Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  link le 24/4/2012, 1:12 am

Il est triste aujourd'hui de constater que Mobutu est devenue l'argument numéro 1 des kabiliste de père en fils pour masqué leur médiocrité mais depuis 1997 date d'entré de leur leader m'zee laurent desiré kabila et de sont AFDL le Congo est toujours dernier en tout.
En effet pour beaucoup Mobutu serais arrivé a la tête du Congo en homme libre et a la tête d'un pays prospère mais la réalité est tout autre ce jeune chef d’État major d'a peine 35 ans en 1965 a aussi trouver un pays vide de finance et criblé de dette.




dans cette vidéo de 1967 donc 2 ans a peine la prise de pouvoir de Mobutu il comprends que le Congo n'est pas indépendant économiquement et pour sortir du des accord signé par Tschombe Mobutu décréteras la zaîrianisation qui fut un échec mais un acte d'un grand nationalisme .


Fonds belgo-congolais d'amortissement et de gestion

La dette du Congo Belge exprimée en francs congolais reste intégralement à charge de l’Etat congolais. Il s ‘agit approximativement de 23 milliards de francs congolais.
En ce qui concerne la République démocratique du Congo, le financement est garanti par des prélèvements à opérer automatiquement par la Banque nationale de Belgique sur le compte ouvert à cette Banque par la République du Congo.

Le Congo confirme que la remise des titres du portefeuille ne modifient pas les engagements qui incombaient au Congo-Belge envers les sociétés et organismes. Les modifications éventuelles ultérieures auront lieu par voie de conventions avec ces sociétés et organismes. Au cas où la République démocratique du Congo désirerait aliéner tout ou partie des titres figurant dans ce portefeuille, les sociétés intéressées auront la faculté de racheter leurs propres titres par préférence à tout acquéreur autre qu’un ressortissant congolais. Le Congo devra notifier son intention de vendre aux sociétés intéressées ainsi que le prix offert par l’acquéreur éventuel. Cette vente ne sera valable que si la société n’a pas, dans le délai de deux mois, notifié au Congo sa volonté de les acheter le jour même, Monsieur Dequae, ministre des Finances, envoya à plus de deux cents sociétés dans lesquelles l’ancien Congo-Belge détenait un droit ou une participation, l’avis officiel que la République démocratique du Congo était propriétaire du portefeuille. Ces formalités ne seront appliquées aux sociétés suivantes qu’après qu’un accord aura été conclu entr’elles et la République démocratique du Congo. Il s’agit de la SABENA, Forminière, Société minière du Kasaï, Société minière de Luebo, Société minière de la Lueta, Société des mines d’or de Kilomoto, l’Unatra, Force de l’Etat, Société Géorwanda et la Société Platarundi.

Devant la fermeté du gouvernement belge, qui se déclara ici solidaire des intérêts privés belges, M. Tshombé s’en fut négocié directement avec les Sociétés privées avant de poursuivre les discussions avec le gouvernement belge.

Comme l’a relevé la presse belge, «le détail des accords que M. Tshombe a passés avec les sociétés privées n’est pas précisément une matière à divulgation.

Il est étonnant que ce soit sur ce point précis où la position juridique du gouvernement Congolais se trouver la plus forte que M. Tshombe ait pu consentir des concessions aussi considérables. M. Tshombe a également reconnu les indemnisations dont son gouvernement est redevable vis-à-vis du CFL et de la Sobaki. Le montant de celles-ci n’a pas été publié mais on croit savoir qu’elles sont supérieures à celles prévues en juin 1960.

(ACCORD DE 1960 )Le gouvernement belge, en la personne de M. Spaak s’y refusa et ne voulut continuer les discussions qu’après que le Congo eût approuvé les conventions qui furent signées le 24 juin 1960, on s’en rappelle, parlaient de 60 millions d’indemnités au C.F.L, de 125 millions à la Sobaki et de 100 millions au C.S.K.

Société de Crédit au Colonat et à l’Industrie devenue Société de Crédit aux Classes Moyennes et à l’Industrie : 43.300 actions de capital de 10.000 francs ;

- Union Nationale des Transports Fluviaux «Unatra» : 24.500 actions de capital de 500 francs; 40.481 actions de dividende sans désignation de valeur ;

- American Congo Company : 2.500 actions privilégiées de 100 $ ; 100 actions ordinaires de 100 $. V- Comité National du Kivu devenu société Belgo-Africaine du Kivu : 4.500 parts de capital de 2.150 francs ;

- Comité Spécial du Katanga :1 script : 2/3 des bénéfices ;

- Les Biano : 100 parts de 10.000 francs ;

- Société Immobilière du Kasai Immokasai devenue Société de Gestion et d’Investissements Immobiliers : 10.000 actions de capital sans désignation de valeur ;

- Compagnie Foncière des Grands Lacs «Cofolacs» : 15.000 parts sociales sans désignation de valeur ;

- Société des Chemins de Fer Vicinaux du Congo « Vicicongo »: 1.001.636 actions de capital de 100 francs libérées de 20 % ; 529.776 actions de capital de 100 francs entièrement libérées: 100.000 actions privilégiées de 500 francs; 5.759 actions de jouissance A; 1.378.040 actions de dividende sans désignation de valeur; 7 certificats de 3ème rail pour : 2.082.595 francs ;

- Compagnie des Chemins de fer Katanga-Dilolo—Léopoldville «K.D.L.» : 1.410.837 actions série B de 500 francs nominal; 700.000 actions série C de 500 francs nominal ;

- Compagnie Maritime Congolaise : 2000 parts sociales sans désignation de valeur ;

- Société Anonyme Belge d’Exploitation de la Navigation Aérienne «SABENA» : 11.100 actions de dividende sans désignation de valeur ;

- 374.200 actions privilégiées de 500 francs; 75.000 obligations de 1.000 francs; une reconnaissance de dette de 71.500.000 francs ;

- Société des Transports en Commun de Léopoldville «T.C.L.» : 11.501 actions de 5.000 francs libérées de 89,5 % ;

- Société des Forces Hydro-Electriques de l’Est «Forces » : 17.990 actions A de 1.000 francs; 900.000 actions B de 1.000 francs; 400.000 obligations de 1.000 francs; 1 reconnaissance de dette de 587.648.996 francs ;

- Société des Forces Hydro-Electriques du Bas-Congo «Forces du Bas-Congo» : 286.000 obligations de 1.000 francs; 145.000 actions A de 1.000 francs; 564.000 actions B de 1.000 francs; une reconnaissance de dette de 75.004.575 francs,

- Société Coloniale d’Electricité « Colectric »» devenue Compagnie Africaine d’Electricité : 15.000 parts sociales sans désignation de valeur ;

- Société Générale Africaine d’Electricité (Sogelec) : 12.500 actions de capital sans désignation de valeur;

- Société Congolaise d’Entreprises d’Electricité et d’Industries «Cogelin» : 25.500 actions de 600 francs libérées de 60 % ;

- Société minière du Bécéka devenue Société d’Entreprises et d’Investissements du Bécéka «SIBEKA» : 50 % des bénéfices résiduaires.

- Compagnie Minière du Nord de l’Ituri « Cominor » : 1.000 actions de capital de 500 francs libérées de 60 % ;

- Société Internationale Forestière et Minière du Congo «Forminière » : 177.750 parts sociales sans désignation de valeur ;

- Société Minière du Kasai : 10.000 actions de dividende sans désignation de valeur ;

- Société Minière du Luebo : 10.000 actions de dividende sans désignation de valeur ;

- Société Minière de l’Aruwimi—Ituri : 25.000 actions B sans désignation de valeur ;

- Société Minière de la Lueta : 800 actions de capital de 500 francs; 6.400 actions de dividende sans désignation de valeur ;

- Société Minière de surcongo : 1 script de 62.500 voix ;

- Compagnie Minière du Congo belge «Mincobel» (en liquidation) 51.400 actions sans désignation de valeur série A; 1.000 actions de capital sans désignation de valeur série A.

- Société des Mines d’or de Kilo-moto : 13.616 actions privilégiées de 500 francs; 26334 actions de jouissance; 196.650 parts bénéficiaires; 200.000 parts sociales; montant restant dû sur prêts : 48.731,127 francs ;

- Compagnie Minière du Congo Occidental « Cominoc » (en liquidation) : 24.000 actions sans désignation de valeur série B ;

- Société Minière du Congo Septentrional «Sominor» (en liquidation) : 4.000 actions A de 500 francs; 20.000 actions B sans désignation de valeur ;

- Compagnie Géologique et Minière du Ruanda-Urundi « Géoruanda »(R.U.) 10.240 actions de 500 francs ;

- Association pour l’Etude Géologique et Minière de la Cuvette Congolaise : 6.400 parts syndicataires de 10.000 francs entièrement libérées; 160 parts libérées de 50% ;

- Syndicat Minier Africain « Symaf » : 5.922 actions A de 1.000 francs ;

- Symétain devenue Compagnie Internationale de l’Etain « Cométain » : 825 parts sociales sans désignation de valeur ;

- Société Minière du Népoko «Mineko» (en liquidation) : 30 actions sans désignation de valeur ;

- Société des Charbons de la Lukuga : 8.000 actions sans désignation de valeur ;

- Société d’Agriculture et de Plantations au Congo (A.P.C.) devenue Financière d’Agriculture et de Plantations «F.A.P,» :3.000 actions de capital sans désignation de valeur ;

- Compagnie Cotonnière Congolaise «Cotonco» : 17.240 parts sociales sans désignation de valeur 1ère série : 1.600 parts sociales sans désignation de valeur 2ème série ;

- Société d’Elevage et de Culture au Congo «SEC» : 3.100 parts sociales sans désignation de valeur ;

- Compagnie des grands Elevages Congolais ‘Grelco» devenue Auxiliaire des Grands Elevages «Auxigrel» : 9.044 parts sociales sans désignation de valeur ;

- Compagnie Agricole d’Afrique : 1.100 actions sans désignation de valeur ;

- Commerce et Plantations au Ruanda-Urundi (Platarundi) : 7.766 actions de capital de 100 francs ;

-Société de Plantations de thé au Kivu « THEKI » : 122 actions de capital de 500 francs ;

- Nouvelles Huileries Congolaises « N.H.C » : 8.525 actions sans désignation de valeur ;

- Pemarco, devenue Armement et Pêche Maritime : 8.544 parts sociales sans désignation de valeur ;

- Plantations Lever au Congo ‘P.LC» : 5000 parts sociales sans désignation de valeur ;

- Syndicat du papier et de la pâte à papier : 150 parts de 10.000 francs libérées de 80 % ;

- Sucrerie et Raffinerie de l’Afrique centrale « Sucraf » 100.000 obligations de 1.000 francs ;

Protocole d’application provisoire du 6 février 1965 entre le Royaume de Belgique et la République démocratique du Congo pour le règlement des questions relatives à la dette publique et au portefeuille de la Colonie du Congo belge

En attendant la mise en vigueur de la Convention pour le règlement des questions relatives à la dette publique et au portefeuille de la Colonie du Congo-Belge, signée ce jour entre le Royaume de Belgique et la République démocratique du Congo, les Hautes Parties Contractantes sont convenues de l’ ensemble des dispositions suivantes :

Le Gouvernement belge et le Gouvernement congolais donnent dès ce jour et conjointement à la Banque Nationale de Belgique le mandat d’opérer les prélèvements prévus à l’article 12, § 1, § 2, et § 3, de la Convention précitée et ce, aux conditions suivantes : les prélèvements en question seront opérés à partir du 15 juillet 1965; les montants prélevés seront versés au crédit d’un compte bloqué provisoire à ouvrir dans les livres de la Banque Nationale de Belgique sous l’intitulé «Fonds provisoire d’alimentation du Fonds belgo-congolais d’amortissement et de gestion (compte bloqué




Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  L'avocat de Mobutu le 24/4/2012, 10:57 am

Vous etes marrant vous Very Happy Very Happy Very Happy

Ça, c'est une partie des solutions qu'on avait proposées apres les accords entre les gouvernements belge et congolais:
ici on nous donne l'eclairage sur la dette, qui etait d'ailleurs insignifiante( 23milliards fc=+-300 millions $) et tout ce que les belges nous devaient en terme de participation, obligation, action, bien etc...
Nous avions des droits dans plus de 200 sociétés et Tshombe savait pertinemment que nous n'avions pas encore la capacité de gerer, qu'il fallait laisser nos biens prosperer sous la houlette de la direction belge et nous en recuperions qu'une dividende periodique. Ce n'etait pas de la dependance economique, cher ami, mais du bon sens...

Lorsque, Mobutu, arrive au pouvoir que fait-il ?
Il liquide tout, cad: il dilapide tout, par ex; lorsqu'il exige nos parts aux Sabena, societé maritime etc... on lui donne 2 vieux avions, quelques vieux bateaux etc.., qui n'avaient pas la valeur de ce dont on avait reellement, faute de savoir negocier, vend tout en catastrophe et nationalise unilateralement á tour de bras , avec des consequences de l'endettement massif...
Au final c'est le congolais qui est le dindon de la farce, puisque lorsqu'il quitte le pouvoir; il n'y avait plus de bateaux, ni avions, ni societés, ni devises, ni reserves en Or et Diamant, bref:RIEN, sauf 14 milliards de dette, une inflation de plus de 8000%, 2000.000 de genocidaires Hutus armés jusqu'au dent, une guerre larvée, infrastructures detruites, la GECAMINE reduite en etat de feraille etc...Pire: Savimbi devrait lui envoyer un petit million$. Te rends-tu compte?? No

Quant á la zarianisation, elle a été encore plus devastatrice: on confisquait les biens commerciaux et proprietés foncieres qui appartenaient aux etrangers pour les donner aux congolais dont la plupart etait soit gbandi, soit membre du groupe de binza ou tshitshi etait le membre le plus influent..

Lorsque ces etrangers rentraient chez eux, savaient ou aller pour exiger de rentrer dans leurs droits; c' est ainsi qu'ils iront aux tribunaux pour faire comdamner le Congo en exigeant des juteuses indemnités et interets demesurés, en suite vendaient leurs dettes le plus simplement du monde aux groupes financiers.
c'est ainsi qu'on s'est retrouvé dans l'impossibilité d'empruter ou de recevoir des aides; pour le faire fallait passer imperativement par le FMI...

L'avocat de Mobutu


Dernière édition par L'avocat de Mobutu le 24/4/2012, 12:13 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  mongo elombe le 24/4/2012, 11:34 am

Link, ton titre dit tout donc inutile de commenter tala moninga en quelques années............ http://fr.wikipedia.org/wiki/Luiz_In%C3%A1cio_Lula_da_Silva.......... Mais bango kaka bla bla mais entre temps ils s'enrichissent et ça ça ne les choquent pas donc il y a de l'argent quelque part mais pour eux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  link le 24/4/2012, 3:44 pm

l'avocat de mobutu ,

http://www.rts.ch/archives/tv/information/carrefour/3453870-carrefour-29-01-61.html

L'intégrale de l'émission Carrefour du 29 janvier 1961.

Sujet L'interview de Victor Umbricht qui est le chef de l'administration des finances fédérales et qui rempli ces mêmes fonctions au Congo. Ce pays ne disposait d'aucune finance publique.

La quasi totalité des dividendes de nos part comme tu le dis dans les deux cent société était prélevé directement par la Belgique suite aux accord de tshombe pour payé la dettes publique il ne restait rien au Congo et en plus pour la sabena le monsieur tschombe a accepter de signer des document qui obligeais les congolais a vendre leur part uniquement au belges et au prix imposer par eux ou tu vois du bon sens dedans .

Le Gouvernement belge et le Gouvernement congolais donnent dès ce jour et conjointement à la Banque Nationale de Belgique le mandat d’opérer les prélèvements prévus à l’article 12, § 1, § 2, et § 3, de la Convention précitée et ce, aux conditions suivantes : les prélèvements en question seront opérés à partir du 15 juillet 1965; les montants prélevés seront versés au crédit d’un compte bloqué provisoire à ouvrir dans les livres de la Banque Nationale de Belgique sous l’intitulé «Fonds provisoire d’alimentation du Fonds belgo-congolais d’amortissement et de gestion (compte bloqué)»

les sommes portées au crédit du compte bloqué provisoire mentionné au 2° ci-avant, seront libérées et mises dans leur totalité, par la Banque nationale de Belgique d’office et sans autre instruction, de la part des deux Gouvernements, à la disposition effective du Fonds belgo-congolais d’autortissement et de gestion, dès le jour de la mise en vigueur de la susdite Convention signée ce jour

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  L'avocat de Mobutu le 24/4/2012, 5:02 pm

Link,

faut suivre attentivement le fil de cette histoire, sinon vous allez vous perdre: on est en1961 dans ces images et l'histoire qui nous preocupe se passe en1964-65..

Lorsque les congolais et Lumumba exigent l'independance, les belges sont partis en premier lieu sans faire une remise et reprise en bonne et due forme. Comme on avait aucun expert en finance publique, c'est pour cela que L'ONU nous avait envoyé cet expert suisse qui ne pouvait savoir la ou il y avait des sous que si on lui avait montré. Et il n'avait pour mission que de trouver les sous pour payer les fonctionnaires...On est en 1960!
Puisque la rupture etait brutale et emotionelle, congolais et belges, etaient condamnés á se retrouver pour regler ce qu'ils ont vite a appelé le contentieux Belgo-Congolais...C'est á partir de la qu'ils vont se partager dans un premier temps les acquis du Congo independant de Leopold 2 et ceux du Congo Belge...

Lorsqu'on se partage le gateau, il n y a pas que les actifs, il ya aussi les passifs..Comprennez vous? Donc lorsque Mobutu est arrivé ce contentieux etait reglé: il s'avait ou trouver les coffres forts et combien il y avait sur les comptes etc...Il va devenir fou et creer des concepts qui nous coutent encore les yeux de la tête, puis vider des caisses..

Vous suivez? Shocked Vous etes dure á la comprennette, hein!


L'avocat de Mobutu







link a écrit:l'avocat de mobutu ,

http://www.rts.ch/archives/tv/information/carrefour/3453870-carrefour-29-01-61.html

L'intégrale de l'émission Carrefour du 29 janvier 1961.

Sujet L'interview de Victor Umbricht qui est le chef de l'administration des finances fédérales et qui rempli ces mêmes fonctions au Congo. Ce pays ne disposait d'aucune finance publique.

La quasi totalité des dividendes de nos part comme tu le dis dans les deux cent société était prélevé directement par la Belgique suite aux accord de tshombe pour payé la dettes publique il ne restait rien au Congo et en plus pour la sabena le monsieur tschombe a accepter de signer des document qui obligeais les congolais a vendre leur part uniquement au belges et au prix imposer par eux ou tu vois du bon sens dedans .

Le Gouvernement belge et le Gouvernement congolais donnent dès ce jour et conjointement à la Banque Nationale de Belgique le mandat d’opérer les prélèvements prévus à l’article 12, § 1, § 2, et § 3, de la Convention précitée et ce, aux conditions suivantes : les prélèvements en question seront opérés à partir du 15 juillet 1965; les montants prélevés seront versés au crédit d’un compte bloqué provisoire à ouvrir dans les livres de la Banque Nationale de Belgique sous l’intitulé «Fonds provisoire d’alimentation du Fonds belgo-congolais d’amortissement et de gestion (compte bloqué)»

les sommes portées au crédit du compte bloqué provisoire mentionné au 2° ci-avant, seront libérées et mises dans leur totalité, par la Banque nationale de Belgique d’office et sans autre instruction, de la part des deux Gouvernements, à la disposition effective du Fonds belgo-congolais d’autortissement et de gestion, dès le jour de la mise en vigueur de la susdite Convention signée ce jour

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  mongo elombe le 24/4/2012, 6:52 pm

le passé c'est bien mais avançons voilà un exemple de la médiocratie de kabila et les 40 voleurs et ça c'est encore la faute à MOBUTU, on vends nos terres, on tuent, on pillent, on violent, on bradent nos richesses et certains osent dire faute ya MOBUTU...........


Balinga balinga te sous MOBUTU LE congo était 1 et indivisible. Le RWANDA restait hors frontières à par les rwandais accueillis.

Finances

Le Potentiel titre « Pétrole du plateau continental, 600. 000 barils/jour échappent à la RDC » et rapporte que la production pétrolière du bloc 15 profite à l’Angola qui y puise 600.000 barils par jour.
Pour lui, cette production journalière convertie en liquide, représente une importante source de revenu. Et le pays a besoin de ces ressources pour financer son budget qui a pour point de mire le social, écrit Le Potentiel. Cet important pactole qui échappe au pays et à sa population devrait retenir l’attention du nouveau gouvernement et le pousser à relancer les négociations par une diplomatie agissante, exhorte le journal qui encourage les autorités congolaises à arriver rapidement à un modus vivendi.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=186452&Actualiteit=selected

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  link le 24/4/2012, 7:11 pm

L'avocat de Mobutu,

je suis dur a la comprennette peut être mais ce qui est sur avec vous c'est que vous ressentez tellement le besoin de justifié la médiocrité des kabila de père en fils que vous revisiter l'histoire de manière a toujours condamner les mêmes à vous lire même les belges qui eux même au fil de l'histoire on admis avoir spolié les avoir du Congo s'en trouve innocenté parce que il faut absolument accablé Mobutu c'est terrible si votre analyse se résume a ça.
Mais je ne suis pas étonné tout le problème de l’intellectuel congolais est la il base sont analyse en fonction du camp qu'il a choisie.

Lorsque Patrice Lumumba devient Premier ministre,il découvre que les caisses sont vides », explique le politologue congolais Jean Omasombo. « Le pays est endetté et les sociétés coloniales ont massivement transféré leur siège social vers la métropole. En juillet 1960, Lumumba n’a pas de quoi payer les ministres de son premier gouvernement… »

En effet, la table ronde économique, se clôture à l’avantage de la Belgique. Dès le 14 avril, Kasavubu dénonce le transfert massif vers la Belgique du dépôt d’or qui se trouve au Congo. Le 17 juin, le Parlement belge décide d’autoriser les sociétés belges fonctionnant sous le droit congolais d’opter pour le droit belge,tout en conservant leur siège d’exploitation au Congo.
Plus de 500 entreprises jusque-là congolaises renvoient leurs capitaux en Belgique tandis que les « Compagnies à charte » se dissolvent.

Le Congo est, littéralement,décapitalisé.

La banque belgo-congolaise, qui deviens plu tard, la belgolaise obtiens le droit de négocier tout les transfert internationaux du Congo. prétendument souverain, le Congo n'avait point de portefeuille. Il fallu attendre le gouvernement d'adoula en 1963 et plus tard celui de moîse tshombe pour remettre sur les tas la question du portefeuille.

Cependant les tort fait par la Belgique a l’économie congolaise était incommensurable et irréversible.

Les accords tshombe-spaak en 1965 fut un véritable marché de dupes non seulement tshombe acceptait de reconnaître la dette contracté naguère par l'administration belge sans en connaitre le montant exact mais il autorisais la Belgique a puiser automatiquement sur les avoirs de la république du Congo 25 millions de francs belge pendant 40 ans pour pourvoir a la dette de 4 milliards de francs belge contracter a la banque mondial.

Tshombe rentra au Congo tout sourire en exhibant une mallette censé contenir le portefeuille des action congolaise.

Au lieu des 37 milliards de francs belge (estimation de la banque mondial en 1959) la Belgique avait rembourser après cinq ans et sans intérêts
92 millions de francs belge pour solde de tout compte mais en plus le jeune état congolais se retrouvais en plus avec une dette de 25 millions de francs belge par mois et cela jusqu'en 2005 .


L'avocat de Mobutu a écrit:Link,

faut suivre attentivement le fil de cette histoire, sinon vous allez vous perdre: on est en1961 dans ces images et l'histoire qui nous preocupe se passe en1964-65..

Lorsque les congolais et Lumumba exigent l'independance, les belges sont partis en premier lieu sans faire une remise et reprise en bonne et due forme. Comme on avait aucun expert en finance publique, c'est pour cela que L'ONU nous avait envoyé cet expert suisse qui ne pouvait savoir la ou il y avait des sous que si on lui avait montré. Et il n'avait pour mission que de trouver les sous pour payer les fonctionnaires...On est en 1960!
Puisque la rupture etait brutale et emotionelle, congolais et belges, etaient condamnés á se retrouver pour regler ce qu'ils ont vite a appelé le contentieux Belgo-Congolais...C'est á partir de la qu'ils vont se partager dans un premier temps les acquis du Congo independant de Leopold 2 et ceux du Congo Belge...

Lorsqu'on se partage le gateau, il n y a pas que les actifs, il ya aussi les passifs..Comprennez vous? Donc lorsque Mobutu est arrivé ce contentieux etait reglé: il s'avait ou trouver les coffres forts et combien il y avait sur les comptes etc...Il va devenir fou et creer des concepts qui nous coutent encore les yeux de la tête, puis vider des caisses..

Vous suivez? Shocked Vous etes dure á la comprennette, hein!


L'avocat de Mobutu







link a écrit:l'avocat de mobutu ,

http://www.rts.ch/archives/tv/information/carrefour/3453870-carrefour-29-01-61.html

L'intégrale de l'émission Carrefour du 29 janvier 1961.

Sujet L'interview de Victor Umbricht qui est le chef de l'administration des finances fédérales et qui rempli ces mêmes fonctions au Congo. Ce pays ne disposait d'aucune finance publique.

La quasi totalité des dividendes de nos part comme tu le dis dans les deux cent société était prélevé directement par la Belgique suite aux accord de tshombe pour payé la dettes publique il ne restait rien au Congo et en plus pour la sabena le monsieur tschombe a accepter de signer des document qui obligeais les congolais a vendre leur part uniquement au belges et au prix imposer par eux ou tu vois du bon sens dedans .

Le Gouvernement belge et le Gouvernement congolais donnent dès ce jour et conjointement à la Banque Nationale de Belgique le mandat d’opérer les prélèvements prévus à l’article 12, § 1, § 2, et § 3, de la Convention précitée et ce, aux conditions suivantes : les prélèvements en question seront opérés à partir du 15 juillet 1965; les montants prélevés seront versés au crédit d’un compte bloqué provisoire à ouvrir dans les livres de la Banque Nationale de Belgique sous l’intitulé «Fonds provisoire d’alimentation du Fonds belgo-congolais d’amortissement et de gestion (compte bloqué)»

les sommes portées au crédit du compte bloqué provisoire mentionné au 2° ci-avant, seront libérées et mises dans leur totalité, par la Banque nationale de Belgique d’office et sans autre instruction, de la part des deux Gouvernements, à la disposition effective du Fonds belgo-congolais d’autortissement et de gestion, dès le jour de la mise en vigueur de la susdite Convention signée ce jour

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  L'avocat de Mobutu le 25/4/2012, 8:17 pm

Ecoutez, mon cher Link, quand vous lisez l’histoire de notre pays, faites un effort de la recouper ; ne pas seulement lire les congolais extrémistes ou afro-centristes, mais aussi des belges extrémistes et les modérés de deux tendances précitées puisque la vérité est souvent entre les lignes . Surtout faut pas vous figez dans le sentiment ou fanatisme: c’est une problématique rationnelle qu’il faut aborder avec rationalité..

Si vraiment les belges n’avaient laisser que des dettes, vous êtes d’ailleurs le premier á avancer une telle absurdité, pouvez-vous nous dire avec quels sous Mobutu avait doté le Air Zaïre et la CMZ de plusieurs avions et bateaux , notamment deux DC10,deux DC8, cinq Boeing737, huit Fokker et 8 bateaux,flambant neufs…Dans la foulée il nationalise la GECAMINE, SONAS, ONATRA, AI R ZAIRE et plusieurs autres….(Nationaliser voulant dire: acheter les parts de son associer)…

Vous devez savoir de surcroit que pour qu’1 zaïre valle 1 dollars, comme ce fut le cas, fallait disposer d’un énorme matelas des devises et une réserve important en Or : fallait donc avoir plus de Dollars en réserve que des zaïres en circulation etc.…Vous constaterez que les zaïres se dépréciaient par rapport au dollars au fur et á mesure qu’ils ( les billets zaïrois) se multipliaient dans le marché congolais.. Et le Zaïre de l’époque pouvait emprunter avec un taux raisonnable dans n’importe quelle banque au Monde, puisque il disposait d’une garantie solide..
C’est pour cela qu’il a emprunté +-5 milliards, sans passer par des organismes internationaux pour réaliser les projet tels que INGA, La voie du Zaïre, achat d’armes et avions de chasse, hélicoptère, libumu ndunda etc.. pour l’armée et plusieurs projets..…C’est le socle de la dette que Kabila vient d’effacer..

Tenez surtout que si le Congo était archi endetté, comme vous le pensez, il n’allait emprunter nulle part… Comprenez-vous ?

Quand Mobutu fuit en 1997, que laisse-t-il derrière, mon cher ??
Qu’une grosse dette qui nous empêche d’emprunter, comme tout pays normal, pour matérialiser notre richesse afin de réaliser nos rêves ..

Quant á ce que disaient Lumumba, Kasa-Vubu ou Ileo etc.. Je m’en fous un peu, puisqu’ils n’étaient pas outillés pour bien apprécier les choses…C’était juste des beaux parleurs, pères de l’indépendance si vous voulez, mais aussi des incompétents notoires.. Embarassed

L’avocat de Mobutu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  regarder et bien voir le 26/4/2012, 2:39 am

Mr l'Avocat de Mobutu, deja par ton nom tu parrais un prototype congolais et un aventurier de meme que Cyprien Wetshi qui s'appelle Avocat du diable. A` l'origine, avocat du diable designait quiconque qui defend un criminel ou celui qui a tort. Mais en vrai congolais utilisant des mots sans discerner et croyant faire du particulier, toi et Westhi s'inspire de ce nom d'avocat du diable comme pseudo ou nom de marque, etrange mais c'est votre choix.

Comme le grand nombre d'aventuriers congolais, dans le plus souvent de cas vous semblez connaitre le droit, l'aspect juridique des choses, les relations et les balances entre institutions et entites, mais vous etes souvent ignorants en ce qui concerne le developpement d'un pays. Si nous regardons comment les choses sont gere'es au Congo depuis 2001, je ne sais pas quelle conclusion en tirer car tout finira a` avoir une coterie mediocre. Mais nous ne sommes plus la`, je ne prendrais pas mon temps a` te parler du developpement pratique d'ans un secteur precis, la` c'est te rendre sage et t'augmenter de connaitre ce dont tu ignorais, je ne t'accorderai pas ce cadeau. Si j'ai quelque chose a` proposer ou a` analyser, je le ferrai avec mes connaissances au pays qui sont sur place peut etre ca pourrait les influencer d'une maniere ou d'une autre car qui sait?

Je te remercie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  L'avocat de Mobutu le 27/4/2012, 9:35 am


Regarder et bien voir 2 ; vous me reprochez d être ignorant < en ce qui concerne le développement d un pays> ; sans le dire, vous passez sans transition du développement d un pays au développement pratique d un secteur sans vous rendre compte que l un n implique pas l autre…
Oui, vous pouvez développer pratiquement un secteur mais quant a le faire pour un pays, c est une autre paire de manche..
Dites moi comment vous pouviez développer le Congo, si vous étiez au pouvoir….Et je vous donnerais mon point !

L avocat de Mobutu


regarder et bien voir 2 a écrit:Mr l'Avocat de Mobutu, deja par ton nom tu parrais un prototype congolais et un aventurier de meme que Cyprien Wetshi qui s'appelle Avocat du diable. A` l'origine, avocat du diable designait quiconque qui defend un criminel ou celui qui a tort. Mais en vrai congolais utilisant des mots sans discerner et croyant faire du particulier, toi et Westhi s'inspire de ce nom d'avocat du diable comme pseudo ou nom de marque, etrange mais c'est votre choix.

Comme le grand nombre d'aventuriers congolais, dans le plus souvent de cas vous semblez connaitre le droit, l'aspect juridique des choses, les relations et les balances entre institutions et entites, mais vous etes souvent ignorants en ce qui concerne le developpement d'un pays. Si nous regardons comment les choses sont gere'es au Congo depuis 2001, je ne sais pas quelle conclusion en tirer car tout finira a` avoir une coterie mediocre. Mais nous ne sommes plus la`, je ne prendrais pas mon temps a` te parler du developpement pratique d'ans un secteur precis, la` c'est te rendre sage et t'augmenter de connaitre ce dont tu ignorais, je ne t'accorderai pas ce cadeau. Si j'ai quelque chose a` proposer ou a` analyser, je le ferrai avec mes connaissances au pays qui sont sur place peut etre ca pourrait les influencer d'une maniere ou d'une autre car qui sait?

Je te remercie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  regarder et bien voir le 27/4/2012, 6:13 pm

Le probleme avec les congolais c'est qu'ils focalisent et se contentent dans un seul aspect des choses et negligent d'autres. L'economie ou le finance en soit ne constituent que l'idee, le plan et la vision d'une societe' ou d'un etre humain; seule l'application, le travail et la sueur du corps qui constituent le debut reel du progres et de developpement.

1) La banque mondiale et d'autres institutions financieres ne font pas des aides, des prets ou des investissemenst en l'air, mais ils tiennent compte de votre histoire de credit, les risques politiques, l'assurance de l'investissement ou du pret(meme quelle autre institution peut se porter garant de remboursement), pratiques quotidiens de l'Etat et regulations, votre structure de taxer les impots et les projets, si au pays vous possedez les fournisseurs des equipements et des materiaux ou pas et de quel niveau technologique, la corruption ou pas, situation economique generale, niveau de control et d'inspection de votre gouvernement. Si vous ne repondez pas a` ces criteres, on vous charge tres cher les interets et les obligations sur le pret, aide et tout autre investissement.
Le monde entier sait et les publications sont la` sur l'atmosphere congolais dont je viens de decrire en criteres des investisseurs. Je vous pose la question: connaissant tous ces facteurs, qua'vez vous fait au Congo depuis 11 ans pour percevoir des prets et investissements dans toute normalite' pour avancer le pays? Car les aides avec trop d'obligations n'avancent pas le pays au contraire l'endette d'avantage et c'est prouve'.

2) Il y a plusieurs options de financement et de cooperation entre les puissants de ce monde, les multinationales et les pays du tiers monde. Par exemple dans l'une il faut que l'argent ou le pret arrive aux mains du gouvernement demandant l'aide ou le pret, et c'est ce gouvernement qui choisit par certains criteres les producteurs ou les constructueurs a` son choix. Ceux ci repondent au gouvernement et c'est au gouvernement de s'assurer que les travaux beneficient le developpement vise' et de repayer le pret. C'est aux congolais d'exiger de telles options, ce n'est pas aux blancs de vous les suggerer. Ou peut etre c'est aux congolais de se poser la question quoi faire pour cooperer avec des occidenatux sous une telle option. Mais au Congo, rien! Les uns se pressent de voir la transaction d'argent prendre place pour s'enrichir, les autres plus professionnels sont oblige's de se taire car la fameuse cooperation ou le fameux pret est une operation classifie'e ou de niveau d'Etat. Alors quand toi Avocat de Mobutu et les autres viennent nous balancer comment le pays avance avec de telles observations, vous me faites pitie' sincerement.

3) A` l'interieur du pays(entre congolais), le gouvernement peut chercher d'autres moyens d'administrer les services a` la nation mais avec moins de charge. Par exemple faire des accords avec les riches et grands commercants congolais d'investir dans un secteur et d'administrer des services a` la nation au nom du gouvernement. Ils sauront comment partager des benefices et les risques. Mais tout ca ne peut se faire que quand il y a des garanties aux prives congolais, quand il n y a pas ou moins de corruptions, pas d'extorsions et pas d'autres complications et moins d'impots sur ces cooperants congolais avec le gouvernement. Mais chose grave et etrange vous essayez de faire ce genre de concessions avec des etrangers, erreur professionnelle et technique grave; les blancs qui vous ont appris ca a` l'ecole ne le font qu'entre eux et pas avec des etrangers, ils savent pourquoi. Vous preferrez faire ce genre d'options avec des etrangers par ce que vous percevez l'opportunite' de manigancer, de tout ettoufer, et de tout melanger comme ca vous allez vous enrichir personnelement dans le flou et sans trace.

En conclusion pour moi toi Avocat de mobutu et ta clique vous etes politiquement aventuriers comme le reste au Congo, toujours la politique dans la bouche comme vous aimez faire le droit, les sciences politiques etc. Mais vous oubliez qu'avant que le pays developpe il faut travailler et arranger plusieurs parametres, la` vous n'etes pas la`. Vous vous contentez du peu, du bricollage, de l'ameuterisme, de theories et de debats. Eza mawa, au paravant ca m'enerver mais maintenant vous me faites pitie'. Meme votre education est maintenant en question, ca devient douteux que toi et ta clique de certains dans ce forum ayez apris convenablement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  mongo elombe le 27/4/2012, 6:58 pm

En conclusion pour moi toi Avocat de mobutu et ta clique vous etes politiquement aventuriers comme le reste au Congo, toujours la politique dans la bouche comme vous aimez faire le droit, les sciences politiques etc. Mais vous oubliez qu'avant que le pays developpe il faut travailler et arranger plusieurs parametres, la` vous n'etes pas la`. Vous vous contentez du peu, du bricollage, de l'ameuterisme, de theories et de debats. Eza mawa, au paravant ca m'enerver mais maintenant vous me faites pitie'. Meme votre education est maintenant en question, ca devient douteux que toi et ta clique de certains dans ce forum ayez apris convenablement.

Tout à fait ça Regarder et bien voir puisqu'ils ne comprennent pas les kabidôlatre prenons un exemple simple

être président égale être un père de famille mais à grande échelle donc que veut un père de famille d'abord travailler avec un salaire décent pour pouvoir nourrir, habiller, soigner et faire étudier ses enfants donc il faut les moyens appropriés.

En kabilie on centralise tout à Kin, on passe son temps à dire MOBUTU atika mboka........

Nous avons de la terre ce qui veut dire que tout congolais devrait manger à sa faim et non importer.


Nasuki awa j'en ai marre de me répéter. Ne t'énerve pas Regarder et bien voir les kabidôlatres sont sourds et aveugles.

Tala exemple mosusu on dépense des millions pour un hôpital, pourquoi ne pas réhabiliter les anciens? MAWA PLEIN.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  regarder et bien voir le 27/4/2012, 9:38 pm

Tres bien dit: "être président égale être un père de famille mais à grande échelle". De la meme facon l'individu gere sa vie, cette meme facon peut etre incorpore'e au niveau de gestion de l'Etat, pas de difference en nature.

"On dépense des millions pour un hôpital, pourquoi ne pas réhabiliter les anciens? MAWA PLEIN"
Quand ils depensent ainisi pour un seul hopital, a` la fin les services couteront tres chers et seulement les privilegie's qui auront acces et pas les demunis. Mais l'argent avec lequel l'hopital est construit est paye' par tous les congolais. La theorie de distributivite' n'est pas applique'e dans leurs actions engageant l'Etat.

je prefererais que l'avocat de Mobutu me parle qu'il respecte les autorite's en les observant pendant ce mandat, comme nous attendons tous, mais venir faire des eloges, des adorations et la defense du pouvoir de kabila pendant ces 11 ans passe's, je trouve ca etrange, aventurie' et semi-ilettre'.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  mongo elombe le 28/4/2012, 11:02 am

Un père de famille se doit de protéger sa famille n'est ce pas? on pille, on viole? on tue esalemaka donc nionso wana faute ya MOBUTU?

Je peux multiplier les exemples, j'en conclu que kabila et les 40 voleurs ont échoués donc batika MOBUTU apema.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mobutu ou l'argument n°1 face a la médiocrité des kabiliste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum