Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  mongo elombe le 20/4/2013, 6:14 pm

Nsoni esila bango, ils ont perdus le sens de l'honneur des sans couilles mbongo ekoma mokonzi honte à eux et MATATA content de son bilan mawa plein.

Yango Lino na camarade na ye bakenda wapi?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  djino le 23/4/2013, 6:49 pm

88 millions d'ecart budgétaire What a Face What a Face What a Face What a Face

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  Mathilde le 25/4/2013, 5:09 pm

DEBAT DE LA SEMAINE: MATATA PONYO - ECHAPPE A LA MOTION ET BILAN D'UNE ANNEE


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  Mathilde le 27/4/2013, 8:15 pm

QUI DIT VRAI? Bilan 1 An de Matata Ponyo & Refus d'intervention militaire en RDC par Rwanda & Angola




_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  Mathilde le 10/5/2013, 4:14 pm


Tout ça au détriment du peuple congolais humilé,opprimé et massacré;s'enrichir,toujours s'enrichir et encore s'enrichir;le ventre d'abord !!
!



_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  Admin le 10/5/2013, 9:19 pm

Mathilde a écrit:
Tout ça au détriment du peuple congolais humilé,opprimé et massacré;s'enrichir,toujours s'enrichir et encore s'enrichir;le ventre d'abord !!
!


D'abord Bravo à ce jeune cade de l'UNC Francis Okito on voit du Kamerhe en lui!
Donc maintenant si je comprends bien, Matata empêche les autre de voler pour bien voler lui-même Ah RDC penza pale
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  NgongaEbeti le 10/5/2013, 10:09 pm

Admin a écrit:
Mathilde a écrit:
Tout ça au détriment du peuple congolais humilé,opprimé et massacré;s'enrichir,toujours s'enrichir et encore s'enrichir;le ventre d'abord !!
!


D'abord Bravo à ce jeune cade de l'UNC Francis Okito on voit du Kamerhe en lui!
Donc maintenant si je comprends bien, Matata empêche les autre de voler pour bien voler lui-même Ah RDC penza pale

Franchement vous croyez a cette histoire???

Matata Ponyo qui preche l'abnegation et que se cree justement des ennemis parce qu'il veut que les detournements et autres traffics cessent au Congo va s'exposer aussi facilement? Come on...

Il n'y a pas longtemps, les meme ennemis de ce monsieur, ont repandu la rumeur selon laquelle les travaux de restauration de la Primature aurait coute $20 Millions de dollars. Et celle de sa residence officielle presque autant. Tout cela ne sont que de simples mensonges pour decourager et salir l'image de ce monsieur qui refuse la fatalite et qui veut reellement travailler pour changer le Congo.

Apres lorsqu'un incompetent sans ambition pour le pays prendra sa place nous serons les premiers a l'insulter, a repandre des rumeurs mensongeres sur lui et finalement a regretter celui qui etait la avant lui. Arretons d'etre nos propres pires ennemis.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  ndonzwau le 14/5/2013, 4:17 pm

"Matata, chef de clan plutôt que chef de gouvernement
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7998
Joseph Kabila a eu le tort de voir en Matata Ponyo l’étoffe d’un chef de gouvernement. L’intéressé s’est réduit lui-même en un chef de clan depuis qu’il a été investi Premier ministre voici une année. Lorsque les premiers clivages ont commencé à se dessiner au sein du gouvernement Matata, nombreux dans les milieux avertis n’y ont vu que la marque de quelques antagonismes liés à des egos. Puis, le fossé s’est agrandi.

Comble de tout, Matata en a donné lui-même la démonstration sur la place publique, il y a plus de 72 heures. Ce jour-là, l’opinion l’attendait pour la présentation de son discours-bilan après une année à la Primature. C’était trop demander à un Premier ministre miné par la mesquinerie à ce point qu’il a préféré en faire l’occasion de règler des comptes à certains membres de son propre gouvernement, parmi les plus en vue. Tout avait été planifié depuis quelques jours via une mission confiée à des “experts” pour coter chaque ministre selon les réalisations accomplies dans son domaine. Les conclusions ont été remontées sur avenue ex-Trois Z à partir d’où elles ont été fuitées vers certains médias circonvenus pour la circonstance. Et qu’est-ce qu’elles donnent ces conclusions? N’ont satisfait ou distingué que les ministres apparentés au réseau Matata. A commencer par le Vice-Premier ministre en chargé du Budget, Daniel Mukoko Samba, le complice de tous les temps. Il arrive en tête.

Pourtant, c’est lui qui porte la responsabilité d’avoir poussé son Premier ministre à se risquer sur des prévisions de 48 milliards de dollars pour le quinquénat, devenues irréalistes après deux exercices budgétaires chiffrés au total à 8,5 milliards de dollars. Déjà que son budget 2012 avait été recalé au Parlement pour être revu à la baisse alors que le Fonds monétaire international faisait ses bagages après avoir crié sans se faire entendre que les estimations du bon prof d’économie Mukoko étaient excessives. Bon professeur d’économie mais sans grande emprise sur les réalités des finances publiques, si bien qu’il en est réduit à un simple plagiaire, un champion en copie-coller de tout ce qu’il a ramassé dans les tiroirs du cabinet d’Adolphe Muzito où il a servi comme conseiller. Bon élève aussi, selon la cotation Matata, Patrick Kitebi, le compagnon de longue date, devenu ministre délégué aux Finances. Quel mérite a-t-il Kitebi si ce n’est que de se soumettre jusqu’à accepter sans broncher d’être cantonné dans le rôle d’un simple caissier de Matata. Ses propres signataires ne sont jamais expédiés sans avoir fait un aller-retour à la Primature. Quelques fois, il a dû se ronger le frein tellement ça prenait beaucoup de temps. Bonne note aussi à Jean-Paul Nemoyato. Pour sa docilité. Autant à Geneviève Inagosi et d’autres. La liste des mauvais élèves reprend Luba Ntambo, Kin-Kiey Mulumba, Raymond Tshibanda, Banza Mukalay... En gros, la plupart des poids lourds du gouvernement Matata qui ont en commun de faire partie du bureau politique de la Majorité présidentielle. Depuis le début, ils vivent un calvaire au gouvernement. Leurs dossiers sont le plus souvent recalés.

Non! Agréés en Conseil des ministres mais jamais exécutés pour la libération des fonds. Tshibanda qui ne parle presque plus avec son Premier ministre en sait quelque chose pour avoir voyagé pour la cause nationale plus d’une fois sans frais de mission. En tout état de cause, que vaut le Conseil des ministres dans un gouvernement où les décisions les plus importantes sont prises au niveau des structures au contour flou comme les groupes thématiques ou encore la troïka stratégique. La cotation se referme sur les médiocres, ces ministres que Matata détestent cordialement à cause de leur incompétence. Une cotation, un chef de clan et trois clans apparents, celui des amis apôtres du matatisme, le clan des “caciques” à faire échouer à tout prix et le dernier des laissés pour compte. Et avec ça, Matata s’est attribué lui-même une note de plus de 70 pc. “C’est ignominieux qu’un Premier ministre décide de jeter ses propres ministres en patûre. Que reste-t-il, par exemple, de crédibilité à Luba Ntambo devant les Généraux quand ils savent que le ministre de la Défense est mal coté par son propre chef”, s’est plaint un membre du gouvernement. Là où certains se plaignent, d’autres ont choisi d’agir et promettent de se constituer dans un “Camp de refus”. Les prochains jours risquent donc de prêter à une lutte sans merci au sein de la majorité où gronde déjà un courant important anti-Matata. Si Joseph Kabila n’arbitre pas à temps, il y a lieu de craindre que les incertitudes sur l’après 2016 ne l’entraînent dans une situation incontrôble à la veille de la fin de son mandat.
Paul Muland, In Congo News daté 13.05.2013
© Congoindépendant 2003-201"


° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2013/05/13/le-satisfecit-du-premier-ministre-matata-mponyo/
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7937
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7939
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121115120125/onu-france-diplomatie-investissementen-france-matata-ponyo-se-fait-l-avocat-des-progres-de-la-rdc.html
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121113081440/joseph-kabila-rdc-budget-gouvernement-congolaisrdc-augustin-matata-ponyo-et-la-grogne-des-deputes-frustres.html
° http://economie.jeuneafrique.com/regions/afrique-subsaharienne/16534-augustin-matata-ponyo-qnous-sortons-tout-juste-la-tete-de-leauq.html
° http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/04/05/en-rdc-l-illusion-de-la-paix_3154929_3212.html
° http://radioteleumoja.org/radio/?p=85
° http://reveil-fm.com/index.php/2012/04/22/2435-matata-ponyo-pognon-predateur-financier-connu-et-reconnu-et-ses-casseroles-retentissantes
° http://www.lephareonline.net/lephare/index.php?option=com_content&id=5524%3Abudget-2012-matata-ponyo-les-travaux-dhercule-peuvent-commencer&Itemid=102
Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  ndonzwau le 16/5/2013, 12:54 am

"RDC : un an après sa nomination, Matata Ponyo tient bon
° http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2731p034.xml0/inflation-rd-congo-gouvernance-rdcrdc-un-an-apres-sa-nomination-matata-ponyo-tient-bon.html
Depuis sa nomination il y a un an, le très technocrate Premier ministre Augustin Matata Ponyo tente de remettre la RDC sur les rails. Mais le bout du tunnel est encore loin.
Rigueur. C'est le mot qui revient lorsqu'on interroge les politiciens congolais, de quelque bord qu'ils soient, sur la première année d'Augustin Matata Ponyo à la tête du gouvernement de la RDC. Tous s'accordent aussi sur la réalité des progrès en cours pour consolider la situation économique du pays. Depuis son entrée en fonction le 9 mai 2012, il a su imposer ses principes, sa méthode, « gage du redressement économique du pays », soutient l'un de ses conseillers. « Cela lui a permis de maintenir le cadre de stabilité », remarque quant à lui Olivier Kamitatu, ancien ministre du Plan et membre de la Majorité présidentielle (MP). Ce que lui reconnaît même l'un de ses plus virulents détracteurs, le député d'opposition Baudouin Mayo : « La performance macroéconomique est bien là. Mais elle ne profite pas à la population », tient-il à souligner dans la foulée.

L'élan actuel, Matata Ponyo l'a en fait déclenché en 2010, lorsqu'il a été nommé ministre des Finances. Depuis, le technocrate s'est évertué à rassurer les institutions de Bretton Woods : le taux de croissance, qui était de 2,8 % en 2009, a atteint une moyenne annuelle de plus de 7 % en 2010, 2011 et 2012, et les estimations du Fonds monétaire international (FMI) sont de 8,3 % pour cette année. L'inflation a été ramenée à moins de 3 % alors qu'elle frisait les 50 % avant l'arrivée de Matata aux affaires. À ce rythme, « la RDC pourrait bientôt émerger et entamer enfin une nouvelle ère de développement », relève Eustache Ouayoro, directeur pays de la Banque mondiale.

Complots
Mais à Kinshasa, dans la majorité comme dans l'opposition, certains - peut-être perturbés de devoir changer leurs habitudes... - cherchent à faire tomber l'homme de la rigueur, auquel ils reprochent de « fermer les robinets ». Pour d'autres, la stabilisation du cadre macroéconomique ne servirait en fait qu'à « camoufler une gouvernance truffée d'actes de détournement », comme tempête Baudouin Mayo, initiateur de la motion de censure contre le Premier ministre - finalement abandonnée mi-avril, après le retrait des signatures de certains députés. « Même l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), qui a suspendu mi-avril la RDC, a relevé un écart de près de 90 millions de dollars entre ce qui a été perçu et ce qui a été versé réellement dans les recettes de l'État », argue l'opposant. Un faux pas qui n'est pas sans rappeler la fin anticipée, le 30 novembre 2012, du plan du FMI de 560 millions de dollars pour manque de transparence dans le secteur minier.
Des « incidents de parcours », selon Matata Ponyo, qui promet un retour à la normale dans les prochains mois. Le ministère des Finances a ainsi été chargé de régler le litige avec l'ITIE, et une délégation de la Gécamines et de la Banque centrale du Congo s'est rendue fin mars à Washington. « Le FMI est de nouveau disposé à remettre les relations au beau fixe » avec Kinshasa, rassure un proche du Premier ministre, se référant à une lettre envoyée par l'institution financière au gouvernement. Un nouveau départ est donc possible.

Le patient congolais
C'est sur le terrain du social que Matata Ponyo reste très attendu. Le pays est tombé si bas qu'il reste (à égalité avec le Niger) dans les profondeurs du classement sur l'indice de développement humain publié en mars dernier par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), au 187e rang sur 187 pays classés. Pourtant, en un an, grâce à la marge de manoeuvre qu'il a dégagée, le gouvernement a lancé une série de projets financés sur fonds propres, à hauteur de 300 millions de dollars (229 millions d'euros), pour la santé, l'éducation, les transports, etc. Ainsi, 300 bus ont été commandés, dont quelque 150 déjà livrés, pour améliorer les transports, et 82 millions de dollars ont été affectés à la campagne agricole 2012-2013 pour relancer la production. Pour l'équipe de Matata, la visite du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et du président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, prévue du 22 au 24 mai, est un soutien à l'action gouvernementale en matière de paix et de développement. Ce sera aussi, pour les partenaires internationaux, l'occasion de prendre, une fois encore, le pouls du patient congolais."
Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  link le 21/5/2013, 12:37 pm

Gros plan sur la primature : Spécial 1 an du Gouvernement MATATA





Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  link le 21/5/2013, 12:52 pm

Entre guillemets avec le Premier Ministre Augustin Matata l'An 1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  regarder et bien voir le 21/5/2013, 6:04 pm

link a écrit:Entre guillemets avec le Premier Ministre Augustin Matata l'An 1


Uhm Matata Ponyo, c'est bien beau de parler et de s'expliquer techniquement. Mais nous voulons voir ces chiffres et ces projections touchees' la vie de chaque congolais, alors tout le monde sera satisfait. Quand l'avancement ne se fait qu'en termes des chiffres et de certaines quantites' sans un minimum de vie au commun des congolais, ce sera difficile pour nous autres de l'avaler.

Il parle des prochaines activites' de planification et d'organisation dans plusieurs secteurs. Que le gouvernement fasse vite alors et qu'il s'impose, parce que c'est depuis 2006 que nous attendons. A` entendre les beneficiaires(les populations), la condition se degrade de plus en plus chaque annee'. Le gouvernement n'est pas cense' employer l'etablissement des mecanismes chaque fois qu'il y a un probleme, il peut aussi employer son pouvoir de police et de s'imposer pour atteindre certains objectifs dans le plus bref delai surtout quand les besoins sociaux sont imperatifs. Ya bango pouvoir autoritaire c'est seulement utilise' pour mater les petits peuples opposants. En RDC on utilise cette theorie ou cette pratique en laissant l'autre que quand ca profite soi, mais ce n'est pas fait en faisant la part des choses et en etant reelllement rationnel. La` ou` le gouvernement peut pratiquer son role de police en interdisant carrement les bus 207 ou a` enfinir avec l'insecurite' des kulunas, le gouvernement parle des mecanismes. La` ou` il faut appliquer des mecanismes a` trouver des solutions, le gouvernement pratique la force.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  mongo elombe le 21/5/2013, 8:31 pm

regarder et bien voir a écrit:
link a écrit:Entre guillemets avec le Premier Ministre Augustin Matata l'An 1


Uhm Matata Ponyo, c'est bien beau de parler et de s'expliquer techniquement. Mais nous voulons voir ces chiffres et ces projections touchees' la vie de chaque congolais, alors tout le monde sera satisfait. Quand l'avancement ne se fait qu'en termes des chiffres et de certaines quantites' sans un minimum de vie au commun des congolais, ce sera difficile pour nous autres de l'avaler.

Il parle des prochaines activites' de planification et d'organisation dans plusieurs secteurs. Que le gouvernement fasse vite alors et qu'il s'impose, parce que c'est depuis 2006 que nous attendons. A` entendre les beneficiaires(les populations), la condition se degrade de plus en plus chaque annee'. Le gouvernement n'est pas cense' employer l'etablissement des mecanismes chaque fois qu'il y a un probleme, il peut aussi employer son pouvoir de police et de s'imposer pour atteindre certains objectifs dans le plus bref delai surtout quand les besoins sociaux sont imperatifs. Ya bango pouvoir autoritaire c'est seulement utilise' pour mater les petits peuples opposants. En RDC on utilise cette theorie ou cette pratique en laissant l'autre que quand ca profite soi, mais ce n'est pas fait en faisant la part des choses et en etant reelllement rationnel. La` ou` le gouvernement peut pratiquer son role de police en interdisant carrement les bus 207 ou a` enfinir avec l'insecurite' des kulunas, le gouvernement parle des mecanismes. La` ou` il faut appliquer des mecanismes a` trouver des solutions, le gouvernement pratique la force.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  Invité le 21/5/2013, 8:40 pm

Kieeee, Premier ministre oyo ayebi même pas nombre ya batu oyo azali ko diriger dans son pays et bozo ko s’attendre que asala eloko ? Bozo lota ba ndoto.

I think DRC is the only place in the world where you can find worse people in every domain that exists in this entire world. Politicians, economists, lawyers etc… They just keep trying, because someone was doing it like that.

DRC government must first be able to conduct Census. Without census how you will allocate resources correctly to people? They need to know where to spend its money.
The government needs to know how many people live in each part of DRC; it then knows where to spend its money.

They also must find out about DRC population trends; this will allow them to plan ahead.
They can find out about the population structure − how many old, middle aged and young
people there are; this again will allow the government to target their spending − on, for
example, old folks homes or schools.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  mongo elombe le 21/5/2013, 9:45 pm

Le novo tika ndeko nos politicaillons aiment les chiffres....Ils aiment parler de la croissance on dirait congolais akolia mba chiffres et ils sont contents de leurs discours ors que la réalité est autre.

Tu vois c'est comme le mot démocratie qu'ils adorent kiee la démocratie n'est pas uniforme et normalement elle s'adapte à chaque pays mais ça ils ne peuvent pas le comprendre....Tellement baza colonisés mentalement.

MATATA tout intellectuel qu'il est il a failli et fait comme les autres vedire rien des bla bla et encore des bla bla mais ça ne l'empêche de faire son bilan et d'être content.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  regarder et bien voir le 21/5/2013, 10:07 pm

Mukubua Lenovo, tu as souleve' un point tres enrichissant en terme de public policy, initiation, plannification et management. Pour dire que la reussite de tout objectif depend des constraints and assumptions presents et doivent etre deposes' sur la table et etudier pour la meilleure satisfaction des objectifs, lequels par exemple tu as enumeres' quelques uns dans le contexte congolais. Mais comme dit Mongo Elombe, le premier ministre est tres assure' des pourcentages macro-economiques qu'il trouvera comme distraction le point que tu viens de soulever.

Et je crois que dans la Republique tres Economique du Congo, il faudra attendre pour longtemps avant d'apercevoir une lueur d'espoir. On dirait que les gens la` bas sur place ne realisent pas le retard du pays dans le concert des nations.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  ndonzwau le 21/5/2013, 10:43 pm

lenovo a écrit:Kieeee, Premier ministre oyo ayebi même pas nombre ya batu oyo azali ko diriger dans son pays et bozo ko s’attendre que asala eloko ? Bozo lota ba ndoto.

I think DRC is the only place in the world where you can find worse people in every domain that exists in this entire world. Politicians, economists, lawyers etc… They just keep trying, because someone was doing it like that.

DRC government must first be able to conduct Census. Without census how you will allocate resources correctly to people? They need to know where to spend its money.
The government needs to know how many people live in each part of DRC; it then knows where to spend its money.

They also must find out about DRC population trends; this will allow them to plan ahead.
They can find out about the population structure − how many old, middle aged and young
people there are; this again will allow the government to target their spending − on, for
example, old folks homes or schools.
Mister Lenovo !
lenovo a écrit:"(...)The government needs to know how many people live in each part of DRC; it then knows where to spend its money.(...)".
Kiekiekiekieeeeeh!
Avant les dernières élections, je croyais avoir vendu mon programme "GPS humain, social et naturel (physique)" à l'équipe Udps (deux des leurs que j'avais approchées en étaient si émerveillés qu'on avait convenu que ce serait un des slogans/programmes phares du candidat Tshisekedi...) mais je ne l'avais pas entendu dans la compagne...
Bon, soyons justes, ils n'ont pas gagné : on l'aurait peut-être vu dans leurs priorités au gouvernement...

Mon GPS local et national était programmé pour 10 ans (2 mandats présidentiels) et basé sur le mapping entier préalable au diagnostic entier du pays : les hommes autour d'un recensement et d'un état civil à reconstruire à travers tout le pays avec l'administration territoriale devant atteindre le coin le plus reculé; le social avec l'évaluation socio-sanitaire de tout le territoire (taux de natalité, de mortalité infantile, couverture vaccinale, dispensaires, % de scolarisation, écoles, collèges généraux, professionels ,universités et apparentés, niveau de vie, chômage, emplois...); le physique (la nature) (infrastructures de coommunication, sool, sous-sol...)...

Passons...

Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 22/5/2013, 12:28 am, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  mongo elombe le 21/5/2013, 11:32 pm

Bampangi il ne faut jamais DOIGTER certaines dérives de nos politicaillons les kabidôlatre te diront bozonga où qu'avez vous fait pour le pays comme si si on se proposait où si on dénonçait on ne serait pas comme les DIOMI et consort.


Nous sommes dans un état de droit kieee un vrai état de droit avec une minorité qui se fout de la majorité silencieuse.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  Ice cream le 22/5/2013, 12:02 am

Matata Ponyo élite congolaise ne parle pas français, il me rappelle quelqu'un, ah oui Ségolène Royal, énarque de mfuati. Evil or Very Mad Evil or Very Mad. Je vais continuer à m'étouffer avec cette vidéo.

Good point Lenovo !!! Cool
avatar
Ice cream
Moderatrice


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  Libre Examen le 22/5/2013, 12:38 am

ndonzwau a écrit:
lenovo a écrit:Kieeee, Premier ministre oyo ayebi même pas nombre ya batu oyo azali ko diriger dans son pays et bozo ko s’attendre que asala eloko ? Bozo lota ba ndoto.

I think DRC is the only place in the world where you can find worse people in every domain that exists in this entire world. Politicians, economists, lawyers etc… They just keep trying, because someone was doing it like that.

DRC government must first be able to conduct Census. Without census how you will allocate resources correctly to people? They need to know where to spend its money.
The government needs to know how many people live in each part of DRC; it then knows where to spend its money.

They also must find out about DRC population trends; this will allow them to plan ahead.
They can find out about the population structure − how many old, middle aged and young
people there are; this again will allow the government to target their spending − on, for
example, old folks homes or schools.
Mister Lenovo !
lenovo a écrit:"(...)The government needs to know how many people live in each part of DRC; it then knows where to spend its money.(...)".
Kiekiekiekieeeeeh!
Avant les dernières élections, je croyais avoir vendu mon programme "GPS humain, social et naturel (physique)" à l'équipe Udps (deux des leurs que j'avais approchées en étaient si émerveillés qu'on avait convenu que ce serait un des slogans/programmes phares du candidat Tshisekedi...) mais je ne l'avais pas entendu dans la compagne...
Bon, soyons justes, ils n'ont pas gagné : on l'aurait peut-être vu dans leurs priorités au gouvernement...

Mon GPS local et national était programmé pour 10 ans (2 mandats présidentiels) et basé sur le mapping entier préalable au diagnostic entier du pays : les hommes autour d'un recensement et d'un état civil à reconstruire à travers tout le pays avec l'administration territoriale devant atteindre le coin le plus reculé; le social avec l'évaluation socio-sanitaire de tout le territoire (taux de natalité, de mortalité infantile, couverture vaccinale, dispensaires, % de scolarisation, écoles, collèges généraux, professionels ,universités et apparentés, niveau de vie, chômage, emplois...); le physique (la nature) (infrastructures de coommunication, sool, sous-sol...)...

Passons...

Compatriotiquement!



Peut-être bien que ce n'était pas tombé dans des sourdes oreilles.

Mathilde a écrit:Le P. Elu Tshisekedi explique l'etat de droit et la bonne gouvernance

flower

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  ndonzwau le 7/6/2013, 8:17 pm

"MATATA EXPOSE SA VISION D’UN CONGO « QUI SE LÈVE »
confused confused Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes confused confused
° http://lepotentielonline.com/site2/index.php?option=com_content&view=article&id=369:matata-expose-sa-vision-d-un-congo-qui-se-leve&catid=85&Itemid=472
Devant le Forum économique international de Kinshasa
En République démocratique du Congo, des signes de progrès sont perceptibles. Les chiffres sont clairs là-dessus, a déclaré le Premier ministre Matata Ponyo Mapon, à l’ouverture hier jeudi du 1er Forum économique international de Kinshasa. Il s’est fixé des échéances ambitieuses pour le développement de la RDC (taux de croissance à deux chiffres en 2015, pays émergent en 2030 et puissance mondiale en 2050). C’est possible d’y arriver, soutient-il. Mû dans ses convictions par le fort leadership imprimé par le président de la République Joseph Kabila, depuis le 26 janvier 2001, date de son accession à la magistrature suprême.
Un taux de croissance à deux chiffres en 2015, un Congo émergent en 2030 et un pays développé à l’horizon 2050. Voilà les défis majeurs relevés par le Premier ministre Matata Ponyo Mapon, à l’ouverture hier jeudi au Grand Hôtel Kinshasa du 1er Forum économique international de Kinshasa. Pour le Premier ministre, l’organisation de ce premier forum est l’occasion d’approfondir le sujet pour se concentrer sur les solutions politiques susceptibles à mettre en œuvre pour réaliser ce rêve.
C’est un homme à la fois confiant et sûr de ses engagements qui s’est adressé à l’assistance réunie pour la circonstance au salon Congo du Grand Hôtel Kinshasa. Matata croit que ce rêve est possible. Pour s’en convaincre, il a retracé le long parcours emprunté par la RDC depuis l’accession le 26 janvier 2001 du chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, à la magistrature suprême. Le chef du gouvernement a fait voir qu’en 13 ans, et sous le leadership engagé du président de la République, la RDC est parvenue à inverser la tendance, alignant depuis des chiffres qui inspirent admiration.

L’EVEIL DU GEANT
« Treize ans après, beaucoup de choses ont changé. Des réformes importantes ont été menées, la situation politique s’est sensiblement améliorée avec l’organisation de deux élections présidentielles et législatives couplée d’une structuration de l’espace démocratique. La situation économique et sociale s’est nettement améliorée ». « La RD Congo se redresse tel un géant qui se lève ». Matata y croit fermement.
Pourtant, les défis à relever sont encore immenses. Aussi accorde-t-il une grande importance à ce forum. Il s’agit, pense-t-il, de poser les jalons d’une croissance économique soutenue et durable en vue de faire de la RDC « l’épicentre de la croissance, l’eldorado des investisseurs, le modèle de prospérité que rêvent les Congolaises et les Congolais depuis longtemps ».
Pour Matata, le plus important est d’agir maintenant « de sorte que cela devienne une réalité vivante ». Le 1er Forum économique international de Kinshasa devait imprimer ce nouvel élan, celui sur lequel la RDC devait s’appuyer pour atteindre des objectifs qu’elle s’est fixés en 2015, 2030 et 2050.
Le lancement de ce forum est une journée mémorable, s’est défendu Matata. Elle devait par conséquent, avance-t-il, « être inscrite en lettres d’or » dans l’histoire de la RDC. Car c’est pour la première fois depuis une vingtaine d’années, rappelle-t-il, que le gouvernement réunit des spécialistes de haut niveau et de renommée internationale et nationale pour parler des questions de développement et de gouvernance. Cette conférence marque également, a promis le chef du gouvernement, « le début d’une série de rencontres qui se tiendront désormais annuellement pour discuter des questions de développement ».
Ainsi, ces assises devaient, souligne-t-il, permettre au gouvernement « d’avancer, d’avancer plus et mieux sur le chemin de la croissance et du progrès social ». Le défi n’est pas insurmontable, prédit Matata. Il s’appuie dès lors sur le leadership du président Joseph Kabila, grâce auquel « des progrès importants ont été réalisés ». « Et les chiffres sont clairs là-dessus », a lancé Matata, aussi bien en termes de taux de croissance, de taux d’inflation, de taux de change, de capacité de mobilisation des recettes publiques, de la mise en œuvre des projets de réhabilitation et de reconstruction que de la capacité des réserves internationales de la RDC.
La prospérité ne relevant « de la génération spontanée », le 1er Forum économique international de Kinshasa est pour Matata l’occasion de « la construire, de la préparer, de la planifier et de la gagner ». Le temps de l’action est donc arrivé. Et pour Matata, des spécialistes réunis dans le cadre de ce forum ont, la lourde charge de planter les jalons d’une croissance accélérée et durable, réellement inclusive. Car, profitable à l’ensemble de la population congolaise.

LE SOUTIEN AVERE DE LA BANQUE MONDIALE
Dans cette marche vers le progrès, la RDC peut compter sur la Banque mondiale qui s’est dit tout à fait disposée à aider le gouvernement à transformer les immenses potentialités de la RDC en opportunités de développement. Pour y parvenir, par contre, le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la RDC et le Congo/Brazzaville, Eustache Ouayoro, recommande au gouvernement de s’appuyer sur deux piliers, à savoir la poursuite des réformes et la bonne gouvernance.
Mais la paix, pense Ouayoro, est indispensable pour gagner le pari que s’est fixé le gouvernement de la RDC. « Il faut maintenant unir nos efforts, car il n’y aura pas de paix sans développement, ni de développement sans paix », a-t-il déclaré, paraphrasant le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, lors de sa récente visite en RDC.
La Banque mondiale a de bonnes raisons de croire en l’éveil économique de la RDC. « La croissance économique vigoureuse que le pays connaît depuis quelques années, les taux d’inflation maîtrisés et des ressources financières propres injectées dans des secteurs comme l’éducation, la santé, l’agriculture, le financement des PME par le gouvernement montrent bien que nous assistons au renouveau et au réveil du géant, longtemps assoupi », a déclaré à ce propos son directeur des opérations en RDC.
Pour la Banque mondiale, ces résultats ont été possibles grâce à la synergie entre les « plus hautes autorités de ce pays », en commençant, note-t-il, par le président de la République, le Premier ministre ainsi que l’ensemble du gouvernement « pour tous ces efforts qui sont mis en œuvre pour relancer l’économie de ce pays et améliorer les conditions de vie des populations ».
Aussi, n’a-t-il pas caché l’ambition de la Banque mondiale. « Notre ambition à la Banque mondiale a toujours été de participer au réveil du géant et d’aider la RDC à occuper la place qu’elle mérite en Afrique et dans le monde. Tous nos efforts et ceux de nos partenaires internationaux sont tournés vers un seul objectif, celui d’aider la RDC à transformer son vaste potentiel en opportunités », a dit Ouayoro.
Organisé en partenariat entre le gouvernement de la RDC et la Banque mondiale, c’est ce vendredi 7 juin dans la soirée que se clôture ce 1er Forum par l’adoption d’une série de recommandations et des conclusions ainsi que de la feuille de la conférence de 2014, prévue également à Kinshasa.

La bonne santé de l’économie en chiffres
- Le taux de croissance du Produit intérieur brut est redevenu positif depuis 2002 et le PIB par tête d’habitant a été multiplié par trois en dix ans ; même si le niveau de pauvreté reste élevé. En 2013, le taux de croissance de la richesse nationale sera le plus élevé, soit 8,3%, derrière ceux réalisés en 1966, 1969, 1970 et 1973 ;
- Alors que le taux d’inflation se situait à 511,2% en 2000, il s’est situé à 2,7% en 2012, le meilleur depuis l’indépendance, après 1966 et 1970. Il est actuellement à 0,3% au terme de cinq premiers mois de 2013, et si la tendance se maintient, la RDC enregistrera le plus bas niveau d’inflation jamais atteint inférieur à 1%, détrônant ainsi l’année 1970 avec 1,7% d’inflation annuelle ;
- Depuis 3 ans, la monnaie se déprécie à moins de 1% l’an ;
- La mobilisation des recettes publiques a été spectaculaire, permettant de financer actuellement des projets de développement sur ressources propres. Les recettes courantes qui ne représentaient que 7,9% du PIB en 2002 se chiffraient à 22% en 2012 ;
- Les réserves de change représentent 1,730 milliard de dollars américains, soit neuf semaines d’importations contre à peine 3 jours autrefois, avec une monnaie nationale stabilisée. Si bien que d’aucuns se demandent si la RDC était en régime de change fixe du fait que la valeur de la monnaie n’a point bougé depuis 3 ans ;
- Le stock de la dette n’est plus que de 4,68 milliards USD après l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE en juin 2010. La RDC a retrouvé sa viabilité économique et financière ainsi que sa crédibilité vis-à-vis des partenaires ;
- Le budget annuel a été multiplié par 20, représentant actuellement l’équivalent de 6 milliards USD et des excédents budgétaires sont observés ;
- Des investissements directs étrangers ont été multipliés par 167 et se situent à 15 milliards USD ;
- La production minière a atteint des sommets jamais égalés, soit plus de 600 mille tonnes de cuivre en 2012 contre 19 mille tonnes en 2002, etc"


"Matata Ponyo : la RD Congo, pays émergent en 2030"
° http://economie.jeuneafrique.com/regions/afrique-subsaharienne/17736-matata-ponyo-la-rd-congo-pays-emergent-en-2030.html

° http://radiookapi.net/economie/2013/06/06/kinshasa-ouverture-du-premier-forum-economique-sur-la-croissance-la-gouvernance/
° http://lepotentielonline.com/site2/index.php?option=com_content&view=article&id=264:finances-publiques-des-recettes-en-chute-libre&catid=85&Itemid=472
Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  ndonzwau le 3/2/2014, 7:00 pm

"Les « surdoués » déshabillés par la FEC
° http://www.lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=5539:les-surdoues-deshabilles-par-la-fec&catid=85:a-la-une&Itemid=472



« La RDC ne peut pas être gérée comme une épicerie »
La Fédération des entreprises du Congo (FEC) s’est servi des chiffres pour démonter une à une les prétendues performances alignées par l’équipe Matata. Albert Yuma Mulimbi, son président n’a pas raté sa cible. Une attaque en règle ! Il n’y est pas allé par quatre chemins pour déshabiller l’équipe des « surdoués ». Sur le terrain qu’affectionne le gouvernement Matata, la FEC s’est livré sans retenue à la démonstration du contraire ! Toutes les frustrations du monde des affaires étaient la trame de ce catilinaire.

Entre la Fédération des entreprises du Congo (FEC) et le gouvernement, les violons ne s’accordent plus. Même si le divorce n’est pas encore consommé, du moins, le patronat congolais ne cache plus son désamour envers le gouvernement.  Des signes avant-coureurs annoncent de profondes turbulences entre les deux partenaires.(...)"



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  Mathilde le 13/2/2014, 9:06 pm

Matata Ponyo fait son bilan dans l'émission AINSI VAS LE MONDE sur la chaine francaise LCI


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Augustin Matata Ponyo NOUVEAU Premier Ministre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum