Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Jim KK le 7/1/2014, 9:11 am

Je trouve que cette affaire est devenue urgente pour les congolais.
Une affaire urgente qui mérite plus d'attention au sein du gouvernement congolais et de la population congolaise.

Cette affaire mérite un procès public!!!

Sinon, nous allons nous retrouver encore avec des procès ou enquêtes sans issue.
Connaissez-vous l´affaire de la suspension du général Tango fort ???
Comme les congolais eux-mêmes disent : affaire eleki nango na passé simple.

Eteya gouvernement congolais na président J. Kabila!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  KOTA le 7/1/2014, 11:55 am

LE GENERAL MUONDOS ARRETE ET PLACE AUX ARRETS DOMICILIARES DANS L AFFAIRE DE L ASSASSINAT DU GENERAL MAMADOU NDALA VIENT DE S ENFOUIR DE BENI....LES TRACES SONT EN TRAIN D ETRE EFFACEES

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Tsippora le 7/1/2014, 7:40 pm

De rien Laelce,

Ezo sala nga motema pasi ko mona degre ya manipulation ya batu ya regime oyo. Soki Mamadou azalaka enfant cheri ya Joseph neti Mende alobaki, comment explique-il son absence et celle de ses ministres lors des obseques du colonel Ndala???

laelce_luz del Cielo a écrit:Merci Tsipora ,


 like 


Tsippora a écrit:Jim KK,

Mamadou Ndala a été froidement liquidé. Il n'est pas mort au combat. Quant aux autres soldats, ils sont tout simplement tombés dans le piège qui leur a été tendu par le commandant suprême des Fardc, qui je vous le rappelle a cru bon de signer un accord de paix, alors que vous prétendez avoir gagné la guerre.  Rolling Eyes  No 

Jim KK a écrit:Congo na nga mawa !
Aujourd’hui, je suis sidéré de voir que ceux-là même qui se livraient aux sarcasmes après la victoire des FARDC sur le M23, ceux-la même qui minimisaient la victoire de nos soldats et pourfendaient leurs faits d’armes, sont désormais les chantres de la gloire posthume de Mamadou Ndala. Il n y a pas si longtemps ils nous disaient que c´était une guerre sans morts, pourtant nos forces armées ont laissées plus de 150 morts sur le champ de bataille et parmi ces morts nous trouvons des officiers comme Mamadou Ndala.

Avec des calculs mesquins, certains tentent de récupérer le décès tragique de ce vaillant soldat pour servir leurs intérêts politiciens de bas étage.

Congo na nga mawa  Shocked  Shocked 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Tsippora le 7/1/2014, 7:50 pm

Le seul moyen d'aller au fond de cette affaire, c'est de demander une enquete independante (qui peut etre menee par la Monusco). L'opposition devrait s'y atteler car le regime a deja tire ses conclusions et arrete les presumes coupables.

Il faudrait ajouter Numbi et tant d'autres a cette liste Jim KK. Contrairement a vous, nous avons compris qu'il n'y avait rien a attendre de ce regime et c'est l'une des raisons pourquoi nous croyons qu'ils sont incapables de remplir leurs responsabilites envers le peuple. Vivement 2016 pour qu'on voie enfin la fin de ce minable regime.

Jim KK a écrit:Je trouve que cette affaire est devenue urgente pour les congolais.
Une affaire urgente qui mérite plus d'attention au sein du gouvernement congolais et de la population congolaise.

Cette affaire mérite un procès public!!!

Sinon, nous allons nous retrouver encore avec des procès ou enquêtes sans issue.
Connaissez-vous l´affaire de la suspension du général Tango fort ???
Comme les congolais eux-mêmes disent : affaire eleki nango na passé simple.

Eteya gouvernement congolais na président J. Kabila!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  voisin4 le 7/1/2014, 10:16 pm

[quote="Tsippora"]Le seul moyen d'aller au fond de cette affaire, c'est de demander une enquete independante (qui peut etre menee par la Monusco). L'opposition devrait s'y atteler car le regime a deja tire ses conclusions et arrete les presumes coupables.

Il faudrait ajouter Numbi et tant d'autres a cette liste Jim KK. Contrairement a vous, nous avons compris qu'il n'y avait rien a attendre de ce regime et c'est l'une des raisons pourquoi nous croyons qu'ils sont incapables de remplir leurs responsabilites envers le peuple. Vivement 2016 pour qu'on voie enfin la fin de ce minable regime.




Slt Tipo...I mean Tsippora, sorry! Reveillons-nous donc! Sois pas vexee mais je prefere de loin le "tu" au "vous " qui,a mon avis met des ravins entre les gens qui se " connaissent". Aimerais bien que le ciel t'entende mais la realite est tte differente: Ce machin a la tete du gd Zaire, je parle de joe le taxi ne PARTIRA PAS EN 2016. You wanna bet? S'il y a qlq chose que l'on peut faire, priere ne pas compter sur une qlcq sanction des urnes. Tala kaka, je nous voie mal habiter avec cet extra terrestre ds un mm espace, lui en tant qu'ex-pres. Et il le sait. Donc cote wana, to tika na biso kotia motema. Un ami reveint de kin apres un...siecle a l'etranger. Ce qu'il m'a raconte, elelisi ngai...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Cavalier le 7/1/2014, 11:26 pm

voisin4 a écrit:Slt Tipo...I mean Tsippora, sorry!  Reveillons-nous donc! Sois pas vexee mais je prefere de loin le "tu" au "vous " qui,a mon avis met des ravins entre les gens qui se " connaissent". Aimerais bien que le ciel t'entende mais la realite est tte differente: Ce machin a la tete du gd Zaire, je parle de joe le taxi ne PARTIRA PAS EN 2016. You wanna bet? S'il y a qlq chose que l'on peut faire, priere ne pas compter sur une qlcq sanction des urnes. Tala kaka, je nous voie mal habiter avec cet extra terrestre ds un mm espace, lui en tant qu'ex-pres. Et il le sait. Donc cote wana, to tika na biso kotia motema. Un ami reveint de kin  apres un...siecle a l'etranger. Ce qu'il m'a raconte, elelisi ngai...
 like 

Voila quelqu'un qui comprend Le sens Accorde au tutoyement & vouvoiement ainsi que leurs usages.  THANKS VOISIN4  

De fois sur Le FORUM Il arrive que les gens se querellent pour de petits Rien, Or ca fait des lustres que l'on se connait sous ce virtualisme, c qui ferait d NOUS UNE SORTE DE FAMILLE.  

   Apprendre le français > Cours & exercices de français > test de français n°11009: Quand tutoyer - Quand vouvoyer?

> Plus de cours et d'exercices de français sur les mêmes thèmes: Communication | Méthodologie | Politesse [Autres thèmes]


Quand tutoyer - Quand vouvoyer?

Tu ou Vous?
Adapté d'après des sources du Net

 Un simple pronom et une forme verbale font un monde de différence dans les relations interpersonnelles en France.

L'usage du vous a longtemps prédominé dans la société française, jusqu'à la fin du 18e siècle. Mais le philosophe des Lumières Jean-Jacques Rousseau, auteur de Emile, ou de l'éducation (1762), juste avant la Révolution, recommande " LE TUTOIEMENT SYSTEMATIQUE DANS LA FAMILLE "

 Le tu spontané est aussi d'usage dans certains cercles, clubs, associations, corporations; cela a pour effet de renforcer le sentiment d'unité et d'appartenance au groupe.

FIN DE CITATION sunny  sunny  sunny  Arrow 
SOURCE: http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-11009.php

 

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Tsippora le 7/1/2014, 11:36 pm

T'en fait pas Voisin4 (je prefere aussi qu'on se tutoie), je ne voudrais en aucun cas sous-estimer notre kadogo en presumant qu'il respectera la constitution dont il est garant en ne briguant pas un troisieme mandat. Il nous a montre de quoi il etait capable et quand certains de ses fanatiques lui demandent gentiment de rendre le tablier pour prouver que tout le monde a tort de le soupconner de vouloir rempiler, c'est qu'il ne partira pas de son propre gre...key words: propre gre  Very Happy 

Je profite de mes vacances prolongees pour suivre attentivement ce qui se passe en ce moment et je ne me fais aucune illusion quant aux ambitions du petit soldat.

Btw, je serais interessee de savoir ce que ton ami t'a raconte a son retour du bled, if you don't mind sharing.

voisin4 a écrit:
Tsippora a écrit:Le seul moyen d'aller au fond de cette affaire, c'est de demander une enquete independante (qui peut etre menee par la Monusco). L'opposition devrait s'y atteler car le regime a deja tire ses conclusions et arrete les presumes coupables.

Il faudrait ajouter Numbi et tant d'autres a cette liste Jim KK. Contrairement a vous, nous avons compris qu'il n'y avait rien a attendre de ce regime et c'est l'une des raisons pourquoi nous croyons qu'ils sont incapables de remplir leurs responsabilites envers le peuple. Vivement 2016 pour qu'on voie enfin la fin de ce minable regime.




Slt Tipo...I mean Tsippora, sorry!  Reveillons-nous donc! Sois pas vexee mais je prefere de loin le "tu" au "vous " qui,a mon avis met des ravins entre les gens qui se " connaissent". Aimerais bien que le ciel t'entende mais la realite est tte differente: Ce machin a la tete du gd Zaire, je parle de joe le taxi ne PARTIRA PAS EN 2016. You wanna bet? S'il y a qlq chose que l'on peut faire, priere ne pas compter sur une qlcq sanction des urnes. Tala kaka, je nous voie mal habiter avec cet extra terrestre ds un mm espace, lui en tant qu'ex-pres. Et il le sait. Donc cote wana, to tika na biso kotia motema. Un ami reveint de kin  apres un...siecle a l'etranger. Ce qu'il m'a raconte, elelisi ngai...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Tsippora le 7/1/2014, 11:45 pm

Cavalier, francais facile comme lingala facile, lol! Je suis d'accord avec le tutoiement, que j'utilise abusivement dans la vie de tous les jours, comme toute Canadienne qui se respecte (j'ai compris que c'etait a cause de l'influence anglophone, ou il n'y a pas cette distinction). Par contre je tiens a vouvoyer les kabidolatres pour creer une distance pcq je ne les connais pas et ne tiens pas a les connaitre Razz  Very Happy 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  ndonzwau le 8/1/2014, 12:13 am

Jim KK a écrit:C'est une perte immense pour les FARDC et la RDC
RIP mon colonel
Jim KK a écrit:2014 commence très mal pour les FARDC.
J´espère que par la suite les commandos vont réagir avec détermination pour vaincre cette maudite rébellion étrangère.
Bon courage à nos commandos et nous vous soutenons tous!!!

(…)
Jim KK a écrit:Courage, courage nos commandos!!!
On voit bien que vous étiez jusqu´ à la dernière seconde aux côtés de votre chef Mamadou
C´est très émouvant de voir nos commandos pleurer  leur chef.

Oh mon Dieu, j´ai des larmes aux yeux.
Les sauvages ougandais, nos commandos vont bien vous traquer maintenant.
(…)
Jim KK a écrit:(…)
Une très bonne analyse.
Les ennemis de la RDC sont quelques étrangers auxquels s´ajoutent  des congolais. Les ennemis de la RDC nous imposent un combat permanent. Mettant en péril notre existence. Comme les israéliens, nous devons adopter une stratégie et une tactique de survie dans un environnement extrêmement hostile. La balle est dans notre camp et personne ne le fera à notre place.
La RDC a et aura d´autres Mamadou Ndala.
Toza na bango mayele
Jim KK a écrit:(…)
Lambert Mende égal à lui-même.
Pua na ye, ba combatufi bazali ba sous hommes.  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Arrow  Arrow
Okoki pe kozala na raison L. Mende.
Jim KK a écrit:(…)
Je crois que cette analyse devrait inspirer nos enquêteurs au pays pour faire un bon travail.
Le fait qu´il y a déjà des arrestations au sein de l´armée congolaise montre qu´il y a aussi (ou peut-être) des ennemis de la RDC dans notre propre armée. Ces ennemis peuvent être congolais ou étrangers.
Jim KK a écrit:Enquête ezali kokoba!!!
Il faut ko kanga bango nyonso. Ezala ba congolais to ba étrangers
(…)
Jim KK a écrit:Congo na nga mawa !
Aujourd’hui, je suis sidéré de voir que ceux-là même qui se livraient aux sarcasmes après la victoire des FARDC sur le M23, ceux-la même qui minimisaient la victoire de nos soldats et pourfendaient leurs faits d’armes, sont désormais les chantres de la gloire posthume de Mamadou Ndala. Il n y a pas si longtemps ils nous disaient que c´était une guerre sans morts, pourtant nos forces armées ont laissées plus de 150 morts sur le champ de bataille et parmi ces morts nous trouvons des officiers comme Mamadou Ndala.

Avec des calculs mesquins, certains tentent de récupérer le décès tragique de ce vaillant soldat pour servir leurs intérêts politiciens de bas étage.

Congo na nga mawa  Shocked  Shocked
Jim KK a écrit:Je trouve que cette affaire est devenue urgente pour les congolais.
Une affaire urgente qui mérite plus d'attention au sein du gouvernement congolais et de la population congolaise.

Cette affaire mérite un procès public!!!

Sinon, nous allons nous retrouver encore avec des procès ou enquêtes sans issue.
Connaissez-vous l´affaire de la suspension du général Tango fort ???
Comme les congolais eux-mêmes disent : affaire eleki nango na passé simple.

Eteya gouvernement congolais na président J. Kabila!

Dites-moi sincèrement, Mr Jim KK, je vous  vois plutôt sain de corps, d’esprit et pourquoi pas d’âme ; alors à la lecture de vos propos ci-dessus, une question : vous arrive-t-il encore de vous regarder utilement devant votre conscience d’Homme et de Patriote lorsqu’on vous voit louvoyer encore et encore entre la peste et le choléra ?
Qu’attendez-vous pour comprendre et accuser enfin l’abomination suprême d’un Etat qui permet dans sa propre armée la présence avérée des camps pro-Rwanda à côté de pro-Congo ? Ou doutez-vous encore que le Congo est agressé, envahi et occupé avec foule des dommages  pour ses populations et pour lui par des ennemis qui s’appellent rwandais, ougandais… depuis bientôt 20 ans ???

Ne vous est-il pas encore évident que notre vaillant Combattant, le Colonel  MM NDALA a été assassiné par ces ennemis infiltrés dans nos FARDC avec des complicités certaines aux plus hauts sommets de l’Etat et que notre salut est aujourd’hui de les débusquer où qu’ils nichent plutôt que de chercher à épargner un pouvoir, son Premier Magistrat garant constitutionnel de l’Etat et de la Nation comme premier comptable de son chaos ? L’accusation ubuesque contre toute évidence des faits et sans enquête de l’inénarrable Mende sur les Adf ougandais ne vous a-t-elle-même pas mis la puce à l’oreille ?
Au passage, vous souvenez-vous encore que le pouvoir en place a accepté de peupler notre Armée dans ses troupes et son commandement des rwandophones et rwandais rescapés de leurs successives rébellions et les a maintenus aux frontières rwandaises ? Si ce n'est de la haute trahison c'est de l'incompétence indéfendable toutes deux à son passif !  

Franchement, je ne vous comprends pas, je serais vous, je militerais sans ambiguïté pour crever cet abcès de mauvaise gestion, source de la tragédie interminable des populations de l’Est, d’ailleurs et de tout notre pays quitte à éventrer des boas inattendus pour le bonheur de notre Congo !!!
Que craignez-vous des soupçons et des investigations sur JK dans cette affaire ? N’attendez-vous pas de trouver les voies d’une meilleure vie pour nos sœurs et frères qui y habitent, dussions-nous condamner et écarter un homme, un régime ?
Ne croyez-vous que la vérité sur le meurtre du Colonel NDALA peut devenir cette occasion inattendue pour le pays; pour vous comme pour chaque Congolais de faire un point décisif sur nos choix passés et de repartir enfin sur de nouvelles bases quand-même devrions-nous condamner  JK et son régime ?

Que valent les hommes, un pouvoir qui ne peuvent que passer devant la permanence de la Nation ? Ne voulez-vous pas votre Congo meilleur demain ? Alors faites votre choix et cessez de louvoyer !!! Plus nombreux nous serons à le faire, plus nous influerons sur ses décisions, plus de chances aura notre pays de se relever !
Toute enquête ainsi que son éventuel procès des présumés assassins de Mamadou pilotés par le seul pouvoir seront vendangés, ils sont pourtant vitaux pour l'avenir national...
A nos armes chacun à sa place pour faire pression vers une procédure crédible !!!


Compatriotiquement !

PS


"RD Congo – Mamadou Ndala : Enquête, cafouillage et risque d’impunité
° http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/rd-congo-mamadou-ndala-enquete-145927
Les Congolais devraient s’efforcer de garder « les yeux ouverts » sur l’affaire Mamadou Ndala qui risque de finir dans une cacophonie politico-judiciaire, le scénario rêvé des instigateurs de ce type d’assassinat. En effet, compte tenu de la nature sensible d’un crime qui porte les marques indiscutables d’un crime d’Etat, une rigoureuse surveillance citoyenne devrait s’organiser autour des enquêteurs. Les Congolais auraient tout à perdre s’ils s’enferment uniquement dans le deuil en mémoire de l’homme qui a incarné la dignité d’un peuple bafoué et d’une armée humiliée. 


Plusieurs signaux annoncent des tentatives de nature à étouffer une vérité d’intérêt vital pour la nation congolaise, mais qui dérange au plus haut point.
La piste d’un crime d’Etat ?
Le principal signal tient à la flagrante contradiction entre la version du gouvernement et celle des enquêteurs sur terrain. En effet, le gouvernement congolais, par la voix du Ministre de la communication, Lambert Mende, continue d’attribuer l’assassinat aux rebelles ougandais d’ADF-Nalu[1]Ce qui donne à croire qu’il a pu être informé de sources autres que celles des enquêteurs sur terrain.
Or, il faudra toujours avoir à l’esprit le témoignage du garde-corps de la victime qui a décrit l’« escadron de la mort » comme des hommes portant les uniformes de l’armée et parlant kinyarwanda et lingala, ce qui oriente l’attention du côté du pouvoir de Kinshasa. Les enquêteurs avaient immédiatement privilégié la piste des éléments « rwandophones » intégrés dans l’armée, depuis les « rébellions » du RCD et du CNDP, les ancêtres du M23. Ces derniers travaillent en permanence dans un réseau des complicités allant de Kigali à Kinshasa en passant par l’Ouganda.
Mais la clé de la vérité se trouve sûrement dans la définition de « rebelles ougandais ». Si, pour le gouvernement de Kinshasa les ADF-Nalu sont des rebelles ougandais, il y a longtemps que les sources locales parlent plutôt de M23 version Kampala[2] par opposition à l’ancien M23 soutenu par le Rwanda. Or, dans une certaine mesure, M23, CNDP, RCD, UPDF (armée ougandaise), APR (armée rwandaise), voire certaines unités des FARDC (armée congolaise), c’est blanc-bonnet bonnet blanc. Il faut donc porter les regards du côté du pouvoir de Kinshasa, une piste privilégiée par les experts militaires du DESC[3].

Mais la difficulté avec cette piste est qu’elle ne peut que mettre les enquêteurs dans l’embarras. En effet, comme on l’a vu dans les affaires Floribert Chebeya[4] et Pascal Kabungulu[5], il y a, en République Démocratique du Congo, des personnalités que la justice et ses enquêteurs ne peuvent pas « atteindre ». Du coup, pour de multiples raisons (d’ordre matériel, hiérarchique, sécuritaire, politique,…) la tentation est de détourner les regards et oublier les « gros poissons », malgré les indices concordants. On ira alors s’acharner sur de « pauvres gens » d’en bas, dont on sait, a priori, qu’ils seront incapables de se défendre.

Multiplier les pistes ou manœuvres de diversion ?
Ainsi, après avoir arrêté le commandant du bataillon de la ville de Beni, le lieutenant-colonel Tito Bizuru, un ancien du CNDP, ancêtre du M23, et son garde du corps[6], les enquêteurs viennent, de façon assez étrange, d’interpeller six personnes présentées comme de simples « voyageurs »[7]. Ils vont plus loin en présentant les suspects comme appartenant à la « communauté nande ».
On se demande bien ce que cette référence d’ordre ethnique apporte à l’information, les Nandes étant l’ethnie ultra-majoritaire de la région. Il est même absurde de parler de « communauté nande » parce que c’est quasiment toute la population locale qui est « nande ». Comme qui dirait « l’occupant romain accuse les Juifs d’avoir tué Jésus pour se donner bonne conscience ».
Des tâtonnements qui font craindre des scenarios rocambolesques dont les Congolais ont été habitués lorsqu’il s’agit de dossiers sensibles. Des témoins qui disparaissent ou changent de version, une prison attaquée, des prisonniers qui disparaissent dans la nature ; des enquêteurs déchargés du dossier ou qui sont tout d’un coup mutés ou promus avant la fin de l’enquête ; des libérations faute de preuves,… Jusqu’à de mémorables fiascos judiciaires comme dans l’affaire du massacre de Kilwa[8], l’affaire Floribert Chebeya, voire l’enquête bâclée sur l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila.

Appel à la Monusco
Dans le cas de Mamadou Ndala, quelques mesures permettant de garantir la crédibilité des enquêtes peuvent être rapidement prises. L’une d’elle serait, par exemple, d’associer la Mission de l’ONU au Congo (Monusco)Elle a déjà démontré sa capacité à produire des rapports dignes de foi. C’est, par exemple, grâce aux enquêteurs de l’ONU que l’affaire des viols à Minova[9] a été révélée.
Le Colonel Mamadou Ndala travaillait dans le cadre d’une mission conjointe associant casques bleus et soldats congolais. Il a été assassiné pour reprendre les mots de Martin Kobler[10], le Représentant du Secrétaire général des Nations Unies en RDC. Il serait inconcevable que la Monusco assiste les bras croisés à la réalisation d’une enquête dont les premiers signaux annoncent des conclusions polémiques.
La nation congolaise ne parvient pas toujours à protéger ses héros. Elle devrait au moins s’efforcer de garantir à leurs familles la vérité. La femme et les enfants de Patrice Lumumba ont mis des années avant d’avoir toute la lumière sur la mort de leur père.
Que les enfants de Mamadou Ndala ne soient pas, à leur tour, obligés d’endurer le même calvaire à la recherche de la vérité sur la mort de leur héros de père.

Boniface MUSAVULI




[1] http://www.voiceofcongo.net/mort-de-mamadou-mende-maintient-la-these-adfnalu-et-dit-mamadou-etait-lenfant-cheri-de-kabila
[2]http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/rd-congo-le-m23-version-kampala-145535
[3] http://desc-wondo.org/exclusif-les-premieres-investigations-du-desc-sur-la-mort-du-colonel-ndala/
[4] Le principal commanditaire de l’assassinat de Floribert Chebeya, en 2010, le général John Numbi, avait échappé aux poursuites, la Cour militaire de Kinshasa ayant estimé qu’elle n’était pas compétente pour juger un « officier du rang de général ».

[5] En 2006 à Bukavu, le Tribunal militaire de garnison s’était déclaré incompétent pour juger le colonel Thierry Ilunga et l’ancien Vice-Gouverneur, Didace Kaningini Kyoto pour leur possible implication dans l’assassinat du militant des droits de l’Homme Pascal Kabungulu de l’ONG Héritiers de la Justice.
[6] http://www.rfi.fr/afrique/20140106-rdc-ndala-deux-militaires-congolais-arretes-beni

[7] http://radiookapi.net/actualite/2014/01/06/mamadou-ndala-des-nouveaux-suspects-interpeles/[8] 
Le massacre de Kilwa (entre 73 et 100 civils congolais) en 2004 donna lieu à un déni de justice qui obligea les ONG de porter l’affaire devant la justice canadienne, une entreprise minière canadienne ayant été impliquée dans les tragiques évènements.[9]

 http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=29540&Cr=monusco&Cr1=violations#.UsvUlfTuLX1
[10] http://radiookapi.net/actualite/2014/01/03/rdc-martin-kobler-condamne-lassassinat-du-colonel-mamadou-ndala-video/ "

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Cavalier le 8/1/2014, 12:22 am

Tsippora a écrit:Cavalier, francais facile comme lingala facile, lol! Je suis d'accord avec le tutoiement, que j'utilise abusivement dans la vie de tous les jours, comme toute Canadienne qui se respecte (j'ai compris que c'etait a cause de l'influence anglophone, ou il n'y a pas cette distinction). Par contre je tiens a vouvoyer les kabidolatres pour creer une distance pcq je ne les connais pas et ne tiens pas a les connaitre Razz  Very Happy 

Salut Tsippo, ha ha ha Laughing  ouais Francais Facile like the sound of IT Laughing 

Moi d mm je prefere utiliser le "TU "dans un milieu ou environnement Familier avec des gens que je connais...Je trouve que lorsque je tutoie quelqu'un ici au FORUM c'est une facon amicable de considerer mon interlocuteur virtuel...Y compris Les Kabidolatres...Car ns appartenons tous a ce WebClub qu'est Le CONGODIASPORA.COM Laughing 

Mais il y a des cas ou Le Vs semble approprie biensur...Sinon d'une maniere generale, je prefere utiliser Le TU pour permettre des echanges relax ou rien n'est pris trop au serieux sunny 

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Libre Examen le 8/1/2014, 12:28 am

voisin4 a écrit:
Tsippora a écrit: [...]
Contrairement a vous, nous avons compris qu'il n'y avait rien a attendre de ce regime et c'est l'une des raisons pourquoi nous croyons qu'ils sont incapables de remplir leurs responsabilites envers le peuple. Vivement 2016 pour qu'on voie enfin la fin de ce minable regime.


Slt Tipo...I mean Tsippora, sorry!  Reveillons-nous donc! Sois pas vexee mais je prefere de loin le "tu" au "vous " qui,a mon avis met des ravins entre les gens qui se " connaissent". Aimerais bien que le ciel t'entende mais la realite est tte differente: Ce machin a la tete du gd Zaire, je parle de joe le taxi ne PARTIRA PAS EN 2016. You wanna bet? S'il y a qlq chose que l'on peut faire, priere ne pas compter sur une qlcq sanction des urnes. Tala kaka, je nous voie mal habiter avec cet extra terrestre ds un mm espace, lui en tant qu'ex-pres. Et il le sait. Donc cote wana, to tika na biso kotia motema. Un ami reveint de kin  apres un...siecle a l'etranger. Ce qu'il m'a raconte, elelisi ngai...

You are so right - wow ! Vous rendez vous compte je n'ai presque pas utilisé le vous. Enfin, vous me comprenez, vous, vous voyez bien ce que je veux - Voisin4, okoki koyeba te denge oza na raison - C'est de la traduction littérale ça. En effet, ça pourrait se traduire comme suit : Tu ne peux pas savoir combien tu as raison. Ou encore : Vous ne pouvez savoir combien vous avez raison. Qui a dit qu'en lingala, il n'y a pas de vouvoiement ? Ou en kikongo ? Ou en swahili ? Ou en tshiluba ?

Mais me voilà un peu perdu. Ou en étais-je ? Je disais donc Voisin4 que vous avez raison euh que tu as raison ou plus simplement oza na raison.

Comme on dit aides-toi et le ciel t'aidera. C'est seulement comme ça que le ciel va nous entendre. Il faut passer aux actes. Il faut être actif. On ne fait pas des omelettes sans casser les œufs. Sinon 2016 arrivera et passera.

Il ne nous restera plus alors qu'à continuer à nous faire entretenir (dans le sens du terme anglais "Entertainment", divertissement) de l'illusion de la réalisation de la révélation de la promesse de la libération du Congo faite par Dieu au libérateur qu'il a choisi pour nous, en la personne du général De Gaulle congolais. Amen.

P.S. En terme d'usage du tu ou du vous, je respecte le vœu de chacun. Je ne m'en formalise pas autrement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Cavalier le 8/1/2014, 1:15 am

LA MEILLEURE DEFENSE A TOUJOURS ETE L'ATTAQUE Exclamation  

POURQUOI CETTE ASSERTION Question 

Par La Je voulais juste dire que:

La Meilleure facon pour Le Peuple du GRAND KONGO de Trouver & de Chatier tous les assassins du Vaillant Colonel Mamadou Mustafa Ndala, ce serait DE S'ELEVER CONTRE LE commenditaire Numero UN DE CE meurtre qu'est Alias Kabila Kabange...

Kabila Kabange aza Kobanga, voila pourquoi il ne sait pas comment agir et ressort a des actes de Terreur via son Armee d'infiltres Rwandais...en vue d'instiguer La Peur au sein de la population KONGOLAISE DE KIN & DE LUBUMBASHI sunny 

C'EST UNE TACTIQUE BIEN CALIBREE sunny 
 Exclamation 

Je veux vs dire une chose que ns devrions tous mettre sous la caboche:

Les Rwandais & Ougandais ns ont bien etudies...Ils savent & sont convaincus que Le Peuple Congolais dans son entierete est un Peuple Pereux ET aussi Naif...Mais depuis LA FAMEUSE HUMILIATION QUE LA DIASPORA AFAIT SUBIR AU NUMEROI UN DU RWANDA KAGAME, A OXFORD & AU CANADA, J]'ajouterais aussi Le recent voyage de Kabila en France ou lui & sa cohorte ont fait des acrrobaties pour eviter de confronter Les MEMBRES DE LA RESISTANCE DES KONGOLAIS DE LA DIASPORA, ils ont compris que Le Peuple KONGOLAIS d'hier n'est pas celui d'aujourd'hui...

Surtout La Manif du 21 Decembre contre Le concert du Zenith PPDRien represente par JB MPIANA & SON BCBG...LA RESISTANCE KONGOLAISE S'EST MONTREE PLUS DETERMINEE ET A PIETINE L'ENNEMI...

C'EST LA QUE L'HISTOIRE DU PEULE KONGOLAIS A PRISUNE TOURNURE...LES CONTEXTES ONT CHANGE...

MAINTENANT LA POSSIBILITE D'UNE INSURRECTION POPULAIRE EST DE PLUS EN PLUS POSSIBLE & PREVISIBLE , UNE RAISON DE PLUS NS VOYONS LE REGIME KABILA S'AGITER  sunny 

CAR MEME LES SOLDATS KONGOLAIS DE FARDC VONT FINIR PAR S'ASSOCIER A LA CAUSE DU PEUPLE  POUR BOUTER DEHORS KABILA & SES INFILTRES RWANDAIS...  sunny   


Dernière édition par Cavalier le 8/1/2014, 1:37 am, édité 1 fois

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Cavalier le 8/1/2014, 1:29 am

Libre Examen a écrit:

You are so right - wow ! Vous rendez vous compte je n'ai presque pas utilisé le vous. Enfin, vous me comprenez, vous, vous voyez bien ce que je veux - Voisin4, okoki koyeba te denge oza na raison - C'est de la traduction littérale ça. En effet, ça pourrait se traduire comme suit : Tu ne peux pas savoir combien tu as raison. Ou encore : Vous ne pouvez savoir combien vous avez raison. Qui a dit qu'en lingala, il n'y a pas de vouvoiement ? Ou en kikongo ? Ou en swahili ? Ou en tshiluba ?

Mais me voilà un peu perdu. Ou en étais-je ? Je disais donc Voisin4 que vous avez raison euh que tu as raison ou plus simplement oza na raison.

Comme on dit aides-toi et le ciel t'aidera. C'est seulement comme ça que le ciel va nous entendre. Il faut passer aux actes. Il faut être actif. On ne fait pas des omelettes sans casser les œufs. Sinon 2016 arrivera et passera.

Il ne nous restera plus alors qu'à continuer à nous faire entretenir (dans le sens du terme anglais "Entertainment", divertissement) de l'illusion de la réalisation de la révélation de la promesse de la libération du Congo faite par Dieu au libérateur qu'il a choisi pour nous, en la personne du général De Gaulle congolais. Amen.

P.S. En terme d'usage du tu ou du vous, je respecte le vœu de chacun. Je ne m'en formalise pas autrement.
Libre Examen,

Que L'on utilise Le TU ou Le VOUS n'est pas le problme en soi, c'est plutot lorsque les gens se mettent a  se quereller pcqu'on les a TUTOYES...

Comme tu l'aurais constate en ANGLAIS ce probleme n'existe pas... Exclamation 

Biensur que c'est leur droit Humain qu'on ne le leur refuse...Mais personnellement Je trouve que c'est un Faux-Probleme surtout tenant compte du fait que l'on soit dans un Forum Virtuel... Idea 

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  ndonzwau le 8/1/2014, 1:52 am

PS

"Goma : un culte musulman célébré en mémoire du général Mamadou Ndala
° http://www.lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=5097:goma-un-culte-musulman-celebre-en-memoire-du-general-mamadou-ndala&catid=85:a-la-une&Itemid=472

[url=http://www.lepotentielonline.com/images/photos/Un culte 1.png][/url]

Plusieurs autorités de la province du Nord-Kivu ont pris part au culte d’action de grâce célébré lundi 06 janvier 2014 à Goma par les musulmans en mémoire de leur frère de foi Mamadou Ndala Moustapha, commandant des Forces d’intervention rapide des FARDC tué dans une embuscade jeudi 2 janvier à une dizaine de kilomètres de Beni.
Le colonel Mamdou Ndala a été élevé au rang de Général de brigade à titre posthume. De son vivant, il a été le commandant des opérations militaires, qui ont abouti en novembre 2013 à l’éclatante victoire de l’armée nationale sur la rébellion du M23. Il s’apprêtait à entamer la phase de neutralisation des rebelles ougandais de l’ADF-NALU lorsque le drame s’est produit.

« Tout homme, qui meurt pour  sa nation, est sacré »

En présence du gouverneur Julien Paluku, du maire de Goma Nasson Kubuya et du général-major Lucien Bauma, commandant de la 8eme région militaire des FARDC, le Sheikh Paluku Mumbere, représentant des musulmans au Nord-Kivu, a déclaré que Mamadou Ndala est mort comme « un martyr de paix au Nord-Kivu ».
« Bien que mort, il est toujours vivant », a-t-il affirmé, soulignant que, « comme dit le Prophète de l’Islam Mouhamed, tout homme qui meurt pour  sa nation, est sacré».
Rappelant que « l’homme a trois étapes importantes dans la vie, qui sont : la naissance, le mariage et la mort », le Sheikh Paluku Mumbere a justifié la célébration du culte d’action de grâce « pour commémorer la mort du courageux Mamadou, considéré comme un +sacré+, car il est mort pour sa nation ».

Un « Duwa » (prière d’une grande envergure en Islam) a été fait pour « l’accompagnement de Mamadou Ndala dans l’au-delà pour être bien reçu par Allah » (Dieu tout puissant).
Pour ses frères Musulmans, « le seul crime que Mamadou Ndala a commis, c’est d’avoir combattu contre les ennemis de la nation pour la paix et la restauration de l’Etat dans tout l’Est de la RDC ».
Lors du culte, le général-major Lucien Bauma a annoncé que Mamadou Ndala a  été élevé au rang de Général de Brigade par le Haut Commandement militaire des FARDC à titre posthume."



"Qui a tué Mamadou ?
° http://www.lephareonline.net/qui-a-tue-mamadou/
Le colonel Mamadou Mustafa Ndala des FARDC/Photo FacebookRendu célèbre depuis les succès militaires des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) sur les rebelles du M23 durant le second semestre de l’année 2012, le colonel Ndala Mamadou est dans les esprits de la majorité des Congolais depuis sa mort brutale sur un terrain que l’on considérait comme son « jardin ». Son assassinat suscite un tas d’interrogations.
Pendant le week-end, des députés du Nord-Kivu ont réagi en exigeant la mise en place urgente d’une commission d’enquête. Cela rejoint du reste la préoccupation de l’ensemble de l’opinion nationale congolaise. Mais, pendant que l’on continue de s’interroger, deux suspects se trouvent déjà aux arrêts.
Il est à espérer que leurs témoignages, s’ils acceptent de parler franchement, pourraient apporter aux enquêteurs des réponses attendues par tout un peuple devenu inconsolable depuis l’annonce de la triste nouvelle de sa brutale disparition. Le mystère de sa mort exige d’être élucidé afin de permettre à des millions de compatriotes de savoir si le coup a été signé par ses propres frères d’armes ou des éléments de la fameuse « cellule dormante » du M23 portant le masque de l’ADF-Nalu.


Le flou qui persiste autour de l’assassinat du colonel Mamadou Ndala fait d’autant mal que l’odieux crime est survenu dans une zone censée se trouver sous le contrôle des FARDC, en dépit de la présence, dans son périmètre, des groupuscules armés auxquels les unités d’intervention rapide de l’armée nationale, dont il était un des animateurs au Nord-Kivu, s’apprêtaient à s’attaquer.
Ce qu’il faut craindre est que l’absence de vérité dans la disparition de ce valeureux officier n’installe, au sein des troupes des FARDC déployées dans la partie Est du pays, un climat de méfiance tel que tout le monde pourrait commencer à douter de tout le monde. De son vivant, le colonel Mamadou avait eu le mérite de briser le cycle des trahisons à répétition par téléphonie cellulaire. A l’époque, on s’en souvient, on comptait dans les rangs des troupes loyalistes ou celles prétendues telles d’un côté des utilisateurs du Code 243 et, de l’autre, ceux qui étaient branchés sur le Code 250, propre à un des Etats voisins du Congo impliqués dans l’instrumentalisation du M23 et de plusieurs forces négatives internes et externes opérant au Nord-Kivu.
Grâce au regretté colonel Ndala Mamadou, un meneur d’hommes hors pair, le mythe de l’invincibilité de l’armée rwandaise et de ses pions du M23 était tombé.

Les engagements de Nairobi compromis ?

Le gouvernement congolais et le M23 avaient séparément signé, le jeudi 12 décembre 2013 à Nairobi, des « Déclarations » contenant des engagements réciproques à respecter. Ceux-ci concernent l’amnistie au cas par cas des cadres politiques et militaires de ce mouvement rebelle ; la démobilisation et la réinsertion sociale de ses ex-combattants, le rapatriement et l’installation des réfugiés congolais présumés en exil en Ouganda, au Kenya, au Rwanda, au Burundi et en Tanzanie ; l’indemnisation des victimes des biens pillés, saisis ou détruits ; le financement des projets de développement communautaire dans les zones d’accueil des ex-combattants, réfugiés et déplacés internes ; la mise en place d’une commission conjointe de réconciliation nationale ; la mise en place d’un comité conjoint de suivi de l’exécution des engagements de Nairobi ; etc.
Si les enquêtes en gestation arrivent à démontrer que le M23, l’Ouganda et le Rwanda ont trempé dans l’assassinat du colonel Mamadou Ndala, comme le laissent penser les rumeurs qui faisaient état, ces dernières semaines, de l’infiltration du territoire de Beni par des ex-rebelles du M23 réfugiés en Ouganda et de «nouvelles recrues» tirées des rangs de l’armée rwandaise, tout le montage politico-militaire monté à Nairobi par Yoweri Museveni deviendrait caduc. Aucun Congolais n’admettrait que ceux qui gouvernent le pays à partir de Kinshasa fassent la moindre concession à des individus perfides, prêts à fouler aux pieds la « Déclaration » à laquelle ils ont librement souscrit.

Il serait surtout impensable de voir des compagnons d’armes du colonel Mamadou Ndala, qui continuent de pleurer à chaudes larmes leur « frère », s’engager dans un quelconque processus de réintégration ou de réconciliation avec des membres du M23 ou des réfugiés dont la liste serait dressée par des responsables de cette force négative. Avec ce qui s’est produit en fin de semaine dernière à Beni, aucun Congolais digne de ce nom ne croit plus en la volonté de Sultani Makenga et consorts de faire amende honorable après la conclusion des pourparlers de Kampala par des « Déclarations » de Nairobi.

La mort de Mamadou doit unir…

Le principal bénéfice que les patriotes congolais, civils comme militaires, devraient tirer du trépas du colonel Mamadou, c’est la consolidation de l’ «union sacrée » que ses hauts faits d’armes ont suscitée dans toutes les sphères de la vie nationale. Si le calcul machiavélique des ennemis de la paix dans la partie Est du pays était de démobiliser les FARDC et les populations civiles acquises à la cause de la paix, de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale, il y a lieu d’affirmer qu’il s’agit d’un coup manqué.
Le sentiment des Congolais de vivre ensemble dans un Etat fort et uni va certainement susciter d’autres Mamadou Ndala et démontrer à ceux qui croient avoir décapité les unités d’intervention rapide des FARDC que rien n’arrêtera leur détermination à ne plus se laisser humilier par les armées ou des forces négatives de l’Ouganda ou du Rwanda."



Beni: appel au calme après des manifestations contre l’assassinat de Mamadou Ndala
° http://radiookapi.net/actualite/2014/01/07/beni-appel-au-calme-apres-de-nouvelles-manifestations-contre-lassassinat-de-mamadou-ndala/
La police disperse les manifestants le 1/9/2011 à Kinshasa, lors d’une marche des opposants. 
Le maire de Beni, Nyonyi Bwanakawa, a appelé mardi 7 janvier les jeunes au calme et à plus de retenue pour que les manifestations contre l’assassinat du colonel Mamadou Ndala ne donnent pas lieu à des débordements. Des jeunes organisent, depuis quelques jours, de violentes manifestations à Beni (Nord-Kivu) pour protester contre la mort du colonel Mamadou Moustafa Ndala.

Ce commandant du 42è bataillon de l’Unité de réaction rapide des Forces armées de la RDC (FARDC) tué le 2 janvier dans une embuscade à Beni a été inhumé lundi 6 janvier à Kinshasa.
«Quand les unités d’une armée se mutinent en pleine ville, c’est la ville qui sera détruite, ce sont les populations qui seront tuées. C’est dans ce sens là qu’il a été de mon devoir d’appeler les uns et les autres à la retenue pour permettre que l’enquête autour de la mort du colonel Mamadou arrive à sa fin tout en gardant la paix à l’intérieur de la ville’’, a indiqué Nyonyi Bwanakawa.
De nombreux jeunes qui manifestaient ont tenté, lundi 6 janvier dans la soirée, d’extraire du cachot de l’auditorat militaire de Beni les deux militaires suspectés dans l’assassinat du colonel Mamadou Ndala. Ces jeunes ont été dispersés par la police à coups de gaz lacrymogène. Ils se sont par la suite rendus dans la commune de Beu, où ils ont brûlé la maison d’un officier militaire cité parmi les suspects de cet assassinat.

Selon des sources sécuritaires, le commandant de la 8ème région militaire, général-major Lucien Bauma Ambamba, est attendu à Beni pour calmer cette tension.
Le colonel Mamadou Ndala, commandant de la Brigade Commando URR (Unité de réaction rapide), a été tué ce jeudi 2 janvier dans une embuscade tendue par des hommes armés entre l’aéroport de Mavivi et Beni-ville (Nord-Kivu).
Le colonel Mamadou Ndala a été au premier plan lors des opérations des Forces armées de la RDC contre le M23 et il conduisait une autre opération contre des rebelles ougandais de l’ADF-Nalu."



"RDC: Julien Paluku appelle la population de Beni au calme
° http://radiookapi.net/actualite/2014/01/07/rdc-julien-paluku-appelle-la-population-de-beni-au-calme/
[i]Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku recevant les explications du colonel Mamadou Ndala, commandant des opérations militaires des FARDC contre le M23, samedi 26 octobre 2013 à Kibumba.
Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku recevant les explications du colonel Mamadou Ndala, commandant des opérations militaires des FARDC contre le M23, samedi 26 octobre 2013 à Kibumba.
Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, a appelé mardi 7 janvier la population de Beni et les FARDC au calme après deux journées des violences et des manifestations des jeunes qui protestaient contre le meurtre du colonel Mamadou Ndala. Dans la matinée, le maire de Beni disait craindre un affrontement entre différentes unités de l’armée régulière après l’incendie la nuit dernière par les manifestants de la maison d’un officier supérieur des FARDC suspecté et assigné à résidence à cause de ce meurtre. Pour julien Paluku, cette situation ne doit pas occasionner les violences au moment où les enquêtes sont en cours.


«Il ne faudrait pas que les gens basculent dans [la] haine interethnique», a déclaré le gouverneur Paluku mardi après midi à Beni-ville, où il est arrivé avec le commandant de la 8eme région militaire, général-major Lucien Bauma.
Les lois de la RDC disposent que toute personne est innocente jusqu’à ce que sa culpabilité soit établie, a-t-il rappelé. Depuis samedi 4 janvier, un responsable du bataillon des FARDC à Beni-ville est assigné à résidence et un des gardes du corps du Colonel Ndala, aux arrêts. Ils sont suspectés du meurtre du commandant du 42è bataillon de l’Unité de réaction rapide des commandos des FARDC, tué deux jours auparavant près de Beni.
«Il ne faudrait donc pas qu’on [se fasse justice]. Lorsque les enquêtes sont en cours, c’est que, demain, la cour va se saisir de ce dossier. Il sera fixé devant la cour opérationnelle et on va rendre le verdict. Celui qui sera coupable sera sanctionné conformément à la loi», a poursuivi Julien Paluku. «Je pense […] que lorsque quelqu’un est interpellé, a-t-il estimé, ce n’est pas qu’il est forcément l’auteur d’un crime. Mais c’est pour des besoins d’enquêtes».
Il a par ailleurs appelé les soldats basés à Beni au respect de règlements militaires. «Ils devront continuer à faire foi à leur hiérarchie, à respecter les ordres qui viennent de leur commandement. C’est la seule manière de servir sous le drapeau», a-t-il souhaité.
Par la même occasion, le gouverneur de province a invité locale au calme, «à ne pas céder aux spéculations.»

Dans la matinée, le maire de Beni, Nyonyi Bwanakawa, avait appelé les jeunes au calme et à plus de retenue pour éviter des débordements. Il redoutait  des affrontements entre militaires. «Quand les unités d’une armée se mutinent en pleine ville, c’est la ville qui sera détruite, ce sont les populations qui seront tuées», a-t-il estimé.

Détermination de la Monusco
Le Représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC, Martin Kobler, était aussi à Beni ce même mardi dans la matinée, accompagné du commandant des Forces de la Monusco et de celui de la Brigade d’intervention de l’Onu en RDC.
“Nous avons instamment condamné l’assassinat du colonel Mamadou. [Nous effectuons maintenant] ici une visite de solidarité avec la population de Beni, qui souffre. Je crois que le peuple congolais veut la paix. La population veut regagner leurs champs», a expliqué le chef de la Monusco.
Martin Kobler a par ailleurs réaffirmé l’engagement de la Monusco de neutraliser tous les groupes armés actifs dans le territoire de Beni, dont les rebelles ougandais des ADF/Nalu:
«Nous, la Monusco, nous sommes ici pour servir le peuple congolais dans son aspiration de combattre le terrorisme, la violence, le kidnapping – qui est un problème ici, de combattre les ADF/Nalu. On a un mandat de combattre avec force, toutes les forces négatives dans le pays, les ADF/Nalu et les divers groupes armés afin que la paix soit restaurée.»"[/b]


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  mongo elombe le 8/1/2014, 1:18 pm

http://mobile.agoravox.fr/actualites/international/article/rd-congo-mamadou-ndala-enquete-145927

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  mongo elombe le 8/1/2014, 3:32 pm

http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-des-emeutiers-veulent-venger-la-mort-du-colonel-ndala-societe-civile

Des accusées qui s'évadent tolembi quand il s'agit de kidnapper tout ceux qui disent la vérité ça va vite.

Qui peux m'expliquer pourquoi kabila et les 40 voleurs n'étaient pas à l'enterrement de Mamadou? Kokamwa.

Voisin 4 boni?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  voisin4 le 8/1/2014, 11:28 pm

Hi there! No sis, I don't mind sharing what my friend told me. It's too long and so sad that I'm trying to keep it so deep hidden where I won't find.Sorry my dear.


Btw, je serais interessee de savoir ce que ton ami t'a raconte a son retour du bled, if you don't mind sharing.


Slt Tipo...I mean Tsippora, sorry!  Reveillons-nous donc! Sois pas vexee mais je prefere de loin le "tu" au "vous " qui,a mon avis met des ravins entre les gens qui se " connaissent". Aimerais bien que le ciel t'entende mais la realite est tte differente: Ce machin a la tete du gd Zaire, je parle de joe le taxi ne PARTIRA PAS EN 2016. You wanna bet? S'il y a qlq chose que l'on peut faire, priere ne pas compter sur une qlcq sanction des urnes. Tala kaka, je nous voie mal habiter avec cet extra terrestre ds un mm espace, lui en tant qu'ex-pres. Et il le sait. Donc cote wana, to tika na biso kotia motema. Un ami reveint de kin  apres un...siecle a l'etranger. Ce qu'il m'a raconte, elelisi ngai...[/quote]
[/quote]
[/quote]

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Mathilde le 9/1/2014, 5:37 pm

CRISE DANS LE KIVU
RDC : assassinat de Mamadou Ndala, l'enquête s'oriente vers la piste FARDC



L'enquête sur l'assassinat du colonel Mamadou Ndala se poursuit à Beni, dans l'est de la RDC. Loin de la version officielle de départ, qui attribuait l'attaque à la roquette ayant tué l'officier aux rebelles ougandais de l'ADF, la piste d'un règlement de comptes au sein de l'armée paraît désormais la plus "sérieuse".
"Nous sommes sur une piste sérieuse." Richard Muyej, le ministre congolais en charge notamment de la Sécurité, ne nous en dira pas plus. Comme lui, la plupart des responsables congolais restent discrets sur l'avancée de l'enquête ouverte à la suite de l'attaque à la roquette, le 2 janvier, contre la jeep du colonel Mamadou Ndala, à quelque 10 km de la ville de Beni, dans l'est de la RDC.
Une vidéo tournée quelques minutes après l'attaque (certaines images peuvent choquer) :

Lire aussi : Mamadou Ndala, la bête noire du M23, est mort.
Hypothèse ADF jugée "pas crédible"
Quelle est la "piste sérieuse" dont parle le ministre ?
Une chose semble acquise : il ne s'agit plus de celle qui accusait les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) de la mort de l'officier, auréolé du renouveau des Forces armées de la RDC (FARDC). Une source proche de l'enquête le confirme à Jeune Afrique. "L'hypothèse des ADF, annoncée par Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement congolais, est en train d'être abandonnée car jugée hâtive et peu convaincante." Et notre interlocuteur d'ajouter : "La zone [où a lieu l'attaque] était suffisamment occupée par les militaires des FARDC et les assaillants auraient été aperçus portant l'ancienne tenue de couleur verte de l'armée."
Mamadou Ndala craignait d'être trahi par ses propres frères d'armes.
Me Omar Kavota, porte-parole de la société civile de Beni
Même pour la société civile locale (associations, syndicats…), l'hypothèse d'une attaque ADF n'est pas crédible. Me Omar Kavota, son porte-parole, un des premiers à mettre en doute la version officielle attribuant d'emblée l'attaque aux rebelles ougandais, affirme que "les FARDC avaient déjà ratissé le terrain une semaine plus tôt et s'étaient déployées jusqu'à une soixantaine de kilomètres de Beni." Selon lui, il faut donc chercher ailleurs les auteurs de l'attentat. "Au sein des FARDC, voire au-delà", lâche-t-il. Me Kavota dit avoir rencontré, le 23 décembre, le colonel Mamadou Ndala au Rock Hôtel de Beni. "Il était confiant et déterminé à traquer les ADF comme il avait fait avec le M23 [Mouvement du 23-Mars, rébellion récemment défaite, NDRL]. Mais il craignait d'être trahi par ses propres frères d'armes", se souvient-il.
La révanche des ex-CNDP ?
Crainte légitime ? Les premiers éléments de l'enquête semblent le démontrer. Des officiers de l'armée sont en effet soupçonnés d'avoir commandité l'attaque. Après qu'on a retrouvé le téléphone portable de son garde du corps sur le lieu de l'attaque, le colonel Tito Bizuru, numéro un des FARDC dans la ville de Beni, a été mis aux arrêts. Cet officier est un ancien rebelle du CNDP (Congrès national pour la défense du peuple). Il avait réintégré l'armée en 2009 après la signature de l'accord du 23 mars qui avait mis fin à la rébellion de Laurent Nkunda.
L'heure est à la suspicion au sein des FARDC. Et les ex-CNDP ne sont pas les seuls suspects.
Après la mutinerie menée par plusieurs ex-combattants du CNDP en avril 2012, déclenchant la rébellion du M23, le colonel Bizuru n'avait pas fait défection. "Mais rien n'indique qu'il n'était pas resté en intelligence avec ses amis", tacle un officier de l'armée à Beni qui a requis l'anonymat. Pour lui, "l'assassinat de Mamadou Ndala est un règlement de comptes des ex-CNDP, pour la plupart rwandophones, contre celui qui a vaincu le M23 qui bénéficiait du soutien du Rwanda", accuse-t-il.

L'heure est à la suspicion au sein des FARDC. Et les ex-CNDP ne sont pas les seuls suspects.

L'étau se resserre également autour du général Muhindo, alias Mundos, commandant du secteur opérationnel à Beni. On reproche surtout à cet ancien commandant de la garde républicaine à Goma de "n'avoir pas mené avec vigueur la traque des assaillants du colonel assassiné". Des rumeurs ont fait état de sa fuite, mais aux dernières nouvelles l'officier hundé était toujours dans la ville.
Une affaire de sous ?
Entretemps, d'autres arrestations et interpellations ont eu lieu. La dernière en date, celle d'un certain Lieutenant Kelvin, chef des services de renseignements militaires à Beni, est intervenue le 8 janvier dans la matinée. À en croire une source militaire sur place, l'officier aurait déclaré "avoir des informations sur les personnes qui ont planifié l'assassinat de Mamadou Ndala ainsi que sur la provenance de 300 000 dollars qui auraient été versés pour motiver certains soldats à exécuter ce plan". Une piste que les enquêteurs prendraient "très au sérieux", souligne notre source.
S'agirait-il donc d'une simple affaire de sous ? Un élu local estime que les officiers militaires de Beni n'ont pas vu d'un bon oeil l'arrivée sur leur territoire du colonel Mamadou Ndala et de ses hommes. "Pour eux, Mamadou Ndala venait faire un job qu'ils n'ont pas pu faire : neutraliser l'ADF".  "Depuis 2009 (date de leur affectation), ils ont transformé la zone d'opération de Ruwenzori - où se cachent les rebelles ougandais - en zone de commerce", affirme-t-il, dénonçant des "arrangements" entre le commandement militaire de Beni et les chefs rebelles de l'ADF. L'enquête qui est en cours devra donc également apporter toute la lumière sur ces prétendues collusions contre-nature entre certains chefs de l'armée dans l'est de la RDC et les hommes de Jamil Mukulu.
________
Par Trésor Kibangula



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Crise dans le Kivu | RDC : assassinat de Mamadou Ndala, l'enquête s'oriente vers la piste FARDC | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  KOTA le 9/1/2014, 6:24 pm

UN REGIME DE TERREUR EN RDC / congo independant
par mpp le 9 janvier 2014

UN REGIME DE TERREUR EN RDC
Le régime de "Joseph Kabila" est-il à la dérive? Depuis un certain temps, le "raïs" a instauré au Congo-Kinshasa le règne de la terreur. Exécutions extrajudiciaires, arrestations arbitraires, procès fantaisistes, détentions illégales deviennent un modus operandi pour instiller la peur panique dans les esprits. Objectif : consolider un pouvoir aux abois. 
L’assassinat de Lajos Bidiu Nkebi Nkebila, président de MLC/Bas-Congo, abattu le dimanche 24 novembre dernier par des "hommes armés" à Kinshasa; l’arrestation dans des conditions autant illégales qu’inhumaines et le transfèrement à la CPI du député national Fidèle Babala ; l’impunité des maîtres-penseurs des Bakata-katanga ; le montage rocambolesque de l’incrimination et de l’arrestation de Diomi Ndongala ; le massacre à Kinshasa et à Lubumbashi des adeptes non-armés de l’illuminé "prophète" Mukungubila, etc., constituent les dérives d’un pouvoir dictatorial qui, dans deux ans arrive fin mandat et qui, malheureusement, ne serait pas prêt à passer la main. Toute cette terreur a un but. Une finalité. Semer la panique parmi les Congolais afin de mieux les museler et les manipuler. Tout ces manœuvres ont pour finalité : empêcher l’organisation de la présidentielle de 2016. Ainsi en ont décidé les maîtres de Kinshasa.
Le cas le plus récent est celui de l’officier supérieur de l’armée congolaise (FARDC), le colonel Mamadou Ndala.
Mamadou Ndala, un assassinat programmé…
S’agirait-il d’un règlement des comptes entre officiers des FARDC ou d’un crime crapuleux? Apres plusieurs recoupements, le colonel…, enfin, le général de brigade Mamadou Ndala a été tout simplement liquidé. Sa notoriété commençait à faire ombrage à plusieurs personnes qui le digéraient mal. Sa bravoure avait perturber un plan minutieusement concocté qui permettrait à "Kabila" de s’octroyer une "présidence à vie". Militaire patriote, Ndala était connu comme un officier d’une haute moralité et doté d’un sens élevé du devoir.
Mamadou Ndala est sorti de l’anonymat grâce à ses hauts faits d’armes. A Goma et sur d’autres fronts, sa seule présence suffisait pour revigorer ses troupes et rassurer la population. Une situation que sa hiérarchie voyait d’un mauvais œil. Auréolé par cette aura, "Mamadou", en électron libre, devenait de plus en plus incontrôlable. L’ayant senti pousser des ailes, on commençait à lui reprocher de n’en faire qu’à sa tête. Il fallait le rappeler à Kinshasa. Alors qu’il se trouvait au front, un texto lui est envoyé pour lui signifier sa nouvelle affectation. Le colonel, en fin politicien, le transfère à un proche qui alerte aussitôt la population de Goma. La nouvelle fait l’effet d’une bombe. Malheureusement, les gens ont encore frais en mémoire les cas des généraux Prosper Nabiola et Félix Mbuza Mabe qui avaient été rappelés par leur hiérarchique militaire chaque fois qu’ils prenaient le dessus sur les forces ennemies. Redoutant le pire, les habitants de Goma avaient envahi les rues de la ville pour exprimer leur désapprobation. Des jeunes n’avaient pas hésité à exiger le maintien du colonel à son poste.
La hiérarchie militaire humiliée
Humiliée, la hiérarchie militaire est obligée de revenir sur sa décision. Pour calmer les esprits surchauffés, on intime l’ordre au colonel Mamadou de démentir la nouvelle répandue le jeudi 18 juillet matin à Goma sur sa relève. Il passe sur les antennes de la Radio Okapi, pour porter un démenti : "Ce n’est pas vrai, c’est une rumeur. Une manipulation des rebelles qui veulent déstabiliser le moral de la population et des troupes engagées au sol. Deuxièmement, mon chef le commandant région, le général Bahuma, je suis en contact avec lui toutes les cinq minutes. Si je devais être relevé, c’est lui l’autorité hiérarchique qui pourrait m’indiquer cela. Donc, c’est faux et archifaux".
Sa hiérarchie se sent humiliée et tournée en ridicule. Cette attitude lui laisse un goût aigre dans la bouche. Dans l’armée congolaise, on ne tourne pas la page sans réaction sur un crime de "lèse-majesté". C’est, pour ainsi dire, une affaire à suivre…
Le colonel Mamadou tire sa force dans ses troupes qui lui vouent un respect presqu’obséquieux. Un militaire jadis sous ses ordres témoigne : "Avant de lancer l’assaut contre les troupes du M23, le colonel Ndala nous avait demandé, à chaque conquête d’un nouveau territoire, de ne pas prendre les biens d’autrui. De ne même pas cueillir une mangue dans la parcelle de quelqu’un. Nous devions nous battre pour le peuple, notre sang devait couler pour la nation". Et après, les troupes se lançait à l’attaque avec, cerise sur le gateau, à chaque assaut, une nouvelle victoire.
Kibumba, Kiwanja, Rutshuru, Rumangabo, Bunagana, Mbuzi… Une à une, les cités tombaient comme des feuilles mortes d’un arbre et les villes reconquises par les vaillants soldats des FARDC qui bénéficiaient d’un appui des militaires de la Monusco qui, en réalité, venaient en appui. C’est-à-dire, quand les troupes des FARDC avançaient, les troupes onusiennes sécurisaient la base arrière. Et s’il arrivait aux troupes des FARDC de reculer, ces dernières faisaient de même. Cette fois-ci, avec à la tête, un commandant au courage exceptionnel, la victoire avait changé de camp. La guerre, elle, changeait de physionomie. Mais ce succès n’était pas du goût de tout le monde. Bien qu’occasionnant des milliers des morts, des déplacés et des sans-abris, la guerre était aussi un juteux business très lucratif pour ceux qui en tirent les ficelles en coulisses.
A deux reprises pendant l’avancée des FARDC, le colonel Mamadou recevra l’ordre de sa hiérarchie d’arrêter la reconquête de nouveaux territoires. D’abord à Rutshuru, puis dans une autre localité. L’homme fera la sourde oreille. Mais comme dans ses habitudes, il divulgue l’information obligeant du coup sa hiérarchie à rapporter les ordres donnés. C’en est trop, son arrêt de mort est signé. Il ne restait que le jour et l’heure de son application. Alea jacta est.
Le samedi 30 novembre dernier, Joseph Kabila arrive à Goma, dans la capitale du Nord-Kivu, au volant de son 4×4. A l’entrée de la ville, il décide de faire le pied jusqu’au stade Virunga où il devait tenir un meeting. La population massée le long de son parcours reprenait, en chœur et à tue-tête, le nom du colonel Mamadou Ndala. Ce dernier finit par voler la vedette au "raïs". Frustré, après une certaine distance parcourue à pied, Joseph Kabila remonte à bord de sa jeep et prend, non plus la direction du stade Virunga, mais, de sa résidence. Le meeting est annulé.
Pas de place pour deux héros
Le dimanche 1er décembre, pendant près d’une heure, Joseph Kabila décide de s’adresser cette fois-ci devant près de 1500 notables triés sur le volet. En Afrique, les chefs ne tolèrent pas qu’on leur vole la vedette. Les choses se passent pour ainsi dire comme dans un poulailler, où il n’y a qu’un seul coq qui fait la loi. Le coq, c’est le chef. Il n’y a donc de la place que pour un seul héros, le président de la République. Mamadou Ndala est de trop.
Cette scène rappelle curieusement une histoire reprise dans la Bible reprise dans 1 Samuel 18 : " David allait et réussissait partout où l’envoyait Saül ; il fut mis par Saül à la tête des gens de guerre, et il plaisait à tout le peuple, même aux serviteurs de Saül. Comme ils revenaient, lors du retour de David après qu’il eut tué le Philistin, les femmes sortirent de toutes les villes d’Israël au-devant du roi Saül, en chantant et en dansant, au son des tambourins et des triangles, et en poussant des cris de joie. Les femmes qui chantaient se répondaient les unes aux autres, et disaient : Saül a frappé ses mille, -Et David ses dix mille. Saül fut très irrité, et cela lui déplut. Il dit : On en donne dix mille à David, et c’est à moi que l’on donne les mille ! Il ne lui manque plus que la royauté. Et Saül regarda David d’un mauvais œil, à partir de ce jour et dans la suite."
Les dés étaient déjà jetés pour le colonel de Goma. Le sort, scellé. Le jeudi 2 janvier 2014, le colonel Mamadou Ndala est tué à l’entrée de la ville de Beni. Ce qui était déjà prévisible finit par arriver. Aussi curieux que cela puisse paraitre, c’est dans le secteur contrôlé par la fameuse garde républicaine de "Joseph Kabila" que cet officier a été exécuté. Tout un message. Parmi les suspects, le fameux général Moundos, homme de main du pouvoir et cité dans plusieurs cas d’assassinat dont celui de Ngezayo Safari. Le général Moundos qui s’était échappé de sa résidence surveillée le mardi 7 janvier, s’est fait arrêter 24 heures après par les fideles du défunt colonel Mamadou. Il continue à bénéficier d’un traitement 5 étoiles dans sa résidence surveillée de Beni. Ce qui contraste avec la manière dont le pouvoir de Kinshasa traite les prévenus dans les cas d’assassinats ou meurtres.
En quoi Mamadou dérangeait-il?
La rébellion du M23 facilitait le pillage des ressources naturelles de la RDC. Ainsi, les richesses pillées sur le territoire de la RDC pouvaient se retrouver facilement sur les territoires rwandais et ougandais. Certaines personnalités de la RDC ont, à maintes reprises, dénoncé ces combines. Le rapport des experts de l’ONU avait même indexé le général major Gabriel Amisi Kumba. Celui-ci était accusé de vendre des armes aux groupes armés opérant dans l’Est de la République démocratique du Congo.
Citant le rapport des experts de l’ONU, le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, affirmait que "les FARDC continuent d’être la proie de réseaux criminels qui permettent aux officiers supérieurs de s’enrichir par l’emprise sur les ressources naturelles et la contrebande notamment par le trafic d’ivoire mené par des groupes armés". Aussi curieux que cela puisse paraitre, le général Tango Fort n’a jamais été inquiété. Il avait juste bénéficié d’une "mesure de faveur" : être suspendue de ses fonctions. A qui donc profitent ces magouilles?
La fin de la rébellion du M23 signifie-t-elle aussi la pacification du pays donc, un boulevard bien balisé pour l’organisation de la présidentielle de 2016? Une telle perspective n’est pas la bienvenue dans la mesure où le pouvoir établi à Kinshasa multiplie les stratagèmes afin de contourner cette échéance. Mamadou Ndala était donc un trouble-fête. Il avait péché par "excès de zèle". Il lui était tout simplement demandé d’avancer chaque fois d’un pas sur un front pour en reculer de deux. Il n’avait pas réalisé que le terrain était miné et qu’il évoluait au milieu des loups.
En mettant fin à la rébellion du M23, Mamadou Ndala a coupé court à l’approvisionnement du Rwanda et de l’Ouganda en matières premières. Une contrebande que "Joseph Kabila" dénonçait le jour et encourageait la nuit. Là encore, il a commis un "péché mortel". La rébellion du M23 constituait un bon prétexte pour saigner à blanc le trésor public au bénéfice de certains officiers et proches du "raïs". Sur ce point encore, Mamadou Ndala est allé très loin.
La paix est-elle enfin acquise?
Si la paix signifie "organisation de la présidentielle en 2016", il faudrait s’attendre à une autre rébellion. C’est tout à l’avantage de Kabila. Il veut voir son pouvoir perdurer. Et qui sait que des cendres du M23, va renaitre une autre "rébellion congolaise"? Il suffit de bien observer ce qui se passe au Rwanda et en Ouganda pour s’en convaincre…
Ernest Ekofo
© Congoindépendant 2003-2014
http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=8577

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Troll le 9/1/2014, 8:31 pm

Rolling Eyes Mr KOTA

Ajoutez le nom du général Olenga..le seul général qui disait ouvertement dans les medias "être opposé a toute negociation avec le M23"..et dont la présence est devenue subitement invisible depuis cette grande victoire..

Mais où est passé Olenga lui qui disait aux FARDC de se battre sans reculer car il était question de défendre la terre des nos ancêtres,de défendre nos mères, nos enfants, nos parents Question Question 

Est-il mort ou vivant? Est-il retourné en exil Question Même pendant les funerailles de Ndala, Olenga qui devait pourtant "présider" cette ceremonie étant le patron de la Force Terrestre a été invisible Rolling Eyes Suspect Suspect 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  ndonzwau le 9/1/2014, 9:19 pm

ndonzwau a écrit:Tous les Congolais (quasiment tous; ils ne sont pas moins "patriotes" que partout ailleurs) pleurent ce jeune et vaillant officier, ce patriote sincère et efficace que fut Mamadou Moustafa Ndala parce qu'il a représenté le défi utile en action et pas en vœux pieux ou en activisme incertain...
"Un nouveau type de leadership déterminé et exemplaire"
était né là où ne pataugeaient que des serviles cupides, sans foi ni loi...

J'aime donc peu ou pas du tout ce procès stérile et ambigu en héroïsme autour de sa mort; je reviendrai peut-être donner mon avis quand j'aurais tout digéré...

Pour le moment j'inviterais plutôt les uns et les autres de s'activer autour de ses assassins (il ne s'est quand même pas suicidé !)
: que Kanambe soit le commanditaire direct ou pas, il est d'abord le premier comptable de son assassinat et de nos malheurs en tant que Chef d'Etat officiel de ce pays... Ainsi pour débusquer sa responsabilité (et si besoin sa culpabilité) nous ne pouvons que d'abord poursuivre les exécutants pour l'atteindre ! Personne de sensé ne peut penser le contraire !
Ngbanda qui ne fait pas que sa propagande cite un nom que personne ne reprend à ma connaissance des faits pour l'heure : si nous ne voulons pas subir les diversions et autres fusibles qui vont nous éloigner davantage du premier commanditaire, agitons-nous efficace pour que ce suspect soit cerné !

Dans tous les cas, celui qui veut le bien de ce pays voudra la nette vérité de son assassinat,celui n'est plus plus l'objet du moindre doute, de même qu'il a été perpétré par des ennemis du Congo infiltrés dans nos FARDC, n'en déplaise à Mende avec son accusation traîtresse des rebelles ougandais !
Et ce déballage doit être la dernière chance pour "JK" de se défaire de ses alliances complices avec nos voisins envahisseurs de même que pour ses affidés (ils sont quelques un sur ce forum !) sinon de comprendre enfin que le problème du Congo pour l'heure c'est bien Kanambe miné par son "passé rwandais", pas le "JK" de leurs dévotions ! Et si "JK" commettait ici le "crime de trop" ? Osons l’espérer si on le retrouve au début de la chaîne !!!
A ces derniers de choisir alors entre leur pays et un pouvoir (qui ne peut être que de passage) qui le tue à petits feux !!!
,

"(...)Ainsi donc, à l’insu du Commandant/Région, «Joseph Kabila» donna ordre directement au Capitaine B2 des FARDC et de la Garde Républicaine, BAZIRI KASEREKA, d’exécuter personnellement la mission d’éliminer la «cible».(...)"
°http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/1524-l-apareco-denonce-et-condamne-l-assassinat-du-colonel-mamadou-ndala-par-joseph-kabila.html
(...)
Compatriotiquement!

"En quoi Mamadou NDALA serait-il un héros pour les Congolais ???"

Question tellement réactionnaire, si tendancieuse par rapport aux intérêts du pays selon moi que je me suis retourné pour savoir à quel bas-fond, à quelle insidieuse contre–propagande elle ressortait, tellement inopportune que je me suis demandé si ce n’est pas une taupe rwandaise qui la posait ?
J'avoue donc avoir eu du mal à la digérer !
Tout le peuple réuni qui célèbre son Mamadou se méprendrait-il; la dure réalité lui aurait-il fait perdre tout pied sur terre, tout repère et le sens à donner à son avenir pour qu’il se mette à louer un imposteur caché en lui ???


Allons donc, les enfants : ne nous trompons pas de combat, de cibles à atteindre; un procès en non-héroïsme en la personne de Mamadou serait lui dénier la noble lutte de sa courte vie d’honnête patriote et de vaillant combattant pour la dignité de son pays qu’il a menée tambour battant !!!
J’ai beau cherché dans les recoins de ma conscience embrumée et de mon cortex fatigué, j’ai du mal à y retrouver les raisons d’une si dangereuse méprise; comment un Congolais tout digne en arrive-t-il à confondre le vaillant soldat qu’il était avec le pouvoir (politique), le prenant pour son représentant ?
Quel est le combat utile que nous devons mener ? C’est celui du développement en général et particulièrement à travers le procès de nos choix et actions depuis un demi-siècle de souveraineté qui ont globalement échoué… Qui les premiers attaquer alors, sinon nos pouvoirs politiques successifs et pour l’actuel, en plus de  son échec total, de s’être laissé submergé contre toute logique par une guerre tragique imposée par nos voisins envahisseurs !

Les Congolais à l’Est et partout ne sont pas devant un film, un roman, une bande dessinée à la poursuite d’un héros mythique ou fictif mais vivent dans la douleur une conduite chaotique où à l’Est une guerre interminable que notre Armée n’a cessé de subir l’humiliation des échecs répétés ! Pas le moindre héros qui les rassure…
Ils ont justement vu en Mamadou NDALA dans un contexte de complicités inextricables cet efficace meneur d’hommes au combat tant attendu et il vient d’être fauché par leurs ennemis pour lui empêcher d’autres victoires ! Que ces ennemis soient aussi tapis dans nos plus hauts cercles de pouvoir en quoi aurions-nous à lui demander d’en répondre, lui le soldat héros qui a exactement été tué par ces ennemis ? N’a-t-il  pas assez prouvé sa courte vie durant qu’il combattait ces ennemis ?

Lorsqu’il reçoit l’ordre de quitter le front en juin, c’est lui-même qui ébruite la nouvelle pour s’armer d’une opinion publique qui empêche l’aboutissement de ce qu’il considère comme une pression à trahir son serment patriotique et parmi nous il se trouve des Compatriotes à regretter que le soldat qu’’il était n’ait pas prouvé son patriotisme par une suicidaire proclamation anti-pouvoir qui l’aurait forcement conduit à la défection… Pour faire quoi  après ? Aurions-nous alors réussi les victoires dans les batailles qui ont suivi ? Quelle cruelle et candide naïveté à partir du confort de nos salons et nos claviers ?
Certains font même une consternante comparaison dans l’erreur entre lui et Lumumba comme si tous les deux sont morts parce qu’ils avaient commis des erreurs ? N’en commet pas que celui qui reste au chaud à se tourner les pouces ; les erreurs nous avons à en tirer des leçons pour mieux faire mais Lumumba et Mamadou ne sont pas morts parce qu’ils ont commis des erreurs mais parce que des plus puissants voulaient leur mort !!!


S’il nous faut une conclusion posons-nous encore et encore cette question : pourquoi le jeune Colonel Mamadou Moustafa NDALA a-t-il été assassiné ???
Alors c’est pour moi et j’espère pour tout Congolais lucide et responsable un spectacle affligeant que d’assister de la part de certains de nos Compatriotes à ce procès en héroïsme autour de sa mort !!!
Le héros pour un pays n’est-il pas celui qui se distingue par sa bravoure, ses actes exceptionnels,  son abnégation dans la défense de sa Patrie ? Qu’a été d'autre Mamadou Moustafa NDALA ???

Ce n'est point ici une "disputatio académique ni une palabre africaine" mais bien nous donner les armes "intellectuelles" de combattre nos ennemis, ceux-là même qui ont assassiné Mamadou, plutôt que de nous disperser en tactiques consuméristes personnelles ou corporatistes plutôt que communes nationalistes" ! Si ce procès et sa vérité nous offraient cette occasion unique de crever enfin l'abcès meurtrier de la haute trahison qui s'est fixé dans notre pays ? Rassemblons-nous pour les obtenir !
La Monusco qui a vu Mamadou seul et parfois foncer contre sa hiérarchie pour la dignité de son pays en sait davantage; obtenons qu'elle nous aide !
Et que peuvent faire ses hommes de troupes qui beaucoup l'appréciaient et ses frères d'armes où il n'y a pas que de jaloux comme on veut nous divertir et où beaucoup avaient délégué leurs vœux patriotiques en son leadership audacieux... ? Et la population de l'Est qui l'a toujours soutenu ?
Et nous tous, chacun à sa place ?
Enfin, puissent d'autres Mamadou, beaucoup plus nombreux et plus efficaces peupler tout notre territoire à tous les niveaux.......




Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 13/1/2014, 9:51 pm, édité 4 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Cavalier le 9/1/2014, 9:36 pm

KOTA a écrit:UN REGIME DE TERREUR EN RDC / congo independant
par mpp le 9 janvier 2014

UN REGIME DE TERREUR EN RDC
Le régime de "Joseph Kabila" est-il à la dérive? Depuis un certain temps, le "raïs" a instauré au Congo-Kinshasa le règne de la terreur. Exécutions extrajudiciaires, arrestations arbitraires, procès fantaisistes, détentions illégales deviennent un modus operandi pour instiller la peur panique dans les esprits. Objectif : consolider un pouvoir aux abois. 

...le massacre à Kinshasa et à Lubumbashi des adeptes non-armés de l’illuminé "prophète" Mukungubila, etc., constituent les dérives d’un pouvoir dictatorial qui, dans deux ans arrive fin mandat et qui, malheureusement, ne serait pas prêt à passer la main. Toute cette terreur a un but. Une finalité. Semer la panique parmi les Congolais afin de mieux les museler et les manipuler. Tout ces manœuvres ont pour finalité : empêcher l’organisation de la présidentielle de 2016. Ainsi en ont décidé les maîtres de Kinshasa.

Le cas le plus récent est celui de l’officier supérieur de l’armée congolaise (FARDC), le colonel Mamadou Ndala.
Mamadou Ndala, un assassinat programmé…
S’agirait-il d’un règlement des comptes entre officiers des FARDC ou d’un crime crapuleux? Apres plusieurs recoupements, le colonel…, enfin, le général de brigade Mamadou Ndala a été tout simplement liquidé. Sa notoriété commençait à faire ombrage à plusieurs personnes qui le digéraient mal. Sa bravoure avait perturber un plan minutieusement concocté qui permettrait à "Kabila" de s’octroyer une "présidence à vie". Militaire patriote, Ndala était connu comme un officier d’une haute moralité et doté d’un sens élevé du devoir.


La hiérarchie militaire humiliee

En Afrique, les chefs ne tolèrent pas qu’on leur vole la vedette. Les choses se passent pour ainsi dire comme dans un poulailler, où il n’y a qu’un seul coq qui fait la loi. Le coq, c’est le chef. Il n’y a donc de la place que pour un seul héros, le président de la République. Mamadou Ndala est de trop.

Le sort, scellé. Le jeudi 2 janvier 2014, le colonel Mamadou Ndala est tué à l’entrée de la ville de Beni. Ce qui était déjà prévisible finit par arriver. Aussi curieux que cela puisse paraitre, c’est dans le secteur contrôlé par la fameuse garde républicaine de "Joseph Kabila" que cet officier a été exécuté. Tout un message. Parmi les suspects, le fameux général Moundos, homme de main du pouvoir et cité dans plusieurs cas d’assassinat dont celui de Ngezayo Safari. Le général Moundos qui s’était échappé de sa résidence surveillée le mardi 7 janvier, s’est fait arrêter 24 heures après par les fideles du défunt colonel Mamadou. Il continue à bénéficier d’un traitement 5 étoiles dans sa résidence surveillée de Beni. Ce qui contraste avec la manière dont le pouvoir de Kinshasa traite les prévenus dans les cas d’assassinats ou meurtres.


En quoi Mamadou dérangeait-il?

La rébellion du M23 facilitait le pillage des ressources naturelles de la RDC. Ainsi, les richesses pillées sur le territoire de la RDC pouvaient se retrouver facilement sur les territoires rwandais et ougandais. Certaines personnalités de la RDC ont, à maintes reprises, dénoncé ces combines. Le rapport des experts de l’ONU avait même indexé le général major Gabriel Amisi Kumba. Celui-ci était accusé de vendre des armes aux groupes armés opérant dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Citant le rapport des experts de l’ONU, le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, affirmait que "les FARDC continuent d’être la proie de réseaux criminels qui permettent aux officiers supérieurs de s’enrichir par l’emprise sur les ressources naturelles et la contrebande notamment par le trafic d’ivoire mené par des groupes armés". Aussi curieux que cela puisse paraitre, le général Tango Fort n’a jamais été inquiété. Il avait juste bénéficié d’une "mesure de faveur" : être suspendue de ses fonctions. A qui donc profitent ces magouilles?

La fin de la rébellion du M23 signifie-t-elle aussi la pacification du pays donc, un boulevard bien balisé pour l’organisation de la présidentielle de 2016? Une telle perspective n’est pas la bienvenue dans la mesure où le pouvoir établi à Kinshasa multiplie les stratagèmes afin de contourner cette échéance.
Mamadou Ndala était donc un trouble-fête. Il avait péché par "excès de zèle". Il lui était tout simplement demandé d’avancer chaque fois d’un pas sur un front pour en reculer de deux. Il n’avait pas réalisé que le terrain était miné et qu’il évoluait au milieu des loups.

En mettant fin à la rébellion du M23, Mamadou Ndala a coupé court à l’approvisionnement du Rwanda et de l’Ouganda en matières premières. Une contrebande que "Joseph Kabila" dénonçait le jour et encourageait la nuit. Là encore, il a commis un "péché mortel". La rébellion du M23 constituait un bon prétexte pour saigner à blanc le trésor public au bénéfice de certains officiers et proches du "raïs". Sur ce point encore, Mamadou Ndala est allé très loin.


Ernest Ekofo
© Congoindépendant 2003-2014
http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=8577
VOILA UNE EXCELLENTE ANALYSE DES FAITS Exclamation 

Toutes ces recentes emeutes ont une source Commune.

Ce n'est ni Joseph Mukungubila, ni John NUMBI, ni Bisengimana...Mais Plutot alias Joseph Kabila Kabange et sa filiere Ougando-Rwandaise.

Ils prennent Le Grand Peuple du KONGO pour des MBINDRES  clown 




Dernière édition par Cavalier le 9/1/2014, 9:40 pm, édité 1 fois

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Jim KK le 9/1/2014, 9:37 pm

Mr. Troll,

Le général Olenga n´est pas mort. Je l´ai vu dans des vidéos (mort de Mamadou Ndala) ce dernier temps.
Il ne parle plus. Je ne sais pas pourquoi.  Shocked  Shocked  Shocked 

Regardez cette vidéo de 03:45 jusqu´à la 04:35, le général Olenga parle avec Janet Kabila

http://www.youtube.com/watch?v=CX9Ku0B20YQ

Même cette vidéo montre le général Olenga à 0:50:

http://www.rdcongoinfos.com/?p=10160


Troll a écrit:Rolling Eyes Mr KOTA

Ajoutez le nom du général Olenga..le seul général qui disait ouvertement dans les medias "être opposé a toute negociation avec le M23"..et dont la présence est devenue subitement invisible depuis cette grande victoire..

Mais où est passé Olenga lui qui disait aux FARDC de se battre sans reculer car il était question de défendre la terre des nos ancêtres,de défendre nos mères, nos enfants, nos parents Question Question 

Est-il mort ou vivant? Est-il retourné en exil Question Même pendant les funerailles de Ndala, Olenga qui devait pourtant "présider" cette ceremonie étant le patron de la Force Terrestre a été invisible Rolling Eyes Suspect Suspect 


Dernière édition par Jim KK le 9/1/2014, 9:51 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Cavalier le 9/1/2014, 9:46 pm

ndonzwau a écrit:
ndonzwau a écrit:Tous les Congolais (quasiment tous; ils ne sont pas moins "patriotes" que partout ailleurs) pleurent ce jeune et vaillant officier, ce patriote sincère et efficace que fut Mamadou Moustafa Ndala parce qu'il a représenté le défi utile en action et pas en vœux pieux ou en activisme incertain...
"Un nouveau type de leadership déterminé et exemplaire"
était né là où ne pataugeaient que des serviles cupides, sans foi ni loi...

J'aime donc peu ou pas du tout ce procès stérile et ambigu en héroïsme autour de sa mort; je reviendrai peut-être donner mon avis quand j'aurais tout digéré...

Pour le moment j'inviterais plutôt les uns et les autres de s'activer autour de ses assassins (il ne s'est quand même pas suicidé !)
: que Kanambe soit le commanditaire direct ou pas, il est d'abord le premier comptable de son assassinat et de nos malheurs en tant que Chef d'Etat officiel de ce pays... Ainsi pour débusquer sa responsabilité (et si besoin sa culpabilité) nous ne pouvons que d'abord poursuivre les exécutants pour l'atteindre ! Personne de sensé ne peut penser le contraire !
Ngbanda qui ne fait pas que sa propagande cite un nom que personne ne reprend à ma connaissance des faits pour l'heure : si nous ne voulons pas subir les diversions et autres fusibles qui vont nous éloigner davantage du premier commanditaire, agitons-nous efficace pour que ce suspect soit cerné !

Dans tous les cas, celui qui veut le bien de ce pays voudra la nette vérité de son assassinat,celui n'est plus plus l'objet du moindre doute, de même qu'il a été perpétré par des ennemis du Congo infiltrés dans nos FARDC, n'en déplaise à Mende avec son accusation traîtresse des rebelles ougandais !
Et ce déballage doit être la dernière chance pour "JK" de se défaire de ses alliances complices avec nos voisins envahisseurs de même que pour ses affidés (ils sont quelques un sur ce forum !) sinon de comprendre enfin que le problème du Congo pour l'heure c'est bien Kanambe miné par son "passé rwandais", pas le "JK" de leurs dévotions ! Et si "JK" commettait ici le "crime de trop" ? Osons l’espérer si on le retrouve au début de la chaîne !!!
A ces derniers de choisir alors entre leur pays et un pouvoir (qui ne peut être que de passage) qui le tue à petits feux !!!
,

"(...)Ainsi donc, à l’insu du Commandant/Région, «Joseph Kabila» donna ordre directement au Capitaine B2 des FARDC et de la Garde Républicaine, BAZIRI KASEREKA, d’exécuter personnellement la mission d’éliminer la «cible».(...)"
°http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/1524-l-apareco-denonce-et-condamne-l-assassinat-du-colonel-mamadou-ndala-par-joseph-kabila.html
(...)
Compatriotiquement!

"En quoi Mamadou NDALA serait-il un héros pour les Congolais ???"

Question tellement réactionnaire, si tendancieuse par rapport aux intérêts du pays selon moi que je me suis retourné pour savoir à quel bas-fond, à quelle insidieuse contre–propagande elle ressortait, tellement inopportune que je me suis demandé si ce n’est pas une taupe rwandaise qui la posait ?
J'avoue donc avoir eu du mal à la digérer !
Tout le peuple réuni qui célèbre son Mamadou se méprendrait-il; la dure réalité lui aurait-il fait perdre tout pied sur terre, tout repère et le sens à donner à son avenir pour qu’il se mette à louer un imposteur caché en lui ???


Allons donc, les enfants : ne nous trompons pas de combat, de cibles à atteindre; un procès en non-héroïsme en la personne de Mamadou serait lui dénier la noble lutte de sa courte vie d’honnête patriote et de vaillant combattant pour la dignité de son pays qu’il a menée tambour battant !!!
J’ai beau cherché dans les recoins de ma conscience embrumée et de mon cortex fatigué, j’ai du mal à y retrouver les raisons d’une si dangereuse méprise; comment un Congolais tout digne en arrive-t-il à confondre le vaillant soldat qu’il était avec le pouvoir (politique), le prenant pour son représentant ?
Quel est le combat utile que nous devons mener ? C’est celui du développement en général et particulièrement à travers le procès de nos choix et actions depuis un demi-siècle de souveraineté qui ont globalement échoué… Qui les premiers attaquer alors, sinon nos pouvoirs politiques successifs et pour l’actuel, en plus de  son échec total, de s’être laissé submergé contre toute logique par une guerre tragique imposée par nos voisins envahisseurs !

Les Congolais à l’Est et partout ne sont pas devant un film, un roman, une bande dessinée à la poursuite d’un héros mythique ou fictif mais vivent dans la douleur une conduite chaotique où à l’Est une guerre interminable que notre Armée n’a cessé de subir l’humiliation des échecs répétés ! Pas le moindre héros qui les rassure…
Ils ont justement vu en Mamadou NDALA dans un contexte de complicités inextricables cet efficace meneur d’hommes au combat tant attendu et il vient d’être fauché par leurs ennemis pour lui empêcher d’autres victoires ! Que ces ennemis soient aussi tapis dans nos plus hauts cercles de pouvoir en quoi aurions-nous à lui demander d’en répondre, lui le soldat héros qui a exactement été tué par ces ennemis ? N’a-t-il  pas assez prouvé sa courte vie durant qu’il combattait ces ennemis ?

Lorsqu’il reçoit l’ordre de quitter le front en juin, c’est lui-même qui ébruite la nouvelle pour s’armer d’une opinion publique qui empêche l’aboutissement de ce qu’il considère comme une pression à trahir son serment patriotique et parmi nous il se trouve des Compatriotes à regretter que le soldat qu’’il était n’ait pas prouvé son patriotisme par une suicidaire proclamation anti-pouvoir qui l’aurait forcement conduit à la défection… Pour faire quoi  après ? Aurions-nous alors réussi les victoires dans les batailles qui ont suivi ? Quelle cruelle et candide naïveté à partir du confort de nos salons et nos claviers ?
Certains font même une consternante comparaison dans l’erreur entre lui et Lumumba comme si tous les deux sont morts parce qu’ils avaient commis des erreurs ? N’en commet pas que celui qui reste au chaud à se tourner les pouces ; les erreurs nous avons à en tirer des leçons pour mieux faire mais Lumumba et Mamadou ne sont pas morts parce qu’ils ont commis des erreurs mais parce que des plus puissants voulaient leur mort !!!


S’il nous faut une conclusion posons-nous encore et encore cette question : pourquoi le jeune Colonel Mamadou Moustafa NDALA a-t-il été assassiné ???
Alors c’est pour moi et j’espère pour tout Congolais lucide et responsable un spectacle affligeant que d’assister de la part de certains de nos Compatriotes à ce procès en héroïsme autour de sa mort !!!
Le héros pour un pays n’est-il pas celui qui se distingue par sa bravoure, ses actes exceptionnels,  son abnégation dans la défense de sa Patrie ? Qu’a été d'autre Mamadou Moustafa NDALA ???
Ce n'est point ici une "disputatio académique ni une palabre africaine" mais bien nous donner les armes "intellectuelles" de combattre nos ennemis, ceux-là même qui ont assassiné Mamadou, plutôt que de nous disperser en tactiques consuméristes personnelles ou corporatistes plutôt que communes nationalistes" ! Si ce procès et sa vérité nous offraient cette occasion unique de crever enfin l'abcès meurtrier de la haute trahison qui s'est fixé dans notre pays ? Rassemblons-nous pour les obtenir ! La Monusco qui a vu Mamadou seul et parfois foncer contre sa hiérarchie pour la dignité de son pays en sait davantage; obtenons qu'elle nous aide ! Et que peuvent faire ses hommes de troupes qui beaucoup l'appréciaient et ses frères d'armes où il n'y a pas que de jaloux comme on veut nous divertir et où beaucoup avaient délégué leurs vœux patriotiques en son leadership audacieux... ?




Compatriotiquement!
   like   

JUSTE UNE CHOSE IL NE FAUT PAS COMPTER SUR LA MONUSCO  

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Jim KK le 9/1/2014, 10:31 pm

Images inédites de l´enterrement de Mamadou Ndala.

Notre vaillant soldat a laissé 10 orphelins et 4 femmes. Il avait 35 ans.
A la fin du reportage le journaliste Wetshi « entre en guerre contre les ennemis du Congo » et court avec les commandos de notre vaillant soldat.

@ Mr. Troll : Le général Olenga toujours na point dans cette vidéo (voir à 0:24): aux côtés du général Etumba


http://lesamisdewetchirdc.com/index.php/archives-actualite/340-images-inedites-de-l-enterrement-de-mamadou-ndala

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:35 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum