LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI ! MAIS DANS DES DESERTS ET ZONES SECHES, DISENT USA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI ! MAIS DANS DES DESERTS ET ZONES SECHES, DISENT USA

Message  LORD MBAKAMA le Mar 27 Mar - 3:11

JE NE PENSE PAS COMME VOUS !
JE PENSE C'EST PARCE QU'AU SÉNÉGAL L'ON SÈME DE TAM TAM DIEMBÉ AU GRAND DÉSERT QUE LES CHOSES SONT AUTRES ET EASY !
SI L'ON SEMAIT DE LITHIUM, DE L’ÉTAIN ET DU COBALT POUR LA NOUVELLE TECHNOLOGIE, IL Y AURAIT EU LES JUGES DE LA CPI SUR PLACE AU SÉNÉGAL POUR MENACER MR FALL ET N'DOUR PENDANT LA CAMPAGNE.
AU SENEGAL PAR CONTRE ON A MENACÉ WADE QUI A ESSAYÉ DE VOULOIR PROMETTRE DES DIEMBÉ AUX FRANCAIS ET AMERICAINS Shocked MAIS LA RÉPONSE A ÉTÉ !!! NIET
MORALITE : POUR DIRE, LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI, MAIS DANS DES DÉSERTS, OU RÉGIONS DITES ARIDES !!!

http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_article=122046&id_edition=10083
LA RUE RIEN QUE LA RUE


Dernière édition par LORD MBAKAMA le Jeu 29 Mar - 22:14, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI ! MAIS DANS DES DESERTS ET ZONES SECHES, DISENT USA

Message  L'avocat de Mobutu le Mar 27 Mar - 8:00

Lorsque on s'autoproclame president de la republique avant les elections et on appelle les gens á la violence, exerce-t-on son droit democratique dans ce cas de figure? Serait ce encore la faute aux blancs ?
Il fallait s'attendre á ce qu'on lache completement le vieux apres une telle boulette: un vrai politique ne pouvait se discrediter á ce point. Même les kinois avaient compris que le vieux avait ouvert la boite de pandore et ne l'ont pas suivi...

Sur la fameuse richesse qui ferait que les blancs ne veulent pas qu'on ait une democratie chez nous pour continuer á piller, moi je dirais que elle est encore quasi inexploitée. Pour le faire il nous faut plusieurs milliards á invertir en machine, technique et homme que nous n'avons pas et ne pouvons avoir á court terme...Nous sommes condamnés a bosser avec les blancs...
Avant de vous avancer dans ces genres d'arguments fallacieux fallait mener des enquetes pour savoir quelle est la volume d'echange entre le Congo et les etats unies, la france, la belgique, la chine etc...Et combien de societés americains, francais, belges exploitent-elles les minerais chez nous et avec quel chiffre d'affaire...
Entre 1991 et 2005, nous etions completement sous ambargo et on est resté dans notre pays avec nos minerais sans nous enrichir d'avatange...Le dernier budget du gouvernement Kengo etait de 200 millions de dollars seulement et l'inflation atteignait les 3000% et les fonctionnaires impayés pendant 5 ans..Voyez vous???

C'est facile de trouver des boucs-emissaires, mais Vers 1998, lorsque les ministres rwandais se pavanaient devant les cameras avec des cartes modifiées pour anexer le Kivu avec la benediction des americains, il n'y avait que Marie Roger Bilowa et Denise Epote Durant, camerounaises, pour denoncer et defendre les congolais avec derniere energie: aucun congolais...
Lorsque les mêmes rwandais voulaient nous imposer la partition par pourrissement, avec l'aide americain, c'est Chirac et Villepin via Jean David levitte qui etait á l'ONU, apres rencontre avec Kabila, qui sont á la base de la resolution qui a abouti á la monuc et autres negociation...Qui plaidaient, en plus, sans relache, pret á user de leur veto pour concerver l'unité de notre pays.. Une periode ou Tshitshi allait passer en revu les troupes rwandais á Kisangani ou ils venaient de tuer plus de 10.000 congolais..iVoyez-vous que les blancs ne sont pas que diables...

L'avocat de Mobutu

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI ! MAIS DANS DES DESERTS ET ZONES SECHES, DISENT USA

Message  philippe le Mar 27 Mar - 9:15

Tout a fait d'accord avec vous cher frere.

Cependant, pour mieux apprehender la trajectoire politique et economique contemporaine, somme toute contradictoire, entre le Senegal ( et la majeure partie des pays d'Afrique de l'Ouest, en general), d'une part, et le Congo ( ainsi que les autres pays d'Afrique centrale, a l'exception du Gabon), de l'autre, il faudrait remonter l'epoque coloniale afin de mieux situer et identifier l'origine et le but de la colonisation ainsi que l'evolution de la conquete europeenne dans ces deux sous- regions de l'Afrique.

Prosaiquement, l'intermede colonial dans les pays de la cote Atlantique de l'Afrique fut assez long et donna lieu a une certaine assimilation culturelle et politique des elites Africaines. Parallelement, le but de la conquete coloniale dans cette partie de l'Afrique fut avant tout d'exporter "la civilisation occidentale" et de favoriser le commerce avec ces entites coloniales .La conquete de l'Afrique de l'Ouest n'eut pas donc pour corollaire le delitement des formes d'autorites politiques etablies avant la colonisation, quand bien meme celles ci furent largement affaiblies. Aussi, specifiquement pour le cas du Senegal, il faudrait souligner ici que ce pays reste globalement homogene du point de vue sociologique, ce qui n'est pas sans impact sur l'emergence d'une elite coherente et disciplinee.

Contrairement a l'Afrique de l'ouest, la conquete coloniale au coeur de l'Afrique fut tardive, vers la fin du XiX eme siecle, en raison des conditions climatiques et epidemiologiques difficiles, qui occasionnerent un nombre eleve de deces parmi les explorateurs europeens. L'amelioration de la medecine moderne, notamment la decouverte de la quinine, permit enfin aux explorateurs europeens d'entamer la conquete de l'Afrique centrale ( ce coeur de tenebres) vers la fin du XIX eme siecle. Donc, de ce point de vue, l'assimilation des elites Africaines fut supercielle dans cette region de l'Afrique. Plus important encore, des le debut de la conquete coloniale, l'Afrique Centrale fut consideree comme une region derisoire, dangereuse et hostile. Dans ce contexte, le but de la conquete de cette partie de l'Afrique fut celui de piller ses ressources naturelles, l'ivoire d'abord, et plus tard, le caoutchouc. Comme dans un veritable far west, les puissances europeennes se partagerent les territoires d'Afrique centrale sans tenir compte des formes d'autorites politiques et de cultures politiques qui existaient deja dans ces contees d'Afrique. Etant donne que le pillage de ressources naturelles fut au centre de la conquete de l'Afrique centrale, la priorite pour les puissances coloniales fut celle de mobiliser une armee predatrice et criminelle afin d'aneantir les rayaumes Africains, d'abord, et ensuite, d'embrigader par la force les populations africaines pour les soumettre aux travaux forces: la collecte de l'ivoire puis ensuite celle du caoutchouc. Les populations Africaines, notamment celles de l'Etat Independant du Congo, qui s'opposerent au projet exclavagiste europeen virent s'abattre sur elles une veritable vague de terreur: massacres, mutilations, destructions de villages!!! Tandis que Celles qui accpeterent, faute d'alternative meilleure, de se lancer dans la collecte de l'ivoire et du caoutchouc, furent achevees par la maladie ( rougeole, maladie du sommeil), la fain et la fatigue. Des millions d'Africains furent ainsi decimes au Congo, au Cameroun, en Centrafrique et au Gabon!!!
Aujourd'hui, les congolais continuent de mourrir par centaines de milliers, non plus a cause de l'ivoire et du caoutchouc, mais du coltan, du diamant et du cuivre ,cette fois ci. Comme dirait l'autre, l'histoire est un eternel recommencement!!

Seule bonne note, l'Angola, qui au prix d'une longue et sanglante guerre de liberation, a fini par se liberer, du moins temporairement car des innovations institutionnelles s'imposent pour perenniser cette indenpendance acquise au prix du sang, du joug de l'oppresion et de l'imperialisme. A quant le tour du Congo et celui d'autres Etats d'Afrique Centrale? La lutte continue!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI ! MAIS DANS DES DESERTS ET ZONES SECHES, DISENT USA

Message  regarder et bien voir le Mar 27 Mar - 14:55

L'avocat de Mobutu a écrit:Lorsque on s'autoproclame president de la republique avant les elections et on appelle les gens á la violence, exerce-t-on son droit democratique dans ce cas de figure? Serait ce encore la faute aux blancs ?
Il fallait s'attendre á ce qu'on lache completement le vieux apres une telle boulette: un vrai politique ne pouvait se discrediter á ce point. Même les kinois avaient compris que le vieux avait ouvert la boite de pandore et ne l'ont pas suivi...

Sur la fameuse richesse qui ferait que les blancs ne veulent pas qu'on ait une democratie chez nous pour continuer á piller, moi je dirais que elle est encore quasi inexploitée. Pour le faire il nous faut plusieurs milliards á invertir en machine, technique et homme que nous n'avons pas et ne pouvons avoir á court terme...Nous sommes condamnés a bosser avec les blancs...
Avant de vous avancer dans ces genres d'arguments fallacieux fallait mener des enquetes pour savoir quelle est la volume d'echange entre le Congo et les etats unies, la france, la belgique, la chine etc...Et combien de societés americains, francais, belges exploitent-elles les minerais chez nous et avec quel chiffre d'affaire...
Entre 1991 et 2005, nous etions completement sous ambargo et on est resté dans notre pays avec nos minerais sans nous enrichir d'avatange...Le dernier budget du gouvernement Kengo etait de 200 millions de dollars seulement et l'inflation atteignait les 3000% et les fonctionnaires impayés pendant 5 ans..Voyez vous???

C'est facile de trouver des boucs-emissaires, mais Vers 1998, lorsque les ministres rwandais se pavanaient devant les cameras avec des cartes modifiées pour anexer le Kivu avec la benediction des americains, il n'y avait que Marie Roger Bilowa et Denise Epote Durant, camerounaises, pour denoncer et defendre les congolais avec derniere energie: aucun congolais...
Lorsque les mêmes rwandais voulaient nous imposer la partition par pourrissement, avec l'aide americain, c'est Chirac et Villepin via Jean David levitte qui etait á l'ONU, apres rencontre avec Kabila, qui sont á la base de la resolution qui a abouti á la monuc et autres negociation...Qui plaidaient, en plus, sans relache, pret á user de leur veto pour concerver l'unité de notre pays.. Une periode ou Tshitshi allait passer en revu les troupes rwandais á Kisangani ou ils venaient de tuer plus de 10.000 congolais..iVoyez-vous que les blancs ne sont pas que diables...

L'avocat de Mobutu


Monsieur, franchement le genre humain c'est toi. Parce qu'avec tes ecrits tu parrais avoir etudie', mais tu preferes appuyer les malins et de t'attaquer a` Tshisekedi qui fait de son mieux a` defendre le pays quoiqu'il a aussi des erreurs et meme celles graves. Tu es vraiment parmi les poids lourds empechant le changement dont nous pronons.

Tshitshi a fait ce qu'il pouvait faire et il s'est arrete' la`. Le congo n'est pas son affaire prive'e, d'autres peuvent aussi continuer dans la liberation si vous voulez, a` chacun sa capacite'. Nous ne sommmes plus la`, les occidentaux viennent de refaire leur confinace a` Kabila. Pas de problemes, que le nouveau chef opte pour une vision economique dans tous les niveaux de l'Etat. Et tout le monde pourra sourir. Mais s'il se laisse dans la repetition du mandat qui vient de s'achever, il y aura toujours des problemes et lui meme ne sera jamais libre de lui meme, il deviendra de plus en plus assujesti aux occidentaux. La meilleure methode pour lui de se racheter est d'etablir une politique economique et veuiller qu'elle demeure telle.

Au Congo on peut moins esperer parce que nous sommes pleins d'orgueil, d'egoisme et irrationnels. Nous mettons trop d'accent dans les accessoires et futilites, laissant de cote' des elements importants auquels tout le pays en depend. La` tu as raison; ainsi oublions que la liberation peut venir d'en bas vers le haut. La seule chance est que nous souhaitons que le Bon Dieu inspire aux nouveaux dirigeants l'amour de la patrie, le travail et la justice, sinon il n y a rien qui marchera.

Arretons des longs discours a` se justifier. Le Senegal a fait preuve d'intelectualisme et de la maturite'. Les congolais ne l'ont pas fait. La liberation commence aussi par accepter ce dont on en a pas. Je trouve ca de l'aventurisme intelectuel le fait de se justifier que la raison pour laquelle les choses se sont passe'es ainsi au Senegal est a` cause de ceci ou cela, et au Congo a` cause de tel ou tel, les choses n'ont pas marche'. Nous ne sommes pas a` l'auteur des choses un point un trait, nous nous nourissons de l'animosite', orgueil, jalousie, concurence, et quel jour pourrions-nous nous assembler pour faire quelque chose d'ensemble et ainsi esperer un meilleur avenir?

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI ! MAIS DANS DES DESERTS ET ZONES SECHES, DISENT USA

Message  ndonzwau le Mar 27 Mar - 19:27

Méfions-nous quand même avec cette illusion trop Zaïro-Congolaise à ne trouver un pays grand, important que pour ses seules richesses matérielles potententielles comme les nôtres !
La première richesse d'un pays c'est ses hommes, ce qu'ils font de leur territoire !
Le Sénégal ne représente pas encore un modèle ni un sommet de "dévéloppement" en Afrique et bien de maux comme la corruption ou la pauvreté y sont communs comme au Congo qui lui avec ses richesses devrait prétendre à mieux, mais du moins avec les citoyens qu'il a, leurs savoir-faire, leur culture politique le Sénégal n'a pas tant à envier au Congo riche pour le moment !

De même l'importance d'un pays du "Tiers-Monde" africain pour les puissants américains et européens ne tient pas seulement à ses richesses : le Rwanda, l'Ouganda ou le Ghana (le seul pays africain qu'Obama ait visité) et même le Botswana (même diamantifère) que H Clinton a visité sont devenus des pilliers de la politique africaine des yankees et pourtant ils ne sont pas des scandales géologiques comme nous !
Le Sénégal est un maillon important du pré-carré français sans être un pays riche matériellement, ce que pour la puissance bien moyenne qu'est devenue cette France, son influence est plus importante (elle en fait des obligés dans la compétition géopolitique que se livrent les grandes puissances) que les richesses qu'elle peut en tirer !
Lorsque les Usa tiennent à coopter leurs pions en Côte d'ivoire comme dans tous ces pays, c'est bien parce qu'ils représentent géostratégiquement quelque chose pour eux !


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI ! MAIS DANS DES DESERTS ET ZONES SECHES, DISENT USA

Message  philippe le Mer 28 Mar - 8:43


Mbuta Ndonzwau

Certes la portee strategique d'un pays du tiers monde ne depend pas que de ses ressources naturelles, mais d' abord de sa propension a peser sur l'evolution des parametres politiques, economiques et securitaires des grandes puissances. L'Afghanistan en est un exmple eloquent. Mais nous n'allons quand meme etablir un parallelisme entre le Senegal, qui du reste demeure un pays peu important strategiquement, sauf pour la France, et le Congo du point de vue de leur importance strategique!! Meme si le Congo est loin de representer un enjeu strategique pour les occidentaux, ce pays demeure important pour les puissances telles que la Chine , les Etats Unis, le Canada et l'Allemagne dans la poursuite de leurs politiques energetiques. Ces puissances souhaitent maintenir le Congo dans une situation de precarite et de faiblesse afin de perenniser le pillage de ses ressources naturelles. Mais pour la France, la situation est assez differente. Meme si Paris n'est pas en premier lieu interesse par l'exploitation des ressources minieres de la RDC, la France redoute toutefois que l'emergence d'un Congo fort fasse ombrage a ses velleites neo-colonialistes dans la region d'Afrique Centrale.

En bref, les Occidentaux ne souhaitent pas l'emergence d'un Congo fort et stable, capable de controler ses ressources naturelles et de jouer son role de puissance regionale. C'est la raison pour laquelle Jean Pierre Bemba est en prison, c'est toujours la raison pour laquelle Etienne Tshisekedi est ostracise par la meme communaute occidentale. Ne nous faisons pas d'illusions, les occidentaux ne sont pas nos allies et l'instauration de la democratie au Congo passe d'abord par la liberation effective du pays de l'occupation etrangere et la restauration de son independance. Le cas du Senegal est different. Ne melangeons pas les genres!! Ne soyons pas naifs!!
Vous savez, recemment, un ami vivant en Australie m'a laisse entendre que l'Australie egalement dispose de reserves considerables de coltan. Seulement, les Australiens se sont resolus de ne pas les exploiter et exporter pour l'instant, compte tenu du prix de vente derisoire de ce minerais sur le marche international en raison de son exploitation sauvage en RDC.

Aussi, nous devrions nous mefier d'un certain discours que l'on entend souvent, selon lequel la situation chaotique en RDC serait due a l'irresponsabilite et l'inconscience de sa classe politique. Certes, les elites politiques congolaises manquent de cohesion, de discipline et donc une vision commune de montee en puissance de l'Etat et de bien etre collectif. Cette situation , du reste, est consecutive d'abord aux divisions culturelles et sociales profondes au sein de la societe congolaise et ensuite au style paternaliste de la colonisation Belge. Neanmoins, les defaillances des elites politiques congolaises ne peuvent etre utilisees comme une excuse pour cautionner l'occupation et le pillage des ressources naturelles et minieres de la RDC par des lobbies occidentaux. Certes, nous avons des problemes, et nous devons les resoudre mais cela necessitera du temps. Ces petites mains du capitalisme sauvage qui stigmatisent l'incapacite des congolais a gerer leur pays militent en realite pour la balkanisation du Congo au proft des puissants lobbies politiques et financiers occidentaux. Luttons d'abord pour un Congo libre et ensuite nous reglerons nos problemes de maniere progressive.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI ! MAIS DANS DES DESERTS ET ZONES SECHES, DISENT USA

Message  Admin le Mer 28 Mar - 9:42

Cher Ndozwau méfiez-vous aussi de ces soutiens stratégiques.
Comme au moyen-orient le soutien au Quatar est stratégique, c'est le contrôle des autres pays qui est en jeu. Le Rwanda joue le rôle du Quatar en Afrique.
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI ! MAIS DANS DES DESERTS ET ZONES SECHES, DISENT USA

Message  link le Mer 28 Mar - 13:42

regarder et bien voir 2 a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:Lorsque on s'autoproclame president de la republique avant les elections et on appelle les gens á la violence, exerce-t-on son droit democratique dans ce cas de figure? Serait ce encore la faute aux blancs ?
Il fallait s'attendre á ce qu'on lache completement le vieux apres une telle boulette: un vrai politique ne pouvait se discrediter á ce point. Même les kinois avaient compris que le vieux avait ouvert la boite de pandore et ne l'ont pas suivi...

Sur la fameuse richesse qui ferait que les blancs ne veulent pas qu'on ait une democratie chez nous pour continuer á piller, moi je dirais que elle est encore quasi inexploitée. Pour le faire il nous faut plusieurs milliards á invertir en machine, technique et homme que nous n'avons pas et ne pouvons avoir á court terme...Nous sommes condamnés a bosser avec les blancs...
Avant de vous avancer dans ces genres d'arguments fallacieux fallait mener des enquetes pour savoir quelle est la volume d'echange entre le Congo et les etats unies, la france, la belgique, la chine etc...Et combien de societés americains, francais, belges exploitent-elles les minerais chez nous et avec quel chiffre d'affaire...
Entre 1991 et 2005, nous etions completement sous ambargo et on est resté dans notre pays avec nos minerais sans nous enrichir d'avatange...Le dernier budget du gouvernement Kengo etait de 200 millions de dollars seulement et l'inflation atteignait les 3000% et les fonctionnaires impayés pendant 5 ans..Voyez vous???

C'est facile de trouver des boucs-emissaires, mais Vers 1998, lorsque les ministres rwandais se pavanaient devant les cameras avec des cartes modifiées pour anexer le Kivu avec la benediction des americains, il n'y avait que Marie Roger Bilowa et Denise Epote Durant, camerounaises, pour denoncer et defendre les congolais avec derniere energie: aucun congolais...
Lorsque les mêmes rwandais voulaient nous imposer la partition par pourrissement, avec l'aide americain, c'est Chirac et Villepin via Jean David levitte qui etait á l'ONU, apres rencontre avec Kabila, qui sont á la base de la resolution qui a abouti á la monuc et autres negociation...Qui plaidaient, en plus, sans relache, pret á user de leur veto pour concerver l'unité de notre pays.. Une periode ou Tshitshi allait passer en revu les troupes rwandais á Kisangani ou ils venaient de tuer plus de 10.000 congolais..iVoyez-vous que les blancs ne sont pas que diables...

L'avocat de Mobutu


Monsieur, franchement le genre humain c'est toi. Parce qu'avec tes ecrits tu parrais avoir etudie', mais tu preferes appuyer les malins et de t'attaquer a` Tshisekedi qui fait de son mieux a` defendre le pays quoiqu'il a aussi des erreurs et meme celles graves. Tu es vraiment parmi les poids lourds empechant le changement dont nous pronons.

Tshitshi a fait ce qu'il pouvait faire et il s'est arrete' la`. Le congo n'est pas son affaire prive'e, d'autres peuvent aussi continuer dans la liberation si vous voulez, a` chacun sa capacite'. Nous ne sommmes plus la`, les occidentaux viennent de refaire leur confinace a` Kabila. Pas de problemes, que le nouveau chef opte pour une vision economique dans tous les niveaux de l'Etat. Et tout le monde pourra sourir. Mais s'il se laisse dans la repetition du mandat qui vient de s'achever, il y aura toujours des problemes et lui meme ne sera jamais libre de lui meme, il deviendra de plus en plus assujesti aux occidentaux. La meilleure methode pour lui de se racheter est d'etablir une politique economique et veuiller qu'elle demeure telle.

Au Congo on peut moins esperer parce que nous sommes pleins d'orgueil, d'egoisme et irrationnels. Nous mettons trop d'accent dans les accessoires et futilites, laissant de cote' des elements importants auquels tout le pays en depend. La` tu as raison; ainsi oublions que la liberation peut venir d'en bas vers le haut. La seule chance est que nous souhaitons que le Bon Dieu inspire aux nouveaux dirigeants l'amour de la patrie, le travail et la justice, sinon il n y a rien qui marchera.

Arretons des longs discours a` se justifier. Le Senegal a fait preuve d'intelectualisme et de la maturite'. Les congolais ne l'ont pas fait. La liberation commence aussi par accepter ce dont on en a pas. Je trouve ca de l'aventurisme intelectuel le fait de se justifier que la raison pour laquelle les choses se sont passe'es ainsi au Senegal est a` cause de ceci ou cela, et au Congo a` cause de tel ou tel, les choses n'ont pas marche'. Nous ne sommes pas a` la hauteur des choses un point un trait, nous nous nourissons de l'animosite', orgueil, jalousie, concurence, et quel jour pourrions-nous nous assembler pour faire quelque chose d'ensemble et ainsi esperer un meilleur avenir?


ça commence a devenir très intéressant l’intellectuel congolais dans toute sa limite d'analyse parce que il n'arrive pas a se départir de tout c'est sentiment comme vous le décrivez si bien et qui fonctionne par bouc émissaire choisie et starifié jusqu'en faire des vérités sur nos 85% d’analphabète congolais qui subissent les tares de ceux qui on été a l’École.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI ! MAIS DANS DES DESERTS ET ZONES SECHES, DISENT USA

Message  ndonzwau le Mer 28 Mar - 14:00

MM Philippe, Admin,

Tout à fait d'accord avec vous; je ne crois pas avoir dit lecontraire !

Je voulais juste dire que le Sénégal tout en étant pauvre n'en représentait pas moins une importance géopolitique pour la CI surtout la France !
Et j'ai exactement suggéré d'autres pays comme lui par exemple le Rwanda qui sont dans le même cas pour des enjeux géostratégiques divers !
Dire donc comme le suggère ce titre que la CI aurait laissé faire qu'une vraie démocratie y prospère, que les Sénégalais soient plus maîtres de leurs destins parce que c'est un pays négligeable parce que pauvre, un desert arride, n'est pas tout à fait exact : les citoyens (et leurs hommes politiques) y sont aussi pour quelque chose à côté des enjeux géostratégiques mondiaux !

L'importance géostratégique est certes plus importante pour le Congo, grand pays géographiquement au coeur de l'Afrique, très riche matériellement, une classe politique peu responsable, peu consciente de tous les enjeux dont le pays fait l'objet et des indispensables capacités dont il doit faire preuve pour devenir maître de son destin au réel bénéfice de son peuple !


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI ! MAIS DANS DES DESERTS ET ZONES SECHES, DISENT USA

Message  Libre Examen le Mer 28 Mar - 15:06

ndonzwau a écrit:MM Philippe, Admin,

Tout à fait d'accord avec vous; je ne crois pas avoir dit lecontraire !

Je voulais juste dire que le Sénégal tout en étant pauvre n'en représentait pas moins une importance géopolitique pour la CI surtout la France !
Et j'ai exactement suggéré d'autres pays comme lui par exemple le Rwanda qui sont dans le même cas pour des enjeux géostratégiques divers !
Dire donc comme le suggère ce titre que la CI aurait laissé faire qu'une vraie démocratie y prospère, que les Sénégalais soient plus maîtres de leurs destins parce que c'est un pays négligeable parce que pauvre, un desert arride, n'est pas tout à fait exact : les citoyens (et leurs hommes politiques) y sont aussi pour quelque chose à côté des enjeux géostratégiques mondiaux !

L'importance géostratégique est certes plus importante pour le Congo, grand pays géographiquement au coeur de l'Afrique, très riche matériellement, une classe politique peu responsable, peu consciente de tous les enjeux dont le pays fait l'objet et des indispensables capacités dont il doit faire preuve pour devenir maître de son destin au réel bénéfice de son peuple !


Compatriotiquement!
Comme toujours on occulte la problématique essentielle à laquelle comme Congolais nous devrions faire face : qu'est-ce que l'on fait quand l'on sait ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE OUI ! MAIS DANS DES DESERTS ET ZONES SECHES, DISENT USA

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum