PLACE A LA REFLEXION EN RDC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PLACE A LA REFLEXION EN RDC

Message  Mwana ya Congo le 27/2/2014, 11:02 am

PLACE A LA REFLEXION EN RDC :

Je me souviens, quand nous étions encore sur le campus de l’Université de Kinshasa (Campis pour les intimes) vers les années 90, quand ce coin du pays était encore baptisé ”La Coline inspirée”, il existait encore des lobbies, des plateformes de réflexions et de discussions intellectuelles sans parti pris. Ainsi, un étudiant de la médecine pouvait facilement sécher ses cours de médecine et participer à une discussion dans la faculté des droits. Un pharmacien pouvait sans honte ni limite participer aux réflexions à la faculté des lettres.
A l’époque, les couleurs politiques n’avaient pas de place dans la colline inspirée : rien que la réflexion avait élu domicile depuis des lustres.
Un jour, un ami me posa la question de savoir pourquoi la plupart des musiciens congolais, une fois riches, dilapident leur argent dans le superflu et même une fois qu’ils ne sont plus sur le marché d’emploi (je veux dire, leurs maisons de disques ne vendent plus) se retrouvent pauvre ? Je lui répondis : « quel que soit la richesse que tu posséderas, si en amont, tu ne l’as pas couronnée de réflexion, d’une vision, d’un projet claire, cette richesse sera dilapidée jusqu’à ce que tu atteignes ton standard normal c’est-à-dire la pauvreté ».
En réalité, la pauvreté c’est tout simplement un manque de réflexion et de vision claire. Car tout ce qui accompagne l’homme, aussi petit soit-il, constitue une provision (comme un fond de commerce) dans le but d’accomplir une vision.

J’ai observé ceux qui jouent au Lotto et au Bingo : à peine qu’ils gagnent quelques fortunes en dollars, ils redeviennent pauvres le jour suivant comme si de rien n’était, et reprennent leurs paries. C’est un principe universel :
Pas de vision, pas de provision.
Pas de réflexion, pas de développement.

Qu’est-il arrivé à la réflexion dans mon Congo Natal? Elle a été tout simplement assassinée par une forme d’oisiveté volontaire et publique c’est-à-dire : le théâtre, la danse, la musique, les débats politiques partiaux, les insultes, les fanatismes aveugles, les prières fanatiques et fantaisistes, le djaleloisme.

Je me souviens que cette tendance à réfléchir dans le milieu universitaire, loge de l’Elite de toute nation, a commencé à s’éteindre dans la colline inspirée lorsque un certain mouvement baptisé CPP (Comite du Pouvoir Populaire) de triste mémoire a pris place, une rêverie digne « d’Alice aux pays des merveilles », Une invention archaïco-antique qui empêchait toute tendance aux chocs des idées.
Il est tout simplement impossible qu’une nation se relève de ses cendres si son Elite ne réfléchit pas.
Tiens, lorsqu’Obama se déplace dans les pays pauvres de l’Afrique, il s’adresse souvent aux étudiants. Non il n’est pas bête mais seulement il ne se rend pas compte que les étudiants Africains ont cessés de réfléchir et ont oublié qu’ils sont le leadership du le lendemain, le sceptre du future. Pas étonnant, à force de croire que la « démocratie africaine » est une dynastie à grande échelle, on laisse la direction de la chose publique à certaines familles.
On ne peut renverser un système que par un autre en l’inoculant un virus et ce virus s’appelle « REFLEXION » qui n’utilise que « LE DOUTE METHODIQUE » pour chaque action.

Un peuple qui ne réfléchit pas, c’est un peuple qui n’a pas d’Elites consacrées à la réflexion et si les élites ne réfléchissent plus, le leadership est malade et quand le leadership est malade, les fondements d’une nation sont totalement ébranlés. Et quand les fondements sont ébranlés, c’est la ruine, il faut construire d’autres fondements.
Vous voulez que les choses changent ? Inoculez des réflexions, des idéologies sur des élites de demain !

VIVONS MOINS CONS!

Mes réflexions

MYC

Ecrivain, penseur et éditeur

bmbayo@hotmail.com
bmbayo@facebook.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: PLACE A LA REFLEXION EN RDC

Message  ndonzwau le 27/2/2014, 11:04 pm

Mwana ya Congo a écrit:PLACE A LA REFLEXION EN RDC :

Je me souviens, quand nous étions encore sur le campus de l’Université de Kinshasa (Campis pour les intimes) vers les années 90, quand ce coin du pays était encore baptisé ”La Coline inspirée”, il existait encore des lobbies, des plateformes de réflexions et de discussions intellectuelles sans parti pris. Ainsi, un étudiant de la médecine pouvait facilement sécher ses cours de médecine et participer à une discussion dans la faculté des droits. Un pharmacien pouvait sans honte ni limite participer aux réflexions à la faculté des lettres.
A l’époque, les couleurs politiques n’avaient pas de place dans la colline inspirée : rien que la réflexion avait élu domicile depuis des lustres.
Un jour, un ami me posa la question de savoir pourquoi la plupart des musiciens congolais, une fois riches, dilapident leur argent dans le superflu et même une fois qu’ils ne sont plus sur le marché d’emploi (je veux dire, leurs maisons de disques ne vendent plus) se retrouvent pauvre ? Je lui répondis : «  quel que soit la richesse que tu posséderas, si en amont, tu ne l’as pas couronnée de réflexion, d’une vision, d’un projet claire, cette richesse sera dilapidée jusqu’à ce que tu atteignes ton standard normal c’est-à-dire la pauvreté ».
En réalité, la pauvreté c’est tout simplement un manque de réflexion et de vision claire. Car tout ce qui accompagne l’homme, aussi petit soit-il,  constitue une provision (comme un fond de commerce) dans le but d’accomplir une vision.

J’ai observé ceux qui jouent au Lotto et au Bingo : à peine qu’ils gagnent quelques fortunes en dollars, ils redeviennent pauvres le jour suivant comme si de rien n’était, et reprennent leurs paries. C’est un principe universel :
Pas de vision, pas de provision.
Pas de réflexion, pas de développement.

Qu’est-il arrivé à la réflexion dans mon Congo Natal? Elle a été tout simplement assassinée par une forme d’oisiveté volontaire et publique c’est-à-dire : le théâtre, la danse, la musique, les débats politiques partiaux, les insultes, les fanatismes aveugles, les prières fanatiques et fantaisistes, le djaleloisme.

Je me souviens que cette tendance à réfléchir dans le milieu universitaire, loge de l’Elite de toute nation, a commencé à s’éteindre dans la colline inspirée lorsque un certain mouvement baptisé CPP (Comite du Pouvoir Populaire) de triste mémoire a pris place, une rêverie digne « d’Alice aux pays des merveilles », Une invention archaïco-antique qui empêchait toute tendance aux chocs des idées.
Il est tout simplement impossible qu’une nation se relève de ses cendres si son Elite ne réfléchit pas.
Tiens, lorsqu’Obama se déplace dans les pays pauvres de l’Afrique, il s’adresse souvent aux étudiants. Non il n’est pas bête mais seulement il ne se rend pas compte que les étudiants Africains ont cessés de réfléchir et ont oublié qu’ils sont le leadership du le lendemain, le sceptre du future. Pas étonnant, à force de croire que la « démocratie africaine » est une dynastie à grande échelle, on laisse la direction de la chose publique à certaines familles.
On ne peut renverser un système que par un autre  en l’inoculant un virus et ce virus s’appelle « REFLEXION » qui n’utilise que « LE DOUTE METHODIQUE » pour chaque action.

Un peuple qui ne réfléchit pas, c’est un peuple qui n’a pas d’Elites consacrées à la réflexion et si les élites ne réfléchissent plus, le leadership est malade et quand le leadership est malade, les fondements d’une nation sont totalement ébranlés. Et quand les fondements sont ébranlés, c’est la ruine, il faut construire d’autres fondements.
Vous voulez que les choses changent ? Inoculez des réflexions, des idéologies sur des élites de demain !

VIVONS MOINS CONS!

Mes réflexions  

MYC

Ecrivain, penseur et éditeur

bmbayo@hotmail.com
bmbayo@facebook.com


Belle réflexion d'invitation à la réflexion, Mister MyC !

1° Si on est d'accord avec vous "(...)que les étudiants Africains ont cessés de réfléchir et ont oublié qu’ils sont le leadership du le lendemain, le sceptre du future. (...)", encore faudra-t-il peut-être nous lancer quelques pistes comment et que faire pour qu'ils quittent cette mauvaise passe...

2° Pour ma part, permettez que je relativise votre constat !
En effet j'y vois au mieux l'énigme de la poule et de l’œuf, qui le premier d'entre les deux ?
Et au pire, j'ai la faiblesse de croire que le déficit de réflexion, s'il existe au point où vous le brossez, est plutôt la conséquence que la cause...
La cause pour moi serait "le système" (piloté largement par la conduite politique) qui a réduit le champ de la réflexion en cantonnant les étudiants, l'intelligence à la case inutilité par le chômage ou les salaires insignifiants comme débouchés des études, en faisant la part belle au règne de la fraude même l'Université, celui du favoritisme et du népotisme pour les rares bons emplois...
Beaucoup de jeunes et moins jeunes, étudiants ou déjà diplômés sont occupés à survivre, à la débrouille avec le risque de devenir otages de l'utile immédiat par tous les moyens...

3° La situation socio-économique et politique serait moins pourrie, le souci de l'excellence et la place de la réflexion, du débat objectif d'idées seraient retrouvés chez les étudiants et les "intellectuels"...
Aujourd'hui ces derniers aux sommets de l'Etat font partie du système qu'ils contribuent à pervertir...
Comment en sortir ?


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: PLACE A LA REFLEXION EN RDC

Message  zobattants le 28/2/2014, 2:18 am

ndonzwau a écrit:



Belle réflexion d'invitation à la réflexion, Mister MyC !

1° Si on est d'accord avec vous "(...)que les étudiants Africains ont cessés de réfléchir et ont oublié qu’ils sont le leadership du le lendemain, le sceptre du future. (...)", encore faudra-t-il peut-être nous lancer quelques pistes comment et que faire pour qu'ils quittent cette mauvaise passe...

2° Pour ma part, permettez que je relativise votre constat !
En effet j'y vois au mieux l'énigme de la poule et de l’œuf, qui le premier d'entre les deux ?
Et au pire, j'ai la faiblesse de croire que le déficit de réflexion, s'il existe au point où vous le brossez, est plutôt la conséquence que la cause...
La cause pour moi serait "le système" (piloté largement par la conduite politique) qui a réduit le champ de la réflexion en cantonnant les étudiants, l'intelligence à la case inutilité par le chômage ou les salaires insignifiants comme débouchés des études, en faisant la part belle au règne de la fraude même l'Université, celui du favoritisme et du népotisme pour les rares bons emplois...
Beaucoup de jeunes et moins jeunes, étudiants ou déjà diplômés sont occupés à survivre, à la débrouille avec le risque de devenir otages de l'utile immédiat par tous les moyens...

3° La situation socio-économique et politique serait moins pourrie, le souci de l'excellence et la place de la réflexion, du débat objectif d'idées seraient retrouvés chez les étudiants et les "intellectuels"...
Aujourd'hui ces derniers aux sommets de l'Etat font partie du système qu'ils contribuent à pervertir...
Comment en sortir ?

Compatriotiquement!

Vous etes parmis ceux qui ont contribue a la chute du Congo, monsieur Donzwau!
Vous avez etudie avec la bourse du congo/Zaire, au lieu de retourner au pays pour contribuer, vous avez opte pour  la nationalite francaise!!! Je me demande si vous vous regardez sur le mirror chaque matin.
Heck! vous ne vous regardez meme pas la nuit!!!! Qui etes vous, Ndonzwau!?!?! A ghost de Paul Touvier a la peau noire?
Moi, a votre place, je demanderai pardon aux congolais comme moi, victimes de la trahison DonzwauesQUE
je pense sincerement que vous etes un espion au service du quaie dórsay bino na ba Ouatarra boza ndenge moko... Pineu ezo zela bino na tournant...
Aussi, je me demande comment ngbanda et son oeil du partiote ne vous ont pas encore demasque comme un espion du service francais...
cela prouve que dans le royaume des aveugles, le borgne est roi. Ici, le borgne c'est bel et bien L'oeil de Patriotede Ngbanda

Revenir en haut Aller en bas

Re: PLACE A LA REFLEXION EN RDC

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:21 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum