Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  djino le 17/7/2013, 4:53 pm

A. Minaku : « Kabila ne sera pas candidat en 2016 »

Gwassuma éléki ! Very Happy Very Happy Very Happy 

http://congosynthese.com/actu.aspx?Id=1379#I1EvqK1bZ2vMRoXs.01

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Mwana Ya Lola le 17/7/2013, 5:33 pm

djino a écrit:A. Minaku : « Kabila ne sera pas candidat en 2016 »

Gwassuma éléki ! Very Happy Very Happy Very Happy 

http://congosynthese.com/actu.aspx?Id=1379#I1EvqK1bZ2vMRoXs.01

Mais la majorité produira alors un candidat ? Qui ? Jaynet ? Olive ? Moise ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  NgongaEbeti le 17/7/2013, 7:55 pm

Maintenant que le "secret de polichinelle" est sorti, j'espere que cette speculation et panique inutile va cesser.

C'est depuis des annees que Joseph Kabila avait tres clairement dit qu'il n'allait pas se presenter a un troisieme mandat et qu'il n'allait pas non plus modifier la constitution. Je me rappelle tres bien que lors d'une interview avec Colette Braeckman il avait meme jure sur sa parole d'officier de l'armee qu'il n'allais pas briguer de troisieme mandat, ni changer la constitution.

Et comme Joseph Kabila a une repuation de tenir ses promesses et ses engagements, il n'y a jamais eu de ma part des raisons de douter de ses dires sur cette question. De toutes les facons, il a d'autres ambitions au dela de la presidence et lorsqu'il va se retirer a la fin de son mandat, ce ne sont pas les opportunites d'affaires ou meme de carriere au niveau continentale qui vont lui manquer. Je le vois deja remporter le prix Mo Ibrahim qui ces dernieres annees n'a pas trouver de candidats en Afrique. Very Happy Very Happy Very Happy  C'est $5 Millions pour 5 ans, c'est pas rien!!!

Maintenant que cette question est reglee pour certains, l'autre qui s'annonce concerne le successeur de Joseph Kabila. Il est certain que cette personne sera personellement choisi par Joseph Kabila. Et a moins qu'un changement majeur n'intervienne d'ici a 2016, la tendance en ce sens porte plutot sur................................................. Matata Ponyo que le president apprecie beaucoup pour sa simplicite, son ardeur au travail, son patriotisme et le fait qu'il soit completement epargne des sales habitudes des politiciens kinois typiques qui sont: l'amour du luxe, l'ambition et l'opportunisme effrene, les femmes, la corruption, le tropisme Occidental, l'esprit de dependence, la mendicite etc... tout cela format un systeme automatique qui renforce le pessisme, l'attentisme et l'enfantilisation qui caracterise nos nombreux politiciens africains. Matata Ponyo n'est pas afflige de ces tares et beneficie du soutient du president.

Pour moi ce qui lui manque, c'est un peu plus de nationalisme economique. Il faut absolument privilegier, dans tous les domaines, l'emergence d'un classe economique forte et puuissante congolaise qui fonctionne en harmonie avec les objectifs du gouvernement suivant les divers modeles asiatiques tels qu'en Coree du Sud, au Japon, en Chine, en Malaisie etc...

Les congolais(es) doivent devenir proprietaires des moyens de production dans leur propre pays. Commencant par les banques surtout et meme les telecommunications qui avec la fibre optique va permettre, par exemple, a l'OCPT de generer assez de ressources pour concurrencer les firmes etrangeres qui VOLENT L'ETAT depuis qu'elles se sont installees au Congo.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Mwana Ya Lola le 17/7/2013, 7:56 pm

NgongaEbeti a écrit:Maintenant que le "secret de polichinelle" est sorti, j'espere que cette speculation et panique inutile va cesser.

C'est depuis des annees que Joseph Kabila avait tres clairement dit qu'il n'allait pas se presenter a un troisieme mandat et qu'il n'allait pas non plus modifier la constitution. Je me rappelle tres bien que lors d'une interview avec Colette Braeckman il avait meme jure sur sa parole d'officier de l'armee qu'il n'allais pas briguer de troisieme mandat, ni changer la constitution.

Et comme Joseph Kabila a une repuation de tenir ses promesses et ses engagements, il n'y a jamais eu de ma part des raisons de douter de ses dires sur cette question. De toutes les facons, il a d'autres ambitions au dela de la presidence et lorsqu'il va se retirer a la fin de son mandat, ce ne sont pas les opportunites d'affaires ou meme de carriere au niveau continentale qui vont lui manquer. Je le vois deja remporter le prix Mo Ibrahim qui ces dernieres annees n'a pas trouver de candidats en Afrique. Very Happy Very Happy Very Happy  C'est $5 Millions pour 5 ans, c'est pas rien!!!

Maintenant que cette question est reglee pour certains, l'autre qui s'annonce concerne le successeur de Joseph Kabila. Il est certain que cette personne sera personellement choisi par Joseph Kabila. Et a moins qu'un changement majeur n'intervienne d'ici a 2016, la tendance en ce sens porte plutot sur................................................. Matata Ponyo que le president apprecie beaucoup pour sa simplicite, son ardeur au travail, son patriotisme et le fait qu'il soit completement epargne des sales habitudes des politiciens kinois typiques qui sont: l'amour du luxe, l'ambition et l'opportunisme effrene, les femmes, la corruption, le tropisme Occidental, l'esprit de dependence, la mendicite etc... tout cela format un systeme automatique qui renforce le pessisme, l'attentisme et l'enfantilisation qui caracterise nos nombreux politiciens africains. Matata Ponyo n'est pas afflige de ces tares et beneficie du soutient du president.

Pour moi ce qui lui manque, c'est un peu plus de nationalisme economique. Il faut absolument privilegier, dans tous les domaines, l'emergence d'un classe economique forte et puuissante congolaise qui fonctionne en harmonie avec les objectifs du gouvernement suivant les divers modeles asiatiques tels qu'en Coree du Sud, au Japon, en Chine, en Malaisie etc...

Les congolais(es) doivent devenir proprietaires des moyens de production dans leur propre pays. Commencant par les banques surtout et meme les telecommunications qui avec la fibre optique va permettre, par exemple, a l'OCPT de generer assez de ressources pour concurrencer les firmes etrangeres qui VOLENT L'ETAT depuis qu'elles se sont installees au Congo.


Soyons raisonnable. Joka n'a pas cette réputation. Sad

J'espère néanmoins qu'il tiendra promesse... pour le bien du pays.


Dernière édition par Mwana Ya Lola le 17/7/2013, 8:07 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Mwana Ya Lola le 17/7/2013, 7:58 pm

S'agissant du patriotisme économique dont je suis un partisan, votre majorité, M. Ngonga, semble être un repère de gens qui veulent, à tout prix, mettre toute notre économie entre les mains de firmes privées étrangères...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  NgongaEbeti le 17/7/2013, 8:18 pm

Mwana Ya Lola a écrit:
NgongaEbeti a écrit:Maintenant que le "secret de polichinelle" est sorti, j'espere que cette speculation et panique inutile va cesser.

C'est depuis des annees que Joseph Kabila avait tres clairement dit qu'il n'allait pas se presenter a un troisieme mandat et qu'il n'allait pas non plus modifier la constitution. Je me rappelle tres bien que lors d'une interview avec Colette Braeckman il avait meme jure sur sa parole d'officier de l'armee qu'il n'allais pas briguer de troisieme mandat, ni changer la constitution.

Et comme Joseph Kabila a une repuation de tenir ses promesses et ses engagements, il n'y a jamais eu de ma part des raisons de douter de ses dires sur cette question. De toutes les facons, il a d'autres ambitions au dela de la presidence et lorsqu'il va se retirer a la fin de son mandat, ce ne sont pas les opportunites d'affaires ou meme de carriere au niveau continentale qui vont lui manquer. Je le vois deja remporter le prix Mo Ibrahim qui ces dernieres annees n'a pas trouver de candidats en Afrique. Very Happy Very Happy Very Happy  C'est $5 Millions pour 5 ans, c'est pas rien!!!

Maintenant que cette question est reglee pour certains, l'autre qui s'annonce concerne le successeur de Joseph Kabila. Il est certain que cette personne sera personellement choisi par Joseph Kabila. Et a moins qu'un changement majeur n'intervienne d'ici a 2016, la tendance en ce sens porte plutot sur................................................. Matata Ponyo que le president apprecie beaucoup pour sa simplicite, son ardeur au travail, son patriotisme et le fait qu'il soit completement epargne des sales habitudes des politiciens kinois typiques qui sont: l'amour du luxe, l'ambition et l'opportunisme effrene, les femmes, la corruption, le tropisme Occidental, l'esprit de dependence, la mendicite etc... tout cela format un systeme automatique qui renforce le pessisme, l'attentisme et l'enfantilisation qui caracterise nos nombreux politiciens africains. Matata Ponyo n'est pas afflige de ces tares et beneficie du soutient du president.

Pour moi ce qui lui manque, c'est un peu plus de nationalisme economique. Il faut absolument privilegier, dans tous les domaines, l'emergence d'un classe economique forte et puuissante congolaise qui fonctionne en harmonie avec les objectifs du gouvernement suivant les divers modeles asiatiques tels qu'en Coree du Sud, au Japon, en Chine, en Malaisie etc...

Les congolais(es) doivent devenir proprietaires des moyens de production dans leur propre pays. Commencant par les banques surtout et meme les telecommunications qui avec la fibre optique va permettre, par exemple, a l'OCPT de generer assez de ressources pour concurrencer les firmes etrangeres qui VOLENT L'ETAT depuis qu'elles se sont installees au Congo.


Soyons raisonnable. Joka n'a pas cette réputation. Sad

J'espère néanmoins qu'il tiendra promesse... pour le bien du pays.

LOL! Mwana ya Lola,

C'est un politicien, et bien entendu il ne tient pas a toutes ses promesses. Mais en meme temps il a tenu a nombreuses de ses promesses, ce qui me permet de dire qu'il tient a ses promesses, en tout cas mieux que plusieures autres, if you know what I mean.... Very Happy Very Happy Very Happy 

Il n'a aucun interet a ne pas tenir ses promesses car il a tant a gagner. A mon avis, la seule chose qui puisse le pousser a ne pas le faire, serait de finir sans mandat sans avoir regle completement la guerre a l'Est avec le Rwanda. Son souhait c'est de "ramener la guerre d'ou elle a commence" comme l'avait promis son pere LD Kabila. Aneantir Kagame et son FPR qui a tant humilie le Congo et qui a activement participe a l'assassinant de son pere est le voeux le plus precieux de Joseph Kabila meme si il ne le dira pas en publique tant qu'il n'est pas realise.

En ce qui concerne la politique economique actuelle du Congo, vous avez completement raison. C'est deplorable cette obeissance aveugle aux injonctions de la Banque Mondiale et a sa politique economique qui est contre nos interets. Les decideurs congolais justifient cette attitude au fait que c'est le "prix a payer" pour obtenir la paix a l'Est. Je ne partage pas du tout cette position bien que je comprenne leur "peur".

Bien a vous.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Cavalier le 17/7/2013, 10:29 pm

djino a écrit:A. Minaku : « Kabila ne sera pas candidat en 2016 »

Gwassuma éléki ! Very Happy Very Happy Very Happy 

http://congosynthese.com/actu.aspx?Id=1379#I1EvqK1bZ2vMRoXs.01
djino, a ta place, je n sauterais ni dancerais de si tot...Car BAZO LALISA YO MPONGI...ET OZO ROMFLER NA DOSE YA  BILENGI..


LA STRATEGIE RESIDE DANS CE MINI FILM DE GUERRE A L'EST...BAZO KOSA BINO A PLEINE VUE...


Dernière édition par Cavalier le 17/7/2013, 10:47 pm, édité 1 fois

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Logique le 17/7/2013, 10:44 pm

djino a écrit:A. Minaku : « Kabila ne sera pas candidat en 2016 »

Gwassuma éléki ! Very Happy Very Happy Very Happy 

http://congosynthese.com/actu.aspx?Id=1379#I1EvqK1bZ2vMRoXs.01

Bongo sik'oyo, djino...awa osepeli, est ce que opposition eza en mesure yako pesa peuple candidat moko crédible?
Soki moko ya majorité a remplacé Kabila, wana tokoloba lisusu nini?
Je vois dans la MP plusieurs têtes potentiellement présidentiable! Mais na opposition....Embarassed Embarassed Embarassed 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  regarder et bien voir le 19/7/2013, 6:55 pm

Attention, n'allons pas trop vite en besone. Il ne faut pas suivre l'interpretation des journalistes sur l'intervention de Aubin Minaku. Mais plutot analyser l'intervention de Aubin Minaku soi meme et comprendre ce qu'il veut dire reellement. Pour moi en lisant les mots sortis de sa bouche, peut-etre il veut dire ironiquement que ce qu'ils ferront(changer un article de la constitution, n'est pas inconstitutionnel a` leurs yeux). En un mot le changement qu'ils opereront sera constitutionnel ou aura un fondement ou des appuis dans cette meme constitution (selon leur facon kabiliste d'interpreter la constitution). Il ne faut pas avoir l'habitude de sauter sur sa chaise pour des mots qui paraissent doux aux oreilles, mais plutot analyser et saisir l'intention si pas le jeu de son auteur.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Mathilde le 1/8/2013, 10:05 am

RD Congo : Joseph Kabila convoque en urgence tous les ministres sans ordre du jour
Tous les ministres ont été notifiés de ne pas quitter Kinshasa. Ceux en mission devront regagner la capitale dans le meilleur délai. C’est ce qui ressort d’une lettre du secrétariat général du gouvernement dans laquelle il est annoncé la convocation en urgence ce vendredi 2 août par le chef de l’Etat d’une réunion du gouvernementa La nouvelle alimente la polémique dans la ville haute. Les états-majors des partis politiques sont en alerte générale, cherchant à imaginer les motivations d’une telle réunion dans un contexte politique si particulier.




Ce n’est pas un canular. Encore moins, une de ces rumeurs qui rythment la vie dans la capitale congolaise. Dans les cercles politiques de Kinshasa, l’information est prise au sérieux. Et, pour ceux des partis qui ont des membres au sein du gouvernement, c’est déjà la veillée d’armes. Le président de la République, Joseph Kabila, a convoqué en urgence le gouvernement ce vendredi 2 août.
Fait anodin, à première vue, mais pas du tout, eu égard au contexte politique de l’heure. Car tous les membres du gouvernement, ceux en mission à l’étranger ou ceux en instance d’en effectuer une, ont été obligés d’assister à cette réunion. Pour quelle raison ? Nul ne le sait.

Alerte générale

Dans les états-majors des partis politiques, l’on tente de pénétrer l’énigme, sans pour autant en saisir la clé. L’alerte a été dès lors lancée, chacun cherchant dans son camp à décrypter le message qu’est censé adresser le chef de l’Etat à l’ensemble du gouvernement.
Dans les couloirs de l’Exécutif national, l’on rapporte que tout serait parti d’une lettre adressée à tous les membres du gouvernement par le secrétaire général du gouvernement, en ce compris, le Premier ministre. Par cette lettre, le secrétaire du gouvernement, rendant compte des instructions de la hiérarchie recommanderait à tous les membres du gouvernement de répondre présent à la réunion spéciale convoquée le vendredi 2 août par le président de la République et dont l’ordre du jour n’a pas été révélé.
Une question est sur toutes les lèvres : qu’est-ce qui va se passer le vendredi 2 août 2013 ? Jusqu’au moment où nous mettons sous presse, l’on ne s’en sait pas grand-chose. Mais, dans l’opinion, nombreux se perdent en conjectures dans le but d’en élucider le contenu. Plusieurs scenarii sont possibles.
Les uns pensent que l’appel en urgence du chef de l’Etat annonce ce remaniement, longtemps prédit mais qui tardait à se concrétiser. Selon eux, une chose est vraie ; c’est le maintien de Matata Ponyo au poste de Premier ministre. Par contre, son équipe devrait subir de profonds changements pour s’adapter aux enjeux de l’heure. En clair, plusieurs ministres devraient donc quitter la barque.
Les autres, par contre, lient cette convocation en urgence à l’impératif d’ajuster l’action du gouvernement à la mouvance qui secoue l’environnement politique. Les concertations nationales, dont le départ a du mal à faire l’unanimité dans la classe politique, sont pointées du doigt. Selon les tenants de cette version, le remaniement serait une résultante de l’impossibilité, pense-t-on, de tenir les concertations nationales dans le format voulu par le chef de l’Etat. L’idée serait donc de contourner ces assises en associant des forces, particulièrement celles dites de l’Opposition modérée, dans une forte cohabitation autour d’un gouvernement d’union nationale.
Dans cette mêlée, une tendance se démarque. Elle est soutenue par ceux qui tentent de relativiser l’ampleur de cette réunion spéciale de vendredi prochain. Selon eux, le vendredi 2 août 2013, le ciel ne va pas tomber sur la tête des ministres. Pas de quoi redouter un tsunami en vue. Ils estiment qu’il s’agira juste d’un  travail de recadrage de l’action du gouvernement, en renforçant l’unité autour d’une action. Ce recadrage l’action gouvernementale qui était menée, selon certaines critiques, au niveau des commissions en lieu et place de tout le Conseil des ministres.
L’on rapporte qu’au niveau de l’Exécutif central, les ministres sont traités selon qu’ils s’intègrent dans la logique du Premier ministre, Matata Ponyo Mapon. Une pratique que le chef de l’Etat voudrait dénoncer en public, et ce, en présence de tout le gouvernement.
L’on doute cependant de la pertinence de cette version. Car, rien de tel ne pouvait légitimer la convocation d’une réunion en urgence du gouvernement. Les plus avertis invitent à regarder ailleurs. Il y aurait donc anguille sous roche. Quelque chose de très important se tramerait dans les coulisses. Seul le président de la République en détiendrait encore le secret. Jusqu’au vendredi 2 août 2013.

Veillée d’armes à Kingakati

Des sources généralement bien informées rapportent qu’une réunion qui réunit le pré carré du président de la République a été convoquée hier lundi tard dans la soirée à Kingakati. Une réunion qui démontre de grands enjeux de cette journée du vendredi 2 août.
On est donc parti pour un suspense qui ne devait pas tarder à livrer son secret. Le plus évident est qu’au niveau du gouvernement, des têtes vont tomber. L’avenir de la plupart dépendrait du bon vouloir du président de la République.
Même si pour l’instant, commente-t-on dans certains milieux, seul Matata est assuré de garder le gouvernail de l’équipe gouvernementale, une surprise de dernière minute n’est pas à exclure.
Trop d’enjeux entourent cette réunion spéciale du gouvernement.   Au-delà d’un quelconque recadrage de l’action gouvernementale, comme prédit sans aucune assurance dans certains milieux, de profondes mutations devraient affecter inexorablement l’Exécutif central. Pour l’instant, tous les pronostics sont permis.

Télé Tshangu - Le Potentiel

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Arafat le 1/8/2013, 11:30 am

Logique a écrit:
djino a écrit:A. Minaku : « Kabila ne sera pas candidat en 2016 »

Gwassuma éléki ! Very Happy Very Happy Very Happy 

http://congosynthese.com/actu.aspx?Id=1379#I1EvqK1bZ2vMRoXs.01

Bongo sik'oyo, djino...awa osepeli, est ce que opposition eza en mesure yako pesa peuple candidat moko crédible?
Soki moko ya majorité a remplacé Kabila, wana tokoloba lisusu nini?
Je vois dans la MP plusieurs têtes potentiellement présidentiable! Mais na opposition....Embarassed Embarassed Embarassed 
Logique,
Il n´est pas dit qu´au sein de l´opposition il n´y a pas des présidentiables ou des candidats crédibles, ceux de la MP sont très visibles d´autant plus qu´ils exercent le pouvoir.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Jim KK le 11/10/2013, 6:42 pm

Aubin Minaku: «Le président Kabila partira après les prochaines élections» en RDC

En RDC, Joseph Kabila devrait annoncer, la semaine prochaine, peut-être le mardi 15 octobre 2013, devant les deux chambres réunies en Congrès, des mesures en faveur de l'ouverture politique. Le chef de l'Etat congolais va-t-il s'inspirer des recommandations faites par les concertations nationales qui se sont achevées la semaine dernière ? Eléments de réponse avec le président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku. Le secrétaire général de la majorité présidentielle répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

RFI : Que répondez-vous à ceux qui disent que ces concertations nationales, c’était de la poudre aux yeux ?

Aubin Minaku : La réponse est simple : ils ne pouvaient que dire cela, parce qu’ils n’ont pas pris part aux travaux. Tous ceux qui ont pris part aux travaux, les délégués, les experts, les observateurs nationaux comme étrangers, et finalement, même les membres permanents du Conseil de sécurité, se sont rendu compte que les concertations ont été sérieuses. Les délégués ont débattu en toute liberté. Ce sont des résolutions fondamentales qui ont été adoptées. Reste maintenant leur mise en œuvre à partir du discours du président de la République devant le Congrès.

RFI: Officiellement, ces concertations réunissaient le pouvoir et l’opposition. Mais les deux principaux opposants, Etienne Tshisekedi (UDPS) et Vital Kamerhe (UNC), ont boycotté ces rencontres. Alors, le jeu n’est-il pas faussé depuis le début ?

AM: Les concertations nationales ne concernaient pas que la majorité et l’opposition. Il y a la société civile, les chefs coutumiers, les experts, etc. J’ajouterais qu’en réalité, l’UDPS évolue en parallèle avec le cadre institutionnel, parce que le chef de l’UDPS se considère comme le président de la République, c’est une situation insolite. Cependant, les élus de l’UDPS à l’Assemblée nationale – une bonne vingtaine – ont pris part aux travaux de concertation nationale.

RFI: Vous évoquez les dissidents de l’UDPS qui ont participé à ces concertations, mais depuis vingt ans on compte des centaines de dissidents de ce parti, ce qui n’empêche pas Etienne Tshisekedi de rassembler des millions de voix à chaque nouvelle élection. Est-ce que son absence ne nuit pas à la crédibilité de ces concertations ?

AM: Il a été absent aux élections de 2006 proclamées crédibles par tous. Donc, ce n’est pas sa présence qui crédibilise, même s’il est vrai qu’il a obtenu des voix pendant les dernières élections de 2011. Mais la crédibilité des concertations nationales, on la voit à travers le sérieux des recommandations issues de ces concertations. La République ne peut pas être l’esclave d’un parti politique.

RFI: A l’issue de ces concertations, les délégués ont fait de nombreuses recommandations en faveur de l’ouverture démocratique. Le président Kabila leur a répondu qu’il présentera bientôt des mesures importantes. Pouvez-vous nous en donner des exemples ?

AM: Je n’ose pas devancer le président de la République dans ses prérogatives constitutionnelles, mais en tout cas il a clairement dit que l’ouverture politique prônée par lui depuis sa prestation de serment, il va davantage la mettre en œuvre.

RFI: Avec la nomination d’un nouveau Premier ministre ?

AM: Le Premier ministre émane de la majorité. Ce n’est pas une affaire de Premier ministre tout seul ou d’autres institutions. L’essentiel, c’est que rapidement les recommandations soient mises en œuvre.

RFI: Mais si le prochain Premier ministre émane de la majorité, est-ce que ce sera un Premier ministre d’ouverture ?

AM: Nécessairement, le prochain Premier ministre devra gérer un gouvernement où l’on retrouverait des membres de l’opposition. C’est cela aussi, l’ouverture.

RFI: Vous parlez ouverture, vous parlez consensus, cela peut-il être l’occasion de changer la Constitution ?

AM: La Constitution congolaise est claire, il faut la respecter. Et le président de la République l’a toujours dit. Et si dans cette Constitution, les dirigeants estiment qu’il y a nécessité d’une révision dans l’intérêt de la République sur la base de la même Constitution, ce ne doit pas être un tabou. Mais si la Constitution prévoit quelques dispositions intangibles, on ne touche pas aux dispositions intangibles. Donc pour moi, la révision de la Constitution, ce n’est pas un tabou, mais il s’agit d’une révision des dispositions révisables. On ne touche pas aux dispositions intangibles.

RFI: Parmi les dispositions intangibles, il y a l’article 220, qui interdit au président Kabila de se présenter en 2016 pour un troisième mandat. A vous écouter, on ne touche pas à l’article 220 ?

AM: C’est une disposition intangible ! On ne touche pas à cette disposition. Ca signifie qu’il y a respect des deux mandats non renouvelables. C’est clair.

RFI: Donc, si on ne touche pas à l’article 220, est-ce que ça veut dire que le président Kabila partira en 2016 ?

AM: Le président de la République partira après les prochaines élections. Parce que selon la Constitution congolaise, une institution libère les fonctions quand il y a un autre qui a été élu de façon démocratique. Le jour où on organisera les élections présidentielles dans cette République, et que ce sera gagné par quelqu’un d’autre, celui-là remplacera Kabila.

RFI: Mais vous savez bien qu’il y a des figures de la majorité présidentielle, comme Evariste Boshab, qui se prononce en faveur de la révision de la Constitution. Visiblement, vous n’êtes pas d’accord avec elle ?

AM: Je suis quand même secrétaire général de la majorité présidentielle et je ne sais pas s’il y a un organe de la majorité présidentielle qui réclame une révision constitutionnelle pour prolonger le mandat. Je sais qu’il y a des écrits scientifiques. Chacun a le droit de s’exprimer, mais il n’y a aucun organe de la majorité présidentielle qui s’est prononcé dans ce sens-là.

http://www.rfi.fr/afrique/20131011-aubin-minaku-president-kabila-partira-apres-elections-rdc

Very Happy Very Happy Razz Razz Idea Idea

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Mathilde le 11/10/2013, 7:09 pm


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Admin le 11/10/2013, 8:28 pm

Jim KK a écrit:Aubin Minaku: «Le président Kabila partira après les prochaines élections» en RDC

En RDC, Joseph Kabila devrait annoncer, la semaine prochaine, peut-être le mardi 15 octobre 2013, devant les deux chambres réunies en Congrès, des mesures en faveur de l'ouverture politique. Le chef de l'Etat congolais va-t-il s'inspirer des recommandations faites par les concertations nationales qui se sont achevées la semaine dernière ? Eléments de réponse avec le président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku. Le secrétaire général de la majorité présidentielle répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

RFI : Que répondez-vous à ceux qui disent que ces concertations nationales, c’était de la poudre aux yeux ?

Aubin Minaku : La réponse est simple : ils ne pouvaient que dire cela, parce qu’ils n’ont pas pris part aux travaux. Tous ceux qui ont pris part aux travaux, les délégués, les experts, les observateurs nationaux comme étrangers, et finalement, même les membres permanents du Conseil de sécurité, se sont rendu compte que les concertations ont été sérieuses. Les délégués ont débattu en toute liberté. Ce sont des résolutions fondamentales qui ont été adoptées. Reste maintenant leur mise en œuvre à partir du discours du président de la République devant le Congrès.

RFI: Officiellement, ces concertations réunissaient le pouvoir et l’opposition. Mais les deux principaux opposants, Etienne Tshisekedi (UDPS) et Vital Kamerhe (UNC), ont boycotté ces rencontres. Alors, le jeu n’est-il pas faussé depuis le début ?

AM: Les concertations nationales ne concernaient pas que la majorité et l’opposition. Il y a la société civile, les chefs coutumiers, les experts, etc. J’ajouterais qu’en réalité, l’UDPS évolue en parallèle avec le cadre institutionnel, parce que le chef de l’UDPS se considère comme le président de la République, c’est une situation insolite. Cependant, les élus de l’UDPS à l’Assemblée nationale – une bonne vingtaine – ont pris part aux travaux de concertation nationale.

RFI: Vous évoquez les dissidents de l’UDPS qui ont participé à ces concertations, mais depuis vingt ans on compte des centaines de dissidents de ce parti, ce qui n’empêche pas Etienne Tshisekedi de rassembler des millions de voix à chaque nouvelle élection. Est-ce que son absence ne nuit pas à la crédibilité de ces concertations ?

AM: Il a été absent aux élections de 2006 proclamées crédibles par tous. Donc, ce n’est pas sa présence qui crédibilise, même s’il est vrai qu’il a obtenu des voix pendant les dernières élections de 2011. Mais la crédibilité des concertations nationales, on la voit à travers le sérieux des recommandations issues de ces concertations. La République ne peut pas être l’esclave d’un parti politique.

RFI: A l’issue de ces concertations, les délégués ont fait de nombreuses recommandations en faveur de l’ouverture démocratique. Le président Kabila leur a répondu qu’il présentera bientôt des mesures importantes. Pouvez-vous nous en donner des exemples ?

AM: Je n’ose pas devancer le président de la République dans ses prérogatives constitutionnelles, mais en tout cas il a clairement dit que l’ouverture politique prônée par lui depuis sa prestation de serment, il va davantage la mettre en œuvre.

RFI: Avec la nomination d’un nouveau Premier ministre ?

AM: Le Premier ministre émane de la majorité. Ce n’est pas une affaire de Premier ministre tout seul ou d’autres institutions. L’essentiel, c’est que rapidement les recommandations soient mises en œuvre.

RFI: Mais si le prochain Premier ministre émane de la majorité, est-ce que ce sera un Premier ministre d’ouverture ?

AM: Nécessairement, le prochain Premier ministre devra gérer un gouvernement où l’on retrouverait des membres de l’opposition. C’est cela aussi, l’ouverture.

RFI: Vous parlez ouverture, vous parlez consensus, cela peut-il être l’occasion de changer la Constitution ?

AM: La Constitution congolaise est claire, il faut la respecter. Et le président de la République l’a toujours dit. Et si dans cette Constitution, les dirigeants estiment qu’il y a nécessité d’une révision dans l’intérêt de la République sur la base de la même Constitution, ce ne doit pas être un tabou. Mais si la Constitution prévoit quelques dispositions intangibles, on ne touche pas aux dispositions intangibles. Donc pour moi, la révision de la Constitution, ce n’est pas un tabou, mais il s’agit d’une révision des dispositions révisables. On ne touche pas aux dispositions intangibles.

RFI: Parmi les dispositions intangibles, il y a l’article 220, qui interdit au président Kabila de se présenter en 2016 pour un troisième mandat. A vous écouter, on ne touche pas à l’article 220 ?

AM: C’est une disposition intangible ! On ne touche pas à cette disposition. Ca signifie qu’il y a respect des deux mandats non renouvelables. C’est clair.

RFI: Donc, si on ne touche pas à l’article 220, est-ce que ça veut dire que le président Kabila partira en 2016 ?

AM: Le président de la République partira après les prochaines élections. Parce que selon la Constitution congolaise, une institution libère les fonctions quand il y a un autre qui a été élu de façon démocratique. Le jour où on organisera les élections présidentielles dans cette République, et que ce sera gagné par quelqu’un d’autre, celui-là remplacera Kabila.

RFI: Mais vous savez bien qu’il y a des figures de la majorité présidentielle, comme Evariste Boshab, qui se prononce en faveur de la révision de la Constitution. Visiblement, vous n’êtes pas d’accord avec elle ?

AM: Je suis quand même secrétaire général de la majorité présidentielle et je ne sais pas s’il y a un organe de la majorité présidentielle qui réclame une révision constitutionnelle pour prolonger le mandat. Je sais qu’il y a des écrits scientifiques. Chacun a le droit de s’exprimer, mais il n’y a aucun organe de la majorité présidentielle qui s’est prononcé dans ce sens-là.

http://www.rfi.fr/afrique/20131011-aubin-minaku-president-kabila-partira-apres-elections-rdc

Very Happy Very Happy Razz Razz Idea Idea

LA VERSION AUDIO

http://telechargement.rfi.fr.edgesuite.net/rfi/francais/audio/modules/actu/201310/INV_AFR_11_10_AUBIN_MINAKU_PDT_AN_RDC.mp3
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Admin le 11/10/2013, 8:34 pm

Je ne serais pas surpris que le "Medvedev" de Kabila soit lui-même Minaku  
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  NgongaEbeti le 11/10/2013, 9:35 pm

Admin a écrit:Je ne serais pas surpris que le "Medvedev" de Kabila soit lui-même Minaku    
Mais vous n'en finirez jamais avec vos speculations!!!!!!!Very Happy Very Happy Very Happy 

Franchement,

Pourquoi vous est-il si difficle de croire que Joseph Kabila n'est pas un assoiffe du pouvoir comme Mobutu, Sassou, les Bongo, Eyadema, Tshisekedi etc....?

Il a d'autres choses a faire apres la presidence, plein de projets et d'ambitions. Bien plus, he wants to leave a LEGACY in Congo.

Et vous vous etonnez que Joseph Kabila ne reponde jamais aux rumeurs et autres accusations gratuites contre lui? Des qu'une est devoilee pour le mensonge et l'intox qu'elle est, voila que les memes personnes en creent une autre.

Bon pour votre satisfactions, je vais encore le repeter, le prochain president de la RDC sera non seulement choisit par Joseph Kabila lui-meme, mais naturellement il sera issu de la Majorite Presidentielle. Wink 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Troll le 11/10/2013, 9:44 pm

    Mad Razz Mr l´Admn

Ne nous endormons pas...Razz   Il faut faire pression jusqu´au bout🐘 like Une des mes grandes soeurs aimait nous raconter une histoire pendant notre enfance: l´histoire du lion qui avait fait semblant de mourir...et quand tous les animaux se sont rassemblés pour les funerailles, le lion repris la vie en bondissant sur l´animal le plus proche qui était naif et imprudent:lol!: like    

Il ya eu pression, interieure et exterieure...pendant ces concertations pour ne pas se faire avaler une reforme de la Constitution:study: study Le combat continue avec deux fronts: face á Malu-Malu avec son calendrier électoral et le ministre de l´interieur avec le recensement

C´est la derniére ligne de defense pour ceux qui recherchent á prolonger le mandat de Kanambe:dontfeed:   Ne nous endormons pas, le combat et la pression devraient continuer jusqu´au mois de decembre 2016

PANIQUE..ET REALISME

Ne sombrons pas aussi dans la peur comme une partie de l´opposition qui a eu peur des concertations..au lieu d´aller affronter ceux du PPRD face á face:pfff:   Et en même temps, optons pour un realisme en ayant les pieds sur terre..Comme mr l´Admn l´a si bien souligné dans un posting, ne jamais negliger l´influence de l Occident, jamais:nonono: Si Kanambe doit partir un jour ..nous devons ""conjuger" notre vision avec celle de l´Occident..negocier calmement pendant ces deux ans...sans relache et avec une ouverture d´esprit:study: study study 

Eza lopango ya famille, nous devons garder cela en esprit en recherchant un "dialogue permanent" d´abord entre les congolais de toutes les factions et après avec les puissances Occidentales

WAIT..attendons la semaine prochaine lors du speech de Kanambe...WAIT JUST WAIT

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  regarder et bien voir le 11/10/2013, 10:00 pm

Moi je ne veux pas m'adonner a` cette histoire. Essayons de comprendre aussi aux alentours de nous et non seulement sur les dires que kabila n'ira pas pour un troisieme mandat. Il y a l'affaire de recensement laquelle je crois que c'est bien calcule'. Avec les conditions actuelles du pays, si l'accord de recensement s'etablit, sachez que ca prendrait meme 2 ans et puis un autre an pour preparer des elections, donc on risque de depasser 2016 si cette histoire de recensement aurait lieu. Ce qui veut dire que kabila sera encore president jusqu'a` ce qu'il y ait election, comprends qui peut comprendre. Pendant tout ce temps Kabila pourra se positionner n'importe comment pour preparer avec l'avale des occidentaux d'autres formules de gouvernance car en RDC tout est possible. Deja selon des informations le Mlc un grand parti d'Opposition a deja donne' son avale pour le recensement(croyant que dans 3 ou 4 ans Bemba pourrait etre en dehors de la Haye, se retablir politiquement et poser sa candidature). Selon ces sources, voila les calculs de Mlc; ceci est pour donner tout simplement un exemple qu'avec le temps, l'argent et le partsanat au sein de l'Opposition, si nous depassons 2016 a` cause d'un recensement monte'(pourquoi ca n'a jamais ete' fait depuis tout ce temps la`), toutes les portes seront encore possibles pour Kabila, d'ou` je me mefie de cette histoire, je prefere que la lute continue comme si rien n'etait.

Regarder et bien voir

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  King David le 11/10/2013, 10:05 pm

Admin a écrit:Je ne serais pas surpris que le "Medvedev" de Kabila soit lui-même Minaku    
Oui en effet, Minaku peut bien jouer le rôle de Medvedev de Kabila et aussi refuser de lui rendre le tablier le moment venu.

Par contre, je voudrais vous demander d'analyser ce non-verbal de Minaku et dites-moi si j'en fais mauvaise lecture.

RFI: Donc, si on ne touche pas à l’article 220, est-ce que ça veut dire que le président Kabila partira en 2016 ?

AM: Le président de la République partira après les prochaines élections. Parce que selon la Constitution congolaise, une institution libère les fonctions quand il y a un autre qui a été élu de façon démocratique. Le jour où on organisera les élections présidentielles dans cette République, et que ce sera gagné par quelqu’un d’autre, celui-là remplacera Kabila.

Nulle part Minaku ne parle d'éections en 2016. Il parle du jour où on organisera des élections démocratiques. Ça peut-être en 2016 comme en 2022. Donc Mr Kabila pourra allonger son mandat sans nécessairement reviser la constitution car, pour qu'il parte, il faudrait qu'il y ait des élections.

Na leki na ngai kaka...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Admin le 11/10/2013, 10:21 pm

King David a écrit:
Admin a écrit:Je ne serais pas surpris que le "Medvedev" de Kabila soit lui-même Minaku    
Oui en effet, Minaku peut bien jouer le rôle de Medvedev de Kabila et aussi refuser de lui rendre le tablier le moment venu.

Par contre, je voudrais vous demander d'analyser ce non-verbal de Minaku et dites-moi si j'en fais mauvaise lecture.

RFI: Donc, si on ne touche pas à l’article 220, est-ce que ça veut dire que le président Kabila partira en 2016 ?

AM: Le président de la République partira après les prochaines élections. Parce que selon la Constitution congolaise, une institution libère les fonctions quand il y a un autre qui a été élu de façon démocratique. Le jour où on organisera les élections présidentielles dans cette République, et que ce sera gagné par quelqu’un d’autre, celui-là remplacera Kabila.

Nulle part Minaku ne parle d'éections en 2016. Il parle du jour où on organisera des élections démocratiques. Ça peut-être en 2016 comme en 2022. Donc Mr Kabila pourra allonger son mandat sans nécessairement reviser la constitution car, pour qu'il parte, il faudrait qu'il y ait des élections.

Na leki na ngai kaka...
Ah je vois le coup ... genre on a pas d'argent pour organiser les élections  ou une guerre qui retarde le processus Wink ... ou encore plus plausible .... Un gouvernement d'union qui va corriger les erreurs de 2011 et pour cela il faut des préalables ... recensement, nouveau CENI, etc... bref on allonge le délai Wink 
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  ndonzwau le 11/10/2013, 10:26 pm

Admin a écrit:
Jim KK a écrit:Aubin Minaku: «Le président Kabila partira après les prochaines élections» en RDC

En RDC, Joseph Kabila devrait annoncer, la semaine prochaine, peut-être le mardi 15 octobre 2013, devant les deux chambres réunies en Congrès, des mesures en faveur de l'ouverture politique. Le chef de l'Etat congolais va-t-il s'inspirer des recommandations faites par les concertations nationales qui se sont achevées la semaine dernière ? Eléments de réponse avec le président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku. Le secrétaire général de la majorité présidentielle répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

RFI : Que répondez-vous à ceux qui disent que ces concertations nationales, c’était de la poudre aux yeux ?

Aubin Minaku : La réponse est simple : ils ne pouvaient que dire cela, parce qu’ils n’ont pas pris part aux travaux. Tous ceux qui ont pris part aux travaux, les délégués, les experts, les observateurs nationaux comme étrangers, et finalement, même les membres permanents du Conseil de sécurité, se sont rendu compte que les concertations ont été sérieuses. Les délégués ont débattu en toute liberté. Ce sont des résolutions fondamentales qui ont été adoptées. Reste maintenant leur mise en œuvre à partir du discours du président de la République devant le Congrès.

RFI: Officiellement, ces concertations réunissaient le pouvoir et l’opposition. Mais les deux principaux opposants, Etienne Tshisekedi (UDPS) et Vital Kamerhe (UNC), ont boycotté ces rencontres. Alors, le jeu n’est-il pas faussé depuis le début ?

AM: Les concertations nationales ne concernaient pas que la majorité et l’opposition. Il y a la société civile, les chefs coutumiers, les experts, etc. J’ajouterais qu’en réalité, l’UDPS évolue en parallèle avec le cadre institutionnel, parce que le chef de l’UDPS se considère comme le président de la République, c’est une situation insolite. Cependant, les élus de l’UDPS à l’Assemblée nationale – une bonne vingtaine – ont pris part aux travaux de concertation nationale.

RFI: Vous évoquez les dissidents de l’UDPS qui ont participé à ces concertations, mais depuis vingt ans on compte des centaines de dissidents de ce parti, ce qui n’empêche pas Etienne Tshisekedi de rassembler des millions de voix à chaque nouvelle élection. Est-ce que son absence ne nuit pas à la crédibilité de ces concertations ?

AM: Il a été absent aux élections de 2006 proclamées crédibles par tous. Donc, ce n’est pas sa présence qui crédibilise, même s’il est vrai qu’il a obtenu des voix pendant les dernières élections de 2011. Mais la crédibilité des concertations nationales, on la voit à travers le sérieux des recommandations issues de ces concertations. La République ne peut pas être l’esclave d’un parti politique.

RFI: A l’issue de ces concertations, les délégués ont fait de nombreuses recommandations en faveur de l’ouverture démocratique. Le président Kabila leur a répondu qu’il présentera bientôt des mesures importantes. Pouvez-vous nous en donner des exemples ?

AM: Je n’ose pas devancer le président de la République dans ses prérogatives constitutionnelles, mais en tout cas il a clairement dit que l’ouverture politique prônée par lui depuis sa prestation de serment, il va davantage la mettre en œuvre.

RFI: Avec la nomination d’un nouveau Premier ministre ?

AM: Le Premier ministre émane de la majorité. Ce n’est pas une affaire de Premier ministre tout seul ou d’autres institutions. L’essentiel, c’est que rapidement les recommandations soient mises en œuvre.

RFI: Mais si le prochain Premier ministre émane de la majorité, est-ce que ce sera un Premier ministre d’ouverture ?

AM: Nécessairement, le prochain Premier ministre devra gérer un gouvernement où l’on retrouverait des membres de l’opposition. C’est cela aussi, l’ouverture.

RFI: Vous parlez ouverture, vous parlez consensus, cela peut-il être l’occasion de changer la Constitution ?

AM: La Constitution congolaise est claire, il faut la respecter. Et le président de la République l’a toujours dit. Et si dans cette Constitution, les dirigeants estiment qu’il y a nécessité d’une révision dans l’intérêt de la République sur la base de la même Constitution, ce ne doit pas être un tabou. Mais si la Constitution prévoit quelques dispositions intangibles, on ne touche pas aux dispositions intangibles. Donc pour moi, la révision de la Constitution, ce n’est pas un tabou, mais il s’agit d’une révision des dispositions révisables. On ne touche pas aux dispositions intangibles.

RFI: Parmi les dispositions intangibles, il y a l’article 220, qui interdit au président Kabila de se présenter en 2016 pour un troisième mandat. A vous écouter, on ne touche pas à l’article 220 ?

AM: C’est une disposition intangible ! On ne touche pas à cette disposition. Ca signifie qu’il y a respect des deux mandats non renouvelables. C’est clair.

RFI: Donc, si on ne touche pas à l’article 220, est-ce que ça veut dire que le président Kabila partira en 2016 ?

AM: Le président de la République partira après les prochaines élections. Parce que selon la Constitution congolaise, une institution libère les fonctions quand il y a un autre qui a été élu de façon démocratique. Le jour où on organisera les élections présidentielles dans cette République, et que ce sera gagné par quelqu’un d’autre, celui-là remplacera Kabila.

RFI: Mais vous savez bien qu’il y a des figures de la majorité présidentielle, comme Evariste Boshab, qui se prononce en faveur de la révision de la Constitution. Visiblement, vous n’êtes pas d’accord avec elle ?

AM: Je suis quand même secrétaire général de la majorité présidentielle et je ne sais pas s’il y a un organe de la majorité présidentielle qui réclame une révision constitutionnelle pour prolonger le mandat. Je sais qu’il y a des écrits scientifiques. Chacun a le droit de s’exprimer, mais il n’y a aucun organe de la majorité présidentielle qui s’est prononcé dans ce sens-là.

http://www.rfi.fr/afrique/20131011-aubin-minaku-president-kabila-partira-apres-elections-rdc

Very Happy Very Happy Razz Razz Idea Idea

LA VERSION AUDIO

http://telechargement.rfi.fr.edgesuite.net/rfi/francais/audio/modules/actu/201310/INV_AFR_11_10_AUBIN_MINAKU_PDT_AN_RDC.mp3
Remarquez que Minaku qui n'est pas bête a évité de répondre sur "2016" (qui est la fin prévue constitutionnellement de ce mandat, 5 ans de décembre 2011 à décembre 2016) mais s'est engagé pour fixer le terme "après les élections" !

C'est par respect pour un autre aspect de la Constitution qui recommande la continuité de l'Etat, le Président sortant ne quitte normalement son poste que lorsque le nouveau est effectivement élu pour le remplacer; mais il l'a dit aussi par réalisme (et par calcul ?) sachant que les élections elles-mêmes peuvent être retardées par des obstacles démocratiquement actés !
N'empêche de sa part, cette nuance n'est pas anodine !


Compatriotiquement!

PS

Désolé, KD et Admin; j'écrivais mon post pour dire la même chose pendant que les vôtres sortaient ! Ils se sont chevauchés et je n'ai même pas eu le temps de lire les vôtres avant de poster le mien !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  mongo elombe le 11/10/2013, 10:39 pm

Ah congolais bo ko changer te MINAKU a dit ce que certains veulent entendre mpe bobandi kobeta mboda?


MINAKU alobi et après? C'est qui empêche qu'on tue, pille et viol?Est ce que ça c'est important?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  regarder et bien voir le 11/10/2013, 11:00 pm

mongo elombe a écrit:Ah congolais bo ko changer te MINAKU a dit ce que certains veulent entendre mpe bobandi kobeta mboda?


MINAKU alobi et après? C'est qui empêche qu'on tue, pille et viol?Est ce que ça c'est important?
Mongo Elombe en colere Very Happy Very Happy Very Happy, kitoko

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Troll le 11/10/2013, 11:19 pm

 Razz Rolling Eyes ENCORE UNE FOIS

Pessimisme et optimisme..

Quand Troll affirme que de temps en temps, il ne faut jamais être "optimiste ni pessimiste" mais être "ZEN" vivre les yeux ouverts et les pieds sur la terre:x Razz 

Si le recensement peut allonger le mandat de Joé Kanambe, alors l´opposition sera "complice de loin ou de près"....Toute l´opposition surtout celle qui pretend être "radicale"

Ce que le processus de recensement ne peut se faire sans un "consensus" entre la majorité, l´opposition et la societé civile.. C´est cela la logique si simple...Tout comme il est pratiquement impossible d´imaginer la RDC "financer" toute seule ce recensement sans apport financier de l´Occident..

De l´engagement de l´opposition et la societé civile (Eglise Catholique) dependra le temps de recensement..qui ne peut pas être un obstacle pour les élections dans deux ans..Dèjà une partie de l´opposition propose tout simplement une "revision de la liste électorale transparente" comme condition de la tenue des élections en non le recensement:welcome:

Si les congolais souhaitent de battre pour des élections en l´an 2016 sans Kanambe, il faut commencer la lutte dès maintenant et ne jamais retomber dans la bourde de Tshitshi qui avait conditioné sa participation aux élections á l´accès du systéme informatique de la CENI sans l´obtenir...Ce qui a rendu les choses plus compliquées á la fin de compte

LE MLC ET JPBEMBA:nonono: lol!

Ce qui le ne savent pas devraient se dire que JPBemba "compte" sur Joé Kanambe pour quitter la Haye dès l´an prochain et non après 2016:welcome: lol!
le MLC s´attend au retour de Bemba..avec la CPI qui affronte actuellement une fronde des États membres de l´Union Africaine, une demande expresse du gouvernement congolais avant decembre..peut obtenir un avis favorable:lol!:

Machiaveliquement, Joé Kanambe peut aussi vouloir faire revenir Bemba juste pour casser les ambitions de certaines têtes de son propre camp qu´il deteste en secret..comme celles de l´opposition qu´il souhaiterait ne pas voir diriger la RDC

..MEMOIRE
On raconte aussi que Tshitshi avait sabordé ses chances lors de sa visite aux USA pendant sa campagne..son intransigeance et son absence de diplomatie..n´ont pas arrangées les choses en sa faveur... Quelqu´un qui dit sans reserve dans les medias qu´il n´était pas entrain de demander le pouvoir aux occidentaux et que le vote de ses électeurs suffisait..est soit naif soit borné
Ces genres des propos ne doivent jamais être prononcés en public, jamais:nonono: Ceux de l´opposition devraient prendre langue et obtenir des garanties dès maintenant..pour preparer les deux ans..
En Belgique, il ya dèjà un débat politique sur les mandats de 3 présidents des ex colonies..Rwanda Burundi et RDC se trouvent dans la même situation..Alors ..l´opposition devrait participer activement á ces débats..et preparer les choses autrement en prenant laangue avec les decideurs en Occident..tango yango oyo..

Chat echaudé craint l´eau froide

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  mongo elombe le 12/10/2013, 12:18 am

RBV même si on dit que kabila n'a peur de rien qui peut croire dans le contexte actuel MINAKU dire oui kabila se présentera...

Certains de nos compatriotes m'étonneront toujours. Il y à plus urgent que des communiques a la con.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kabila ne sera pas Candidat en 2016 ...Selon A.MINAKU Terrain éza vide akéndé ...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum