Le M23 etait serieux donc?

Page 3 sur 24 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 13 ... 24  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  mongo elombe le 24/8/2013, 3:13 pm

RDC ekoma le far west et dire qu'il y a un président.

Lokola aza baba MEnDe dit et se dédit selon les circonstances.

Les Forces armées de la RDC ( FARDC) ont repris 2 à 3 localités en Ituri, dans la province Orientale, jadis occupées par la bande à Cobra Matata, au cours des opérations militaires menées depuis deux jours dans cette partie de la RDC, a indiqué vendredi le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, au cours d' un point de presse à Kinshasa. Pour le porte-parole du gouvernement, cette opération de désarmement forcé se poursuit normalement contre Cobra Mata, l'un des chefs de guerre de cette région, qui, depuis plusieurs mois, refuse et hésite à répondre à la main tendue des autorités militaires congolaises. "Le district de l'Ituri doit être totalement pacifié. C'est le serment que le président Kabila et le gouvernement ont fait. Et c' est ce que les Forces armes de la RDC (FARDC), sont en train d' accomplir", a-t-il souligné. Le ministre Mende a signalé qu'une autre offensive est en cours contre toutes les milices dans le Sud-Kivu. Au cours de cette opération, le groupe des Mai-Mai Yakutumba ont perdu plus de 45 de ses éléments et près de 70 d'entre eux ont été fait prisonniers. Il a appelé tous les groupes armés à déposer les armes et à se rendre aux forces gouvernementales pour leur réinsertion. - See more at: http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-pres-de-3-localites-reprises-par-les-fardc-en-ituri#sthash.K1uLz7da.dpuf

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  mongo elombe le 24/8/2013, 4:16 pm

Confusion dans la ville de Goma

Une bombe est tombée encore le matin du samedi 24 octobre sur la ville de Goma tuant une femme. Il s’en est suivi une marche de colère. Des habitants de ce chef lieu de la province du Nord Kivu ont circulé dans les rues avec le cercueil de la femme tuée. Vers la mi-journée, une foule en colère aurait incendié un véhicule de la Monusco et endommagé le site onusien de l’aéroport de Goma. Une manière de désapprouver les méthodes utilisées, jusque là, par cette mission pour résoudre la crise de l’Est de la RDC. Pendant ce temps, sur les lignes de fronts, chaque camp annonçait sa suprématie sur l’autre sans que l’on sente un véritable changement sur les différentes positions des uns comme des autres. Le statuquo demeure, chaque partie occupant toujours ses positions.
Le vendredi 23 août 2013, à Luanda en Angola, un sommet rassemblant le président angolais José Edouardo dos Santos, son homologue congolais Joseph Kabila et le dirigeant Sud-Africain Jacob Zuma, pour faire le point sur la situation n’a pas apporté des innovations qu’attendait une certaine opinion congolaise. Un accord de coopération militaire a été signé entre la RDC et l’Afrique du Sud. Cet accord définit la coopération entre les parties dans les domaines de la formation de forces armées et de la Police de la RDC. Dans le domaine économique, des questions relatives aux ports de Lobito en Angola, de Durban en Afrique du Sud, tout autant que le barrage d’Inga sont abordées dans cet accord. Pour le président Angola cette rencontre devrait permettre de vérifier le degré de mise en œuvre de l’accord cadre pour la paix, la sécurité et la coopération en RDC et dans la région, et de décider des mesures permanentes pour accélérer la résolution du conflit en RDC. C’est de la langue de bois tout simplement pour un peuple qui souffre de l’incapacité de ses dirigeants à lui procurer la paix et el bien-être.
Sur le plan médiatique, ce sont des accusations mutuelles sur la responsabilité quant à l’origine des bombes qui sont tombées sur Goma le jeudi 22 août 2013. Kinshasa accuse Kigali et le M23. Kigali s’en défend. Le M23 incrimine Kinshasa et ses alliés de FDLR. Une cacophonie totale.
Les deux camps se battent, chacun, pour avoir de son côté les faveurs de la communauté internationale. Kinshasa veut attirer la compassion de la Monusco en démontrant les barbaries dans la ville de Goma et ainsi la pousser à s’engager résolument dans la traque des milices. Le M23 fait tout ce qui est en son pouvoir pour faire croire que Kinshasa et ses FDLR sont à la base du malheur qui vient de s’abattre sur Goma. Un jeu de ping-pong d’un cynisme accru.

Qui en sortira gagnant ?
Rendu prisonnier par l’opinion publique de l’Est du Congo, le Régime de Kinshasa a difficile à conclure des accords avec le M23. Hélas, les FARDC tardent à donner la solution militaire à cette crise. Il ne lui reste plus qu’en espoir : la contribution efficace de la Monusco dans la traque de M23. Préparée par la société civile, la population de Goma, consciente des problèmes d’ordre organisationnel des FARDC, attend de la Monusco son salut.
Pour sa part, le M23 ne peut pas s’hasarder à reprendre la ville de Goma sans s’attirer le courroux de toute la communauté. Le Rwanda, considéré comme soutien à cette insurrection ne pourra pas permettre une pareille aventure qui va achever de le discréditer auprès de la communauté internationale.
Du côté de la Monusco, très peu d’analystes voient cette force s’engager à combattre les milices sans une contribution efficace des FARDC. La formation d’une armée nationale Républicaine devient donc une nécessité. Malheureusement, ce n’est pas demain que cela pourra être possible.
Le président Kabila tente en vain de convaincre ses fidèles alliés pour qu’ils lui viennent en aide militairement. On l’a vu multiplier des visites dans plusieurs capitales africaines mais le dossier se traite loin du continent. Il semble que les choses soient d’avance ficelées et que le président congolais le sait déjà. Ce n’est donc pas les concertations nationales et encore moins les jérémiades des politiciens véreux qui changeront la situation. Et les alliés de Kabila le lui auraient fait comprendre gentiment.
Sans une négociation sous une forme ou une autre, il n'y aura pas d’issue et c’est le peuple qui paiera la note salée...

Joska Kaninda Nkole



Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  L'avocat de Mobutu le 24/8/2013, 4:23 pm

Kanyinda Nkole, Tshitshiste, aventurier: il n'est pas credible. Zua infos na Radio Okapi ou na Top Congo, to na radio Kivu..


mongo elombe a écrit:Confusion dans la ville de Goma

Une bombe est tombée encore le matin du samedi 24 octobre sur la ville de Goma tuant une femme. Il s’en est suivi une marche de colère. Des habitants de ce chef lieu de la province du Nord Kivu ont circulé dans les rues avec le cercueil de la femme tuée. Vers la mi-journée, une foule en colère aurait incendié un véhicule de la Monusco et endommagé le site onusien de l’aéroport de Goma. Une manière de désapprouver les méthodes utilisées, jusque là, par cette mission pour résoudre la crise de l’Est de la RDC. Pendant ce temps, sur les lignes de fronts, chaque camp annonçait sa suprématie sur l’autre sans que l’on sente un véritable changement sur les différentes positions des uns comme des autres. Le statuquo demeure, chaque partie occupant toujours ses positions.
Le vendredi 23 août 2013, à Luanda en Angola, un sommet rassemblant le président angolais José Edouardo dos Santos, son homologue congolais Joseph Kabila et le dirigeant Sud-Africain Jacob Zuma, pour faire le point sur la situation n’a pas apporté des innovations qu’attendait une certaine opinion congolaise. Un accord de coopération militaire a été signé entre la RDC et l’Afrique du Sud. Cet accord définit la coopération entre les parties dans les domaines de la formation de forces armées et de la Police de la RDC. Dans le domaine économique, des questions relatives aux ports de Lobito en Angola, de Durban en Afrique du Sud, tout autant que le barrage d’Inga sont abordées dans cet accord. Pour le président Angola cette rencontre devrait permettre de vérifier le degré de mise en œuvre de l’accord cadre pour la paix, la sécurité et la coopération en RDC et dans la région, et de décider des mesures permanentes pour accélérer la résolution du conflit en RDC. C’est de la langue de bois tout simplement pour un peuple qui souffre de l’incapacité de ses dirigeants à lui procurer la paix et el bien-être.
Sur le plan médiatique, ce sont des accusations mutuelles sur la responsabilité quant à l’origine des bombes qui sont tombées sur Goma le jeudi 22 août 2013. Kinshasa accuse Kigali et le M23. Kigali s’en défend. Le M23 incrimine Kinshasa et ses alliés de FDLR. Une cacophonie totale.
Les deux camps se battent, chacun, pour avoir de son côté les faveurs de la communauté internationale. Kinshasa veut attirer la compassion de la Monusco en démontrant les barbaries dans la ville de Goma et ainsi la pousser à s’engager résolument dans la traque des milices. Le M23 fait tout ce qui est en son pouvoir pour faire croire que Kinshasa et ses FDLR sont à la base du malheur qui vient de s’abattre sur Goma. Un jeu de ping-pong d’un cynisme accru.

Qui en sortira gagnant ?
Rendu prisonnier par l’opinion publique de l’Est du Congo, le Régime de Kinshasa a difficile à conclure des accords avec le M23. Hélas, les FARDC tardent à donner la solution militaire à cette crise. Il ne lui reste plus qu’en espoir : la contribution efficace de la Monusco dans la traque de M23. Préparée par la société civile, la population de Goma, consciente des problèmes d’ordre organisationnel des FARDC, attend de la Monusco son salut.
Pour sa part, le M23 ne peut pas s’hasarder à reprendre la ville de Goma sans s’attirer le courroux de toute la communauté. Le Rwanda, considéré comme soutien à cette insurrection ne pourra pas permettre une pareille aventure qui va achever de le discréditer auprès de la communauté internationale.
Du côté de la Monusco, très peu d’analystes voient cette force s’engager à combattre les milices sans une contribution efficace des FARDC. La formation d’une armée nationale Républicaine devient donc une nécessité. Malheureusement, ce n’est pas demain que cela pourra être possible.
Le président Kabila tente en vain de convaincre ses fidèles alliés pour qu’ils lui viennent en aide militairement. On l’a vu multiplier des visites dans plusieurs capitales africaines mais le dossier se traite loin du continent. Il semble que les choses soient d’avance ficelées et que le président congolais le sait déjà. Ce n’est donc pas les concertations nationales et encore moins les jérémiades des politiciens véreux qui changeront la situation. Et les alliés de Kabila le lui auraient fait comprendre gentiment.
Sans une négociation sous une forme ou une autre, il n'y aura pas d’issue et c’est le peuple qui paiera la note salée...

Joska Kaninda Nkole

 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  mongo elombe le 24/8/2013, 4:35 pm

Ho ho ha pourquoi pas digitalcongo? Vue que ça appartient a Janet KABILA c'est plus crédible tu ne vas pas me dire qui je dois croire puisque tout les infos se recoupent olingaki nini baza koboma bango loba nde boza kozela a cause de vos conneries vedire manque d'amour de la patrie, de vision, d'ambition bokomi koluka mba aide extérieur. Kie au lieu de s'imposer a la Monuc et la fameuse brigade mawa....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  L'avocat de Mobutu le 24/8/2013, 4:48 pm

Tangu M23 azalaki makasi, bazalaki ko bombarder population te. A partir ya awa, faut o tirer deja conclusion.


mongo elombe a écrit:Ho ho ha pourquoi pas digitalcongo? Vue que ça appartient a Janet KABILA c'est plus crédible tu ne vas pas me dire qui je dois croire puisque tout les infos se recoupent olingaki nini baza koboma bango loba nde boza kozela a cause de vos conneries vedire manque d'amour de la patrie, de vision, d'ambition bokomi koluka mba aide extérieur. Kie au lieu de s'imposer a la Monuc et la fameuse brigade mawa....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Mwana Ya Lola le 24/8/2013, 5:06 pm

L'avocat de Mobutu a écrit:Pour qu'on poursuive Bemba, il y a eu des massacres commis par des elements identifiés dans une chaine de commandement etabli: si le procureur n'avait pas ces elements, il n'allait pas engager le procedure.
D'ailleurs, il faut commencer par comprendre que c'est le procureur de la CPI qui est habileté á juger de la pertinance d'une saisine...Même si on avait des preuves, la facon que nous les avons obtenues compte aussi dans un procedure: nos adversaires avancent masquer et operent en deleguant la responsabilité aux vrais congolais: Lumbala etc...Si un procureur se saisissait du dossier, il pouvait en devenir fou..


L'avocat de Mobutu  


Mais ici nous avons un gouvernement qui n'a pas d'abord ratifié le traité de Rome et qui avance masquer..


Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:Je fais allusion aux evenement de Goma, lorsque je parle de la saisine de la CPI. Bien sur que l'ONU a deja condamné ce qui se passe á GOMA,'vous etes celui qui est moins informé. Pour porter une plainte,ce n'est pas un probleme sauf qu'il faut l'articuler avec des vrais elements et des temoins directs: les rapports peuvent parler mais ne suffissent pas.
Savez vous que 'quand MUZE etait en vie, la CIA venait chercher des cadavres rwandais au Congo, sous Clinton, et on ne pouvait meme pas faire allusion de facon direct au ce pays dans un rapport..Si on est la ou on est, ce gouvernement a beaucoup travaillé et c'est surtout grace á Chirac et Michel qui conseillaient Kabila...Donc la politique des rodomontades n'est pas bon pour le Congo puisque le rapport de force diplomatique est encore en faveur du Rwanda..

L'avocat de Mobutu



Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:Cherchez á vous informer: l'ONU a deja condamné et la RDC a deja saisi  Den Haag..C'est la seule chose que nous pouvons faire...La brigade est deja entré en jeu, nous continuions a netoyer..Bazo kufa neti ba soso..

L'avocat de Mobutu


Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:S'il faut repondre aux obus tirés á partir du Rwanda, on va attaquer le rwanda. C'est ce qu'il chercher pour entrer en guerre et la justifier avec ses lobby...

L'avocat de Mobutu



Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:Le gouvernement ne va pas bouger vu que les rwandais cherchent á officialiser leur guerre. Nous gardons le cap! Notre objectif est de reconquerir nos territoire non pas d'attaquer le Rwanda..




Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:La FARDC  avance, vont certainement prendre Kibumba aujourd'hui..



L'avocat de Mobutu a écrit:Il ne faut pas aller chercher des informations sur la page facebook de Kazarama..Makambu tout bokomi ewuti kuna..

L'avocat de Mobutu
Le Rwanda continu de bombarder Goma:3 morts ce matin. Que fait le gouvernement ?
Donc le gouvernement va laisser le Rwanda tuer des Congolais ?

Vous êtes arrivé au bout de vos contradictions, cher Avocat. Ce n'est pas la guerre des Rwandais, c'est notre guerre ! C'est à nous qu'ils font la guerre. Les territoires que nous devons reconquérir, nous devons les reconquérir de la main des Rwandais, et de personne d'autre.

Il n'y a plus RIEN qui justifie qu'on ait toujours pas déclaré la guerre au Rwanda.

En laissant les populations de Goma se faire bombarder visiblement par le Rwanda, tout en continuant à protéger ce dernier, vous jouez à un très dangereux...
Hum... Avocat. Le Rwanda est déjà en guerre contre nous. Oyebaka yango te ?

Ils sont maintenant entrain de tirer sur des cibles civiles sur notre territoire. C'est d'ailleurs une violation de la Convention de Genève.

Dites moi, pourquoi le gouvernement ne porte pas plainte contre le Rwanda devant la CIJ ? Ne porte pas plainte contre les officiers rwandais impliqués dans les meurtres de civils congolais, y compris Kagame devant la CPI ? Pourquoi le gouvernement ne saisit pas l'Assemblée générale de l'ONU et l'Union Africaine ?

Pourquoi le gouvernement veut à tout prix protéger le Rwanda ?

Il y a assez d’éléments pour mener une campagne internationale contre le Rwanda, tant sur le plan politique que judiciaire.
Cessez d'affabuler: la plainte de la RDC contre le Rwanda a été retiré en 2001, juste après le décès de Mzee. Une nouvelle plainte a été introduite ? A quel date ? Par qui ?

Quant à l'ONU, la RDC n'a jamais saisit l'Assemblée générale du cas Rwandais depuis le début de la mascarade M23.

Quid de la CPI ? Pourquoi pas une plainte contre Kabarebe, étant donné que ce Monsieur est désigné par le rapport des experts indépendants de l'ONU comme la tête du M23 ?

Pourquoi certains à Kin font tout pour ménager le Rwanda ?

On se souviendra du chef du groupe d'experts indépendant de l'ONU qui avait déclaré qu'on lui avait empêché de découvrir que des militaires rwandais se battaient au Congo, parce que le gouvernement congolais ne voulait pas que ça s'ébruite et préférait régler cette affaire en catimini avec le Rwanda.
Arrêtez de défendre l'indéfendable. De quels éléments parlez-vous ? Les rapports de l'ONU se fondent sur des éléments, vous croyez qu'ils inventent et ne se fondent sur rien. La DEMIAP a des éléments de preuves attestant de la présence de militaires rwandais au Congo. Pour ce qui est des témoins, les prisonniers de guerre ne manquent pas. Cet argument est bidon; les éléments pour confondre le Rwanda existent, c'est juste que personne ne veut les mettre en œuvre.

De quels rodomontades parlez-vous ? Je vous parle de plainte en bonne et due forme contre le Rwanda et les officiels rwandais. Vous pensez que la politique de l'autruche est plus efficace ?

Alors que le Rwanda était acculé il y a 6 mois, le gouvernement congolais à tout fait pour accréditer la thèse d'une rébellion dénommé M23, ce qui a permis au Rwanda de nier toute implications au Congo et de redorer son blason.

IL est clair qu'il y a une volonté de certains à Kinshasa de ménager le Rwanda.

Si ce que vous disiez sur Bemba était vrai, il aurait déjà été condamné. Il suffit qu'il y ait des éléments distillant le doute sur la responsabilité des incriminés pour qu'il y'ait un procès. Par contre, il faut des éléments plus précis pour qu'il y ait condamnation ! Dans le cas d'espèce, il y a suffisamment d'éléments à charge pour monter un dossier contre les officiers rwandais.

Si on ne le fait pas, c'est parce qu'on ne veut pas le faire. Les preuves des exactions commises par le M23 ne manquent pas; les preuves du soutient rwandais à cette fausse rébellion sont également foisonnantes. A partir de là, on peut monter un dossier.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  L'avocat de Mobutu le 24/8/2013, 5:24 pm

Ce que vous oubliez ce que le M23, truffé de congolais, se dit autonome: donc il assune la  responsabité de tout ce qu'il fait..Accuser le Rwanda d'un soutien qu'il refuse d'admettre demande plus qu'un rapport...
Lorsque Kabila se battait avec la RCD Goma, soutenu  quasi officilement par le Rwanda, les gens comme Tshitshi couraient derriere ce parti..Lelo ekomi ooo Kabila? Qui avait decidé de retirer la plainte? N'est ce pas RDC Goma et MLC, parce qu'ils etaient impliqués?  
Finalement, on va diaboliser jusqu'á en perdre la memoire et devenir bête??

L'avocat de Mobutu


Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:Pour qu'on poursuive Bemba, il y a eu des massacres commis par des elements identifiés dans une chaine de commandement etabli: si le procureur n'avait pas ces elements, il n'allait pas engager le procedure.
D'ailleurs, il faut commencer par comprendre que c'est le procureur de la CPI qui est habileté á juger de la pertinance d'une saisine...Même si on avait des preuves, la facon que nous les avons obtenues compte aussi dans un procedure: nos adversaires avancent masquer et operent en deleguant la responsabilité aux vrais congolais: Lumbala etc...Si un procureur se saisissait du dossier, il pouvait en devenir fou..


L'avocat de Mobutu  


Mais ici nous avons un gouvernement qui n'a pas d'abord ratifié le traité de Rome et qui avance masquer..


Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:Je fais allusion aux evenement de Goma, lorsque je parle de la saisine de la CPI. Bien sur que l'ONU a deja condamné ce qui se passe á GOMA,'vous etes celui qui est moins informé. Pour porter une plainte,ce n'est pas un probleme sauf qu'il faut l'articuler avec des vrais elements et des temoins directs: les rapports peuvent parler mais ne suffissent pas.
Savez vous que 'quand MUZE etait en vie, la CIA venait chercher des cadavres rwandais au Congo, sous Clinton, et on ne pouvait meme pas faire allusion de facon direct au ce pays dans un rapport..Si on est la ou on est, ce gouvernement a beaucoup travaillé et c'est surtout grace á Chirac et Michel qui conseillaient Kabila...Donc la politique des rodomontades n'est pas bon pour le Congo puisque le rapport de force diplomatique est encore en faveur du Rwanda..

L'avocat de Mobutu



Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:Cherchez á vous informer: l'ONU a deja condamné et la RDC a deja saisi  Den Haag..C'est la seule chose que nous pouvons faire...La brigade est deja entré en jeu, nous continuions a netoyer..Bazo kufa neti ba soso..

L'avocat de Mobutu


Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:S'il faut repondre aux obus tirés á partir du Rwanda, on va attaquer le rwanda. C'est ce qu'il chercher pour entrer en guerre et la justifier avec ses lobby...

L'avocat de Mobutu



Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:Le gouvernement ne va pas bouger vu que les rwandais cherchent á officialiser leur guerre. Nous gardons le cap! Notre objectif est de reconquerir nos territoire non pas d'attaquer le Rwanda..




Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:La FARDC  avance, vont certainement prendre Kibumba aujourd'hui..



L'avocat de Mobutu a écrit:Il ne faut pas aller chercher des informations sur la page facebook de Kazarama..Makambu tout bokomi ewuti kuna..

L'avocat de Mobutu
Le Rwanda continu de bombarder Goma:3 morts ce matin. Que fait le gouvernement ?
Donc le gouvernement va laisser le Rwanda tuer des Congolais ?

Vous êtes arrivé au bout de vos contradictions, cher Avocat. Ce n'est pas la guerre des Rwandais, c'est notre guerre ! C'est à nous qu'ils font la guerre. Les territoires que nous devons reconquérir, nous devons les reconquérir de la main des Rwandais, et de personne d'autre.

Il n'y a plus RIEN qui justifie qu'on ait toujours pas déclaré la guerre au Rwanda.

En laissant les populations de Goma se faire bombarder visiblement par le Rwanda, tout en continuant à protéger ce dernier, vous jouez à un très dangereux...
Hum... Avocat. Le Rwanda est déjà en guerre contre nous. Oyebaka yango te ?

Ils sont maintenant entrain de tirer sur des cibles civiles sur notre territoire. C'est d'ailleurs une violation de la Convention de Genève.

Dites moi, pourquoi le gouvernement ne porte pas plainte contre le Rwanda devant la CIJ ? Ne porte pas plainte contre les officiers rwandais impliqués dans les meurtres de civils congolais, y compris Kagame devant la CPI ? Pourquoi le gouvernement ne saisit pas l'Assemblée générale de l'ONU et l'Union Africaine ?

Pourquoi le gouvernement veut à tout prix protéger le Rwanda ?

Il y a assez d’éléments pour mener une campagne internationale contre le Rwanda, tant sur le plan politique que judiciaire.
Cessez d'affabuler: la plainte de la RDC contre le Rwanda a été retiré en 2001, juste après le décès de Mzee. Une nouvelle plainte a été introduite ? A quel date ? Par qui ?

Quant à l'ONU, la RDC n'a jamais saisit l'Assemblée générale du cas Rwandais depuis le début de la mascarade M23.

Quid de la CPI ? Pourquoi pas une plainte contre Kabarebe, étant donné que ce Monsieur est désigné par le rapport des experts indépendants de l'ONU comme la tête du M23 ?

Pourquoi certains à Kin font tout pour ménager le Rwanda ?

On se souviendra du chef du groupe d'experts indépendant de l'ONU qui avait déclaré qu'on lui avait empêché de découvrir que des militaires rwandais se battaient au Congo, parce que le gouvernement congolais ne voulait pas que ça s'ébruite et préférait régler cette affaire en catimini avec le Rwanda.
Arrêtez de défendre l'indéfendable. De quels éléments parlez-vous ? Les rapports de l'ONU se fondent sur des éléments, vous croyez qu'ils inventent et ne se fondent sur rien. La DEMIAP a des éléments de preuves attestant de la présence de militaires rwandais au Congo. Pour ce qui est des témoins, les prisonniers de guerre ne manquent pas. Cet argument est bidon; les éléments pour confondre le Rwanda existent, c'est juste que personne ne veut les mettre en œuvre.

De quels rodomontades parlez-vous ? Je vous parle de plainte en bonne et due forme contre le Rwanda et les officiels rwandais. Vous pensez que la politique de l'autruche est plus efficace ?

Alors que le Rwanda était acculé il y a 6 mois, le gouvernement congolais à tout fait pour accréditer la thèse d'une rébellion dénommé M23, ce qui a permis au Rwanda de nier toute implications au Congo et de redorer son blason.

IL est clair qu'il y a une volonté de certains à Kinshasa de ménager le Rwanda.

Si ce que vous disiez sur Bemba était vrai, il aurait déjà été condamné. Il suffit qu'il y ait des éléments distillant le doute sur la responsabilité des incriminés pour qu'il y'ait un procès. Par contre, il faut des éléments plus précis pour qu'il y ait condamnation ! Dans le cas d'espèce, il y a suffisamment d'éléments à charge pour monter un dossier contre les officiers rwandais.

Si on ne le fait pas, c'est parce qu'on ne veut pas le faire. Les preuves des exactions commises par le M23 ne manquent pas; les preuves du soutient rwandais à cette fausse rébellion sont également foisonnantes. A partir de là, on peut monter un dossier.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Mwana Ya Lola le 24/8/2013, 7:32 pm

L'avocat de Mobutu a écrit:Ce que vous oubliez ce que le M23, truffé de congolais, se dit autonome: donc il assune la  responsabité de tout ce qu'il fait..Accuser le Rwanda d'un soutien qu'il refuse d'admettre demande plus qu'un rapport...
Lorsque Kabila se battait avec la RCD Goma, soutenu  quasi officilement par le Rwanda, les gens comme Tshitshi couraient derriere ce parti..Lelo ekomi ooo Kabila? Qui avait decidé de retirer la plainte? N'est ce pas RDC Goma et MLC, parce qu'ils etaient impliqués?  
Finalement, on va diaboliser jusqu'á en perdre la memoire et devenir bête??

L'avocat de Mobutu


Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:Pour qu'on poursuive Bemba, il y a eu des massacres commis par des elements identifiés dans une chaine de commandement etabli: si le procureur n'avait pas ces elements, il n'allait pas engager le procedure.
D'ailleurs, il faut commencer par comprendre que c'est le procureur de la CPI qui est habileté á juger de la pertinance d'une saisine...Même si on avait des preuves, la facon que nous les avons obtenues compte aussi dans un procedure: nos adversaires avancent masquer et operent en deleguant la responsabilité aux vrais congolais: Lumbala etc...Si un procureur se saisissait du dossier, il pouvait en devenir fou..


L'avocat de Mobutu  


Mais ici nous avons un gouvernement qui n'a pas d'abord ratifié le traité de Rome et qui avance masquer..


Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:Je fais allusion aux evenement de Goma, lorsque je parle de la saisine de la CPI. Bien sur que l'ONU a deja condamné ce qui se passe á GOMA,'vous etes celui qui est moins informé. Pour porter une plainte,ce n'est pas un probleme sauf qu'il faut l'articuler avec des vrais elements et des temoins directs: les rapports peuvent parler mais ne suffissent pas.
Savez vous que 'quand MUZE etait en vie, la CIA venait chercher des cadavres rwandais au Congo, sous Clinton, et on ne pouvait meme pas faire allusion de facon direct au ce pays dans un rapport..Si on est la ou on est, ce gouvernement a beaucoup travaillé et c'est surtout grace á Chirac et Michel qui conseillaient Kabila...Donc la politique des rodomontades n'est pas bon pour le Congo puisque le rapport de force diplomatique est encore en faveur du Rwanda..

L'avocat de Mobutu



Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:Cherchez á vous informer: l'ONU a deja condamné et la RDC a deja saisi  Den Haag..C'est la seule chose que nous pouvons faire...La brigade est deja entré en jeu, nous continuions a netoyer..Bazo kufa neti ba soso..

L'avocat de Mobutu


Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:S'il faut repondre aux obus tirés á partir du Rwanda, on va attaquer le rwanda. C'est ce qu'il chercher pour entrer en guerre et la justifier avec ses lobby...

L'avocat de Mobutu



Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:Le gouvernement ne va pas bouger vu que les rwandais cherchent á officialiser leur guerre. Nous gardons le cap! Notre objectif est de reconquerir nos territoire non pas d'attaquer le Rwanda..




Mwana Ya Lola a écrit:
L'avocat de Mobutu a écrit:La FARDC  avance, vont certainement prendre Kibumba aujourd'hui..



L'avocat de Mobutu a écrit:Il ne faut pas aller chercher des informations sur la page facebook de Kazarama..Makambu tout bokomi ewuti kuna..

L'avocat de Mobutu
Le Rwanda continu de bombarder Goma:3 morts ce matin. Que fait le gouvernement ?
Donc le gouvernement va laisser le Rwanda tuer des Congolais ?

Vous êtes arrivé au bout de vos contradictions, cher Avocat. Ce n'est pas la guerre des Rwandais, c'est notre guerre ! C'est à nous qu'ils font la guerre. Les territoires que nous devons reconquérir, nous devons les reconquérir de la main des Rwandais, et de personne d'autre.

Il n'y a plus RIEN qui justifie qu'on ait toujours pas déclaré la guerre au Rwanda.

En laissant les populations de Goma se faire bombarder visiblement par le Rwanda, tout en continuant à protéger ce dernier, vous jouez à un très dangereux...
Hum... Avocat. Le Rwanda est déjà en guerre contre nous. Oyebaka yango te ?

Ils sont maintenant entrain de tirer sur des cibles civiles sur notre territoire. C'est d'ailleurs une violation de la Convention de Genève.

Dites moi, pourquoi le gouvernement ne porte pas plainte contre le Rwanda devant la CIJ ? Ne porte pas plainte contre les officiers rwandais impliqués dans les meurtres de civils congolais, y compris Kagame devant la CPI ? Pourquoi le gouvernement ne saisit pas l'Assemblée générale de l'ONU et l'Union Africaine ?

Pourquoi le gouvernement veut à tout prix protéger le Rwanda ?

Il y a assez d’éléments pour mener une campagne internationale contre le Rwanda, tant sur le plan politique que judiciaire.
Cessez d'affabuler: la plainte de la RDC contre le Rwanda a été retiré en 2001, juste après le décès de Mzee. Une nouvelle plainte a été introduite ? A quel date ? Par qui ?

Quant à l'ONU, la RDC n'a jamais saisit l'Assemblée générale du cas Rwandais depuis le début de la mascarade M23.

Quid de la CPI ? Pourquoi pas une plainte contre Kabarebe, étant donné que ce Monsieur est désigné par le rapport des experts indépendants de l'ONU comme la tête du M23 ?

Pourquoi certains à Kin font tout pour ménager le Rwanda ?

On se souviendra du chef du groupe d'experts indépendant de l'ONU qui avait déclaré qu'on lui avait empêché de découvrir que des militaires rwandais se battaient au Congo, parce que le gouvernement congolais ne voulait pas que ça s'ébruite et préférait régler cette affaire en catimini avec le Rwanda.
Arrêtez de défendre l'indéfendable. De quels éléments parlez-vous ? Les rapports de l'ONU se fondent sur des éléments, vous croyez qu'ils inventent et ne se fondent sur rien. La DEMIAP a des éléments de preuves attestant de la présence de militaires rwandais au Congo. Pour ce qui est des témoins, les prisonniers de guerre ne manquent pas. Cet argument est bidon; les éléments pour confondre le Rwanda existent, c'est juste que personne ne veut les mettre en œuvre.

De quels rodomontades parlez-vous ? Je vous parle de plainte en bonne et due forme contre le Rwanda et les officiels rwandais. Vous pensez que la politique de l'autruche est plus efficace ?

Alors que le Rwanda était acculé il y a 6 mois, le gouvernement congolais à tout fait pour accréditer la thèse d'une rébellion dénommé M23, ce qui a permis au Rwanda de nier toute implications au Congo et de redorer son blason.

IL est clair qu'il y a une volonté de certains à Kinshasa de ménager le Rwanda.

Si ce que vous disiez sur Bemba était vrai, il aurait déjà été condamné. Il suffit qu'il y ait des éléments distillant le doute sur la responsabilité des incriminés pour qu'il y'ait un procès. Par contre, il faut des éléments plus précis pour qu'il y ait condamnation ! Dans le cas d'espèce, il y a suffisamment d'éléments à charge pour monter un dossier contre les officiers rwandais.

Si on ne le fait pas, c'est parce qu'on ne veut pas le faire. Les preuves des exactions commises par le M23 ne manquent pas; les preuves du soutient rwandais à cette fausse rébellion sont également foisonnantes. A partir de là, on peut monter un dossier.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Admin le 24/8/2013, 8:50 pm

Kabila signe un accord de coopération avec l'Angola et la RSA

http://www.voiceofcongo.net/langola-et-rsa-signe-un-accord-militaire-avec-la-rdc-pour-soutenir-kabila-contre-linvasion-rwandaise
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Troll le 24/8/2013, 10:12 pm

[quote="L'avocat de Mobutu"]
Ce que vous oubliez ce que le M23, truffé de congolais, se dit autonome: donc il assune la  responsabité de tout ce qu'il fait..

Accuser le Rwanda d'un soutien qu'il refuse d'admettre demande plus qu'un rapport...

FRANCHEMENTSurprised Shocked 

Le Rwanda devrait-être une exception sur cette planète..Même l´État d´Israel est condamné sur base des "rapports"..Vous savez seulement que certains dirigeants Israeliens ne peuvent jamais voyager en Belgique ou Espagne.. car ils risquent d´être transferés devant la justice:?: 

Mr l´Avocat ne sait sans doute pas le Tribunal Penal International pour l´ex Yougoslavie était basé avant tout sur des rapports:star: 

Maintenant qu´un juriste de la maison Kanambe nous assure que les rapports en provenance des experts de l´ONU ne suffisent pas comme preuves:o Shocked Shocked 

Même le message du Departement d´État des USA qui démontre que le Rwanda possede des militaires sur le territoire congolais..ce qui est une agression ne suffirait pas comme preuve..

Les recents tirs d´obus sur Goma qualifiés des crimes de guerre et des crimes contre l´Humanité par le commandant militaire Brésilien de la MONUSCO ne suffiraient pas comme preuves:P Razz 

Franchement, Kagame possede des defenseurs coriaces même sur cette page

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Mwana Ya Lola le 24/8/2013, 10:22 pm

Avocat de Mobutu = Avocat de Kagame.

Il y a non seulement les rapports de l'ONU (qui ont quasiment rang de preuve) mais les USA eux-mêmes ont demandé au Rwanda de cesser son soutient au M23, ce qui implique qu'il y a un soutient.

Que veut l'Avocat ? Que Kagame soit filmé entrain de tirer au mortier sur Goma ?

Cette volonté de certains Congolais de ne pas voir Kagame et les siens inquiétés par la justice est très suspecte...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Troll le 25/8/2013, 1:28 am

..M ROBINSON IN THE HOUSE

Une fois de trop...M Robinson s´oppose á l´offensive contre le M23..et appele au "dialogue"Evil or Very Mad Su Radio Okapi, cette fameuse envoyée spéciale du SG de l´ONU..commence par une fausse compassion envers la population de Goma sans pour autant aller plus loin comme le général Bresilien commandant la MONUSCO qui dit tout haut qu´il s´agit des crimes contre l´Humanité et des crimes de guerre:roll: Rolling Eyes 

Arrow Arrow Troll se demande..qui a plus de pouvoir entre Kobler et M Robinson ? Puisque Kobler a dèjà donné l´ordre á la Brigade Africaine de se joindre aux FARDC dans l´offensive..tandis que M Robison parle d´un "dialogue" pour éviter l´escalade dans la région What a Face Arrow 


Si lundu matin, la RDC ne depose pas une plainte contre le Rwanda devant le Conseil de Sécurité et la CPI:roll: Rolling Eyes ce que Robinson est toute puissante, si puissante qu´elle peut faire peur au gouvernement congolais...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  until le 25/8/2013, 8:21 am

Je crois ke les "conseillers" occidentaux de kagamin le poussent dans les erreurs graves afin de justifier sa fin officiellement par des mésures coércitives graves (arrestation, soutien des autres groupes armés pour renverser son pouvoir etc.). kagamin est à sa fin.

Troll a écrit:..M ROBINSON IN THE HOUSE

Une fois de trop...M Robinson s´oppose á l´offensive contre le M23..et appele au "dialogue"Evil or Very Mad Su Radio Okapi, cette fameuse envoyée spéciale du SG de l´ONU..commence par une fausse compassion envers la population de Goma sans pour autant aller plus loin comme le général Bresilien commandant la MONUSCO qui dit tout haut qu´il s´agit des crimes contre l´Humanité et des crimes de guerre:roll: Rolling Eyes 

Arrow Arrow Troll se demande..qui a plus de pouvoir entre Kobler et M Robinson ? Puisque Kobler a dèjà donné l´ordre á la Brigade Africaine de se joindre aux FARDC dans l´offensive..tandis que M Robison parle d´un "dialogue" pour éviter l´escalade dans la région What a Face Arrow 


Si lundu matin, la RDC ne depose pas une plainte contre le Rwanda devant le Conseil de Sécurité et la CPI:roll: Rolling Eyes ce que Robinson est toute puissante, si puissante qu´elle peut faire peur au gouvernement congolais...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  mongo elombe le 25/8/2013, 9:02 am

ROBINSON c'est qui? C'est le Congo? Le président du Congo? Il faut arrêter de donner de l'importance a ses traîtres il faut aussi se poser la question que fait le gouvernement exactement  c'est louche.

Le porte parole congolais sur le front c'est qui? Tout ses généraux font quoi??

Voici le compte rendu des autres:




Les bombes de Goma, Front de Kanyarucinya et Progression du M23



Après deux jours de combats, la coalition FARDC/FDLR a dû se replier loin de la ligne du front. Encore ce matin, un obus est tombé sur Goma en tuant une femme. Sur les origines de ces frappes meurtrières les déclarations sont divergentes et le M23 fait appel au Secrétaire général de l’ONU pour une enquête internationale indépendante. 

Les combats -qui avaient démarré le jeudi 22 à Kanyaruchinya entre les forces du M23 et celles de la coalition FARDC/FDLR- se sont intensifiés hier dans l’après midi sur le même axe. Les soldats du camp gouvernemental ont à nouveau essayé de forcer la ligne de front jusqu’à 20h00, lorsqu’ils ont été obligés de replier devant l’infanterie des insurgés. Celle-ci a poursuivi les loyalistes jusqu’au bourg de Munigi, à la périphérie de Goma, où sa progression s’est arrêtée. « Nous n’avons pas l’intention d’occuper l’espace au-delà de la ligne de front tracée en accord avec les pays de la Conférence international de la région des Grands Lacs (CIRGL) suite à notre évacuation de Goma en fin novembre dernier », a déclaré par téléphone à l’Agence d’information une source du département de la Communication du M23. Cette percée de l’Armée révolutionnaire congolaise (ARC) -l’aile militaire de la rébellion- à sud de ses positions a été par ailleurs confirmée par d’autres sources, proches de la dite ‘Société civile’ du Nord-Kivu.

Aujourd’hui, à 04h00 du matin, une autre offensive des gouvernementaux et des forces génocidaires leurs alliées sur le front de Mutaho s’est soldée par bun nouvel échec. Dans la fuite, et comme dans le cas précédent, les FARDC/FDLR en débandade ont commis nombreux pillages sur la population civile. A 07h49, un obus est tombé à Goma -le douzième en 48h- dans le quartier rwandophone de Ndosho, devant le portail de l’Eglise Saint Fransisco Xaverio en tuant une femme. Des épisodes de chasse aux Tutsi ont aussi été enregistrés dans la ville gomatracienne où l’un des membres de cette communauté a été décapité par des inconnus.
Nous nous réservons de fournir son identité dans une prochaine dépêche. 
Quid de la présence de Brigade d’intervention (BI) dans ces derniers combats. Hier matin, le porte-parole de la Mission onusienne en RDC (MONUSCO), le très martial lieutenant-colonel Prospère Félix Basse avait affirmé à Radio Okapi : « La force de la Monusco a pris toutes les dispositions idoines en engageant les positions du M23 à l’artillerie par la Brigade d’intervention en soutien aux FARDC ». Citées par l’Agence France Presse (AFP), des ‘sources militaires occidentales’ auraient fait état de la présence d’artilleurs sud-africains de la BI dans les combats. Cependant, Siphiwe Dlamini, porte-parole militaire du contingent sud-africain en force à la BI, a affirmé à l’agence Reuters que les soldats de la RSA n’ont pas participé aux affrontements.

Les deux dernières journées ont été également occupées par une intense activité diplomatico-médiatique. Le 22, le ministère de la Défense de la république du Rwanda a accusé avec un communiqué les forces régulières de Kinshasa (FARDC) d’avoir « d’une manière délibérée » frappé le village de Bugu, situé en territoire rwandais. Lendemain, dans une conférence de presse à Kinshasa, Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement congolais, a accusé Kigali de crimes de guerre pour être à l’origine des bombes tombées à Goma le jeudi 22 août. En contradiction avec le lieutenant Basse qui, lui, avait accusé le M23 d’avoir tiré les obus. Dans le site Soleil du Graben, proche de la rébellion, on rend compte d’une expertise sur ces projectiles qui ont fait quatre victimes civiles. Il s’agirait de bombes lancées à partir d’un mortier de 107mm, qui n’est pas en dotation dans l’arsenal du M23 et qui est le même d’où est parti… l’obus atterri en territoire rwandais.

Du côté française, Vincent Floreani, porte–parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, a déclaré que son pays « condamne en particulier les attaques perpétrées par le M23 contre les populations civiles et les installations de la MONUSCO, qui constituent des ‘crimes de guerre’ ».

Dans une lettre adressée en soirée d’hier au Secrétaire général de l’ONU et aux chefs d’Etat de la CIRGL, Bertrand Bisimwa, président du M23, fait état, en relation au bombardement de Goma, d’ « actes d’assassinat que le Gouvernement Congolais conduit contre les habitants de la ville de Goma dans l’unique intention de forcer la main de la Brigade d’Intervention… à entrer en action contre nos forces ». Il a ensuite ajouté, sur twitter, que « Si le gouvernement congolais n’a rien à se reprocher dans le bombardement de la ville de Goma ce jeudi 22 août, il devrait relayer l’appel du M23 aux Nations Unis pour l’ouverture d’une enquête indépendante pour faire toute la lumière sur ces assassinats de nos compatriotes ».

Dernière minute. Pendant que nous écrivons, confusion totale à Goma : les soldats défaits des FARDC/FDLR sont en ville, où les gens manifestent en cortèges (à Birere, à Ndosho…) dispersés par la police à l’aide de gaz lacrymogènes et de balles réelles. 

Source: L’AGENCE D’INFORMATION
Lisez Aussi: .Bombardements A Katale et Kibumba: 16 personnes tuées dont des femmes et des enfants ainsi qu’une trentaine de blessés.


Share this post with your Friends

  • Facebook
  • Twitter
  • Reddit
  • Google +1
  • StumbleUpon
  • Tumblr
  • Pinterest
  • More



August 24, 20131 Reply

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  until le 25/8/2013, 9:31 am


Rien k'à lire cet article; on connait ki sont derrière cette "agence d'information". ce sont les ruandais ki veulent faire croire au monde ke le FDLR travailleraient avec les FARDC. C'est seulement la desinformation comme kagamin le fait tjr.....


mongo elombe a écrit:ROBINSON c'est qui? C'est le Congo? Le président du Congo? Il faut arrêter de donner de l'importance a ses traîtres il faut aussi se poser la question que fait le gouvernement exactement  c'est louche.

Le porte parole congolais sur le front c'est qui? Tout ses généraux font quoi??

Voici le compte rendu des autres:




Les bombes de Goma, Front de Kanyarucinya et Progression du M23



Après deux jours de combats, la coalition FARDC/FDLR a dû se replier loin de la ligne du front. Encore ce matin, un obus est tombé sur Goma en tuant une femme. Sur les origines de ces frappes meurtrières les déclarations sont divergentes et le M23 fait appel au Secrétaire général de l’ONU pour une enquête internationale indépendante. 

Les combats -qui avaient démarré le jeudi 22 à Kanyaruchinya entre les forces du M23 et celles de la coalition FARDC/FDLR- se sont intensifiés hier dans l’après midi sur le même axe. Les soldats du camp gouvernemental ont à nouveau essayé de forcer la ligne de front jusqu’à 20h00, lorsqu’ils ont été obligés de replier devant l’infanterie des insurgés. Celle-ci a poursuivi les loyalistes jusqu’au bourg de Munigi, à la périphérie de Goma, où sa progression s’est arrêtée. « Nous n’avons pas l’intention d’occuper l’espace au-delà de la ligne de front tracée en accord avec les pays de la Conférence international de la région des Grands Lacs (CIRGL) suite à notre évacuation de Goma en fin novembre dernier », a déclaré par téléphone à l’Agence d’information une source du département de la Communication du M23. Cette percée de l’Armée révolutionnaire congolaise (ARC) -l’aile militaire de la rébellion- à sud de ses positions a été par ailleurs confirmée par d’autres sources, proches de la dite ‘Société civile’ du Nord-Kivu.

Aujourd’hui, à 04h00 du matin, une autre offensive des gouvernementaux et des forces génocidaires leurs alliées sur le front de Mutaho s’est soldée par bun nouvel échec. Dans la fuite, et comme dans le cas précédent, les FARDC/FDLR en débandade ont commis nombreux pillages sur la population civile. A 07h49, un obus est tombé à Goma -le douzième en 48h- dans le quartier rwandophone de Ndosho, devant le portail de l’Eglise Saint Fransisco Xaverio en tuant une femme. Des épisodes de chasse aux Tutsi ont aussi été enregistrés dans la ville gomatracienne où l’un des membres de cette communauté a été décapité par des inconnus.
Nous nous réservons de fournir son identité dans une prochaine dépêche. 
Quid de la présence de Brigade d’intervention (BI) dans ces derniers combats. Hier matin, le porte-parole de la Mission onusienne en RDC (MONUSCO), le très martial lieutenant-colonel Prospère Félix Basse avait affirmé à Radio Okapi : « La force de la Monusco a pris toutes les dispositions idoines en engageant les positions du M23 à l’artillerie par la Brigade d’intervention en soutien aux FARDC ». Citées par l’Agence France Presse (AFP), des ‘sources militaires occidentales’ auraient fait état de la présence d’artilleurs sud-africains de la BI dans les combats. Cependant, Siphiwe Dlamini, porte-parole militaire du contingent sud-africain en force à la BI, a affirmé à l’agence Reuters que les soldats de la RSA n’ont pas participé aux affrontements.

Les deux dernières journées ont été également occupées par une intense activité diplomatico-médiatique. Le 22, le ministère de la Défense de la république du Rwanda a accusé avec un communiqué les forces régulières de Kinshasa (FARDC) d’avoir « d’une manière délibérée » frappé le village de Bugu, situé en territoire rwandais. Lendemain, dans une conférence de presse à Kinshasa, Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement congolais, a accusé Kigali de crimes de guerre pour être à l’origine des bombes tombées à Goma le jeudi 22 août. En contradiction avec le lieutenant Basse qui, lui, avait accusé le M23 d’avoir tiré les obus. Dans le site Soleil du Graben, proche de la rébellion, on rend compte d’une expertise sur ces projectiles qui ont fait quatre victimes civiles. Il s’agirait de bombes lancées à partir d’un mortier de 107mm, qui n’est pas en dotation dans l’arsenal du M23 et qui est le même d’où est parti… l’obus atterri en territoire rwandais.

Du côté française, Vincent Floreani, porte–parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, a déclaré que son pays « condamne en particulier les attaques perpétrées par le M23 contre les populations civiles et les installations de la MONUSCO, qui constituent des ‘crimes de guerre’ ».

Dans une lettre adressée en soirée d’hier au Secrétaire général de l’ONU et aux chefs d’Etat de la CIRGL, Bertrand Bisimwa, président du M23, fait état, en relation au bombardement de Goma, d’ « actes d’assassinat que le Gouvernement Congolais conduit contre les habitants de la ville de Goma dans l’unique intention de forcer la main de la Brigade d’Intervention… à entrer en action contre nos forces ». Il a ensuite ajouté, sur twitter, que « Si le gouvernement congolais n’a rien à se reprocher dans le bombardement de la ville de Goma ce jeudi 22 août, il devrait relayer l’appel du M23 aux Nations Unis pour l’ouverture d’une enquête indépendante pour faire toute la lumière sur ces assassinats de nos compatriotes ».

Dernière minute. Pendant que nous écrivons, confusion totale à Goma : les soldats défaits des FARDC/FDLR sont en ville, où les gens manifestent en cortèges (à Birere, à Ndosho…) dispersés par la police à l’aide de gaz lacrymogènes et de balles réelles. 

Source: L’AGENCE D’INFORMATION
Lisez Aussi: .Bombardements A Katale et Kibumba: 16 personnes tuées dont des femmes et des enfants ainsi qu’une trentaine de blessés.


Share this post with your Friends

  • Facebook
  • Twitter
  • Reddit
  • Google +1
  • StumbleUpon
  • Tumblr
  • Pinterest
  • More



August 24, 20131 Reply

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  until le 25/8/2013, 10:22 am

Lors d’une offensive lancée vendredi 23 août, les Forces loyalistes (FARDC) ont repris une dizaine de villages qu’occupaient les éléments de la milice dite Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) du chef de guerre Cobra Matata, au terme des combats acharnés contre les positions de ces miliciens dans la collectivité de Walendu-Bindi, en Ituri dans la province Orientale, a-t-on appris samedi des sources militaires.

Parmi les villages récupérés, on cite les centres de négoce de Bavi et d’Olongba, situés à plus de 60 Km au sud de Bunia, chef-lieu du district d’Ituri.
Mais aucun bilan de ces affrontements n’est encore disponible et selon les mêmes sources, l’armée a réussi à chasser les miliciens des villages de Kapuru et Kombi, vers le Lac Albert, Nombe, entre Bogoro et Kagaba, ainsi que les villages de Songokoi, Tulabo, Soke, Tradadi, Singo, Bavi et Olongba.
Selon la société civile d’Irumu, plusieurs habitations ont été incendiées dans les centres de négoce de Bavi et Olongba, tandis que plus de 2 000 civils ont fui la zone des combats pour se réfugier à Nyankunde, à 45 Km au sud de Bunia. Ils ont momentanément trouvé refuge dans une école primaire de la place.
Cobra Matata, un ancien officier des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), est accusé de crimes contre l’humanité pour viol, meurtre, pillage et tortures commis de novembre 2012 à mars 2013 dans une vingtaine de localités dans le territoire d’Irumu.
L’auditorat militaire de la garnison de l’Ituri avait rouvert jeudi 17 avril dernier le dossier contre ce chef milicien, l’accusant de ne pas avoir respecté ses engagements de déposer les armes.
Le leader de la FRPI a plusieurs fois annoncé sa volonté de réintégrer définitivement l’armée, posant notamment comme condition la reconnaissance des grades de ses combattants.
Il a aussi souhaité que les autres groupes armés de l’Ituri bénéficient d’une amnistie «pour le retour d’une paix durable» dans ce district de la province Orientale.

http://lepotentielonline.com/site2/index.php?option=com_content&view=article&id=2281:rdc-les-fardc-ont-recupere-une-dizaine-de-villages-occupes-par-des-miliciens-frpi-en-ituri&catid=90:online-depeches&Itemid=468&lang=en

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Mathilde le 25/8/2013, 1:17 pm

RDC : La guerre la plus meurtrière d’Afrique entre dans une nouvelle phase
La Brigade d’intervention de l’ONU est-elle la solution à la crise en RDC ?

izuba


1
La Brigade d’intervention de l’ONU est-elle la solution à la crise en RDC ? Une conversation filmée de deux jeunes cinéastes avec le M23.
C’est ainsi que nous est présenté la vidéo (en anglais) tournée par deux jeunes cinéastes américains, Mike Shum et Neil Brandvold, alors que la Brigade d’intervention de l’ONU vient de s’engager militairement aux cotés de l’armée congolaise [FARDC] contre le M23.



http://www.izuba.info/info/rdc-la-guerre-la-plus-meurtriere-d-afrique,831.html?lang=fr

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Mathilde le 25/8/2013, 1:25 pm

Un exemple de la confusion entretenue au Kivu
Comment Radio Okapi induit en erreur ses lecteurs

18/08/2013 Documents

Ci-dessous un document : il s’agit d’un article de Radio Okapi, l’agence d’information de l’ONU spécialisée sur la crise des Grands Lacs. A relever la légende de la photo qui illustre cet article, qui incrimine le M23 alors que l’article rend compte des déplacements de population qui sont le résultat d’affrontements entre FDLR et Maï Maï. Dans la légende de la photo, le M23 est simplement substitué aux FDLR. De même, le titre de l’article parle de "rebelles rwandais" laissant planer l’ambiguïté, le M23 étant généralement qualifié de "rebelles", et associés au Rwanda. Le glissement sémantique est subtil, mais caractéristique du traitement de l’information dans cette affaire du Kivu.


http://www.lagencedinformation.com/038-un-exemple-de-la-confusion.html

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Mwana Ya Lola le 25/8/2013, 1:47 pm

L'Agence d'INformation est un site pro-rwandais/M23.

Ces gens semblent avoir lancé une offensive médiatique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  mongo elombe le 25/8/2013, 2:57 pm

Mwana Ya Lola a écrit:L'Agence d'INformation est un site pro-rwandais/M23.

Ces gens semblent avoir lancé une offensive médiatique.
Les congolais attendent quoi? Soucis na bango qui va aller a la concertation national vue ce qui se passe qui est l'officiel qui est allé sur le terrain?

On dirait que le Kivu c'est ailleurs bavandi nye concertation na monoko les autres communique.

Soucis ya congolais yango oyo certains:


publié il y a 2 heures, 20 minutes, | Denière mise à jour le 25 août, 2013 à 10:38 | sousActualité, Kinshasa, La Une, Politique, Régions, Société. Mots clés: 'Opposition',Concertations, dialogue, diaspora, Dindo, extra




Des opposants congolais le 13/12/2011 dans la salle Fatima à Kinshasa, lors d’une réunion contre des résultats de la présidentielle de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Le coordonnateur de l’opposition extra-parlementaire, Gaston Dindo, plaide pour que la diaspora soit suffisamment représentée aux concertations nationales, initiées par le chef de l’Etat Joseph Kabila. «Nous savons très bien qu’il y a une crise de confiance entre la diaspora et les autorités de notre pays mais on aimerait qu’elle soit suffisamment représentée», a-t-il indiqué, samedi 24 août.

Pour éviter les frustrations, Gaston Dindo a proposé que les places réservées à ces assises soient partagées de manière équilibrée entre composantes: majorité, opposition et société civile.
Il a cependant dénoncé la mauvaise foi de la famille politique du chef de l’Etat qui, selon lui, veut s’accorder la part de lion avec 290 places sur environ 700 réservées à concertations nationales.
«Si on devait établir l’équilibre, on devrait augmenter le nombre de participants du côté de l’opposition et de la société civile. Qu’on accorde 140 participants à chaque composante ou on réduit en accordant le quota de 100 participants par composante afin de calmer les frustrations », a ajouté le coordonnateur de l’opposition extra-parlementaire.
Près de 700 délégués sont attendus à ces « concertations mais le présidium pourra en décider autrement après examen du quota.
Joint mercredi 21 août, Jean-Marie Ntantu Mey de la société civile a, de son côté, souhaité que le présidium attribue le même nombre de sièges aux délégués de trois composantes : majorité, opposition et société civile.
«Nous souhaitons que dans le quota la société civile puisse avoir un seul chiffre de moins par rapport à la majorité et à l’opposition. C’est une activité tripartite, nous devons avoir le même quota égalitaire : majorité, opposition, société civile. L’organisation peut avoir ses invités en dehors de ses trois composantes », a-t-il déclaré.
Les membres du comité préparatoire de ce forum se sont mis d’accord sur les questions de l’immunité des participants, le quota réservé à chaque composante, la sécurité des participants et le caractère opposable à tous des conclusions de ces concertations nationales.
Ils ont également adopté le consensus comme mode de décision et conféré une formule juridique au règlement intérieur pour rendre les décisions des concertations opposables à tous.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Mwana Ya Lola le 25/8/2013, 3:29 pm

mongo elombe a écrit:
Mwana Ya Lola a écrit:L'Agence d'INformation est un site pro-rwandais/M23.

Ces gens semblent avoir lancé une offensive médiatique.
Les congolais attendent quoi? Soucis na bango qui va aller a la concertation national vue ce qui se passe qui est l'officiel qui est allé sur le terrain?

On dirait que le Kivu c'est ailleurs bavandi nye concertation na monoko les autres communique.

Soucis ya congolais yango oyo certains:


publié il y a 2 heures, 20 minutes, | Denière mise à jour le 25 août, 2013 à 10:38 | sousActualité, Kinshasa, La Une, Politique, Régions, Société. Mots clés: 'Opposition',Concertations, dialogue, diaspora, Dindo, extra




Des opposants congolais le 13/12/2011 dans la salle Fatima à Kinshasa, lors d’une réunion contre des résultats de la présidentielle de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Le coordonnateur de l’opposition extra-parlementaire, Gaston Dindo, plaide pour que la diaspora soit suffisamment représentée aux concertations nationales, initiées par le chef de l’Etat Joseph Kabila. «Nous savons très bien qu’il y a une crise de confiance entre la diaspora et les autorités de notre pays mais on aimerait qu’elle soit suffisamment représentée», a-t-il indiqué, samedi 24 août.

Pour éviter les frustrations, Gaston Dindo a proposé que les places réservées à ces assises soient partagées de manière équilibrée entre composantes: majorité, opposition et société civile.
Il a cependant dénoncé la mauvaise foi de la famille politique du chef de l’Etat qui, selon lui, veut s’accorder la part de lion avec 290 places sur environ 700 réservées à concertations nationales.
«Si on devait établir l’équilibre, on devrait augmenter le nombre de participants du côté de l’opposition et de la société civile. Qu’on accorde 140 participants à chaque composante ou on réduit en accordant le quota de 100 participants par composante afin de calmer les frustrations », a ajouté le coordonnateur de l’opposition extra-parlementaire.
Près de 700 délégués sont attendus à ces « concertations mais le présidium pourra en décider autrement après examen du quota.
Joint mercredi 21 août, Jean-Marie Ntantu Mey de la société civile a, de son côté, souhaité que le présidium attribue le même nombre de sièges aux délégués de trois composantes : majorité, opposition et société civile.
«Nous souhaitons que dans le quota la société civile puisse avoir un seul chiffre de moins par rapport à la majorité et à l’opposition. C’est une activité tripartite, nous devons avoir le même quota égalitaire : majorité, opposition, société civile. L’organisation peut avoir ses invités en dehors de ses trois composantes », a-t-il déclaré.
Les membres du comité préparatoire de ce forum se sont mis d’accord sur les questions de l’immunité des participants, le quota réservé à chaque composante, la sécurité des participants et le caractère opposable à tous des conclusions de ces concertations nationales.
Ils ont également adopté le consensus comme mode de décision et conféré une formule juridique au règlement intérieur pour rendre les décisions des concertations opposables à tous.
Au Kivu les gens se battent chaque jour, au péril de leur vie. Deux se sont fait tuer hier car ils manifestaient.

Pourquoi s’intéresser aux politiciens de Kin ? Sad La plupart sont des voyous et des mendiants, tosi to yebi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Mathilde le 25/8/2013, 7:32 pm

KConcept | Dimanche 25 Août 2013



Au lieu de combattre le M23 et le Rwanda, les Casques Bleus de la Monusco retournent leurs armes contre la population de Goma et tuent deux civils à Goma en tirant sur une foule de manifestants qui reprochaient à la Monusco de ne pas protéger la population des attaques rebelles.

Révoltant : La Monusco tire sur la population et tue 2 manifestants Congolais à Goma


http://m.teletshangu.com/Revoltant-La-Monusco-tire-sur-la-population-et-tue-2-manifestants-Congolais-a-Goma_a283.html

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Mathilde le 25/8/2013, 8:36 pm

RDC: la Monusco demande l'ouverture d'une enquête après la mort de deux manifestants


Par RFI
Le front est resté calme ce dimanche matin, au nord de Goma, en RDC, où les affrontements ont repris il y a quelques jours entre les rebelles du M23 et les forces armées congolaises, qui sont désormais appuyées par les forces onusiennes. Après de nouveaux tirs d'obus, samedi, sur Goma, la Monusco affirme avoir pilloné par hélicoptère les positions du M23. La Monusco reste confrontée par ailleurs à la défiance des populations de Goma, qui l'accusent d'inaction. Des manifestations ont eu lieu dans le chef lieu du Nord-Kivu, au cours desquelles deux personnes ont été tuées. La Mission de l'ONU demande aujourd'hui l'ouverture d'une enquête à ce sujet.

C'est la chute de nouveaux obus, samedi, sur un quartier populaire de Goma, qui a déclenché la colère des habitants de la ville. Des habitants exaspérés, qui demandent depuis des mois à la Monusco d'aller combattre la rébellion du M23. Ces civils ne comprennent pas que des obus puissent encore tomber sur la ville, alors que la Mission de l'ONU avait annoncé le mois dernier la mise en place d'une zone de sécurité autour de Goma pour protéger le secteur.

Des manifestations ont donc eu lieu samedi et certains cortèges ont pris la direction d'une base de la Monusco. La tension est montée, et la police congolaise est venue disperser la foule.

Des coups de feu ont éclaté, deux manifestants ont été tués sur le coup. Mais des témoins accusent les casques bleus uruguayens d'avoir tiré sur la foule, alors que les manifestants tentaient de pénétrer dans leur camp.

« La Monusco a pour mission de protéger les civils, il est inconcevable qu'elle ait pu tirer sur la population de Goma », réplique Charles Bambara, le directeur de l'information publique de la Mission de l'ONU.

Le patron de la Monusco, Martin Kobler, a demandé l'ouverture d'une enquête conjointe entre Monusco et police congolaise. Il attend désormais la réponse de la partie congolaise pour établir les responsabilités dans cet incident.


http://www.rfi.fr/afrique/20130825-rdc-monusco-demande-ouverture-une-enquete-apres-mort-deux-manifestants

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Troll le 25/8/2013, 9:25 pm

Suspect Suspect "DIALOGUE, DISENT SIX SENATEURS AMERICAINS"...Á GOMA

Bien, on commence á voir plus clair dans cette guerre, la position des USA est toujours en faveur du Rwanda..Les 6 senateurs US en visite á Goma et qui vont au Rwanda le démontre:oops: Embarassed 

Selon la Radio Okapi, 6 senateurs US étaient en visite á Goma:roll: Suspect  comme par hasard quand on accuse le Rwanda de lalcer des obus sur la ville de Goma:suspect: Suspect Suspect Hasard:?:  Les 6 senateurs ont eu un entretient avec Kobler,le boss de la MONUSCO ( qui vafinir par demissioner selon Troll:arrow: )What a Face 

Ces 6 senateurs US parlent exactement comme M Robinson..et souhaitent une solution "politique" pire, selon eu l´ONU n´est pas la solution au problème des crimes contre l humanité, aux pillages, aux massacres des congolais, aux viols ect...Ils souhaitent un "dialogue" entre le peuple congolais et tous les pays de la région:arrow: Rolling Eyes Rolling Eyes 

E BANDI KO YEBANA

La petite question est si simple: si les congolais réfusent la proposition des senateurs US que va faire les USA contre la RDC:?: Vont-ils retirer l´ONU du terrain?

Notez en passant que ce n´est pas un hasard que ces "senateurs" visitent subitement Goma et vont prendre langue avec Martin Kobler qui semble être determiné á utiliser la force contre le M23:arrow: Arrow C´est comme si ils sont entrain de dire au boss de la MONUSCO (exactement comme M Robison) que la Brigade Africaine ne doit pas booster les FARDC et vaincre le M23 sur le terrain....mais une solution "politique" où on va intégrer les Rwandais dans les FARDC et accorder une amnistie aux criminels de guerre du M23 serait la position officielle des USAn apprecie certainement pas la pression de la population congolais sur la MONUSCO á Goma..la mort des manifestants ne sera pas la dernière...

La question de Troll était: [color=#ff33cc]Si les congolais refusent la proposition de ces senateurs US et de M Robinson, quelle seraient les consquences Question 


Ce que Mende a dit explicitement (y compris le MLC de Bemba) que le M23 n´est pas invité au dialogue (nous allons verifier la semaine prochaine)...Nous ne pouvons pas imaginer que les congolais pendant ce dialogue vont avoir peur des senateurs US ou de M Robinson pour exiger une solution militaire definitive contre le M23...et pire si pas le depart de la MONUSCO mais une reduction sensible de ses troupes qui ne se battent pas:arrow: 

BRAS DE FER AVEC LA DIPLOMATIE DES USA:oops: Surprised Surprised 

]b]Á moins que tous les congolais ne soient des poltrons, nous allons lentement mais certainement á un bras de fer entre la RDC et les USA..Joé Kanambe a sans doute peur ...mais ceux des congolais qui seront au dialogue auront-ils peur de dire ouvertement..qu´ils s´opposent á l impunité que les USA accordent á Kagame ? Seront-ils assez coriaces pour exiger une plainte devant la CPI contre le Rwanda et le M23? Seront-ils assez coriaces pour exiger que l´unique solution au Kivu soit militaire ?

En attendant, calme sur le terrain, les FARDC n´ont pas recuperé Kibati...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  King David le 25/8/2013, 11:34 pm

si tout ce monde parle en faveur du Rwanda, n'allez pas chercher trop loin le
Pourquoi. Le problème se trouve en RDC. En effet, notre diplomatie est faible, ne sait pas vendre, ne sait
Pas séduire. Qu'a dit par exemple le gouvernement congolais depuis hier au sujet du bombardement de
Goma. Avez-vous entendu les ministres des AE et/ou de la Défense? Lui même, le Président de la République,
où se trouve-t-il? A-t-il parlé? À l'opposé, tous les dirigeants rwandais sont mobilisés et font voir que la RDC
agresse et le M23 ne fait que se défendre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le M23 etait serieux donc?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 24 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 13 ... 24  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum