Porte-parole de l'Opposition

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Porte-parole de l'Opposition

Message  Admin le 8/6/2012, 5:19 pm

J'initie ce sujet pour parler uniquement du porte-parole de l'opposition.

Ce poste est important car il confère à ce porte-parole la qualité du ministre d’État jouissant des avantages et immunités qui viennent avec.

Voici les tendances qui nous aideront à comprendre les positions des différents leaders de l'opposition.

Les autres n’y ont pas droit, dit Jean-Pierre Lisanga, porte-parole, parce qu’ils sont les diviseurs et fossoyeurs de l’opposition : « Comment voulez-vous que nous puissions aujourd’hui primer ceux qui ont aidé Kabila à tricher ? Et ces gens là veulent être aujourd’hui primés, devenir porte-parole de l’opposition ? Nous disons non ! ».


Selon Jean-Claude Nvuemba
À l’heure actuelle, le porte-parole de l’opposition doit provenir de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), malgré les problèmes politiques que nous avons par rapport à la légitimité. Si ce parti politique estime qu’il n’a aucun candidat à envoyer, c’est à ce moment là que ce poste reviendra au groupe parlementaire le plus représentatif et important de l’Assemblée nationale qu’est celui composé de l’UDPS et des Forces acquises au changement.


Selon José Makila
Le premier se dit favorable à une présidence tournante. Ce à quoi s’oppose le second pour des raisons d’efficacité. « ... Soit faire une présidence tournante avec une durée à déterminer dans notre règlement intérieur»



Selon Serge Mayamba
C’est Etienne Tshisekedi qui, à son avis, serait le Premier à afficher le meilleur profil de porte-parole de l’Opposition. Mais, s’il refusait, Serge Mayamba ne voit pas pourquoi l’on hésiterait à confier le poste à Vital Kamerhe



Quant aux forces acquises au changement, ils s’inscrivent dans la démarche à trouver, conformément à l’esprit et à la lettre de la loi portant statut de l’Opposition Politique, un consensus devant réunir toutes les forces de l’opposition


Ci-dessous les articles relatifs à la LOI N° 07/008 DU 04 DECEMBRE 2007 PORTANT STATUT DE L’OPPOSITION POLITIQUE


Article 18 : Sans préjudice des droits dévolus à chaque parti politique ou
regroupement politique, l’Opposition politique, au niveau national, est
représentée par un porte-parole. Ses missions et ses prérogatives sont
déterminées dans le règlement intérieur.

Article 19 : Sans qu’il ne soit nécessairement parlementaire, le porte-parole de
l’Opposition politique est désigné par consensus, à défaut, par vote au scrutin
majoritaire à deux tours
, dans le mois qui suit l’investiture du gouvernement, par
les députés nationaux et les sénateurs, membres de l’Opposition politique,
déclarés conformément à l’article 3 de la présente loi.
Les députés et les sénateurs de l’Opposition politique se réunissent, à cet effet,
sous la facilitation conjointe des bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat, à
la demande écrite de tout groupe parlementaire ou politique de l’Opposition
politique, selon le cas.


Article 21 : Le porte-parole de l’Opposition politique a rang de ministre d’Etat au
niveau national et du ministre provincial au niveau provincial
. Il jouit des
avantages et immunités y afférents.


Article 24 : Les fonctions de porte-parole de l’Opposition politique prennent fin
notamment par décès, démission, empêchement définitif, incapacité
permanente, condamnation définitive à une peine de servitude pénale principale
pour une infraction intentionnelle, acceptation d’une fonction au sein de l’Exécutif
ou désaveu par la majorité des membres de l’Opposition politique.
D’autres causes de fin de fonctions du porte-parole sont déterminées dans le
règlement intérieur.



Je me suis penché sur la proposition de Nvuemba qui souhaiterai à ce que ce poste revienne à l'Udps.
Comme Tshisekedi va probablement refuser, j'ai cherché voir qui dans l'Udps (parlementaire) peut occuper ce poste.

Des 38 députés les 2 poids lourds sont Alexis Mutamba et Remy Massamba.
A mon avis Remy serait meilleur candidat.

De ce qui est d'une présidence tournante, je crois que l’idée n'est pas mauvaise, ça démontrera un esprit de consensus, de cohabitation et d'acceptation d'alternance, trois choses qui manquent cruellement au sein de la classe politique congolaise.

L'autre tendance est de donner ce poste à Kamerhe arrivé 3ieme au présidentiel qui en dehors de l'Udps a aligné avec son parti l'UNC le plus des députés.

Quoiqu'il en soit, il faudrait que ce porte-parole soit efficace en se dotant d'abord d'un gouvernement parallèle avec ceux qui seront les vis-à-vis des ministres dans les domaines le plus importants (défense et sécurité, situation sociale, économie et finances, affaires étrangères, droit de l'homme, médias). Si ce travail est bien mené, l'opposition aura beaucoup de chance d'arriver au pouvoir en 2016.
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  zalapauser le 8/6/2012, 9:21 pm

Adm,

On verra maintenant s'ils vont se mettre d'accord pour avoir un candidat. La bande a Fayulu, Lisanga, Lumbala, Vuemba ont jure de barrer la route a kamerhe. Pour moi c'est une autre distraction qui ne concerne que les policitiens du ventre. Le ventre d'abord comme les kinois disent. Kie kie kie Tout ca c'est la faute a Tshikesedi d'apres quelques anti tshisekedistes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  Tsippora le 8/6/2012, 9:27 pm

On sait que ce poste était taillé sur mesure pour Jean-Pierre Bemba et n'est pas indispensable à la bonne marche des institutions. On ne peut forcer des partis qui n'ont comme point commun que leur opposition à Joseph, peu importe leur idéologie, de se ranger derrière un leader. C'est insensé! Il aurait fallu mettre des limites à la prolifération des partis lors de la période électorale pour éviter des débats cacophoniques, pas après!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  Troll le 9/6/2012, 12:42 pm

DEMOCRATIE

"Ils" sont dans l´oppositiion..au nom de la "démocratie"...Nous avons tous vu comment en France par exemple FHollande a commencé par se faire élire dans des "primaires" par des socialistes avant de l´être par tous les francais.. (juste un exemple)..

Pour quelle raison l´opposition ne procede-t-elle pas un processus "démocratique transparente" où tous ceux qui ont des ambitions d´assurer cette fonction de porte-parole devraient s´affronter dans une élection Rolling Eyes Rolling Eyes pas de besoin de la CENI sans doute Very Happy Very Happy

C´est si facile..même l´option de J Makila qui suggère l´idée d´une fonction "tournante" serait sans doute mieux appliquée en fonction des places que vont obtenir les candidats après une élection Arrow Like a Star @ heaven

Allons donc, passez par une élections.. c´est pratique et simplemement de la démocratie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  lino le 9/6/2012, 2:19 pm

Vital Kamerhe investit candidat porte-parole de l’opposition par l’UNC et alliés






Investiture de VK-Candidat Porte parole de l'Opposition



V.Kamarhe sent son heure de gloire s' approcher sauf si Ya tshitshi lui barre la route...comme d'habitude.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  Troll le 9/6/2012, 2:32 pm

Sad Mr Lino

Ne soyez pas comme les "autres" (dont nous respectons l´opinion) Tshitshi se considere comme le "Président élu" du Congo et ne peut á ce titre être..membre de l´opposition Very Happy ou porte-parole de l´opposition Cool puisque l´opposition serait l´AMP Twisted Evil No No

En principe, ni l´UDPS ni surtout Tshithsi ne peuvent être un obstacle pour Kamerhe..au contraire, c´est dans votre camp..qu´on trouve des "reserves" car Kamerhe beneficiant de cette fonction "constitutionelle" est une menace pour Kanambe..

Imaginez si Kamerhe assumait cette fonction en ce moment de la crise au Kivu Twisted Evil Laughing Il allait sans doute démontrer que l´approche du gouvernement pour faire cette guerre est mauvaise: Il n´existe pas une "coordination" d´actions entre le gouvernement et les ONG pour faire face á la crise humanitaire au Kivu, le gouvernement ne demande pas une aide "militaire" de l´UE ou de l´Union Africaine..et n´envisage pas de couper les relations avec Kagame, ni porter plainte sur les implications prouvées du Rwanda dans cette guerre..
Kamerhe qui souhaitait une operation Artemis bis, et qui était opposé á la présence de l armée Rwandaise au Kivu..n´est pas sans doute le candidat qui ferait plaisir á Kanambe


Nous ne serons pas..surpris de voir Kanambe s´opposer á la candidature de Kamerhe..et corrompre l´opposition afin d´atteindre cet objectif.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  lino le 9/6/2012, 3:07 pm

Troll a écrit: Sad Mr Lino

Ne soyez pas comme les "autres" (dont nous respectons l´opinion) Tshitshi se considere comme le "Président élu" du Congo et ne peut á ce titre être..membre de l´opposition Very Happy ou porte-parole de l´opposition Cool puisque l´opposition serait l´AMP Twisted Evil No No

En principe, ni l´UDPS ni surtout Tshithsi ne peuvent être un obstacle pour Kamerhe..au contraire, c´est dans votre camp..qu´on trouve des "reserves" car Kamerhe beneficiant de cette fonction "constitutionelle" est une menace pour Kanambe..

Imaginez si Kamerhe assumait cette fonction en ce moment de la crise au Kivu Twisted Evil Laughing Il allait sans doute démontrer que l´approche du gouvernement pour faire cette guerre est mauvaise: Il n´existe pas une "coordination" d´actions entre le gouvernement et les ONG pour faire face á la crise humanitaire au Kivu, le gouvernement ne demande pas une aide "militaire" de l´UE ou de l´Union Africaine..et n´envisage pas de couper les relations avec Kagame, ni porter plainte sur les implications prouvées du Rwanda dans cette guerre..
Kamerhe qui souhaitait une operation Artemis bis, et qui était opposé á la présence de l armée Rwandaise au Kivu..n´est pas sans doute le candidat qui ferait plaisir á Kanambe


Nous ne serons pas..surpris de voir Kanambe s´opposer á la candidature de Kamerhe..et corrompre l´opposition afin d´atteindre cet objectif.
Mr Troll,

Si Tshisekedi se considère comme président élu,donc c'est ne sera pas lui qui va encourager les 42 députés UDPS à soutenir Kamerhe!
le MLC pourra soutenir Kamerhe mais Tshisekedi sera un obstacle.
Même si Kamarhe devient Porte parole de l'opposition,cela n’empêche qu'il puisse avoir des adversaires politiques au Kivu.
Ceux qui vont combattre Kamerhe sont les élus du Kivu et non Kabila.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  ndonzwau le 9/6/2012, 7:33 pm

Comme ce sujet chevauche avec d'autres antérieurs, il va sans dire que certaines info et prises de positions à ce propos avaient déjà été postées ailleurs mais pour le moment je vais vous emboîter le pas par quelques remarques précises préliminaires...
L'autre souci est que pour le moment sauf quelques déclarations isolées, nous n'avons pas accès à tous les contenus des projets et des stratégies des candidats comme de l'état de discussions ensemble dans toute l'opposition...

Dans une démocratie mûre et apaisée, on n'aurait pas toujours besoin d'un statut aussi codifié de (Chef) de l'opposition quoi que d'autres artifices notamment soit au niveau des régimes électoraux (majoritaires, proportionnels ou entre les eux...) tendent dans le même sens à empêcher de rendre les pays ingouvernables conduisant à une bi-tripolarisation de facto qui favorise les partis de gouvernement en marginalisant les simples protestataires ou alors par d'autres additifs (para)constitutionnels qui veillent au rôle accru du Parlement conférant ainsi en même temps qu'à tous les parlementaires un rôle non négligeable à ceux de l'opposition (certaines présidences des commissions parlementaires importantes sont ainsi volontiers confiées à l'opposition) dans un régime (semi)présidentiel sans oublier l'accident de "cohabitation" inhérent à ce système...

L'origine de ce statut chez-nous n'est pas la bonne volonté du pouvoir mais une volonté des constitutionalistes (en fait étrangers tutéllaires) qui voulaient ainsi apaiser la démocratie dans un pays trop conflictuel et post-conflit en empêchant dans les textes une majorité autocratique ignorant sa minorité, son opposition ! On sait en l'occurence que cela a été à la base du deal qu'a fait Bemba en "acceptant l'inacceptable" !
Maintenant c'est vrai que c'est une bonne aubaine pour une démocratie à construire comme la nôtre où le culte et le pouvoir excessif du Chef de l'Etat peuvent y trouver relativement tempérance si les textes sont appliqués... Je suis donc pour cette disposition d'autant qu'elle possède une autre vertu intrinsèque : réduire à la longue la multiplication des partis politiques forcés à se compter dans des groupes plus forts !


Le sérieux obstacle pour moi n'est pas la divergeance des idéologies comme peuvent croire certains c'est une certaine irresponsabilité, une immaturité politique chez nos leaders de l'opposition de ne pas saisir cette opportunité pour constituer une vraie force de l'opposition : chacun ne voit que ce qu'il perd lui même dans son parti au lieu de saisir le gain dans une unité qui les rend plus forts ! En Allemagne, au RU, en Israël.... qui sont des démocraties éprouvées on voit bien les libéraux ou les centristes faire coalition tantôt avec la droite tantôt avec la gauche pour diriger selon les contextes du moment : l'opposition à Kanambe représente selon moi un enjeu majeur qui autorise de dépasser les clivages d'ailleurs nettement moins idéologiques que plutôt alimentaires et claniques... Ca devrait les conduire à se surpasser et à organiser cette force...


Dans le contexte d'aujourd'hui je ne veux pas trop me mouiller : Tshisekedi aurait été là, il méritait d'office ce poste... Sans lui je continue à soutenir la candidature de Kamerhe : sorti 3ème de la présidentielle, bon manoeuvrier car il en faut face à ce pouvoir retors, en a la volonté et en a présenté au Séminaire de Fatima un projet appréciable...
Il y a un Kiakamwa, trop peu disponible et semble peu friand de la bataille, un Fayulu encore trop jeune, un Vuemba, trop bavard et un zeste trop radical; un Kanku, pas de base solide(?), dans l'Udps on peut trouver un Masamba, un Badibanga, un Mutamba(est-il présent au Parlement?) ou d'autres mais ils pâtissent encore des déboires de l'exclusion de leur parti; au nom duquel vont-ils parler officiellement ?
Il y en a sûrement d'autres mais je ne les vois pas d'ici, l'essentiel pour moi c'est un Candidat assez convaincu de cette mission et avec les reins solides mais flexibles pour s'imposer face à l'adversaire et dans toute l'opposition ainsi que rassembler sans être trop "suspect" dans tout ce groupe; mais vaudrait mieux qu'il y en ait un...

La tête tournante, pourquoi pas si on en arrive à une impasse mais pour moi elle affaiblirait un peu le Responsable en cours en se sachant provisoire...
Une précision préalable entre membres de l'opposition qui pourrait apaiser les esprits, c'est peut-être d'inscrire noir sur blanc dans leur Règlement d'ordre Intérieur, qu'être Chef officiel de l'opposition ne dispense de la discussion pour les décisions ni ne préjuge d'une Candidature (unie de l'opposition) aux élections futures !
Enfin, il faudra qu'entre eux circule une indépendance intelligente et ferme face au pouvoir qui peut toujours en profiter pour acheter les consciences dans le but de faire désigner ou élire quelqu'un de son choix intéressé !

Voilà; attendons maintenant les faits sinon les précisions sur les avancées en cours...

Compatriotiquement!



Dernière édition par ndonzwau le 10/6/2012, 2:14 am, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  Arafat le 10/6/2012, 12:37 am

Admin a écrit:
Selon Serge Mayamba
C’est Etienne Tshisekedi qui, à son avis, serait le Premier à afficher le meilleur profil de porte-parole de l’Opposition. Mais, s’il refusait, Serge Mayamba ne voit pas pourquoi l’on hésiterait à confier le poste à Vital Kamerhe
Tout à fait, il serait mieux qu´on confiât ce poste à un membre charismatique de l´opposition et comme il est presque acquis que Tshisekedi n´acceptera pas ce poste, il reste néanmoins un nom que même un muet n´aura pas du mal à prononcer............. Very Happy
Au fait, ne serait-il pas plus sage que ce porte-parole de l´opposition soit aussi le candidat unique de l´opposition pour 2016??

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  Tsippora le 10/6/2012, 6:04 pm

Encore une fois, je crois qu'on aurait pu faire mieux car c'est une distraction dont ce pays n'a pas besoin. Assez du partage de gâteau!!! Revenons à l'essentiel. Quel est le rôle des parlementaires? Ont-ils besoin d'être regroupés au sein d,une seule organisation pour être efficaces? Non non et non!!! Remettons un peu en question cette façon de faire qui ne fait que perpétuer une culture du pouvoir pour le pouvoir, ou certains privilégiés sont au-dessus des lois pour soit-disant permettre au pays de fonctionner. Ce poste de porte-parole de l'opposition s'inscrit dans le même schéma que le 1+4 et n'a plus aucune utilité, surtout pas après un coup d'État institutionnel.

Je déplore le fait que nous ne remettions pas en cause les incohérences de nos jouisseurs et que nous les acceptions comme une fatalité. C'est le moment de rompre avec les abus de Joseph et ses parrains qui ont dû jouer aux équilibristes pour lui permettre de se maintenir au pouvoir.

Nous méritons mieux que ce système bancal, dysfonctionnel et abusif. Ça me dépasse qu'on ne tente pas de voir au-delà de ce système cynique et captif de ses propres turpitudes.

Kamerhe pourrait être porte-parole de l'opposition, avec tous les privilèges qui accompagnent cette fonction, mais la question à se poser est de savoir si les voix de tous les partis seront représentées! C'est ça le b.a-ba de la démocratie...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  Tsippora le 10/6/2012, 7:06 pm

Fayulu encore trop jeune? Par rapport à quoi et à qui? Votre favori, Kamerhe, comme son ancien poulain, est resté aphone sur la question kivutienne alors que Martin Fayulu a eu le courage d'interpeller le ministre de la Défense sur cette question. Je ne le connais pas assez pour porter un jugement éclairé mais jusqu'à présent, je constate que Fayulu a fait preuve d'un leadership indéniable, alors que d'autres s'adonnent à des jeux d'influence en coulisse, pour leurs intérêts personnels.

ndonzwau a écrit:Comme ce sujet chevauche avec d'autres antérieurs, il va sans dire que certaines info et prises de positions à ce propos avaient déjà été postées ailleurs mais pour le moment je vais vous emboîter le pas par quelques remarques précises préliminaires...
L'autre souci est que pour le moment sauf quelques déclarations isolées, nous n'avons pas accès à tous les contenus des projets et des stratégies des candidats comme de l'état de discussions ensemble dans toute l'opposition...

Dans une démocratie mûre et apaisée, on n'aurait pas toujours besoin d'un statut aussi codifié de (Chef) de l'opposition quoi que d'autres artifices notamment soit au niveau des régimes électoraux (majoritaires, proportionnels ou entre les eux...) tendent dans le même sens à empêcher de rendre les pays ingouvernables conduisant à une bi-tripolarisation de facto qui favorise les partis de gouvernement en marginalisant les simples protestataires ou alors par d'autres additifs (para)constitutionnels qui veillent au rôle accru du Parlement conférant ainsi en même temps qu'à tous les parlementaires un rôle non négligeable à ceux de l'opposition (certaines présidences des commissions parlementaires importantes sont ainsi volontiers confiées à l'opposition) dans un régime (semi)présidentiel sans oublier l'accident de "cohabitation" inhérent à ce système...

L'origine de ce statut chez-nous n'est pas la bonne volonté du pouvoir mais une volonté des constitutionalistes (en fait étrangers tutéllaires) qui voulaient ainsi apaiser la démocratie dans un pays trop conflictuel et post-conflit en empêchant dans les textes une majorité autocratique ignorant sa minorité, son opposition ! On sait en l'occurence que cela a été à la base du deal qu'a fait Bemba en "acceptant l'inacceptable" !
Maintenant c'est vrai que c'est une bonne aubaine pour une démocratie à construire comme la nôtre où le culte et le pouvoir excessif du Chef de l'Etat peuvent y trouver relativement tempérance si les textes sont appliqués... Je suis donc pour cette disposition d'autant qu'elle possède une autre vertu intrinsèque : réduire à la longue la multiplication des partis politiques forcés à se compter dans des groupes plus forts !


Le sérieux obstacle pour moi n'est pas la divergeance des idéologies comme peuvent croire certains c'est une certaine irresponsabilité, une immaturité politique chez nos leaders de l'opposition de ne pas saisir cette opportunité pour constituer une vraie force de l'opposition : chacun ne voit que ce qu'il perd lui même dans son parti au lieu de saisir le gain dans une unité qui les rend plus forts ! En Allemagne, au RU, en Israël.... qui sont des démocraties éprouvées on voit bien les libéraux ou les centristes faire coalition tantôt avec la droite tantôt avec la gauche pour diriger selon les contextes du moment : l'opposition à Kanambe représente selon moi un enjeu majeur qui autorise de dépasser les clivages d'ailleurs nettement moins idéologiques que plutôt alimentaires et claniques... Ca devrait les conduire à se surpasser et à organiser cette force...


Dans le contexte d'aujourd'hui je ne veux pas trop me mouiller : Tshisekedi aurait été là, il méritait d'office ce poste... Sans lui je continue à soutenir la candidature de Kamerhe : sorti 3ème de la présidentielle, bon manoeuvrier car il en faut face à ce pouvoir retors, en a la volonté et en a présenté au Séminaire de Fatima un projet appréciable...
Il y a un Kiakamwa, trop peu disponible et semble peu friand de la bataille, un Fayulu encore trop jeune, un Vuemba, trop bavard et un zeste trop radical; un Kanku, pas de base solide(?), dans l'Udps on peut trouver un Masamba, un Badibanga, un Mutamba(est-il présent au Parlement?) ou d'autres mais ils pâtissent encore des déboires de l'exclusion de leur parti; au nom duquel vont-ils parler officiellement ?
Il y en a sûrement d'autres mais je ne les vois pas d'ici, l'essentiel pour moi c'est un Candidat assez convaincu de cette mission et avec les reins solides mais flexibles pour s'imposer face à l'adversaire et dans toute l'opposition ainsi que rassembler sans être trop "suspect" dans tout ce groupe; mais vaudrait mieux qu'il y en ait un...

La tête tournante, pourquoi pas si on en arrive à une impasse mais pour moi elle affaiblirait un peu le Responsable en cours en se sachant provisoire...
Une précision préalable entre membres de l'opposition qui pourrait apaiser les esprits, c'est peut-être d'inscrire noir sur blanc dans leur Règlement d'ordre Intérieur, qu'être Chef officiel de l'opposition ne dispense de la discussion pour les décisions ni ne préjuge d'une Candidature (unie de l'opposition) aux élections futures !
Enfin, il faudra qu'entre eux circule une indépendance intelligente et ferme face au pouvoir qui peut toujours en profiter pour acheter les consciences dans le but de faire désigner ou élire quelqu'un de son choix intéressé !

Voilà; attendons maintenant les faits sinon les précisions sur les avancées en cours...

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  ndonzwau le 10/6/2012, 8:07 pm

Tsippora a écrit:Fayulu encore trop jeune? Par rapport à quoi et à qui? Votre favori, Kamerhe, comme son ancien poulain, est resté aphone sur la question kivutienne alors que Martin Fayulu a eu le courage d'interpeller le ministre de la Défense sur cette question. Je ne le connais pas assez pour porter un jugement éclairé mais jusqu'à présent, je constate que Fayulu a fait preuve d'un leadership indéniable, alors que d'autres s'adonnent à des jeux d'influence en coulisse, pour leurs intérêts personnels.

ndonzwau a écrit:Comme ce sujet chevauche avec d'autres antérieurs, il va sans dire que certaines info et prises de positions à ce propos avaient déjà été postées ailleurs mais pour le moment je vais vous emboîter le pas par quelques remarques précises préliminaires...
L'autre souci est que pour le moment sauf quelques déclarations isolées, nous n'avons pas accès à tous les contenus des projets et des stratégies des candidats comme de l'état de discussions ensemble dans toute l'opposition...

Dans une démocratie mûre et apaisée, on n'aurait pas toujours besoin d'un statut aussi codifié de (Chef) de l'opposition quoi que d'autres artifices notamment soit au niveau des régimes électoraux (majoritaires, proportionnels ou entre les eux...) tendent dans le même sens à empêcher de rendre les pays ingouvernables conduisant à une bi-tripolarisation de facto qui favorise les partis de gouvernement en marginalisant les simples protestataires ou alors par d'autres additifs (para)constitutionnels qui veillent au rôle accru du Parlement conférant ainsi en même temps qu'à tous les parlementaires un rôle non négligeable à ceux de l'opposition (certaines présidences des commissions parlementaires importantes sont ainsi volontiers confiées à l'opposition) dans un régime (semi)présidentiel sans oublier l'accident de "cohabitation" inhérent à ce système...

L'origine de ce statut chez-nous n'est pas la bonne volonté du pouvoir mais une volonté des constitutionalistes (en fait étrangers tutéllaires) qui voulaient ainsi apaiser la démocratie dans un pays trop conflictuel et post-conflit en empêchant dans les textes une majorité autocratique ignorant sa minorité, son opposition ! On sait en l'occurence que cela a été à la base du deal qu'a fait Bemba en "acceptant l'inacceptable" !
Maintenant c'est vrai que c'est une bonne aubaine pour une démocratie à construire comme la nôtre où le culte et le pouvoir excessif du Chef de l'Etat peuvent y trouver relativement tempérance si les textes sont appliqués... Je suis donc pour cette disposition d'autant qu'elle possède une autre vertu intrinsèque : réduire à la longue la multiplication des partis politiques forcés à se compter dans des groupes plus forts !


Le sérieux obstacle pour moi n'est pas la divergeance des idéologies comme peuvent croire certains c'est une certaine irresponsabilité, une immaturité politique chez nos leaders de l'opposition de ne pas saisir cette opportunité pour constituer une vraie force de l'opposition : chacun ne voit que ce qu'il perd lui même dans son parti au lieu de saisir le gain dans une unité qui les rend plus forts ! En Allemagne, au RU, en Israël.... qui sont des démocraties éprouvées on voit bien les libéraux ou les centristes faire coalition tantôt avec la droite tantôt avec la gauche pour diriger selon les contextes du moment : l'opposition à Kanambe représente selon moi un enjeu majeur qui autorise de dépasser les clivages d'ailleurs nettement moins idéologiques que plutôt alimentaires et claniques... Ca devrait les conduire à se surpasser et à organiser cette force...


Dans le contexte d'aujourd'hui je ne veux pas trop me mouiller : Tshisekedi aurait été là, il méritait d'office ce poste... Sans lui je continue à soutenir la candidature de Kamerhe : sorti 3ème de la présidentielle, bon manoeuvrier car il en faut face à ce pouvoir retors, en a la volonté et en a présenté au Séminaire de Fatima un projet appréciable...
Il y a un Kiakamwa, trop peu disponible et semble peu friand de la bataille, un Fayulu encore trop jeune, un Vuemba, trop bavard et un zeste trop radical; un Kanku, pas de base solide(?), dans l'Udps on peut trouver un Masamba, un Badibanga, un Mutamba(est-il présent au Parlement?) ou d'autres mais ils pâtissent encore des déboires de l'exclusion de leur parti; au nom duquel vont-ils parler officiellement ?
Il y en a sûrement d'autres mais je ne les vois pas d'ici, l'essentiel pour moi c'est un Candidat assez convaincu de cette mission et avec les reins solides mais flexibles pour s'imposer face à l'adversaire et dans toute l'opposition ainsi que rassembler sans être trop "suspect" dans tout ce groupe; mais vaudrait mieux qu'il y en ait un...

La tête tournante, pourquoi pas si on en arrive à une impasse mais pour moi elle affaiblirait un peu le Responsable en cours en se sachant provisoire...
Une précision préalable entre membres de l'opposition qui pourrait apaiser les esprits, c'est peut-être d'inscrire noir sur blanc dans leur Règlement d'ordre Intérieur, qu'être Chef officiel de l'opposition ne dispense de la discussion pour les décisions ni ne préjuge d'une Candidature (unie de l'opposition) aux élections futures !
Enfin, il faudra qu'entre eux circule une indépendance intelligente et ferme face au pouvoir qui peut toujours en profiter pour acheter les consciences dans le but de faire désigner ou élire quelqu'un de son choix intéressé !

Voilà; attendons maintenant les faits sinon les précisions sur les avancées en cours...

Compatriotiquement!

Calmons-nous, Ma Tsippo; c'est mon simple avis ce n'est pas une déclaration de guerre : j'apprécie beaucoup Fayulu mais le trouve trop jeune sur la scène nationale; c'est tout...
Ce n'est pas une excuse mais n'oubliez pas non plus que Kamerhe n'est pas (encore) parlementaire, Fayulu oui et puis attendons la suite...

Sinon je ne crois pas que c'est le plus important que j'ai dit dans cette intervention notamment qui va à l'encontre de votre désapprobation de ce poste; je crois donc qu'il peut équilibrer les pouvoirs qu'on à tendance à les avoir excessifs chez-nous malgré les textes; mais c'est vous qui voyez...


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  KOTA le 10/6/2012, 8:49 pm

UNE ANALYSE SERIUSE ET INCONTOURNABLE SUR LE SUJET:Twisted Evil

être CHEF DE L'OPPOSITION AU PARLEMENT vaut quoi ?




Chez nous au Congo, les Politiques ont toujours la mémoire courte. Ce petit débat de 2006 au sujet du fameux Chef de l'Opposition au parlement renaît. Mais au fond, personne ne se souvient que c'est un poste qui n'a aucun impact réel sur les véritables enjeux socio-politiques de la Nation. Les dernières élections en ont démontré, Tshisekedi incarnait les aspiration de la majorité du Peuple congolais et fut élu Président de la République (pouvoir extorqué par Kabila) sans qu'il ne soit un soit disant Chef de l'opposition institutionnelle.


Cette digression des politiques au pouvoir rappelle simplement l' Avidité politique et matérielle qui les caractérise. Les téléguideurs de la politique congolaise affirment davantage que la faiblesse des congolais touche sans nul doute : le Pouvoir et l'argent. Qu'on le veule ou non, tout ce qui est à la base de la fameuse question de Chef de l'Opposition institutionnelle est simplement le souci de mener, de diriger et bien évident d'obtenir le bien matériel (l'argent). Pourquoi les congolais ne se dépassent-ils pas de ces vices connus qui les caractérisent ?


En réalité, le Porte parle de l'Opposition au Parlement tel qu'on veut le faire croire, n'est pas le chef de l'Opposition. Il n'incarne pas l'Opposition. On ne devient jamais "Leader opposant" par une certaine élection soit-elle faite par ses compaires. Dans la réalité congolaise, le Chef de cette fameuse opposition dite institutionnelle, n'est qu' un "Bon Collaborateur" du pouvoir en place. On ne peut pas, en effet, être Opposant contre un système avec lequel on collabore. Quand le système déverse des émoluments ou des primes à une certaine Opposition pour lui permettre de contrarier son action, c'est une absurdité et contraire à la réelle politique qui dit que l'on ne donne pas des moyens (matériels ou financiers) à ses adversaires. Ce sont là des réformes qu'il faut apporter dans cette indigeste Constitution congolaise au lieu d'aller modifier le "Mandat" du Chef de l'Etat qui est d'ailleurs verrouillé. Mais les sabotteurs de la Nations multiplient des conciliabules pour revoir cette disposition en faveur de Kabila, c'est malheureux.


Nous le disions, pour être Opposant à un système ou à pouvoir tortionnaire tel que celui qui nous dirige au Congo, il n'y a pas des formules stéréotypées encore moins des étapes processuelles ou de désignations par un groupe d'individus. On devient Opposant par conviction à un idéal opposé aux réalités et aux méthodes de gestion de la chose publique par le pouvoir en place. On peut devenir un Opposant confirmé par la force d'incarner les Aspirations profondes d'un peuple ou d'une population qui place un individu de cette trame comme son "Représentant".


Cependant, nous ne pouvons que regretter les bassesses qui se profilent dans le fameux Parlement. Est-il encore dommage que des gens comme Vital Kamerhe, au lieu de se rapprocher du Peuple pour mieux se confirmer en incarnant ses aspirations, il veut encore indirectement se faire Collaborateur de Joseph Kabila. Que viendrait-il dire au Peuple encore contre Kabila. Nous avons estimé que Vital Kamereh a le minimum suffisant qui ne pourrait plus le rendre valet de Kabila, dommage est que les politiques congolais sont toujours sans scrupule.


Nous avions également cru que Vital Kamereh jouerait un rôle déterminant pour contraindre Joseph Kabila à respecter la constitution en ne la modifiant pas pour se représenter et garder indéfiniment le pouvoir par force parce que Kabila ne peut jamais battre un Congolais aux élections même s'il avait un challenger le plus idiot de tous les congolais. Mais apparemment, l'UNC n'a pas des visionnaires qui peuvent faire voir à Kamereh l'inutilité du poste qu'il se cherche dans un Parlement qui, au départ n'a pas véritablement d'assise populaire dès lors que la majorité de ces Députés ne sont que des "faux" après avoir remporté par tricherie. Après avoir été Président de cet hémicycle et l'avoir dirigé quand même dignement, Kamereh devait se prévaloir de garder une bonne opinion que de se rallier obliquement à Kabila alors qu'il s'est un peu blanchi. Les proches de Kamereh devraient l'amener à la raison. C'est le rôle de bons collaborateurs que d'être seulement des Ouiouistes clameurs de tout moment.


Même d'autres personnalités qui rêvent ce poste de Représentant de l'Opposition devront savoir qu'il n'est pas véritablement un poste qui les mettrait au service du peuple que de Kabila.


Rose Mwania




Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  ndonzwau le 11/6/2012, 4:15 am

KOTA a écrit:UNE ANALYSE SERIUSE ET INCONTOURNABLE SUR LE SUJET:Twisted Evil

être CHEF DE L'OPPOSITION AU PARLEMENT vaut quoi ?

Chez nous au Congo, les Politiques ont toujours la mémoire courte. Ce petit débat de 2006 au sujet du fameux Chef de l'Opposition au parlement renaît. Mais au fond, personne ne se souvient que c'est un poste qui n'a aucun impact réel sur les véritables enjeux socio-politiques de la Nation. Les dernières élections en ont démontré, Tshisekedi incarnait les aspiration de la majorité du Peuple congolais et fut élu Président de la République (pouvoir extorqué par Kabila) sans qu'il ne soit un soit disant Chef de l'opposition institutionnelle.
Cette digression des politiques au pouvoir rappelle simplement l' Avidité politique et matérielle qui les caractérise. Les téléguideurs de la politique congolaise affirment davantage que la faiblesse des congolais touche sans nul doute : le Pouvoir et l'argent. Qu'on le veule ou non, tout ce qui est à la base de la fameuse question de Chef de l'Opposition institutionnelle est simplement le souci de mener, de diriger et bien évident d'obtenir le bien matériel (l'argent). Pourquoi les congolais ne se dépassent-ils pas de ces vices connus qui les caractérisent ?

En réalité, le Porte parle de l'Opposition au Parlement tel qu'on veut le faire croire, n'est pas le chef de l'Opposition. Il n'incarne pas l'Opposition. On ne devient jamais "Leader opposant" par une certaine élection soit-elle faite par ses compaires. Dans la réalité congolaise, le Chef de cette fameuse opposition dite institutionnelle, n'est qu' un "Bon Collaborateur" du pouvoir en place. On ne peut pas, en effet, être Opposant contre un système avec lequel on collabore. Quand le système déverse des émoluments ou des primes à une certaine Opposition pour lui permettre de contrarier son action, c'est une absurdité et contraire à la réelle politique qui dit que l'on ne donne pas des moyens (matériels ou financiers) à ses adversaires. Ce sont là des réformes qu'il faut apporter dans cette indigeste Constitution congolaise au lieu d'aller modifier le "Mandat" du Chef de l'Etat qui est d'ailleurs verrouillé. Mais les sabotteurs de la Nations multiplient des conciliabules pour revoir cette disposition en faveur de Kabila, c'est malheureux.
Nous le disions, pour être Opposant à un système ou à pouvoir tortionnaire tel que celui qui nous dirige au Congo, il n'y a pas des formules stéréotypées encore moins des étapes processuelles ou de désignations par un groupe d'individus. On devient Opposant par conviction à un idéal opposé aux réalités et aux méthodes de gestion de la chose publique par le pouvoir en place. On peut devenir un Opposant confirmé par la force d'incarner les Aspirations profondes d'un peuple ou d'une population qui place un individu de cette trame comme son "Représentant".

Cependant, nous ne pouvons que regretter les bassesses qui se profilent dans le fameux Parlement. Est-il encore dommage que des gens comme Vital Kamerhe, au lieu de se rapprocher du Peuple pour mieux se confirmer en incarnant ses aspirations, il veut encore indirectement se faire Collaborateur de Joseph Kabila. Que viendrait-il dire au Peuple encore contre Kabila. Nous avons estimé que Vital Kamereh a le minimum suffisant qui ne pourrait plus le rendre valet de Kabila, dommage est que les politiques congolais sont toujours sans scrupule.
Nous avions également cru que Vital Kamereh jouerait un rôle déterminant pour contraindre Joseph Kabila à respecter la constitution en ne la modifiant pas pour se représenter et garder indéfiniment le pouvoir par force parce que Kabila ne peut jamais battre un Congolais aux élections même s'il avait un challenger le plus idiot de tous les congolais. Mais apparemment, l'UNC n'a pas des visionnaires qui peuvent faire voir à Kamereh l'inutilité du poste qu'il se cherche dans un Parlement qui, au départ n'a pas véritablement d'assise populaire dès lors que la majorité de ces Députés ne sont que des "faux" après avoir remporté par tricherie. Après avoir été Président de cet hémicycle et l'avoir dirigé quand même dignement, Kamereh devait se prévaloir de garder une bonne opinion que de se rallier obliquement à Kabila alors qu'il s'est un peu blanchi. Les proches de Kamereh devraient l'amener à la raison. C'est le rôle de bons collaborateurs que d'être seulement des Ouiouistes clameurs de tout moment.

Même d'autres personnalités qui rêvent ce poste de Représentant de l'Opposition devront savoir qu'il n'est pas véritablement un poste qui les mettrait au service du peuple que de Kabila.

Rose Mwania

Cette réflexion vaut davantage lorsqu'on veut se situer en dehors des institutions (comme le veulent Tshisekedi, Diomi et tous ceux qui les suvent) en ne les prenant que comme frauduleuses illégitimes et incapables de représenter le peuple ! Permettez que d'autres tout en les croyant largement usurpées se décident à opérer en dedans car aujourd'hui c'est ce seul cadre qui représente même imparfaitement l'Etat dans le pays et en dehors !
Le bon problème que peut poser cette reflexion c'est la validité de cette disposition constitutionnelle ! Pour ma part j'ai expliqué plus haut pourquoi je la retenais : sa justification était de forcer dans les textes davantage de démocratie, en reconnaissant solenellement la place de l'opposition; c'est quelque part donc un gage institutionnel de plus pour un équilibre des pouvoirs dans un pays conflictuel et post-conflit, une démocratie à construire où la majorité au pouvoir a encore tendance à se croire le seul Maître sur la terre !

Le Chef de l'opposition tel que prévu n'est pas plus un collaborateur du pouvoir que ne sont les opposants qu'un Chef de l'Etat consulte sur les grandes décisions dans les démocraties éprouvées; pas plus collaborateur que les opposants qui travaillent en contre-pouvoir ou en contre-propositions au Parllement et ailleurs dans ces mêmes démocraties ! La démocratie fait que majorité et opposition font partie de ses organes, chacune à sa place sans qu'on prenne l'une comme subordonnée à l'autre : parler donc de collaborateur au sens d'allié direct est donc infondé ! Dans les grandes démocraties l'Etat octroie aussi des subsides aux partis d'opposition au prorata de leurs voix aux élections... Et il y a toujours un Chef de l'opposition, même s'il n'est pas toujours aussi codifié surtout quand la bipolarisation est moindre. il se recrute dans le Chef du parti le plus fourni en élus...

Le Chef de l'opposition n'est pas non plus le représentant intégral de l'opposition, son leader naturel incontesté annoncé par exemple pour être son seul Candidat aux élections présidentielles; ce n'est que l'interlocuteur officiel qui ne va pas parler en son nom propre mais au nom des forces de l'opposition; ce qui suppose qu'il se doit de les écouter, de prendre les décisions consensuellement après cncertation avec ceux qu'il représente... C'est donc un gage de plus de concertation et d'une certaine unité au sein de cette opposition; ce qui dans l'état actuel de notre démocratie n'est pas rien ! Maintenant attendons plutôt de voir comment Kamerhe va fonctionner s'il est élu à cette charge importante de nos institutions !


Ailleurs, je trouve qu'il y'a de la calomnie et de la diffamation en tout cas un procès pas très honnête dans la manière où cet article dépeint Kamerhe : il s'est séparé de l'Amp et l'a prouvé par ses prises de position sévères envers elle; il a posé sa candidature et a fait honorablement sa campagne à travers le pays; a dénoncé le hold-up électoral... Il est injuste de ne le traiter que comme un parvenu, un simple ambitieux et démagogue enfumeur...
Ce n'est pas moi par exemple qui prend position pour lui aujourd'hui qui le choisirai, s'il l'est par ses pairs, il ne l'aura pas volé; c'est tout... Si c'est un autre, je donnerai mon avis en jugeant sa stature; aussi simple...
Il faut arrêter cette façon de préempter le monopole du patriotisme : beaucoup d'autres personnes qui ne sont pas avec soi peuvent au besoin être aussi vertueux que nous !
Voilà mon avis !!!

"Porte-parole de l’Opposition : V. Kamerhe investi par l’UNC"
° http://www.lepotentiel.com//afficher_article.php?id_article=123794&id_edition=100136

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  Libre Examen le 11/6/2012, 11:57 am

La mise en résidence, l'emprisonnement de Tshisekedi fait l'affaire de beuacoup des politiciens congolais et de ses critiques. Ils s'en accommodent. Ils en ont contre l'homme. Certains ne s'empêchent même pas de faire croire si pas de l'accuser de s'être mis lui même dans cette situation.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  Tsippora le 11/6/2012, 5:22 pm

Le fait qu'ils se soient précipités pour disqualifier ya Tshitshi pcq soit-disant, en tant que Président élu, il ne peut être chef de l'opposition, dit tout. Ceux qui disent souhaiter que ce soit ya Tshitshi ne sont pas mieux. C'est tout simplement pour couper l'herbe sous les pieds de certains "héritiers naturels".

J'aimerais entendre plus de voix s'élever pour exiger l'abolition pure et simple de cette fonction car au niveau institutionnel, ça n'a aucun impact sur la distribution ni la gestion du pouvoir et ne sert aucunement de garde-fou contre les dérives et les abus du régime. Pas besoin d'un statut spécial et de privilèges pécuniaires pour faire preuve de leadership!

Certains préfèrent coopérer entre eux et garder ce trouble-fête de Tshisekedi loin de leurs deals secrets. Bango baza na bango pragmatique, ba coopéraka bien. Baza têtus pe aradjical te...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  mongo elombe le 11/6/2012, 6:14 pm

Tsippo je me suis retenue mais nakoki te c'est qu'elle invention ça??? PORTE PAROLE DE QUI?????? DE QUOI??? et pourquoi??? les soi disants opposant baza mba baba et il leurs faut un porte_voix??? Kokamwa et l'heureux élu s'appelle???

Encore une trouvaille de nos comédiens?? Very Happy KAMHERE se fout des congolais ce qui l'intéresse être dans la lumière et se positionner pour les prochaines éléctions CONGO ya bango entre la Janet qui fait parti des sages kabila et les 40 voleurs voilà KAMHERE porte parole des opposants kiee quels opposants???

Mba distractions ya pamba TOLEKAAAAAAAAAAA.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  ndonzwau le 11/6/2012, 7:26 pm

Tsippora a écrit:Le fait qu'ils se soient précipités pour disqualifier ya Tshitshi pcq soit-disant, en tant que Président élu, il ne peut être chef de l'opposition, dit tout. Ceux qui disent souhaiter que ce soit ya Tshitshi ne sont pas mieux. C'est tout simplement pour couper l'herbe sous les pieds de certains "héritiers naturels".

J'aimerais entendre plus de voix s'élever pour exiger l'abolition pure et simple de cette fonction car au niveau institutionnel, ça n'a aucun impact sur la distribution ni la gestion du pouvoir et ne sert aucunement de garde-fou contre les dérives et les abus du régime. Pas besoin d'un statut spécial et de privilèges pécuniaires pour faire preuve de leadership!

Certains préfèrent coopérer entre eux et garder ce trouble-fête de Tshisekedi loin de leurs deals secrets. Bango baza na bango pragmatique, ba coopéraka bien. Baza têtus pe aradjical te...
Sans blague !!!
Après on se défile ou on se demande pourquoi on dit ceci cela...
Passons; amen !!!
confused Sleep Sleep Sleep


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  lino le 11/6/2012, 9:37 pm

Chef de l'opposition officielle (Canada)

Le chef de l'Opposition officielle (anglais : Leader of the Opposition), au Canada, est généralement le député à la Chambre des communes du Canada qui dirige la Loyale Opposition de Sa Majesté.
Il a droit au même salaire et au même niveau de protection qu'un ministre du cabinet et a également le droit d'habiter à la résidence officielle de Stornoway.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chef_de_l%27opposition_officielle_%28Canada%29

Cabinet fantôme

Le cabinet fantôme (shadow cabinet en anglais) est un gouvernement virtuel formé par le principal parti de l'opposition (opposition officielle) dénué de pouvoirs réels, que l'on trouve principalement dans les États dont la démocratie parlementaire fonctionne sous le système de Westminster. Les membres du cabinet fantôme sont appelés « porte-parole » ou « critiques » et dédoublent chaque poste ministériel du gouvernement (par exemple : le porte-parole de l'opposition en matière de défense nationale, le critique du ministre de la défense).

La responsabilité principale du cabinet fantôme est de critiquer le gouvernement en place et d'offrir une alternative, le but étant d'avoir un gouvernement déjà en place prêt à prendre le pouvoir en cas de victoire électorale. Cette manière de fonctionner a également pour but d'offrir une sécurité aux électeurs qui ont la possibilité de voir la forme que pourra prendre le gouvernement de rechange si le parti d'opposition est élu.

. En plus de transmettre une image de discipline et de professionnalisme au public, cela permet de coordonner leurs efforts d'opposition et de critique du gouvernement.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cabinet_fant%C3%B4me

Opposition officielle (Québec)

L'opposition officielle au Québec est le parti politique ne faisant pas partie du gouvernement ayant obtenu le plus grand nombre de sièges à l'Assemblée nationale.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Opposition_officielle_%28Qu%C3%A9bec%29


La constitution congolaise RDC n'a Rien inventé de particulier,ce sont nos politiciens de l’opposition qui sont des amateurs,opportunistes qui n'ont RIEN compris sur la démocratie et n'arrivent pas à se mettre d'accord pour proposer une ALTERNANCE politique aux Congolais.
J Kabila a au moins le mérite d’être un rassembleur (1+4,kizenga 1&2,Muzito 1&2,Matata 1.)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  ndonzwau le 11/6/2012, 11:14 pm

lino a écrit:
Chef de l'opposition officielle (Canada)

Le chef de l'Opposition officielle (anglais : Leader of the Opposition), au Canada, est généralement le député à la Chambre des communes du Canada qui dirige la Loyale Opposition de Sa Majesté.
Il a droit au même salaire et au même niveau de protection qu'un ministre du cabinet et a également le droit d'habiter à la résidence officielle de Stornoway.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chef_de_l%27opposition_officielle_%28Canada%29

Cabinet fantôme

Le cabinet fantôme (shadow cabinet en anglais) est un gouvernement virtuel formé par le principal parti de l'opposition (opposition officielle) dénué de pouvoirs réels, que l'on trouve principalement dans les États dont la démocratie parlementaire fonctionne sous le système de Westminster. Les membres du cabinet fantôme sont appelés « porte-parole » ou « critiques » et dédoublent chaque poste ministériel du gouvernement (par exemple : le porte-parole de l'opposition en matière de défense nationale, le critique du ministre de la défense).

La responsabilité principale du cabinet fantôme est de critiquer le gouvernement en place et d'offrir une alternative, le but étant d'avoir un gouvernement déjà en place prêt à prendre le pouvoir en cas de victoire électorale. Cette manière de fonctionner a également pour but d'offrir une sécurité aux électeurs qui ont la possibilité de voir la forme que pourra prendre le gouvernement de rechange si le parti d'opposition est élu.

. En plus de transmettre une image de discipline et de professionnalisme au public, cela permet de coordonner leurs efforts d'opposition et de critique du gouvernement.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cabinet_fant%C3%B4me

Opposition officielle (Québec)

L'opposition officielle au Québec est le parti politique ne faisant pas partie du gouvernement ayant obtenu le plus grand nombre de sièges à l'Assemblée nationale.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Opposition_officielle_%28Qu%C3%A9bec%29


La constitution congolaise RDC n'a Rien inventé de particulier,ce sont nos politiciens de l’opposition qui sont des amateurs,opportunistes qui n'ont RIEN compris sur la démocratie et n'arrivent pas à se mettre d'accord pour proposer une ALTERNANCE politique aux Congolais.
J Kabila a au moins le mérite d’être un rassembleur (1+4,kizenga 1&2,Muzito 1&2,Matata 1.)
Bravo, notre Lino-Mende-Local, notre tchaku local de la kanambie !!!
Quel paradoxe, quel retournement insolite d'alliances, ponctuel mais bien là ?
Bien sûr, il y a malice, nous n'avons pas les mêmes objectifs dans cette explication mais nous fallait-il un "collabo" qui vienne documenter tout ce que (je) nous dis(ais)ions ?
Comme quoi tout fait nombre lorsqu'on prend la vie pour ce qu'elle est : ni idéale ni complètement pourrie !!!

Mais oui, avec son Wikipedia, Mister Lino de la kanambie éclaire un peu plus sur documents tout ce que nous affirmions et voulons de l'opposition : un Chef, une organisation avec ce shadow cabinet et un fonctionnement effectif dont nous aurons à mesurer les résultats...
C'est déjà çà !!!


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  Tsippora le 11/6/2012, 11:34 pm

Désolée de vous décevoir Mr. Ndo mais c'est le parti ayant le plus grand nombre de députés élus dont le chef devient d'office chef de l'opposition officielle, avec certains avantages, effectivement.

Si je ne m'abuse, c'est bien l'Udps qui a aligné le plus grand nombre de députés au Parlement parmi les partis d'opposition, non?

Mais cela n'empêche aucunement aux autres partis de défendre leurs politiques de manière indépendante, et faire des alliances ponctuelles au gré de leurs intérêts idéologiques ou des intérêts de leur électorat.

La constitution de la RDC, que notre cher Admin nous a posté, indique les critières selon lesquels le chef de l'opposition est choisi et ses prérogatives. Pas besoin d'aller chercher sur Wikipedia...

Je crois qu'il faudrait dépoussiérer vos livres de sciences politiques... Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  Tsippora le 11/6/2012, 11:46 pm

Ma'Mongo, cette invention visait à calmer JP Bemba et mieux faire passer la tricherie. Aujourd'hui, on l'utilise comme un morceau de viande qu'on jette dans la fosse aux lions. Il y a tellement de parallèles entre 2006 et 2011! Kamerhe comme tous les autres aura à affronter le peuple en 2016, malgré ses stratégies. Eza likambo ya sentiment. Partout au monde, la grande majorité des électeurs votent avec le coeur et non avec la tête. En effet, on dirait que c'est une facon indirecte de rentrer au bercail Very Happy Razz

Quant à Jaynet, elle se prépare aussi pour 2016 Razz Laughing

mongo elombe a écrit:Tsippo je me suis retenue mais nakoki te c'est qu'elle invention ça??? PORTE PAROLE DE QUI?????? DE QUOI??? et pourquoi??? les soi disants opposant baza mba baba et il leurs faut un porte_voix??? Kokamwa et l'heureux élu s'appelle???

Encore une trouvaille de nos comédiens?? Very Happy KAMHERE se fout des congolais ce qui l'intéresse être dans la lumière et se positionner pour les prochaines éléctions CONGO ya bango entre la Janet qui fait parti des sages kabila et les 40 voleurs voilà KAMHERE porte parole des opposants kiee quels opposants???

Mba distractions ya pamba TOLEKAAAAAAAAAAA.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  lino le 12/6/2012, 1:17 am

ndonzwau a écrit:
lino a écrit:
Chef de l'opposition officielle (Canada)

Le chef de l'Opposition officielle (anglais : Leader of the Opposition), au Canada, est généralement le député à la Chambre des communes du Canada qui dirige la Loyale Opposition de Sa Majesté.
Il a droit au même salaire et au même niveau de protection qu'un ministre du cabinet et a également le droit d'habiter à la résidence officielle de Stornoway.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chef_de_l%27opposition_officielle_%28Canada%29

Cabinet fantôme

Le cabinet fantôme (shadow cabinet en anglais) est un gouvernement virtuel formé par le principal parti de l'opposition (opposition officielle) dénué de pouvoirs réels, que l'on trouve principalement dans les États dont la démocratie parlementaire fonctionne sous le système de Westminster. Les membres du cabinet fantôme sont appelés « porte-parole » ou « critiques » et dédoublent chaque poste ministériel du gouvernement (par exemple : le porte-parole de l'opposition en matière de défense nationale, le critique du ministre de la défense).

La responsabilité principale du cabinet fantôme est de critiquer le gouvernement en place et d'offrir une alternative, le but étant d'avoir un gouvernement déjà en place prêt à prendre le pouvoir en cas de victoire électorale. Cette manière de fonctionner a également pour but d'offrir une sécurité aux électeurs qui ont la possibilité de voir la forme que pourra prendre le gouvernement de rechange si le parti d'opposition est élu.

. En plus de transmettre une image de discipline et de professionnalisme au public, cela permet de coordonner leurs efforts d'opposition et de critique du gouvernement.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cabinet_fant%C3%B4me

Opposition officielle (Québec)

L'opposition officielle au Québec est le parti politique ne faisant pas partie du gouvernement ayant obtenu le plus grand nombre de sièges à l'Assemblée nationale.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Opposition_officielle_%28Qu%C3%A9bec%29


La constitution congolaise RDC n'a Rien inventé de particulier,ce sont nos politiciens de l’opposition qui sont des amateurs,opportunistes qui n'ont RIEN compris sur la démocratie et n'arrivent pas à se mettre d'accord pour proposer une ALTERNANCE politique aux Congolais.
J Kabila a au moins le mérite d’être un rassembleur (1+4,kizenga 1&2,Muzito 1&2,Matata 1.
)
Bravo, notre Lino-Mende-Local, notre tchaku local de la kanambie !!!
Quel paradoxe, quel retournement insolite d'alliances, ponctuel mais bien là ?
Bien sûr, il y a malice, nous n'avons pas les mêmes objectifs dans cette explication mais nous fallait-il un "collabo" qui vienne documenter tout ce que (je) nous dis(ais)ions ?
Comme quoi tout fait nombre lorsqu'on prend la vie pour ce qu'elle est : ni idéale ni complètement pourrie !!!

Mais oui, avec son Wikipedia, Mister Lino de la kanambie éclaire un peu plus sur documents tout ce que nous affirmions et voulons de l'opposition : un Chef, une organisation avec ce shadow cabinet et un fonctionnement effectif dont nous aurons à mesurer les résultats...
C'est déjà çà !!!


Compatriotiquement!
Mr le Broussard ,l'ex. porte mallette de JP Gombo_

C'est pour vous rappeler que sous d'autres cieux,l'opposition ne fait pas le clown ou de la figuration au parlement,mais ayant conscience de l’intérêt supérieur de la nation,elle s'organise via des promesses et compromis entre alliés en vue d’offrir une alternance crédible et séduisante au peuple:futurs électeurs.


RDC : les parlementaires d'opposition divisés sur la désignation de leur porte-parole

Dans le groupe des « Forces acquises au changement » qui a soutenu Etienne Tshisekedi à la présidentielle, le poste revient nécessairement à leur camp, sinon à Tshisekedi lui-même, par les scores qu’il a réalisés.

Les autres n’y ont pas droit, dit Jean-Pierre Lisanga, porte-parole, parce qu’ils sont les diviseurs et fossoyeurs de l’opposition : « Comment voulez-vous que nous puissions aujourd’hui primer ceux qui ont aidé Kabila à tricher ? Et ces gens là veulent être aujourd’hui primés, devenir porte-parole de l’opposition ? Nous disons non ! ».

L’UNC, Union pour la nation congolaise, elle, soutient Vital Kamerhe, et considère que le camp Tshisekedi n’a pas son mot à dire puisqu’il s’est autoproclamé. Pour Justin Bitakwera, président du groupe UNC, « Il ne peux pas être à la fois président de la République, légitime, et en même temps dans l’opposition, donc l’UDPS ne prend pas part au processus de nomination du porte-parole de l’opposition ; et nous sommes sûrs que Vital Kamerhe sera le prochain porte-parole de l’opposition ».

Et puis il y a encore le groupe UDPS, Union pour la démocratie et le progrès social , lui-même où Samy Badibanga estime que le poste lui revient puisque c’est le groupe le plus important de l’opposition. Le MLC, Mouvement de libération du Congo, lui, n’affiche pas encore son choix.

Bref, c’est maintenant qu’on règle les comptes de la présidentielle dans l’opposition.

http://www.rfi.fr/afrique/20120608-rdc-parlementaires-opposition-divises-designation-leur-porte-parole

Porte-parole de l’Opposition/ Udps : Samy Badibanga part favori !

Bien que non reconnu dans la Cour des grands leaders, Samy Badibanga, cet ancien conseiller spécial d’Etienne Tshisekedi et homme-orchestre de sa campagne électorale à la présidentielle de novembre 2011, est bien positionné pour devenir le porte étendard de l’opposition. Il bénéficie du soutien du groupe parlementaire UDPS/FAC qui est constitué de 55 membres. Ajouté à ceux-ci, d’après Les Points, les opposants qui ont toujours contesté à Vital Kamerhe le leadership de l’opposition, l’invitent à faire ses preuves au sein de l’opposition. Toujours selon les mêmes sondages, le Président de l’UNC, Vital Kamerhe, arrive à la deuxième place. ‘‘Son passé aux cotés de Joseph Kabila, son passage à l’opposition jugé non convainquant ainsi que son appartenance à la partie Est du pays, au même titre que le Président de la République, le 1er Ministre…ne rassure pas certains sondés’’, souligne le rapport d’enquête.

http://www.africatime.com/rdc/nouvelle.asp?no_nouvelle=675560&no_categorie=UNE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  Libre Examen le 12/6/2012, 1:32 am

lino a écrit:
ndonzwau a écrit:
lino a écrit:
Chef de l'opposition officielle (Canada)

Le chef de l'Opposition officielle (anglais : Leader of the Opposition), au Canada, est généralement le député à la Chambre des communes du Canada qui dirige la Loyale Opposition de Sa Majesté.
Il a droit au même salaire et au même niveau de protection qu'un ministre du cabinet et a également le droit d'habiter à la résidence officielle de Stornoway.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chef_de_l%27opposition_officielle_%28Canada%29

Cabinet fantôme

Le cabinet fantôme (shadow cabinet en anglais) est un gouvernement virtuel formé par le principal parti de l'opposition (opposition officielle) dénué de pouvoirs réels, que l'on trouve principalement dans les États dont la démocratie parlementaire fonctionne sous le système de Westminster. Les membres du cabinet fantôme sont appelés « porte-parole » ou « critiques » et dédoublent chaque poste ministériel du gouvernement (par exemple : le porte-parole de l'opposition en matière de défense nationale, le critique du ministre de la défense).

La responsabilité principale du cabinet fantôme est de critiquer le gouvernement en place et d'offrir une alternative, le but étant d'avoir un gouvernement déjà en place prêt à prendre le pouvoir en cas de victoire électorale. Cette manière de fonctionner a également pour but d'offrir une sécurité aux électeurs qui ont la possibilité de voir la forme que pourra prendre le gouvernement de rechange si le parti d'opposition est élu.

. En plus de transmettre une image de discipline et de professionnalisme au public, cela permet de coordonner leurs efforts d'opposition et de critique du gouvernement.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cabinet_fant%C3%B4me

Opposition officielle (Québec)

L'opposition officielle au Québec est le parti politique ne faisant pas partie du gouvernement ayant obtenu le plus grand nombre de sièges à l'Assemblée nationale.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Opposition_officielle_%28Qu%C3%A9bec%29


La constitution congolaise RDC n'a Rien inventé de particulier,ce sont nos politiciens de l’opposition qui sont des amateurs,opportunistes qui n'ont RIEN compris sur la démocratie et n'arrivent pas à se mettre d'accord pour proposer une ALTERNANCE politique aux Congolais.
J Kabila a au moins le mérite d’être un rassembleur (1+4,kizenga 1&2,Muzito 1&2,Matata 1.
)
Bravo, notre Lino-Mende-Local, notre tchaku local de la kanambie !!!
Quel paradoxe, quel retournement insolite d'alliances, ponctuel mais bien là ?
Bien sûr, il y a malice, nous n'avons pas les mêmes objectifs dans cette explication mais nous fallait-il un "collabo" qui vienne documenter tout ce que (je) nous dis(ais)ions ?
Comme quoi tout fait nombre lorsqu'on prend la vie pour ce qu'elle est : ni idéale ni complètement pourrie !!!

Mais oui, avec son Wikipedia, Mister Lino de la kanambie éclaire un peu plus sur documents tout ce que nous affirmions et voulons de l'opposition : un Chef, une organisation avec ce shadow cabinet et un fonctionnement effectif dont nous aurons à mesurer les résultats...
C'est déjà çà !!!


Compatriotiquement!
Mr le Broussard ,l'ex. porte mallette de JP Gombo_

C'est pour vous rappeler que sous d'autres cieux,l'opposition ne fait pas le clown ou de la figuration au parlement,mais ayant conscience de l’intérêt supérieur de la nation,elle s'organise via des promesses et compromis entre alliés en vue d’offrir une alternance crédible et séduisante au peuple:futurs électeurs.


RDC : les parlementaires d'opposition divisés sur la désignation de leur porte-parole

Dans le groupe des « Forces acquises au changement » qui a soutenu Etienne Tshisekedi à la présidentielle, le poste revient nécessairement à leur camp, sinon à Tshisekedi lui-même, par les scores qu’il a réalisés.

Les autres n’y ont pas droit, dit Jean-Pierre Lisanga, porte-parole, parce qu’ils sont les diviseurs et fossoyeurs de l’opposition : « Comment voulez-vous que nous puissions aujourd’hui primer ceux qui ont aidé Kabila à tricher ? Et ces gens là veulent être aujourd’hui primés, devenir porte-parole de l’opposition ? Nous disons non ! ».

L’UNC, Union pour la nation congolaise, elle, soutient Vital Kamerhe, et considère que le camp Tshisekedi n’a pas son mot à dire puisqu’il s’est autoproclamé. Pour Justin Bitakwera, président du groupe UNC, « Il ne peux pas être à la fois président de la République, légitime, et en même temps dans l’opposition, donc l’UDPS ne prend pas part au processus de nomination du porte-parole de l’opposition ; et nous sommes sûrs que Vital Kamerhe sera le prochain porte-parole de l’opposition ».

Et puis il y a encore le groupe UDPS, Union pour la démocratie et le progrès social , lui-même où Samy Badibanga estime que le poste lui revient puisque c’est le groupe le plus important de l’opposition. Le MLC, Mouvement de libération du Congo, lui, n’affiche pas encore son choix.

Bref, c’est maintenant qu’on règle les comptes de la présidentielle dans l’opposition.

http://www.rfi.fr/afrique/20120608-rdc-parlementaires-opposition-divises-designation-leur-porte-parole

Porte-parole de l’Opposition/ Udps : Samy Badibanga part favori !

Bien que non reconnu dans la Cour des grands leaders, Samy Badibanga, cet ancien conseiller spécial d’Etienne Tshisekedi et homme-orchestre de sa campagne électorale à la présidentielle de novembre 2011, est bien positionné pour devenir le porte étendard de l’opposition. Il bénéficie du soutien du groupe parlementaire UDPS/FAC qui est constitué de 55 membres. Ajouté à ceux-ci, d’après Les Points, les opposants qui ont toujours contesté à Vital Kamerhe le leadership de l’opposition, l’invitent à faire ses preuves au sein de l’opposition. Toujours selon les mêmes sondages, le Président de l’UNC, Vital Kamerhe, arrive à la deuxième place. ‘‘Son passé aux cotés de Joseph Kabila, son passage à l’opposition jugé non convainquant ainsi que son appartenance à la partie Est du pays, au même titre que le Président de la République, le 1er Ministre…ne rassure pas certains sondés’’, souligne le rapport d’enquête.

http://www.africatime.com/rdc/nouvelle.asp?no_nouvelle=675560&no_categorie=UNE
Délectable

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  ndonzwau le 12/6/2012, 2:11 am

Libre Examen a écrit:
lino a écrit:
ndonzwau a écrit:
lino a écrit:
Chef de l'opposition officielle (Canada)

Le chef de l'Opposition officielle (anglais : Leader of the Opposition), au Canada, est généralement le député à la Chambre des communes du Canada qui dirige la Loyale Opposition de Sa Majesté.
Il a droit au même salaire et au même niveau de protection qu'un ministre du cabinet et a également le droit d'habiter à la résidence officielle de Stornoway.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chef_de_l%27opposition_officielle_%28Canada%29

Cabinet fantôme

Le cabinet fantôme (shadow cabinet en anglais) est un gouvernement virtuel formé par le principal parti de l'opposition (opposition officielle) dénué de pouvoirs réels, que l'on trouve principalement dans les États dont la démocratie parlementaire fonctionne sous le système de Westminster. Les membres du cabinet fantôme sont appelés « porte-parole » ou « critiques » et dédoublent chaque poste ministériel du gouvernement (par exemple : le porte-parole de l'opposition en matière de défense nationale, le critique du ministre de la défense).

La responsabilité principale du cabinet fantôme est de critiquer le gouvernement en place et d'offrir une alternative, le but étant d'avoir un gouvernement déjà en place prêt à prendre le pouvoir en cas de victoire électorale. Cette manière de fonctionner a également pour but d'offrir une sécurité aux électeurs qui ont la possibilité de voir la forme que pourra prendre le gouvernement de rechange si le parti d'opposition est élu.

. En plus de transmettre une image de discipline et de professionnalisme au public, cela permet de coordonner leurs efforts d'opposition et de critique du gouvernement.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cabinet_fant%C3%B4me

Opposition officielle (Québec)

L'opposition officielle au Québec est le parti politique ne faisant pas partie du gouvernement ayant obtenu le plus grand nombre de sièges à l'Assemblée nationale.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Opposition_officielle_%28Qu%C3%A9bec%29


La constitution congolaise RDC n'a Rien inventé de particulier,ce sont nos politiciens de l’opposition qui sont des amateurs,opportunistes qui n'ont RIEN compris sur la démocratie et n'arrivent pas à se mettre d'accord pour proposer une ALTERNANCE politique aux Congolais.
J Kabila a au moins le mérite d’être un rassembleur (1+4,kizenga 1&2,Muzito 1&2,Matata 1.
)
Bravo, notre Lino-Mende-Local, notre tchaku local de la kanambie !!!
Quel paradoxe, quel retournement insolite d'alliances, ponctuel mais bien là ?
Bien sûr, il y a malice, nous n'avons pas les mêmes objectifs dans cette explication mais nous fallait-il un "collabo" qui vienne documenter tout ce que (je) nous dis(ais)ions ?
Comme quoi tout fait nombre lorsqu'on prend la vie pour ce qu'elle est : ni idéale ni complètement pourrie !!!

Mais oui, avec son Wikipedia, Mister Lino de la kanambie éclaire un peu plus sur documents tout ce que nous affirmions et voulons de l'opposition : un Chef, une organisation avec ce shadow cabinet et un fonctionnement effectif dont nous aurons à mesurer les résultats...
C'est déjà çà !!!


Compatriotiquement!
Mr le Broussard ,l'ex. porte mallette de JP Gombo_

C'est pour vous rappeler que sous d'autres cieux,l'opposition ne fait pas le clown ou de la figuration au parlement,mais ayant conscience de l’intérêt supérieur de la nation,elle s'organise via des promesses et compromis entre alliés en vue d’offrir une alternance crédible et séduisante au peuple:futurs électeurs.


RDC : les parlementaires d'opposition divisés sur la désignation de leur porte-parole

Dans le groupe des « Forces acquises au changement » qui a soutenu Etienne Tshisekedi à la présidentielle, le poste revient nécessairement à leur camp, sinon à Tshisekedi lui-même, par les scores qu’il a réalisés.

Les autres n’y ont pas droit, dit Jean-Pierre Lisanga, porte-parole, parce qu’ils sont les diviseurs et fossoyeurs de l’opposition : « Comment voulez-vous que nous puissions aujourd’hui primer ceux qui ont aidé Kabila à tricher ? Et ces gens là veulent être aujourd’hui primés, devenir porte-parole de l’opposition ? Nous disons non ! ».

L’UNC, Union pour la nation congolaise, elle, soutient Vital Kamerhe, et considère que le camp Tshisekedi n’a pas son mot à dire puisqu’il s’est autoproclamé. Pour Justin Bitakwera, président du groupe UNC, « Il ne peux pas être à la fois président de la République, légitime, et en même temps dans l’opposition, donc l’UDPS ne prend pas part au processus de nomination du porte-parole de l’opposition ; et nous sommes sûrs que Vital Kamerhe sera le prochain porte-parole de l’opposition ».

Et puis il y a encore le groupe UDPS, Union pour la démocratie et le progrès social , lui-même où Samy Badibanga estime que le poste lui revient puisque c’est le groupe le plus important de l’opposition. Le MLC, Mouvement de libération du Congo, lui, n’affiche pas encore son choix.

Bref, c’est maintenant qu’on règle les comptes de la présidentielle dans l’opposition.

http://www.rfi.fr/afrique/20120608-rdc-parlementaires-opposition-divises-designation-leur-porte-parole

Porte-parole de l’Opposition/ Udps : Samy Badibanga part favori !

Bien que non reconnu dans la Cour des grands leaders, Samy Badibanga, cet ancien conseiller spécial d’Etienne Tshisekedi et homme-orchestre de sa campagne électorale à la présidentielle de novembre 2011, est bien positionné pour devenir le porte étendard de l’opposition. Il bénéficie du soutien du groupe parlementaire UDPS/FAC qui est constitué de 55 membres. Ajouté à ceux-ci, d’après Les Points, les opposants qui ont toujours contesté à Vital Kamerhe le leadership de l’opposition, l’invitent à faire ses preuves au sein de l’opposition. Toujours selon les mêmes sondages, le Président de l’UNC, Vital Kamerhe, arrive à la deuxième place. ‘‘Son passé aux cotés de Joseph Kabila, son passage à l’opposition jugé non convainquant ainsi que son appartenance à la partie Est du pays, au même titre que le Président de la République, le 1er Ministre…ne rassure pas certains sondés’’, souligne le rapport d’enquête.

http://www.africatime.com/rdc/nouvelle.asp?no_nouvelle=675560&no_categorie=UNE
Délectable
Bien regrettable, malheureux, triste pour notre pauvre et cher pays !!!

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Porte-parole de l'Opposition

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum