GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  KOTA le 25/2/2013, 4:44 pm

RFI
RDC : 10 morts dans des affrontements entre factions rivales du mouvement M23

L'hôpital provincial de Rutshuru, dans le nord-est de la RDC, a fait état de 10 morts dans des affrontements armés dimanche 24 février. Ces incidents ont opposé des factions rivales du mouvement M23.

Christophe RIGAUD@afrikarabia

#RDC : On annonce des combats entre rebelles #M23 à #Rutshuru. Les pro #Ntangada et pro #Makenga se seraient affrontés..

Sultani Makenga et son groupe voulait désarmer le président de la branche politique du #M23. D'ou les incidents à Rutsg
Jean-Marie Runiga aurait fui Bunagana et se trouverait présentement à Rutshuru. #M23 #RDC

ENCORE LES CIVILS PAYENT LE TRIBUT LE PLUS LOURD/@afrikarabia Affirmatif! 8 civils et 1 commandant #M23 tue! Affrontements a l arme lourde durant 7 heures #Makenga #Ntanganda #Kanambe Rwandais


Dernière édition par KOTA le 25/2/2013, 8:57 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  KOTA le 25/2/2013, 4:49 pm

http://guylainmoke.wordpress.com/2013/02/25/rd-congo-10-morts-dans-des-affrontements-armes-entre-rebelles-du-m23/

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Hiro-Hito le 25/2/2013, 5:49 pm

Ndeko Kota,
Yebisa biso nanu, to ko tanga nini na makambu o tieli biso awa?
A cote ya "Envoyer" il y a "Previsualiser" q les gens peuvent utiliser pour voir comment le msg sera rendu, please, salela yango, coe ca o koki ko longola biloko oyo ezanga tina qui se retrouvent ds ton msg a cause ya CC


KOTA a écrit:RFI
RDC : 10 morts dans des affrontements entre factions rivales du mouvement M23

L'hôpital provincial de Rutshuru, dans le nord-est de la RDC, a fait état de 10 morts dans des affrontements armés dimanche 24 février. Ces incidents ont opposé des factions rivales du mouvement M23.

Christophe RIGAUD@afrikarabia

#RDC : On annonce des combats entre rebelles #M23 à #Rutshuru. Les pro #Ntangada et pro #Makenga se seraient affrontés..
il y a 12 minutes · J’aime · 1<li id=".reactRoot[25].[1][2][1]{comment432263450184726_2998444}" class="UFIRow UFIComment UFIUnseenItem" data-ft='{"tn":"R"}'>

Sultani Makenga et son groupe voulait désarmer le président de la branche politique du #M23. D'ou les incidents à Rutsghuru. #RDC




il y a 7 minutes · J’aime</li><li id=".reactRoot[25].[1][2][1]{comment432263450184726_2998443}" class="UFIRow UFIComment UFILastComment UFIUnseenItem" data-ft='{"tn":"R"}'>







Amigo Wonda · Ami avec Nsona Santa et 8 autres personnes
ingeta
il y a 7 minutes · J’aime</li><li id=".reactRoot[25].[1][2][1]{comment432263450184726_2998446}" class="UFIRow UFIComment UFILastComment UFIUnseenItem" data-ft='{"tn":"R"}'>







Jean-Marie Runiga aurait fui Bunagana et se trouverait présentement à Rutshuru. #M23 #RDC
il y a 7 minutes · J’aime</li><li id=".reactRoot[25].[1][2][1]{comment432263450184726_2998448}" class="UFIRow UFIComment UFIUnseenItem" data-ft='{"tn":"R"}'>







Amigo Wonda · Ami avec Nsona Santa et 8 autres personnes
c n q le commencement
il y a 5 minutes · J’aime · 1</li><li id=".reactRoot[25].[1][2][1]{comment432263450184726_2998451}" class="UFIRow UFIComment UFILastComment UFIUnseenItem" data-ft='{"tn":"R"}'>







ENCORE LES CIVILS PAYENT LE TRIBUT LE PLUS LOURD/@afrikarabia Affirmatif! 8 civils et 1 commandant #M23 tue! Affrontements a l arme lourde durant 7 heures #Makenga #Ntanganda #Kanambe Rwandais</li>

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Troll le 25/2/2013, 7:32 pm

Question RFI

RFI parle plus de la création d´une "Brigade spéciale" équipée des hélico de combat et des drones pour faire la guerre contre les M23, FDLR ect..Le terme.. Arrow "mission d´imposition de la paix" dans les prochaines semaines après une modification du mandat de la MONUSCO

Selon RFI, il ya des combats entre les FDLR et le M23 Arrow Arrow á Rutshuru..même si la coincidence indique..une manipulation de Kagame qui tente de "proteger" le M23.. Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Le cas du M23..comme RFI l´explique devient drôle..si pas paradoxale..Ce que selon RFI, l´accord vise á "couper le M23 de ses parrains"..avant de lancer une attaque contre ses troupes Evil or Very Mad Arrow Rolling Eyes
Comment alors continuer á negocier à Kampala avec des gens qui seront très bientôt la cible de l´ONU sur le terrain Question Razz Razz

Qui va fournir les drones et les hélico de combat Question

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Jim KK le 25/2/2013, 8:08 pm

RDC: des affrontements internes au M23 font une dizaine de victimes

http://www.africatime.com/rdc/index.asp

GOMA (RDCongo) (AFP) - (AFP) - Des incidents armés ont opposé dimanche soir des factions rivales du mouvement M23 et fait au moins dix morts parmi les rebelles dans le Rutshuru, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), apprend-on de source hospitalière lundi à Rutshuru.

Alors qu'aucun tir n'a été entendu lundi matin dans la zone, la tension y reste très vive, a dit à l'AFP un habitant de Rutshuru. Un employé de l'hôpital provincial a affirmé lundi matin que les corps de 10 personnes avaient été dénombrés et que deux blessés avaient été hospitalisés.

Selon un communiqué de la Société civile du Nord-Kivu, ces "affrontements sanglants" se sont produits "en plein centre de la cité" de Rutshuru et ont fait 17 morts, 11 dans les deux camps du mouvement rebelle et 6 parmi les civils.

Ces heurts, selon une source militaire occidentale, sont liés à des divergences au sein du mouvement rebelle, notamment à propos de l'accord-cadre qui a été signé dimanche à Addis Abeba par tous les chefs d'Etats de la région pour garantir la paix dans cette région.

Ces affrontements ont opposé des partisans du général Sultani Makenga, chef militaire du M23, à ceux de Jean-Marie Runiga, son chef politique, auquel s'est allié le général Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI), selon plusieurs sources militaires et humanitaires.

Avant même la signature de l'accord, Runiga avait annoncé, selon une source humanitaire à Goma, son intention de reprendre la lutte armée alors que les discussions ouvertes depuis 3 mois à Kampala entre Kinshasa et le M23 - que l'ONU dit soutenu par le Rwanda et l'Ouganda (qui réfutent tout appui) piétinent.

Makenga se serait opposé à tout action militaire alors que le M23 campe à quelques kilomètres de la ville de Goma, que le mouvement a occupé une dizaine de jours fin novembre et dont il s'est retiré en échange de l'ouverture de discussions avec Kinshasa.

Les deux haut responsables du M23 sont allés s'en expliquer à Kigali en milieu de semaine, selon une source occidentale à Goma. A leur retour, Runiga a d'abord été emprisonné puis placé en résidence surveillée à Bunagana, ville frontière entre la RDC et l'Ouganda, d'après la même source.

Dimanche, alors que 11 chefs d'Etat, dont les présidents rwandais Paul Kagame et congolais Joseph Kabila, étaient à Addis Abeba pour signer l'accord-cadre en présence du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, Jean-Marie Runiga a quitté sa résidence et a rejoint Rutshuru, distante de 30 kilomètres.

A son arrivée dans cette ville, située dans le Sud de la zone contrôlée par le M23, ses hommes se sont affrontés avec ceux de Makenga, selon une commerçante locale. D'importants mouvements de population ont été signalés, notamment à Bunagana, dont de nombreux habitants se sont réfugiés en Ouganda.


Dans tout ca que dit le bandit de Lumbala lui qui nous avait dit que ces gens ne sont pas la créature des rwandais

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  link le 25/2/2013, 8:54 pm

Le M23 se divise, leur chef Jean Marie Runiga en fuite.

http://bukavuonline.com/2013/02/le-m23-se-divise-leur-chef-jean-marie-runiga-en-fuite/

La cité de Rutshuru est à feu et à sang depuis ce dimanche 24-02-2013 aux environs de 20h heures local

Les premiers éléments indiquent qu’il s’agit des affrontements au seins du M23 qui compte désormais deux ailes. L’aile du très recherché Bosco Ntaganda et celle de Makenga.

Ils se disputent le leadership de ce mouvement depuis que Bosco Ntaganda a nommé unilatéralement Mr Baudouin Ngaruye au grade de Général de Brigade.

A l’heure où nous écrivons cette dépêche, des dizaines des cadavres jonchent le sol à Rutshuru et toutes les autorités sont injoignables.

La Monusco qui a sa base à Kiwanja-rutshuru, a tenté de faire une patrouille cette nuit mais sans succés.

Mr Jean Marie Runiga qui est le Chef civil du M23 est présentement en fuite craigant pour sa sécurité car ne controlant pas les militaires qui s’affrontent.

C’est depuis la matinée de ce dimanche qu’une tension était perceptible à Bunagana, quartier général du M23 entre les militaires issus de deux factions.

@ JulienPaluku.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Admin le 25/2/2013, 9:27 pm

hum Wink Congo na nga mawa. Ekomi nango terrain ya match vita-imana ya ba rwandais

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Jim KK le 25/2/2013, 9:28 pm

Divisions meurtrières au sein du M23

Par C. Braeckman


http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/

Au lendemain de l’adoption d’un plan de paix global pour l’Est du Congo, proposé par les Nations unies à Addis Abeba et ratifié par les chefs d’Etat de la région dont les présidents Joseph Kabila et Paul Kagame, des affrontements qui ont éclaté au sein du mouvement rebelle M23 se sont soldés par une vingtaine de morts. Les heurts ont opposé deux factions : l’une dirigée par le chef militaire, le colonel Sultani Makenga (un proche de Laurent Nkunda) et l’autre par le porte parole politique Jean-Marie Runiga. Ce dernier serait soutenu par le général Bosco Ntaganda, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

L’accord-cadre onusien divise profondément les rebelles. Depuis longtemps, le colonel Sultani Makenga, qui dirige les opérations militaires, avait fait savoir qu’il était prêt, en cas d’accord au plus haut niveau, à rentrer dans le rang et à cesser les hostilités. Par contre, le pasteur Jean-marie Runiga s’était investi dans les négociations politiques de Kampala qui, durant deux mois, avaient, sans résultat, mis face à face à face une délégation du mouvement rebelle et des représentants de Kinshasa. En Ouganda, les porte parole politiques des rebelles avaient dépassé de loin les revendications initiales du mouvement, d’ordre purement militaire, et ils avaient récupéré plusieurs thèmes de l’opposition politique congolaise (contestation des élections, assassinat de Floribert Chebeya…) allant même jusqu’à réclamer un changement de régime. L’accord d’Addis Abeba a rendues caduques ces revendications maximalistes (même si certains points de gouvernance mériteraient d’être examinés dans un autre contexte…)et court circuité certaines ambitions politiques…

Même si le M23 campe toujours aux portes de Goma, ces divisions affaiblissent considérablement le mouvement et une médiation rwandaise n’aurait donné aucun résultat.
Runiga s’étant réfugié sur la ville fontière de Bunagana, de nombreux déplacés ont fui en direction de l’Ouganda. Quant à l’armée gouvernementale, elle a renforcé ses effectifs et affecté dans d’autres régions du pays certains de ses officiers originaires du Nord Kivu.

On nous avait dit que le M23 était sérieux donc

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Troll le 25/2/2013, 9:44 pm

Shocked Surprised LES "CONSEQUENCES" DE L´ACCORD...DÈJÁ Question Shocked

Les "consequences" de l´accord de l´ONU..dèjà visible Question Shocked Entre les lignes, Kagame aura du pain sur la planche tongue pour ne pas se mettre sur le dos Obama afro lol!

Le SG de l´ONU disait..que l´accord n´était que l´introduction..car la suite logique serait que le M23 depose les armes et ses hommes demobilisés..sans se faire intégrer dans les rangs des FARDC

la partie la plus rude et lol! c´est quand Kagame doit convaincre ses potes Nkunda, Ntanganda, Makenga et Cie de "se rendre" entre les mains de l´ONU..pour un éventuel jugement á la CPI lol! like like like

Nous avons les yeux tournés vers Obama..como se llama alora..ah, Kerry Sur eux reposent le devoir de voir appliquer l´accord

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  mongo elombe le 27/2/2013, 7:59 pm

Toujours attendre que les autres agissent à notre place...........pays souverain???? nous savons tous que la cominter n'en a rien a foutre du CONGO mais nous attendons d'eux le miracle maintenant c'est les drones, la monuc depuis des années, elle sert à quoi?? Ca sera pareil pour les drones, la preuve au Mali, les rebelles savent comment ne pas se faire avoir mawa plein....

KABILA continuera de signer et resigner des accords inutiles..........

J'adore "on ne peut rien faire c'est eux qui décide "ok mais pourquoi pas en Chine, en Corée et ailleurs? Il n'y a qu'en afrique qu'ils peuvent se permettre tout à cause de nos dirigeants et de la soumission du peuple qui laisse faire et une minorité de crapules appellés politichiens.

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Troll le 27/2/2013, 8:37 pm

Like a Star @ heaven Mama Mongo..

La planète est "connectée"....Aucun pays n´est réellement independant...même en Chine, les USA ont une certaine "influence" á cause des "relations financières" où la Chine est le pays qui detient le plus des bons de tresor de la FedBank Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
La Chine a aussi son mot á dire sur la valeur du dollar et la dette des USA..

Tout comme la Russie a son mot á dire dans la politique financière de l´UE..étant le premier fournisseur du gaz..et des matières premières..Tout comme l´UE a son mot á dire en Russie étant l´organisation qui apporte les technologie de pointe..ect..

La Corée du Nord qui depend économiquement de la Chine..ainsi de suite Evil or Very Mad Laughing Laughing

Au Congo, c´est pire...si la France a exportée les guerres tribales Rwandaises au Kivu, les USA ont fait envahir le Congo et provoqués l´affaiblissement de l´État Twisted Evil Twisted Evil "Ils doivent quand même reparer leurs bourdes" de loin ou de près Arrow Arrow

Pourquoi le Congo serait-il une exception sur cette planète Question

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  KOTA le 3/3/2013, 12:16 am

Dans ce contexte encore une fois dramatique pour les populations du Kivu, que fait il kanambe en visite "privée" à Kampala ? ShockedEmbarassedShockedEvil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  ndonzwau le 16/3/2013, 5:12 pm

"RDC: Runiga arrêté, Ntaganda en fuite -Courrier International"
Evil or Very Mad Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Twisted Evil
° http://radiookapi.net/lu-sur-le-web/2013/03/16/rdc-runiga-arrete-ntaganda-en-fuite-courrier-international/
° http://afrikarabia2.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/03/16/rdc-runiga-arrete-ntaganda-en-fuite.html
Ce n'est pas à 100% une bonne nouvelle pour nous, selon moi : elle confirmerait la tutelle prépondérante du Rwannda et sa complicité avec Kanambe ! Kagame, grand malin se résigne à faire d'une pierre deux coups : s'attirer la reconnaissance de la CI en tentant de neutraliser Ntangada recherché par la CPI d'un côté et de l'autre s'arroger le mérite du déblocage de Kampala tout en restant maître de tout le pilotage du M23... Ce coup doit avoir été bien planifié entre lui, Museveni et Kanambe; les Congolais toujours les dindons de la farce...

Peut-être nous satisferons-nous de la cessation des hostilités avec ses horribles souffrances des populations mais quel sera le prix à payer ? A mon avis, encore plus de tutelle rwandaise, davantage d'infiltrés rwandais partout notamment une ènième intégration des éléments rwandais via le M23 !
Attendons la suite...

Compatriotiquement


PS
"RDC: une faction de la rébellion du M23 annonce la fin de son offensive contre sa rivale
° http://www.jeuneafrique.com/actu/20130316T145442Z20130316T145437Z/rdc-une-faction-de-la-rebellion-du-m23-annonce-la-fin-de-son-offensive-contre-sa-rivale.html
La faction de la rébellion du M23, dirigée par le général Sultani Makenga, a annoncé samedi la fin de son offensive lancée il y a une semaine contre sa rivale dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC).
La branche Makenga du M23 annonce la "fin des opérations militaires" lancées le 9 mars pour "traquer le groupe d?indisciplinés à la solde du général Bosco Ntaganda", recherché par la Cour pénale internationale (CPI), selon un communiqué du groupe rebelle.
Ce texte est signé de Bertrand Bisimwa, nouveau président du M23 pro-Makenga.(...)"

° http://www.rfi.fr/aef_player_popup/rfi_player#
Sonia Rolley (RFI) : RDC/ Rwanda : 718 combattants du M23 ont traversé au Rwanda dont environ 150 blessés

"M23 : Jean-Marie Runiga arrêté au Rwanda ?
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7868
Jean-Marie Runiga Lugerero, alors coordinateur politique du M23. Images France 24
Selon une source proche du M23, aile Bisimwa-Makenga, Jean-Marie Runiga Lugerero, coordonnateur politique évincé du M23 originel, «a été» arrêté au Rwanda. Sans précision de lieu. Le «général» Baudouin Ngaruye, bras droit militaire de Runiga, «a été», pour sa part, désarmé à la frontière rwandaise indique la même source. Il en serait de même du colonel Muhire à Gisenyi. On apprend également que Bosco Ntaganda «a fui» dans le Parc deVirunga accompagné d’une trentaine de combattants chargés d’assurer sa garde.
Si ces informations étaient confirmées, il s’agit bien d’un nouveau rebondissement qui rappelle les déboires vécus jadis par Laurent Nkunda Mihigo, le fondateur du CNDP (Congrès national pour la défense du peuple)(...)
(...)
Le duo Bisimwa-Makenga est-il entrain de remporter la «lutte finale» face au duo Runiga-Ngaruye ? Va-t-on assister à un retour spectaculaire de Laurent Nkunda «aux affaires»? L’avenir le dira…(...)"

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  ndonzwau le 16/3/2013, 9:54 pm

PPS
"(...)Près de 600 rebelles congolais, dont un chef du M23, trouvent refuge au Rwanda
° http://www.lalibre.be/actu/international/article/803756/vers-une-reunification-du-m23.html
Près de 600 rebelles congolais fuyant des combats dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) ont trouvé refuge au Rwanda voisin depuis vendredi, parmi lesquels le chef de l'une des factions du groupe rebelle du M23, a annoncé samedi le gouvernement rwandais dans un communiqué.
"Une nouvelle vague de réfugiés congolais", dont "environ 600 combattants" fuyant les combats entre rebelles du M23, a traversé la frontière dans la nuit de vendredi à samedi et est arrivée dans le "nord-ouest du Rwanda", indique ce communiqué.
Ces "soldats et officiers" ont été "désarmés et placés en détention", explique le texte. Plusieurs blessés ont reçu une assistance médicale de la Croix-Rouge. Bishop Jean-Marie Runiga, le chef de l'une des deux factions du groupe rebelle du M23, figure parmi ces fuyards, précise le texte."


M23 : "Une guerre par procuration"
° http://www.lalibre.be/actu/international/article/803555/m23-une-guerre-par-procuration.html
Le chef d’une des factions voit la main de Kinshasa dans la scission de la rébellion du Nord-Kivu
Alors que les combats entre factions au sein de la rébellion du M23 se poursuivent, au Nord-Kivu, sans que soit clair qui l’emporte, "La Libre Belgique" a interrogé un des deux camps, celui de Jean-Marie Runiga - chef politique du M23 jusqu’à la scission - sur ce qui se passe à Kampala. C’est dans la capitale ougandaise, en effet, que des négociations entre la rébellion et le gouvernement de Kinshasa avaient été ouvertes en décembre, sur pression internationale et en échange du retrait du M23 de Goma.
Selon Jean-Marie Runiga, que nous avons interviewé, les négociations "vont reprendre" : le facilitateur des négociations, le ministre ougandais de la Défense Crispus Kyonga, "a reçu François Rucogoza", négociateur en chef du M23 uni, qui appartient au M23-Runiga. "C’est nous que la CIRGL (Conférence internationale sur la Région des Grands lacs, qui patronne les négociations) reconnaît comme représentants du M23. La délégation du Mécanisme conjoint de vérification élargi (organe d’observation militaire créé par la CIRGL) m’a dit la même chose."

"Manipulation"
Selon les informations obtenues par "La Libre Belgique", il semble que l’autre faction, le M23-Makenga (du nom de son chef militaire), affirme lui aussi être reconnu par la facilitation - qui ne se prononce pas officiellement. Et rien ne confirme, pour l’instant, que les négociations soient sur le point de reprendre.
Jean-Marie Runiga admet que la position de la rébellion est affaiblie par ses divisions. Selon lui, "en réalité, Kinshasa nous mène une guerre par procuration, au moyen de Makenga, qu’elle a corrompu". Comment espérer faire entendre les revendications d’une rébellion affaiblie ? "Les Congolais savent que tout ça, c’est une manipulation de Kinshasa", croit savoir M. Runiga. Et de s’impatienter des "blocages créés par Kinshasa" aux négociations, qui ont à peine avancé en trois mois.
Le gouvernement congolais, explique-t-il, "veut torpiller les négociations. Il s’est rendu compte que l’accord d’Addis Abeba ne lui est pas favorable puisqu’il l’oblige à des réformes, à la construction d’infrastructures, etc. Alors il utilise Makenga. Kinshasa a l’argent pour corrompre, mais pas pour développer le pays", accuse M. Runiga. Selon cet accord d’Addis Abeba, les pays de la région s’engageaient à ne plus aider de rébellion et appelaient Kinshasa à "s’attaquer avec sincérité aux réels problèmes de droit, de justice, de développement" au Kivu.

Une guerre de clans
Le conseiller politique de M. Runiga, Salomon Baravuga, ajoute qu’en outre "le M23 a toujours été divisé en pro-Nkunda et pro-Bosco, une opposition qui reflète la rivalité entre ressortissants de Rutshuru et ceux de Masisi. C’est une guerre de clans tutsis pour l’influence sur le Nord-Kivu. Ceux de Masisi se voient comme des intellectuels, tandis que ceux de Rutshuru seraient peu éclairés." Tout en reconnaissant que les deux factions ont, dans leurs rangs, "des gens qui n’ont aucun avenir parce qu’ils sont accusés de crimes" de guerre ou contre l’humanité, M. Baravuga estime que la faction Runiga est moins dépendante de ces personnes que la faction Makenga. "Si Joseph Kabila fait une alliance avec Sultani Makenga, il ne pourra pas l’arrêter. Pour nous c’est plus facile : nos militaires compromis savent qu’ils ne seront pas intégrés dans les institutions", contrairement à ce que demande Makenga : l’amnistie pour lui et ses hommes et leur réintégration dans l’armée."


"En débandade, une faction des rebelles du M23 se réfugie au Rwanda
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2013/03/16/en-debandade-une-faction-du-m23-se-refugie-au-rwanda/
Un tournant dans la guerre ou un nouveau leurre?
S’agit-il d’un tournant dans la guerre à l’Est du Congo ou d’un nouveau leurre ? Une fraction du mouvement rebelle du M23, considérée comme l’aile dure, a franchi samedi matin la frontière du Rwanda à la hauteur de Goma. Une soixantaine d’hommes de troupes ont été publiquement désarmés avant d’être acheminés dans des camps militaires rwandais, à Kibumba entre autres. Cette débandade avait été précédée de combats très violents du côté de Kibumba, où les hommes de Bosco ont enregistré 150 tués et ceux de Makenga une cinquantaine.
Quant aux officiers, ils ont été accueillis par leurs homologues rwandais : les colonels Ngaruye, Rwagati, Badege, Muhirwe, Karagwa, Nyabirungu ont été envoyés à Gisenyi par l’armée rwandaise; deux autres officiers se sont rendus entre les mains de la Monusco dans le village de Kararuchinyia. Le général Zimurinda, grievement blessé (sa mort avait déjà été annoncée) a été transporté vers Kigali. Les cadres politiques du mouvement, dont le pasteur Runiga, le chef politique du mouvement, ainsi que MM Canisius, Rwemesha, Gafishi ont également gagné le Rwanda. Runiga aurait été accueilli par le général Gatama, chef des forces spéciales de l’armée rwandaise qui a collaboré à son exfiltration.

Même si plusieurs des officiers en fuite sont accusés de massacres et de crimes de guerre et si le pasteur Runiga est frappé par des sanctions internationales, dont l’interdiction de voyager, c’est évidemment le sort du général Bosco Ntaganda qui suscite l’intérêt général.
Il apparaît que, cerné par les hommes de son adversaire Makenga et à court de munitions, Bosco Ntaganda, lâché par ses troupes et ses lieutenants, aurait envoyé vers Masisi et Walikale une centaine de ses hommes. Trois cent mille dollars auraient été offerts aux groupes hutus de la région afin qu’ils ouvrent un couloir permettant aux partisans de Bosco de rejoindre leur allié Sheka, le chef de l’un des groupes armés congolais. Alors que des sources occidentales assurent que le général en fuite aurait cherché refuge dans le parc naturel des Virunga et tenterait de gagner Walikale, où il pourrait créer un nouveau maquis dans la forêt dense et deviendrait à nouveau insaisissable, de très bonnes sources congolaises décryptent cette « manœuvre de diversion » et démentent que Bosco soit resté en territoire congolais. Nos informateurs assurent que « tôt le matin, les officiels rwandais à Gisenyi avaient assuré une grande publicité au franchissement de la frontière par les rebelles. Mais renonçant à gagner son fief du Masisi, le général Bosco a lui aussi fini par traverser la frontière samedi vers 10 heures du matin, franchissant le poste de Kabuhanga, plus discret que Goma. »

C’est au lendemain de la signature de l’accord cadre d’Addis Abeba que le M23 s’était scindé en deux factions antagonistes, qui depuis lors se battent férocement : la première, dirigée par le général Makenga, et rassemblant la majorité des troupes, était généralement considérée comme plus ouverte à un accord avec Kinshasa tandis que la deuxième, avec à sa tête le pasteur Runiga et, dans les coulisses, le général Bosco Ntaganga, présentait, lors des négociations de Kampala, des revendications plus larges, d’ordre politique et souhaitait visiblement reprendre les hostilités. Cette intransigeance pouvait s’expliquer par les ambitions politiques du pasteur Runiga, mais aussi par le jusqu’auboutisme d’officiers visés par un mandat d’arrêt international et ne pouvant plus guère espérer leur réintégration dans les forces gouvernementales.
Les combats sur le terrain, les dénonciations et destitutions réciproques, les divergences de stratégie avaient rendu impossibles les négociations de Kampala : après avoir demandé au médiateur ougandais de déterminer quel était l’interlocuteur valable, le chef des négociateurs congolais, l’abbé Malu Malu, avait décidé de jeter l’éponge et de regagner Kinshasa ce week end.

Face à l’implosion du M23, Kinshasa redoute un nouveau coup fourré : en effet, le gros des troupes rebelles, en plus d’une centaine de partisans de Bosco ralliés en dernière minute à Makenga, serait «sauvé » et candidat à une nouvelle intégration dans l’armée congolaise tandis que le « noyau dur », politiquement embarrassant, aurait été isolé sinon sacrifié. Kinshasa examine dès à présent la possibilité de réintégrer les hommes de troupe, à condition qu’ils n’aient pas commis de crimes de guerre, et songe à les disperser dans d’autres provinces. Quant aux officiers comme Makenga, il paraît peu probable, au vu de la pression internationale, qu’ils puissent bénéficier de mesures d’amnistie, même si leur revirement a permis l’implosion du groupe rebelle.
Par ailleurs, Kinshasa se tourne désormais vers le Rwanda, demandant à Kigali d’arrêter et de livrer les officiers mutins se trouvant sur son territoire. L’un des points de l’accord cadre d’Addis Abeba, signé par onze chefs d’Etat de la région, dont le président Kagame, prévoit en effet d’interdire tout soutien à des forces rebelles originaires de pays voisins.
Signataire de l’accord d’Addis Abeba, membre et bientôt président du Conseil de Sécurité, le Rwanda ne pourra vraisemblablement que se conformer au droit international et arrêter des officiers qui furent durant longtemps ses hommes de main sur le terrain et sont responsables de nombreux massacres. Cependant, beaucoup doutent que le général Bosco Ntaganda soit jamais arrêté et livré : celui que les habitants du Nord Kivu et de l’Ituri appelaient « Terminator » et dont les Américains ont mis la tête à prix est probablement dépositaire de trop de secrets, auteur de trop de crimes, pour jamais finir devant un tribunal. (...)"
confused Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes confused

Ça commence à s'éclaircir : c'est bien d'une exfiltration bien planifiée par les Rwandais qu'il s'agit !
Les "mauvais tutsi du moment" ont été "affamés" et acculés à gagner leur berceau à eux tous, le Rwanda...
Quitte à savoir qui sera vraiment sacrifié à la sortie ?
Ça ne fait que commencer ou mieux que se répéter...

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Troll le 17/3/2013, 11:27 am

Smile Application de l´accord de l´ONU

Kagame se retrouve sous la rampe de lumière involontairement ou volontairement Le M23 invention de Kagame explose en deux factions..on ne saurait dire si Kagame voudrait laisser la CPI s´emparer de Ntanganda...afin de detourner l´attention qui met une pression si importante sur son pays

Le fait de voir Runiga franchir la frontière avec des combattants armés..qui sans doute vont affirmer qu´ils sont des Rwandais or l´accord de l´ONU est explicite: Aucun des pays signataires ne peut heberger une milice qui va destabiliser un pays voisin

Une fois de plus, Kagame se retrouve avec une patate chaude dans cette affaire, va-t-il se soumettre á l´accord et remettre entre les mains de la justice internarionale Il existe des sanctions des USA...et de l´ONU contre les leaders du M23

Ntanganda est libre..or Makanga affirme que son offensive est terminé...ce qui signifie l´arrestation de Ntanganda n´est plus l´objectif quand Kagame a recuperé ses "hommes"..et a remis de l´ordre dans son gang ?

Kampala

Au fond fin, c´est la signature d´un accord qui fait que Runiga ..ou Kagame met fin á la guerre interne au sein du M23...Á Kampala, on est pressé..très pressé d´obtenir un accord qui peut faire obtenir une amnestie..et surtout faire en sorte que les forces de la SADC..ne puissent pas faire la guerre contre Kagame ..indirectement

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Congomoko le 17/3/2013, 12:41 pm

Merci compatriote Ndonzwau pour ces infos , nous voyons maintenant de plus en plus clair sur ce qui se trame, l'implication personnelle de Kabila, le dédouanement du Rwanda et l'infiltration prochaine des FARDC par ces renégats du M23

Bon Dimanche

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Jim KK le 17/3/2013, 1:58 pm

Lambert Mende augmente la pression sur le Rwanda!!!

http://www.africatime.com/rdc/index.asp

RDC: le général Bosco Ntaganda, recherché par la CPI, est passé au Rwanda
KINSHASA (AFP) - (AFP) - Le général Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI), a quitté samedi l'est de la République démocratique du Congo pour se rendre au Rwanda voisin, a indiqué dimanche le gouvernement de RDC.

Le général mutin "a traversé hier (samedi)" et "il est au Rwanda aujourd'hui", a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende.

Rebelle devenu général de l'armée de RDC, puis radié, Bosco Ntaganda fait l'objet de deux mandats d'arrêts de la CPI pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis dans la région de l'Ituri (nord-est de la RDC) en 2002 et 2003.

Selon le porte-parole du gouvernement, il a traversé la frontière en même temps que des centaines de combattants d'une faction de la rébellion congolaise du Mouvement du 23 mars (M23), faction qu'il est accusé de diriger.

Lambert Mende a appelé le Rwanda à ne pas accueillir le général Ntaganda, en vertu d'un accord-cadre pour ramener la paix dans la région des Grands Lacs signé à Addis Abeba en février par onze pays.

"Il y a un engagement clair: pas d'asile, pas d'accueil aux criminels recherchés par la justice internationale, pas d'accueil à ceux qui sont sous sanction des Nations Unies. (...) Nous attendons de voir comment Kigali va exécuter ses engagements", a déclaré Lambert Mende.

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Mwana Ya Lola le 17/3/2013, 2:31 pm

Quelle pression Mende peut-il mettre sur Kigali quand on sait que Kabila fait tout pour protéger le Rwanda ?

Kabila nous avait promis Nkunda, ou est-il ?

Le seul moyen de régler cette affaire est qu'elle soit prise en main par les Congolais par le biais du dialogue. Aussi longtemps que Kabila aura l'exclusivité dans la gestion de la présence rwandaise au Kivu, Kagame se jouera constamment de nous.

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  KOTA le 17/3/2013, 8:01 pm

SI VOUS VOULEZ CONNAITRE LES DERNIERS REBONDISSEMENTS DU FEUILLETON "m23" IL VOUS SUFFIT DE REVOIR LE SCENARIO NKUNDA CONTRE NTANGANDA D Y IL A QQ ANNEES. LES AUTEURS DE CE SCENARIO N ONT PAS D IMAGINATION: ILS REPRODUISENT SANS FIN LA MEME HISTOIRE EN ECHANGEANT LE ROLE DU BON ET DU TRUAND. CE QUI NE CHANGE PAS EST L HORREUR QU ILS SEMENT AU KIVU. ET N OUBLIEZ PAS QUE RUNIGA ET NTANGANDA VONT S E...N SORTIR, MEME SI LES SCENARISTES LEUR ONT CONFIES LES ROLES DES MECHANTS. COMME NKUNDA ET MUTEBUTSI AVANT EUX. DES LORS, INUTILE DE SUIVRE CE FEUILLETON POURRI ECRIT POUR NOUS DISTRAIRE. DANS LE SCENARIO DEJA ECRIT ET TOUJOURS LE MEME, L IMPUNITE REGNE ET "LE BON" MAKENGA SE FAIT INTEGRE DANS L ARMEE JUSQU A LA PROCHAINE REBELLION DE PROXY. CE QUI COMPTE EST DESTABILISER ETERNELLEMENTLE KIVU ET LE DEPEUPLER, ENTRE UNE DISPUTE ET L AUTRE ENTRE ANCIENS ET NOUVEAUX ALLIES. LE PRODUCTEUR DE CE FILM DOIT ETRE DEMUNI: LES ACTEURS SONT TOUJOURS LES MEMES, Y COMPRIS CEUX QUI N APPARAISENT PAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Jim KK le 17/3/2013, 8:04 pm

Kigali dément la présence de Ntanganda sur son territoire Very Happy Very Happy

http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/

Les informations selon lesquelles le général Bosco Ntaganda, vaincu par les forces de son rival Sultani Makenga, commandant militaire des forces rebelles du M23 aurait traversé la frontière du Rwanda ont été formellement démenties à Kigali. Des sources autorisées rwandaises nous ont fait savoir que l’officier congolais se trouvait « quelque part dans la forêt congolaise, accompagné par certains des militaires qui lui étaient restés fidèles ». Cette version des faits confirme certaines hypothèses, de source occidentale, selon lesquelles Bosco Ntaganda aurait trouvé refuge dans le parc naturel des Virunga, d’où il tenterait de gagner Walikale afin de faire sa jonction avec le groupe armé congolais Sheka.
Cependant, selon des informations recueillies à Goma, dans des milieux indépendants des officiels congolais (qui pourraient avoir intérêt à accuser le Rwanda d’abriter un homme recherché par la justice internationale), il se confirme que le général Sultani Makenga était plus fort que Bosco, qu’il disposait de plus d’hommes et de plus d’armement et que, lors des combats de Kibumba, ses forces avaient réussi à prendre le contrôle des collines contrôlant la localité.
En outre, soutenant les négociations de Kampala engagées avec une délégation gouvernementale congolaise, il souhaitait ramener ses hommes dans les rangs des FARDC, à condition que soient respectées les dispositions de l’accord de paix de 2009.
Après de très violents affrontements entre les deux factions du M23, le général Bosco, qui voulait se battre jusqu’au bout, dut reconnaître sa défaite, manquant d’hommes et de munitions. Après avoir subi de lourdes pertes (plus de 150 tués) plusieurs centaines de ses hommes prirent la direction du Masisi, espérant se fondre ensuite dans la forêt tropicale du côté de Walikale.
Quant à lui, il se serait présenté vendredi après midi déjà à la frontière rwandaise où il a été officiellement refoulé.
Il se serait alors replié vers le volcan Karisimbi et c’est de là que, le samedi matin, il a réussi à gagner le Rwanda par un passage peu contrôlé.
Cette arrivée très discrète s’est peut-être opérée à l’insu des officiels rwandais absorbés, à Gisenyi, par l’accueil et le dispatching des généraux Ngaruye et Zimurinda (aussitôt hospitalisé) et plus de 150 blessés, ce qui peut expliquer le démenti de Kigali.
De toutes manières, le général Bosco Ntaganda représente désormais une personnalité très embarrassante pour tous les chefs d’Etat de la région : il est visé par un mandat d’arrêt émis par la Cour pénale internationale, accusé de nombreux crimes de guerre. Ayant guerroyé dans l’Ituri où il commandait les forces de Thomas Lubanga (aujourd’hui détenu à la Haye) il rallia ensuite le général tutsi congolais Laurent Nkunda qu’il remplaça, en 2009, à la tête du CNDP (Conseil national pour la défense du peule) et il devint le chef militaire le plus important du Kivu. Début 2012, des négociations étaient en cours entre Kigali et Kinshasa pour lui retirer ses fonctions, le faire comparaître devant la justice congolaise et lui éviter la publicité de la justice internationale. Ces négociations ayant échoué après la disparition du député Katumba Mwanke, très influent auprès du président Kabila, la guerre reprit au Kivu, avec les conséquences que l’on sait…

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  mongo elombe le 17/3/2013, 9:23 pm

Mwana Ya Lola a écrit:Quelle pression Mende peut-il mettre sur Kigali quand on sait que Kabila fait tout pour protéger le Rwanda ?

Kabila nous avait promis Nkunda, ou est-il ?

Le seul moyen de régler cette affaire est qu'elle soit prise en main par les Congolais par le biais du dialogue. Aussi longtemps que Kabila aura l'exclusivité dans la gestion de la présence rwandaise au Kivu, Kagame se jouera constamment de nous.


MENDE a remis son disque rayé mawa plein ayokaka mpe nsoni.

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  djino le 17/3/2013, 9:46 pm

L'histoire se répète ! Mad

C'est du remake du théâtre macabre made by Kagame, du Cynisme à l'état pur, du Kagame simplement ....Mais en pire ...

On se devrait de se demander OU EST NKUNDA ?

Quand on répond a la question ou se trouve NKUNDA, on saura ou ira Runinga et Bosco ...!!!

Nous pensons que l'arrestation de Bosco sera le début du déclenchement de la CHUTE des KABILA-KAGAME-MUSEVENI- par ricochet NKUNDA .....

"Nous l'oublions pas que nous avons à faire un groupe raciste, Tutsis et extrémistes qui pour Eux les Hutus sont des Etres qui n'ont aucune valeur et qui ne mérite pas d'exister ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  ndonzwau le 17/3/2013, 10:38 pm

"Kampala : Suspension des pourparlers M23 - Gouvernement
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7871
Selon des sources locales à Kampala et à Goma, les "discussions" entamées le 9 décembre dernier entre les rebelles M23 et le gouvernement central seraient suspendues depuis le samedi 16 mars. Et pour cause? Kinshasa aurait rappelé "en consultation" sa délégation. Le M23 aurait fait de même. A l’issue de la signature de l’Accord-Cadre d’Addis Abeba, "Joseph Kabila" déclarait le 24 février que la réunion de Kampala devrait prendre fin "au plus tard" le 15 mars. Le 27 février, le M23 a connu les bouleversements "institutionnels" que l’on sait. Le mouvement s’est retrouvé avec deux délégations antagonistes dans la capitale ougandaise. Pendant ce temps, on apprenait que les autorités de Kinshasa avaient élaboré un projet d’accord. Au grand dam des responsables du M23 qui assurent avoir appris la nouvelle par la voie de presse. Va-t-on assister à un nouveau bras de fer entre "Joseph Kabila" et la nouvelle direction politique de ce mouvement insurrectionnel dont les combattants camperaient à moins d’une dizaine de kilomètres de Goma?"
Comme dit Mfumu Kota, personne de bien observateur ne s'attend à rien de nouveau dans ce mauvais film : le scénario est connu... Il se répète : Nkunda puis Ntangada puis Makenga puis ... ; CNDP, M23 ... ; GOMA, KAMPALA ... c'est toujours l'expansionnisme et la mafia rwandais tutsi en face de la même faiblesse Congolais...

Que Ntangada soit au Rwanda ou dans le Virunga, quelle importance, entourloupes démagogiques d'un côté comme de l'autre; il est toujours au service des rwandais et pour le malheur des Congolais...

Kampala qui finira en eau de boudin : peut-on raisonnablement en attendre mieux ?


Compatriotiquement!

PS

"RDC : la localisation du général Ntaganda toujours incertaine"
° http://www.rfi.fr/afrique/20130318-rdc-localisation-general-bosco-ntaganda-toujours-incertaine-runiga

"Kigali dément la présence de Bosco Ntaganda sur son territoire"
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2013/03/17/kigali-dement-la-presence-de-bosco-ntaganda-sur-son-territoire/


Dernière édition par ndonzwau le 18/3/2013, 3:52 am, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  ndonzwau le 17/3/2013, 10:51 pm

Troll a écrit: Shocked Surprised LES "CONSEQUENCES" DE L´ACCORD...DÈJÁ Question Shocked

Les "consequences" de l´accord de l´ONU..dèjà visible Question Shocked Entre les lignes, Kagame aura du pain sur la planche tongue pour ne pas se mettre sur le dos Obama afro lol!

Le SG de l´ONU disait..que l´accord n´était que l´introduction..car la suite logique serait que le M23 depose les armes et ses hommes demobilisés..sans se faire intégrer dans les rangs des FARDC

la partie la plus rude et lol! c´est quand Kagame doit convaincre ses potes Nkunda, Ntanganda, Makenga et Cie de "se rendre" entre les mains de l´ONU..pour un éventuel jugement á la CPI lol! like like like

Nous avons les yeux tournés vers Obama..como se llama alora..ah, Kerry Sur eux reposent le devoir de voir appliquer l´accord
Troll a écrit: Smile Application de l´accord de l´ONU

Kagame se retrouve sous la rampe de lumière involontairement ou volontairement Le M23 invention de Kagame explose en deux factions..on ne saurait dire si Kagame voudrait laisser la CPI s´emparer de Ntanganda...afin de detourner l´attention qui met une pression si importante sur son pays

Le fait de voir Runiga franchir la frontière avec des combattants armés..qui sans doute vont affirmer qu´ils sont des Rwandais or l´accord de l´ONU est explicite: Aucun des pays signataires ne peut heberger une milice qui va destabiliser un pays voisin

Une fois de plus, Kagame se retrouve avec une patate chaude dans cette affaire, va-t-il se soumettre á l´accord et remettre entre les mains de la justice internarionale Il existe des sanctions des USA...et de l´ONU contre les leaders du M23

Ntanganda est libre..or Makanga affirme que son offensive est terminé...ce qui signifie l´arrestation de Ntanganda n´est plus l´objectif quand Kagame a recuperé ses "hommes"..et a remis de l´ordre dans son gang ?

Kampala

Au fond fin, c´est la signature d´un accord qui fait que Runiga ..ou Kagame met fin á la guerre interne au sein du M23...Á Kampala, on est pressé..très pressé d´obtenir un accord qui peut faire obtenir une amnestie..et surtout faire en sorte que les forces de la SADC..ne puissent pas faire la guerre contre Kagame ..indirectement
Sir Troll,

Décidément j’ai parfois du mal à vous suivre notamment difficile à comprendre votre indécrottable optimisme à voir Kagame à la peine et les Usa à même de régler aussi facilement la crise de l’Est au meilleur profit des Congolais…

Les yankees ! Ne nous leurrons pas trop vite : l’hyperpuissance américaine avec sa fumeuse CI régentant cette planète a sa logique, poursuit ses intérêts, toutes fins bien légitimes pour eux mais pas toujours superposables à nos attentes bien réfléchies… Nous le savons presque tous et en parlons souvent… J’y reviendrai peut-être…

Quant à Kagame ! Je ne comprends guère comment vous ne voyez que malgré moult rapports et accords qui dénoncent ses méfaits au Congo et obligent le Rwanda à changer de pied il est toujours là assez malin et fort à piloter tout en compagnie de son compère Museveni et avec toujours l’indulgence de cette CI (ainsi personne n’y a été capable de l’empêcher de trôner au Conseil de Sécurité) !
On le voit encore avec le dénouement de Kampala avec le M23 où il arrive à noyauter et à manipuler tout ou encore avec Addis-Abeba où ils s’en sortent sans la moindre égratignure ; et ce n’est pas le premier accord, soyons sérieux…

La vérité c’est notre nullité à nous Congolais, les incapacités d’un Etat failli, un leadership inexistant qui ne peut imprimer, un régime inutilement autoritaire, inefficace, complice jusqu’à la trahison…
Bref s’il y a aujourd’hui quelqu’un à plaindre ce n’est sûrement pas Kagame et son Rwanda mais bien les Congolais, éternels dindons de la farce !
Jusque quand, jusqu’où ???


Compatriotiquement !

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Troll le 17/3/2013, 11:43 pm

..LISEZ EN UTILISANT LES "SMILEYS"

Vous decouvrirez l´ironie et surtout l´humour de Troll Laughing Laughing Nous avons mis en evidence HEAT pour exprimer la chaleur dans laquelle se retrouve Kagame

Comment Kagame qui disait tout le temps ne pas être impliqué dans la guerre au Kivu..et ne possede aucun lien avec le M23..va justifier la présence des blessés et des leaders du M23 sans oublier les hommes armés

Kagame a sambwe tour oyo.. a si a signer "accord" où il ne peut accorder "asile" ou même avoir sur son territoire des milices qui destablisent la RDC..
Pire, certains leaders du M23 sont interdit de voyage par une sanction de l´ONU Eza moto..

Notre malheur c´est Mende..qui devrait se taire et laisser le ministre des AE parler au nom de la RDC

LISEZ avec des "smileys" qui est forme d´expression visuelle et facile á comprendre

Revenir en haut Aller en bas

Re: GUERRE INTERNE AU M23: AILE MAKENGA CONTRE RUNIGA/10 MORTS ET COMBATS A L ARME LOURDE A RUTSHURU

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum