MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Tsippora le 20/3/2012, 10:18 pm

Mr Ndo, mettons un peu de côté notre partisanerie et analysons froidement ce que Joseph est en train de faire. Vous avez applaudi sa décision de nommer un informateur afin de l'aider à former une coalition qui permettra ultimement la formation du gouvernement. croyez-vous réellement qu'il ignore qui est avec lui? Qu'est-ce que Kamerhe préconise aujourd'hui? Avez-vous au moins pris le temps de l'écouter? Avez-vous lu l'article de Radio Okapi posté par Link?

Kamerhe ne souhaite rien de moins qu'un gouvernement de coalition (c'est ce qu'était l'AMP et maintenant la MP, une coalition). Je suis sûre que vous comprenez la nuance entre un gouvernement d'union nationale et un gouvernement de coalition, qui est inévitable car aucun parti n'a obtenu la majorité au parlement, selon les nominations de la Céni.
Kamerhe va exactement dans le même sens que Joseph. CQFD Very Happy Arrow

Au-delà de tout ça, la MP ne reconnaît pas qu'il y a une crise de légimité, d'où le principe de coalition afin de former une majorité au service de Joseph. Dans un article paru sur Radio Okapi hier, Ngoma Binda de la MP le confirme: il n'y aura pas de gvt d'union nationale.

Examinons maintenant la position des partis d'opposition les plus en vue: Kengo semble ouvert à l'idée d'une coalition, que Kamerhe cautionne d'ailleurs. Mbusa Nyamuisi n'y voit pas d'inconvénient et le MLC, à travers son SG, Thomas Luhaka, est prêt à entrer dans la danse, moyennant la libération de JP Bemba. José Makila est prêt lui aussi à intégrer la coalition. Dites-moi si je me trompe qu'il n'y a pas d'opposition à part le vieux monyere et sa moribonde UDPS?

Sans passion...comme dirait l'autre Very Happy

ndonzwau a écrit:
Encore, comment est-il à ce point qu'il y ait une telle césure de regard sur le pays entre nous ???
Cela me glace vous n'avez pas idée !!!

Quelle autre capitulation qui ne dit pas son nom : Tshisekedi et l'Udps ont toujouurs tout bien fait; personne en dehors d'eux n'est capable au Congo de responsabilité, de patriotisme, de rigueur et partant de réussir quoi que ce soit pour ce pays !!!

Si ne sont valables dans ce pays que les quelques dizaines des gens de l'Udps sur des millions des citoyens Congolais; c'est que ce pays est bien maudit ! Il ne nous reste plus qu'à le vendre au plus offrant au moins la recette servira à nous concocter quelques années de bonheur avant la mort prévisible de notre race !

Je ne sais plus comment appeler cette sidérante perception ???


Compatriotiquement !

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Tsippora le 20/3/2012, 10:26 pm

Troll, je suis entièrement d'accord avec vous. Il est temps que ya Tshitshi démontre qu'il a la carrure d'un homme d'État et qu'il propose des solutions constructives et pragmatiques afin de faire basculer le rapport de force dans son camp.

Dans un autre ordre d'idées, la démarche de Joseph à travers Mwando Simba n'est autre chose qu'une tentative de débauchage politique. Ils ne reconnaissent pas la fraude, mais vont consulter l'opposition pour former la majorité? Qui restera pour constituer l'opposition parlementaire si tout le monde se jette au sein de la coalition? Comme d'habitude, Joseph et ses acolytes sont en train d'acheter les consciences et de jeter la poudre aux yeux des Congolais en maquillant leur cynisme et leur immoralité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Troll le 20/3/2012, 10:30 pm

[quote="Tsippora"]
Kamerhe ne souhaite rien de moins qu'un gouvernement de coalition (c'est ce qu'était l'AMP et maintenant la MP, une coalition). Je suis sûre que vous comprenez la nuance entre un gouvernement d'union nationale et un gouvernement de coalition, qui est inévitable car aucun parti n'a obtenu la majorité au parlement, selon les nominations de la Céni.



Non Madame Tsippora NIX

Quand l´ambassadeur des USA avait declaré ouvertement et en public que les USA souhaitent un gouvernement "inclusif"Joseph n´avait pas encore designé un "informateur" et la CENI n´avait pas encore terminée la publication des résultats des législatives study
Mettons-nous d accord sur ce point L´initiative á ce procesus d´UNION..n´est pas une invention de Kamerhe Tant pis si Tshitshi s´oppose á cette idée..mais lui même n´a jamais raconté devant la presse le contenue de ses conversations avec les ambassadeurs de la RFA et de la Suède

Kamerhe souligne pourtant qu´il n´est pas question de "partage des postes" mais des negociations ou d´un dialogue "inclusif" entre tous les acteurs politik au Congo.
Il souligne explicitement qu´il ya eu fraude et il ya "CRISE"..á chacun d´apporter la solution á la crise quand les puissances exterieures sont ouvertement contre des nouvelles élections qu´ils ne souhaitent pas financer ..

Accuser Kamerhe est une voie facile..Et pourtant, que disait le fils de Tshitshi á propos de la participation des deputés de l´opposition au Parlement Il avait dit ouvertement que les gens avaient fait des sacrifices pour financer la campagne et ne possedent plus des ressources pour reprendre une nouvelle campagne donc, exit les nouvelles élections..Il disait ouvertement "comprendre" ceux qui vont decider de sièger au Parlement.. son paternel n´avait pas trouvé utile de commenter les propos de son fils

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Tsippora le 20/3/2012, 10:36 pm

Mr Troll, relisez-moi svp. Kamerhe, dans l'article qu'a posté Link, parle de coalition. Je ne l'accuse de rien, je ne fais que constater sa position actuelle. Il y a une très grande différence entre une coalition parlementaire et un gouvernement d,union nationale comme semble le souhaiter la CI. Je ne pense pas que cette formule soit une panacée d'ailleurs. On peut reprocher bcp de choses à Tshitshi mais intégrer le gouvernement de manière inconditionnelle ne fera que légitimer ce gvt, sans aucune contrepartie pour le peuple. C'est un raccourci qui risque de nous coûter non seulement 5 ans, mais bien plus lorsque Joseph aura mis en oeuvre son plan de modification de la constitution.

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Libre Examen le 20/3/2012, 11:01 pm

ndonzwau a écrit:
Encore, comment est-il à ce point qu'il y ait une telle césure de regard sur le pays entre nous ???
Cela me glace vous n'avez pas idée !!!

Quelle autre capitulation qui ne dit pas son nom : Tshisekedi et l'Udps ont toujouurs tout bien fait; personne en dehors d'eux n'est capable au Congo de responsabilité, de patriotisme, de rigueur et partant de réussir quoi que ce soit pour ce pays !!!

Si ne sont valables dans ce pays que les quelques dizaines des gens de l'Udps sur des millions des citoyens Congolais; c'est que ce pays est bien maudit ! Il ne nous reste plus qu'à le vendre au plus offrant au moins la recette servira à nous concocter quelques années de bonheur avant la mort prévisible de notre race !

Je ne sais plus comment appeler cette sidérante perception ???


Compatriotiquement !
Dom,

Pourquoi tout le monde doit être de votre avis contre l'UDPS et Tshisekedi ? Il y a bien des gens qui sont d'accord avec votre gouvernance inclusive. Permettez-donc que d'autres ne l'approuvent pas. Etre d'accord avec la position de l'UDPS et Tshisekedi ne veut en rien dire qu'ils ont toujours raison et de la même façon qu'être toujours contre l'UDPS et Tshisekedi ne veut pas dire qu'on ait toujours raison.

Que vous le vouliez ou pas, ce n'est pas l'UDPS qui a le fardeau de la preuve ici, ceux-ce qui disent que l'UDPS et Tshisekedi ont toujours tort de nous les prouver. Ils ont eu trente ans pour le faire, nous sommes prêts à attendre cinq autres années.

Arrêtons donc de nous accuser gratuitement les uns les autres et tenons-nous en aux arguments car vous n'acceptez sans doute pas ce que Lino dit de vous face à vos prises de position par rapport à Tshisekedi :

lino a écrit:[...] C'est le même ndonzwau qui affirmai qu'il ne souhaitai pas voir Tshisekedi président de la RDC, de peur que Le palais de Mongaliema soit pris d'assaut par des hordes des balubas:
Est-ce congolais d’affirmer ça?



Dernière édition par Libre Examen le 20/3/2012, 11:48 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Admin le 20/3/2012, 11:38 pm

My Sis Tsip,

Le problème est que Kamerhe n'a pas dit qu'il faut intégrer le gouvernement de manière inconditionnel.

Je traduis …
To moni que azalaki na majorité na ye
Nous voyons qu'il avait sa majorité à lui (la forme “na ye” “à lui” se traduit dans le sens de “selon lui” donc il ironise)

Tango azo luka majorité mosusu c'est que kokoso ezali
S'il cherche une autre maturité c'est qu'il y a un problème

Soki kokoso ezali il faut to kutana to yeba kokoso yango nini?
Yango biso to lobaki ezali crise ya légitimité mais po na ko luka légitimité yango il falaki to refaire ba élections place oyo esalamaki mabe yango biso to lobi to kende na masolo to yeba ndenge nini ….

Bref, l'impression que tu m'as donné c'est comme si seul l'Udps a le droit de bouger ses ligne de défense, si les autres le font, ils trahissent … Remarque que je me base sur ta position sur le sujet sondage que tu as initié dernièrement … Tu souhaitais que l'Udps bouge qlq peu ses lignes.

Un gvnt d'union nous coutera peut-tre 5 ans encore mais le status quo nous coutera SUREMENT 5 ans
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau le 21/3/2012, 2:48 am

Ho la; qu'est-ce que je lis là ?
Ce monde doit être devenu sens dessus sens dessous et je ne le savais pas : on m'accuse même d'imposer (de force, kiekiekie) mes vues à tout le monde et de jouer de la partisannerie; mais derrière qui donc, que diable ???
On m'accuse même de vouloir envoyer au bûcher tous ceux qui ont un avis contraire au mien : c'est trop d'honneur que je ne mérite pas !!!

Certains doivent avoir sans doute raison; forcément je commets le crime de lèse-majesté de "critiquer" le Lider Maximo et son Udps; on ne peut en effet comprendre autrement que quand eux émettent leurs avis, c'est leur droit et quand j'émets le mien divergent, c'est que je les attaque, je leur en veux...
Ils ont raison, il ne me reste plus qu'à croire que c'est moi qui me pose de mauvaises questions et ce sont ceux qui choisissent d'autres voies que moi qui sont dans la bonne direction pour le pays au point qu'ils me collent même des avis que je n'ai jamais pris !

Je dois me taire : qu'on me reproche d'avoir refusé que Tshisekedi devienne PR alors que j'ai passé du temps à militer pour le contraire; peut-on imaginer tel parjure; peut-on imaginer alors une discussion honnête entre nous ?
J'aurais même applaudi que Kanambe nomme un informateur alors que c'était le moindre de mes soucis, alors que j'avais dit que c'était une ruse de plus qui allait nous distraire, nous divertir de son intention profonde de ne vouloir choisir que parmi les siens...
Etc, etc...
Coment peut-on en arriver là ???

Bon; je ne veux plus rien comprendre dans tous les cas devant un tel parjure; je ne me sens plus capable de répondre quoi que ce soit; ça me coupe la voix et toute pensée...
Vous avez raison, chers amis; je ne parle de Tshisekedi que parce que j'ai la haine de lui, parce que pour des raisons bien cachées qui sont miennes je ne veux au fond pas de lui, de son avènement; je ne suis qu'une taupe de Kanambe !
Bientôt tout se saura quand le Sphinx renaîtra une fois de plus de ces cendres...

Heureusement qu'entre les lignes pointe ici là une contradiction révelatrice(sic); je me dis alors que je ne dois pas être si vendu que ça, si aveugle que ça, si bête que ça, si envieux que ça, si haineux que ça !
Je me console comme je peux sans doute mais qui sait qui vivra verra peut-être ???


Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 21/3/2012, 3:21 am, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau le 21/3/2012, 2:59 am

Admin a écrit:My Sis Tsip,

Le problème est que Kamerhe n'a pas dit qu'il faut intégrer le gouvernement de manière inconditionnel.

Je traduis …
To moni que azalaki na majorité na ye
Nous voyons qu'il avait sa majorité à lui (la forme “na ye” “à lui” se traduit dans le sens de “selon lui” donc il ironise)

Tango azo luka majorité mosusu c'est que kokoso ezali
S'il cherche une autre maturité c'est qu'il y a un problème

Soki kokoso ezali il faut to kutana to yeba kokoso yango nini?
Yango biso to lobaki ezali crise ya légitimité mais po na ko luka légitimité yango il falaki to refaire ba élections place oyo esalamaki mabe yango biso to lobi to kende na masolo to yeba ndenge nini ….

Bref, l'impression que tu m'as donné c'est comme si seul l'Udps a le droit de bouger ses ligne de défense, si les autres le font, ils trahissent … Remarque que je me base sur ta position sur le sujet sondage que tu as initié dernièrement … Tu souhaitais que l'Udps bouge qlq peu ses lignes.

Un gvnt d'union nous coutera peut-tre 5 ans encore mais le status quo nous coutera SUREMENT 5 ans
Bien vu cyclops cyclops cyclops

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Libre Examen le 21/3/2012, 3:46 am

ndonzwau a écrit: Ho la; qu'est-ce que je lis là ?
Ce monde doit être devenu sens dessus sens dessous et je ne le savais pas : on m'accuse même d'imposer (de force, kiekiekie) mes vues à tout le monde et de jouer de la partisannerie; mais derrière qui donc, que diable ???
On m'accuse même de vouloir envoyer au bûcher tous ceux qui ont un avis contraire au mien : c'est trop d'honneur que je ne mérite pas !!!

Certains doivent avoir sans doute raison; forcément je commets le crime de lèse-majesté de "critiquer" le Lider Maximo et son Udps; on ne peut en effet comprendre autrement que quand eux émettent leurs avis, c'est leur droit et quand j'émets le mien divergent, c'est que je les attaque, je leur en veux...
Ils ont raison, il ne me reste plus qu'à croire que c'est moi qui me pose de mauvaises questions et ce sont ceux qui choisissent d'autres voies que moi qui sont dans la bonne direction pour le pays au point qu'ils me collent même des avis que je n'ai jamais pris !

Je dois me taire : qu'on me reproche d'avoir refusé que Tshisekedi devienne PR alors que j'ai passé du temps à militer pour le contraire; peut-on imaginer tel parjure; peut-on imaginer alors une discussion honnête entre nous ?
J'aurais même applaudi que Kanambe nomme un informateur alors que c'était le moindre de mes soucis, alors que j'avais dit que c'était une ruse de plus qui allait nous distraire, nous divertir de son intention profonde de ne vouloir choisir que parmi les siens...
Etc, etc...
Coment peut-on en arriver là ???

Bon; je ne veux plus rien comprendre dans tous les cas devant un tel parjure; je ne me sens plus capable de répondre quoi que ce soit; ça me coupe la voix et toute pensée...
Vous avez raison, chers amis; je ne parle de Tshisekedi que parce que j'ai la haine de lui, parce que pour des raisons bien cachées qui sont miennes je ne veux au fond pas de lui, de son avènement; je ne suis qu'une taupe de Kanambe !
Bientôt tout se saura quand le Sphinx renaîtra une fois de plus de ces cendres...

Heureusement qu'entre les lignes pointe ici là une contradiction révelatrice(sic); je me dis alors que je ne dois pas être si vendu que ça, si aveugle que ça, si bête que ça, si envieux que ça, si haineux que ça !
Je me console comme je peux sans doute mais qui sait qui vivra verra peut-être ???


Compatriotiquement!

Non Dom, soyons justes. Personne, à ce que je sache, ne vous a jamais accusé de commettre un crime de lèse majesté parce que vous critiquez Tshisekedi. Vous êtes toujours le premier à accuser ceux qui sont d'avis contraire que vous sur Tshisekedi. On ne fait que vous répondre que le fait de soutenir Tshisekedi ne veut pas dire que Tshisekedi a toujours raison à moins que vous croyez vous-même avoir toujours raison.

Acceptez qu'il y ait des gens qui ne gobent pas tout ce que vous dites !

ndonzwau a écrit:
Admin a écrit:My Sis Tsip,.

Le problème est que Kamerhe n'a pas dit qu'il faut intégrer le gouvernement de manière inconditionnel.

Je traduis …
To moni que azalaki na majorité na ye
Nous voyons qu'il avait sa majorité à lui (la forme “na ye” “à lui” se traduit dans le sens de “selon lui” donc il ironise)

Tango azo luka majorité mosusu c'est que kokoso ezali
S'il cherche une autre maturité c'est qu'il y a un problème

Soki kokoso ezali il faut to kutana to yeba kokoso yango nini?
Yango biso to lobaki ezali crise ya légitimité mais po na ko luka légitimité yango il falaki to refaire ba élections place oyo esalamaki mabe yango biso to lobi to kende na masolo to yeba ndenge nini ….

Bref, l'impression que tu m'as donné c'est comme si seul l'Udps a le droit de bouger ses ligne de défense, si les autres le font, ils trahissent … Remarque que je me base sur ta position sur le sujet sondage que tu as initié dernièrement … Tu souhaitais que l'Udps bouge qlq peu ses lignes.

Un gvnt d'union nous coutera peut-tre 5 ans encore mais le status quo nous coutera SUREMENT 5 ans
Bien vu cyclops cyclops cyclops

Compatriotiquement!
D'accord, un gouvernement d'union nationale ou inclusif, chacun est libre d'y aller selon sa conscience. Personne ne le dispute. Tshisekedi a déjà concédé ça. Où se trouve donc le problème.

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Tsippora le 21/3/2012, 5:49 am

Dear Admin, on ne s'est pas bien compris. Chacun est libre de faire ce qu'il veut mais je répète que la position de Kamerhe rejoint celle de Joseph, c-a-d la formation d'une coalition, c'est très différent d'un gouvernement d'union nationale dont Joseph ne veut même pas. Si on parlait de gouvernement d'union nationale, personnellement je serais plus encline à croire à une réelle volonté de part et d'autre, de dénouer cette crise latente. Mais encore faut-il que tout le monde puisse reconnaître qu'il y a effectivement une crise à dénouer. Le concept de coalition nous ramène à ce qui s'est fait jusqu'à présent: une majorité au service de Joseph. C'est cela le jeu des coalitions, rien de plus et c'est ce que je dénonce de la part de Kamerhe qui a gardé un profil bas pdt très longtemps et se pointe le bout du nez pour palabrer avec l'informateur de Joseph. Ne trouves-tu pas que ce geste n'est pas cohérent avec le reste de sa déclaration? Ce n'est pas avec un informateur qui cherche une coalition parlementaire qu'il faut discuter pour trouver des solutions à la crise quand même...

Je le répète, un gvt d'union nationale serait un moindre mal, tandis qu'une coalition, c'est le statut quo.
Admin a écrit:My Sis Tsip,

Le problème est que Kamerhe n'a pas dit qu'il faut intégrer le gouvernement de manière inconditionnel.

Je traduis …
To moni que azalaki na majorité na ye
Nous voyons qu'il avait sa majorité à lui (la forme “na ye” “à lui” se traduit dans le sens de “selon lui” donc il ironise)

Tango azo luka majorité mosusu c'est que kokoso ezali
S'il cherche une autre maturité c'est qu'il y a un problème

Soki kokoso ezali il faut to kutana to yeba kokoso yango nini?
Yango biso to lobaki ezali crise ya légitimité mais po na ko luka légitimité yango il falaki to refaire ba élections place oyo esalamaki mabe yango biso to lobi to kende na masolo to yeba ndenge nini ….

Bref, l'impression que tu m'as donné c'est comme si seul l'Udps a le droit de bouger ses ligne de défense, si les autres le font, ils trahissent … Remarque que je me base sur ta position sur le sujet sondage que tu as initié dernièrement … Tu souhaitais que l'Udps bouge qlq peu ses lignes.

Un gvnt d'union nous coutera peut-tre 5 ans encore mais le status quo nous coutera SUREMENT 5 ans

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Tsippora le 21/3/2012, 6:00 am

Je n'invente rien. Voici ce que vous avez dit sur la désignation d'un informateur. Pour le reste, c'est très difficile de discuter avec qqn qui ne veut rien d'autre qu'on abonde dans le même sens que lui et qui ne supporte pas la contradiction....Je trouve ironique que vous prétendiez que je n'ose critiquer Tshitshi, alors que c'est ce que je fais, même si je lui reconnais des circonstances atténuantes. Je sais que pour vous, je ne serai impartiale que si j'en arrive à diaboliser le sphinx comme vous prenez plaisir à faire. C'est un vrai dialogue de sourds car ma position ne changera jamais concernant ya Tshitshi car ce qu'il a donné à son pays, personne ne pourra le lui enlever Very Happy Cool


ndonzwau le Ven 9 Mar - 22:54

Je ne suis pas sûr, mais c'est vrai je n'ai pas fait le décompte précis, qu'il n'y avait pas place d'ores et déjà à une majorité parlementaire lorsqu'on prend la fameuse MP de façon large, PPRD et alliés proches et larges pour qu'on n'ait pas besoin d'une "information" !
Et c'est donc bien joué politiquement pour Kanambe car du coup il reprend l'initiative au sein de sa majorité, recadre, responsabilise et donne la parole à ses alliés qui seront obligés de se compter et de se positionner dans leur allégeance, de palabrer entre eux s'il y a désaccord entre la force des uns et des autres !
Il est stupide d'y voir un quelconque aveu d'impuissance ou la moindre volonté d'une quelconque ouverture à l'opposition comme quelques uns l'ont souligné : tout se passe au sein de sa majorité déjà acquise !

Il va sans dire que si politiquement c'est bien joué en interne; ça l'est aussi selon moi aux yeux de la CI qui y trouvera une volonté constitutionnelle d'ouverture ! Kanambe leur dit que voilà là la preuve d'un guvernement ouvert possible mais à part un ou deux débauchages, un ou deux membres de la Société civile; je vois mal comment cette MP sortie aussi large de ces élections truquées acceptera de se faire "voler" sa majorité déjà acquise et Kanambe de ne pas en profiter pour continuer à jouer les apparences démocratiques alors que dans le fonds il ne fait qu'imposer son "fait accompli", continuer à "gouverner par défi" comme à l'accoutumé !
Attendons voir !





ndonzwau a écrit: Ho la; qu'est-ce que je lis là ?
Ce monde doit être devenu sens dessus sens dessous et je ne le savais pas : on m'accuse même d'imposer (de force, kiekiekie) mes vues à tout le monde et de jouer de la partisannerie; mais derrière qui donc, que diable ???
On m'accuse même de vouloir envoyer au bûcher tous ceux qui ont un avis contraire au mien : c'est trop d'honneur que je ne mérite pas !!!

Certains doivent avoir sans doute raison; forcément je commets le crime de lèse-majesté de "critiquer" le Lider Maximo et son Udps; on ne peut en effet comprendre autrement que quand eux émettent leurs avis, c'est leur droit et quand j'émets le mien divergent, c'est que je les attaque, je leur en veux...
Ils ont raison, il ne me reste plus qu'à croire que c'est moi qui me pose de mauvaises questions et ce sont ceux qui choisissent d'autres voies que moi qui sont dans la bonne direction pour le pays au point qu'ils me collent même des avis que je n'ai jamais pris !

Je dois me taire : qu'on me reproche d'avoir refusé que Tshisekedi devienne PR alors que j'ai passé du temps à militer pour le contraire; peut-on imaginer tel parjure; peut-on imaginer alors une discussion honnête entre nous ?
J'aurais même applaudi que Kanambe nomme un informateur alors que c'était le moindre de mes soucis, alors que j'avais dit que c'était une ruse de plus qui allait nous distraire, nous divertir de son intention profonde de ne vouloir choisir que parmi les siens...
Etc, etc...
Coment peut-on en arriver là ???

Bon; je ne veux plus rien comprendre dans tous les cas devant un tel parjure; je ne me sens plus capable de répondre quoi que ce soit; ça me coupe la voix et toute pensée...
Vous avez raison, chers amis; je ne parle de Tshisekedi que parce que j'ai la haine de lui, parce que pour des raisons bien cachées qui sont miennes je ne veux au fond pas de lui, de son avènement; je ne suis qu'une taupe de Kanambe !
Bientôt tout se saura quand le Sphinx renaîtra une fois de plus de ces cendres...

Heureusement qu'entre les lignes pointe ici là une contradiction révelatrice(sic); je me dis alors que je ne dois pas être si vendu que ça, si aveugle que ça, si bête que ça, si envieux que ça, si haineux que ça !
Je me console comme je peux sans doute mais qui sait qui vivra verra peut-être ???


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau le 21/3/2012, 6:18 am

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit: Ho la; qu'est-ce que je lis là ?
Ce monde doit être devenu sens dessus sens dessous et je ne le savais pas : on m'accuse même d'imposer (de force, kiekiekie) mes vues à tout le monde et de jouer de la partisannerie; mais derrière qui donc, que diable ???
On m'accuse même de vouloir envoyer au bûcher tous ceux qui ont un avis contraire au mien : c'est trop d'honneur que je ne mérite pas !!!

Certains doivent avoir sans doute raison; forcément je commets le crime de lèse-majesté de "critiquer" le Lider Maximo et son Udps; on ne peut en effet comprendre autrement que quand eux émettent leurs avis, c'est leur droit et quand j'émets le mien divergent, c'est que je les attaque, je leur en veux...
Ils ont raison, il ne me reste plus qu'à croire que c'est moi qui me pose de mauvaises questions et ce sont ceux qui choisissent d'autres voies que moi qui sont dans la bonne direction pour le pays au point qu'ils me collent même des avis que je n'ai jamais pris !

Je dois me taire : qu'on me reproche d'avoir refusé que Tshisekedi devienne PR alors que j'ai passé du temps à militer pour le contraire; peut-on imaginer tel parjure; peut-on imaginer alors une discussion honnête entre nous ?
J'aurais même applaudi que Kanambe nomme un informateur alors que c'était le moindre de mes soucis, alors que j'avais dit que c'était une ruse de plus qui allait nous distraire, nous divertir de son intention profonde de ne vouloir choisir que parmi les siens...
Etc, etc...
Coment peut-on en arriver là ???

Bon; je ne veux plus rien comprendre dans tous les cas devant un tel parjure; je ne me sens plus capable de répondre quoi que ce soit; ça me coupe la voix et toute pensée...
Vous avez raison, chers amis; je ne parle de Tshisekedi que parce que j'ai la haine de lui, parce que pour des raisons bien cachées qui sont miennes je ne veux au fond pas de lui, de son avènement; je ne suis qu'une taupe de Kanambe !
Bientôt tout se saura quand le Sphinx renaîtra une fois de plus de ces cendres...

Heureusement qu'entre les lignes pointe ici là une contradiction révelatrice(sic); je me dis alors que je ne dois pas être si vendu que ça, si aveugle que ça, si bête que ça, si envieux que ça, si haineux que ça !
Je me console comme je peux sans doute mais qui sait qui vivra verra peut-être ???


Compatriotiquement!

Non Dom, soyons justes. Personne, à ce que je sache, ne vous a jamais accusé de commettre un crime de lèse majesté parce que vous critiquez Tshisekedi. Vous êtes toujours le premier à accuser ceux qui sont d'avis contraire que vous sur Tshisekedi. On ne fait que vous répondre que le fait de soutenir Tshisekedi ne veut pas dire que Tshisekedi a toujours raison à moins que vous croyez vous-même avoir toujours raison.

Acceptez qu'il y ait des gens qui ne gobent pas tout ce que vous dites !

ndonzwau a écrit:
Admin a écrit:My Sis Tsip,.

Le problème est que Kamerhe n'a pas dit qu'il faut intégrer le gouvernement de manière inconditionnel.

Je traduis …
To moni que azalaki na majorité na ye
Nous voyons qu'il avait sa majorité à lui (la forme “na ye” “à lui” se traduit dans le sens de “selon lui” donc il ironise)

Tango azo luka majorité mosusu c'est que kokoso ezali
S'il cherche une autre maturité c'est qu'il y a un problème

Soki kokoso ezali il faut to kutana to yeba kokoso yango nini?
Yango biso to lobaki ezali crise ya légitimité mais po na ko luka légitimité yango il falaki to refaire ba élections place oyo esalamaki mabe yango biso to lobi to kende na masolo to yeba ndenge nini ….

Bref, l'impression que tu m'as donné c'est comme si seul l'Udps a le droit de bouger ses ligne de défense, si les autres le font, ils trahissent … Remarque que je me base sur ta position sur le sujet sondage que tu as initié dernièrement … Tu souhaitais que l'Udps bouge qlq peu ses lignes.

Un gvnt d'union nous coutera peut-tre 5 ans encore mais le status quo nous coutera SUREMENT 5 ans
Bien vu cyclops cyclops cyclops

Compatriotiquement!
D'accord, un gouvernement d'union nationale ou inclusif, chacun est libre d'y aller selon sa conscience. Personne ne le dispute. Tshisekedi a déjà concédé ça. Où se trouve donc le problème.
Pourquoi nous perdre encore en palabres inutiles, cher LE, vous êtes juste et même "le Juste" en tant que le premier et digne porte-parole de Tshisekedi notre unique Messie, de la première heure et du premier village, je vous l'ai accordé et vous l'accorde une fois de plus !

Vous ne pouvez donc qu'avoir raison de décreter que je n'avais sûrement pas pris conscience que je ne faisais qu'"accuser" ceux comme vous qui êtes d'avis contraire au mien sur Tshisekedi envers lequel je n'ai en fait que haine ! Vous usez à raison de la parfaite neutralité patriotique et objective envers lui : vous le critiquez quand il faut et le louez comme souvent il le mérite; je ne peux donc que mériter vos foudres et celles du bon sens et de la seule recherche nécessaire de l'intérêt du peuple sans "partisannerie" !

Mea culpa mea maxima culpa !!!
Je ne vais donc pas pécher davantage et me ridiculiser en demandant où n'ai-je fait qu'acuser le premier ceux qui sont d'avis contraire et où j'ai abusivement assimilé mes interlocuteurs d'avis contraire à de simples fanatiques : c'est de notoriété indiscutable parce que vous le dites; tout le monde sait que personne ne défend l'Udps pour des raisons "sentimentales" même complexes, cher LE !
Ne me dites surtout pas que je vous mens, que j'use d'ironie ou que je fais dans la caricature alors que c'est la seule réponse que je cherchais depuis un moment et que je détiens enfin à pourquoi d'un côté mes haineux et injustifiés "reproches envers notre unique Messie et de l'autre ses justes et irréductibles défenseurs ?


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Libre Examen le 21/3/2012, 8:06 am

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit: Ho la; qu'est-ce que je lis là ?
Ce monde doit être devenu sens dessus sens dessous et je ne le savais pas : on m'accuse même d'imposer (de force, kiekiekie) mes vues à tout le monde et de jouer de la partisannerie; mais derrière qui donc, que diable ???
On m'accuse même de vouloir envoyer au bûcher tous ceux qui ont un avis contraire au mien : c'est trop d'honneur que je ne mérite pas !!!

Certains doivent avoir sans doute raison; forcément je commets le crime de lèse-majesté de "critiquer" le Lider Maximo et son Udps; on ne peut en effet comprendre autrement que quand eux émettent leurs avis, c'est leur droit et quand j'émets le mien divergent, c'est que je les attaque, je leur en veux...
Ils ont raison, il ne me reste plus qu'à croire que c'est moi qui me pose de mauvaises questions et ce sont ceux qui choisissent d'autres voies que moi qui sont dans la bonne direction pour le pays au point qu'ils me collent même des avis que je n'ai jamais pris !

Je dois me taire : qu'on me reproche d'avoir refusé que Tshisekedi devienne PR alors que j'ai passé du temps à militer pour le contraire; peut-on imaginer tel parjure; peut-on imaginer alors une discussion honnête entre nous ?
J'aurais même applaudi que Kanambe nomme un informateur alors que c'était le moindre de mes soucis, alors que j'avais dit que c'était une ruse de plus qui allait nous distraire, nous divertir de son intention profonde de ne vouloir choisir que parmi les siens...
Etc, etc...
Coment peut-on en arriver là ???

Bon; je ne veux plus rien comprendre dans tous les cas devant un tel parjure; je ne me sens plus capable de répondre quoi que ce soit; ça me coupe la voix et toute pensée...
Vous avez raison, chers amis; je ne parle de Tshisekedi que parce que j'ai la haine de lui, parce que pour des raisons bien cachées qui sont miennes je ne veux au fond pas de lui, de son avènement; je ne suis qu'une taupe de Kanambe !
Bientôt tout se saura quand le Sphinx renaîtra une fois de plus de ces cendres...

Heureusement qu'entre les lignes pointe ici là une contradiction révelatrice(sic); je me dis alors que je ne dois pas être si vendu que ça, si aveugle que ça, si bête que ça, si envieux que ça, si haineux que ça !
Je me console comme je peux sans doute mais qui sait qui vivra verra peut-être ???


Compatriotiquement!

Non Dom, soyons justes. Personne, à ce que je sache, ne vous a jamais accusé de commettre un crime de lèse majesté parce que vous critiquez Tshisekedi. Vous êtes toujours le premier à accuser ceux qui sont d'avis contraire que vous sur Tshisekedi. On ne fait que vous répondre que le fait de soutenir Tshisekedi ne veut pas dire que Tshisekedi a toujours raison à moins que vous croyez vous-même avoir toujours raison.

Acceptez qu'il y ait des gens qui ne gobent pas tout ce que vous dites !

ndonzwau a écrit:
Admin a écrit:My Sis Tsip,.

Le problème est que Kamerhe n'a pas dit qu'il faut intégrer le gouvernement de manière inconditionnel.

Je traduis …
To moni que azalaki na majorité na ye
Nous voyons qu'il avait sa majorité à lui (la forme “na ye” “à lui” se traduit dans le sens de “selon lui” donc il ironise)

Tango azo luka majorité mosusu c'est que kokoso ezali
S'il cherche une autre maturité c'est qu'il y a un problème

Soki kokoso ezali il faut to kutana to yeba kokoso yango nini?
Yango biso to lobaki ezali crise ya légitimité mais po na ko luka légitimité yango il falaki to refaire ba élections place oyo esalamaki mabe yango biso to lobi to kende na masolo to yeba ndenge nini ….

Bref, l'impression que tu m'as donné c'est comme si seul l'Udps a le droit de bouger ses ligne de défense, si les autres le font, ils trahissent … Remarque que je me base sur ta position sur le sujet sondage que tu as initié dernièrement … Tu souhaitais que l'Udps bouge qlq peu ses lignes.

Un gvnt d'union nous coutera peut-tre 5 ans encore mais le status quo nous coutera SUREMENT 5 ans
Bien vu cyclops cyclops cyclops

Compatriotiquement!
D'accord, un gouvernement d'union nationale ou inclusif, chacun est libre d'y aller selon sa conscience. Personne ne le dispute. Tshisekedi a déjà concédé ça. Où se trouve donc le problème.
Pourquoi nous perdre encore en palabres inutiles, cher LE, vous êtes juste et même "le Juste" en tant que le premier et digne porte-parole de Tshisekedi notre unique Messie, de la première heure et du premier village, je vous l'ai accordé et vous l'accorde une fois de plus !

Vous ne pouvez donc qu'avoir raison de décreter que je n'avais sûrement pas pris conscience que je ne faisais qu'"accuser" ceux comme vous qui êtes d'avis contraire au mien sur Tshisekedi envers lequel je n'ai en fait que haine ! Vous usez à raison de la parfaite neutralité patriotique et objective envers lui : vous le critiquez quand il faut et le louez comme souvent il le mérite; je ne peux donc que mériter vos foudres et celles du bon sens et de la seule recherche nécessaire de l'intérêt du peuple sans "partisannerie" !

Mea culpa mea maxima culpa !!!
Je ne vais donc pas pécher davantage et me ridiculiser en demandant où n'ai-je fait qu'acuser le premier ceux qui sont d'avis contraire et où j'ai abusivement assimilé mes interlocuteurs d'avis contraire à de simples fanatiques : c'est de notoriété indiscutable parce que vous le dites; tout le monde sait que personne ne défend l'Udps pour des raisons "sentimentales" même complexes, cher LE !
Ne me dites surtout pas que je vous mens, que j'use d'ironie ou que je fais dans la caricature alors que c'est la seule réponse que je cherchais depuis un moment et que je détiens enfin à pourquoi d'un côté mes haineux et injustifiés "reproches envers notre unique Messie et de l'autre ses justes et irréductibles défenseurs ?


Compatriotiquement!
Nuance Dom, je n'ai rien décrété, vous l'avez déclaré.

Nous, comme vous le dites, qui ne faisons que défendre Tshisekedi en toutes circonstances, nous sommes sûremment ce que vous pensez que nous sommes. Du reste, je vous demanderai d'apporter des preuves de ce que vous avancez que vous n'en aurez point. Ma défense de Tshisekedi comme vous le dites a toujours consisté en contre arguments aux vôtres. Et je continuerai à le faire chaque fois que je ne serai pas d'accord avec vous peu importe ce que vous en pensez.

Finalement, sachez bien que c'est Lino que vous ne pouvez accuser d'être un défenseur de Tshisekedi qui vous impute quelques sentiments cachés contre Tshisekedi. Je n'ai fait que le reprendre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Tsippora le 21/3/2012, 5:33 pm

Cher Admin,

Voici une déclaration de Kengo qui vient clarifier ce que je tentais d'exprimer hier sur l'option qui est présentée à l'opposition, c'est à dire une coalition entre les parlementaires de l'opposition et ceux du pouvoir pour constituer une nouvelle majorité. Kamerhe parle également de coalition comme solution à la crise. Il est évident que la coalition à laquelle il fait référence ne concerne pas l'opposition puisque cela va de soi, n'est-ce pas? C'est une coalition entre l'opposition et la majorité. Mais pour quel but? Qui représentera alors l'opposition au sein du parlement? Joseph, à travers ses acolytes, déclare vouloir réserver deux ou trois postes ministériels à l'opposition, on est bien loin d'un gouvernement d'union nationale et bcp plus près d'un scénario de partage du gâteau...

L'UFC propose de constituer une nouvelle majorité
(Xinhuanet 21/03/2012)

KINSHASA -- Léon Kengo wa Dondo, président national de l'Union des forces du changement (UFC), a préconisé mardi la constitution d'une nouvelle majorité qui serait composée de membres de la majorité présidentielle et de la majorité émanant de l'opposition politique.

La nouvelle majorité, a déclaré M. Kengo wa Dondo, devra se retrouver dans le futur bureau définitif de l'Assemblée nationale, de même que dans le gouvernement à former pour matérialiser la volonté d'ouverture exprimée par le Président de la République dans son discours d'investiture, le 20 décembre 2011, et permettre au pays d'évoluer dans un climat apaisé.



Admin a écrit:My Sis Tsip,

Le problème est que Kamerhe n'a pas dit qu'il faut intégrer le gouvernement de manière inconditionnel.

Je traduis …
To moni que azalaki na majorité na ye
Nous voyons qu'il avait sa majorité à lui (la forme “na ye” “à lui” se traduit dans le sens de “selon lui” donc il ironise)

Tango azo luka majorité mosusu c'est que kokoso ezali
S'il cherche une autre maturité c'est qu'il y a un problème

Soki kokoso ezali il faut to kutana to yeba kokoso yango nini?
Yango biso to lobaki ezali crise ya légitimité mais po na ko luka légitimité yango il falaki to refaire ba élections place oyo esalamaki mabe yango biso to lobi to kende na masolo to yeba ndenge nini ….

Bref, l'impression que tu m'as donné c'est comme si seul l'Udps a le droit de bouger ses ligne de défense, si les autres le font, ils trahissent … Remarque que je me base sur ta position sur le sujet sondage que tu as initié dernièrement … Tu souhaitais que l'Udps bouge qlq peu ses lignes.

Un gvnt d'union nous coutera peut-tre 5 ans encore mais le status quo nous coutera SUREMENT 5 ans

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Libre Examen le 21/3/2012, 6:03 pm

Tsippora a écrit:Cher Admin,

Voici une déclaration de Kengo qui vient clarifier ce que je tentais d'exprimer hier sur l'option qui est présentée à l'opposition, c'est à dire une coalition entre les parlementaires de l'opposition et ceux du pouvoir pour constituer une nouvelle majorité. Kamerhe parle également de coalition comme solution à la crise. Il est évident que la coalition à laquelle il fait référence ne concerne pas l'opposition puisque cela va de soi, n'est-ce pas? C'est une coalition entre l'opposition et la majorité. Mais pour quel but? Qui représentera alors l'opposition au sein du parlement? Joseph, à travers ses acolytes, déclare vouloir réserver deux ou trois postes ministériels à l'opposition, on est bien loin d'un gouvernement d'union nationale et bcp plus près d'un scénario de partage du gâteau...

L'UFC propose de constituer une nouvelle majorité
(Xinhuanet 21/03/2012)

KINSHASA -- Léon Kengo wa Dondo, président national de l'Union des forces du changement (UFC), a préconisé mardi la constitution d'une nouvelle majorité qui serait composée de membres de la majorité présidentielle et de la majorité émanant de l'opposition politique.

La nouvelle majorité, a déclaré M. Kengo wa Dondo, devra se retrouver dans le futur bureau définitif de l'Assemblée nationale, de même que dans le gouvernement à former pour matérialiser la volonté d'ouverture exprimée par le Président de la République dans son discours d'investiture, le 20 décembre 2011, et permettre au pays d'évoluer dans un climat apaisé.



Admin a écrit:My Sis Tsip,

Le problème est que Kamerhe n'a pas dit qu'il faut intégrer le gouvernement de manière inconditionnel.

Je traduis …
To moni que azalaki na majorité na ye
Nous voyons qu'il avait sa majorité à lui (la forme “na ye” “à lui” se traduit dans le sens de “selon lui” donc il ironise)

Tango azo luka majorité mosusu c'est que kokoso ezali
S'il cherche une autre maturité c'est qu'il y a un problème

Soki kokoso ezali il faut to kutana to yeba kokoso yango nini?
Yango biso to lobaki ezali crise ya légitimité mais po na ko luka légitimité yango il falaki to refaire ba élections place oyo esalamaki mabe yango biso to lobi to kende na masolo to yeba ndenge nini ….

Bref, l'impression que tu m'as donné c'est comme si seul l'Udps a le droit de bouger ses ligne de défense, si les autres le font, ils trahissent … Remarque que je me base sur ta position sur le sujet sondage que tu as initié dernièrement … Tu souhaitais que l'Udps bouge qlq peu ses lignes.

Un gvnt d'union nous coutera peut-tre 5 ans encore mais le status quo nous coutera SUREMENT 5 ans
Latin oyo, tokoloba yango biso nionso !

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau le 21/3/2012, 6:47 pm

Tsippora a écrit:Je n'invente rien. Voici ce que vous avez dit sur la désignation d'un informateur. Pour le reste, c'est très difficile de discuter avec qqn qui ne veut rien d'autre qu'on abonde dans le même sens que lui et qui ne supporte pas la contradiction....Je trouve ironique que vous prétendiez que je n'ose critiquer Tshitshi, alors que c'est ce que je fais, même si je lui reconnais des circonstances atténuantes. Je sais que pour vous, je ne serai impartiale que si j'en arrive à diaboliser le sphinx comme vous prenez plaisir à faire. C'est un vrai dialogue de sourds car ma position ne changera jamais concernant ya Tshitshi car ce qu'il a donné à son pays, personne ne pourra le lui enlever Very Happy Cool

Relisez-moi une fois de plus : bien au contraire vous inventez tout, c'est soit pas malin soit alors malhonnête; je n'ai à aucun moment formulé un appui à cette manoeuvre comme vous voulez le faire croire; à moins que je me sois à ce point mélangé la plume que moi-même je n'y retrouve pas mon bébé ! J'ai exactement dit le contraire (une diversion qui ne visait qu'à distraire alors que son intention profonde est de choisir parmi les siens dont la majorité était déjà connue !) !
Ou alors devriez- vous être de ceux qui ne reconnaissent jamais la ruse, les forces de leurs adversaires; tant pis pour vous; Sun Tzu manquera de vous compter comme sa disciple au combat !
Combien pourtant a-t-il fait gagner depuis des générations...

Sinon ravi d'apprendre que vous critiquez aussi Tshisekedi mais attention lui reconnaître trop de circonstances atténuantes risque d'anhiler toutes vos critiques...
Quant à le diaboliser mais quelle idée même moi je n'oserai le prendre pour Satan alors vous le démander...


ndonzwau le Ven 9 Mar - 22:54

Je ne suis pas sûr, mais c'est vrai je n'ai pas fait le décompte précis, qu'il n'y avait pas place d'ores et déjà à une majorité parlementaire lorsqu'on prend la fameuse MP de façon large, PPRD et alliés proches et larges pour qu'on n'ait pas besoin d'une "information" !
Et c'est donc bien joué politiquement pour Kanambe car du coup il reprend l'initiative au sein de sa majorité, recadre, responsabilise et donne la parole à ses alliés qui seront obligés de se compter et de se positionner dans leur allégeance, de palabrer entre eux s'il y a désaccord entre la force des uns et des autres !
Il est stupide d'y voir un quelconque aveu d'impuissance ou la moindre volonté d'une quelconque ouverture à l'opposition comme quelques uns l'ont souligné : tout se passe au sein de sa majorité déjà acquise !

Il va sans dire que si politiquement c'est bien joué en interne; ça l'est aussi selon moi aux yeux de la CI qui y trouvera une volonté constitutionnelle d'ouverture ! Kanambe leur dit que voilà là la preuve d'un guvernement ouvert possible mais à part un ou deux débauchages, un ou deux membres de la Société civile; je vois mal comment cette MP sortie aussi large de ces élections truquées acceptera de se faire "voler" sa majorité déjà acquise et Kanambe de ne pas en profiter pour continuer à jouer les apparences démocratiques alors que dans le fonds il ne fait qu'imposer son "fait accompli", continuer à "gouverner par défi" comme à l'accoutumé !
Attendons voir !

ndonzwau a écrit: Ho la; qu'est-ce que je lis là ?
Ce monde doit être devenu sens dessus sens dessous et je ne le savais pas : on m'accuse même d'imposer (de force, kiekiekie) mes vues à tout le monde et de jouer de la partisannerie; mais derrière qui donc, que diable ???
On m'accuse même de vouloir envoyer au bûcher tous ceux qui ont un avis contraire au mien : c'est trop d'honneur que je ne mérite pas !!!

Certains doivent avoir sans doute raison; forcément je commets le crime de lèse-majesté de "critiquer" le Lider Maximo et son Udps; on ne peut en effet comprendre autrement que quand eux émettent leurs avis, c'est leur droit et quand j'émets le mien divergent, c'est que je les attaque, je leur en veux...
Ils ont raison, il ne me reste plus qu'à croire que c'est moi qui me pose de mauvaises questions et ce sont ceux qui choisissent d'autres voies que moi qui sont dans la bonne direction pour le pays au point qu'ils me collent même des avis que je n'ai jamais pris !

Je dois me taire : qu'on me reproche d'avoir refusé que Tshisekedi devienne PR alors que j'ai passé du temps à militer pour le contraire; peut-on imaginer tel parjure; peut-on imaginer alors une discussion honnête entre nous ?
J'aurais même applaudi que Kanambe nomme un informateur alors que c'était le moindre de mes soucis, alors que j'avais dit que c'était une ruse de plus qui allait nous distraire, nous divertir de son intention profonde de ne vouloir choisir que parmi les siens...
Etc, etc...
Coment peut-on en arriver là ???

Bon; je ne veux plus rien comprendre dans tous les cas devant un tel parjure; je ne me sens plus capable de répondre quoi que ce soit; ça me coupe la voix et toute pensée...
Vous avez raison, chers amis; je ne parle de Tshisekedi que parce que j'ai la haine de lui, parce que pour des raisons bien cachées qui sont miennes je ne veux au fond pas de lui, de son avènement; je ne suis qu'une taupe de Kanambe !
Bientôt tout se saura quand le Sphinx renaîtra une fois de plus de ces cendres...

Heureusement qu'entre les lignes pointe ici là une contradiction révelatrice(sic); je me dis alors que je ne dois pas être si vendu que ça, si aveugle que ça, si bête que ça, si envieux que ça, si haineux que ça !
Je me console comme je peux sans doute mais qui sait qui vivra verra peut-être ???


Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 25/3/2012, 11:22 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Admin le 21/3/2012, 6:48 pm

Chère Tsipora,

Ne tombons pas dans des interminables échanges qui ma chère nous perdra et perdra sûrement ceux qui nous lisent.

Au delà donc des interprétations souvent subjectives, le point fondamentale est que les puissances occidentales font pression sur Kabila et les autres acteurs de l'opposition pour coaliser. Tshisekedi nous le disait même pendant la campagne qu'il recevait des pressions dans ce sens. Il me paraît évident que les parrains occidentaux poursuivent dans cette logique. Si hier Tshisekedi semblait être avantagé car il pouvait faire basculer les choses en appelant le peuple à la révolte, aujourd'hui le rapport de force avantage Kabila, car il a réussi par la force et surtout grâce au silence complice des occidentaux à isoler Tshisekedi le coupant de son arme le plus redoutable, le PEUPLE.

Cette même communauté internationale revient avec le même plan sauf que l’équilibre des forces avantage Kabila. Il n'est donc pas surprenant que seulement 3 ministères soient proposés à l'opposition. Tu n'es pas sans ignorer qu'il s'agit d'un marchandage. Et là ou je regrette l'absence de l'Udps est que c'est l'Udps qui dans l'opposition peut mieux négocier un partage plus équilibré car dans cette opposition désavantagée, l'Udps est le parti le plus crédible et surtout celui qui serait le moins prêt à se contenter des quelques trois ministères.

Ce n'est pas un hasard le fait de voir l'ONU pourtant complice dans ce hold-up électoral, tenter d'affaiblir Kabila en sortant ce rapport qui éclabousse Kabila.
En effet, selon l'Onu … et seulement à Kinshasa, 33 personnes ont été tuées et 16 autres personnes sont portées disparues !
Tiens en passant … L’opposition a de quoi instruire une action auprès de la CPI. (na tioli kaka)

Tout ça chère Tsipora, indique clairement que les puissances occidentales présentent un plan de sortie de crise qui consiste à partager quelque peu le pouvoir.

Je crois moi que l’opposition UDPS a tout à gagner car le statu-quo laissera le champ libre à d'autres. Et si Kamerhe saisi la balle, je ne le blâme pas.

On a pas beaucoup de choix
1. L'opposition avance
2. L’opposition reste dans l'immobilisme
3. L'opposition passe à un autre plan.

La pire des solutions serait l'immobilisme à mon avis.


Dernière édition par Admin le 21/3/2012, 7:56 pm, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Amara le 21/3/2012, 6:55 pm

Tsippora a écrit:Cher Admin,

Voici une déclaration de Kengo qui vient clarifier ce que je tentais d'exprimer hier sur l'option qui est présentée à l'opposition, c'est à dire une coalition entre les parlementaires de l'opposition et ceux du pouvoir pour constituer une nouvelle majorité. Kamerhe parle également de coalition comme solution à la crise. Il est évident que la coalition à laquelle il fait référence ne concerne pas l'opposition puisque cela va de soi, n'est-ce pas? C'est une coalition entre l'opposition et la majorité. Mais pour quel but? Qui représentera alors l'opposition au sein du parlement? Joseph, à travers ses acolytes, déclare vouloir réserver deux ou trois postes ministériels à l'opposition, on est bien loin d'un gouvernement d'union nationale et bcp plus près d'un scénario de partage du gâteau...

L'UFC propose de constituer une nouvelle majorité
(Xinhuanet 21/03/2012)

KINSHASA -- Léon Kengo wa Dondo, président national de l'Union des forces du changement (UFC), a préconisé mardi la constitution d'une nouvelle majorité qui serait composée de membres de la majorité présidentielle et de la majorité émanant de l'opposition politique.

La nouvelle majorité, a déclaré M. Kengo wa Dondo, devra se retrouver dans le futur bureau définitif de l'Assemblée nationale, de même que dans le gouvernement à former pour matérialiser la volonté d'ouverture exprimée par le Président de la République dans son discours d'investiture, le 20 décembre 2011, et permettre au pays d'évoluer dans un climat apaisé
.



Admin a écrit:My Sis Tsip,

Le problème est que Kamerhe n'a pas dit qu'il faut intégrer le gouvernement de manière inconditionnel.

Je traduis …
To moni que azalaki na majorité na ye
Nous voyons qu'il avait sa majorité à lui (la forme “na ye” “à lui” se traduit dans le sens de “selon lui” donc il ironise)

Tango azo luka majorité mosusu c'est que kokoso ezali
S'il cherche une autre maturité c'est qu'il y a un problème

Soki kokoso ezali il faut to kutana to yeba kokoso yango nini?
Yango biso to lobaki ezali crise ya légitimité mais po na ko luka légitimité yango il falaki to refaire ba élections place oyo esalamaki mabe yango biso to lobi to kende na masolo to yeba ndenge nini ….

Bref, l'impression que tu m'as donné c'est comme si seul l'Udps a le droit de bouger ses ligne de défense, si les autres le font, ils trahissent … Remarque que je me base sur ta position sur le sujet sondage que tu as initié dernièrement … Tu souhaitais que l'Udps bouge qlq peu ses lignes.

Un gvnt d'union nous coutera peut-tre 5 ans encore mais le status quo nous coutera SUREMENT 5 ans

Eh bien, que les specialistes en politique nous explique ce que ca veut dire " constitution d'une nouvelle majorité qui serait composée de membres de la majorité présidentielle et de la majorité émanant de l'opposition politique. "? De quelle nouvelle majorite kengo parle-t-il et majorite par rapport a quoi, puisqu'il n' y aura plus d'opposition apres la formation de la dite " majorite "?

Voici ce qu'en pensent certains:

http://afriqueredaction.over-blog.com/article-main-tendue-de-joseph-kabila-tshisekedi-pose-une-condition-101555652.html
Tentative de débauchage
Si du côté de la Majorité Présidentielle l'on se bouscule pour arracher tel ou tel poste, dans l'autre camp l'on émet des commentaires sur l'idée de l'Informateur de consulter des partis de l'opposition alors que la majorité s'est clairement dessinée à l'issue des élections législatives de novembre dernier. Elu dans la circonscription électorale de Kasangulu, dans le Bas-Congo, le député Jean-Claude Vuemba, président national du Mouvement du peuple congolais pour la République (MPCR) et tshisekediste, pense que «les chefs de l'opposition dont les partis ont été sélectionnés par l'informateur sont malhonnêtes». Pour lui, ces partis de l'opposition cherchent à coaliser avec le pouvoir pour des fins égoïstes : «Ou bien, réellement, il y a eu un contact. Ce qui est malhonnête vis-à-vis de certains partis politiques de l'opposition qui jusqu'à ce jour prônent la réhabilitation, l'imperium du président Etienne Tshisekedi. Ils commencent à courir pour un poste de ministre ou de vice-ministre», soutient-il.

http://radiookapi.net/actualite/2012/03/20/formation-du-gouvernement-clement-kanku-soppose-au-debauchage-des-opposants/
« Je propose que le président Kabila aille rencontrer le président Tshisekedi. Que les deux personnes se rencontrent pour se parler sans intermédiaire. Dès que nous aurons réglé cette situation, les choses iront pour le mieux », a dit Clément Kanku, président du Mouvement pour le renouveau et coordonnateur de l’Union pour la Nation, la plate-forme électorale qui a soutenu la candidature de Jean-Pierre Bemba au second tour de la présidentielle de 2006.
« Le processus est biaisé. Nous avons toujours demandé qu’il y ait dialogue entre opposition et majorité. Mais là nous avons l’impression que la majorité est en train d’emprunter un raccourci. Nous demandons qu’il y ait d’abord une évaluation du processus électoral », a-t-il recommandé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Tsippora le 21/3/2012, 10:57 pm

Admin, ne tombons pas non plus dans la complaisance. Examinons la situation avec rigueur et honnêteté intellectuelle. Prétendre vouloir l'avancement du pays ne peut en aucun cas excuser la compromission qui semble se dessiner. J'aurais beau m'époumoner, je sais déjà ce qui se passera: une nouvelle coalition qui incluera certains partis de "l'opposition" permettra de nommer un premier ministre issu et une poignée de ministres issus de cette opposition...C'est essentiellement ce que signifie le concept de coalitin qu'on nous sert aujourd'hui comme une panacée. Ce sera donc une ènième mouture de la fameuse AMP/MP de triste de mémoire. En quoi l'opposition parlementaire sera-t-elle utile si elle applique les volontés de Joseph pcq faisant partie de sa majorité? Dans les circonstances, la décision de l'Udps de ne pas légitimer cette farce est la plus logique. Ils risquent de se retrouver seuls dans l'opposition face à la coalition qui donnera naissance à la nouvelle majorité que souhaite Kengo et cie.

Non mon frère, réfléchissons ensemble avec rigueur et de manière responsable pour bien cerner ce qu'on nous propose, même si nous aurons à le subir tôt ou tard.

Admin a écrit:Chère Tsipora,

Ne tombons pas dans des interminables échanges qui ma chère nous perdra et perdra sûrement ceux qui nous lisent.

Au delà donc des interprétations souvent subjectives, le point fondamentale est que les puissances occidentales font pression sur Kabila et les autres acteurs de l'opposition pour coaliser. Tshisekedi nous le disait même pendant la campagne qu'il recevait des pressions dans ce sens. Il me paraît évident que les parrains occidentaux poursuivent dans cette logique. Si hier Tshisekedi semblait être avantagé car il pouvait faire basculer les choses en appelant le peuple à la révolte, aujourd'hui le rapport de force avantage Kabila, car il a réussi par la force et surtout grâce au silence complice des occidentaux à isoler Tshisekedi le coupant de son arme le plus redoutable, le PEUPLE.

Cette même communauté internationale revient avec le même plan sauf que l’équilibre des forces avantage Kabila. Il n'est donc pas surprenant que seulement 3 ministères soient proposés à l'opposition. Tu n'es pas sans ignorer qu'il s'agit d'un marchandage. Et là ou je regrette l'absence de l'Udps est que c'est l'Udps qui dans l'opposition peut mieux négocier un partage plus équilibré car dans cette opposition désavantagée, l'Udps est le parti le plus crédible et surtout celui qui serait le moins prêt à se contenter des quelques trois ministères.

Ce n'est pas un hasard le fait de voir l'ONU pourtant complice dans ce hold-up électoral, tenter d'affaiblir Kabila en sortant ce rapport qui éclabousse Kabila.
En effet, selon l'Onu … et seulement à Kinshasa, 33 personnes ont été tuées et 16 autres personnes sont portées disparues !
Tiens en passant … L’opposition a de quoi instruire une action auprès de la CPI. (na tioli kaka)

Tout ça chère Tsipora, indique clairement que les puissances occidentales présentent un plan de sortie de crise qui consiste à partager quelque peu le pouvoir.

Je crois moi que l’opposition UDPS a tout à gagner car le statu-quo laissera le champ libre à d'autres. Et si Kamerhe saisi la balle, je ne le blâme pas.

On a pas beaucoup de choix
1. L'opposition avance
2. L’opposition reste dans l'immobilisme
3. L'opposition passe à un autre plan.

La pire des solutions serait l'immobilisme à mon avis.

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Admin le 21/3/2012, 11:09 pm

Tsippora a écrit:Admin, ne tombons pas non plus dans la complaisance. Examinons la situation avec rigueur et honnêteté intellectuelle. Prétendre vouloir l'avancement du pays ne peut en aucun cas excuser la compromission qui semble se dessiner. J'aurais beau m'époumoner, je sais déjà ce qui se passera: une nouvelle coalition qui incluera certains partis de "l'opposition" permettra de nommer un premier ministre issu et une poignée de ministres issus de cette opposition...C'est essentiellement ce que signifie le concept de coalitin qu'on nous sert aujourd'hui comme une panacée. Ce sera donc une ènième mouture de la fameuse AMP/MP de triste de mémoire. En quoi l'opposition parlementaire sera-t-elle utile si elle applique les volontés de Joseph pcq faisant partie de sa majorité? Dans les circonstances, la décision de l'Udps de ne pas légitimer cette farce est la plus logique. Ils risquent de se retrouver seuls dans l'opposition face à la coalition qui donnera naissance à la nouvelle majorité que souhaite Kengo et cie.

Non mon frère, réfléchissons ensemble avec rigueur et de manière responsable pour bien cerner ce qu'on nous propose, même si nous aurons à le subir tôt ou tard.

Admin a écrit:Chère Tsipora,

Ne tombons pas dans des interminables échanges qui ma chère nous perdra et perdra sûrement ceux qui nous lisent.

Au delà donc des interprétations souvent subjectives, le point fondamentale est que les puissances occidentales font pression sur Kabila et les autres acteurs de l'opposition pour coaliser. Tshisekedi nous le disait même pendant la campagne qu'il recevait des pressions dans ce sens. Il me paraît évident que les parrains occidentaux poursuivent dans cette logique. Si hier Tshisekedi semblait être avantagé car il pouvait faire basculer les choses en appelant le peuple à la révolte, aujourd'hui le rapport de force avantage Kabila, car il a réussi par la force et surtout grâce au silence complice des occidentaux à isoler Tshisekedi le coupant de son arme le plus redoutable, le PEUPLE.

Cette même communauté internationale revient avec le même plan sauf que l’équilibre des forces avantage Kabila. Il n'est donc pas surprenant que seulement 3 ministères soient proposés à l'opposition. Tu n'es pas sans ignorer qu'il s'agit d'un marchandage. Et là ou je regrette l'absence de l'Udps est que c'est l'Udps qui dans l'opposition peut mieux négocier un partage plus équilibré car dans cette opposition désavantagée, l'Udps est le parti le plus crédible et surtout celui qui serait le moins prêt à se contenter des quelques trois ministères.

Ce n'est pas un hasard le fait de voir l'ONU pourtant complice dans ce hold-up électoral, tenter d'affaiblir Kabila en sortant ce rapport qui éclabousse Kabila.
En effet, selon l'Onu … et seulement à Kinshasa, 33 personnes ont été tuées et 16 autres personnes sont portées disparues !
Tiens en passant … L’opposition a de quoi instruire une action auprès de la CPI. (na tioli kaka)

Tout ça chère Tsipora, indique clairement que les puissances occidentales présentent un plan de sortie de crise qui consiste à partager quelque peu le pouvoir.

Je crois moi que l’opposition UDPS a tout à gagner car le statu-quo laissera le champ libre à d'autres. Et si Kamerhe saisi la balle, je ne le blâme pas.

On a pas beaucoup de choix
1. L'opposition avance
2. L’opposition reste dans l'immobilisme
3. L'opposition passe à un autre plan.

La pire des solutions serait l'immobilisme à mon avis.

Frangine … On peut y réfléchir oui il y déjà au moins 3 sujets dans le forum sur cette question (dont 1 de toi) .

Jusque-là on tourne plutôt en rond ...

Alors ...
L’opposition a-t-elle (As-tu) autre chose à proposer que ce qu'on a sur la table ?
Je rappelle (et je me répète) il s'agit des négociations dont l'issu n'est pas connu. Moi je regrette que le plus FORT dans l’opposition celui qui à mon sens ne peut pas céder facilement refuse ces négociations. Alors c'est quoi l'autre option ?

En passant je partage ces craintes...

On peut toujours continuer d'y réfléchir mais il faudra à un moment donné choisir une option.
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau le 22/3/2012, 1:22 am

ndonzwau a écrit: le Jeu 15 Mar - 2:33
° http://congodiaspora.forumdediscussions.com/t5528p15-kengo-wa-ndondo-sera-elu-premier-ministre
Pour mieux discuter de l'éventuelle nomination de Kengo comme PM il vaut mieux , selon moi, regarder la situation sous son bon angle : pourquoi Kanambe le nommerait-il; dans quel esprit et pour quel objectif le ferait-il ?

Soit c'est une "ouverture" pour répondre à une CI qui pose la condition d'un apaisement de la crise née des élections frauduleuses, de sa victoire peu crédible et des contestations conséquences, fût-ce pour donner les apparences d'une bonne démocratie ou pour provoquer plus de cohésion nationale...
Soit c'est une "ouverture" parce que lui même (et son camp) aurait mesuré le climat déletère actuel et voudrait le temperer en prenant quelqu'un en dehors de son sérail pour chercher et prouver sa hauteur présidentielle au dessus des partis pour le seul intérêt général !

Dans les deux cas ils élaboreraient un contrat de travail et lui sommerait les parlementaires de sa majorité à ne pas interdire Kengo de fonctionner et dans le second cas, il pourrait même l'inclure dans une nouvelle majorité qu'il bricolerait pour le besoin...
Le problème ne serait donc pas une majorité introuvable autour de Kengo (du moins longtemps et suffisamment avant leur éventuelle révolte) mais Kanambe en est-il à accepter ou à choisir cette option ?

Selon moi, il a encore une bonne marge de manoeuvres pour rester autonome et par ailleurs je ne crois pas son entourage prêt à se faire voler son élection (frauduleuse) juteuse pour ne pas choisir dans sa majorité; quitte à choisir le moins politique, le plus neutre, par exemple un technocrate comme semble l'être un Matata Mpoyo !

Bref, même en l'absence de Katumba (voir ci-dessous), je ne crois pas beaucoup à l'éventuelle nomination de Kengo comme PM...
Attendons voir; on ne sait jamais...


ndonzwau a écrit: le Mar 13 Mar - 13:45
"L’Observateur : « Un informateur pour engendrer Kengo »
Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
° http://radiookapi.net/revue-de-presse/2012/03/12/lobservateur-informateur-pour-engendrer-kengo/
[i]Revue de presse de lundi 12 mars 2012
(............)
Compatriotiquement!

"«Joseph Kabila» en quête de «virginité»
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7171
(..............)
Compatriotiquement!
Wilco (mais bien sûr les autres amis aussi),

J'ai été plutôt surpris et même inquiété par les propos de Kengo (mais c'est vrai je n'ai entre-temps pas encore pris le temps d'en savoir davantage) mais tant que vous y êtes, aidez-moi à répondre à quelques questions auxquelles je ne dois pas avoir toutes les réponses !

1° Quelles sont donc les motivations profondes qui poussent la CI à chercher un "gouvernement inclusif" ?

Accesoirement; ne peut-on pas penser que c'est un peu pour notre bien dans la mesure où ils trouveraient que Kanambe pour être plus efficace pour son pays nécessite d'être acompagné d'autres collaborateurs que ceux dont il s'est entouré jusque là qu'ils trouvent mauvais (Cohen l'a d'ailleurs déja verbalisé) ?
Ou seulement songent-ils à une meilleure stabilité dont ils ont besoin pour opérer au Congo et que celle-là ne serait pas assurée à leurs yeux aussi longtemps qu'il n'y aurait pas une espèce de contre-pouvoir "imposé" à Kanambe ???
Tout cela en partant de leur refus bien attesté de remplacer Kanambe par Tshisekedi...

J'avais prévu la possibilité (voir ci-dessus) d'une incorporation de Kengo dans une majorité avec Kanambe mais pas cette (nouvelle) majorité que souhaite Kengo (et Kamerhe?) où toutes les cartes seraient rebatues pour concocter une toute autre majorité que l'actuelle..
Ma question : croyez-vous que c'est cette forme-là de gouvernement inclusif dont voulait la CI ou si cette mouture sort de cerveaux rusés et voraces du côté de chez Kengo ?
En passant : ce n'est pas là la "gouvernance inclusive" dont j'aurais voulu; ça fait trop calculs personnels mais malheureusement elle risque d'advenir d'autant plus que Tshisekedi et l'Udps refuseront les négociations...

Enfin que Kyungu le radical derrière Kanambe ait été le seul à vouloir publiquement contre toute attente de cette "ouverture" signifie qu'il est bien en mission commandée mais le fait que pas grand monde autre dans cette MP n'ait approuvé ce projet (il y a même eu des refus nets publics) ne peut-il pas demain bousculer la scène avec un groupe parlementaire abandonné frondeur qui coaliserait contre Kanambe brisant ainsi cette stabilité qu'on recherchait tant ?


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Admin le 22/3/2012, 3:59 am

Ndozwau,

Moi je n'ai jamais cru à un Kabila président avec tout le pouvoir.

Quand on liquide ton prédécesseur qu'on te met là et on te dicte quoi faire.
Quand tu n'as pas d'armée
Quand on finance les élections présidentiels dans le pays où tu es "président"
Quand la présence de l'Onu t'es imposée.
... Tout ça pour dire que oui Kabila a son petit pouvoir mais n'a pas le vrai pouvoir. Kabila n'est pas Mobutu et la RDC n'est pas le Sénégal où un Macky Sall serait en passe de Battre Wade ... Il ne s'agit pas d'un pays dont l'économie repose sur les arachides ou quelques plages touristiques ... Il s'agit plutôt de 75% de réserve planétaire du coltan ... 60 % pour le cobalt ... 2ie réserve mondial du cuivre ...
14% du potentiel hydroélectrique de la planète .... Je ne parle même pas de son pétrole inexploité ni de son gaz naturel 

Voilà pourquoi ce pays n'est pas encore "indépendant"... Ceux qui ont le pouvoir réel en RDC c.a.d les puissances occidentales tiennent à la stabilité. 
C'est dans ce cadre que je situe ce qui se passe. 
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau le 23/3/2012, 1:38 am

Admin a écrit:Ndozwau,

Moi je n'ai jamais cru à un Kabila président avec tout le pouvoir.

Quand on liquide ton prédécesseur qu'on te met là et on te dicte quoi faire.
Quand tu n'as pas d'armée
Quand on finance les élections présidentiels dans le pays où tu es "président"
Quand la présence de l'Onu t'es imposée.
... Tout ça pour dire que oui Kabila a son petit pouvoir mais n'a pas le vrai pouvoir. Kabila n'est pas Mobutu et la RDC n'est pas le Sénégal où un Macky Sall serait en passe de Battre Wade ... Il ne s'agit pas d'un pays dont l'économie repose sur les arachides ou quelques plages touristiques ... Il s'agit plutôt de 75% de réserve planétaire du coltan ... 60 % pour le cobalt ... 2ie réserve mondial du cuivre ...
14% du potentiel hydroélectrique de la planète .... Je ne parle même pas de son pétrole inexploité ni de son gaz naturel 

Voilà pourquoi ce pays n'est pas encore "indépendant"... Ceux qui ont le pouvoir réel en RDC c.a.d les puissances occidentales tiennent à la stabilité. 
C'est dans ce cadre que je situe ce qui se passe. 
Admin,

Largement d'accord avec votre réponse mais j'en redemande car en fait je suis en attente des réponses plus précises à des interrogations "diagnostiques" !
Je m'explique :


Comme plus d'un sans doute depuis le verdict malheureux des élections (que je subodorais beaucoup mais cela ne m'a pas empêché de l'avoir très mal vécu), ma préoccupation était devenue de trouver les moyens de retrouver quelque part réparation ! Beaucoup de mes sujets initiés ici et mes différentes interventions poursuivent cet objectif...
Très vite j'ai réalisé que selon moi la seule issue était de trouver une stratégie autreque celle qui était suivie jusque là par l'opposition et cela bien sûr autour d'un large consensus obligé (et non unanimité bien sûr)...

Dans cette logique, savoir par exemple ce qu'il y a de détaillé et de précis dans ce que nous veut la CI, faire ainsi le tri dans ce qui vient d'elle ou d'un Kengo m'apparait nécessaire pour faire le diagnostic de notre situation et bien sûr trouver les outils pour évoluer vers un projet de sortie de crise qui puisse nous condire vers ce changement que nous souhaitons tous !
Faire des propectives par exemple en fonction des possibles réactions d'une partie de la majorité face à un choix "d'ouverture" de Kanambe me semble faire partie de ce diagnostic !

Bien sûr, ni vous ni moi n'avons assez accès à toutes ces vérités mais en essayant d'en discuter ensemble autour de ce que sait ou en pense chacun nous approchera un peu plus de la Vérité !
Voilà !


"Kengo propose une majorité parlementaire"
° http://lepotentiel.com//afficher_article_archive.php?id_article=121791&id_edition=10076&yearID=2012&monthID=03&dayID=22

° http://radiookapi.net/actualite/2012/03/20/vital-kamerhe-nous-ne-sommes-pas-alles-voir-linformateur-pour-chercher-des-postes/
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=185765&Actualiteit=selected
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7179
° http://radiookapi.net/actualite/2012/03/20/formation-du-gouvernement-clement-kanku-soppose-au-debauchage-des-opposants/
° http://radiookapi.net/actualite/2012/03/19/professeur-ngoma-binda-le-gouvernement-dunion-nationale-ne-repond-aucun-principe-democratique/

"RDC : Le dialogue de Bruxelles reporté et un pré-dialogue à Jérusalem fin avril
(Cameroonvoice 22/03/2012)"
Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
° http://www.africatime.com/rdc/popup.asp?no_nouvelle=660515

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau le 23/3/2012, 6:38 pm

"Revue de la presse congolaise de ce vendredi (CongoForum)
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=185811&Actualiteit=selected
Les véritables résultats des élections demeureront sans doute à jamais inconnus. Toute autorité prétendue ne relève plus que de la force, de l’intimidation, d’un coup d’état de fait. Le principal ressort de ce coup d’état consiste à progresser, comme si de rien n’était, dans les tâches qui suivent normalement une élection et à mettre le pays et le monde devant le fait accompli. Das ce cadre, l’actualité reste dominée par la fin des consultations entreprises par l’Informateur. C'est-à-dire que l’on publie les spéculations les plus échevelées sur la nomination du Premier ministre chargé de former le prochain gouvernement.

Primature


Charles Mwando Nsimba a commencé ses consultations le 13 mars et les a clôturées le 20. C'est-à-dire qu’il a bouclé en une semaine le travail pour lequel il avait en principe un mois (renouvelable). Il est logique de penser que, s’il est resté en fonction aussi peu de temps, c’est qu’il a réussi. Quelle était exactement sa mission, derrière la formule vague « identifier une majorité gouvernementale ».
A l’heure présente, « Majorité » et « Opposition » se définissent toujours par rapport à la Présidence. Sont étiquetés « Majorité » tous ceux qui ont soutenu la candidature de JKK à la présidentielle. Cet usage des mots permet de parler d’une « Majorité » joséphiste. L’empire extrême que la « loi de l’entrecôte » exerce sur le monde politique congolais permet de penser sans grand risque d’erreur que parmi leurs motivations l’envie d’être ministre l’emporte largement sur leur confiance aveugle dans les résultats proclamés par la CENI et la CSJ. Que feront ceux qui n’auront aucun strapontin au gouvernement ? La question est d’autant plus ennuyeuse que la MP a dans ses rangs une centaine de ces gaillards. Les législatives ont en effet été marquées par un net recul des « grands partis » de la MP au profit des micro-partis et des indépendants. Cette majorité présidentielle instable et brinquebalante gagnerait à s’allier avec des partis plus structurés. Il y en a dans l’Opposition – c à d. ceux qui soutenaient d’autres « présidentiables » que JKK – mais dans quelle mesure seraient-ils « traitables » ? La brièveté du tour de piste effectué par Mwando Nsimba donne à penser qu’il était chargé de porter à JKK la réponse à cette unique question.

S’il a pu identifier une possible majorité gouvernementale, il devrait aussi avoir identifié un « primaturable » susceptible de la présider. L’Informateur n’ayant lâché aucun nom, la presse fait des suppositions quant à des « profils » plus ou moins précis.

Sous le titre : « Kabila a trouvé », L’Avenir rapporte que le profil robot du futur locataire de l’Hôtel du conseil a été révélé à la veille de la nomination. En effet, dans une « lettre ouverte au prochain Premier ministre » parvenue à la rédaction du journal L’Avenr, Jean-Pierre Kambila, un proche du président de la République, loin de toute indiscrétion, révèle le profil, met en garde et dévoile la personne sans citer son nom. Cet oiseau rare sera au préalable vertébré pour redresser l’aspect politico-socio-économique de la RDC, au regard des objectifs de l’actuel quinquennat.

Le Palmarès soutient, pour sa part, que s’agissant du futur Premier ministre, « toutes les données ont changé ». Dans le rapport que l’Informateur compte présenter au chef de l’Etat, la Majorité parlementaire a complètement changé de visage. Elle n’est plus celle revendiquée par le secrétaire général de la Majorité présidentielle. Selon ce journal, des partis d’Opposition se sont fait identifier comme membres de la Majorité. Bref, la course pour la Primature change complètement de direction. (Précisons : on se heurte encore une fois ici au aux sens multiples du mot « Majorité ». Ce que l’on veut dire, c’est que la Majorité gouvernementale pourrait être une coalition relativement différente de la Majorité présidentielle. Elle pourrait inclure des hommes ou des formations qui n’ont pas soutenu la candidature de JKK à la présidence. NdlR)

AfricaNews étale les calculs présidentiels au sujet du Premier ministre. Une nouvelle analyse de l’ambassadeur Umba essaie d’imaginer ce qui est peut être en train de se passer dans la tête du Président de la République au moment où l’Informateur Charles Mwando a bouclé ses consultations. La réflexion cite le Katanga, le Bandundu et la Province Orientale comme les provinces qui ont le plus de chance de fournir le Premier ministre. Cette thèse prône la récompense des provinces fichées plus méritantes que les autres lors de la présidentielle du 28 novembre dernier. Le Bandundu, présentant la faiblesse d’avoir occupé la Primature, devrait s’effacer au profit du Katanga et de la Province Orientale.
(On est là devant un second stade : le dosage « ethnico-régional » faisant suite au dosage entre partis politiques. NdlR)

L’Observateur annonce « Le profil du formateur du gouvernement dressé par le sénateur Michel Bongongo de l’UFC »
Pour ce journal, le formateur doit être un homme d’audience internationale. Il souligne tout de même que les consultations en vue d’identifier une nouvelle majorité à l’Assemblée nationale se sont achevées mardi 20 mars, marquant une étape très importante dans la formation du tout prochain gouvernement.
« Deux principales tendances se dégagent autour de cette question. Il y a d'un côté le camp de la Majorité présidentielle au sein de laquelle on retrouve des caciques à l'image du PPRD, parti cher à Joseph Kabila, qui, d'après les informations, sont décidés à garder la Primature au regard du quota leur attribué à l'Assemblée nationale plutôt que de la céder à d'autres comme ce fut le cas avec le Palu en 2006 .
De l'autre côté, il y a des nouvelles forces de l'opposition représentées à l'Assemblée nationale, qui sont favorables à un gouvernement d'ouverture à toutes les tendances politiques. Le sénateur Michel Bongongo, secrétaire exécutif de l'Union des forces du changement (UFC) parti politique de l'opposition créé par Léon Kengo wa Dondo à la veille des élections de 2011, a défendu cette option d'ouverture des institutions à l'opposition dans une interview qu'il accordée à la presse ce jeudi 22 mars. Il a par la même occasion, brossé, le profil de celui qui sera nommé pour conduire l'action du gouvernement de la république pendant le prochain mandat.
Parlant de la formation du gouvernement, le sénateur Michel Bongongo a, d'entrée de jeu, confirmé la participation à ce gouvernement de l'UFC dont le président Léon Kengo wa Dondo a d'ailleurs déjà été reçu en consultation par l'informateur Mwando Simba.
Le secrétaire exécutif de l'UFC considère la nomination de l'informateur et l'organisation des consultations comme réponse de Joseph Kabila à la proposition de Léon Kengo wa Dondo et d'autres candidats malheureux à l'élection présidentielle du 28 novembre 2011, d'organiser une table ronde avec toutes les forces politiques eu égard à la contestation née suite aux irrégularités constatées dans l'organisation des élections passées. " Ces irrégularités ont eu un impact négatif sur la cohésion nationale. Le souverain primaire a eu l'impression qu'on lui a volé sa victoire. Nous sommes dans l'obligation de restaurer la confiance entre la classe dirigeante et la population ", a déclaré l'honorable Michel Bongongo.
Il estime que l'organisation de ces consultations, constitue une forme de dialogue, parce que dit-il, elles (consultations) ont permis aux acteurs politiques de la majorité et de l'opposition de se rencontrer et de se parler. Même chose pour l'Assemblée nationale où l'UFC, a dit son secrétaire exécutif, est favorable à la Constitution d'une nouvelle majorité parlementaire qui comprendra des députés issus de l'opposition pour soutenir l'action du gouvernement qui sera mis en place.
L'important, a ajouté l'honorable Bongongo, c'est d'avoir au sein de l'Assemblée nationale, un esprit qui doit aller dans le sens de mettre fin à la souffrance de la population.
Quant au profil du prochain formateur du gouvernement, le secrétaire exécutif de l'UFC a dressé le portrait-robot ci-après. Il faut, a-t-il préconisé, un homme qui a en lui, des qualités intrinsèques.
Il a cité trois critères : " un homme d'expérience, rassembleur et surtout, un homme qui a des entrées dans les milieux internationaux ; un homme qui, par son aura, rassure les investisseurs ", dira-t-il. Voilà un portrait robot qui peut bien coller au président de l'UFC, d'après une opinion très répandue. Mais lors qu'on demande au sénateur Michel Bongongo s'il fait allusion à Léon Kengo wa Dondo, il donne cette réponse : " Je n'ai cité le nom de personne ". Toutefois, il faut dire que Léon Kengo est cité parmi les potentiels successeurs d'Adolphe Muzito. Ce sera vraiment le cas ? Wait and see ».


Pour La Prospérité : « Kabila doit aller au-delà du gouvernement inclusif, selon le MSC ».
Selon ce journal, pour le leader du Mouvement de Solidarité pour le Changement, le gouvernement inclusif est la voie de sortie de crise. Il affirme, en sus, que les partenaires du Congo sont d’accord et très favorables à ce dialogue.
« Le Chef de l’Etat est appelé à prendre en compte la nouvelle majorité. Pas une majorité numérique, mais une majorité à dégager d’un consensus issu d’un dialogue dont les conditions restent à définir par les acteurs politiques congolais. Telle est la voie de sortie de crise que propose le Mouvement de Solidarité pour le Changement, MSC, Parti Politique cher à Laurent Batumona qui affirme, en sus, que les partenaires du Congo sont d’accord et très favorables à ce dialogue. Ainsi, le MSC, par la voix de Batumona Laurent, invite-t-il la MP à bannir l’égoïsme, à mettre de l’eau dans son vin pour permettre que la stabilité soit retrouvée, que la paix des esprits règne. Le contraire, pense le Président du MSC, pourrait générer d’autres problèmes, comme on en a connus dans le passé. Gouvernement Inclusif, le MSC n’en disconvient nullement. Bien au contraire, il est même disposé à y prendre part, avec sa pléthore des technocrates éprouvés, s’il y a opportunité, mais à condition que des bases soient posées en vue de projeter un avenir stable. Le MSC propose une autre façon de renforcer la cohésion nationale, et il l’a dit à l’Informateur Charles Mwando Nsimba, c’est de faire en sorte qu’on retrouve toutes les tendances politiques au Bureau de l’Assemblée Nationale, dans la gestion des Entreprises Publiques et la territoriale. Les propositions que le MSC a soumis à l’appréciation de l’Informateur en début de semaine ont porté essentiellement sur le profil du Futur Premier Ministre, la formation du Gouvernement, la gestion des Entreprises Publiques et de la territoriale, la composition du Bureau de l’Assemblée Nationale et sur le mode de votation autre que le vote qui permettrait à toutes les tendances politiques de régler les questions hautement sensibles. Le MSC en tant que parti du centre, affirme sa disponibilité à adhérer et à soutenir toute démarche politique tendant à garantir la paix, la cohésion nationale et à privilégier l’intérêt supérieur de la nation. Afin de traduire en acte les préoccupations du Président de la République, Joseph Kabila Kabange, le MSC estime que le futur Premier Ministre doit être un rassembleur, doté d’une expérience éprouvée ; une personnalité dont l’appartenance politique n’est pas affichée ; une personnalité provenant des milieux d’affaires ou des institutions et Ong internationales. Le MSC suggère que le Gouvernement à mettre en place soit un Gouvernement inclusif, c’est-à-dire, dans lequel toutes les tendances politiques se retrouvent. L’architecture de ce Gouvernement, pensent-on au Parti de Laurent Batumona, devra être construite autour d’un Premier Ministre, deux Vice- Premiers Ministres avec des portefeuilles clés dont l’un proviendrait de la Majorité Présidentielle et l’autre de l’Opposition et de quelques Ministres du secteur économico- financier à confier aux partis du Centre. Au-delà du Gouvernement Pour le MSC, une autre façon de renforcer la cohésion nationale est celle de retrouver toutes les tendances politiques dans la gestion des Entreprises Publiques et de la territoriale. Il sied donc qu’après son installation, le Gouvernement inclusif se penche sur cette question afin de procéder à des nominations dans la territoriale et dans les Entreprises Publiques, soutient le MSC qui, avec l’ensemble de la classe politique congolaise, constate malheureusement que les dernières élections ont manqué de transparence et de crédibilité. Bien plus, martèle le MSC, les résultats des législatives n’ont nullement reflété la vérité des urnes. Le parti de Laurent Batumona est d’avis que ce manque de crédibilité et de vérité dans les résultats des urnes entame de facto la crédibilité et l’honorabilité de la Chambre basse dont les membres sont perçus comme étant désignés et non élus pour le besoin d’accorder une Majorité Parlementaire à la Majorité Présidentielle. Ainsi, par nécessité de maintenir la cohésion nationale, le MSC propose en ce qui concerne la composition du Bureau de l’Assemblée Nationale, d’introduire les membres de toutes les tendances politiques dans la proportion de 50 % pour la MP ; 40 % à l’opposition et 10 % aux centristes et indépendants. Du mode de votation à l’Assemblée Nationale, le MSC préconise que des questions sensibles soient délibérées de manière consensuelle. Enfin, le MSC se propose, en tant qu’acteur politique, à accompagner le Chef de l’Etat non seulement au niveau du Gouvernement, mais aussi au niveau des autres institutions notamment, la territoriale et les entreprises étatiques…, en apportant son expertise et son expérience à travers ses hauts cadres. Du Programme de Gouvernance Contrairement à ceux qui cherchent le pouvoir pour le pouvoir, le MSC a une idée de ce qu’il faut faire de ce pouvoir lorsque l’opportunité d’y prendre part se présente. Né deux mois seulement avant les élections, cette formation politique regorge pourtant des technocrates éprouvés, à l’instar de son Président, Laurent Batumona Khandi Kam. Ce dernier, pétri d’expérience, est disposé à enrichir le contenu à la ‘‘Révolution de la Modernité’’ qui, pour lui, est synonyme de l’industrialisation de la République Démocratique du Congo. Cette industrialisation, à en croire Laurent Batumona, doit commencer par la transformation des produits agricoles congolais en produits finis ; lancer les petites unités manufacturières. C’est possible, dit-il, d’autant plus que l’Inde et le Brésil qui étaient au même niveau que la RDC en 1960, ont pris une longueur d’avance. L’industrialisation, pour Laurent Batumona, est un facteur déterminant qui peut résorber le chômage. Le dévastateur Phénomène Kuluna disparaîtrait si jamais tous ces jeunes trouvent à faire. Cette industrialisation, en grande partie tributaire de l’énergie électrique, fait dire à Laurent Batumona que le Congo devra valoriser ses multiples cours d’eau, en créant des petits barrages hydroélectriques partout dans le pays. Le Président du MSC ne s’est pas empêché d’interpeller le Ministère de l’Agriculture qui a distribué des tracteurs sans penser aux pièces de rechange. La conséquence, illustre-t-il, à Kenge, des tracteurs neufs sont complètement immobilisés par manque des pièces de rechange. Une diaspora non encadrée Dans sa vision de recherche des voies de sortie de crise, Laurent Batumona n’oublie pas du tout les congolais de la Diaspora qui, soutient-il, ne sont pas encadrés. Se trouvant en Europe et aux USA, fin décembre dernier, Laurent Batumona affirme avoir assisté à la détermination de ces compatriotes qui étaient prêts à contrecarrer tout officiel congolais en voyage dans ces parties du monde. La preuve, a-t-il révélé, les émeutes ont eu lieu à Bruxelles et ailleurs. En Europe, a-t-il renchéri, des enfants de 9 et 10 ans sont branchés à l’Internet et suivent de très près ce qui passe au Congo. Les combattants de l’Udps, a-t-il déclaré, militent pour une cause juste, à savoir : la transformation du Congo ; l’avènement d’une justice équitable, pas une justice à deux vitesses ; un social régulateur où les Grands redistribuent pour que les petits se retrouvent. Il faut, soutient Laurent Batumona, une éducation pour tous, avec des réformes concrètes ; la création des écoles des métiers… Le prochain Gouvernement devra, à tout prix, en tenir compte. »

(On aura noté au passage que les journaux estimaient ne pas pouvoir se dispenser de faire ces prévisions, mais se sont prudemment mis à l’abri sous le parapluie d’un entretien avec l’un ou l’autre personnage supposé bien informé. Et lesdits personnages, quant à eux, ont eu la prudence de ne citer nommément personne, même si la silhouette de Kengo wa Dondo se discerne très nettement dans l’avis donné par son compère de l’UFC. Bref, tout le monde est fort prudent. NdlR)

Divers(...)"



"Kabila-Tshisekedi: L’alerte de Justine Kasa-Vubu à Mwando !
(La Prospérité 23/03/2012)"

° http://www.africatime.com/rdc/popup.asp?no_nouvelle=660781

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Tsippora le 24/3/2012, 1:39 am

Cette parodie électorale aura seulement permis de faire monter les enchères pour certains, ou d'éliminer ceux qui devenaient soit gênant ou dont on n'avait plus d'utilité et non de consolider une quelconque démocratie, surtout à la lumière des irrégularités et autres violations qui ont émaillé les élections de 2006.

Cette nouvelle configuration de la majorité parlementaire au service de Joseph, sans l'Udps, ne réglèra aucunement la crise de légitimité car personne ne s'attendait à rien d'autre des principaux protagonistes. Le rejet massif de Joseph et de ses courtisans ne fera que s'intensifier et plusieurs parmi ceux qui négocient aujourd'hui pour l'avènement d,une nouvelle coalition en feront certainement les frais en 2016, c'est inévitable.

Revenir en haut Aller en bas

Re: MWANDO NSIMBA VIENT D ETRE NOMME INFORMATEUR DU GOUVERNEMENT

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum