Oui, les Congolais peuvent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Oui, les Congolais peuvent...

Message  Zik le 12/3/2013, 1:47 pm

Du virtuel à la réalité
Des « Facebookers » à la rescousse des bébés à Kisenso !
Des jeunes congolais connectés au réseau social FACEBOOK, à travers un GROUPE dénommé "l’ UNION FAIT LA FORCE" (UFF), ont entrepris de « libérer » des bébés retenus à la maternité « Esengo » dans la Commune urbano-rurale de Kisenso, pour non paiement de facture par leurs géniteurs. En marge d’une opération qu’ils ont baptisée « Bimisa Mama na Maternité » (Sortez la maman de la maternité !), ces internautes ont surpris, le dimanche 10 mars 2013, une soixantaine de pensionnaires de cet établissement médical en payant la totalité des frais d’accouchement, tant des mamans en instance d’enfantement que celles des indigentes bloquées durant plusieurs semaines pour cause d’insolvabilité. Cerise sur le gâteau, plus d’une cinquantaine d’autres enfants malnutris de cette institution pédiatrique ont bénéficié aussi d’un don d’un billet de 10 USD par personne afin de suppléer, tant soit peu, aux besoins les plus nécessaires. Cri de joie, chant, prière et jubilation de tout genre ont donc caractérisé cette journée dominicale en plein quartier Pumbu de Kisenso, situé non loin de la paroisse St Etienne.
Arrivées sur le lieu en début d’après-midi, les bienfaiteurs ont été frappés par l’image des mamans miséreuses. Certaines ont renseigné qu’elles étaient dans l’impossibilité de solder entre 20 et 60 $USD dus à l’hôpital pour l’ensemble des prestations. Ménagères et vendeuses dans leur grande majorité, l’aide apportée par l’UFF s’est révélée comme une véritable bouée de sauvetage pour leurs conjoints. L’un d’eux émus et troublé a dévoilé aux Facebookers que ce genre d’actions n’est visible dans le coin qu’à l’approche des élections…
Quant aux responsables de cette maternité Esengo, créée à la fin des années 1970, ils ont pour leur part apprécié ce geste, car rendant plus sûr le paiement des factures pour les services déjà rendus.

Initiateur de l’UFF, Didier Fortune Mokulayanga visiblement affligé par la situation générale de ces mamans et bébés retenus s’est surpassé en geste de bienfaisance en prenant personnellement en charge certains enfants dont les cas s’étaient avérés désespérés. « Il est temps pour nous Congolais de mettre fin aux longues discussions stériles et de penser concrètement aux actions afin de soulager les plus nécessiteux. Notre groupe UFF qui n’a pas de couleur politique, veut plutôt montrer à la face du monde que les Congolais de tous bords unis, peuvent faire de bonnes choses… » a-t-il déclaré.
Nadia Lobo, une des administrateurs de l’UFF, a remercié tous ceux qui, disséminés à travers le monde, ont accepté de faire confiance à leurs compatriotes résidant au pays pour gérer ce projet commun. « A l’origine, nous nous connaissions que virtuellement mais vous avez envoyé vos donations de partout ! »
Un autre membre préférant garder l’anonymat, E. K., a tenu à féliciter particulièrement tous ceux qui ont accompagné cette œuvre de charité. Il a, pour sa part, promis de s’impliquer profondément dans les prochaines éditions car « c’est ce que le peuple attend de nous qui avons étudié et travaillons, c’est de penser à ceux qui n’ont pas eu la même chance que nous ». Selon lui, si l’UFF multiplie de tels actes auprès des couches sociales désireuses d’un quelconque appui (et qui ne l’obtiennent souvent que des ONG occidentales), alors ce sera un modèle que d’aucuns devront suivre, en premier lieu ceux qui prétendent faire la politique dans notre pays.
Il convient de signaler que les initiateurs de « Bimisa Mama na Maternité » annoncent déjà l’épisode deux de l’opération pour le dimanche 24 mars prochain.

Pour rappel, Facebook est un service de réseautage social en ligne sur Internet permettant d’y publier des informations (photographies, liens, textes, etc.) en contrôlant leur visibilité par différentes catégories de personnes. Véritable phénomène mondial, « Facebook » a aussi envahi toutes les couches de la société congolaise.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oui, les Congolais peuvent...

Message  Zik le 12/3/2013, 3:02 pm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum