QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Libre Examen le 17/3/2012, 9:28 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:Désolé, LE; je donne ma langue au chat en cet instant !
Peut-être que demain je trouverai d'autres mots pour vous mieux l'expliquer; peut-être que vous n'êtes pas receptible à mon avis mais je ne trouve pas d'autre explication sauf peut-être à vous répeter que :

1° Si pour vous, tenter une participation conditionnelle aux institutions est une capitulation; pour moi c'est une stratégie intelligente et même rusée qui a ses chances de renverser ou d'équilibrer le rapport des forces aujourd'hui en seule faveur du pouvoir !
2° Mobutu n'a jamais installé une vraie démocratie pluraliste : soit on était "derrière" lui, soit il vous empêchait d'agir; tous les opposants qui s'en sont rapprochés soient étaient naîfs, soit opportunites ! Donc pas la peine de continuer des comparaisons avec cette période !

3° Kanambe avec son règne reste autocratique mais s'est ouvert un espace pluraliste qui doit faire ses preuves : un Parlement national et une administration locale où il reste majoritaire mais où l'opposition a sa place même si elle peine à s'affrirmer ! C'est d'ailleurs pour moi son challenge : on ne peut déplorer sa faiblesse et en même temps imputer tout au "dictateur" !
4° Tshisekedi n'est pas Nguz, Lihau n'est pas Butshabu.... C'est le minimum !
Si vous ne croyez Tshisekedi efficace qu'en opposant de dehors du système, ou qu'en Président (même si ce serait lui faire justice); alors je ne peux rien vous dire de plus !

5° Si vous pensez qu'il n'y a pas d'action qui puisse réussir en dehors d'une reconquête armée, souffrez que je traite toute notre classe politique, Tshisekedi compris d'imposteurs : Kanambe avait raison de les tromper avant, pendant et après ses élections; les opposants avaient tort et se sont bien moqués des populations en acceptant d'y aller ou à l'inverse ils sont aussi opportunistes que le pouvoir !
Et de surcroit, il serait logique que nous nous taisions tous et préaparions cette issue unique !
6° Enfin si votre premier souci c'est d"imputer la faute à l'un ou à l'autre, aux uns et aux autres dans le marasme du pays, le mien c'est de trouver les "raisons" de ces fautes pour tenter de les reparer !

Voilà la seule chose que je puisse vous dire de plus aujourd'd'hui !!!


Compatriotiquement!



Dom,

Sauf, si je me trompe, il me semble que c'est vous qui maintes fois posez la question de savoir ce que Tshisekedi a obtenu en tant d'années de combat. C'est à quoi je vous rétorque qu'ont fait de la RDC, ceux qui ont pendant tout ce temps exercé le pouvoir ?

Pour vous, Tshisekedi n'a rien obtenu. Pour ma part, je pense qu'il a obtenu au moins le 24 avril 1990. Mobutu avait pourtant juré que dès son vivant, il n'y aura jamais de multipartisme au Zaïre. Tshisekedi a insuflé dans les Congolais un vouloir de démocratie qui ne s'éteindra jamais tant que la démocratie ne deviendra pas une réalité. Voilà le sens de son combat. Ca n'est pas pour nécessairement devenir président ou occuper quelques hautes fonctions qui le mène sinon il aurait fait ces choix comme beaucoup de ses collègues. Bien sûr que pour vous cela ne vaut rien. Mais pour moi, cela vaut tout.

Je voudrai maintenant répondre directement à vos points 3 et 5.

Sur le troisième point, je ne pense pas que c'est la faiblesse de l'opposition qui est en question car cette opposition comprend des Congolais aussi compétents et qualifiés que ceux de la majorité présidentielle. Le problème ce que nous avons à faire à gouvernement, à un président, à des gens qui n'ont cure de ce que l'opposition peut penser ou faire. Nous n'avons dans cette assemblée qu'un pluralisme de forme.

Sur le cinquième point, c'est simplement la réalisation qu'il n'y a rien qui puisse faire réculer les gens au pouvoir. Ce n'est pas moi qui ai inventé l'expression "gouverner par défi". Cette expression est née par suite d'une analyse du comportement des gens au pouvoir. Jugez-en vous-même par la façon dont ils ont réprimé la marche des chrétiens.

P.S. Dom, j'étais anti-militariste jusqu'au jour où j'ai vu des kadogos marchaient sut Kinshasa.
Ne faites pas semblant, LE, d'oublier que le seul message qui m'importe aujourd'hui ne peut que viser l'opposition dont j'attends la réussite : Tshisekedi est son porte-étendard logique !

Si vous, ça vous peine ou vous semble injuste ou de lèse-majesté de parler du Lider Maximo; moi au contraire je trouve salutaire de chercher ce qui lui a manqué pour réussir son dessein d'être enfin le promteur de l'Etat de droit...
Si vous, avez encore quelque chose de plus à dire qu'on ne connaisse pas de ce pouvoir; moi je me soucie de chercher comment on peut le vaincre !
Si vous, voulez vous consoler que la posture dehors le système a engendre le début de la démocratie en 1990, pour moi c'est d'abord à l'ère du temps qui a embrassé non seulement le Congo mais d'autres pays africains qu'on le doit !

Et je m'éloigne vite de son action héroïque de ce temps qui a donné l'exemple de la possibilité et du courage possibles de s'opposer au dictateur pour parler de la période d'après : depuis 2002 avec le 1+4, en passant par 2006 avec le début de la vraie-fausse IIIème République jusqu'à ces élections de 2011(!), sa propension à se situer dehors quoiqu'il n'arrive a beaucoup minoré son influence sur une réforme possible de notre système autoritaire !

Et cela notamment sans oublier et peut-être même en y pensant d'abord, c'est dire ses capacités, à ce 26 novembre 2011 combien historique pour lui et notre pays; ici je ne chercherais quelque part qu'à le capitaliser en lui demandant plus !
Occupez-vous si cela vous suffit, cher LE, de ce qu'il aurait obtenu ou pas dans le passé; permettez, svp, que je pense à ce qu'il peut obtenir demain : ce n'est ni un péché ni une offense selon moi !

Pour le reste, je ne peux rien ajouter d'autre sauf à repeter que pour moi le vrai défi de ceux qui sont acquis au changement est de se donner les moyens de peser pour la suite : pour vous c'est en restant dehors ou en combattant avec les armes, moi je cherche une autre voie, naîve peut-être selon vous mais pour moi possiblement efficace progressivement !


Compatriotiquement!

Dom,

Pourriez-vous nous dire pourquoi choisit-on de toujours rélégué ou mettre en résidence surveillée quelqu'un qui a toujours été en dehors ? Je sais que Mende a dit que c'est pour sa propre sécurité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  lino le 17/3/2012, 10:20 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit: [...] Compatriotiquement!

PS
J'attends donc plus de commentaires de MM et Mmes Tsipporra, Mathilde, Geetaime, ME, Admin, LE, KD, Congomoko, DF, CD, Link, kM-Wr, Spiritus, Troll, Djino, HH, Arafat, Kota, Djodjo B, Taty, JKK, Calcul, Logique, Honorable, Tonton Ricos, Lord, Henrija, BM, RBV,...

Dom,



Comment vous arrangez-vous pour arriver à la même conclusion que Lino. Seraient-ce parce que tous les deux par suite du hazard des choses vous vous retrouvez à privilégiez l'intérêt supérieur de la RDC ? Or, Dom, il me semble que vous nous ayez fait comprendre que vous connaisisez Lino, qu'il serait d'origine Tutis-Rwandaise, que vous l'auriez croisé dans une rencontre en France sur le Congo où avec d'autres Tutsis, il soutenait les politiques pro-Tutsi du Rwanda et de la RDC qui sont contraires aux intérêts de la RDC. Les choses ont-elles tant changé depuis les élections du 28 novembre 2011 ? Tout le monde n'aurait plus à coeur que l'intérêt supérieur du Congo ?

P.S. Dom pour faire suite aux questions de geetaime : LDK n'aurait-il eu que trois enfants ? Joseph, Jaynet et Zoé Kabila ?

Quel mensonge grossier!!! affraid affraid affraid
Ce broussard centrafricain de ndonzwau a osé affirmer qu'il m'a déjà rencontré en France ?
En plus je serai d'origine Tutsi Rwandais???
Mais il hallucine ce monsieur ou quoi ?
Quel mythomane !!!
c'est une maladie et cela se soigne.
C'est le même ndonzwau qui affirmai qu'il ne souhaitai pas voir Tshisekedi président de la RDC, de peur que Le palais de Mongaliema soit pris d'assaut par des hordes des balubas:
Est-ce congolais d’affirmer ça?


Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  piélé de dongo le 18/3/2012, 1:04 am

Mr Lino
Ne vous emporte pas ainsi car vous êtes en face de la bande des gamins qui revent de leur Kanambe et ils ont peur d'écouter la vérité, plus de 10 ans qu'ils revent de leur kanambe, plus de 10 ans qu'ils changent de strategie dans leur rêve et plus de 10 ans leur kanambe refait toujours surface. Ce Kanambe est pire que rambo car nous apprenons la mort prochaine de rambo dans les scenarios à venir, mais Kanambe ba changelaka ye kaka ba strategie, euh euh euh, Je suis sur que Joseph kabile est moins robuste que kanambe dans leur scenarios. Laughing Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  ndonzwau le 18/3/2012, 3:00 am

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:Désolé, LE; je donne ma langue au chat en cet instant !
Peut-être que demain je trouverai d'autres mots pour vous mieux l'expliquer; peut-être que vous n'êtes pas receptible à mon avis mais je ne trouve pas d'autre explication sauf peut-être à vous répeter que :
(...)
Voilà la seule chose que je puisse vous dire de plus aujourd'd'hui !!!
Compatriotiquement!
Dom,

Sauf, si je me trompe, il me semble que c'est vous qui maintes fois posez la question de savoir ce que Tshisekedi a obtenu en tant d'années de combat. C'est à quoi je vous rétorque qu'ont fait de la RDC, ceux qui ont pendant tout ce temps exercé le pouvoir ?
(...)
Ne faites pas semblant, LE, d'oublier que le seul message qui m'importe aujourd'hui ne peut que viser l'opposition dont j'attends la réussite : Tshisekedi est son porte-étendard logique !
(...)
Compatriotiquement!

Dom,

Pourriez-vous nous dire pourquoi choisit-on de toujours rélégué ou mettre en résidence surveillée quelqu'un qui a toujours été en dehors ? Je sais que Mende a dit que c'est pour sa propre sécurité.

LE,

Vous avez vos raisons d'être l'avocat irréductible de Tshisekedi; je n'ai rien contre dans le principe mais permettez-moi alors d'avoir les miennes de ne chercher à être que son aiguillon même mou !
"Dehors" ici signifie quelque chose pour tous et subitement pour vous non : dans ma bouche ça devient de suite risible alors que vous n'avez cessé de le revendiquer et Tshisekedi notre Grand Timonier davantage; c'est même sa marque de fabrique...

Arrêtons donc ce cirque, svp; pas la peine de polémiquer inutilement dessus : j'enchainerais, "cela ne nous rendrait pas le Congo" (kiekiekie; je blague bien sûr en parodiant nos "noko") ! Je voulais dire, cela ne ferait pas avancer davantage notre discussion; le fonds est ailleurs que sur ces" explications de textes" ! Il me semble que vous l'oubliez parfois exprès dans votre défensive sarcastique habituelle bien jésuitique et plus... (Fin de notre partie d'humour !?!)

Dans un système autoritaire, tous les "sujets" sont logés à la même consigne : d'abord à ma botte tous; "les pour" je les embigade et les chouchoute; "les contre" je les reprime ou les contrains de force...
Il n'y a donc rien de nouveau sous le soleil là dessus; l'inattendu bienvenu de mes voeux serait d"y resister !
Nous y sommes mais comment ?
Permettez donc, cher LE, que nous revenions si nous le pouvons à l'essentiel, selon moi bien sur çàd à notre sujet !


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Amara le 18/3/2012, 6:38 pm

Admin a écrit:geetaime je ne suis pas ndozwau mais je suis ineterssé à connaitre ta position ...

Voici mes réponses.

1. Occupée non mais sous domination et sous exploitation OUI
2. Possible qu'il soit congolais mais j'ai tendance à croire le contraire
3. Non je ne crois pas que Joseph Kabila a gagné les élections

Sur ce, pour aller un peu plus dans cette réflexion proposée par Ndonzwau, je dirais ceci: La réponse se trouve peut-être dans une phrase citée par Martin Fayulu qui dit à peu près (je paraphrase) Tshisekedi a gagné mais les décideurs “bato oyo ba kambaka mode oyo” en ont décide autrement.

Ainsi donc la question de Ndonzwau tombe à pic Quelle AUTRE stratégie pour l'opposition?

Lorsqu'on regarde comment le clan Kabila se tue à courtiser l'opposition, on peut voir que Kabila souscrit à la lettre aux recommandations des puissances occidentales.
Pour rappel, à la mort de LDK, Kabila bénéficia du soutien de cette communauté internationale avec comme condition, qu'il accepte le partage du pouvoir dans ce qu'on a appelé le 1+4

Après les élections de 2006, on lui fit comprendre également qu'il devait composer avec le Palu. Ce qu'il suivit à la lettre malgré la mauvaise gestion de Muzito et même les pressions de son camp.

Ayant souscrit à une stratégie non violente l'opposition n'avait pas d'autres choix que de s'assurer de la neutralité des décideurs. C'est la qu'il faut saluer la démarche de Tshisekedi qui a fait les différentes capitales pour demander cette neutralité de leur part.

La suite … nous la connaissons tous inutile d'en revenir.

Mais voilà que les décideurs demandent aux 2 camps de mettre d'assouplir leur position pour jouer le jeu démocratique.

Soit l’opposition accepte de se battre sur ce terrain. Soit elle va faire autre chose ? D’où la question

Merci, Admin, pour ta reponse. Je vais essayer de repondre point par point.

Sur les 3 questions que j'ai pose tu dis que le Congo est domine (sous occupation, une coccupation tres subtile, selon moi), que les origines de " joseph kabila " sont tres tres douteuses (d'apres toi, il est etranger) et pour finir tu dis que " kabila " n'a pas gagne aux elections. Partant de la tu cite Martin Fayulu: " Tshisekedi a gagné mais les décideurs “bato oyo ba kambaka mode oyo” en ont décide autrement."

Je suis totalement d'accord avec toi sur ces trois points.

Tu dis ceci:
1. Lorsqu'on regarde comment le clan Kabila se tue à courtiser l'opposition, on peut voir que Kabila souscrit à la lettre aux recommandations des puissances occidentales.
Pour rappel, à la mort de LDK, Kabila bénéficia du soutien de cette communauté internationale avec comme condition, qu'il accepte le partage du pouvoir dans ce qu'on a appelé le 1+4

Je dirai ceci: ce que " kabila " est entrain de faire c-a-d courtiser l'opposition, il l'a deja en 2006. Bemba avait ete amene a accepte l'inacceptable apres negociations. Une fois qu'il avait accepte l'inacceptable, on l'a piege et envoye a la haye. Ces collaborateurs ( deputes issus de son parti), apres s'etre fait courtiser par " kabila " ont continue a sieger au parlement. La suite nous la connaissons, le mlc n'existe plus. " kabila " a reussi a tuer le mlc; d'ailleurs il a fait d'une pierre deux coups: il a tue le mlc et le palu qui etaient les deux partis les plus grands de l'opposition avant les elections de 2006. Le palu s'est fait tue en acceptant de s'associer au pprd pour lui creer une majorite parlementaire et le mlc s'est fait tue en acceptant d'aller sieger dans une assemblee majoritairement " kabiliste " et completement corrompue.

2. Après les élections de 2006, on lui fit comprendre également qu'il devait composer avec le Palu. Ce qu'il suivit à la lettre malgré la mauvaise gestion de Muzito et même les pressions de son camp.

Cfr. ma reponse ci-dessus.

3. Ayant souscrit à une stratégie non violente l'opposition n'avait pas d'autres choix que de s'assurer de la neutralité des décideurs. C'est la qu'il faut saluer la démarche de Tshisekedi qui a fait les différentes capitales pour demander cette neutralité de leur part.

Nous savons tous que les " decideurs " ne sont pas neutres et d'ailleurs si " kabila " s'est permis de tricher aussi ehontement c'est avec l'aide et grace a ces " decideurs. "

4. Mais voilà que les décideurs demandent aux 2 camps de mettre d'assouplir leur position pour jouer le jeu démocratique.

Il veulent tout simplement refaire ce qu'ils avaient fait en 2006.

5. Soit l’opposition accepte de se battre sur ce terrain. Soit elle va faire autre chose ? D’où la question[/quote]

Tout sauf le repeat de 2006, l'opposition doit rester sur sa position c-a-d Tshisekedi a gagne un point un trait. Le Congolais doit apprendre a respecter la volonte du peuple souverain. Comme je l'ai dit dans le point 1 tout celui qui s'associe a " kabila ", pour lui donner la legitime qu' il a toujours manque, a toujours ete detruit politiquement.

De l'autre cote, pourquoi devons-nous toujours baisse le front devant ceux qui nous dominent? Nos ancetres se sont battus pour obtenir notre " independance " pourquoi, nous, la nouvelle generation devons accepter tout le temps l'inacceptable? Quel genre de peuple sommes-nous? Que dirons nos enfants de nous? Que nous avions ete la generation qui avait accepte la domination etrangere sur son propre sol?

Donc, pour conclure, je dirai ceci: si j'etais membre de l'opposition, je camperais sur ma position jusqu'au bout. J'organiserai le parti en petites cellules de sensibilisation sur tout le territoir du pays. Annoncer la bonne nouvelle partout, faire un vrai travail de fourmi. Alimenter la rage et le sentiemnt de revolte qui bouillonne dans le coeur de tout Congolais ( au pays et dans la diaspora ) qui ne veut plus de ce type parce qu'il ne l'a pas vote. Conduire le bouillonnement au point d'explosion. Empecher ce regime de gouverner par des strategies tres subtiles, ce pays-la nous appartient tous. On ne peut pas laisser un groupe des gens venus tout droit de l'enfer s'imposer sur nous et cela avec arrogance et mepris, on ne va pas continuer a etre la risee de tous continuellement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Amara le 18/3/2012, 7:05 pm

ndonzwau a écrit:
geetaime a écrit:Papa Ndonzawau, avant que je ne reponde a votre question, j'aimerai que vous repondiez tres honnetement a ces 3 questions:

1. Croyez-vous que la RDC est occupee?
2.Croyez-vous que "joseph kabila" est Congolais?
3.Croyez-vous que "joseph kabila" a gagne les elections.

De vos reponses decouleront ma reponse a votre question.


Tres compatriotiquement votre!
Mama Geetaime,

J'ai vu que Admin vous a répondue; j'approuve globalement ses réponses !
1° Le Congo est sous domination, sous influence (le Rwanda, les lobies internationales et surtout les puissants Etats de la CI) : nous ne nous sommes pas encore donnés malheureusement les moyens de notre liberté...
2° Kanambe est un Congolais douteux; dans tous les cas son itinéraire opaque et double aurait dû lui interdire la Magistrature Suprême du pays...
3° Je crois que sa victoire est frauduleuse : les résultats de la présidentielle et des législatives du 28 novembre ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice !

Je partage aussi l'avis d'Admin sur la volonté de la CI d'écarter Tshisekedi trop indépendant, souverainiste et moins contrôlable au profit de Kanambe jugé plus docile...
Pendant la campagne je m'étais fendu de certains avertissements qui se sont hélas révélés justes, dont un où je mettais en garde contre la cabale de cette CI au dépens de Tshisekedi :
http://congodiaspora.forumdediscussions.com/t4756-un-message-urgent )

Maintenant sans empiéter sur votre suite, permettez quand même que je vous rappelle ce que je dis dans ce sujet : lorsqu'on découvre que le pays n'est pas libre de choisir ses dirigeants car sous influence étrangère avec à sa tête un Président complice, lorsqu'on constate que l'élection nous a été volée; l'essentiel est de savoir si nous sommes aujourd'hui capables de nous faire justice, d'obtenir la vérité bafouée des urnes ?
C'est là où ma réponse est que ce sera difficile, presque impossible; c'est pourquoi pour ne pas pedre tout je propose une autre solution qui ne donnera peut-être pas ses résultats tout de suite mais mieux pensée et mieux organisée peut nous amener progressivement vers le changement que nous souhaitons !

Sinon que fera l'opposition : croiser les bras ou plutôt boycotter sa participation aux institutions jusqu'au jour où cette vérité des urnes lui sera accordée ? Et quand viendra ce jour lorsque l'on sait que la majorité actuelle reste en position de puisance et a les moyens de gouverner : quelques députés de moins ne gripperont jamais cette machine et Tshisekedi pour le moment est rendu inopérant ? Il faut bien négocier ne fût-ce sa "libération" : comment d'autre sinon en monayant cette participation ?
Sinon quelle autre solution ? C'est là aussi d'où peuvent sortir de bonnes idées !

Voilà; à plus...


Compatriotiquement!



Papa Ndonzawau, j'ai repondu a votre question dans mon intervention precedante. Pour ce qui est de la suite de votre intervention, je dirai ceci ( en repondant point par point ):

1. Maintenant sans empiéter sur votre suite, permettez quand même que je vous rappelle ce que je dis dans ce sujet : lorsqu'on découvre que le pays n'est pas libre de choisir ses dirigeants car sous influence étrangère avec à sa tête un Président complice, lorsqu'on constate que l'élection nous a été volée; l'essentiel est de savoir si nous sommes aujourd'hui capables de nous faire justice, d'obtenir la vérité bafouée des urnes ?
On se bat. On ne baisse pas les bras, peu importe le temps que le combat prendra. Marcus Garvey disait: " with confidence, you have won before you have started. " En francais, cela veut dire: " avec la confidence, vous avez commence avant d'avoir commence. "

2. C'est là où ma réponse est que ce sera difficile, presque impossible; c'est pourquoi pour ne pas pedre tout je propose une autre solution qui ne donnera peut-être pas ses résultats tout de suite mais mieux pensée et mieux organisée peut nous amener progressivement vers le changement que nous souhaitons !

Je suis d'accord lorsque vous dite que ce sera difficile. Tous nous savions que ce sera difficile et tous nous savions qu'apres la victoire du peuple aux elections; le peuple devra se battre pour recuperer son pouvoir.

3. Sinon que fera l'opposition : croiser les bras ou plutôt boycotter sa participation aux institutions jusqu'au jour où cette vérité des urnes lui sera accordée ? Et quand viendra ce jour lorsque l'on sait que la majorité actuelle reste en position de puisance et a les moyens de gouverner : quelques députés de moins ne gripperont jamais cette machine et Tshisekedi pour le moment est rendu inopérant ? Il faut bien négocier ne fût-ce sa "libération" : comment d'autre sinon en monayant cette participation ?
Sinon quelle autre solution ? C'est là aussi d'où peuvent sortir de bonnes idées !

Tout sauf le repeat de 2006, l'opposition doit rester sur sa position c-a-d Tshisekedi a gagne un point un trait. Le Congolais doit apprendre a respecter la volonte du peuple souverain. Comme je l'ai dit dans le point 1 tout celui qui s'associe a " kabila ", pour lui donner la legitime qu' il a toujours manque, a toujours ete detruit politiquement.

De l'autre cote, pourquoi devons-nous toujours baisse le front devant ceux qui nous dominent? Nos ancetres se sont battus pour obtenir notre " independance " pourquoi, nous, la nouvelle generation devons accepter tout le temps l'inacceptable? Quel genre de peuple sommes-nous? Que dirons nos enfants de nous? Que nous avions ete la generation qui avait accepte la domination etrangere sur son propre sol?

Donc, pour conclure, je dirai ceci: si j'etais membre de l'opposition, je camperais sur ma position jusqu'au bout. J'organiserai le parti en petites cellules de sensibilisation sur tout le territoir du pays. Annoncer la bonne nouvelle partout, faire un vrai travail de fourmi. Alimenter la rage et le sentiemnt de revolte qui bouillonne dans le coeur de tout Congolais ( au pays et dans la diaspora ) qui ne veut plus de ce type parce qu'il ne l'a pas vote. Conduire le bouillonnement au point d'explosion. Empecher ce regime de gouverner par des strategies tres subtiles, ce pays-la nous appartient tous. On ne peut pas laisser un groupe des gens venus tout droit de l'enfer s'imposer sur nous et cela avec arrogance et mepris, on ne va pas continuer a etre la risee de tous continuellement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Amara le 18/3/2012, 7:39 pm

Pour ceux qui ont encore des doutes:
[youtube]Tres interessant! [/youtube]

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  mongo elombe le 18/3/2012, 7:39 pm

Ndonzwau, moi depuis je cogite sur ta question mais eza lokola je suis dans un labyrinthe et je cherche la sortie...........

J'ai toujours dis qu'il n'y avait rien à attendre de la cominter, du machin ua, il n'y a que le congolais qui peut sortir de cette impasse de l'intérieur, de l'extérieur.

Tu vois au Sénégal, ils ont commencé par éduquer le peuple longtemps à l'avance, il y avait les rappeurs, les radios et télévisions privés, le contexte n'est pas le mêmeen RDC où ils ont la main mise sur tout ce qui est communication.

L'oppostion ne doit pas sièger ça ne changera rien et le fait que les 2 kabila soit là.........C'est une assemblée à la solde de kabila, ils n'ont jamais rien fait ça continuera de la même façon.

Le peuple n'a pas peur juste que kabila laisse TSHISEKEDI s'exprimer et agir à sa guise, tu verras que ça changera.

En conclusion, il faut rendre le pays ingouvernable mais COMMENT?

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Amara le 18/3/2012, 9:38 pm

Tres belle analyse de la situation

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Libre Examen le 19/3/2012, 12:00 am

@
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:Désolé, LE; je donne ma langue au chat en cet instant !
Peut-être que demain je trouverai d'autres mots pour vous mieux l'expliquer; peut-être que vous n'êtes pas receptible à mon avis mais je ne trouve pas d'autre explication sauf peut-être à vous répeter que :
(...)
Voilà la seule chose que je puisse vous dire de plus aujourd'd'hui !!!
Compatriotiquement!
Dom,

Sauf, si je me trompe, il me semble que c'est vous qui maintes fois posez la question de savoir ce que Tshisekedi a obtenu en tant d'années de combat. C'est à quoi je vous rétorque qu'ont fait de la RDC, ceux qui ont pendant tout ce temps exercé le pouvoir ?
(...)
Ne faites pas semblant, LE, d'oublier que le seul message qui m'importe aujourd'hui ne peut que viser l'opposition dont j'attends la réussite : Tshisekedi est son porte-étendard logique !
(...)
Compatriotiquement!

Dom,

Pourriez-vous nous dire pourquoi choisit-on de toujours rélégué ou mettre en résidence surveillée quelqu'un qui a toujours été en dehors ? Je sais que Mende a dit que c'est pour sa propre sécurité.

LE,

Vous avez vos raisons d'être l'avocat irréductible de Tshisekedi; je n'ai rien contre dans le principe mais permettez-moi alors d'avoir les miennes de ne chercher à être que son aiguillon même mou !
"Dehors" ici signifie quelque chose pour tous et subitement pour vous non : dans ma bouche ça devient de suite risible alors que vous n'avez cessé de le revendiquer et Tshisekedi notre Grand Timonier davantage; c'est même sa marque de fabrique...

Arrêtons donc ce cirque, svp; pas la peine de polémiquer inutilement dessus : j'enchainerais, "cela ne nous rendrait pas le Congo" (kiekiekie; je blague bien sûr en parodiant nos "noko") ! Je voulais dire, cela ne ferait pas avancer davantage notre discussion; le fonds est ailleurs que sur ces" explications de textes" ! Il me semble que vous l'oubliez parfois exprès dans votre défensive sarcastique habituelle bien jésuitique et plus... (Fin de notre partie d'humour !?!)

Dans un système autoritaire, tous les "sujets" sont logés à la même consigne : d'abord à ma botte tous; "les pour" je les embigade et les chouchoute; "les contre" je les reprime ou les contrains de force...
Il n'y a donc rien de nouveau sous le soleil là dessus; l'inattendu bienvenu de mes voeux serait d"y resister !
Nous y sommes mais comment ?
Permettez donc, cher LE, que nous revenions si nous le pouvons à l'essentiel, selon moi bien sur çàd à notre sujet !


Compatriotiquement!
Désolé Dom, vous pouvez me qualifier de tous les termes qui vous plaisent mais je ne vais quand même pas croire que les manoeuvres politiciennes que vous proposez, qui jettent les opposants dans les mains de Kabila puissent contribuer à renforcer l'opposition. D'ailleurs, il n'y a rien de nouveau là. C'est toujours comme ça qu'on résoud nos crises : par le partage du gateau.


Dernière édition par Libre Examen le 19/3/2012, 12:36 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  ndonzwau le 19/3/2012, 12:33 am

KOTA a écrit:CHER NDOM,

COMME NOTRE AMI TROLL POURRAIT PRECISER MIEUX QUE MOI, UNE VRAIE VICTOIRE N EXISTE PAS: IL EXISTE UNE SERIE DE BATAILLES QUI MENENT A LA VICTOIRE.

"D ABORD NOUS IGNORENT, APRES NOUS COMBATTENT ET PAR LA SUITE...NOUS GAGNONS"

DIXIT INDIRA GANDHI
Que le Dieu de nos Ancêtres vous entende, Mr Kota !


Ma Mongo et Geetaime,
Vous ai reçues 5 sur 5 et très satisfait; on en reparlera en faisant nos comptes !
Décidément, bamama bazali les meilleures !!!


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  ndonzwau le 19/3/2012, 4:04 pm

Il me semble qu'il y a quelques enseignements judicieux à tirer (des+ et des- selon moi !) de la dépêche-analyse ci-dessous; aussi me permettrez-vous de l'afficher in extenso pour l'avoir devant nous et le "consulter" de visu ! Merci !

Enseignements précieux, disais-je, contrairement à ce que je vois je pense que la vraie ouverture n'est pas d'abord la présence dans l'Exécutif des représentants de l'opposition mais l'exercice démocratique normal qui prévoit entre-autres, le contrôle constitutionnel effecitf de l'Exécuttif par le Législatif; le droit reconnu à l'opposition à l'AN et au Sénat d'une voix officielle et donc audible et consultable (avec un Chef de cette opposition avec rang officiel dans les insititutions démocratiques comme prévu d'ailleurs), les libertés, devoirs et droits de tous reconnus, la fameuse bonne gouvernance (éconmique et sociale(?), etc, etc... Et pourquoi pas en plus, cette gouvernance inclusive "forcée" que j'invoque vu les circonstances avec un Sénat et un Local "accordés" à cette opposition pour réparer les élections reconnues non (ou peu) crédibles par tous même par le pouvoir (Kanambe a lui même reconnu des irrégularités) !

Ailleurs perso je ne comprends pas bien qu'on passe souvent son temps à ne dénoncer que le peu de crédibilité de ce pouvoir sans en même temps prendre conscience que dans cette position on ne reconnait qu'un plus pour la dictature et qu'un moins pour la population et l'opposition... C'est dire que pour qu'il y ait un plus pour le peuple et l'opposition il nous faudra bien d'autres actions que le statu quo actuel (quoi qu'on puisse le juger : même le boycottage ne ressemble aujourd'hui qu'à un immobilisme !) !
Nous y reviendrons plus exhaustivement sans doute !


"Kinshasa : L’Informateur Mwando consulte...l’opposition
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7178
Selon l’Agence congolaise de presse (ACP), l’Informateur Charles Mwando Nsimba entame ce lundi 19 mars des rencontres avec des représentants du MLC et de l’UDPS. L’ancien ministre de la Défense nationale a déjà pris langue avec une soixantaine de "partis et regroupements proches de la Majorité présidentielle". L’échange a porté "sur la taille, le programme et le profil des membres du futur gouvernement". Membre de la "Majorité présidentielle", l’Unafec Kyungu wa Kumwanza se dit favorable à "un gouvernement ouvert à toutes les tendances". Un avis balayé d’un revers de la main par l’Udeco Baudouin Banza Mukalay Sungu. Les analystes, eux, paraissent réservés à l’idée de voir des représentants des forces de l’opposition entrer dans le prochain exécutif national. Au motif qu’aucune réforme ne serait possible dans un "système kabiliste" devenu semblable à un "miroir déformant".

"Je travaillerai donc avec tous les compatriotes qui ont la passion du Congo". Ce bout de phrase romantique contenu dans l’allocution prononcée le 20 décembre dernier par "Joseph Kabila", lors de sa prestation de serment, est jugée, à tort ou à raison, comme une expression de la "volonté d’ouverture" aux forces de l’opposition. Nombreux seraient ainsi des opposants disposés à "dialoguer" avec l’informateur qui poursuit ses consultations.
Désigné il y a déjà une dizaine de jours, Charles Mwando Nsimba a déjà reçu les représentants des partis appartenant à la mouvance kabiliste. Outre le parti dominant le Pprd (Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie), il a rencontré les représentants du Msr (Mouvement Social pour le Renouveau) du conseiller spécial en matière de sécurité Pierre Lumbi Okongo, de la CCU (Convention des Congolais Unis) de Lambert Mende Omalanga, le Parti lumumbiste unifié (Palu) d’Antoine Gizenga. Mwando a reçu également les députés dits "indépendants" et des femmes députées nouvellement élues lesquelles ont signifié à l’Informateur leur décision de rejoindre la "Majorité présiderntielle". Question Rolling Eyes Question Présidentde la "Scode" (Solidarité congolaise pour le développement), Jean Claude Muyambo a été reçu également.

«Il faut un gouvernement d’ouverture qui prête attention à toutes les tendances du pays». C’est la déclaration faite par le président sortant de l’Assemblée provinciale du Katanga, le très imprévisible Gabriel Kyungu wa Kumwanza. Evil or Very Mad Twisted Evil Evil or Very Mad Président de l’Unafec (Union des nationalistes fédéralistes congolais), Kyungu - qui avait promis au président-candidat "Kabila" un score de 99% dans l’ex-Shaba - se dit "favorable à un gouvernement ouvert". Pour lui, le prochain exécutif national devrait "intégrer toutes les tendances politiques du pays". Il aurait confié sa pensée à Mwando. Kyungu qui s’est découvert une "vocation sociale" ne s’est pas arrêté là. Il aurait également souhaité voir le poste de Premier ministre occupé par un "rassembleur" qui formerait un gouvernement soucieux "de rencontrer toutes les préoccupations de la population". Surprised Shocked Surprised Prenant le contre-pied du président de l’Unafec, l’Udeco Banza Mukalay Sungu met un bémol : «Il n’est pas nécessaire d’avoir un gouvernement d’ouverture pour garantir la cohésion nationale». Exclamation Question Exclamation

"Miroir déformant"
Selon l’agenda de l’Informateur, Mwando entame, dès ce lundi 19 mars, des rencontres avec des représentants du MLC (Mouvement de Libération du Congo) de Jean-Pierre Bemba Gombo et de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Les chefs traditionnels seraient également attendus. Dans un communiqué "officieux" publié le 5 février dernier sous la signature du MLC Jean-Jacques Mbungani Mbanda, la formation politique chère au "Chairman" clamait haut et fort le refus de "toute alliance avec Joseph Kabila". L’auteur du communiqué tançait au passage "certains cadres" non-autrement identifiés présentés comme étant des "assoiffés de pouvoir". Qu’en pense l’UDPS? Ici, on reste ouvert au dialogue. Sauf que personne n’entend transiger que "Tshitshi est le président élu". Embarassed Embarassed Embarassed

Questions : les forces de l’opposition devraient-elles faire leur entrée dans un éventuel "gouvernement d’ouverture"? "Non !, commente notre chroniqueur Nkwa Ngolo Nzoso. Le système mis en place par "Joseph Kabila" est tellement mauvais que le meilleur expert serait incapable de donner le meilleur de lui-même. Ce système est assimilable à un miroir déformant dans la mesure où le chef de l’Etat se considère au-dessus des lois et en droit de se permettre n’importe quoi". Nkwa Ngolo d’ajouter : "L’expérience montre clairement que l’intérêt général n’a jamais été au centre des proccupations de l’homme qui trône à la tête du pays." Comme pour tempérer son opinion, notre interlocuteur de préciser que les forces de l’opposition ne peuvent accepter de "gouverner avec les kabilistes" que pour autant que les deux parties conviennent "au préalable" d’une sorte de "programme commun". Ce dernier avis est partagé par un analyste qui a requis l’anonymat. "Oui, l’opposition doit entrer au gouvernement parce que la situation politique paraît bloquée, enchaîne un autre analyste. Ma réponse serait négative si cette entrée dans l’exécutif se limiterait à jouer les faire-valoir face à un gouvernement parallèle installé à la Présidence de la République". Ancien secrétaire d’Etat à l’Information, Vincent Nzuzi Mulamba se dit "favorable" à la mise sur pied d’un "gouvernement d’union nationale". Pour lui, ce serait l’occasion pour l’opposition de faire de "l’entrisme" au sens troskyste du terme. "Il s’agit de miner de l’intérieur le système installé il y a quinze ans par l’AFDL", précise-t-il.

Un chef d’Etat "sans vision"
Entrer au gouvernement pour quoi faire? Toute la question est là! Dans son speech du 20 décembre dernier, "Joseph Kabila" a présenté son "programme politique". "Mon projet de société intitulé «La Révolution de la modernité», annonçait-il, vise à faire de la République démocratique du Congo, un pool d’intelligence et de savoir-faire, un vivier de la nouvelle citoyenneté et de la classe moyenne, un grenier agricole, une puissance énergétique et environnementale, une terre de paix et de mieux-être, une puissance régionale au cœur de l’Afrique, l’objectif ultime étant l’émergence de notre pays". Pendant que la population congolaise désespère de ne pouvoir satisfaire ses besoins vitaux (sécurité des personnes et des biens, emploi, eau, électricité, santé, éducation, mobilité etc.), le président "mal réélu", lui, semble n’avoir pas capté cinq sur cinq le vote-sanction exprimé le 28 novembre dernier. Il tient mordicus à son "péché mignon" qui consiste à privilégier les "infrastructures" en lieu et place de l’Homme. "Joseph" entend "poursuivre et accélérer la construction des infrastructures". Pour lui, "sans infrastructures efficaces, la lutte contre la pauvreté est vouée à l’échec". "Parallèlement au développement des infrastructures, le gouvernement se montrera particulièrement soucieux de la vie sociale du citoyen congolais". L’objectif, selon lui, serait de faire entrer le Congo-Kinshasa dans le petit cercle des "pays émergents".


Pendant que l’Informateur Mwando poursuit ses consultations, un économiste s’est dit "préoccupé" de voir le Congo démocratique fonctionner sans budget pour l’exercice 2012 en plein mois de mars. "Au-delà des dépenses et des ressources, dit-il, un budget est avant tout le reflet d’une vision. Une ambition nationale. Le fait que l’Etat congolais n’ait pas de budget au mois de mars finissant prouve que les autorités en place n’ont aucune ambition pour le pays. Elles dépensent l’argent public sans objectifs précis et sans couverture légale". Notre interlocuteur de conclure : "Les forces de l’opposition commettraient une grave erreur en acceptant la main tendue d’un pouvoir kabiliste aux abois. Un pouvoir dont l’incompétence a fini par réduire l’Etat congolais à fonctionner au jour le jour à l’image d’une échoppe..."."


° http://www.africatime.com/rdc/popup.asp?no_nouvelle=659722

Compatriotiquement!



Dernière édition par ndonzwau le 19/3/2012, 5:36 pm, édité 5 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Troll le 19/3/2012, 4:05 pm

Libre Examen a écrit:
Suspect je ne vais quand même pas croire que les manoeuvres politiciennes que vous proposez, qui jettent les opposants dans les mains de Kabila puissent contribuer à renforcer l'opposition. D'ailleurs, il n'y a rien de nouveau là.
C'est toujours comme ça qu'on résoud nos crises : par le partage du gateau.


LA CRISE Suspect Question

Cette crise n´est pas exclusivement "congolaise" pirat L´UE a mis pas mal d´argent au Congo depuis la Transition, les USA depensent des millions de dollars chaque jour pour assurer l´intégrité du Congo par le canal de la mission militaire de l´ONU study

cette "crise" est internationale: Il ya eu "fraude" et l´UE/USA ne peuvent pas quitter le Congo en laissant les "BRIC" remplir cette vide.
Madame Kasavubu tentait d´expliquer ceci en disant que la suprematie technologique de l´Occident depend en grande partie du contrôle des ressources minerales du Congo

Ainsi, nous nous retrouvons en face d´une réalité évidente et explicite: Un Président mal élu et l´Occident qui suggère une "gestion inclusive" du pays
Ce que ceux de l´opposition devait faire serait sans doute de se retrouver unie face aux puissances occidentales..Une negociation juste et transparente où l´Occident s´engage á garantir la mise en place d´un programme politique "commun" (par exemple l´instauration de l´État de droit de Tshitshi) et une forme active de "surveillance" acceptée par toutes les factions..Enfin un rôle d´arbitre et pourquoi pas un "gouverneur de la Banque Centrale designé par les occidentaux y compris un haut responsable militaire pour mettre en place les réformes dans la defense et les organses de sécurité..ect..

DYNAMISME

En Occident et en particulier dans les pays Nordiques, l´opposition apporte aussi des solutions..même quand elle ne gouverne pas.
Il ya une crise, apporter des idées et des solutions á la crise est une mission de l´opposition.

Notre approche (qu´on peut contester) serait une forme de mise en "tutelle" du Congo où l´Occident joue un rôle plus actif, une implication active pendant ce mandat de Joé..

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Libre Examen le 19/3/2012, 5:02 pm

Troll a écrit:[...]
Madame Kasavubu tentait d´expliquer ceci en disant que la suprematie technologique de l´Occident depend en grande partie du contrôle des ressources minerales du Congo

[...]

Troll,

Avez-vous des statistiques ? Ca veut dire quoi en grande partie ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  djino le 19/3/2012, 6:26 pm

Troll a écrit:Notre approche (qu´on peut contester) serait une forme de mise en "tutelle" du Congo où l´Occident joue un rôle plus actif, une implication active pendant ce mandat de Joé..
Le Congo est sous tutelle de la CI depuis 1887, c'est à dire l'année de la découverte de celui-ci si je ne me trompe ...
Notre indépendance n'a été que de facade. Et Rien ne s'y passe sans que nos parrains, ne s'y interfère , malheureusement.....Il n'ya qu'à faire un Tour à Bruxelles à TERVUREN dans le Musée du Congo... Pour voir à quel point le Congo a été et continue à être pillé...

Les vrais pilleurs du Congo ont commis l'erreur de donner aux Congolais, le droit de sortir du Congo, de quitter leurs Pays, d'étudier dans leur pays d'acceuil, d'y rester et surtout d'y obtenir des Nationalités des Pays d'acceuil. Twisted Evil

Ainsi la diaspora Congolaise a mûrie, s'est informée, s'est renseignée et a compris. Surtout Pire, elle s'est invité à la Table des négociations ....

Revenons à la crise actuelle :
Les consultations actuelles ne sont que des "manoeuvres de diversion et de distraction", initiées par un certain EDOURD MOKOLO WA POMBO , très Ecouté à la Présidence pour se donner une VIRGINITE POLITIQUE ET INITIER un nouveau départ ... Vous vous souvenez des consultations POPULAIRES qui furent diligentées par Un MOBUTU pour nous annoncer une OUVERTURE à la démocratie et son Méa Culpa " Comprenez mon émotion " ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  ndonzwau le 19/3/2012, 6:44 pm

Troll a écrit:
Libre Examen a écrit:
Suspect je ne vais quand même pas croire que les manoeuvres politiciennes que vous proposez, qui jettent les opposants dans les mains de Kabila puissent contribuer à renforcer l'opposition. D'ailleurs, il n'y a rien de nouveau là.
C'est toujours comme ça qu'on résoud nos crises : par le partage du gateau.


LA CRISE Suspect Question

Cette crise n´est pas exclusivement "congolaise" pirat L´UE a mis pas mal d´argent au Congo depuis la Transition, les USA depensent des millions de dollars chaque jour pour assurer l´intégrité du Congo par le canal de la mission militaire de l´ONU study

cette "crise" est internationale: Il ya eu "fraude" et l´UE/USA ne peuvent pas quitter le Congo en laissant les "BRIC" remplir cette vide.
Madame Kasavubu tentait d´expliquer ceci en disant que la suprematie technologique de l´Occident depend en grande partie du contrôle des ressources minerales du Congo

Ainsi, nous nous retrouvons en face d´une réalité évidente et explicite: Un Président mal élu et l´Occident qui suggère une "gestion inclusive" du pays
Ce que ceux de l´opposition devait faire serait sans doute de se retrouver unie face aux puissances occidentales..Une negociation juste et transparente où l´Occident s´engage á garantir la mise en place d´un programme politique "commun" (par exemple l´instauration de l´État de droit de Tshitshi) et une forme active de "surveillance" acceptée par toutes les factions..Enfin un rôle d´arbitre et pourquoi pas un "gouverneur de la Banque Centrale designé par les occidentaux y compris un haut responsable militaire pour mettre en place les réformes dans la defense et les organses de sécurité..ect..

DYNAMISME

En Occident et en particulier dans les pays Nordiques, l´opposition apporte aussi des solutions..même quand elle ne gouverne pas.
Il ya une crise, apporter des idées et des solutions á la crise est une mission de l´opposition.

Notre approche (qu´on peut contester) serait une forme de mise en "tutelle" du Congo où l´Occident joue un rôle plus actif, une implication active pendant ce mandat de Joé..
Ravi, cher Troll, que vous vous mettiez sur le chemin des conditionnalités (je ne les jauge pas encore à ce stade) qui peuvent être celles d'une "gouvernance inclusive"; loin de ce qui peut apparaître selon moi comme une sempiternelle tartre à la crème du "partage du gateau" : comme s'il n'y avait aucun espoir de changement chez le Congolais; comme si le Congolais souffrirait jusqu'à la mort de "sa race" (forcément si il ne répète que ses échecs) d'une tare : incapacité atavique de diagnostiquer et de résoudre ses crises !

Ce qu'il y a aussi des "révolutions non sanglantes", les premières de celles-là sont "intellectuelles, comportementales..." et ont pour moteurs, le dépit, le courage, l'innovation...
Elles n'auront jamais lieu chez-nous si d'abord nous n'y croyons pas...
Naïveté ou optimisme béat peut-être mais de grâce pas ineptie; c'est ce que je veux assumer pour le moment !


Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 19/3/2012, 7:03 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Troll le 19/3/2012, 6:48 pm

[quote="djino"]

Les vrais pilleurs du Congo ont commis l'erreur de donner aux Congolais, le droit de sortir du Congo, de quitter leurs Pays, d'étudier dans leur pays d'acceuil, d'y rester et surtout d'y obtenir des Nationalités des Pays d'acceuil. Twisted Evil

Mr Djino

1945
À la fin de la seconde guerre mondiale, les Africains avaient aidés un pays comme la France á vaincre les Nazi..et les africains avaient sejournés en Europe..
C´était le début de la preparation des independances des Etats Africains..
Notre sejour en Occident va avoir un impact dans un futur proche ou lointain..
Basketball Basketball

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Admin le 19/3/2012, 6:55 pm

djino a écrit:
Troll a écrit:Notre approche (qu´on peut contester) serait une forme de mise en "tutelle" du Congo où l´Occident joue un rôle plus actif, une implication active pendant ce mandat de Joé..
Le Congo est sous tutelle de la CI depuis 1887, c'est à dire l'année de la découverte de celui-ci si je ne me trompe ...
Notre indépendance n'a été que de facade. Et Rien ne s'y passe sans que nos parrains, ne s'y interfère , malheureusement.....Il n'ya qu'à faire un Tour à Bruxelles à TERVUREN dans le Musée du Congo... Pour voir à quel point le Congo a été et continue à être pillé...

Les vrais pilleurs du Congo ont commis l'erreur de donner aux Congolais, le droit de sortir du Congo, de quitter leurs Pays, d'étudier dans leur pays d'acceuil, d'y rester et surtout d'y obtenir des Nationalités des Pays d'acceuil. Twisted Evil

Ainsi la diaspora Congolaise a mûrie, s'est informée, s'est renseignée et a compris. Surtout Pire, elle s'est invité à la Table des négociations ....

Revenons à la crise actuelle :
Les consultations actuelles ne sont que des "manoeuvres de diversion et de distraction", initiées par un certain EDOURD MOKOLO WA POMBO , très Ecouté à la Présidence pour se donner une VIRGINITE POLITIQUE ET INITIER un nouveau départ ... Vous vous souvenez des consultations POPULAIRES qui furent diligentées par Un MOBUTU pour nous annoncer une OUVERTURE à la démocratie et son Méa Culpa " Comprenez mon émotion " ....
J'aime ce que je lis là! sauf peut-etre pour les consultations ... je crois plutout que ca vient bien des injonctions de la CI avec plutot Leon Kengo Wa Dondo jouant le role du Jocker dans tout ca

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  djino le 19/3/2012, 7:49 pm

Admin ,

Le Changement de position des Occidentaux est POSSIBLE !

Yes We Can ! Si et Seulement LE PEUPLE Congolais en Général et surtout les KINOIS se sacrifiaient par des Manifestations qui réuniraient un plus GRAND NOMBRE et PENDANT très longtemps ....

Il faut qu'il y ait des pertes en vie Humaines à hauteur des Milliers à Kin pour que les accidentaux CHANGENT ...

Oui, il y a eu des morts au Congo, LA MONUC et nos pilleurs les cachent, et les zones de massacres deviennent des zones de NON-DROIT... LA PEUR est notre première ennemi pas les Rwandais, qu'on se le dise !!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Troll le 19/3/2012, 8:52 pm

Razz ET TSHITSHI

Ce que mr Djino n´aimerait pas dire est qu´il existe un deal entre tous les membres de l´opposition et l´Occident..

Jusqu´á preuve du contraire, Tshitshi s´est toujours opposé á des manifestations dans la capitale..Il avait "oublié" de lancer un mot d´ordre après les élections.. No What a Face

Où les congolais vont trouver les leaders qui peuvent organiser des manifestations dans la capitale Rolling Eyes Question Pas á Limete en tout cas Exclamation

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  ndonzwau le 19/3/2012, 9:06 pm

Admin a écrit:
djino a écrit:
Troll a écrit:Notre approche (qu´on peut contester) serait une forme de mise en "tutelle" du Congo où l´Occident joue un rôle plus actif, une implication active pendant ce mandat de Joé..
Le Congo est sous tutelle de la CI depuis 1887, c'est à dire l'année de la découverte de celui-ci si je ne me trompe ...
Notre indépendance n'a été que de facade. Et Rien ne s'y passe sans que nos parrains, ne s'y interfère , malheureusement.....Il n'ya qu'à faire un Tour à Bruxelles à TERVUREN dans le Musée du Congo... Pour voir à quel point le Congo a été et continue à être pillé...

Les vrais pilleurs du Congo ont commis l'erreur de donner aux Congolais, le droit de sortir du Congo, de quitter leurs Pays, d'étudier dans leur pays d'acceuil, d'y rester et surtout d'y obtenir des Nationalités des Pays d'acceuil. Twisted Evil

Ainsi la diaspora Congolaise a mûrie, s'est informée, s'est renseignée et a compris. Surtout Pire, elle s'est invité à la Table des négociations ....

Revenons à la crise actuelle :
Les consultations actuelles ne sont que des "manoeuvres de diversion et de distraction", initiées par un certain EDOURD MOKOLO WA POMBO , très Ecouté à la Présidence pour se donner une VIRGINITE POLITIQUE ET INITIER un nouveau départ ... Vous vous souvenez des consultations POPULAIRES qui furent diligentées par Un MOBUTU pour nous annoncer une OUVERTURE à la démocratie et son Méa Culpa " Comprenez mon émotion " ....
J'aime ce que je lis là! sauf peut-etre pour les consultations ... je crois plutout que ca vient bien des injonctions de la CI avec plutot Leon Kengo Wa Dondo jouant le role du Jocker dans tout ca
Ce n'est pas pour faire ma mijaurée ou mon philosopheur, Cher Djino; moi je n'ai pas à aimer ou à ne pas aimer, seulement je trouve réducteur sinon inexact votre angle de vue trop "révolutionnariste" (j'ai depuis la sortie de mon âge de "révolutionnaire", horreur de ce prisme que je trouve défaitiste ou plutôt trop victimaire et donc démobolisateur quoi qu'on ne le pense à première vue et de toutes façons peu productif comme possiblement et inutilement violent ) !

Je veux dire que la tutelle sur le Congo par la CI n'a pas représenté toujours la même chose tout au long du temps : l'Etat Indépendant du Congo n'a pas exactement représenté la même chose dans les faits pour le "Congolais" que le Congo belge d'avant 1918 et celui-ci que le Congo d'après 1945 !
Et dans le Congo indépendant d'avant 1965, la tutelle de la CI pas exactement la même qu'après, différente aussi de celle de 1997 à 2001 comme la période du CIAT est différente de celle de 2006 à 2011 !
Cela signifie que l'autonomie de "mouvements"des dirigeants successifs n'a pas été toujours la même pendant ces différentes périodes ! Et aujourd'hui et demain cette autonomie reste à négocier comme il nous faut aussi rechercher le bon ou mauvais rôle de nos dirigeants devant cette réalité...

Ailleurs clamer les "pilleurs" n'a pas grand sens si on assimile l'exploitatation d'avant l'indépendance à celle d'après l'indépendance en n'oubliant que le pillage du Congo n'a jamais autant connu sa vraie réalité que depuis 1997 où les auteurs sont autant sinon plus les Africains dont nos concitoyens que les Occidentaux...

Bref, lorsqu'on analyse et voit la situation comme-ci plutôt qu'en vos termes généraux de tutelle et de pillage bruts et intemporels, on s'arme autremen tmieux pour y faire face, on prend d'avance conscience de notre propre complicité, de nos faiblesses !
Dénoncer quasi incantantoirement la CI risque de nous condamner à moins bien percer les termes des rapports de force qui nous acculent à cette domination, à toujours subir, à ne pas réperer les complicités qui sont nôtres !


Quant aux manoeuvres ou vous voyez la main de Mokolo, je n'en sais rien mais j'ai tendance à prendre ça pour anecdotique, pour des "rumeurs" qui n'apportent rien de précis ni de nouveau : pourquoi d'ailleurs Mokolo plus qu'un autre ancien mobutiste, ils sont aujourd'hui si nombreux autour ? Ailleurs qu'est-ce qui change que ce soit un Mokolo plutôt qu'un Koyagiolo ou qui sais-je ?

Voilà en gros mon avis, que je me suis permis de donner ici, Mr Djino, parce que pour moi votre entendement, je le répète, est à double tranchant, il risque de nous condamner plus à l'incantantion, à la victimisation donc à l'inaction plutôt qu'à la bonne offensive aussi bien en interne que face à l'extérieur !
Dans ces conditions que "la diaspora africaine soit plus invitée à la table de négociations" que l'Africain resté sur place comme vous le dites importe peu pour moi : les migrations, les voyages et les diasporas ont toujours profité à leurs auteurs et pourquoi pas à leurs berceaux d'origine; il n'y a rien de nouveau là, juste pouvons-nous souhaiter que ce le sera pour l'Africain qui aura mieux appris !

Mais c'est vrai : selon les périodes, selon les situations, nous avons à privilégier "l'interpellation" soit de nos "dominateurs" soit de nos faiblesses, nos complicités; je voulais juste dire que ne considerer qu'un pan comme ci-dessus m'apparait peu pertinent et par ailleurs en cet instant n'est-il pas plus rentable d'interroger d'abord nos manques plutôt que les injonctions extérieures ?


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Tsippora le 19/3/2012, 10:30 pm

Je peux vous assurer que tout ce qui arrive en RDC, c'est pcq le peuple se laisse faire. Ce peuple a été préparé depuis son accession à l'indépendance à courber l'échine, à se soumettre à la main invisible de l'occident tout-puissant, omniscient et omnipotent. Tantôt on nous a endormi avec la bière, les femmes, l'argent, le gain facile; ensuite, quand on commençait à ne plus se laisser embobiner par le dieu de la luxure et de la superficialité, on nous a servi une grosse dose de religion, l'opium suprême qui devait à jamais nous enchaîner. Mais voilà qu'un vieil opposant s'est pointé, nous a redonné l'espoir de restituer notre honneur, notre dignité. Nous nous sommes unis, réunis, malgré nos différences, nos divergences, nos accointances, pour reprendre ce qui nous a toujours été échappé.

La situation est très simple, la révolution avortée n'est pas pour autant morte. Nous ne savons pas encore ce qui nous fera basculer du côté de la liberté mais les tractactions politiciennes actuelles n'intéressent personne à part nos politiciens véreux, aux ventres aussi gros que les yeux. Ils peuvent se partager le gâteau mais savent que rien n'y fera. Le peuple les a vomi et se tiendra à distance...Tant et aussi longtemps que Tshitshi n'intégrera pas le système, le peuple ne leur accordera aucune légitimité. 5 ans, ce n'est rien dans l'histoire d'un pays. 2016 risque d'être le point culminant. Ya Tshitshi nous y a grandement préparé.

Pour ce qui est d'une mise sous tutelle formelle, personnellement, je trouve que c'est la pire solution qu'on pourrait imaginer, même hypothétiquement. La CI n'existe pas. la preuve? La Monuc et maintenant la Monusco ont laissé mourir plus de 6 millions de civils, sans parler des viols, du traffic et autres activités illicites auxquelles s'adonnent ses employés. Quelle instance s'occuperait de gérer le pays, d'assurer sa souveraineté, son existence en tant qu'État?

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Tsippora le 19/3/2012, 10:31 pm

djino a écrit:Admin ,

Le Changement de position des Occidentaux est POSSIBLE !

Yes We Can ! Si et Seulement LE PEUPLE Congolais en Général et surtout les KINOIS se sacrifiaient par des Manifestations qui réuniraient un plus GRAND NOMBRE et PENDANT très longtemps ....

Il faut qu'il y ait des pertes en vie Humaines à hauteur des Milliers à Kin pour que les accidentaux CHANGENT ...

Oui, il y a eu des morts au Congo, LA MONUC et nos pilleurs les cachent, et les zones de massacres deviennent des zones de NON-DROIT... LA PEUR est notre première ennemi pas les Rwandais, qu'on se le dise !!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATEGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ???

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:48 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum