FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  César NGADI le 29/4/2012, 3:11 am

http://www.rdcongoinfos.com/?p=1302

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  regarder et bien voir le 29/4/2012, 8:35 pm

* VICES PREMIERS MINISTRES

Budget : Daniel Mukoko Samba
Défense Nationale : Alexandre Lubal Tamu


* MINISTRES

Affaires Etrangères, CI, Francophonie : Raymond Tshibanda
Intérieur, Sécurité, Décentralisation : Richard Muyej
Justice, DH : Wivine Mumba
Médias, Relations avec parlement : Lambert Mende
Plan, Suivi de Révolution Modernité : Celestin Vunabandi
Portefeuille : Louise Munga
Economie/Commerce : Jean-Paul Nomayato
Aménagement du Territoire, Urbanisme, Habitat, TP/AT : Fridolin Kasweshi
Transport et Voies de Communications : Justin Kalumba
Environnement, Conservation de la nature et Tourisme : Louis Bavon Mputu
Mines : Martin Kabwelulu
Ressources Hydrauliques et Electricité : Bruno Kasanji Kalalasanji Kalala
Hydrocarbures : Crispin Atama
Industrie et PME : Remy Musungay
PTT, NTIC : Kin-Kiey Mulumba
Emploi, Travail et Prévoyance Sociale : Modeste Bahati Lukwebo
Santé : Félix Kabange Numbi
Enseignement Supérieur RS : Kyelo Lotama
Enseignement Primaire SP : Maker Mwangu
Agriculture : Jean-Chrysostome Wahamiti
Affaires Foncières : Robert Mbuinga Bila
Affaires Sociales : Charles Nawej
Genre, famille : Genevieve Inagosi
Fonction Publique : Jean-Claude Kibala
Sport, Jeunesse, Culture et Arts : Banza Mukalay
Ministre Délégué auprès du PM en charge des Finances : Patrick Kitedi

Dans ce nouveau gouvernement, j'ai quand meme apprecie' qu'on ait mixe' certains ministeres en un seul pour eviter des depenses inutiles(esperons) de l'Etat. Pour longtemps on avait plus de 30 postes voire meme 40. Mais cette fois ci on dirait qu'on a reduit drastiquement le nombre, c'est une bonne chose. A` l'exception de deux postes que je trouve qu'ils devraient etre mixe's aussi avec d'autres. Par exemple le ministere d'Hydrocarbure pouvait etre mixe' avec celui de Resources Hydrauliques et Electricite', pourquoi meme pas rassembler le tout avec le ministere de l'Energie?
Pourquoi avoir Amenagement du Territoire, Urbanisme et Habitat d'un cote', et avoir l'Affaire Foncieres de l'autre.

Jusque la` je n'ai jamais vu l'importance du ministere de portefeuille et du plan, ce sont des ministeres , a` mon avis, qui peuvent appartenir ou etre inclus dans d'autres. Ministre du Plan, quel plan? le plan ou la planification existe dans tous les secteurs de l'Etat, n'est ce pas?

En lisant les noms, on peut voir qu'on a quand meme inclu la participation regionale, une bonne chose. On dirait que chaque grande tribu du Congo a au moins deux postes ministeriels, ce qui n'est pas mal. C'est de loin tres meilleur que celui de Gizenga qui placa au moins 70 % de gens de sa region. Donc en un mot Kabila a reussi a` s'imposer au Congo. Ah! quand on prevenait Tshisekedi sur sa methode de lutte, personne et lui ne pouvait realiser les realites. On dirait que le vin est deja tire', il faut le boire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  KOTA le 30/4/2012, 12:37 pm

FRANCHEMENT, IL Y A BIEN D AUTRES CHOSES A DIRE:

1. LE CHOIX D UN "GOUVERNEMENT" NON-POLITIQUE NE FAIT QUE REFLETER LA DEBACLE DE LA MP AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES ET LEGISLATIVES: KABILA ETANT CONSCIENT DU FAIT QU IL DOIT TOUT A ...NGOY MULUNDA ET COMPAGNIE, IL N A PAS DE COMPTES A RENDRE AUX PARTIS POLITIQUES QUI L ONT AMENE A LA DEFAITE, CAR CELA EST LA VERITE DES URNES DONT IL EST PLEINEMENT CONSCIENT ...

2. DESEQUILIBRE GEOPOLITITIQUE: ON COMPTE AU MOINS 8 MINISTRE ET VICE DU...KATANGA ALORS QUE D AUTRES PROVINCE SONT SOUS REPRESENTEES

3. LA GESTION PERSONNELLE DU MINISTERE DES FINANCES N A RIEN DE SALUTAIRE CAR ELLE SOULIGNE QUE LES FINANCES SERONT GEREES EN CIRCUIT FERME PAR POGNON ET SON MAITRE: CELA N A RIEN DE RASSURANT EN TERMES DE "TRANSPARENCE" ET "ACCOUNTABILITY" DANS UN DOMAINE OU LES ABUS ONT ETE DEJA SOULIGNES DANS LE PASSE.

EN EFFET, CELA PREFIGURE UNE GESTION DES CAISSES DE L ETAT COMME DES BIENS PRIVES...QU ON SE LE DISE.Twisted Evil

4. LA MAJORITE DES MEMBRES DE CE "GOUVERNEMENT" SONT DES INCONNUS ET IL NE SUFFIT PAS D ETRE UN INCONNU POUR ETRE UN TECHNOCRATE: FAISONS BIEN LA DIFFERENCE...

IL EST EVIDENT QUE L ISOLEMENT DE KABILA DANS LA GESTION DE LA RE PUBLICA NE POURRA QUE S ACCENTUER AVEC LES CONSEQUENCES NEFASTE QUE CELA COMPORTE EN TERMES DE PROCESSUS DEMOCRATIQUE.

D AILLEURS LE QUADRE QUI SE DESSINE EST CELUI D UNE MAJORITE POLITIQUE SUR PAPIER -MP - , ECARTEE DE FAIT DE LA GESTION DU GOUVERNEMENT CAR NON REPRESENTATIVE ET UNE MAJORITE EXTRAPARLEMENTAIRE POPULAIRE -MPP- QUI CONTINUE A REVENDIQUER LA VICTOIRE TANT AUX LEGISLATIVES QU AU PRESIDENTIELLES.

LES BASES DE L INGOUVERNABILITE DU PAYS SONT BIENS JETEES...

ISOLE DU PEUPLE - IL A PRETE SERMENT DEVANT "SA COUR SUPREME" EN ELOIGNANT LES KINOIS, DANS UN CAMP MILITAIRE, SOUS FOND D UNE REPRESSION MILITAIRE FEROCE - KABILA S ISOLE AUSSI DES POLITIQUES:

D AILLEURS IL EST TRES SIGNIFICATIVE L ABSENCE TOTALE DE L OPPOSITION DANS LES RANGS DE CET EXECUTIF ET CELA MEME EN TERMES DE "DEBOUCHAGE". LES APPELS A L OUVERTURE N ONT PAS ETE ENTENDUS ET KABILA S ENTETE DANS SA VOLONTE DE GESTION MONOLITHIQUE DU PAYS ALORS QU IL A ETE PROCLAME PRESIDENT DANS UN CONTEXTE DE FRAUDES MASSIVES DENONCEES ET RECONNUES.

VU LES SUBASSEMENT ELECTORAL DE FRAUDE QUI PRECEDE SE GOUVERNEMENT, IL PARAIT EVIDENT QUE KABILA - ISOLE A L INTERIEUR COMME A L EXTERIEUR DU PAYS - VEUT CONTINUER DE GOUVERNER PAR DEFI, NE DONNANT AUCUN SIGNE NI D OUVERTURE ET DIALOGUE NI DE GESTION DEMOCRATIQUE DE LA RES PUBLICA.

CE MANQUE DE VISION N AUGURE RIEN DE POSITIF POUR LE CONGO KINSHASA.

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  mongo elombe le 30/4/2012, 3:27 pm

Ils ne sont pas tous des inconnus beaucoup sont dans la mangeoire du neuf avec du vieuxTOLEKAAAAAA



Premier ministre

Augustin Matata Ponyo, province du Maniema, 48 ans, spécialiste en questions monétaires. Parcours : fonctionnaire à la Banque centrale du Congo ; directeur (2003-2010) du BCECO (Bureau central de coordination) ; ministre des Finances (2010-2012).

Ministères régaliens

Défense, anciens combattants et affaires coutumières : Alexandre Lubal Tamu (V/Premier ministre), Katanga, Lubakat.

Budget : Daniel Mukoko Samba (V/Premier ministre), Bas-Congo, docteur en sciences économiques, Japon. Parcours : fonctionnaire au PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), directeur de cabinet adjoint du Premier ministre (2010 – Adolphe Muzito).

Affaires étrangères, Coopération internationale et Francophonie : Raymond Tshibanda Ntungamulongo, 62 ans, Kasaï oriental, licencié en sciences politiques. Parcours : fonctionnaire international au HCR (Haut commissariat pour les réfugiés) ; directeur de cabinet adjoint du Premier ministre (1991 – Crispin Mulumba Lukoji) ; ministre du Tourisme, Environnement et Conservation de la nature (1996-1997) ; Porte-parole du collectif de l’opposition (Codep – 1999 à 2003); vice-ministre du Plan (2003-2006) ; directeur du cabinet présidentiel (2007) ; ministre de la Coopération régionale (2008).

Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières : Richard Muyej . Province du Katanga, 57 ans, licencié en histoire. Parcours : enseignant ; activiste de l’Uferi (Union des fédéralistes et des républicains indépendants) du duo Jean Nguz a Karl i Bond-Gabriel Kyungu wa Kumwanza (1990-1997) ; conseiller socio-culturel auprès du gouverneur du Katanga (1993-1994) ; DG de l’entreprise Kisenge Manganèse (1995-2001) ; co-fondateur du PPRD et président de la fédération du PPRD-Katanga (2002-2007) ; député national (2006), ministre chargé des Relations avec le Parlement (2010), ministre intérimaire de la Communication et des médias (2012).

Justice et Droits humains : Wivine Mumba Matipa, province du Katanga, avocate d’affaires.

Finances (ministre délégué) : Patrick Kitabi Kibol. Province du Katanga
Katanga, lubakat, pharmacien, ancien agent à la Gécamines

Ministères à caractère social

Agriculture et Développement rural : Jean-Chrysostome Vahamwiti
Nord Kivu ( ?)

Education primaire, secondaire et professionnel : Maker Mwangu Famba
Kasaï occidental, 51 ans, licence en sc. Po. Il garde le même portefeuille.

Genre, famille et enfant : Geneviève Inagosi, Province Orientale, journaliste RTNC ; députée nationale (législatives 2011).

Affaires sociales, Actions humanitaire et Solidarité nationale : Charles Nawej Mundele. Province du Katanga.

Emploi, Travail et Prévoyance sociale : Modeste Bahati Lukwebo ; Sud Kivu, 56 ans, docteur en sciences économiques. Parcours : ministre du Budget (1994) et de la Fonction publique (1995) ; président de la société civile du Congo (2002-2005) ; député national (2006) ; Questeur à l’Assemblée nationale (2006-2009) ; président du Groupe des députés indépendants ; député national (repêché en avril 2012 par la Cour suprême de justice).

Santé publique : Felix Kabange Numbi. Province du Katanga, président du parti «ECT» (Eveil de conscience par le travail), une de ces formations politiques qui ont fait leur première apparition lors des élections du 28 novembre 2011. Malgré sa «jeunesse», l’ECT compte treize députés «élus» ou «nommés», c’est selon, à l’Assemblée nationale.

Enseignement supérieur et universitaire : Chelo Lotsima ;
Province Orientale. Linguiste.

Jeunesse, Sport et Loisirs, ainsi que Culture et Arts : Banza Mukalayi Sungu. Province du Katanga, 59 ans, licencié en langue et littérature française. Parcours : Journaliste ; enseignant (1975-1980); commissaire du peuple en 1982 et 1987; ministre chargé des Relations avec le Parlement (1990); 1er vice-président du MPR (1992); vice-Premier ministre chargé des Mines (1996); ministre des Mines et énergie (avril-mai 1997); exil en Zambie; membre du RCD-Goma; vice-ministre des Travaux publics et infrastructures (2003); président fédéral du RCDpour le Katanga (2004); vice-ministre de la Coopération internationale (2005); député national (2006); président du conseil d’administration de l’INSS en 2008 (sécurité sociale).

Ministères à caractère technique, économique et financier

Mines : Martin Kabwelulu. Province du Katanga, 64 ans, Palu, licencié en économie. Il occupe le très convoité portefeuille des Mines depuis février 2007.

Portefeuille : Louise Munga Mesozi. Province du Katanga - Kivu ? -. Parcours : cadre à la banque UZB (Union zaïroise des banques) ; membre du PPRD, conseillère principale à la Présidence de la République chargée de la
«Bonne gouvernance» et «la lutte contre la corruption» (2007) ; ministre des PTT (2007-2008) ; trésorière du PPRD lors du 2ème congrès de ce parti organisé en août 2011.

Economie et commerce : Jean-Paul Nemoyato Bagebole ; Province Orientale. Parcours : député national initialement étiqueté CDC (Convention des démocrates chrétiens).

Infrastructures et Travaux publics, l’Aménagement du territoire, Urbanisme et Habitat : Fridolin Kasweshi. Province du Katanga. Parcours : ministre provincial des Infrastructures au Katanga. Il garde le même portefeuille au niveau national.

Plan et suivi de mise en œuvre de la révolution de la modernité : Célestin Vunabandi. Nord Kivu, licencié en économie. RCD-Goma. Parcours : inspecteur des contributions ; conseiller au cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur ; enseignant à Goma ; ministre de l’Economie (2003) ; ministre du Portefeuille (2004); député national (2006).

Transport et Voies de communication : Justin Kalumba Mwana Ngongo. Maniema. Parcours : co-fondateur du Panu (Parti de l’alliance nationale pour l’unité). Petit-fils d’un chef coutumier.

Environnement, Conservation de la nature et Tourisme : Bavon N’sa Mputu Elima. Province de l’Equateur, 49 ans, licencié en sciences économiques et maîtrise en gestion. Parcours : cadre à la banque de crédit agricole ; inspecteur des finances ; conseiller puis directeur de cabinet adjoint au ministère de l’Economie (1994-1996) ; directeur général de la DGRAD (Direction générale des recettes administratives et domaniales).

Ressources hydrauliques et électricité : Bruno Kapandji Kalala;
Kasaï Oriental (?)

Hydrocarbures : Crispin Atama Tabe Magodi. Province Orientale. Parcours : PPRD, ministre provincial de l’Intérieur et de la sécurité. Cette «promotion» ressemble à une manifestation de «gratitude» de «Joseph Kabila» pour le «bon score» réalisé en sa faveur lors de l’élection présidentielle. Il y a peu l’ancien gouverneur de la Province Orientale, Médard Autsaï, a été "congratulé" par le Premier ministre intérimaire Louis Koyagialo.

Industrie, Petites et Moyennes Entreprises : Remy Musunganyi Bampale. Kasaï Occidental. Licencié en sciences politiques. Parcours : député national (2006-2011).

Postes, Télécommunication et Nouvelles technologies : Tryphon Kin-Kiey Mulumba. Province de Bandundu, 62 ans, docteur en sciences politiques. Correspondant de l’agence britannique Reuters à Kinshasa (1983-1994) ; fondateur au début des années 80 du mensuel économique et politique «Finance» et de sa version «journal» «Le Soft»; professeur de l’histoire de la presse à l’Isti rebaptisé Ifasic (Institut facultaire des sciences de l’Information et de la communication); conseiller technique au cabinet du secrétaire général de l’Institut Makanda Kabobi ; ministre de l’Information dans l’éphémère gouvernement Likulia (avril-mai 1997) ; exil en Belgique et lancement du du journal «Soft International» ; membre du mouvement rebelle pro-rwandais RCD-Goma, chargé successivement des Affaires sociales, femmes et familles et Communication ; rupture avec le RCD-Goma et création du RCD Congo à l’issue des travaux du dialogue intercongolais (2002) ; Retour au RCD-Goma et rapprochement avec Kigali et Kinshasa ; élu député national «indépendant» et rejoint l’«Alliance pour la majorité présidentielle» (AMP) en 2006. Président du PA (Parti de l’action); député national (2011).

Affaires foncières : Robert Mbuinga Bila. Province du Bas Congo, 58 ans, docteur en économie appliquée. Parcours : directeur adjoint du cabinet du ministre des Mines (1996) ; Assistant principal du directeur du cabinet présidentiel (1999) ; vice-ministre des Affaires étrangères (2004) ; ADG Régie des Voies maritimes (2008-2011).

Ministères à caractère politique

Médias, relations avec le Parlement et Initiation à la nouvelle citoyenneté : Lambert Mende Omalanga. Province du Kasai oriental, 59 ans. Licencié en criminologie. Parcours : chef du bureau au ministère de la Jeunesse et sports et animateur des émissions radiophoniques (1976-1980) ; exil en Belgique en qualité de président du MNC-L ; retour à Kinshasa après le discours présidentiel du 24 avril 1990 restaurant le pluralisme politique ; participation à la Conférence nationale souveraine en qualité de président de la commission des biens mal acquis (1991-1992) ; vice-Premier ministre chargé des Transports (1994-1996) ; Membre du RCD-Goma chargé de la Communication (1999) ; membre du RCD-K/ML pro-ougandais ; participation au dialogue intercongolais (2002) ; sénateur de transition sous le régime 1+4 (2003) ; député national (2006) ; ministre des Hydrocarbures (2007) ; ministre de la Communication et des médias (2008-2012); député national du parti CCU (Convention Congolais unis).

Fonction publique : Jean Claude Kibala. Province du Sud Kivu. Formation militaire en Allemagne, 47 ans. Formation ingénieur civil à Munich (Allemagne). Parcours : agent au département des travaux Publics de la ville de Troisdorf (1997) ; ingénieur conducteur des travaux chez Bilfinger & Berger ; ingénieur à la Deutsche Bahn-Ag (Chemins de fer – 2001) ; études et coordination du métro en construction à Alger (2003) ; député national (2006); vice-gouverneur de la province du Sud Kivu.

Vice-ministres

Affaire étrangères : Tunda Ya Kasende. Province du Sud Kivu. Licencié en droit, 57 ans. Parcours : membre du Parlement de transition ACL-PT (1998-2003) ;

Coopération internationale : Dismas Magbengu ;
Equateur ( ?)
Décentralisation et Affaires coutumières : Eugide Ngokoso ;
Bandundu ( ?)
Droits humains : Sakina Binti ;
Maniema ( ?)

Plan : Sadok Bukanza ;

Finances : Roger Shulungu ;

Budget : Abuyuwe Lixa ;

EPSP : Maguy Rwakabuba. Nord Kivu

A suivre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  KOTA le 30/4/2012, 6:01 pm

DIOMI NDONGALA A RFI: LE “GOUVERNEMENT” MATATA N’A AUCUNE LEGITIMITE


Publié le 30 avril 2012by mpp

En RDC, l’opposition n’a pas tardé à réagir à l’annonce du nouveau gouvernement




le 9 décembre 2011 à Kinshasa.


AFP/GWENN DUBOURTHOUMIEU
Par RFI
Le nouveau gouvernement de la RDC a été enfin annoncé samedi 28 avril 2012, cinq mois après les présidentielles et législatives de novembre 2011. C’est une équipe resserrée de 36 ministres, contre plus de quarante précédemment. «C’est une nouvelle équipe qui a un regard neuf» affirme le porte-parole du gouvernement, qui lui n’a pas changé puisqu’il s’agit toujours du ministre de l’Information, Lambert Mende.

Dans l’opposition, les critiques commencent à se faire entendre.






Dans l’opposition parlementaire, certains préfèrent voir le programme avant de juger. «Nous les attendons de pied ferme, dit le député Clément Kanku. On a un paquet de questions à poser au Premier ministre





<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>

<TR>
<td></TD></TR>
<TR>
<td>



Limete, Kinshasa, 23 décembre 2011. L’opposant historique de l’UDPS, Etienne Tshisekedi, qui a rejeté l’élection de Joseph Kabila et s’est autoproclamé président «élu», «prête serment», chez lui.
© AFP
</TD></TR></TABLE>

Le ministère du Plan, auquel l’on ajouté l’appellation «ministère de la Mise en œuvre de la révolution de la modernité» soulève quelques railleries sur les bans de l’opposition. «C’est un slogan, un gadget, une fantaisie pour distraire les gens» dit son collègue Martin Fayulu. Selon lui, «ce gouvernement est composé de gens dociles qui permettront à Kabila de continuer à faire ce qu’il veut ».

<BLOCKQUOTE>
Dans l’opposition extra-parlementaire, c’est-à-dire le camp d’Etienne Tshisekedi (UDPS), qui ne reconnaît pas ce Parlement, ni la victoire de Kabila, on se montre encore plus radical. Eugène Diomi Ndongala, l’un des principaux soutiens du vieux leader, estime que «c’est une équipe de sous-fifres » qui n’a aucune légitimité… Et il annonce encore une fois que son camp va à son tour présenter aussi un nouveau gouvernement.
</BLOCKQUOTE>










Jacquemin Shabani : «C’est un non événement»

Secrétaire général de l’UDPS



… comme monsieur Kabila a repris les mêmes prédateurs et torpilleurs du Congo, cela ne va rien changer pour nous. C’est de la poudre aux yeux ! Ce sont les mêmes : son fameux Premier ministre, c’est l’ancien ministre des Finances qui a amené la République démocratique du Congo sur la liste des derniers pays en ce qui concerne l’indice de développement… nous sommes dans une mobilisation du peuple congolais pour la vérité et la justice du scrutin du 28 novembre.




http://democratiechretienne.org/2012/04/30/diomi-ndongala-a-rfi-le-gouvernement-matata-na-aucune-legitimite/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  regarder et bien voir le 30/4/2012, 8:54 pm

KOTA a écrit:FRANCHEMENT, IL Y A BIEN D AUTRES CHOSES A DIRE:

1. LE CHOIX D UN "GOUVERNEMENT" NON-POLITIQUE NE FAIT QUE REFLETER LA DEBACLE DE LA MP AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES ET LEGISLATIVES: KABILA ETANT CONSCIENT DU FAIT QU IL DOIT TOUT A ...NGOY MULUNDA ET COMPAGNIE, IL N A PAS DE COMPTES A RENDRE AUX PARTIS POLITIQUES QUI L ONT AMENE A LA DEFAITE, CAR CELA EST LA VERITE DES URNES DONT IL EST PLEINEMENT CONSCIENT ...

2. DESEQUILIBRE GEOPOLITITIQUE: ON COMPTE AU MOINS 8 MINISTRE ET VICE DU...KATANGA ALORS QUE D AUTRES PROVINCE SONT SOUS REPRESENTEES

3. LA GESTION PERSONNELLE DU MINISTERE DES FINANCES N A RIEN DE SALUTAIRE CAR ELLE SOULIGNE QUE LES FINANCES SERONT GEREES EN CIRCUIT FERME PAR POGNON ET SON MAITRE: CELA N A RIEN DE RASSURANT EN TERMES DE "TRANSPARENCE" ET "ACCOUNTABILITY" DANS UN DOMAINE OU LES ABUS ONT ETE DEJA SOULIGNES DANS LE PASSE.

EN EFFET, CELA PREFIGURE UNE GESTION DES CAISSES DE L ETAT COMME DES BIENS PRIVES...QU ON SE LE DISE.Twisted Evil

4. LA MAJORITE DES MEMBRES DE CE "GOUVERNEMENT" SONT DES INCONNUS ET IL NE SUFFIT PAS D ETRE UN INCONNU POUR ETRE UN TECHNOCRATE: FAISONS BIEN LA DIFFERENCE...

IL EST EVIDENT QUE L ISOLEMENT DE KABILA DANS LA GESTION DE LA RE PUBLICA NE POURRA QUE S ACCENTUER AVEC LES CONSEQUENCES NEFASTE QUE CELA COMPORTE EN TERMES DE PROCESSUS DEMOCRATIQUE.

D AILLEURS LE QUADRE QUI SE DESSINE EST CELUI D UNE MAJORITE POLITIQUE SUR PAPIER -MP - , ECARTEE DE FAIT DE LA GESTION DU GOUVERNEMENT CAR NON REPRESENTATIVE ET UNE MAJORITE EXTRAPARLEMENTAIRE POPULAIRE -MPP- QUI CONTINUE A REVENDIQUER LA VICTOIRE TANT AUX LEGISLATIVES QU AU PRESIDENTIELLES.

LES BASES DE L INGOUVERNABILITE DU PAYS SONT BIENS JETEES...

ISOLE DU PEUPLE - IL A PRETE SERMENT DEVANT "SA COUR SUPREME" EN ELOIGNANT LES KINOIS, DANS UN CAMP MILITAIRE, SOUS FOND D UNE REPRESSION MILITAIRE FEROCE - KABILA S ISOLE AUSSI DES POLITIQUES:

D AILLEURS IL EST TRES SIGNIFICATIVE L ABSENCE TOTALE DE L OPPOSITION DANS LES RANGS DE CET EXECUTIF ET CELA MEME EN TERMES DE "DEBOUCHAGE". LES APPELS A L OUVERTURE N ONT PAS ETE ENTENDUS ET KABILA S ENTETE DANS SA VOLONTE DE GESTION MONOLITHIQUE DU PAYS ALORS QU IL A ETE PROCLAME PRESIDENT DANS UN CONTEXTE DE FRAUDES MASSIVES DENONCEES ET RECONNUES.

VU LES SUBASSEMENT ELECTORAL DE FRAUDE QUI PRECEDE SE GOUVERNEMENT, IL PARAIT EVIDENT QUE KABILA - ISOLE A L INTERIEUR COMME A L EXTERIEUR DU PAYS - VEUT CONTINUER DE GOUVERNER PAR DEFI, NE DONNANT AUCUN SIGNE NI D OUVERTURE ET DIALOGUE NI DE GESTION DEMOCRATIQUE DE LA RES PUBLICA.

CE MANQUE DE VISION N AUGURE RIEN DE POSITIF POUR LE CONGO KINSHASA.

Ah oui, mais tout ce que tu viens d'ecrire n'est pas neuf au Congo, ca fait partie de nos plaintes de tous les jours. J'ai voulu faire quelques commentaires sur la liste des membres de gouvernement comme ecrit noir sur blanc sans commenter sur les realites politiques qui entourent cette liste. Au moins la conclusion est la meme que kabila a reussi de se maintenir au pouvoir et comme tu viens de l'ecrire la preuve il ne tient meme pas compte des partis membres de la MP. Tout ce qu'il a fait recours de sa base personnelle de purs kabilistes ou hommes de confiance et pas d'autres suiveurs.

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  regarder et bien voir le 30/4/2012, 9:06 pm

mongo elombe a écrit:Ils ne sont pas tous des inconnus beaucoup sont dans la mangeoire du neuf avec du vieuxTOLEKAAAAAA



Premier ministre

Augustin Matata Ponyo, province du Maniema, 48 ans, spécialiste en questions monétaires. Parcours : fonctionnaire à la Banque centrale du Congo ; directeur (2003-2010) du BCECO (Bureau central de coordination) ; ministre des Finances (2010-2012).

Ministères régaliens

Défense, anciens combattants et affaires coutumières : Alexandre Lubal Tamu (V/Premier ministre), Katanga, Lubakat.

Budget : Daniel Mukoko Samba (V/Premier ministre), Bas-Congo, docteur en sciences économiques, Japon. Parcours : fonctionnaire au PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), directeur de cabinet adjoint du Premier ministre (2010 – Adolphe Muzito).

Affaires étrangères, Coopération internationale et Francophonie : Raymond Tshibanda Ntungamulongo, 62 ans, Kasaï oriental, licencié en sciences politiques. Parcours : fonctionnaire international au HCR (Haut commissariat pour les réfugiés) ; directeur de cabinet adjoint du Premier ministre (1991 – Crispin Mulumba Lukoji) ; ministre du Tourisme, Environnement et Conservation de la nature (1996-1997) ; Porte-parole du collectif de l’opposition (Codep – 1999 à 2003); vice-ministre du Plan (2003-2006) ; directeur du cabinet présidentiel (2007) ; ministre de la Coopération régionale (2008).

Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières : Richard Muyej . Province du Katanga, 57 ans, licencié en histoire. Parcours : enseignant ; activiste de l’Uferi (Union des fédéralistes et des républicains indépendants) du duo Jean Nguz a Karl i Bond-Gabriel Kyungu wa Kumwanza (1990-1997) ; conseiller socio-culturel auprès du gouverneur du Katanga (1993-1994) ; DG de l’entreprise Kisenge Manganèse (1995-2001) ; co-fondateur du PPRD et président de la fédération du PPRD-Katanga (2002-2007) ; député national (2006), ministre chargé des Relations avec le Parlement (2010), ministre intérimaire de la Communication et des médias (2012).

Justice et Droits humains : Wivine Mumba Matipa, province du Katanga, avocate d’affaires.

Finances (ministre délégué) : Patrick Kitabi Kibol. Province du Katanga
Katanga, lubakat, pharmacien, ancien agent à la Gécamines

Ministères à caractère social

Agriculture et Développement rural : Jean-Chrysostome Vahamwiti
Nord Kivu ( ?)

Education primaire, secondaire et professionnel : Maker Mwangu Famba
Kasaï occidental, 51 ans, licence en sc. Po. Il garde le même portefeuille.

Genre, famille et enfant : Geneviève Inagosi, Province Orientale, journaliste RTNC ; députée nationale (législatives 2011).

Affaires sociales, Actions humanitaire et Solidarité nationale : Charles Nawej Mundele. Province du Katanga.

Emploi, Travail et Prévoyance sociale : Modeste Bahati Lukwebo ; Sud Kivu, 56 ans, docteur en sciences économiques. Parcours : ministre du Budget (1994) et de la Fonction publique (1995) ; président de la société civile du Congo (2002-2005) ; député national (2006) ; Questeur à l’Assemblée nationale (2006-2009) ; président du Groupe des députés indépendants ; député national (repêché en avril 2012 par la Cour suprême de justice).

Santé publique : Felix Kabange Numbi. Province du Katanga, président du parti «ECT» (Eveil de conscience par le travail), une de ces formations politiques qui ont fait leur première apparition lors des élections du 28 novembre 2011. Malgré sa «jeunesse», l’ECT compte treize députés «élus» ou «nommés», c’est selon, à l’Assemblée nationale.

Enseignement supérieur et universitaire : Chelo Lotsima ;
Province Orientale. Linguiste.

Jeunesse, Sport et Loisirs, ainsi que Culture et Arts : Banza Mukalayi Sungu. Province du Katanga, 59 ans, licencié en langue et littérature française. Parcours : Journaliste ; enseignant (1975-1980); commissaire du peuple en 1982 et 1987; ministre chargé des Relations avec le Parlement (1990); 1er vice-président du MPR (1992); vice-Premier ministre chargé des Mines (1996); ministre des Mines et énergie (avril-mai 1997); exil en Zambie; membre du RCD-Goma; vice-ministre des Travaux publics et infrastructures (2003); président fédéral du RCDpour le Katanga (2004); vice-ministre de la Coopération internationale (2005); député national (2006); président du conseil d’administration de l’INSS en 2008 (sécurité sociale).

Ministères à caractère technique, économique et financier

Mines : Martin Kabwelulu. Province du Katanga, 64 ans, Palu, licencié en économie. Il occupe le très convoité portefeuille des Mines depuis février 2007.

Portefeuille : Louise Munga Mesozi. Province du Katanga - Kivu ? -. Parcours : cadre à la banque UZB (Union zaïroise des banques) ; membre du PPRD, conseillère principale à la Présidence de la République chargée de la
«Bonne gouvernance» et «la lutte contre la corruption» (2007) ; ministre des PTT (2007-2008) ; trésorière du PPRD lors du 2ème congrès de ce parti organisé en août 2011.

Economie et commerce : Jean-Paul Nemoyato Bagebole ; Province Orientale. Parcours : député national initialement étiqueté CDC (Convention des démocrates chrétiens).

Infrastructures et Travaux publics, l’Aménagement du territoire, Urbanisme et Habitat : Fridolin Kasweshi. Province du Katanga. Parcours : ministre provincial des Infrastructures au Katanga. Il garde le même portefeuille au niveau national.

Plan et suivi de mise en œuvre de la révolution de la modernité : Célestin Vunabandi. Nord Kivu, licencié en économie. RCD-Goma. Parcours : inspecteur des contributions ; conseiller au cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur ; enseignant à Goma ; ministre de l’Economie (2003) ; ministre du Portefeuille (2004); député national (2006).

Transport et Voies de communication : Justin Kalumba Mwana Ngongo. Maniema. Parcours : co-fondateur du Panu (Parti de l’alliance nationale pour l’unité). Petit-fils d’un chef coutumier.

Environnement, Conservation de la nature et Tourisme : Bavon N’sa Mputu Elima. Province de l’Equateur, 49 ans, licencié en sciences économiques et maîtrise en gestion. Parcours : cadre à la banque de crédit agricole ; inspecteur des finances ; conseiller puis directeur de cabinet adjoint au ministère de l’Economie (1994-1996) ; directeur général de la DGRAD (Direction générale des recettes administratives et domaniales).

Ressources hydrauliques et électricité : Bruno Kapandji Kalala;
Kasaï Oriental (?)

Hydrocarbures : Crispin Atama Tabe Magodi. Province Orientale. Parcours : PPRD, ministre provincial de l’Intérieur et de la sécurité. Cette «promotion» ressemble à une manifestation de «gratitude» de «Joseph Kabila» pour le «bon score» réalisé en sa faveur lors de l’élection présidentielle. Il y a peu l’ancien gouverneur de la Province Orientale, Médard Autsaï, a été "congratulé" par le Premier ministre intérimaire Louis Koyagialo.

Industrie, Petites et Moyennes Entreprises : Remy Musunganyi Bampale. Kasaï Occidental. Licencié en sciences politiques. Parcours : député national (2006-2011).

Postes, Télécommunication et Nouvelles technologies : Tryphon Kin-Kiey Mulumba. Province de Bandundu, 62 ans, docteur en sciences politiques. Correspondant de l’agence britannique Reuters à Kinshasa (1983-1994) ; fondateur au début des années 80 du mensuel économique et politique «Finance» et de sa version «journal» «Le Soft»; professeur de l’histoire de la presse à l’Isti rebaptisé Ifasic (Institut facultaire des sciences de l’Information et de la communication); conseiller technique au cabinet du secrétaire général de l’Institut Makanda Kabobi ; ministre de l’Information dans l’éphémère gouvernement Likulia (avril-mai 1997) ; exil en Belgique et lancement du du journal «Soft International» ; membre du mouvement rebelle pro-rwandais RCD-Goma, chargé successivement des Affaires sociales, femmes et familles et Communication ; rupture avec le RCD-Goma et création du RCD Congo à l’issue des travaux du dialogue intercongolais (2002) ; Retour au RCD-Goma et rapprochement avec Kigali et Kinshasa ; élu député national «indépendant» et rejoint l’«Alliance pour la majorité présidentielle» (AMP) en 2006. Président du PA (Parti de l’action); député national (2011).

Affaires foncières : Robert Mbuinga Bila. Province du Bas Congo, 58 ans, docteur en économie appliquée. Parcours : directeur adjoint du cabinet du ministre des Mines (1996) ; Assistant principal du directeur du cabinet présidentiel (1999) ; vice-ministre des Affaires étrangères (2004) ; ADG Régie des Voies maritimes (2008-2011).

Ministères à caractère politique

Médias, relations avec le Parlement et Initiation à la nouvelle citoyenneté : Lambert Mende Omalanga. Province du Kasai oriental, 59 ans. Licencié en criminologie. Parcours : chef du bureau au ministère de la Jeunesse et sports et animateur des émissions radiophoniques (1976-1980) ; exil en Belgique en qualité de président du MNC-L ; retour à Kinshasa après le discours présidentiel du 24 avril 1990 restaurant le pluralisme politique ; participation à la Conférence nationale souveraine en qualité de président de la commission des biens mal acquis (1991-1992) ; vice-Premier ministre chargé des Transports (1994-1996) ; Membre du RCD-Goma chargé de la Communication (1999) ; membre du RCD-K/ML pro-ougandais ; participation au dialogue intercongolais (2002) ; sénateur de transition sous le régime 1+4 (2003) ; député national (2006) ; ministre des Hydrocarbures (2007) ; ministre de la Communication et des médias (2008-2012); député national du parti CCU (Convention Congolais unis).

Fonction publique : Jean Claude Kibala. Province du Sud Kivu. Formation militaire en Allemagne, 47 ans. Formation ingénieur civil à Munich (Allemagne). Parcours : agent au département des travaux Publics de la ville de Troisdorf (1997) ; ingénieur conducteur des travaux chez Bilfinger & Berger ; ingénieur à la Deutsche Bahn-Ag (Chemins de fer – 2001) ; études et coordination du métro en construction à Alger (2003) ; député national (2006); vice-gouverneur de la province du Sud Kivu.

Vice-ministres

Affaire étrangères : Tunda Ya Kasende. Province du Sud Kivu. Licencié en droit, 57 ans. Parcours : membre du Parlement de transition ACL-PT (1998-2003) ;

Coopération internationale : Dismas Magbengu ;
Equateur ( ?)
Décentralisation et Affaires coutumières : Eugide Ngokoso ;
Bandundu ( ?)
Droits humains : Sakina Binti ;
Maniema ( ?)

Plan : Sadok Bukanza ;

Finances : Roger Shulungu ;

Budget : Abuyuwe Lixa ;

EPSP : Maguy Rwakabuba. Nord Kivu

A suivre.


Merci pour ce profil plus detaille', maintenant je peux bien voir sur les nouveaux haut cadres de l'executif. Je comprends que la region du Katanga est plus represente'e. Mais mon probleme c'est que je ne comprends pourquoi on attribue des postes aux gens qui ne sont pas du domaine, et encore il y a d'autres qui n'ont pas de niveaux d'etudes reconnues dans le palamares. Ca n'a pas vraiment de sens a` mon avis. A` lire le profil, le ministre delegue' aux Finances qui parrait repondre uniquement au premier ministre est un ancien pharmacien, vraiment etrange comme philosophie. Il y a tant d'autres disproportion de postes et niveau/domaine d'etudes, vous meme lisez apres.

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  Tsippora le 30/4/2012, 9:37 pm

On en revient encore à la navigation à vue. C'est déjà surprenant qu'on aie pas essayé de satisfaire l'appétit vorace de certains alliés - sur ce plan, la mort de AK47 a certainement permis une plus grande marge de manoeuvre à Joseph comme l'avaient prédit certains parrains - la répartition des ministères laisse perplexe. Les Finances, un domaine des plus stratégiques dans un pays qui peine à relever le niveau de vie de ses citoyens n'a pas de titulaire mais on semble juger nécessaire d'avoir un ministre pour l'éducation primaire et secondaire et un autre pour l'enseignement supérieur???

A-t-on réellement besoin d'un ministre de l'Environnement en plus d'un ministre des affaires hydrauliques et électricité, Mines, Hydrocarbures et Affaires foncières? En quoi consistent les responsabilités du gvt central en matières foncières? Il me semble que c'est une responsabilité municipale???

Comme l'a si bien dit le SG de l'Udps, c'est un non-événement, particulièrement à cause de la reprise de la guerre à l'Est ces derniers jours.

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  Vieux Bord le 1/5/2012, 2:23 am

Tsippora a écrit:On en revient encore à la navigation à vue. C'est déjà surprenant qu'on aie pas essayé de satisfaire l'appétit vorace de certains alliés - sur ce plan, la mort de AK47 a certainement permis une plus grande marge de manoeuvre à Joseph comme l'avaient prédit certains parrains - la répartition des ministères laisse perplexe. Les Finances, un domaine des plus stratégiques dans un pays qui peine à relever le niveau de vie de ses citoyens n'a pas de titulaire mais on semble juger nécessaire d'avoir un ministre pour l'éducation primaire et secondaire et un autre pour l'enseignement supérieur???

A-t-on réellement besoin d'un ministre de l'Environnement en plus d'un ministre des affaires hydrauliques et électricité, Mines, Hydrocarbures et Affaires foncières? En quoi consistent les responsabilités du gvt central en matières foncières? Il me semble que c'est une responsabilité municipale???

Comme l'a si bien dit le SG de l'Udps, c'est un non-événement, particulièrement à cause de la reprise de la guerre à l'Est ces derniers jours.

justement tu souligne un point tres important. lES MINISTERES SONT DES bureaux politiques. ce ne sont pas des laboratoires. il y a une marge de manoeuvre a suivre quand il s'agit de prendre des decisions politiques par rapport
a un secteur d'activite donne. Il n'est pas necessaires d'avoir quelqu'un qui a fait des etudes speicialisees par rapport
au nom du ministere, mais au moins quelqu'un qui a exerce une fonction avec bcp d'excellence dans une famille du
domaine de son poste politique.

la repartition des ministeres selon Kanambe est fonction de la pauvrete technique. d'ailleurs au Congo le ministere de l'interieure
et des Affaires etrangeres ont des fonctions qui leur devraient etre retirees. ce n'est qu'un exemple...
a suivre

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  ndonzwau le 1/5/2012, 3:31 am

"Gouvernement Matata Ponyo I : Qui est qui ?"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7260

"En RDC, l'opposition n'a pas tardé à réagir à l'annonce du nouveau gouvernement"
° http://www.rfi.fr/afrique/20120430-rdc-opposition-reagit-annonce-gouvernement-tshisekedi
° http://www.rfi.fr/afrique/20120429-rdc-gouvernement-lambert-mende-daniel-mukoko-alexandre-lobotambo
° http://www.africatime.com/rdc/popup.asp?no_nouvelle=667656

"Forum des As - EN PLUS DE L’INCONTOURNABLE LAMBERT MENDE RECONDUIT POUR LE BESOIN DE LA CAUSE: L’expertise de Banza, Kin Kiey, Bahati, Tunda au service du second mandat de Kabila"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=186573&Actualiteit=selected

° http://radiookapi.net/actualite/2012/04/30/gouvernement-matata-le-pprd-en-tete-avec-8-ministres/
° http://radiookapi.net/actualite/2012/04/29/rdc-le-regroupement-des-certains-anciens-ministeres-repond-au-besoin-de-reduire-le-train-de-vie-de-letat-selon-lambert-mende/
° http://radiookapi.net/actualite/2012/04/29/rdc-les-deputes-appellent-le-nouveau-gouvernement-plus-de-celerite/

° http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120429111212/joseph-kabila-rdc-legislatives-rdc-2011-augustin-matata-ponyordc-nomination-d-un-nouveau-gouvernement-resserre-peu-politique.html

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  henrija1 le 1/5/2012, 10:56 am


Cher Monsieur "Regarder et bien voir",


Je suis entrain de me demander si tu as bien regardé et bien vu ou mal vu le Gouvernement Gizenga. Peux-tu nous en donner les membres et leurs origines régionales juste par souci de vérité et de clarification. Car j'ai bien peur qu'encore une fois le sentimentalisme bas nous fait pondre des contre vérités qui sont une preuve éloquente que nous ne valons pas mieux que ceux que nous critiquons. Quelques soient leurs origines (du pouvoir ou de l'opposition ou même d'un obserrvateur Lamda) les demis verités, les faussetés, les contre verités ou les mensonges n'honorent personne et sont un indice suffisant de la médiocrité de leurs auteurs. J'en viens souvent à douter si véritablement nous sommes prêts à mener un combat pour sauver le congo ou nous nourrissons toujours sans le savoir peut-être le désir de remplacer ceux qui sont là par nous mêmes ou nos proches,("Ôte-toi de là, que je m'y mette"). Ainsi quand Kabila s'associe avec un autre il est mauvais, étranger, ... et quant il s'associe avec moi il devient gentil, patriote, nationaliste, équilibriste..... Bref, il y a comme un manque de constance et un air de complaisance caractéristiques de nos prises de position.

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  Jim KK le 1/5/2012, 1:12 pm

"L´opposition" est bien présente dans le gouvernement de Matata Ponyo Very Happy Very Happy .
Le ministre de l’Economie et Commerce, Jean Paul Nemoyato, est un membre de la CDC, un parti de l’opposition piloté par Kiakwama Kia Kiziki. Mais il n’a pas été mandaté par sa hiérarchie pour intégrer le gouvernement Matata. Va t-il accepter???

Par ailleurs chers compatriotes, « j’espère de tout mon cœur qu’un jour on s’affranchira de ces histoires de région, de géopolitique qui ne nous grandissent pas et qui continuent à nous définir non comme des congolais compétents à même de servir la nation mais comme des mercenaires régionalistes, tribalistes au service d’un Congo que l’on regarde sans trop de considérations.
Que représentera le ministre dont les parents ont les origines kasaiennes, katangaises, kongo, yaka, shi? N’aura t il pas de place ce ministre là? Il est temps qu’on mette fin à critères inutiles! Parler de compétence pour développer un pays, une province,… et non de région! Merci et Bonne chance à l’équipe actuelle. »

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  Jim KK le 1/5/2012, 1:38 pm

PPPD, parti crée à la veille de la campagne électoral a-t-il disparu ? Il n y a aucun ministre de ce parti dans le gouvernement. Étonnant pour un parti qui a eu beaucoup des députés Rolling Eyes Rolling Eyes . C´est qui le chef de ce parti Laughing Laughing Laughing ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  regarder et bien voir le 1/5/2012, 6:00 pm

Mr Henridja,

Ce n'est pas grave ta reaction, souvent quand on parle des faits sur quelqu'un de siens, tu t'engages a` sa defense. Mais moi j'ai parle' sans aucune impulsion de regionalisme. Mon cher tout le monde peut confirmer qu'il y a une grande difference entre ce gouvernement et celui de Gizenga. Je peux me tromper par des chiffres exactes, mais l'observation reste reelle et imposante. Le gouvernement de Gizenga etait plein de gens de sa region par rapport au gouvernement de Ponyo avec les Katangais(c'est la region au pouvoir maintenant). Dans le gouvernement de Gizenga il n y avait pas un kasaien sinon celui de l'Occidental, j'ecris cette phrase si nous comparons le nombre de la population kasaiene avec le pays entier. Dans le gouvernement de Gizenga il y avait trop de postes ministeriels, tandis qu'avec celui ci certains postes sont scinde's. Donc en bref, ne pas accepter la difference entre le gouvernement de Gizenga et celui de Ponyo, pourra faire de toi au contraire quelqu'un de prise de position. Moi, Ponyo je ne le connais meme pas, jusque la` j'attends voir ce qu'ils vont nous apporter, parce que ce sont qui nous doivent, ils se sont empare's du pouvoir, c'est a` eux de s'amender au peuple. N'empeche que j'ai vu une petite difference avec le gouvernement de Gizenga qui n'a pas convaincu son titre de patriarche, mais le tribalisme ou le regionalisme avaient marque' son pouvoir de courte dure'e.

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  ndonzwau le 2/5/2012, 9:17 am

"Gouvernement : Qui est Wivine Mumba ?
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7263
Parfaite inconnue dans le microcosme politique kinois, Wivine Mumba Matipa, avocate de profession, succède à Emmanuel Luzolo Bambi Lessa à la tête du très important ministère de la Justice et …droits humains. Selon des sources bien informées, «Wivine» aurait des liens de parenté avec l’ex-tout-puissant conseiller présidentiel feu Augustin Katumba Mwanke.(...)"

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  Arafat le 2/5/2012, 9:29 am

Je pensais sincèrement que Luzolo Bambi allait être réconduit ainsi que Alexis Ntambwe Mwamba ou Marie Ange Lukiana (ex ministre du Genre, de la femme et de l'enfant) car ce fûrent des ministres ainsi que Lambert Mende qui s´étaient vraiment montrés lors du précedent gouvernement. On se poserait quand même la question de savoir si la nommination de Wivine Mumba doit être perçue comme étant une volonté affichée de museler la justice.

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  SpirituS le 2/5/2012, 4:57 pm

Pour être dans le gouvernement il faut avoir rendu service au nouveau roi du Congo Joseph Kabange.

Lusolo doit sa participation au gouvernement à ces relations aux près de la CPI via sa femme avocate résident en France qui est proche de l’ancien procureur de la CPI, Moreno. Il a pesé dans l’arrestation de JP Bemba en constituant le dossier des témoins et autres info avant l’arrestation et après la mise en examen du chairman du MLC.

Tabwe Mwamba a un carnet d’adresse très garni en Ouganda, Rwanda et EU mais il n’est pas contrôlable comme les autres donc ba bwakisi ye. Surtout qu’il est en conflit avec le nouveau maître du Maniema Pierre Lumbi. On dit de lui qu’il est trop proche de Sifa donc a pema nanu !

Mage Kisimba Ngoy qui était aussi bon est tombé par insistance du célèbre Kyungu celui la même qui a fait empoisonné son père! Mage a cru qu’en se rapprochant de l’ennemis de son père il pourra se faire une carrière mais comme les disent les rwandais mobomi ya tata nayo akoki ko bomisa yo mwana sans autorisation donc soit plus rapide que lui cyclops Mage aurait pu s’inspiré de Kanambe qui a été plus rapide que LDK l’assassin de son père biologique affraid

Kamitatu pressenti comme président du Senat sauf changement de la dernière minute surtout que son ennemi Kin-kiey Mulumba continue a lui accussé au prêt de leur chef Kanambe. Kin-kiey a été récompensé pour avoir prédit et raffiner la stratégie qui vient de faire tombé le PALU dans le Bandundu. Il n’est pas non plus innocent dans le montage et le déballage de Gecoco contre Muzitu cheers

Matata, l’homme de l’ombre qui a réussi a récupéré des millions de Kanambe via Dubaï, Nairobi et Malesie est un grand maitre celui qui a exécuté le plan Katumbi devait tout de même être récompensé pour ces services. il est proche de Masangu le gouverneur de la banque Centrale du Congo, batu ya loge moko flower

Bref, on n’est pas au gouvernement par ce que son parti est dans la MP ou pour ces qualités mais plutôt pour avoir rendu à un moment des services à Kanambe ou sa famille biologique. Donc ezali nde récompense pas autre chose!

SpirituS


Dernière édition par SpirituS le 2/5/2012, 5:51 pm, édité 3 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  regarder et bien voir le 2/5/2012, 5:47 pm

Pourquoi disons nous qu'un poste ministeriel doit revenir a` un professionnel du domaine?

Un ministre est un patron dans un secteur de l'Etat. De ce fait il doit avoir une vision, un plan, un desir, une modification ou une amelioration de ce secteur. Alors seul quelqu'un du domaine peut se trouver avec ces capacites appropriees. C'est de la meme facon qu'avant d'etre accepte' dans des etudes post-universitaires en Occident, on vous demande de mettre par ecrit votre contribution intelectuelle ou technique laquelle vous comptez amener dans le domaine.
Un exemple typique avec le ministere de Transport, normalement le ministre avec premierement son education dans le Transport quelque soit sous le genie civile ou comme toute une science a` part, et avec l'experience du tavail accumule', a une ide'e ou a deja developpe' des techniques de resoudre les problemes de Transport dans des villes ou au pays, a deja un plan ou toute une conception d'une mise en oeuvre quelconque. Voila` la` raison pour laquelle c'est imperative d'avoir un ministre dans son domaine d'education et d'experience. Parce que ces problemes dans tous les etapes comme la mobilite' des personnes et des biens, energie de consomption pour les vehicules et engins, la forme urbaine, l'egalite' sociale et l'etude des reseaux et de leurs capacite's, et plus complique' quand s'ajoute un autre aspect de Transport qui est le Transport Commun, font partie specialement d'une profession bien precise et complexe, et le chef ou le patron comme un ministre est cense' maitriser tous ces elements pour apporter des changements a` travers son leadership.

Donc ce n'est pas en vain ou en l'air que nous sommes un peu decus de voir des postes ministeriels s'attribuer par appertance politique ou par recompense d'un travail a` une autorite' morale comme certains disent aujourd'hui. Nous avons encore l'espoir de voir ce nouveau gouvernement apporter quelque chose de bien pour le petit peuple, mais a` voir comment les choses evoluent, on craint quand meme.

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH : GOUVERNEMENT MATATA PONYO

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum