NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  KOTA le 1/12/2012, 10:25 pm



NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS


CE NOUVEAU DOCUMENT DU GROUPE DES EXPERTS DE L’ ONU – PUBLIE PAR LA NEW YORK TIMES - ATTESTE LA PARTICIPATION DIRECTE DE L’ ARMEE RWANDAISE DANS LA PRISE DE LA VILLE DE GOMA.

LE COMMANDANT DE LA DIVISION WEST DE LA ARMEE RWANDAISE, LE GENERAL RUVUSHA, AURAIT DIRIGE PERSONNELLEMENT LES OPERATIONS MILITAIRES AYANT ABOUTI A LA PRISE DE GOMA. IL SE SERAIT MEME RENDU SUR PLACE POUR SUR PLACE POUR SUPERVISERL OCCUPATION DE LA CAPITALE DU NORD KIVU.

L’ OUGANDA AUSSI EST IMPLIQUE DANS L’ OCCUPATION DU TERRITOIRE CONGOLAIS.

BOSCO NTANGANDA A PRIX PART AUX OPERATIONS.

LE M23 ONT RECU DES UNIFORME DES FORCES ARMEES RWANDAISES ET DES BOTTES DE L’ OUGANDA.

LES GENERAUX James Kabarebe, Jack Nziza et Charles Kayonga ONT PLANIFIE L ENTIERE STRATEGIE D ATTAQUE ET DONNE DES ORDRES UX M 23 MAKENGA ET NTANGANDA.


VOICI LE TEXTE ORIGINAL PUBLIE AUJOURD HUI PAR THE NEW YORK TIMES

LIEN PDF: http://www.nytimes.com/interactive/2012/12/01/world/africa/01congo-document.html?smid=tw-share

SECURITY COUNCIL COMMITTEE ESTABLISHED SIAC.43120121NOTE.26 PURSUANT TO RESOLUTION 1533 (2004) 27 November 2012 CONCERNING THE DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO

Note by the Chairman

The Chairman of the Security Council Committee established pursuant to resolution 1533 (2004) concerning the Democratic Republic of the Congo presents his compliments to the members of the Committee and has the honour to transmit herewith, for their attention and consideration, a letter dated 26 November 2012 from the Coordinator of the Group of Experts on the DRC (SIAC.4312012/COMM.64), regarding external support to M23 during the recent M23 offensive on Goma.

SECURITY COUNClL COMMITTEE ESTABLISHED Sf AC.43120 12fCOMM.64 PURSUANT TO RESOLUTION 1533 (2004) 27 November 2012 CONCERNING THE DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO

Letter dated 26 November 2012 from the Coordinator of the Group of Experts on the DRC addressed to the Chairman

REFERENCE: S/AC.43/2012/GE/OC.63 26 November 2012

Excellency,

I have the honour to write to you in my capacity as Coordinator of the Group of Experts on the Democratic Republic of Congo (DRC), which was extended pursuant to Security Council resolution 2021 (2011) of 29 November 2011. While the Group concluded its field investigations in early October 2012, it has continued to communicate with many of its sources throughout the ongoing escalation of the crisis in the Great Lakes region. As such, in light of the SecretaryGeneral’s report requested by the Security Council pursuant to paragraph 5 of resolution 2076 (2012), adopted unanimously on 20 November 2012, the Group wishes to provide, in the attached document, additional information it has initially gathered regarding external support to M23′s recent offensive and seizure of the North Kivu provincial capital of Goma.

Please accept, Excellency, the assurances of my highest consideration.

Steve Hege Coordinator Group of Experts on the DRC extended pursuant to Security Council resolution 2021 (2011) His Excellency Mr. Agshin Mehdiyev Chairman Security Council Committee established pursuant to resolution 1533 (2004) concerning the Democratic Republic of the Congo

<BLOCKQUOTE>
External Support to M23 during the Recent M23 Offensive on Goma

</BLOCKQUOTE>
Throughout its current mandate, the Group has repeatedly concluded that the Government of Rwanda (GoR) , with the support of allies within the Government of Uganda, has created, equipped, trained, advised, reinforced and directly commanded the M23 rebellion. The information initially gathered by the Group regarding the recent offensive and seizure of the North Kivu Provincial town of Goma strongly upholds this conclusion.


Preparations for the offensive on Goma took place over the last two months. During its presentation to the Committee on 12 November 2012, the Group expressed its concern regarding a recent notable increase in foreign troop presence and deliveries of military equipment, including boots and military uniforms, which appeared to demonstrate the rebels’ intent to conduct largescale operations in the near future.

After M23 members, Ugandan intelligence officers, and Uganda-based businessmen told the Group that the rebels had obtained significant logistics supplies in Uganda, members of the Group personally witnessed a delivery of hundreds of rain boots to the rebels to the DRC -Uganda border town of Bunagana on 14 October 2012 (see annex 1). Former CNDP officers and M23 members also told the Group that as of 20 October 2012, M23 had acquired new camouflage uniforms, made of a fabric similar to that of Rwandan Defense Force (RDF) uniforms in the past which closely resembles current RDF uniforms (see annex 2).1 These same sources asserted that the aim of using nearly indistinguishable uniforms was to create confusion when RDF units would eventually reinforce M23 during upcoming operations.

Moreover, at the end of October 2012 the RDF and UPDF deployed additional troops to the DRC to support M23. Three senior Forces armees de la Republique Democratique du Congo (FARDC) officers, four local leaders, and one former RDF officer told the Group that one supplementary RDF battalion2 reinforced M23 at Bukima and Tshengerero. FARDC senior commanders and military intelligence officers indicated that the aim of the reinforcements was to prepare large scale operations.

Three senior F ARDC officers and four local leaders from Rutshuru also informed the Group about renewed deployment of at least two companies of the Ugandan People’s Defence Forces (UPDF) in Busanza near the border with Kitagoma. According to FARDC commanders and local authorities, the objective of deploying these Ugandan units was to ensure that M23′s territory in Rutshuru, particularly Kiwanja town, was not left unprotected during the imminent offensive on Goma, given the rebels’ low troop numbers.

On 1 November 2012, the Expanded Joint Verification Mission (EJVM), composed of military officers from the ICGLR,3 carried out an investigative mission to Bunagana and Tchengerero villages. The EJVM, which included an RDF officer (see annex 4), obtained several credible accounts of these RDF and UPDF troop reinforcements and photographed soldiers in RDF uniforms (see annex 3). Rwandan officials subsequently refused to endorse the EJVM’s findings and forced the other ICGLR members to weaken the text of the mission report.

When M23 began its offensive on Goma, it benefited from direct RDF support during combat on the frontlines at the village of Kibumba, according to former RDF officers, F ARDC officers and local leaders. On 15 November 2012, while Colonel Sultani Makenga4 commanded M23 units advancing from the rebel-held positions at Rugari village, four companies of the RDF’s 305th RDF brigade crossed the Rwanda -DRC border at Kabuhanga to conduct operations against FARDC positions at Kibumba. FARDC officers and EJVM members who visited the frontline that day heard artillery fire coming from Rwanda. The F ARDC managed to repel the initial attack, and killed over 40 rebels and RDF soldiers, many of whom wore RDF uniforms and carried weapons used by the RDF (see annex 5).

According to former RDF officers and senior FARDC officers, during the follow-up attack on Kibumba, initiated during the night of 17 November 2012, four companies of the 305th RDF brigade, three companies of other RDF brigades, as well as an RDF Special Forces unit led by Colonel Vincent Gatama reinforced M23. The same sources estimated that, in total, well over 1,000 RDF troops came from Rwanda to assist M23 during these Kibumba operations, in addition to the RDF soldiers that had already been deployed to M23 positions during the weeks prior to the attack. According to local leaders, the RDF transported these troops to the Gasizi hill and Kabuhanga border crossing where they entered into the DRC to target FARDC positions with support from artillery fire from Rwandan territory (see annex 6).5 The M23 and RDF advance during the night was also facilitated by sophisticated equipment such as night-vision goggles. According to former RDF commanders, such equipment is usually used by RDF Special Forces.

Furthermore, during these attacks, M23 used heavy weaponry including 120 mm mortars, which lhe Group had previously documented in Colonel Makenga’s private stocks. Makenga had obtained these mortars from support networks in Rwanda and Uganda prior to his May 2012 desertion from the FARDC (see annex 7). The Group learned through diplomatic sources in the region that the GoR had sought assistance to destroy 120 mm mortars still within its arsenal in August 2012 in anticipation of eventual accusations of Rwandan weapons supplies to the rebels.

6

Illustrating the importance of external supply routes to the rebels, when M23 issued its ultimatum to the Government of the DRC on 18 November 2012 before further advancing on Goma, its leadership demanded the immediate reopening of the Bunagana border post (see annex Cool. The Government of Uganda had previously closed this border post on 12 November 2012, following the Group’s confirmation of its previous laissez-faire policy towards M23 activities in Ugandan territory.

When M23 progressed towards Goma on 19 November 2012, RDF units operated alongside M23 in combat at the airport and close to one of Goma’s border posts into Rwanda. There, RDF and FARDC soldiers exchanged heavy fire across the border. At 17:30, RDF troops openly entered into Goma through one of the two official border crossings between Rwanda and the DRC and briefly engaged in combat with the F ARDC before retreating two hours later.

On 20 November 2012, M23 defeated the FARDC at the Goma airport and a mixture of M23 and RDF troops clandestinely entered into Goma from the Rwandan town of Gisenyi through small streets situated between the town’s two official border crossings. These troops together took control over the entire city, marching through downtown dressed in a combination of RDF and new M23 uniforms (see annex 9).

Former RDF officers, DRC government officials, and FARDC officers told the Group that the RDF’s 73rd and 75th battalions based in Gisenyi supported the M23 during the seizure of Goma, both at the airport and at the border post. These same sources estimated that roughly 500 RDF soldiers reinforced M23 during its takeover of the provincial capital.


Several senior FARDC commanders and former RDF officers also stated that RDF Western Division commander General Emmanuel Ruvusha and Colonel Makenga jointly led the Goma offensive. These same sources asserted that Ruvusha assumed the overall command of the operations and personally came to the DRC to oversee their execution. Moreover, they told the Group that General Bosco Ntaganda also led M23 troops operating in close proximity to the Rwandan border at Kibumba and in the vicinity of Goma airport while in Kigali, Generals James Kabarebe, Jack Nziza, and Charles Kayonga planned the overall strategy of the attack and gave orders to Ruvusha, Makenga, and Ntaganda.


Annex 1 Boots delivery to the rebels at Bunagana witnessed by the Group on 14 October 2012.

A

annex 2

New RDF-like uniforms delivered starting 20 November 2012 to M23 in Rutshuru.

NOTE: The soldier first from the left is still wearing the traditional RDF uniform. In contrast, the new M23 uniforms contain slightly lighter-toned green colors with a less compact camouflage print design. Photo taken on 1 November 2012

Annex 3

An RDF soldier seen by the EJVM in Rutshuru on 1 November



Annex 4

RDF officer, member of the EJVM, in an RDF identical uniform to those worn by many of the M23 rebels.



Annex 5 RDF uniform on deceased M23 soldier at Kibumba on 15 November 2012





Annex 6

Crossings points used by RDF at Kabuhanga border post and Gasizi village, to attack

FARDC at their previous frontline positions near Kibumba on 15 and 17 November

2012.

Annex 7

120 mm mortar rounds found in Colonel Makenga’s private stocks prior to his desertion from the FARDC in May 2012, which he had obtained through support networks in both Rwanda and Uganda.



Annex 8

Extract from M23 Communique N°0028, demanding the re-opening of the Bunagana border post following its closure on 12 November 2012.

« 11.Pour permettre une issue pacifique ala situation actuelle, notre Mouvement exige du Gouvernement de Kinshasa ce qui suit: a) La cessation immediate de I’offensive militaire en cours menees par les forces Gouvernementales [",].

c)L’ouverture dans les 48 heures, de la frontiere de BUNAGANA pour permettre ala population vivant dans les espaces sous notre contrale de pouvoir se mouvoir pour ses besoins vitaux

comme les soins de sante, les etudes et I’approvisionnement en besoins de premiere necessite. »

Annex 9 Photo of M23 soldiers arriving to Goma wearing RDF uniforms.





http://democratiechretienne.org/2012/12/01/nouveau-rapport-de-lonu-attestantla-participation-du-rwanda-a-la-prise-de-goma-en-annexe-documents-photos/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  Troll le 2/12/2012, 2:35 pm

LES "RAPPORTS"

Une pluie des rapports qui sont toujours en faveur du Congo..mais dont les congolais ne font jamais l´usage..jamais..

Mende

Mende est le symbole par excelence de ces congolais dont la complicité avec les agresseurs est si visible..Mende qui citait le Rwanda tout le temps est entrain de changer son retorik..Le M23 est maintenant l interlocuteur de Kanambe et le Rwanda n´est plus l agresseur, bientôt nous allons entendre Mende annoncer la reprise des bonnes relations avec les Rwandais frères des congolais

Ces rapports constituent des "preuves" pour le procès le jour où Kanambe sera liquidé..tant qu´il est Président de la RDC..les rapports ne serviront pas á grand chose

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  KOTA le 2/12/2012, 3:33 pm

IL FAUT COMMENCER PAR LES DIFFUSER ET CONNAITRE LEUR CONTENU: AU MOMENT OU RADIO OKAPI A ETE SUSPENDUE PAR MENDE ET COMPAGNIE, IL REVIENT AUX SEULS RESEAUX FORMELS ET INFORMELS CONGOLAIS DE DONNER L INFO

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  Troll le 2/12/2012, 7:27 pm

I love you Mr KOTA

En Occident, il suffit d´allerr sur le site de l´ONU..tout simplement..Mende se trompe d´époque..avec la Net, il est impossible de manipuler les info.. Wikileak devrait pourtant l´aider á comprendre cette realité Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Les journaux en Occident publient ces genres d´info..tout simplement et obtienent des "scoop" bien avant la publication Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  Mwana Ya Lola le 2/12/2012, 8:00 pm

A quoi correspond cette multiplication de rapports établissant la culpabilité du Rwanda ?

Aussi, il faut se demander comment nous, les Congolais, pouvons exploiter ces rapports à notre avantage, sachant que le gouvernement de Kin n'en fera rien.

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  KOTA le 2/12/2012, 8:59 pm

CHER TROLL, EN RDC MOINS D 1% D ELA POPULATION A ACCES A UNE CONNEXION INTERNET. SANS OUBLIER LES COUPURES D ELECTRICITE QUI ARRIVENT EN CONTINUATION.



VOILA POURQUOI, POUR UNE MAJEURE DIFFUSION, IL FAUT QUE L INFO PASSE PAR LE RESEAUX D INFORMATION CONGOLAIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  KOTA le 3/12/2012, 7:53 pm

@AmbassadorRice #SanctionRwanda for violating UN embargo on supplying weapons to armed militias in the DRC such as #M23 militia

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  KOTA le 4/12/2012, 9:00 am

http://www.newtimes.co.rw/news/index.php?i=15196&a=61406

Chiefs of Defence Staff of the Democratic Republic of Congo, Rwanda and Uganda, yesterday, met in the eastern Congolese city of Goma, two days after the withdrawal of the M23 rebels from the strategic lakeside city.

The meeting was aimed at assessing the progress of the implementation of the resolutions of the International Conference on the Great Lakes Region Heads of State and Government Summit of November 24, according to Brig. Gen. Geoffrey Muhesi, the commander of the Goma-based Expanded Joint Verification Mechanism, composed of all the ICGLR member states.

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  djino le 6/1/2014, 5:48 pm

http://www.rfi.fr/afrique/20140106-rdc-rwanda-ouganda-soutien-m23-nouveau-rapport-onu

Un nouveau n ième rapport accusant le Rwanda et L'Ouganda d'aider les rebellions en RDC ...  What a Face  What a Face  What a Face 

L'armée n'est pas épargnée :Si la défaite du mouvement rebelle a convaincu plusieurs groupes armés de se rendre ou de négocier leur réintégration dans l'armée congolaise, les experts insistent sur la menace grandissante que représentent les ADF-Nalu pour l'est du Congo.

Les rebelles ougandais se sont renforcés en 2013 et ont adopté des méthodes plus « agressives »...

Plus Grave, l'assassinat de MAMADOU NDALA est une conséquence des différentes "Intégrations" organisées par KABILA, à travers UMOJA I, UMOJA II, AMANI LEO, et AMANI II. En effet ces "intégrations" ont emmenées un grand nombre de Soldats Ougandais et Rwandais dans les FARDC ... Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes 

Gravissime, ces éléments des Rebellions sont aussi à EFO, Kitona, et Banza Ngungu et autres places ... Rolling Eyes 

Ne soyons donc pas étonnés de VOIR d'autres assissinats Ciblés au sein des FARDC qui est entre les Mains des Rwandais et des Ougandais .... What a Face  What a Face 

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  mongo elombe le 6/1/2014, 5:58 pm

djino a écrit:http://www.rfi.fr/afrique/20140106-rdc-rwanda-ouganda-soutien-m23-nouveau-rapport-onu

Un nouveau n ième rapport accusant le Rwanda et L'Ouganda d'aider les rebellions en RDC ...  What a Face  What a Face  What a Face 

L'armée n'est pas épargnée :Si la défaite du mouvement rebelle a convaincu plusieurs groupes armés de se rendre ou de négocier leur réintégration dans l'armée congolaise, les experts insistent sur la menace grandissante que représentent les ADF-Nalu pour l'est du Congo.

Les rebelles ougandais se sont renforcés en 2013 et ont adopté des méthodes plus « agressives »...

Plus Grave, l'assassinat de MAMADOU NDALA est une conséquence des différentes "Intégrations" organisées par KABILA, à travers UMOJA I, UMOJA II, AMANI LEO, et AMANI II. En effet ces "intégrations" ont emmenées un grand nombre de Soldats Ougandais et Rwandais dans les FARDC ... Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes 





Gravissime, ces éléments des Rebellions sont aussi à EFO, Kitona, et Banza Ngungu et autres places ... Rolling Eyes 

Ne soyons donc pas étonnés de VOIR d'autres assissinats Ciblés au sein des FARDC qui est entre les Mains des Rwandais et des Ougandais .... What a Face  What a Face 

Tu as tout dit ce n'est pas une nouveauté et il n'y a pas de quoi se réjouir pointé les ougandais et les rwandais mais que fait celui qui est garant de la nation ? Les ambassadeurs sont toujours en place, brassage mixage, intégration, de ses assassins qui continue à massacrer les autres.


Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  Mathilde le 8/1/2014, 1:09 pm

RDC : ce que l'on sait du prochain rapport de l'ONU



Encore confidentiel, le rapport final des experts de l'ONU sur la RDC apporte de nouvelles révélations… Sur ses accusations de soutien "continu" du Rwanda au M23, mais aussi sur l'affaiblissement des FDLR, la menace ADF, ou l'appui présumé de l'ancien chef de la police congolaise, John Numbi, aux miliciens Kata Katanga.
Si le dernier rapport d'experts onusiens sur la situation sécuritaire en RDC n'est pas encore rendu public, on commence à en savoir un peu plus sur ce qu'il contient. Soumis pour examen aux membres du Conseil de sécurité des Nations unies, le document a fait l'objet de nouvelles fuites. Et l'on sait désormais qu'il apporte des précisions importantes non seulement sur ses accusations de "soutien continu" du Rwanda aux rebelles du Mouvement du 23-Mars (M23), mais également sur la nature des groupes armés qui demeurent une "menace à la sécurité" en RDC. Le point en quatre questions.
Quelles accusations de "soutien continu" du Rwanda au M23 ?

À en croire les experts de l'ONU, le Rwanda a apporté un appui direct aux rebelles du M23 entre les "22, 24 et le 27 août" 2013 en envoyant des troupes sur le sol congolais pour participer aux combats. Une "opération de renforcement" bien délimitée dans le temps, explique le rapport qui s'appuie sur les témoignages des ex-combattants rebelles et des habitants de Kibumba, alors sous contrôle du M23. "Ces troupes venaient notamment de Kabuhanga, le poste frontière du Rwanda", précise le document. Qui ajoute : "Pendant les combats d'octobre, des chars rwandais ont [également] tiré en RDC pour appuyer le M23."
Certaines recrues M23 étaient des soldats démobilisés des RDF, selon le rapport.
Après sa défaite militaire début novembre, la rébellion aurait continué à recruter au Rwanda, suivant les "informations crédibles" dont le groupe d'experts dit disposer. Ce que Kigali a bien sûr toujours nié. Mais le groupe d'experts onusiens persiste et signe : "Certaines recrues du M23 étaient des soldats démobilisés des Forces de défense rwandaises (RDF)". Ces derniers auraient servi dans la rébellion congolaise en tant que formateurs et artilleurs, selon les témoignages recueillis par les experts auprès des anciens officiers et combattants du M23.
Depuis le territoire ougandais, où se sont réfugiés la plupart des rebelles – 1 445 combattants y sont entrés le 5 novembre, selon les chiffres officiels -, "le M23 a maintenu [également] un réseau de recrutement", accusent les experts.
>> Lire aussi : le M23 se régénère-t-il au Rwanda et en Ouganda ?
Autre enseignement du rapport : après la débâcle du M23, plusieurs autres groupes armés et milices locales du Kivu ont commencé à déposer les armes, craignant d'être les prochaines cibles de l'armée congolaise appuyée par la brigade d'intervention des Nations unies. Mais trois importantes menaces à la sécurité demeurent : les rebelles rwandais des FDLR (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda), les insurgés ougandais ADF (Forces démocratiques alliées) et les miliciens indépendantistes Kata Katanga dans le sud du pays.
ADF, le "groupe armé le plus dangereux" ?
Au cours de l'année 2013, les combattants ADF se sont fait remarquer par la violence de leurs actions, des enlèvements et des attaques ciblées contre des civils, des installations médicales, le personnel humanitaire et les Casques bleus, rapportent les experts, qui soulignent avoir pu "déterminer la présence d'hommes s'exprimant en arabe, venus de l'étranger pour dispenser des cours et une formation militaire" aux hommes de Jamil Mukulu. Mais il a été impossible d'établir un lien quelconque entre les ADF et les rebelles islamistes Shebab présents en Somali, et encore moins avec Al-Qaïda.
Toutefois, depuis le mois de mars, c'est Jaber Ali Nansa, dont la présence a déjà été signalée en Afghanistan et en Arabie saoudite, qui a été promu comme nouveau commandant militaire de l'ADF, en remplacement de David " Hood" Lukwago, un combattant ADF de la première heure.
Constituée de 1 200 à 1 500 hommes répartis sur 420 km2 entre Mbau et Kamango, l'ADF n'en demeure pas moins le "plus grand, la mieux organisé et le plus dangereux groupe armé" qui déstabilise le territoire de Beni, dans l'est de la RDC. Kinshasa soupçonne d'ailleurs le gropupe d'être derrière l'attaque à la roquette qui a tué, le 2 janvier, le colonel Mamadou Ndala, l'officier congolais qui s'apprêtait à diriger la riposte contre les rebelles ougandais. Même si l'hypothèse d'un règlement de comptes au sein de l'armée congolaise n'est plus exclue.
"Entre juillet et septembre, l'ADF a décapité au moins cinq personnes à Kamango, y compris le chef local, abattu plusieurs personnes et enlevé des dizaines d'autres", relèvent les experts, soulignant que "ces actions terrorisent les populations locales et les dissuadent de rentrer chez elles". On compterait aujourd'hui plus de 66 000 réfugiés en Ouganda après avoir fui les atrocités de l'ADF qui a, entre autres, kidnappé quelque 300 civils ces douze derniers mois, selon la société civile locale.
FDLR, un mouvement "affaibli" ?
A contrario, les FDLR paraissent à bout de souffle. En 2013, plusieurs événements ont bien entamé la force de nuisance du groupe rebelle rwandais, selon les experts qui citent notamment l'arrestation de Ferdinand Nsengiyumva, alias Bemba Bahizi, son chargé des opérations dans le Sud-Kivu, ainsi que la désertion et l'assassinat de certains de ses officiers. Politiquement, le mouvement est également "affaibli" après les poursuites ouvertes en Allemagne contre ses dirigeants Ignace Murwanashyaka et Straton Musoni.
Les FDLR – autour de 1 500 selon les experts et environ 4 000 selon Kigali – sont éparpillés dans les territoires du Nord et Sud-Kivu. "Le moral des combattants est très bas ; ils vivent dans des conditions difficiles et portent des armes et des uniformes usagés", notent les experts. Plus que jamais vulnérables, les rebelles rwandais ont même indiqué, après la fin de la rébellion du M23, qu'ils étaient prêts à déposer les armes et à négocier avec le gouvernement rwandais. Une requête rejetée par Kigali qui s'est juré de ne jamais discuté avec un "mouvement génocidaire".
John Numbi, soutien des Kata Katanga ?
Dans la partie la plus méridionale du pays, un autre groupe armé sème la désolation : les Kata Katanga [détacher le Katanga, en swahili]. Une milice indépendantiste très active dans le "triangle de la mort", entre les territoires de Manono, Mitwaba et Pweto. À la date du 30 septembre déjà, les attaques des miliciens Kata Katanga avaient entraîné le déplacement de plus de 360 000 civils.
Qui finance ce groupe armé ? Beaucoup de rumeurs ont circulé jusqu'à présent, mais les experts croient savoir que "les miliciens Kata Katanga [reçoivent] diverses formes de soutien du général John Numbi, l'ancien chef de la police congolaise, mais aussi d'autres politiciens". Les détails sur ces "soutiens" sont repris à l'annexe 27 du rapport final, mais ils restent encore confidentiels.
>> Lire aussi : qui se cache derrière les Kata Katanga ?
Toutefois, au lendemain de l'incursion des Kata Katanga, le 23 mars, dans la ville de Lubumbashi, le nom de l'ancien numéro un de la police congolaise était déjà cité dans le rapport de la société civile locale. "Plusieurs assaillants ont avoué que leur chef était en contact avec le général John Numbi", rapportaient alors 11 ONG du Katanga, pointant également Jean-Claude Masangu, ancien gouverneur de la Banque centrale du Congo, comme "l'un des pourvoyeurs" de la milice. Il en est de même d'Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l'Assemblée provinciale du Katanga, sur lequel de forts soupçons persistent. Mais, fédéraliste convaincu, ce dernier a toujours nié toute velléité sécessionniste dans sa lutte.
En attendant d'y voir plus clair, le rapport d'experts note que la plupart des groupes armés actifs sur le territoire congolais se financent grâce à l'exploitation illégale des ressources naturelles. Un exemple parmi tant d'autres : "98 % de l'or produit en RDC en 2013 a été exporté clandestinement du pays", s'alarment les experts qui accusent, par ailleurs, l'armée loyaliste et différents groupes armés d'avoir perpétré, ces douze derniers mois, plusieurs exactions contre les civils, notamment les viols et les exécutions sommaires, dans le cadre de leur prédation des ressources naturelles du pays.
______________________________
Par Trésor Kibangula



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : RDC | RDC : ce que l'on sait du prochain rapport de l'ONU | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  Troll le 8/3/2014, 6:40 pm

Idea ..Nouveau rapport ou accusation des USA sur le M23 et le Rwanda Embarassed Shocked 

Sur RFI, les USA accusent le Rwanda de continuer á faire des recrutements pour le compte du M23 Embarassed Idea Like a Star @ heaven En plus, les USA affirment detenir des preuves solides Idea Rolling Eyes 

No SANCTIONS EN VUE

Les USA semblent de plus en plus agacés par Kagame..dont ils accusent non seulement de preparer une nouvelle guerre au Kivu, mais aussi de "museler" l´opposition..en clair d´assassiner tout simplement les opposants Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

Entre les lignes, les USA semblent "preparer" le retour des FDLR une fois qu´ils seront desarmés au Congo..un retour que Kagame refuse pour le moment Rolling Eyes 

UNE NOUVELLE GUERRE..POUR AIDER KANAMBE Question 

Au fond fin..on se demande pourquoi Museveni et Kagame continuent de vouloir remettre le M23 en activité sinon pour apporter une aide stratégique en faveur de Kanambe Evil or Very Mad ..qui peut utiliser l´insécurité au Kivu pour retarder les élections Question

Même quand Kanambe assure vouloir respecter la Constitution Arrow Arrow les congolais l´observent avec grande mefiance..La liste des "amnistiés" tardent, une preuve de plus contre Kanambe qui va tenter de sauver les leaders du M23..qui devraient se retrouver á la CPI en toute logique.

Les USA vont-ils se contenter des menaces, des accusations..sans sanctioner réellement Kagame Question

WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  Troll le 8/3/2014, 6:51 pm

Exclamation Question Le malheur ne vient jamais seul... Question Evil or Very Mad

Selon RFI, il ya une crise diplomatique entre le Rwanda et la RSA . Razz Surprised 

L´Afrique du Sud a expulsée trois diplomates Rwandais accusés d´espionage, tandis que le Rwanda replique en expulsant 6 diplomates SudAf Evil or Very Mad Rolling Eyes 

Le fond de la crise est l´attaque recente contre la résidence du général Rwandais Kayumba exilé en RSA Idea L´Afrique du Sud juge que cette nouvelle attaque est l´oeuvre de Kagame Idea 

Cette crise semble avoir un impact au Kivu où les forces spéciales SudAf et en plus les 3 hélico de combat utilisés par la Brigade Africaine offrent aux congolais un renfort militaire très respectable..et reduit la capacité de nuisance de Kagame Idea 

Ce qu´á part la RSA, Kagame a aussi des très mauvaises relations avec la Tanzanie dont les troupes accompagnent les SudAf au Kivu Idea 

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  Jim KK le 8/3/2014, 6:54 pm

Sir Troll, pouvez vous nous mettre le lien SVP.
Je ne trouve pas l´information sur la page de RFI

Troll a écrit:Exclamation :?:Le malheur ne vient jamais seul... QuestionEvil or Very Mad

Selon RFI, il ya une crise diplomatique entre le Rwanda et la RSA . Razz Surprised 

L´Afrique du Sud a expulsée trois diplomates Rwandais accusés d´espionage, tandis que le Rwanda replique en expulsant 6 diplomates SudAf Evil or Very Mad Rolling Eyes 

Le fond de la crise est l´attaque recente contre la résidence du général Rwandais Kayumba exilé en RSA Idea L´Afrique du Sud juge que cette nouvelle attaque est l´oeuvre de Kagame Idea 

Cette crise semble avoir un impact au Kivu où les forces spéciales SudAf et en plus les 3 hélico de combat utilisés par la Brigade Africaine offrent aux congolais un renfort militaire très respectable..et reduit la capacité de nuisance de Kagame Idea 

Ce qu´á part la RSA, Kagame a aussi des très mauvaises relations avec la Tanzanie dont les troupes accompagnent les SudAf au Kivu Idea 

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  Mathilde le 8/3/2014, 7:06 pm


AFRIQUE DU SUD RWANDA
Publié le 07-03-2014 Modifié le 08-03-2014 à 05:07
Crise diplomatique entre l'Afrique du Sud et le Rwanda
par RF
I




Le ton monte entre l'Afrique du Sud et le Rwanda. Pretoria a expulsé trois diplomates rwandais, accusés d'espionnage, suite à l'attaque mardi 4 mars du domicile de Kayumba Nyamwasa. C'est ce que RFI a appris de source diplomatique sud-africaine. Opposant rwandais, ancien chef d'état-major, le général Nyamwasa était sous protection de l'Etat sud-africain. Le Rwanda annonce lui aussi avoir expulsé six diplomates sud-africains. Kigali reproche à l'Afrique du Sud d'avoir accueilli sur son sol des dissidents qui auraient mené des attaques terroristes au Rwanda.

Pretoria confirme avoir expulsé trois diplomates rwandais, qui sont accusés d'espionnage. Cette décision fait suite à l'attaque contre le domicile d'un opposant rwandais, le général Nyamwasa. Jusqu'à présent, la police sud-africaine avait ouvert une enquête pour simple cambriolage. Mais elle n'excluait pas qu'il y ait un lien avec l'assassinat d'un autre opposant rwandais, Patrick Karegeya, l'ancien chef des renseignements retrouvé mort le 1er janvier dernier à Johannesburg.

Le général Nyamwasa avait lui-même été victime d'une tentative d'assassinat, à Johannesburg également, en 2010. L'Etat sud-africain l'avait alors mis sous protection. Mais selon une source diplomatique sud-africaine, Pretoria a eu vent du projet d'attaque contre le domicile de l'opposant rwandais, et l'a donc mis en sécurité, tendant un piège à ses assaillants. L'objectif était de remonter aux commanditaires.

→À (RE)LIRE : La résidence du général rwandais Kayumba Nyamwasa attaquée

Jusqu'à présent, l'Afrique du Sud n'a jamais officiellement fait de lien entre ces attaques contre les opposants rwandais en exil sur son sol et une quelconque autorité officielle rwandaise. On savait qu'il y avait des tensions entre les deux pays. L’Afrique du Sud avait rappelé son ambassadeur au Rwanda pour consultation après la tentative d'assassinat contre le général Nyamwasa. Rien de plus.

Là, non seulement Pretoria expulse trois diplomates rwandais pour espionnage, mais un journaliste du New Times, le journal pro-gouvernemental au Rwanda, relate que Kigali a de son côté expulsé six diplomates sud-africains de haut rang, là aussi pour espionnage. « Ils ne font que répliquer », assure cette source diplomatique sud-africaine. Une information confirmée dans la foulée sur Twitter par la ministre rwandaise des Affaires étrangères elle-même, Louise Mushikiwabo. Motif invoqué : l'Afrique du Sud a « accueilli des dissidents responsables d'attaques terroristes au Rwanda ».


http://www.rfi.fr/afrique/20140307-afrique-sud-rwanda-expulsion-diplomates-espionnage-nyamwasa/

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  ndonzwau le 8/3/2014, 11:03 pm

Troll a écrit:Idea ..Nouveau rapport ou accusation des USA sur le M23 et le Rwanda Embarassed Shocked 

Sur RFI, les USA accusent le Rwanda de continuer á faire des recrutements pour le compte du M23 Embarassed Idea Like a Star @ heaven En plus, les USA affirment detenir des preuves solides Idea Rolling Eyes 

🇳🇴SANCTIONS EN VUE

Les USA semblent de plus en plus agacés par Kagame..dont ils accusent non seulement de preparer une nouvelle guerre au Kivu, mais aussi de "museler" l´opposition..en clair d´assassiner tout simplement les opposants Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

Entre les lignes, les USA semblent "preparer" le retour des FDLR une fois qu´ils seront desarmés au Congo..un retour que Kagame refuse pour le moment Rolling Eyes 

UNE NOUVELLE GUERRE..POUR AIDER KANAMBE Question 

Au fond fin..on se demande pourquoi Museveni et Kagame continuent de vouloir remettre le M23 en activité sinon pour apporter une aide stratégique en faveur de Kanambe Evil or Very Mad..qui peut utiliser l´insécurité au Kivu pour retarder les élections Question

Même quand Kanambe assure vouloir respecter la Constitution Arrow Arrow les congolais l´observent avec grande mefiance..La liste des "amnistiés" tardent, une preuve de plus contre Kanambe qui va tenter de sauver les leaders du M23..qui devraient se retrouver á la CPI en toute logique.

Les USA vont-ils se contenter des menaces, des accusations..sans sanctioner réellement Kagame Question

WAIT AND SEE

N'allez pas là trop vite en besogne, Mister Troll !
Combattre un ennemi n'empêche mieux exige de ne pas se tromper ou de ne pas exagérer ses torts réelles; soyons donc précis dans nos info !

Il n'y a pas eu exactement de nouveau rapport sur le terrain mais une (nouvelle) critique expresse de Washington sur le Rwanda dans le cadre de son rapport annuel sur la situation des droits de l'homme dans le monde et dans le cas du pays de Kagame à la lumière de ce qui s'est passé aux dernières élections, des restrictions des libertés volontiers violentes exercées dedans et dehors auprès des opposants politiques et à la lumière des rapports passés de l'Onu et des Ong...

Perso, j'avais déjà donné ici le lien de cette info, le revoici :

"Washington critique la situation des droits de l’homme au Rwanda
° http://www.rfi.fr/afrique/20140302-washington-critique-situation-droits-homme-rwanda-etats-unis-m23/
Dans son rapport annuel sur la situation des droits de l’homme dans le monde, le département d’Etat ne donne pas une très bonne note au Rwanda. En cause, le traitement réservé à l'opposition et aux défenseurs des droits de l'homme, ainsi que le soutien aux rebelles du M23.
Parmi les problèmes les plus importants, le département d’Etat souligne le traitement réservé par le gouvernement à ses adversaires politiques et aux avocats des droits de l’homme qui sont harcelés, arrêtés, torturés quand ils ne sont pas tués,comme ce fut le cas pour l’opposant Patrick Karegeya, retrouvé mort le 31 décembre dans sa chambre d’hôtel en Afrique du Sud où il avait obtenu l’asile politique.
Kigali se fait aussi épingler pour son aide au M23 à qui il aurait fourni un soutien matériel et logistique avant qu’il ne soit battu et démantelé en novembre. L’organisation américaine Human Rights Watch, citée dans le rapport, mentionne le recrutement par le groupe rebelle d’adultes et d’enfants dans les camps de réfugiés rwandais et accuse l’armée d’avoir entraîné les nouvelles recrues.

Le gouvernement rwandais rejette toute association avec le M23 et affirme avoir désarmé et détenu en mars 600 combattants ayant quitté l’est de la RDC à la suite d’un désaccord avec la direction du mouvement.
Washington déplore aussi les restrictions des libertés d’expression et de presse. En ce qui concerne les relations interethniques, le rapport relève que le président Kagame et d’autres chefs politiques ont encouragé les Hutus dont le nom est associé au génocide à présenter leurs excuses aux Tutsis."


° http://www.rfi.fr/afrique/20130724-rwanda-etats-unis-rdc-23-mars-viols/



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  mongo elombe le 9/3/2014, 10:12 am

Des rapports il y en eu et il y en aura et puis ils sont très mal placés pour faire des rapports, il n'y a pas de quoi s'en réjouir, il n'y a rien à  attendre de toute cette racaille.

Le congolais doit se prendre en charge et le gouvernement congolais peut toujours continuer à attendre le sauveur qui doit tout faire à sa place.

Depuis... Quels sont les décisions concrètes qu'à pris le gouvernement congolais pour sécuriser nos frontières? Protéger les congolais? Les ambassadeurs rwandais et ougandais sont toujours en RDC...

TOLEKA attendons le prochain rapport.

Revenir en haut Aller en bas

Re: NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum