Le discours Minutes par Minutes pour vous

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le discours Minutes par Minutes pour vous

Message  ndonzwau le 28/10/2013, 12:53 am

Mais qu’est-ce qu’il nous fait Sir Troll (c’est moi le géniteur de ce nickname mais je suis devenu son pestiféré ; kiekiekieeeeeeeh Laughing LaughingLaughing  !) depuis quelque temps ? Qui, quoi veut-il défendre ? A force de chercher des bienfaits dans les Concertations, il est en train de franchir (malgré lui ?) le Rubicon…

Mollo, cher ami : moi aussi je reconnais quelques potentielles réussites à ces Concertations et même à Kanambe d’avoir plutôt bien manœuvré mais je n’en viendrai pas pour autant à applaudir tout…
Moi aussi je reconnais les grandes faiblesses de l’opposition (Tshisekedi en tête !) mais je n’en deviendrai jamais pour autant un anti-tshisekediste déchaîné…
C’est tout votre droit mais attention quand-même ; les apparents gagnants d’aujourd’hui (Kanambe en tête !) risquent fort demain d’être rattrapés par leurs propres calculs… ?
Vous vous complaisez volontiers à un garde-à-vous gratuit (votre formation et une idéologie militaires ?) qui voudrait ignorer la dure réalité, celle d’une engeance politique qui foule quotidiennement au pied la Loi… Nos bons vœux de légalité et de légitimité sont à dessein ignorés de nos cupides et irresponsables dirigeants actuels, hélas ! Passons !

Revenons au sujet précis !
Comment pouvez-vous justifier par de seules clauses de précautions de la continuité de l’Etat (Mfumu Kota nous l’a démontré en bon juriste) qui ne peuvent valoir que pour un temps court, la non-conformité à la Constitution ?
KD vous a d’ailleurs bien répondu ironiquement !
En effet à qui profite le crime ? Autrement dit ce n'est pas parce que les sénateurs, députés et gouverneurs provinciaux n’ont pas été renouvelés et continuent pour continuité de l’Etat et par un accord tacite consensuel à exercer (et les bourgmestres non élus) que cela ne constitue pas une violation de la Constitution ?

Où a-t-on lu une production législative ou exécutive, un moratoire pour prendre acte et justifier cet impair ? A mon avis un plaignant malicieux et procédurier avec un bon conseil gagnerait s'il faisait un procès sur cette base à l'Etat !
De même pour les 25 provinces ; rien ne légalise cette attente…Perso, je ne suis pas friand d’un découpage immédiat mais vous qui êtes pressé de voir votre  Kwango natal érigé en province comme le prévoit la Constitution, n’y voyez-vous pas une violation de la Loi ?
Juridisme à deux vitesses ; qui d’un côté s’accommode d’un provisoire interminable et de l’autre non ?
En effet que dit la Constitution ?


EXPOSE DES MOTIFS
(…)
TITRE 1er: DES DISPOSITIONS GENERALES
Chapitre 1er: De l'Etat et de la Souveraineté
Section 1ère: De l'Etat
(…)
Article 2
La République Démocratique du Congo est composée de la ville de Kinshasa et de 25
provinces dotées de la personnalité juridique.
Ces provinces sont: Bas-Uele, Equateur, Haut-Lomami, Haut-Katanga, Haut-Uele, Ituri,
Kasai, Kasai Oriental, Kongo central, Kwango, Kwilu, Lomami, Lualaba, Kasaï Central, MaiNdombe, Maniema, Mongala, Nord-Kivu, Nord¬Ubangi, Sankuru, Sud-Kivu, Sud-Ubangi,
Tanganyika, Tshopo, Tshuapa.

Kinshasa est la capitale du pays et le siège des institutions nationales. Elle a le statut de
province. La capitale ne peut être transférée dans un autre lieu du pays que par voie de
référendum.(...)

Article 3
Les provinces et les entités territoriales décentralisées de la République Démocratique du
Congo sont dotées dé la personnalité juridique et sont gérées par les organes locaux.
Ces entités territoriales décentralisées sont la ville, la commune, le secteur et la chefferie.
Elles jouissent de la libre administration et de l'autonomie de gestion de leurs ressources
économiques, humaines, financières et techniques.
(…)
TITRE III.: DE L'ORGANISATION ET DE L'EXERCICE DU POUVOIR.
Chapitre 1er: Des institutions de la République.
(…)
Section 2 : Du pouvoir législatif
Article 100
Le pouvoir législatif est exercé par un Parlement composé de deux Chambres: l'Assemblée
nationale et le Sénat.
(...)
Paragraphe 1er: De l'Assemblée nationale
Article 101
Les membres de l'Assemblée nationale portent le titre de député national. Ils sont élus au
suffrage universel direct et secret.
(...)
Paragraphe 2 : Du Sénat
Article 104
Les membres du Sénat portent le titre de sénateur.
Le sénateur représente sa province, mais son mandat est national. Tout mandat impératif est
nul.
Les candidats sénateurs sont présentés par des partis politiques ou par des regroupements
politiques. Ils peuvent aussi se présenter en indépendants.
Ils sont élus au second degré par les Assemblées provinciales.
Chaque sénateur est élu avec deux suppléants.
Les anciens Présidents de la République élus sont de droit sénateurs à vie.
Le nombre de sénateurs ainsi que les conditions de leur élection et éligibilité sont fixés par la
loi électorale.
Article 105
Le sénateur est élu pour un mandat de cinq ans. Il est rééligible.
Le mandat de sénateur commence à la validation des pouvoirs par le Sénat et expire à
l'installation du nouveau Sénat.
Article 106
Nul ne peut être candidat membre du Sénat s'il ne remplit les conditions ci-après:
(...)
Paragraphe 3 : Des immunités et des incompatibilités
(...)
Paragraphe 5 : De la fin du mandat de député national ou de sénateur
Article 110
Le mandat de député national ou de sénateur prend fin par:
1. expiration de la législature;
2. décès;
3. démission;
4. empêchement définitif;
5. incapacité permanente;
6. absence non justifiée et non autorisée à plus d'un quart des séances d'une session;
7. exclusion prévue par la loi électorale ;
8. acceptation d'une fonction incompatible avec le mandat de député ou de sénateur;
9. condamnation irrévocable à une peine de servitude pénale principale pour infraction
intentionnelle.
Toute cause d'inéligibilité, à la date des élections, constatée ultérieurement par l'autorité
judiciaire compétente entraîne la perte du mandat de député national ou de sénateur.
Dans ces cas, il est remplacé par son premier suppléant.
Tout député national ou tout sénateur qui quitte délibérément son parti politique durant la
législature est réputé renoncer à son mandat parlementaire obtenu dans le cadre dudit parti
politique.
(…)
Section 5 : Des Finances publiques
(…)
Paragraphe 4 : De la Caisse nationale de péréquation
Article 181
Il est institué une Caisse nationale de péréquation. Elle est dotée de la personnalité juridique.
La Caisse nationale de péréquation a pour mission de financer des projets et programmes
d'investissement public, en vue d'assurer la solidarité nationale et de corriger le déséquilibre
de développement entre les provinces et entre les autres entités territoriales décentralisées.
(…)
Chapitre 2 : Des provinces
Section 1ère: Des institutions politiques provinciales
Article 195
Les institutions provinciales sont:
1. l'Assemblée provinciale;
2. le Gouvernement provincial.
Article 196
Les provinces sont organisées conformément aux principes énoncés à l'article 3 de la présente
Constitution.
Les subdivisions territoriales à l'intérieur des provinces sont fixées par une loi organique.
Article 197
L'Assemblée provinciale est l'organe délibérant de la province. Elle délibère dans le domaine
des compétences réservées à la province et contrôle le Gouvernement provincial ainsi que les
services publics provinciaux et locaux.
Elle légifère par voie d'édit.
Ses membres sont appelés députés provinciaux.
Ils sont élus au suffrage universel direct et secret ou cooptés pour un mandat de cinq ans
renouvelable.

Le nombre de députés provinciaux cooptés ne peut dépasser le dixième des membres qui
composent l'Assemblée provinciale.
Sans préjudice des autres dispositions de la présente Constitution, les dispositions des articles
100, 101, 102, 103, 108 et 109 sont applicables, mutatis mutandis, aux Assemblées
Provinciales.
(…)
TITRE VIII : DES DISPOSITIONS TRANSITOIRES ET FINALES
Article 221
Pour autant qu'ils ne soient pas contraires à la présente Constitution, les textes législatifs et
réglementaires en vigueur restent maintenus jusqu'à leur abrogation ou leur modification.

Article 222
Les institutions politiques de la transition restent en fonction jusqu'à l'installation effective des
institutions correspondantes prévues par la présente Constitution et exercent leurs attributions
conformément à la Constitution de la Transition.
Les institutions d'appui à la démocratie sont dissoutes de plein droit dès l'installation du
nouveau Parlement.
Toutefois, par une loi organique, le Parlement pourra, s'il échet, instituer d'autres institutions
d'appui à la démocratie
(…)

Article 226
Les dispositions de l'alinéa premier de l'article 2 de la présente Constitution entreront en
vigueur endéans trente six mois qui suivront l'installation effective des institutions politiques
prévues par la présente Constitution.

En attendant, la République Démocratique du Congo est composée de la ville de Kinshasa et
de dix provinces suivantes dotées de la personnalité juridique: Bandundu, Bas-Congo,
Equateur; Kasaï-Occidental, Kasaï-Oriental, Katanga, Maniema, Nord-Kivu, Province
Orientale, Sud-Kivu.

Article 227
Les provinces telles qu'énumérées par l'article 2 de la présente- Constitution constituent les
circonscriptions électorales des sénateurs de la première législature.
La loi électorale détermine les conditions d'attribution d'un quota additionnel à la ville de
Kinshasa pour les élections des sénateurs.
Article 228
Sans préjudice des dispositions de l'article 222 alinéa 1, la Constitution de la Transition du 04
avril 2003 est abrogée.
Article 229
La présente Constitution, adoptée par référendum, entre en vigueur dès sa promulgation par le
Président de la République.
Fait à Kinshasa, le 18 février 2006
Joseph KABILA
Président de la République
Démocratique du Congo"


Qui d’honnête et de sensé ne peut déceler une faute grave chez ce régime, un déni de droit intéressé dans le fait que de 5 ans prévus nos sénateurs et députés provinciaux en feront 10 ; que le délai de 36 mois prévu pour le découpage passe à 108 mois, le triple (en 2014)  et cela sans crier gare, sans le moindre moratoire légal ! La jungle !
Encore une fois : à qui profite le crime ?




Compatriotiquement !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le discours Minutes par Minutes pour vous

Message  Troll le 28/10/2013, 2:26 am

Razz La "loi" et la logikEmbarassed 

Nous disons de temps en temps que Tshitshi ne peut pas s´auto-proclamer " Président" et continuer á parler de la "vérité des urnes" des élections entachées de fraude:evil: Razz Razz 

Ce qu´un juriste comme Tshitshi sait mieux que Kanambe le "taximan" qu´un principe de droit exige qu´on annule des élections entachées de fraude: La fraude annule le toutRazz Embarassed

Même ceux qui possedent des connaissances juridiques sur cette page n´entendent pas appliquer ce principe si simple de droit et continuent á reclamer une vérité des urnes..entachée de fraude:D Very Happy 

Quand on affirme que les senateurs doivent provenir des provinces, toutes les provinces en conformité avec la Constitution, on nous taxe de quelqu´un qui defendrait les concertations..comme si l´article de la Constitution qui exige la création des nouvelles provinces date des concertations:suspect: Evil or Very Mad Very Happy Very Happy Very Happy 

De même il ne suffit pas d´expliquer que ce n´est pas Kanambe qui va organiser les élections dans lesquelles il ne peut ni participer ni intervenir ayant achevé les deux mandats constitutionels..c´est comme si la nouvelle "CENI" n´existe pas,,la musique est la même quand les congolais renoncent visiblement au bon sens et á la logik:arrow:

WAIT AND SEE..l´an prochain n´est plus si loin..quand il faudra commencer á preparer les élections:arrow: Arrow 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le discours Minutes par Minutes pour vous

Message  Troll le 28/10/2013, 2:36 am

lol! 
Ahriman a écrit:Sad Je ne comprend plus rien, JoKa n’organise pas les élections mais la CENI. Paradoxalement cette CENI est l’émanation du Parlement ou JoKa est majoritaire sans oublier que c’est le  gouvernement de JoKa qui finance le processus électoral donc la CENI. Le gouvernement bloque le financement des élections donc prive la CENI des moyens, la CENI  croisse ces doigts et JoKa reste au pouvoir.

La démocratie à la congolaise est un cas spécial. Toutes ces analyses faites à 8000 km du Congo, non Le Grand Maître SpirituS, avait raison ici on a trop des théoriciens qui n’admettent pas qu’ils sont déconnectés des réalités congolaises!!!

"8000 km du Congo, la source de tout pouvoir


Cette constitution de la RDC a été "confectionée" á plus de 8000 km du Congo dans une université de la Belgique..et pourtant la RDC possede une faculté de droit á l´UNIKIN avec des experts en droit constitutionel possedant plusieurs doctorats..et qui enseigent parfois en Belgique⭐ What a Face 

De même le financement des élections se fait..souvent avec l´aide de l´UE, du Japon ou de la BM..á plus de 8000 km du Congo.
Le pouvoir au Congo depend en réalité de l´influence des "dieux" qui résident á plus de 8000 km du Congo

Alors, comprenez que les experts, les experts veritables sont plus connectés de la réalité veritable..car résidant là où on fabrique les contsitutions, lá où on finance les élections et là où se trouvent les "dieux"lol! lol! 

..  

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le discours Minutes par Minutes pour vous

Message  Hiro-Hito le 28/10/2013, 5:11 pm

Troll,
3 questions
1) Pouvez vous resumer la position de KD, Ahriman, Kota, Ndonzwau, Tsippora...?
2) What is your point?
3) Bokeseni entre position na bango na ya yo eza esika nini?

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36
avatar
Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le discours Minutes par Minutes pour vous

Message  Troll le 28/10/2013, 6:24 pm

Sad Empereur HH

Troll "respecte" les opinions des intervenants que vous citez...et n´a pas des commentaires á faire sur ce qu´ils pensent être la "vérité"Like a Star @ heaven 
Troll a sa manière de comprendre les choses qui n´est pas sans doute la bonne⭐ Razz Razz mais, avec tout le respect..nous devrons laisser les intervenant s´exprimer librement⭐ Like a Star @ heaven 

Il n´y a pas grand chose á dire sinon d´attendre voir se réaliser les "prophèties" WAIT, JUST WAIT AND SEE:idea: Idea 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le discours Minutes par Minutes pour vous

Message  Hiro-Hito le 28/10/2013, 7:07 pm

Allons-y cher Troll, cette discussion perdure tt simplement pcq'il y a des positions differentes, et cela n'est en aucun cas un refus de voir x ou y donner son avis sur koi q ce soit, le probleme est que, coe il est de coutume, qd on fait une declaration sur ce forum, on ne doit pas croire q cela sera avaler sans critique, soit on doit etre pret a se verser ds un choc d'idees. C qui veut dire q chq1 de nous doit assumer sa position, et etre pret a une confrontation, pas de facon belligerante, mais avec un seul but, de faire jaillir la lumiere.
Si vous jugez bon d'en finir avec cette discussion a queue de poisson, ca va, cela veut tt simplement dire q vous n'etes pas convaincu de l'efficacite des arguments des autres, c bon de camper sur cette position, mais Je vous rappele q ces genres des discussions vont tjr ressurgir, po le jour ou vous allez reprendre votre argumentaire, y'aura tjr des gens pour vous defier la-dessus, et a moins q l'on confonde l'objet de ces discussions, qui ne sont nullement pour prouver q vos arguments a vous ne vallent pas leurs peines, mais q si les arguments des autres ont plus de sens, que vous acceptiez aussi volontier de leurs accorder les credits qui sont les leurs.


Troll a écrit:Sad Empereur HH

Troll "respecte" les opinions des intervenants que vous citez...et n´a pas des commentaires á faire sur ce qu´ils pensent être la "vérité"Like a Star @ heaven 
Troll a sa manière de comprendre les choses qui n´est pas sans doute la bonne⭐ Razz Razz mais, avec tout le respect..nous devrons laisser les intervenant s´exprimer librement⭐ Like a Star @ heaven 

Il n´y a pas grand chose á dire sinon d´attendre voir se réaliser les "prophèties" WAIT, JUST WAIT AND SEE:idea: Idea 

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36
avatar
Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le discours Minutes par Minutes pour vous

Message  joss0 le 1/11/2013, 10:06 am

Kabila III

Joseph Kabila(596)
28/10/2013 à 09:20 Par François Soudan


Joseph Kabila, président de l'immense République démocratique du Congo (RDC), a 42 ans. L'âge où l'on se raconte enfin sans mentir, sans enjoliver sa vie ni la radoter, l'âge de la lucidité, des remises en question et des choix raisonnés. En écoutant, le 23 octobre, son long discours à la nation devant les deux chambres réunies en congrès, au kitschissime Palais du peuple de Kinshasa, je me suis demandé si une salutaire crise de la quarantaine n'avait pas saisi cet homme insaisissable et secret, parvenu au pouvoir comme par effraction un jour de janvier 2001 et dont la gouvernance de ce pays ingérable a longtemps ressemblé à celle d'Edward Smith, le légendaire commandant du Titanic. Les délégués aux concertations nationales, qui l'ont longuement applaudi, et les citoyens congolais, qui ne cessent depuis de le commenter avec passion, ne s'y sont pas trompés : ce discours est étonnant. Parce qu'il convient de le lire aussi comme une autocritique ? Certes. Mais aussi parce qu'il dénote chez celui qui l'a prononcé d'une voix monocorde la maturité et l'audace inattendues... d'un homme d'État.

Maturité du diagnostic, lorsque Kabila dénonce "l'ambiance de corruption, de détournement des deniers publics, de coulage des recettes publiques et d'enrichissement illicite" qui mine l'économie congolaise, lorsqu'il fustige ces officiers "qui ont pour maîtres l'argent et le drapeau", parle du vécu de ses compatriotes étouffés par le crédit inaccessible, une fiscalité irrationnelle et la concurrence sauvage des commerçants chinois. Audace des propositions, quand le même Kabila appelle de ses voeux la formation d'un "gouvernement de cohésion nationale" ouvert à l'opposition et à la société civile, quand il entend obliger tous les mandataires publics à déclarer leurs biens, annonce la nomination d'un conseiller spécial chargé de traquer ministres et fonctionnaires indélicats ou quand il s'engage sur la voie de la parité élective en réservant un pourcentage de sièges pour lesquels la compétition serait exclusivement réservée aux femmes. Audace et maturité enfin, quand le fils du Mzee assassiné déclare pour la première fois que des dispositions vont être prises pour rapatrier et inhumer dans la dignité, en terre congolaise, les dépouilles de Mobutu Sese Seko et de Moïse Tshombe, soldant ainsi les comptes douloureux d'une indépendance qui n'eut de cha-cha que le titre de la chanson culte de Grand Kallé.

Pour changer ce Congo auquel il souhaite "redonner ses lettres de noblesse", Joseph Kabila estime que "nous devons d'abord changer notre manière de vivre. Changement de mentalités, de méthodes et de comportement". Bien vu. À condition de donner lui-même l'exemple, et qu'au discours succèdent les actes. Kabila I, de 2001 à 2006, fut un jeune homme modeste, attentif et riche de promesses. Kabila II, de la présidentielle de 2006 à hier, un apprenti autocrate à qui des conseillers de l'ombre avaient fait croire que la suffisance goguenarde pouvait tenir lieu de charisme. Un Kabila III gagné par la sagesse au mitan de sa vie est-il né ce 23 octobre ? Il lui reste à peine trois ans, jusqu'au terme de son dernier mandat, si l'on en croit les termes d'une Constitution dont il s'est juré de respecter "l'esprit et la lettre", pour le démontrer. 65 millions de Congolais ne demandent qu'à y croire...

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Éditorial | Kabila III | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook
http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2755p006.xml0/#.UnL_Xngonv4.facebook


Les analystes politiques commencent seulement à comprendre le Rais!
Donc, j'ai gagné, mais je ne triomphe pas, je vous concède vos négociations...
Les blancs n'ont rien pigé! Chapeau gars! On t'a trop sous-estimé!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le discours Minutes par Minutes pour vous

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum