Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Troll le 31/12/2013, 8:52 pm

Wink Empereur HH

L´hypothèse d´une implication de John ..est plus crédible cat pirat Ce que John a été chef d´état-major de la Force Aérienne avant de devenir le boss de la Police..quand on fait la lecture du rapport des massacres de Bundu Dia Kongo, on tombe sur une unité speciale de la Force Aérienne que John avait amené avec lui dans la police What a Face What a Face 
D´où le premier indice d´une attaque á Ndjili..où John possede encore..de l´influence tongue tongue 

Vous remarquez sans doute que la police á été...presque invisible alors que l´ex Circo siège des unités speciales de la police se trouve pas si loin de l´immeuble de la RNTC...mais la Garde Républicaine qui est logée á Camp Tshatshi est venue faire le menage Like a Star @ heaven 

Pire, Raus Chelwa ex reponsable de la police au Kongo Central..était celui qui devait prendre la place de John..étant orginaire du Katanga Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Razz 

L´article de www.rfi.fr "Panique á Kin" semble tenir la même analyse... silent pale pale pale 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  regarder et bien voir le 31/12/2013, 8:59 pm

Ca revient au meme: que ce soit la version de Spiritus, de la video presentee' par Admin Hiro, mon point de vue et celui des autres; on trouve que l'hypothese d'un complot demeure, que les jeunes gens qui sont morts, ont ete' utilises'. Que Dieu fasse justice prompte a` tous les tueurs et leurs commanditaires de ce complot qui ont sacrifie' ces pauvres jeunes gens. C'est ca ma seule et unique preoccupation.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Mathilde le 31/12/2013, 9:10 pm


RDC
RDC - Paul-Joseph Mukungubila : "Ils nous ont massacrés pour rien
"




Vingt heures après les attaques simultanées de ses "frères" à Kinshasa, Lubumbashi, et Kindu, le pasteur Paul-Joseph Mukungubila livre à Jeune Afrique sa lecture des événements du 30 décembre. Il accuse notamment les autorités congolaises d'avoir "massacré" ses adeptes alors qu'ils n'étaient pas armés, selon lui. Interview.
Plus de 100 personnes tuées en une journée. Kinshasa a revu à la hausse, le 31 décembre, le bilan des attaques de la veille dans la capitale congolaise mais aussi à Lubumbashi et à Kindu commises par un groupe de personnes se réclamant du pasteur Paul-Joseph Mukungubila, candidat malheureux à la présidentielle de 2006 en RDC (0,35% au premier tour).
>> Lire aussi : quatre choses à savoir sur Paul-Joseph Mukungubila
Joint au téléphone par Jeune Afrique, l'investigateur présumé des attaques du 30 décembre s'est dit d'emblée "affecté" par ce lourd bilan. Paul-Joseph Mukungubila, père de "10 ou 12 enfants" (il ne se rappelle plus du "nombre exact"), soutient toutefois qu'il n'y a pas eu de préméditation de la part de ses "frères" qui ont attaqué les différents sites à Kinshasa (le siège de la télévision nationale congolaise, l'aéroport de N'djili et l'état-major de l'armée) et dans les autres villes du pays.
Jeune Afrique : Les personnes qui ont attaqué certains sites, le 30 décembre, à Kinshasa ont déclaré agir en votre nom. Vous reconnaissez-vous dans ces attaques ?
Paul-Joseph Mukungubila : mes frères ont agi ainsi parce que je venais d'être attaqué pour la cinquième fois par le pouvoir en place à Kinshasa. Il me reproche d'avoir écrit récemment deux lettres ouvertes dans lesquelles je dénonce l'imposture de Kanambe [nom attribué à Joseph Kabila, président de la RDC, par certains de ses détracteurs qui ne lui reconnaissent pas la nationalité congolaise, NDRL]. Celui qui est à la tête du pays n'a jamais digéré ma candidature à la présidentielle de 2006 parce qu'il craignait que je dévoile sa vraie identité. Il sait très bien que je suis le frère de Laurent-Désiré Kabila, l'ami de son père. Ce qui s'est passé le 30 décembre était commandité par le pouvoir. Avant-hier [le 29 décembre], les forces de l'ordre ont arrêté des enfants, accusés de distribuer ces lettres ouvertes. Puis, elles ont encerclé la maison d'un autre frère, avant d'attaquer ma résidence à Lubumbashi. C'est ainsi que, pris de colère, mes frères ont attaqué les différents sites à Kinshasa et à Kindu. Ce n'était pas prémédité. Mais un mouvement de colère par des civils non armés.
Pourquoi avoir envoyé vos "frères" dans cette entreprise qualifiée de "suicidaire" par le gouvernement congolais, vu leur nombre et leurs armes
.
Nous nous considérons déjà comme morts.
Je ne les ai pas envoyés. C'était un mouvement spontané. Mes frères ont réagi par la colère pour démontrer à cet homme [Joseph Kabila] ce dont nous sommes capables. De toutes les façons, nous nous considérons déjà comme morts.
Le bilan est lourd. Plus de 100 morts selon Kinshasa…
Je suis complément dépassé. Ils nous ont massacrés pour rien. Mes frères étaient en civil et sans armes.
Que répondez-vous à ceux qui soutiennent que les attaques du 30 décembre auraient un rapport avec le récent réaménagement à la tête de la police nationale congolaise ?
Je n'ai pas de problème avec Charles Bisengimana [récemment confirmé chef de la police nationale congolaise, en remplacement du général John Numbi, NDRL]. Mon problème, c'est celui qui se trouve à la tête du pays. Il ne faut pas chercher à changer de sujet.
Étes-vous en contact avec les miliciens indépendantistes Kata Katanga ?
Nullement. Dieu m'a donné la mission de défendre l'ensemble du Congo et non celle de le couper en morceaux.
On vous suspecte pourtant de recruter vos adeptes parmi les anciens miliciens maï-maï démobilisés ?
Ceux qui ont attaqué les différents sites à Kinshasa ne sont pas des anciens miliciens, mais de jeunes gens, étudiants, commerçants. Toutefois, il n'est pas interdit aux anciens combattants maï maï de se convertir et de croire en Dieu. Ils sont les bienvenus dans mon église pour apprendre la parole de Dieu.
Kinshasa dit que vous avez fui. Où êtes-vous en ce moment ?

(Rires). Non, je ne peux pas répondre à cette question pour des raisons de sécurité.

Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook





Lire l'article sur Jeuneafrique.com : RDC | RDC - Paul-Joseph Mukungubila : "Ils nous ont massacrés pour rien" | Jeuneafrique.com - le premier site

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Troll le 31/12/2013, 9:20 pm

lol!  Ah, l´identité de Kanambe revient á la surfacedrunken drunken 

Mama Mathilde, même sur www.rfi.fr l´article met en lumière une chose capitale: l´identité Rwandaise de Kanambe

Voyons comment les pro-Kanambe vont faire face á ces propos de Mukungubila qui traite Joé de Rwandais lol! lol! lol! 
Revoici le débat sur l´identité de Kanambe qui revient á la surface..á deux ans de la fin de son mandat   

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Libre Examen le 31/12/2013, 9:29 pm

SpirituS a écrit:OPPERATION SIGNER FARDS, DES OFFICIER OPS SUPERIEURS ONT VOULU
FAIRE PASSER UN MESSAGE D'AVERTISSEMENT A KABILA POUR DES
NOMINATIONS ET PROMESSES NON TENUES. [...]

SPIRITUS

SpirituS a écrit:JE M'EXCUSE POUR LES TYPOS MON SMS J LE FAIS AVEC MON PORTABLE.
EZALI GROGNE YA FARDC.. BA LINGAKI BA PROUVER REGIME QUE
BA KOKI KO FRAPPER A TOUT MOMENT. NA RTNC BA BOTOLAKI
BA SOLDA BA ARME BA KO TAKI NETI NA FILME. [...]

Qui peut bien entrer dans les têtes des FARDC pour comprendre ce qui s'y complotent. Nous connaissons leurs motivations depuis toujours. Leurs motivations ne sont pas nos motivations. Elles ne sont pas les motivations du peuple congolais.

Qu'on ne détourne pas notre attention. Les FARDC est le corps sur lequel ce régime repose. C'est le support de ce régime. Ce sont les FARDC qui maintiennent ce régime au pouvoir.

Nous faire croire qu'ils ont voulu donner une leçon comme quoi qu'ils peuvent frapper quand ils veulent ? Que ceux qui veulent y croire, y croient. Permettre à quelqu'un de s'organiser quand vous pouvez l'abattre tout de suite. Veut-on nous faire croire que le pouvoir actuel est pris en otage par les FARDC ! On croît rêver.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  NgongaEbeti le 31/12/2013, 10:45 pm

Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus sur ce faux prophete Mukungubila, il n'y a rien de mieux que les propres mots de l'individu pour le connaitre. En tout cas, les combattants de ce site et leurs fans vont se regaler car il reprend les memes mensonges dont vous vous abreuvez et qui motivent et soutiennent la haine aveugle que vous portez envers Joseph Kabila. Voila un exemple d'ou mene les mensonges de Ngbanda (un autre soit-disant pasteur!) lorsqu'ils germent dans des esprits deja instables!!!

Dans ces videos, qui ont ete poste il y plus de 2 ans, cet illumine declare meme sans rire que Dieu lui a dit qu'il allait susciter les morts pour voter pour lui en 2006 et l'installer sur le trone du Congo. Il se refere aux elections de 2006 ou il fut candidat. Bref, regardez et regalez vous...  Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy 


https://www.youtube.com/watch?v=qlvS877U9Ic
https://www.youtube.com/watch?v=az5dOqlXmRQ

Bref, tapez juste "Les heresies de Mukungubila" sur youtube et vous serez richement servi de la folie des grandeurs de ce monsieur.


Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Troll le 31/12/2013, 10:46 pm

 Suspect  Arrow Evil or Very Mad Razz France24

un élement sonore sur France24 où un temoin kinois affirme qu´il y a eu une attaque armée á l´immeuble de la RTNC..et les "gardes républicaines" qui assuraient la sécurité ont été tous liquidés avant que ...les agresseurs ne penetrent dans l´immeuble et se pointent dans un studio..

Tout comme l´attaque contre l´EMG était une attaque armée y compris celle de l´aéport où certains agent de la RVA ont trouvés la mort ainsi que les militaires qui y assuraient la garde Rolling Eyes  Rolling Eyes 

La thèse de frater SpirituS commence á se confirmer ..et le bout de la RPG-7 dont parlait l´Empereur HH..rend crédible la thèse des militaires auteurs de ces attaques Idea 

Le nombre des victimes montre sensiblement Suspect Suspect 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Libre Examen le 31/12/2013, 11:06 pm

Et ils auraient agi ainsi pour tout simplement montrer à la face du monde qu'ils peuvent faire tout ce qui leur passe par la tête sans s'inquiéter des conséquences qui peuvent s'ensuivre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Mathilde le 31/12/2013, 11:14 pm


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  zobattants le 31/12/2013, 11:23 pm

Bonne annee a tous!!!
je vais vous dire un petit secret que les occultistes ne veulent pas devoiler...
Ce qui s'est passe hier, c'est tout simplemet un sacrifice humain. Il falait sacrifier les humains pour satisfaire les dieux(demons) qui controlent l'afrique.
Que ceux qui croient qu'il s'agissait bien d'une action contre la stabilite du congo, mawa na bino. il vous faut developper le spiritus....
Oyo a tie tembe, atuna Tshisekedi, Mukungubila, et les autres. ils vont confirmer qu'a la fin de chaque annee il leur ai demande des sacrifices humains. Quoi de plus 'anormal' que sacrifier ses adaptes...
merci et safe holidays a tous.
ps: Pelerins, le jour est avance, la nuit approche. REstez eveiller.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  regarder et bien voir le 1/1/2014, 12:24 am

regarder et bien voir a écrit:
Mathilde a écrit:

Bandeko juste vous informer que suite ya musala nasalaki  sur les incidents d hier,bazali koluka nga epayi ya batu nga nayebi te po bakanga nga.
A vous d informer les autres car musala oyo pasi
i


JOURNALISTE EN DANGER!!!!

Les meurtriers de KINSHASA, sous la direction de Joseph Kabila, veulent mettre la main sur le journaliste ELIEZER NTAMBWE pour la seule raison qu'il a interviewé des militaires qui on dit clairement que des militaires proches des généraux BISENGIMANA et AMISI TANGO 4 faisaient partie des assaillant abattus....

Veuillez partager cette info...

Ah oui, je me disais aussi ca que la declaration de ce militaire denoncant les gardes de corps de Bisengemani a` ce coup va creer des problemes serieux. Ce qu'il faut faire abatama nanu meme pendant une semaine quelque part. Ba oyo bazalaka na contact na Eliezer bamemela ye messaye oyo. Merci

Batu balobaka Francais makasi peuvent nous eclairer. Traquer c'est arreter ou c'est pourchasser? Selon Congomikili ndeko Eliezer traque' a` Kinshasa a` cause des images d'hier. Asala keba penza. meme le soldat qui parlait des gardes corp de Bisengemani peut courir de grans risques.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Libre Examen le 1/1/2014, 1:35 am

http://www.youtube.com/watch?v=DYJVZrTwfoI


Dernière édition par Libre Examen le 1/1/2014, 4:15 pm, édité 3 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  mongo elombe le 1/1/2014, 2:21 am

Il a une page Facebook tokomi wapi botikela ye message congomikili baza na numéro na ye soki abatami te ils ne vont pas le rater.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Invité le 1/1/2014, 2:58 am

Bonne année 2014 ,bcp de nos fr et sr sont dans la misere d'autres pleurent sous la pluie dans la brousse subir des choses macabre pour seulement le fait d"être Congolais , mais sachez que si Dieu est avec nous qui sera contre nous ,gardez la foi en Jesus Christ notre sauveur .
Une chanson que je partages avec vous ,


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Mathilde le 1/1/2014, 3:23 am

Merci Del Cielo pour cette tres belle chanson    Bonne annee 2014 a toi aussi !! Que Dieu te benisse !!


laelce_luz del Cielo a écrit:Bonne année 2014 ,bcp de nos fr et sr sont dans la misere d'autres pleurent sous la pluie dans la brousse subir des choses macabre pour seulement le fait d"être Congolais  , mais sachez que si Dieu est avec nous qui sera contre nous ,gardez la foi en Jesus Christ notre sauveur .
Une chanson que je partages avec vous ,


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Mathilde le 1/1/2014, 3:27 am

regarder et bien voir a écrit:
Mathilde a écrit:

Bandeko juste vous informer que suite ya musala nasalaki  sur les incidents d hier,bazali koluka nga epayi ya batu nga nayebi te po bakanga nga.
A vous d informer les autres car musala oyo pasi
i


JOURNALISTE EN DANGER!!!!

Les meurtriers de KINSHASA, sous la direction de Joseph Kabila, veulent mettre la main sur le journaliste ELIEZER NTAMBWE pour la seule raison qu'il a interviewé des militaires qui on dit clairement que des militaires proches des généraux BISENGIMANA et AMISI TANGO 4 faisaient partie des assaillant abattus....

Veuillez partager cette info...

Ah oui, je me disais aussi ca que la declaration de ce militaire denoncant les gardes de corps de Bisengemani a` ce coup va creer des problemes serieux. Ce qu'il faut faire abatama nanu meme pendant une semaine quelque part. Ba oyo bazalaka na contact na Eliezer bamemela ye messaye oyo. Merci

REBV
Message recu 5/5.Merci !!
 

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  LORD MBAKAMA le 1/1/2014, 4:02 am

Lu pour vous sur facebook : ......A LA RTNC, SES FIDELES DECLARENT: " NOUS SOMMES VENUS LIBERER LE CONGO DES RWANDAIS" Kongolais, pasi mingi. Que voulez vous faire si c'est ne pas soutenir ceux qui sont sur place et qui agissent pour les memes causes que le votre? Ou voulez vous restez chante Kabila degage a Paris, Londres, Brussels...? Voici un homme qui combat depuis MOBUTU et qui est sur place pour soutenir le depart de KANAMBE et des Rwandais. Il a tout MON SOUTIEN mais vous qui critiquez et regardez encore sur Internet en lieu est place du sacrifice supreme, la vie pour la liberation du Congo, ALLEZ CHANTE KABILA DEGAGE AILLEURS! ICI, C'EST LA RESISTANCE EN ACTION et KANAMBE, BISENGEMANA partiront... Vous aurez des invitations après la LIBERATION pour venir CHANTE A KINSHASA.......

En danger de mort : http://likambonamabele.skyrock.com/3201948435-URGENT-17-Personnes-Femmes-et-Enfants-du-Past-MUKUNGUBILA-Kidnappes.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Mathilde le 1/1/2014, 3:11 pm



Pétition : Nous exigeons une enquête internationale au massacre du 30 décembre au Congo.

N'hésitez pas, signer et diffuser largement cette pétition. Vous verrez ce que nous ferons si nous atteignons plus de 50.000 signatures au mois de janvier. Ingeta

http://t.co/h2RDzPkDN4


http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/to-all-citizens-of-the-world-loving-peace-and-justice-demand-of-an-international-investigation-into-the-killing-of-unarmed-civilians-by-the-army-on-december-30-2013-in-drcongo?share_id=WGwTVzGord&utm_campaign=twitter_link_action_box&utm_medium=twitter&utm_source=share_petition

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Libre Examen le 1/1/2014, 4:16 pm

Libre Examen a écrit:http://www.youtube.com/watch?v=DYJVZrTwfoI

Dans cette vidéo, je ne peux reconnaître, très clairement, que des bâtons comme armes de la part des assaillants. Ca me semble être le même type de bâton qu'exhibe en trophée le soldat des FARDC interviewé dans une autre vidéo par Eliezer Ntambwe postée plus haut par La Thilde.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Mathilde le 1/1/2014, 6:55 pm

Libre Examen a écrit:
Libre Examen a écrit:http://www.youtube.com/watch?v=DYJVZrTwfoI

Dans cette vidéo, je ne peux reconnaître, très clairement, que des bâtons comme armes de la part des assaillants. Ca me semble être le même type de bâton qu'exhibe en trophée le soldat des FARDC interviewé dans une autre vidéo par Eliezer Ntambwe postée plus haut par La Thilde.

LE
Visionne cette video et tu comprendras....( le journaliste parle d'un lance- roquettes)
 Wink 


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Mathilde le 1/1/2014, 7:00 pm

Bandeko bolanda video oyo ba kinois balobi coup d'état ya lobi ezali theatre ya pouvoir looool voici ce que j'attendais,les congolais ne sont plus dupes,ils ont compris que ce qui s'est passé hier n'est qu'une mise en scène du pouvoir en place dans le but de terroriser la population,beaucoup d'innocents sont morts,le nombre de victimes dépasse le nombre qu'on nous a donné officiellement,les kinois n'attendent que le départ de ce gouvernement incompétent et insensible à la misère de la population,ils exigent leur départ immédiat pour faire place à la vérité des urnes;et les kinois donnent aussi les raisons du manque de mobilisation aux manifestations dans la rue comme les marches par ex.
Les kinois parlent de l'incompétence et du manque d'amour d'un gouvernement qui est à la base de toutes leurs souffrances....et toujours et encore Mende pour ne citer que lui qui ment comme il respire !RLPDA
Bravo à toi ma soeur Gudule Bisengo,tu fais un travail de conscientisation remarquable sur le terrain,nous sommes ensemble et c'est ça qu'il faut:VAINCRE LA PEUR !
Le peuple d'abord ingetaaa



_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Libre Examen le 1/1/2014, 7:15 pm

Mathilde a écrit:
Libre Examen a écrit:
Libre Examen a écrit:http://www.youtube.com/watch?v=DYJVZrTwfoI

Dans cette vidéo, je ne peux reconnaître, très clairement, que des bâtons comme armes de la part des assaillants. Ca me semble être le même type de bâton qu'exhibe en trophée le soldat des FARDC interviewé dans une autre vidéo par Eliezer Ntambwe postée plus haut par La Thilde.

LE
Visionne cette video et tu comprendras....( le journaliste parle d'un lance- roquettes)
 Wink 


C'est possible. Mais les journalistes font parfois du sensationnalisme. Celui-ci me semble vouloir présenter les assaillants comme ayant étés bien armés et me semble vouloir accréditer la version du pouvoir. Il est tout de même curieux qu'on ait pas présenté sur le coup les armes récupérées par les FARDC. On a seulement présenté des cadavres sans armes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Mathilde le 1/1/2014, 8:15 pm

URGENT! 17 Personnes, Femmes et Enfants du Past. MUKUNGUBILA Kidnappés par les militaires de Kabila





No comment !!!

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  ndonzwau le 1/1/2014, 8:58 pm

"Alors que le Congo demeure fragile, l’ONU ne doit pas porter son effort ailleurs"
°http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2014/01/01/alors-que-le-congo-demeure-fragile-lonu-ne-doit-pas-porter-son-effort-ailleurs/
(...)
Cela étant, bien des questions subsistent à propos de l’attaque survenue la veille du Nouvel An…


Des « terroristes », disposant de « pauvres moyens » et désireux de « perturber les fêtes »? Souhaitant calmer les esprits, Lambert Mende, Ministre de l’Information et porte parole du gouvernement congolais, a, quelques heures après l’alerte qui a secoué Kinshasa, essayé de minimiser la portée de l’attaque qui avait eu lieu, lundi matin, en trois points névralgiques de la capitale : le camp militaire Tshatchi, l’aéroport de N’Djili et le bâtiment de la radio télévision nationale RTNC, faisant une quarantaine de morts parmi les assaillants.
Ces assauts, menés par des jeunes gens en T-shirt, armés de machettes mais aussi d’armes lourdes, ont été spectaculaires : en direct durant une émission de télévision, les assaillants ont fait irruption sur le plateau, menaçant les journalistes. Au même moment, d’autres groupes faisaient irruption à l’aéroport, provoquant une interruption de tous les vols tandis qu’un troisième groupe, scandant des slogans anti-Kabila et accusant le président d’avoir cédé aux Rwandais, tentaient de s’emparer du camp militaire. Comment croire que ces attaques, menées au même moment par plusieurs dizaines d’hommes aient pu être un mouvement spontané ? Et, plus encore, comment croire qu’une telle action ait pu être décidée en dernière minute, quelques heures après la nomination du général Bizimana à la tête de la police nationale, intervenue durant le week end précédent?

Certes, les assaillants puis le porte parole du pouvoir mirent en avant le nom du pasteur katangais Mukungubila, qui fut candidat à l’élection présidentielle de 2006 mais ne recueillit que 60.000 voix, mais il semble bien que les véritables commanditaires de l’attaque étaient ailleurs et qu’ils disposaient à la fois de moyens militaires, de capacités logistiques et de complicités au sein de l’appareil d’Etat. Car au moment même où Kinshasa était secouée par les tirs et où la population se hâtait de regagner les quartiers périphériques, une autre attaque se déroulait à Kindu, dans le Maniéma : des hommes en armes tentaient non seulement de prendre le contrôle du camp militaire mais de rallier à leur cause les unités en place, dont un bataillon de troupes d’élite, actuellement formé par des instructeurs belges.
Leurs arguments étaient les mêmes qu’à Kinshasa : ils dénonçaient la politique du chef de l’Etat, présentée comme « pro rwandaise ». Là aussi, ils furent mis en déroute et le bataillon encadré par les instructeurs belges récusa fortement cette proposition de subversion. Si les militaires de Kindu avaient réagi autrement, la situation générale se serait peut-être retournée en faveur des mutins… On peut d’ailleurs se demander si les assaillants qui s’emparèrent brièvement de la RTNC ne souhaitaient pas eux aussi faire basculer l’opinion, dans une ville réputée hostile à Kabila…

Réelle tentative de coup d’Etat ou avertissement sérieux adressé au régime ? L’histoire n’a pas encore livré tous ses secrets, mais les évènements révèlent en tous cas un sérieux malaise au sommet de l’Etat : il y a longtemps en effet que les « Katangais » et plus précisément les originaires du Nord Katanga, généralement appelés « Balubakat » s’estiment marginalisés alors que naguère, du temps du regretté conseiller Katumba Mwanke ils formaient la garde rapprochée des hommes de confiance autour de Kabila. En effet, le pasteur Ngoy Mulunda, accusé de l’échec relatif des élections de 2011, a été écarté au profit de l’abbé Malu Malu à la tête de la Commission électorale indépendante, tandis que John Numbi, ancien chef de la police nationale et forte personnalité, a été suspendu à la suite de l’assassinat de Floribert Chebeya, le militant des droits de l’homme, retrouvé mort au sortir de ses bureaux. Jusqu’à présent, John Numbi n’était qu’en disgrâce et suspendu de ses fonctions mais la nomination de Charles Bisengimana a consacré sa mise à l’écart.
Or Bisengimana, qui avait exercé l’interim du puissant général, demeure, malgré son efficacité et sa loyauté à l’égard du chef de l’Etat, très contesté au sein des forces armées. L’état major n’a pas oublié que ce Tutsi congolais banyamulenge avait en 1998 rejoint la rébellion pro rwandaise du RCD Goma (Rassemblement congolais pour la démocratie) et d’aucuns le rendent responsable de l’exécution, sur l’aéroport de Kavumu près de Bukavu, d’une trentaine d’officiers congolais, anciens mobutistes ou loyaux au président Laurent Désiré Kabila, père de l’actuel chef de l’Etat et d’un massacre de civils à Mugunga. Des crimes de guerre à propos desquels il ne fut jamais interrogé, ayant bénéficié, comme tant d’autres, de l’impunité et de la réintégration dans la hiérarchie militaire…

Voici quelques mois, le « clan des Katangais » avait déjà inspiré les miliciens « bakata katanga » qui s’étaient brièvement emparés de Lubumbashi et avaient ensuite été transférés à Kinshasa. Auraient ils aujourd’hui adressé un sérieux coup de semonce au président soupçonné de vouloir modifier ses alliances pour se recentrer sur le Centre et l’Ouest du pays ? Auraient ils voulu peser sur les prochaines échéances politiques et profiter sinon du vide, du moins d’une certaine fragilité du pouvoir ?
Le pays en effet attend depuis plusieurs semaines la nomination du Premier Ministre qui devrait succéder à l’actuel Matata Mponyo qui est toujours en « affaires courantes ». Alors que les candidats se bousculent et qu’au nom du Katanga, l’ancien gouverneur de la Banque centrale Masangu brigue le poste ainsi que le Ministre des Affaires étrangères Tshibanda, le chef de l’Etat tarde à prendre congé de son très efficace Premier Ministre qui a remis le pays sur la voie de la croissance et tente de fermer tous les robinets de la corruption. Au grand dam d’un élite politique et militaire qui pourrait, elle aussi, avoir été tentée de jouer le tout pour le tout ou, à tout le moins d’exprimer son mécontentement en soutenant une aventure qui a tout de même entraîné une centaine de victimes…"



"Chaude alerte à Kinshasa
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2013/12/30/chaude-alerte-a-kinshasa/
Chaude alerte à Kinshasa : trois attaques en des points stratégiques font 40 morts
« Plus de peur que de mal », ainsi que l’écrivait, un peu vite, un quotidien de Kinshasa, ou un sérieux avertissement au chef de l’Etat qui a du différer son retour de Lubumbashi, son avion n’ayant pu atterrir dans la capitale ?
Lundi matin, Kinshasa s’est à nouveau réveillée dans la peur, secouée par des coups de feu éclatant dans trois endroits différents, le siège de la RTNC (radio télévision nationale), l’aéroport de N’Djili et le siège de l’état major général.
En ces trois lieux, les affrontements ont été brefs, spectaculaires et violents. Vers 8 heures du matin, un groupe d’hommes en civil, armés de machettes et d’armes à feu, se sont introduits dans les studios de la RTNC. Alors qu’ils se glissaient derrière deux jeunes présentateurs, l’antenne fut coupée avant que les assaillants aient pu délivrer leur message. Les inconnus, qui brandissaient des machettes, ont occupé les lieux jusqu’à l’intervention de la police nationale. Au même moment, le quartier général de l’armée était attaqué à son tour ainsi que l’aéroport international de N’Djili, où les avions furent cloués au sol durant plusieurs heures.

Prise de panique, la population reflua en hâte vers les quartiers périphériques tandis que la police et l’armée se déployaient dans le quartier administratif de la Gombe, siège des principales institutions.
En fin de matinée, le ministre de l’ Information Lambert Mende déclara que les forces de l’ordre avaient repris le contrôle de la situation, précisant que les affrontements avaient fait une quarantaine de morts, 16 à l’aéroport, huit au siège de la RTNC, et 16 à l’état major général. Pour lui, cet assaut avait pour objectif premier « de terroriser la population à la veille de la nouvelle année, de semer la panique et la terreur. »
Les assaillants se seraient présentés comme des partisans du chef religieux Paul Joseph Mukungubila, qui s’était présenté aux élections présidentielles au Katanga et qui a installé à Kinshasa le siège de son église évangélique, le « ministère de la restauration ».

Le message que les assaillants auraient souhaité lire faisait allusion à ce pasteur qui avait vivement critiqué la position du gouvernement face aux rebelles du M23, accusant le pouvoir d’avoir signé un accord de paix avec les mutins et capitulé devant les Rwandais. Ce qui n’est précisément pas le cas parce que Kinshasa, se reposant sur sa victoire militaire, n’a signé aucun accord avec les rebelles défaits. Ces derniers se sont repliés en Ouganda où, selon certaines sources, ils auraient repris du service à l’occasion des récentes attaques dans la région de Beni.
A la mi journée, une autre attaque était signalée à Kindu dans la province du Maniéma où un groupe de Mai Mai, des combattants traditionnels, a pris d’assaut une base militaire proche de l’aéroport, avant d’être repoussés par les forces de l’ordre. Ces combattants, dirigés par un certain Caesar qui fut tué lors de l’assaut, se réclamaient eux aussi du pasteur Mukulungubila. A Lubumbashi, des tirs ont éclaté autour de la résidence du religieux, tenu pour responsable des évènements de Kinshasa.
A l’analyse, même si ce dernier ne cachait pas son hostilité à l’encontre du pouvoir, il paraît douteux qu’il ait pu organiser une attaque simultanée en trois points stratégiques de la capitale, ce qui suppose des hommes, de l’argent et des complicités au plus haut niveau des services de sécurité.

L’origine de ces troubles serait plutôt à rechercher dans le camp des mécontents, grossi par plusieurs décisions récentes du chef de l’Etat : le week end dernier en effet, le général Charles Bisengimana, un Tutsi congolais Munyamulenge a été confirmé à la tête de la police nationale, un poste qu’il occupait par interim depuis la suspension du général John Numbi, accusé d’avoir été impliqué dans l ‘assassinat du défenseur des droits de l’homme Floribert Chebeya. Le général Raus Chalwe, un fidèle du régime a été déplacé de son poste dans le Bas Congo pour devenir l’adjoint de Bisengimana tandis que le général Charles Kamanya, apprécié pour sa lutte contre la criminalité, a été nommé chef de la police pour Kinshasa. Ces nominations de personnalités de confiance, connues pour leur efficacité, ont suscité des mécontentements dans les rangs « katangais » où on attend toujours que soit choisi un Premier Ministre qui remplacerait l’actuel Matata Mponyo, toujours en affaires courantes…"



"(...)En ce qui concerne les attaques de lundi dernier, beaucoup dans l'appareil d'Etat soupçonnent ou même accusent des responsables katangais d'avoir instrumentalisé le pasteur Mukungubila et ses partisans. La crise au Katanga serait-elle en train de s'exporter ? Pourquoi de telles accusations officieuses ? Après la fin des concertations nationales en octobre dernier, Joseph Kabila avait annoncé la constitution prochaine d'un gouvernement de cohésion nationale. Deux mois plus tard, toujours pas de nouvelle. En coulisses, nombreux sont ceux qui cherchent à avancer leurs pions. Pour entrer au gouvernement, mais aussi pour se placer en vue de la présidentielle de 2016, puisqu'officiellement, Joseph Kabila ne peut se représenter.(...)"
° http://www.rfi.fr/afrique/20140101-sera-2014-rdc-nigeria-tunisie-afrique-sud


"RDC : beaucoup de zones d’ombres après les attaques à Kinshasa, Lubumbashi et Kindu
° http://www.rfi.fr/afrique/20131231-rdc-beaucoup-zones-ombre-apres-attaques-kinshasa-lubumbashi-kindu-mukungubila-fidh
En République démocratique du Congo (RDC), l’enquête se poursuit suite aux attaques du lundi 30 décembre contre trois sites stratégiques à Kinshasa mais aussi après l’assaut contre la base militaire de Kindu ou encore les échanges de tirs à Lubumbashi. Le gouvernement a fait état d’un nouveau bilan, mardi 31 décembre, de 103 morts dont 8 militaires à travers tout le pays. Le président congolais, Joseph Kabila, a appelé, ce mardi 31 décembre, lors de son discours de fin d’année, tous les Congolais à faire preuve d’une « vigilance tous azimuts ».
Plusieurs assaillants se sont réclamés du pasteur Joseph Mukungubila - ancien candidat à l'élection présidentielle de 2006, remportée par Joseph Kabila -, qui se fait aujourd'hui appeler « le prophète de l'éternel ».
Le pasteur Mukungubila a lui-même affirmé, à RFI, que c'était bien ses partisans qui s'étaient lancés à l'assaut de la Radio et télévision nationale congolaise (RTNC), de l'aéroport ou encore de l'état-major de l'armée à Kinshasa, mais il assure que ces derniers étaient désarmés.

Joint par RFI, Dismas Kitenge, vice-président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), constate qu’il y a beaucoup de zones d’ombres. Il demande au gouvernement de faire preuve de plus de transparence dans son enquête.
« A entendre les autorités congolaises, les attaques ont été sérieuses et c’est ce qui aurait poussé les forces de l’ordre à riposter. Mais cela ne suffit pas de nous dire que les attaques ont été sérieuses mais de pouvoir le démontrer. Comment le démontrer ? En présentant les armes que les assaillants ont utilisées ou encore en spécifiant de quelle nature étaient ces armes », a déclaré à RFI Dismas Kitenge

Le vice-président de la FIDH a tenu également à souligner qu’il serait également judicieux de savoir « qui a dit qu’il y a eu des armes blanches et que les forces de l’ordre ont répliqué avec des armes lourdes » avant de conclure qu’à l’heure actuelle « les réponses qui sont fournies par certains membres du gouvernement et certaines forces de sécurité nous paraissent insuffisantes. »
Joint par RFI, Lambert Mendé, le porte-parole du gouvernement, reconnaît, lui aussi, l’existence de zones d'ombres et notamment la facilité avec laquelle les assaillants sont entrés dans ces lieux stratégiques, ce qui inquiète au plus haut point les autorités."

.
Lambert Mendé
Porte-parole du gouvernement congolais.
Ce n’est pas impossible que les assaillants aient bénéficié de complicités.
Écouter (00:59)


"Kinshasa : Tentative de déstabilisation ou manipulation?"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=8551

"Joseph Kabila ou le "boucher national""
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=8558

"La lettre ouverte de Joseph Mukungubila Mutombo"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=8555
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=2&newsid=196897&Actualiteit=selected


° http://radiookapi.net/actualite/2013/12/31/rdc-joseph-kabila-appelle-les-congolais-vigilance/
° http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2013/12/131231_rdc_attaques.shtml
° http://www.france24.com/fr/20131230-congo-gideon-mukungubila-homme-derriere-violences-kinshasa/
° http://radiookapi.net/emissions-2/linvite-du-jour/2013/12/31/lambert-mende-parle-de-lattaque-terroriste-des-sites-strategiques-kinshasa/
° http://www.lalibre.be/actu/international/rdc-103-morts-dans-l-offensive-terroriste-kabila-appelle-a-la-vigilance-52c3cbfd35701baedaae5d85
° http://www.lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=5050:bilan-definitif-des-attaques-terroristes-a-kinshasa-et-lubumbashi-103-morts-et-10-blesses&catid=90:online-depeches&Itemid=468
° http://www.lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=5047:rtnc-aeroport-de-n-djili-et-camp-tshatshi-attaques&catid=85:a-la-une&Itemid=472
° http://www.rtbf.be/info/monde/detail_violences-en-rdc-l-armee-controle-totalement-la-situation-affirme-le-ministre-de-la-defense?id=8166913
° http://www.rfi.fr/afrique/20131230-rdc-pasteur-joseph-mukungubila-forces-securite-tire-jeunes-desarmes




Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 2/1/2014, 12:16 am, édité 4 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Cavalier le 1/1/2014, 9:18 pm

Une chose Arrow FACTS ARE FACTS...

Les Evenements qui ont accompagne cette Periode...zenith de JB, Madiba, Tabu Ley Rochereau, Tantative de Coup d'Etat au KONGO BRAZZA, NOW THIS INCIDENT... Cool 

TROP PLEIN DE CHOSES POUR UN SI PETIT MOMENT...

HERE  ANOTHER THING...

JOSEPH KABILA, JOSEPH MUKUNGUBILA...ON A CONNU JOSPH KASA-VUBU & JOSEPH MOBUTU...RIEN QUE DES JOSEFs Suspect ...  Suspect Surprised WHAT'S GOING ON Question 

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa : des coups de feu entendus aux environs de la télévision publique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum