LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Kilombo le 7/5/2014, 10:44 pm

Cavalier a écrit:
link a écrit:Dans les années 1860, les Japonais prennent conscience du caractère irréversible de l’évolution. Dès 1862, une mission, dite Mission Takenouchi, est envoyée visiter les pays européens pour en rapporter des informations propres à nourrir la réflexion politique.
Désireux de voir leur pays devenir une puissance économique et conscients de l’importance de la question monétaire, ils ont pallié leur manque de savoir-faire par l’importation des techniques occidentales. La question de la crédibilité de la monnaie et de la confiance en sa stabilité étant au cœur de toute relation financière.
Pour mener toutes ces transformations, l’empereur s’appuie sur les exemples occidentaux. Il continue à envoyer plusieurs missions dont la plus célèbre est la mission Iwakura, qui parcourt les États-Unis et l’Europe pendant près de trois ans (1871-1873), rédigeant régulièrement des mémoires sur la vie politique et la technologie occidentales (ils ont été publiés en intégralité1)

Pour finir par crée en 1882 la banque centrale du Japon sur le modèle de la banque centrale anglaise et française.
Ndeko Link,

Je ne sais pas ce que tu essaies de demontrer ICI...Mais Je vais tout de mm abonder dans ton sens...

Premierement si tu me relis un peu plus en AVANT OU en ARRIERE, tu verrais que J'ai fait une declaration comme quoi: " On peut se permettre de trouver inspiration aupres d'un modele de developpement deja etabli qui aurait fait ses preuves & l'assimiler, le faconner de maniere la plus naturelle qui te convient, mais pas de le copier "...Car une oeuvre de L'Esprit est Unique en son genre...On commence par immiter, puis on finira par se demarquer et trouver sa propre voie quelqu'en soit Le Domaine Arrow 

Personne sur cette terre, a moins qu'il ne s'agisse d'un Super Geni, Un Super Savant, dans une discipline ou un domaine quelconque, ne trouve pas inspiration quelque part...

Mon seul probleme avec toi & aussi certains de mes Freres Noirs ou Africains, font preuve d'un certain complexe d'inferiorite vis-a-vis de L'Occident...Cette implicite tendance la de croire que C'est L'Occident ou La Race dite Caucasoide aurait illumine les autres races puisque c'est d'elle que les autres ont decouvert La Science, La Technologie...Je le dis en connaissance des causes...Ton exemple EN EST UN...Pourquoi est-ce que Je dis ca Question 

Ce que tu oublies, sans Les Mathematiques on parlerait pas Technologie, on ne parlerait pas Internet...Et puis Je vais peut etre t'etonner, L'Internet, Le Clonage, Cross Breeding ce n'est pas du nouveau sous Le Soleil... sunny Mais bon ca c'est une Parenthese(<<>>)  Idea 

Et puis Lorsque tu veux parler d'une Puissance telle que Le Japon, Il faut le faire de facon corretcte & Objective, car Le Japon existe depuis des Lustres, on a affaire a une Histoire, Une Culture Tres Anicenne, mais merveilleusement Conservee... Arrow  Idea 

Les Japonais n'ont pas ete colonise par Les Occidentaux...Ils se sont inspires du modele economique Occidental, mais c'etait deja un Pays Culturellement, Technologiquement avance...Lis  bie Arrow 

Histoire du Japon
Dates décroissantes    Titres seulement    (85 réponses)

1 | 2 | 3 | 4 | 5
Evénements suivants >
-660
11 février
Naissance de l'Empire du Japon

Première partie: Les préconditions du développement économique du Japon






I. Introduction


Comme chacun le sait et comme indiqué dans le livre d'Angus Maddison "L'économie mondiale-Une perspective millénaire", le Japon est le seul pays asiatique faisant partie du groupe A. Et ceci s'explique entre autres par une formidable expansion économique qui se manifeste aujourd'hui par un PIB nominal par habitant quasi égal à celui des Etats-Unis (cf. annexe 3).
On peut dès lors se demander pourquoi n'y a-t-il pas d'autres pays asiatiques dans ce fameux groupe de tête, pourquoi le Japon a-t-il connu un développement si différent de ses confrères continentaux?
Il est clair que la réponse à cette question n'est pas simple et qu'elle nécessite des recherches approfondies. C'est donc par le biais de cet essai que je vais tenter d'y répondre en me basant sur une période bien particulière de l'histoire du Japon: l'ère Edo qui se déroula de 1603 à 1868 sous le règne de la famille des Tokugawa. Mon travail va donc consisté à analyser successivement deux périodes de prospérité bien distinctes de cette ère sous des aspects sociaux, culturels, politiques, économiques et légaux afin de montrer quelles sont les préconditions de l'expansion économique Japonaise.
Mais avant cela, il me semble nécessaire de poser le contexte historique ainsi qu'une brève description du fonctionnement de la société sous le régime des Tokugawa.  






II Contexte historique et politique de l'ère Edo


Dès la fin du VIe siècle, les pouvoirs de l'empereur, qui siégeait à Nara, puis à Kyoto, furent limités par le développement de la féodalité: un ou plusieurs chefs militaires détenaient la réalité du pouvoir et leur autorité était déléguée en province à des gouverneurs, les daimyô. Jusqu'au XVIe siècle, plusieurs familles se partagèrent ainsi le pouvoir: les Fujiwara, les Taira et les Minamoto.
En 1600, le daimyô d'Edo (aujourd'hui Tokyo), Tokugawa Ieyasu (1543-1616), défit tous ses opposants à la bataille de Sekigahara et pris pour lui seul le titre de shogun (général en chef). Il unifia le Japon sur lequel sa famille maintiendra sa domination jusqu'en 1868, l'empereur ne conservant uniquement ses fonctions spirituelles de grand prêtre du shintô (religion indigène du Japon de type chamanique, vénérant les forces de la nature).
La dictature des Tokugawa fut marquée par la stabilité du régime pendant deux siècles et demi: gouvernement fort et centralisé à Edo, hiérarchie sociale très rigide, fermeture du Japon aux influences extérieures et la bourgeoisie commerçante prospérant, l'art se développa en se dégageant de l'influence chinoise.
Au XIXe siècle, cet isolationnisme se heurta à la pression grandissante des Etats-Unis et des pays européens, soucieux d'ouvrir le Japon à leur commerce. En 1854, le commodore américain Perry, commandant une escadre de la marine de guerre, fit ouvrir sous la menace deux ports japonais (Shimoda et Hakodate). En quelques années, le Japon se trouva ouvert à tous les pays étrangers et l'empereur Mutsuhito (1867-1912) prit la tête d'un mouvement national qui obligea le dernier shogun, Tokugawa Yoshinobu (1837-1913), à se retirer le 9 novembre 1867. La monarchie fut rétablie, et la capitale Edo, rebaptisée Tokyo.
A partir de 1868, l'ère Meiji (ère des lumières) mit un terme à l'ère Edo en abolissant la féodalité, à laquelle succéda un Etat centralisateur, gouverné par une monarchie constitutionnelle, qui ouvrit le Japon au monde moderne.





III. Les préconditions du développement économique


1. Première période: de 1600 à 1750


1.1 Facteurs sociaux:

a) Les théories sociales du confucianisme:

Le confucianisme n'est pas une religion, mais plutôt un code moral pour la vie en société avec une perspective humaniste. Il n'existe de dévotion à aucun dieu, mais un respect d'une hiérarchie stricte pour permettre un fonctionnement optimal et sans conflit de la société.
L'individu se doit de rechercher le perfectionnement personnel, en tentant de devenir meilleur, en étudiant et en perfectionnant ses relations suivant cinq principes:
• Relations de prince à ministre
• Relation de père à fils (principe de pouvoir)
• Relation de femme à mari  
• et de cadet à aîné (principe de respect)
• Relation d'ami à ami (principe de loyauté)
Ce qui signifie en clair qu'on doit respect et obéissance à celui dont la situation sociale est plus élevée.      
Il est à noter que recevoir du respect signifie en contrepartie être digne de lui et se comporter de manière droite et juste, c'est-à-dire éviter les abus de pouvoir.

En se basant sur ces théories, les Tokugawa créèrent une hiérarchie sociale à quatre échelons. Au sommet viennent les guerriers administrateurs, puis les paysans, les artisans et enfin les marchands. Le premier ordre reproduit les grandes lignes de l'organisation militaire de la période féodale; c'est une nouvelle aristocratie constituée de samouraïs (bushi en japonais) qui n'ont pas le droit de se mêler aux autres couches de la société et qui portent, comme signe distinctif, deux sabres. Malgré leur influence sur la vie économique et culturelle du pays, les marchands viennent en bas de l'échelle sociale.


b) Les rapports sociaux:

La féodalité décentralisée, l'empereur restant en marge de tout lien féodal, présentait une particularité: les rapports sociaux y étaient réglés par la morale et le devoir l'emportait sur le droit. Le despotisme du supérieur ne s'exprimait pas à travers un absolutisme personnel. Le rôle du chef était de légitimer les décisions prises par un consensus élaboré en dessous de lui. Le devoir de loyauté du féal s'accompagnait aussi du devoir de reprendre éventuellement ses supérieurs fautifs.




c) La motivation des paysans:

Au début du XVIIe siècle, alors que les paysans devaient payer des droits de propriété excessifs pour pouvoir exploiter des terres, ils firent preuve d'une motivation exceptionnelle. Augmenter leur productivité et donc leur volume de production leur permettrait d'acquérir une indépendance certaine se manifestant ainsi par une possibilité d'acheter des terres et donc de ne plus devoir payer de taxes. On a pu  donc observé à cette époque, non seulement une croissance de la production, mais aussi une croissance du nombre de ces paysans indépendants. Et cette motivation grandissante joua un rôle essentiel dans la révolution agricole du début du XVIIe siècle et qui sera expliquée plus loin.







1.2 Facteurs culturels:

a) Recherche de l'harmonie et du compromis:

Les japonais ont toujours tentés de domestiquer leur nature tumultueuse et violente par la recherche de l'harmonie à travers l'agencement des espaces ainsi que par la recherche du compromis. A ceci s'ajoute la rigueur de la culture du riz, ressource initiale essentielle, qui exigeait un dur travail communautaire dans les rizières où est né le sens du groupe consensuel. Et la prééminence de cette notion de groupe, qui s'appuyait sur la solidarité entre les membres et leur dévouement total, reste toujours le fondement du corps social.

b) Le pragmatisme des japonais:

Le relativisme pratiqué par les japonais explique aussi leur très grand pragmatisme qui les conduit à séparer l'apparence de la réalité et à absorber les cultures et les technologies venues de l'extérieur, mais aussi à résister à des religions et à des idéologies considérées comme trop absolues.  

c) Rejet de la religion chrétienne:

Les Tokugawa n'ignoraient pas les progrès de l'expansion coloniale européenne en Asie du Sud-Est et ils savaient que les missionnaires chrétiens avaient souvent ouvert la voie à la pénétration militaire et à la conquête. Les autorités japonaises eurent peu à peu la conviction qu'il importait de bannir le christianisme pour assurer la stabilité politique et la sécurité du pays. De plus, le christianisme présentait une caractéristique différente des religions déjà existantes, celle d'être fondée sur l'individualisme et d'être ainsi en rupture avec la conscience de groupe. Tokugawa Ieyasu lança alors des édits qui interdirent le christianisme et menacèrent de mort les convertis qui refusaient d'abjurer.


1.3 Facteurs politiques:

a) L'unification politique du Japon:

Les Tokugawa mirent en place, dès le début du XVIIe siècle, une solide administration centrale capable de gérer le pays tout entier et qui se signalait par son double caractère bureaucratique et collégial. En dépit du contexte social typiquement féodal, les conditions de recrutement des fonctionnaires étaient régies par des procédures bureaucratiques. Si le statut héréditaire limitait le choix des postes auxquels chacun pouvait prétendre, le talent individuel restait, à l'intérieur de ces limites, la clé des carrières, principalement pour l'accès aux emplois supérieurs. Le second trait caractéristique était la collégialité des décisions. Dans tous les domaines, la responsabilité collective primait l'autorité individuelle.Les détenteurs des fonctions officielles ne jouaient qu'un rôle de figurants et la réalité du pouvoir appartenait à des conseils et à des fonctionnaires travaillant par paires.

b) la police secrète de Edo:

Le gouvernement de Edo institua une catégorie spéciale de fonctionnaires - les metsuke - faisant à la fois office de censeurs chargés de dénoncer les mauvais serviteurs de l'Etat et de mouchards préposés à la surveillance des hommes et des groupes suspects au régime. Ainsi, le gouvernement des Tokugawa a-t-il le privilège (peu enviable) d'avoir été parmis les premiers à disposer d'une importante et efficace police secrète, bientôt érigée au rang de principal organe de l'Etat.

c) Le système du sankin-kotai:

Ce système fut inauguré à partir de 1635 par le gouvernement afin de s'assurer de la loyauté des daimyô. Les daimyô de province étaient obligés de maintenir une résidence à Edo, d'y séjourner une année sur deux et d'y laisser en permanence leur famille. Ce système était pour les daimyô une lourde charge financière qui en contrepartie assurait la prospérité économique de la capitale.

d) Stabilité politique et sécurité:

Le gouvernement des Tokugawa disposait seul du pouvoir militaire, ayant interdit aux daimyô de posséder armes et canons et ayant aboli le transport de troupes et de matériels. Il leur affecta des samouraï mais ces derniers, anciens militaires redoutables des guerres civiles, n'étaient plus que des auxiliaires du maintien de l'ordre. Cette situation entraîna leur désarmement. Le gouvernement lui-même allégea considérablement ses propres forces armées, son pouvoir militaire se limitant à organiser la paix à l'intérieur du Japon. Ainsi le shogun supprima les guerres civiles orientant le champ de la compétition entre les fiefs vers l'activité économique. Il s'ensuit la plus longue période de paix qu'ait connu le Japon, près de deux siècles et demi.


1.4 Facteurs économiques:

a) La révolution agricole:

Vers 1600, c'est une véritable révolution agricole qui s'opère au Japon. Une des raisons invoquée plus haut était la motivation exceptionnelle des paysans. Mais la cause principale est sans doute le rapide progrès technologique qui s'opéra au début du XVIIe siècle, se manifestant notamment par un important progrès des méthodes d'irrigation. 28% des projets d'irrigation majeurs de 781 à 1867 ont été entrepris durant la période 1596-1650, ceci s'expliquant par la grande capacité à mobiliser de la main-d'oeuvre et des fonds. Cette abondance de main-d'oeuvre découle d'une forte augmentation de la force de travail en milieu rural, résultant de la transition démographique japonaise qui s'opéra plus ou moins entre 1500 et 1700.

b) Le développement des marchés urbains:

Parallèlement à l'unification politique et à la révolution agricole se créa un marché national en milieu urbain. L'apparition de la notion de libre entreprise et la croissance de la population dans les villes (Edo était alors la première agglomération mondiale) contribuèrent largement au développement du commerce de textiles, aliments, lampe à huile, etc...





c) Le développement des réseaux de transport:

On peut citer l'apparition de postes qui servaient de relais et d'auberge pour les marchands se rendant dans les villes et le développement des ports, aidé par la volonté militaire de transporter rapidement des armes et des hommes en cas d'attaques du continent.

d) La création d'un système monétaire:

Un des facteurs principaux de l'expansion économique japonaise durant cette période fut l'édification d'un système monétaire basé sur une émission nationale, et conservant une valeur monétaire au riz, et non plus sur l'importation de monnaies chinoises. Et même si le shogunat imposa son autorité sur les émissions monétaires de l'ensemble du territoire au cours du XVIIe siècle, l'aide de la bourgeoisie, fondeurs et financiers, s'avéra indispensable pour l'émission et la circulation des valeurs.Une partie de la population citadine était donc profondément impliquée dans la politique monétaire du shogunat, comme dans la politique financière des fiefs.

e) Fermeture au commerce international:

L'objectif de stabilité visé par le régime se traduisit par une politique de fermeture du pays qui le garantissait des changements pouvant intervenir à l'extérieur. Le Japon s'est protégé des ambitions européennes. Comme indiqué plus haut, il s'est protégé contre le christianisme mais aussi du point de vue économique, ce qui permis de limiter les sorties d'or. Dès lors, tout commerce avec l'extérieur était impossible et interdit excepté avec les chinois et les hollandais dont seules les importations de médicaments et de livres étaient autorisées, le Japon s'assurant ainsi les bénéfices des sciences européennes.


1.5 Facteurs légaux:

a) Le droit de la propriété:

Dans un premier temps, les paysans, qui payaient des droits de propriété annuels directement au daimyô, contractèrent des droits grâce auxquels ils pouvaient manager la terre qu'ils cultivaient et le travail comme ils le voulaient. Il faut néanmoins différencier les droits de cultiver une terre, attribués aux paysans, et les droits de recevoir une rente d'une terre, attribuées uniquement aux daimyô. Dans un second temps, les paysans reçurent la propriété des terres qu'ils cultivaient et devinrent ainsi indépendants.











2. Deuxième période: de 1750 à 1868


2.1 Facteurs sociaux:

a) Disparition des frontières entre classes sociales:

Dans cette économie monétaire en plein développement, daimyô et samouraï éprouvaient souvent de graves difficultés financières; nombreux étaient ceux qui devaient s'endetter auprès de riches marchands des villes.

b) Montée de la bourgeoisie urbaine:

Allant de plus en plus vers une économie d'échanges, le statut des marchands dans les villes, considérés comme la classe sociale la plus basse, acquis une importance sans précédent.

c) L'éveil de la conscience nationale:

C'est surtout l'éveil de la conscience national qui prélude à la modernisation du pays. On constate à cet égard que le sentiment national apparaît au Japon plus tôt et sous une forme plus aiguë que dans les autres pays asiatiques. Notons toutefois que la Corée et les autres pays d'Asie du Sud-Est, dont la situation à l'égard de la Chine est comparable à celle du Japon, seront beaucoup plus lents à découvrir leur propre identité nationale. Les raisons de ce retard tiennent sans doute à leur contiguïté géographique, à l'adoption précoce des pratiques politiques et sociales chinoises et à la subordination militaire périodiquement imposée par le grand voisin. L


2.2 Facteurs culturels:

a) Apparition d'établissements d'enseignement:

Dans plusieurs fiefs on vit apparaître des établissements d'enseignement destinés aux samouraï; les citadins et les paysans devaient se contenter de petites académies privées sous le nom d'écoles monastiques. On estime qu'à la fin de la période Tokugawa environ 45% des hommes savaient lire et écrire contre seulement 15% des femmes. De semblables pourcentages supportent aisément la comparaison avec ceux des pays d'Europe à la même époque et ils excèdent de très loin ceux des autres pays asiatiques.




b) Développement précoce d'un art populaire:

Si quelques grands artistes continuent à produire des oeuvres destinées à l'aristocratie, la plupart s'attachent à satisfaire les goûts de la bourgeoisie nouvelle. Ainsi, se développe la technique de la reproduction xylographique qui permet d'imprimer pour un prix raisonnable de nombreux exemplaires d'une même estampe polychrome. Les sujets les plus reproduits sont des acteurs célèbres, des courtisanes renommées, des femmes élégantes, parfois représentées avec une légère intention érotique. Par la suite se développe le goût des reproductions de paysages et de sites, lointains ancêtres de nos cartes postales. Ces techniques sont assurément une des premières manifestations connues au monde d'un art véritablement populaire.

c) La soif de connaissances:

Avec la naissance de l'économie commerciale et la montée de la bourgeoisie urbaine, la soif de connaissances et le goût de la spéculation intellectuelle ne cessent de s'affirmer. Cette curiosité se traduit d'abords par un regain d'intérêt pour l'Europe. L'importation de livres européens étant autorisée, exception faite bien entendu des ouvrages religieux, une poignée d'hommes à l'appétit intellectuel grandissant, s'attelle à l'étude de la science européenne et noue des contacts avec les commerçants hollandais pour apprendre leur langue. Vers le milieu du XIXe siècle, de nombreux japonais sont devenus des experts de spécialités occidentales aussi variées que l'armurerie, la fonderie, les constructions navales, la cartographie, l'astronomie ou la médecine. Quoique peu nombreux, ils forment un corps de techniciens de grande valeur, capable de donner une nouvelle impulsion au développement scientifique.


2.3 Facteurs politiques:

a) L'ouverture du Japon:

En juillet 1853, le Commodore américain Perry presse le Japon d'ouvrir ses portes au commerce international et donne un délai d'un an afin que le gouvernement prenne sa décision.


2.4 Facteurs économiques:

a) Economie d'échange:

Même si les Tokugawa et l'ensemble de la classe aristocratique s'accrochèrent obstinément à l'idée que l'agriculture constituait l'unique source de richesse du pays, une classe commerçante active, dans les villes, jetait les bases d'une économie d'échange à priori peu compatible avec les structures d'une société féodale.

b) Economie monétaire:

Une véritable économie monétaire se développa sur l'ensemble de l'archipel. L'agriculture commercialisait une part croissante de ses produits sur le marché national.

c) Le réveil des campagnes:

Le Japon rural a enregistré pendant toute cette période des progrès réguliers qui se sont traduits par un accroissement des revenus, une spécialisation des cultures, une amélioration des techniques agricoles, et une intégration des activités rurales dans les circuits économiques de la nation.

d) Les progrès de la production de biens finis:

Ils se traduisent par un perfectionnement des techniques artisanales.





Onyati penza.  En plus concernant les japonais c'etait une strategie pour bien percer les secrets de la technologie occidentale et surtout sur le plan militaire vu qu'ils etaient toujours sous le choc de ce qui s'etait passe en 1862 a Satsuma lorsque la ville fut bombardee par les anglais suite a des evenements anterieurs survenus dans cette ville, ou des citoyens anglais ont manque de facon non intentionnelle de respect aux codes de savoir vivre japonais et morts s'en suivit pour l'un d'entre eux.

Les anglais ont demande aux shoguns qui gouvernaient le pays de regler cette affaire en punissant le lord de Satsuma mais ils n'ont pas pu le faire et c'est alors que la marine militaire anglaise s'est mise en marche  dans le but d'infliger une correction a cette ville.

Et aussi l'indemnite d'une valeur de 3 millions de dollards leur etait imposee par les occidentaux du a aux incidents du detroit de Shimonoseki.

En quelques lignes voici les raisons qui ont pousse les japonais a premierement s'ouvrir de plus en plus dans le but de comprendre l'occident pas pour les copier point par point puisqu'avant l'ere Meji, les shoguns avaient pratiquement ferme les frontieres mais creerent une ile artificielle pour les etrangers mais tous uniquement les chinois et hollandais avaient droit d'y acceder. Ouvrir les frontieres tout en gardant leur fondement culturel qui tourne autour du Shintoisme, le culte des ancetres.

La question maintenant est de savoir pourquoi eux ont reussi en l'espace d'un temps record(1868 a 1912) a s'inspirer a leur avantage du modele occidental? parce qu'ils avaient un ancrage solide en soi, ce qui leur permettait de savoir faire le tri de ce dont ils avaient besoin pour leur developpement et mettre de cote ce qui n'avaient pas d'importance a leur developpement sur tous les plans en tant que nation vu qu'ils se connaissaient(historiquement et culturellement) en tant que peuple et avaient egalement reussi  a mater toute forme d'ingerence etrangere qui pouvait etre un frein a leur developpement economique et technologique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  mongo elombe le 8/5/2014, 12:02 am

Kilombo,

Différence eza monene entre biso na mba ouest africain, ils consomment beaucoup local, baza na mba plantations ya mike, ya minene etc tala heure moko na Kin pondou ezangi.. Na Côte d'Ivoire tu peux aller par route aux 4 coins cardinaux même si  heure moko nzela mabe mais biloko eza koya.

Nazoluka mba vidéo ya mba campement na bango.

http://youtu.be/jZiuE1iSu64

Eux ont un organisme dans chaque ville avec des conseillers selon ce que tu fais dans l'élevage, plantations etc tu paies les déplacements, il y a même des formations etc etc.

http://m.youtube.com/watch?v=r_eR8XO-8fE

Est ce qu'il faut des millions?

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  link le 8/5/2014, 12:55 am

kilombo .....

Il faut vraiment apprendre à lire les autres parce que vous avez un sérieux problème dans les échanges

À quel moment ai je dit qu'il fallait que l'Occident nous aide ??????? Il ne sert à rien de venir discourir inutilement sur ce que tout le monde sait déjà hormis pour faire l'intéressant !!!
Avez vous suivie mon échange avec CAVALIER ? Si oui vous auriez compris que l'échange portait sur le fait que l'Afrique avais un problème mental ou économique ?
Des le début de mon échange avec Cavalier j'ai dit et répéter que le Congo ne pouvais pas se permettre de se replier sur lui même dans ce monde globalisé et interconnecté et qu'il pouvais s'inspirer des nations qui avant lui ont réussie à apprendre des autres pour ensuite trouver leur chemin.
Kilombo vous parler de faire un échange gagnant gagnant mais qui ne le veux pas ? Les nations n'ont pas d'amis mais des intérêt donc comment négocier en position de faiblesse ?
Et la question est que faire pour pouvoir négocier en position d'égale à égale ? Voilà sur quoi ma discussion avec CAVALIER portait !
Pour lui c'est restructurer notre mental et pour moi c'est restructurer notre cadre macroéconomique en se basant sur le modèle de ceux qui ont fais leur preuve.

Donc à ce stade de la discussion donner nous vos piste de solution et non le constat que l'aide des pays en développement est un échec parce que ça tout le monde la constater sans votre aide.




Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Troll le 8/5/2014, 8:29 am

Kilombo a écrit:PS: eBELE BA FANDA BA MBULA NA BA MBULA NA POTO, PE BA BALA MINDELE MAIS TI SIKOYO BAZO COMPRENDRE SYSTEME OCCIDENTAL KAKA TE. EUH KOMAMUA HEIN.

Yo nde o comprendre nanu eloko moko te.. AIDE n´existe pas en Occident et sur toute la planète... Soki to bala basi ya mindele, ce qu´elles ont trouvées quelque chose de plus en nous...ce n´est pas pour nous "aider" Razz I love you 

Tiii sikoyo o zo comprendre te ndenge nini mokili mobimba Ezo fonctioner..Lisalisi ezali te, "gagnant-gagnant" Oyo a leki moninga na mayele, a ko kosa ye po ete a gagner plus Arrow 

"Boma ngai, na boma yo to bomana"
chantait Lwambo  I love you I love you Tii lelo o comprendre nanu te que AIDE ezalaka te Question Eloko yo o zo benga AIDE ezali "investissement"

Vous avez une mauvaise perception de l´Occident et de la planète en général... En ce moment precis, le Congo BZV est entrain d´expulser les "zairois" ezali AIDE toooo eloko nini Rolling Eyes Question Question Question 

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Kilombo le 8/5/2014, 11:00 am

link a écrit:kilombo .....

Il faut vraiment apprendre à lire les autres parce que vous avez un sérieux problème dans les échanges

À quel moment ai je dit qu'il fallait que l'Occident nous aide ???????  Il ne sert à rien de venir discourir inutilement sur ce que tout le monde sait déjà hormis pour faire l'intéressant !!!
Avez vous suivie mon échange avec CAVALIER ? Si oui vous auriez compris que l'échange portait sur le fait que l'Afrique avais un problème mental ou économique ?
Des le début de mon échange avec Cavalier  j'ai dit et répéter que le Congo ne pouvais pas se permettre de se replier sur lui même dans ce monde globalisé et interconnecté et qu'il pouvais s'inspirer des nations qui avant lui ont réussie à apprendre des autres pour ensuite trouver leur chemin.
Kilombo vous parler de faire un échange gagnant gagnant mais qui ne le veux pas ? Les nations n'ont pas d'amis mais des intérêt donc comment négocier en position de faiblesse ?
Et la question est que faire pour pouvoir négocier en position d'égale à égale ? Voilà sur quoi ma discussion avec CAVALIER portait !
Pour lui c'est restructurer notre mental et pour moi c'est restructurer notre cadre macroéconomique en se basant sur le modèle de ceux qui ont fais leur preuve.

Donc à ce stade de la discussion donner nous vos piste de solution et non le constat que l'aide des pays en développement est un échec parce que ça tout le monde la constater sans votre aide.






lol boni ko perdre sans froid boye, yo nde oyebi ko tanga tein ngai  kutu tangu na repondre nasali ata cas nayo te soki moke te soki oyebaki ko tanga olingaki o comprendre yango. Ngai na repondre par apport au titre et certains elements oyo na monaki comme coherent de la part de Mongo Elombe et Cavalier.  Boni oko kende gauche droite oh interessant oh ceci cela est ce que naza na tina ya ko sala interessant sur internet penza krkrkr Ko kamua hein. Soki otangi makambo na komi sur Japon oko comprendre comment negocier en position de faiblesse en s'inspirant des japonais.


Dernière édition par Kilombo le 8/5/2014, 11:30 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Kilombo le 8/5/2014, 11:14 am

Troll a écrit:
Kilombo a écrit:PS: eBELE BA FANDA BA MBULA NA BA MBULA NA POTO, PE BA BALA MINDELE MAIS TI SIKOYO BAZO COMPRENDRE SYSTEME OCCIDENTAL KAKA TE. EUH KOMAMUA HEIN.

Yo nde o comprendre nanu eloko moko te.. AIDE n´existe pas en Occident et sur toute la planète... Soki to bala basi ya mindele, ce qu´elles ont trouvées quelque chose de plus en nous...ce n´est pas pour nous "aider" Razz I love you 

Tiii sikoyo o zo comprendre te ndenge nini mokili mobimba Ezo fonctioner..Lisalisi ezali te, "gagnant-gagnant" Oyo a leki moninga na mayele, a ko kosa ye po ete a gagner plus Arrow 

"Boma ngai, na boma yo to bomana"
chantait Lwambo  I love you I love you Tii lelo o comprendre nanu te que AIDE ezalaka te Question Eloko yo o zo benga AIDE ezali "investissement"

Vous avez une mauvaise perception de l´Occident et de la planète en général... En ce moment precis, le Congo BZV est entrain d´expulser les "zairois" ezali AIDE toooo eloko nini Rolling Eyes Question Question Question 


euhhhh donc o se sentaki viser hein, bon nayebaki te ke obala muasi ya mundele parce que premierement nayebi vie na yo te na lobaki na ngai ango kaka boye mais bon dir eza te. Lol ebongo nani alobi que aide penza ezalaka? soki otangi makomi na nga bein oko mona ke nalobaki boye depuis ebandeli que si l'afrique avait besoin d'aide ca se saurait depuis belles luretttes, pona yo elingi koloba nini?  Smile  na remarquer deja na ba echanges na biso oza motema nduku duku trop na lolenge nayo ya ko repondre, mela mayi ya piyo. biso nyoso toyebi ke eza strategie camouflee po na ko dominer batu oyo bazo zwa mbongo wana, kutu meme na video wana  Prof Obenga azo loba ango na lolenge wana.  Mais bon kotanga entre les lignes eza fort ya bato nyoso te.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Kilombo le 8/5/2014, 11:49 am

mongo elombe a écrit:Kilombo,

Différence eza monene entre biso na mba ouest africain, ils consomment beaucoup local, baza na mba plantations ya mike, ya minene etc tala heure moko na Kin pondou ezangi.. Na Côte d'Ivoire tu peux aller par route aux 4 coins cardinaux même si  heure moko nzela mabe mais biloko eza koya.

Nazoluka mba vidéo ya mba campement na bango.

http://youtu.be/jZiuE1iSu64

Eux ont un organisme dans chaque ville avec des conseillers selon ce que tu fais dans l'élevage, plantations etc tu paies les déplacements, il y a même des formations etc etc.

http://m.youtube.com/watch?v=r_eR8XO-8fE

Est ce qu'il faut des millions?


Ya solo que ba "westaf" baza different na biso po na ndenge o evoquer ba problemes de routes chez biso mais la aussi ca varie de pays en pays en terme de consommation local. Pays lokola Burkina par exemple kuna consommation local eza bcp plus pas parce que baza na ba routes ya kitoko mais ba tikala tjrs en grande partie na vision ya Sankara que dans un pays comme Togo. Cote d'ivoire consommation local eza mingi par apport na biso mais mingi te, etonnant que cela puisse paraitre par apport ya burkina pr exemple po bango baza ba "petits francais" na region. Importations trop en provenance ya france. Benini pe eza pas mal, bango kutu meme na ba pharmacie na bango consommation pe eza local.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  link le 8/5/2014, 11:59 am

Kilombo,

À vous lire je rigole beaucoup

parce qu'ils avaient un ancrage solide en soi, ce qui leur permettait de savoir faire le tri de ce dont ils avaient besoin pour leur developpement et mettre de cote ce qui n'avaient pas d'importance a leur developpement sur tous les plans en tant que nation vu qu'ils se connaissaient(historiquement et culturellement) .

Donc il suffirait que les pays africain est un solide ancrage en soi et de faire le tri de leur besoin et le développement suivra ?????? Lol
C'est vraiment cela ton explication ???? Eh Nzambé Soyons un un plus sérieux eza lisolo ya wenge Té quand même !!!!
Bon acceptons et parton sur cette base après avoir fais le tri de leur besoin pour leur développement, comment ont fais les japonais pour MATERIALISER cette objectif de manière concrète ????

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  mongo elombe le 8/5/2014, 12:30 pm

Link,

On n'a pas besoin d'aide financière tu veux quoi encore? Tolobi mpe nionso olingi nini? Moi je ne suis pas une adepte de tourner en rond. Nasukisi awa.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Kilombo le 8/5/2014, 12:41 pm

Rigoler nayo eza n'ango probleme tein. Ba koko ba loba zoba ba lakisi ye Sanza ye azo tala musapi. Vous voulez vous developper economiquement a la vitesse de l'electron sans avoir aucun fondement culturel et historique propre a vous. Batu lokola bino modernisme est synonyme de rupture avec les sources vives du passe, eloba Cheik Anta Diop. Au contraire eloba le meme Cheik Anta Diop qui dit Modernisme dit integration d'elements nouveaux lequel est la societe reposant sur la partie vivante du passe suffisamment etudie pour que tout un peuple puisse s'y reconnaitre.

En d'autres termes vous voulez savoir lire et ecrire sans connaitre les bases de l'alphabet. Vous voulez parler d'economie, sans avoir aucune theorie economique propre a vous, relie a votre environnement.

Yo okanisi que Japon ou les autres pays wana ba se developpa sans un ancrage en soi? Ba mboka tout oyo omonaka awa na mokili ezala na europe(amerique ou australie qui sont des prolongements de l'europe) ou Asie, ba sala repli sur soi meme( repli elingi forcement te koloba ko vivre en ostracisme non mais repli dans le sens ou ba miyeba bango moko afin d'etablir  et elaborer des theories propres a leur environnement sur base ya partie vivante de leur passe na bango donc traditions).

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  link le 8/5/2014, 12:46 pm

mongo elombe a écrit:Link,

On n'a pas besoin d'aide financière tu veux quoi encore? Tolobi mpe nionso olingi nini? Moi je ne suis pas une adepte de tourner en rond. Nasukisi awa.

Mongo elombe,

Mais toi aussi de quoi tu parle à la fin ????

Est ce que tu connais la différence entre aide financière et apport financier ? Si tu ne sais pas faire la distinction alors oui suka wana c'est mieux !!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  link le 8/5/2014, 1:00 pm

Kilombo a écrit:Rigoler nayo eza n'ango probleme tein. Ba koko ba loba zoba ba lakisi ye Sanza ye azo tala musapi. Vous voulez vous developper economiquement a la vitesse de l'electron sans avoir aucun fondement culturel et historique propre a vous. Batu lokola bino modernisme est synonyme de rupture avec les sources vives du passe, eloba Cheik Anta Diop. Au contraire eloba le meme Cheik Anta Diop qui dit Modernisme dit integration d'elements nouveaux lequel est la societe reposant sur la partie vivante du passe suffisamment etudie pour que tout un peuple puisse s'y reconnaitre.

En d'autres termes vous voulez savoir lire et ecrire sans connaitre les bases de l'alphabet. Vous voulez parler d'economie, sans avoir aucune theorie economique propre a vous, relie a votre environnement.

Yo okanisi que Japon ou les autres pays wana ba se developpa sans un ancrage en soi? Ba mboka tout oyo omonaka awa na mokili ezala na europe(amerique ou australie qui sont des prolongements de l'europe) ou Asie, ba sala repli sur soi meme( repli elingi forcement te koloba ko vivre en ostracisme non mais repli dans le sens ou ba miyeba bango moko afin d'etablir  et elaborer des theories propres a leur environnement sur base ya partie vivante de leur passe na bango donc traditions).

Kilombo,

Arrête de me répondre par des discours et explique nous comment le Japon après avoir fais le tri de c'est besoin pour sont développement, après avoir élaboré sa propre théorie économique à pu le matérialiser sur le terrain ??????
Depuis le début cavalier, mongo elombe, et toi même vous partez dans toute les directions sauf celle réellement d'expliquer de la théorie on passe comment à la pratique.
Soki réponse eza te alors to tika bilobela et clôturons la disscussion

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Kilombo le 8/5/2014, 1:24 pm

Krkrkrk po site ango kaka ya yo tein krkr oh cloturons la discussion, yo nde bima soki oza lisusu na likambu ya malonga ya koloba tein. Olingi baloba nayo en quelle langue po o comprendre, Cavalier a exliquer yo meme l'argent c'est quoi mais olingi nayo ko comprendre te. Soki o zo comprendre biloko de base te, tina ya ko elaborer biloko suivant eza tein po o ko comprendre nayo kaka te. Ba bandaka naino na 1 sima to mati na 2 mais yo ozali kosala l'inverse en pensant obtenir des meilleurs resultats. Mi "clotureler" nayo biso toko continuer discussion. Au revoir Monsieur/Madame  Laughing. Eloko na ko yebisa yo kende ko tanga nainobien bien l'epoque du Shogun Yoshimune oyo a ouvraki ba frontieres japonaises ndambu ndambu et l'ere Meji place modernisation ya Japon ebanda penza apres wana toko solola malamu po na moni ke article oyo olakisaki sur Japon ozuaki ango kaka pour servir ta cause mais o comprenaki ango malamu te, la preuve nazo loba nayo biloko ya base meme ya developpement economique ya Japon mais ozo comprendre kaka te. Tout est lie, le developpement economique ekoki jamais ko se comprendre sans comprendre la trajectoire historique d'un peuple.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  link le 8/5/2014, 2:01 pm

Kilombo a écrit:Krkrkrk po site ango kaka ya yo tein krkr oh cloturons la discussion, yo nde bima soki oza lisusu na likambu ya malonga ya koloba tein. Olingi baloba nayo en quelle langue po o comprendre, Cavalier a exliquer yo meme l'argent c'est quoi mais olingi nayo ko comprendre te. Soki o zo comprendre biloko de base te, tina ya ko elaborer biloko suivant eza tein po o ko comprendre nayo kaka te. Ba bandaka naino na 1 sima to mati na 2 mais yo ozali kosala  l'inverse en pensant obtenir des meilleurs resultats. Mi "clotureler" nayo biso toko continuer discussion. Au revoir Monsieur/Madame  Laughing. Eloko na ko yebisa yo kende ko tanga nainobien bien l'epoque du Shogun Yoshimune oyo a ouvraki ba frontieres japonaises ndambu ndambu et  l'ere Meji  place modernisation ya Japon ebanda penza apres wana toko solola malamu po na moni ke article oyo olakisaki sur Japon ozuaki ango kaka pour servir ta cause mais o comprenaki ango malamu te, la preuve nazo loba nayo biloko ya base meme ya developpement economique ya Japon mais ozo comprendre kaka te. Tout est lie, le developpement economique ekoki jamais ko se comprendre sans comprendre la trajectoire historique d'un peuple.

Kilomba,

Toujours des discours théorique simpliste sans explication pratique concrète !!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Troll le 8/5/2014, 5:50 pm

link a écrit:
Kilombo a écrit:Krkrkrk po site ango kaka ya yo tein krkr oh cloturons la discussion, yo nde bima soki oza lisusu na likambu ya malonga ya koloba tein. Olingi baloba nayo en quelle langue po o comprendre, Cavalier a exliquer yo meme l'argent c'est quoi mais olingi nayo ko comprendre te. Soki o zo comprendre biloko de base te, tina ya ko elaborer biloko suivant eza tein po o ko comprendre nayo kaka te. Ba bandaka naino na 1 sima to mati na 2 mais yo ozali kosala  l'inverse en pensant obtenir des meilleurs resultats. Mi "clotureler" nayo biso toko continuer discussion. Au revoir Monsieur/Madame  Laughing. Eloko na ko yebisa yo kende ko tanga nainobien bien l'epoque du Shogun Yoshimune oyo a ouvraki ba frontieres japonaises ndambu ndambu et  l'ere Meji  place modernisation ya Japon ebanda penza apres wana toko solola malamu po na moni ke article oyo olakisaki sur Japon ozuaki ango kaka pour servir ta cause mais o comprenaki ango malamu te, la preuve nazo loba nayo biloko ya base meme ya developpement economique ya Japon mais ozo comprendre kaka te. Tout est lie, le developpement economique ekoki jamais ko se comprendre sans comprendre la trajectoire historique d'un peuple.

Kilomba,

Toujours des discours théorique simpliste sans explication pratique concrète !!!!


THEORIES tout simplement THEORIES..Nous avons lu les théories d´un prof qui a subitement trouvé des villes industrielles chinoises..sans se réferer aux delocalisations des industries occidentales en Chine..Nous avons lu les théories d´un autre qui pretendait que les puissances qui dominent la planète ne peuvent jamais faire avancer un autre pays moins puissant..La Chine démontre le contraire..Nous avons lu les théories "mentales" afro-centriste sans tête ni jambes Surprised Maintenant, on nous fait visiter le Japon..pays qui a avait accedé á l´industrialisation sous influence de l´Occident (aussi) exactement comme la Chine Rolling Eyes Suspect Suspect 
THEORIES sans fondements pratiques et verifiables..

Franchement, c´était quoi le thème? La philosophie, l´ésoterisme, la psychologie, l´anthropologie....toutes ces théories si éloignées des connaissances en économie et en finance internationale tout simplement


Mon phone Xperia Z2 qui est en vente á Stockholm depuis une semaine..est de conception japonaise SONY..mais "made in China"..en passant on y retrouve la technologie suèdoise d´Ericsson Rolling Eyes Rolling Eyes C´est cela la mondialisation et la réalité: Le Japon "riche" en technologie et en finance, fait fabriquer le téphone en Chine pour reduire le coût de production et vend son produit en Occident où se trouve les consomateurs capables de se procurer ce produit...Ah, l´ARGENT..pas le mental, l´ARGENT
  

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  link le 8/5/2014, 7:18 pm

Troll a écrit:
link a écrit:
Kilombo a écrit:Krkrkrk po site ango kaka ya yo tein krkr oh cloturons la discussion, yo nde bima soki oza lisusu na likambu ya malonga ya koloba tein. Olingi baloba nayo en quelle langue po o comprendre, Cavalier a exliquer yo meme l'argent c'est quoi mais olingi nayo ko comprendre te. Soki o zo comprendre biloko de base te, tina ya ko elaborer biloko suivant eza tein po o ko comprendre nayo kaka te. Ba bandaka naino na 1 sima to mati na 2 mais yo ozali kosala  l'inverse en pensant obtenir des meilleurs resultats. Mi "clotureler" nayo biso toko continuer discussion. Au revoir Monsieur/Madame  Laughing. Eloko na ko yebisa yo kende ko tanga nainobien bien l'epoque du Shogun Yoshimune oyo a ouvraki ba frontieres japonaises ndambu ndambu et  l'ere Meji  place modernisation ya Japon ebanda penza apres wana toko solola malamu po na moni ke article oyo olakisaki sur Japon ozuaki ango kaka pour servir ta cause mais o comprenaki ango malamu te, la preuve nazo loba nayo biloko ya base meme ya developpement economique ya Japon mais ozo comprendre kaka te. Tout est lie, le developpement economique ekoki jamais ko se comprendre sans comprendre la trajectoire historique d'un peuple.

Kilomba,

Toujours des discours théorique simpliste sans explication pratique concrète !!!!


THEORIES tout simplement THEORIES..Nous avons lu les théories d´un prof qui a subitement trouvé des villes industrielles chinoises..sans se réferer aux delocalisations des industries occidentales en Chine..Nous avons lu les théories d´un autre qui pretendait que les puissances qui dominent la planète ne peuvent jamais faire avancer un autre pays moins puissant..La Chine démontre le contraire..Nous avons lu les théories "mentales" afro-centriste sans tête ni jambes Surprised Maintenant, on nous fait visiter le Japon..pays qui a avait accedé á l´industrialisation sous influence de l´Occident (aussi) exactement comme la Chine Rolling Eyes Suspect Suspect 
THEORIES sans fondements pratiques et verifiables..

Franchement, c´était quoi le thème? La philosophie, l´ésoterisme, la psychologie, l´anthropologie....toutes ces théories si éloignées des connaissances en économie et en finance internationale tout simplement
 

Mon phone Xperia Z2 qui est en vente á Stockholm depuis une semaine..est de conception japonaise SONY..mais "made in China"..en passant on y retrouve la technologie suèdoise d´Ericsson Rolling Eyes Rolling Eyes C´est cela la mondialisation et la réalité: Le Japon "riche" en technologie et en finance, fait fabriquer le téphone en Chine pour reduire le coût de production et vend son produit en Occident où se trouve les consomateurs capables de se procurer ce produit...Ah, l´ARGENT..pas le mental, l´ARGENT
  

Troll,

C'est à cause de ce genre d'illuminé de l'afrocentrisme utopique que Mobutu à zaïranisé le Congo sans tenir compte de l'économie pensant que la clé du succès viendrais de l'authenticité. Lol

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Cavalier le 8/5/2014, 7:41 pm

Kilombo a écrit:Maman Mongo Elombe, ba mesanisa biso na assistanat. Nazalaki na Togo pe Benin na ebandeli ya mbula oyo.  Ebongo tala ba ONG hmmm Meke.
La mentalite de la main tendue d'ailleurs comme Cavalier ne cesse de le dire dans ses differents interventions sur ce forum qu'un pays ne peut se developper sans une connaissance de soi qui veut tout simplement dire un ancrage culturel , spirituel etc...en soi.

Il a dit quelque chose de tres primordial lors de cette conversation que le developpement commence d'abord par soi meme et remarquer que ba pays oyo bazo benga emergent  a part Afrique du Sud pour des raisons oyo biso banso toyebi mingi mingi baza na base moko culturel  et spirituel solide oyo ya bango moko et non d'emprunt.  Like a Star @ heaven  sunny 

Na kokoma na lingala lisolo oyo nalingi na kabola na bino po nayebi te bani bakotaka  na site oyo. Ntangu nazalaki na ba mboka wana oyo na tangi mais Ndeko solola na bato oyo bakonzaka pe bakonza on comprendre lisusu d'avantage ndenge nini ba aides wana eko mema biso nulle part.

Papa moko azala Ministre moko kutu ya mboka ya Gbagbo abetala biso lisolo ndenge ba kenda kosenga ba francais ba tonga usine ya chocolat na cote d'ivoire, oyebi balobaki na bango nini? ke bino boza na yango besoin te po d'abord climat tropical na bino eza favorable te po na ba chocolat, po eko banda ko fondre pamba pamba.

Tala ndenge bato wana bazalaka, ba monaka biso kaka penza ba djoba ko. Meme ata muana ya moke akoki soki moke te kondima maloba ya lolenge oyo. Nyoso wana po batikala na monopole ya Cacao.
Kilombo, Chapeau bas mon Frere...

La Tu as dechire FOOOOOORT... Idea 

Cette partie que J'ai coloriee exprime un peu l'idee generale de la raison d'etre de ce debat meme... sunny 

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Cavalier le 8/5/2014, 8:43 pm

mongo elombe a écrit:Kilombo,

Différence eza monene entre biso na mba ouest africain, ils consomment beaucoup local, baza na mba plantations ya mike, ya minene etc tala heure moko na Kin pondou ezangi.. Na Côte d'Ivoire tu peux aller par route aux 4 coins cardinaux même si  heure moko nzela mabe mais biloko eza koya.

Nazoluka mba vidéo ya mba campement na bango.

http://youtu.be/jZiuE1iSu64

Eux ont un organisme dans chaque ville avec des conseillers selon ce que tu fais dans l'élevage, plantations etc tu paies les déplacements, il y a même des formations etc etc.

http://m.youtube.com/watch?v=r_eR8XO-8fE

Est ce qu'il faut des millions?
Soeur Mongo Elombe, Ce que tu declares CI-DESSUS est une Verite, C'est Tres Pertinent...Et voila pourquoi dans un autre sujet J'avais declare que Le Peuple Ivorien n'est pas un Peuple Complexe...J'ai cotoye  pas mal d'Ivoriens...Ce sont des gens qui ne sont pas facilement impressionnes... Idea 

Le Probleme ici est  celui-ci:  "  Les gens ne veulent pas commencer au plus bas de l'etalage  "  vOILA POURQUOI, Link par xemple ns balance des trucs tels que Milliards, Technologie, Satellite et consorts, Et Sir Troll qui  ns declare Mes excuses..." o lingi nini au juste? O zongisa Congo na Moyen Äge tooo boni? "

Balingi kobanda na se te...mais La Vraie cause derriere cette mentalite c'est un Complexe d'ordre psychologique...They don't fool Me

Tu sais moi de fois Je vois des gens passer de tres longs moments entrain de se dire, ah J'ai besoin de perdre du kg, mais il faut que J'aille d'abord m'enregistrer dans un  Gym Hyper Chic, il faut J'aie des Sneakers Adidas ou Nike, des Survetements de Renom...Pendant tout ce temps, moi Durant l'hyver, Je m'exerce dans des parks,  Je cour dans les rues, Je m'exerce avec les moyens du Bord sans porter des tenues de sport luxueses et Je me sens superbe...

Yo mona wapi mutu azo kumisa elamba , mais abosani que source ya ba tissus misusu eza nzete, source ya ba papiers, livres, Journaux eza kaka Nzete...

J'invite mes amis a silloner la Rubrique Mode ou ils vont certainement decouvrir Un Sujet Initie par Cavalier sur La Beaute Traditionnelle des Noirs, il ya qlqs photos ou d'un cote des Africaines habillees en Tenues traditionnelles et de l'autre une fille Europeenne portait des habits modernes mais ressemblant a ceux portes par l'une des Africaines.

La Femme Mangbetu a inspiré une coiffure de LUXE signé CHRISTIAN DIOR









Complexe, et surtout ils sont embarrases des leurs...Shame comme on dit en Anglais...Obosani Kolia na Lokasa po okoma kolia na sani ya mbele...Mais qui est venu avant l'autre Question  Est-ce que okoki kosala Liboke na sani ya Mbele Question 

SALONGO ALINGA MOSALA flower 

Car avec du Salongo, Bokila, Bobokoli ya ba Mpate la faim, famine seraient des termes alien au ZAICO Exclamation 

Po apres tout, une large majorite des familles ZairoCongolaises, consomment du Pondu, du Ndunda Biteku teku, Madesu, Loso, Kwanga, Mfumbwa, Mosaka, Mwamba, Makemba, Manioko, Masango,  Dongo Dongo, Safu, Nguba, Mbala, Wandu, Mayebo, Tondolo, Mapela, Matonge, Manga esobe, Madame, Ananasi, Bitabe ya Jaune, na Bitabe ya motane, Misili, etc...

Oyo nyonso eza ba produits Alimentaires Locaux, qui ne sont pas importes... Idea 

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  link le 8/5/2014, 9:42 pm

Cavalier,

Limbisa na bimi na sujet oyo awa ekomi ya ko fingana que j'aurais un complexe d'inferioté tout ça parce que ba théories na yo naza na yango d'accord té.

Toutefois bonne continuation

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Troll le 8/5/2014, 10:14 pm

..TO TIKA... Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

Eloko oyo ekeyi na buzoba..to tika.. Like a Star @ heaven Ngai na kati, na ko participer lisusu na thème oyo te Idea 

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Cavalier le 9/5/2014, 3:25 pm

link a écrit:Cavalier,

Limbisa na bimi na sujet oyo awa ekomi ya ko fingana que j'aurais un complexe d'inferioté tout ça parce que ba théories na yo naza na yango d'accord té.

Toutefois bonne continuation
Link,

J'avais deja declare une foi que t'etais un maitre en diversion...Lorsque tu m'avais traite d'Aventurier



Alors toi tu es vraiment un aventurier !!!

Comme le satellite ne te sert à rien dans ton développement personnel ? Commence par ne plus utiliser ton téléphone, internet , ton GPS, la télévision ..........

Et explique à ta femme et à te enfants que sans ça ? vous êtes développer et que vous aller atteindre les sommets de la pyramide. Lol
Tu m'as taxe d'Aventurier...A partir d'ici, Je pouvais aussi crier a l'insulte comme tu l'as fait...Mais Je ne l'ai pas pris pour une...Car Je me laisse pas definir par les propos de quelqu'un d'autre...C'etait juste ton opinion...

Relis un peu ici ce que t'avais declare a Soeur Mongo Arrow 


Mongo elombe,

Mais toi aussi de quoi tu parle à la fin ????

Est ce que tu connais la différence entre aide financière et apport financier ? Si tu ne sais pas faire la distinction alors oui suka wana c'est mieux !!!
That was crude & rude, taken out of context...Mais Est-ce Que Soeur Mongo s'est-elle plainte comme quoi tu l'aurais insultee Question 


Dans un autre Sujet:  Arrow 

Cavalier,

En fait tu lis sans comprendre ce qui est t'écris !!!
Je pouvais aussi le prendre pour une insulte...Cas eza neti ozo benga nga implicitement Zoba sans pour autant le dire directement(Je l'avais compris Laughing )...Mais Je l'ai contextualise dans le cadre du debat...Voila une preuve de plus que Ns n'avons pas le meme Etat d'Esprit... Idea 

J'ai commence a te traiter de faire preuve de Complexe d'inferiorite vis-a-vis des Occidentaux depuis je ne sais quelle page de ce sujet...Pourquoi seulement en etre affecte maintenant Question  Une Diversion

Est-ce une insulte a ton encontre Question   Ca depend du contexte...Ca depend de la maniere ou tu le prends...

Mais comme on dit seule La Verite crue qui blaisse...Car J'ai ajoute le mot Shame, Embarras vis-a-vis de ceux qui sont siens...

Je comprends tres bien cette philosopie...Vis-a-vis des Occidentaux on se presente comme un etre soumis et inferieur, vis-a-vis des ses proches Africains on se presente comme un blanc. c-a-d un superieur...

C'est ca au fait La definition de Bounty, Uncle Thomas, Negre de service, Sambo... Idea 


_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Cavalier le 9/5/2014, 3:34 pm

Troll a écrit:..TO TIKA... Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

Eloko oyo ekeyi na buzoba..to tika.. Like a Star @ heaven Ngai na kati, na ko participer lisusu na thème oyo te Idea 
La Charite voulant se moquer de L'Hopital... albino 

Mais bon on peut s'en passer Arrow 

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  mongo elombe le 9/5/2014, 3:44 pm

Je ne voulais plus argumenter, Cavalier comme tu l'écris la vérité blesse.. Link ne sait pas ce qu'il veut.

TOLEKA. On discute....

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Cavalier le 9/5/2014, 3:53 pm

mongo elombe a écrit:Je ne voulais plus argumenter, Cavalier comme tu l'écris la vérité blesse.. Link ne sait pas ce qu'il veut.

TOLEKA.  On discute....
TOLEKA Soeur Mongo...  

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Kilombo le 9/5/2014, 6:40 pm

qui a parle d'authenticite? Koyeba alphabet elingi koloba te koyeba kotanga malamu pe koyeba kosala lecture malamu elingi koloba pe te ko comprendre lolenge elongobani maye interlocuteur azali kolimbolela yo. Authenticite dans le sens strict du terme ezalaka te, voila pourquoi Mbala na mbala nalobelaki likambu na inspiration en differenciant cela na Copier coller, ezalaki na tina , pe soki mutu nyoso atangi malamu makomi na nga ako sosola tina nini wuta tobandaki nazalaki ko beta sete na mot inspiration mais helas helas Link na moni azo loba makambo oyo ye moko aza ko comprendre te.

Et meme likambo na afrocentrisme, yo oyebaka te ti lelo ke ba peuple nyoso basalelaka qui "centrisme"? na maye matali lolenge ya komonela mokili, yo okanisi na europe basalaka nini? kasi ki eurocentrisme tein tina nini balobelaka na ba ecoles na bango kaka ba philosophes grecs par exemple et non misusu? Tina nini Confusius azalaka na place central(centrisme) epa ba chinois? etc...

Toyebaka makambo tozali koloba. En plus terme ya afrocentrisme wana na moto oyo ayebi ako yeba que ewuti na muasi moko americaine na kombo ya Mary Lefkowitz nde apesa bato nyoso oyo balobelaka makambo ya afrique na lolenge bango balingi te etiquette oyo.  En passant Likambo na Authenticite ya Mobutu eza a prendre na plusieurs volets et non d'une maniere simpliste ndenge ozo sala wana bon wana eza une autre pair de manche. Natunaka ata Motuna combien des Mindeles ou Arabes yo omona na kombo ya Kalala, Otshudi, Elombe ou Mutombo, kozongela ba kombo na biso wana pe mabe? Toyebaka ko placer likambo likambo na  contexte na yango et circonstances na yango.

Peuple oyo identite na bango ekomela bango  presqu'etrangers mais bazo aspirer na developpement economique na vitesse d'electron? esalema wapi?  Ndeko Cavalier apesaki bino exemple ya ba tresses Mangbetu mais bo beti yango mama na carra alors que eza biloko moko elementaire eko permettre bino donc Troll et Link ko comprendre que mutu oyo amiyebi nde  a se developaka mbangu exemple, Japon to pe chine.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA: L'AFRIQUE A-T-ELLE BESOIN DES AIDES???

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum