Le retour de la Grande RUSSIE

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Kakato le 14/5/2014, 7:31 pm

Je fais le parallele p.c.q Le kivu est ma terre et j'entends la meme rethorique chez putine et Kagame.Je vois la meme manipulation des masses.
Vous dites que Krouchtchev l'Ukrainien a offert a la Crimee a son pays?voyons ...c'est ignorer deliberement le fonctionnement de l'Urss.Le secretaire general ne peut pas tout seul decider de faire un don a une republique.La Crimee est devenue Ukrainienne legalement et apres que le comite central ait decide de rendre cette terre viable.
Dans le donbass je prefere utiliserr le terme pro russe  plutot que russophone car toute l'Ukraine est russophone.
a suivre....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Mwana Ya Lola le 15/5/2014, 12:06 pm

Monsieur Kakato,

Que ce soit Kroutchev ou le Comité central, cela ne change rien: la Crimée est passée de la Russie à l'Ukraine par une simple décision administrative sans que les populations concernées n'aient été consultées. Tout le monde s'accorde pour dire que c'était une pure décision bureaucratique. C'est comme si le Parlement congolais offrait, dans le cadre de la CIRGL, le MAsisi au Rwanda... Et si demain le Congo reprend le Masisi, par n'importe quel moyen, vous direz que c'est une invasion ?

En outre, si toute l'Ukraine est russophone, cela montre bien que cette situation est TOTALEMENT différente de celle du Congo. Le Congo ni le Kivu ne sont "rwandophones". Ce qui se passe en Ukraine est plus ou moins une affaire de famille: ils parlent quasiment tous la même langue et pendant longtemps tous ces territoires ont fait partie du même ensemble. Or, on ne retrouve pas une telle configuration au Congo.

Vous avez raison de dire que Kagame et Putin utilisent presque les mêmes arguments; mais vous devez ajouter que les arguments de Kagame ne reposent sur aucune réalité historique; ce n'est que du mensonge. Ne pas rappeler cette réalité, et au contraire faire un parallélisme avec l'Ukraine, c'est donner des munitions à Kagame. En tant que patriote congolais, je crois que ce n'est pas votre souhait.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  mongo elombe le 16/5/2014, 4:27 pm

Comment Moscou a évité le piège tendu par Washington en Ukraine :: EDITORIAL :: TOUT SAUF SARKOZY

Les américains voulaient des représailles sanglantes à l’Est de l’Ukraine de manière à impliquer la Russie. Non seulement ils n’ont pas réussi à impliquer la Russie, mais ils se retrouvent en prime avec une guerre qu’ils vont devoir gérer de manière complètement imprévue. Les derniers évènements dans le Donbass, à savoir les référendums de Donetsk et de Lougansk suivis des déclarations d’indépendance bouleversent tous les calculs de Washington.


En tant qu’états indépendants, ces deux régions disposeront désormais de toutes les institutions d’un état, dont une armée et un service de sécurité qui tentera de tenir tête aux assauts de l’armée de Kiev. Le fait d’être reconnus ou pas par l’Occident n’y changera rien. Du coup, la donne n’est plus la même. La Russie n’a plus besoin d’intervenir. L’armée ukrainienne et les mercenaires feront désormais face à une armée régulière qui défend son sol. La Russie n’a plus alors qu’à équiper, former et accompagner cette armée, à l’instar de ce qu’elle a réalisé en Syrie et qui a fait ses preuves.


Encore un ratage étatsunien qui, espérons-le, en restera là. Sinon, avec une armée ukrainienne n’étant pas vraiment prête à se battre, beaucoup de choses imprévisibles et désagréables pour Washington pourraient en découler, comme l’élargissement des zones indépendantes et même la reconquête de Kiev. Et si Kiev tombait entre les mains de l’armée du Donbass, les atlantistes auraient un sérieux problème de vocabulaire. Sera-ce un coup d’état fomenté par des rebelles de l’Est, ou une invasion d’un pays qui n’existe pas, parce que non reconnu ?
____________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Troll le 16/5/2014, 4:51 pm

[quote="mongo elombe"]

En tant qu’états indépendants, ces deux régions disposeront désormais de toutes les institutions d’un état, dont une armée et un service de sécurité qui tentera de tenir tête aux assauts de l’armée de Kiev. Le fait d’être reconnus ou pas par l’Occident n’y changera rien. Du coup, la donne n’est plus la même. La Russie n’a plus besoin d’intervenir. L’armée ukrainienne et les mercenaires feront désormais face à une armée régulière qui défend son sol. La Russie n’a plus alors qu’à équiper, former et accompagner cette armée, à l’instar de ce qu’elle a réalisé en Syrie et qui a fait ses preuves.

Mama Mongo 

 Surprised Surprised Surprised De quelle "armée régulière" ces deux "provinces"disposent-elle Rolling Eyes Question Question ..Des "miliciens" Rolling Eyes Question Avez-vous une petite idée des capacités de l´armée "nationale" Ukrainienne Surprised Surprised 

Ce que Kiev garde encore des avions de combat, des chars lourds qu´on a pas encore mis dans la "balance" Arrow Arrow Les "mercenaires" sont des membres des forces spéciales des pays membres de l´OTAN Arrow Arrow Arrow qui sont souvent des veterants des guerres recentes en Afghanistan et en Irak What a Face What a Face 


Croyez-vous que Putin va depenser son argent dans une guerre que la Russie ne va pas gagner et qui risque de deborder sur son propre territoire..L´Ukraine contrairement á la Tchetchenie est l´un des ex République de l´URSS qui possede une industtrie militaire respectable...

Vous connaissez l´histoire de la guerre en Tchetchenie Rolling Eyes 
Il n´ya pas si longtemps que l´armée de Russie a eu du mal á vaincre la Georgie..plus modeste et plus pauvre que l´Ukraine..parce que des Technologies militaires occidentales en provance en particulier d´Israel á mis les Russes devant une résistance surprenante Neutral  Neutral 



Savez-vous dans quel état se trouve la Syrie en ce moment Rolling Eyes Embarassed Embarassed ..Une guerre de low intensity continue á detruire les infastratructures de ce pays devasté..dont la Russie ne va jamais depenser des milliards pour reconstruire
 No  No 


Ne rêvez pas madame Mongo...les réalités sont autres...et Putin n´est pas si fou pour mettre en jeux ses relations financières et technologiques avec l´Occident..rien que pour deux provinces de l´Ukraine qui ne vont pas "enrichir" la Russie..au contraire Arrow Arrow 

La Russie a-t-elle reconnue l´indepandance de cette partie de l´Ukraine Rolling Eyes ..Pas encore, ce que les menaces des santions..qui peuvent toucher les exportations du gaz en Europé sont sur la table d´étude en Russie...Qui va "compenser" la perte des milliards d´Euro si l´UE cesse d´importer du gaz et du petrole de la Russie Rolling Eyes Suspect 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Mwana Ya Lola le 16/5/2014, 5:12 pm

La Russie n'interviendra pas au sol: elle a trop à perdre. Elle a eu ce qu'elle voulait: la Crimée. Pour le reste, elle va pousser les Ukrainiens de l'Est a réclamer une plus grande autonomie, ce que Kiev finira par lâcher. Kiev non plus n'a pas les moyens pour faire face à une guérilla de longue durée à l'Est.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Troll le 16/5/2014, 5:26 pm

 Mr Mwana Lola

La seule personalité importante occidentale...qui a visitée Kiev est [b]le directeur de la CIA[/b]..en visite de "travail"   Vous savez sans doute que la CIA.....possede son armée privée...composée des "specialistes" de guerre non-conventionelle   
Notez que l´OTAN a subitement deployée..plus des forces en Pologne et dans les pays Baltes     ....

Putin est le "maître du terrain"..sauf qu´il est entrain de perdre....ce qu´il pousse involontairement l´Ukraine dans les bras de l´OTAN..et l´UE   Il y a toujours de l´argent..surtout pour les guerres secrétes

Troll  oriente plus ses recherches..dans l´angle économique...pour comprendre  ce que Putin peut se decider á perdre dans une confrontation    Rien que pour la Crimée qui depend énergetiquement de l´Ukraine..une "île" dont la Russie doit..necessairement "negocier" avec l´Ukraine..pour assurer la survie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  mongo elombe le 16/5/2014, 5:56 pm

Que ça soit en Syrie où en Crimée au lieu de suivre les médiamenteurs pense par toi même.

Nous savons tous que les USA, l'Angleterre et le toutou Français sont complices comme pour la Lybie et la RCI heureusement que la Chine et la Russie s'y oppose à ses prédateurs.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Troll le 16/5/2014, 9:39 pm

Arrow Arrow Mama Mongo

Troll soigne des demandeurs d´asile en provenance de la Syrie Arrow Arrow Ils racontent comment leur pays est detruit systematiquement par cette guerre Rolling Eyes Rolling Eyes Même la capitale est touchée Arrow Arrow et la fin de la guerre ce n´est pas demain Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

Nous n´avons pas encore VU.. une aide financiére Chinoise ou Russe pour reconstruire la Syrie Rolling Eyes Rolling Eyes Suspect Suspect Suspect 

Quand vous parlez de la Chine...croyez-vous que les entreprises chinoises ont quittées la Lybie et la Chine n´importe pas du petrole en Lybie depuis la chute de Kaddafi Rolling Eyes Rolling Eyes Question Question Fungola miso What a Face 

La Crimée possede quelle "richesse" Question Il n´ya ni petrole, ni ressources minières en Crimée..Juste une situation stratégique militaire..pour la Russie qui souhaite accèder la mer Méditeranée via la mer Noire Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven clown clown 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Mwana Ya Lola le 16/5/2014, 11:01 pm

Troll a écrit: Mr Mwana Lola

La seule personalité importante occidentale...qui a visitée Kiev est [b]le directeur de la CIA[/b]..en visite de "travail"   Vous savez sans doute que la CIA.....possede son armée privée...composée des "specialistes" de guerre non-conventionelle   
Notez que l´OTAN a subitement deployée..plus des forces en Pologne et dans les pays Baltes     ....

Putin est le "maître du terrain"..sauf qu´il est entrain de perdre....ce qu´il pousse involontairement  l´Ukraine dans les bras de l´OTAN..et l´UE   Il y a toujours de l´argent..surtout pour les guerres secrétes

Troll  oriente plus ses recherches..dans l´angle économique...pour comprendre  ce que Putin peut se decider á perdre dans une confrontation    Rien que pour la Crimée qui depend énergetiquement de l´Ukraine..une "île" dont la Russie doit..necessairement "negocier" avec l´Ukraine..pour assurer la survie

Poutine avait déja perdu l'Ukraine lors de la chute de Ianoukovith, là il ne fait que limiter les pertes. Et dans ce cadre, avoir pris la Crimée est déja un grand pas pour lui. Pour ce qui est de la suite des opérations, les européens ne voudront pas d'une guerre aux portes de l'Europe; les Américains eux n'ont rien à perdre dans cette histoire, mais pas les européens, donc ils finiront par temporiser. Poutine avait déja perdu toute l'Ukraine, mais là il a pu récupérer la Crimée et va négocier un statut particulier pour les provinces de l'Est.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Kakato le 17/5/2014, 4:24 pm

Je reviendrai plus tard ou peut etre dans autre sujet pour debattre des paralleles entre l'Ukraine et La Rdcongo.
Pour ne pas etre hors sujet,je prefere continuer dans l'esprit du forum pour dire ceci:tout ce que putine fait est destinee a la consomation interne!la grogne avait deja gagne Moscou et il etait en ballotage defavorable.Quand il a envahi la crimee,il savait que l'occident reagirait comme en Georgie et pour gagner le soutien de son peuple il monte en piece un affrontement  OTAN vs Russie.
Pour l'Est de l'ukraine,militairement il ne peut plus prendre les risques de l'envahir,un blitz echouerait lamentablement...demander un statut particulier,il n'a pas de leaders respectables et representatifs dans le coin. En bref,il est coince tout comme Obama et les Europeens.
La seule solution pour lui est de laisser pourrir la situation et empecher Kiev de tenir des elections.Militairement,le temps joue contre lui,alors que politiquement il est a son avantage.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Mwana Ya Lola le 17/5/2014, 5:39 pm

Kakato a écrit:Je reviendrai plus tard ou peut etre dans autre sujet pour debattre des paralleles entre l'Ukraine et La Rdcongo.
Pour ne pas etre hors sujet,je prefere continuer dans l'esprit du forum pour dire ceci:tout ce que putine fait est destinee a la consomation interne!la grogne avait deja gagne Moscou et il etait en ballotage defavorable.Quand il a envahi la crimee,il savait que l'occident reagirait comme en Georgie et pour gagner le soutien de son peuple il monte en piece un affrontement  OTAN vs Russie.
Pour l'Est de l'ukraine,militairement il ne peut plus prendre les risques de l'envahir,un blitz echouerait lamentablement...demander un statut particulier,il n'a pas de leaders respectables et representatifs dans le coin. En bref,il est coince tout comme Obama et les Europeens.
La seule solution pour lui est de laisser pourrir la situation et empecher Kiev de tenir des elections.Militairement,le temps joue contre lui,alors que politiquement il est a son avantage.

Ce que vous dites tient relativement la route, sauf lorsque vous dites que Poutine a monté artificiellement un affrontement Russie/OTAN. Ce n'est pas Poutine tout seul qui a monté cette confrontation; elle existe aussi de par la volonté de certains membres de l'OTAN, certains milieux américains, mais aussi des pays comme la Pologne, qui ont une attitude très agressive envers la Russie. Il suffit de regarder une carte pour se rendre compte que l'OTAN est entrain d'encercler la Russie depuis 20 ans, et ce en violation des accords qui avaient été conclus avec la Russie selon lesquels l'OTAN ne s'élargirait pas vers l'Est.

Il est incorrect de réduire cette situation à une simple question de politique intérieure pour Poutine, c'est aussi une question de survie pour la Russie. L'establishment politico-militaire russe, donc pas uniquement Poutine, considère l'OTAN comme un danger et ne souhaite pas avoir une base militaire de l'OTAN à ses frontières.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  ndonzwau le 17/5/2014, 8:36 pm

Mwana Ya Lola a écrit:
Kakato a écrit:Je reviendrai plus tard ou peut etre dans autre sujet pour debattre des paralleles entre l'Ukraine et La Rdcongo.
Pour ne pas etre hors sujet,je prefere continuer dans l'esprit du forum pour dire ceci:tout ce que putine fait est destinee a la consomation interne!la grogne avait deja gagne Moscou et il etait en ballotage defavorable.Quand il a envahi la crimee,il savait que l'occident reagirait comme en Georgie et pour gagner le soutien de son peuple il monte en piece un affrontement  OTAN vs Russie.
Pour l'Est de l'ukraine,militairement il ne peut plus prendre les risques de l'envahir,un blitz echouerait lamentablement...demander un statut particulier,il n'a pas de leaders respectables et representatifs dans le coin. En bref,il est coince tout comme Obama et les Europeens.
La seule solution pour lui est de laisser pourrir la situation et empecher Kiev de tenir des elections.Militairement,le temps joue contre lui,alors que politiquement il est a son avantage.

Ce que vous dites tient relativement la route, sauf lorsque vous dites que Poutine a monté artificiellement un affrontement Russie/OTAN. Ce n'est pas Poutine tout seul qui a monté cette confrontation; elle existe aussi de par la volonté de certains membres de l'OTAN, certains milieux américains, mais aussi des pays comme la Pologne, qui ont une attitude très agressive envers la Russie. Il suffit de regarder une carte pour se rendre compte que l'OTAN est entrain d'encercler la Russie depuis 20 ans, et ce en violation des accords qui avaient été conclus avec la Russie selon lesquels l'OTAN ne s'élargirait pas vers l'Est.

Il est incorrect de réduire cette situation à une simple question de politique intérieure pour Poutine, c'est aussi une question de survie pour la Russie. L'establishment politico-militaire russe, donc pas uniquement Poutine, considère l'OTAN comme un danger et ne souhaite pas avoir une base militaire de l'OTAN à ses frontières.

Une parenthèse !

Consciemment et/ou inconsciemment j'évite ici beaucoup de sujets de politique internationale surtout lorsqu'ils ne touchent pas directement l'Afrique...
(C'est peut-être que je me suis rendu compte que l'angle d'approche que j'adopte sur des questions de politique ou même de société franco-françaises (comme j'y suis) ou plus largement occidento-aoccidentales ne correspond pas toujours à celui de mes jugements sur le Congo; comme qui dirait en termes idéologiques (ou ce qu'il nous en reste) : si je me situe au centre gauche en France - social-démocrate ou même social-libéral sans scrupules -; au Congo j'ai tendance à virer bien plus à droite dans le sens d'un pouvoir fort plus souverainiste...)
Je n'aborderai donc pas directement le sujet en cours... Passons !

Je veux en fait dire plus généralement (non pas nécessairement par rapport au problème Russie/Ukraine) à cette occasion que dans beaucoup de domaines la situation récente de la Russie a quelques similitudes avec la nôtre autant je crois même que notre pays gagnerait beaucoup à adopter certaines attitudes de la politique et de la société russes...
Suivez leurs périls d'une grandeur brisée et toutes leurs ambitions à la retrouver sans parler des ressemblances d'un vaste empire (territoire voulais-je dire) dont l'étendue et les habitants nécessitent une direction solide et avisée aussi bien qu'un rêve national fort pour être bien gouvernés.........


Je referme vite ma parenthèse sur cet avis personnel(?) !


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  mongo elombe le 17/5/2014, 9:50 pm

Des innocent meurent



mais ce ne sont pas les leurs mais pour eux les affaires continue....


http://www.voltairenet.org/article183780.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Kakato le 20/5/2014, 3:34 pm

Je ne suis pas le seul a m'inquieter....
www.jeuneafrique.com/Article/JA2781p051.xml0/petrole-union-africaine-geopolitique-geopolitique-frontieres-africaines-un-puzzle-de-54-pieces.html
Bonne lecture

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Admin le 20/5/2014, 4:45 pm

Sa visite de deux jours doit être l'occasion de renforcer l'axe sino-russe, alors que Moscou est en proie aux plus vives critiques des Occidentaux, qui l'accusent de provoquer les troubles en Ukraine. A Pékin, il sera aussi question d'un accord gazier majeur qui doit voir - à terme - l'approvisionnement de la Chine en gaz russe pour près de 30 milliards de m3 par an. Cet accord se veut une illustration ultime du partenariat entre les deux puissances.

En tant que membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, ils parlent souvent d'une même voix sur les grands dossiers internationaux, comme sur la Syrie ou le dossier nucléaire iranien, ou même plus récemment le dossier ukrainien. Mais ce dernier cas est plus ambigu. En mars dernier, lors du vote d'une résolution dénonçant le référendum en Crimée, Pékin s'est contenté de s'abstenir.

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140520-vladimir-poutine-quete-soutien-pekin-jinping-russie-ukraine/
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  mongo elombe le 21/5/2014, 10:54 pm

Officiel : La Russie et la Chine lutteront désormais contre les ingérences dans les affaires de pays tiersLes peuples opprimés ont longtemps attendu ce jour. Désormais, Moscou et Pékin conjugueront leurs efforts pour lutter contre les tentatives de certains Etats et blocs de s'ingérer dans les affaires internes de pays tiers, stipule une déclaration conjointe adoptée à l'issue d'une rencontre à Shanghai entre les présidents russe et chinois, Vladimir Poutine et Xi Jinping.Ria NovostiTEXTE TAILLE


Moscou et Pékin conjugueront leurs efforts pour lutter contre les tentatives de certains Etats et blocs de s'ingérer dans les affaires internes de pays tiers, stipule une déclaration conjointe adoptée à l'issue d'une rencontre à Shanghai entre les présidents russe et chinois, Vladimir Poutine et Xi Jinping.

"Les parties soulignent l'importance de respecter l'héritage historique des pays, leurs traditions culturelles, l'ordre politico-social, le système de valeurs et les voies de développement. [Elles notent la nécessité] de tenir tête à l'ingérence dans les affaires internes des autres Etats, de renoncer aux sanctions unilatérales et à l'aide, au soutien ou au financement d'activités visant à modifier l'ordre constitutionnel d'un autre Etat ou à l'entraîner dans une alliance", dit le document.

Les leaders appellent en outre à "garantir la stabilité des relations internationales, la paix et la sécurité tant au niveau régional que mondial, à régler les crises et les conflits, à lutter contre le terrorisme et contre les crimes transfrontaliers ainsi qu'à contrer la prolifération des armes de destruction massive".

Le président russe Vladimir Poutine est en visite officielle en Chine. Lors de son déplacement, il prendra part le 21 mai au 4e Sommet de la Conférence sur l'interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA), assistera au lancement des exercices russo-chinois Coopération maritime -2014, et rencontrera des hommes d'affaires chinois

Chapô. Cameroonvoice

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  mongo elombe le 21/5/2014, 10:56 pm

AFP - Publié le 19/05/14 à 13h27
Syrie: vote jeudi à l'ONU sur une saisine de la CPI


Le Conseil de sécurité de l'ONU doit voter jeudi sur une proposition française de saisir la Cour pénale internationale (CPI) des crimes commis en Syrie, mais des diplomates s'attendent à un nouveau veto de la Russie et de la Chine.

Il s'agira du quatrième blocage par les deux pays de résolutions occidentales depuis le début de la crise en Syrie il y a trois ans.

Le projet de résolution français a été "mis en bleu", ce qui signifie dans le jargon onusien que le texte est figé en vue d'un vote. Celui-ci n'interviendra que la semaine prochaine, dans l'attente d'autres parrainages du texte.

La mission luxembourgeoise auprès de l'ONU, qui co-parraine la résolution, a précisé que le vote aurait lieu jeudi 22 mai.

La Syrie n'étant pas membre de la CPI, il faut une décision du Conseil pour saisir la Cour des crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis sur son territoire. Le Conseil l'a déjà fait pour le Darfour en 2005 et la Libye en 2011.

Pour les Occidentaux, devant l'escalade des atrocités en Syrie -- attaques chimiques, tortures systématiques, largage de barils d'explosifs -- "il est temps de marquer clairement la volonté de la communauté internationale de combattre l'impunité", explique un diplomate.

"Ce n'est pas parce qu'il y a un risque de veto que nous devons soutenir l'impunité de Bachar" al-Assad, a souligné jeudi le chef de la diplomatie française Laurent Fabius lors d'une réunion à Londres des Amis de la Syrie, qui a endossé l'initiative française.

Aux termes du projet de résolution, le Conseil "décide de soumettre la situation en Syrie (...) depuis mars 2011 au procureur de la Cour pénale internationale". La guerre civile en Syrie a commencé en mars 2011.

Pour obtenir le maximum de soutiens, le texte se réfère à la fois aux exactions "commises par les autorités syriennes et les milices pro-gouvernementales" et à celles perpétrées "par des groupes armés non étatiques" qui combattent le régime.

- Probables veto russe et chinois -

De nombreux diplomates à l'ONU s'attendent à un veto russe. L'ambassadeur russe Vitali Tchourkine l'a laissé entendre en expliquant qu'il fallait éviter "d'exacerber les divergences". Moscou estime qu'une saisine de la CPI serait contre-productive, au moment où Damas est en passe d'éliminer son arsenal d'armes chimiques, et nuirait aux chances de relancer les pourparlers de paix de Genève, dans l'impasse depuis février.

La Chine devrait elle aussi user une nouvelle fois de son droit de veto. Elle s'était démarquée de la Russie le 15 mars en s'abstenant sur une résolution occidentale, bloquée par Moscou, qui dénonçait le référendum séparatiste en Crimée. "Les Russes en ont été très irrités", analyse un diplomate occidental, qui juge "difficile" une nouvelle abstention chinoise. "On devrait donc se retrouver à 13 contre deux".

Onze des quinze pays membres du Conseil ont adhéré à la CPI et plusieurs se sont déjà prononcés pour une saisine de la Cour (France, Royaume-Uni, Argentine, Australie, Chili, Lituanie, Luxembourg, Nigeria, Corée du Sud).

Les Etats-Unis, non membres de la CPI, voteront finalement pour la résolution après avoir obtenu des assurances. Ainsi, les ressortissants de pays non membres de la CPI ne pourront pas être soumis à cette juridiction "pour des actes relatifs à des opérations en Syrie décidées ou autorisées par le Conseil". De plus, la saisine ne serait pas financée par l'ONU mais par les pays membres de la CPI ou par des contributions volontaires.

Le Rwanda a souvent critiqué la CPI mais Paris espère qu'il se rangera de son côté, de même que les deux autres membres africains du Conseil, le Nigeria et le Tchad.

A plus long terme, les Occidentaux veulent aussi faire passer une résolution qui imposerait, par la force si nécessaire, le passage des convois humanitaires par la frontière turque pour secourir plus vite des millions de Syriens.

Là encore, la Russie a "une approche différente", a averti Vitali Tchourkine. Il a proposé une résolution alternative préconisant des accords locaux comme celui qui a permis de lever le siège de Homs (centre de la Syrie).

------/////


C'est eux qui doivent se retrouver à la cpi les fournisseurs d'armes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  mongo elombe le 21/5/2014, 11:00 pm

Hi ho haaaaa Very Happy 

http://allainjules.com/2014/05/21/la-blague-du-jour-russie-lue-demande-a-poutine-de-ne-pas-couper-le-gaz-a-kiev/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Admin le 22/5/2014, 1:14 am


Exercices Russie-Chine: les USA ne seront plus le maître du monde (expert)

http://fr.ria.ru/world/20140520/201265729.html
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  ndonzwau le 23/5/2014, 7:07 pm

Je me hasarde cette fois à plus qu'une parenthèse, après lecture de ces dépêches (voir ci-dessous en rappel) et de quelques interventions sur ce sujet !
Si j'avais à le faire, j'intitulerais même mon commentaire : "Pour que l'axe sino-russe fort (et/ou le "retour de la Grande Russie") profite(nt) à notre Afrique !"


"Exercices Russie-Chine: les USA ne seront plus le maître du monde (expert)"
° http://fr.ria.ru/world/20140520/201265729.html
"Russie et Chine lutteront contre les ingérences dans les affaires de pays tiers (déclaration)"
° http://french.ruvr.ru/news/2014_05_20/Russie-et-Chine-lutteront-contre-les-ingerences-dans-les-affaires-de-pays-tiers-declaration-7232/?slide-1
"Russie et Chine réaffirment leur partenariat stratégique"
° http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140520-vladimir-poutine-quete-soutien-pekin-jinping-russie-ukrain/  

Une alliance stratégique Russie/Chine renforcée contre les Usa (en attendant qu’elle soit confirmée dans la durée ?) a tout lieu de nous satisfaire; à raison, nous les damnés du "Tiers-Monde" avons tout à bénéficier d’une dualité aux sommets plutôt qu’une unique superpuissance à la direction mondiale en profitant de jouer de leur rivalité surtout qu’ici Russie et Chine ont longtemps "voulu représenter" nos parrains objectifs ( Guerre froide) !
Mais qu’en est-il vraiment dans les faits aujourd’hui ?



C’est d’abord quelque part ici de la propagande (russo-chinoise) : "limiter l'influence des Etats-Unis dans le monde et obliger l'Amérique à jouer selon les mêmes règles que le reste du monde civilisé (...) les empêcher de décider seuls des destinées du monde (...), leur montrer qu'il est des pays capables de dresser une barrière sur la voie de l'expansion américaine..." nous assure-t-il à ce point de leurs positions communes sur tout de la marche militaro-économico-politique du monde (leur veto commun sur maints dossiers internationaux en tant que membres permanents au CS cache mal leur affrontement dans quelques partenariats économiques respectifs...); leur entente  non seulement contient sa part d’opportunisme, disais-je (Poutine en délicatesse avec les Occidentaux sur le dossier ukrainien cherche intéressé le soutien de Pékin...) mais aussi elle est motivée par un obsédant souci de profit mutuel (enfin un accord majeur d’approvisionnement gazier russe à la Chine a été conclu à la faveur du conflit en cours avec l'Europe alors qu‘il était en négociation depuis 10 ans...)  plutôt que le nôtre; nous resterons des alliés mineurs, quoi que nous puissions l'applaudir, il me faut insister dessus…
Soit, passons; c’est leur histoire (idyllique aujourd’hui elle n’est pas à l’abri de brouilles demain comme il y'en eu dans le passé…) !

Ensuite que valent exactement les liens entre Russie et Chine ainsi qu’entre les deux et nous ?
D’un côté; une fin des idéologies (anciennes) n’a pas consacré la fin de l’histoire (l’avènement d’un seul type de démocratie libérale politique et économique) c’est vrai, mais elle a bien validé un échec du "communisme" dont notamment se réclamait l'URSS en même temps qu’elle a généré aussi des modèles critiques et d’adaptation originaux du capitalisme (économie capitaliste d'Etat en Chine et un peu en Russie; altermondialisme nébuleux dans les marges….)... Quel est leur avenir ?
De l’autre, cette évolution n’a ni éteint la nécessité des rapports de force en fait bien propres à l’humanité et structurant les nations ni consacré un paradis sur terre de générosité gratuite...
Un axe militaro-économique-politique sino-russe fort balancera certes le mode de gouvernance mondiale quasi unipolaire vers davantage d'équilibre, plus multipolaire(?) ! Néanmoins la perte par les Américains de leur superpuissance risque plutôt de donner lieu là une compétition à deux têtes, USA/UE vs CHINE/RUSSIE, un monde bipolaire d'où l'Afrique serait relativement exclue; "les loups ne se mangent pas entre eux"...

Au final notre euphorie légitime aujourd’hui face au renforcement sino-russe  exige donc en fait d'abord de nous trouver une place dans ce modèle, une place qui ne nous sera pas donnée d'avance par idéologie "tiers-mondiste ou prolétarienne: nous devons activement participer à la construction du monde multipolaire de nos rêves, d'autant les rapports de force persisteront longtemps en dehors de nous, à les subir…
Comment y arriver ou plutôt ici comment faire pour capitaliser et matérialiser cet enthousiasme spirituel envers Russes et Chinois, pour que ce fameux axe sino-russe  fort nous concerne, nous serve enfin ?
Trois préalables indispensables à mon avis :

Lorsque Moscou et Pékin affirment qu’ils vont « conjuguer leurs efforts pour lutter contre les tentatives de certains États et blocs de s’ingérer dans les affaires internes des pays tiers », il saute aux yeux que nous ne pouvons le prendre comptant mais plutôt de le leur retourner en quelque sorte… En effet que fait d'autre Moscou en Ukraine et dans d’autres anciennes républiques soviétiques , sinon de l’ingérence ? Quelle coopération pratique la Chine avec certains de ses amis de la Région, notamment la Corée du  Nord ?
Eh ben, à nous de leur faire intégrer que nous acceptons volontairement une sorte d’ingérence qui consiste en parrainage et protection comme elles les appliquent déjà dans leurs pré-carrés; que nous ne nous formalisons guère des liens d’égal à égal... Russes et Chinois sont bien des "puissances"; ne peuvent-elles pas nous couvrir de leurs ailes ouvertement et officiellement contre l'Occident ?
Ainsi paradoxalement c’est le jour où Pékin et Moscou pèseront pour appuyer efficacement nos choix politiques majeurs face ou contre les impositions occidentales que l’axe russe-chinois nous sera  devenu utile !  De même c’est lorsque leur entrée aujourd’hui massive (i.e. Chinois) renflouera véritablement notre développement que le gagnant-gagnant deviendra une vraie réalité autant qu’il nous blindera contre la domination et la prédation occidentales; sinon ils n'auront pas fait mieux ou autre chose que les premiers ! 

De notre côté, nous n’avons pas à craindre une encombrante conversion idéologique, le vieux monde "communiste" (russo-chinois) a aujourd’hui pleinement adopté le capitalisme; donc point de scrupule d’en faire des partenaires politiques complets; nous pouvons y aller solliciter le soutien politique comme nous avons été habitués à écumer l'Occident en vue d'"imprimaturs" avant nos élections…
Nous avons donc à les mettre à profit sinon en concurrence pour qu’ils deviennent nos garants comme nos intermédiaires dans les différends avec Washington ou Paris…
Russes et Chinois seront devenus à nos yeux les égaux des Américains, Français, Britanniques, Allemands… ; plus besoin de je ne sais quel "pass" pour coopérer; et cela nous devons l’obtenir auprès des IFI de Bretton Woods et d’ailleurs !

Il urge en Afrique la constitution progressive d’un Marché Commun, un pôle structuré fort qui rassemble et coordonne ses différences forces économiques comme dans les autres continents en vue d’en faire un interlocuteur référent face aux Américains, Européens, Chinois, Russes…
On voit l’intérêt accru pour l’Afrique de la Chine puis des Usa comme dernièrement de la France qui veut récupérer ses marchés perdus de jadis (la récente réception de "JK" y trouve principalement sa signification) mais contrairement à ce qu’on peut penser au premier abord, cette ruée vers les terres africaines ne ressemble pas tout à fait à celle des temps de la colonisation ! Les intervenants se sont diversifiés et les enjeux ont évolué : des seuls colons européens on est passé aux Chinois, Américains; l’économie davantage globalisée et capricieuse comme la géopolitique nouvelle font des matières premières, des sources énergétiques et des dangers irrationnels (terrorismes, islamisme) des priorités autrement plus disputées en Afrique !

Ailleurs quoi qu’on puisse en penser au premier abord, dans les seules négociations bilatérales la concurrence à laquelle peuvent s’y livrer les nouveaux venus nous est plus préjudiciable et davantage profitable aux "puissants" : "les loups ne se mangent pas entre eux", disais-je, et sans discipline, règles établies et respectées par les Africains eux-mêmes mieux au sein d’une Institution organisée, les Africains ne s’empêcheront pas de se ruer dans les pattes (un Rwanda a vite fait de magouiller et de s’attirer la protection d’un puissant pour nuire à son voisin ennemi…)
L'Afrique en retard peut-elle ainsi en profiter si chacun tire la couverture de son côté ?
Regardez  : même les émergents ont du se constituer en un bock pour mieux défendre leurs intérêts, les BRICS !
Des mots nous devons vite passer aux actes : pourquoi ne pas commencer par une remise en question et une restructuration pragmatique de l’UA puis par une optimisation des alliances régionales existantes, enfin la structure naîtrait de cette confluence autour des majors comme le Nigeria et la RSA…


Voilà à mon avis face à l’axe sino-russe les variables que doit comporter notre triple challenge pour qu'il nous profite : transformations à opérer chez nous mêmes, y compris au sein de nos institutions politiques et économiques existantes, revendications à obtenir des Russes et Chinois, des puissances occidentales et de leurs Institutions Financières Internationales !




Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Troll le 25/5/2014, 10:06 pm

 PETRO POROSJENKO

L´Ukraine a un nouveau Président ce soir...Les choses serieuses ..commencent quand il annonce vouloir mettre fin á la guerre    

Selon le site Jane´s defense depuis le 22 mai, "Russian troop appear to move from Ukraine border"..une sorte de "good will" de la part de Putine...qui ..semblait vouloir soutenir les élections afin d´avoir un "paternaire" avec qui negocier  

Un nouveau Président qui va   transpirer une fois en face de Putine...surtout quand la Russie "semble" refuser d´intergrer les nouvelles provinces independantes de l Ukraine   et la Russie doit obtenir quelque chose en échange de ..sa neutralité  

Les choses serieuses commencent et le destin de l´Ukraine va se jouer dans les prochaines semaines..donc pendant le mois de juin  

WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Troll le 25/5/2014, 10:18 pm

Like a Star @ heaven ..Le Roi du "chocolat" Petro

48 ans, membre de l´oligarchie car possedant 1,5 milliards de dollar..possedant un diplome en économie..l´Ukraine a sans doute fait mieux en évitant Timosjenko que Putine deteste Rolling Eyes  Embarassed  Embarassed  Embarassed 

Ce milliardaire qui siège au Parlement a pu obtenir plus de 50 % des voix..et est ainsi le Présidentd´Ukraine dont la mission principale serait de negocier avec la Russie..et faire entrer l´Ukraine dans l´UE..tout en faisant un effort pour maintenir l´Ukraine entier sans faire la guerre aux pro-Russes What a Face  What a Face 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Arafat le 26/5/2014, 8:47 am

Troll a écrit:Like a Star @ heaven ..Le Roi du "chocolat" Petro

48 ans, membre de l´oligarchie car possedant 1,5 milliards  de dollar..possedant un diplome en économie..l´Ukraine a sans doute fait mieux en évitant Timosjenko que Putine deteste Rolling Eyes  Embarassed  Embarassed  Embarassed 
 
Tiens! et pourtant j´ai entendu hier que lors qu´elle était au pouvoir (1er ministre), Timoschenko avait des bonnes rélations avec Poutine et on pensait qu´avec elle, le dialogue aurait pû reprendre avec la "grande Russie". Elle a essuyé une véritable deroute électorale avec seulement 13% je crois, les Ukrainiens avaient besoin du sang nouveau et Timoschenko fait déjà partie du passé. Ah! comme la roue tourne vite.  Mad Mad Mad 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Kakato le 26/5/2014, 2:33 pm

Petr Poroshenko...ex ministre du gouvernement Yanukovich et financier des deux revolutions.Il aura fort a faire avec un parlement domine par Timoschenko.Il est celui qui a negocie l'accord d'association avec L'UE et en plus de cela il est parrain des enfants de Yuchtchenko que Vladimir Putine deteste.La Russie ne va pas changer sa position!!!Elle va jeter un peu de lest mais continuera a envoyer ses mercenaires en attendant L'hiver.
Yulia Timoschenko est probablement la personne la plus detestee en Ukraine apres Yanukovich,elle etait le candidat ideal pour Putine(ils s'entendent comme des larrons en foire). Pour comprendre le fonctionnement de ces gens,leur amities et inimmites ou encore leurs interets ils faut essayer de comprendre les relations entre KGB,Le parti communiste,L'armee rouge et le Gru.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Troll le 27/5/2014, 10:28 pm

Embarassed Embarassed La guerre, á DONEST Suspect  Suspect 

Ce fameux nouveau Président ne s amuse pas semble-t-il Question  Question Il a affirmé que l´Ukraine ne peut pas devenir la Somalie et pas question de negocier avec les separatistes No  No 

24 heures après les élections, l´armée nationale d´Ukraine lance un raid avec les parachutistes et des hélico de combat Rolling Eyes Resultat, l´aéroport de Donest est repris après des violents combats Suspect  Suspect 

La Russie par le canal du ministre des AE appele le nouveau président d´Ukraine á..faire des compromis et de negocier... Arrow  Rolling Eyes Mais, la position de la Russie est..un peu surprenante quand...Putin semble vouloir negocier....et laisser tomber les "pro-Russes" Rolling Eyes  Rolling Eyes 


WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de la Grande RUSSIE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum