VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  Admin le 11/4/2012, 5:48 pm

zalapauser a écrit:

Ecouter Mr. Fayulu sur RFI. Kie kie kie President Kabila Monsieur Kabila. On verra ce que la politique de la chaise pleine va apporter. Ba politichiens ya mabumu.

http://www.rfi.fr/afrique/20120411-rdc-querelle-autour-election-bureau-assemblee-nationale




Cette phrase du journaliste m'a fait rire. La majorité va choisir ses opposants préférés
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  lino le 11/4/2012, 7:10 pm

Libre Examen a écrit:

N'était-ce point ce qu'il fallait faire ? N'était-ce point évident ? Que veut-on nous faire croire d'autres ? Kasi toleka..., To ndimela bango

Au-delà des mots, ce que Lumbala, Fayulu et les autres soutiennent, c'est que contrairement à tous les rapports des organismes indépendants, les élections présidentielles et législatives ont été crédibles et que ceux de leurs collègues qui leur demandent de ne pas siéger sont tout simplement jaloux parce qu'ils n'ont pas été élus. Plus crûment, ce que Lumbala et Fayulu nous disent, c'est que Tshisekedi est jaloux de Kabila; Tshisekedi est jaloux de Lumbala; Tshisekedi est jaloux de Fayulu, Thisekedi est jaloux de Kombo et de tous les autres qui ont été élus parce que lui, Tshisekdei n'a pas été élu comme eux. La politique congolaise au plus haut niveau !

Et puisque l'on nous prêche et l'on nous fait croire désormais, que la façon la plus efficace et la seule de fragiliser le système bâti par Joseph Kabila est de mener une opposition intelligente, constructive et stratégique à l'intérieur de ce système, laissons voir Lumbala, Fayulu, Kombo et tous les autres à l'oeuvre et attendons les résulats. To ndimi na biso schéma oyo.

Nous n'allons pas faire des blabla, bilobela. Tozotalela, tozojumeler.

P.S. En passant, Lino : peux-tu nous dire à combien s'élèvent les frais d'installation des députés ? Et plus, combien les signataires du 1 + 4 ont reçu et, semble-t-il, continuent à recevoir ?
Le problème de l'UDPS c'est Valentin Mubake..."bondoki ebandaka na likunia" dit on.
Avec 6.000$ par mois +voiture+villa+garde du corps= "famille déjà ebongi y compris ceux du village"
Il y a de quoi faire des jaloux parmi les 18.000 loosers dont un certain valentin MUBAKE affraid .


Les jeunes de l'UDPS refusent le diktat de Mubake et soutiennent les 42 députés

«Mubake n'a pas le droit d'exclure au sein de l'UDPS. Ça ne peut pas se passer ainsi. En plus, les jeunes de l'UDPS ne souscriront jamais à la démarche de Valentin Mubake et ses complices qui visent vraisemblablement à déstabiliser le parti», s'insurgeait hier l'un des responsables de la ligue nationale des jeunes de l'UDPS. En effet, les jeunes de l'UDPS apportent leur soutien total aux 42 députés tshisekedistes.

Ils ont demandé à ces derniers de siéger. Certains d'entre eux avaient d'ailleurs dénoncé à une réunion convoquée à la résidence d'Etienne Tshisekedi, puisque l'identité de la personne qui convoquait celle ci n'était pas révélée. Les jeunes de l'UDPS envisagent déjà de rencontrer le président du Bureau provisoire de l'Assemblée nationale, l'UDPS, Timothée Kombo, le doyen. Des sources proches de l'UDPS, renseignent que c'est le conseiller politique d'Etienne Tshisekedi, monsieur Valentin Mubake -candidat malheureux à la dernière législative- qui avait initié cette rencontre de chez Tshisekedi
.

http://7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=30248:les-jeunes-de-ludps-refusent-le-diktat-de-mubake-et-soutiennent-les-42-deputes&catid=6:congonews

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  Tsippora le 11/4/2012, 7:55 pm

C'est à cela qu'est réduite ladite "opposition" républicaine. Ngoy Kuluna et sa Céni avaient déjà nommé les opposants qu'ils souhaitaient voir à l'hémicycle, maintenant c'est Joseph qui va nommer ceux qu'il préfère au bureau de l'AN, quoi de plus logique?

L'opposition au Congo n'existe que de nom, c'est le constat amer que nous aurons à faire encore et encore durant les 5 prochaines années.
Admin a écrit:
zalapauser a écrit:

Ecouter Mr. Fayulu sur RFI. Kie kie kie President Kabila Monsieur Kabila. On verra ce que la politique de la chaise pleine va apporter. Ba politichiens ya mabumu.

http://www.rfi.fr/afrique/20120411-rdc-querelle-autour-election-bureau-assemblee-nationale




Cette phrase du journaliste m'a fait rire. La majorité va choisir ses opposants préférés

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  Libre Examen le 11/4/2012, 8:04 pm

[quote="lino"]
Libre Examen a écrit:

[...]
P.S. En passant, Lino : peux-tu nous dire à combien s'élèvent les frais d'installation des députés ? Et plus, combien les signataires du 1 + 4 ont reçu et, semble-t-il, continuent à recevoir ?
[...]
Avec 6.000$ par mois +voiture+villa+garde du corps= "famille déjà ebongi y compris ceux du village" [...]



Lino,

Kiekiekie "famille déjà ebongi y compris ceux du village". Nayokaki que ba frais d'installation ekoki kokoma ti ba 27000$ ?
Opesi ngai réponse ya 1 + 4 tein ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  lino le 11/4/2012, 8:07 pm

Tsippora a écrit:C'est à cela qu'est réduite ladite "opposition" républicaine. Ngoy Kuluna et sa Céni avaient déjà nommé les opposants qu'ils souhaitaient voir à l'hémicycle, maintenant c'est Joseph qui va nommer ceux qu'il préfère au bureau de l'AN, quoi de plus logique?

L'opposition au Congo n'existe que de nom, c'est le constat amer que nous aurons à faire encore et encore durant les 5 prochaines années.
Admin a écrit:
zalapauser a écrit:

Ecouter Mr. Fayulu sur RFI. Kie kie kie President Kabila Monsieur Kabila. On verra ce que la politique de la chaise pleine va apporter. Ba politichiens ya mabumu.

http://www.rfi.fr/afrique/20120411-rdc-querelle-autour-election-bureau-assemblee-nationale

Cette phrase du journaliste m'a fait rire. La majorité va choisir ses opposants préférés
Tsippora,
Il faut oser dire à Roger Lumbala qu'il a été nommé par la CENI, bongo toseka mwa muke.... Laughing Laughing Laughing

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  Libre Examen le 11/4/2012, 8:09 pm

Admin a écrit:
zalapauser a écrit:

Ecouter Mr. Fayulu sur RFI. Kie kie kie President Kabila Monsieur Kabila. On verra ce que la politique de la chaise pleine va apporter. Ba politichiens ya mabumu.

http://www.rfi.fr/afrique/20120411-rdc-querelle-autour-election-bureau-assemblee-nationale




Cette phrase du journaliste m'a fait rire. La majorité va choisir ses opposants préférés
Bazosakana na l'Infallible. Batuna sango epayi ya Kamerhe. L'infallibble atiya ye na pénitence banda awanganaki que ayabaki te qu'armée rwandaise ekokota na Kivu. Kamerhe asala tout ba gracier ye, mais waya. Peut-être pénitence na ye ekomi na suka.

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  lino le 11/4/2012, 8:17 pm

Libre Examen a écrit:
lino a écrit:

[...]
P.S. En passant, Lino : peux-tu nous dire à combien s'élèvent les frais d'installation des députés ? Et plus, combien les signataires du 1 + 4 ont reçu et, semble-t-il, continuent à recevoir ?
[...]
Avec 6.000$ par mois +voiture+villa+garde du corps= "famille déjà ebongi y compris ceux du village" [...]



Lino,

Kiekiekie "famille déjà ebongi y compris ceux du village". Nayokaki que ba frais d'installation ekoki kokoma ti ba 27000$ ?
Opesi ngai réponse ya 1 + 4 tein ?
L.E.
Tu connais bien le montant qu'ils percevaient mensuellement et qui permettait à JP Bemba de diriger le MLC depuis sa cellule.
Je ne vois pas pourquoi ce deal doit continuer sous l'actuel mandat.
Coop wana si esila na 2011.

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  Libre Examen le 11/4/2012, 8:27 pm

lino a écrit:
Libre Examen a écrit:
lino a écrit:

[...]
P.S. En passant, Lino : peux-tu nous dire à combien s'élèvent les frais d'installation des députés ? Et plus, combien les signataires du 1 + 4 ont reçu et, semble-t-il, continuent à recevoir ?
[...]
Avec 6.000$ par mois +voiture+villa+garde du corps= "famille déjà ebongi y compris ceux du village" [...]



Lino,

Kiekiekie "famille déjà ebongi y compris ceux du village". Nayokaki que ba frais d'installation ekoki kokoma ti ba 27000$ ?
Opesi ngai réponse ya 1 + 4 tein ?
L.E.
Tu connais bien le montant qu'ils percevaient mensuellement et qui permettait à JP Bemba de diriger le MLC depuis sa cellule.
Je ne vois pas pourquoi ce deal doit continuer sous l'actuel mandat.
Coop wana si esila na 2011.


Lino,

Je ne connais pas vraiment les sommes qu'ils percevaient. Je voulais juste t'emmener à prouver ce que je voulais prouver. Et tu l'as fait. Merci.

C'est que JP Bemba s'est laissé avoir à cause de l'argent. Ce n'était pas la poursuite de l'idéal démocratique qui motivait son action. C'était seulement la poursuite du gain personnel qu'il avait perdu quand LDK a pris le pouvoir.

Il en va de même de tous ces députés "élus". Leur adversaire maintenant c'est Tshisekedi.


Dernière édition par Libre Examen le 11/4/2012, 9:21 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  ndonzwau le 11/4/2012, 8:49 pm

"Le Phare - Majorité présidentielle, PALU : le naufrage !"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=186196&Actualiteit=selected


"L’Avenir - Bureau définitif de l’Assemblée nationale :
Le ticket Aubin Minaku, les dix engagements fermes à réaliser"

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=186203&Actualiteit=selected


"REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE MERCREDI (CongoForum)
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=186209&Actualiteit=selected
"(...)
Politique


Forum des As
titre « Une cabale pour réduire le nombre de députés du PALU ».
Il pense que le parti du patriarche Antoine Gizenga Fundji risque de passer des moments difficiles après la controverse autour du poste de premier vice-président du bureau définitif de l’Assemblée nationale.
Alors que le parti n’arrive pas encore à digérer la perte du poste de 1er vice-président du bureau définitif de la chambre basse, voilà qu’un autre coup politique portant la signature de quelques alliés politiques serait déjà en gestation dans certains milieux politiques jugés proches de la Majorité présidentielle, renseigne ce quotidien. Ce qui tendrait à accréditer la thèse selon laquelle le parti de «Yandi ve» serait dans le collimateur des «frères ennemis» au sein de la famille politique du chef de l’Etat au moment, comme par hasard, de grands enjeux qui pointent à l’horizon.
(...)
« La Majorité parlementaire mise à l’épreuve de feu », titre Le Palmarès. Le coaching dans la répartition des postes à l’Assemblée nationale pousse plusieurs membres de la Majorité parlementaire à s’interroger. La formation du futur gouvernement promet des surprises désagréables à beaucoup. Face à l’incendie, le syndrome de la désertion morale hante les troupes nationalistes. Le Palu a déjà pris le chemin de la résistance.
Toujours au sujet la mise en place du Bureau définitif du Bureau de l’Assemblée nationale, « Election jeudi du bureau définitif », titre encore Le Palmarès. Les candidats rivalisent d’imagination dans l’affichage des banderoles et calicots à leurs effigies. Pendant deux jours les candidats vont tenter de convaincre leurs pairs pour leurs apporter leurs voix. La Majorité présidentielle a lancé sa campagne officiellement dans la mi- journée. Dans une ambiance de chants et des danses, elle a présenté ses candidats au public et aux députés de la plate forme présents au Palais du Peuple. Les candidats de l’Opposition ne se sont pas dérogés de la règle. Eux aussi se sont jetés dans la campagne, annonce ce journal.
L’Opposition menace de boycotter la plénière de jeudi, titre pour sa part Le Phare. Ça commence à chauffer au Palais du Peuple. A la veille de l’élection des membres du bureau définitif des l’Assemblée nationale, les violons ne s’accordent plus entre les groupes parlementaires de l’Opposition, constate ce journal. Et cela, explique-t-il, au sujet des sièges qui leur sont réservés par un arrangement non écrit consenti par la Majorité présidentielle en violation du Règlement d’ordre intérieur tel que modifié par la Cour suprême de Justice à l’issue de l’examen de sa conformité à la Constitution. Le Phare s’interroge : « Vont-ils avoir gain de cause ? Rien n’est moins sûr car les Kabilistes sont décidés à effectuer un passage en force avec leurs « opposants ».
(Il y a en effet une certaine contradiction entre le fait de soumettre des postes à l’élection d’une part et d’en faire d’autre part l’objet d’une répartition convenue à l’avance entre partis. Ne nous voilons cependant pas la face : cette contradiction existe dans beaucoup de Parlements à travers le monde. Croit-on que c’est le seul hasard des votes qui, en Belgique, place invariablement à la tête des deux chambres des représentants des principaux partis, l’un wallon, l’autre flamand ?
Les inquiétudes à ce sujet proviennent bien plutôt de ce que, tant dans la majorité que dans l’opposition, la situation est aujourd’hui bien plus complexe, donc confuse, qu’en 2006 alors que le nombre de siège à pourvoir est le même. Les nombreux parlementaires qui se sentent appelés trouvent qu’il y aura dramatiquement peu d’élus. Ce qui, en effet, viole une loi fondamentale : celle de l’Entrecôte. NdlR)(...)"

Compatriotiquement!

PS
"RDC : l'ONU appelle à une évaluation sans complaisance du processus électoral 2011-2013
(CRI 11/04/2012)"

° http://www.africatime.com/rdc/popup.asp?no_nouvelle=664234

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  ndonzwau le 12/4/2012, 1:57 am

Je trouve qu'on n'avance pas dans le fameux débat de la "participation" et qu'on répète à l'envi les mêmes arguments quand on les détourne pas parfois pour se défendre mais moi je reste sur mon avis contraire à celui de la plupart jusqu'à trouver louables, courageuses et prometteuses contrairement à beaucoup, les tentatives de résistance de l'opposition...
J'y reviendrai plus tard pour m'expliquer encore et encore !


"Assemblée nationale
Samy Badibanga appelle au « vote utile » pour un Bureau définitif « crédible »

° http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_article=122379&id_edition=10094
Le groupe parlementaire de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a choisi le député Samy Badibanga Ntita (Kasaï Oriental) pour occuper le poste de 2ème vice-président du Bureau définitif de l’Assemblée nationale dont les 7 membres seront élus ce jeudi 12 avril en séance plénière de l’Assemblée nationale de la RDC au Palais du peuple.
Il a remporté 18 voix contre 8 au doyen Timothée Kombo et 3 à Rémy Massamba, bénéficiaire du désistement de Paluku en sa faveur, au cours d’un vote organisé vendredi 6 avril. « Les deux autres candidats ont accepté le résultat du vote et pris l’engagement de ne pas mener des actions susceptibles de fragiliser la candidature de leur collègue Badibanga et d’apporter leur soutien au candidat du parti », selon une source proche du candidat désigné.
« Ma candidature au poste de 2ème vice-président du Bureau définitif de l’Assemblée nationale pour la législature 2011-2016 procède d’une triple motivation. La première découle de l’exigence constitutionnelle selon laquelle l’Assemble nationale a la double mission de légiférer et de contrôler aussi bien le gouvernement que les services de l’Etat », explique Samy Badibanga dans son message de campagne électorale.

Le 2ème vice-président s’occupant dans ses attributions réglementaires du contrôle parlementaire, Badibanga s’est engagé - s’il est élu – à « faire en sorte qu’au-delà des conclusions qui en résulteront, la sanction positive ou négative soit une réalité vivante, pour trancher sur le passé ».
« La seconde tient du fait que l’UDPS, mon Parti dont les élus m’ont mandaté, prône le progrès social. Or, c’est justement au 2ème vice-président qu’est confiée la charge des problèmes sociaux des parlementaires en fonction et retraités. Pour ce, je pense avoir, en toute humilité, le profil de l’Homme qu’il faut à la place qu’il faut », a-t-il indiqué.
Quant à la troisième motivation, elle est « d’ordre politique ». En sa qualité de député national élu de la ville de Kinshasa, siège des institutions de la République, Samy Badibanga «souhaite participer activement au changement maintes fois réclamé par le peuple dans la manière de gouverner au sein de l’Assemblée nationale ».
Aux termes de l’article 22 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, deux postes (2ème vice-président et rapporteur adjoint) du Bureau définitif reviennent de droit à l’opposition politique conformément à sa configuration politique.

Ainsi, après l’UDPS (42 députés), le Mouvement de libération du Congo (MLC, 23 députés), 2ème force politique de l’opposition, présente un candidat au poste de rapporteur adjoint. Pour l’heure, il est placé devant un choix cornélien, étant « obligé » de retirer la candidature de Mme Françoise Bembe (Kasaï Oriental, vice-ministre du Portefeuille sous le régime 1+4, députée en 2006-2011) au bénéfice de M. Yvon Dangbele (Equateur).
«Comme le candidat de l’UDPS est du Kasaï Oriental comme Mme Françoise Bemba, et le vote à l’Assemblée nationale se faisant par ordre décroissant des postes, nous sommes obligés d’en tenir compte », a fait remarquer mardi un cadre du MLC.
Cinq groupes parlementaires composent l’opposition politique au sein de l’Assemblée nationale, en l’occurrence l’UDPS, le MLC, l’UNC (Union pour la nation congolaise), les LSC (libéraux sociaux chrétiens) et les FAC (Forces acquises au changement).
Mais à quelques heures de l’élection des membres du Bureau définitif, ces groupes craignent que la majorité parlementaire (371 députés) impose « ses » candidats aux deux postes réservés à l’opposition politique."



"Même divisée, l’Opposition pose des préalables pour participer
à la plénière électorale de ce jeudi

° http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_article=122385&id_edition=10094
L’Opposition est loin de parler un même langage autour de la désignation de ses candidats aux deux postes lui réservés au bureau définitif de l’Assemblée nationale. Mais, en dépit de ce désaccord, elle pose des préalables à la Majorité présidentielle avant sa participation à la plénière de ce jeudi 12 avril consacrée à l’élection et l’installation du bureau définitif de la chambre basse du Parlement(...)"


"La Prospérité - Opposition : les Députés en colère !"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=186216&Actualiteit=selected

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=186215&Actualiteit=selected

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  Admin le 12/4/2012, 3:21 am

ndonzwau a écrit: je reste sur mon avis contraire à celui de la plupart jusqu'à trouver louables, courageuses et prometteuses contrairement à beaucoup, les tentatives de résistance de l'opposition...
!
tres honnêtement Ndonzwau ... Vous en voyez des tentatives de résistance?
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  Libre Examen le 12/4/2012, 5:36 am

lino a écrit:[...] L.E.
Tu connais bien le montant qu'ils percevaient mensuellement et qui permettait à JP Bemba de diriger le MLC depuis sa cellule.
Je ne vois pas pourquoi ce deal doit continuer sous l'actuel mandat.
Coop wana si esila na 2011.

Namoni muntu atye Lino tembe tein ! Donc 1 + 4 ezalaki nango likambo ya ligonda koo, kotondisa poche : bongo na libenga.

Bongo sikoyo na 2011, moko na bango ayebisi biso ye azalaki na chance mpo azalaki na ba PV sinon te alingaki a rater ligonda.

Ah Congo, chance eloko pamba...

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  ndonzwau le 13/4/2012, 1:50 am

"Aubin Minaku au perchoir de l’Assemblée nationale
° http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_article=122413&id_edition=10095
Le député national Aubin Minaku a été élu président de l’Assemblée nationale. C’était au cours de l’élection qui s’est déroulée, hier jeudi 12 avril, au Palais du peuple. Conformément aux résultats des urnes, 343 députés nationaux sur 349 ont voté pour, 3 ont voté contre et 3 bulletins nuls ont été enregistrés.
Quant au poste du 1er vice-président, les élus du peuple présent dans la salle ont jeté leur dévolu sur la personne de l’honorable Charles Mwando Nsimba, avec 324 voix sur 349 votants.
Le poste du 2ème président de la Chambre basse du Parlement est confié à un député de « l’Opposition ». Il s’agit de l’honorable Timothée Kombo. Il a été élu avec 312 voix sur les 349 députés qui ont pris part au vote.

Peu avant le vote, un climat de tension a été observé dans la salle. Et pour cause. Les députés de l’Opposition n’ont pas apprécié l’attitude affichée par leurs collègues de la Majorité. Ils dénoncent le noyautage de l’Opposition par ces derniers qui manifestent une préférence de certains candidats aux postes qui reviennent à l’Opposition.
Ainsi, la présence de deux tickets différents est à la base du spectacle honteux vécu avant le déroulement du scrutin dirigé par le président du bureau provisoire, Timothée Kombo.
La divergence au sujet des tickets à présenter à pousser un grand nombre de députés de l’Opposition à quitter la salle des Congrès du Palais du peuple. Pour ces élus du peuple, la Majorité présidentielle est à la base de cette situation, au motif qu’elle avait déjà porté son choix sur deux membres de l’Opposition proche d’elle. Un comportement qui, à en croire les députés de l’Opposition est de nature « à barrer la route à l’émergence d’une véritable démocratie en RDC ».
A suivre."



"Il n’y a pas eu match
° http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_article=122410&id_edition=10095
Le bureau définitif de l’Assemblée nationale affiche complet. Tout s’est passé comme prévu par la Majorité au Parlement. Même si une frange de l’Opposition a trouvé bon de quitter l’hémicycle, rien n’a empêché le reste des députés nationaux, soit plus de 300, à doter la chambre basse du Parlement d’un bureau pour les cinq ans de cette législature.
A voir l’ambiance qui a régné à l’hémicycle du palais du peuple, il y avait apparemment aucun enjeu majeur autour de ce scrutin. C’est une partie qui a été jouée à l’avance; une partie où les acteurs et les gagnants étaient connus bien avant que le coup d’envoi ne soit lancé.
Il y a donc lieu de se demander s’il y avait bien un enjeu. Pas du tout, de notre point de vue. Tout était ficelé pour obéir à la ligne tracée par la Majorité. L’Opposition en a eu à ses dépens. Elle devait s’inspirer de ses élections pour mieux connaitre et comprendre son adversaire.

Fort de ses 342 députés, la Majorité est convaincue d’avoir l’Assemblée nationale sous son contrôle. A l’Opposition de savoir comment l’amener à obtempérer ses ardeurs.
De toutes les façons, le ticket de la Majorité présidentielle était connu d’avance. Sur les cinq sièges qui lui revenaient, des candidatures uniques ont été enregistrées pour quatre postes. Aubin Minaku Ndjalandjoko (PPRD) était le seul candidat au perchoir de cette institution. Ezadri Eguma Norbert (MSR) au poste de rapporteur, tout comme Elysée Munembwe Tamukumwe (ARC) et Kaboyi Bwiku Bosco, respectivement candidats aux postes de questeur et de questeur adjoint. Le vieux sage Mwando Nsimba qui n’était pourtant annoncé dans la course a profité de la maladresse du Palu pour s’approprier du poste de premier vice-premier président.
Les divisions au sein de l’Opposition n’ont eu aucun effet sur le schéma tracé par la Majorité. Comme obéissant à un théorème, les candidats de la Majorité, même ceux triés dans l’Opposition, ont passé l’épreuve des élections.
Que dire finalement des élections du bureau définitif de l’Assemblée nationale ? La grande leçon est que nous savons désormais la manière avec laquelle va fonctionner la nouvelle chambre basse du parlement.

Comme entre 2006 et 2011, l’Assemblée nationale reste inféodée à la logique de la Majorité. C’est elle qui fixe les règles de jeu. C’est elle aussi qui décidera lorsqu’il s’agira de se pencher sur les grandes questions telles que la révision de la Constitution.
Néanmoins, l’important, pour le peuple congolais, ce n’est pas le nombre ni l’origine des personnes qui vont siéger au bureau de l’Assemblée nationale. Les électeurs attendent plutôt de leurs représentants l’adoption de bonnes lois ainsi qu’un vrai contrôle de ceux qui gèrent au quotidien la Res pubica.
L’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale prouve, à ceux qui avaient une pensée contraire, que le peuple, censé être le souvenir primaire, n’est nullement pris en compte dans les calculs des forces en présence au Parlement. Tout semble obéir à une logique toute autre celle calquée sur les intérêts de ce peuple, qui a été appelé un certain 28 novembre 2011 à s’exprimer par la voie des urnes.
Jeudi 12 avril 2012, il n’y a pas eu match à l’hémicycle. D’autres surprises – désagréables sans doute – nous attendent tout au long de cette législature."



"Forum des As - Mwando, la future "boîte noire" du bureau"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=186242&Actualiteit=selected


"Assemblée nationale : JP Bemba «désavoué» par les siens?
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7227
Le microcosme politique kinois a les yeux rivés sur l’élection des membres du Bureau définitif de l’Assemblée nationale et la formation du gouvernement dit d’ouverture. La course aux postes est donc lancée. Contre toute attente, plusieurs membres du MLC (Mouvement de libération du Congo) de Jean-Pierre Bemba Gombo sont candidats au poste de Rapporteur adjoint du Bureau de l’Assemblée nationale. C’est le cas notamment d’une nommée... Françoise Bemba Ndokwa. Dans un communiqué publié le 5 février dernier, Jean-Jacques Mbungani Mbanda, parlant manifestement sur instruction de «JPB», fustigeait «certains cadres» du MLC qui se laisseraient «séduire par l’idée d’entrer dans un gouvernement avec la majorité présidentielle». Au motif que le clan kabiliste a «largement faussé le scrutin du 28 novembre 2011».(...)"

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  ndonzwau le 13/4/2012, 3:58 am

Chers amis

La très large majorité de ceux qui soutiennent ici l'opposition au pouvoir de Kanambe condamnent la participation des députés élus de ce côté à l'AN quand ils ne prennent pas plaisir à les voir dans la peine d'y jouer leur rôle d'opposants indépendants dans la bataille pour le bureau de l'AN...
J'ai un avis contraire, ce n'est plus un secret et pour tout vous dire cette solitude m'inquiète parfois tant je ne sens pas le dialogue toujours possible; je ne sais plus qui j'ai en face de moi : des Compatriotes défaits et condamnés à subir la toute puissance de Kanambe parce que nous avons râté tout (et aucune introspection valide sur les raisons de ce râtage malheureusement) ou ceux satisfaits que leur option de boyottage prôné par notre influent Lider Maximo prouve que la participation était morte née pour le changement ?


On évoque la qualité manquante de nos politicards; la belle affaire !
J'ai cessé en effet depuis maintenant un petit lustre de croire que la politique n'est qu'un sarcedoce : ça arrive mais c'est bien "inhumain" que de s'appuyer là dessus; cela me parait si irréaliste qu'on ferrait fausse route comme de croire que Machiavel n'était qu' une génération spontanée sortie d'aucune humanité...
Et bien oui; nous ne sommes encore que des hommes et non des dieux et la politique est une affaire d'hommes, un art de la vie : les Jaurès, les Allende, les Lumumba... et même les Tshisekedi, je peux vous l'accorder, demeurent des exceptions !

Il nous faut donc faire avec ce que nous avons d'autant que parmi eux la qualité ne manque peut-être pas au delà de leurs ambitions personnelles bien indispensables par ailleurs et au delà des profits sociaux et matériels qu'ils recherchent aussi compréhensibles dans le contexte de notre société !
Pour moi l'utile leçon à en tirer est que nous n'avons pas réussi à temps la sagesse et l'intelligence de les réunir autour d'un projet commun, meilleur pour nous donner davantage des chances de gagner; pour leur apporter un peu plus de "qualité en les féderant en un front commun, sous une même enseigne et une direction unique... Je reste convaincu que cela était possible si nous en avions pris davantage conscience et une volonté ferme ainsi qu'une meilleure stratégie ! Cela a manifestement échappé à plus d'un ! Ce mauvais cauchemar est donc devant nous; il nous faut le gérer ! Comment ? Voilà selon moi le seul défi qui vaille !

En effet si vous m'avez bien lu depuis un moment, tout mon argumentaire surtout avant les élections mais aussi après, consistait en fait à nous éviter ce scenario !
Nous n'étions pas nombreux à mettre en garde contre les lendemains trop chantants du 28 novembre alors que nous ne prenions pas de garanties supplémentaires; cela risque d'être encore le cas aujourd'hui malheureusement ! A bon entendeur...
A vous lire en effet; je vois ainsi revenir à rebours tous nos poncifs impuissants plutôt symptomatiques de nos travers qui nous conduisent toujours à l'impasse !


1- Les élections n'ont pas été crédibles mais qui l'ignore et maintenant que devons-nous faire alors ?
Les ignorer, continuer à proclamer vainement nos vainqueurs ? Jusqu'où, quand ?
2- On découvre les bienfaits de l'union et de la concertation après les avoir ratées, après avoir railllé sa nécessité la traitant de légende et après avoir fait partout du cavalier seul et de sa puissance, la seule garantie de sa victoire...Nous nous victimisons en augurant de tous les échecs les "participants" actuels après les avoir fragilisés par ce niet absolu et unilatéral... Il aurait fallu se désister en bloc mais qu'a-t-on fait pour sinon tout contre ?
3- On se moque de la résistance même perdue d'avance de Fayulu pour les sièges réservés à l'opposition au bureau de l'AN; n'exagérons rien : c'est exacement ce qu'ils doivent tentter de faire, commencer, s'organiser et continuer cette lutte de dedans...
4- On nous revient avec le poids du nombre mais les 13 parlementaires à l'origine de l'Udps étaient pourtant ultraminoritaires !
Je répète : on avait mal jugé que l'union retirait un alibi de plus pour nous imposer la fraude et après qu'elle nous empêchait de jouer encore à la resistance dedans par la qualité qui elle même dépend largement de cette union et du consensus autour !

5- Et la contrepartie d'une participation "conditionnelle"était d'autant plus exigible et surtout pas en se dispersant...Apparemment le boycottage préalable a dimuné cette capacité de participation conditionnelle mais rien n'est bouclé; attendons dans l'immédiat et dans le moyen terme pour porter des jugements définitifs ! De façon réaliste, le boycottage était plus difficile à obtenir même en se réunissant c'est pourquoi il était plus rentable de trouver ensemble un consensus !
6- Ailleurs, je vous lis souvent parler au nom du peuple comme si vous reniez vos propres convictions : le peuple a opposé un rejet massif du pouvoir à la présidentielle comme aux législatives; ça n'empêche que le pouvoir s'est retrouvé officiellement gagnant; il n' y a pas de raison que dans les mêmes conditions ça ne le soit pas pareil en 2016 ! Alors, svp laissez le peuple tranquille au lieu de parler abusivement en son nom !
7- Tous les autres seraient contre Tshisekedi, quelle généreuse idée ?
8- Etc, etc...

Je vais me répéter, je n'en démordrai pas : en l'état de mon observation et de mes info, la non-conscience de la nécessité de l'union avant les élections de la part de l'opposition et particulièrement de Tshisekedi ainsi que la dispersion après avec le seul niet de ce dernier sans concertation s'avèrent les plus suicidaires !
On me dit qu'il n'y a rien à attendre de tous ces vereux que nous avons là; et qu'il aurait fallu que tous, un peu plus d'une centaine boycottent pour pousser à la reconnaissance de la vérité des urnes, permettre le changement; qu'avons-nous fait pour ???
Bref ça n'a pas été possible; que faisons-nous aujourd'hui pour que notre résistance ait de chances de porter des fruits ?
Je vous rappelle juste que c'est le sens de mes interrogations et de mes propositions et celles d'autres comme Mr CD depuis un moment !
Ou bien nous nous satisfaisons, défaits d'avance, de ce statu quo et/ou nous attendons que ce boycottage apporte des fruits sûrs ou alors vous nous proposez une autre stratégie, laquelle alors ?
Nous revoilà alors à ma case-départ !!!
Voilà en vrac mes observations avec sans doute beaucoup de redites; veuillez m'en excuser d'avance : c'est dans le flot brut de mes pensées...



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  Libre Examen le 13/4/2012, 4:26 am

ndonzwau a écrit: Chers amis

La très large majorité de ceux qui soutiennent ici l'opposition au pouvoir de Kanambe condamnent la participation des députés élus de ce côté à l'AN quand ils ne prennent pas plaisir à les voir dans la peine d'y jouer leur rôle d'opposants indépendants dans la bataille pour le bureau de l'AN...
J'ai un avis contraire, ce n'est plus un secret et pour tout vous dire cette solitude m'inquiète parfois tant je ne sens pas le dialogue toujours possible; je ne sais plus qui j'ai en face de moi : des Compatriotes défaits et condamnés à subir la toute puissance de Kanambe parce que nous avons râté tout (et aucune introspection valide sur les raisons de ce râtage malheureusement) ou ceux satisfaits que leur option de boyottage prôné par notre influent Lider Maximo prouve que la participation était morte née pour le changement ?


On évoque la qualité manquante de nos politicards; la belle affaire !
J'ai cessé en effet depuis maintenant un petit lustre de croire que la politique n'est qu'un sarcedoce : ça arrive mais c'est bien "inhumain" que de s'appuyer là dessus; cela me parait si irréaliste qu'on ferrait fausse route comme de croire que Machiavel n'était qu' une génération spontanée sortie d'aucune humanité...
Et bien oui; nous ne sommes encore que des hommes et non des dieux et la politique est une affaire d'hommes, un art de la vie : les Jaurès, les Allende, les Lumumba... et même les Tshisekedi, je peux vous l'accorder, demeurent des exceptions !

Il nous faut donc faire avec ce que nous avons d'autant que parmi eux la qualité ne manque peut-être pas au delà de leurs ambitions personnelles bien indispensables par ailleurs et au delà des profits sociaux et matériels qu'ils recherchent aussi compréhensibles dans le contexte de notre société !
Pour moi l'utile leçon à en tirer est que nous n'avons pas réussi à temps la sagesse et l'intelligence de les réunir autour d'un projet commun, meilleur pour nous donner davantage des chances de gagner; pour leur apporter un peu plus de "qualité en les féderant en un front commun, sous une même enseigne et une direction unique... Je reste convaincu que cela était possible si nous en avions pris davantage conscience et une volonté ferme ainsi qu'une meilleure stratégie ! Cela a manifestement échappé à plus d'un ! Ce mauvais cauchemar est donc devant nous; il nous faut le gérer ! Comment ? Voilà selon moi le seul défi qui vaille !

En effet si vous m'avez bien lu depuis un moment, tout mon argumentaire surtout avant les élections mais aussi après, consistait en fait à nous éviter ce scenario !
Nous n'étions pas nombreux à mettre en garde contre les lendemains trop chantants du 28 novembre alors que nous ne prenions pas de garanties supplémentaires; cela risque d'être encore le cas aujourd'hui malheureusement ! A bon entendeur...
A vous lire en effet; je vois ainsi revenir à rebours tous nos poncifs impuissants plutôt symptomatiques de nos travers qui nous conduisent toujours à l'impasse !


1- Les élections n'ont pas été crédibles mais qui l'ignore et maintenant que devons-nous faire alors ?
Les ignorer, continuer à proclamer vainement nos vainqueurs ? Jusqu'où, quand ?
2- On découvre les bienfaits de l'union et de la concertation après les avoir ratées, après avoir railllé sa nécessité la traitant de légende et après avoir fait partout du cavalier seul et de sa puissance, la seule garantie de sa victoire...Nous nous victimisons en augurant de tous les échecs les "participants" actuels après les avoir fragilisés par ce niet absolu et unilatéral... Il aurait fallu se désister en bloc mais qu'a-t-on fait pour sinon tout contre ?
3- On se moque de la résistance même perdue d'avance de Fayulu pour les sièges réservés à l'opposition au bureau de l'AN; n'exagérons rien : c'est exacement ce qu'ils doivent tentter de faire, commencer, s'organiser et continuer cette lutte de dedans...
4- On nous revient avec le poids du nombre mais les 13 parlementaires à l'origine de l'Udps étaient pourtant ultraminoritaires !
Je répète : on avait mal jugé que l'union retirait un alibi de plus pour nous imposer la fraude et après qu'elle nous empêchait de jouer encore à la resistance dedans par la qualité qui elle même dépend largement de cette union et du consensus autour !

5- Et la contrepartie d'une participation "conditionnelle"était d'autant plus exigible et surtout pas en se dispersant...Apparemment le boycottage préalable a dimuné cette capacité de participation conditionnelle mais rien n'est bouclé; attendons dans l'immédiat et dans le moyen terme pour porter des jugements définitifs ! De façon réaliste, le boycottage était plus difficile à obtenir même en se réunissant c'est pourquoi il était plus rentable de trouver ensemble un consensus !
6- Ailleurs, je vous lis souvent parler au nom du peuple comme si vous reniez vos propres convictions : le peuple a opposé un rejet massif du pouvoir à la présidentielle comme aux législatives; ça n'empêche que le pouvoir s'est retrouvé officiellement gagnant; il n' y a pas de raison que dans les mêmes conditions ça ne le soit pas pareil en 2016 ! Alors, svp laissez le peuple tranquille au lieu de parler abusivement en son nom !
7- Tous les autres seraient contre Tshisekedi, quelle généreuse idée ?
8- Etc, etc...

Je vais me répéter, je n'en démordrai pas : en l'état de mon observation et de mes info, la non-conscience de la nécessité de l'union avant les élections de la part de l'opposition et particulièrement de Tshisekedi ainsi que la dispersion après avec le seul niet de ce dernier sans concertation s'avèrent les plus suicidaires !
On me dit qu'il n'y a rien à attendre de tous ces vereux que nous avons là; et qu'il aurait fallu que tous, un peu plus d'une centaine boycottent pour pousser à la reconnaissance de la vérité des urnes, permettre le changement; qu'avons-nous fait pour ???
Bref ça n'a pas été possible; que faisons-nous aujourd'hui pour que notre résistance ait de chances de porter des fruits ?
Je vous rappelle juste que c'est le sens de mes interrogations et de mes propositions et celles d'autres comme Mr CD depuis un moment !
Ou bien nous nous satisfaisons, défaits d'avance, de ce statu quo et/ou nous attendons que ce boycottage apporte des fruits sûrs ou alors vous nous proposez une autre stratégie, laquelle alors ?
Nous revoilà alors à ma case-départ !!!
Voilà en vrac mes observations avec sans doute beaucoup de redites; veuillez m'en excuser d'avance : c'est dans le flot brut de mes pensées...



Compatriotiquement!
Dom,

Oui, vous vous répétez. Tout votre long développement ne sert qu'à démontrer une chose : nous en sommes là, avant comme après les élections, par la faute de Tshisekedi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  ndonzwau le 13/4/2012, 5:17 am

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit: Chers amis

La très large majorité de ceux qui soutiennent ici l'opposition au pouvoir de Kanambe condamnent la participation des députés élus de ce côté à l'AN quand ils ne prennent pas plaisir à les voir dans la peine d'y jouer leur rôle d'opposants indépendants dans la bataille pour le bureau de l'AN...
J'ai un avis contraire, ce n'est plus un secret et pour tout vous dire cette solitude m'inquiète parfois tant je ne sens pas le dialogue toujours possible; je ne sais plus qui j'ai en face de moi : des Compatriotes défaits et condamnés à subir la toute puissance de Kanambe parce que nous avons râté tout (et aucune introspection valide sur les raisons de ce râtage malheureusement) ou ceux satisfaits que leur option de boyottage prôné par notre influent Lider Maximo prouve que la participation était morte née pour le changement ?


On évoque la qualité manquante de nos politicards; la belle affaire !
J'ai cessé en effet depuis maintenant un petit lustre de croire que la politique n'est qu'un sarcedoce : ça arrive mais c'est bien "inhumain" que de s'appuyer là dessus; cela me parait si irréaliste qu'on ferrait fausse route comme de croire que Machiavel n'était qu' une génération spontanée sortie d'aucune humanité...
Et bien oui; nous ne sommes encore que des hommes et non des dieux et la politique est une affaire d'hommes, un art de la vie : les Jaurès, les Allende, les Lumumba... et même les Tshisekedi, je peux vous l'accorder, demeurent des exceptions !

Il nous faut donc faire avec ce que nous avons d'autant que parmi eux la qualité ne manque peut-être pas au delà de leurs ambitions personnelles bien indispensables par ailleurs et au delà des profits sociaux et matériels qu'ils recherchent aussi compréhensibles dans le contexte de notre société !
Pour moi l'utile leçon à en tirer est que nous n'avons pas réussi à temps la sagesse et l'intelligence de les réunir autour d'un projet commun, meilleur pour nous donner davantage des chances de gagner; pour leur apporter un peu plus de "qualité en les féderant en un front commun, sous une même enseigne et une direction unique... Je reste convaincu que cela était possible si nous en avions pris davantage conscience et une volonté ferme ainsi qu'une meilleure stratégie ! Cela a manifestement échappé à plus d'un ! Ce mauvais cauchemar est donc devant nous; il nous faut le gérer ! Comment ? Voilà selon moi le seul défi qui vaille !

En effet si vous m'avez bien lu depuis un moment, tout mon argumentaire surtout avant les élections mais aussi après, consistait en fait à nous éviter ce scenario !
Nous n'étions pas nombreux à mettre en garde contre les lendemains trop chantants du 28 novembre alors que nous ne prenions pas de garanties supplémentaires; cela risque d'être encore le cas aujourd'hui malheureusement ! A bon entendeur...
A vous lire en effet; je vois ainsi revenir à rebours tous nos poncifs impuissants plutôt symptomatiques de nos travers qui nous conduisent toujours à l'impasse !


1- Les élections n'ont pas été crédibles mais qui l'ignore et maintenant que devons-nous faire alors ?
Les ignorer, continuer à proclamer vainement nos vainqueurs ? Jusqu'où, quand ?
2- On découvre les bienfaits de l'union et de la concertation après les avoir ratées, après avoir railllé sa nécessité la traitant de légende et après avoir fait partout du cavalier seul et de sa puissance, la seule garantie de sa victoire...Nous nous victimisons en augurant de tous les échecs les "participants" actuels après les avoir fragilisés par ce niet absolu et unilatéral... Il aurait fallu se désister en bloc mais qu'a-t-on fait pour sinon tout contre ?
3- On se moque de la résistance même perdue d'avance de Fayulu pour les sièges réservés à l'opposition au bureau de l'AN; n'exagérons rien : c'est exacement ce qu'ils doivent tentter de faire, commencer, s'organiser et continuer cette lutte de dedans...
4- On nous revient avec le poids du nombre mais les 13 parlementaires à l'origine de l'Udps étaient pourtant ultraminoritaires !
Je répète : on avait mal jugé que l'union retirait un alibi de plus pour nous imposer la fraude et après qu'elle nous empêchait de jouer encore à la resistance dedans par la qualité qui elle même dépend largement de cette union et du consensus autour !

5- Et la contrepartie d'une participation "conditionnelle"était d'autant plus exigible et surtout pas en se dispersant...Apparemment le boycottage préalable a dimuné cette capacité de participation conditionnelle mais rien n'est bouclé; attendons dans l'immédiat et dans le moyen terme pour porter des jugements définitifs ! De façon réaliste, le boycottage était plus difficile à obtenir même en se réunissant c'est pourquoi il était plus rentable de trouver ensemble un consensus !
6- Ailleurs, je vous lis souvent parler au nom du peuple comme si vous reniez vos propres convictions : le peuple a opposé un rejet massif du pouvoir à la présidentielle comme aux législatives; ça n'empêche que le pouvoir s'est retrouvé officiellement gagnant; il n' y a pas de raison que dans les mêmes conditions ça ne le soit pas pareil en 2016 ! Alors, svp laissez le peuple tranquille au lieu de parler abusivement en son nom !
7- Tous les autres seraient contre Tshisekedi, quelle généreuse idée ?
8- Etc, etc...

Je vais me répéter, je n'en démordrai pas : en l'état de mon observation et de mes info, la non-conscience de la nécessité de l'union avant les élections de la part de l'opposition et particulièrement de Tshisekedi ainsi que la dispersion après avec le seul niet de ce dernier sans concertation s'avèrent les plus suicidaires !
On me dit qu'il n'y a rien à attendre de tous ces vereux que nous avons là; et qu'il aurait fallu que tous, un peu plus d'une centaine boycottent pour pousser à la reconnaissance de la vérité des urnes, permettre le changement; qu'avons-nous fait pour ???
Bref ça n'a pas été possible; que faisons-nous aujourd'hui pour que notre résistance ait de chances de porter des fruits ?
Je vous rappelle juste que c'est le sens de mes interrogations et de mes propositions et celles d'autres comme Mr CD depuis un moment !
Ou bien nous nous satisfaisons, défaits d'avance, de ce statu quo et/ou nous attendons que ce boycottage apporte des fruits sûrs ou alors vous nous proposez une autre stratégie, laquelle alors ?
Nous revoilà alors à ma case-départ !!!
Voilà en vrac mes observations avec sans doute beaucoup de redites; veuillez m'en excuser d'avance : c'est dans le flot brut de mes pensées...



Compatriotiquement!
Dom,

Oui, vous vous répétez. Tout votre long développement ne sert qu'à démontrer une chose : nous en sommes là, avant comme après les élections, par la faute de Tshisekedi.

LE,

Vous vous ne vous en repetez pas moins : votre beau et unique rôle ici c'est la défense de Tshisekedi, vous ne pistez partout et ne voyez que les prétendus crimes de lèse-majesté contre Tshisekedi !

Et vous venez encore de l'illustrer de manière éclatante : onubilé par votre mission vous n'avez voulu rien comprendre de "mon long développement" qui se fiche, pour tout vous dire, que ce soit sa faute ou celle de je ne sais qui, il veut seulement démontrer que nous sommes dans l'impasse parce que nous avons aussi commis des erreurs et lesquelles ! A moins que vous trouviez que tout va bien ou que c'est ainsi la volonté de Dieu; amen !

Quant à moi, j'ai le tort de croire que nous en sommes là parce que des fautes ont été commises et nous continuons à en commettre et qu'il faut les affronter !
Alors que devons-nous faire pour mieux nous en tirer ? C'est simplement ça !
Le jour où vous aurez le courage et l'honnêteé de répondre à cette question; non seulement la discussion avec vous prendra enfin un sens mais aussi vous serez moins aveuglé par votre rôle d'avocat !


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  Libre Examen le 13/4/2012, 5:51 am

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit: Chers amis

La très large majorité de ceux qui soutiennent ici l'opposition au pouvoir de Kanambe condamnent la participation des députés élus de ce côté à l'AN quand ils ne prennent pas plaisir à les voir dans la peine d'y jouer leur rôle d'opposants indépendants dans la bataille pour le bureau de l'AN...
J'ai un avis contraire, ce n'est plus un secret et pour tout vous dire cette solitude m'inquiète parfois tant je ne sens pas le dialogue toujours possible; je ne sais plus qui j'ai en face de moi : des Compatriotes défaits et condamnés à subir la toute puissance de Kanambe parce que nous avons râté tout (et aucune introspection valide sur les raisons de ce râtage malheureusement) ou ceux satisfaits que leur option de boyottage prôné par notre influent Lider Maximo prouve que la participation était morte née pour le changement ?


On évoque la qualité manquante de nos politicards; la belle affaire !
J'ai cessé en effet depuis maintenant un petit lustre de croire que la politique n'est qu'un sarcedoce : ça arrive mais c'est bien "inhumain" que de s'appuyer là dessus; cela me parait si irréaliste qu'on ferrait fausse route comme de croire que Machiavel n'était qu' une génération spontanée sortie d'aucune humanité...
Et bien oui; nous ne sommes encore que des hommes et non des dieux et la politique est une affaire d'hommes, un art de la vie : les Jaurès, les Allende, les Lumumba... et même les Tshisekedi, je peux vous l'accorder, demeurent des exceptions !

Il nous faut donc faire avec ce que nous avons d'autant que parmi eux la qualité ne manque peut-être pas au delà de leurs ambitions personnelles bien indispensables par ailleurs et au delà des profits sociaux et matériels qu'ils recherchent aussi compréhensibles dans le contexte de notre société !
Pour moi l'utile leçon à en tirer est que nous n'avons pas réussi à temps la sagesse et l'intelligence de les réunir autour d'un projet commun, meilleur pour nous donner davantage des chances de gagner; pour leur apporter un peu plus de "qualité en les féderant en un front commun, sous une même enseigne et une direction unique... Je reste convaincu que cela était possible si nous en avions pris davantage conscience et une volonté ferme ainsi qu'une meilleure stratégie ! Cela a manifestement échappé à plus d'un ! Ce mauvais cauchemar est donc devant nous; il nous faut le gérer ! Comment ? Voilà selon moi le seul défi qui vaille !

En effet si vous m'avez bien lu depuis un moment, tout mon argumentaire surtout avant les élections mais aussi après, consistait en fait à nous éviter ce scenario !
Nous n'étions pas nombreux à mettre en garde contre les lendemains trop chantants du 28 novembre alors que nous ne prenions pas de garanties supplémentaires; cela risque d'être encore le cas aujourd'hui malheureusement ! A bon entendeur...
A vous lire en effet; je vois ainsi revenir à rebours tous nos poncifs impuissants plutôt symptomatiques de nos travers qui nous conduisent toujours à l'impasse !


1- Les élections n'ont pas été crédibles mais qui l'ignore et maintenant que devons-nous faire alors ?
Les ignorer, continuer à proclamer vainement nos vainqueurs ? Jusqu'où, quand ?
2- On découvre les bienfaits de l'union et de la concertation après les avoir ratées, après avoir railllé sa nécessité la traitant de légende et après avoir fait partout du cavalier seul et de sa puissance, la seule garantie de sa victoire...Nous nous victimisons en augurant de tous les échecs les "participants" actuels après les avoir fragilisés par ce niet absolu et unilatéral... Il aurait fallu se désister en bloc mais qu'a-t-on fait pour sinon tout contre ?
3- On se moque de la résistance même perdue d'avance de Fayulu pour les sièges réservés à l'opposition au bureau de l'AN; n'exagérons rien : c'est exacement ce qu'ils doivent tentter de faire, commencer, s'organiser et continuer cette lutte de dedans...
4- On nous revient avec le poids du nombre mais les 13 parlementaires à l'origine de l'Udps étaient pourtant ultraminoritaires !
Je répète : on avait mal jugé que l'union retirait un alibi de plus pour nous imposer la fraude et après qu'elle nous empêchait de jouer encore à la resistance dedans par la qualité qui elle même dépend largement de cette union et du consensus autour !

5- Et la contrepartie d'une participation "conditionnelle"était d'autant plus exigible et surtout pas en se dispersant...Apparemment le boycottage préalable a dimuné cette capacité de participation conditionnelle mais rien n'est bouclé; attendons dans l'immédiat et dans le moyen terme pour porter des jugements définitifs ! De façon réaliste, le boycottage était plus difficile à obtenir même en se réunissant c'est pourquoi il était plus rentable de trouver ensemble un consensus !
6- Ailleurs, je vous lis souvent parler au nom du peuple comme si vous reniez vos propres convictions : le peuple a opposé un rejet massif du pouvoir à la présidentielle comme aux législatives; ça n'empêche que le pouvoir s'est retrouvé officiellement gagnant; il n' y a pas de raison que dans les mêmes conditions ça ne le soit pas pareil en 2016 ! Alors, svp laissez le peuple tranquille au lieu de parler abusivement en son nom !
7- Tous les autres seraient contre Tshisekedi, quelle généreuse idée ?
8- Etc, etc...

Je vais me répéter, je n'en démordrai pas : en l'état de mon observation et de mes info, la non-conscience de la nécessité de l'union avant les élections de la part de l'opposition et particulièrement de Tshisekedi ainsi que la dispersion après avec le seul niet de ce dernier sans concertation s'avèrent les plus suicidaires !
On me dit qu'il n'y a rien à attendre de tous ces vereux que nous avons là; et qu'il aurait fallu que tous, un peu plus d'une centaine boycottent pour pousser à la reconnaissance de la vérité des urnes, permettre le changement; qu'avons-nous fait pour ???
Bref ça n'a pas été possible; que faisons-nous aujourd'hui pour que notre résistance ait de chances de porter des fruits ?
Je vous rappelle juste que c'est le sens de mes interrogations et de mes propositions et celles d'autres comme Mr CD depuis un moment !
Ou bien nous nous satisfaisons, défaits d'avance, de ce statu quo et/ou nous attendons que ce boycottage apporte des fruits sûrs ou alors vous nous proposez une autre stratégie, laquelle alors ?
Nous revoilà alors à ma case-départ !!!
Voilà en vrac mes observations avec sans doute beaucoup de redites; veuillez m'en excuser d'avance : c'est dans le flot brut de mes pensées...



Compatriotiquement!
Dom,

Oui, vous vous répétez. Tout votre long développement ne sert qu'à démontrer une chose : nous en sommes là, avant comme après les élections, par la faute de Tshisekedi.

LE,

Vous vous ne vous en repetez pas moins : votre beau et unique rôle ici c'est la défense de Tshisekedi, vous ne pistez partout et ne voyez que les prétendus crimes de lèse-majesté contre Tshisekedi !

Et vous venez encore de l'illustrer de manière éclatante : onubilé par votre mission vous n'avez voulu rien comprendre de "mon long développement" qui se fiche, pour tout vous dire, que ce soit sa faute ou celle de je ne sais qui, il veut seulement démontrer que nous sommes dans l'impasse parce que nous avons aussi commis des erreurs et lesquelles ! A moins que vous trouviez que tout va bien ou que c'est ainsi la volonté de Dieu; amen !

Quant à moi, j'ai le tort de croire que nous en sommes là parce que des fautes ont été commises et nous continuons à en commettre et qu'il faut les affronter !
Alors que devons-nous faire pour mieux nous en tirer ? C'est simplement ça !
Le jour où vous aurez le courage et l'honnêteé de répondre à cette question; non seulement la discussion avec vous prendra enfin un sens mais aussi vous serez moins aveuglé par votre rôle d'avocat !


Compatriotiquement!

Dom,

Je ne défends pas Tshisekedi. Il se fait que j'hadère globalement aux mêmes principes et valeurs qu'il défend.

En ce qui concerne votre question, j'y ai répondu plusieurs fois et d'autres que moi l'ont aussi fait mais vous n'entendez d'autres réponses que les votres et celles que vous voulez entendre. Convenons au moins que nous voulons la même chose mais nous voyons différemment les moyens de l'atteindre.

De toute façon, vous devriez vous apaiser. Vous n'avez plus de raisons de vous inquiéter. Car comme notre cher compatriote Jimkk l'a mentionné : Tshisekedi a été maitrisé. Il est hors circuit. Il a été mis hors d'état de nuire et à la majorité et à l'opposition par l'infallible Joseph Kabila. Il ne peut plus troubler la fête dans l'opposition. Rien n'empêche donc désormais cette opposition d'agir selon vos voeux. Rien n'empêche l'opposition à se fédérer ou mieux à se fusionner en un seul nouvel parti, et pourquoi pas avec comme chef Vital Kamerhe et s'exprimer d'une seule voix. Nous n'attendons plus que ça de leur part. Tshisekedi n'est plus là pour les en empêcher. Ironie, l'infallible Joseph Kabila a pris soin de lui pour le bonheur et le bien-être de l'opposition.

Joseph Kabila réussirait-il ainsi par détour à faire se réaliser vos voeux ? La politique dans la savane congolaise emprunte parfois des voies insondables. Croyez-moi, cher Dom, nous n'en serons que tous forts heureux !

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  ndonzwau le 13/4/2012, 8:32 pm

"Bruxelles : L’opposition tshisekediste continue «à se tâter»
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7231
C’est l’impression générale qui s’est dégagée lors d’un point de presse animé, mercredi 12 avril, à Bruxelles, par deux membres de l’opposition pro-Tshisekedi en l’occurrence le député national Alexis Mutanda et Tharcisse Loseke Ne
mbalemba. Animateur-communicateur de la RLTV (Radio lisanga télévision), Babi Balukuna faisait partie des orateurs. A tort ou à raison, les trois conférenciers se sont attardés plus sur des "faits connus" - relatifs aux «fraudes massives» et «irrégularités» constatées lors des élections du 28 novembre - qu’à répondre notamment à une question : "Et maintenant ?" Alexis Mutanda a néanmoins lancé une phrase elliptique comme pour expliquer les déboires de l’opposition : «Il n’y a pas de mauvaises troupes…».(...)"


"REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE VENDREDI (CongoForum)"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=186251&Actualiteit=selected

° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120413093957/mlc-rdc-pprd-mprdc-aubin-minaku-elu-nouveau-president-de-l-assemblee-nationale.html
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=186244&Actualiteit=selected

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  ndonzwau le 13/4/2012, 8:52 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit: Chers amis

La très large majorité de ceux qui soutiennent ici l'opposition au pouvoir de Kanambe condamnent la participation des députés élus de ce côté à l'AN quand ils ne prennent pas plaisir à les voir dans la peine d'y jouer leur rôle d'opposants indépendants dans la bataille pour le bureau de l'AN...
J'ai un avis contraire, ce n'est plus un secret et pour tout vous dire cette solitude m'inquiète parfois tant je ne sens pas le dialogue toujours possible; je ne sais plus qui j'ai en face de moi : des Compatriotes défaits et condamnés à subir la toute puissance de Kanambe parce que nous avons râté tout (et aucune introspection valide sur les raisons de ce râtage malheureusement) ou ceux satisfaits que leur option de boyottage prôné par notre influent Lider Maximo prouve que la participation était morte née pour le changement ?

(...)
En effet si vous m'avez bien lu depuis un moment, tout mon argumentaire surtout avant les élections mais aussi après, consistait en fait à nous éviter ce scenario !
Nous n'étions pas nombreux à mettre en garde contre les lendemains trop chantants du 28 novembre alors que nous ne prenions pas de garanties supplémentaires; cela risque d'être encore le cas aujourd'hui malheureusement ! A bon entendeur...
A vous lire en effet; je vois ainsi revenir à rebours tous nos poncifs impuissants plutôt symptomatiques de nos travers qui nous conduisent toujours à l'impasse !

(...)
Je vais me répéter, je n'en démordrai pas : en l'état de mon observation et de mes info, la non-conscience de la nécessité de l'union avant les élections de la part de l'opposition et particulièrement de Tshisekedi ainsi que la dispersion après avec le seul niet de ce dernier sans concertation s'avèrent les plus suicidaires !
On me dit qu'il n'y a rien à attendre de tous ces vereux que nous avons là; et qu'il aurait fallu que tous, un peu plus d'une centaine boycottent pour pousser à la reconnaissance de la vérité des urnes, permettre le changement; qu'avons-nous fait pour ???
Bref ça n'a pas été possible; que faisons-nous aujourd'hui pour que notre résistance ait de chances de porter des fruits ?
Je vous rappelle juste que c'est le sens de mes interrogations et de mes propositions et celles d'autres comme Mr CD depuis un moment !
Ou bien nous nous satisfaisons, défaits d'avance, de ce statu quo et/ou nous attendons que ce boycottage apporte des fruits sûrs ou alors vous nous proposez une autre stratégie, laquelle alors ?
Nous revoilà alors à ma case-départ !!!
Voilà en vrac mes observations avec sans doute beaucoup de redites; veuillez m'en excuser d'avance : c'est dans le flot brut de mes pensées...



Compatriotiquement!
Dom,

Oui, vous vous répétez. Tout votre long développement ne sert qu'à démontrer une chose : nous en sommes là, avant comme après les élections, par la faute de Tshisekedi.

LE,

Vous vous ne vous en repetez pas moins : votre beau et unique rôle ici c'est la défense de Tshisekedi, vous ne pistez partout et ne voyez que les prétendus crimes de lèse-majesté contre Tshisekedi !

Et vous venez encore de l'illustrer de manière éclatante : onubilé par votre mission vous n'avez voulu rien comprendre de "mon long développement" qui se fiche, pour tout vous dire, que ce soit sa faute ou celle de je ne sais qui, il veut seulement démontrer que nous sommes dans l'impasse parce que nous avons aussi commis des erreurs et lesquelles ! A moins que vous trouviez que tout va bien ou que c'est ainsi la volonté de Dieu; amen !

Quant à moi, j'ai le tort de croire que nous en sommes là parce que des fautes ont été commises et nous continuons à en commettre et qu'il faut les affronter !
Alors que devons-nous faire pour mieux nous en tirer ? C'est simplement ça !
Le jour où vous aurez le courage et l'honnêteé de répondre à cette question; non seulement la discussion avec vous prendra enfin un sens mais aussi vous serez moins aveuglé par votre rôle d'avocat !


Compatriotiquement!

Dom,

Je ne défends pas Tshisekedi. Il se fait que j'hadère globalement aux mêmes principes et valeurs qu'il défend.

En ce qui concerne votre question, j'y ai répondu plusieurs fois et d'autres que moi l'ont aussi fait mais vous n'entendez d'autres réponses que les votres et celles que vous voulez entendre. Convenons au moins que nous voulons la même chose mais nous voyons différemment les moyens de l'atteindre.

De toute façon, vous devriez vous apaiser. Vous n'avez plus de raisons de vous inquiéter. Car comme notre cher compatriote Jimkk l'a mentionné : Tshisekedi a été maitrisé. Il est hors circuit. Il a été mis hors d'état de nuire et à la majorité et à l'opposition par l'infallible Joseph Kabila. Il ne peut plus troubler la fête dans l'opposition. Rien n'empêche donc désormais cette opposition d'agir selon vos voeux. Rien n'empêche l'opposition à se fédérer ou mieux à se fusionner en un seul nouvel parti, et pourquoi pas avec comme chef Vital Kamerhe et s'exprimer d'une seule voix. Nous n'attendons plus que ça de leur part. Tshisekedi n'est plus là pour les en empêcher. Ironie, l'infallible Joseph Kabila a pris soin de lui pour le bonheur et le bien-être de l'opposition.

Joseph Kabila réussirait-il ainsi par détour à faire se réaliser vos voeux ? La politique dans la savane congolaise emprunte parfois des voies insondables. Croyez-moi, cher Dom, nous n'en serons que tous forts heureux !

LE,

Ata vous même : ne voir dans ce que j'ai écrit que la condamnation de Tshisekedi; il faut le faire ! Ca révèle tout de vous; passons !

Etre l'avocat indéfectible de Ya Tshirshi; c'est tout votre droit et à la limite c'est même tout à votre honneur mais moi je ne veux être que l'avocat de "l'opposition" et comme tel; je veux justement le contraire de vos souhaits : que le Lider Maximo soit encore cette force que nous puissons mettre au service de l'opposition, au service du changement; celle qui nous permette de mieux gagner cette évolution ! Ca a toujours été son rôle, sa légitimité, son mérite ! Et donc ne pas nous résigner à son exclusion en dehors de la bataille, du système lui qui reste malgré son âge en activité ! Nous opposer à sa "prison"...

Voilà le sens de mes critiques envers sa stratégie parce que je la trouve moins adaptée, moins pragmatique, moins lucide, pas à même de gagner : c'est quand même mon droit et même mon devoir de le dire sans que je sois accusé de l'avoir en haine ?

En attendant, si vous nous avez déjà proposé une stratégie quelconque c'est sans doute ne rien faire, le statu quo ou le seul niet à tout que ça ne m'est jamais parvenu au cortex ! Si c'est quelque chose d'actif et bien repetez-le nous en 2 mots et tous le jugeront ici ! Pas besoin de polémique ni de victimisation ni de plaidoyer sans cause !!!


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  Libre Examen le 13/4/2012, 9:28 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit: Chers amis

La très large majorité de ceux qui soutiennent ici l'opposition au pouvoir de Kanambe condamnent la participation des députés élus de ce côté à l'AN quand ils ne prennent pas plaisir à les voir dans la peine d'y jouer leur rôle d'opposants indépendants dans la bataille pour le bureau de l'AN...
J'ai un avis contraire, ce n'est plus un secret et pour tout vous dire cette solitude m'inquiète parfois tant je ne sens pas le dialogue toujours possible; je ne sais plus qui j'ai en face de moi : des Compatriotes défaits et condamnés à subir la toute puissance de Kanambe parce que nous avons râté tout (et aucune introspection valide sur les raisons de ce râtage malheureusement) ou ceux satisfaits que leur option de boyottage prôné par notre influent Lider Maximo prouve que la participation était morte née pour le changement ?

(...)
En effet si vous m'avez bien lu depuis un moment, tout mon argumentaire surtout avant les élections mais aussi après, consistait en fait à nous éviter ce scenario !
Nous n'étions pas nombreux à mettre en garde contre les lendemains trop chantants du 28 novembre alors que nous ne prenions pas de garanties supplémentaires; cela risque d'être encore le cas aujourd'hui malheureusement ! A bon entendeur...
A vous lire en effet; je vois ainsi revenir à rebours tous nos poncifs impuissants plutôt symptomatiques de nos travers qui nous conduisent toujours à l'impasse !

(...)
Je vais me répéter, je n'en démordrai pas : en l'état de mon observation et de mes info, la non-conscience de la nécessité de l'union avant les élections de la part de l'opposition et particulièrement de Tshisekedi ainsi que la dispersion après avec le seul niet de ce dernier sans concertation s'avèrent les plus suicidaires !
On me dit qu'il n'y a rien à attendre de tous ces vereux que nous avons là; et qu'il aurait fallu que tous, un peu plus d'une centaine boycottent pour pousser à la reconnaissance de la vérité des urnes, permettre le changement; qu'avons-nous fait pour ???
Bref ça n'a pas été possible; que faisons-nous aujourd'hui pour que notre résistance ait de chances de porter des fruits ?
Je vous rappelle juste que c'est le sens de mes interrogations et de mes propositions et celles d'autres comme Mr CD depuis un moment !
Ou bien nous nous satisfaisons, défaits d'avance, de ce statu quo et/ou nous attendons que ce boycottage apporte des fruits sûrs ou alors vous nous proposez une autre stratégie, laquelle alors ?
Nous revoilà alors à ma case-départ !!!
Voilà en vrac mes observations avec sans doute beaucoup de redites; veuillez m'en excuser d'avance : c'est dans le flot brut de mes pensées...



Compatriotiquement!
Dom,

Oui, vous vous répétez. Tout votre long développement ne sert qu'à démontrer une chose : nous en sommes là, avant comme après les élections, par la faute de Tshisekedi.

LE,

Vous vous ne vous en repetez pas moins : votre beau et unique rôle ici c'est la défense de Tshisekedi, vous ne pistez partout et ne voyez que les prétendus crimes de lèse-majesté contre Tshisekedi !

Et vous venez encore de l'illustrer de manière éclatante : onubilé par votre mission vous n'avez voulu rien comprendre de "mon long développement" qui se fiche, pour tout vous dire, que ce soit sa faute ou celle de je ne sais qui, il veut seulement démontrer que nous sommes dans l'impasse parce que nous avons aussi commis des erreurs et lesquelles ! A moins que vous trouviez que tout va bien ou que c'est ainsi la volonté de Dieu; amen !

Quant à moi, j'ai le tort de croire que nous en sommes là parce que des fautes ont été commises et nous continuons à en commettre et qu'il faut les affronter !
Alors que devons-nous faire pour mieux nous en tirer ? C'est simplement ça !
Le jour où vous aurez le courage et l'honnêteé de répondre à cette question; non seulement la discussion avec vous prendra enfin un sens mais aussi vous serez moins aveuglé par votre rôle d'avocat !


Compatriotiquement!

Dom,

Je ne défends pas Tshisekedi. Il se fait que j'hadère globalement aux mêmes principes et valeurs qu'il défend.

En ce qui concerne votre question, j'y ai répondu plusieurs fois et d'autres que moi l'ont aussi fait mais vous n'entendez d'autres réponses que les votres et celles que vous voulez entendre. Convenons au moins que nous voulons la même chose mais nous voyons différemment les moyens de l'atteindre.

De toute façon, vous devriez vous apaiser. Vous n'avez plus de raisons de vous inquiéter. Car comme notre cher compatriote Jimkk l'a mentionné : Tshisekedi a été maitrisé. Il est hors circuit. Il a été mis hors d'état de nuire et à la majorité et à l'opposition par l'infallible Joseph Kabila. Il ne peut plus troubler la fête dans l'opposition. Rien n'empêche donc désormais cette opposition d'agir selon vos voeux. Rien n'empêche l'opposition à se fédérer ou mieux à se fusionner en un seul nouvel parti, et pourquoi pas avec comme chef Vital Kamerhe et s'exprimer d'une seule voix. Nous n'attendons plus que ça de leur part. Tshisekedi n'est plus là pour les en empêcher. Ironie, l'infallible Joseph Kabila a pris soin de lui pour le bonheur et le bien-être de l'opposition.

Joseph Kabila réussirait-il ainsi par détour à faire se réaliser vos voeux ? La politique dans la savane congolaise emprunte parfois des voies insondables. Croyez-moi, cher Dom, nous n'en serons que tous forts heureux !

LE,

Ata vous même : ne voir dans ce que j'ai écrit que la condamnation de Tshisekedi; il faut le faire ! Ca révèle tout de vous; passons !

Etre l'avocat indéfectible de Ya Tshirshi; c'est tout votre droit et à la limite c'est même tout à votre honneur mais moi je ne veux être que l'avocat de "l'opposition" et comme tel; je veux justement le contraire de vos souhaits : que le Lider Maximo soit encore cette force que nous puissons mettre au service de l'opposition, au service du changement; celle qui nous permette de mieux gagner cette évolution ! Ca a toujours été son rôle, sa légitimité, son mérite ! Et donc ne pas nous résigner à son exclusion en dehors de la bataille, du système lui qui reste malgré son âge en activité ! Nous opposer à sa "prison"...

Voilà le sens de mes critiques envers sa stratégie parce que je la trouve moins adaptée, moins pragmatique, moins lucide, pas à même de gagner : c'est quand même mon droit et même mon devoir de le dire sans que je sois accusé de l'avoir en haine ?

En attendant, si vous nous avez déjà proposé une stratégie quelconque c'est sans doute ne rien faire, le statu quo ou le seul niet à tout que ça ne m'est jamais parvenu au cortex ! Si c'est quelque chose d'actif et bien repetez-le nous en 2 mots et tous le jugeront ici ! Pas besoin de polémique ni de victimisation ni de plaidoyer sans cause !!!


Compatriotiquement!

Dom,

Nous avons tous chacun le droit de défendre des positions contraires sans que nous accusons les uns les autres. Permettez-moi de vous rappeler que vous êtes le premier à avoir commencé à accuser ceux que vous avez qualifiés des gens qui soutiennent systématiquement Tshisekedi.

Je me contente pour ma part de décomposer vos longs développements en leurs éléments les plus simples. Voilà tout.

Je vous oppose des arguments contraire aux votres chaque fois que je le juge nécessaire. Et si vous pensez que se faire l'avocat indéfectible du diable Tshisekedi, je respecte votre opinion et vous y avez bien droit tout comme j'ai le droit de ne pas être d'accord avec vous.

Je dois quitter. J'y reviendrai.

Très fraternellement mon cher Dom.

P.S. Vite un dernier mot avant que je ne parte. Dom, il n'y a pas de parcours sans faute. Des fautes sont toujours commises. Mais ne pas vouloir reconnaitre que nous en sommes essentiellement là aujourd'hui parce le pouvoir (Kabila, la MP, la CENI, la CSJ. l'armée et la police) a décidé de gouverner par défi en recourant à force, c'est ignorer complètement la raison principale pour laquelle nous nous retrouvons dans la présente situation pour en attribuer la responsabilité à l'opposition.

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  ndonzwau le 13/4/2012, 10:52 pm

LE,

Arrêtons, svp, cette paranoïa bête, cette victimisation malvenue : vous auriez le droit de ramener selon vos vues mes longs développements en ses éléments prétendus simples et moi je ne serai condamné qu'à accuser ? Allons donc !!!

Je vous ai reproché de faire de Tshisekedi votre propriété comme je déplorais, sous prétexte de le défendre, de me demander de faire la fête parce qu'il serait maîtrisé ! C'est quoi ce cirque ?
Vous me le voulez même "diable" : ça va bien dans votre tête, votre esprit et votre coeur, LE ???
Y aller jusqu'à croire que Tshisekedi serait pour moi le diable ? Et vous le bon Dieu ???
Inacceptable; si je ne vous connaissais pas d'avant, je refuserais désormais de dialoguer avec vous; vos raisons de de vous approprier Tshisekedi ne peuvent vous autoriser de me faire cette injure ! Hallucinant !!!

Je n'aurais pas le droit de vouloir un Tshisekedi, leader national insigne, encore actif, capable d'impulser de sa personnalité les changements dont le pays a besoin et de lui demander davantage ?
Mais où sommes-nous ? A Kabeya Kamwanga, le village ou au Congo mien, nôtre, le pays ???
Vous dépassez là franchement les bornes... Arrêtez, je vous supplie !

Vous voulez passer par pertes et profits les fautes commises par l'opposition pour ne retenir que les méfaits du pouvoir moi je m'attache aux efforts que peut encore accomplir l'opposition pour gagner ce qu'il peut : je récuse cette sorte de démission que vous voulez imposer à Tshisekedi et à l'opposition, cette résignation qui ne ferait de toute leur entreprise qu'une vaste entourloupe de nous avoir convié aux élections (était-ce la peine d'aller au vote si on s'en lave les mains aujourd'hui laissant électeurs et citoyens orphelins ?) ! C'est aussi simple !
Parlons de ça et non cette défensive presque paranoïaque où l'argumentaire logique de son interlocuteur n'est plus qu'une accusation... Arrêtez, svp !!!!!!!!!!!!


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  ndonzwau le 14/4/2012, 2:29 am

"Manifestation contre l’"assignation à résidence" d’Etienne Tshisekedi
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7232
Etienne Tshisekedi wa Mulumba lors de a prestattion de serment le 23 décembre 2011.
Près de cinq mois après l’élection présidentielle et les législatives du 28 novembre 2011, Etienne Tshisekedi wa Mulumba que la grande majorité de la population congolaise considère, plus à raison qu’à tort, comme le véritable "président élu" est privé de liberté locomotrice. Depuis ce laps de temps, des éléments de la garde prétorienne de "Joseph Kabila" filtrent la circulation des personnes dans le périmètre du Quartier Limete où se trouve la résidence du leader de l’UDPS. Tout le monde regarde et laisse faire dans un Etat qui s’est affublé de l’épithète "démocratique". "Il ne faut pas dire que Monsieur Tshisekedi est placé en résidence surveillée, répètent comme un disque rayé les militaires de faction. Nous sommes là pour assurer la sécurité de Monsieur Tshisekedi". Où sont passés les Américains, les Belges et les Français lesquels prétendaient promouvoir l’Etat de droit dans ce qui s’appelait alors le Zaïre et s’étaient constitués en "Troïka"? Inutile de dire que la nébuleuse "communauté internationale" affiche un silence fracassant face au sort du leader de l’opposition qu’est "Tshitshi". Quelle duplicité! A Kinshasa, la classe politique se tait. Les diplomates étrangers mêmement. La population, elle, "rase" les murs depuis le massacre d’une vingtaine de militants de l’opposition. C’était le 26 novembre dernier. A Bruxelles, le mouvement de protestation contre le "hold-up électoral" du 16 décembre donne des signes de dissenssions - une guerre de chefs? - faute d’une véritable coordination. C’est dans cette ambiance que doit avoir lieu la manifestation de ce samedi 14 avril. Il faut espérer que les Congolais de Belgique pourront taire leurs divergences dérisoires en venant nombreux pour le triomphe d’une cause noble. A savoir: l’avènement au Congo-Kinshasa d’un Etat démocratique et respectueux de la vie et de la dignité de la personne humaine. La liberté d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba sera l’oeuvre des Congolais ou ne sera pas! B.A.W

Ci-après le communiqué publié par Joe Mbeka:

Fort du rapport final de l’Union Européenne qui déclare définitivement les élections en RDC comme non crédibles, la communauté Congolaise veut attirer l’attention sur le cas du Président Tshisekedi qui est le nouvel Aung San Suu Kyi de la Communauté Internationale car en résidence surveillée alors qu’il est le grand vainqueur des élections.
Le rapport final de l’Union Européenne légitime la lutte de toute une diaspora trop longtemps diabolisée par les médias surtout un que nous ne nommerons point, mais bien plus, il ôte à tout jamais toute caution morale à tout qui voudrait s’acoquiner avec le régime dictatorial, totalitaire et sanguinaire de Mr Kabila.
Nous vous invitons nombreux à assister à la célébration de ce que la diaspora considère comme sa victoire grâce à un rapport... fort tardif...

GRANDE MANIFESTATION-MEETING FREE TSHISEKEDI / FREE DEMOCRACY IN CONGO DRC. LE PRESIDENT EST EN RESIDENCE SURVEILLEE...
LIBEREZ TSHISEKEDI / LIBEREZ LA DEMOCRATIE ET RESPECTEZ LE RAPPORT DE L’UNION EUROPEENNE. LE TRICHEUR A LA CPI. KABILA DEGAGE ! REYNDERS DEMISSION !
TSHISEKEDI PRESIDENT

Samedi 14 avrilà 14h
Lieu : Métro Trône à Bruxelles
Rtbf télé s’abstenir svp.
Joseph Mbeka
Président Change in Congo / Nzakomba
+32486855392"

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  L'avocat de Mobutu le 14/4/2012, 2:49 am

Le probleme avec ce debat c'est que les partisants de la chaise vide se cachent derriere des arguments fallacieux pour ne pas dire que l'on esperait que l'opposition dans son entiereté n' aille au parlement pour obliger Kabila de negocier avec Tshitshi: il fallait donc que tout le monde se sacrifie pour que Tshitshi arrive au pouvoir ou obtienne quelque chose...Or, les politiciens les plus chevronnés, notamment ceux qui avaient soutenu ce dernier á la conference nationale savent ce qui leur etait reservé apres l'election du vieux á la primaturé: "je ne vous dois rien", leur avait balancer....
De toutes les facons, MLC n'avait pas l'intention de sacrifier Njoli pour satisfaire Tshitshi qui avait traité Bemba de canibale dans un meting: "balie ba compatriotes na biso ba pygmées, basilisi bango", disait-il" et Kamerhe, trop malin qu'il est, savait qu'aucun de ses deputés n'allait suivre son mot d'ordre.
Des lors, UDPS ou pas dans l'AN, avec ses inombrables mots d'ordre sans effets et autant de manifs ratées, la caravane allait continuer son bonhomme de chemin...On les aurait oublier pendant 5 ans comme en 2006!

Lávocat de Mobutu

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  mongo elombe le 14/4/2012, 11:22 am

Ils sont à l'assemblée etça changera quoi? La majorité y est depuis avec quel bilan?? Mba distractions ya pamba et ça se dit HONORABLE............DESHONORABLE leurs conviendrait mieux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  L'avocat de Mobutu le 14/4/2012, 12:02 pm

Ma Mongo, il fallait mettre zavatta, alias tshitshi, hors d'etat de nuire: ce type est tres dangereux pour l'unité de la RDC.A chaque fois qu'il est arrivé au pouvoir,á l'epoque de Mobutu, il se comportait comme un syndicaliste marxisant pour ne pas rendre le compte... Il est temps de finir avec ce vieux qui voulait tout bousier... Cool

l'avocat de Mobutu



mongo elombe a écrit:Ils sont à l'assemblée etça changera quoi? La majorité y est depuis avec quel bilan?? Mba distractions ya pamba et ça se dit HONORABLE............DESHONORABLE leurs conviendrait mieux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: VISAGES ET FONCTIONNEMENT DE LA NOUVELLE MANDATURE !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum