Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Imperium le 2/1/2014, 2:19 pm

flash:un convoi des fardc en route pour les operations contre les adf/nalu serait tombé il y a quelques minutes dans une ambuscade à NGADI 12km de BENI VILLE.à suivre...

voila, voila c'est ne pas l'ouevres des amateurs..ce sonts des soldats ougandais qui peuvent faire des chose pareille...l'ADF ne pas aussi fort et organiser que cela...ils faut avoir un service des renseignment pour savoir et suivres le mouvement des FARDC..L'OUGANDA AVEC SES SOLDATS ET M23 SE SONT TRANSFORMER EN ADF
Mamadou Ndala y était et serait grièvement blessé...à suivre


Dernière édition par Imperium le 3/1/2014, 1:53 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  KOTA le 2/1/2014, 2:52 pm



Gaïus Vagheni Kowene ‏@GKowene 2 h
#URGENT: "Le cdt secteur #Beni me confirme que Col #MamadouNdala serait mort dans l'ambuscade" - Col #Hamuli #FARDC spox #Kivu #DRC #RDC

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  ndonzwau le 2/1/2014, 4:27 pm

"RDC : le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni
° http://radiookapi.net/actualite/2014/01/02/rdc-le-colonel-mamadou-ndala-tue-dans-une-embuscade-beni/



Le colonel Mamadou Mustafa Ndala des FARDC/Photo Facebook


Le colonel Mamadou Ndala, commandant de la Brigade Commando URR, a été tué ce jeudi 2 janvier dans une embuscade des rebelles ougandais de l’Adf-Nalu dans le village appelé Ngadi, entre l’aéroport de Mavivi et Beni-ville (Nord-Kivu).

Selon des sources militaires, plusieurs membres du convoi ont également été tués. Pour l’instant, les Casques bleus népalais de la Monusco, arrivés sur les lieux, s’activent à éteindre le feu mis par les assaillants à l’un des véhicules du convoi. Celui-ci aurait perdu plusieurs autres de ses membres dont le nombre reste à déterminer.

Peu avant la confirmation de sa mort, son garde du corps, le caporal Paul Safari, a fait ce témoignage à l’AFP :
« Une roquette est arrivée du côté droit de la route et a atteint notre jeep, surmontée d’une arme lourde. J’ai commencé à tirer jusqu’à terminer toutes mes munitions, mais nos agresseurs avançaient toujours. Quand la roquette a touché la jeep, le colonel était toujours en vie. Quand j’ai fui, je ne l’ai pas vu sortir de la voiture, je ne sais pas s’il est vivant ou pas »."





Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  KOTA le 2/1/2014, 4:55 pm

L’HERO DE GOMA, LE COLONEL MAMADOU TUE PRES DE BENI AU COURS D’UNE EMBOUSCADE CIBLEE
par mpp le 2 janvier 2014


Quelques #images du vehicule  de l’#embuscade de #Mamdou Ndala pic.twitter.com/9lbptywgj7

RDC : le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni/ RADIO OKAPI
publié il y a 36 minutes, |  Denière mise à jour le 2 janvier, 2014 à 2:38    |   sous Actualité, La Une, Nord Kivu. Mots clés:

<!–

Tweet
!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0];if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src="https://platform.twitter.com/widgets.js&quot;;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document,"script","twitter-wjs");
window.___gcfg = {lang: ‘fr’};
(function() {
var po = document.createElement(‘script’); po.type = ‘text/javascript’; po.async = true;
po.src = ‘https://apis.google.com/js/plusone.js&rsquo;;
var s = document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s);
})();
–>


 
Le colonel Mamadou Mustafa Ndala des FARDC/Photo Facebook


Le colonel Mamadou Mustafa Ndala des FARDC/Photo Facebook
Le colonel Mamadou Ndala, commandant de la Brigade Commando URR (Unité de réaction rapide), a été tué ce jeudi 2 janvier dans une embuscade des rebelles ougandais de l’Adf-Nalu dans le village appelé Ngadi, entre l’aéroport de Mavivi et Beni-ville (Nord-Kivu). Joint au téléphone, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a confirmé la nouvelle.
 
Selon des sources militaires, plusieurs membres du convoi ont également été tués.
Pour l’instant, les Casques bleus népalais de la Monusco, arrivés sur les lieux, s’activent à éteindre le feu mis par les assaillants à l’un des véhicules du convoi. Celui-ci aurait perdu plusieurs autres de ses membres dont le nombre reste à déterminer.
Peu avant la confirmation de sa mort, son garde du corps, le caporal Paul Safari, a fait ce témoignage à l’AFP :
« Une roquette est arrivée du côté droit de la route et a atteint notre jeep, surmontée d’une arme lourde. J’ai commencé à tirer jusqu’à terminer toutes mes munitions, mais nos agresseurs avançaient toujours. Quand la roquette a touché la jeep, le colonel était toujours en vie. Quand j’ai fui, je ne l’ai pas vu sortir de la voiture, je ne sais pas s’il est vivant ou pas ».
Le colonel Mamadou Ndala a été au premier plan lors des opérations des Forces armées de la RDC contre le M23. Après avoir délogé les rebelles à Nyiragongo et Rutshuru, des rumeurs avaient annoncé sa relève de Goma par la hiérarchie militaire pour Kinshasa.
Cette rumeur avait suscité en juillet dernier des vives protestations dans les rues de Goma (Nord-Kivu) où des jeunes avaient manifesté pour demander le maintien en fonction de cet officier militaire.
Mamadou Ndala était obligé de démentir cette rumeur en déclarant : « Ce n’est pas vrai, c’est une rumeur. Une manipulation des rebelles qui veulent déstabiliser le moral de la population et des troupes engagées au sol ».
Le colonel Mamadou Ndala menait une autre opération contre des rebelles ougandais de l’Adf-Nalu. L’armée avait déjà réussi à récupérer la localité de Kamango et le pont de Semliki, jadis occupé par des rebelles.
C’est lorsque le convoi des FARDC est arrivé dans le village appelé Ngadi, que son convoi a été ciblé par des rebelles qui l’ont tué.
 http://democratiechretienne.org/2014/01/02/lhero-de-goma-le-colonel-mamadou-tue-pres-de-beni-au-cours-dune-embouscade-ciblee/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Hiro-Hito le 2/1/2014, 5:29 pm

Qd on lis le carnet de Braeckman, on a un peu d'idee sur ce qui se passe.

Here's one of the best soldier dying at his post. This is sad, et une pickup single cab, mutu a koki ko zala en securite comment?


http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Imperium le 2/1/2014, 5:37 pm

flash:les femmes des militaires descendent dans la rue à goma suite à la mort du brave MAMADOU.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Libre Examen le 2/1/2014, 5:47 pm

Imperium a écrit:
flash:un convoi des fardc en route pour les operations contre les adf/nalu serait tombé il y a quelques minutes dans une ambuscade à NGADI 12km de BENI VILLE.à suivre...

voila, voila c'est ne pas l'ouevres des amateurs..ce sonts des soldats ougandais qui peuvent faire des chose pareille...l'ADF ne pas aussi fort et organiser que cela...ils faut avoir un service des renseignment pour savoir et suivres le mouvement des FARDC..L'OUGANDA AVEC SES SOLDATS ET M23 SE SONT TRANSFORMER EN ADF
Mamadou Ndala y était et serait grièvement blessé...à suivre

Qui au Congo est en contact avec le commandant en chef de l'armée ougandaise ?

Qui au Congo peut révéler les mouvements des FARDC au commandant en chef de l'armée ougandaise ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Mathilde le 2/1/2014, 5:50 pm

TESTAMENT DU COLONEL MAMADOU NDALA A LA POPULATION CONGOLAISE




R.I.P Colonel Mamadou



Dernière édition par Mathilde le 2/1/2014, 7:35 pm, édité 2 fois

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  AKABANGA le 2/1/2014, 6:27 pm

Ahhhhh ça va chaufer bientôt en RDC kala tsé tout ça ekoyebana kaka nani aza sima liwa oyo


Dernière édition par AKABANGA le 2/1/2014, 6:36 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Jim KK le 2/1/2014, 6:31 pm

C'est une perte immense pour les FARDC et la RDC

RIP mon colonel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Jim KK le 2/1/2014, 6:43 pm

2014 commence très mal pour les FARDC.
J´espère que par la suite les commandos vont réagir avec détermination pour vaincre cette maudite rébellion étrangère.
Bon courage à nos commandos et nous vous soutenons tous!!!


MATEMBO, 2 janvier 2014 (AFP) - Le commandant des opérations qui devaient cibler les rebelles ougandais des ADF-Nalu dans l'est de la République démocratique du Congo est mort dans une embuscade tendue par des ADF-Nalu présumés, provoquant le choc de ses troupes.

"J'ai une triste nouvelle. Le colonel Mamadou Ndala a été tué. (...) Apparemment, ce sont des ADF-Nalu qui l'ont tué avec deux de ses gardes du corps. C'est vraiment une perte immense pour les Forces armées et pour la République", a déclaré à l'AFP Lambert Mende, porte-parole du gouvernement.

"Il était en route vers Eringeti, à 54 km de Beni pour le déploiement d'un bataillon de commandos quand sa jeep est tombée dans une embuscade", a précisé M. Mende.

L'attaque s'est déroulée à Matembo, une localité du territoire de Beni, dans le nord de la province riche et instable du Nord-Kivu (est).

Un roquette a atteint la jeep du colonel Ndala, en charge des opérations contre la rébellion ougandaise Alliance des forces démocratiques et de l'Armée nationale pour la libération de l'Ouganda (ADF-Nalu).

"Juste quand il est arrivé à Matembo, une roquette est arrivée du côté droit de la route et a atteint notre jeep, surmontée d'une arme lourde. J'ai commencé à tirer jusqu'à terminer toutes mes munitions, mais nos agresseurs avançaient toujours", avait déclaré à l'AFP le caporal Paul Safari, un garde du corps du colonel Ndala.

"Quand la roquette a touché la jeep, le colonel était toujours en vie. Quand j'ai fui, je ne l'ai pas vu sortir de la voiture, je ne sais pas s'il est vivant ou pas", avait-t-il précisé.

Un journaliste de l'AFP qui s'est rendu sur le lieu de l'attaque a vu le corps calciné et décapité du colonel Ndala. Des commandos étaient en pleurs ou avaient les armes aux yeux. Tous étaient sous le choc, et pétris de colère et d'incompréhension. Des paysans aussi également sous le choc.

Avant l'annonce de la mort du colonel Ndala, le journaliste de l'AFP avait vu cinq militaires blessés être transférés à l'hôpital de la ville de Beni, chef-lieu du territoire, à environ une dizaine de kilomètres au sud de Matembo.

Un officier supérieur de la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco), qui soutient l'armée sur le terrain, a confirmé l'attaque à l'AFP. "Il y a eu embuscade, a priori des ADF-Nalu contre les FARDC. A priori, la situation est compliquée...", a-t-il indiqué, sans plus de précision.

L'ADF-Nalu est né au milieu des années 1990 de la fusion de deux groupes armés opposés au président ougandais Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986.

Aujourd'hui uniquement composée d'islamistes, l'ADF-Nalu est dirigée depuis 2007 par Jamil Mukulu, un chrétien converti à l'islam. Les Etats-Unis l'ont placé sur leur liste d'organisations terroristes dès 2001 et Jamil Mukulu est visé par des sanctions de l'ONU depuis 2011 et de l'Union européenne depuis 2012.

Ses combattants ont toujours trouvé un abri au Zaïre, devenu RDC en 1997, sur les pentes verdoyantes de la chaîne volcanique du Rwenzori, qui culmine à plus de 5.000 mètres.

"Avant d'attaquer les ADF-Nalu, il faut savoir où ils sont précisémment, quels sont leurs moyens (...), le renseignement est compliqué, les conditions environnementales sont compliquées, la conjoncture n'est pas favorable", estime un observateur militaire.

Le 16 décembre, la Monusco avait dénoncé le massacre d'au moins 21 personnes avec une "extrême brutalité" dans deux villages du territoire de Beni. La société civile (associations, ONG, syndicats...) avait attribué ce "carnage" aux ADF-Nalu, qui collaborent avec des milices locales.

L'armée et la Monusco avaient promis d'agir contre cette rébellion qui a très longtemps bénéficié de la bienveillance de Kinshasa.

Le 25 décembre à l'aube, les ADF-Nalu se sont emparés de Kamango, une localité à près de 500 km au nord de la capitale provinciale Goma qu'ils avaient occupée plusieurs jours en juillet. L'armée et la Monusco ont repris la ville le jour même.

Deux axes mènent à Kamango. L'un d'eux passe par un sentier qu'il faut emprunter à pieds dans le parc des Virunga. Un sentier où "plusieurs soldats FARDC ont été tués" en voulant s'approcher des ADF-Nalu, selon l'officier supérieur de la Monusco.

Par Albert KAMBALE

http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-mort-dans-une-embuscade-du-chef-des-operations-contre-les-rebelles-ougandais-adf-nalu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Mathilde le 2/1/2014, 6:48 pm

Confirmation Officielle de la Mort du Colonel Mamadou par le porte parole de FARDC


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Troll le 2/1/2014, 6:49 pm

     Tristesse immense pour les FARDC qui commencent l´an 2014 sur une note très triste

Ndala a eu moins de chance que Mbuza Mabe..retiré de la ligne de front avant de se faire tuer par ceux qui ne cessent d´agresser la RDC  .

Ce n´est pas le nom d´un être Humain qui entre dans l´histoire, mais ses actions
Ndala rejoint la liste des militaires congolais braves pour toujours, il a su démontrer que les congolais n´étaient pas des laches qui desertaient face aux Tutsis, mais des braves.
Ainsi, la victoire sur le M23 lui sera dediée et esperons qu´il sera nommé "Général á titre postume"Il rejoint le nom d´un "commando" celèbre "Tshatshi" qui est mort lui aussi en action au service du Congo

La nouvelle est mauvaise, très mauvaise pour nos hommes au Kivu qui ont grandement besoin d´un meneur, d´un leader militaire charismatique..quand le général Olenga est de plus en plus invisible, lui qui avait remonté le moral des FARDC

Nous esperons que le jeune Colonel qui commande le centre d´entrainement commando de Kindu va prendre la suite  

Mauvais coup pour le Congo juste le second jour de l´an 2014  

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Troll le 2/1/2014, 8:24 pm

    Rolling Eyes Suspect ..Embuscade á 5 km de l´aéroport de Beni Mad Surprised Surprised

Selon Jeune Afrique, l´embuscade était..á 5 km de l´aéroport de Beni une zone en principe sous contrôle des FARDC Like a Star @ heaven 
la première réflexion est que les terroristes Ougandais ont tout simplement infiltrés les positions sous contrôle des FARDC et cela n´est pas un bon signe..en matière de guerilla Evil or Very Mad Mad 

Comme dèjà á Kin, les capacités des services de renseignements de la RDC sont remises en cause Idea Idea Une colone des forces spéciales qui se deplace dans une zone "green" ne peut pas subire une attaque surprise sauf si les capacités des services de renseignement, les unités de reconnaissance..et tout simplement la planification du deplacement a été infiltrée   La fameuse "DEMIAP" devrait revoir totalement    surtout dans une zone opération où la guerre non-conventionelle exige plus d´imput de la part des services de renseignement

Heliportage et raid "chirurgicale"..le rôle indispensable des drones  

Sans exagerer, la partie de la guerre du Kivu qui concerne les FDLR, ADF/NALU et autres milices exige l´application des enseignements des guerre en Afghanistan et Irak.. study study Les drones de l´ONU devraient en priorité servir directement comme outil de renseignement au service des unités spéciales des FARDC..Dans le cas de l´embuscade á Beni, si seulement un drone était entrain de "baliser" l´itineraire et survolant la route, les commandos congolais pouvaient facilement traités ces terroristes avec precision.
Comme en Afghanistan, les deplacements par vehicules..non blindés devraient ceder la place á des raids héliportés où les unités commandos sont deposés non loin de l´objectif á traiter...pour minimiser les risques des embuscades study 

On attendait beaucoup de ces drones..qui sait si la mort du Colonel Ndala ne sera pas la raison principale pour appliquer des techniques anti-guerilla plus modernes?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  LORD MBAKAMA le 2/1/2014, 8:34 pm


''''''''Nous espérons que le jeune Colonel qui commande le centre d´entrainement commando de Kindu va prendre la suite'''''''

BOKOMISI CONGO YANGO KAKA MBOKA YA MAYOTO ?
 AU LIEU ET PLACE DE DEMANDER AU VAILLANTS MILITAIRES ( RARE OYO BA TIKALI ) DE QUITTER LE PAYS PUISQU'ILS SONT EN DANGER DEPUIS MBUZA JUSQU’À MAMADOU, VOUS,  VOUS LEUR DEMANDER D'ALLER COMPLÉTER LE RANG DE LA MORT ????
EN TOUT BOZA MAYELE MINGI.
 Rolling Eyes NON, QU'ILS SORTENT HORS DU SYSTEME MAFIEUX ENFIN DE S'OGANISER DEBOUTER DEHORS LE KABILISME DU PAYS.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Mathilde le 2/1/2014, 8:57 pm

FLASH RDC :
MAMADOU NDALA MORT CALCINE


le célèbre colonel qui était chargé de la sécurité de Goma durant la guerre du m23 n'à pas échappé à l'attentat contre sa jeep.
Il s'étendait ce jeudi matin 02 janvier 2014 vers la région de ERINGETI afin dans le cadre de la sensibilisation contre les ADF/NALU.
C’est à la sortie du centre-ville de béni qu''une roquette à été lancée contre lui.8 personnes auraient été dans la jeep du colonel.2 sont morts et 4 seraient arrivés dans un état critique à l'hôpital de béni pour des chirurgies.
Jusque 15 heures, heures de béni; le corps de MAMADOU NDALA brûlait dans la carlingue.
Selon des sources militaires,on attendait la fin de la violence du feu pour espérer extraire son corps!!!!

Comment savaient-ils où Mamadou allait être? Quand il allait être là bas? Qui leur a donné cette information? Dans quelle voiture était Mamadou? Quelle route Mamadou allez prendre? Sa trajectoire, Qui connaissait le mouvement, programme de déplacement de Mamadou? ils ont utilisé une lance-roquettes pour attaquer Mamadou, lui donnant peu de chances de vivre, tout cela montre que quelqu'un de l'intérieur doit soit avoir trahi Mamadou en donnant des informations sur son déplacement à l'ennemi ou que la mort de Mamadou était le résultat d'un complot intérieur par des congolais qui travaille pour ennemi....pour organiser un complot comme celui-ci, sa demande beaucoup de renseignements, des informations que seulement cela qui savaient le programme de Mamadou pouvait le savoir

 Sad  Sad

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Libre Examen le 2/1/2014, 8:59 pm

TIREZ  EN  VOS  PROPRES  CONCLUSIONS

King David a écrit:[...]
Le Général Olenga échappe à un assassinat à Kinshasa

A aucun moment le général Olenga n'a cru aux pourparlers de Kampala entre le gouvernement et les rebelles, à la posibilitéde trouver une « solution politique » : « j'ai toujours pensé que ni New York ni Kampala ne pourraient terminer cette guerre, que la solution à cette mutinerie serait militaire. L'ennemi nous a beaucoup sous estimés...
Auparavant notre armée était infiltrée, à tous les niveaux : le jour où j'ai menacé de fusiller tous ceux qui étaient en communication avec l'ennemi, on a vu filer des colonels, des majors...Ces gens avaient été intégrés au sein de l'armée congolaise au fil des différents accords d'intégration, de mixage mais en réalité, ils avaient été formés au Rwanda, en Ouganda. Un chef qui est au service de l'ennemi c'est ce qu'il y a de plus dangereux... »

La semaine dernière en effet, alors que sur le terrain la situation était encore incertaine, le lieutenant colonel Ndayambathe (qui avait été intégré au sein de l'armée congolaise lors d'un précédent brassage) s'est présenté à l'état major de Kinshasa et, au vu de ses galons, a réussi à arriver jusque devant le bureau d'Olenga. C'est là qu'une secrétaire, presque par hasard, l'a arrêté et a ordonné que, comme tout le monde, il soit fouillé. La balle déjà dans le canon, un revolver chargé fut découvert sur lui.

http://sacrebopol.blogspot.ca/2013/12/le-general-olenga-echappe-un-assassinat.html
Le Général Olenga accuse qui?
Les réponses se trouvent dans son message. Il parles de l'armée qui était infiltrée à tous les niveaux, même au sommet. Qui nomme les officiers?
Le Général ne croit pas aux négociations de Kampala et ne voit pas son importance.
Qui a décidé d'aller aux négociations?
Kanambe restera traître jusqu'à la mort.
Lisez bien entre les lignes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  ndonzwau le 2/1/2014, 9:16 pm

"Beni : Des commandos en larmes et en colère après la mort du colonel Ndala
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=8565
 

 
Colonel Mamadou Ndala

Des commandos en larmes, submergés par le chagrin, la colère et l’incompréhension: la mort du colonel Mamadou Ndala, officier très populaire tué dans une embuscade jeudi 2 janvier 2014 dans l’est de la République démocratique du Congo, laisse ses hommes inconsolables.


Jeudi matin, une roquette a touché la jeep du colonel Ndala à Matembo, une localité du territoire de Beni, situé dans le nord de la province riche et instable du Nord-Kivu (Est), où sévissent plusieurs dizaines de groupes armés locaux et étrangers. "Juste quand on est arrivé à Matembo, une roquette est venue du côté droit de la route et a atteint notre jeep, surmontée d’une arme lourde. J’ai commencé à tirer jusqu’à terminer toutes mes munitions, mais nos agresseurs avançaient toujours", explique le caporal Paul Safari, un garde du corps du colonel Ndala. "Quand la roquette a touché la jeep, le colonel était toujours en vie. Quand j’ai fui, je ne l’ai pas vu sortir de la voiture, je ne sais pas s’il est vivant ou pas", a-t-il précisé. 
Puis, le choc : "J’ai une triste nouvelle. Le colonel Mamadou Ndala a été tué. (...) Il était en route vers Eringeti, à 54 km de (la ville de) Beni pour le déploiement d’un bataillon de commandos quand sa jeep est tombée dans une embuscade", annonce Lambert Mende, porte-parole du gouvernement.

Un jeune colonel, d’une trentaine d’années. 
Après l’attaque à la roquette, des renforts ont été envoyés sur place. Sur place, pas de doute sur la violence des combats. Dans un virage bordé de palmiers à huile et de roseaux, la jeep du colonel, surmontée d’une arme lourde, est entièrement calcinée, encore fumante, le moteur à l’air. Près de la jeep, des traces de sang et des douilles. A l’intérieur, le corps calciné et décapité du colonel Ndala, qui avait une trentaine d’années. "Cherchez un sachet et mettez-y les restes du corps du commandant", intime un major tout juste arrivé dans une jeep pleine de commandos. Le caporal Safari est en larmes. 
Un peu partout, des commandos pleurent aussi. Ils ne comprennent pas comment leur chef a pu mourir alors que les combats sérieux n’ont pas commencé avec les groupes armés qu’ils sont venus déloger. Il y a plus d’une semaine, le colonel Ndala, le commandant de l’unité, expliquait souriant sur la télévision publique que les groupes armés étaient appelés à la reddition "sans délai et sans condition" - conformément à l’appel lancé par l président Joseph Kabila. Les groupes armés doivent "se rendre au centre de la Monusco (Mission de l’ONU) le plus proche, ou soit aux positions des FARDC les plus proches, ou soit au chef coutumier le plus proche d’eux", avait-il précisé. Et d’insister: seuls "les FARDC, la police nationale et la Monusco" ont le droit de porter une arme.

"Celui qui a exterminé le M23!"
Leur première cible était la rébellion ougandaise Alliance des forces démocratiques et de l’Armée nationale pour la libération de l’Ouganda (ADF-Nalu), née au milieu des années 1990 de la fusion de deux groupes armés opposés au président ougandais Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986. Ses combattants ont toujours trouvé un abri au Zaïre, devenu RDC en 1997, sur les pentes verdoyantes de la chaîne volcanique du Rwenzori, qui culmine à plus de 5.000 mètres et se trouve à bonne distance du lieu de l’attaque. 
Mais pour M. Mende et un officier de la Monusco, une embuscade des ADF-Nalu, qui pactisent avec des groupes armés locaux, n’est pas à exclure. Le caporal Safari n’en n’est pas si sûr: J’ai vu deux des assaillants, et ils portaient l’ancienne tenue verte des FARDC. Je ne crois pas que ce soit les ADF-Nalu". Près de la jeep, des commandos accusent des frères d’armes de "régiment" d’avoir tué leur chef. "Ils sont jaloux à cause de notre succès dans le Rutshuru! Ils vont nous sentir!", a lancé l’un d’eux, dont l’avis est partagé par certains. 
Le colonel Mamadou Ndala était en effet crédité pour de brillantes victoires contre la rébellion Mouvement du 23 mars (M23), présumée soutenue par le Rwanda et l’Ouganda voisins, et qui a capitulé le 5 novembre après une offensive musclée de l’armée et de la brigade d’intervention de l’ONU. 
Des soldats népalais de la Monusco arrivent avec des blindés, prennent des photos et repartent. Des paysans alertés par la mort d’un commandant s’approchent. "C’est quel commandant qui est mort?", demandent-ils tous. En apprenant la nouvelle, c’est la désolation: "Mamadou... Mamadou! Celui qui a exterminé le M23? Oh non..."


(AFP)"

° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-mort-dans-une-embuscade-du-chef-des-operations-contre-les-rebelles-ougandais-adf-nalu





Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 2/1/2014, 9:42 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  King David le 2/1/2014, 9:33 pm

Libre Examen a écrit:TIREZ  EN  VOS  PROPRES  CONCLUSIONS

Le tueur ou plutôt le commanditaire n'est pas loin. Il est parmi vous.
Qui ne voulait pas que les FARDC avancent vers le Rwanda en poursuivant les M23 et finalement en ordonnant l'arrêt des combats et le recul de nos soldats?

Qui avait retiré Mbunza Mabe des opérations au Kivu et le permuter à Kitona jusqu'à ce que mort s'en suive?

Qui avait demandé au mois de juillet dernier au Colonel Ndala (Mamadou) de quitter le champ de bataille pour aller assumer d'autres fonctions de bureau à Kinshasa? C'est suite à la désapprobation générale qu'il y est resté jusqu' à ce que mort s'en suive ce jour?

Qui n'a pas vu que le Général Olenga a failli être frappé et éliminé par l'ennemi, ce à Kinshasa même?

Tout celui qui essaiera de voler la vedette dans le combat contre le M23 et/ou le Rwanda sera éliminé.

Le tueur n'est pas loin.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  AKABANGA le 2/1/2014, 10:21 pm


Un commandant d'opérations qui devaient cibler des rebelles ougandais actifs dans l'est de la République démocratique du Congo a été tué jeudi dans une embuscade tendue par cette rébellion islamiste, les ADF-Nalu, a déclaré le gouvernement congolais.

"Le colonel Mamadou Ndala a été tué. (...) C'est vraiment une perte immense pour les Forces armées et pour la République", a déclaré à l'AFP Lambert Mende, porte-parole du gouvernement.

Il a accusé l'Alliance des forces démocratiques-l'Armée nationale pour la libération de l'Ouganda, placée sur la liste des organisations terroristes par les Etats-Unis, d'avoir tendu l'embuscade au cours de laquelle le véhicule du colonel a été frappé par une roquette.

"Il n'y a pas de doute là-dessus" car les ADF-Nalu sont le seul groupe armé de la zone disposant d'un lance-roquette, a dit le porte-parole.

Le colonel Ndala, la trentaine, était crédité pour la victoire sur la principale rébellion de la région, le Mouvement du 23 mars (M23), qui a capitulé en novembre après une offensive de l'armée congolaise et de la brigade d'intervention de l'ONU.

Il a été tué à Matembo, une localité du territoire de Beni, dans le nord de la province riche et instable du Nord-Kivu alors qu'il était sorti sans véhicule d'escorte, a ajouté le porte-parole du gouvernemlent.

La mort de l'officier dont un journaliste de l'AFP a vu le corps calciné et décapité a choqué ses hommes et suscité des interrogations sur les circonstances d'une disparition qui a aussi provoqué une émotion dans la population de la région.

"J'ai vu deux des assaillants et ils portaient l'ancienne tenue verte des FARDC (les forces gouvernementales). Je ne crois pas que ce soit les ADF-Nalu", a dit le caporal Paul Safari, un des gardes du corps du colonel rescapé de l'attaque.

Des commandos sont allés jusqu'à accuser d'autres militaires jaloux d'avoir tendu l'embuscade à leur chef. "Qui connaissait avec précision la position GPS du véhicule de Ndala? Il a été éliminé! Trop populaire!", écrit un tweet.

Une opération compliquée

A Beni, les rues se sont vidées, le marché a fermé. Des petits groupes discutent de la mort de "Mamadou" et certains se demandaIent si la traque des groupe armés encore actifs dans l'est de la RDC pourrait se poursuivre comme prévu.

Les ADF-Nalu, qui pactisent avec des groupes armés locaux, ont toujours trouvé un abri sur les pentes verdoyantes de la chaîne volcanique du Rwenzori, qui culmine à plus de 5.000 mètres, et l'opération s'annonçait difficile avant même la mort du colonel Ndala.

"Avant d'attaquer les ADF-Nalu, il faut savoir où ils sont précisément, quels sont leurs moyens (...), le renseignement est compliqué, les conditions environnementales sont compliquées, la conjoncture n'est pas favorable", estime un observateur militaire.

La rébellion ADF-Nalu née au milieu des années 1990 de la fusion de deux groupes armés opposés au président ougandais Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986.

Aujourd'hui uniquement composée d'islamistes, l'ADF-Nalu est dirigée depuis 2007 par Jamil Mukulu, un chrétien converti à l'islam.

Les Etats-Unis l'ont placée sur leur liste d'organisations terroristes dès 2001 et Jamil Mukulu est visé par des sanctions de l'ONU depuis 2011 et de l'Union européenne depuis 2012.

Le 16 décembre, la Monusco avait dénoncé le massacre d'au moins 21 personnes avec une "extrême brutalité" dans deux villages du territoire de Beni. La société civile avait attribué ce "carnage" aux ADF-Nalu.

L'armée et la Monusco avaient promis d'agir contre cette rébellion qui a très longtemps bénéficié de la bienveillance de Kinshasa.

Le 25 décembre à l'aube, les ADF-Nalu se sont emparés de Kamango, localité à près de 500 km au nord de la capitale provinciale Goma qu'ils avaient occupée plusieurs jours en juillet. L'armée et la Monusco ont repris la ville le jour même.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Mathilde le 2/1/2014, 11:04 pm

Mort du Colonel Ndala : La thèse d'un assassinat par des frères d'armes commence à émerger

Si pour M. Mende et un officier de la Monusco, une embuscade des ADF-Nalu, qui pactisent avec des groupes armés locaux, n'est pas à exclure, le caporal Safari, témoin de la scène n'en n'est pas si sûr: J'ai vu deux des assaillants, et ils portaient l'ancienne tenue verte des FARDC. Je ne crois pas que ce soit les ADF-Nalu".
Près de la jeep, des commandos accusent des frères d'armes de "régiment" d'avoir tué leur chef. "Ils sont jaloux à cause de notre succès dans le Rutshuru! Ils vont nous sentir!", a lancé l'un d'eux, dont l'avis est partagé par certains.


La jeep du Colonel Ndala brûle, devant un militaire congolais impuissant

Des commandos en larmes, submergés par le chagrin, la colère et l'incompréhension: la mort du colonel Mamadou Ndala, officier très populaire tué dans une embuscade jeudi dans l'est de la République démocratique du Congo, laisse ses hommes inconsolables.

Jeudi matin, une roquette a touché la jeep du colonel Ndala à Matembo, une localité du territoire de Beni, situé dans le nord de la province riche et instable du Nord-Kivu (Est), où sévissent plusieurs dizaines de groupes armés locaux et étrangers.

"Juste quand on est arrivé à Matembo, une roquette est venue du côté droit de la route et a atteint notre jeep, surmontée d'une arme lourde. J'ai commencé à tirer jusqu'à terminer toutes mes munitions, mais nos agresseurs avançaient toujours", explique le caporal Paul Safari, un garde du corps du colonel Ndala.

"Quand la roquette a touché la jeep, le colonel était toujours en vie. Quand j'ai fui, je ne l'ai pas vu sortir de la voiture, je ne sais pas s'il est vivant ou pas", a-t-il précisé.

Puis, le choc: "J'ai une triste nouvelle. Le colonel Mamadou Ndala a été tué. (. . . ) Il était en route vers Eringeti, à 54 km de (la ville de) Beni pour le déploiement d'un bataillon de commandos quand sa jeep est tombée dans une embuscade", annonce Lambert Mende, porte-parole du gouvernement.

Un jeune colonel, d'une trentaine d'années

Après l'attaque à la roquette, des renforts ont été envoyés sur place. Sur place, pas de doute sur la violence des combats. Dans un virage bordé de palmiers à huile et de roseaux, la jeep du colonel, surmontée d'une arme lourde, est entièrement calcinée, encore fumante, le moteur à l'air.

Près de la jeep, des traces de sang et des douilles. A l'intérieur, le corps calciné et décapité du colonel Ndala, qui avait une trentaine d'années. "Cherchez un sachet et mettez-y les restes du corps du commandant", intime un major tout juste arrivé dans une jeep pleine de commandos.

Le caporal Safari est en larmes. Un peu partout, des commandos pleurent aussi. Ils ne comprennent pas comment leur chef a pu mourir alors que les combats sérieux n'ont pas commencé avec les groupes armés qu'ils sont venus déloger.
Il y a plus d'une semaine, le colonel Ndala, le commandant de l'unité, expliquait souriant sur la télévision publique que les groupes armés étaient appelés à la reddition "sans délai et sans condition" -conformément à l'appel lancé par l président Joseph Kabila.

Les groupes armés doivent "se rendre au centre de la Monusco (Mission de l'ONU) le plus proche, ou soit aux positions des FARDC les plus proches, ou soit au chef coutumier le plus proche d'eux", avait-il précisé. Et d'insister: seuls "les FARDC, la police nationale et la Monusco" ont le droit de porter une arme.

"Celui qui a exterminé le M23!"

Leur première cible était la rébellion ougandaise Alliance des forces démocratiques et de l'Armée nationale pour la libération de l'Ouganda (ADF-Nalu), née au milieu des années 1990 de la fusion de deux groupes armés opposés au président ougandais Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986.

Ses combattants ont toujours trouvé un abri au Zaïre, devenu RDC en 1997, sur les pentes verdoyantes de la chaîne volcanique du Rwenzori, qui culmine à plus de 5. 000 mètres et se trouve à bonne distance du lieu de l'attaque.

Mais pour M. Mende et un officier de la Monusco, une embuscade des ADF-Nalu, qui pactisent avec des groupes armés locaux, n'est pas à exclure. Le caporal Safari n'en n'est pas si sûr: J'ai vu deux des assaillants, et ils portaient l'ancienne tenue verte des FARDC. Je ne crois pas que ce soit les ADF-Nalu".

Près de la jeep, des commandos accusent des frères d'armes de "régiment" d'avoir tué leur chef. "Ils sont jaloux à cause de notre succès dans le Rutshuru! Ils vont nous sentir!", a lancé l'un d'eux, dont l'avis est partagé par certains.

Le colonel Mamadou Ndala était en effet crédité pour de brillantes victoires contre la rébellion Mouvement du 23 mars (M23), présumée soutenue par le Rwanda et l'Ouganda voisins, et qui a capitulé le 5 novembre après une offensive musclée de l'armée et de la brigade d'intervention de l'ONU.

Des soldats népalais de la Monusco arrivent avec des blindés, prennent des photos et repartent.
Des paysans alertés par la mort d'un commandant s'approchent. "C'est quel commandant qui est mort?", demandent-ils tous. En apprenant la nouvelle, c'est la désolation: "Mamadou. . . Mamadou! Celui qui a exterminé le M23? Oh non. . . "


Télé Tshangu (avec Jeune Afrique)

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  LORD MBAKAMA le 2/1/2014, 11:27 pm

GRAVE: CHAMPS DE BATAILLE VIDÉO EN DIRECT MORT DE MAMADOU : UN FILM DE LA COMPLICITÉ DU POUVOIR :
http://likambonamabele.skyrock.com/3202208645-SCOOP-EN-IMAGE-VIDEO-MORT-DE-MAMADOU-EN-DIRECT.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Hiro-Hito le 2/1/2014, 11:35 pm

En pickup single cabin coe un chef de guerre Somalien, on doit se demander s'il etait important ou juste un autre commandant qui genait, car les autres se promenent ds des vehicules blindes.

joss0 a écrit:mort de mamadou ndala




_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:41 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum