Vive tension a` la faculte' de polytechnique de l'Unikin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vive tension a` la faculte' de polytechnique de l'Unikin

Message  regarder et bien voir le 30/1/2013, 8:56 pm

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy :

Unikin : vive tension à la faculté polytechnique

Une vive tension est observée au niveau de la faculté Polytechnique de l’Université de Kinshasa et plus précisément chez les étudiants du deuxième graduat. Le torchon brûle entre ces étudiants et deux professeurs, dont celui dispensant le cours de Mécanique Rationnelle II et celui du cours d’Analyse de Circuit au sujet des résultats de la deuxième session.

Selon une lettre adressée par la délégation des étudiants du deuxième graduat au ministre de l’Enseignement Supérieur et universitaire, le professeur MPEYE Nyango a violé les instructions académiques N° 19 du 19 mai 1979, N° 41 du 1er juin 1979 et N° 45 de la même année en ce que « pour toute épreuve écrite, l’interrogateur ou l’examinateur est désormais tenu de déposer, en même temps que la fiche des côtes, les copies d’examen corrigées et la grille de correction à et effet.

Il se fait que pour le cours de Mécanique rationnelle II, le professeur a avoué avoir été dans l’impossibilité matérielle de fournir les copies d’examen qui, selon lui, avaient été brûlées par mégarde par l’un de ses domestiques. Ce cours fait partie des branches du tronc commun comptant 60 heures par an, dont 30 heures dispensées par le professeur lui-même et 30 heures de pratique dirigée par son assistant. La même correspondance indique que les 30 heures du cours ont été dispensées par l’assistant étant donné l’indisponibilité du professeur titulaire très occupé par ses charges de président du Conseil d’Administration des Instituts Supérieurs du pays. De même, l’examen avait été corrigé par son assistant qui ne maitrise pas suffisamment ce cours et la méthodologie du professeur titulaire, lit-on dans cette lettre de protestation.

Le conflit s’est aggravé lorsque tous les recours introduits auprès du jury pour réclamer une nouvelle correction des copies du fait du nombre très élevé d’échecs graves ont été rejetés alors qu’ils avaient été déclarés recevables mais non fondés sans avoir fait l’objet d’une analyse sérieuse, notamment par la vérification des copies d’examen de la dite matière. Plus fort, l’examen du cours d’Analyse de Circuit dispensé par le professeur Jean-Marie BEYA Kamba a été passé à l’oral à son initiative personnelle alors que l’article 77 du Vade Mecum et de l’instruction académique déclare le jury incompétent pour connaitre de tout recours basé sur des éléments non vérifiables. Un examen oral qui a duré 21 heures. Pire, tous les étudiants du deuxième graduat étaient assis dans la salle et interdits d’en sortir. Dès 8 heures trente, la porte était fermée, plus d’entrée ni sortie, téléphone éteints, pas de papier ni stylo, le professeur interrogeait chaque étudiant sans lui permettre de préparer sa réponse pour une matière scientifique.


Le jury viole le Vade Mecum

Tout d’abord, le jury a laissé le professeur du cours d’Analyse de Circuit faire passer son examen à l’oral. Ensuite, en ce qui concerne le cours de Mécanique rationnelle II, le jury a rejeté tous les recours alors qu’il savait d’avance que les copies avaient été brûlées par l’un des domestiques du professeur. Le règlement universitaire reconnu à travers le monde exige qu’en cas de perte des copies d’un examen, soit que le jury accorde la côte de 12 sur 20 à chaque étudiant, soit qu’il ordonne de recommencer ledit examen. Une abondante correspondance a été adressée aux autorités académiques, politiques et administratives du pays, notamment le président de la République, le président de l’Assemblée Nationale, le Premier ministre, le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, le recteur de l’université de Kinshasa, etc.…

Par le journal Le Phare


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive tension a` la faculte' de polytechnique de l'Unikin

Message  regarder et bien voir le 1/2/2013, 8:29 am

Ba congolais pe, c'est quoi encore Mecanique Rationnelle II? Surement ca doit etre Mecanique II celle qu'on appelle Dynamique ou Mecanique des corps en mouvement. On aura tout vu en RDC, complaisance sur complaisance. Comment les epreuves d'examen d'etudiants soient brulees' par l'assistant du professeur? Les explications donnees' que l'assistant ne maitrise pas le cours, ne maitrise pas la methodologie et le prof titulaire tres pris avec d'autres fonctions, demontre une fois de plus la complaisance au Congo. Avec ca certains d'entre nous prennent l'audace de se comparer sur le plan intellectuel et professionnel avec les gabonnais, les senegalais, sud-africains ou ceux de Botswana, kokamua. Nous ne devons pas s'etonner pourquoi nous restons toujours en arriere, n'inventons rien et demeurons des eternels consomateurs.

Le cours d'Analyse des Circuits que je me permets d'appeler Fondamental de l'Electricite' est aussi l'un des cours de tronc commun certes en polytechnique. Mais je m'etonne que son examen ici est oral. A` force de se tout permettre on risque de pratiquer certaines choses contre nature. L'examen de ce cours doit etre d'application ou meme ecrit car l'etudiant doit demontrer sa maitrise sur les circuits permettant l'electricite'. Et la demonstration des circuits electriques se fait par ecrit et non oralement. Pourquoi chercher a` inventer de l'huile quand les arachides, certains fruits et autres plantes la pourvoient?, ce professeur devrait nous amener du nouveaute' dans d'autres choses s'il vous plait et pas dans la methode de presenter son examen.

C'est visible que dans la faculte' polytechnique de Kinshasa les examens traditionnels sont les plus cotes' par rapport aux travaux pratiques(pas dans l'entendement congolais). Ailleurs le pourcentage des etudes pese plus sur les projects academiques que sur des examens, car c'est dans des projets que l'etudiant apprend a` exercer le metier, l'examen est la` seulement pour aider l'etudiant a` bien se defendre academiquement par expression.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive tension a` la faculte' de polytechnique de l'Unikin

Message  Ricky Gabrino le 1/2/2013, 11:19 am

regarder et bien voir a écrit:Ba congolais pe, c'est quoi encore Mecanique Rationnelle II? Surement ca doit etre Mecanique II celle qu'on appelle Dynamique ou Mecanique des corps en mouvement. On aura tout vu en RDC, complaisance sur complaisance. Comment les epreuves d'examen d'etudiants soient brulees' par l'assistant du professeur? Les explications donnees' que l'assistant ne maitrise pas le cours, ne maitrise pas la methodologie et le prof titulaire tres pris avec d'autres fonctions, demontre une fois de plus la complaisance au Congo. Avec ca certains d'entre nous prennent l'audace de se comparer sur le plan intellectuel et professionnel avec les gabonnais, les senegalais, sud-africains ou ceux de Botswana, kokamua. Nous ne devons pas s'etonner pourquoi nous restons toujours en arriere, n'inventons rien et demeurons des eternels consomateurs.

Le cours d'Analyse des Circuits que je me permets d'appeler Fondamental de l'Electricite' est aussi l'un des cours de tronc commun certes en polytechnique. Mais je m'etonne que son examen ici est oral. A` force de se tout permettre on risque de pratiquer certaines choses contre nature. L'examen de ce cours doit etre d'application ou meme ecrit car l'etudiant doit demontrer sa maitrise sur les circuits permettant l'electricite'. Et la demonstration des circuits electriques se fait par ecrit et non oralement. Pourquoi chercher a` inventer de l'huile quand les arachides, certains fruits et autres plantes la pourvoient?, ce professeur devrait nous amener du nouveaute' dans d'autres choses s'il vous plait et pas dans la methode de presenter son examen.

C'est visible que dans la faculte' polytechnique de Kinshasa les examens traditionnels sont les plus cotes' par rapport aux travaux pratiques(pas dans l'entendement congolais). Ailleurs le pourcentage des etudes pese plus sur les projects academiques que sur des examens, car c'est dans des projets que l'etudiant apprend a` exercer le metier, l'examen est la` seulement pour aider l'etudiant a` bien se defendre academiquement par expression.

RBV dans son élément ! Very Happy Very Happy Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive tension a` la faculte' de polytechnique de l'Unikin

Message  regarder et bien voir le 1/2/2013, 6:15 pm

Ricky Gabrino a écrit:
regarder et bien voir a écrit:Ba congolais pe, c'est quoi encore Mecanique Rationnelle II? Surement ca doit etre Mecanique II celle qu'on appelle Dynamique ou Mecanique des corps en mouvement. On aura tout vu en RDC, complaisance sur complaisance. Comment les epreuves d'examen d'etudiants soient brulees' par l'assistant du professeur? Les explications donnees' que l'assistant ne maitrise pas le cours, ne maitrise pas la methodologie et le prof titulaire tres pris avec d'autres fonctions, demontre une fois de plus la complaisance au Congo. Avec ca certains d'entre nous prennent l'audace de se comparer sur le plan intellectuel et professionnel avec les gabonnais, les senegalais, sud-africains ou ceux de Botswana, kokamua. Nous ne devons pas s'etonner pourquoi nous restons toujours en arriere, n'inventons rien et demeurons des eternels consomateurs.

Le cours d'Analyse des Circuits que je me permets d'appeler Fondamental de l'Electricite' est aussi l'un des cours de tronc commun certes en polytechnique. Mais je m'etonne que son examen ici est oral. A` force de se tout permettre on risque de pratiquer certaines choses contre nature. L'examen de ce cours doit etre d'application ou meme ecrit car l'etudiant doit demontrer sa maitrise sur les circuits permettant l'electricite'. Et la demonstration des circuits electriques se fait par ecrit et non oralement. Pourquoi chercher a` inventer de l'huile quand les arachides, certains fruits et autres plantes la pourvoient?, ce professeur devrait nous amener du nouveaute' dans d'autres choses s'il vous plait et pas dans la methode de presenter son examen.

C'est visible que dans la faculte' polytechnique de Kinshasa les examens traditionnels sont les plus cotes' par rapport aux travaux pratiques(pas dans l'entendement congolais). Ailleurs le pourcentage des etudes pese plus sur les projects academiques que sur des examens, car c'est dans des projets que l'etudiant apprend a` exercer le metier, l'examen est la` seulement pour aider l'etudiant a` bien se defendre academiquement par expression.

RBV dans son élément ! Very Happy Very Happy Very Happy

Ah mpangi nasepeli mingi Smile Smile. On a un probleme serieux au Congo, l'amateurisme, complaisance, mediocrite' et legerete' nde ezoboma mboka. On ne change pas la nature, eza ya solo: on transforme quelqu'un que quand il veut etre transforme', sans quoi c'est honteux et malheureux. Nous serons toujours la queue avec de telle info dans tout le niveau congolais. Congolais ayokaka na ye soni te, voila une facon plus simple de dire les choses.

Mon cher Rick, la preuve quand je dis que certains pays en Afrique ne blaguent pas et ne restent pas en arriere, mais veulent leur niveau atteindre celui occidental: ci-bas l'un des laboratoires de l'Ecole Nationale Superieure Polytechnique de Yaounde au niveau de licence(ce qui implique que la pratique dans les cours et aux examens doivent etre imperatifs pour arriver a` participer aux recherches de ce labo a` la fin de ses etudes:

LGMMS: Labo de Géomatériaux, de Mécanique et des Structures

THEME DE RECHERCHE:

* Modélisation en mécanique,
* Déformation plastique et procédés de mise en forme
* Bois
* Composite, Fibres végétales et Polymères
* Essais, modélisation géotechniques et des géostructures,
* Analyse de cycle de vie appliquée en Génie Civil

Contacts :
- Pr. AYINA OHANDJA
- Dr. BEDA TIBI
- Dr. MAMBA MPELE
mamba_mpele@caramail.com
- Dr. ELOUNDOU
jp_eloundou@yahoo.fr

Yango wana Ngonga ebeti na Avocat de mobutu me font pleurer quand ils soutiennent le regime kabilique Very Happy Very Happy. Ils ignorent combien nous restons en arriere et veulent cacher leur aventure par des argumentations politiques et juridiques au sens inverse.

Regarder et bien voir
Technologie-polytechnique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive tension a` la faculte' de polytechnique de l'Unikin

Message  regarder et bien voir le 3/2/2013, 7:12 pm

Je n'avais pas vu cette contradiction:

L'article dit le prof titulaire de Mecanique Rationnelle II dispense en principe 30 heures de cours et son assistant 30 heures de pratique. Mais vu l'indisponibilite' du professeur titulaire, l'assisatnt a dispense' en meme temps les 30 heures de cours. Grave est maintenant de constater, selon l'article, que l'assistant ne maitrise pas suffisament le cours ni la methodologie du prof titulaire. Alors comment quelqu'un qui ne maitrise pas le cours l'ait dispense' aux etudiants et dans une si grande faculte' comme la polytechnique? Ou` est l'inspection academique ou le systeme du gouvernement de controle d'education? Si c'est avec de telles complaisances et legerete que nous espererons voir un miracle au Congo, on se trompe grandement. Et si les congolo-zairois ne veulent pas progresser?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive tension a` la faculte' de polytechnique de l'Unikin

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum