FLASH: COMMEMORATION DU 28/11/11: TSHISEKEDI HONORE DE SA PRESENCE LA MANIFESTATION DES JEUNES DES UDPS ET ALLIES A KINSHASA: "Nanu esili te ! "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FLASH: COMMEMORATION DU 28/11/11: TSHISEKEDI HONORE DE SA PRESENCE LA MANIFESTATION DES JEUNES DES UDPS ET ALLIES A KINSHASA: "Nanu esili te ! "

Message  KOTA le 28/11/2013, 8:23 pm

FLASH: COMMEMORATION DU 28/11/11: TSHISEKEDI HONORE DE SA PRESENCE LA MANIFESTATION DES JEUNES DES UDPS ET ALLIES A KINSHASA: "Nanu esili te ! "
par mpp le 28 novembre 2013

Kinshasa, 28 novembre 2013 
à 17h00, Esplanade face au
siège de l'Udps, à Kinshasa,
Limete


La Ligue des Jeunes de l’Udps,
La ligue des Femmes de l’Udps,
Les délégués des représentations de la Jeunesse de la MPP et des Partis Alliés,
Tous unis en mémoire des martyrs du 26 novembre 2011 et des victimes de la répression et de l’intolérance  politique de décembre 2011 jusqu’à ce jour,
Tiennent  à commémorer la journée du 28 novembre 2011,
la date qui aurait dû marquer la victoire de la Démocratie sur l’Usurpation,
la date de la victoire de l’Espoir sur le règne dynastique des seigneurs de la guerre, avant qu’un ignoble  holdup up électoral ne soit orchestré  pour continuer à chosifier le peuple congolais.
Abraham Lincoln avait dit que « la Démocratie est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple ». Cette notion universelle de la démocratie ne doit pas changer de connotation selon le continent où l’on se trouve. La Démocratie tropicalisée n’existe pas !
Ainsi,  ce qui est désigné comme Démocratie en Europe ou aux Etats Unis doit également revêtir la même signification en RDC.
La jeunesse congolaise acquise au changement ne veut plus entendre parler d’une démocratie de pacotille,  bradée  et vidée de toute sa substance car les dérives de la « démocrature » actuelle risquent d’hypothéquer le  futur de toute une génération, notre génération….
La Jeunesse congolaise ne veut pas seulement voter : elle veut aussi élire ses leaders et les voir exercer librement leur mandat, selon les règles de l’alternance politique.
Autant elle a  combattu Mobutu, autant elle combattra  la mauvaise copie d’un « Mobutu Light ».
Les élections présidentielles et législatives de novembre 2011 ont eu l’avantage de démontrer le degré de mobilisation et de détermination du peuple congolais pour rejeter l’imposture au sommet de l’État congolais ; elles ont aussi révélé au monde entier la félonie d’un potentat qui tient à pérenniser le système d’occupation et de prédation de la RDC.
Pour avoir soumis la population congolaise à la misère, à la paupérisation, à l’insécurité permanente, à la tyrannie, à l’insécurité juridique, au manque d’éducation pour la jeunesse, M. Kabila ne pouvait pas espérer d’être gratifié d’un autre mandat électif, car son bilan demeure, à ce jour, catastrophique.
 Aucun leader du monde civilisé et de surcroît démocratique ne devrait s’afficher avec M. Kabila qui n’est pas le choix du peuple contre la volonté de l’écrasante majorité des Congolais qui avaient résolument choisi le changement aux élections du 28 Novembre 2011 en plébiscitant Etienne Tshisekedi wa Mulumba aux plus hautes charges de l’État.
Les hommes du régime kabiliste qui s’incrustent au pouvoir ont pris la décision irresponsable de ne pas  s’incliner devant le verdict des urnes, en décidant de gouverner par défi, recourant à la force des canons et à la terreur au quotidien contre le peuple congolais.
 La situation actuelle du Congo se résume aujourd’hui en ceci :
un « président »  et « gouvernement » illégitimes issus d’un holdup électoral ;  un « parlement » avec des « députés » en grande majorité nommés en lieu et place des vrais élus ;  un sénat  et des représentation provinciales hors mandat
et surtout une justice asservie, instrumentalisée pour pérenniser le régime, arrêter les dissidents politiques comme le camarade Eugène Diomi Ndongala, Président National de la Démocratie Chrétienne et porte-parole de la MPP, victime d’un harcèlement politique violent de longue date visant son élimination physique et cela  à cause de  son combat noble et pacifique pour la vérité des urnes. Voilà pourquoi tous les Jeunes acquis au changement demandent sa libération immédiate et sans conditions !
Les violations massives des droits civils et politiques ainsi que des droits de l’Homme font de la RDC le règne des antivaleurs :
Que dire de la récente dénonciation de l’Unicef des tueries des enfants défavorisés congolais  massacrés en plein jour à Kinshasa, par la police politique aux ordres du « Général » Kanyama alias « Esprit de Mort », avec l’excuse  de la lutte contre les bandes  d’inciviques ? Nous n’avons pas oublié que ces mêmes bandes d’inciviques ont été créés, soudoyées et armées par le pouvoir pour tuer les jeunes des partis qui ont gagnés les élections de novembre 2011. Le régime Kabila a poussé son cynisme jusqu’à traquer des enfants défavorisés tués par dizaines en pleine ville de Kinshasa, au nom de l’insécurité que ce même régime entretient pour terroriser les congolais et empêcher qu’ils réclament leurs droits civils et politiques  et l’imperium pour leur Président Elu, Etienne Tshisekedi wa Mulumba.
Face à ce tableau si sombre,  nous ne cèderons pas:
« De défaite en défaite, nous arriverons enfin  à la victoire », comme avait dit  Mao Tse Tung !
L’heure de l’unité de tous les jeunes du Congo acquis au changement  est arrivée, car la jeunesse et la Diaspora congolaise n’ont pas encore dit leur dernier mot,
« Nanu esili te ! »
« Nanu esili te ! »
« Nanu esili te ! »
 
Que vive la Ligue des Jeunes de l’Udps,
Que vive le Président Elu, S.E. Etienne Tshsiekedi wa Mulumba
Fait à Kinshasa, le 28/11/2013
Pour la Ligue des Jeunes et les Alliés,
Nixon Lukusa,                                                      Freddy Pindi
S.G. à la Communication                                     Président


Les images vidéo dans les heures qui suivent 

http://wp.me/p18AQh-1YI

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH: COMMEMORATION DU 28/11/11: TSHISEKEDI HONORE DE SA PRESENCE LA MANIFESTATION DES JEUNES DES UDPS ET ALLIES A KINSHASA: "Nanu esili te ! "

Message  KOTA le 29/11/2013, 4:48 pm

Tshisekedi réitère son message d’espoir aux Congolais / TEMPETE DES TROPIQUES 29.11.13
par mpp le 29 novembre 2013

*
Commémoration de la date du 28 novembre 2011
Écrit par Stone
Vendredi, 29 Novembre 2013 08:48
Tshisekedi réitère son message d’espoir aux Congolais
Dans une communication lue pour la circonstance, la " Jeunesse congolaise acquise au changement " ne veut plus entendre parler d’une démocratie de pacotille, bradée et vidée de toute sa substance, et exige la libération immédiate du dissident politique Eugène Diomi Ndongala.
 
28 novembre 2011 – 28 novembre 2013, voici aujourd’hui deux ans, jour pour jour, que les Congolais se sont rendus en masse devant les bureaux de vote pour une alternance en élisant les nouveaux dirigeants de la République démocratique du Congo aussi bien du côté de la représentation nationale (législatives) que de la magistrature suprême (présidentielle). Les Kinois avaient bravé la pluie pour remplir ce devoir civique lors de cette journée inoubliable.
C’est dans cette optique que la ligue des Jeunes de l’Udps, la ligue des Femmes de l’Udps, les délégués des représentations de la jeunesse de la MPP ainsi que des partis alliés, tous unis en mémoire des martyrs du 26 novembre 2011 et des victimes de la répression et de l’intolérance  politique de décembre 2011 jusqu’à ce jour, ont commémoré cette douloureuse date qui aurait dû marquer la victoire de la démocratie. La surprise de cet évènement, c’est Etienne Tshisekedi qui a personnellement effectué le déplacement de
l’esplanade du siège de son parti à Limete pour donner une autre dimension à cette manifestation. " Comme il a plu le 28 novembre 2011, il pleut encore aujourd’hui, deux ans après ; ce n’est pas un hasard car beaucoup de changement vont s’opérer ", a-t-il dit à la foule venue nombreuse pour cette circonstance. Une bonne façon pour l’inusable leader politique de réitérer le sens de sa lutte centrée sur l’espoir et la détermination de mettre en pratique quelque soit la longueur de la nuit son plan de bonne gouvernance de la RDC.
Prenant la parole, la " Jeunesse congolaise acquise au changement ne veut plus entendre parler d’une démocratie de pacotille,  bradée  et vidée de toute sa substance car les dérives qui se constatent  risquent d’hypothéquer le  futur de toute une génération, notre génération… ".
Cette Jeunesse congolaise " ne veut pas seulement voter : elle veut aussi élire ses leaders et les voir exercer librement leur mandat, selon les règles de l’alternance politique ".
Pour les combattants de l’Udps et alliés, les élections présidentielle et législatives de novembre 2011 ont eu l’avantage de démontrer le degré de mobilisation et de détermination du peuple congolais soucieux de l’alternance.
La situation actuelle du Congo, ont-ils poursuivi, se résume aujourd’hui en des dirigeants illégitimes, une Assemblée nationale composée dans sa majorité de " députés " nommés en lieu et place de vrais élus, d’un Sénat et des représentations provinciales hors mandat, d’une justice " instrumentalisée pour arrêter les dissidents politiques comme le camarade Eugène Diomi Ndongala, président national de la Démocratie Chrétienne (DC) et porte-parole de la MPP, victime d’un harcèlement politique violent de longue date à cause de  son combat noble et pacifique pour la vérité des urnes ".
Voilà pourquoi les Jeunes acquis au changement demandent sa libération immédiate et sans conditions !
 
Dans un autre registre, " les violations massives des droits civils et politiques ainsi que des droits de l’Homme font de la RDC le règne des antivaleurs ", allusion faite à la récente dénonciation de l’Unicef sur les enfants défavorisés congolais dont les comptes sont réglés en plein jour à Kinshasa, sous couvert de la lutte contre les bandes  d’inciviques.
Or, rappellent-ils, ces mêmes bandes d’inciviques ont été créées, soudoyées et armées par ceux-là même qui se retournent aujourd’hui contre eux, pour s’attaquer à certains partis et personnalités politiques de l’opposition lors des élections de novembre 2011.
On se rappellera, par exemple, la mise à sac du siège de l’Udps par des kuluna bien identifiés et connus des autorités, dans l’impunité la plus totale. C’est tard dans la soirée que cette manifestation a pris fin, dans la satisfaction la plus totale de la population ravie de revoir Etienne Tshisekedi en parfaite santé, avec un message d’espoir et de détermination de mener la lutte jusqu’au bout.
Mise à jour le Vendredi, 29 Novembre 2013 08:49

 
 http://democratiechretienne.org/2013/11/29/tshisekedi-reitere-son-message-despoir-aux-congolais-tempete-des-tropiques-29-11-13/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FLASH: COMMEMORATION DU 28/11/11: TSHISEKEDI HONORE DE SA PRESENCE LA MANIFESTATION DES JEUNES DES UDPS ET ALLIES A KINSHASA: "Nanu esili te ! "

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum