"Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  Troll le 22/7/2012, 11:10 pm

Hon är på flykt i sitt eget land Like a Star @ heaven

C´est le titre du journal Dagen Nyheter publié en Suède le samedi 21 Juillet Une grande photo d´une femme avec son enfant au dos et des centaines des congolais..avec des visages tristes.
Ces images nous ..contraint de poster ces réflexions qu´on destinait á la page "Technologie"..car nous avons l´intention de publier quelques réflexions basées sur notre experience militaire au Congo á la lumière des technologies militaires modernes....

Cette femme en fuite dans son propre pays


KIVU, LA PROPOSITION INSUFISANTE DE KAMERHE

Même si l´actualité donne raison á Kamerhe qui avait dit ouvertement son opposition á toute présence militaire Rwandaise au Congo, lors de sa visite au Canada où il présentait son ouvrage..ses propos sur une seconde operation militaire Artémis sont insufisants

En effet, Kamerhe même avec des connaissances militaires limités ne semble pas avoir eu le temps d´analyser le RETEX (Retour d´experience) d´Artémis en Ituri
Nous allons aborder l´analyse militaire plus loin..mais comment Kamerhe ou n´importe quel homme politique congolais..peut-il accepter une seconde mission Artémis..en oubliant que l´Ouganda á la base de l´instabilité en Ituri avait économiquement, diplomatiquement et financièrement beneciée de cette operation militaire ?

Par exemple, la base de soutien á vocation inter armée (BSVIA) d´Artémis se trouvait á Entebe en Ouganda, tandis que les aérodromes gabonais et tchadiens accueillaient les avions de combat destinés á protéger la composante terrestre

Souvenez-vous, la base de cette guerre en Ituri c´est l Ouganda..et comme la RDC ne disposait pas d´aérodromes "sécurisés", toute la logistique devait passer par l´Ouganda, pays agresseur de la RDC.
La revue Raidmag souligne que la piste de Bunia ne pouvait pas recevoir les Antonov 124, les C 17..trop lourds qui exigeaient une piste plus longue...Pire, la piste de Bunia devait être reparée après plus au moins 10 decolages des C-130 avec des buldozers

Et pourtant Kisangani, Isiro ou Mbandaka ou Gbadolite..possedent des pistes plus fiables et devaient en principe fournir des bases sécurisés pour Artémis ..

Nous esssayons d´attirer l´attention des lecteurs sur l´aspect "infrastructures militaires au Congo", ce que Kamerhe et tous les dirigeants congolais devraient tirer profit des enseignements d´un RETEX en se disant qu´au cas où la RDC peut recevoir une seconde Artémis..et même plus réaliste, toute intervention au Kivu doit prendre en compte la construction des infrastructures militaires

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven En effet, s´il faut accepter une "force neutre" qui va assurer la protection des frontières du Congo..allonger la piste de Goma et de Bukavu (et Kindu), acquerir une technologie d´aide á la navigation aérienne..devraient figurer parmis les exigeances d´une telle intervention.

Quand l´operation Artémis avait pris fin, l´Ituri n´a pas beneficié d´une nouvelle configuration des infrastructures militaires, Evil or Very Mad pas une seule base militaire constructuite, la piste de Bunia est toujours courte ..pas des systèmes d´aide á la navigation aérienne

Actuellement, quand la MONUSCO se concentre au Kivu, combien des camps militaires á construire figurent sur la liste des exigeances de la RDC Pourquoi la mission militaire de l´ONU n´a pas construite une seule base militaire moderne en faveur des militaires congolais depuis plus de 10 ans? C´est sans doute aux congolais de prendre cette initiative en exigeant que l´ONU..commence par renforcer la RDC avec des nouvelles infrastructures militaires.. santa
Nous ne pouvons pas defendre les frontières du Congo avec une configuration des infrastructures militaires héritées du Congo-Belge

"DIC"

L´autre forme d´insuffisance des propositions de Kamerhe est l´aspect "financier ou économique" de toute intervention militaire occidentale au Congo.
Il ya quelques années sur le site "Congonline", juste avant la DIC á Sun City..Troll avait suggeré de mettre sur l´ordre du jour une place capitale où les congolais devraient discuter sans complaisante des futures relations avec l´Occident
Nous avons été insulté copieusement, c´était l´époque des "nationalistes" qui croyaient vivre sur une autre planète que les USA et l´ UE
Quand les congolais discutent sur la proposition de la protection des frontières au Kivu.. on ne trouve aucune indication du prix á payer pour une telle missio.
Le Congo si riche en ressource ne propose jamais quelque chose en échange de toute aide militaire ou diplomatique en faveur des pays qui souhaitent assurer sa défense

Pourquoi les minerais du Kivu ne seront pas "exclusivement" exploités par ceux des pays qui sont capables de fournir des systèmes d´armes, des technologies militaires de surveillance aériennes ou tout simplement d´encadrer quelques unités des FARDC pendant les combats contre les CNDP/M23 et FDLR?
Pourquoi une telle proposition d´un apport du Congo en faveur de ceux qui peuvent assurer sa sécurité ne figure jamais dans les propos des dirigeants congolais


à suivre Arrow

Nous allons aborder notre vision sur l´éventualité d´une force neutre pour assurer la protection des frontières du Congo Arrow

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  link le 23/7/2012, 5:30 pm

RDC : "Force neutre", la fausse bonne idée

http://afrikarabia2.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/07/23/rdc-force-neutre-la-fausse-bonne-idee.html

Il y a une semaine, le Rwanda et la République démocratique du Congo (RDC) ont signé un accord de principe pour mettre en place une force internationale "neutre" le long de leur frontière pour combattre les attaques rebelles du M23 et des FDLR. L'arrivée d'une nouvelle armée dans la région risquerait de figer le conflit, là où les Nations unies ont déjà échoué depuis 10 ans avec la Monusco… une initiative, qui a tout de la "fausse bonne idée".

Pour le reste, il n'y a que des inconvénients. Tout d'abord, la "force neutre" affaiblirait considérablement la mission de l'ONU sur le terrain (la Monusco compte déjà 17.000 casques bleus). Depuis plus de 10 ans, la Monusco fait déjà office de force internationale "neutre" en RDC… sans succès. Pourquoi en rajouter une, là où la plus importante mission de l'ONU au monde a déjà échoué ? Pourquoi créer une Monusco bis ?

Ensuite, la "force neutre" apparaîtrait comme une armée de plus dans un conflit déjà "sur-militarisé", alors que sur place, l'armée congolaise et la Monusco peinent à stabiliser la zone. De nouveaux militaires dans la région risqueraient au contraire de maintenir l'Etat de guerre quasi permanent qui règne à l'Est de la RDC depuis plus de 15 ans. C'est d'ailleurs ce que cherchent peut-être les deux principaux intéressés, la RDC et le Rwanda. En conservant la zone sous tension militaire, le Rwanda peut continuer à contrôler les richesses minières des Kivus et faire la pluie et le beau temps sur la région. Quant à Kinshasa, la guerre à l'Est, lui permet de brandir l'étendard de la "patrie en danger" et de "l'unité nationale" afin de légitimer son pouvoir, écorné par les fraudes des dernières élections.

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  Troll le 23/7/2012, 10:56 pm


SUN TZU: LA SAGESSE DE LA GUERRE * Like a Star @ heaven

Le ministre des AE de la RDC ne cesse d´affirmer que l´option capitale et incountournable au Kivu est "militaire", faut-il commencer á surveiller la frontière Question Cela se fera "militairement"..faut-il s´occuper des FDLR et CNDP/M23 Rwandophones, c´est encore l´option militaire qui est le choix des congolais..

L´Art de la guerre et d´autre textes simillaires ressemblent aux brochures que les compagnies de consultance utilisent pour vanter les mérites et les qualités de leur entreprise. En effet, de même que les firmes contemporaines font appel á des concepts sociologiques et philosophiques pur légitimer leurs conseils, les officiers itinérants comme Sun Tzu ont appliqué le taoisme dans les affaires militaires.

Sun Tzu développe une pensée de l´harmonie que l´on retrouve dans le taoisme. Pour lui, la guerre n´est que le chemin permettant de retrouver l´harmonie rompue.
Like a Star @ heaven C´est en conformité avec le taoisme qu´il considère l environnement stratégique comme mouvant. Il affirme par le même biais que la stratégie devrait utiliser ces changements pour atteindre la victoire.


La recente sanction des USA contre le Rwanda même "symbolique" car 200 millions de dollars ne répresentent pas grand chose.. What a Face est un "changement dans l´environement stratégique" que la RDC doit exploiter..

Après avoir détruit la stratégie de l´ennemi, Sun Tzu affirme que le deuxième objectif est de défaire ses alliances.. Ainsi, la "pression diplomatique subtile" sur les USA devrait s´élargir vers l´UE où la Belgique semble hesiter Like a Star @ heaven

Like a Star @ heaven Sun Tzu identifie la politique comme un des éléments les plus importants du conflit. Dans l´univers stratégique de Sun Tzu, les forces armées agissent en même temps que d´autres forces, notamment diplomatiques, politiques, sociales et économiques. Ces dernières peuvent être utilisées pour affaiblir l´ennemi en suscitant des divisions entre celui-ci et ses alliés. Parfois, cet affaiblissement pourra même mener l´ennemi á abandonner la lutte. Chez Sun Tzu, il n´ya pas dichotomie entre les moyens et les fins. Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Nous allons citer plus loin le choix du gouvernement Angolais dans les années ´90 où Executive Outcomes, entreprise des mercenaires SudAf avait contribuée á vaincre Savimbi.
Ce que cette option visait avant tout d´affaiblir l´UNITA en suscitant des "divisions" entre Savimbi et ses alliés..nous connaissons la suite.

Ainsi, nous allons expliquer pourquoi l´option d´une mission Artémis serait une stratégie importante pour affaiblir Kagame et susciter des divisions entre lui et ses alliés occidentaux.

* Like a Star @ heaven Les citations sur Sun Tzu sont tirées de l´ouvrage "La Révolution dans les Affaires Militaires" de Thierry Balzacq et Alain De Nève publié par L´Institut de stratégie comparée "ECONOMICA" en 2003

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  lino le 24/7/2012, 12:10 am

Mr Troll oublie qu' Artemis était une force de l'UE qui était composé de 80% des français!
Avec F.Hollande les choses ne semblent plus être les mêmes puisqu'il veut faire retirer les soldats français d’Afghanistan.
Qui va fournir la logistique?les allemands ,les belges???
En plus louis michel n'est plus influent au niveau de l'UE.

La seule option valable est AFRICOM.
Si la RDC accepte d’héberger le commandement d'africom avec l'obligation que les américains réparent les aéroports et les infrastructures militaires,cela va créer une zone de sécurité qui va rassurer les investisseurs comme en Corée au japon ou en Allemagne.

Les rebelles et les pays voisins ne vont pas affronter les satellites américains .

L'actuel gouvernement veut résoudre le problème des africains par des africains(pauvres et sans technologies) ce qui va occasionner un grand retard pour l’émergence de la RDC.

Artemis 2 est pour l'instant peu probable.

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  Troll le 24/7/2012, 12:23 am

Sad Ko zala pressé te mr Lino

Même si la France était la "nation cadre", le financement de l´operation Artémis et surtout sa planification n´étaient exclusivement l´oeuvre de la France.
Nous allons expliquer en quoi consiste "une opération Micro Artémis", il ne s´agit plus d´envoyer des milliers des membres des forces spéciales, mais avant tout d´apporter..une assistance technologique et logistique á la MONUSCO (dont les USA ont le contrôle total si vous l´avez oublier)

Nous ne pensons pas qu´il est necessaire de faire venir une "force neutre", concept ridicule..car la MONUSCO est "neutre" Evil or Very Mad Tout comme, nous savons en avance que les USA ne peuvent pas engager directement les Marines de l´AFRICOM..mais sous le couvert d´une operation Artémis bis, les USA qui avaient contribués largement á la logistique d´Artémis avec les moyens de transport aérien et la planification au sein de l´OTAN..peuvent aussi fournir les drônes si pas les hélicoptères de transport necessaire aux projections des forces.

Même l´EUFor lors des élections était une operation sanctionée par l´OTAN (les USA Like a Star @ heaven ) Nous allons aborder l´insuffisance des acteurs politiques de la RDC qui n´ont pas eu l´intelligence necessaire pour exploiter á fond la mission EUSEC de l´UE--qui peut "planifier" sur place une seconde Artémis..et qui devait- être depuis des années la "porte stratégique" des relations militaires entre la RDC et les industries militaires de l´UE Like a Star @ heaven What a Face

Nous allons expliquer systèmatiquement le fond de notre approche Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven avec des réferences academiques..et des illustrations techniques Like a Star @ heaven

Patience..et bonne lecture

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  Troll le 25/7/2012, 2:04 pm

"FORCES NEUTRES" AU KIVU Suspect No

"Neutralité" d´une force destinée á proteger les frontièrss du Congo..et qui aurait une mission offensive pour combattre les forces Rwandaises des FDLR et CNDP/M23 Twisted Evil Question ..

La MONUSCO est "neutre" et elle est présente au Kivu Laughing Like a Star @ heaven Cet accord est un "piège" où Kagame tente de faire accepter son armée qui est dèjà au Kivu..au cas où...et en plus, Kagame sait d´avance qu´aucun pays Africains (sauf l´Afrique du Sud qui a ses troupes dans la MONUSCO) ne sera pressé de venir au Kivu

C´est ici que les dirigeants congolais devraient démontrer leur capacité...en contournant ce piège et faisant une option militaire et diplomatique qui peut non seulement semer la zizanie entre les "alliés" de Kagame, mais aussi elargir et renforcer le nombre des allies en faveur du Congo.

"ONUC MONUC MONUSCO VERSUS ARTEMIS/EUFor/EUSEC/EUPOL"

L´ONUC (de notre enfance) avait fait la guerre au Katanga et nous savons tous que sans cette mission militaire de l´ONU, mon cousin Tsombé aurait accomplie la partition de la RDC qui allair cesser d´exister comme État
Obtenir un mandat comparable en faveur de la MONUSCO serait difficile car la position des USA (qui financent la MONUSCO et est allié de Kagame) est difficile á lire en ce moment.
Sur le terrain, la MONUSCO est semble-t-il entrain de refaire ce que l´ONUC avait accomplie: ses hélico de combat accompagnent ceux des FARDC en attaquant l´armée Rwandaise des M23

Notre approche serait de refaire Artémis..sous une forme reduite. WHY ?

Artémis est une mission militaire menée du 6 juin au 6 septembre 2003 en Ituri par l´UE sous autorité de l´ONU ( la résolution datait du 30 mai 2003 Like a Star @ heaven ).
Tandis que l´EUFOR RD CONGO est aussi une mission militaire de l´UE créée en vertu d´un accord entre l´ONU et l´UE ( 28 mars et 18 avril 2006).

Ce que la RDC peut obtenir de l´ONU..une demande expresse où l´UE peut intervenir de nouveau en faveur de la MONUSCO Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Cette fois ici, il s´agit avant d´une mission militaire plus "technique" car surveiller les frontières de la RDC exige des technologies militaires du genre "drônes" capable d´être en l´air plus de 12 heures et surtout capables de surveiller les frontières en tout temps.
Une micro Artémis devrait fournir plus des équipements et de la logistique..

Like a Star @ heaven Une fois de plus, les congolais devraient tirer des enseignements d´Artémis en faisant un effort pour exploiter á fond une telle intervention cette fois ici en terme de construction d´infrastructures (aéroports, bases ou camps militaires)

Comme le ministre des AE de la RDC l´affirme, la seconde partie (la plus importante) de l´accorde consiste á combattre les FDLR/M23/CNDP et pourquoi pas les milices congolaises What a Face Une fois de plus, une approche issue d´Artémis où les forces speciales de l´UE étaient la fer de lance d´Artmis serait la meilleure option..

La RDC devrait via l´EUSEC qui est présente á Kin obtenir sans doute une "micro Artémis" qui s´inspire de l´ISAF (en Afghanistan). Ce que l´ISAF forme et ses officiers planifient et servent des "mentors" aux forces Afghanes sur le terrain... What a Face

La meilleure illustration de cette approche provient de l´experience Angolaise avec Executive Outcomes dans les années ´90 Like a Star @ heaven Nous allons partager avec vous quelques analyses pratiques de cette experience Like a Star @ heaven Idea

Les congolais doivent (comme l´armée Angolaise avec l´aide d´EO) apprendre á faire une autre forme de guerre basée sur des connaissances militaires contemporaines..
Nous allons tenter de partager avec vous..ces connaissances

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  Troll le 28/7/2012, 9:40 pm

:star: "ONUC" ENFIN..

Selon Mende, l´option du gouvernement pour la force "neutre" est la reconfiguration du mandat de la MONUSCO qui devrait comme l ONUC des années 60 devenir une force d´imposition de la paix et de la défense de la souveraineté d´un État membre de l´ONU Like a Star @ heaven

Enfin, les dirigeants congolais optent pour une decision sage, car la MONUSCO financée en grande partie par les USA et les pays occidentaux est une option capable non seulement d´affermir les alliances de la RDC, mais aussi peut offrir des possibilités enormes en terme de la formation d´une armée orientée en priorité vers la défense des frontières du pays, tout comme la construction des infrastructures modernes serait (enfin) possible..

STEVEN METZ

..affirme que ce "sont les institutions militaires défaites au cours d´une confrontation armée ou s´éstimant dans une situation de vulnérabilité qui se sont révélées les plus imaginatives dabs leur volonté de faire progresser art et la conduite de la guerre".(S Metz, "The Next Twist of the RMA" Parameters, vol XXX nr 3 automne 2000, p. 40)

Ce que les congolais qui ont une longue series des defaites depuis 15 ans ne peuvent qu´inventer ou trouver une manière moderne et efficace pour conduire la guerre de survie du Congo comme État.
Recourir á l´ONU pour en finir avec l´influence de Kagame au Kivu est une option stratégique intelligente. Ce que Dos Santos et ses généraux avaient fait appel á leur pire ennemi la RSA ( et indirectement les occidentaux..) pour vaincre Savimbi et l´UNITA.
La RDC en se tournant vers l´ONU...se tourne en réalité vers les USA et ses alliés occidentaux qui financent activement la MONUSCO.


LA GUERRE DE LA CONNAISSANCE

Les dirigeants congolais doivent imperativement apprendre á réconfigurer l´environement opérationnel, á revoir leur rôle, á rédéfinir les modalités de l´usage de la force, á recourir á une nouvelle culture stratégique adaptée aux exigences de la scène internationale telle qu´elle se donne et est donnée á vivre.
Faire une guerre contre les "Rwandophones" FDLR ou M23/CNDP exige une option d´une guerre dite de la "connaissance".
Celle-ci est signifiée par la volonté de collecter l´information. de la contrôler tout en empêchant l´adversaire de faire de même.

Tous les congolais ont sans doute observés depuis 15 ans qu´une modification dans la perception du combat s´est imposée au Congo. Il n´ya pas plus une ligne de front, mais un travail simultané sur plusieurs fronts..et l´ambition des dirigeants congolais devrait-être de défaire l´ennemi le plus rapidement possible, en paralysant ses capacités de réaction...

Dans le jargon militaire moderne, les opérations militaires menées dans cette optique sont qualifiées de "non-linéaires"
Les congolais doivent integrer cette connaissance des opérations non-linéaires où la bataille se déroule sous forme de rencontres "déconnectées" au sein de la zone de combat et au dessus de l´espace aérien qui la surplombe, á l´intérieur de l´espace télématique
de la guerre électronique, la surveillance high.tech et les communications instantanées"
((M. Klare cité par A. Latham dans "Re-imagining Warfare" )

Certains lecteurs vont qualifier cette connaissance de "science fiction", mais l´experience de l´Angola que nous allons citer démontre avec precision que les SudAaf d´Executive Outcomes avaient appliqués exactement ce que les USA désignent par "Effects Based Operations" et où la supeririorité informationelle " Information dominance" avait été la base de la defaite de Savimbi et l´UNITA.

EFFECTS BASED OPERATIONS MADE IN AFRICA

Si vous tapez ces mots sur google, vous allez certainement tomber sur des affirmations academiques ( par exemple un bon article de Milan N Vego "Effects Based Operations, a critique") qui font de ces connaissances une "invention" américaine No No
Non Les SudAf avaient appliqués cette théories pendant la guerre en Angola.
Nous allons éviter soigneusement de tomber dans des explications academiques en simplifiant ces notions avec un seul terme " Centre de gravité"

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  Troll le 28/7/2012, 10:29 pm

EFFECT BASED OPERATIONS MADE IN AFRICA

S´il ya une notion capitale que les dirigeants doivent apprendre, ce que depuis l´independance les armées de la RDC ont toujours fait face á des gurérillas..
Or, l´enseignement le plus precieux qu´on peut tirer de l´ouvrage BLOOD SONG, First-hand account of a moderne private army in action de Jim Hooper est la necessité d´acquerir des connaissances militaires modernes.

"Operational planning" page 71.

"I was involved from the beginning in the planning, and it was an amazing experience in that I was drawing on everything I´d learned from combat experienceand lessons at the staff college. We started off very much in the dark. There were no details available regarding enemy strengths What a Face Like a Star @ heaven , locations or capabilities Like a Star @ heaven , no order of battle, no intelligence Like a Star @ heaven assesments. Not even details of FAA´s own forces were immediately to hand clown What a Face
We really had to squeeze everything we could out of the generals to bring everything together and come with a workable plan. To give them credit, they gave us their total co-operation and ensured that we had more than enough space and equipement to do our task.

To the surprise of the EO management team, a crucial asset Like a Star @ heaven not avaible to the Angolan planners was a dedicated photo-reconnaissance unit ( pour ceux qui pensent que l´usage des drônes date de la guerre en Irak/Afghanistan clown Like a Star @ heaven )
Deciding that was a must-have arrow to their bow, Carlos was tasked with briefing General de Matos and Sonangol´s managing director Joachim David. Using examples from the previous war to illustrate the concept, he explained Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven taht the SADF almost never embarked on operations without the crucial Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven intelligence provide by aerial reconnaissance.
Like a Star @ heaven sunny The proposal he put forward was to modify a Beechcraft King Air 200 by installing stills camera, a high resolution colour television camera, as well a Forward Looking Infra-red (FLIR) system. The later would be capable of penetrating the very hazy conditions caused by the slash and burn farming method in Angola, and locating targets at night sunny
sunny Convinced by the presentation, the two Angolan officials gave their approval and a dedicated King Air was purchased, while EO- s British contacts began sourcing equipement in Europe. The installation was done under great secrecy in South Africa to prevent Savimbi´s sympathizers from passing information to UNITA. As soon as it was completed "Papa Whiskey" was flown to Luanda, where it was to be based for easy acces to film processing laboratory and video editing equipement.

sunny In order to have a solid foundation from which to work, the South Africans spent long days putting together an armed strategic appreciation Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven complete with maps, graphs, intelligence summaries, levels Like a Star @ heaven of threat and a list of priority counter-measures.
What a Face SuspectThe astonished generals admited it was the first time the fully understood the problems they faced, not even their former Soviet or Cuban advisor had come close to giving them a similar assesment of the war.

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  Troll le 28/7/2012, 10:50 pm

..COMPARAISONS

Les généraux Angolais avaient été formés dans des academis de l´URSS..et possedaient une longue experience de la guerre et pourtant, les mercenaires d´Executive Outcomes les ont surpris á présentant une planification basée sur la "GUERRE DE LA CONNAISSANCE".
Une fois que l´armée Angolaise avait intégrée cette notion de la superiorité informationelle, la defaite de l´UNITA n´était que question de temps.

Selon l´article de Jeune Afrique du 18 au 21 juillet 2012..

"des unités valables des FARDC formées par la Belgique et l´Afrique du Sud ( y compris les USA?) étaient sur le front. Mais la coordination a fait défaut. Les échelons intermédiaires ne sont pas á la hauteur. Il ya insuffisance en moyen de communication. Il est difficile de faire desmerveilles avec seulement des puces pour téléphone portable.
Les derniers officiers sont sortis des écoles militaires il ya vingt ans. Et cela fait seulement Evil or Very Mad deux ou trois ans que les programmes de formation ont repris."


20 ans.. ces généraux qui commandent les FARDC..ceux qui ont été dans les FAZ..possedent des connaissances militaires vielles de 20 ans et la longue liste des généraux sans niveau intellectuel ni formation militaire explique sans doute les defaites au Kivu..
Une fois de plus, nous retombons dans la GUERRE DES CONNAISSANCES

L´Angola avait optée pour une planification faite par EO..et en même temps les SudAf étaient des formateurs "mentors" exactement comme les membres de l´ISAF en Afghanistan.. Les mercenaires de l´EO ne sont pas limités á planifier la guerre, mais ils étaient sur le terrain en compagnie des troupes des FAA..exactement que l´ISAF participe á la guerre en planifiant et servant de "mentor" aux troupes de l´armée nationale Afghane.

Quand nous parlons de "Micro Artémis", ces experiences seraient sans doute utiles aux congolais où au Kivu s´il faut que l´ONU s´occupe de la protection de la frontière, la seconde partie de la guerre contre les FDLR/M23 serait sans une occasion pour les FARDC de faire la guerre en étant sous les ordres des "mentors" qui planifient et commandent les actions sur le terrain.
D´où les forces de l´UE par le canal de l´EUSEC peuvent jouer le rôle qu´Executive Outcomes avait en Angola dans les nnée ´90

Quand nous allons expliquer EFFECT BASED OPERATIONS..vous allez saisir mieux de quoi il s´agit..

Á SUIVRE Arrow

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  lino le 29/7/2012, 5:59 pm

A quand les bombardements d'une coalition internationale contre le RWANDA?

Le rapport de l'ONU met en cause P.Kagame et ses officiers comme complice des crimes contre l'humanité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  Troll le 29/7/2012, 6:24 pm

Evil or Very Mad Idea Mr LINO

Le seul pays qui peut "bombarder" avec efficacité le Rwanda reste la RDC.. Ce que les dirigeants de la RDC n´ont pas besoin d´envoyer un avion de combat Rafale No No No

Il suffit de porter plainte devant la TPI, la CIJ ou la CPI pour que Kagame puisse se retrouver sans plus de 40 % du budget de son pays..

AUCUN pays en Occident ne peut financer le Rwanda si un procès international peut se tenir contre Kagame et ses généraux No

BOMBARDER LE RWANDA

Militairement parlant..ce n´est pas necessaire car il faut absolument VAINCRE Kagame avant tout sur le territoire congolais..Ensuite, la meilleure de victoire c´est Kagame devant un tribunal international et la prison pour le reste de son existence sunny santa

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  lino le 9/8/2012, 8:02 pm

Cour pénale internationale

Depuis avril 2012, la CPI compte 121 États membres5:

En Europe : Allemagne, Albanie, Andorre, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Monténégro, Moldavie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse.

En Afrique : Afrique du Sud, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cap-Vert, République du Congo, République démocratique du Congo, Comores, Djibouti, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Kenya, Lesotho, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Maurice, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, République centrafricaine, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Tanzanie, Tchad, Tunisie, Zambie.

En Amérique : Antigua-et-Barbuda, Argentine, Barbade, Belize, Bolivie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Dominique, Équateur, Grenade, Guatemala, Guyana, Honduras, Mexique, Panama, Paraguay, Pérou, République dominicaine, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Suriname, Trinité-et-Tobago, Uruguay, Venezuela.

En Asie : Afghanistan, Bangladesh, Cambodge, Corée du Sud, Japon, Jordanie, Maldives, Mongolie, Philippines, Tadjikistan.

En Océanie : Australie, Fidji, Iles Cook, Marshall, Nauru, Nouvelle-Zélande, Samoa, Timor-Leste, Vanuatu.
Comment autant des pays n'arrivent pas à arrêter Bosco Tangana et son M23???
Cela discrédite un peu la CPI.

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Micro Artémis" bis pour le Kivu ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum