Les noirs toujours naifs a` la propagande occidentale; Nelson Mandela rejoignit la politique des blancs

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les noirs toujours naifs a` la propagande occidentale; Nelson Mandela rejoignit la politique des blancs

Message  Libre Examen le 29/12/2013, 7:32 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
"Le Mossad, sans le savoir, a entraîné Mandela en 1962
° http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/le-mossad-sans-le-savoir-a-entraine-mandela-en-1962_1309657.html
Les services secrets israéliens auraient entraîné un "stagiaire originaire de Rhodésie", David Mobasari, selon des documents déclassifiés. Le mossad a découvert après coup que ce pseudo était celui de Nelson Mandela.



Nelson Mandela en 1961. Des agents du Mossad, le service secret israélien, en poste en Ethiopie en 1962, ont formé sans le savoir Nelson Mandela au combat et à l'utilisation d'armes, selon un document rendu public par les Archives officielles israéliennes. AFP

Nelson Mandela "a été formé par les Éthiopiens au judo, au sabotage et au maniement d'armes", révèle une lettre, frappée de la mention "top secret", déclassifiée dimanche.
Cette lettre d'un responsable du Mossad au ministère des Affaires étrangères date du 11 octobre 1962. Elle évoque une conversation portant sur "un stagiaire en Ethiopie, David Mobasari, originaire de Rhodésie".
Selon le quotidien Haaretz, qui a révélé l'existence de ce document découvert par un chercheur israélien, le terme "Éthiopiens" désignait probablement les agents du Mossad en poste dans ce pays.

"Les Éthiopiens ont essayé d'en faire un sioniste"
Elle démontrerait que des agents du Mossad, le service secret israélien, en poste en Ethiopie en 1962, ont formé sans le savoir Nelson Mandela au combat et à l'utilisation d'armes.
"Il apparaît maintenant, au vu des photos dans les journaux sur l'arrestation du "mouron noir" (surnom de Mandela à l'époque, NDLR) en Afrique du Sud que ce stagiaire de Rhodésie utilisait un pseudonyme, et qu'il s'agit d'une seule et même personne", selon le texte. "Il a salué nos hommes par un 'shalom' (bonjour en hébreu) et était familier des question liées à la diaspora juive et à Israël. Il nous a fait l'impression d'un homme instruit", poursuit la lettre.
"Les Éthiopiens ont essayé d'en faire un sioniste", d'après ce rapport, précisant que le dénommé David Mobasari s'intéressait aux méthodes de la Haganah et des milices juives existant avant la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Les doutes de la Fondation Nelson Mandela
La Fondation Nelson Mandela a de son côté affirmé dans un communiqué "n'avoir trouvé aucune preuve dans les archives privées de Mandela (incluant son journal et ses notes de 1962) qu'il ait été en contact avec un agent israélien durant sa tournée en Afrique cette année-là".
Selon le communiqué de la Fondation Nelson Mandela, publié samedi, "Mandela a reçu une formation militaire de combattants de la liberté algériens au Maroc et de soldats éthiopiens à Kolef, près d'Addis Abeba, avant de revenir en Afrique du Sud en juillet 1962".
La mort de Mandela le 5 décembre a réveillé en Israël le souvenir embarrassant de la collusion passée avec l'Afrique du Sud de l'apartheid."


° http://www.haaretz.com/news/features/.premium-1.564412
° http://www.lefigaro.fr/international/2013/12/20/01003-20131220ARTFIG00324-mandela-aurait-ete-entraine-par-le-mossad-en-ethiopie.php
° http://www.jeuneafrique.com/actu/20131223T152807Z20131223T152735Z/le-mossad-a-entraine-a-son-insu-mandela-en-ethiopie.html
° http://www.slate.fr/monde/81407/mandela-mossad-entrainement-militaire-sioniste
° http://www.causeur.fr/nelson-mandela-une-histoire-juive,25539
° http://www.france24.com/fr/20131220-nelson%20mandela-entraine-mossad-annees-60-israel-afrique-sud/
Compatriotiquement!=#3333ff]Il est bien possible qu'on ait voulu caché l'identité de Mandela à ses instructeurs juifs pour garder secret sa formation militaire des autorités sud-africaines. Toutefois, rien n'indique dans l'autobiographie de Mandela qu'il ait eu des instructeurs juifs lors de sa formation militaire en Éthiopie. Mandela n'y mentionne pas avoir eu des instructeurs juifs. Mandela ne cite que des instructeurs éthiopiens, et il semble bien que son identité leur était connue.

Vos interrogations, LE, sont bien stigmatisées ci-haut dans le positionnement de la Fondation Mandela et lisez bien les liens joints notamment celui substantiel de "Causeurs", un magazine du Net tenu par la sulfureuse E Levy !

A mon avis, il doit s'agir d'un jeu de positionnement sournois de l'Etat hébreux qui a entretenu toujours des relations ambiguës avec l'Afrique du Sud ! Ni Pères ni Netanyahou n'étaient présents à Soweto !
Ce qu'en même temps que la diaspora juive de la Rsa a joué un rôle notable dans la lutte anti-apartheid aux côtés de l'ANC (l'illustre communiste Joe Slovo, Golberg et Cie qui furent même parmi les condamnés de Rivonia et si je ne m'abuse Goldberg réussit à être exfiltré vers Israël au décours du procès...); en même temps Israêl entretint dès sa fondation des relations soutenues (industrio-commerciales et géo-stratégiques...) avec la Rsa ségrégationniste...
L'ANC alors très communiste et anti-impérialiste a toujours entretenu de bonnes relations et reçu des aides des mouvements libérationnistes et des Etats "anti-impérialistes" (Cuba, Libye, Iran, OLP...) forcément anti-israéliens...

Qu'un Mandela militant noir anti-apartheid sud-africain ait réussi à quitter clandestinement le pays pour l'Ethiopie dans les années critiques 60, on peut s'imaginer les complicités (peut-être des prolongements des services secrets hébreux de ses amis juifs toujours forts...) et que des instructeurs juifs dont l'Etat jouait (joue toujours) à tous les tableaux en Ethiopie l'y aient pris en charge reconnaissant bien son statut n'est pas utopique... Que Mandela l'ait su, cela non plus, vu sa connaissance et sa cohabitation du milieu juif à partir de son pays...Qu'il ait tu dans sa biographie comme ses héritiers et l'ANC officielle, on peut le comprendre aujourd'hui...
Le reste est à lire, à mon avis, à l'aune des récupérations et réinterprétations du moment : un certain froid envers Israël de la part des héritiers de Mandela et de l'ANC, un repositionnement en faveur de Mandela et de l'ANC du côté d'Israël...

Voilà ma petite lecture !



Compatriotiquement!

D'accord avec vous Dom, sauf que je ne pense pas que l'ANC ait vraiment été très communiste. On l'a accusé de l'être mais l'ANC a toujours été pour le droit de propriété et l'économie du marché. Ses politiques sociales et économiques peuvent cependant clairement être situées à gauche.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les noirs toujours naifs a` la propagande occidentale; Nelson Mandela rejoignit la politique des blancs

Message  ndonzwau le 29/12/2013, 11:35 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
"Le Mossad, sans le savoir, a entraîné Mandela en 1962
° http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/le-mossad-sans-le-savoir-a-entraine-mandela-en-1962_1309657.html
Les services secrets israéliens auraient entraîné un "stagiaire originaire de Rhodésie", David Mobasari, selon des documents déclassifiés. Le mossad a découvert après coup que ce pseudo était celui de Nelson Mandela.



Nelson Mandela en 1961. Des agents du Mossad, le service secret israélien, en poste en Ethiopie en 1962, ont formé sans le savoir Nelson Mandela au combat et à l'utilisation d'armes, selon un document rendu public par les Archives officielles israéliennes. AFP

Nelson Mandela "a été formé par les Éthiopiens au judo, au sabotage et au maniement d'armes", révèle une lettre, frappée de la mention "top secret", déclassifiée dimanche.
Cette lettre d'un responsable du Mossad au ministère des Affaires étrangères date du 11 octobre 1962. Elle évoque une conversation portant sur "un stagiaire en Ethiopie, David Mobasari, originaire de Rhodésie".
Selon le quotidien Haaretz, qui a révélé l'existence de ce document découvert par un chercheur israélien, le terme "Éthiopiens" désignait probablement les agents du Mossad en poste dans ce pays.

"Les Éthiopiens ont essayé d'en faire un sioniste"
Elle démontrerait que des agents du Mossad, le service secret israélien, en poste en Ethiopie en 1962, ont formé sans le savoir Nelson Mandela au combat et à l'utilisation d'armes.
"Il apparaît maintenant, au vu des photos dans les journaux sur l'arrestation du "mouron noir" (surnom de Mandela à l'époque, NDLR) en Afrique du Sud que ce stagiaire de Rhodésie utilisait un pseudonyme, et qu'il s'agit d'une seule et même personne", selon le texte. "Il a salué nos hommes par un 'shalom' (bonjour en hébreu) et était familier des question liées à la diaspora juive et à Israël. Il nous a fait l'impression d'un homme instruit", poursuit la lettre.
"Les Éthiopiens ont essayé d'en faire un sioniste", d'après ce rapport, précisant que le dénommé David Mobasari s'intéressait aux méthodes de la Haganah et des milices juives existant avant la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Les doutes de la Fondation Nelson Mandela
La Fondation Nelson Mandela a de son côté affirmé dans un communiqué "n'avoir trouvé aucune preuve dans les archives privées de Mandela (incluant son journal et ses notes de 1962) qu'il ait été en contact avec un agent israélien durant sa tournée en Afrique cette année-là".
Selon le communiqué de la Fondation Nelson Mandela, publié samedi, "Mandela a reçu une formation militaire de combattants de la liberté algériens au Maroc et de soldats éthiopiens à Kolef, près d'Addis Abeba, avant de revenir en Afrique du Sud en juillet 1962".
La mort de Mandela le 5 décembre a réveillé en Israël le souvenir embarrassant de la collusion passée avec l'Afrique du Sud de l'apartheid."


° http://www.haaretz.com/news/features/.premium-1.564412
° http://www.lefigaro.fr/international/2013/12/20/01003-20131220ARTFIG00324-mandela-aurait-ete-entraine-par-le-mossad-en-ethiopie.php
° http://www.jeuneafrique.com/actu/20131223T152807Z20131223T152735Z/le-mossad-a-entraine-a-son-insu-mandela-en-ethiopie.html
° http://www.slate.fr/monde/81407/mandela-mossad-entrainement-militaire-sioniste
° http://www.causeur.fr/nelson-mandela-une-histoire-juive,25539
° http://www.france24.com/fr/20131220-nelson%20mandela-entraine-mossad-annees-60-israel-afrique-sud/
Compatriotiquement!=#3333ff]Il est bien possible qu'on ait voulu caché l'identité de Mandela à ses instructeurs juifs pour garder secret sa formation militaire des autorités sud-africaines. Toutefois, rien n'indique dans l'autobiographie de Mandela qu'il ait eu des instructeurs juifs lors de sa formation militaire en Éthiopie. Mandela n'y mentionne pas avoir eu des instructeurs juifs. Mandela ne cite que des instructeurs éthiopiens, et il semble bien que son identité leur était connue.

Vos interrogations, LE, sont bien stigmatisées ci-haut dans le positionnement de la Fondation Mandela et lisez bien les liens joints notamment celui substantiel de "Causeurs", un magazine du Net tenu par la sulfureuse E Levy !

A mon avis, il doit s'agir d'un jeu de positionnement sournois de l'Etat hébreux qui a entretenu toujours des relations ambiguës avec l'Afrique du Sud ! Ni Pères ni Netanyahou n'étaient présents à Soweto !
Ce qu'en même temps que la diaspora juive de la Rsa a joué un rôle notable dans la lutte anti-apartheid aux côtés de l'ANC (l'illustre communiste Joe Slovo, Golberg et Cie qui furent même parmi les condamnés de Rivonia et si je ne m'abuse Goldberg réussit à être exfiltré vers Israël au décours du procès...); en même temps Israêl entretint dès sa fondation des relations soutenues (industrio-commerciales et géo-stratégiques...) avec la Rsa ségrégationniste...
L'ANC alors très communiste et anti-impérialiste a toujours entretenu de bonnes relations et reçu des aides des mouvements libérationnistes et des Etats "anti-impérialistes" (Cuba, Libye, Iran, OLP...) forcément anti-israéliens...

Qu'un Mandela militant noir anti-apartheid sud-africain ait réussi à quitter clandestinement le pays pour l'Ethiopie dans les années critiques 60, on peut s'imaginer les complicités (peut-être des prolongements des services secrets hébreux de ses amis juifs toujours forts...) et que des instructeurs juifs dont l'Etat jouait (joue toujours) à tous les tableaux en Ethiopie l'y aient pris en charge reconnaissant bien son statut n'est pas utopique... Que Mandela l'ait su, cela non plus, vu sa connaissance et sa cohabitation du milieu juif à partir de son pays...Qu'il ait tu dans sa biographie comme ses héritiers et l'ANC officielle, on peut le comprendre aujourd'hui...
Le reste est à lire, à mon avis, à l'aune des récupérations et réinterprétations du moment : un certain froid envers Israël de la part des héritiers de Mandela et de l'ANC, un repositionnement en faveur de Mandela et de l'ANC du côté d'Israël...

Voilà ma petite lecture !



Compatriotiquement!

D'accord avec vous Dom, sauf que je ne pense pas que l'ANC ait vraiment été très communiste. On l'a accusé de l'être mais l'ANC  a toujours été pour le droit de propriété et l'économie du marché. Ses politiques sociales et économiques peuvent cependant clairement être situées à gauche.

On aurait beaucoup à dire sur les relations entre communisme, anti-colonialisme, anti-impérialismes et mouvements de libération en général (y compris celui de l'anti-apartheid) ! Perso, j'en ai déjà dit un pauvre mot ici !

Vous ne me démentirez pas, je suppose, qu'il y'a bien relation parce que dogmatiquement le communisme présentait le corpus le plus abouti pour une libération sociale et économique des pauvres assujettis (=prolétaires) et chronologiquement les colonisés, les Sudafricains sujets de ségrégation... étaient sous le joug des capitalistes à l'Ouest et alliés objectifs des communistes à l'Est !
Parler de l'ANC pas "très communiste" comme de la plupart des pays du Tiers-Monde qui l'ont embrassé un moment et vu la trajectoire malheureuse du communisme lui-même peut devenir l'histoire de nos sociétés en général ?
Que n'a pu garder ou non l'ANC de sa prime "Charte de la Liberté" (1955), document de référence de son programme dans l'évolution de son combat ayant abouti à la "Nation Arc-en-Ciel ? C'est peut-être là notre réponse !

La nouvelle Constitution en a retenu les exigences de l'égalité raciale mais n'a pas repris les recommandations sur la nationalisation de l'industrie et des banques et la redistribution des terres... Qu'en est-il et qu'en sera-t-il sur les modalités d'application dans l'avenir notamment de cette réforme agraire prévue dans la Charte ?
Peut-on en conclure que l'ANC a rejeté là une mesure d'inspiration socialiste et qu'elle a cessé d'être "communiste" ?
Voilà un peu ma réponse à votre question sur son très probable passé communiste !


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les noirs toujours naifs a` la propagande occidentale; Nelson Mandela rejoignit la politique des blancs

Message  regarder et bien voir le 30/12/2013, 12:21 am

Mandela ordre de Malte; mefiez-vous des noirs du blanc. Quand les blancs honorent un noir, c'est qu'il leur a servi, sala keba:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les noirs toujours naifs a` la propagande occidentale; Nelson Mandela rejoignit la politique des blancs

Message  ndonzwau le 30/12/2013, 10:03 pm

regarder et bien voir a écrit:Mandela ordre de Malte; mefiez-vous des noirs du blanc. Quand les blancs honorent un noir, c'est qu'il leur a servi, sala keba:


C'est quoi encore, mon pauvre Mr, cette vaste fumisterie, ces foutaises idéologiques qui généralisent bêtement des cas spécifiques à en rendre les Noirs des victimes ataviquement consentantes, incapables de discuter et de gagner face et à côté des Blancs ???
J’hallucine qu’on en soit encore à encenser de telles crétineries, un si anachronique obscurantisme en le prenant pour une lumière !
Qu'avons-nous fait au Bon Dieu, nous pauvres Noirs, à partir à ce point perdants face aux Blancs en ayant peur de les affronter, à croire impossible notre dialogue avec eux d'égal à égal ?

Mais non Professeur Tournesol RBV, c'est une stupide auto-dévaluation que de s'imaginer qu'en tant que homme il y'ait un secret d'homme que nous ne pouvons percer, partager et apprivoiser (Ordre de Malte et alors ?) parce qu'il serait celui des Blancs et nous serions comme des sous-hommes parce que Noirs...
Comment ne pouvez-vous voir vos héros que morts, sacrifiés, martyrs ? Continuez comme çà et vous accomplirez bientôt toute votre trahison en assassinant tous les Noirs qui auront réussi à tenir debout devant les Blancs !

Mais que vous le vouliez ou non, cher RBV, il y’a de par le monde de petites têtes Noires qui tiennent têtes aux Blancs, qui sont approuvées par ces derniers pour leurs qualités qui ne trahissent en rien leur cause (noire); au contraire… Plus il en existera, plus les Noirs auront gagné et feront gagner leur Afrique …
Le reste n’est que stupide complexe d’infériorité à rebours, ânerie idéologique qui nous retarde !
Les meilleures filles et meilleurs fils de l’Afrique ne sont pas les vôtres qui auraient peur de se confronter aux Blancs mais ceux qui comme Mandela gagnent hauts la main devant eux et sont reconnus par eux pour leurs exploits qui honorent non seulement l’Afrique mais toute l’humanité !!!


Compatriotiquement !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les noirs toujours naifs a` la propagande occidentale; Nelson Mandela rejoignit la politique des blancs

Message  regarder et bien voir le 30/12/2013, 11:35 pm

ndonzwau a écrit:
regarder et bien voir a écrit:Mandela ordre de Malte; mefiez-vous des noirs du blanc. Quand les blancs honorent un noir, c'est qu'il leur a servi, sala keba:


C'est quoi encore, mon pauvre Mr, cette vaste fumisterie, ces foutaises idéologiques qui généralisent bêtement des cas spécifiques à en rendre les Noirs des victimes ataviquement consentantes, incapables de discuter et de gagner face et à côté des Blancs ???
J’hallucine qu’on en soit encore à encenser de telles crétineries, un si anachronique obscurantisme en le prenant pour une lumière !
Qu'avons-nous fait au Bon Dieu, nous pauvres Noirs, à partir à ce point perdants face aux Blancs en ayant peur de les affronter, à croire impossible notre dialogue avec eux d'égal à égal ?

Mais non Professeur Tournesol RBV, c'est une stupide auto-dévaluation que de s'imaginer qu'en tant que homme il y'ait un secret d'homme que nous ne pouvons percer, partager et apprivoiser (Ordre de Malte et alors ?) parce qu'il serait celui des Blancs et nous serions comme des sous-hommes parce que Noirs...
Comment ne pouvez-vous voir vos héros que morts, sacrifiés, martyrs ? Continuez comme çà et vous accomplirez bientôt toute votre trahison en assassinant tous les Noirs qui auront réussi à tenir debout devant les Blancs !

Mais que vous le vouliez ou non, cher RBV, il y’a de par le monde de petites têtes Noires qui tiennent têtes aux Blancs, qui sont approuvées par ces derniers pour leurs qualités qui ne trahissent en rien leur cause (noire); au contraire… Plus il en existera, plus les Noirs auront gagné et feront gagner leur Afrique …
Le reste n’est que stupide complexe d’infériorité à rebours, ânerie idéologique qui nous retarde !
Les meilleures filles et meilleurs fils de l’Afrique ne sont pas les vôtres qui auraient peur de se confronter aux Blancs mais ceux qui comme Mandela gagnent hauts la main devant eux et sont reconnus par eux pour leurs exploits qui honorent non seulement l’Afrique mais toute l’humanité !!!


Compatriotiquement !


Mr Ndozuawu, franchement tu me fait pitie' du fait que pour toi, quand quelqu'un n'est pas d'accord avec toi, tu recours a` la moquerie et au dedain. Jusqu'aujourdhui je n'ai jamais compris pourquoi les administrateurs et les moderateurs ne te reprimandent pas en public. Mais si j'essayais a` te retorquer au meme niveau de tes moqueries, c'est tout un monde de donneurs des lecons qui bondiront sur ce site. Je trouve que c'est vraiment moi qui doit se lamenter beaucoup sur toi parce que tu es tres faible a` convaincre les autres et tu recours facilement a` la moquerie.

Tu sais, ne me fais pas rire. Des fois quand les choses sont tres claires et visibles, il ne faut pas essayer de faire "une pretendue analyse". Ca te fait paraitre tres aventurieux quand tu cherches a` faire une analyses la` ou` on en a meme pas besoin car tout semble clair.

Moi j'ai tout simplement dit que ce n'est pas en vain que tous les dignitaires de ce monde ont accouru au funerail de mandela. C'est parce qu'il leur a servi a` sa sortie du prison, il a gobbe' leur politique, il est entre' dans leur systeme, akoti muziki na bango ya ba sectes et tant d'autres plus pires peut-etre que ce que j'ai cite'. La photo meme dit deja une grande partie de sa compromission. Et alors je ne vois pas en quoi tu veux tordre le sens de dire ce que tu as ecrit. Pour toi tu crois que tu as ecris, mais nga namoni tes reactions comme celles d'un enfant: toujours pret a` faire l'analyste, a` faire la fausse pretention quand meme les choses sont visibles.

Concernant tous tes qualificatifs que tu as cites' en mon endroit, je te dirais seulement Mr ne te flatte pas sur toi-meme, ne cherche pas a` te rendre ridicule pour rien et a` la fin etant ruse', tu joueras au victime, sois-en sur. Je t'ai toujours dit que ta fausse pretention et ton gonflement que tu as, fais-les aux autres pas chez moi. A` te lire, tu n'es meme pas un economiste, ni un politologue, ni un administrateur, ni un financier, ni un jurist, scientifique meme pas pour 5 %, les sciences appliquees' wana kutu oublions. Mais tu te permets de faire le gros, c'est vraiment de l'orgueil vide. S'il te plait, cesse de t'amoindrir mon cher, du calme. Tika ba mapeka ezanga tina comme ceux de la deuxieme republique. Tu vas te faire trop de mal sans le savoir.

Regarder et bien voir

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les noirs toujours naifs a` la propagande occidentale; Nelson Mandela rejoignit la politique des blancs

Message  Libre Examen le 30/12/2013, 11:36 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
"Le Mossad, sans le savoir, a entraîné Mandela en 1962
° http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/le-mossad-sans-le-savoir-a-entraine-mandela-en-1962_1309657.html
Les services secrets israéliens auraient entraîné un "stagiaire originaire de Rhodésie", David Mobasari, selon des documents déclassifiés. Le mossad a découvert après coup que ce pseudo était celui de Nelson Mandela.



Nelson Mandela en 1961. Des agents du Mossad, le service secret israélien, en poste en Ethiopie en 1962, ont formé sans le savoir Nelson Mandela au combat et à l'utilisation d'armes, selon un document rendu public par les Archives officielles israéliennes. AFP

Nelson Mandela "a été formé par les Éthiopiens au judo, au sabotage et au maniement d'armes", révèle une lettre, frappée de la mention "top secret", déclassifiée dimanche.
Cette lettre d'un responsable du Mossad au ministère des Affaires étrangères date du 11 octobre 1962. Elle évoque une conversation portant sur "un stagiaire en Ethiopie, David Mobasari, originaire de Rhodésie".
Selon le quotidien Haaretz, qui a révélé l'existence de ce document découvert par un chercheur israélien, le terme "Éthiopiens" désignait probablement les agents du Mossad en poste dans ce pays.

"Les Éthiopiens ont essayé d'en faire un sioniste"
Elle démontrerait que des agents du Mossad, le service secret israélien, en poste en Ethiopie en 1962, ont formé sans le savoir Nelson Mandela au combat et à l'utilisation d'armes.
"Il apparaît maintenant, au vu des photos dans les journaux sur l'arrestation du "mouron noir" (surnom de Mandela à l'époque, NDLR) en Afrique du Sud que ce stagiaire de Rhodésie utilisait un pseudonyme, et qu'il s'agit d'une seule et même personne", selon le texte. "Il a salué nos hommes par un 'shalom' (bonjour en hébreu) et était familier des question liées à la diaspora juive et à Israël. Il nous a fait l'impression d'un homme instruit", poursuit la lettre.
"Les Éthiopiens ont essayé d'en faire un sioniste", d'après ce rapport, précisant que le dénommé David Mobasari s'intéressait aux méthodes de la Haganah et des milices juives existant avant la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Les doutes de la Fondation Nelson Mandela
La Fondation Nelson Mandela a de son côté affirmé dans un communiqué "n'avoir trouvé aucune preuve dans les archives privées de Mandela (incluant son journal et ses notes de 1962) qu'il ait été en contact avec un agent israélien durant sa tournée en Afrique cette année-là".
Selon le communiqué de la Fondation Nelson Mandela, publié samedi, "Mandela a reçu une formation militaire de combattants de la liberté algériens au Maroc et de soldats éthiopiens à Kolef, près d'Addis Abeba, avant de revenir en Afrique du Sud en juillet 1962".
La mort de Mandela le 5 décembre a réveillé en Israël le souvenir embarrassant de la collusion passée avec l'Afrique du Sud de l'apartheid."


° http://www.haaretz.com/news/features/.premium-1.564412
° http://www.lefigaro.fr/international/2013/12/20/01003-20131220ARTFIG00324-mandela-aurait-ete-entraine-par-le-mossad-en-ethiopie.php
° http://www.jeuneafrique.com/actu/20131223T152807Z20131223T152735Z/le-mossad-a-entraine-a-son-insu-mandela-en-ethiopie.html
° http://www.slate.fr/monde/81407/mandela-mossad-entrainement-militaire-sioniste
° http://www.causeur.fr/nelson-mandela-une-histoire-juive,25539
° http://www.france24.com/fr/20131220-nelson%20mandela-entraine-mossad-annees-60-israel-afrique-sud/
Compatriotiquement!=#3333ff]Il est bien possible qu'on ait voulu caché l'identité de Mandela à ses instructeurs juifs pour garder secret sa formation militaire des autorités sud-africaines. Toutefois, rien n'indique dans l'autobiographie de Mandela qu'il ait eu des instructeurs juifs lors de sa formation militaire en Éthiopie. Mandela n'y mentionne pas avoir eu des instructeurs juifs. Mandela ne cite que des instructeurs éthiopiens, et il semble bien que son identité leur était connue.

Vos interrogations, LE, sont bien stigmatisées ci-haut dans le positionnement de la Fondation Mandela et lisez bien les liens joints notamment celui substantiel de "Causeurs", un magazine du Net tenu par la sulfureuse E Levy !

A mon avis, il doit s'agir d'un jeu de positionnement sournois de l'Etat hébreux qui a entretenu toujours des relations ambiguës avec l'Afrique du Sud ! Ni Pères ni Netanyahou n'étaient présents à Soweto !
Ce qu'en même temps que la diaspora juive de la Rsa a joué un rôle notable dans la lutte anti-apartheid aux côtés de l'ANC (l'illustre communiste Joe Slovo, Golberg et Cie qui furent même parmi les condamnés de Rivonia et si je ne m'abuse Goldberg réussit à être exfiltré vers Israël au décours du procès...); en même temps Israêl entretint dès sa fondation des relations soutenues (industrio-commerciales et géo-stratégiques...) avec la Rsa ségrégationniste...
L'ANC alors très communiste et anti-impérialiste a toujours entretenu de bonnes relations et reçu des aides des mouvements libérationnistes et des Etats "anti-impérialistes" (Cuba, Libye, Iran, OLP...) forcément anti-israéliens...

Qu'un Mandela militant noir anti-apartheid sud-africain ait réussi à quitter clandestinement le pays pour l'Ethiopie dans les années critiques 60, on peut s'imaginer les complicités (peut-être des prolongements des services secrets hébreux de ses amis juifs toujours forts...) et que des instructeurs juifs dont l'Etat jouait (joue toujours) à tous les tableaux en Ethiopie l'y aient pris en charge reconnaissant bien son statut n'est pas utopique... Que Mandela l'ait su, cela non plus, vu sa connaissance et sa cohabitation du milieu juif à partir de son pays...Qu'il ait tu dans sa biographie comme ses héritiers et l'ANC officielle, on peut le comprendre aujourd'hui...
Le reste est à lire, à mon avis, à l'aune des récupérations et réinterprétations du moment : un certain froid envers Israël de la part des héritiers de Mandela et de l'ANC, un repositionnement en faveur de Mandela et de l'ANC du côté d'Israël...

Voilà ma petite lecture !



Compatriotiquement!

D'accord avec vous Dom, sauf que je ne pense pas que l'ANC ait vraiment été très communiste. On l'a accusé de l'être mais l'ANC  a toujours été pour le droit de propriété et l'économie du marché. Ses politiques sociales et économiques peuvent cependant clairement être situées à gauche.

On aurait beaucoup à dire sur les relations entre communisme, anti-colonialisme, anti-impérialismes et mouvements de libération en général (y compris celui de l'anti-apartheid) ! Perso, j'en ai déjà dit un pauvre mot ici !

Vous ne me démentirez pas, je suppose, qu'il y'a bien relation parce que dogmatiquement le communisme présentait le corpus le plus abouti pour une libération sociale et économique des pauvres assujettis (=prolétaires) et chronologiquement les colonisés, les Sudafricains sujets de ségrégation... étaient sous le joug des capitalistes à l'Ouest et alliés objectifs des communistes à l'Est !
Parler de l'ANC pas "très communiste" comme de la plupart des pays du Tiers-Monde qui l'ont embrassé un moment et vu la trajectoire malheureuse du communisme lui-même peut devenir l'histoire de nos sociétés en général ?
Que n'a pu garder ou non l'ANC de sa prime "Charte de la Liberté" (1955), document de référence de son programme dans l'évolution de son combat ayant abouti à la "Nation Arc-en-Ciel ? C'est peut-être là notre réponse !

La nouvelle Constitution en a retenu les exigences de l'égalité raciale mais n'a pas repris les recommandations sur la nationalisation de l'industrie et des banques et la redistribution des terres... Qu'en est-il et qu'en sera-t-il sur les modalités d'application dans l'avenir notamment de cette réforme agraire prévue dans la Charte ?
Peut-on en conclure que l'ANC a rejeté là une mesure d'inspiration socialiste et qu'elle a cessé d'être "communiste" ?
Voilà un peu ma réponse à votre question sur son très probable passé communiste !


Compatriotiquement!


Mandela lui-même en a dit beaucoup. Voici ce qu'il dit de la charte de la liberté en 1956 :


"Some in the ANC, particularly the Africanist contingent, who were anti-Communist and antiwhite, objected to the charter as being a design for a radically different South Africa from the one the ANC had called for throughout its history. They claimed the charter favored socialist order and believed the COD and white Communists had had a disproportionate influence on its ideology. In June 1956, in the monthly journal Liberation, I pointed out that the charter endorsed private enterprise and would allow capitalism to flourish among Africans for the first time. The charter guaranteed that when freedom came, Africans would have the opportunity to own their own businesses in their own names, to own their own houses and property, in short, to prosper as capitalists and entrepreneurs. The charter does not speak about eradication of classes and private property, or public ownership of the means of production, or promulgate any of the tenets of scientific socialism. The clause discussing the possible nationalization of the mines, the banks, and monopoly industries was an action that needed to be taken if the economy was not to be solely owned and operated by white businessmen.

The charter was in fact a revolutionary document precisely because the changes it envisioned could not be achieved without radically altering the economic and political structure of South Africa. It was not meant to be capitalist or socialist but a melding together of the people’s demands to end the oppression." Nelson Mandela, The Long Walk to Freedom.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les noirs toujours naifs a` la propagande occidentale; Nelson Mandela rejoignit la politique des blancs

Message  ndonzwau le 31/12/2013, 2:16 am

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
"Le Mossad, sans le savoir, a entraîné Mandela en 1962
° http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/le-mossad-sans-le-savoir-a-entraine-mandela-en-1962_1309657.html
Les services secrets israéliens auraient entraîné un "stagiaire originaire de Rhodésie", David Mobasari, selon des documents déclassifiés. Le mossad a découvert après coup que ce pseudo était celui de Nelson Mandela.



Nelson Mandela en 1961. Des agents du Mossad, le service secret israélien, en poste en Ethiopie en 1962, ont formé sans le savoir Nelson Mandela au combat et à l'utilisation d'armes, selon un document rendu public par les Archives officielles israéliennes. AFP
(...)
Compatriotiquement!

=#3333ff]Il est bien possible qu'on ait voulu caché l'identité de Mandela à ses instructeurs juifs pour garder secret sa formation militaire des autorités sud-africaines. Toutefois,(...)

Vos interrogations, LE, sont bien stigmatisées ci-haut dans le positionnement de la Fondation Mandela et lisez bien les liens joints notamment celui substantiel de "Causeurs", un magazine du Net tenu par la sulfureuse E Levy !
(...)
L'ANC alors très communiste et anti-impérialiste a toujours entretenu de bonnes relations et reçu des aides des mouvements libérationnistes et des Etats "anti-impérialistes" (Cuba, Libye, Iran, OLP...) forcément anti-israéliens...

Qu'un Mandela militant noir anti-apartheid sud-africain ait réussi à quitter clandestinement le pays pour l'Ethiopie dans les années critiques 60, on peut s'imaginer les complicités (peut-être des prolongements des services secrets hébreux de ses amis juifs toujours forts...) et que des instructeurs juifs dont l'Etat jouait (joue toujours) à tous les tableaux en Ethiopie l'y aient pris en charge reconnaissant bien son statut n'est pas utopique... Que Mandela l'ait su, cela non plus, vu sa connaissance et sa cohabitation du milieu juif à partir de son pays...Qu'il ait tu dans sa biographie comme ses héritiers et l'ANC officielle, on peut le comprendre aujourd'hui...
Le reste est à lire, à mon avis, à l'aune des récupérations et réinterprétations du moment : un certain froid envers Israël de la part des héritiers de Mandela et de l'ANC, un repositionnement en faveur de Mandela et de l'ANC du côté d'Israël...

Voilà ma petite lecture !

Compatriotiquement!

D'accord avec vous Dom, sauf que je ne pense pas que l'ANC ait vraiment été très communiste. On l'a accusé de l'être mais l'ANC  a toujours été pour le droit de propriété et l'économie du marché. Ses politiques sociales et économiques peuvent cependant clairement être situées à gauche.

On aurait beaucoup à dire sur les relations entre communisme, anti-colonialisme, anti-impérialismes et mouvements de libération en général (y compris celui de l'anti-apartheid) ! Perso, j'en ai déjà dit un pauvre mot ici !

Vous ne me démentirez pas, je suppose, qu'il y'a bien relation parce que dogmatiquement le communisme présentait le corpus le plus abouti pour une libération sociale et économique des pauvres assujettis (=prolétaires) et chronologiquement les colonisés, les Sudafricains sujets de ségrégation... étaient sous le joug des capitalistes à l'Ouest et alliés objectifs des communistes à l'Est !
Parler de l'ANC pas "très communiste" comme de la plupart des pays du Tiers-Monde qui l'ont embrassé un moment et vu la trajectoire malheureuse du communisme lui-même peut devenir l'histoire de nos sociétés en général ?
Que n'a pu garder ou non l'ANC de sa prime "Charte de la Liberté" (1955), document de référence de son programme dans l'évolution de son combat ayant abouti à la "Nation Arc-en-Ciel ? C'est peut-être là notre réponse !

La nouvelle Constitution en a retenu les exigences de l'égalité raciale mais n'a pas repris les recommandations sur la nationalisation de l'industrie et des banques et la redistribution des terres... Qu'en est-il et qu'en sera-t-il sur les modalités d'application dans l'avenir notamment de cette réforme agraire prévue dans la Charte ?
Peut-on en conclure que l'ANC a rejeté là une mesure d'inspiration socialiste et qu'elle a cessé d'être "communiste" ?
Voilà un peu ma réponse à votre question sur son très probable passé communiste !

Compatriotiquement!

Mandela lui-même en a dit beaucoup. Voici ce qu'il dit de la charte de la liberté en 1956 :

"Some in the ANC, particularly the Africanist contingent, who were anti-Communist and antiwhite, objected to the charter as being a design for a radically different South Africa from the one the ANC had called for throughout its history. They claimed the charter favored socialist order and believed the COD and white Communists had had a disproportionate influence on its ideology. In June 1956, in the monthly journal Liberation, I pointed out that the charter endorsed private enterprise and would allow capitalism to flourish among Africans for the first time. The charter guaranteed that when freedom came, Africans would have the opportunity to own their own businesses in their own names, to own their own houses and property, in short, to prosper as capitalists and entrepreneurs. The charter does not speak about eradication of classes and private property, or public ownership of the means of production, or promulgate any of the tenets of scientific socialism. The clause discussing the possible nationalization of the mines, the banks, and monopoly industries was an action that needed to be taken if the economy was not to be solely owned and operated by white businessmen.

The charter was in fact a revolutionary document precisely because the changes it envisioned could not be achieved without radically altering the economic and political structure of South Africa. It was not meant to be capitalist or socialist but a melding together of the people’s demands to end the oppression." Nelson Mandela, The Long Walk to Freedom.

Tout à fait, LE !
"Mandela lui-même en a dit beaucoup" bien sûr mais c'est aussi dès 1956 la vision aiguisée de toute sortie de domination politique, économique et sociale, de toute issue du féodalisme, du colonialisme... ou les sociétés devaient se libérer du joug des puissances traditionnelles économiques, sociales et politiques vers une démocratisation socio-politique et de la propriété... C'est au delà, disais-je, l'histoire de toutes les sociétés quelque chemin politique et économique elles aient emprunté... C'est particulièrement l'histoire de nos sociétés anciennement colonisées et encore plus celle de la société sudafricaine qui souffrait d'une colonisation de peuplement très anciennement implantée que les colons étaient devenus autochtones... En passer idéalement par une rupture radicale(!), une révolution pour une meilleure suite...

Mais c'est aussi le projet dogmatisé et l'histoire du communisme
: ce n'est pas en vain que les aspects de nationalisation et de réformes agraires dont il est question dans la Charte Sudafricaine aient été théorisés et beaucoup appliqués dans le système et les pays "communistes" !
On remarquera au passage que ces exigences élaborées dans la Charte en 1955-56 dans l'ancienne Union Sud-Africaine alors en pleine domination ségrégationniste du pouvoir blanc et en pleine Guerre froide opposant "capitalistes à l'Ouest et Communistes à l'Est" n'ont pas toutes été retenues en 1994 alors que le modèle communiste avait largement démontré ses faiblesses dans les pays où il avait cours !


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les noirs toujours naifs a` la propagande occidentale; Nelson Mandela rejoignit la politique des blancs

Message  Libre Examen le 31/12/2013, 4:38 am

ndonzwau a écrit:
[...] Tout à fait, LE !
"Mandela lui-même en a dit beaucoup" bien sûr mais c'est aussi dès 1956 la vision aiguisée de toute sortie de domination politique, économique et sociale, de toute issue du féodalisme, du colonialisme... ou les sociétés devaient se libérer du joug des puissances traditionnelles économiques, sociales et politiques vers une démocratisation socio-politique et de la propriété... C'est au delà, disais-je, l'histoire de toutes les sociétés quelque chemin politique et économique elles aient emprunté...
C'est particulièrement l'histoire de nos sociétés anciennement colonisées et encore plus celle de la société sudafricaine qui souffrait d'une colonisation de peuplement très anciennement implantée que les colons étaient devenus autochtones... En passer idéalement par une rupture radicale(!), une révolution pour une meilleure suite...

Mais c'est aussi le projet dogmatisé et l'histoire du communisme
: ce n'est pas en vain que les aspects de nationalisation et de réformes agraires dont il est question dans la Charte Sudafricaine aient été théorisés et beaucoup appliqués dans le système et les pays "communistes" !
On remarquera au passage que ces exigences élaborées dans la Charte en 1955-56 dans l'ancienne Union Sud-Africaine alors en pleine domination ségrégationniste du pouvoir blanc et en pleine Guerre froide opposant "capitalistes à l'Ouest et Communistes à l'Est" n'ont pas toutes été retenues en 1994 alors que le modèle communiste avait largement démontré ses faiblesses dans les pays où il avait cours !


Compatriotiquement!



Convenons que toutes les économies sont, aujourd'hui, à divers degré, communistes ou, autrement, toutes les économies sont, aujourd'hui, à l'exception peut-être de la Corée  du Nord, à divers degré, capitalistes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les noirs toujours naifs a` la propagande occidentale; Nelson Mandela rejoignit la politique des blancs

Message  ndonzwau le 31/12/2013, 10:12 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
[...] Tout à fait, LE !
"Mandela lui-même en a dit beaucoup" bien sûr mais c'est aussi dès 1956 la vision aiguisée de toute sortie de domination politique, économique et sociale, de toute issue du féodalisme, du colonialisme... ou les sociétés devaient se libérer du joug des puissances traditionnelles économiques, sociales et politiques vers une démocratisation socio-politique et de la propriété... C'est au delà, disais-je, l'histoire de toutes les sociétés quelque chemin politique et économique elles aient emprunté...
C'est particulièrement l'histoire de nos sociétés anciennement colonisées et encore plus celle de la société sudafricaine qui souffrait d'une colonisation de peuplement très anciennement implantée que les colons étaient devenus autochtones... En passer idéalement par une rupture radicale(!), une révolution pour une meilleure suite...

Mais c'est aussi le projet dogmatisé et l'histoire du communisme
: ce n'est pas en vain que les aspects de nationalisation et de réformes agraires dont il est question dans la Charte Sudafricaine aient été théorisés et beaucoup appliqués dans le système et les pays "communistes" !
On remarquera au passage que ces exigences élaborées dans la Charte en 1955-56 dans l'ancienne Union Sud-Africaine alors en pleine domination ségrégationniste du pouvoir blanc et en pleine Guerre froide opposant "capitalistes à l'Ouest et Communistes à l'Est" n'ont pas toutes été retenues en 1994 alors que le modèle communiste avait largement démontré ses faiblesses dans les pays où il avait cours !

Compatriotiquement!


Convenons que toutes les économies sont, aujourd'hui, à divers degré, communistes ou, autrement, toutes les économies sont, aujourd'hui, à l'exception peut-être de la Corée  du Nord, à divers degré, capitalistes.

Permettez-moi, cher LE, de vous laisser pleinement responsable de vos affirmations sinon nous nous embarquerions dans un dialogue sur les économies (politiques) du monde que mes connaissances basiques en la matière risquent beaucoup de ne pouvoir assurer...

Juste un mot :

Capitalisme et communisme sont quelque part d'abord des "idéologies" desquelles se réclameraient encore la majorité des Etats aujourd'hui pour le premier et très très peu pour le second !
Quasi absence aujourd'hui des "pays communistes", je parlerais donc du communisme avec beaucoup de pincettes; juste à dire que cela n'offre pas pour autant des "pays capitalistes" un visage unique...
Si leur paradigme du "droit à la propriété (privée)", de la "loi du marché et du profit" est respecté partout, la réalité sur le terrain entre les "conservateurs" aux Usa, UK... et les "socialistes ou socio-démocrates" en France, Allemagne... nous montre une palette des conjugaisons du rôle des Etats dans l'économie et des choix de justice sociale...
Et cela varie même parfois au sein de ces entités selon les conjectures (voir les diverses décisions parfois inédites en rapport avec la dernière crise aux Usa, les nationalisations puis les rétrocessions ou les privatisations des dernières décennies en France...)...

Pour revenir à Mandela et à l'ANC : dans ce sens, c'est certain que Mandela n'a sûrement jamais été communiste (ses réticences dataient d'ailleurs de bien avant 1956) mais l'ANC qui a vite adopté une vision économique d'inspiration communiste, nettement moins ! Tant mieux à sa place de colonisée appliquée à se sortir de cet état, avais-je dit !
Pour mieux l'appréhender faisons la comparaison non avec les envahisseurs boers s'installant sur les terres africaines mais aux hordes d'Européens envahissant un siècle plutôt le Nouveau Monde : ils s'y voyaient colonisateurs capitalistes, indépendants de tout Etat plutôt que collectivistes communisants... Passons !


Bref, selon moi, plutôt que la thèse d'une économie mi-capitaliste mi-communisme, je vois plutôt une économie politique "capitaliste" qui a toujours offert des variations pratiques selon les sensibilités de ses animateurs, selon les contrées, selon les époques... Cette flexibilité est peut-être l'une de ses forces...Ne m'en demandez pas plus d'explications, je ne tiendrais pas la route pour vous répondre...



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les noirs toujours naifs a` la propagande occidentale; Nelson Mandela rejoignit la politique des blancs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum