La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Logique le 21/11/2012, 7:17 pm

Un leader de M23?
Ya Tshitshi?
Kengo?
Un gouvernement de transition?
Et quelle sera la place du Rwanda dans les institutions de la RDC sans Kabila?

Aujourd'hui Kabila est très affaibli, et probablement il ne pourra plus sereinement rester président. Qui pour le succéder et a quel prix?
Je remarque une adoption timide et hésitante de la population Congolaise sur ce mouvement rebelle! Bongo lobi soki penza bkimisi Kabila, bako tiya nani?

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Admin le 21/11/2012, 7:37 pm

Logique,

Tu poses des bonnes questions.

On a vu avec la Tunise, la Libye et maintenant la Syrie, les occidentaux imposer les modérés pour contrebalancer les islamistes. Les congolais 100% devraient récupérer cette lutte mais le grand problème c’est qu’on sera encore pris avec le Rwanda en arrière-plan.
La seule façon de nous en sortir c’est d’aller vite dans une démocratisation réelle des institutions du pays. Seule une démocratie réelle avec une opposition libre rendra injustifiée l’existence des rebellions. Les congolais devraient insister dès maintenant pour que cette revendication de la vérité des urnes se traduise par la reconnaissance de la victoire de Tshisekedi … on a vu ça en Côte d’ivoire.

Il faudrait éviter d’aller encore avec des gouvernements de coalition et des nouvelles élections qui ne pourront jamais être libres et démocratiques dans des villes militarisées. Il faut donc exiger la démilitarisons des villes et le cantonnement des groupes armées … si tout ceci se fait à travers des accords impliquant les grandes puissances … les choses peuvent bien se passer. Voilà pourquoi il faut que les vrais politiciens fassent preuve d’ingéniosité, de patriotisme et surtout d’une sagesse politique hors norme pour y arriver.
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  regarder et bien voir le 21/11/2012, 8:30 pm

Admin a écrit:Logique,

Tu poses des bonnes questions.

On a vu avec la Tunise, la Libye et maintenant la Syrie, les occidentaux imposer les modérés pour contrebalancer les islamistes. Les congolais 100% devraient récupérer cette lutte mais le grand problème c’est qu’on sera encore pris avec le Rwanda en arrière-plan.
La seule façon de nous en sortir c’est d’aller vite dans une démocratisation réelle des institutions du pays. Seule une démocratie réelle avec une opposition libre rendra injustifiée l’existence des rebellions. Les congolais devraient insister dès maintenant pour que cette revendication de la vérité des urnes se traduise par la reconnaissance de la victoire de Tshisekedi … on a vu ça en Côte d’ivoire.

Il faudrait éviter d’aller encore avec des gouvernements de coalition et des nouvelles élections qui ne pourront jamais être libres et démocratiques dans des villes militarisées. Il faut donc exiger la démilitarisons des villes et le cantonnement des groupes armées … si tout ceci se fait à travers des accords impliquant les grandes puissances … les choses peuvent bien se passer. Voilà pourquoi il faut que les vrais politiciens fassent preuve d’ingéniosité, de patriotisme et surtout d’une sagesse politique hors norme pour y arriver.

C'est bien dit, mais on dirait qu'on est d'oblige' de voir ou de revenir sur le meme grand point: Les occidentaux. Sachant que ces derniers visent plus sur les interets; c'est alors notre temps aussi de comprendre que nous devons composer avec eux(les occidentaux). composer ici voudra dire que nous sommes oblige's de choisir un homme qui leur sera aussi acceptable, comme ca on sera gagnant-gagnant. En attendant le pays prendra du pied avec le renouvellement des choses. Plus tard dans les ans qui viendront nous serons alors capable d'etablir notre homme a` 100% selon notre coeur parce qu'on sera en ce temps positionne' et reellement souverain. Pour l'instant cela nous sera impossible. Les vrais congolais doivent comprendre cette realite' et ne pas y faire semblant.

Si nous refusons cette composition, eh ben les occidentaux avec leur passion d'interet, ils seront oblige's de mettre leur homme qui sera une vraie valle'e sans tenir compte de nous, et c'est nous qui perdrons a` la longue.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  mongo elombe le 21/11/2012, 8:39 pm

Moi je suis pour d'abord un gouvernement de transition et le balayage de tout ceux qui sont là depuis........Ils ne doivent plus faire de la politique. Des hommes nouveaux et la cominter chacun chez soi donnant donnant c'est peut être une utopie mais quand on veut on peut pourquoi la cominter ne s'impose que chez nous il faut esila.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  piélé de dongo le 21/11/2012, 9:16 pm

Trés bonne question, oui la fin de Kabila à l'heure actuelle, signifie, l'accroit de la main du Rwanda au congo, celui qui pourrait le remplacer, ne peut que venir de l'ASD donc Tshisekedi est place en bonne position, celui que le Rwanda ne voudra pas est Kamerhé car comme Kabila actuellement, trop critique à leur egard, Bemba peut être mais demandera beaucoup d'autonomie comme kabila, les lumbala ou diomi non car manque d'aura national. Tout autre compatriote de type Lumumba ou laurent desiré kabila, sera vite eliminé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  congolaisdebout le 21/11/2012, 9:35 pm

Chers compatriotes,
Pour contribuer à ce sujet intéressant, je dirai ceci comme point de départ :
Ne nous voilons pas la face. Notre pays est un terrain miné ! Notre État est presqu’inexistant et nous sommes fatigués de la guerre et de tant de souffrance. Comme plusieurs l’ont dit ici, ce sont les « Grands » de ce monde qui orientent en général l’évolution des choses dans nos pays selon leurs intérêts, même si parfois, des « surprises » ou « accidents » peuvent arriver. Mais, dans ce cas, ces « grands » trouvent toujours le moyen de préserver l’essentiel de leurs intérêts.

Cette prémisse établie, je rajouterai maintenant ceci :

La RDC a un « semblant de démocratie » qui a montré ses limites mais qui a semblé faire l’affaire des occidentaux. Il faut savoir les prendre à leur propre jeu, surtout quand on est faible comme nous le sommes à ce jour. Ainsi, si JoKa est éliminé d’une manière ou d’une autre, je pense que l’option la plus réaliste est de mettre Kengo comme Président par intérim (regardez ce qui se passe au Mali). Maintenant, la suite serait que ce Président intérimaire mette en place un Gouvernement d’Union Nationale pour rétablir la paix et organiser des nouvelles élections auxquelles il ne serait pas candidat. Ceci n’est pas mon option préférée mais celle qui me semble la plus adaptée dans le contexte actuel. Je n’apprécie pas vraiment ce type mais, je regarde ici juste l’intérêt du pays en ce moment. Les avantages de cette option sont nombreux comme par ex. le fait que cela permet de « respecter » le semblant de légalité républicaine, de mettre un ami des occidentaux au pouvoir (mais qui est bien vieux et ne pourra pas rester longtemps, qui cherchera à finir sa vie en agissant de manière à redorer un peu son image car la majorité des congolais ne l’apprécient pas etc.).

Une autre variante de cette première option et qui serait celle qui ferait le plus avancer le pays est la suivante :

JoKa est mis hors jeu (d’une manière ou d’une autre), Kengo le remplace par intérim, demande ensuite à la Cour Suprême et la CENI de revoir les résultats des élections face aux multiples preuves de trucage qui n’ont pas été prises en compte en décembre dernier. La Cour Suprême se saisit de cette requête en urgence et après examen, déclare Tshisekedi gagnant. Tshisekedi prend la Présidence et promet de travailler avec tous les patriotes, mêmes les kabilistes qui veulent servir en bien le pays. Il met en place un Gouvernement d’Union Nationale avec Kamerhe à sa tête (je me méfie de ce type mais, je regarde ici juste l’intérêt du pays en ce moment). Honoré Ngbanda ferait par exemple un bon Ministre de la Défense Nationale dans ce gouvernement (je me méfie aussi de ce type mais, je regarde ici juste l’intérêt du pays en ce moment). Aux finances ou à la BCC, on pourrait rappeler le Ministre Matungulu qui avait démissionné sous JoKa dans le passé. L’actuel Premier Ministre de Kabila, Matata Pognon et son Vice-PM du Budget sont des jeunes pas trop « sales » dans la Kabilie. Ils peuvent servir aussi dans ce gouvernement d’Union. Il y’a plein d’autres personnalités à considérer pour servir dans une vision de consensus national pour ramener la paix et rétablir l’autorité de l’État sur tout le territoire. En parallèle ave cette exigence de ramener la paix, on poursuit le processus de démocratisation jusqu’à son terme dans la partie non en guerre du pays avec l’organisation des élections locales car il faut que ce pays sorte enfin de la crise de légitimité.
On organise ensuite une Commission Vérité et Réconciliation à la Sud-Africaine pour solder nos comptes avec le passé. On annonce officiellement que la question de la nationalité dont celle des « rwandophones » et des congolais de la Diaspora sera réglée de manière équitable avant les prochaines élections et un referendum pour une nouvelle constitution (typiquement le fruit du travail des congolais juristes) sera aussi organisé avant les prochaines élections nationales. Tous les animateurs des institutions durant cette période (Tshisekedi, Kamerhe, Kengo, etc.) s’engagent à ne pas être candidats aux prochaines élections pour encourager l’alternance et montre l’exemple aux générations futures. Dans ce cas, un JP Bemba sorti de la CPI libre pourrait revenir dans quelques temps et se présenter aux futures élections avec d’autres candidats comme Moise Katumbi, etc.
Avec une telle approche, on coupera l’herbe sous le pied de biens de nos ennemis qui cherchent à nous piéger en utilisant nos faiblesses.
Une troisième option serait un coup d’État civil et militaire venant de quelques membres l’entourage de JoKa (avec un soutiens extérieur, de l’Angola et l’Afrique du Sud surtout mais pas du Rwanda et Ouganda), associés à des opposants modérés et avec le soutien discret des personnalités influentes au pays comme le Cardinal Monsengwo, Gizenga, etc.
Les « Grands » de ce monde donneraient leur bénédiction. Mais pour que cela se transforme en bien pour la RDC à long terme, il faut une pression populaire forte. Ce serait en fait un putsch fait pour récupérer la situation suite à la pression de la population. Le mérite de cette option est que même si c’est encore sous le parrainage extérieur et notamment de l’Angola et de l’Afrique du Sud par ex., ce serait plus « aisé » de nous sortir de cette « domination » car, ces 23 pays ne sont pas des crèves la faim comme le Rwanda. Ils ont aussi leurs ressources et la RDC n’est pas une espace vital stratégique pour leur survie. Ils peuvent voir loin et aider « ce grand pays malade à retrouver la forme » pour ensemble, travailler comme un trio (Afrique du Sud-Angola-RDC) qui va faire décoller en partie l’Afrique. Les « grands » de ce monde y verront aussi des possibilités intéressantes pour l’avenir et dans leurs intérêts.
Dans tous les cas, l’option de soutenir le M23 n’est pas une option pro-RDC à moyen et long terme. C’est la pire des solutions. Ce serait persévérer dans l’erreur (et c’est diabolique). On a eu notre dose avec les aventures du vieux maquisard-commerçant LDK. Nous ne devons pas cautionner une autre prise du pouvoir parrainée par les criminels qui dirigent nos pays voisins de l’Est. Ils ne sont pas des dieux comme l’a dit la maman députée. Alors, essayons d’agir autrement pour donner une chance à un nouveau départ de la RDC !

Salut patriotique,
CD

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Hiro-Hito le 21/11/2012, 9:45 pm

IMPERIUM

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36
avatar
Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Admin le 21/11/2012, 9:59 pm

congolaisdebout a écrit:Chers compatriotes,
Pour contribuer à ce sujet intéressant, je dirai ceci comme point de départ :
Ne nous voilons pas la face. Notre pays est un terrain miné ! Notre État est presqu’inexistant et nous sommes fatigués de la guerre et de tant de souffrance. Comme plusieurs l’ont dit ici, ce sont les « Grands » de ce monde qui orientent en général l’évolution des choses dans nos pays selon leurs intérêts, même si parfois, des « surprises » ou « accidents » peuvent arriver. Mais, dans ce cas, ces « grands » trouvent toujours le moyen de préserver l’essentiel de leurs intérêts.

Cette prémisse établie, je rajouterai maintenant ceci :

La RDC a un « semblant de démocratie » qui a montré ses limites mais qui a semblé faire l’affaire des occidentaux. Il faut savoir les prendre à leur propre jeu, surtout quand on est faible comme nous le sommes à ce jour. Ainsi, si JoKa est éliminé d’une manière ou d’une autre, je pense que l’option la plus réaliste est de mettre Kengo comme Président par intérim (regardez ce qui se passe au Mali). Maintenant, la suite serait que ce Président intérimaire mette en place un Gouvernement d’Union Nationale pour rétablir la paix et organiser des nouvelles élections auxquelles il ne serait pas candidat. Ceci n’est pas mon option préférée mais celle qui me semble la plus adaptée dans le contexte actuel. Je n’apprécie pas vraiment ce type mais, je regarde ici juste l’intérêt du pays en ce moment. Les avantages de cette option sont nombreux comme par ex. le fait que cela permet de « respecter » le semblant de légalité républicaine, de mettre un ami des occidentaux au pouvoir (mais qui est bien vieux et ne pourra pas rester longtemps, qui cherchera à finir sa vie en agissant de manière à redorer un peu son image car la majorité des congolais ne l’apprécient pas etc.).

Une autre variante de cette première option et qui serait celle qui ferait le plus avancer le pays est la suivante :

JoKa est mis hors jeu (d’une manière ou d’une autre), Kengo le remplace par intérim, demande ensuite à la Cour Suprême et la CENI de revoir les résultats des élections face aux multiples preuves de trucage qui n’ont pas été prises en compte en décembre dernier. La Cour Suprême se saisit de cette requête en urgence et après examen, déclare Tshisekedi gagnant. Tshisekedi prend la Présidence et promet de travailler avec tous les patriotes, mêmes les kabilistes qui veulent servir en bien le pays. Il met en place un Gouvernement d’Union Nationale avec Kamerhe à sa tête (je me méfie de ce type mais, je regarde ici juste l’intérêt du pays en ce moment). Honoré Ngbanda ferait par exemple un bon Ministre de la Défense Nationale dans ce gouvernement (je me méfie aussi de ce type mais, je regarde ici juste l’intérêt du pays en ce moment). Aux finances ou à la BCC, on pourrait rappeler le Ministre Matungulu qui avait démissionné sous JoKa dans le passé. L’actuel Premier Ministre de Kabila, Matata Pognon et son Vice-PM du Budget sont des jeunes pas trop « sales » dans la Kabilie. Ils peuvent servir aussi dans ce gouvernement d’Union. Il y’a plein d’autres personnalités à considérer pour servir dans une vision de consensus national pour ramener la paix et rétablir l’autorité de l’État sur tout le territoire. En parallèle ave cette exigence de ramener la paix, on poursuit le processus de démocratisation jusqu’à son terme dans la partie non en guerre du pays avec l’organisation des élections locales car il faut que ce pays sorte enfin de la crise de légitimité.
On organise ensuite une Commission Vérité et Réconciliation à la Sud-Africaine pour solder nos comptes avec le passé. On annonce officiellement que la question de la nationalité dont celle des « rwandophones » et des congolais de la Diaspora sera réglée de manière équitable avant les prochaines élections et un referendum pour une nouvelle constitution (typiquement le fruit du travail des congolais juristes) sera aussi organisé avant les prochaines élections nationales. Tous les animateurs des institutions durant cette période (Tshisekedi, Kamerhe, Kengo, etc.) s’engagent à ne pas être candidats aux prochaines élections pour encourager l’alternance et montre l’exemple aux générations futures. Dans ce cas, un JP Bemba sorti de la CPI libre pourrait revenir dans quelques temps et se présenter aux futures élections avec d’autres candidats comme Moise Katumbi, etc.
Avec une telle approche, on coupera l’herbe sous le pied de biens de nos ennemis qui cherchent à nous piéger en utilisant nos faiblesses.
Une troisième option serait un coup d’État civil et militaire venant de quelques membres l’entourage de JoKa (avec un soutiens extérieur, de l’Angola et l’Afrique du Sud surtout mais pas du Rwanda et Ouganda), associés à des opposants modérés et avec le soutien discret des personnalités influentes au pays comme le Cardinal Monsengwo, Gizenga, etc.
Les « Grands » de ce monde donneraient leur bénédiction. Mais pour que cela se transforme en bien pour la RDC à long terme, il faut une pression populaire forte. Ce serait en fait un putsch fait pour récupérer la situation suite à la pression de la population. Le mérite de cette option est que même si c’est encore sous le parrainage extérieur et notamment de l’Angola et de l’Afrique du Sud par ex., ce serait plus « aisé » de nous sortir de cette « domination » car, ces 23 pays ne sont pas des crèves la faim comme le Rwanda. Ils ont aussi leurs ressources et la RDC n’est pas une espace vital stratégique pour leur survie. Ils peuvent voir loin et aider « ce grand pays malade à retrouver la forme » pour ensemble, travailler comme un trio (Afrique du Sud-Angola-RDC) qui va faire décoller en partie l’Afrique. Les « grands » de ce monde y verront aussi des possibilités intéressantes pour l’avenir et dans leurs intérêts.
Dans tous les cas, l’option de soutenir le M23 n’est pas une option pro-RDC à moyen et long terme. C’est la pire des solutions. Ce serait persévérer dans l’erreur (et c’est diabolique). On a eu notre dose avec les aventures du vieux maquisard-commerçant LDK. Nous ne devons pas cautionner une autre prise du pouvoir parrainée par les criminels qui dirigent nos pays voisins de l’Est. Ils ne sont pas des dieux comme l’a dit la maman députée. Alors, essayons d’agir autrement pour donner une chance à un nouveau départ de la RDC !

Salut patriotique,
CD

Sages réflexions!
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Flick de Kolwezi le 21/11/2012, 10:07 pm

Une sous-question.
Le départ de Kabila, le grand Kivu sera sous la souverainèté congolaise?
Juste une inquiètude.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Tehuti le 21/11/2012, 10:16 pm

regarder et bien voir a écrit:
C'est bien dit, mais on dirait qu'on est d'oblige' de voir ou de revenir sur le meme grand point: Les occidentaux. Sachant que ces derniers visent plus sur les interets; c'est alors notre temps aussi de comprendre que nous devons composer avec eux(les occidentaux). composer ici voudra dire que nous sommes oblige's de choisir un homme qui leur sera aussi acceptable, comme ca on sera gagnant-gagnant. En attendant le pays prendra du pied avec le renouvellement des choses. Plus tard dans les ans qui viendront nous serons alors capable d'etablir notre homme a` 100% selon notre coeur parce qu'on sera en ce temps positionne' et reellement souverain. Pour l'instant cela nous sera impossible. Les vrais congolais doivent comprendre cette realite' et ne pas y faire semblant.

Si nous refusons cette composition, eh ben les occidentaux avec leur passion d'interet, ils seront oblige's de mettre leur homme qui sera une vraie valle'e sans tenir compte de nous, et c'est nous qui perdrons a` la longue.

Et pense tu vraiment que les Congolais seront gagnant-gagnant en "composant" avec les occidentaux?. Je pense que seul un peuple en situation de defaite est obligé d'accepter des conditions qui lui sont dictées par l'exterieur, et dans ce cas il y a toujours une situation de "chantage" de la part de cette puissance exterieur.


Dernière édition par Tehuti le 21/11/2012, 10:28 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Mwana Ya Lola le 21/11/2012, 10:17 pm

Flick de Kolwezi a écrit:Une sous-question.
Le départ de Kabila, le grand Kivu sera sous la souverainèté congolaise?
Juste une inquiètude.

Kabila est-il en mesure de maintenir cette souveraineté à l'heure actuelle ?

Si Kabila reste aux manettes, nous finirons par perdre le Kivu, à force de brasage, mixage et retour de faux réfugiés.

Le problème de Kabila réside dans son maque de légitimité, comme Mobutu au moment de l'arrivé de l'AFDL.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  KOTA le 21/11/2012, 10:22 pm

IL Y A UNE ERREUR DANS LA FORMULATION DE LA QUESTION: KABILA ETANT ABIUSIVEMENT AU POUVOIR APRES UNE FRAUDE ELECTORALE MASSIVE, LA SEULE SOLUTION EST LE RETOUR A LA LEGITTIMITE DES URNES AVEC S.E. ETIENNE TSHISEKEDI WA MULUMBA.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Libre Examen le 22/11/2012, 12:03 am

Si jamais Kabila est renversé, ce sont en principe ceux qui l'auront renversé qui assumeront le pouvoir. En négocieront-ils le partage ? Je ne pourrai le dire. Il leur serait sage de tenir compte de la situation politique sur le terrain. Et ceux qui aspirent au pouvoir seront-ils suffisamment sages pour accepter que des gens ne se seront pas sacrifiés pour renverser Kabila pour ensuite leur donner le pouvoir sur un pateau d'argent ?

Ce dont le Congo a besoin, ce sont des dirigeants qui ont à Coeur l'intérêt supérieur du Congo non seulement par amour pour le Congo mais parce qu'ils sont tout simplement conscients que leurs propres intérêts sont intrinséquement liés aux intérêts du Congo et le démontrent par les actes qu'ils posent. C'est seulement lorsque nous aurons au pouvoir de tels dirigeants que nous allons petit à petit nous défaire de l'influence de ce que certains d'entre nous aiment à qualifier des grands de ce monde et qu'ils accusent d'être la cause de tous nos malheurs alors que nous-mêmes nous n'y sommes pour rien. Nous ne ferions que subir sans avoir aucune marge de manoeuvre.

C'est à partir des actes qu'ils posent que nous pouvons juger nos dirigeants. C'est-à-dire par le traitement qu'ils s'accordent, par les privilèges qu'ils s'accordent et les sacrifices qu'ils vont consentent.

Avons-nous de tels dirigeants ?

Tshisekedi, l'est-il ? Kengo, l'est-il ? Kamerhe, l'est-ils ? Bemba, l'est-il ? Kashala l'est-il ? Mende, l'est-il ? Fayulu, l'est-il ? Ngbanda, l'est-il ?, Munene, l'est-il ? Diomi, l'est-il ? Kabila, l'est-il ? etc.

Jugeons les par leurs actes ! Qui l'est ?

Tous sauf le M23, nous dit-on ? Vraiment !

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  LORD MBAKAMA le 22/11/2012, 12:20 am

Ma logique, au nom de la vérité des urnes Je soutiens ce mouvement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  KOTA le 22/11/2012, 12:23 am

Like a Star @ heaven


Dernière édition par KOTA le 22/11/2012, 12:48 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  LORD MBAKAMA le 22/11/2012, 12:32 am

KOTA a écrit:
LORD MBAKAMA a écrit:Ma logique, au nom de la vérité des urnes Je soutiens ce mouvement.

Au nom de la vérité des urnes je soutiens ce mouvement. Bo binaki mokongua koba, esali mbula bonio ?
bolingi transparence te, il faut bo subir.

Décembre passé c'etait votre fête, ce décembre c'est la mienne. na lingi kutu ba frapper kisangani jour ya noël puis kin jour ya bonne année comme ça boyaka ndenge esala voleur volé
LA RUE RIEN QUE LA RUE

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  KOTA le 22/11/2012, 12:50 am

UNE PRECISION: JE QUOTE LA VERITE DES URNES MAIS PAS LE SOUTIEN AU "MOUVEMENT"...

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Invité le 22/11/2012, 12:57 am

NGAYI PE NA SOUTENIR POSITION YA LORD MBAKAMA!
MOBUTU A LOBAKI MPO NA CONGO AKOKI KO TRAITER MEME NA SATANA: NA MINUTES OYO MALOBA NA BISO BA CONGOLAIS ELEKI MISALA NA EBELEEEEEEEEEEEEE
BA MUNENE, NGBANDA, TSHIBANGU BAZALI KAKA KOPESA BISO BA INFOS, MAIS MISALA MIKIEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE
ALORS QUE MEME ATA NDEKO YA KABILA MOKO BA ZOKISA YE ATA NA LINZAKA TE.
BA ZACHARIE, KASAMBA, MENDE, KANYAMA, BOSHAB ETC.... BAZALAKI KOSEKA BISO KAKA NA NIONSO TOZALI KOSALA. SOKI LELO M23 E TELEMI HEURE MOKO IL FAUT TO DEGAGER NANU BOSOTO YA BA MENDE NA BA TSHALA MWANA ETC.....

TOZALAKI NA SLOGAN" KABILA DEGAGE"!
SOKI PE M23 EZALI KOLOBA YANGO MPO NA NINI TE, TO SANGANA?! TO TIKA NANU BA SENTIMENTS EZANGA TINA

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  henrija1 le 22/11/2012, 4:20 am

WANA NIONSO KAKA BUZOBA YA NDENGE MOKO NA OYO ESALEMAKI TANGO LAURENT DESIRE KABILA AYAKA NA BA RUANDAIS. MINGI BOSEPELAKI KAKA BOYE, SIMA NA YANGO EKOMAKI MILELO NA MILELO. VRAIMENT NA KAMWE BINO. EZO SALA PASI NA MOTEMA. C'EST LA PREUVE QUE CONGOLAIS NIONSO AZALI PRET YA KOTEKA MBOKA POURVU QUE AZWA POUVOIR, MÊME POUVOIR FICTIF . QUELLE COUTE MEMOIRE! QUELLE NAIVETE POUR CE PEUPLE!

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Libre Examen le 22/11/2012, 6:01 am

Comment, aujourd'hui, manifester de façon concrète notre soutien au Congo sans soutenir ni Kabila ni le M23 ? Serait-ce en proclamant qu'il ne faut ni appuyer Kabila ni appuyer le M23 ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  kM-Wr le 22/11/2012, 12:48 pm

Soutenir Kabila, c'est soutenir INDIRECTEMENT le M23 !!! Et inversement !!! Cette pseudo guéguerre entre Kabila et le M23 n'est que la résultante d'un désaccord sur des points sensibles de leur entente. Mais en réalité, Le M23 n'est que la progéniture du couple Museveni-Kagame, et de leur "maitresse" (Makangu, ndumba) Hypo !!!

En réalité, ce que le peuple "Kongolais" (qui m’énerve tellement que bientôt je vais lui enlever le "K" quand je le citerai) devrait soutenir, ce ne sont pas les personnes, mais LES IDÉES qu'il prétend défendre ; à savoir : la démocratie, l'état de droit, la bonne gouvernance, etc

Et dans ses propos, dans ses actes, il doit MANIFESTER cela ! Et conséquemment à cela, il ne se posera même plus la question de savoir "qui" doit diriger, "qui" doit faire ceci ou cela ...NATURELLEMENT, les hommes JUSTES et COMPÉTENTS se manifesteront, et seront portés au pouvoir par leurs compatriotes.

Concrètement, et en l'état actuel des choses, NI Kabila, NI le M23 serais-je tenté de dire, ne devraient répondre aux aspirations d'un peuple qui a soif de paix, de démocratie, de justice, etc MAIS .........et ça m'attriste de dire cette DURE réalité ...les congolais en fait MÉRITENT ce Hypo, ou encore Le M23 ...avec toutes les conséquence que cela a !!! Parce que malgré toutes les souffrances endurées, toutes les humiliations subies, ........on ne veut TOUJOURS pas comprendre que notre destinée est entre nos mains, et que cela requiert des sacrifices ; même ceux ultimes !!! Un peuple INSENSIBLE à la souffrance de ses propres congénères !!! Pendant qu'on tue, on viole à L’Est, on danse le ndombolo à Kin, dans l'indifférence TOTALE !!! On va aux élections, on IGNORE votre choix, on vous impose UN INCOMPÉTENT ...ouais, "la vie continue" !!! Ou ceux qui se disent "choqués" ESPÈRENT que les occidentaux qui les "aiment" au nom d'une chimérique philanthropie, viendront faire leur travail à leur place !!!

Non, mais sérieusement ...sikoyo faute ya nani ??? Ya Kagame ??? Ya Louis Michel ??? Ya Reynders ???

Ba ndeko, to mi kosa té na ba théories kili-kili : Ce que nous ne voulons pas apprendre avec la sagesse (avec toutes les expériences tragiques que nous avons eu), nous allons l'apprendre avec ENCORE PLUS de douleurs et ENCORE PLUS d'humiliations !!! C'est tout LE MALHEUR que je peux nous souhaiter !!! Po oyo tosi to zwi, to zo yekola kaka te ! Nous voilà en train de danser pour Le M23 (Lord Mbakama ????????? Shocked ) !!!

Et avec ca, on OSE se nommer BANTU, et ko tuta tolo, hoooo "Kongo", hooo "Ingeta" .....

M'tshhhh !!!

Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Mwana Ya Lola le 22/11/2012, 1:31 pm

kM-Wr a écrit:Soutenir Kabila, c'est soutenir INDIRECTEMENT le M23 !!! Et inversement !!! Cette pseudo guéguerre entre Kabila et le M23 n'est que la résultante d'un désaccord sur des points sensibles de leur entente. Mais en réalité, Le M23 n'est que la progéniture du couple Museveni-Kagame, et de leur "maitresse" (Makangu, ndumba) Hypo !!!

En réalité, ce que le peuple "Kongolais" (qui m’énerve tellement que bientôt je vais lui enlever le "K" quand je le citerai) devrait soutenir, ce ne sont pas les personnes, mais LES IDÉES qu'il prétend défendre ; à savoir : la démocratie, l'état de droit, la bonne gouvernance, etc

Et dans ses propos, dans ses actes, il doit MANIFESTER cela ! Et conséquemment à cela, il ne se posera même plus la question de savoir "qui" doit diriger, "qui" doit faire ceci ou cela ...NATURELLEMENT, les hommes JUSTES et COMPÉTENTS se manifesteront, et seront portés au pouvoir par leurs compatriotes.

Concrètement, et en l'état actuel des choses, NI Kabila, NI le M23 serais-je tenté de dire, ne devraient répondre aux aspirations d'un peuple qui a soif de paix, de démocratie, de justice, etc MAIS .........et ça m'attriste de dire cette DURE réalité ...les congolais en fait MÉRITENT ce Hypo, ou encore Le M23 ...avec toutes les conséquence que cela a !!! Parce que malgré toutes les souffrances endurées, toutes les humiliations subies, ........on ne veut TOUJOURS pas comprendre que notre destinée est entre nos mains, et que cela requiert des sacrifices ; même ceux ultimes !!! Un peuple INSENSIBLE à la souffrance de ses propres congénères !!! Pendant qu'on tue, on viole à L’Est, on danse le ndombolo à Kin, dans l'indifférence TOTALE !!! On va aux élections, on IGNORE votre choix, on vous impose UN INCOMPÉTENT ...ouais, "la vie continue" !!! Ou ceux qui se disent "choqués" ESPÈRENT que les occidentaux qui les "aiment" au nom d'une chimérique philanthropie, viendront faire leur travail à leur place !!!

Non, mais sérieusement ...sikoyo faute ya nani ??? Ya Kagame ??? Ya Louis Michel ??? Ya Reynders ???

Ba ndeko, to mi kosa té na ba théories kili-kili : Ce que nous ne voulons pas apprendre avec la sagesse (avec toutes les expériences tragiques que nous avons eu), nous allons l'apprendre avec ENCORE PLUS de douleurs et ENCORE PLUS d'humiliations !!! C'est tout LE MALHEUR que je peux nous souhaiter !!! Po oyo tosi to zwi, to zo yekola kaka te ! Nous voilà en train de danser pour Le M23 (Lord Mbakama ????????? Shocked ) !!!

Et avec ca, on OSE se nommer BANTU, et ko tuta tolo, hoooo "Kongo", hooo "Ingeta" .....

M'tshhhh !!!

Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Ah encore et toujours de l'auto-flagellation.

Et ceux qui ont brûlé le siège du PPRD à Kisangani et à Bunia, ce sont également des danseurs de Ndombolo ?

Vous accusez les Congolais, mais vous ne proposez rien de concret. Au fond, vous êtes dans la même situation que beaucoup d'entre nous: bloqué. Entre le monde pure des idées (démocratie, état de droit, etc.) et le réel (Kabila, M23, FARDC) il y a un chemin. La question est de savoir comment le parcourir. Et jusqu'à présent, que ce soit vous, ou ceux que vous critiquez, personne ne donne la réponse.

Le peuple congolais a été abandonné par son élite, à partir de là, que voulez-vous qu'il fasse ?

Les mêmes congolais que beaucoup traitent de passifs et de fainéants, ce sont eux qui, répondant à l'appel de Mzee LDK, avaient affronté les hommes de Kabarebe à mains nues dans la partie Est de Kinshasa.

Ces petites gens qui sont méprisées à longueur de journées vont surprendre tout le monde.

Qui vivra verra.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Mwana Ya Lola le 22/11/2012, 3:21 pm

djino a écrit:

Tshisekedi et ses gens se positionnent pour les négociations à venir...

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  King David le 22/11/2012, 3:44 pm

kM-Wr a écrit:Soutenir Kabila, c'est soutenir INDIRECTEMENT le M23 !!! Et inversement !!! Cette pseudo guéguerre entre Kabila et le M23 n'est que la résultante d'un désaccord sur des points sensibles de leur entente. Mais en réalité, Le M23 n'est que la progéniture du couple Museveni-Kagame, et de leur "maitresse" (Makangu, ndumba) Hypo !!!

En réalité, ce que le peuple "Kongolais" (qui m’énerve tellement que bientôt je vais lui enlever le "K" quand je le citerai) devrait soutenir, ce ne sont pas les personnes, mais LES IDÉES qu'il prétend défendre ; à savoir : la démocratie, l'état de droit, la bonne gouvernance, etc

Et dans ses propos, dans ses actes, il doit MANIFESTER cela ! Et conséquemment à cela, il ne se posera même plus la question de savoir "qui" doit diriger, "qui" doit faire ceci ou cela ...NATURELLEMENT, les hommes JUSTES et COMPÉTENTS se manifesteront, et seront portés au pouvoir par leurs compatriotes.

Concrètement, et en l'état actuel des choses, NI Kabila, NI le M23 serais-je tenté de dire, ne devraient répondre aux aspirations d'un peuple qui a soif de paix, de démocratie, de justice, etc MAIS .........et ça m'attriste de dire cette DURE réalité ...les congolais en fait MÉRITENT ce Hypo, ou encore Le M23 ...avec toutes les conséquence que cela a !!! Parce que malgré toutes les souffrances endurées, toutes les humiliations subies, ........on ne veut TOUJOURS pas comprendre que notre destinée est entre nos mains, et que cela requiert des sacrifices ; même ceux ultimes !!! Un peuple INSENSIBLE à la souffrance de ses propres congénères !!! Pendant qu'on tue, on viole à L’Est, on danse le ndombolo à Kin, dans l'indifférence TOTALE !!! On va aux élections, on IGNORE votre choix, on vous impose UN INCOMPÉTENT ...ouais, "la vie continue" !!! Ou ceux qui se disent "choqués" ESPÈRENT que les occidentaux qui les "aiment" au nom d'une chimérique philanthropie, viendront faire leur travail à leur place !!!

Non, mais sérieusement ...sikoyo faute ya nani ??? Ya Kagame ??? Ya Louis Michel ??? Ya Reynders ???

Ba ndeko, to mi kosa té na ba théories kili-kili : Ce que nous ne voulons pas apprendre avec la sagesse (avec toutes les expériences tragiques que nous avons eu), nous allons l'apprendre avec ENCORE PLUS de douleurs et ENCORE PLUS d'humiliations !!! C'est tout LE MALHEUR que je peux nous souhaiter !!! Po oyo tosi to zwi, to zo yekola kaka te ! Nous voilà en train de danser pour Le M23 (Lord Mbakama ????????? Shocked ) !!!

Et avec ca, on OSE se nommer BANTU, et ko tuta tolo, hoooo "Kongo", hooo "Ingeta" .....

M'tshhhh !!!

Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Cher frère,
En même temps aussi, ne pas soutenir la rébellion, c'est choisir le statu quo, c'est-à-dire Joseph Kabila.
Le peuple kongolais étant suffisament mûr, je suis persuadé qu'il sera faire le bon choix le moment venu.
On se rappelle qu'en 1998, James Kabarebe lourdement armé a été mis en déroute par une population kinoise sans armes. Qui dit que le même exploit ne peut se réaliser cette fois ci.

Noter bien qu'en 1998, le Kivu et le Bas-Congo étaient aux mains de la rébellion. C'est Kinshasa qui a joué à l'arbitre.

Le peuple Kongolais ne veut plus de Kabila, il n'accepte pas non plus le M23, mais si c'est le chemin qui peut le conduire à se libérer des uns et des autres, pourquoi ne pas tenter la démarche?
Ne rien faire aujourd'hui, c'est en fait accepter que la RKK (République du Kongo Kinshasa) reste encore pour longtemps sous le joug de Kabila.
Je suis certain que le peuple Kongo décidé, est capable de mettre en déroute toute l'armée rwandaise, même mains nues.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La situation au cas ou Kabila partait, qui le pour remplancer?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum