H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  Djodjo B le 3/7/2015, 6:07 pm

NGBANDA TERMINATOR CRIMINEL!

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  ndonzwau le 5/7/2015, 12:38 am

 
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2364-flash-honore-ngbanda-dans-la-presse-belge-pour-le-55-eme-anniversaire-de-l-independance-de-pas-d-opposition-et-pas-d-elections-dans-un-pays-occupe.html

 
"R.D.CONGO
«Pas d’opposition dans un pays occupé»
° http://www.lavenir.net/cnt/DMF20150629_00671215


  • Monde - mardi 30 juin 2015 08h18 - Interview : Philippe LERUTH - L'Avenir



«On ne peut parler d’élection tant que notre pays reste sous contrôle» étranger, dénonce Honoré Ngbanda-H. Ngbanda
(...)"

"Bruxelles, 30 juin 2015
D’ici à quelques mois, des élections doivent se dérouler au Congo. Pas dans le contexte actuel, proteste Honoré Ngbanda, président de l’Apareco. 
La République Démocratique du Congo (RDC) célèbre aujourd’hui le cinquante-cinquième anniversaire de son indépendance, dans un climat d’incertitude: le calendrier établi par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pourra-t-il être tenu? Le président Kabila s’effacera-t-il, comme la Constitution le lui prescrit, ou, suivant ses homologues burundais et rwandais, cherchera-t-il à briguer un troisième mandat? Ancien administrateur général de la Sûreté congolaise, ancien ministre de la Défense de feu le maréchal Mobutu et conseiller spécial en matière de sécurité, Honoré Ngbanda, donne sa lecture de la situation politique. Il le fait en qualité de président de l’Apareco (Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo), une «plate-forme de mouvements, associations et personnalités qui luttent contre les forces étrangères, qui ont agressé notre pays depuis 1996, et œuvrent encore à sa balkanisation, pour annexer la partie Est de son territoire». 
 
L'APARECO se présente-t-elle comme un parti politique, ou comme un mouvement citoyen ou un groupe de pression, qui s'efforce de rassembler plusieurs mouvements politiques sous une plate-forme de revendications communes? 
H.Ngbanda :
 L’APARECO (Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo) n’est pas un parti politique. Elle ne se situe pas non plus dans l’opposition politique. Elle est une plate-forme regroupant des mouvements, des associations et des personnalités physiques ou morales qui luttent dans la Résistance contre les forces étrangères, particulièrement rwandaises et ougandaises qui ont agressé le Zaïre depuis 1996, et qui œuvrent encore aujourd’hui, à travers des crimes de guerre et crimes contre l’humanité, à la balkanisation de notre pays pour annexer la partie Est de son territoire au Rwanda et à l’Ouganda. Cette thèse n’est pas une vue de l’esprit car, en plus de mes écrits et des nombreux autres, plusieurs enquêtes des experts de l’ONU et des ONG internationales ont maintes fois dénoncé ces faits avec même des preuves sur les auteurs de ces crimes. Mais des puissants lobbies complices à travers le monde ont chaque fois étouffé ces crimes et protégé leurs auteurs. Le dernier acte posé par l’épouse de Tony Blair, ancien premier ministre britannique, qui a défendu  le chef des services rwandais, Emmanuel Karenzi, et payé 1 Million de dollars pour sa mise en liberté provisoire constitue, si besoin en était encore, la dernière illustration.  
 
L'APARECO est présente en Belgique et a organisé un grand rassemblement en France, il y a quelques semaines: s'appuie-t-elle essentiellement sur la diaspora congolaise pour soutenir ses revendications?
H.N. : 
En tant que mouvement de résistance, l’APARECO est déclarée persona non gratta par le pouvoir d’occupation incarné par le « cheval de Troie» rwandais placé au sommet des institutions en RD-Congo. Je veux parler d’Hyppolite Kanambe qui se fait appeler frauduleusement «Joseph Kabila». Mais comme tout mouvement de résistance, l’état-major de l’APARECO est basé à l’extérieur de la RD-Congo, tandis que sa 5e colonne est disséminée partout à travers le pays et combat au sein des institutions, jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. Elle s’étend dans l’armée, la police et les services spéciaux civils et militaires. C’est un combat citoyen qui ne laisse de côté aucun secteur de la vie nationale. Mais la diaspora congolaise qui jouit de plus de liberté de parole et de mouvement constitue le fer de lance de la mobilisation du peuple congolais dans ce combat.   

Est-il vrai que l’APARECO réclame non seulement le départ du président de la République, M. Joseph Kabila, le 31 décembre 2015 au plus tard, mais exige aussi ledépart de tous les étrangers qui occupent une partie de la RDC (et plus précisément le "Grand Kivu") ? 
H.H. : 
L’APARECO n’a aucun délai pour toutes les forces étrangères qui occupent illégalement notre pays et nos institutions. Nous nous battons chaque jour pour mobiliser tout le peuple congolais en vue de bouter dehors toutes les forces d’occupation qui assassinent, violent et chassent les Congolais de leur terre pour les remplacer par des populations allochtones. Entendons-nous bien, nous ne prêchons pas la xénophobie contre des peuples frères et voisins, mais nous combattons ces lobbies ethniques et hégémoniques des pseudo-intellectuels tutsis qui sèment la mort et la désolation pour assouvir leurs rêves méphistophéliques  et utopiques visant à dominer les peuples de toute la région des Grands Lacs africains, et parmi lesquels le peuple congolais en premier.  

Qui doit assurer l'expulsion des nombreux miliciens étrangers présents au Kivu? Les FARDC ou les militaires de la Monusco? Ou FARDC et Monusco réunis?
H.N. : 
Je voudrais d’abord attirer votre attention sur certaines réalités qu’on occulte souvent avec des discours amphigouriques: primo, ces miliciens étrangers qui opèrent au Kivu sont là depuis plus de 20 ans aujourd’hui ; secundo, le Rwanda qui prétend avoir attaqué le Zaïre en 1996 pour neutraliser ces milices a pénétré avec ses troupes jusqu’à 2000 km à l’intérieur de notre pays, et ses troupes y demeurent encore jusqu’aujourd’hui; tertio : le territoire où opèrent ces milices étrangères, c’est-à-dire le Kivu, est une région enclavée et encadrée depuis plus de 10 ans par les troupes de l’ONU (avec plus de 20.000 hommes) qui contrôlent tous les aéroports et les grands axes routiers. Comment pouvez-vous expliquez que ces milices rwandaises continuent à se ravitailler en armes et minutions durant plus de 20 ans sans que leurs réseaux ne soient neutralisés? La vérité est que Kagamé, « Kabila » et la MONUSCO sont complices de cette situation. Et de nombreux scandales qui ont été étouffés en font foi. Ensuite, les FARDC n’existent pas en tant qu’armée réellement congolaise, car «Kabila» l’a mise aujourd’hui entre les mains d’officiers et de troupes rwandais, particulièrement à l’Est de la RDC.
J’ai publié un résumé de 30 pages de mon enquête (cf [url=http://www.apareco-rdc.com/images/Documents_pdfs_new/Dossier Enqute sur le fonctionnement du rseau dinfiltration et du systme doccupation de la Rpublique Dmocratique du Congo par le Rwanda 12 Fvrier 2015 2.pdf][/url] ) dans lequel je démontre avec preuves cette infiltration et cette félonie. Seul une armée d’un Congo libéré de la présence militaire et politique rwandaise et ougandaise saura mettre fin aux exactions des milices qui servent de prétexte au Rwanda pour justifier sa présence en RD-Congo. C’est un cercle vicieux que seuls les Congolais eux-mêmes doivent briser pour mettre fin à ce cycle infernal de crimes récurrents.

On parle d'une concertation nationale qui devrait se dérouler après le départ de M. Joseph Kabila, pensez-vous qu’une concertation nationale peut être organisée dans ce contexte?Qui devrait y être convié et quels problèmes cette concertation nationale devrait-elle résoudre?  
H.N. : 
Vous posez là une question de fond : quel problème les Congolais doivent-ils débattre entre eux? Le drame que vit la RDC depuis 1996 n’est pas issu d’un conflit interne entre les Congolais. Je vous recommande de voir ou de revoir le documentaire  de Jihan El-Tahri, «L’Afrique en morceaux » ( Partie1 :[url=https://www.youtube.com/watch?v=QaJu_AiqULU]https://www.youtube.com/watch?v=QaJu_AiqULU & Partie2 :https://www.youtube.com/watch?v=OD4HhFn3F-M ) dans lequel les présidents ougandais et rwandais Museveni et Kagamé déclarent urbis et orbis    que ce sont eux qui ont agressé le Zaïre pour chasser Mobutu. Ils y ont même décrit, avec tout le cynisme, comment ils se sont servis des Congolais, dont LD Kabila, comme des simples cache-sexe pour camoufler leur agression. Ils ont été appuyés par l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Zaïre à cette époque, Dan Simpson, qui a avoué que c’est son pays, les Etats-Unis d’Amérique, qui a dirigé les opérations contre le Zaïre…. Et aujourd’hui, ce sont toujours les mêmes forces qui continuent d’occuper et de piller la RDC en vue de la balkaniser. Que viennent alors faire les concertations des Congolais dans cette problématique d’agression extérieure de leur pays? Tous les scenarii des dialogues et concertations organisées jusqu’ici n’ont été que des astuces qu’inventent les Rwandais et leurs alliés chaque fois qu’ils se voient coincés et cela, pour détourner l’attention du peuple congolais et desserrer l’étau. Depuis quelques années, ceux qui avaient accepté d’aller aux élections en 2011 avec les étrangers réclament le dialogue. Et chaque fois, «Kabila» les a envoyés paitre ailleurs. Pourquoi brusquement aujourd’hui, alors que son mandat prend définitivement fin, il sort des millions de dollars pour corrompre les hommes politiques congolais pour qu’ils acceptent un simulacre de négociation? Là est toute la question ! Voilà pourquoi l’APARECO appelle le peuple congolais à ne pas tomber une énième fois dans ce piège. Les précédents dialogues d’Addis-Abeba, de Lusaka I et II, de Sun city, de Pretoria, de Kampala et de Nairobi n’ont rien apporté aux Congolais. Seule la libération de la RD-Congo des forces d’occupation étrangère mettra fin à l’imbroglio et au cycle de crimes et de pillages que nous connaissons depuis deux décennies.  

L'APARECO exige-t-elle la rédaction d'une nouvelle constitution congolaise?
H.N. : 
Vous savez comme moi que cette constitution en vigueur en RD-Congo a été boutiquée à Liège en Belgique par ceux-là même qui ont imposé aux Congolais en 2006 le rwandais qui est aujourd’hui au pouvoir en RDC. C’est un prêt-à-porter fait sur mesure pour «Joseph Kabila» et qu’on a rafistolé chaque fois pour l’adapter à sa taille selon qu’il grossissait ou il maigrissait. En 1995, toute la classe politique congolaise, toutes tendances politiques confondues, était arrivée à tomber d’accord sur un projet de constitution issu de la Conférence Nationale Souveraine, après son amendement. Pour nous donc, une fois la RD-Congo libérée, nous estimons que le peuple congolais pourrait revenir sur ce projet accepté par la majorité de la classe politique. Nous pourrions ensemble réexaminer éventuellement quelques deux ou trois points restés en suspens. Mais il n’est pas honorable que l’élite congolaise et son peuple acceptent cette «charte de l’occupation» imposée par leurs agresseurs.    
 
L'APARECO compte-t-elle présenter un candidat en tant que telle, en cas de scrutin présidentiel au début 2016?Si oui, M. Ngbanda sollicitera-t-il ce poste de candidat à la présidence de la République? 
H.N. : 
Pour l’PARECO, on ne peut pas parler d’élection tant que notre pays est encore sous le contrôle des forces étrangères. Nous ne sommes pas les premiers à adopter cette position de fermeté. La France et d’autres pays d’Europe occupés par l’Allemagne nazie avaient eux aussi adopté la même attitude. Pourquoi les Congolais seraient-ils éternellement pusillanimes ?

M. Ngbanda, vous avez fait partie du dernier gouvernement de l'époque Mobutu: cela ne pourrait-il pas vous être reproché, si l'on se souvient des excès qui ont été reprochés au défunt maréchal Mobutu?
H.N. : 
Savez-vous que tous les «mobutistes» qui ont travaillé avec Mobutu des années avant moi sont aujourd’hui dans le régime de «Kabila», et que certains sont même ses conseillers les plus proches? Croyez-vous que j’ai eu plus de responsabilité dans la gestion du régime de Mobutu que Léon Kengo qui fut trois fois premier ministre de Mobutu et qui a exercé durant des années la plus haute fonction dans la magistrature sous Mobutu? Pourtant, il est aujourd’hui le numéro 2 du système en place, et cela ne semble gêner personne! Savez-vous que le propre fils biologique du Maréchal Mobutu a été vice-premier ministre de «Kabila»? La différence avec moi, c’est que j’ai catégoriquement refusé toutes les propositions qui m’ont été faites pour composer avec les bourreaux du peuple congolais. J’ai rejeté toutes les offres alléchantes qui m’ont été faites. J’ai choisi librement de me battre en faveur de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de mon pays. Le pouvoir n’est pas le seul objectif d’un combat politique.

L'opposition au camp du président Kabila doit-elle se mettre d'accord sur uncandidat unique pour avoir une chance de l'emporter?M. Ngbanda, en pareil cas, revendiquerait-il ce poste de candidat unique de l'opposition?
H.N.: 
[Ce sont justement ces termes-là que je récuse. On ne peut pas parler d’opposition politique tant que le pays est occupé et dirigé par des forces étrangères. Ce  n’est donc pas le pouvoir qui m’attire pour l’instant. Si tel était le cas, j’aurais déjà accepté plusieurs offres qui m’ont été faites depuis 1998 par LD Kabila et ensuite par Hyppolite Kanambe, alias «Joseph Kabila». Je suis sincèrement préoccupé d’abord par l’occupation et le danger de la balkanisation de la RD-Congo, mon pays. On ne parle de l’opposition que dans un régime démocratique et non dans un pays sous-occupation. 

M. Ngbanda, craignez-vous pour votre sécurité, en tant que porte-drapeau d'un mouvement de résistance?
H.N. : 
Ce n’est un secret pour personne. Je suis aujourd’hui la bête noire des agresseurs tutsi-rwandais au pouvoir à Kigali comme à Kinshasa, car la mobilisation des Congolais de la diaspora et de l’intérieur du Congo a mis à mal le projet d’occupation et de balkanisation qu’ils croyaient mener à bout sans obstacle. Depuis qu’ils ont pris conscience du résultat progressif de cette mobilisation qu’ils avaient minimisée au départ, les services rwandais de Paul Kagame et de «Joseph Kabila» dépensent des millions de dollars pour mon élimination physique ainsi que pour celle de mes principaux collaborateurs au sein de l’APARECO. Depuis plusieurs années, je suis forcé d’évoluer dans la stricte clandestinité pour ma sécurité. Rappelez-vous ce que Kagame a fait à ses opposants tutsis en Afrique du Sud. Mais je n’ai pas peur. Je suis cependant très prudent et très déterminé à la fois. Albert Einstein a dit : « le monde ne sera pas détruit par les méchants, mais par ceux qui les regardent sans rien faire ». Je ne veux pas être parmi ces leaders politiques congolais qui regardent les étrangers détruire leur peuple et leur pays sans rien faire.    
Propos recueillis par :
Philippe Leruth
Journaliste"



"«Joseph Kabila» dans le tourment prépare un coup de Jarnac contre plusieurs collabos congolais :
 Evil or Very Mad  Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2366-joseph-kabila-dans-le-tourment-prepare-un-coup-de-jarnac-contre-plusieurs-collabos-congolais.html
Les anciens stratèges des services secrets de Mobutu à la rescousse du dictateur rwandais


Il est devenu comme un lion blessé dans une cage, nous dit un très proche confident de « Joseph Kabila » qui nous livre le climat d’enfer et de fin règne qui prévaut au sein de la kabilie, particulièrement à Kingakati qui est devenu la cage au lion pour le fils d’Adrien Kanambe qui tourne en rond, cherchant vainement l’issue pour échapper à l’étau de la date limite et fatidique de décembre 2016. Après l’échec patent de ses principaux lieutenants, Boshab, Mende, Kalev et consorts à lui proposer une recette efficace pour le sortir de sa cage, Hyppolite Kanambe s’est résolu de recourir à l’expertise des anciens stratèges des services secrets de Mobutu. Mokolo wa Mpombo, Nkema Lilo et Atundu Liongo lui ont élaboré une «potion magique» que Atundu est allé lui remettre à Kingakati au courant de la semaine du 24 juin 2015. Eux qui n’ont pas réussi à sauver Mobutu, face à une situation devenue désespérée se targuent de pouvoir sauver un pauvre kadogo rwandais qui rêve de passer le reste de sa vie à la tête de la RDC ! Quel gag !

Le contenu de leur recette n’est autre qu’un remake du schéma du dialogue de la transition lors de la 2e République après la Conférence nationale souveraine :

·  Primo, les trois experts de Mobutu lui proposent de tout faire pour impliquer Etienne Tshisekedi dans le dialogue.

·    Secundo, le dialogue devra aboutir à la création de « l’Acte de la Transition », une sorte de constitution de la transition qui fixera les conditions de partage du pouvoir en précisant que le Premier ministre devra être issu de l’Opposition et partagera la gestion de la République avec le Président de la République en place. Exactement un remake de la transition à la fin de la 2e République.

·Tertio, pour assurer la bonne réussite de ce projet, le document propose l’implication impérative de l’APARECO à travers 5 personnes ciblées nommément : Honoré Ngbanda, Candide Okeke, José Ilunga, Patrick Lukika et Léonard Mulopo. Mais la grande difficulté reste l’inaccessibilité et l’intransigeance des 5 personnes ciblées.

Conquis par l’idée, « Kabila » vient de dépêcher une mission aux Etats-Unis d’Amérique et en Europe pour tenter de vendre cette nouvelle recette aux occidentaux. A cet effet, John Kukulu a quitté Kinshasa ce vendredi 03 juillet à la tête d’une forte délégation, secondé par Masudi, le 1er Président de la Cour d’appel de Matete, celui-là même qui fut chargé de l’opération du charnier de Maluku. Après l’étape de Washington, l’équipe se rendra successivement au Royaume-Uni, en Suède, en Belgique et en France. C’est là qu’elle compte tenter de nouer le contact avec les hautes cadres de l’APARECO cités ci-dessus.

Et c’est ici que nous ne comprenons plus « le raïs » qui perd toute sa logique, au moment où la mission part en Occident pour vendre son plan, il convoque Kalev et Mugalu pour tonner sur eux et exprimer sa déception sur les «Tshisekedi» qui sont malhonnêtes (sic). « Ils ont cru me contourner en appelant les gens à un dialogue international. Vous devez aller leur dire de rembourser tout mon argent qu’ils ont reçu ! » La saga semble nous réserver encore des rebondissements. Car Janet «Kabila», elle, n’y va pas avec le dos de la cuillère. Elle menace carrément Kalev et Mugalu de connaître le sort de Katumba Mwanke s’ils ne ramènent pas leur argent ! « Mon frère a décidé de faire un passage en force, il n’a pas besoin des Tshisekedi», tranche-t-elle sèchement. Quelle logique les Kanambe suivront-ils en fin de compte ? Les jours à venir nous réservent des rebondissements au sein de la kabilie en furie.    

Luzolo chargé de monter des dossiers fictifs pour faire chanter ou casser les opposants congolais les plus farouches

L’hypothèse d’un coup de Jarnac pour un passage en force semble être la plus probable parce que la mieux adaptée à la personnalité même de l’imposteur qui raffole l’arnaque, la fourberie et la brutalité. En effet, un patriote bien placé à l’intérieur du pays , nous informe que Luzolo vient de revoir les instructions formelles de « Kabila » pour procéder sans tarder au montage des dossiers judiciaires fictifs pour charger les opposants congolais les plus virulents qui s’opposent courageusement et publiquement à toutes les tentatives de prolongation de son mandat présidentiel. Il s’agit notamment de Franck Diongo, Buse, Mvuemba, Martin Fayulu et Gabriel Mokia. L’opération consiste à les faire emprisonner ou à les bâillonner en les faisant chanter pour qu’ils acceptent sans rechigner la dynamique du dialogue devant mener à la prolongation du mandat à vie de Kanambe. Car le changement de la Constitution devra consacrer l’élection du Président de la République par suffrage indirecte. Ainsi, Kanambe n’aura plus à affronter la colère du peuple congolais, mais se contentera de manipuler les collabos « élus » par lui-même, à coup d’argent, au premier degré.

« Kabila» est donc décidé d’engager une épreuve de force avec le peuple congolais. Les Patriotes doivent se préparer à un affrontement corps-à-corps avec l’ennemi du peuple congolais. La mobilisation s’impose à tous les niveaux de la couche sociale. Le laxisme et le compromis n’ont plus de place. L’œil du Patriote est debout et interpelle soldat, policier, professeur, étudiant, professeur, lycéen, travailleur, cultivateur…. A se positionner pour le combat. Seul le peuple congolais libérera  la République démocratique du Congo !

Paris, le 03 Juillet 2015
Candide OKEKE
L’ŒIL DU PATRIOTE"



° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2365-a-suivre-absolument-honore-ngbanda-deballe-les-tshisekedi-pere-fils-et-met-en-garde-felix-tshilombo.html




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 26/7/2015, 1:27 pm, édité 6 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  ndonzwau le 5/7/2015, 5:07 pm

"«Joseph Kabila» dans l’œil du cyclone !
·     Crise et dispute au sein du Tutsi-power à Kinshasa : «Kabila» se dispute avec Ruberwa et Nyarugabo...
·  Interpellation des dirigeants des pays membres de la SADC qui redoutent la concentration des troupes rwandaises au Parc de Kundelungu, ils interpellent «Kabila» qu’ils considèrent comme une menace de paix pour toute la région...
· Un mémorandum anonyme de mise en garde des officiers militaires congolais atterrit «mystérieusement» sur le bureau de «Kabila»" à Kingakati..."

Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2368-joseph-kabila-dans-l-oeil-du-cyclone.html




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  ndonzwau le 14/7/2015, 3:51 pm

"Trois anciens chefs des services de Mobutu au chevet de «Joseph Kabila»
1 million de dollars à la disposition du trio pour organiser une «consultation populaire», secrète, réduite et rapide  auprès des chefs coutumiers et religieux dans quatre provinces
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2382-trois-anciens-chefs-des-services-de-mobutu-au-chevet-de-joseph-kabila.html 
 
Dans sa parution du 3 juillet 2015 sous-titré «Les anciens stratèges des services secrets de Mobutu à la rescousse du dictateur rwandais» http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/le-fil-de-linfo/2367-joseph-kabila-dans-le-tourment-prepare-un-coup-de-jarnac-contre-plusieurs-collabos-congolais.html , L’œil du Patriote avait révélé la présence des trois anciens chefs des services spéciaux du Maréchal Mobutu chez  l’imposteur rwandais Hyppolite Kanambe, pour lui apporter leurs expertises en vue de le sortir de l’impasse politique dans laquelle il se trouve. Mais grâce à une source très proche à l’un des trois anciens bonzes de Mobutu, L’œil du Patriote, qui vous avait promis de poursuivre ses investigations pour cerner les stratégies que ces trois grands collabos comptent proposer au pouvoir d’occupation, est aujourd’hui en mesure de vous offrir non seulement le compte rendu détaillé de leur messe noire avec Kanambe, mais aussi la «recette miracle» que ces trois sinistres mousquetaires ont proposé à leur nouveau boss. 
 
Tout a commencé le vendredi 03 juillet dernier, le jour où « Joseph Kabila » avait réuni autour de lui les trois anciens chefs de services du Maréchal Mobutu : Edouard Mokolo wa Mpombo, Roger Pius Nkema Lilo et André Alain Atundu. Les trois hommes y avaient été conduits par le tutsi-rwandais qui supervise aujourd’hui toutes les structures des services de sécurité et de renseignement de la RD-Congo, Bizima Karaha alias Bizimana Karamueto. Une seule personne néophyte au monde du renseignement, la sœur de l’imposteur, Janet «Kabila», avait pris part à cette conciliabule qui devait être tenue très secrète vis-à-vis de toute la classe politique et du public congolais. Car il est désormais établi que «Kabila» n’a plus confiance à son entourage politique et sécuritaire du moment. Et il le fit savoir clairement, en guise d’introduction, à ses trois invités : il leur expliqua sans fioriture qu’il les avait fait venir pour solliciter leur expertise dans le but de l’aider à sortir de l’impasse politico-judiciaire dans lequel il se trouve actuellement, et qui l’empêche de réaliser son rêve de demeurer au pouvoir pour plusieurs années encore. Car, explique-t-il, toutes les personnes à qui il a remis beaucoup d’argent pour l’aider dans ce sens l’ont toutes déçu. Et depuis lors, il n’a plus confiance en personne, à l’exception de sa sœur Janet. Il précisa à ses invités qu’il avait beaucoup compté au début sur la complicité de l’UDPS pour réussir la tenue du dialogue en vue de prolonger son mandat, mais malheureusement, celle-ci s’est rétractée au dernier moment, et il se trouve de nouveau devant un blocage. Il est bien entendu qu’une récompense conséquente attend ses trois «sauveurs» s’ils arrivaient à lui apporter une solution miracle en le sortant de cette impasse et de l’étau qui se resserre chaque jour sur lui.

Après son introduction, c’est Roger Nkema Iilo qui prit la parole le premier pour lui demander quels étaient les appuis concrets dont il bénéficiait sur le plan international, régional et intérieur. Curieusement, «Joseph Kabila » laissa sa sœur Janet répondre à cette question. Elle fut très précise et concise dans sa  réponse. Elle indiqua d’abord qu’au niveau international, ils avaient perdu leurs principaux soutiens et qu’ils n’étaient plus soutenus que par certaines multinationales. Ensuite au niveau régional, elle précisa qu’ils avaient encore l’appui du Rwanda, Ouganda, Burundi et Tanzanie, tandis qu’ils ont perdu le soutien combien appréciable de l’Angola, Afrique du Sud et Zimbabwe. Et enfin au niveau interne, la sœur de Kanambe a été plus amère : elle a confié à ses invités qu’ils ne peuvent plus faire confiance aux partis politiques congolais, même pas à ceux de la majorité présidentielle comme le MSR, a-t-elle martelée, très nerveuse. Depuis la mort de Katumba Mwanke, a-t-elle conclu l’air abattu, « nous n’avons plus jamais trouvé quelqu’un pour le remplacer. Et depuis lors, notre base du Katanga est divisée et totalement affaiblie par des dissensions et des rivalités». Le climat était plutôt lourd et maussade, confie l’un des trois bonzes à son proche entourage.

C’est alors qu’Edouard Mokolo wa Mpombo prend la parole pour convaincre «Kabila» qu’il se trouve exactement dans la même situation de Mobutu en 1989 où il devait opérer le même choix cornélien face à la pression intérieure et extérieure qu’il subissait. Il demande alors à «Joseph Kabila» de leur accorder un laps de temps pour faire une «consultation populaire » comme fit le président Mobutu. Mais compte tenu de l’urgence, il lui propose une version rapide et réduite de cette «consultation», dans le temps et dans l’espace: il suggère d’organiser des consultations pendant 21 jours auprès des chefs coutumiers, des personnalités religieuses et sociales influentes et cela, dans les quatre Provinces stratégiques dont la Ville-Province de Kinshasa (tous les Chefs Bateke), le Bandundu, le Bas-Congo et la Province orientale. Le résultat de cette première étape déterminera s’il faudra étendre ou pas cette opération aux 7 autres provinces du pays. Mais en attendant le résultat de cette mission, les 3 bonzes de Mobutu ont demandé et insisté auprès de leur boss «Kabila» pour qu’il ne se presse pas pour organiser le dialogue et pour qu’il attende le résultat de cette consultation de la base populaire. Et s’agissant de leur «ange gardien», Bizima Karaha, qui devait les accompagner partout pour vérifier leur «fidélité», les 3 collabos ont sollicité la compréhension et la magnanimité  du «raïs» pour que Bizima n’apparaisse pas à leurs côtés durant les contacts qu’ils auront avec les Congolais, à cause de sa morphologie rwandaise qui risque d’irriter les Congolais et  de provoquer leur hostilité envers cette consultation. Ce qui risque de faire capoter toute les chances de réussite de leur mission. Janet «Kabila» et son frère ont été totalement emballés par cette proposition. Au point qu’elle n’a point rechigner pour remettre 1 million de dollar américain en liquide demandé par les trois «experts», comme première tranche du budget pour réaliser cette opération qui a démarré le mardi 7 juillet dernier.

Mais Kanambe saura-t-il attendre le résultat de cette opération dont il doit redouter le résultat final au fin fond de son cœur? Car Il sait pertinemment bien qu’aujourd’hui, le peuple congolais dans son ensemble ne veut plus de l’occupation rwandaise. Et comme preuve, les 3 collabos «mobutistes» en face de lui n’ont pas hésité à le supplier pour que Bizima Karaha n’apparaisse pas aux côtés d’eux lors des contacts qu’ils auront avec les Congolais et cela, à cause de sa morphologie rwandaise qui risque d’irriter les Congolais et de faire échouer la mission. Car, ont-ils dit, il ya une forte hostilité des Congolais contre les Rwandais ! N’est-ce pas là déjà le résultat réel et anticipatif de cette «consultation populaire» nouvelle version? A moins que les 3 collabos aient l’intention de boutiquer un rapport fictif pour lui faire plaisir!

Cette minable scène de la messe noire des «mobutistes» avec Kanambe pose en même temps une question fondamentale de conscience - pour tant qu’elle existe encore - pour ces trois anciens chefs de services du Maréchal Mobutu : le fait même qu’ils aient supplié Hyppolite Kanambe pour que Bizima Karaha n’apparaisse pas aux côtés d’eux lors des contacts avec les Congolais, mais qu’il reste caché tout près, quelque part dans un endroit discret où ils iraient chaque fois lui faire rapport après leurs contacts, les trois hommes reconnaissent par là qu’ils sont en train de travailler pour le compte des Rwandais qui occupent notre pays. Mais ils le font quand-même pour de l’argent ! C’est en cela qu’Honoré Ngbanda dit haut et fort qu’ils sont tous des traîtres et qu’ils sont impardonnables ! Il n’est pas acceptable que ces enfants du pays pour lesquels le peuple congolais a investi beaucoup d’argent pour leur formation à l’étranger mettent aujourd’hui leur savoir-faire au service des ennemis qui violent, pillent et détruisent leur pays et leur peuple. L’APARECO leur demande au moins de se ressaisir et de produire à tous les Congolais, les vrais résultats de leur « consultation » : la vraie volonté du peuple congolais !       

Paris, le 13 Juillet 2015 
Candide OKEKE 
L’ŒIL DU PATRIOTE"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  Libre Examen le 15/7/2015, 3:52 pm

ndonzwau a écrit:
"Trois anciens chefs des services de Mobutu au chevet de «Joseph Kabila»
1 million de dollars à la disposition du trio pour organiser une «consultation populaire», secrète, réduite et rapide  auprès des chefs coutumiers et religieux dans quatre provinces
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2382-trois-anciens-chefs-des-services-de-mobutu-au-chevet-de-joseph-kabila.html 
 
Dans sa parution du 3 juillet 2015 sous-titré «Les anciens stratèges des services secrets de Mobutu à la rescousse du dictateur rwandais» http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/le-fil-de-linfo/2367-joseph-kabila-dans-le-tourment-prepare-un-coup-de-jarnac-contre-plusieurs-collabos-congolais.html , L’œil du Patriote avait révélé la présence des trois anciens chefs des services spéciaux du Maréchal Mobutu chez  l’imposteur rwandais Hyppolite Kanambe, pour lui apporter leurs expertises en vue de le sortir de l’impasse politique dans laquelle il se trouve. Mais grâce à une source très proche à l’un des trois anciens bonzes de Mobutu, L’œil du Patriote, qui vous avait promis de poursuivre ses investigations pour cerner les stratégies que ces trois grands collabos comptent proposer au pouvoir d’occupation, est aujourd’hui en mesure de vous offrir non seulement le compte rendu détaillé de leur messe noire avec Kanambe, mais aussi la «recette miracle» que ces trois sinistres mousquetaires ont proposé à leur nouveau boss. 
 
Tout a commencé le vendredi 03 juillet dernier, le jour où « Joseph Kabila » avait réuni autour de lui les trois anciens chefs de services du Maréchal Mobutu : Edouard Mokolo wa Mpombo, Roger Pius Nkema Lilo et André Alain Atundu. Les trois hommes y avaient été conduits par le tutsi-rwandais qui supervise aujourd’hui toutes les structures des services de sécurité et de renseignement de la RD-Congo, Bizima Karaha alias Bizimana Karamueto. Une seule personne néophyte au monde du renseignement, la sœur de l’imposteur, Janet «Kabila», avait pris part à cette conciliabule qui devait être tenue très secrète vis-à-vis de toute la classe politique et du public congolais. Car il est désormais établi que «Kabila» n’a plus confiance à son entourage politique et sécuritaire du moment. Et il le fit savoir clairement, en guise d’introduction, à ses trois invités : il leur expliqua sans fioriture qu’il les avait fait venir pour solliciter leur expertise dans le but de l’aider à sortir de l’impasse politico-judiciaire dans lequel il se trouve actuellement, et qui l’empêche de réaliser son rêve de demeurer au pouvoir pour plusieurs années encore. Car, explique-t-il, toutes les personnes à qui il a remis beaucoup d’argent pour l’aider dans ce sens l’ont toutes déçu. Et depuis lors, il n’a plus confiance en personne, à l’exception de sa sœur Janet. Il précisa à ses invités qu’il avait beaucoup compté au début sur la complicité de l’UDPS pour réussir la tenue du dialogue en vue de prolonger son mandat, mais malheureusement, celle-ci s’est rétractée au dernier moment, et il se trouve de nouveau devant un blocage. Il est bien entendu qu’une récompense conséquente attend ses trois «sauveurs» s’ils arrivaient à lui apporter une solution miracle en le sortant de cette impasse et de l’étau qui se resserre chaque jour sur lui.

Après son introduction, c’est Roger Nkema Iilo qui prit la parole le premier pour lui demander quels étaient les appuis concrets dont il bénéficiait sur le plan international, régional et intérieur. Curieusement, «Joseph Kabila » laissa sa sœur Janet répondre à cette question. Elle fut très précise et concise dans sa  réponse. Elle indiqua d’abord qu’au niveau international, ils avaient perdu leurs principaux soutiens et qu’ils n’étaient plus soutenus que par certaines multinationales. Ensuite au niveau régional, elle précisa qu’ils avaient encore l’appui du Rwanda, Ouganda, Burundi et Tanzanie, tandis qu’ils ont perdu le soutien combien appréciable de l’Angola, Afrique du Sud et Zimbabwe. Et enfin au niveau interne, la sœur de Kanambe a été plus amère : elle a confié à ses invités qu’ils ne peuvent plus faire confiance aux partis politiques congolais, même pas à ceux de la majorité présidentielle comme le MSR, a-t-elle martelée, très nerveuse. Depuis la mort de Katumba Mwanke, a-t-elle conclu l’air abattu, « nous n’avons plus jamais trouvé quelqu’un pour le remplacer. Et depuis lors, notre base du Katanga est divisée et totalement affaiblie par des dissensions et des rivalités». Le climat était plutôt lourd et maussade, confie l’un des trois bonzes à son proche entourage.

C’est alors qu’Edouard Mokolo wa Mpombo prend la parole pour convaincre «Kabila» qu’il se trouve exactement dans la même situation de Mobutu en 1989 où il devait opérer le même choix cornélien face à la pression intérieure et extérieure qu’il subissait. Il demande alors à «Joseph Kabila» de leur accorder un laps de temps pour faire une «consultation populaire » comme fit le président Mobutu. Mais compte tenu de l’urgence, il lui propose une version rapide et réduite de cette «consultation», dans le temps et dans l’espace: il suggère d’organiser des consultations pendant 21 jours auprès des chefs coutumiers, des personnalités religieuses et sociales influentes et cela, dans les quatre Provinces stratégiques dont la Ville-Province de Kinshasa (tous les Chefs Bateke), le Bandundu, le Bas-Congo et la Province orientale. Le résultat de cette première étape déterminera s’il faudra étendre ou pas cette opération aux 7 autres provinces du pays. Mais en attendant le résultat de cette mission, les 3 bonzes de Mobutu ont demandé et insisté auprès de leur boss «Kabila» pour qu’il ne se presse pas pour organiser le dialogue et pour qu’il attende le résultat de cette consultation de la base populaire. Et s’agissant de leur «ange gardien», Bizima Karaha, qui devait les accompagner partout pour vérifier leur «fidélité», les 3 collabos ont sollicité la compréhension et la magnanimité  du «raïs» pour que Bizima n’apparaisse pas à leurs côtés durant les contacts qu’ils auront avec les Congolais, à cause de sa morphologie rwandaise qui risque d’irriter les Congolais et  de provoquer leur hostilité envers cette consultation. Ce qui risque de faire capoter toute les chances de réussite de leur mission. Janet «Kabila» et son frère ont été totalement emballés par cette proposition. Au point qu’elle n’a point rechigner pour remettre 1 million de dollar américain en liquide demandé par les trois «experts», comme première tranche du budget pour réaliser cette opération qui a démarré le mardi 7 juillet dernier.

Mais Kanambe saura-t-il attendre le résultat de cette opération dont il doit redouter le résultat final au fin fond de son cœur? Car Il sait pertinemment bien qu’aujourd’hui, le peuple congolais dans son ensemble ne veut plus de l’occupation rwandaise. Et comme preuve, les 3 collabos «mobutistes» en face de lui n’ont pas hésité à le supplier pour que Bizima Karaha n’apparaisse pas aux côtés d’eux lors des contacts qu’ils auront avec les Congolais et cela, à cause de sa morphologie rwandaise qui risque d’irriter les Congolais et de faire échouer la mission. Car, ont-ils dit, il ya une forte hostilité des Congolais contre les Rwandais ! N’est-ce pas là déjà le résultat réel et anticipatif de cette «consultation populaire» nouvelle version? A moins que les 3 collabos aient l’intention de boutiquer un rapport fictif pour lui faire plaisir!

Cette minable scène de la messe noire des «mobutistes» avec Kanambe pose en même temps une question fondamentale de conscience - pour tant qu’elle existe encore - pour ces trois anciens chefs de services du Maréchal Mobutu : le fait même qu’ils aient supplié Hyppolite Kanambe pour que Bizima Karaha n’apparaisse pas aux côtés d’eux lors des contacts avec les Congolais, mais qu’il reste caché tout près, quelque part dans un endroit discret où ils iraient chaque fois lui faire rapport après leurs contacts, les trois hommes reconnaissent par là qu’ils sont en train de travailler pour le compte des Rwandais qui occupent notre pays. Mais ils le font quand-même pour de l’argent ! C’est en cela qu’Honoré Ngbanda dit haut et fort qu’ils sont tous des traîtres et qu’ils sont impardonnables ! Il n’est pas acceptable que ces enfants du pays pour lesquels le peuple congolais a investi beaucoup d’argent pour leur formation à l’étranger mettent aujourd’hui leur savoir-faire au service des ennemis qui violent, pillent et détruisent leur pays et leur peuple. L’APARECO leur demande au moins de se ressaisir et de produire à tous les Congolais, les vrais résultats de leur « consultation » : la vraie volonté du peuple congolais !       

Paris, le 13 Juillet 2015 
Candide OKEKE 
L’ŒIL DU PATRIOTE"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Serait-ce la première fois que l’œil du Patriote nous délecte de ces genres de contes !

Cette fois-ci, c’est une source très proche de trois anciens chefs de services de renseignement de Mobutu. Ainsi donc, au moins un de ces trois anciens chefs de services de Mobutu, après être sorti d’une réunion très secrète, restreinte à 6 personnes serait allé rendre compte de la réunion à quelqu’un qui lui est très proche et en qui il a confiance.  Ce dernier aussitôt en informe l’œil du Patriote qui se précipite pour publier l’histoire.

Nous allons, ci-après, profiter de cette histoire telle qu’elle nous est rapportée par l’œil du Patriote pour voir ce qu’elle nous révèle sur les hommes qui ont été à charge de services de renseignements de Mobutu, aussi bien les trois chefs de services cités par l’œil du Patriote que Monsieur Honoré Ngbanda lui-même.

Nous parlons bien ici d’anciens chefs de services de Mobutu, donc des connaisseurs en matière de renseignements. Nous présumons que la discrétion, le fait de garder les informations secrètes, le fait de préserver sa source d’informations de sorte qu’aucune soupçon ne soit portée sur la personne qui est votre source d’information sont parmi les qualités dont doit faire montre toute personnes impliquée dans les services de renseignements. Nous présumons que les trois anciens chefs de services de Mobutu connaissent ces choses. Nous présumons que ces trois anciens chefs de services de Mobutu sont aussi capables de détecter la source d’une fuite d’information. Nous présumons que le chef de l’APARECO connait aussi ces choses.

Dès lors comment peut-on comprendre que quelqu’un qui se présente comme un professionnel de services de renseignements, un expert en matière de renseignements puisse toujours permettre la publication d’information des réunions supposées être secrètes en donnant des indices sur les sources qui l’informent ? Comment peut-il, au lendemain d’une rencontre de haut niveau entre deux personnalités politiques laquelle rencontre ne réunissait quelques personnes seulement, déclarer qu’il est au courant de ce qui s’est dit lors de la rencontre ? Comment peut-on comprendre qu’un expert en matière de renseignement puisse demander publiquement aux manifestants du 19 janvier de le contacter ? Comment peut-on comprendre qu’un expert en matière de renseignements puisse réunir en même temps 50 officiers pour leur confier un projet qui devrait être avant tout secret ?

La dernière réunion dont le compte rendu nous est rapporté par l’œil du Patriote aurait réuni les 6 personnes suivantes : Joseph Kabila, Janet Kabila, Bizima Karaha, Edouard Mokolo wa Mpombo, Roger Pius Nkema et André Alain Atundu. Et, d’après l’œil du Patriote, c’est une source très proche d’un des trois anciens chefs de services de Mobutu qui l’aurait informé du contenu de la réunion.

Mettez-vous à la place de ces trois anciens chefs de services. Combien de temps pensez-vous qu’il leur faudra pour découvrir la source d’information de l’œil du Patriote ? Comment un ancien chef de service de renseignements peut sortir d’une réunion restreinte et aller en faire un compte rendu à une personne sans être sûr que la personne à qui il se confie n’ira pas à son tour se confier à une autre personne ? Et si les choses se sont passées comme le rapporte l’œil du Patriote, qu’est-ce que ceci nous révèle sur les anciens chefs de services de Mobutu ?

Mettez-vous maintenant dans la peau d’un expert en matière de renseignements. Comment utiliseriez-vous les informations que vous recevez de vos sources ? Comment allez-vous traiter les informations que vous recevez ? N’allez-vous pas faire en sorte de protéger, au moins, vos sources d’informations ? Il convient de souligner ici que les informations dont l’œil du Patriote a pris habitude de nous faire part proviennent, selon les propres propos de l’œil du Patriote, des réunions qui sont supposées être secrètes et qui réunissent très peu de personnes. Ceci veut dire que très peu de personnes sont au courant et que la source de toute fuite d’information peut facilement être retracée.  

Mettez-vous maintenant à la place de Joseph Kabila. Quelle sera votre réaction vis-à-vis des trois anciens chefs de services de Mobutu ? Et de façon plus générale, comment réagirez-vous lorsqu’il est si évident que l’homme dont la mission est de libérer le Congo de votre emprise est mis au courant de toutes les réunions secrètes que vous tenez ?

En fait, le but recherché de tous ces contes de l’œil du Patriote sur les réunions secrètes que tient Joseph Kabila est de montrer combien Monsieur Honoré Ngbanda est fort en matière de renseignements, qu’il a des hommes à son services à tous les échelons au Congo et qu’il est mis au courant de tout ce qui se passe au Congo. Mais à y regarder de près Monsieur Honoré Ngbanda se sert de l’œil du Patriote pour réactualiser les réunions secrètes dont il était l’un des acteurs principaux sous Mobutu. Ainsi, les contes dont nous délecte l’œil du Patriote sont, plus qu’il ne le voudrait, un regard sur le régime de Mobutu.

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  El-Shaman le 15/7/2015, 5:56 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
"Trois anciens chefs des services de Mobutu au chevet de «Joseph Kabila»
1 million de dollars à la disposition du trio pour organiser une «consultation populaire», secrète, réduite et rapide  auprès des chefs coutumiers et religieux dans quatre provinces
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2382-trois-anciens-chefs-des-services-de-mobutu-au-chevet-de-joseph-kabila.html 
 
Dans sa parution du 3 juillet 2015 sous-titré «Les anciens stratèges des services secrets de Mobutu à la rescousse du dictateur rwandais» http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/le-fil-de-linfo/2367-joseph-kabila-dans-le-tourment-prepare-un-coup-de-jarnac-contre-plusieurs-collabos-congolais.html , L’œil du Patriote avait révélé la présence des trois anciens chefs des services spéciaux du Maréchal Mobutu chez  l’imposteur rwandais Hyppolite Kanambe, pour lui apporter leurs expertises en vue de le sortir de l’impasse politique dans laquelle il se trouve. Mais grâce à une source très proche à l’un des trois anciens bonzes de Mobutu, L’œil du Patriote, qui vous avait promis de poursuivre ses investigations pour cerner les stratégies que ces trois grands collabos comptent proposer au pouvoir d’occupation, est aujourd’hui en mesure de vous offrir non seulement le compte rendu détaillé de leur messe noire avec Kanambe, mais aussi la «recette miracle» que ces trois sinistres mousquetaires ont proposé à leur nouveau boss. 
 
Tout a commencé le vendredi 03 juillet dernier, le jour où « Joseph Kabila » avait réuni autour de lui les trois anciens chefs de services du Maréchal Mobutu : Edouard Mokolo wa Mpombo, Roger Pius Nkema Lilo et André Alain Atundu. Les trois hommes y avaient été conduits par le tutsi-rwandais qui supervise aujourd’hui toutes les structures des services de sécurité et de renseignement de la RD-Congo, Bizima Karaha alias Bizimana Karamueto. Une seule personne néophyte au monde du renseignement, la sœur de l’imposteur, Janet «Kabila», avait pris part à cette conciliabule qui devait être tenue très secrète vis-à-vis de toute la classe politique et du public congolais. Car il est désormais établi que «Kabila» n’a plus confiance à son entourage politique et sécuritaire du moment. Et il le fit savoir clairement, en guise d’introduction, à ses trois invités : il leur expliqua sans fioriture qu’il les avait fait venir pour solliciter leur expertise dans le but de l’aider à sortir de l’impasse politico-judiciaire dans lequel il se trouve actuellement, et qui l’empêche de réaliser son rêve de demeurer au pouvoir pour plusieurs années encore. Car, explique-t-il, toutes les personnes à qui il a remis beaucoup d’argent pour l’aider dans ce sens l’ont toutes déçu. Et depuis lors, il n’a plus confiance en personne, à l’exception de sa sœur Janet. Il précisa à ses invités qu’il avait beaucoup compté au début sur la complicité de l’UDPS pour réussir la tenue du dialogue en vue de prolonger son mandat, mais malheureusement, celle-ci s’est rétractée au dernier moment, et il se trouve de nouveau devant un blocage. Il est bien entendu qu’une récompense conséquente attend ses trois «sauveurs» s’ils arrivaient à lui apporter une solution miracle en le sortant de cette impasse et de l’étau qui se resserre chaque jour sur lui.

Après son introduction, c’est Roger Nkema Iilo qui prit la parole le premier pour lui demander quels étaient les appuis concrets dont il bénéficiait sur le plan international, régional et intérieur. Curieusement, «Joseph Kabila » laissa sa sœur Janet répondre à cette question. Elle fut très précise et concise dans sa  réponse. Elle indiqua d’abord qu’au niveau international, ils avaient perdu leurs principaux soutiens et qu’ils n’étaient plus soutenus que par certaines multinationales. Ensuite au niveau régional, elle précisa qu’ils avaient encore l’appui du Rwanda, Ouganda, Burundi et Tanzanie, tandis qu’ils ont perdu le soutien combien appréciable de l’Angola, Afrique du Sud et Zimbabwe. Et enfin au niveau interne, la sœur de Kanambe a été plus amère : elle a confié à ses invités qu’ils ne peuvent plus faire confiance aux partis politiques congolais, même pas à ceux de la majorité présidentielle comme le MSR, a-t-elle martelée, très nerveuse. Depuis la mort de Katumba Mwanke, a-t-elle conclu l’air abattu, « nous n’avons plus jamais trouvé quelqu’un pour le remplacer. Et depuis lors, notre base du Katanga est divisée et totalement affaiblie par des dissensions et des rivalités». Le climat était plutôt lourd et maussade, confie l’un des trois bonzes à son proche entourage.

C’est alors qu’Edouard Mokolo wa Mpombo prend la parole pour convaincre «Kabila» qu’il se trouve exactement dans la même situation de Mobutu en 1989 où il devait opérer le même choix cornélien face à la pression intérieure et extérieure qu’il subissait. Il demande alors à «Joseph Kabila» de leur accorder un laps de temps pour faire une «consultation populaire » comme fit le président Mobutu. Mais compte tenu de l’urgence, il lui propose une version rapide et réduite de cette «consultation», dans le temps et dans l’espace: il suggère d’organiser des consultations pendant 21 jours auprès des chefs coutumiers, des personnalités religieuses et sociales influentes et cela, dans les quatre Provinces stratégiques dont la Ville-Province de Kinshasa (tous les Chefs Bateke), le Bandundu, le Bas-Congo et la Province orientale. Le résultat de cette première étape déterminera s’il faudra étendre ou pas cette opération aux 7 autres provinces du pays. Mais en attendant le résultat de cette mission, les 3 bonzes de Mobutu ont demandé et insisté auprès de leur boss «Kabila» pour qu’il ne se presse pas pour organiser le dialogue et pour qu’il attende le résultat de cette consultation de la base populaire. Et s’agissant de leur «ange gardien», Bizima Karaha, qui devait les accompagner partout pour vérifier leur «fidélité», les 3 collabos ont sollicité la compréhension et la magnanimité  du «raïs» pour que Bizima n’apparaisse pas à leurs côtés durant les contacts qu’ils auront avec les Congolais, à cause de sa morphologie rwandaise qui risque d’irriter les Congolais et  de provoquer leur hostilité envers cette consultation. Ce qui risque de faire capoter toute les chances de réussite de leur mission. Janet «Kabila» et son frère ont été totalement emballés par cette proposition. Au point qu’elle n’a point rechigner pour remettre 1 million de dollar américain en liquide demandé par les trois «experts», comme première tranche du budget pour réaliser cette opération qui a démarré le mardi 7 juillet dernier.

Mais Kanambe saura-t-il attendre le résultat de cette opération dont il doit redouter le résultat final au fin fond de son cœur? Car Il sait pertinemment bien qu’aujourd’hui, le peuple congolais dans son ensemble ne veut plus de l’occupation rwandaise. Et comme preuve, les 3 collabos «mobutistes» en face de lui n’ont pas hésité à le supplier pour que Bizima Karaha n’apparaisse pas aux côtés d’eux lors des contacts qu’ils auront avec les Congolais et cela, à cause de sa morphologie rwandaise qui risque d’irriter les Congolais et de faire échouer la mission. Car, ont-ils dit, il ya une forte hostilité des Congolais contre les Rwandais ! N’est-ce pas là déjà le résultat réel et anticipatif de cette «consultation populaire» nouvelle version? A moins que les 3 collabos aient l’intention de boutiquer un rapport fictif pour lui faire plaisir!

Cette minable scène de la messe noire des «mobutistes» avec Kanambe pose en même temps une question fondamentale de conscience - pour tant qu’elle existe encore - pour ces trois anciens chefs de services du Maréchal Mobutu : le fait même qu’ils aient supplié Hyppolite Kanambe pour que Bizima Karaha n’apparaisse pas aux côtés d’eux lors des contacts avec les Congolais, mais qu’il reste caché tout près, quelque part dans un endroit discret où ils iraient chaque fois lui faire rapport après leurs contacts, les trois hommes reconnaissent par là qu’ils sont en train de travailler pour le compte des Rwandais qui occupent notre pays. Mais ils le font quand-même pour de l’argent ! C’est en cela qu’Honoré Ngbanda dit haut et fort qu’ils sont tous des traîtres et qu’ils sont impardonnables ! Il n’est pas acceptable que ces enfants du pays pour lesquels le peuple congolais a investi beaucoup d’argent pour leur formation à l’étranger mettent aujourd’hui leur savoir-faire au service des ennemis qui violent, pillent et détruisent leur pays et leur peuple. L’APARECO leur demande au moins de se ressaisir et de produire à tous les Congolais, les vrais résultats de leur « consultation » : la vraie volonté du peuple congolais !       

Paris, le 13 Juillet 2015 
Candide OKEKE 
L’ŒIL DU PATRIOTE"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Serait-ce la première fois que l’œil du Patriote nous délecte de ces genres de contes !

Cette fois-ci, c’est une source très proche de trois anciens chefs de services de renseignement de Mobutu. Ainsi donc, au moins un de ces trois anciens chefs de services de Mobutu, après être sorti d’une réunion très secrète, restreinte à 6 personnes serait allé rendre compte de la réunion à quelqu’un qui lui est très proche et en qui il a confiance.  Ce dernier aussitôt en informe l’œil du Patriote qui se précipite pour publier l’histoire.

Nous allons, ci-après, profiter de cette histoire telle qu’elle nous est rapportée par l’œil du Patriote pour voir ce qu’elle nous révèle sur les hommes qui ont été à charge de services de renseignements de Mobutu, aussi bien les trois chefs de services cités par l’œil du Patriote que Monsieur Honoré Ngbanda lui-même.

Nous parlons bien ici d’anciens chefs de services de Mobutu, donc des connaisseurs en matière de renseignements. Nous présumons que la discrétion, le fait de garder les informations secrètes, le fait de préserver sa source d’informations de sorte qu’aucune soupçon ne soit portée sur la personne qui est votre source d’information sont parmi les qualités dont doit faire montre toute personnes impliquée dans les services de renseignements. Nous présumons que les trois anciens chefs de services de Mobutu connaissent ces choses. Nous présumons que ces trois anciens chefs de services de Mobutu sont aussi capables de détecter la source d’une fuite d’information. Nous présumons que le chef de l’APARECO connait aussi ces choses.

Dès lors comment peut-on comprendre que quelqu’un qui se présente comme un professionnel de services de renseignements, un expert en matière de renseignements puisse toujours permettre la publication d’information des réunions supposées être secrètes en donnant des indices sur les sources qui l’informent ? Comment peut-il, au lendemain d’une rencontre de haut niveau entre deux personnalités politiques laquelle rencontre ne réunissait quelques personnes seulement, déclarer qu’il est au courant de ce qui s’est dit lors de la rencontre ? Comment peut-on comprendre qu’un expert en matière de renseignement puisse demander publiquement aux manifestants du 19 janvier de le contacter ? Comment peut-on comprendre qu’un expert en matière de renseignements puisse réunir en même temps 50 officiers pour leur confier un projet qui devrait être avant tout secret ?

La dernière réunion dont le compte rendu nous est rapporté par l’œil du Patriote aurait réuni les 6 personnes suivantes : Joseph Kabila, Janet Kabila, Bizima Karaha, Edouard Mokolo wa Mpombo, Roger Pius Nkema et André Alain Atundu. Et, d’après l’œil du Patriote, c’est une source très proche d’un des trois anciens chefs de services de Mobutu qui l’aurait informé du contenu de la réunion.

Mettez-vous à la place de ces trois anciens chefs de services. Combien de temps pensez-vous qu’il leur faudra pour découvrir la source d’information de l’œil du Patriote ? Comment un ancien chef de service de renseignements peut sortir d’une réunion restreinte et aller en faire un compte rendu à une personne sans être sûr que la personne à qui il se confie n’ira pas à son tour se confier à une autre personne ? Et si les choses se sont passées comme le rapporte l’œil du Patriote, qu’est-ce que ceci nous révèle sur les anciens chefs de services de Mobutu ?

Mettez-vous maintenant dans la peau d’un expert en matière de renseignements. Comment utiliseriez-vous les informations que vous recevez de vos sources ? Comment allez-vous traiter les informations que vous recevez ? N’allez-vous pas faire en sorte de protéger, au moins, vos sources d’informations ? Il convient de souligner ici que les informations dont l’œil du Patriote a pris habitude de nous faire part proviennent, selon les propres propos de l’œil du Patriote, des réunions qui sont supposées être secrètes et qui réunissent très peu de personnes. Ceci veut dire que très peu de personnes sont au courant et que la source de toute fuite d’information peut facilement être retracée.  

Mettez-vous maintenant à la place de Joseph Kabila. Quelle sera votre réaction vis-à-vis des trois anciens chefs de services de Mobutu ? Et de façon plus générale, comment réagirez-vous lorsqu’il est si évident que l’homme dont la mission est de libérer le Congo de votre emprise est mis au courant de toutes les réunions secrètes que vous tenez ?

En fait, le but recherché de tous ces contes de l’œil du Patriote sur les réunions secrètes que tient Joseph Kabila est de montrer combien Monsieur Honoré Ngbanda est fort en matière de renseignements, qu’il a des hommes à son services à tous les échelons au Congo et qu’il est mis au courant de tout ce qui se passe au Congo. Mais à y regarder de près Monsieur Honoré Ngbanda se sert de l’œil du Patriote pour réactualiser les réunions secrètes dont il était l’un des acteurs principaux sous Mobutu. Ainsi, les contes dont nous délecte l’œil du Patriote sont, plus qu’il ne le voudrait, un regard sur le régime de Mobutu.
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy  Very Happy  Very Happy  
Tu es très fort Libre Examen ! Tu es très fort Libre Examen !

Il faut vraiment être bête pour croire à ce genre de bêtises que Déshonoré Ngbanda propage avec sont OEIL TROUÉ DU PATRIOTE AVEUGLE. Il à tellement réussit via la manipulation avec ce genre des bêtises à rendre maboul quelques Congolais qui ne réfléchissent plus et qui ont perdues leur dignité d'être humain.Seul Déshonoré Ngbanda en tant que Gourou de la secte pense à leur place,et ses désires sont des ordres.Lorsque tu essaye de démontrer à ces fanatiques "Ngbandiste Aparecotiste " qu'ils ont suivi un mauvais chemin,qu'ils ne sont plus maître d'eux-même.Ces derniers te détestent et pensent que TOI ,MOI,LUI,ELLE les Hommes  lucide nous sommes dans la perdition. Certains nous boudent en croyant qu'ils sont intelligent.Et pourtant ? QUELLE TRISTESSE DE VOIR DES AVEUGLES QUI PENSENT QU'ILS MAÎTRISENT LA POLITIQUE ? Nous voyons même de soi-disant "professeur",comme le fameux Monsieur Lomomba Emongo que Déshonoré Ngbanda à complètement égarée malgré tous les diplôme qu'à ce monsieur.Et que dire de nos pauvres combattant ?  
On comprend maintenant pourquoi certains n'arrivent pas à comprendre LE DIALOGUE QUE PRÔNE L'UDPS et ETIENNE TSHISEKEDI WA MULUMBA
Lorsqu'on parle du dialogue,ces gens comme des robots pensent directement glissement et apportent des arguments bidon d'après le programme que Ngbanda à foutu dans leurs crânes.Certains pensent même que E.Tshisekedi ne comprend plus la politique.Ça aussi c'est un autre programme.Et pourtant ce sont eux qui sont devenu des aveugles à cause de L'OEIL TROUER DU PATRIOTE AVEUGLE.
Comme dirait le grand Jésus-Christ :

Laissez-les : Ce sont des aveugles qui guident d'autres aveugles.Si un aveugle guide un autre aveugle,ILS TOMBERONT TOUS LE DEUX DANS UN TROU.
(Mathieu 15:14)
Et notre Déshonoré Ngbanda connaît très bien tout ceci,car il avait fait le séminaire.L'ont dit même de lui que tantôt il se transforme en pasteur, tantôt en un professionnelle de l'espionnage.Donc il égare ces gens en connaissance de cause pour des raisons que nous savons tous.Voila pourquoi les histoires comme : Ô Felix Tshilombo azui 2,500.000 $ epayi ya Kabila ...Ô Felix Tshilombo andimi poste ya 1er ministre ya Kabila.
Ô Etienne Tshisekedi boye to boye. Tout ça doit être rejeté parce que ces mensonges sont inventé dans le but d'égarée les Congolais et de nous divisé en semant la haine.Et seul un fanatique de Ngbanda peut croire à de telle inepties BISO HEUREUSEMENT BONGO (cerveau) ESALAKA KAKA

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  El-Shaman le 16/7/2015, 11:15 am

Very Happy For your EYES only Very Happy
And l'oeil du patriote

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  Mathilde le 16/7/2015, 1:58 pm

El-Shaman a écrit: Very Happy  For your EYES only Very Happy  
And l'oeil du patriote


Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  Ricky Gabrino le 16/7/2015, 6:35 pm

El-Shaman a écrit: Very Happy  For your EYES only Very Happy  
And l'oeil du patriote

What the F..ck is he talking about ?
Je n'ai rien compris à cet entretien Sad
Type oyo il faut azala vrai skiver

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  El-Shaman le 16/7/2015, 6:48 pm

Ricky Gabrino a écrit:
El-Shaman a écrit: Very Happy  For your EYES only Very Happy  
And l'oeil du patriote

What the F..ck is he talking about ?
Je n'ai rien compris à cet entretien Sad
Type oyo il faut azala vrai skiver
Very Happy lol! Exact Ricky Gabrino.Aza grand yankée.Un combattant de Londre. En faite azo lobela espionnage lol!

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  ndonzwau le 18/7/2015, 1:53 am

djino a écrit:

Bien sûr le "café de commerce" (en référence au célèbre "Café de Commerce de Paris dans le 15ème", cette expression désigne aujourd'hui le système qui voit les citoyens causer à la cantonade de tout et de rien de ce qui se passe dans le pays et dans le monde sans chercher à en faire une analyse fouillée... !) est bienvenu; il donne à voir les situations et préoccupations du moment épinglées par la population mais nous permet-il dans l'état à mieux les comprendre ?

C'est peut-être là la faiblesse des "analyses de jour" genre CongoMikili
 qui ne fait souvent appel dans cette rubrique qu'à des chroniqueurs qu'il baptise trop vite ou s'autoproclament eux mêmes "analystes politiques" sans prouver, dans tous les cas sans me prouver moi, qu'ils ont la capacité d'en dire plus que ce que tout le monde (le café de commerce) peut en dire !
Résultat, ils nous ressassent les propos de comptoir selon leurs sensibilités qui ne m'apprennent rien, pis, qui n'apportent aucun plus à la compréhension des sujets discutés vu les limites diverses de nos fameux "analystes politiques" !
"Analystes politiques" est en effet un "métier" qui suppose un réel bagage "intellectuel"; aujourd'hui il est hélas galvaudé à la portée de tout un chacun qui s'arroge de parler plus "haut" que les autres ! Dommage !

Vraiment dommage que devant l'audience dont peut jouir un CongoMikili, il n'en profite pas de s'entourer des chroniqueurs qui élèvent le débat par leurs capacités réelles d'analyse et du coup éclairent et apprennent davantage à notre masse habituée à entendre les facilités bonnes à satisfaire leurs niveaux de compréhension et souvent rétifs à la contradiction émulative dont ce pays a besoin même dans la diaspora et je dirais même d'abord dans la diaspora !
Regardez le remue-ménage satisfait autour du "oui "de Tshisekedi au dialogue qui va dans tous les sens sauf là où il aurait du prêter à des discussions plus profondes !
Vive la suite !


Compatriotiquement !



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  Libre Examen le 18/7/2015, 2:41 am

ndonzwau a écrit:
djino a écrit:

Bien sûr le "café de commerce" (en référence au célèbre "Café de Commerce de Paris dans le 15ème", cette expression désigne aujourd'hui le système qui voit les citoyens causer à la cantonade de tout et de rien de ce qui se passe dans le pays et dans le monde sans chercher à en faire une analyse fouillée... !) est bienvenu; il donne à voir les situations et préoccupations du moment épinglées par la population mais nous permet-il dans l'état à mieux les comprendre ?

C'est peut-être là la faiblesse des "analyses de jour" genre CongoMikili
 qui ne fait souvent appel dans cette rubrique qu'à des chroniqueurs qu'il baptise trop vite ou s'autoproclament eux mêmes "analystes politiques" sans prouver, dans tous les cas sans me prouver moi, qu'ils ont la capacité d'en dire plus que ce que tout le monde (le café de commerce) peut en dire !
Résultat, ils nous ressassent les propos de comptoir selon leurs sensibilités qui ne m'apprennent rien, pis, qui n'apportent aucun plus à la compréhension des sujets discutés vu les limites diverses de nos fameux "analystes politiques" !
"Analystes politiques" est en effet un "métier" qui suppose un réel bagage "intellectuel"; aujourd'hui il est hélas galvaudé à la portée de tout un chacun qui s'arroge de parler plus "haut" que les autres ! Dommage !

Vraiment dommage que devant l'audience dont peut jouir un CongoMikili, il n'en profite pas de s'entourer des chroniqueurs qui élèvent le débat par leurs capacités réelles d'analyse et du coup éclairent et apprennent davantage à notre masse habituée à entendre les facilités bonnes à satisfaire leurs niveaux de compréhension et souvent rétifs à la contradiction émulative dont ce pays a besoin même dans la diaspora et je dirais même d'abord dans la diaspora !
Regardez le remue-ménage satisfait autour du "oui "de Tshisekedi au dialogue qui va dans tous les sens sauf là où il aurait du prêter à des discussions plus profondes !
Vive la suite !


Compatriotiquement !



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Ca m'amuse toujours de voir les gens se plaindre du niveau de débats. Pourtant quand on le suit, ils n'offrent rien de nouveau, rien de vraiment particulier. Ils offrent tout au plus in point de vue différent, une opinion contraire.

Mais puisqu'on juge que le niveau d'analyse d'Ally Tumba est bas, la chose à faire pour bien démontrer qu'effectivement le niveau d'analyse d'Ally Tumba est bas, est de répondre aux mêmes questions qui ont été posées à Ally Tumba et qui ont fait les sujets de son analyse du jour. Ainsi, nous allons avoir des éléments de comparaison et au moins avoir une idée, pour une fois, de ce qu'un niveau élevé d'analyse est. Ceci est une méthode simple qui pourrait être accepté par tous pour comparer deux choses. Sans cela on parle dans le vide.

Offrir un point de vue différent, ne pas être d'accord avec quelqu'un ne sont pas des mesures qui servent à déterminer un niveau d'analyse.

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  ndonzwau le 19/7/2015, 3:41 pm

confused  confused  silent  silent  silent  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes

"Un grand conseil du Tutsi-power s’est tenu ce jeudi 16 Juillet tard la nuit à Kingakati
Les prochaines élections n’auront lieu  qu’en 2020, advienne que pourra !"

° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2398-rdc-les-prochaines-elections-n-auront-lieu-qu-en-2020.html

"L’APARECO tire à nouveau la sonnette d’alarme :
« ACCORD-CADRE » ouPacte pour la balkanisation de la RDCONGO
 Mise au point de José ILUNGA
Secrétaire National Exécutif (SNE) en charge de la Justice et des Droits Humains au sein de l’APARECO"
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2394-accord-cadre-ou-pacte-pour-la-balkanisation-de-la-rdc-mise-au-point-du-sne-jose-ilunga.html

"FLASH!
« Kabila » désapprouve ses lieutenants et envisage de chambarder les cadres des services spéciaux !"
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2392-flash-kabila-desapprouve-ses-lieutenants-et-envisage-de-chambarder-les-cadres-des-services-speciaux.html

"Non au tribalisme, Non à la distraction ! L’Apareco-Irlande appelle les Congolais à se recentrer sur l’essentiel"
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2390-video-non-au-tribalisme-non-a-la-distraction-l-apareco-irlande-appelle-les-congolais-a-se-recentrer-sur-l-essentiel.html

"Le Président de l'Apareco-Londres réplique à l'UDPS en 27 points!"
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2388-video-le-president-de-l-apareco-londres-replique-a-l-udps-en-27-points.html



Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 26/7/2015, 12:31 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  El-Shaman le 20/7/2015, 7:51 pm

djino a écrit:
Ngbanda, tu nous soûle vraiment avec tes conneries.
A vous tous qui combattez l'udps, regarder votre sort.
Boko lala na mabele..


Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  ndonzwau le 25/7/2015, 1:47 am

"URGENT -VIDEO : Honoré Ngbanda alerte les congolais contre les 2 options choisies par « Kabila » et le Tutsi-power & parle du « Dialogue » , du « Massacre des Chrétiens » et du « Massacre de Lubumbashi » !"
confused  confused  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  silent  silent  silent
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2403-urgent-video-honore-ngbanda-alerte-les-congolais-contre-les-2-options-choisies-par-kabila-et-le-tutsi-power-parle-du-dialogue-du-massacre-des-chretiens-et-du-massacre-de-lubumbashi.html



 Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes silent  silent  silent   Question  Exclamation  Rolling Eyes  silent  silent  silent  




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  Libre Examen le 28/7/2015, 5:29 am

ndonzwau a écrit:
"URGENT -VIDEO : Honoré Ngbanda alerte les congolais contre les 2 options choisies par « Kabila » et le Tutsi-power & parle du « Dialogue » , du « Massacre des Chrétiens » et du « Massacre de Lubumbashi » !"
confused  confused  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  silent  silent  silent
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2403-urgent-video-honore-ngbanda-alerte-les-congolais-contre-les-2-options-choisies-par-kabila-et-le-tutsi-power-parle-du-dialogue-du-massacre-des-chretiens-et-du-massacre-de-lubumbashi.html



 Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes silent  silent  silent   Question  Exclamation  Rolling Eyes  silent  silent  silent  




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Logique gbandienne par excellence : les Tutsis avec lesquels nous avons travaillé n'étaient pas des occupants, c'était des bons Tutsis et nous n'étions pas des collabos. Les Tutsis qui sont actuellement au Congo sont des occupants, des mauvais Tutsis et les Congolais qui travaillent avec eux sont des collabos.

Il ajoute de plus que l'impérium, c'est le premier ministre qui le détient. Veut-il nous dire ou nous faire croire que Joseph Mobutu ne détenait pas l'impérium et que Joseph Kabila ne détient pas, non plus, l'impérium ?

Et c'est cela, semble-t-il, qui constitue ce qu'on peut considérer comme une analyse de haut niveau.

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  Troll le 5/8/2015, 7:03 pm

Cool LA CHANCE DE NBGANDA

Oui, "historiquement" cette fameuse "Commission" de la CNS était composé des incompetants, des ignorants...des gens qui n´avaient AUCUNE idée sur le fonctionement des services de sécurité á Kin Surprised Surprised

Troll s´est toujours demandé pourquoi BARAMOTO ou BOLOZI n´ont jamais été convoqués devant cette Commission? Pourtant le nom de Baramoto est cité dans l´affaire des massacres des étudiants á Lubumbashi:?:

Tout comme, Troll a toujours trouvé étrange que la fameuse "Commission" ne pouvait pas commencer par convoquer les responsables de la Gendarmerie et la Garde Civile..ceux deux forces qui faisaient le maitien d´ordre publique dans la capitale:idea:

la chance de Ngbanda est celle-là: En face de lui, il n´a que des gens qui ne savent presque RIEN sur les FAS et les FIS ..deux unités d´intervention héritées des services de renseignement qu´avait dirigé Nbganda Idea
Ceux qui possedent une bonne memoire..peuvent se souvenir des jeeps Toyota couleur sable jaune..avec des volants á droite..qui étaient en action pendant la CNS**Des véhicules "anti-émeute" importés de l´Afrique du Sud....


Pas surprenant que le rapport de la CNS ne mentione pas Ngbanda Rolling Eyes Rolling Eyes ..Si on pouvait oublier Baramoto qui avait hérité des FIS et FAS What a Face ..alors comment "remonter" jusqu´á Ngbanda?

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  Ricky Gabrino le 5/8/2015, 9:26 pm

Troll a écrit:Cool LA CHANCE DE NBGANDA

Oui, "historiquement" cette fameuse "Commission" de la CNS était composé des incompetants, des ignorants...des gens qui n´avaient AUCUNE idée sur le fonctionement des services de sécurité á Kin Surprised Surprised

Troll s´est toujours demandé pourquoi BARAMOTO ou BOLOZI n´ont jamais été convoqués devant cette Commission? Pourtant le nom de Baramoto est cité dans l´affaire des massacres des étudiants á Lubumbashi:?:

Tout comme, Troll a toujours trouvé étrange que la fameuse "Commission" ne pouvait pas commencer par convoquer les responsables de la Gendarmerie et la Garde Civile..ceux deux forces qui faisaient le maitien d´ordre publique dans la capitale:idea:

la chance de Ngbanda est celle-là: En face de lui, il n´a que des gens qui ne savent presque RIEN sur les FAS et les FIS  ..deux unités d´intervention héritées des services de renseignement qu´avait dirigé Nbganda Idea
Ceux qui possedent une bonne memoire..peuvent se souvenir des jeeps Toyota couleur sable jaune..avec des volants á droite..qui étaient en action pendant la CNS**Des véhicules "anti-émeute" importés de l´Afrique du Sud....


Pas surprenant que le rapport de la CNS ne mentione pas Ngbanda Rolling Eyes Rolling Eyes ..Si on pouvait oublier Baramoto qui avait hérité des FIS et FAS What a Face ..alors comment "remonter" jusqu´á Ngbanda?

Oui Troll, j'ai tendance à croire la même chose. Nguanda sait qu'en face de lui, il n'y a rien de concret alors il peut se permettre de mettre quiconque au defi ... Mad Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  Libre Examen le 6/8/2015, 5:20 am

djino a écrit:

Avez-vous le langage corporel de Monsieur Honoré Ngbanda ! Avez-vous vu son expression !

Mais revenons à ce qu’il a raconté. Ainsi, Honoré Ngbanda révèle la vraie raison pour laquelle il s’oppose au dialogue proposé par l’UDPS ET dont Félix Tshisekedi a fait son cheval de bataille. Honoré Ngbanda nous dit que selon ses sources le dialogue aboutirait à octroyer la primature à l’UDPS et que ce serait Félix Tshisekedi qui sera désigné premier ministre.

Et c’est à ce point que Monsieur Honoré Ngbanda révèle pourquoi il s’oppose tant au dialogue. Selon lui, c’est le premier ministre qui détient l’impérium. En conséquence octroyer le poste de premier ministre à Félix Tshisekedi reviendrait en même temps à lui céder l’impérium, ce que l’UDPS recherche depuis la proclamation des résultats par la CENI. Ce serait ainsi mission accomplie de la part de l’UDPS. Or, Honoré Ngbanda depuis Mobutu, est de ceux qui ne veulent voir en aucun cas l’UDPS au pouvoir. Car, pour Monsieur Honoré Ngbanda, il vaut mieux voir Joseph Kabila au pouvoir que l’UDPS. Car Monsieur Honoré Ngbanda et les siens savent ce qui va arriver si l’UDPS prend le pouvoir. Ca sera un changement radical. Il en a eu un petit échantillon quand Etienne Tshisekedi a été nommé premier ministre par la Conférence Nationale Souveraine (CNS). Monsieur Honoré Ngbanda est de ceux qui ont mis fin à cette expérience. Le Congo n’en serait pas là où il en est si les gens comme Ngbanda n’avait pas mis fin à cette expérience.

Mais examinons un moment la validité de l’affirmation de Monsieur Honoré selon laquelle que c’est le premier ministre qui détient l’impérium. Qui peut croire à cela. Depuis quand au Congo-Zaïre, le premier ministre détient l’impérium ? Monsieur Honoré Ngbanda peut-il nous citer un seul premier ministre au qui aurait détenu l’impérium au Congo-Zaïre ? Pour ma part, je n’en ai point connaissance. Monsieur Honoré Ngbanda peut-il nous ce qu’il entend par impérium et nous indiquer en quoi au Congo-Zaïre, ce serait le premier ministre qui le détiendrait ?

D’après ce que nous avons compris pour notre part, l’impérium est entre les mains de ce celui qui contrôle l’armée, la police et la sécurité. Au Congo, Patrice Emery Lumumba a cédé l’impérium dès qu’il avait nommé Joseph Mobutu Colonel et en a fait son adjoint au ministre de la défense. Dès ce moment-là, Joseph Mobutu a pu avoir le contrôle sur l’armée qui était en grande partie composé des Bangala et il en gardé fermement le contrôle jusqu’à son renversement par l’AFDL des Kabila. Et depuis, ce sont les Kabila qui détiennent l’impérium puisque ce sont eux qui contrôlent l’armée, la police et la sécurité. Ce que Monsieur Honoré Ngbanda est en train de dire est que Joseph Kabila va céder le contrôle de l’armée, de la police et de la sécurité à Félix Tshisekedi. Qui peut croire cela ?

Et si cela était vrai, pour quelle raison au monde l’UDPS refuserait une telle tournure des événements ? si donc selon Monsieur Honoré Ngbanda, le dialogue devrait aboutir à la cession de l’impérium à l’UDPS, pourquoi serait-il contre le dialogue ? Qui même serait alors contre le dialogue ?

Monsieur Honoré Ngbanda se souvient-il de ce qu’il a fait à Monsieur Etienne Tshisekedi quand il a été élu premier ministre par la conférence nationale ? Il lui a interdit l’entrée à la primature. Si comme Monsieur Honoré Ngbanda affirme que c’est le premier ministre qui détient l’impérium, comment a-t-il pu alors interdire l’entrée du premier ministre Etienne Tshisekedi à la primature ?

Examinons maintenant brièvement ce qu’il en est des sources de Monsieur Honoré Ngbanda. Peut-on leur faire confiance ? Combien de fois Monsieur Honoré Ngbanda ne nous a-t-il pas induits en erreur, par exemple, sur l’état de santé de Joseph Kabila ? Combien de fois des nouvelles qu’il nous a données sur Joseph Kabila se sont finalement révélées fausses ? Et combien de fois ne nous a-t-il pas répété qu’il a été trahi par des gens à qu’il aurait confié telle ou telle autre mission mais qui se sont finalement laissés corrompre ? Lui qui se prétend expert en matière de renseignements ne sait-il pas que les Congolais sont corruptibles ? Et comment les gens peuvent continuer à croire en quelqu’un qui est toujours trahi par des gens en qui il confié des missions ? Les maintes trahisons dont lui-même dit avoir été l’objet démontrent bien que Monsieur Honoré Ngbanda n’a pas des hommes sur terrain en qui il peut faire confiance et qui lui font confiance. N’importe qui peut se rendre compte de cela sauf bien sûr Monsieur Honoré Ngbanda, et ceux qui le supportent.

Pour terminer, qu’il me soit permis d’emprunter cette formule qu’a utilisée un chroniqueur de Congo Indépendant à l’égard de Mende :

TAIS-TOI NGBANDA QUAND TU PARLES.


Dernière édition par Libre Examen le 6/8/2015, 2:03 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  Troll le 6/8/2015, 12:30 pm

[quote="Libre Examen"]
djino a écrit:


Monsieur Honoré Ngbanda se souvient-il de ce qu’il a fait à Monsieur Etienne Tshisekedi quand il a été élu premier ministre par la conférence nationale ? Il lui a interdit l’entrée à la primature. Si comme Monsieur Honoré Ngbanda affirme que c’est le premier ministre qui détient l’impérium, comment a-t-il pu alors interdire l’entrée du premier ministre Etienne Tshisekedi à la primature ?


NIX Mais non mister LIBREXAMEN

Ngbanda ne "pouvait" pas INTERDIRE á Tshitshi d´entrer á la Primature:nonono: Fausse accusation basée sur une fausse information.

Ngbanda était le "ministre de la Défense"..Ce n´est pas les FAZ qui auraient interdit Tshitshi d´accèder á la Primature:nonono:

Toujours BARAMOTO invisible, que personne ne CITE.. L´unité "anti-emeute" de la Garde Civile qui était deployée devant la Primature pour empecher Tshitshi d´entrer ne dependait pas de l´armée, donc Ngbanda "ministre de la Défense" n´avait pas d´ordre á donner sur la Garde Civile:nonono:
La Garde Civile dependait "directement" de la Présidence (comme la DSP:study: ) et parfois, seul le ministre de l´Interieur "pouvait requisitioner" les unités de la GaCi pour maintenir l´ordre public

Ngbanda n´avait AUCUN pouvoir ni sur la Garde Civile, ni sur la Gendarmerie L´accuser d´avoir deployer des Gardes Civiles..pour empecher Tshitshi d´entrer dans la primature.. study

(Troll était membre de la Brigade Speciale Gardes Frontières á l´aéroport de Ndjili**)

Revenir en haut Aller en bas

Re: H Ngbanda , L'apareco et de Radio Bendele.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:25 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum