Bosco Ntaganda s’est réfugié à l’ambassade américaine à Kigali

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bosco Ntaganda s’est réfugié à l’ambassade américaine à Kigali

Message  ndonzwau le 29/4/2013, 8:27 pm

PS

Je ne sais plus, pourtant de nature plutôt optimiste, suis devenu peut-être trop pessimiste pour mon pays; on en serait pour moins tant depuis 53 ans de souveraineté(!) nous n'arrêtons d'avaler des couleuvres... Et particulièrement depuis 16 ans, c'est même pire : une nouvelle recolonisation !

Mon propos ici c'est l'Accord-cadre et cette fameuse BI de l'Onu !
Depuis le début je ne les "sens" pas ou plutôt j'attendais plus d'initiatives du pouvoir de Léo comme par exemple une lecture solennelle démocratique faute d'une discussion, au niveau d'un Congrès ad hoc pour prendre faits et causes de ce qui a été décidé en dehors des Congolais...
Mais que voit-on ? A part une fermeté qui semble s'afficher dans les discussions de Kampala, le Congo semble se reposer sur ses lauriers d'une prétendue victoire d'avoir obtenu cette BI qui va enfin nettoyer l'Est !
Sans honte alors même que les attendus de l'Accord sont très sévères envers le pouvoir et lourd de recommandations comminatoires !

Par exemple, personne ne semble s'occuper de l'Envoyée Spéciale alors qu'elle vient enfin mais en fait en transit sans qu'on sollicite qu'elle élise domicile dans le pays où elle est missionnée...
De même pour le Commandat de la BI...
Je crains des surprises contrairement à l'euphorie générale, je ne vois pas l'implication nécessaire de l'Etat Congolais : dans ces conditions tout cela qui est fait sans nous, risque encore une fois d'être demain contre nous et que ni l'Accord ni la BI ne soient pleinement efficaces !

Attendons voir mais je ne dois pas être le seul à m'interroger ! Lisez donc :

"RDC : La brigade d'intervention sera-t-elle efficace ?
° http://afrikarabia2.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/04/29/rdc-la-brigade-d-intervention-sera-t-elle-efficace.html
3.000 casques bleus doivent arriver prochainement dans l'Est de la République démocratique du Congo pour "neutraliser les groupes armés". Une brigade d'intervention spéciale de l'ONU dont Kinshasa attend beaucoup et dont les experts doutent de sa réelle efficacité.
(...)
Impatience à Kinshasa
Sur l'efficacité de la brigade d'intervention de l'ONU, les Congolais en attendent beaucoup. Peut-être même, un peu trop. Présenté, en toute modestie par Kinshasa, comme une "victoire diplomatique", le déploiement de ces "super casques bleus" doit tout simplement "mettre un terme à la guerre dans l'Est du pays", selon le porte-parole du gouvernement. Après avoir échoué militairement face aux rebelles du M23, Kinshasa n'a pas réussi à imposer une sortie de crise aux négociations de paix de Kampala. Faute de mieux, les autorités congolaises ont donc remis leur destin entre les mains des Nations unies. Le président Joseph Kabila, affaibli par une réélection contestée et un conflit qui lui échappe, attend donc avec une certaine impatience la mise en place de la brigade. Selon son ministre des Affaires étrangères, "le seul avenir du M23 c'est de cesser d'exister comme mouvement politico-militaire, sinon, la brigade d'intervention s'occupera de mettre fin à son existence".
(...)
Un mandat "trop large"
Du côté des experts internationaux, le scepticisme est plus affirmé. Pour Thierry Vircoulon, le directeur pour l'Afrique centrale d'International Crisis Group (ICG), le mandat de cette brigade est "beaucoup trop large". "Le mandat de l'ONU prévoit que cette brigade s'occupe de tous les groupes armés", explique le chercheur, "ce qui ne sera pas possible vu leur grand nombre". "De plus, dans les résolutions de l'ONU, on fait des différents groupes armés, un seul groupe homogène, ce qui n'est pas le cas", note Thierry Vircoulon. Selon lui, l'ONU va devoir "séquencer ses actions". Et de poser cette question : "quelle sera la première cible de la brigade ?". Le chercheur croit savoir que la brigade spéciale pourrait d'abord cibler les rebelles rwandais des FDLR, avant de s'en prendre au M23, "peut-être pour contenter le Rwanda", souligne-t-il. Mais on peut bien évidemment penser que le gouvernement congolais exercera de fortes pressions pour que la brigade s'attaque en premier au M23. Quant aux groupes Maï-Maï, on peut supposer qu'ils seront moins ciblés par la brigade spéciale.

Dommages collatéraux : les civils
Thierry Vircoulon doute également de l'efficacité sur le terrain d'une telle brigade d'intervention. "Autant cette brigade de 3.000 homme pourrait montrer son efficacité face à une autre armée constituée", souligne-t-il, "autant on imagine mal cette brigade efficace en situation de guérilla face à des groupes peu structurés, comme les Maï-Maï". Dans les résolutions de l'ONU, Thierry Vircoulon fait remarquer "qu'on fait des différents groupes armés, un seul groupe homogène, ce qui n'est malheureusement pas le cas sur le terrain". Autre risque pointé par le chercheur : le scénario trop connu de la "vrai-fausse réintégration des rebelles dans l'armée régulière". "En mettant la pression sur les groupes armés, certains risquent fort d'être tentés de déposer les armes en demandant à être réintégrés dans l'armée, ce qui relance les éternelles questions : à quels grades ? etc…". Et de redouter que l'on entre dans un scénario que la République démocratique du Congo a déjà connu avec l'intégration ratée des rebelles du CNDP en 2009. Dernier risque soulevé par le responsable d'International Crisis Group : "les dommages collatéraux sur les populations civiles". Un ancien expert militaire, connaisseur de la situation en RDC, confirme le risque pour les Kivus de passer d'une guerre "froide" de "basse intensité" à une guerre plus "chaude" et donc plus meurtrière que le conflit actuel. "Les civils seraient les première victimes de la reprise des combats, qui seraient plus violents", conclut selon cet expert.(...)"
"(...)Ecoute et franchise
Elle a donné la tonalité générale de sa mission : être à l’écoute, mais aussi savoir s’imposer. « J’ai l’intention de beaucoup écouter, mais aussi d’avoir des discussions franches. Et nous avons eu une discussion franche avec le ministre des Affaires étrangères. J’ai aussi l’intention d’explorer toutes les solutions permettant de mettre fin aux conflits dans la région, et surtout dans ce pays », a déclaré Mary Robinson au micro de Radio Okapi.(...)"

° http://www.rfi.fr/afrique/20130429-rdc-mary-robinson-kinshasa-accord-espoir-nom-nations-unies
ndonzwau a écrit:
djino a écrit:RDC : le comandant de la Brigade d’intervention de la Monusco est arrivé à Goma...

http://radiookapi.net/actualite/2013/04/24/rdc-le-comandant-de-la-brigade-de-la-monusco-est-arrive-goma/
C'est qui ce commandant de la BI de la Monusco ?
C'est le général de brigade tanzanien James Mwakibolwa, comme je l'ai lu ailleurs mais que sont ces états de service ? Que vaut l'armée tanzanienne ?
Quelqu'un ici en sait-il plus pour nous éclairer ?

Parle-t-il au moins français notre brave Général ? Ce n'est pas rien pour bien opérer au Congo...
La Tanzanie est restée un pays relativement stable où il n'y a pas eu à monnayer les charges militaires et Je suppose qu'l est de la bonne tradition britannique, est passé par Sandhurst ou Woolwich...
Dans tous les cas espérons que l'Onu l'a choisi pour ses états militaires et non pour des raisons politiques car pour réussir à l'Est il va falloir batailler dur et juste ?

N'empêche quand je lis cette déclaration ci-dessous, peut-être bien seulement protocolaire, pour marquer leu territoire comme le serval (kiekiekieeee!), cela ne m'inspire pas trop confiance...
Ce que la bride ténue qu'y marque la Monusco au passé si laxiste ne me parait pas de très bonne augure...
De plus ce général faisait déjà partie de l'Equipe d'Evaluation qui me semblait être mitée par les Rwandais et les Ougandais et puis avec cette précédente casquette ne va-t-il pas confondre combat et négociations ?
Bon, attendons voir !
"(...)« Il n’ya aucune différence entre cette brigade d’intervention et la brigade du Nord-Kivu ou les autres brigades qui font partie intégrante de la force de la Monusco. Il n’y a qu’une seule Monusco avec une seule force et bien sûr à l’intérieur de cette force, il y a une brigade qui a une mission spécifique qui aura des actions offensives ciblées mais tout ceci rentre dans le cadre de la protection des populations civiles », (...)"

"Goma: Installation des membres de l’Equipe Militaire d’Evaluation"
° http://journaldekin.com/article.php?aid=1415
° http://monusco.unmissions.org/Default.aspx?tabid=11192&ctl=Details&mid=14306&Itemid=19349&language=fr-
Compatriotiquement!

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bosco Ntaganda s’est réfugié à l’ambassade américaine à Kigali

Message  ndonzwau le 30/4/2013, 11:10 pm

"(...)Est

Le Phare
titre : « Le coup manqué de Kampala » et publie un document portant sur le Projet d’accord mort-né entre Kinshasa et le M23.
Il s’agit, selon ce journal, du projet d’accord proposé à la signature des délégués des deux parties au titre de conclusion de ce qui était attendu comme leur nouveau deal politique, après celui, très controversé, du 23 mars 2009.
Dans ce coup monté et manqué par le régime de Kampala, on note des choses inadmissibles, telle l’intégration sans condition des cadres politiques de ce mouvement ceux considérés comme tels dans le parlement, le gouvernement central, les Assemblées provinciales, les entreprises publiques, la diplomatie, les gouvernements provinciaux, l’état-major général des FARDC.
Logiquement, constate-t-on au Phare, cela devrait conduire à la démission des exécutifs nationaux et provinciaux, à la dissolution du Sénat, de l’Assemblée nationale et des Assemblées provinciales, à de nouvelles mises en place dans l’armée, la police, la territoriale, le service de renseignements, les chancelleries, etc. On y découvre aussi beaucoup de monstruosités, loi d’amnistie pour faits de guerre et faits insurrectionnels, la déclaration du Nord-Kivu, Sud-Kivu, L’Ituri, le Haut-Uélé, le Maniema et le Tanganyika comme « zone sinistrée » pour une durée indéterminée.
Le Phare note qu’échaudés par les difficultés rencontrées dans la mise en application de l’accord coupe-gorge du 23 mars 2009, les experts de Kinshasa ont flairé le piège de Kampala et tout fait pour le déjouer en laissant les choses traîner en longueur.

D'après La Tempête des Tropiques, le cortège du chef rebelle Sultani Makenga, « commandant en chef » du M23 a essuyé des tirs nourris dimanche dernier de la part des hommes armés non autrement identifiés. Ceux-ci lui ont visiblement tendu une embuscade sur la route Bunagana-Rutshuru. L’homme l’a échappé belle, dit-on. On compterait beaucoup de morts dans sa garde pourtant lourdement armée mais qui a été prise au dépourvu. La nouvelle est livrée par la Société civile du Nord-Kivu qui relayait des sources dignes de foi des villageois du secteur qui ont vécu cette attaque.

Le Potentiel anonce que près de 40 militaires belges provenant de plusieurs unités, dont le 3ème bataillon parachutiste de Tielen, sont partis de Melsbroek (Belgique) dans la nuit de samedi à dimanche à bord d'un Airbus français à destination de Kinshasa en mission d’instruction au profit du 323ème bataillon des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Kindu (Maniema, Est).(...)"

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=193499&Actualiteit=selected

"Nord-Kivu : 3 missiles sol-air « livrés » au M23 « localisés » à Rutshuru
° http://www.lepotentielonline.com/110-online-depeches/7513-nord-kivu-3-missiles-sol-air-livres-au-m23-localises-a-rutshuru
Trois missiles sol-air « livrés » à la rébellion du M23 ont été « localisés dans le territoire de Rutshuru » (Nord-Kivu), a appris mardi 30 avril à Kinshasa lepotentielonline.com de source autorisée, sans en donner les caractéristiques techniques"(...)"

° http://www.lepotentielonline.com/110-online-depeches/7514-mary-robinson-exhorte-la-rdc-a-prendre-au-serieux-ce-qu-elle-a-signe-dans-l-accord-cadre-d-addis-abeba
° http://www.lepotentielonline.com/110-online-depeches/7485-quarante-militaires-belges-partis-samedi-de-melsbroek-precedent-en-rdc-le-gros-detachement-attendu-mardi

"RDC: le M23 menace d'attaquer Goma, selon la société civile
(Xinhuanet 30/04/2013)"

° http://www.africatime.com/rdc/popup.asp?no_nouvelle=735878
° http://www.africatime.com/rdc/popup.asp?no_nouvelle=735874
Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bosco Ntaganda s’est réfugié à l’ambassade américaine à Kigali

Message  ndonzwau le 1/5/2013, 5:46 pm

"Les autorités rwandaises veulent jouer la transparence sur le sort des rebelles du M23
Sad Sad Rolling Eyes Rolling Eyes Question Question Rolling Eyes Rolling Eyes Sad Sad
° http://www.rfi.fr/afrique/20130501-autorites-rwanda-transparence-sort-rebelles-m23
Jouer la transparence sur le sort des rebelles du Mouvement du 23-Mars (M23) qui ont fui au Rwanda mi-mars à la suite des combats contre une faction rivale, et surtout faire taire les rumeurs sur le renvoi d’une partie de ces derniers en République démocratique du Congo. Tel était le but des autorités rwandaises qui ont invité mercredi 1er mai la presse locale et internationale -ainsi que de nombreux représentants du corps diplomatique- dans le camp d’internement de l’est du Rwanda, où sont confinés les mutins. 682 rebelles, selon les chiffres officiels du Rwanda, loyaux à l’ancien chef politique du M23 Jean-Marie Runiga, ont traversé la frontière dans la nuit du 14 au 15 mars dernier après avoir été mis en déroute par la faction pro-Makenga. Selon les autorités, ils ont été accueillis au Rwanda pour des raisons humanitaires, ont été désarmés et ont entrepris des démarches pour être démobilisés.(...)"

° http://www.rfi.fr/ameriques/20130423-rdc-refuse-signer-accord-clause-cessation-statut-refugies-rwandais
° http://radiookapi.net/actualite/2013/04/30/nord-kivu-le-m23-installe-une-base-lentree-de-la-monusco-kiwanja/
° http://radiookapi.net/actualite/2013/04/30/rdc-larmee-lance-une-offensive-contre-des-milices-la-frontiere-avec-louganda-le-soudan-du-sud/

"Crise au Nord Kivu : Rompre avec la duplicité
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=7958
Dans le petit Larousse, le mot «duplicité» est défini comme étant le «caractère de quelqu’un qui ne se montre pas tel qu’il est, qui présente intentionnellement une apparence différente de ce qu’il est réellement». L’hypocrisie et la fausseté en sont les synonymes.
En écoutant les débats organisés sur la crise au Nord Kivu par radio Okapi - dans le cadre de son émission «Dialogue entre Congolais», on est frappé par l’hypocrisie qui se dégage de la majorité des interventions. L’absence, au sommet de l’Etat, d’un leadership capable de montrer le chemin, d’informer et de rassurer la population est soigneusement éludée. Il en est de même de l’absence de volonté politique déterminante de la part de «Joseph Kabila» à doter le Congo-Kinshasa d’une armée moderne et dissuasive. Les intervenants rivalisent «courageusement» en se jetant à pieds joints sur les rebelles du M23 et leurs soutiens rwandais et ougandais.(...)"
Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bosco Ntaganda s’est réfugié à l’ambassade américaine à Kigali

Message  ndonzwau le 4/5/2013, 4:26 pm

"Kigali demande au Conseil de sécurité « la levée des sanctions contre certains membres du M23 »
° http://www.lepotentielonline.com/110-online-depeches/7518-kigali-demande-au-conseil-de-securite-la-levee-des-sanctions-contre-certains-membres-du-m23

"Nord Kivu : Le M23 nomme de nouveaux administrateurs à Nyiragongo et Rutshuru"
° http://radiookapi.net/actualite/2013/05/01/nord-kivu-le-m23-nomme-de-nouveaux-administrateurs-nyiragongo-rutshuru/
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130502171848/fdlr-kinshasa-rdc-fardcrdc-le-m23-exige-un-cessez-le-feu-et-nomme-deux-nouveaux-administrateurs-au-nord-kivu.html

"Le M23 crache sur les efforts de pacification de l’Est"
° http://www.lepotentielonline.com/7555-le-m23-crache-sur-les-efforts-de-pacification-de-l-est

"RDC: Le M23 exige un cessez-le-feu avant de reprendre les pourparlers de paix
Xinhua - 03/05/2013"

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=193566&Actualiteit=selected

"J.C. Vuemba propose « la rupture des relations diplomatiques avec les 3 pays voisins agresseurs » de la RDC"
° http://www.lepotentielonline.com/110-online-depeches/7552-j-c-vuemba-propose-la-rupture-des-relations-diplomatiques-avec-les-3-pays-voisins-agresseurs-de-la-rdc

"Suite de la tournée de Mary Robinson. Opium de Kigali. Mushikiwabo ment, Kagame se cache
(L'Avenir Quotidien 03/05/2013)"
° http://www.africatime.com/rdc/popup.asp?no_nouvelle=736446

° http://www.lepotentielonline.com/7520-grands-lacs-le-probleme-c-est-le-rwanda
° http://www.rfi.fr/afrique/20130502-rdc-polemique-installation-base-m23-monusco
° http://radiookapi.net/actualite/2013/04/30/nord-kivu-le-m23-installe-une-base-lentree-de-la-monusco-kiwanja/
° http://www.rfi.fr/afrique/20130501-autorites-rwanda-transparence-sort-rebelles-m23
° http://radiookapi.net/actualite/2013/05/02/kigali-promet-mary-robinson-sa-cooperation-pour-appliquer-laccord-cadre-daddis-abeba/
° http://www.africatime.com/rdc/popup.asp?no_nouvelle=736369
Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bosco Ntaganda s’est réfugié à l’ambassade américaine à Kigali

Message  mongo elombe le 18/6/2013, 8:29 pm

CPI Congo – L’audience des charges contre Bosco Ntaganda est reportée
Mis en ligne par Connectionivoirienne.net [url=http://www.connectionivoirienne.net/author/La Rédaction/]La Rédaction[/url] · 18 juin, 2013 a 11:56



[url=javascript:void(0);]inShare[/url]0





Communiqué de presse: 18.06.2013
Affaire Ntaganda : L’ouverture de l’audience de confirmation des charges est reportée
Situation : République démocratique du Congo
Affaire : Le Procureur c. Bosco Ntaganda
Le 17 juin 2013, la Chambre préliminaire II de la Cour pénale internationale (CPI) a reporté l’audience de confirmation des charges dans l’affaire à l’encontre de Bosco Ntaganda au 10 février 2013 et a établi un calendrier pour la divulgation des preuves et demandes connexes. L’ouverture de l’audience était initialement programmée pour le 26 septembre 2013.

Le 23 mai 2013, le Bureau du Procureur avait déposé une demande urgente de report de la date de l’audience de confirmation des charges, alléguant que l’affaire était en sommeil pendant « plusieurs années » et que le Bureau avait besoin de temps supplémentaire pour accomplir les multiples tâches nécessaires avant l’audience de confirmation des charges, notamment d’assurer la protection des témoins et la divulgation des preuves à la Défense d’une manière efficace.

 Le juge unique, agissant pour le compte de la Chambre, a estimé que dans les circonstances de l’espèce, la demande du Procureur était justifiée et a ajouté que « lorsque le suspect se soustrait à la justice pendant de nombreuses années, il n’est ni possible ni raisonnable d’imposer au Procureur une veille permanente par la disponibilité des équipes pendant des années ».

Le 22 mars 2013, Bosco Ntaganda, citoyen congolais, s’est rendu volontairement à la Cour et est actuellement en détention. La CPI a délivré deux mandats d’arrêt à l’encontre de Bosco Ntaganda les 22 août 2006 et 13 juillet 2012. En tant qu’ancien chef adjoint présumé de l’état-major général des Forces Patriotiques pour la Libération du Congo (FPLC), M. Ntaganda est suspecté de sept chefs de crimes de guerre (l’enrôlement et la conscription d’enfants de moins de quinze ans, le fait de les faire participer activement à des hostilités, meurtre, attaque contre la population civile, viol et esclavage sexuel, et pillage) et de trois chefs de crime contre l’humanité (meurtre, viol et esclavage sexuel, et persécution) qui auraient été commis en Ituri, République démocratique du Congo (RDC) entre le 1er septembre 2002 et fin septembre 2003.





Cliquez ici pour annuler la réponse.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bosco Ntaganda s’est réfugié à l’ambassade américaine à Kigali

Message  ndonzwau le 26/9/2013, 7:05 pm

"Bosco Ntaganda, accusé volontaire ?
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130923112810/cpi-fatou-bensouda-rdc-bosco-ntagandabosco-ntaganda-accuse-volontaire.html

L'oeil de Glez. © Glez

La Cour pénale internationale chôme de moins en moins. C’est ce 23 septembre que débute l'audience de confirmation des charges contre Bosco "Terminator" Ntaganda.
Le chef rebelle est soupçonné de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre, dont meurtres, viols et pillages commis dans l'Ituri, à l'est de la République démocratique du Congo (RDC) en 2002 et 2003. Ntaganda était alors chef d'état-major des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC). Il est né au Rwanda, mais affirme disposer de la nationalité congolaise.

Le 18 mars dernier, surprenant tout le monde, il s'était réfugié à l'ambassade américaine de Kigali et avait demandé à être remis à la CPI. La cour doit maintenant déterminer si les éléments de preuve du procureur sont assez solides pour mener à un procès."



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bosco Ntaganda s’est réfugié à l’ambassade américaine à Kigali

Message  Mathilde le 11/2/2014, 11:36 pm

Vidéo-CPI:  Suivez la contre-attaque de la défense de Bosco Ntaganda ce lundi 10/02/2014 à la CPI

LA HAYE- Le chef de guerre congolais Bosco Ntaganda, inculpé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, a donné l’ordre à ses combattants, y compris des enfants, de commettre des massacres et des viols afin de terroriser les populations, ont estimé lundi les procureurs à la Cour pénale internationale.

"Il a joué un rôle-clé dans la préparation des attaques contre la population civile, destinée à conquérir du territoire", a déclaré la procureure Fatou Bensouda, à l’ouverture de l’audience de lundi consacrée à la confirmation des charges.

Ntaganda, qui dirigeait la milice des Patriotes congolais unis (PCU), "n’a ni prévenu ni puni les crimes commis par les troupes sous son commandement et son contrôle effectif", a dit Fatou Bensouda.

La chambre préliminaire de la CPI doit décider ou non de renvoyer l’affaire devant une chambre de première instance qui sera chargée du procès proprement dit.

A ce jour, la CPI, qui a été officiellement créée en juillet 2002, n’a prononcé qu’une seule condamnation, visant un autre chef de guerre de RDC (République démocratique du Congo), Thomas Lubanga, lequel a écopé en 2012 d’une peine de 14 ans de réclusion pour avoir enrôlé des enfants combattants.

Surnommé "Terminator" par ses victimes, Bosco Ntaganda, né au Rwanda et membre de l’ethnie des Hema, est accusé de très nombreuses atrocités, dont des meurtres, des viols et l’enrôlement forcé d’"enfants-soldats", notamment lors du conflit qui a éclaté en 2002-2003 dans la province de l’Ituri, riche en minerais.

Ancien général des forces gouvernementales de République démocratique du Congo (RDC) devenu chef militaire du M23 avant d’être écarté, il est considéré comme l’un des plus violents chefs de guerre de l’est de la RDC de ces 15 dernières années.

Il risque la réclusion à perpétuité s’il est reconnu coupable des charges retenues contre lui. Il n’a pas encore indiqué comment il entendait plaider.


http://emiradamo.com/2014/02/10/video-cpi-suivez-la-contre-attaque-de-la-defense-de-bosco-ntaganda-ce-lundi-10022014-a-la-cpi/

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bosco Ntaganda s’est réfugié à l’ambassade américaine à Kigali

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:15 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum