LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  KOTA le 1/4/2013, 11:15 pm

LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU IMPLICITE D’UN ECHEC SECURITAIRE




LA RESOLUTION 2098 DU CONSEIL DE SECURITE DE L’ONU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO:

AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU IMPLICITE D’UN ECHEC DE POLITIQUE SECURITAIRE DU REGIME KABILA


<p style="text-align: justify;">La MPP, Majorité Présidentielle Populaire, a pris acte de la résolution du Conseil de Sécurité de l’Onu n° 2098 instituant une Brigade d’Intervention Rapide sous l’égide des Nations Unies, ayant pour objectif la poursuite des groupes armés qui sévissent impunément en RDC massacrant les populations congolaises abandonnées à leur triste sort.
La Mpp tient à souligner que la cession à des forces armées étrangères, bien que sous la coordination des Nations Unies, de la prérogative souveraine de la défense du territoire de la RDC ainsi que de la protection des citoyens congolais, nous rappelle étrangement ce qui se passe en ce moment au Mali où une puissance étrangère a assumée le rôle de défense du territoire et de la population en lieu et place d’une armée malienne en déliquescence et incapable d’assurer la défense de ce pays face aux groupes islamiques et sécessionnistes Touareg.
En RDC, les échecs à répétition de l’Armée congolaises face aux différents groupes armés qui sévissent sur notre territoire et dont certains ont été créé, armés et soutenus grâce à des trafics de toutes sortes avec les FARDC (cas des Mai Mai Morgan dernièrement dénoncé par le Groupe des Experts de l’Onu sur les trafics des armes en RDC à cause de leur lien avec la hiérarchie militaire de la Province Orientale) préfigurent une situation militaire comparable à celle malienne, même si à plus grande échelle.
<blockquote>Tout en espérant que l’action de la Brigade d’Intervention rapide puisse désarmer effectivement et mettre hors d’état de nuire les nombreux groupes armés qui sévissent sur notre territoire, néanmoins nous ne pouvons laisser sous silence l’aveu d’échec de l’exécutif Kabila qui sous-entend cette situation de démission de l’armée nationale par rapport à ses obligations institutionnelles.

</blockquote>En effet, l’ Etat congolais a été obligé de céder une de ses prérogatives fondamentales – celle du monopole de la défense du territoire et des citoyens – en faveur d’une brigade de 2500 hommes brassés entre plusieurs armées étrangères et chargés de cette tache régalienne en lieu et place de l’Armée Nationale congolaise, manifestement incapable d’assumer son obligation constitutionnelle jusqu’au bout.
<blockquote>Des lors, la MPP ne peut que condamner les déclarations irresponsables de « réjouissance » rendues publiques par certains membres de l’exécutif Kabila, qui semblent oublier que la présence d’ une Brigade d’Intervention étrangère sur le sol congolais expose au grand jour l’échec de la politique de défense et de sécurité du régime kabila.

</blockquote>Dans cette optique, la MPP s’associe aux prises de position responsables d’une partie de la société civile congolaise qui ont mis en exergue la nécessité de sauvegarder les populations civiles congolaises exposées à des représailles de la part des groupes armés ainsi qu’ à la menace de déplacements massifs à la suite des opérations militaires qui seront lancées sur le sol congolais. La nécessité de la protection des populations civiles est une revendication légitime que nous partageons, surtout après l’expérience très négative vécue par ces mêmes population à la suite des opérations UMOJA WETU I et II qui ont été accompagnées par des déplacements massifs ainsi que des exactions contre le populations exposées aux des représailles sauvages de ces mêmes groupes armés qui d’ailleurs n’ont pas du tout été éradiqués ; bien au contraire, ils se sont multipliés d’une manière exponentielle ces dernières années au point d’arriver au nombre de 35 inventoriés par l’ong internationale oxfam.
Si la « somalisation » de l’ Est de la RDC est consécutive à l’affaiblissement de l’autorité de l’Etat dans cette partie de la république, il sied de se demander si le renforcement de l’ Etat congolais, surtout dans cette partie de la RDC, pourrait intervenir paradoxalement par la magie du transfert pure et simple des prérogatives de défense à un conglomérat de forces étrangère sous houlette onusienne…

<blockquote>En effet, nous estimons que l’institution d’une Brigade d’Intervention rapide ne devrait constituer qu’une étape vers la réorganisation de l’armée congolaise afin que celle-ci devienne une armée moderne, professionnelle et capable de nous faire oublier les dérives ethniques et la mauvaise gestion des troupes caractérisant les FARDC en ce moment.

Dans cette optique, le thérapeutique de l’Institution de la Brigade d’Intervention Rapide devrait être associée à un programme sérieux de refondation de l’armée nationale congolaise, afin qu’elle puisse assumer, le plus tôt possible, son rôle de défense du territoire et des populations civiles face à des agressions internes et extérieures, rôle qui lui est attribué d’une manière exclusive par la Loi fondamentale actuellement en vigueur en RDC.

</blockquote>Voilà pourquoi nous soutenons que les solutions palliatives visant à colmater les plaies béantes de la mauvaise gouvernance kabiliste ne constituent pas de solutions durables capables de rétablir et maintenir définitivement la paix au Congo Démocratique. Pour ce faire, elles devraient être associées à une analyse plus approfondie des causes de l’entropie actuelle de l’Etat en République Démocratique du Congo, surtout après le holdup up électoral de novembre 2011.
D’ailleurs, cela a été effleuré dans l’Accord Cadre d’Addis Abeba en ce qui concerne la relance du dialogue démocratique en panne en RDC. Force est de constater que rien de sérieux n’est fait pour mettre en application le point 6 de l’Accord Cadre.
La MPP estime que la mise en place de la Brigade d’Intervention Rapide sous l’égide des N.U aura une tâche très ardue, à cause de l’ampleur du phénomène de la multiplication des groupes armés en RDC.
<blockquote>La cession momentanée de la prérogative de souveraineté de la RDC en matière de défense nationale peut aboutir au rétablissement de la paix et de la sécurité dans notre pays si seulement si elle est accompagnée par une réorganisation de nos forces armées qui devront, dans le meilleur délai, assurer l’accompagnement actif et par la suite prendre la relève de la Brigade Internationale dans la défense du territoire congolais et le maintien de la paix.

</blockquote>En effet, en absence d’une action positive de maintien de la paix sur le territoire « nettoyé » par la Brigade d’Intervention Internationale établie par la résolution n° 2098 du CSNU, la République Démocratique du Congo pourrait courir le risque d’une diffusion, d’une dispersion et d’une contamination généralisée des groupes armées - qui sévissent essentiellement à l’Est de la RDC – sur l’ensemble du territoire nationale, au risque de la transformer l’ensemble du Congo Kinshasa en un immense champ de bataille « somalisé ».
Malheureusement, nous constatons que rien de concret n’est fait en termes de coordination et réorganisation de nos forces armées dont les maux profonds sont bien connus :
une hiérarchie sans préparation académique militaire et souvent à nationalité douteuse (cas Bosco Ntanganda, par exemple, hissé au rang de général sans être citoyen congolais et actuellement incriminé devant la Cour Penale Internationale pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité contre des victimes congolaises) ; constitution de brigades en province à connotation mono-ethnique et réfractaires à l’esprit de corps républicain (celles issues presqu’entièrement des ex CNDP en sont un exemple) ; manque de professionnalisme dans la gestion des ressources financières ainsi que des armes ( la gravissime accusation portée contre le Chef d’Etat-majoral des forces terrestres, Amisi Tango Four, d’avoir alimenté en armes et munitions des forces rebelles est restée lettre morte après une simple suspension de l’accusée de sa place au sein de l’Etat-major de l’Armée) ; impunité ; non payement des soldes ; manque de ressources ; détournement des soldes ; abandon des forces combattantes au front ; népotisme et tribalisme (une Garde Républicaine à connotation tribale) ; adoption systématique de la stratégie du repli même après des victoires sur les ennemis ; violences et exactions contre les civils, etc.
Voilà pourquoi la MPP, tout en saluant la volonté politique manifestée par les Nations Unies de s’impliquer activement dans la solution du problème de la multiplication des groupes armés en RDC par une action militaire que nous espérons de grande envergure vue l’immensité de la tâche, estime, néanmoins, que toute attitude triomphaliste est à bannir :
- tantôt l’on célèbre un prétendu succès diplomatique ;
- tantôt l’on présente la résolution N° 2098 comme la solution miracle à tous les problèmes sécuritaires qui frappent la RDC….
Loin de partager cette vision simpliste des problèmes sécuritaires de la RDC, nous estimons que la résolution n° 2098 du CSNU peut être porteuse de la paix au Congo Kinshasa seulement si elle est accompagnée par un programme de redynamisation immédiate des capacités opératives des forces armées congolaises, qui demeurent à l’abandon et privées de ressources humaines, opérationnelles et logistiques ainsi que d’une coordination efficace avec les partenaires extérieurs du secteur de la défense militaire.
L’on ne pourra pas pacifier durablement les Congo sans les congolais.


Fait à Kinshasa, le 31/03/2013
Eugène Diomi Ndongala,
Porte-Parole de la Majorité Présidenteille Populaire,
MPP en sigle

http://democratiechretienne.org/2013/04/01/la-resolution-n2098-csnu-et-labdication-des-fardc-face-a-leur-obligation-exclusive-de-defendre-le-peuple-et-le-territoire-de-la-r-d-congo-au-dela-du-triophalisme-propagandiste-d/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  NgongaEbeti le 1/4/2013, 11:41 pm

Kota, DC, Diomi,

Please stop being a "GRINCH"!
C'est pas la fin du monde cette "force neutre" mais c'est tout de meme quelque chose de positif etant donne que cette idee est venue du Congo et qu'elle a ete acceptee. Et il n'y pas de hoonte a appeler des armees etrangeres a notre aide. Sans un appel a des armees etrangeres, ni la France, ni la Belgique ne se seraient liberees des nazis. Pareil pour les americains quui ont ete aides a 2 reprises (Revolution et Guerre Civile) par les francais.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  Troll le 1/4/2013, 11:51 pm

Evil or Very Mad Mr Ngonga

Ajoutez la Chine et la Russie sur la liste..qui eux aussi avaient beneficier de l´aide exterieure pour vaincre le Japon et les Nazis Very Happy Laughing

VICTOIRE DIPLOMATIK

Mais pourquoi pas? Quand on sait que le Rwanda et l´Ouganda beneficient du soutient des USA... Voir les USA ne pas user de leur veto et laisser voter une telle résolution qui menace les ambitions du Rwanda..est une victoire diplomatik pour la RDC Idea

Même si nous allons parler de la victoire après la défaite totale du M23..et quand ses leaders seront á la CPI..sans honte, les congolais doivent s´estimer satisfait d´avoir obtenue cette résolution Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  KOTA le 2/4/2013, 12:36 am

UNE VICTOIRE DIPLOMATIQUE OU BIEN L OFFICILAISATION DE L INCAPACITE DES FARDC DE DEFENDRE LE TERRITOIRE ET LA POPULATION?
QUELLE VICTOIRE DIPLOMATIQUE? L ECHEC D UNE POLITIQUE SECURITAIRE AUTISTE QUI FAIT DE LA RDC UN TROU NOIR DE 24750000 KM2.
A FORCE DE PRENDRE - COMME KABILA - DES ECHEC POUR DES VICTOIRE, L ARMEE NATIONALE ET LA RDC TOUTE ENTIERE EST PROCHE DE LA SOMALISATION.
COMMENCONS A APPELER UN CHAT UN CHAT POUR REGARDER LA REALITE EN FACE.
LA PROPAGANDE DE PINOCCHIO ALIAS MENDE NE PASSE PLUS...SAUF POUR CEUX QUI SONT PAYES POUR LA RELATER...
UN BRIGADE D INTERVENTION SANS REFONDATION DE L ARMEE NATIONALE NE SUFFIT PAS POUR PACIFIER DURABLEMENT LA RDC.
VERITE ET JUSTICE POUR LE CONGO

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  KOTA le 2/4/2013, 12:40 am

POUR CEUX QUI N ONT PAS COMPRIS OU BIEN ILS NE VEULENT PAS COMPRENDRE
« THE GUARDIAN » DENONCE LES CONNIVENCES ENTRE LE MILICIEN MORGAN ET L’ARMEE EN PROVINCE ORIENTALE, OU ONT ETE RECENSEES 229 VICTIMES D’ATROCITES DES MAI MAI MORGAN


par mpp le 1 avril 2013
Rangers du parc Benjamin Kalimutima Lulimba trouve le crâne d’un éléphant tué pour son ivoire dans la forêt tropicale de l’Ituri, en République démocratique du Congo. Photo: Francesca Tosarelli



traduction libre via google translator
L’or et le braconnage apportent la mort et l’extinction de la faune protégée dans les reserves naturelle

De puissants appuis au sein des forces de sécurité accusés de complicité dans les attaques brutales des milices en République démocratique du Congo



  • Pete Jones à Bunia
  • The Guardian , Dimanche 31 Mars 2013 15.30 BST



Tôt un dimanche matin, l’été dernier, les villageois de Epulu se sont réveillés au son des coups de feu et des cris. Dans la partie orientale de la République démocratique du Congo , un autre cycle de la violence et assassinats ethniques est en cours. Mais cette fois-ci, cependant, quelque chose d’encore plus horrible était en train de se tramer.
Le village a été attaqué par une milice redoutée. Dans ce cas, les hommes armés étaient motivés non par des rivalités tribales, mais par la convoitse de la terre, de l’or et de l’ivoire. Le village est situé à l’intérieur d’une réserve naturelle dans la forêt d’Ituri, une région couvrant 5,000 miles carrés qui est censé être hors de portée des chasseurs et des chercheurs d’or. La milice, dirigée par un braconnier d’éléphants ancien appelé Paul Sadala (alias Morgan), a terrorisé les communautés à l’intérieur de la réserve depuis 2012, en employant des méthodes brutales même selon les normes macabres de cette partie du monde.
« Les attaques étaient absolument terrifiant », a déclaré Justin Oganda, un représentant des résidents de Epulu qui restent déplacées à Mambasa, à environ 50 miles de là. À la fin de ce jour de Juin, les miliciens avaient tué, violé, brûlé les gens en vie et même mangé la chair et le cœur de l’une de leurs victimes. « Pour avoir tué tant de gens, de les brûler vifs, le cannibalisme … Mentalement ils ne peuvent pas être normaux, » Oganda ajouté.

<blockquote>Comme toujours avec le Congo, ce n’est pas seulement une simple histoire de victimes et les méchants. Sadala, qui porte le nom de guerre de Morgan, et ses «Maï Maï Morgan » sont des hommes armés censés avoir des puissants appuis au sein des forces de sécurité qui permettent à leur commerce lucratif illégal de l’ivoire et de l’or en contrebande. Certaines personnes locales qui s’occupent de trafiques de l’or tacitement soutiennent Morgan, qui a également aime se faire appeler « Chuck Norris ».

« Il ya une complicité entre [Morgan] et certains éléments au sein de l’armée », a déclaré Jefferson Abdallah Pene Mbaka, le député de Mambasa. «Avec le soutien des autorités militaires de certains [Maï Maï Morgan] ont intensifié leurs activités de braconnage. La vente de l’ivoire est organisée en gros dans l’armée. » Beaucoup de gens dans la région estiment que les soldats ont l’ordre de ne pas arrêter Morgan.
</blockquote>Objectifs principaux de Morgan sont ceux qui exploitent et surveillent le site érigé par l’Unesco au rang de patrimoine mondial reconnu connu sous le nom Okapi Wildlife Reserve, ou par son acronyme français, RFO. Les lois de la réserve interdisents la chasse des espèces en voie de disparition , notamment éléphants et les okapis ainsi que l’exploitation de ses réserves d’or.
Le siège de rangers du parc est à Epulu, le village ciblé dans la dernière attaque . « Leur but était de tuer tous les gardes, mais la plupart d’entre nous se sont échappés», a déclaré le capitaine Benjamin Kalimutima Lulimba, un gardien de parc à Epulu. « Ils ont assassiné deux gardes, Fiston et Badus, et la femme d’un garde appelé Amisi. Ils ont ligoté Badus et la femme Amisi,ils les ont mis à l’intérieur d’un pneu et brûlés vifs. Ensuite, ils ont coupé et mangé une partie de la jambe de Fiston, et ils ont coupé son cœur et ils l’ont mangé. «
Un groupe de miliciens s’est dirigé vers le zoo okapi dans les zone de résidence des rangers. Le zoo a été créé il y a 25 ans pour abriter un petit nombre des timides okapis , des animaux menacés qui sont d’ailleurs l’image familière de la faune diversifiée du Congo. Les hommes de Morgan ont abattu 13 des 14 okapisdu zoo et blessé le 14ème si gravement qu’il est décédé plus tard de ses blessures. Pour Rosmarie Ruf, un écologiste avec Gilman International Conservation (GIC) et co-fondateur du zoo, ce fut la fin brutale d’une vie de travail. «Vingt-cinq ans de travail se sont évanouis », a déclaré Ruf, assis à quelques mètres de la cloture vide des okapi situé pres de la rivière Epulu . « Tous ces efforts, tout cet argent. C’est ma vie qui a été aneantie… Je ne veux pas dire que nous sommes en ruine, mais ici, maintenant, je suis debout devant le vide. »
<blockquote>Certaines personnes soupçonnent Morgan d’avoir vendu le butin de sa barbarie à 280 miles au sud-ouest d’Epulu à l’armée congolaise. À la fin de 2012, le groupe d’experts des Nations Unies sur le Congo a publié un rapport qui accuse général congolais, Jean-Claude Kifwa, ( un proche de Kabila) et positioné dans la capitale provinciale, Kisangani, de donner «armes, de munitions, des uniformes et des équipements de communication aux Maï Maï Morgan en échange d’ivoire » .

</blockquote>Kifwa a vigoureusement nié tout lien avec la milice, mais l’un des combattants de Morgan, capturé et détenu dans la prison de la capitale du district, Bunia, a confirmé le commerce avec Kisangani. « Morgan a envoyé or et d’ivoire à Kisangani et nos armes venaient de là », a déclaré Basomaka Abundu, qui ont participé à l’attaque de Morgan sur Mambasa en Janvier.
Malgré la brutalité de ces attaques, certains habitants des réserves expriment une certaines sympathie pour Morgan, et certains sont même avouer le soutenir. «Je suis derrière Morgan », a déclaré un jeune de 18 ans dans un petit village non loin de Epulu qui a refusé de donner son nom. «Grâce à la présence de Morgan ici les gardes ne peuvent pas patrouiller et nous sommes libres de creuser pour chercher l’or. Mais je ne soutiendrait plus s’il venait ici pour brûler nos maisons. »
La plupart des gens, cependant, ont une position plus nuancée, en disant que, bien que révolté par ses méthodes, ils soutiennent sa volonté affirmée de voir la taille de la réserve réduite afin de donner davantage de droits accordés aux habitants pour chasser et creuser comme ils veulent.
«La forêt est l’endroit où nous trouvons ce dont nous avons besoin pour survivre», a déclaré Matope Mapilanga, le chef d’une communauté pygmée sur le bord de la réserve. «[Les autorités du parc] ont réduit notre terre, il y a maintenant une partie de nos terres où nous ne pouvons pas accéder.Cela s’est aggravé au cours des dernières années, depuis la RFO (le parc des Okapi) est devenu plus grand. Nous aurions préféré que les gens de l’OCR ne s’installent pas dans notre forêt. Nous nous sentons peu considérés par les grandes organisations non gouvernementales et les gardes forestiers, quant à eux, ont privilégié les animaux sur le peuple. «
Les écologistes ne sont pas convaincus, cependant. «Les gens qui se disent être en faveur Morgan sont tout simplement ceux qui veulent creuser l’or et exploiter le bois», a déclaré Robert Mwinyihali, le chef de projet pour la Wildlife Conservation Society (WCS) travaillent dans la forêt d’Ituri. WCS a apporté un soutien financier pour les gardes du parc et l’action de l’Autorité de la faune congolaise dans la réserve. « Il y a des lois au Congo sur l’exploitation des ressources», a déclaré Mwinyihali. «Ces gens peuvent respecter ces lois, ou ils peuvent les ignorer en commettant des actes criminels. »
Le soutien WCS et GIC pour les gardes du parc a mené aux accusations selon lesquelles ils sont aussi responsables de la militarisation du conflit. Cependant, Mwinyihali dit que le plus gros problème était l’absence d’intervention efficace de l’État congolais, ce qui veut dire les ONG et les gardes du parc ont dû remplir des rôles qui devraient être la responsabilité du gouvernement: par exemple, la nécessité objective pour les gardes armés de poursuivre Morgan. Bernard Iyomi Iyatshi, le directeur des gardes du parc, se plaint d’un manque de fonds publics pour ses opérations anti-braconnage.
Mwinyihali a également accusé le gouvernement congolais de faire peu pour de concilier les autorités du parc et les communautés locales. Comme le ressentiment mutuel et l’incompréhension grandit, Morgan et d’autres groupes armés sont en mesure d’exploiter l’atmosphère toxique et poursuivre leur braconnage, l’exploitation illégale de l’or et les attaques sauvages.
« Il n’y a pas d’emplois créés par les investissements du gouvernement ici», a déclaré Mwinyihali. « Cela a conduit à cette crise, où les gens n’ont pas d’autre choix que la recherche de l’or. Cela conduit au conflit avec les autorités du parc et de cela il y a seulement un petit pas à parcourir pour pousser les personnes qui prennent les armes à rejoindre les milices. »
En dépit d’être un membre du parti au pouvoir, Mbaka est un critique virulent de la politique du gouvernement, ou l’absence de celui-ci, dans la région. « Certes zones du parc sont inaccessibles, il n’y a tout simplement pas des infrastructures», at-il dit. «C’est un véritable scandale, il y a là une véritable richesse potentielle inexploitée ici. A cause de cette absence de l’Etat il est difficile de suivre et d’arrêter des hommes comme Morgan. »
<blockquote>Même si Morgan est arreté, les gens craignent que ses soutiens puissants dans l’armée puissent trouver une autre milice instrumentalisée pour poursuivre le braconnage et l’exploitation abusive de l’or.
</blockquote>De retour à Mambasa, Justin Oganda reflechit profondement lorsqu’on lui a demandé ce qui pourrait résoudre la crise. « Vraiment, nous devons faire tout pour décourager les marchés internationaux de l’ivoire et de l’or de contrebande», at-il dit. « Ce serait utile. Faute de quoi, ces groupes armés continueront à venir à tuer les animaux et de prendre les minéraux. »
Braconnage

La croissance du commerce mondial de l’ivoire a eu un impact dévastateur sur la population d’éléphants d’Afrique. Une estimation 17.000 éléphants ont été tués pour leur ivoire par des braconniers en 2011, et bien qu’il n’existe pas de statistiques définitives pour 2012, le braconnage est éstimé à la hausse.
Le 14 Mars dernier, la Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction (Cites) a émis un avertissement aux huit pays les plus fortement impliqués dans le commerce de l’ivoire; ils ont jusqu’en Juillet 2014 pour formuler et mettre en œuvre des plans visant à réduire le commerce de l’ivoire sous peine de sanctions.
Les pays fournisseurs désignés sont l’Ouganda, le Kenya et la Tanzanie, mais le problème en République démocratique du Congo est plus grave. La population d’éléphants dans l’est du Congo a diminué d’environ 50% au cours de la dernière décennie en raison du braconnage et les conflits dans la région.
Environ 70% pour cent de l’ivoire d’éléphants d’Afrique abattus va en Chine, un autre des pays mis en garde par la CITES. Le prix de l’ivoire a explosé. Cites indiqué que le prix a plus que doublé entre 2004 et 2010, passant d’environ 300 $ à 700 $ (198 £ à £ 462) le kilo. Une enquête de l’Associated Press en 2010 a révélé que l’ivoire était vendu en Chine au prix de 1800 $ le kilo.
L’okapi, en voie de disparition et protégé, est également chassé dans la forêt d’Ituri. Rosmarie Ruf, de Gilman International Conservation, estime que dans les années 1990, il y avait 5,000 okapis dans la forêt tropicale. Dix ans plus tard, ce chiffre était tombé à 3.400. La population actuelle n’est pas connue mais une baisse similaire dans les 10 prochaines années serait désastreuse pour la survie de l’espèce.
Recherche pour cet article a été financée par le Centre Pulitzer
***********************
SUR LE MEME SUJET, RADIO OKAPI DENONCE CECI:
RDC: 229 victimes d’atrocités de la milice de Morgan identifiées à Mambasa

publié il y a 20 heures, 32 minutes, | Denière mise à jour le 1 avril, 2013 à 11:13 | sous Actualité, La Une, Province Orientale, Sécurité. Mots clés: Bunia, FARDC, Mambasa, Morgan


<!–

Tweet
!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0];if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src= »https://platform.twitter.com/widgets.js &raquo;;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, »script », »twitter-wjs »);
window.___gcfg = {lang: ‘fr’};
(function() {
var po = document.createElement(‘script’); po.type = ‘text/javascript’; po.async = true;
po.src = ‘https://apis.google.com/js/plusone.js&rsquo;;
var s = document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s);
})();
–>




Un milicien dans l’Est de la RDC.




Voir dans PicasaUn milicien dans l’Est de la RDC.
<blockquote>Des enquêteurs judiciaires venus de Bunia ont recensé deux cent vingt-neuf victimes de viols, tortures, meurtres et pillages à Mambasa, territoire situé à plus de 160 km au Sud-Ouest de Bunia, dans la Province Orientale. Les enquêtes visaient à connaitre les atrocités commises par le chef milicien Paul Sadala alias Morgan et ses hommes qui attaquent, depuis le 12 mars 2012, la population civile lors de différentes incursions à Mambasa-centre et dans plusieurs localités de ce territoire.

</blockquote><blockquote>D’après l’auditeur de garnison militaire de l’Ituri, Kumbo Ngoma, les auditions de 229 victimes confirment 168 cas de pillages, 36 cas de viols, 12 cas de meurtres et 13 cas de tortures.
</blockquote>Ces enquêtes judiciaires, menées par une commission mixte composée des auditeurs militaires et de la police, ont été dirigées par l’auditeur militaire de garnison de l’Ituri avec l’appui du bureau de la Monusco à Bunia.
Les enquêteurs se sont rendus sur les différents lieux de crimes, notamment à Mambasa-centre, Nia Nia, Mabukusi, Epulu, Biakato et autres. Deux femmes violées ont été confiées à l’ONG Sofepadi basée à Bunia pour des soins médicaux, a indiqué Kumbo Ngoma. Il a promis que des juges se déplaceraient de Bunia pour Mambasa afin d’organiser des audiences sur ces allégations.
Cette initiative a été saluée et encouragée par la société civile et les opérateurs économiques locaux. Ces derniers ont sensibilisé la population pour livrer leurs témoignages à cette commission d’enquête.
Les hommes fidèles à Morgan avaient occupé, dimanche 6 janvier matin, la cité de Mambasa avant d’être délogés par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) aux termes de violents affrontements. Quatorze personnes avaient été tuées et une trentaine autres, blessées. Ces combats avaient occasionné des pillages et des milliers des déplacés.
Lire aussi sur radiookapi.net
http://www.guardian.co.uk/world/2013/mar/31/gold-poaching-murder-congo-wildlife

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  KOTA le 3/4/2013, 10:46 pm

ARTICLE PUBLIE PAR L AGENCE DE PRESSE ALTER-INFO:

http://www.alterinfo.net/LA-RESOLUTION-N-2098-CSNU-ET-L-ABDICATION-DES-FARDC-FACE-A-LEUR-OBLIGATION-EXCLUSIVE-DE-DEFENDRE-LE-PEUPLE-ET-LE_a88642.html
AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU IMPLICITE D’UN ECHEC DE POLITIQUE SECURITAIRE DU REGIME KABILA



Eugène Diomi Ndongala, Député National

Mercredi 3 Avril 2013


L’on ne pourra pas pacifier durablement les Congo sans les congolais.



Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  mongo elombe le 3/4/2013, 11:06 pm

NgongaEbeti a écrit:Kota, DC, Diomi,

Please stop being a "GRINCH"!
C'est pas la fin du monde cette "force neutre" mais c'est tout de meme quelque chose de positif etant donne que cette idee est venue du Congo et qu'elle a ete acceptee. Et il n'y pas de honte a appeler des armees etrangeres a notre aide. Sans un appel a des armees etrangeres, ni la France, ni la Belgique ne se seraient liberees des nazis. Pareil pour les americains quui ont ete aides a 2 reprises (Revolution et Guerre Civile) par les francais.

Ngonga oza komikosa yo moko l'idée est venue de qui? L'idée vous a été imposée et vous n'avez même pas honte de vous réjouir et d'en faire la propagande, il y a eu la monuc, la monusco, le brassage et j'en passe changement nini? A un certains moment bolingaki bobengana monuc aujourdhui la classe politique congolaise baza kotuta tolo mais bampangi vous n'avez rien proposé, vous n'avez rien fait et vous ne ferez rien qu'attendre que d'autres prennent des décisions à votre place.

Donc mon frère quand la France a fait appel ux armées étrangèeres, ils avaient une armée et du matériel, elle est où votre armée de pacotille qui ne sait que terrorriser la population?

Il y a honte a avoir un kabila et les 40 voleurs se glorifier d'une décision qui ne les honore paS NSONI mpe MAWA.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  KOTA le 3/4/2013, 11:23 pm

Ngonga oza komikosa yo moko l'idée est venue de qui? L'idée vous a été imposée
et vous n'avez même pas honte de vous réjouir et d'en faire la propagande, il y
a eu la monuc, la monusco, le brassage et j'en passe changement nini? A un
certains moment bolingaki bobengana monuc aujourdhui la classe politique
congolaise baza kotuta tolo mais bampangi vous n'avez rien proposé, vous n'avez
rien fait et vous ne ferez rien qu'attendre que d'autres prennent des décisions
à votre place.

Donc mon frère quand la France a fait appel ux armées
étrangèeres, ils avaient une armée et du matériel, elle est où votre armée de
pacotille qui ne sait que terrorriser la population?

Il y a honte a avoir
un kabila et les 40 voleurs se glorifier d'une décision qui ne les honore paS
NSONI mpe MAWA.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  mongo elombe le 3/4/2013, 11:46 pm

Pour toi Ngonga : tanga rien que le titre : Si tu ne l'as pas lue nsoni n'est ce pas il faut balobela bino lokla bana mike mokolo nini ambassadeur ya RDC akofungola monoko aloba na mba Russe genre un peu plus de démocratie chez vous? Boleli nano bien te toza kotalela bino.....



La Russie demande à la RDC de profiter de la présence de la brigade d’intervention pour renforcer son armée

avril 2, 2013, | Denière mise à jour le 3 avril, 2013 à 8:04 | sous Actualité, La Une, National, Politique, Sécurité. Mots clés: 'Onu', brigade d'intervention, Monusco, Rwanda











Bunagana, Nord Kivu, le 16 mai 2012, le commandant de la brigade de la Force onusienne au Nord Kivu, Arinder Singh, arrive par hélico après les affrontements armés entre FARDC et les mutins qui ont occasionné la fuite de la population vers l'Ouganda voisin © MONUSCO/Sylvain Liechti






La République démocratique du Congo (RDC), devrait profiter de l’arrivée de la brigade d’intervention de la Monusco pour se doter d’une armée efficace et dissuasive afin de ne pas toujours compter sur la communauté internationale, a déclaré mardi 2 avril l’ambassadeur de la Russie accrédité à Kinshasa, Anatoly Klimento.

Le gouvernement du Congo de concert avec ses partenaires devra fructifier ce temps [de la présence de la Brigade] pour bien renforcer ses forces de sécurité, son armée, afin d’être capable de résoudre ses problèmes, tout seul, sans l’assistance des puissances de la communauté internationale », a affirmé Anatoly Klimento, lors d’un point de presse organisé à Kinshasa.

Le diplomate russe a dit souhaiter que la brigade d’intervention de la Monusco qui sera créée réussisse à traquer et à démanteler toutes les forces négatives dans l’Est de la RDC.

« Cette brigade ça peut soulager, ça peut stabiliser, ça peut préparer le terrain pour le retour des autorités et pour le retour du contrôle de l’Etat sur toute l’étendue du territoire du Congo », a ajouté Anatoly Klimento.

Il a estime, par ailleurs, que la durée de la mission de cette brigade est courte.

« Je suis complètement d’accord qu’une année est un délai court », a souligné Anatoly Klimento.

La résolution 2098 créant la brigade d’intervention de la Monusco a été votée à l’unanimité le jeudi 28 mars par le Conseil de sécurité de l’Onu. Composée de trois mille soixante-neuf hommes, cette force, dotée des moyens offensifs, devra traquer les groupes armés opérant en RDC.

« Vous pouvez être sûr et certain que les 15 [membres du Conseil] qui ont voté cette résolution vont soutenir son application. La Monusco a déjà préparé le terrain », a assuré Anatoly Klimento.

La Russie a occupé la présidence tournante au mois de mars dernier. Son ambassadeur auprès des Nations Unies, Vitaly Tchourkine, a cédé sa place au Rwandais, Eugène-Richard Gasana.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


« Le gouvernement du Congo de concert avec ses partenaires devra fructifier ce temps [de la présence de la Brigade] pour bien renforcer ses forces de sécurité, son armée, afin d’être capable de résoudre ses problèmes, tout seul, sans l’assistance des puissances de la communauté internationale », a affirmé Anatoly Klimento, lors d’un point de presse organisé à Kinshasa.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++














Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  Tsippora le 4/4/2013, 5:24 am

mongo elombe a écrit:
NgongaEbeti a écrit:Kota, DC, Diomi,

Please stop being a "GRINCH"!
C'est pas la fin du monde cette "force neutre" mais c'est tout de meme quelque chose de positif etant donne que cette idee est venue du Congo et qu'elle a ete acceptee. Et il n'y pas de honte a appeler des armees etrangeres a notre aide. Sans un appel a des armees etrangeres, ni la France, ni la Belgique ne se seraient liberees des nazis. Pareil pour les americains quui ont ete aides a 2 reprises (Revolution et Guerre Civile) par les francais.

Ngonga oza komikosa yo moko l'idée est venue de qui? L'idée vous a été imposée et vous n'avez même pas honte de vous réjouir et d'en faire la propagande, il y a eu la monuc, la monusco, le brassage et j'en passe changement nini? A un certains moment bolingaki bobengana monuc aujourdhui la classe politique congolaise baza kotuta tolo mais bampangi vous n'avez rien proposé, vous n'avez rien fait et vous ne ferez rien qu'attendre que d'autres prennent des décisions à votre place.

Donc mon frère quand la France a fait appel ux armées étrangèeres, ils avaient une armée et du matériel, elle est où votre armée de pacotille qui ne sait que terrorriser la population?

Il y a honte a avoir un kabila et les 40 voleurs se glorifier d'une décision qui ne les honore paS NSONI mpe MAWA.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  ndonzwau le 4/4/2013, 1:40 pm

NgongaEbeti a écrit:Kota, DC, Diomi,

Please stop being a "GRINCH"!
C'est pas la fin du monde cette "force neutre" mais c'est tout de meme quelque chose de positif etant donne que cette idee est venue du Congo et qu'elle a ete acceptee. Et il n'y pas de hoonte a appeler des armees etrangeres a notre aide. Sans un appel a des armees etrangeres, ni la France, ni la Belgique ne se seraient liberees des nazis. Pareil pour les americains quui ont ete aides a 2 reprises (Revolution et Guerre Civile) par les francais.
Bel exemple que celui de la France en 40-45 : son gouvernement représentant l'Etat officiel était collabo...
Pour bien faire, vous devrez ajouter que votre Kanambe et sa clique ont vendu le pays à l'envahisseur pas pour autant qu'ils ont été épargnés; l'Allemagne a envahi la France près de 5 ans durant comme le Congo collabo l'est aujourd'hui depuis près de 16 ans déjà !
Kiekiekie Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing kiekiekieeeeeeeee

Soyons sérieux : c'est une bonne chose que l'Onu reconnaisse enfin son échec, son approche néocolonialiste hypocrite qui a fait de leur présence depuis 14 ans une ridicule randonnée touristique; je caricature bien sûr mais à terme, c'est quand même çà le résultat de leur mission !
Espérons que sur le terrain l'opération sera concluante et qu'on en finira enfin de cette invasion...
Après combien de morts, de viols, de déplacés, de souffrances et de pillage ???

Quant à notre gouvernement, il n'a pas à pavoiser : d'abord sans la France et la culpabilité de certains comme le SG Ban ridiculisé avec son odyssée monusoenne inutile, la Russie et la Chine n'auraient pas cédé !
Et puis il n'y a aucune gloire de ne pas posséder une armée crédible sinon celle qui détale à la première escarmouche sans parler de leur trahison...
Enfin, tout n'est pas fini, les groupes armés neutralisés il faudrait avoir les c....... pour signer la paix et ces diables de Rwandais et d'Ougandais n'ont pas encore démissionné; loin de là !
Souhaitons qu'ils ont enfin appris de tous ses déboires au delà de leur bête enthousiasme et agiront mieux maintenant !


Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 4/4/2013, 10:24 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  mongo elombe le 4/4/2013, 3:51 pm

ndonzwau a écrit:
NgongaEbeti a écrit:Kota, DC, Diomi,

Please stop being a "GRINCH"!
C'est pas la fin du monde cette "force neutre" mais c'est tout de meme quelque chose de positif etant donne que cette idee est venue du Congo et qu'elle a ete acceptee. Et il n'y pas de hoonte a appeler des armees etrangeres a notre aide. Sans un appel a des armees etrangeres, ni la France, ni la Belgique ne se seraient liberees des nazis. Pareil pour les americains quui ont ete aides a 2 reprises (Revolution et Guerre Civile) par les francais.
Bel exemple que celui de la France en 40-45 : son gouvernement représentant l'Etat officiel était collabo...
Pour bien faire, vous devrez ajouter que votre Kanambe et sa clique ont vendu le pays à l'envahisseur pas pour autant qu'ils ont été épargné, l'Allemagne a envahi la France près de 5 ans durant comme le Congo collabo l'est aujourd'hui depuis près de 16 ans déjà !
Kiekiekie Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing kiekiekieeeeeeeee



Soyons sérieux : c'est une bonne chose que l'Onu reconnaisse enfin son échec, son approche néocolonialiste hypocrite qui a fait de leur présence depuis 14 ans une ridicule randonnée touristique; je caricature bien sûr mais à terme, c'est quand même çà le résultat de leur mission !
Espérons que sur le terrain l'opération sera concluante et qu'on en finira enfin de cette invasion... Après combien de morts, de viols, de déplacés, de souffrances et de pillage ???

Quant à notre gouvernement, il n'a pas à pavoiser : d'abord sans la France et la culpabilité, la Russie et la Chine n'auraient pas cédé !
Et puis il n'y a aucune gloire de ne pas posséder qui détale à la première escarmouche sans parler de leur trahison...
Enfin, tout n'est pas fini, les groupes armés neutralisés il faudrait avoir les c....... pour signer la paix et ces diables de Rwandais et d'Ougandais n'ont pas encore démissionné; loin de là !


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RESOLUTION N°2098 CSNU ET L’ABDICATION DES FARDC FACE A LEUR OBLIGATION EXCLUSIVE DE DEFENDRE LE PEUPLE ET LE TERRITOIRE DE LA R.D.CONGO: AU DELA DU TRIOPHALISME PROPAGANDISTE D’UNE PRETENDUE VICTOIRE DIPLOMATIQUE, L’AVEU D’UN ECHEC SECURITAIRE

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:42 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum