l'histoire nous demande parfois de surmonter des epreuves, il est temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'histoire nous demande parfois de surmonter des epreuves, il est temps.

Message  piélé de dongo le 9/7/2012, 12:57 am

Je suis collabo et kabiliste, mais vu l'évolution de la situation et les conditions de vie de nos mamans, enfants, vieillards à l'Est, je peut que souhaiter une chose, la fin du regime actuel, le président doit nous prouves ses sentiments nationalistes et pour l'interet de la nation le gouvernement et le président doivent demissionner. Mais à l'absence de Bemba qui peut mener cette guerre et laver nos humiliation Question Question Question
Qui peut m'aider à trouver une réponse Question , car mes yeux sont remplis des larmes en voyant les images de l'Est. Un jour Dieu viendra au secours de cette population.
Mais nous autres surtout le président et son parti doivent refaire la santé dans l'opposition. To fouté mabe

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'histoire nous demande parfois de surmonter des epreuves, il est temps.

Message  King David le 9/7/2012, 6:24 am

piélé de dongo a écrit:Je suis collabo et kabiliste, mais vu l'évolution de la situation et les conditions de vie de nos mamans, enfants, vieillards à l'Est, je peut que souhaiter une chose, la fin du regime actuel, le président doit nous prouves ses sentiments nationalistes et pour l'interet de la nation le gouvernement et le président doivent demissionner. Mais à l'absence de Bemba qui peut mener cette guerre et laver nos humiliation Question Question Question
Qui peut m'aider à trouver une réponse Question , car mes yeux sont remplis des larmes en voyant les images de l'Est. Un jour Dieu viendra au secours de cette population.
Mais nous autres surtout le président et son parti doivent refaire la santé dans l'opposition. To fouté mabe
La seule bonne réponse est que tous ceux qui flattent Joseph Kabila, même lorsque ça ne va pas, doivent choisir la ligne de Piélé.
Reconnaître tout simplement qu'ils ne sont plus capables comme on voit certains ici qui continuent à protéger les rwandais.
Le patriotisme doit primer.
Pour revenir à Bemba, la RDC compte plus de 70.000.000 d'habitants. Si le jeu démocratique se fait comme ailleurs avec des lois justes, sans Ngoy Mulumba, il y aura des candidats intègres et compétants qui se présenteront aux élections.

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'histoire nous demande parfois de surmonter des epreuves, il est temps.

Message  Invité le 9/7/2012, 1:19 pm

Longonya! Ingetaaaaa;) ezali ko senga ba kabilistes ya sure oyo ba meka ko convaincre Kabila soki à lingaka Kongo a sangana na opposition mpe à decreter etat d'urgence, a kabola pouvoir na Tshisekedi et non na ba rwandais! Sinon te mikolo na ye ekomi ya ko tanga, mpe mikolo ya D.congo ezo tanga na misapi! Rêve ya Lumumba na Kimbangu ekomi na suka! Avenir ya Congo ezali sombre makasi;(

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'histoire nous demande parfois de surmonter des epreuves, il est temps.

Message  Libre Examen le 9/7/2012, 2:49 pm

King David a écrit:
piélé de dongo a écrit:Je suis collabo et kabiliste, mais vu l'évolution de la situation et les conditions de vie de nos mamans, enfants, vieillards à l'Est, je peut que souhaiter une chose, la fin du regime actuel, le président doit nous prouves ses sentiments nationalistes et pour l'interet de la nation le gouvernement et le président doivent demissionner. Mais à l'absence de Bemba qui peut mener cette guerre et laver nos humiliation Question Question Question
Qui peut m'aider à trouver une réponse Question , car mes yeux sont remplis des larmes en voyant les images de l'Est. Un jour Dieu viendra au secours de cette population.
Mais nous autres surtout le président et son parti doivent refaire la santé dans l'opposition. To fouté mabe
La seule bonne réponse est que tous ceux qui flattent Joseph Kabila, même lorsque ça ne va pas, doivent choisir la ligne de Piélé.
Reconnaître tout simplement qu'ils ne sont plus capables comme on voit certains ici qui continuent à protéger les rwandais.
Le patriotisme doit primer.
Pour revenir à Bemba, la RDC compte plus de 70.000.000 d'habitants. Si le jeu démocratique se fait comme ailleurs avec des lois justes, sans Ngoy Mulumba, il y aura des candidats intègres et compétants qui se présenteront aux élections.
KD,

Ne perds pas ton temps avec ces gens. Ne croit pas à une quelconque prise de conscience de leur part. Nous l'avions dit ici que ces gens ne comprennent que le langage des armes. Je te gage qu'ils retourneront à leur position et montreront la même arrogance que nous leur connaissons aussitôt que la situation changera en leur faveur sur le front.

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'histoire nous demande parfois de surmonter des epreuves, il est temps.

Message  joss0 le 9/7/2012, 9:50 pm

Libre Examen a écrit:
King David a écrit:
piélé de dongo a écrit:Je suis collabo et kabiliste, mais vu l'évolution de la situation et les conditions de vie de nos mamans, enfants, vieillards à l'Est, je peut que souhaiter une chose, la fin du regime actuel, le président doit nous prouves ses sentiments nationalistes et pour l'interet de la nation le gouvernement et le président doivent demissionner. Mais à l'absence de Bemba qui peut mener cette guerre et laver nos humiliation Question Question Question
Qui peut m'aider à trouver une réponse Question , car mes yeux sont remplis des larmes en voyant les images de l'Est. Un jour Dieu viendra au secours de cette population.
Mais nous autres surtout le président et son parti doivent refaire la santé dans l'opposition. To fouté mabe
La seule bonne réponse est que tous ceux qui flattent Joseph Kabila, même lorsque ça ne va pas, doivent choisir la ligne de Piélé.
Reconnaître tout simplement qu'ils ne sont plus capables comme on voit certains ici qui continuent à protéger les rwandais.
Le patriotisme doit primer.
Pour revenir à Bemba, la RDC compte plus de 70.000.000 d'habitants. Si le jeu démocratique se fait comme ailleurs avec des lois justes, sans Ngoy Mulumba, il y aura des candidats intègres et compétants qui se présenteront aux élections.
KD,

Ne perds pas ton temps avec ces gens. Ne croit pas à une quelconque prise de conscience de leur part. Nous l'avions dit ici que ces gens ne comprennent que le langage des armes. Je te gage qu'ils retourneront à leur position et montreront la même arrogance que nous leur connaissons aussitôt que la situation changera en leur faveur sur le front.

Tu es dans quel camp, celui du Rwanda???
Notre faveur n'est pas aussi le tien?
Notre faveur est que notre armé gagne cette guerre, que la population vive en paie et enfin que l'armé Rwandaise soit démantelé et le pays placé sous tutelle de la RDC.

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'histoire nous demande parfois de surmonter des epreuves, il est temps.

Message  mongo elombe le 9/7/2012, 10:34 pm

piélé de dongo a écrit:Je suis collabo et kabiliste, mais vu l'évolution de la situation et les conditions de vie de nos mamans, enfants, vieillards à l'Est, je peut que souhaiter une chose, la fin du regime actuel, le président doit nous prouves ses sentiments nationalistes et pour l'interet de la nation le gouvernement et le président doivent demissionner. Mais à l'absence de Bemba qui peut mener cette guerre et laver nos humiliation Question Question Question
Qui peut m'aider à trouver une réponse Question , car mes yeux sont remplis des larmes en voyant les images de l'Est. Un jour Dieu viendra au secours de cette population.
Mais nous autres surtout le président et son parti doivent refaire la santé dans l'opposition. To fouté

mabe

Un collabo reste un collabo piélé ata ofukami je ne te croirai jamais oza kokosa pour voir les réactions des uns et des autres tes yeux ne peuvent pas se remplir de larmes en 2012, les TCHEBEYA et autres tu en pensaient quoi on dit qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas mais tout ce que tu as cautionnés et ta défense acharné de kabila et sa bande pour moi tu es une taupe TOLEKAAAAAAA distraction ya pamba.

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'histoire nous demande parfois de surmonter des epreuves, il est temps.

Message  Libre Examen le 9/7/2012, 10:52 pm

joss0 a écrit:
Libre Examen a écrit:
King David a écrit:
piélé de dongo a écrit:Je suis collabo et kabiliste, mais vu l'évolution de la situation et les conditions de vie de nos mamans, enfants, vieillards à l'Est, je peut que souhaiter une chose, la fin du regime actuel, le président doit nous prouves ses sentiments nationalistes et pour l'interet de la nation le gouvernement et le président doivent demissionner. Mais à l'absence de Bemba qui peut mener cette guerre et laver nos humiliation Question Question Question
Qui peut m'aider à trouver une réponse Question , car mes yeux sont remplis des larmes en voyant les images de l'Est. Un jour Dieu viendra au secours de cette population.
Mais nous autres surtout le président et son parti doivent refaire la santé dans l'opposition. To fouté mabe
La seule bonne réponse est que tous ceux qui flattent Joseph Kabila, même lorsque ça ne va pas, doivent choisir la ligne de Piélé.
Reconnaître tout simplement qu'ils ne sont plus capables comme on voit certains ici qui continuent à protéger les rwandais.
Le patriotisme doit primer.
Pour revenir à Bemba, la RDC compte plus de 70.000.000 d'habitants. Si le jeu démocratique se fait comme ailleurs avec des lois justes, sans Ngoy Mulumba, il y aura des candidats intègres et compétants qui se présenteront aux élections.
KD,

Ne perds pas ton temps avec ces gens. Ne croit pas à une quelconque prise de conscience de leur part. Nous l'avions dit ici que ces gens ne comprennent que le langage des armes. Je te gage qu'ils retourneront à leur position et montreront la même arrogance que nous leur connaissons aussitôt que la situation changera en leur faveur sur le front.

Tu es dans quel camp, celui du Rwanda???
Notre faveur n'est pas aussi le tien?
Notre faveur est que notre armé gagne cette guerre, que la population vive en paie et enfin que l'armé Rwandaise soit démantelé et le pays placé sous tutelle de la RDC.

Piélé de Dongo. Soki oyo KD alobeli yo ekoki te, tanga nanu oyo ya Cardinal Monsengwo:

Subject:Cardinal MONSENGWO(Berlin 5 Juin et Rome 2 Juillet 2012) : Il
conclut : « Respecter la vérité des urnes, refuser de tricher aux
élections, c'est faire preuve d'un sens élevé de l'Etat et de la
gouvernance ».

ROME, lundi 2 juillet 2012 (ZENIT.org) - « La tricherie et la fraude
dans le processus électoral entraînent des conséquences
catastrophiques dans la société, car en instaurant le mensonge dans la
conquête du pouvoir, on rend impossible l'éducation des jeunes »,
dénonce le cardinal Monsengwo.
« La vérité des urnes et la moralisation de la vie publique » : c'est en effet le thème de l'allocution du cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa, à Berlin, le 5 juin, à l'occasion du Prix des ONG *cuméniques.
Ne privez pas vos peuples de l'espérance
L'archevêque, qui a prêché cette année la retraite de carême au Vatican, a cité le discours de Benoît XVI au palais présidentiel de Cotonou : « En ce moment, il y a trop de scandales et d'injustices, trop de corruption et d'avidité, trop de mépris et de mensonges, trop de violences qui conduisent à la misère et à la mort. Ces maux certes affligent votre continent, mais également le reste du monde. Chaque peuple veut comprendre les choix politiques et économiques qui sont faits en son nom. Il saisit la manipulation et sa revanche est parfois violente ».

Et le Pape lançait cet appel à la responsabilité des décideurs, souligne le cardinal Monsengwo: « De cette tribune, je lance un appel à tous les responsables politiques et économiques des pays africains et du reste du monde . Ne privez pas vos peuples de l'espérance! Ne les amputez de leur avenir en mutilant leur présent ! Ayez une approche éthique courageuse de vos responsabilités et , si vous êtes croyants, priez Dieu de vous accorder la sagesse. (*) il faut devenir de vrais serviteurs de l'espérance (*) Le pouvoir, quel qu'il soit , aveugle avec facilité, et surtout lorsque sont en jeu des intérêts privés, familiaux, éthiques ou religieux. Dieu seul purifie les c*urs et les intentions » (Benoît XVI, Discours au Palais présidentiel à Cotonou).

Il a affirmé sa conviction, en ce qui concerne les élections, que « la seule voie défendable est la vérité des urnes si, l'on veut bâtir une démocratie solide, exempte de tares que sont la fraude, le mensonge, la corruption érigés en système de gouvernement ».

Il conclut : « Respecter la vérité des urnes, refuser de tricher aux élections, c'est faire preuve d'un sens élevé de l'Etat et de la gouvernance ».

Le contraire, est une « catastrophe » pour l'éducation des jeunes, dénonce l'archevêque : « La tricherie et la fraude dans le processus électoral entraînent des conséquences catastrophiques dans la société, car en instaurant le mensonge dans la conquête du pouvoir, on rend impossible l'éducation des jeunes. On apprend à ceux-ci à conquérir leurs diplômes non seulement par des voies autres que académiques, par exemple par la corruption, mais en plus par la loi du moindre effort ».

« S'engager dans le mensonge dans le scrutin entraîne des conséquences sociales dans l'éducation des jeunes qui finissent par intérioriser des anti-valeurs qui les rendent incapables de servir dûment la nation », a dénoncé le cardinal lauréat.

Il dénonce cet autre abus des titres universitaires: « En outre, on remplit un pays de « faux docteurs » - médecins, avocats, magistrats, ingénieurs, architectes, fonctionnaires -, qui se contenteraient de résultats faux ou médiocres. Qui ne voit le danger que courent les nations à être gouvernées, administrées ou assistées par le service de tels énergumènes nullement préparés à assumer ces tâches ».

L'archevêque a dit sa « gratitude à l'association des Organisations *cuméniques pour l'Afrique centrale » pour l'attribution de ce « prix de la paix », en reconnaissant sa « contribution pour la paix ». « Les paroles me manquent pour vous témoigner mes sentiments intérieurs », a confié le cardinal congolais.
Il a achevé par cette prière : « Fasse le Ciel que les jeunes démocraties voire les plus anciennes soient fondées sur la vérité des urnes, la justice et la paix, bref sur une démocratie des valeurs ».

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'histoire nous demande parfois de surmonter des epreuves, il est temps.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum