Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  Mathilde le 11/10/2013, 4:32 pm


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux

https://www.youtube.com/watch?v=1j32A3Fy8rA&feature=youtu.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  regarder et bien voir le 11/10/2013, 9:43 pm

Je trouve ce jeune un peu tres hautain. Je crois pour ma part que le Mlc s'est amoindri exageremment sous la main de kabila pour un profit precis. Meme d'autres opposants qui ont participe' aux concertations n'ont pas manifeste' une grande crainte de Kabila comme le Mlc: ce parti a ete' parmi ceux qui ont refuse' d'entendre toute histoire de crise de legitimite' ou de Tshisekedi que le peuple congolais avait vote'. Donc jusque la` rien ne justifie la participation du Mlc aux concertations, voyons attendre. Meme si il y aurait quelques actions suivant les recommendations prononcees', cela n'est pas evident que c'est le resultat du travail de Mlc. Au contraire le resultat du travail de tous ceux qui auraient participe'. Mais je doute beaucoup qu'il y ait des actions effectives et efficientes, il n y aura que des bricolages de recommendations. Voyons voir comme c'est la coutume en RDC de patienter pour toute chose meme pour avoir du pain.

L'Afrique n'a pas encore de fils et de fille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  Troll le 11/10/2013, 9:51 pm

Question Mad Razz Razz Mais pourquoi Tshitshi devrait-être la "réference"Razz Cool

On nous parle de Tshitshi toute le temps..avec un peu de memoire, Tshitshi avait refusé d´appeler á voter pour JPBemba lors élections..présidentielles..
Pourquoi ceux du MLC devraient courber les tëtes et soutenir Tshitshi qui était contre eux Question Rolling Eyes 

S´il y a eu fraudes, il fallait annuler les élections..et Tshitshi le "juriste" n´a jamais opté pour l´annulation quand il negocie avec Kanambe maintenant, il garde soigneusement silence..

Le rendez-vous est pris pour le futur..si seulement JPBemba quittait la prison, Tshitshi sera inévitablement son adversaire..

Troll ne trouve aucune raison pour le MLC de faire alliance avec l´UDPS..dans le contexte d´un après Kanambe:pirat: 

WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  regarder et bien voir le 2/11/2013, 5:09 pm

Via les amis de Wetshi, selon Boketshu Premier bien qu'il y a eu des arrangements entre Mbemba et Kabila, il y a 5 anciens militaires de Mlc qui sont alles' temoigner contre le chairman a` la Haye. 2 ont refuse' et ils sont actuellement refugies' a` Paris, 3 se sont rendus temoigner. Si cette info est vraie, on dira alors que Mbemba a fait de mauvais calculs, il blague avec la politique secrete qu'il ignore malgre' son titre de chairman. A` l'heure actuelle selon cette info, les charges a` l'encontre de Mbemba ont augmente' d'ampleur et de seriosite'.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  Troll le 2/11/2013, 5:55 pm

Boketshu ou WetshiRazz Razz 


www.french.bembatrial.orgLike a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Allons, un peu des "recherches", il est bon d´aller aux sources fiables quand on parle du procès de JPBemba:star: Like a Star @ heaven 

Like a Star @ heaven Razz Sur ce site qui rapporte le procès de Bemba, vous apprendrez qu´il beneficie de plus de 30 temoignages en sa faveur.. On y trouve des temoignages d´un général francais "expert militaire" de la CPI, des généraux Centrafricains, des responsables politiques Centrafricains...ect:P 

Selon ce site, les derniers temoins de Bemba sont interrogés par la CPI..juste avant la conclusion de ce procès:idea: Twisted Evil 

JPBemba, libre très bientôt:roll: Arrow Arrow WAIT AND SEE..Kala mingi te

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  Troll le 2/11/2013, 5:58 pm



Idea " french.bembatrial.org "..bo landa:P Razz Razz bino moko chaque semaine:arrow: Arrow 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  regarder et bien voir le 2/11/2013, 8:54 pm

Troll a écrit:Boketshu ou WetshiRazz Razz 


www.french.bembatrial.orgLike a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Allons, un peu des "recherches", il est bon d´aller aux sources fiables quand on parle du procès de JPBemba:star: Like a Star @ heaven 

Like a Star @ heaven Razz Sur ce site qui rapporte le procès de Bemba, vous apprendrez qu´il beneficie de plus de 30 temoignages en sa faveur.. On y trouve des temoignages d´un général francais "expert militaire" de la CPI, des généraux Centrafricains, des responsables politiques Centrafricains...ect:P 

Selon ce site, les derniers temoins de Bemba sont interrogés par la CPI..juste avant la conclusion de ce procès:idea: Twisted Evil 

JPBemba, libre très bientôt:roll: Arrow Arrow WAIT AND SEE..Kala mingi te
Ci-dessous la video recente de Boketshu wa Yambo parlant au telephone avec le secretaire de Mlc Germain Kambinga. Si c'etait faux, le representant du Mlc allait le contredire en direct, mais a` voir la video c'est comme ci Germain Kambinga encaisse' la nouvelle:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  Troll le 3/11/2013, 2:43 am

Very Happy french.bembatrial.org

Lectures? Vous apprendrez en lisant sur cette page comment certains "juges" ont tentés d´ajouter d´autres temoins contre Bemba et comment cette tentative a été rejettée..
Si c´est vrai que Kanambe a tenté d´enfoncer JPBemba recement, alors la tentative est un echec.. l´un des juges d´orgines japonaise s´était opposé et maintenant il est question d´ecouter les derniers temoins en faveur de Bemba et..peut-être le temoignage de Bemba lui même:star: Idea


Bo tangaka de temps en temps...c´est mieux d´apprendre et de verifier les informations au lieu d´écouter des "propheties" et des "prophètes"Idea 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  Troll le 3/11/2013, 6:22 am

Frech.bembatrial.org le 19 octobre

Si Boketshu parlait de ces "temoins" dont la CPI avait traitée le cas le 19 octobre, vous retrouverez la suite de cette histoire en lisant sur "french.bembatrial.org" ce qu´en pensent les juges et les avocats de JP:oops: Razz Razz 

Mieux vaut aller á la source..tout comme attendons pour voir si le MLC sera membre du gouvernement très bientôt et voyons la suite de la recommandation des concertations qui stipule que l´Etat congolais devrait demander á la CPI de retourner Bemba au Congo.

WAIT...Razz Arrow Arrow 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  LORD MBAKAMA le 3/11/2013, 1:20 pm

......voyons la suite de la recommandation des concertations qui stipule que l´État congolais devrait demander á la CPI de retourner Bemba au Congo......
dE troll LE DOYEN
  

QU'EST-CE QU'ILS SONT ENVOUTÉS CES POLITICIENS CONGOLAIS  LEURS ANALYSTES Y COMPRIS ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  regarder et bien voir le 25/11/2013, 6:04 pm

Ecoutez Thomas Luhaka ce qu'il disait dans une ancienne interview sur Jeune Afrique: "Nous ne considérons pas qu'il sera question de mettre en place un nouvel ordre politique: "Joseph Kabila" a été élu pour cinq ans, nous devons lui laisser finir son dernier mandat"... Dans tous les cas, le forum n'a aucune compétence pour réviser la constitution".

Et aujourdhui selon le journal Le Phare "Jean Pierre bemba vient de nouveau etre arrete' quoique deja en prison, il risque un autre 5 ans de prison a` part l'emprisonnement qui peut lui etre impose' suite a` ses crimes contre l'humanite' (selon son dossier de la CPI):

Défense décapitée, témoin neutralisé, Fidèle Babala transféré à la Haye : la CPI achève JP Bemba. Par le Phare

Après l’arrestation de Jean-Pierre Bemba en mai 2008 et son transfert au quartier pénitencier de la CPI (Cour Pénale Internationale) à La Haye, un nouveau séisme vient secouer son parti, le MLC (Mouvement de Libération du Congo). En effet, suite à un mandat d’arrêt émis le 20 novembre 2013 par le juge unique Cuno Tarfusser de la Chambre préliminaire II de cette Cour, contre cinq personnes, notamment Jean-Pierre Bemba lui-même, Fidèle Babala, Me Aimé Kilolo, Me Jean-Jacques Mangenda, et le témoin à décharge Narcisse Arido, un nouveau dossier judiciaire est ouvert.

Etant donné que Jean-Pierre Bemba se trouve déjà en détention à La Haye, son nouveau mandat d’arrêt lui a été signifié sur place. Il sera appelé à comparaître, le moment venu, dans le cadre de ce nouveau dossier. Selon une source proche de la CPI, il s’agit d’une nouvelle affaire dont la trame tourne autour de la corruption des témoins par les quatre premiers cités, en vue de les amener à faire de faux témoignages et à falsifier des documents.

Les quatre autres suspects ont été arrêtés le samedi 23 novembre respectivement sur les territoires congolais, belge, français et néerlandais.

Il s’agit du député national Fidèle Babala Wandu, Secrétaire général adjoint du MLC, de Me Aimé Kilolo Musamba, l’avocat principal du Chairman, de Me Jean-Jacques Mangenda Kabongo (son assistant) et de Narcisse Arido, non autrement identifié (témoin cité par la défense.


Le feuilleton de l’arrestation de Babala

Fidèle Babala a été arrêté chez lui dans la nuit de samedi à dimanche 24 novembre par des hommes cagoulés vers 2 heures du matin. Une fouille sommaire de son domicile n’a pas permis aux enquêteurs de tomber sur des documents compromettants. Les limiers de la police se sont toutefois saisis de son portable IPAD, une pièce qui pourrait contenue pas mal de renseignements. Conduit manu militari au Parquet général de la République, il a été entendu brièvement sur les faits mis à sa charge, dont le principal grief s’articule autour de la subornation (corruption) de témoins. On laisse entendre que ce parlementaire faisait l’objet d’une filature de la part des services judiciaires depuis un temps plus ou moins long. Il semble qu’il aurait même été mis sur table d’écoute.

C’était en présence des représentants de la Procureure de la CPI en RDC, mais aussi de l’ancien vice-président de la Ceni, le professeur Jacques Ndjoli, qui s’est reconverti en avocat, assisté de Me Menga, nouveau président du groupe parlementaire du MLC, tous deux alertés nuitamment pour assurer sa défense. Son arrestation en dehors de heures réglementaires fixées dans la Constitution (entre 6 heuires et 18 heures) ainsi que le non respect de son immunité ne vont pas manquer d’alimeter la chronique.

Après les formalités d’usage, Fidèle Babala a été conduit à l’aéroport international de N’Djili en début d’après-midi d’hier dimanche et placé, sous bonne escorte, dans l’avion qui devait le conduire à La Haye. On croit savoir qu’il a déjà passé sa première nuit au quartier pénitencier de la CPI. La prochaine étape pourrait être celle de sa présentation aux juges de la Chambre préliminaire II en vue de son identification formelle et de la signification des préventions mises à sa charge. Des sources proches du dossier soutiennent que les choses pourraient aller très vite et que dès la semaine prochaine, les formalités préliminaires pourraient démarrer et être rapidement closes.

Interrogé au sujet du statut de Fidèle Babala, député national en fonction et couvert de l’immunité parlementaire, un des représentants de la CPI en RDC joint par Le Phare a fait remarquer que les qualités et titres officiels ne constituent pas un obstacle pour la CPI si elle veut engager des poursuites contre un suspect. Tous les justiciables sont placés sur le même pied d’égalité. Il a rappelé, à ce sujet, qu’au moment de son arrestation, Jean-Pierre Bemba était sénateur et couvert aussi par l’immunité parlementaire. Des mandats d’arrêt délivrés contre le président soudanais ainsi que le président et le vice-président kenyans n’ont pas tenu compte de leurs titres et qualités. Bref, au niveau de la CPI, on estime que la procédure a été respectée à l’occasion de l’arrestation de Fidèle Babala, malgré la non levée de son immunité parlementaire. On relève même qu’il a y a eu la collaboration active des autorités congolaises, à travers le Parquet général de la République, la RDC étant signataire du Statut de Rome régissant la Cour Pénale Internationale. On retient que depuis un certain temps, l’Accusation (Bureau de la Procureure de la CPI) avait signalé aux autorités congolaises, helvétiques, françaises et belges que des témoins subissaient des pressions de la part de la Défense de Jean-Pierre Bemba. Et pour en être sûr, elle avait fait revenir un témoin pour l’entendre sur ces allégations. Et, c’est après cette audition qu’un mandat d’arrêt été articulé contre cinq suspects.



Les cas Kilolo, Mangenda et Arido

Me Aimé Kilolo Musamba, nouveau responsable du panel des avocats de la défense après la mort de Me Nkwebe Liriss, a été cueilli le samedi 23 novembre à sa descente d’avion à l’aéroport de Zaventem. Il revenait d’une mission au Cameroun. Son Assistant, Me Jean-Jacques Mangenda Kabongo, a pour sa part, été pris aux Pays-Bas, où il est résident. Quant au témoin Narcisse Arido, son arrestation est intervenue en France. S’agissant de leur transfert à La Haye, il ne pourrait être effectif qu’après l’épuisement de toutes les formalités de procédure exigibles par les législations belge, helvétiques et française. Cela pourrait prendre un certain temps.

Le constat à faire à ce stade est que la défense du Chairman est décapitée. Comment va-t-il se défendre dans les semaines à venir face à des charges qui ont tout l’air de circonstances aggravantes pour lui ?


Coup dur pour les « Concertateurs »

Dans le lot des résolutions des Concertations nationales, on avait noté celle demandant au gouvernement congolais d’assurer le suivi du dossier de Jean-Pierre Bemba à la CPI, afin de renforcer sa défense et de concourir à son acquittement dans des délais raisonnables. En réponse au vœu des Concertateurs, le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, avait promis, dans son discours du 12 octobre 2013, de confier cette tache à un de ses futurs collaborateurs à désigner ultérieurement.

En apprenant, par le biais du Parquet général de la République, que les autorités congolaises ont étroitement coopéré avec le Bureau de la Procureure de la CPI pour mettre la main sur Fidèle Babala et l’expédier illico presto vers La Haye, on se demande si la résolution pertinente adoptée en faveur de Jean-Pierre tient encore la route.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  regarder et bien voir le 25/11/2013, 6:29 pm

regarder et bien voir a écrit:Ecoutez Thomas Luhaka ce qu'il disait dans une ancienne interview sur Jeune Afrique: "Nous ne considérons pas qu'il sera question de mettre en place un nouvel ordre politique: "Joseph Kabila" a été élu pour cinq ans, nous devons lui laisser finir son dernier mandat"... Dans tous les cas, le forum n'a aucune compétence pour réviser la constitution".

Et aujourdhui selon le journal Le Phare "Jean Pierre bemba vient de nouveau etre arrete' quoique deja en prison, il risque un autre 5 ans de prison a` part l'emprisonnement qui peut lui etre impose' suite a` ses crimes contre l'humanite' (selon son dossier de la CPI):

Défense décapitée, témoin neutralisé, Fidèle Babala transféré à la Haye : la CPI achève JP Bemba. Par le Phare

Après l’arrestation de Jean-Pierre Bemba en mai 2008 et son transfert au quartier pénitencier de la CPI (Cour Pénale Internationale) à La Haye, un nouveau séisme vient secouer son parti, le MLC (Mouvement de Libération du Congo). En effet, suite à un mandat d’arrêt émis le 20 novembre 2013 par le juge unique Cuno Tarfusser de la Chambre préliminaire II de cette Cour, contre cinq personnes, notamment Jean-Pierre Bemba lui-même, Fidèle Babala, Me Aimé Kilolo, Me Jean-Jacques Mangenda, et le témoin à décharge Narcisse Arido, un nouveau dossier judiciaire est ouvert.

Etant donné que Jean-Pierre Bemba se trouve déjà en détention à La Haye, son nouveau mandat d’arrêt lui a été signifié sur place. Il sera appelé à comparaître, le moment venu, dans le cadre de ce nouveau dossier. Selon une source proche de la CPI, il s’agit d’une nouvelle affaire dont la trame tourne autour de la corruption des témoins par les quatre premiers cités, en vue de les amener à faire de faux témoignages et à falsifier des documents.

Les quatre autres suspects ont été arrêtés le samedi 23 novembre respectivement sur les territoires congolais, belge, français et néerlandais.

Il s’agit du député national Fidèle Babala Wandu, Secrétaire général adjoint du MLC, de Me Aimé Kilolo Musamba, l’avocat principal du Chairman, de Me Jean-Jacques Mangenda Kabongo (son assistant) et de Narcisse Arido, non autrement identifié (témoin cité par la défense.


Le feuilleton de l’arrestation de Babala

Fidèle Babala a été arrêté chez lui dans la nuit de samedi à dimanche 24 novembre par des hommes cagoulés vers 2 heures du matin. Une fouille sommaire de son domicile n’a pas permis aux enquêteurs de tomber sur des documents compromettants. Les limiers de la police se sont toutefois saisis de son portable IPAD, une pièce qui pourrait contenue pas mal de renseignements. Conduit manu militari au Parquet général de la République, il a été entendu brièvement sur les faits mis à sa charge, dont le principal grief s’articule autour de la subornation (corruption) de témoins. On laisse entendre que ce parlementaire faisait l’objet d’une filature de la part des services judiciaires depuis un temps plus ou moins long. Il semble qu’il aurait même été mis sur table d’écoute.

C’était en présence des représentants de la Procureure de la CPI en RDC,  mais aussi de l’ancien vice-président de la Ceni, le professeur Jacques Ndjoli, qui s’est reconverti en avocat, assisté de Me Menga, nouveau président du groupe parlementaire du MLC, tous deux alertés nuitamment pour assurer sa défense. Son arrestation en dehors de heures réglementaires fixées dans la Constitution (entre 6 heuires et 18 heures) ainsi que le non respect de son immunité ne vont pas manquer d’alimeter la chronique.

Après les formalités d’usage, Fidèle Babala a été conduit à l’aéroport international de N’Djili en début d’après-midi d’hier dimanche et placé, sous bonne escorte, dans l’avion qui devait le conduire à La Haye. On croit savoir qu’il a déjà passé sa première nuit au quartier pénitencier de la CPI. La prochaine étape pourrait être celle de sa présentation aux juges de la Chambre préliminaire II en vue de son identification formelle et de la signification des préventions mises à sa charge. Des sources proches du dossier soutiennent que les choses pourraient aller très vite et que dès la semaine prochaine, les formalités préliminaires pourraient démarrer et être rapidement closes.

Interrogé au sujet du statut de Fidèle Babala, député national en fonction et couvert de l’immunité parlementaire, un des représentants de la CPI en RDC joint par Le Phare a fait remarquer que les qualités et titres officiels ne constituent pas un obstacle  pour la CPI si elle veut engager des poursuites contre un suspect. Tous les justiciables sont placés sur le même pied d’égalité. Il a rappelé, à ce sujet, qu’au moment de son arrestation, Jean-Pierre Bemba était sénateur et couvert aussi par l’immunité parlementaire. Des mandats d’arrêt délivrés contre le président soudanais ainsi que le président et le vice-président kenyans n’ont pas tenu compte de leurs titres et qualités. Bref, au niveau de la CPI, on estime que la procédure a été respectée à l’occasion de l’arrestation de Fidèle Babala, malgré la non levée de son immunité parlementaire. On relève même qu’il a y a eu la collaboration active des autorités congolaises, à travers le Parquet général de la République, la RDC étant signataire du Statut de Rome régissant la Cour Pénale Internationale. On retient que depuis un certain temps, l’Accusation (Bureau de la Procureure de la CPI) avait signalé aux autorités congolaises, helvétiques, françaises et belges que des témoins subissaient des pressions de la part de la Défense de Jean-Pierre Bemba. Et pour en être sûr, elle avait fait revenir un témoin pour l’entendre sur ces allégations. Et, c’est après cette audition qu’un mandat d’arrêt été articulé contre cinq suspects.



Les cas Kilolo, Mangenda et Arido

Me Aimé Kilolo Musamba, nouveau responsable du panel des avocats de la défense après la mort de Me Nkwebe Liriss, a été cueilli le samedi 23 novembre à sa descente d’avion à l’aéroport de Zaventem. Il revenait d’une mission au Cameroun. Son Assistant, Me Jean-Jacques Mangenda Kabongo, a pour sa part, été pris aux Pays-Bas, où il est résident. Quant au témoin Narcisse Arido, son arrestation est intervenue en France. S’agissant de leur transfert à La Haye, il ne pourrait être effectif qu’après l’épuisement de toutes les formalités de procédure exigibles par les législations belge, helvétiques et française. Cela pourrait prendre un certain temps.

Le constat à faire à ce stade est que la défense du Chairman est décapitée. Comment va-t-il se défendre dans les semaines à venir face à des charges qui ont tout l’air de circonstances aggravantes pour lui ?


Coup dur pour les « Concertateurs »

Dans le lot des résolutions des Concertations nationales, on avait noté celle demandant au gouvernement congolais d’assurer le suivi du dossier de Jean-Pierre Bemba à la CPI, afin de renforcer sa défense et de concourir à son acquittement dans des délais raisonnables. En réponse au vœu des Concertateurs, le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, avait promis, dans son discours du 12 octobre 2013, de confier cette tache à un de ses futurs collaborateurs à désigner ultérieurement.

           En apprenant, par le biais du Parquet général de la République, que les autorités congolaises ont étroitement coopéré avec le Bureau de la Procureure de la CPI pour mettre la main sur Fidèle Babala et l’expédier illico presto vers La Haye, on se demande si la résolution pertinente adoptée en faveur de Jean-Pierre tient encore la route.                            
Tout au Congo est surete' de l'Etat? Eza pasi. Comment une arrestation de la Cpi peut se transformer en hommes cagoules' dans la residence d'un depute' si nuitament? Si c'etait une arrestation normale, pourquoi les policiers ne sont ils pas venu la journee' dans son bureau ou domicile l'interpeler ou l'arreter? On vient nuitament avec des cagoules comme des terrosristes dans la residence d'un depute' et dans quelques heures c'est l'aeroport de Ndjili yamba moto. Et on se dit un pays souverain.

Je crois que cette histoire va creer de grandes tensions a` Kinshasa, ca va meme risquer a` provoquer des marches qui seront bel et bien reprimees' a` voir les choses comme elle se deroulent. J'avais dit a` un intervenant que la RDc est le pays le moins souverain qui soit au monde, yango oyo. Kabila va se faire craindre de plus en plus, les extremistes de tous bords vont cramponner d'avantage a` leur position, le peuple a` leur sort, et quelle sera la suite?

Et je vous promets une surprise: vous allez voir comment les deputes' de la majorite' vont defendre cet evenement avec des arguments si discordants, c'est en ce moment la` que certains patriotes pourraient verser de larmes que le pays est actuellement perdu.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  Troll le 26/11/2013, 9:48 am

Arrow Mr Lord

1
Disons...hem, la suborbonation des temoins..en attendant de voir la CPI démontrer qu´elle possede des preuves comme elle le fait d1epuis 5 ans qu´elle juge Bemba..Razz Very Happy 
Oui, selon la loi internationale, la subornation des temois c´est 5 ans de prison ou tout simplement une amende Eza pete:star: 

Le thème de ce posting était la "trahison du MLC" et "Einstein" nous explique que le MLC via Luhaka qui affirme que Joé Kanambe est "élu pour 5 ans" serait un traitre..comme si le MLC serait le seul parti politique de l´opposition á reconnaitre Kanambe comme Président du Congo:shock: Shocked 

En tout cas, ceux qui parlaient de la traitrise de Bemba sont confrontés á cette réalité où Kanambe aide la CPI á enforcer Bemba, fait assassiner les leaders du MLC, transfert un parlementaire congolais sans lui donner le temps de s´exprimer..
Si c´est cela la traitrise alors, nous ferons mieux d´apprendre la langue francaise une fois de plus..retournons á l´école:arrow: Arrow 

Ceux qui soutenaient Roger Lumbala et acceptaient sans état d´âme que Kagame continue l´invasion du Congo et massacre les congolais pour renverser Kanambe..sont plus intelligents, plus nationalistes, plus opposants que ceux du MLC:?: Surprised Surprised 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Mlc vient de trahir le peuple kongolais

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum