fois, aucune allusion faite à Kanambe. Pourquoi cette double attitudes? Les gentils combattants sont aux abois.

Chers compatriotes,

Je tiens à répéter ici que les personnes libérées sont mises en examen. Elles sont soumises à un contrôle judiciaire strict, ce qui limite sensiblement le champ de leur liberté. De grâce, ne les envoyez plus à commettre d'autres forfaits. Non seulement que cela constituera un motif substantiel de mettre un terme à leur contrôle judiciaire, pour être destiné à la prison; mais ils devraient répondre plus tard des faits de la cause devant un tribunal. La logique des magistrats de siège est toute simple: une personne mise en examen mais qui comparait libre doit présenter les éléments de son insertion dans la société. C'est une raison essentielle qui influe dans le prononcé du jugement. Une situation de récidive après les faits portés en jugement, ou une réitération des faits, ne concourent pas à la mansuétude des magistrats. Youyou MUTUMOSI ainsi que les autres sont, à ce que je sache, des parents qui ont besoin d'autre chose dans leurs vies que de vivre en prison.

A ce sujet, je ne cesserai de le répéter que la prison est une épreuve que je ne souhaite à personne, même pas à mon pire ennemi. C'est une épreuve qu'on doit éviter. Il est plutôt surprenant de voir des gens responsables se réjouir d'une telle épreuve... Ou peut-être font-ils semblant en public... Je ne connais aucune conscience d'un parent qui peut se réjouir d'une telle situation. Qui se rappellera de l'Action Directe en France? Un groupe composé de 4 personnes, qui ont pensé avoir raison sur la nation entière. Ils ont ruiné leurs vies. Et des cas de genre sont légions. Pourquoi ces gentils combattants ne peuvent-ils pas s'organiser autour d'un mouvement politique qui accepterait le débat ou l'échange des vues? Il suffit juste d'examiner l'élément diffusé sur la libération de Youyou MUTUMOSI, pour s'en convaincre. Il n'y avait aucune tête qui peut prétendre à un débat politique. Il n'y avait personne qui peut expliquer leur logique avec pertinence. Ces activistes qui étaient là, n'ont des mérites que la gentillesse qu'ils ont de taper sur les gens, de fracasser la dent à un papa de 76 ans, ou de bloquer le périphérique. Rien de plus. Ainsi, Ngbanda a un champ libre avec eux, le Président de l'UDPS encore plus. Mais maintenant qu'ils constatent eux-même la trahison de leurs leaders ainsi que l'échec de leurs différents mouvements contre l'innocent kabila, ne peuvent-ils pas goûter la Majorité Présidentielle? On les attends, nous leur faisons de la place.

Paix et bonheur chez vous.

L'humble Papy TAMBA
tambakuma@hotmail.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  brown-man le 24/3/2012, 2:21 pm

joss0 a écrit:

A ce sujet, je ne cesserai de le répéter que la prison est une épreuve que je ne souhaite à personne, même pas à mon pire ennemi. C'est une épreuve qu'on doit éviter. Il est plutôt surprenant de voir des gens responsables se réjouir d'une telle épreuve... Ou peut-être font-ils semblant en public... Je ne connais aucune conscience d'un parent qui peut se réjouir d'une telle situation.
joss0,
Arrow otes d'abord la paille qui est dans ton oeil avant d'oter celle qui est dans l'oeil d'autrui.
N'ést-ce-pas que les Eddy Kapend et consorts croupissent innocenment a la prison de Makala suite a l'affaire sur l'assassinat de Mze Laurent-Kabila malgre' les appels de la societe' civile ainsi que ceux des curees qui exigent leurs liberations inconditionnelles vu le caractere intransigeant de leurs proces qui d'ailleurs s'est solde' par un point d'interrogation Question

Boni ko?
P.S: personnellement, je n'ai pas besoin de tes conseils ya buzoba. Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 6/4/2012, 4:05 pm

La Majorité Présidentielle a son candidat à la présidence de l'assemblée nationale. Il s'agit de l'honorable Aubin Minaku.
Mais qui est Aubin Minaku qui est appelé à relever un tel défi ?

Né le 27 novembre 1965 à Kinshasa, fils de Ndjalandjoko, Aubin Minaku est marié, père de trois enfants.
Après ses brillantes études primaires (1971-1977) à l'institut Kinzambi de Bandundu, puis au Collège Saint François de Salles, il entame ses humanités littéraires au même collège de 1977-1984.
De 1984-1989, il décroche avec distinction une licence en Droit public à l'Université de Kinshasa, puis un diplôme d'études spécialisées en Droit international public avec mention grande distinction à l'Unikin.
Aubin Minaku que ses contemporains appellent " le génie " pour son intelligence vivace, sa dextérité oratoire et l'emphase qui distingue son argumentation de celle de ses contradicteurs même à l’Assemblée nationale, a un parcours riche qui l'a conduit, bien que dans la discrétion absolue, à monter sur les épaules des géants en accédant le 19 juillet dernier au poste de Secrétaire Général de la Majorité présidentielle avec rang de Ministre. Il a participé comme délégué de la RDC à plusieurs sessions des organisations régionales et internationales des droits de l'homme. L'homme, cadre du PPRD, parti dont l'initiateur est par-dessus tout l'autorité morale de la MP n'est pas tombé de la dernière pluie.
Il a franchi, dans la patience et la persévérance, tous les escaliers de l'ascension politique jusque-là où la hiérarchie de son parti a voulu qu'il soit pour ses innombrables mérites.
• Août 1990 à avril 1997 : Substitut du Procureur de la République au Parquet de Grande Instance de Kinshasa / Matete ;
• Sept 1993 à janv. 2002 : Assistant en Droit International Public à la Faculté de Droit de l'Université de Kinshasa;
• Avril 1997 à Février 1998 : 1er Substitut du Procureur de la République au Parquet de Grande Instance de Kinshasa-Matete;
• Février à juin 1998 : Coordonnateur de la cellule des Droits de l'Homme au cabinet du Ministre de la Justice;
• Juillet 1998 à Déc 2000 : Conseiller juridique du Ministre des Droits Humains;
• Janv 2001 à Mars 2001 : Conseiller juridique du 1er Directeur Adjoint du cabinet du Chef de l'Etat;
• De Mars 2001 à Août 2002: Conseiller Diplomatique du Conseiller Spécial du Chef de l'Etat en matière de Sécurité ;
• Janvier 2002 à ce jour : Chef des Travaux à la Faculté de Droit de l'Université de Kinshasa (Option: Droit International Public);
• Août 2002 à Avril 2003 : Directeur de Cabinet Adjoint du Conseiller Spécial du Chef de l'Etat en matière de Sécurité ;
• Avril 2003 à Octobre 2003 : Directeur de Cabinet du Conseiller Spécial du Chef de l'Etat en matière de Sécurité;
• Octobre 2003 à 2005 : Directeur de Cabinet du Ministre de l'Industrie, Petites et Moyennes Entreprises;
• 2005 à 2006 : Expert à la cellule de campagne électorale de Joseph Kabila ;
• 2006 à ce jour : Député National, 1er Vice-Président du Groupe parlementaire PPRD, membre de la commission Politique, Administrative et Juridique (P.A.J) à l'Assemblée nationale.
• De 1994 à 1996 : Membre et Collaborateur Scientifique de l'Association Africaine de Défense des Droits de l'Homme (ASHADO).
• Du 25 Juin au 17 Juillet 1998: Expert et signataire par paraphe pour le Gouvernement de la République démocratique du Congo de l'Acte final de la Conférence des plénipotentiaires pour la création de la Cour Pénale Internationale à Rome;
• Du 15 au 18 Mars 1999 : Participation comme Délégué de la République démocratique du Congo au sommet de Washington sur le partenariat USA-Afrique ministériel pour le 21e siècle;
• Du 28 au 30 Juin 1999: Participation comme Délégué de la RDC au IIIème Forum pour la Gouvernance en Afrique (AGF III) à Bamako. Thème: "La bonne gouvernance en Afrique et la gestion des conflits pour une paix et un développement durable ".
• Mars - Avril 1999 : Participation comme Délégué de la République démocratique du Congo à la 55e session de la Commission des Droits de l'Homme des Nations Unies à Genève;
• Octobre 1999 : Conseiller juridique du Groupe de travail de la RDC sur la problématique de la démobilisation et la réinsertion socio-économique des enfants soldats en RDC et modérateur de la sous-commission "Réinsertion" au forum de Kinshasa sur la démobilisation des enfants soldats ;
• Mars - Avril 2000 : Participation comme Délégué de la RDC à la 56ème session de la Commission des Droits de l'Homme des Nations Unies à Genève;
• Avril - Mai 2000 : Participation comme Délégué de la RDC à la 27ème session de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples à Alger et défense des intérêts de la RDC relatifs à la communication plainte n° 227/99 contre le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi;
• Octobre 2000 : Participation comme Délégué de la RDC à la 28ème Session de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples à Cotonou (Bénin) et défense des intérêts de la RDC relatifs à la communication plainte n° 227/99 contre le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi;
• Nov. - Décembre 2000: Participation aux USA au programme des visiteurs Internationaux de I' Afrique francophone "Etat de droit et indépendance du pouvoir judiciaire" ;
• Mars 2001 : Participation comme Délégué de la RDC à la 29ème session de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples à Tripoli (Libye) et défense des intérêts de la RDC relatifs à la communication plainte n°227/99 contre le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi;
• 2002 : Attestation de réussite pour une contribution exceptionnelle lors de la formation en géostratégie organisée par le Ministère de la Défense de la République française;
• Du 25 Fév. au 19 Avril 2002 : Délégué de la composante Gouvernementale aux négociations politiques inter-congolaises à SUN CITY en Afrique du Sud;
• N.B. : A effectuer plusieurs missions officielles (de service) depuis mars 2001 en sa qualité de Conseiller Diplomatique du Conseiller spécial du Chef de l'Etat en matière de sécurité.
• Juin 2002 : Expert gouvernemental au comité de rédaction de la Constitution à Matadi dans le cadre de la mise en œuvre de l'Accord de SUN CITY.
• Décembre 2002 : Expert gouvernemental à la commission de rédaction de la Constitution à PRETORIA;
• 2008 à ce jour : Administrateur à la Banque Commerciale du Congo (BCDC)
• Décembre 2009 Participation à la 8ème session des Etats parties du Statut de la Cour Pénale Internationale.

PUBLICATIONS :

• "L'Afrique et la zone internationale des fonds marins ", mémoire de fin d'études de second cycle en Droit International Public, 84 p. (1989)
• "Comment aider un proche aux arrêts face à la pratique judiciaire zaïroise en matière de détention?", inédit 1994.
• "Jurisprudence zaïroise en matière de liberté individuelle ", In Revue Interdisciplinaire des droits de l'homme, Vol I, n° 1, janvier - avril 1995, p. 24-29.
• "A.B.C de la détention préventive en République démocratique du Congo et normes internationales des droits de 1 'homme " (2001), in Cahiers Africains des droits de l'homme et de la démocratie, Vol. I, n° 16 avril-juin 2001, p. 37 à 50;
• "Le statut de la Cour Pénale Internationale, instrument de paix pour la République démocratique du Congo ", in Actes du séminaire sur la mise en œuvre du statut de la Cour Pénale Internationale, Kinshasa 4-8 décembre 2001.
• "Problématique de la répression des crimes internationaux: cas des conflits armés en RDC de 1996 à 2003 ", mémoire de fin d'études de "Diplôme d'Etudes Supérieures de Droit International Public" en 2005. Lauréat de la promotion;
• Thèse de doctorat en cours de rédaction: "Mécanismes juridictionnels appropriés pour la répression des crimes internationaux perpétrés en RDC de 1996 à nos jours ".

DOMAINE DE RECHERCHE

1. Le droit international pénal
2. Le droit de la sécurité internationale
3. Droit de l'environnement

VII. LANGUES PARLEES

• Français
• Swahili
• Kikongo
• Lingala
Anglais: assez bon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  zobattants le 6/4/2012, 5:19 pm

joss0 a écrit:La Majorité Présidentielle a son candidat à la présidence de l'assemblée nationale. Il s'agit de l'honorable Aubin Minaku.
Mais qui est Aubin Minaku qui est appelé à relever un tel défi ?

Né le 27 novembre 1965 à Kinshasa, fils de Ndjalandjoko, Aubin Minaku est marié, père de trois enfants.
Après ses brillantes études primaires (1971-1977) à l'institut Kinzambi de Bandundu, puis au Collège Saint François de Salles, il entame ses humanités littéraires au même collège de 1977-1984.
De 1984-1989, il décroche avec distinction une licence en Droit public à l'Université de Kinshasa, puis un diplôme d'études spécialisées en Droit international public avec mention grande distinction à l'Unikin.
Aubin Minaku que ses contemporains appellent " le génie " pour son intelligence vivace, sa dextérité oratoire et l'emphase qui distingue son argumentation de celle de ses contradicteurs même à l’Assemblée nationale, a un parcours riche qui l'a conduit, bien que dans la discrétion absolue, à monter sur les épaules des géants en accédant le 19 juillet dernier au poste de Secrétaire Général de la Majorité présidentielle avec rang de Ministre. Il a participé comme délégué de la RDC à plusieurs sessions des organisations régionales et internationales des droits de l'homme. L'homme, cadre du PPRD, parti dont l'initiateur est par-dessus tout l'autorité morale de la MP n'est pas tombé de la dernière pluie.
Il a franchi, dans la patience et la persévérance, tous les escaliers de l'ascension politique jusque-là où la hiérarchie de son parti a voulu qu'il soit pour ses innombrables mérites.
• Août 1990 à avril 1997 : Substitut du Procureur de la République au Parquet de Grande Instance de Kinshasa / Matete ;
• Sept 1993 à janv. 2002 : Assistant en Droit International Public à la Faculté de Droit de l'Université de Kinshasa;
• Avril 1997 à Février 1998 : 1er Substitut du Procureur de la République au Parquet de Grande Instance de Kinshasa-Matete;
• Février à juin 1998 : Coordonnateur de la cellule des Droits de l'Homme au cabinet du Ministre de la Justice;
• Juillet 1998 à Déc 2000 : Conseiller juridique du Ministre des Droits Humains;
• Janv 2001 à Mars 2001 : Conseiller juridique du 1er Directeur Adjoint du cabinet du Chef de l'Etat;
• De Mars 2001 à Août 2002: Conseiller Diplomatique du Conseiller Spécial du Chef de l'Etat en matière de Sécurité ;
• Janvier 2002 à ce jour : Chef des Travaux à la Faculté de Droit de l'Université de Kinshasa (Option: Droit International Public);
• Août 2002 à Avril 2003 : Directeur de Cabinet Adjoint du Conseiller Spécial du Chef de l'Etat en matière de Sécurité ;
• Avril 2003 à Octobre 2003 : Directeur de Cabinet du Conseiller Spécial du Chef de l'Etat en matière de Sécurité;
• Octobre 2003 à 2005 : Directeur de Cabinet du Ministre de l'Industrie, Petites et Moyennes Entreprises;
• 2005 à 2006 : Expert à la cellule de campagne électorale de Joseph Kabila ;
• 2006 à ce jour : Député National, 1er Vice-Président du Groupe parlementaire PPRD, membre de la commission Politique, Administrative et Juridique (P.A.J) à l'Assemblée nationale.
• De 1994 à 1996 : Membre et Collaborateur Scientifique de l'Association Africaine de Défense des Droits de l'Homme (ASHADO).
• Du 25 Juin au 17 Juillet 1998: Expert et signataire par paraphe pour le Gouvernement de la République démocratique du Congo de l'Acte final de la Conférence des plénipotentiaires pour la création de la Cour Pénale Internationale à Rome;
• Du 15 au 18 Mars 1999 : Participation comme Délégué de la République démocratique du Congo au sommet de Washington sur le partenariat USA-Afrique ministériel pour le 21e siècle;
• Du 28 au 30 Juin 1999: Participation comme Délégué de la RDC au IIIème Forum pour la Gouvernance en Afrique (AGF III) à Bamako. Thème: "La bonne gouvernance en Afrique et la gestion des conflits pour une paix et un développement durable ".
• Mars - Avril 1999 : Participation comme Délégué de la République démocratique du Congo à la 55e session de la Commission des Droits de l'Homme des Nations Unies à Genève;
• Octobre 1999 : Conseiller juridique du Groupe de travail de la RDC sur la problématique de la démobilisation et la réinsertion socio-économique des enfants soldats en RDC et modérateur de la sous-commission "Réinsertion" au forum de Kinshasa sur la démobilisation des enfants soldats ;
• Mars - Avril 2000 : Participation comme Délégué de la RDC à la 56ème session de la Commission des Droits de l'Homme des Nations Unies à Genève;
• Avril - Mai 2000 : Participation comme Délégué de la RDC à la 27ème session de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples à Alger et défense des intérêts de la RDC relatifs à la communication plainte n° 227/99 contre le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi;
• Octobre 2000 : Participation comme Délégué de la RDC à la 28ème Session de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples à Cotonou (Bénin) et défense des intérêts de la RDC relatifs à la communication plainte n° 227/99 contre le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi;
• Nov. - Décembre 2000: Participation aux USA au programme des visiteurs Internationaux de I' Afrique francophone "Etat de droit et indépendance du pouvoir judiciaire" ;
• Mars 2001 : Participation comme Délégué de la RDC à la 29ème session de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples à Tripoli (Libye) et défense des intérêts de la RDC relatifs à la communication plainte n°227/99 contre le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi;
• 2002 : Attestation de réussite pour une contribution exceptionnelle lors de la formation en géostratégie organisée par le Ministère de la Défense de la République française;
• Du 25 Fév. au 19 Avril 2002 : Délégué de la composante Gouvernementale aux négociations politiques inter-congolaises à SUN CITY en Afrique du Sud;
• N.B. : A effectuer plusieurs missions officielles (de service) depuis mars 2001 en sa qualité de Conseiller Diplomatique du Conseiller spécial du Chef de l'Etat en matière de sécurité.
• Juin 2002 : Expert gouvernemental au comité de rédaction de la Constitution à Matadi dans le cadre de la mise en œuvre de l'Accord de SUN CITY.
• Décembre 2002 : Expert gouvernemental à la commission de rédaction de la Constitution à PRETORIA;
• 2008 à ce jour : Administrateur à la Banque Commerciale du Congo (BCDC)
• Décembre 2009 Participation à la 8ème session des Etats parties du Statut de la Cour Pénale Internationale.

PUBLICATIONS :

• "L'Afrique et la zone internationale des fonds marins ", mémoire de fin d'études de second cycle en Droit International Public, 84 p. (1989)
• "Comment aider un proche aux arrêts face à la pratique judiciaire zaïroise en matière de détention?", inédit 1994.
• "Jurisprudence zaïroise en matière de liberté individuelle ", In Revue Interdisciplinaire des droits de l'homme, Vol I, n° 1, janvier - avril 1995, p. 24-29.
• "A.B.C de la détention préventive en République démocratique du Congo et normes internationales des droits de 1 'homme " (2001), in Cahiers Africains des droits de l'homme et de la démocratie, Vol. I, n° 16 avril-juin 2001, p. 37 à 50;
• "Le statut de la Cour Pénale Internationale, instrument de paix pour la République démocratique du Congo ", in Actes du séminaire sur la mise en œuvre du statut de la Cour Pénale Internationale, Kinshasa 4-8 décembre 2001.
• "Problématique de la répression des crimes internationaux: cas des conflits armés en RDC de 1996 à 2003 ", mémoire de fin d'études de "Diplôme d'Etudes Supérieures de Droit International Public" en 2005. Lauréat de la promotion;
• Thèse de doctorat en cours de rédaction: "Mécanismes juridictionnels appropriés pour la répression des crimes internationaux perpétrés en RDC de 1996 à nos jours ".

DOMAINE DE RECHERCHE

1. Le droit international pénal
2. Le droit de la sécurité internationale
3. Droit de l'environnement

VII. LANGUES PARLEES

• Français
• Swahili
• Kikongo
• Lingala
Anglais: assez bon

ME.... LIKE IT A LOT
voyons maintenant le CV des opposants comme Felix Tshisekedi, Diomi Ndongala!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  mongo elombe le 6/4/2012, 7:34 pm

Aubin soki kingani complice du naufrage de la RDC, complice des pillages, viols, meurtres, des mortsetc etc batanga mais ils no'nt aucun amour du pays donc okoki otia cv ya molaï c'est un opportuniste comme les autres TOLEKAAAAAAAA.

Qu'est ce qu'il fera de plus que kabila et les autres 40 voleurs n'ont pas fait??

Tiela mpe biso bilan ya assemblée nationale..............

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  regarder et bien voir le 6/4/2012, 11:00 pm

Nous savons que ceux qui entourent Kabila ont bel et bien etudie's mais pourquoi le peuple ne beneficie pas de leur bonne gestion? La finalite' des etudes c'est d'arriver a` resoudre des problemes et alleger la vie des humains, mais quand on ne voit pas encore ces finalites sur le terrain congolais, c'est notre droit de tout commenter sur certains.

Pour celui qui veut le cv de Diomi, je lui reponds que Diomi a des diplomes post universitaires tandis que dans le cv d'Aubin Minaku il n'y a qu'1 ou 2 diplomes de licence. Si cette personne eut l'occasion de voir des cv des hommes politiques africains et europeens ou meme de simples citoyens en occident, il n'allait pas s'etonner du cv de Minaku.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 9/4/2012, 10:42 pm

Joseph Kabila à Goma ce lundi.

Une visite dans une province sous tension suite à la défection de nombreux militaires FARDC, ex CNDP.

Selon Louis Ernest Kyaviro, Porte Parole du gouvernement provincial, l'un des objectifs de la visite du Chef de l'Etat est de remettre de l'ordre dans les forces armées.
“C'est le début de la fin de la psychose à l'Est de la RDC. Les actions sont déjà perceptibles, au niveau de la justice, le responsable de l'auditorat qui a laissé échapper un criminel a été révoqué, le procureur général qui etait entrain de faire voler les minerais ramenés par les rwandais, lui aussi a été révoqué de la magistrature.
Nous sommes contents du fait que le President lui-même s'occupe de la situation au Nord Kivu”

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  henrija1 le 10/4/2012, 12:28 am

Joss0,


Pourquoi n'avoir jusqu'ici pas réussi à former une armée nationale solide et forte, équipée, motivée, capable de bouter l'ennemi dehors, indépendante et capable de faire le travail que vous confiez à NTANGANA BOSCO? Jusques à quand alliez-vous continuer cette collaboration avec un ennemi de la nation?

Pourquoi les rwandophones se font-ils recompenser quand ils sont reconnus comme vrais ennemis de la nation tandis qu'un congolais coupable de la plus petite faute est envoyé à la prison ou à la mort?


Pourqwuoi prolongez-vous les mandats de la MONUC sachant que celle-ci est un cheval de troie à l'intérieur du Congo?


Soki bozalaki mibali, mbele en secret esi bosala mosala monene ya ko former armée pe ya ko bengana monuc. Kasi lokola Monuc ezali complice na pouvoir en place , but na bino ezali bo affaiblir armée congolaise, bo affaiblir congo, comme cela boko sala nionso elingi bino , koyiba, koboma, ko balkaniser Congo sans que force moko e empêcher bino.

Ata yo papy ntamba ozali ko kanisela ye bolamu, oyo elali na motema ya mokonzi na yo oyebi yango te. Kanisa, aboma Tata na ye mei. Batu wana (monuc na bosco) bazali camp moko na ye, soki bongo te mbele abunda na ndenge ya mwana mobali mpona komatisa CONGO mpe kobangisa Ruanda. 10 ans après on en erst toujours là à craindre les Ruandais?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  brown-man le 10/4/2012, 12:54 pm

Tout a fait d'accord avec toi, henrija...
Arrow On attend avec impatience la replique de josso

Encore une fois, 10/10 pour ton posting.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  mongo elombe le 10/4/2012, 1:29 pm

henrija1 a écrit:Joss0,


Pourquoi n'avoir jusqu'ici pas réussi à former une armée nationale solide et forte, équipée, motivée, capable de bouter l'ennemi dehors, indépendante et capable de faire le travail que vous confiez à NTANGANA BOSCO? Jusques à quand alliez-vous continuer cette collaboration avec un ennemi de la nation?

Pourquoi les rwandophones se font-ils recompenser quand ils sont reconnus comme vrais ennemis de la nation tandis qu'un congolais coupable de la plus petite faute est envoyé à la prison ou à la mort?


Pourqwuoi prolongez-vous les mandats de la MONUC sachant que celle-ci est un cheval de troie à l'intérieur du Congo?


Soki bozalaki mibali, mbele en secret esi bosala mosala monene ya ko former armée pe ya ko bengana monuc. Kasi lokola Monuc ezali complice na pouvoir en place , but na bino ezali bo affaiblir armée congolaise, bo affaiblir congo, comme cela boko sala nionso elingi bino , koyiba, koboma, ko balkaniser Congo sans que force moko e empêcher bino.

Ata yo papy ntamba ozali ko kanisela ye bolamu, oyo elali na motema ya mokonzi na yo oyebi yango te. Kanisa, aboma Tata na ye mei. Batu wana (monuc na bosco) bazali camp moko na ye, soki bongo te mbele abunda na ndenge ya mwana mobali mpona komatisa CONGO mpe kobangisa Ruanda. 10 ans après on en erst toujours là à craindre les Ruandais?

Toza kozela réponse.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 20/4/2012, 2:50 pm

Les infrastructuresSanté & éducationEau & électricitéLogement Emplois
La nation entière est transformée en chantier !Les travaux de grande envergure ont été lancés sur tout le territoire. Première conséquence : l'amélioration des infrastructures et voies de communication.
Les travaux sur le terrainTous les travaux prioritaires sont touchés par les grands travaux initiés par le président Joseph Kabila.
Première conséquence : amelioration des infrastructures et voies de communication Des routes jadis impraticable connaissent aujourd'hui de grandes fréquentations Les principales artères reconstruites et modernisées permettent la fluidité de la circulation Le poste de péage de Kenge se modernise : l'on se croirait à l'éranger, pourtant c'est l'arrière pays !Le chef de l'état tient aussi à la bonne image de ces postes. Le pose de péage de Kenge embellit le village encastré dans cette brousse verdoyante.
Le BD du 30 Juin, après sa modernisation, fait la fierté de la capitale de la RDC.Avec cette artère, Kinshasa la belle resplendit. Une empreinte de Joseph Kabila qui redonne la belle parure à la nation.
Vue nocturne de la ville de Kinshasa Kinshasa RDC : l'esplanade du palais du peuple le boulevard triomphal entre la place du Cinquantenaire et l'esplanade du palais du peuple
prevnext
Kinshasa RDC : l'esplanade du palais du peuple

Les infrastructures, une priorité pour Joseph Kabila
Aujourd'hui, les travaux sur terrain, ceux déjà finis et ceux en cours d'exécution, traduisent la matérialisation de cette vision.

Tous les secteurs prioritaires sont touchés par les grands travaux initiés par le président de la République Joseph Kabila. Au premier plan, les grands travaux d'infrastructures. La finalité étant l'amélioration des conditions de vie des populations et de mettre fin à l'enclavement du Congo et des parties entières de son territoire, d'interconnecter tous les coins et recoins du pays et de rendre fluide la circulation des personnes de biens des services. La nation entière est transformée en chantier. L'ambition du Président de la République est grande. Certains n'hésitent pas de traiter ce pari de fou ou de démesuré. C'est dans cette logique que, contre l'avis des inspecteurs des travaux finis Spécialistes plus en gestion de la misère qu'en création du bonheur, le président de la République Joseph Kabila a pris l'engagement de doter notre pays d'autoroutes plus que des routes en terre, réaliser les ports en eaux profonde plutôt que de se contenter du cabotage, accroître la valeur ajoutée locale de nos produits plutôt que nous satisfaire du statut d'exportateurs de matières premières.

Les travaux de grande envergure ont été lancés sur tout le territoire. Comme première conséquence : l'amélioration des infrastructures et voies de communication. Des routes jadis impraticables connaissent aujourd'hui de grandes fréquentations.

Les villages et villes longeant les principales artères reconstruites et modernisées bénéficient de la fluidité de la circulation. Les habitants peuvent désormais évacuer les produits agricoles vers les centres villes et les grandes agglomérations.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 20/4/2012, 2:52 pm

Quant il battait campagne, les autres faisaient le tours aux Etats Unis , en Europe pour chercher la faveur des occidentaux.

http://www.josephkabila-2011.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  mongo elombe le 21/4/2012, 7:39 pm

Lino et Joss, l'article date mais il est bien pour vous Very Happy

http://afrique.kongotimes.info/afrique/afrique_centrale/3685-zaire-mobutu-habyarimana-bilan-decennie-disparition-rwanda-congo.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 28/4/2012, 11:27 pm

Nouveau gouvernement.
Publication en cours.
Liste complète dans quelques instants.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 28/4/2012, 11:29 pm

Voici quelque noms des katangais dans le gouvernement Matata:
Richard Muyez :l'Interieur
Martin Kabwelulu :aux mines
Dr Felix Kabange : Santé publique
Beaudouin Banza :la Jeunesse et Sports
Fridolin Kasweshi :Infrastructures.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 29/4/2012, 4:30 am

Le nouveau gouvernement Congolais Au total une équipe de 36 personnes dont 2 Vice Premiers Ministres, 26 ministres et 8 Vice Ministres. Parmi eux seulement 6 Ministres de l'ancienne équipe. La femme n'a pas été oubliée car le gouvernement MATATA EN compte 5 femmes.
Il s'agit de:
1.Vice Premier Ministre et Ministre du budget Monsieur Daniel MUKOKO SAMBA
2.VicePremier Ministree et Ministre de la défense, Monsieur Alexandre LUBA NTAMBU
3.Ministre des Affaires Étrangères, Coopération Internationale et Francophonie, Mr Raymond TSHIBANDA
4.Mninistre de l'Interieur,Sécurité, décentralisation et affaires coutumières,Mr Richard MUYEJ
5.Mnistre de la justice, Mme Wivine MUMBA MATIPA
6.Min des médias,relation avec le parlement et initiation à la citoyenneté,Mr Lambert MENDE
7.Min du Plan, suivi et mise en œuvre de la révolution de la modernité, Mr Célestin VUNABANDI
8.Min du porte feuille, Mme Louise MUNGA
9.Min de l'économie,Mr Jean Paul NEMOYATO
10.Min de l'aménagement,urbanisme, infrastructures et reconstruction, Fridolin KASHWESHI
11.Min de transport et voie de communication, Mr Justin KALIMBA MWANA NGONGO
12.Min de l'environnement,Mr Bavon NSA MPUTU
13.Min des Mines,Mr Martin KABWELULU
14.Min des ressources hydrauliques et électricité,Mr Bruno KAPANJI
15.Min des hydrocarbures, Mr Crispin ATAMA TABE
16.Min de l'industrie, Rémy MUSUNGAY
17.Mindes poste téléphones et télécommunication,Mr Trimphom KINKIE
18.Min de l'emploi,travail et prévoyance sociale, Mr Modeste BAHATI LUKWEBO
19.Min de la santé Mr Félix KABANGE NUMBI
20.Min de l'enseignement supérieur et recherche scientifique, Mr CHELO LOCHIMA
21.Min de l'enseignement primaire,secondaire et professionnel,Mr MAKER MWANGU
22.Min de l'agriculture et développement rural,Mr Jean Chrisostome VAHAMWITI MUKESYAYIRA
23.Min des affaires foncières,Mr Robert MBWINGA
24.Min des affaires sociales et solidarité nationale,Mr Charles NAWEJ MUNDELE
25.Min du genre, Mme Geneviève INAGOSI
26.MIN de la fonction publique, Mr Jean Claude KIBALA
27.Min de la jeunesse, Mr BANZA MUKALAY SUNGU
28.Min délégué auprès du Premier Ministre et ministre des finances,Mr Patric KITEBI

Sont nommés Vice-Ministres
1.Affaires étrangères et coopération régionale,Mr TUNDA YA KASENDE
2.Coopération internationale,Mr Dismas BALENGU SWANA
3.décentralisation et affaires coutumières,Mr Eugide NGOKOSO
4.Droits humains,Mme SAKINA BINTI
5.Plan,Mr SADO BIGANZA
6.Finances,Mr Roger SULUNGU
7.Budget,Mme ABUYUWE LISA
8.Enseignement primaire,secondaire et professionnel,Mme Maguy RWAKABUBA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 3/5/2012, 7:58 pm

NI SARKOZY, ENCORE MOINS HOLLANDE, NATURALISE COMBATTANT

Très chers,
Se disant combattants,

J'ai pitié. Certains parmi vous, ont même cru, pince sans rire, que "leurs revendications" depuis l'extérieur du pays, seraient évoqués dans le débat de ce soir entre les deux candidats à l'élection présidentielle en France. Ils font pitié...

S'agissant de l’Afrique et des africains vivant en France, le Mali, le Sénégal, la Mauritanie,... ont été présentés comme des pays où il y a des vrais problèmes à inscrire dans la politique étrangère des candidats, sauf... la RDC de Kabila. D'où vous viennent les prétentions de croire que vos voix sont entendues? Oh que oui, vous avez votre fameuse émission sur les combattants... Vous faites pitié, mes chéris coco. Les autres chaines ont-même fait plus, mais avec une autre lecture

A ce sujet, qui se rappellera du reportage (sur CANAL PLUS), des sapeurs de Paris avec Mère Malou, Lorris la Congolaise, Zoulema, Adida Kiesse et les autres? En adoptant le raisonnement de nos amis, devrons-nous déduire que cette émission a fait d'eux les précurseurs de la sape, reconnus comme tels dans les milieux autorisés? Papa WEMBA même a eu droit à ses taratata, mais sans obtenir un moindre disque d'or de ses albums personnels. Malgré moi me vient à l'esprit cette pensée de Karl MARX: "L'ignorance apportera encore beaucoup de maux à l'humanité". Surtout que votre député belge naturalisé combattant, est aussi lui-même en difficulté.

Très chers,
Se disant combattants,

Je trouve que vous avez de très mauvais laboratoires. Il est temps, pour votre intérêt, et aussi pour le nôtre (mpo boza kaka ba ndeko) de changer de stratégies. La violence et les menaces que vous prônez ne porteront jamais haut vos revendications, si seulement nous pouvons les considérer comme telles. Dans une société où l'immigration est invitée dans un débat présidentiel dans l'irrespect total des individus, où l'on peut parler des personnes humaines comme si l'on parlait des gens sans honneur, ce n'est, ni la violence ou les menaces orchestrées sur des individus qui peuvent donner raison à leurs auteurs. Ils seront, à coup sûr, traités des délinquants et rien d'autre. La France vient de montrer ici qu'elle n'a que faire de vos revendications sur son territoire sur la cause de la RDC. Si vraiment vous estimez être populaire, au point de nationaliser votre combat, c'est en RDC que vous devez le faire, et non ailleurs. Bozo banga nini mpona koya? Plus personne ne comprend votre position. Vous estimez qu'il soit nécessaire de renverser le pouvoir actuel; et quand l'un d'entre vous s'organise pour la constitution d'un parti politique, vous êtes le premier à le désavouer. Finalement, dans quel cadre voulez-vous renverser le régime de l'innocent Kabila? Avez-vous peur d'affronter le peuple, pour vous retrouver avec moins de 0,005%. Vous faites pitié. Le Président SARKOZY vient de le dire pour le Mali: le coup d'Etat n'était pas justifié. Et vous pouvez me croire, François HOLLANDE dira la même chose, s'il lui arrivait d'être élu.

Très chers,
Se disant combattants,

Certains parmi vous, pour des raisons vraisemblablement inavouées, vous apportent une nouvelle chanson. Ils parlent du boycott du 14ème sommet de la Francophonie, à quelques mois de son organisation. Ils font vraiment pitié. Je vous décourage de suivre des gens qui ont l'art de perdre du temps, et d'en faire perdre aux autres. Et pour cause.

Pour votre parfaite information, une délégation de 15 délégués de l'OIF ont quitté notre territoire il y a deux semaines environ, dans le cadre de l'effectivité de ce sommet dans notre pays. Ils reviennent, TOUS, la semaine prochaine pour les dernières toilettes. Il est important de savoir que, sur une population francophone de plus de 200 millions de personnes à travers le monde, la RDC vient en second lieu, après la France. Un poids considérable au sein de l'OIF, qui nous place à une position privilégiée, dans un monde où le France perd en influence par rapport à l'anglais. Ceux qui vous racontent des histoires du genre de boycott du sommet de la Francophonie, n'ont aucune maîtrise de ce dossier, ne le suivent même pas et n'échangent RIEN avec les personnes responsables de ce sommet.

J'invite les congolais qui veulent être nourris des vraies informations pour ce sommet, d'approcher mon ami Jean Marie KASSAMBA, qui est chargé de la communication des évènements y référant, au lieu de passer une seule minute aux journalistes qui vous écrivent n'importe quoi sur la toile. J'aime souvent le répéter, qu'ils seraient plus à l'aise d'écrire sur la nationalité rwandaise de l'humble Papy TAMBA, sur sa position de réfugié politique en France où il est SDF, que son épouse l'aurait invité à quitter le toit conjugal parce qu'il l'aurait escroquée (la même femme que j'ai depuis 13 ans est la première à rire quand elle les lit), de le présenter comme le plus grand escroc de la France, un shekouleur qui aurait formé Guy Gérard et Chelly Ya Wendo (mes amis rigolent chaque fois qu'ils lisent ce genre de choses), sur son diabète, affirmer qu'il est collabo, que c'est l'ennemi public numéro 1 recherché par toutes les polices, qu'il a été promu au grade de L'administrateur-Général de l'ANR,... Trop pour une seule personne quand-même.

En dépit de la manière que n'importe qui peut quand même l'interpréter, je trouve que ce terrain est plus adapté pour leur journalisme, quand ils ne savent ps contredire les idées de l'humble Papy TAMBA. Ils seront VRAIMENT très à l'aise sur ce terrain là, mais de grâce, qu'ils laissent aux vrais journalistes, de la trempe de mon ami Jean Marie KASSAMBA, de parler d'autres sujets qui ne touchent pas les personnes humaines. "Le chien aboie, la caravane passe". A un autre de renchérir: "Nzete ya mbila, bazo kata ezo kola". Basambue, hi hi hi, L'humble Papy Tamba insulté = L'humble Papy Tamba élevé de plus en plus par les autorités. Si vous avez mal, vous devez en vouloir à mes idées, et non à ma personne. Nafingi nanga pe na beti nanga mutu te oh. Si mes paroles font mal, vous aurez encore à les supporter en tant combattants. Je suis opposé à votre manière de faire et je ne m'en cache pas. MAIS SI VOUS VOULEZ FAIRE DE LA VRAIE POLITIQUE, ON POURRA DEBATTRE COMME CE SOIR. A VOUS DE JUGER CHERIS COCO.

Paix et bonheur chez vous.

L'humble Papy TAMBA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  mongo elombe le 3/5/2012, 9:08 pm

Josso tu t'ennuies où quoi papy con est coutumier du fait bakipaka ye lisusu te internet ekomisa certains mba gangs kieeeee TOLEKAAAAAAAAAA monto pambaaaaaaaaaaa. pOUR CEUX QUI NE LE CONNAISSENT PAS voici son cv kieeeeeeeil parle de kassamba un autre escroc anti kanambe devenu le chien de kanambe kio kio...


Cousin du Général Bisengimana, Papy Tamba et ses mensonges, mettent en ébullition la communauté congolaise
Par Freddy Mulongo, vendredi 10 février 2012 à 13:39 :: radio :: #2178 :: rss

Aux attaques sans fondement et aux mensonges éhontées de Papy Tamba Kuma, nous sommes demeurés zen comme le Dalaï Lama du Tibet face aux agitations chinoises. Papy Tamba Kuma, le Sumo Joséphiste-Pprdiste joue au baby flingueur et se prend pour un papy killer. Le cousin du Général Bisengimana de la police se croit tout permis.

Il apostrophe et insulte le Cardinal Laurent Monsengwo Pansiya, archévêque de Kinshasa, injurie publiquement Etienne Tshisekedi le président de la République élu, le spécialiste en chékula "Voleur des chèques" en France s'en prend à tout le monde y compris Réveil-FM International. A Kinshasa, Paris, Bruxelles, Londres, Genève, et Washington, les langues se délient: on découvre que Papy Tamba qui se présente tantôt comme un muzombo (Angolais) qui a grandi au Congo, tantôt comme un muyombé du Bas-fleuve dans le Bas-Congo, est en réalité cousin du Général tortionnaire Bisengimana par sa mère rwandaise. On comprend très vite que les attaques de Papy Tamba Kuma contre les Congolais qui défendent la République démocratique du Congo, en cette période trouble où le hold-up électoral organisé par les pêcheurs en eau trouble que sont les usurpateurs, fraudeurs, tricheurs, opportunistes du camp Pprd, ne sont fortuites.

C'est un mariage de raison entre Papy Tamba Kuma et le Pprd, et non une adhésion par convictions. Négationniste et révisionniste Papy Tamba Kuma défend la suprématie de l'éthnie tutsi rwandaise sur les Congolais. Il son cousin Bisengima qui a menacé Etienne Tshisekedi à l'aéroport International de N'djili, a empêché son cortège de rouler de 16h à 23h. C'est encore Bisengimina qui garde Etienne Tshisekedi en résidence surveillée.

Alors même que Ya Tshitshi est chez lui, sur le terre de ses ancêtres. Puisque Papy Tamba Kuma est réfugié politique en France. Reste à savoir s'il est réfugié Angolais ? Rwandais? ou Congolais ? A-t-il pris le soin d'informer officiellement l'OFRA (Office Français des Réfugiés et apatrides) qu'il est en République démocratique pour défendre la dictature totalitaire et la prise en otage des institutions républicaines par une bande des mafieux et prédateurs. S'il est réfugié congolais sait-il au moins qu'il n'a pas droit de mettre ses pieds au Congo à moins de restituer son statut de réfugié !


Papy Tamba Kuma, l'embrouilleur-Kuluneur du Pprd qui se croit tout permis en insultant tout le monde.

Médiocre et ignard, Papy Tamba Kuma s'est même autorisé de s'en prendre graduitement à Réveil FM alors que cela fait de lustres que nous ne nous intéressons pas à sa petite personne. Comment peut-il compararer Réveil FM International qui est média citoyen à Télé 50, média des Joséphistes qui fonctionne avec l'argent du contriuable congolais. Comment a-t-pu avoir le culot un instant de nous qualifier de jaloux de Jean Marie Kasamba avec son cap d'informatique qui s'est autoproclammé "Professeur à Kinshasa" alors que nous en tant qu'universitaire, c'est délibérement que nous avons rénoncer au professorat pour servir dans le média.De 1999 à 2007 que Réveil FM a fonctionné sur la 105.4 Mhz nous n'avons pas reçu un seul franc du gouvernement congolais ni d'un acteur politique. Nous sommes indépendant et nous le révendiquons. Nous nous sommes battus pour le pluralisme médiatique en République démocratique du Congo. A notre retour au pays en 1999, il n'avait que 10 radios communautaires au Congo et à notre départ, plus 256 radios étaient répértoriées dans toute la République.

Lorsque Papy Tamba, le Sumo du Pprd vocifère à Kinshasa avec ses mensonges à la petite cuillière, le fait-il en tant qu'Angolais, Rwandais ou Congolais ? C'est une fois qu'il aura valablement répondu à cette question qu'on peut discuter. Les internautes comprendront que lorsqu'un mukuyakuya nargue tout le monde, se prend pour une lumière, car qu'il étale au grand jour sa médiocrité et son ignorance, il faut parfois se tenir à son niveau pour qu'il comprenne.

Dossier à suivre !
Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

Le vendredi 10 février 2012 à 16:04, par Lucide

Vous lui donnez trop d'importance!!!
C'est un pauv' type.
Un de ces accidents de la nature qui saute sur chaque opportunité pour se faire remarquer.
Moi,je ne suis pas actif(je ne sais pas intervenir) sur le forum mais s'il est un conseil à donner,c'est de ne plus reagir à ses mails,d"nudés de tous sens.
Il y a lui,la pseudo soeur (en crise),Bernadette et la P...de clarisse Nseka!Au demeurant,ça serait meme une seule et unique personne!Alors,NE REAGISSEZ PLUS A CES MAILS.C'est un désequilibré notoire et un psychopathe avéré..alors pourquoi lui accorder tant d'importance.
"Un arbre qui tombe,fait bien plus de bruit qu'un arbre qui pousse.."laissez le(s) tomber calmement.

Le vendredi 10 février 2012 à 17:03, par De Castro

Pourquoi vous perdez votre temp avec cet obese ami de Kabila? Qu'attendez-vous de quelqu'un qui s'appele Kuma? il montre qu'il est un vrai Kuma (le sexe des femmes) ici aux USA si on vous appele Kuma (Pxxsy en Anglais) cela veut dire que vous n'etes pas un vrai homme.

Le vendredi 10 février 2012 à 17:47, par Elima.

Merci Lucide pour le Congo.

Le vendredi 10 février 2012 à 18:03, par ngenge

Merci Lucide pour ces quelques lignes. En effet, aujourd'hui on commence à donner trop d'importance aux gens qu'on aurait jamais regarder autrefois. Réveil fm, vous êtes une grande Radio, ne vous rabaissez pas au niveau de ces gens là. Les Tutsi sont peut être supérieurs à leur frères Hutus mais pas aux Congolais, ni physiquement, ni intellectuellement.

Le vendredi 10 février 2012 à 18:19, par le grand quebecois

Papy Ta quoi ?
Je connais pas et ca ne me tente meme pas de le connaitre et s'il veut se faire un nom pour se rapprocher du fou de gadara hypo le kanachien, qu'il reflechit bien s'il sera en mesure de kopakata mbangu avec sa taille lol...
Alors, ne donnons de l'importance a ce qui n'en merite pas.

Le vendredi 10 février 2012 à 19:03, par El Santio de Milo Tshiunza

Il n'est pas le seul ce gueullard au sang multiple,alléchés par l'odeur de l'argent facile,ils se sont découverts cette vertue de communicateurs sans conviction et souvent maladroits pour escroquer et se faire un non.Au pays d'éthique et de droiture,c'est un sacrilège que de recruter des escrots politiques de l'espèce sauf au Congo de Kanambe ou,ceux qui souffrent d'insuffisance éducationnelle se rassemblent en corps pour defendre leur cause.C'est du menu frétin!

Le vendredi 10 février 2012 à 19:27, par Bwacha

Ne nous rabaissons pas au niveau de ces pauvres d'esprit qui plus sont toujourds d'prigines douteuses. Il y a un autre gars de cette même nature qui pourrit l'espace du net. Il s'agit d'un certain Gabriel Maindo.Celui-ci vit en France mais il est Capitaine de l'APR, criminel et agent de Kagame. Le nom et les motifs d'accusation de celui-ci figurent au numéro 217 de la liste onusienne des "criminels internationaux". Tôt ou tard ils seront rattrapés par l'histoire et paieront pour leur crimes
Le vendredi 10 février 2012 à 19:48, par INGETA

IL NE FAUT PAS PASSER SON TEMPS AVEC LES GENS COMME CET OBESE DE PIPI NTABA, C'EST UN OPPPORTUNISTE. DE TOUT LES FACONS, IL EST MUZOMBO, UN ETRANGER, TOUJOURS EUX QUI SE MELENT DANS NOS HISTOIRE INTERNE....IL MERITE LA MORT..PAR PENDAISON ET LE GRILLER COMME KAMUNDELE..INGETA!!!!!!

Le vendredi 10 février 2012 à 20:57, par josinah

Les Congolais perdent le temps à s'entredechirer, entre temps, nous au Rwanda, nous construisons notre pays et nous sommes entrain de progresser. Cela fait plus de dix ans que vous ne travaillez pas et ne faites que nous insulter. Nous exportons les fleurs, le thé, le café... Vos mineraies, nous n'en avons qu'en faire. Ce sont vous les Congolais qui traversez la frontière pour nous vendre les mineraies et lorsque nous en suspectons l'origine, nous vous les remettons devant la presse internationale. Vous ne savez pas arreter les trafiquants, nous le faisons pour vous car tot ou tard nous serons appelés à vivre en harmonie.Nous avons mème suspendu nos hauts cadres de l'armée impliqués dans la fraude avec vos frères Congolais. Nos deux pays ne vont pas changer de localisation et d'adresse, nous serons tjrs voisins. Hier vous identifiiez les gens du Kivu comme Rwandais, maintenant, c'est meme les gens de Bandundu, Bas Congo qui sont Rwandais. MERCI, nous acceptons tous ceux que vous nous donnez comme compatriotes et les invitons à venir travailler à Kigali. Nous avons besoin de beaucoup de bras pour le développement de notre chère patrie Le Rwanda. Nous avons commencé l'exploitation du gaz méthane sur le lac Kivu. Ce lac nous l'avons en commun mais, nous, nous y travaillons alors que, vous, vous continuez à y faire cacas et au besoin vous y prélasser avec vos bateaux de plaisance. D'ici peu nous allons vous vendre le gaz méthane, et au prix de l'or ! Vous etes avertis.

Le vendredi 10 février 2012 à 21:44, par Sauv

Cher Freddy,

ce type est un pauv'con, qu'il faut simplement ignorer.
Sauv

Le vendredi 10 février 2012 à 22:07, par Alice

C'est un imbécile, faites pas attention à lui, il pense qu'il peut se permettre tout. On répond l'imbécile par le silence.
Le samedi 11 février 2012 à 00:47, par Yan

Il faut simplement bien corriger ce filou.
C'est un démon qui fait parti des anges déchus partis avec le diable. Il n'est pas Congolais, ce pauvre!

Le samedi 11 février 2012 à 00:48, par Yan

Il faut simplement bien corriger ce filou.
C'est un démon qui fait parti des anges déchus partis avec le diable. Il n'est pas Congolais, ce pauvre!

Le samedi 11 février 2012 à 16:59, par Maître Felly à Paris

Cher Freddy Mulongo,
C'est inacceptable qu’un escroc comme KUMA ose défier la très professionnelle Radio-Réveil-FM.
A Paris, Papy TAMBA KUMA, s'appelle le "gagnant du feu", autrement dit, un feu-man(escroquerie qui consiste à faire croire à la victime qu'il a des procédés chimiques pour multiplier les billets soit de dollars, soit des euros, mais moyennant un acompte de la vraie monnaie de la victime d'une somme équivalent à 10% de la somme à multiplier.), c’est comme ça qu’il vit du jour au jour à la tête d’une société immobilière fictive, constituée des documents faux, et son usage, dont il se fait cueillir par la justice Française de façon répétée. C’est avec cette fictive société qu’il promet à ses futures victimes de leur trouver des appartements en locations alors que lui-même est sans domicile fixe en France, donc, sans adresse. Je défie Kuma de vous montrer l’adresse qu’il a sur sa carte de résident est à son adresse personnel, il est toujours chez…

Tous nos compatriotes qui résident en France, connaissent ce malheureux KUMA en cette casquette.
Effectivement, TAMBA a le statut de Réfugié en France, en tant que Congolais de la RDC, de tribut Yombe, comme m'a confirmé Le directeur général de l'OFPRA : Jean François Cordet. Cette office a les supports vidéos de cet opportuniste TAMBA qui est parti à Kinshasa avec un billet d'avion aller-simple, acheté par « Sinsani», pour ne pas dire à la collecte, d’un 10€, 50 €, tout en promettant à ses amis qu’il ne oubliera pas dans sa « percée » au PPRD, avec somme son prétendu parrain, Augustin Katumba Mwanke.

Le sieur KUMA TAMBA, a été humilié et chassé de la maison plus d’une fois par sa femme plus âgée que lui dans la Ville de Courneuve, quartier 6 routes dans le Département de la Seine Saint Denis(93), dans l’Ile de France. A Kinshasa, la ville de sa dernière résidence chez sa femme, est l’équivalent de mon fief de Mombele ou Malweka.

Papy Kuma vit de façon pérennante sous contrôle judiciaire à Paris en France. Cet escroc talentueux a un casier judiciaire long plus que ses bras. La question que la Mère de son unique enfant se pose est celle de savoir comment et pourquoi un arriviste et opportuniste comme TAMBA, à peine arrivé à Kin, en fuite de ses déboires judiciaires en France, coincé par ses arriérés le loyer quand ils vivaient encore maritalement, de ses découverts bancaires à la BNP et de ses « ungwé », donc ses différentes victimes de ses escroqueries à grande échelle, le PPRD peut lui laisser une seconde parler en son nom ?

Voilà ce qui explique l’excès de zèle du malheureux TAMBA dépassant même son mentor Hyppolite Kanambe, alors qu’il se dit un cadre universitaire, c’est faux et archifaux. Qu’il vous dise à quelle université et faculté où il a étudié que ça soit en RD Congo ou en France. Avec la percée de KUMA jusqu’à être considéré comme analyste politique par Jean-Marie KASSAMBA avec sa télé 50 de son patron Kanambe.

Depuis quand il l’est devenu analyste politique, d’où cette situation corrobore l’idée selon laquelle, le PPRD, est de toute évidence un véritable panier des crabes, une bande des jouisseurs au détriment des intérêts du Peuple Congolais.
Personnellement, je me souviens de Papy Tamba Kuma comme un villageois de Yombe, qui ne connaît point Kinshasa et qui a débarqué en France où il a eu son statut de Réfugié sur réexamen de son dossier d’asile, selon l’OFPRA.

En suite, je le connais en tant que routinier des maisons d’arrêts(Prisons) en France. Il a déjà été écroué plus de 4 fois dont 3 ans fermes comme multirécidiviste, pour escroquerie, faux et son usage en réunion.
Selon son ex-vielle femme de la Courneuve, qui vit dorénavant maritalement avec un autre homme, KUMA, vers 2009, est allé escroquer dans son Bas-Congo natal, précisément à Matadi et Boma, en faisant croire à ses victimes qu’il a des investisseurs européens, qui seraient ses « partenaires ». C’est dans ce cadre qu’il escroqué le gouverneur PPRD de la place. Les fonctionnaires du gouvernorat Bas-Congo, ont confirmé cette arnaque du siècle de TAMBA KUMA.
Je reste à votre disposition pour tout éventuel renseignement sur cet escroc.

Le lundi 13 février 2012 à 11:24, par MICHOUNA

Vous lui donnez tant d'importance, il faut le suivre sur leur chaine de josephiste, il étale son incompétence sur tout les plans, nous nous occuperons de lui le moment opportun .faites votre boulot au service de la nation comme vous le faites bonne chance et courage reveil-fm

Le lundi 13 février 2012 à 11:32, par MICHOUNA

Vous lui donnez tant d'importance, il faut le suivre sur leur chaine de josephiste, il étale son incompétence sur tout les plans, nous nous occuperons de lui le moment opportun .faites votre boulot au service de la nation comme vous le faites bonne chance et courage reveil-fm

Le lundi 13 février 2012 à 11:32, par MICHOUNA

Vous lui donnez tant d'importance, il faut le suivre sur leur chaine de josephiste, il étale son incompétence sur tout les plans, nous nous occuperons de lui le moment opportun .faites votre boulot au service de la nation comme vous le faites bonne chance et courage reveil-fm

Le lundi 13 février 2012 à 11:32, par MICHOUNA

Vous lui donnez tant d'importance, il faut le suivre sur leur chaine de josephiste, il étale son incompétence sur tout les plans, nous nous occuperons de lui le moment opportun .faites votre boulot au service de la nation comme vous le faites bonne chance et courage reveil-fm


http://www.afriqueredaction.com/article-papy-tamba-dort-dans-la-maison-d-arret-de-nantes-au-frais-des-contribuables-fran-ais-68302514.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 7/5/2012, 11:49 pm

Programme d'action du Gouvernement, ce qu'ils en pensent..

Ambiance au Palais du Peuple (plénière toujours en cours à 21h15)

"Chronique d'un échec annoncé, vous avez choisi la continuité, pour cette raison, vous allez échouer", propos du député MLC Jean-Lucien Busa (Opposition), pour qui on assiste à la continuité de ce que le gouvernement sortant avait appliqué et qui n'a pas marché.
"On ne peut parler d'efficacité sans, notamment, tourner le dos à certaines valeurs", de dire encore l'élu de Budjala (Equateur) qui s'étonne que l'ordonnateur des dépenses publiques (ministre des finances) n'est qu'un exécutant (ministre délégué) relevant du Premier Ministre alors que celui du Budget est Vice-Premier Ministre.

Sur ce sujet, le député Pius Muabilu s'étonne qu'on ne s'interroge pas plutôt sur les contours de cette fonction plutôt que sur sa dénomination.

Pour le député PPRD Simon-Floribert Mbatshi Batshia (Majorité), le Premier Ministre ne doit cependant pas avoir d'inquiétudes car son Gouvernement sera investi.

Mais au Premier Ministre, l'élu de Lukula (Bas-Congo), ancien Gouverneur de la province, conseille de privilégier l'éclosion d'une classe moyenne.
"C'est primordial pour relancer la consommation, car avec un salaire en hausse, en plus de relancer la production locale, elle augmentera aussi le développement des équipements et donc le développement du pays".

"Le programme du gouvernement est certes ambitieux mais il n'est pas réaliste, sur le pouvoir d'achat le gouvernement doit s'impliquer plus", de dire Jean-Lucien Busa qui ne comprend pas qu'un carton de mpiodi qui coûte 11 dollars à Matadi, soit vendu 75 dollars sur le marché.
"A qui profitent les 42 dollars d'excédents dans le cas de 200% de marge bénéficiaire", s'interroge-t-il.

Le député Kanku Wa Bukasa (Opposition) s'attend, lui, de voir si les membres du futur gouvernement déposeront LA LISTE DE LEURS AVOIRS avant d'entrer en fonction.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  Tsippora le 8/5/2012, 2:48 am

Le fait que Matata se réserve la bourse de l,État démontre à suffisance leur incapacité à contrôler ou encore inspirer la crainte de ces vautours communément appelés politiciens. Encore une fois, au lieu de diriger par l'exemple, ils optent pour la facilité pour limiter les dégâts. C'est un signe qui n'augure absolument rien de bon pour ce gouvernement qui n'a visiblement pas les moyens de sa politique. 5 autres années perdues pour le Congo!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  mongo elombe le 8/5/2012, 7:41 pm

"Chronique d'un échec annoncé, vous avez choisi la continuité, pour cette raison, vous allez échouer", propos du député MLC Jean-Lucien Busa (Opposition), pour qui on assiste à la continuité de ce que le gouvernement sortant avait appliqué et qui n'a pas marché.
"On ne peut parler d'efficacité sans, notamment, tourner le dos à certaines valeurs", de dire encore l'élu de Budjala (Equateur) qui s'étonne que l'ordonnateur des dépenses publiques (ministre des finances) n'est qu'un exécutant (ministre délégué) relevant du Premier Ministre alors que celui du Budget est Vice-Premier Ministre.


C'est exactement ça mawa plein le soi disant changement dans la continuité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  Tsippora le 8/5/2012, 7:55 pm

Ma'Mongo, selon Joseph c'est la révolution de la modernité. Nanu to leli te No Crying or Very sad
mongo elombe a écrit:"Chronique d'un échec annoncé, vous avez choisi la continuité, pour cette raison, vous allez échouer", propos du député MLC Jean-Lucien Busa (Opposition), pour qui on assiste à la continuité de ce que le gouvernement sortant avait appliqué et qui n'a pas marché.
"On ne peut parler d'efficacité sans, notamment, tourner le dos à certaines valeurs", de dire encore l'élu de Budjala (Equateur) qui s'étonne que l'ordonnateur des dépenses publiques (ministre des finances) n'est qu'un exécutant (ministre délégué) relevant du Premier Ministre alors que celui du Budget est Vice-Premier Ministre.


C'est exactement ça mawa plein le soi disant changement dans la continuité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 11/5/2012, 6:19 pm

e Gouvernement Matata pleinement investi par le Parlement a procédé aux différentes remises et reprises avec l'exécutif sortant et tenu son premier conseil des ministres présidé par le Président Joseph Kabila ce jeudi 10 mai 2012 à la Cité de l'Union Africaine.





« Sur 388 députés qui ont pris part au vote, 324 députés ont voté pour, 53 députés ont voté contre, 11 députés ont voté abstention. En conséquence, l'assemblée plénière a approuvé le programme du nouveau gouvernement.



Le gouvernement du premier ministre Augustin Matata Ponyo Mapon a été investi par l'Assemblée nationale congolaise ce mercredi 9 mai 2012.

Sur 388 députés qui ont pris part au vote, 324 députés se sont prononcés en faveur de ce programme, 53 députés ont voté contre, 11 députés ont voté abstention. En conséquence, l'assemblée plénière approuve le programme du gouvernement.

Cet investissement est intervenu après la présentation devant l'Assemblée nationale par le Premier ministre Augustin Matata Ponyo d'un programme quinquennal aux fortes orientations économiques et sociales.

« Sur 388 députés qui ont pris part au vote, 324 députés ont voté pour, 53 députés ont voté contre, 11 députés ont voté abstention. En conséquence, l'assemblée plénière approuve le programme du gouvernement », a déclaré mercredi le Président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku. Ce vote a donc valu investiture du gouvernement.



Un programme ambitieux

Il sied de souligner que le Premier ministre avait présenté lundi un programme devant consolider les résultats du gouvernement sortant à travers le maintien de la stabilité macroéconomique et l'accélération du train de réformes en vue de libérer la croissance à des niveaux compatibles avec la réduction rapide de la pauvreté.

Ce programme économique et social, à en croire le Premier ministre, vise à créer les conditions de stabilité politique, propice à une croissance robuste, redistribuée et créatrice d'emploi, dans une économie stable et compétitive, soutenue par des institutions performantes.

Il repose sur la construction d'un Etat à même de soutenir le secteur privé, le développement des infrastructures et des services, dans cet immense pays ravagé par la guerre et la corruption.

Autre priorité, l'amélioration du quotidien des 68 millions de Congolais, dont 71% vivent avec environ un dollar par jour, malgré les importantes ressources minières (diamant, Coltan, cassitérite...) de la RDC, classée au 196ème et dernier rang du classement 2011 de l'indice de développement humain de l'ONU.

Le ministre des Finances sortant a rappelé à l’intention des députés, le discours d'investiture, du Président Joseph Kabila qui avait dit avoir reçu 5 sur 5 le message des électeurs qui réclamaient une action urgente sur le chômage, les revenus des ménages, la satisfaction des besoins sociaux de base, la salubrité de nos villes, les conditions de vie dans nos villages et la distribution de la justice.

Pour y répondre, le gouvernement Matata prévoit notamment la création d'emplois décents, la réinsertion socio-économique des jeunes défavorisés, la protection sociale des personnes et groupes vulnérables, la réorganisation de la sécurité sociale et un meilleur accès à l'eau potable, à l'éducation et à la santé.

Le Premier ministre a également promis que le salaire minimum sera appliqué et amélioré progressivement en fonction des ressources publiques.

Afin d'augmenter la rente au niveau du Trésor public, le gouvernement entend réduire les distorsions résultant de l'existence de plusieurs régimes fiscaux dans le secteur minier, et professionnaliser la filière, sujette aux fraudes, a-t-il promis.

Il a par ailleurs souligné que l'Etat reste particulièrement préoccupé par la dégradation de la situation à l'est du pays, où l'armée affronte des groupes rebelles locaux et étrangers et, depuis le 29 avril, des mutins ex-rebelles emmenés par le général Bosco Ntaganda.

Réputé pour sa rigueur, le Premier ministre a une nouvelle fois appelé le gouvernement à faire preuve d'intégrité et de probité dans sa mission.
Somme toute, Matata Ponyo a pris ainsi l’engagement de matérialiser la volonté politique du Chef de l’Etat, Joseph Kabila, telle qu’exprimée dans le concept Révolution de la Modernité.

Expliquant comme il se doit « La Révolution de la Modernité » pour fixer les esprits, Matata Ponyo a soutenu qu’il s’agit là d’une volonté politique du Chef de l’Etat qui appelle à la reconfiguration de la République Démocratique du Congo aux plans politique, économique, social et culturel.

Une volonté qui apporte des innovations dans tous les domaines de la vie nationale mais qui exige des valeurs, des efforts dans le changement des mœurs.

Le sens de la Modernité, a-t-il poursuivi, a une compréhension plus vaste, qui passe par la modernisation des structures et des infrastructures.

Est-ce que les provinces du Maniema et du Bandundu ont-elles été oubliées ? Pas du tout. Aucune province n’est oubliée, répond Matata qui précise que les Zones Économiques Spécialisées sont ainsi créées pour la diffusion géographique de la croissance, avec comme conséquence directe, le ruissellement des richesses jusqu’aux congolais les plus démunis.

Le débat ayant été clos, une motion s’en est suivie, pour l’approbation du programme du Gouvernement. Faisant d’une pierre deux coups, la Représentation nationale a investi immédiatement le Gouvernement Matata qui devra, sans trop attendre, préparer le projet du Budget, exercice 2012, à soumettre une fois de plus, à l’Assemblée nationale.

Remise-Reprise à la Primature et dans les ministères



Le nouveau Premier Matata Ponyo a pris possession de son bureau ce jeudi 10 mai à Kinshasa, au lendemain de l’investiture de son gouvernement à l’Assemblée nationale. Il a procédé à la cérémonie de remise et reprise avec son prédécesseur Adolphe Muzita. Louis Koyagialo qui a assuré l’intérim après la démission d’Adolphe Muzito était aussi présent à cette cérémonie.



Adolphe Muzito s’est dit heureux de céder son poste à son ancien collaborateur. Matata Ponyo était le ministre des Finances de son gouvernement.

L’ancien Premier ministre s’est félicité des réalisations de son gouvernement citant notamment la maîtrise du taux d’inflation et l’atteinte du point d’achèvement.

Mais il a reconnu que beaucoup restait à faire.



« Je ne doute pas un seul instant que vous allez relever les défis, amplifier ce que nous avons fait ensemble et faire mieux que ce que nous avons fait pour corriger là où je mes suis trompé notamment le déficit en électricité », a-t-il révélé.

Matata Ponyo a indiqué, de son coté, que son mandat s’inscrivait dans la continuité et la consolidation des acquis du gouvernement précédent.



Il a admis que la tâche qui lui est confiée est noble, mais difficile. Il a promis de recourir « aux services de son prédécesseur pour améliorer le social des congolais ».

Lors de sa première conférence de presse après sa nomination, le Premier ministre avait promis de poser « des actes à impact positif » pour améliorer le social des Congolais.



Les nouveaux ministres ont aussi repris les flambeaux ministériels des mains des membres du gouvernement sortant.



Premier conseil des ministres présidé par le Président de la république Joseph Kabila

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 27/5/2012, 11:59 pm

Le rôle de la MONUC remis en question à l'Assemblée Nationale.

Autour des affrontements à l'est, d'abord ces propos du député Zacharie Bababaswe qui qualifie de
«touristes» des éléments de la
Monusco déployés a l'Est de la RDC.
Zacharie Bababaswe affirmait détenir des preuves du laxisme et de l'inactivité de la Monusco qui passe son temps devant les grands restaurants de Kinshasa.

La réponse du porte-parole de la mission onusienne ne s'est pas fait attendre.
“Je voudrais rappeler à M. Zacharie qui a été journaliste avant d’être élu député national, qu'avant de tenir ces propos, il devait au préalable se rendre sur le terrain pour vérifier les faits.
Nous disons à M. Zacharie que, vu la fonction qu’il occupe, il est tenu à contrôler ses propos.
Étant représentant du peuple, il doit savoir que ses déclarations peuvent engager son pays”, de lui répondre Manodge Munubai.

Le député, mécontent de cette réponse exige aujourd'hui des excuses publiques de la part de la Monusco.
“Je demande a notre gouvernement l'expulsion pure et simple de la RDC du porte parole de la Monusco Manodge Munubai qui n'est pas a son premier égarement. Il devrait comprendre que la douleur que ressentent les familles congolaises n'a rien à voir avec ses points de presse sans impact auprès de la population”.
Il promet un débat sur la question de l'accord RDC-Monusco à l'Assemblée Nationale.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  joss0 le 28/5/2012, 12:07 am

joss0 a écrit:Le rôle de la MONUC remis en question à l'Assemblée Nationale.

Autour des affrontements à l'est, d'abord ces propos du député Zacharie Bababaswe qui qualifie de
«touristes» des éléments de la
Monusco déployés a l'Est de la RDC.
Zacharie Bababaswe affirmait détenir des preuves du laxisme et de l'inactivité de la Monusco qui passe son temps devant les grands restaurants de Kinshasa.

La réponse du porte-parole de la mission onusienne ne s'est pas fait attendre.
“Je voudrais rappeler à M. Zacharie qui a été journaliste avant d’être élu député national, qu'avant de tenir ces propos, il devait au préalable se rendre sur le terrain pour vérifier les faits.
Nous disons à M. Zacharie que, vu la fonction qu’il occupe, il est tenu à contrôler ses propos.
Étant représentant du peuple, il doit savoir que ses déclarations peuvent engager son pays”, de lui répondre Manodge Munubai.

Le député, mécontent de cette réponse exige aujourd'hui des excuses publiques de la part de la Monusco.
“Je demande a notre gouvernement l'expulsion pure et simple de la RDC du porte parole de la Monusco Manodge Munubai qui n'est pas a son premier égarement. Il devrait comprendre que la douleur que ressentent les familles congolaises n'a rien à voir avec ses points de presse sans impact auprès de la population”.
Il promet un débat sur la question de l'accord RDC-Monusco à l'Assemblée Nationale.

Je souhaiterai que le parlement demande une enquête sur le rôle et l’efficacité de la MONUSCO dans toutes la RDC, sur des propositions pour le rendre plus efficace et que la MONUSCO coopère entièrement a cette enquête c'est a dire l’accès à toute leurs installation et l'interrogation tout le personnel qui se trouve sur notre territoire sans contrepartie, ce dossier sera déposé et lu au siège de l'ONU le jour du renouvèlement de leur manda, il faux bien expliqué que c'est une enquête du parlement congolais.
Le Congo a besoin de personne courageux comme Zacle.
La population doit être derrière Zacle car il subira ou il subi une forte pression à cause de ce qu'il a dit, jusqu’à le retiré de sont siège de député ou l’atteindre physiquement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message au compatriote

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum