APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Page 2 sur 29 Précédent  1, 2, 3 ... 15 ... 29  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 27/6/2012, 9:28 pm

Par @Richman Mutono :

"LELO IL FALLAIT CHARTE YA MPP EZALA SIGNEE NA NOTRE DAME. COMME IL [Diomi Ndongala] EST LA PLAQUE TOURNANTE DE L'AFFAIRE,ON CHERCHE A L'ELIMINER PHYSIQUEMENT OU LE MUSELER!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 28/6/2012, 1:37 am


Aimant Lutonadio



L’art de l’intox !
Hier le journal direct.cd publiait que Diomi Ndongala est accusé de viol des mineurs…mais today, il est enlevé par la police de Kanambe sans ordre du parquet !
A la demande du parquet à Kanyama de lui donner les raisons juridiques de l’enlèvement de Diomi, pas de réponse.
Mettez ce journal sur la liste des journaux à intox. La seule fois qu’ils disent la vérité est quand ils reprennent ce que les autres ont déjà dit et publié.

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 28/6/2012, 1:45 am

Démocratie Chrétienne DE PLUS, IL FAUT SOULIGNER QUE PERSONNE N A PORTE PLAINTE CONTRE LE PRESIDENT DIOMI NDONGALA: COMME PAR HAZARD , LA POLICE DE KANYAMA DESCEND AU SIEGE D UN PARTI POLITIQUE LA NUIT ET AURAIT TROUVE PARMI LES PRESENTS DEUX FILLES MINEURS DANS L ENCEINTE DE LA PARCELLE: ET DE CE FAIT ILS EN DEDUISENT QUE LES FILLES - APERCUES PAR DES TEMOINS OCULAIRES EN COMPAGNIES DE KANYAMA QUELQUES MINUTES AUPARAVANT EN DEHORS DU SIEGE DE LA DC - AURAIENT ETE "VIOLEES" ALORS QU ELLES N ONT RENCONTRES AUCUN CADRE DU PARTI...C EST DU N IMPORTE QUOI POUR COUVRIVRE LA DESTRUCTION DU SIEGE DE LA DC ET LA DIASPARITION DU PRESIDENT DIOMI ET L ANNULLATION DE LA SIGNATURE DE PLUS DE 40 PARTIS POLITIQUES DE LA CHARTE DE LA MPP. LA CLASSE POLITIQUE DANS SONT ENSEMBLE A DENONCE LE COMPLOT GROSSIER. DE PLUS KANYAMA DOIT TJRS EXPLIQUER POURQUOI IL EST DESCENDU AU SIEGE DE LA DC, LA NUIT , METTANT LA PERMANENCE EN ETAT DE SIEGE ET DETRUISANT LES BUREAUX, SANS MANDAT...UNE SEULE PERSONNE POUVAIT SAVOIR QU IL Y AVAIT DEUX FILLES DANS L ENCEINTE DE LA PARCELLE DE LA ¨PERMANENCE DE LA DC: CELUI QUI LES A AMENEES LA BAS POUR MONTER SON COMPLOT

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 28/6/2012, 3:16 am

MISE AU POINT DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE CONCERNANT LES ALLEGATIONS DE CERTAINS ORGANES DE PRESSE PROCHES DU POUVOIR VISANT A SALIR LA CREDIBILITE DU PRESIDENT NATIONAL DE LA DC, EUGENE DIOMI NDONGALA


Publié le 28 juin 2012by mpp

MISE AU POINT DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE CONCERNANT LES ALLEGATIONS DE CERTAINS ORGANES DE PRESSE PROCHES DU POUVOIR VISANT A SALIR LA CREDIBILITE DU PRESIDENT NATIONAL DE LA DC, EUGENE DIOMI NDONGALA

LES FAITS :

Depuis le 26/06/2012 à environ 22h00, un groupe de policiers aux ordre du Colonel Kanyama, alias esprit de mort, sont descendus au nombre de 40 éléments au siège de la Démocratie Chrétienne sur Avenue Colonel Ebeya, où pendant toute la journée il y eu une grande affluence de militants et sympathisants en vue de l’organisation prévue le 27/06/2012 à la Cathédrale Notre Dame de Fatima de la cérémonie de signature de la Charte Constitutive de la MPP, Majorité Présidentielle Populaire, par plus de 40 partis politiques de l’opposition.

Sans aucune raison apparente, les policiers ont effectué la descente très musclée et ont arrêté les sentinelles trouvées sur place. Quand les policiers sont descendus, aucun cadre de la DC n’était sur place. Dans l’enceinte de la parcelle restaient seulement quelques militants qui organisaient le déplacement des militants de la DC vers la Cathédrale Notre Dame du Congo pour le lendemain.

Le Secrétaire General de la DC, Freddy Kita, a demandé à l’avocat de la DC de prévenir l’auditorat militaire de la présence abusive de ces nombreux militaires armés dans l’enceinte du siège national de la DC. L’auditorat a constaté les faits, tout en demandant au Colonel Kanyama des explications que celui –ci n’a jamais données, ne répondant pas à la demande de réquisition du Procureur général.

L’état de siège des locaux de la DC a durée jusqu’u lendemain matin, quand les dirigeants de la DC ont été informés de l’entrée par effraction des policiers aux ordres du Colonel Kanyama dans les bureaux de la DC et dans les autres locaux de l’immeuble abritant le siège de la DC, en absence des dirigeants du parti et en absence d’un quelconque mandat de la justice.

C’est avec surprise et étonnement que les militants de la Dc ont été informés par des organes de presse proches du pouvoir kabiliste qu’une accusation de viol pendait sur le chef du President Diomi Ndongala. En particulier, le journal direct.cd s’est illustré à divulguer ces fausses informations.

En effet, les dirigeants de la Dc tiennent à souligner ce qu’il suit :


  1. Le Président Eugène Diomi Ndongala n’a rencontré que des délégations politiques qui devaient prendre part à la cérémonie de signature de la Charte Constitutive de la MPP pendant toute la journée du 26/06/2012. Il a quitté le siège du parti avec le véhicule d’un militant de la DC car sa voiture était en panne.




  1. Les filles qui se proment encore aujourd’hui en compagnie du Colonel Kanyama, n’ont été jamais reçue ni par le Président Diomi ni par aucun autre membre du protocole du parti.






  1. Des témoins oculaires ont aperçu le soir du 26/06/2012, avant la descente massive de la police au siège de la DC, le Colonel Kanyama en compagnie de deux filles près de l’entrée du siège de la DC. De plus, même celui qui par la suite a été reconnu comme le père de ces deux filles a été aperçu en compagnie du Colonel Kanyama avant sa descente au siège de la DC.




  1. 4. Il est quand même étonnant que les policiers du Colonel Kanyama se soient déplacés au nombre de plus de 40 éléments armés de leur propre initiative et qu’ils aient rencontré prétendument dans l’enceinte du siège de la Dc les deux filles à base du complot. En d’autres termes, sans que personne n’ait porté plainte, les hommes de Kanyama auraient comme par hasard fait une descente en force de 40 élements armés pour « surprendre » la présence de deux filles à l’extérieur des locaux de la DC et cela étant un élément constitutif de viol dans le chef du président du parti au détriment duquel ils s’apprêtaient, par la suite , à détruire le siège légal et effectuer une perquisition sans mandat. L’outrecuidance du Colonel Kanyama est arrivée au point de vider les bureaux de la Dc de son contenu, casser les portes des bureaux et placer des cadenas à toutes les portes.






  1. 5. Le matin du 27/06/2012, les curés de la cathédrale Notre Dame du Congo a reçu lui aussi la visite de policiers du Colonel Kanyama, qui l’ont menacé lui intimant de ne pas permettre la tenue de la manifestations de la MPP dans l’enceinte de la Cathédrale Notre Dame du Congo.




  1. Le président Diomi Ndongala ayant appris par des militants que le policiers apostés près de Notre Dame du Congo étaient dispersés par la police et que l’abbé avait été menacé, a décidé de se rendre de personne sur place pour voir s’il était encore possible de tenir la manifestation de la MPP qu’il organisait depuis longtemps : depuis lors, on a perdu ses traces au point qu’ on craint qu’il ait été enlevé par les services de sécurité du régime Kabila.



Depuis ce matin, un véritable campagne de lynchage médiatique est orchestrée par les organes de presse kabilistes pour salir l’honorabilité du Président Diomi Ndongala qui ne se reproche absolument rien du tout, à part le fait d’être l’initiateur de la MPP, famille politique du président Elu, S.E. Etienne Tshisekedi wa Mulumba.



Les dirigeants de la Dc tiennent à souligner qu’il est complétement faux que le Président Diomi ait été appréhendé avec des filles car il n’était même pas présent au siège du parti au moment de la descente massive des policiers aux ordres du Colonel Kanyama.



Il est plus qu’évident que les adversaires politiques de la DC essayent en vain, par cette campagne de diffamation, de briser la crédibilité politique du Président Diomi Ndongala près de l’opinion publique congolaise, tout en masquant par des fausses accusation, les agissements criminels de certains responsables de forces de l’ordre qui, abusant de leurs prérogatives, ont violé les droit civils et politiques des membres de la Démocratie Chrétienne, un parti politique d’opposition doté depuis plus de 20 ans de personnalité juridique.



La démarche honteuse d’accuser la victime pour la salir et affaiblir sa capacité de défense rappelle étrangement le montage grossier et honteux opéré sur la dépouille mortelle du défenseur des droits de l’homme, M. Floribert Chebeya, assassiné dans les locaux de la Police Nationale et après transporté sur la route de Mitendi ; présenté ensuite à la presse avec les pantalons baissées et des préservatifs à côté de son corps, pour faire croire à un meurtre passionnel.



De plus, les vraies inquiétudes des militants de la DC vont à la disparition du Président Diomi Ndongala, disparu sur la route l’amenant à Lingwala.



La DC invite les congolaises et les congolais à ne pas tomber dans le piège des bourreaux du President Diomi Ndongala, dont la seule vraie faute est son engagement total pour la liberté et la démocratie au Congo et de se mobiliser en vue de sa libération totale et sans conditions.



Vérité et Justice pour le Congo,

Le peuple d’abord,

Kinshasa, 28/06/2012



Pour la Démocratie Chrétienne,

Yves Kota



http://democratiechretienne.org/2012/06/28/mise-au-point-de-la-democratie-chretienne-concernant-les-allegations-de-certains-organes-de-presse-proches-du-pouvoir-visant-a-salir-la-credibilite-du-president-national-de-la-dc-eugene-diomi-ndongal/

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 28/6/2012, 3:25 am

Kisukidi Alberta publié surDémocratie Chrétienne












Sauvez Eugène Diomi Ndongala, fils de Gaston Diomi.
Gaston Diomi est l'un des 10 premiers bourgmestres de la ville de Léopoldville élus au sufrage universel en 1957.
Mieux, le bourgmestre de Ngiri-Ngire Gaston Diomi avec celui de Dendale, Joseph Kasa-Vubu et celui de Kalamu, Arthur Pinzi, furent les trois des 28 prisonniers politiques de l'ABAKO arrêtés à Léopoldville après les événements du 4 ja...nvier 1959 qui accélérèrent l'accession de notre pays à l'indéoendance.
La République n'a pas besoin de favoritisme mais elle doit apprendre à ne pas avoir la mémoire défaillante pour ne pas reconnaître les mérites de ses fils les plus courageux dont les souvenirs serevivent en nous en évoquant leurs noms à travers leurs desecendants. Non, il n'est pas question de faire vivre leurs descendants dans l'impunité, mais qu'il n' y apas de raison qu'ils soient victimes de l'arbitraire dans l'exercice de leurs droits politiques.
Eugène Diomi Ndongala, dirigeant d'un parti politique, il a le droit de faire de la politique en collaborant ou en s'oppopsant au pouvoir en place pour l'atteinte des objectifs de son parti.
Eugène Diomi est un député élu national, il bénéficie en cela l'immunité parlementaire, l'on ne peut donc l'arrêter sans que ses paires parlementaires ne lui enlève cette immunité.
L'on marche sur la tête dans notre cher beau pays la RDC.

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 28/6/2012, 4:02 am



Photos du mur
ALERTE ALERTE ALERTE
Comme avec KUTINO FERNANDO on veut museler EUGENE DIOMI ND...ONGALA Apotre fidele et bras droit de son Excellence le president de la republique democratique du Congo,le Dr Etienne Tshisekedi wa Mulumba.
EUGENE DIOMI NDONGALA derange affreusement le pouvoir de Kinshasa,principal relais qui informe la diaspora.
Etant un homme integre,incorruptible et seul resistant en dehors du camp de l'UDPS.
EUGENE DIOMI NDONGALA fait parti des INSOUMIS qui combattent sur le terrain perilleux de Kinshasa.
Voila un montage grotesque de viol sur l'honorabilite du SEUL honorable digne de sieger sur le PARLEMENT.
KANYAMA est dans le collimateur du montage grotesque,honte a eux.Afficher la suite


Par : Papy Sukami

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  ndonzwau le 28/6/2012, 5:45 pm

"28 06 12 MISE AU POINT DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE CONCERNANT LES ALLEGATIONS DE CERTAINS ORGANES DE PRESSE PROCHES DU POUVOIR VISANT A SALIR LA CREDIBILITE DU PRESIDENT NATIONAL DE LA DC, EUGENE DIOMI NDONGALA"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=187730&Actualiteit=selected

"RDC: accusé de viol, l'opposant Eugène Diomi Ndongala est porté disparu
° http://www.rfi.fr/afrique/20120628-rdc-opposant-eugene-ndongala-accuse-viol-porte-disparu
En République démocratique du Congo, est-ce un fait avéré ou une cabale montée contre un opposant qui dérange ? Eugène Diomi Ndongala, président de la Démocratie chrétienne, par ailleurs porte-parole de la Majorité présidentielle populaire, une mouvance d'obédience tshisékédiste, est accusé de viol par la police. Mercredi 27 juin, son bureau a été perquisitionné, mais lui-même est porté disparu. Enlevé par des hommes armés, selon ses proches, en cavale, selon la police.(...)"
° http://radiookapi.net/actualite/2012/06/28/rdc-lopposant-diomi-ndongala-porte-disparu/
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=187731&Actualiteit=selected

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 28/6/2012, 8:43 pm

PLAINTE DEPOSEE PAR LA DC DU PRESIDENT DIOMI NDONGALA CONTRE LE COLONEL KANYAMA


Publié le 28 juin 2012by mpp





Évaluez ceci :









i

Rate This

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 28/6/2012, 8:45 pm

Réaction de Me Marie T. NLANDU sur l’enlevement d’Eugène DIOMI NDONGALA EN RDCONGO


Publié le 28 juin 2012by mpp

Réaction de Me Marie T. NLANDU sur l’enlevement d’Eugène DIOMI NDONGALA EN RDCONGO






Me Marie Thérèse Nlandu n’est plus une personnalité politique à présenter. Candidate aux présidentielles d’après le 1 + 4, elle a connu les atrocités du régime Kabila. Au mépris de la loi et des normes fondamentales des droits de l’homme, elle a été enfermée comme une vulgaire dans les cachots sales des services spéciaux congolais de Kin Mazière pendant le règne du colonel Raus. De son témoignage, l’on a retenu de cas d’assassinats et tortures perpétrés par cette police politique et sans jamais voir le procureur de la république rappeler les responsables à l’ordre.





Témoin et acteur privilégié de la vie politique en rd CONGO, Me Marie Thérèse Nlandu s’insurge contre l’enlèvement d’Eugène Diomi Ndongala et craint pour sa survie. Rappelant les circonstances du triste assassinant de Floribert Chebeya, elle met le gouvernement Joseph Kabila pour tout malheur pouvant arriver au président Diomi Ndongala dont on n’a plus de nouvelles depuis la journée d’hier.


UNE PROPOSITION DE LECTURE

Réaction de Me Marie-Thérèse Nlandu face à l’enlèvement d’Eugène DIOMI Ndongala





1. Diomi est enlevé, lisons-nous depuis le matin du 27 juin 2012, jour de la signature de la charte MPP( Majorité Présidentielle Populaire).





2. Ultimatum est donné au pouvoir de Kabila de rendre Eugène Diomi Ndongala à la liberté.


Quelle que soit l’infraction prétendument commise, c’est à la justice de poursuivre et de juger comme cela est bien prévu par la constitution congolaise référendaire


adoptée et consentie par le pouvoir Kabila.


C’est le parquet ( Ministère public ) qui poursuit sur base d’un dossier répressif pré-juridictionnel


et le tribunal ou la cour juge en audience publique, le prévenu ou l’accusé étant présent à l’audience en principe.


<BLOCKQUOTE>



3. Si Diomi n’est pas remis à la liberté immédiatement dans deux jours maximum,


nous serons fondés d’anticiper auprès des instances internationales que le pire lui est arrivé,


c’est-à-dire l’assassinat comme ce fut le cas de Floribert Chebeya, Bazana, Maheshe, Franck Ngyeke et autres dignes fils du Congo.

</BLOCKQUOTE>



4. Le premier ministre Matata Ponyo, les ministres de l’intérieur et de la Justice , le parquet de la Gombe ou même le parquet général de la république, ont l’obligation de dire au peuple congolais où se trouve Diomi Ndongala en ce moment? Qu’est-ce qu’il subit dans son chef? A défaut, eux aussi comme J.Kabila seront poursuivis pour complice d’enlèvement d’un homme politique, Diomi Ndongala.





Et s’il est libéré, des soins de santé doivent lui être pourvus à charge de la république. A défaut, la RDC sera également poursuivi devant de instance compétentes.





5. La banalisation de la vie humaine et de la liberté doit prendre fin au Congo, banalisation devenue un art terroriste de gouvernance.





<BLOCKQUOTE>
6. L’Occident en soutenant pouvoir Kabila, devient chaque jour complice de la mort de plus de 5.000.000 de morts qui pèsent sur J. Kabila, de plus de 500.000 femmes et enfants violées au Congo dont au moins 48 par jour, et cela depuis 1996, année de l’invasion du Congo par le Rwanda, l’Ouganda, le Burundi. Joseph Kabila alias Hyppolite Kanambe, de son nom rwandais, a fait partie de l’organisation formée par ces pays et leurs armées sous le label AFDL au moment de l’invasion. Il est devenu président du Congo, en janvier 2001, de la manière la plus obscure, après l’assassinat de l’ancien président autoproclamé Laurent Désiré Kabila, son père présumé, en mai 1997.

</BLOCKQUOTE>
Depuis, il peut enlever, tuer, arrêter arbitrairement, organiser des fraudes électorale massives, il peut être reconnu président. Ainsi en a décidé l’Occident, le peuple congolais étant sans voix ni droit.








7. La justice est un droit fondamental de tout citoyen aujourd’hui dans un pays du 21ième siècle, y compris la RDC.


Les règles reconnues en la matière doivent impérativement s’appliquer dans tous le cas, y compris celui de Diomi Ndongala, un être libre, dont les aller et venir ne peuvent être entravés que par la loi, telle qu’évoquée ci-dessus.


En regard de la déclaration des droits de l’homme de 1948, ratifiée par le Congo, aucun pays y compris le Congo, ne peut en passer outre, sans énerver le droit judiciaire ou pénal aussi interne qu’international.





<BLOCKQUOTE>
8. Le Congo n’étant pas encore libre ni indépendant, il urge aux filles et fils du Congo de le rendre libre, indépendant et responsable. C’est aussi un droit fondamental dont il faut non seulement jouir mais aussi exercer.

</BLOCKQUOTE>






Fait à Londres le 28 juin 2012





Me Marie-Thérèse Nlandu





Human Rights lawyer


Amnesty International Prisoner of Conscience 2006/7


http://unenouvelleafriquevoitjour.blogspot.com/2012/06/reaction-de-me-mt-nlandu-sur.html#!/2012/06/reaction-de-me-mt-nlandu-sur.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 28/6/2012, 8:58 pm

publier par Kufapona Mboka

SIT IN DEVANT LES AFFAIRES ÉTRANGÈRES A BRUXELLES VENDREDI 29 JUIN 2012 A 1OH00 POUR DEMANDER LA LIBÉRATION DE NOTRE FRÈRE DE LUTTE DIOMI NDONGALA.VENEZ NOMBREUX SVP




Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 28/6/2012, 9:04 pm

POUR ÉTOUFFER LA VÉRITÉ, LE POUVOIR FANTOCHE UTILISE LA MÊME BARBARIE. NOUS NOUS... RAPPELONS ENCORE QUE POUR OUBLIER LE FAIT QUE CHEBEYA ET BAZANA AVAIENT BIEN ETE ASSASSINES DANS LES LOCAUX DES INSTITUTIONS DE LA RÉPUBLIQUE, ON EST ALLÉ JETER LE CORPS DE FLORIBERT CHEBEYA A MONT NGAFULA KIMBONDO, MAIS CELUI DE BAZANA DEMEURE INTROUVABLE JUSQU’À PRÉSENT. CE QUI EST GRAVE ET C'EST CA FINALEMENT LA STRATÉGIE DES TUEURS DE L'INCULTE USURPATEUR HIPPOLYTE KANAMBE QUI NE PEUT DEMEURER EN RDC QU'EN PERPETRANT CE GENRE D'ACTES ET BIEN EN ATTENDU AVEC L'AIDE DES CHARS ET DES MERCENAIRES EN PROVENANCE DE SON PAYS D'ORIGINE LE RWANDA, SES SERVICES ÉTAIENT ALLÉS JETER LE CORP DE FLORIBERT AVEC DES PRÉSERVATIFS REMPLIS DES SPERMES DE ON SAIT QUELS PRISONNIERS. NOUS NOUS RAPPELONS ENCORE DE LA DECLARATION QU'AVAIT FAITE UN EXPERT FRANCAIS SUR FRANCE 24 AFFIRMANT QUE LE CANDIDAT SEM ETIENNE TSHISEKEDI ÉTAIT ACCUSÉ DES VIOLS. NOUS COMPRENONS AINSI CETTE STRATÉGIE MACHIAVÉLIQUE DES SBIRES DE KANAMBE.
Par : Congozaire Changement

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  Mathilde le 29/6/2012, 1:09 am


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  Mathilde le 29/6/2012, 1:49 pm

CHERS AMIS,LE NOUVEAU GROUPE DE SOUTIEN A NOTRE FRERE EUGENE DIOMI NDONGALA A VOTRE DISPOSITION:FREE EUGENE DIOMI NDONGALA/LIBEREZ EUGENE DIOMI NDONGLA!!!!MERCI D'Y ADHERER!!!

https://www.facebook.com/groups/179183002118384/



_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 29/6/2012, 5:17 pm

Kinshasa: Pour mater Eugène Diomi Ndongala, député élu mais qui ne siège pas au Palais du Peuple, le pouvoir usurpateur l’accuse de viol des mineurs !


Publié le 29 juin 2012by mpp

Kinshasa: Pour mater Eugène Diomi Ndongala, député élu mais qui ne siège pas au Palais du Peuple, le pouvoir usurpateur l’accuse de viol des mineurs !


Par Freddy Mulongo, vendredi 29 juin 2012 à 12:27 :: radio:: #2686:: rss

Le procédé est très connu dans les républiques bananières et Etats policiers. Pour éliminer des oppossants, journalistes et activistes des droits de l’homme on les accusent de tous les maux. Il y a deux ans , en assassinant Floribert Chebeya, le soldat des droits de l’homme au Congo-Kinshasa, pour maquiller leur forfait, les policiers-ripoux n’avaient mieux trouvé de mettre des préservatifs dans sa voiture, le corps de Fidèle Bazana, son ami, beau-frère et chauffeur n’a jamais été retrouvé. En février dernier, Augustin Katumba Mwaké a été assassiné dans un faux-vrai crash, personne n’a jamais la boîte noire de l’avion ni son corps, il est le seul congolais à avoir eu besoin de deux cercueil, l’un à Bukavu au Sud Kivu et l’autre à Lubumbashi au Katanga. La RDC étant devenue “La capitale mondiale du viol”, ce sont d’ailleurs,les Résistants-Patriotes-Combattants Congolais qui dénoncent et se mobilisent contre. Il n’ y a pas très longtemps, notre Vuvuzélateur National, Lambert Mende Omalanga niait devant les caméras et micros, qu’il n’ ya pas de viol au Congo.


Eugène Diomi Ndongala, Président de Démocratie Chrétienne

Effectivement accuser Eugène Diomi Ndongala, président de Démocratie Chretienne, député élu qui par convictions et engagements à réfuser de sièger, à l’Assemblée nationale au Palais du Peuple, dans un parlement godillot, il faut nécessairement le faire taire. L’accuser de viol, c’est le pousser à la vindicte populaire. C’est lui couper tous les soutiens. Quel est ce partenaire qui voudra soutenir un violeur ? C’est pousser les Résistants-Patriotes- Combattants à crusifier Eugène Diomi Ndongala. Et pourtant la vérité est ailleurs. Eugène Diomi Ndongala contrairement aux députés godillots achetés avec des salaires mirobolants, pendant que la majorité des congolais est chosifiée et des Jeeps 4×4 neuves, pour rouler sur des routes de cinq chantiers inexistants, n’a pas voulu aller à la mangeoire. Pourquoi condamner d’avance Diomi Ndongala avant que la justice ait statué sur son cas ? Pourquoi cette démonstration de force pour aller arrêter le président de Démocratie Chrétienne ? Il ne manquait plus que de sortir des chars à canons pour Eugène Diomi Ndongala. Dans une république bananière, par cynisme, les preuves sont souvent fabriquées pour mieux tenir les personnalités génântes.

L’Affaire Diomi, une Affaire Dreyfus à la congolaise en perspective?

Le Congo risque d’être partagé entre les “Anti-Diomi” et les “Pro-Diomi”. Tant que la justice n’a pas tranché Eugène Diomi Dongala est présumé innocent ! Nous n’ignorons pas que la justice au Congo est caporalisée par Joseph Kabila, qui a tous les pouvoirs. La justice au Congo n’est pas un pilier de la démocratie comme ailleurs. C’est une justice acquise au pouvoir en place. Zoé Kabila n’a jamais étét interpellé pour avoir tabassé deux policiers roulages au rond point Socimat. Lorsque Joseph Kabila sans consulter ni l’Assemblée nationale, ni le Sénat invite des soudards rwandais à entrer en République démocratique du Congo, viole-t-il la Constitution de Liège ou non ? Lorsqu’il nomme des bourgmestres, des gouverneurs qui rouspète ? Empêcher un acteur politique de remplir sa mission puisqu’il n’est pas bien pensant pour le pouvoir est très grave ! Au Congo, où l’achat de consciences est fréquente, il faut une justice indépendante pour plancher sur le cas Diomi Ndongala.

Souvenons de l’Affaire Dreyfus en France

L’affaire Dreyfus est un conflit social et politique majeur de la Troisième République survenu à la fin du XIXe siècle, autour de l’accusation de trahison faite au capitaine Alfred Dreyfus, Français d’origine alsacienne et de confession juive, qui sera finalement innocenté. Elle a bouleversé la société française pendant douze ans, de 1894 à 1906, la divisant profondément et durablement en deux camps opposés, les « dreyfusards » partisans de l’innocence de Dreyfus, et les « antidreyfusards » partisans de sa culpabilité.

La condamnation fin 1894 du capitaine Dreyfus — pour avoir prétendument livré des documents secrets français à l’Empire allemand — était une erreur judiciaire, sur fond d’espionnage et d’antisémitisme, dans un contexte social particulièrement propice à l’antisémitisme, et à la haine de l’Empire allemand suite à son annexion de l’Alsace et d’une partie de la Lorraine en 1871. La révélation de ce scandale en 1898, par Émile Zola dans l’article de presse intitulé « J’Accuse…! », provoqua une succession de crises politiques et sociales uniques en France.

À son paroxysme en 1899, l’affaire révéla les clivages de la France de la Troisième République, où l’opposition entre le camp des dreyfusards et celui des anti-dreyfusards suscita de très violentes polémiques nationalistes et antisémites, diffusées par une presse influente. Elle ne s’acheva véritablement qu’en 1906, par un arrêt de la Cour de cassation qui innocenta et réhabilita définitivement Dreyfus.



Cette affaire est le symbole moderne et universel de l’iniquité au nom de la raison d’État, et reste l’un des exemples les plus marquants d’une erreur judiciaire difficilement réparée, avec un rôle majeur joué par la presse et l’opinion publique.Le pouvoir usurpateur, illégitime et illégal de Kinshasa est aux abois donc capable de malvélliance !




http://reveil-fm.com/index.php/2012/06/29/2686-kinshasa-pour-mater-eugene-diomi-ndongala-depute-elu-mais-qui-ne-siege-pas-au-palais-du-peuple-le-pouvoir-usurpateur-l-accuse-de-viol-des-mineurs

http://democratiechretienne.org/2012/06/29/kinshasa-pour-mater-eugene-diomi-ndongala-depute-elu-mais-qui-ne-siege-pas-au-palais-du-peuple-le-pouvoir-usurpateur-laccuse-de-viol-des-mineurs/

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 29/6/2012, 6:17 pm


Youyou Muntu-mosi




Voici le groupe de soutien à notre frére Eugène Diomi Ndongala merci d'y adhérer...la pression doit s'accentuer,à l'heure actuelle la famille n'a plus aucune nouvelle de l'interressé!
N'écoutons pas les intox et autres mensonges de ce gouvernement d'assassins,et surtout pas ceux de leur tshaku attitré qui nous dit qu'il a "disparu"!
Faux il est entre leurs mains,seulement ils ne veulent pas lais...ser de trace et disent que notre compatriote est en fuite!
Donc partagez au maximum,des actions sont bien entendu en cours pour exiger la libération immédiate de Eugéne Diomi Ndongala!
Nous l'avons déjà prouvé,ensemble nous pouvons déplacer des montagnes,rappelez vous Babi Balukuna ou encore le garde du corps de ya Tshitshi!
La pression ça marcheeeeee,alors haut les coeurs et tous au boulot!
Que Dieu vous bénisse.Afficher la suite






Free Eugene Diomi Ndongala, Liberez Eugene Diomi Ndongala



  • 260 membres

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  Hiro-Hito le 29/6/2012, 10:32 pm

Qlq faits q je retiens,
C'est depuis le 26 q Kota reclame q Diomi a ete enleve
C'est bien apres le 26 q l'autre camp parle d'une fuite.
Mais j'aimerai kmm avoir des precisions sur les circonstances de l'enlevement de Diomi.
C qui est fait, specialement par l'opposition pour alerter tt le monde de cet enlevement

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 30/6/2012, 2:14 pm


Bruno Mayan



Pour attaquer un adversaire politique cela demande du professionnalisme. Le montage grossier contre le Président de la Démocratie Chrétienne, Diomi Ndongala relève d'un vrai amateurisme qui ne peut convaincre personne. Le régime de Kanamberebe démontre au quotidien sa voyoucratie non seulement envers l'opposition mais envers les populations civiles sans défense. Au Fait ce Kanyama, (il n'est même pas nyama, mais kanyama, c'est dire!), est-il un chef de la police ou un voyou, chef de bande de malfaiteurs et bandits de grand chemin!



Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  KOTA le 30/6/2012, 2:16 pm

DEVOIR DE MEMOIRE

COMMUNIQUE D’ALERTE : DES HOMMES ARMES SIGNALES AU SIEGE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE


Publié le 6 juin 2012by mpp

COMMUNIQUE D’ALERTE : DES HOMMES ARMES SIGNALES AU SIEGE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE



Ce matin, le 06 juin 2012 à environ 11h00, quatre individus en civil mais avec des armes visibles même si cachées sous leurs vestes, sont pénétrés dans les installations de la permanence de la Démocratie Chrétienne sur Avenue Colonel Ebeya. Ils ont demandé de voir le président de la DC, M. Eugène Diomi Ndongala.

A la demande de la sentinelle de s’identifier afin de vérifier leur nom sur la fiche d’audience, ils ont poussé l’entrée du portail pour pénétrer de force dans les installations du siège de la Démocratie Chrétienne. Par la suite, ils se sont dispersés dans la parcelle et derrière insistance de la sentinelle pour qu’ils quittent les lieux – après avoir constaté que le Président Diomi Ndongala n’était pas sur place – ils ont fait semblent de partir, tout en se postant près du siège de la Démocratie Chrétienne, manifestement pour attendre le Président Nationale de la DC.

Les quatre individus sont à bord d’un véhicule Pick Up Blue de marque Toyota et ils sont encore à présent positionnés tout au tour le siège de la DC, alors que la Jeep Toyota continue à faire le tour de la parcelle sur Colonel Ebeya.

La Démocratie Chrétienne prévient ses militants et l’opinion nationale congolaise que des menaces de la part des services de sécurité pèsent sur le président de la Démocratie Chrétienne, surtout après le lancement sur initiative d’Eugène DIOMI NDONGALA de la Majorité présidentielle populaire, MPP en sigle, qui soutient l’élection du président Etienne Tshisekedi à la magistrature suprême et conteste la victoire assise sur la fraude électorale de Joseph Kabila.

Militant depuis des décennies pour la lutte pacifique et non violente pour la démocratie, le président Nationale de la DC, l’Honorable Eugène Diomi Ndongala ferait objet d’un coup monté de la part des services à la solde pouvoir en place à Kinshasa afin d’étouffer la voix libre qu’il représente en République Démocratique du Congo.

La Démocratie Chrétienne prend à témoin l’opinion nationale congolaise pour dénoncer tout attentat à la vie et à la sécurité du président Diomi Ndongala.

Fait à Kinshasa, le 06/06/2012, 14h00

Marc Mawete,

Porte Parole de la Démocratie Chrétienne

http://democratiechretienne.org/2012/06/06/communique-dalerte-des-hommes-armes-signales-au-siege-de-la-democratie-chretienne/

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  L'avocat de Mobutu le 30/6/2012, 2:22 pm

Ce pedophile de Diomi, se cache dans l'ambassade de USA...Il doit imperativement repondre á la justice:ces petites filles violées ne demandent pas plus...

L'avocat de Mobutu

KOTA a écrit:DEVOIR DE MEMOIRE

COMMUNIQUE D’ALERTE : DES HOMMES ARMES SIGNALES AU SIEGE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE


Publié le 6 juin 2012by mpp

COMMUNIQUE D’ALERTE : DES HOMMES ARMES SIGNALES AU SIEGE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE



Ce matin, le 06 juin 2012 à environ 11h00, quatre individus en civil mais avec des armes visibles même si cachées sous leurs vestes, sont pénétrés dans les installations de la permanence de la Démocratie Chrétienne sur Avenue Colonel Ebeya. Ils ont demandé de voir le président de la DC, M. Eugène Diomi Ndongala.

A la demande de la sentinelle de s’identifier afin de vérifier leur nom sur la fiche d’audience, ils ont poussé l’entrée du portail pour pénétrer de force dans les installations du siège de la Démocratie Chrétienne. Par la suite, ils se sont dispersés dans la parcelle et derrière insistance de la sentinelle pour qu’ils quittent les lieux – après avoir constaté que le Président Diomi Ndongala n’était pas sur place – ils ont fait semblent de partir, tout en se postant près du siège de la Démocratie Chrétienne, manifestement pour attendre le Président Nationale de la DC.

Les quatre individus sont à bord d’un véhicule Pick Up Blue de marque Toyota et ils sont encore à présent positionnés tout au tour le siège de la DC, alors que la Jeep Toyota continue à faire le tour de la parcelle sur Colonel Ebeya.

La Démocratie Chrétienne prévient ses militants et l’opinion nationale congolaise que des menaces de la part des services de sécurité pèsent sur le président de la Démocratie Chrétienne, surtout après le lancement sur initiative d’Eugène DIOMI NDONGALA de la Majorité présidentielle populaire, MPP en sigle, qui soutient l’élection du président Etienne Tshisekedi à la magistrature suprême et conteste la victoire assise sur la fraude électorale de Joseph Kabila.

Militant depuis des décennies pour la lutte pacifique et non violente pour la démocratie, le président Nationale de la DC, l’Honorable Eugène Diomi Ndongala ferait objet d’un coup monté de la part des services à la solde pouvoir en place à Kinshasa afin d’étouffer la voix libre qu’il représente en République Démocratique du Congo.

La Démocratie Chrétienne prend à témoin l’opinion nationale congolaise pour dénoncer tout attentat à la vie et à la sécurité du président Diomi Ndongala.

Fait à Kinshasa, le 06/06/2012, 14h00

Marc Mawete,

Porte Parole de la Démocratie Chrétienne

http://democratiechretienne.org/2012/06/06/communique-dalerte-des-hommes-armes-signales-au-siege-de-la-democratie-chretienne/

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  L'avocat de Mobutu le 30/6/2012, 2:30 pm

Y a un nombre impressionant de viagra et des condoms, degoulinant de spermatozoides de Diomi, que l'on a trouvé sur le lieu ...Arretez de nous bassiner avec vos proses victimaires.. Ce type ne representait pas grand chose pour qu'il soit cibler par le gouvernement..

L'avocat de Mobutu


L'avocat de Mobutu a écrit:Ce pedophile de Diomi, se cache dans l'ambassade de USA...Il doit imperativement repondre á la justice:ces petites filles violées ne demandent pas plus...

L'avocat de Mobutu

KOTA a écrit:DEVOIR DE MEMOIRE

COMMUNIQUE D’ALERTE : DES HOMMES ARMES SIGNALES AU SIEGE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE


Publié le 6 juin 2012by mpp

COMMUNIQUE D’ALERTE : DES HOMMES ARMES SIGNALES AU SIEGE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE



Ce matin, le 06 juin 2012 à environ 11h00, quatre individus en civil mais avec des armes visibles même si cachées sous leurs vestes, sont pénétrés dans les installations de la permanence de la Démocratie Chrétienne sur Avenue Colonel Ebeya. Ils ont demandé de voir le président de la DC, M. Eugène Diomi Ndongala.

A la demande de la sentinelle de s’identifier afin de vérifier leur nom sur la fiche d’audience, ils ont poussé l’entrée du portail pour pénétrer de force dans les installations du siège de la Démocratie Chrétienne. Par la suite, ils se sont dispersés dans la parcelle et derrière insistance de la sentinelle pour qu’ils quittent les lieux – après avoir constaté que le Président Diomi Ndongala n’était pas sur place – ils ont fait semblent de partir, tout en se postant près du siège de la Démocratie Chrétienne, manifestement pour attendre le Président Nationale de la DC.

Les quatre individus sont à bord d’un véhicule Pick Up Blue de marque Toyota et ils sont encore à présent positionnés tout au tour le siège de la DC, alors que la Jeep Toyota continue à faire le tour de la parcelle sur Colonel Ebeya.

La Démocratie Chrétienne prévient ses militants et l’opinion nationale congolaise que des menaces de la part des services de sécurité pèsent sur le président de la Démocratie Chrétienne, surtout après le lancement sur initiative d’Eugène DIOMI NDONGALA de la Majorité présidentielle populaire, MPP en sigle, qui soutient l’élection du président Etienne Tshisekedi à la magistrature suprême et conteste la victoire assise sur la fraude électorale de Joseph Kabila.

Militant depuis des décennies pour la lutte pacifique et non violente pour la démocratie, le président Nationale de la DC, l’Honorable Eugène Diomi Ndongala ferait objet d’un coup monté de la part des services à la solde pouvoir en place à Kinshasa afin d’étouffer la voix libre qu’il représente en République Démocratique du Congo.

La Démocratie Chrétienne prend à témoin l’opinion nationale congolaise pour dénoncer tout attentat à la vie et à la sécurité du président Diomi Ndongala.

Fait à Kinshasa, le 06/06/2012, 14h00

Marc Mawete,

Porte Parole de la Démocratie Chrétienne

http://democratiechretienne.org/2012/06/06/communique-dalerte-des-hommes-armes-signales-au-siege-de-la-democratie-chretienne/

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES 100 JOURS DE DETENTION AU SECRET, DIOMI NDONGALA LIBERE LA VEILLE DU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE, HOSPITALISE EN URGENCE SUITE AUX SEQUELLES DE SON ENLEVEMENT

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 29 Précédent  1, 2, 3 ... 15 ... 29  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum